jeudi 10 novembre 2016 - par ddacoudre

Trump voué à l’échec, il met le blanc d’abord, ou qui sera le dernier des Mohicans

L’élection de Trump va donner du baume au cœur de tous les frontistes. Je n’ai fait aucun article sur cette élection de bonnet blanc et blanc bonnet. Nous pouvons suivre l’évolution du monde sous le regard réducteur des médias en recherche de buzz et de pognon, ils rapportent souvent une opinion publique à laquelle ils concourent, définissant une vision et une tendance erronée, ou bien suivant les analystes internationaux. La première possibilité est facile il suffit d’écouter, la seconde demande de s’investir dans la lecture d’études et de revues spécialisées, dont l’on ne fait jamais le tour. C’est un avantage de la retraite de disposer de temps. En 68 j’étais trop jeune pour disposer des informations annonçant son développement. Aujourd’hui je peux dire que nous suivons le murissement de l’émergence d’événements qui se sont agrégés lentement et vont en s’accélérant naturellement, comme en 68. Il ne s’agit donc que de constater un mécanisme et non de dire qu’il va y avoir un nouveau 68. L’espérance libérale de 68 reposait sur l’ouverture vers les autres pour faire court. 68 était internationaliste, c'est-à-dire mondialiste, foncièrement anticapitaliste et anti impérialisme américain. Depuis nous savons que la population dit vouloir réformer à 92% le capitalisme. Or la majorité des citoyens sont capitalistes et, quand ils disent qu’ils veulent réformer le capitalisme, en fait ce qu’ils veulent, c’est en être les bénéficiaires. Ce qui de par la nature même du capitalisme est impossible. Nous sommes donc depuis à égalité avec l’Amérique et autres européen. Chacun sait, à la volée, que les tags, l’abstention électorale, le bi-partisme, la puissance d’oligarchies financières, le néolibéralisme, le besoin d’état de guerre caractérisent ce pays, et maintenant une Europe qui les singe.

Le capitalisme blanc se meurt.

Les analystes et observateurs internationaux savent que l’Amérique perd son leadership (la Chine leur est passé devant), que d’une certaine manière l’évolution économique industrielle productiviste traditionnelle suit un sens de circulation est en ouest, du Moyen orient vers l’Asie et ensuite l’Afrique. Globalement le seul moyen d’éviter ce glissement est de se diriger vers une économie des savoirs. Cela va imposer de sortir du capitalisme, ce qu’aucun pays n’a l’intention de faire, à part quelques partis politiques ou philosophies. La voie est donc tracée et il suffit de la suivre.

Donc l’élection de Trump et l’aboutissement, d’un capitalisme blanc qui ne veut pas mourir ni se réformer. Même s’il a élu un noir aux dernières élections, dont l’Europe et la France pensait y voir un salvateur. Ce n'était qu'une illusion informative, la même chose sur la supposée révolution tunisienne, dans les deux cas nous avions un transfert d’espérance faute d’en créer les conditions chez soi (la même chose avec la Grèce, Tsipras et l’Espagne, podemos). Si dans mes articles je fus contesté pour mes analyses, l’avenir m’a malheureusement donné raison. C’est la caractéristique type de ce que je disais au dessus, les citoyens ne bénéficient que de l’information médiatique qui fabrique leurs opinions, à hauteur de 96%. Si vous ne me croyez pas, dites combien d’entre-nous lisent le courrier international, allez je donne le chiffre + de 15 000.

Que chacun comprenne qu’il ne s’agit pas d’un reproche, mais d’une observation de la réalité quotidienne donc il faut tenir compte.

Qui donc sait que l’Amérique blanche se meurt et pensons-nous que l’on se laisse mourir en chantant après avoir dominé le monde. Le même phénomène existe en Europe et en France bien évidement.

En 1999 j’écrivais ceci : En effet, la comparaison des tendances démographiques entre les pays industrialisés et les pays en voie de développement ne va cesser de s’accroître. Les régions développées, Australie, Amérique du Nord, Europe, Japon, Nouvelle-Zélande, abritent 1,2 milliards d’habitants avec un taux de fécondité de 1,57 enfant par femme. Dans les 50 prochaines années, leurs populations ne devraient pas évoluer car leur taux de natalité va rester inférieur au taux de renouvellement (qui est de 2,1), avec des disparités. On notera un affaiblissement dans des pays comme l’Espagne, la Fédération de Russie, Hongrie, Italie, Lettonie et Portugal, parce que leur taux de renouvellement avoisinera le zéro. Celle des pays comme L’Australie, le Canada, la Nouvelle-Zélande et les États Unis seront ceux qui auront un taux de renouvellement le plus élevé autour de 1, en parti du fait de l’immigration.

Dans le même temps, les populations des pays en développement qui abritent 4,9 milliards d’habitants auront doublé, passant à 8,2 milliards d’habitants avec un taux de fécondité de 3,1 ; parmi lesquels les pays les moins avancés, se situant en Afrique, auront eu triplé la leur, passant de 269 millions à un milliard, avec les taux de fécondité les plus élevés ; alors que l’ensemble des pays les moins avancés passera de 658 millions à 1,8 milliards. Corrélativement l’urbanisation s’accroîtra également les villes de plus de 1 million d’habitants passeront de 4,3% en 2000 à 5,2% en 2030 et celles de moins de un million passeront de 28,5% en 2000 à 30,6% en 2030. (Source, UNFPA réalisé sur la période de 1995 à 2000.) Comme je ne vois pas toute cette population aller sur les bancs de l’école pour apprendre la relativité de nos valeurs, et celles « du monde sensible ». Il est facile d’imaginer que le souci de se nourrir donnera plus d’acuité aux penchants d’aller chercher ailleurs ce dont ils ont besoin, et ils deviendront de fait réceptifs à toute idéologie porteuse d’une espérance.

Ce n’est donc pas avec un taux de renouvellement de la population de 1 que Trump redressera quoi que ce soit, encore moins en murant son pays dans un protectionniste suicidaire. Vivant dans le capitalisme nous ne pouvons raisonner qu’en fonction de sa réalité. Prenant toujours plus à ceux dont il retire sa richesse, ces derniers, faute de disposer des moyens, de sa compréhension, de la volonté, ou d’un autre idéal ne peuvent que s’arc-bouter sur la défense du peu qui leur reste, et naturellement se protéger jusqu'à périr sous leurs systèmes de protection.

Se tromper de responsable.

Est-ce que les citoyens s’en prennent au capitalisme, non, ils s’en prennent à ceux que le capitalisme leur oppose dans une concurrence du moins disant salarial. A tel point, que les classes dites moyenne apparaissent comme des nantis et le progrès social devient une charge. Pire ils cherchent dans l’homme politique le vertueux qui les sauvera. Nos états nationaux s’apprêtent a signer des accords commerciaux supra nationaux. Avons-nous entendu un état proposer des accords salariaux conventionnels internationaux. Cela ne nous effleure même pas tant nous sommes obnubilés par les chiens de gardes de la pensée capitaliste (les riches créent la richesse, comme « counaille » l’on ne dit pas mieux). En 98 j’écrivais : Depuis 1983 devant la déception des promesses électorales, ce sont des votes de défiance qui se sont exprimés. A partir de 1993, la propagande est devenue du marketing importé « made USA » véhiculant des portraits de jeunes premiers idylliques qui se vendent, et chacun fustige l’autre ; à qui lave plus blanc et laisse croire que la politique est un antre de vertueux. Ceci conduit à partir à la recherche de représentants politiques vertueux. C’est un « jeu politique dangereusement massacrant », car nous risquons de partir à la recherche d’une race politique et d’une politique vertueuse, comme d’autres sont allés à la recherche de celle qui était supérieure, alors qu’en permanence nous créons les conditions de la suspicion. La première des conséquences en est de fustiger les élites dont aucun état ne peut se passer, au bénéfice de celles qui, tapies dans l’ombre dirigent l’économie financière.

Les humbles font le monde.

La politique du rejet s’est substituée à la politique des projets, nous en avons fait l’expérience avec Hollande, les américains avec Obama., et l’expérience Trump va être une catastrophe, non pas que je n’aime pas quelqu’un que je ne connais pas, même si les débats avaient quelque chose « d’orduriers », mais parce que il propose dans un monde ouvert de se refermer sur lui-même. Pour tenter une métaphore, il dit l’Amérique est une belle fleur pour qu’elle s’épanouisse il faut qu’elle se protège du regard des autres.Nous développons également ce comportement protectionniste en France, nous pourrions le comparer aux musulmans qui cachent leur femme au regard des autres. Dans ce cas là nous les fustigeons en les traitants de rétrogrades, d’hostiles à toutes réformes et évolutions.

Dans l’économie capitaliste mondiale les méfaits sont identiques en tous lieux, mais les cultures teintes les différentes réactions. Notre culture judéo chrétienne a forgé la pensée occidentale. C’est-à-dire que nous sommes élevés dans la culture du père salvateur et il est donc normal que dans toute chose nous reproduisions ce schéma et soyons toujours à construire des structures semblables. Notre histoire est construite autour de personnages, car l’on ne peut pas identifier « la société » sans passer par des représentations, sans mettre en cause les qualités ou les ignominies des uns ou des autres.

En 1975 discutant devant l’hôtel de ville de Lyon avec un représentant de la hollande, je lui disais en substance que la plaque commémorative de l’édifice portait le nom de son constructeur et, compte tenu de la taille de l’édifice, ce personnage était forcément un surhumain pour avoir pu le bâtir tout seul en si peu de temps.

C’est cela que nous ne savons pas comprendre la place des humbles qui font le monde, et c’est d’eux que nous avons peur, alors nous cherchons un salvateur pour les mettre à la raison. Dans le cadre d’une analyse capitaliste toutes les données économiques, toutes les études que nous pouvons lire conduisent à cela, et c’est normal. Vouloir changer le capitalisme sur la base de ses propres données est une absurdité. L’économie primaire génère l’économie secondaire et les deux l’économie tertiaire dont l’ensemble repose sur l’évolution du savoir et non sur la valeur d’un produit qui n’est rien d’autre que la vie de l’existence de chacun. Aucun produit n’a jamais eu de valeur monétaire intrinsèque. Nous ne payons jamais le prix d’un produit, mais seulement son coût social.

Un mouvement l'inverse de 68.

Trump rejette entre autres les immigrés parce qu’ils tirent les coûts à la baisse. Dans l’analyse capitaliste il a raison, sauf qu’avec un taux de natalité qui va baisser encore d’ici 2018, il devra remplacer les hommes par des machines pour s’en sortir et finira suivant les mêmes analyses capitalistes, par considérer que ceux qui restent sont encore un coût. Le meilleur moyen sera alors faute de remettre en place des fours crématoires, car chacun crierait au scandale, une politique « d’eugénisations » pour adapter les hommes aux études capitalistes du coût du travail. Adapter l’humain à l’économie capitaliste, la seule question alors est, qui sera le dernier des Mohicans ?

Nous sommes dans cette dynamique là, elle ne revêtira pas les formes que je caricature, mais nous tendons vers ce mouvement. L’élaboration de ce mouvement de radicalisation politique d’aujourd’hui a pris corps quand il n’y a plus eu de débats sociétaux. Quand tout a commencé à être nivelé, par la victoire du capitalisme abolissant les classes, une pensée unique où le parton, les milliardaires sont devenus des travailleurs comme les salariés et l’entreprise (ensemble totalitaire) un modèle social. Il ne restait plus aux hommes qu’à se retourner sur eux-mêmes, puisque la cause économique était entendue. Ce fut le développement du « sécuritarisme » (l’instrumentalisation politique du droit à la sécurité de chacun) avec l’apothéose de la demande de révision du droit de légitime défense qui en est la conséquence inévitable. Ce fut la fabrication d’un ennemie à l’extérieur (le terrorisme) qui nous occupe toujours et construit celui de l’intérieur le rejet de l’islam et du migrant. C’est l’austérité salariale et la vente du bien commun à quelques particuliers au nom d’un néolibéralisme (derrière lequel se cache le capitalisme) comme point d’orgue d’un redressement économique pour des capitalistes qui n’ont jamais engrangé autant de dividendes. Tant et si bien que des milliardaires américains et quelques analystes y trouvent une exagération déstabilisatrice.

Ce mouvement qui se cristallise autour de personnalité comme Trump, en Amérique (autour de Le Pen en France), même s’il n’avait pas été élu, cela n’aurait pas signifié que ce mouvement ne s’étend pas et qu’il n’est pas en place. Il c’est construit lentement comme celui de 68, et la comparaison s’arrête là, car il en est idéologiquement l’absolu inverse.

Regardons l'existence au travers de l'humain.

Souvent j’écris que toute cellule qui ne reçoit rien de l’extérieur meurt sous ses propres déchets. Nous sommes en train de vivre politiquement cela en direct.

La cellule c’est le capitalisme tout puissant, qui n’a plus pour s’enrichir de controverse idéologique venant de l’extérieur, tous ses ennemis ne sont que ses déchets qu’il fabrique, et le système propose, comme solution, d’en fabriquer toujours plus, telles les propositions du LR ou Le Pen, qui dans un revirement fustige le libéralisme, mais jamais l’exploitation de l’homme par l’homme.

Après avoir écouté le débat des primaires LR, je m’interrogais de savoir si tous ses candidats ne cherchaient pas à effacer les traces du socialisme (historique s’entend, pas du PS), et par là les traces de l’existence même des individus au bénéfice d’une idéologie élitistes d’oligarchies ou ploutocraties au pouvoir.

Il me semble que Trump ou le futur président français seront le résultat du contenu des choix économiques des années passées

Je conclurais sur ce que j’ai écris en 99. C’est pourquoi, notre futur économique est contenu dans l’organisation de notre présent économique. Dans cette loi du marché, qui basculera lorsqu’elle atteindra son seuil critique (ordre / désordre), de la même manière qu’ont basculé les civilisations passées, lorsqu’elles l’ont atteint, et qui a entraîné leur extinction. Alors, allons-nous attendre le seuil critique, ou allons nous l’anticiper ?Allons-nous attendre le seuil critique, ou réveiller l’homo-sociabilis ? Nous pouvons aujourd’hui estimer que la suprématie du « Blanc » (d’origine indo-européenne) va s’éteindre d’elle-même, compte tenu du taux de natalité inférieur à son propre renouvellement. L’activité économique importera de fait des populations extérieures, et nous seront conduit vers un métissage. Au-delà de la couleur, qui n’a d’intérêt que pour les racistes, (qui sont d’ailleurs condamnés d’avance et qui en perpétuant la xénophobie fabriquent de futurs martyrs), c’est le mélange des croyances qui va constituer la difficulté maximale, et ce, au travers de celle qui se présente sous son aspect le plus hégémonique aujourd’hui, l’Islam. Non parce que c’est l’Islam, mais parce qu’elle est dans sa période obscurantiste, la « dogmatisation », et constitue, et la voix, et la voie d’une forme d’opposition politique aux pays riches. Pays riches pris aussi dans leurs représentations dogmatiques, « le judéo-héléno-christianisme et la colonisation économique ». Nous savons d’expérience, que contre des convictions les armées sont de peu de poids. Alors il faudra que « l’homo œconomicus », dans ses rapports et ses échanges catégoriels, comme dans ceux avec l’extérieur, songe à laisser une place à « l’homo-sociabilis », afin d’y développer l’émancipation intellectuelle, de manière que le langage économique ne se limite pas à poser « seulement des entraves de geôliers ».

Pourtant, si nous regardons l’existence au travers de l’Humain, il n’y a que des solutions, si nous le regardons qu’au travers d’un système monétaire égoïste, il n’y a que des fins. Mais, que nous fassions de l’humain un Être libre de savoirs ou esclave d’ignorance, nous n’échapperons pas, et c’est en cela que je voulais aboutir, à l’utilisation de notre intelligence pour raisonner. Une intelligence dont il est plus facile de parler que de l’expliquer. L’on en reparlera dans 4 ans. La seule chose qui m’intrigue c’est la main tendue de Trump à la Russie, candidats de la paix dans un pays où le poids de l’industrie militaire n’est plus à démontrer et nécessite des débouchés ?? Il a pris Ronald Reagan en référence, qui fut effectivement l’ordonnateur de la réduction des armes nucléaires.

 



54 réactions


  • Ben Schott 10 novembre 2016 12:16

     
    « Je n’ai fait aucun article sur cette élection »
     
    Vous auriez pu continuer à vous abstenir...
     


    • ddacoudre ddacoudre 10 novembre 2016 12:35

      @Ben Schott

      s’abstenir c’est ce que font 50% des citoyens et avec ils pensent s’en sortir.
      cordialement.


    • mmbbb 10 novembre 2016 13:20

      @ddacoudre et qu est ce que la Chine contemporaine ? Un pays jadis adule par les grands penseurs francais et qui desormais s’est converti au capitalisme le plus debride sous la ferule d’un des regimes les plus autoritaires de la planete Moi je vous mettrai bien dans un atelier chinois a travailler a des cadences infernales cela vous remettra les idees en place . Pol Pot qui avait traine ses fonds de culotte a la Sorbonne n’avait pas tout a fait tort. Quant a notre pays les encules d Hollande et consort laissent pourrir ce pays par une immigration massive sans aucun discernement . Le FN a bon dos


    • ddacoudre ddacoudre 10 novembre 2016 18:21

      @mmbbb

      bonjour que crois tu que je suis né avec une cuillère d’argent à la bouche , dans la maison le sol était de terre battue sans eau ni électricité, l’on jetait ses sauts d’excréments dans un fossé, à 11 ans je savais ce qu’était travailler,ce n’était pas à l’étranger mais en France et dans mon village les immigrés haïs était les italiens, bon catho comme nous qui venaient prendre le travail des français. au lieu de t’intéresser aux immigrés qui ont construit la France également intéresses toi au capitalisme et demande toi pourquoi ces sauveurs du monde prés à établir une supranationalité arbitrale des oligarchies ne se décide pas à élaborer des conventions collectives internationales de sorte que ces immigré puissent vivre et travailler chez eux, demande toi pourquoi chaque fois que les syndicats Européen ont essayé de proposer des contrat social commun à minima tous les pays ont dit non, pourquoi le FN ne le propose pas, des conventions collectives internationales pour éviter les moins disant et émanciper tous les hommes exploités à travers le monde, c’est quand même mieux que de mourir dans ses frontières . de plus ce que tu raconte sur hollande et l’immigration est faux, lit les stats. ce n’est pas que je l’adule car en décembre 2012 j’expliquais pourquoi il échouerait et ne serait pas réélu en 2017. et que crois tu que sortir de l’europe va nous sauver , battez vous pour virer ceux qui la dirige et créer une Europe sociale et humaine et non capitaliste.
      cordialement.


    • mmbbb 10 novembre 2016 18:51

      @ddacoudre t emballes pas je ne suis pas ne bourgeois et je le regrette. Moi je ne crache pas sur les bourgeois les bourgeois sont des cons tout le monde le dit , il est vrai mais ce ne sont pas les seuls et la connerie est plus supportable lorsque l on habite St Germain des pre  Quant a la mixite sociale je l ai subis point barre et j’ai donne dans la connerie humaine Le vivre ensemble ce sont pour les encules de la bourgeoisie de gauche ces enflures que j’exècre Les statistiques ! alors je me bidonne c est comme celle du chomage( ca monte ca descend une vraie bouillabaisse ) on bidouille les chiffres et les politiques presentent les arguments qui correspondent le mieux a leur projet ou a leur projection Personne n’est dupe . Un tres grand classique de ces fumiers qui sorte de l ENA Ce que je reproche a la gauche ( je ne vote plus a gauche ) est que cette gauche morale s occupe toujours des autres, immigres , la misere a l autre bout du monde s’intéresse a l alterite ( quel beau mot ca en jetet ) , manie les grands concepts et delaisse les francais natifs de pays . Quand j etais gamin et etudiant j’ai vu et entendu et vecu . Si je vote FN desole ce sera par exaspération 


    • ddacoudre ddacoudre 10 novembre 2016 20:10

      @mmbbb
      tu confonds le socialisme et le PS social démocrate qui gère le capitalisme. le PS n’est plus socialiste depuis 1984, j’ai expliqué cela dans un article, évolution de ses principes à la clé.
      le capitalisme ne peut s’épanouir que sur la « misère » si l’on attend qu’il n’y ait plus de miséreux français pour aider les autres nous attendrions longtemps car faire à mesure que quelqu’un gravit l’échelle sociale un autre miséreux apparait, car c’est grâce à cette compétition que les hommes se vendent pour une bouché de pain, au lieu de se prendre par la main et de lui rentrer dedans. dans la lutte pour changer cela j’ai perdu c’est pas pour autant que je refuse d’aider les autres car la misère j’ai su ce que c’était.
      cordialement.


  • Sharpshooter - Snoopy86 Sharpshooter - Snoopy86 10 novembre 2016 12:23
    copié-collés de vieux charabias smiley

    l’auteur n’a toujours pas acheté ni Bescherelle ni correcteur orthographique

    du gloubi-boulga de vieux bobo narcissique ...

    • ddacoudre ddacoudre 10 novembre 2016 12:45

      @Sharpshooter - Snoopy86

       c’est ton point de vue et il est faux en ce qui concerne les copier coller ce qui démontre que d’une part tu ne lis rien, car les commentaires en italiques sortent de mon essai de 99. et d’autre que tu fais seulement du dénigrement, ceci dit, j’ai l’humble prétention d’appendre de ceux que me donnent les autres à lire car je n’ai pas eu le privilège de naître avec la science infuse ni avec un Bescherelle. quand au correcteur d’orthographe celui de Word me suffit même s’il laisse des fautes que je ne vois pas, et je suppose que tu dois savoir pourquoi. si jamais tu l’ignores pose la question je t’expliquerais
      cordialement.


    • Sharpshooter - Snoopy86 Sharpshooter - Snoopy86 10 novembre 2016 13:13
      @ddacoudre

      Cette réponse est une parfaite illustration de ce que j’ai écrit précédemment smiley smiley

      Mais si écrire est pour toi, comme pour beaucoup ici, une thérapie, je peux comprendre smiley

    • ddacoudre ddacoudre 10 novembre 2016 14:26

      @Sharpshooter - Snoopy86

      tu ne fais que te tromper, j’écris parce que je poursuis mon activité militante et non parce ce que j’ai un besoin narcissique. la richesse de l’humain n’est pas de s’enfermer mais d’apprendre de tous et de tout car cela à un effet multiplicateur d’où sortent des innovations, à contrario je ne peux pas dire que te lire, ce que je fais par courtoisie puisque tu laisses un commentaire me sera d’une quelconque utilité des milliers d’individus dans mon existence se sont livrés à ta gymnastique, cela faisait même partie d’un memento d’apprentissage pour employeur,comment mettre son subordonné en état d’infériorité. cordialement.


    • ddacoudre ddacoudre 10 novembre 2016 18:23

      @LeNeveuNic

      bonjour cela fait longtemps qu’il met tombé sur la tête parce que je ne suis pas gaulois.
      et si jamais tu connais le juge ultime demande lui de s’occuper de ses affaires.
      cordialement.ddacoudre.over-blog.com.


  • Albert123 10 novembre 2016 12:40

     « 68 était internationaliste, c’est-à-dire mondialiste, foncièrement anticapitaliste et anti impérialisme américain. »


    c’est un propos qui vous poursuivra tout le reste de votre vie pour son incohérence et le fait qu’il vous désigne de fait comme un idiot utile du néolibéralisme anglo saxon que même une majorité d’anglais et d’américains rejettent désormais.

    le mondialisme (qui n’est pas la mondialisation) est foncièrement pro capitaliste et pro impérialiste.

    NB : le fait de transformer la lutte sociale en lutte raciale exprime cela également et vous place d’office dans la case crétin sociétaliste.

    • ddacoudre ddacoudre 10 novembre 2016 13:03

      @Albert123
      bonjour le mouvement socialiste est devenu internationaliste et rêvait de rendre le pouvoir au peuple dans le monde par la dictature du prolétariat. Que les glissement les libéraux capitalistiques se soient emparés de ce terme pour ne pas entretenir de confusion et remplacé colonisation par mondialisme ne change pas la volonté exprimé d’une internationale qui ne soufre pas d’ambiguïté, L’Internationale sera le genre humain. il me semble que tu as du manquer quelque chose, alors si cela te gène parce que le genre humain soit mondial je ni peux rien.je soutiens et continue à soutenir l’intérêt de l’ouverture des hommes au monde, ce qui ne signifie nullement que je sois pro-capitaliste parce que les capitalistes utilisent le même mot pour justifier du droit d’exploiter librement sans contrainte tous les hommes de la planète.
      cordialement.


    • Albert123 10 novembre 2016 15:32

      @ddacoudre

      le trotskisme et le gauchisme, tous 2 bourgeois, sont internationalistes et donc des idiots utiles (volontaires ou non) du capitalisme.

      le socialisme réel (et non rêvé) est un « socialisme dans un seul pays » 

      « l’internationale » est une lubie de petit bourgeois bien planqué derrière son écran et qui n’aura bien sur jamais lieu. (c’est le but des petits bourgeois que de rêver au grand soir tout en n’espérant qu’il n’arrive vraiment jamais)

      Il est déjà bien difficile de coordonner une nation alors plusieurs.

      quand à votre dictature (du prolétariat ou non) en plein 4eme reich c’est sur vous savez vendre du rêve à un peuple français aussi libéral qu’autoritaire. 

    • ddacoudre ddacoudre 10 novembre 2016 18:40

      @Albert123
       albert du calme ce que tu dis d’autres l’on dit avant toi de toutes les seigneurie qui existaient à travers le monde et toujours dans la guerre. Pour la première fois dans l’histoire de l’humanité un état Européen essaie de se construire dans la paix tous ce que nous avons su faire c’est un vaste marché pour capitaliste. toutes les demande de convention collective européenne, tous les accords a minima sociaux présenté par la CES (confédération européenne syndicale) ont été rejetés par tous ces présidents et autres premiers ministres qui promettaient le bonheurs grâce à ce grand marché capitaliste. le capitalisme n’est pas une maladie et ce mot ne me fait pas peur il est le résultat d’humains qui en sont encore à mentalement à l’âge de pierre.qui croient que la monnaie à une valeur que ce qu’ils produisent a une valeur et ignore que la seule valeur qui tiennent et leur existence, et il sont prêt à la sacrifier pour quelques menu monnaie. les riche ne le sont seulement que parce que les pauvres désirent leur richesse sans cela ils ne seraient rien. qu’est le capitalisme dans le destin de l’humanité, une virgule qui nous parait une éternité et que nous croyons irréversible et irréductible, le rêve est plutôt de ce coté.
      je t’accorde qu’il ne faut pas chercher un commandement international ou supranational, l’homme ne se réduit pas a une analyse comptable ce que nous faisons. ses sa diversité qui est sa richesse et elle ne tient pas aux hommes mais au lieux où ils naissent.https://www.youtube.com/watch?v=yUMGHeLoLbA. http://ddacoudre.over-blog.com/55c7d999-e91f.html
      cordialement.


  • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 10 novembre 2016 13:14

    Bonjour ddacoudre,
    Très mauvaise analyse sur pratiquement tous les sujets. D’abord, mai 68 n’était pas un mouvement libéral mais libertaire, ce qui n’a rien à voir. Il ne s’agissait pas de garantir la liberté d’entreprendre, mais de faire sauter tous les interdits, le slogan profondément révélateur était « il est interdit d’interdire ».

    Et c’est reparti pour ma tarte à la crème des immigrationistes, « un pays qui a un taux de natalité faible ne peut que décliner ». Ce qui n’empêche pas les mêmes de reconnaître que la planète ne peut supporter la surpopulation actuelle sans graves dommages en termes de pollution, d’épuisement des réserves naturelles et de réchauffement climatique. Mais ils ne sont pas à une contradiction près !

    Les américains ne sont pas contre le capitalisme, car ils savent très bien ce qu’ils lui doivent, mais contre ses excès, et en particulier le capitalisme de connivence qui permet à une infime minorité de faire main basse sur tout le reste. Mais il est inutile de jeter le bébé avec l’eau du bain et de transformer les USA en un nouveau Vénézuéla.


    • ddacoudre ddacoudre 10 novembre 2016 14:19

      @Gilles Mérivac

      bonjour gilles j’ai fait 68 et je n’ai pas eu le sentiment de vouloir interdire les gens d’entreprendre. l’acception libérale c’est réduite dans le débat à la seule vocation économique c’est aussi la tolérance et tolérance ne signifie pas permissivité. il est interdit d’interdire réclamait effectivement un besoin de liberté dans tous les domaines, les mœurs, le culturel, la pensée, l’émancipation féminine. imagine que sans 68 il n’y aurait jamais eu l’IVG. ce n’est pas pour autant que ce fut la panacée. ce mouvement eu une portée beaucoup plus globale dans divers états « d’Europe libre » et ailleurs ce n’est qu’après l’événement que l’on a constaté cette tendance à réclamer plus de liberté, si le mot interdit d’interdire te gène dans sa représentation, signe d’un poids de l’organisation politico économique en place., ce n’était pas un mouvement franco français. l’élection de Trump, n’est pas l’élection d’un sot ou d’un milliardaire il est indicateur d’un mouvement de fond que l’on trouve en occident, qui soit ou non élu.
      l’évolution de la population dans le cadre du productivisme actuel pose problème. c’est se que je dis à raisonner avec des analyse capitaliste l’on ne voit que des fins et la nécessité d’ajuster la population aux comptes. plus scientifiquement la planète est un espace clos donc l’évolution de sa population se stabilisera de fait, même si cette stabilisation inclus des choix culturels de l’intervention humaine sur sa propre existence cela fait parti de l’autorégulation. en disant cela j’enfonce des portes ouvertes par MAY dans les années 50 sur l’évolution d’une population de poissons dans un étang, un espace clos bien évidement, Les poissons se régulent en mangeant leurs œufs, nous c’est par des mesures contraceptives dans les deux cas c’est la pression environnementale qui commandent nos comportements.
      le capitalisme n’est pas une invention humaine mais une lente transformation des relations humaine pour produire ce que la nature ne nous donne pas en l’état ou en quantité suffisante. est-ce que Malthus aura raison un jour, bien-sur, c’est pour cela que nous colonisons les astéroïdes et que malgré un accord international de non exploitation des ces astéroïdes, OBAMA à donné en décembre 2015 l’autorisation aux américains d’exploiter leur sous-sol. c’est quoi la guerre en Ukraine la lutte pour posséder le grenier de l’Europe. pour avoir lutté ma vie contre le communisme Soviétique, je sais ce que cela à apporté au monde en France dans les entreprises le patronat avait une peur bleue de son arrivé au pouvoir, l’abandon du pouvoir monétaire visait deux objectifs, priver le pouvoir de cette création dans le cas d’une arrivé au pouvoir du communisme et de le transférer aux banques pour que l’économie ne soit plus soumise aux aléas politiques. j’imagine que toi aussi tu dois lire des études, une récente démontre que la pollution au CO2 favorise le développement végétal, le constat à été fait en comparant grâce au satellite des zones forestières. d’autres s’indiquent que la prolifération de déchets plastiques dans l’océan par fragmentation va entrainer un ingestion par les populations de nanoparticules de plastiques qui vont passer dans le sang sans savoir les conséquence qui en découleront. tous cela est le résultat d’un productivisme sans mesure. comme cela je n’arrêtais pas en citant de bons ou de mauvais exemples c’est pour cela que je prends comme référence l’humain, est-il normal qu’un homme en exploite un autre, je dis non, et ce n’est pas parce que une solution ne nous tombe pas du ciel qu’il faut renoncer. elle se fera jour dans la tête des hommes sous réserve qu’il ne restent pas accolé à une pensé unique qui les sclérosera. il m’arrive parfois d’expliquer à des gens qui me regardent hagard qu’il est inutile de vouloir aller prendre l’argent des riches, car ils ne sont riches que parce que nous le désirons.
      c’est un peu long mais au moins l’on peut échanger en intelligence.
      cordialement


    • agent ananas agent ananas 10 novembre 2016 15:50

      @Gilles Mérivac
      D’abord, mai 68 n’était pas un mouvement libéral mais libertaire, ce qui n’a rien à voir.
      Ça c’est le mythe...
      En fait, Mai 68 était une « révolution colorée », dont les leaders sont tous juifs (à part Jacques Sauvageot).
      Ce mouvement « étudiant » intervint quelques mois après la conférence de presse au cours de laquelle De Gaulle est très critique envers Israël suite à la « Guerre des Six Jours » ...
      Ne pas oublier non plus que De Gaulle avait échappé à de nombreuses tentatives d’attentats (l’OAS noyauté par la CIA) est que mai 68 était un autre moyen de s’en débarrasser.
      Bref, un peu de perspective historique ne fait pas de mal.


    • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 10 novembre 2016 18:47

      @agent ananas
      Non, je regrette, ce mouvement je l’ai vécu, il est inutile d’essayer de me bourrer le mou avec des conneries antisionistes, çà ne le fera pas.


    • Tall Tall 10 novembre 2016 19:06

      @agent ananas

       
      Idem que Mérivac ...
       
      Je me souviens par contre que les militants communistes, soutenus par le KGB, étaient très actifs. Même s’ils n’ont pas dû faire grand chose, sinon souffler sur les braises.
        
      Inversément, le patronat ( avec son lot de juifs ) a dû se coucher à plat ventre pour éviter l"insurrection communiste avec sa menace potentielle de nationalisations.
       
      C’est pour ça qu’ils ont vite lâché 30% d’augmentation du SMIC d’un coup + 1 semaine de congés payés ... etc ... ( accords de Grenelle ).

    • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 10 novembre 2016 19:09

      @ddacoudre
      Je n’ai pas dit que ce mouvement libertaire voulait interdire aux gens d’entreprendre. Si on se met à faire des procès d’intentions à tout bout de champ, le dialogue devient difficile et il faut un sonotone !

      Redéfinir les mots à sa guise ne change pas la réalité, dire par exemple que "le capitalisme n’est pas une invention humaine mais une lente transformation des relations humaines pour produire ce que la nature ne nous donne pas en l’état" est un jugement personnel et non une définition.

      Je rappelle donc que c’est le capitalisme qui a fait de ce pays ce qu’il est, ce sont les Renault, Citroën, Peugeot, Dassault, Pathé, tous les inventeurs, jusqu’au bricoleurs de concours Lépine qui ont apporté cette richesse. Et ils n’ont pu le faire que parce que le système leur était favorable, c’est-à-dire certainement pas socialiste !

      Au nom de quoi ou de qui voulez-vous imposez à nos compatriotes des clandestins qui sont incapables pour la plupart de s’adapter à notre mode de vie, et qui d’ailleurs le rejettent dans leur grande majorité ? Seule une mentalité de frustré ne peut être que l’instigatrice d’un projet aussi mortifère !

      Il est dommage de constater que quelqu’un ayant une aussi longue expérience ne puisse voir ces évidences.
      Tristement vôtre.


    • ddacoudre ddacoudre 10 novembre 2016 20:40

      @Gilles Mérivac
      ne te désole pas tout ce que tu dis n’est pas faux quand je suis parti en hollande former des marocains et des turcs ils étaient incapables de s’adapter au mode de vie des hollandais ils montaient sur les lunettes des WC pour leurs besoins. on ne les a pas laissé seul et ils ont appris sans que nous ne leur demandions de renoncer à ce qu’ils étaient, et ils pensaient que leur pays était bien mieux, comme les espagnols, comme les italiens, dont un que j’ai rencontré il n’y a pas si longtemps qui me disait la France est un pays de merde. j’ai un oncle qui a vécu 35 ans en France et est retourner se faire enterrer chez lui car il était attaché à sa culture. cela serait normal pour les européens et un mal pour les maghrébins. Je ne voulais pas te faire de procès d’intention , mais ce que tu me prêtes comme jugement personnel, n’est pas un jugement mais le suivit d’un développement de la place du dominant dans une société sédentarisé qui doit fabriquer ce que la terre ne lui donne pas sans travail. je n’ai rien contre ceux qui entreprennent, mais le fait d’entreprendre ne leur donne pas le droit d’exploiter les autres, le socialisme fut une opposition au capitalisme et non un projet de société il l’est devenu avec le communisme, où il faut croire que, même si c’était un état totalitaire, les gens entreprenaient par conviction et pas forcément pour du fric. c’est comme les pyramides ce n’est ni l’esclavage ni le fric qui ont poussé des hommes à entreprendre leur réalisation. Pour ce qui est des clandestins si l’on veut qu’il reste chez eux il ne fallait pas allez piller leurs richesses et les détourner d’une activité primaire pour régler les dettes du FMI, ou quand nous les colonisions les apprendre à être autonome plutôt que nos serviteurs. j’avais un ami identitaire je lui ai expliqué qu’il finirait comme les indiens du canada dans une réserve que l’on viendrait visiter les derniers blancs, cela ne plait pas quand je le dis par provocation comme là, alors il faut supprimer la roue car c’est grâce à elle que l’on se déplace depuis des millénaires à travers le monde que les métissages s’opèrent, et que je sache les babyloniens n’étaient pas capitalistes, n’empêche qu’ils entreprenaient. C ’est un peu comme le changement climatique les dés sont jetés il n’y a pas de retour en arrière possible, à moins que tu envisages de raser la planète à la bombe nucléaire.
      tu me fait penser à un Karim qui disait le monde deviendra sous la coupe financière de l’islam c’est écrit. il ira expliquer cela au Chinois.
      cordialement.


    • agent ananas agent ananas 10 novembre 2016 23:30

      @Gilles Mérivac, Tall

      Regardez ce que sont devenus aujourd’hui les leaders de mai 68 et vous comprendrez ...
      Quelques exemples : Cohen Bendit, André Glucksman ; Alain Finkielkraut, Alain Krivine, Bernard Kouchner, Bernard Guetta, entre autres ...
      Ils sont tous partie intégrante du système (pro libéral et pro impérialiste), loin de l’idéal révolutionnaire de leur jeunesse.


    • Tall Tall 10 novembre 2016 23:35

      @agent ananas

        
      Mais ils n’ont plus de raison de faire la révolution depuis longtemps, puisqu’ils ont réussi.

      Faudrait plutôt se demander pourquoi les millions de jeunes qui, aujourd’hui, ont bien + de motifs de se révolter qu’à l’époque ne bougent pas leurs fesses ?

    • agent ananas agent ananas 11 novembre 2016 09:15

      @Tall
      Mais ils n’ont plus de raison de faire la révolution depuis longtemps, puisqu’ils ont réussi.

      Ils n’ont rien réussit du tout. Leur plan de carrière de ces faux révolutionnaires était tracé dès le début.
      Des agents provocateurs professionnels qu’ils sont. On ne passe pas de la rue aux sphères du pouvoir sans en changer ses structures.


    • Tall Tall 11 novembre 2016 09:50

      @agent ananas

        
      Vous avez la chance de pouvoir échanger ici avec des témoins directs de l’histoire vécue ... alors profitez-en !
       
      Aussi, quand je vous dis que le patronat a dû se coucher à plat ventre par peur d’un coup d’état communiste, c’est la vérité !
       


    • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 12 novembre 2016 11:22

      @ddacoudre
      Les dés ne sont jetés que pour ceux qui acceptent d’avance la défaite ! Pour ceux qui comme toi, comme la plupart des médias ou comme Hollande pensent à mots plus ou moins couverts que de toutes façons on ne peut plus rien faire et vont dans le sens du courant, en dénigrant au passage ceux qui essaient de s’y opposer.

      Ce n’est pas en se culpabilisant que l’on pourra remonter la pente, mais en étant courageux, exigeants, optimistes, et aussi en se remontant les manches, il n’y a pas d’autres voie de sortie honorable. Et d’ailleurs pourquoi se culpabiliser ? Si nous n’avions pas colonisé des pays, d’autres l’auraient fait, peut-être avec moins de scrupules. Quant aux richesses planétaires, l’homme les utilise à sa guise partout où elles existent, et personne ne peut faire la leçon à qui que ce soit de ce point de vue. Par exemple, les peuplades primitives brûlent les terres pour les cultiver, ils pillent aussi de la richesse ! Tout le monde, absolument tout le monde fait la même chose !


    • ddacoudre ddacoudre 18 novembre 2016 22:50

      @Gilles Mérivac

      bonjour tu te trompes je ne vais pas dans le sens du courant, quand l’on est anticapitaliste et humaniste l’on n’est pas dans le sens du courant, personne n’a à culpabilisé de ceux qu’on fait leur ancêtre poser une analyse à postériori et un jugement dessus n’est pas culpabiliser. c’est toujours en vigueur que nous allons chez les autres « piller » leurs richesses, ce que je dis seulement c’est qu’avant les états ne se cachaient pas derrière de fallacieux prétextes d’accords commerciaux et autres intervention au nom des droits de l’homme. que l’on essaie d(avoir la richesse des autres par la force ou par la duperie seulement les moyens différent.
      cordialement.


  • fred.foyn 10 novembre 2016 13:22

    Trump est prit par l’Establishement tout simplement...Ripoublicains ou Démocrades..même combat...le DOLLAR.. !

    Lui même Milliardaire...il me semble ?
    Si j’ai voté pour lui, c’est uniquement contre Clin-Thon...

    • Robert Lavigue Robert Lavigue 10 novembre 2016 13:40

      @fred.foyn

      Certes il est milliardaire... Mais, c’est un milliardaire old-school.
      Sa fortune c’est pour l’essentiel de la pierre, pas du virtuel ou de la finance. Un immeuble, ça ne se déplace pas comme un serveur informatique de Facebook ou celui d’un trader.

      Zuckerberg peut déménager son business à Singapour, ça ne changera pas grand chose aux milliards de Zuckerberg. Il peut même emménager lui-même à Singapour, ça ne changera strictement rien à sa vie quotidienne.

      C’est peut-être parce que Trump est moins mobile que bien des choses pourraient changer.
      Un paradoxe ?


    • ddacoudre ddacoudre 10 novembre 2016 14:32

      @fred.foyn

      bonjour c’est la problématique du bis-partisme et l’absence de débats sur des options idéologiques, la domination capitaliste ne laisse que le choix d’être pour ou contre mais pas d’imaginer une autres alternatives idéologiques. si l’effondrement de la dictature soviétique fut une bonne chose elle à laissé un vide que personne n’a pu combler encore (mais ça vient), et dans lequel c’est engouffré le débat religieux avec pour représentation le terrorisme fondamentaliste.et tant que les hommes passent leur temps sur ces débats d’un autre monde, il ne réfléchissent pas à une alternative au capitalisme.
      cordialement.


    • fred.foyn 10 novembre 2016 15:24

      @Robert Lavigue...Son empire de pierres, avec des placements en bourses..donc des actions..qui travaillent tous les jours..Avec sa place de président..il va entreprendre des grands travaux qui vont lui rapporter des « milliards de dollars »..old-fashion en effet !

      L’avenir vous le démontrera...

  • MagicBuster 10 novembre 2016 14:13

    3 minutes pour comprendre pourquoi le vrai argent n’est plus dans les banques.

     (initiative MONNAIE PLEINE)

     

    Cette initiative veut qu’à l’avenir, seule la Banque nationale crée de l‘argent électronique, détermine et contrôle la masse mo-nétaire et apporte ainsi sécurité et stabilité, particulièrement en temps de crise.
    N’est-ce pas déjà le cas aujourd’hui ?
    Non, ce n’est plus le cas depuis longtemps. Aujourd’hui, la BNS ne crée et ne contrôle plus que 10% de notre argent, à savoir les pièces de monnaie et les billets de banque. Les 90% restants sont constitués par la monnaie scripturale élec-tronique de nos comptes en banque ; et ce sont les banques qui créent elles-mêmes cet argent. Beaucoup trop d’argent est généré dans un but spéculatif, qui expose l’économie et l’État à des risques financiers importants. On peut remédier à cette situation en faisant en sorte que les banques ne puissent plus créer leur propre argent à volonté. C’est pourquoi nous avons besoin de l’initiative pour une monnaie pleine, qui n’aboutira que si vous la soutenez vous aussi.

    COMMENT LES BANQUES CRÉENT-ELLES LA MONNAIE ÉLECTRONIQUE ?

    Tout simplement en octroyant des crédits ou en achetant des actifs ; pour ce faire, elles n’utilisent pas l’argent déposé par les épargnants, mais créent à partir de rien de l’argent qui n’existait pas auparavant. C’est une bonne affaire pour les banques, car elles encaissent des intérêts sur cet argent qu’elles ont créé.
    La Banque nationale le confirme : la masse monétaire en circulation s’élevait en moyenne à 340 milliards de francs ces dix dernières années. Sur cette somme, 40 milliards étaient de l’argent liquide provenant de la Banque nationale ; les autres 300 milliards étaient de l’argent électronique créé par les banques.

    ET QU’Y A-T-IL DE GRAVE ?

    Ce qui est grave, c’est que ce sont les banques qui bénéficient – indûment – de la création monétaire, et non les citoyens. Et comme beaucoup de banques veulent avant tout faire du bénéfice, la masse monétaire augmente de manière excessive. Les banques profitent de l’expansion de la masse monétaire ; elles investissent beaucoup d’argent dans les marchés financiers et spéculent sans limite tout en espérant échapper à une crise financière. Mais la plupart du temps, elles échouent, et c’est alors l’État qui doit « payer les pots cassés », comme en 2008.


    • ddacoudre ddacoudre 10 novembre 2016 18:50

      @MagicBuster
       bonjour que te dire que tu as raison l’on c’est fait dupé en 1973 et avec la BCE.
      celle-ci rachète de la dette c’est adire joue le rôle d’une banque de premier rang ce qui est le propre du pouvoir citoyen d’émettre de la monnaie et non de confier cela à des particuliers.
      la BCE doit redevenir une banque d’état ou alors il faut redonner le pouvoir monétaire aux états ou que les politique dirigent la BCE avec tous les problème que cela pose, il seront toujours moins important que ceux que créent les marchés financiers.
      cordialementddacoudre.over-blog.com.


  • non667 10 novembre 2016 14:32

    à ddacoudre
    En 68 j’étais trop jeune pour disposer des informations annonçant son développement.

    j’étais majeur à l’époque mais malgrés tout un grand benêt qui à avalé tout rond la v.o. sur mai 68 jusqu’en 2008 !

    mai 68 = aussi spontané que les printemps arabes = aussi vrai que les armes de destruction massive ou le 9/11 !
    explication :
    mai 2008 ,commémoration de mai 68 ,40 ans après
    mars 2008 .incident politique : on apprend que le frère de ségolène royal serait fiché ,espionné par le ministère de l’intérieur !
    scandale ! ça nous rappelle les heures les plus sombres de notre histoire ( lhlpsdnh )
    un matin sur rmc chez jj bourdin un auditeur retraité des R.G. a expliqué que le fichage de tous les hommes politiques et de leur entourage faisait parti de leur travail normal !
     il a ajouté en exemple que les R.G.  savait en décembre 1967  qu’il y aurait des évènement très important au printemps 68
    ouvrier 68 tard pour avoir vécu les événements et les avoir suivi médiatiquement par la suite
    cette remarque  m’interpella ! !
     mai 68 n’était donc pas une révolte de potache revendiquant pour les garçons le droit d’aller dans le dortoir des filles comme le disait cohn bendit ???????? 5 semaines de grève pour ça ?
    si ce n’était pas la vraie raison qu’elle était-elle ????????????
    une évidente :  renverser DE GAULE 

    - qui ? la gauche ? les syndicats , ? les partis ? ce ne sont pas eux qui ont initié le mouvement !
     ils y sont rentré à retardement et en trainant un peu les pieds !

    -qui d’autres ? au départ était cohn bendit entouré de la coordination étudiante (une dizaine ) dont il a dit à propos d’une réunion : s’il n’y avait pas eu ( bensaid -juif séfarade ) on aurait pu la faire en yiddish (langage juif allemand ) ! après son refoulement en allemagne est sorti le slogan  « nous sommes tous des juifs allemands  » qui signait l’origine du complot !
    pourquoi ce complot ?
    degaulle = nationaliste patriote - indépendantiste pour tous les peuples discours de Phnom penh -vive le quebec libre ! non aligné ,pour une europe des patries souveraines (de l’atlantique à l’oural ) contre l’europe supra nationale comme actuelle !contre l’entrée de l’angleterre dans l’ue ,pour une monaie nationale détachée du dollard ,suivant les conseils de jacques rueff il voulait rapatrier l’or français stocké aux usa (cet or sensé y être n’existe plus il est remplacé par du nickel plaqué or )
    s’il n’avait été le 1°opposant à hitler ,il serait décrit aujourd’hui comme un nazi !
    mais cela ne datait pas de 1967 !
    que s’est-il passé en 1967 ?
    un petit tour sur le net nous rappelle qu’il y a eu la guerre des 6 jours opposant israël (avec la finance ,la cia ,la logistique ,les armes usa ) aux arabes !
    à ce propos de gaule qui souhaitait un rapprochement avec ces derniers avait dit parlant d’israël : « les juifs, jusqu’alors dis­persés », de « peuple d’élite, sûr de lui-​​même et domi­nateur ». ce qui sachant la puissance des juifs signait sa mort politique

    http://www.france-palestine.org/La-...

    nous ouvriers avons fait sans le savoir 5 semaines de grève pour défendre les sionistes ! et le N.O.M. américano-judéo-mondialo capitaliste !
    nous continuons en votant umpsmodemeelv +fdg


    • ddacoudre ddacoudre 10 novembre 2016 19:00

      @non667

      bonjour j’ai lu attentivement ton commentaire il est bien évident que 68 ne fut pas un événement spontané et que les syndicats y sont allé en trainant les pieds et si mes souvenirs son bon FO n’a toujours pas donné de reprise du travail. j’ai une anecdote drôle de cette période j’ai connu une entreprise avec des délégués CGT et c’est le patron qui est venu leur demander de se mettre en grève car il ne recevait plus d’approvisionnement.
      personnellement j’étais fiché par les RG et en plus je suis devenu collègue avec celui qui « veillait sur moi », j’ai toujours son nom en mémoire, il me disais si tu veux que ton information arrive directement sur le bureau du ministre de l’intérieur tu me la donnes. dans cette période j’ai découvert combien nous étions naïfs. c’est le privilège de la jeunesse.
      cordialement.


    • berry 10 novembre 2016 19:04

      @non667
       
      C’est bien vu !


  • popov 10 novembre 2016 15:11

    On peut entendre depuis hier beaucoup d’« experts » prédire ce que va être le mandat de Trump. Prédictions à court, moyen et long terme.


    Moi, je constate simplement qu’il y a 2 jours ces mêmes experts n’ont pas été capables de prédire le résultat de l’élection.

    • ddacoudre ddacoudre 10 novembre 2016 19:18

      @popov
       bonjour je n’écoute plus, car cela fait des lustres que j’entends les même discours de ces faiseurs d’opinion qui servent de chiens de garde, généralement je lis des études de géopolitique etc. la seule chose que je regrette c’est de ne pas savoir lire l’anglais car beaucoup sont dans cette langue et les traducteurs ne sont pas assez fiables.
      depuis 2001 la trame de fonds n’a pas changé, l’intérêt se trouvant dans les rapports de force entre le BRIC et lUSA/UE.. cela fait un moment que je n’ai pas lu si la chine continuait d’acheter de l’or. le posera un jour le problème de la convertibilité du dollar, ou le dollar comme monnaie référence du fait que les USA ont perdu leur leader ships à son bénéfice. les USA et l’UE n’ont plus de moyen de progression s’ils n’abandonnent pas le productivisme, ce qui ne parait pas être l’intention des USA qui espère dans l’exploitation du sous sol des astéroïdes pour se refaire une santé. en 2015 Obama a donné son feu vert malgré un accord international de non exploitation.
      cordialement ddacoudre.over-blog.com


    • izarn izarn 10 novembre 2016 19:53

      @popov
      Bho ! Il ne s’agit plus d’expertises mais de propagande...Comme pour le Brexit.
      Le RU devait couler...
      On attends toujours...
      Une réussite serait qu’on réussisse à virer ces experts une fois pour toute.
      Il n’ont qu’à aller bosser dans les pays à fort taux de natalité de Dédéacoudre...La bas le nombre de couillons au kilometre carré est tellement important qu’ils auraient beaucoup de succés smiley
      Dédéàcoudre ne comprends pas que ceux qui pondent des enfants aux kilomètre sont des abrutis qui vont finir un jour ou l’autre pas s’entretuer. C’est l’humain profond qui va ressortir. De l’humanisme ? smiley Y a qu’à voir au MO...Il suffit de quelques pikups avec des kalachs, et hop ils s’entretuent...Soros sait ça lui....
      Je crois que les idéalistes sont des gens dangereux quand il décident d’organiser le Monde selon leur fantasmes....
      Ils ne savent pas ce qu’ils font.
      C’est qu’ a dit Poutine (Surement détesté par Dedeàcoudre)
      De plus, personne n’a jamais dit que Trump s’attaquerait au capitalisme.
      Mais au « Nouvel Ordre Mondial » ; oui.
      Ce nouvel ordre mondial est un truc idéaliste, qui finalement fait le Mal pour le Bien...
      Le peuple des USA ne veut pas s’isoler, mais veut arreter de se faire piller, et voler leur territoire par des migrants qui ne savent meme pas développer leur propre pays, et sont assez laches pour ne pas avoir le courage de le défendre en cas de guerre ou désordre mafieux (Cf Mexique)
      Et c’est avec cette fange que les vieux pays(Le « vieux sang pourri » dixit Carla Bruni-Sarkosy) vont renaitre ? Fichtre ! Bon, mais ça mettra du temps !
      Dedeacoutre est un idéaliste, sans le savoir il fait partie du Système. Il a les memes opinions que Carla Bruni.
      Il pourrait etre meme financé par Soros. Il devrait lui demander des sous...


    • ddacoudre ddacoudre 10 novembre 2016 21:09

      @izarn

      bonjour d’habitude je ne faits pas de commentaire sur ceux qui ne me sont pas adressés.
      aucun homme au monde ne vie dans son état animalier. chez les animaux le dominant s’impose bouffe à s’engaver l’estomac et baise les femelles, terminé il n’a jamais envisagé d’exploiter ses congénères, et ils vivent bien comme cela. nous nous avons construit un monde d’illusions où nous passions notre temps à nous entretuer et continuons à le faire de manière organisé. Quand un animal meurt son monde ne change pas, nous si nous mourions notre monde disparaitrait. ta propre vie est construite sur les mythes, ce que tu appelles chez les autres des fantasmes. Trump fera comme hollande il trompera son monde. si tu veux l’on en reparle dans 4 ans, car establishment ne le laissera pas réalisé ses promesses. Le naïf c’est toi pire, tu flattes l’ignorance en fustigeant des experts tout contestable qu’ils soient, car tu leur dois tous les jours de pouvoir bouffer. Un pays sans experts sans élites est un pays aveugle. quand tu dois te faire opérer tu n’as qu’a aller voir ton voisin plutôt qu’un expert médical qu’il soit médecin ou chirurgien. je n’aime pas particulièrement Poutine car je n’ai pas plus à l’aimer que Trump ou autre ce que je regarde ce sont les politiques qu’ils mènent, pour l’instant il tient tête avec raison à l’OTAN. s’il est un moyen de sortir du bourbier du moyen orient c’est une bonne chose, mais il ne fait rien gratuitement pour les beaux yeux de la princesse.
      je ne crois pas à un accord commercial entre les USA et la Russie. dans ce genre d’accord ce ne sont pas les présidents qui discutent et je n’ai pas entendu Trump remettre en cause l’ALENA qui permet aux investisseur de soumettre les états au pouvoir du tribunal arbitral, toi tu vois peut-être poutine accepter cela moi certainement pas et je serais bien surpris que ne voulant pas se soumettre à la suprématie des chinois il aille se soumettre a celle de poutine.
      cordialement.


  • Etbendidon 10 novembre 2016 15:17

    Mon pov’ dédé

    T’es bien le dernier (des quoi ?) à croire en l’humain

    Regarde ce que sont devenus tes potes soixante-huitards : Des gros bourgeois gras du bide dont certains votent FrontNat

    Tu crois en l’humain mais les humains eux y croient à des conneries comme la fable du petit jésus fils de dieu ou le prophète (qui enfilait des petites filles de 9 ans) et qui avait des hallucinations dans une grotte

    Et ils sont des milliards comme ça

     smiley

    Sinon il n’y aura bientôt plus de blancs mais que des bronzés, c’est une sale affaire pour les fabricants de crème solaire

     smiley


    • ddacoudre ddacoudre 10 novembre 2016 19:28

      @Etbendidon

      bonjour, si l’homme ne se donné pas des illusion il périrait ce sont les mythes qu’il construit qui l’aide à ne pas sombrer c’est grâce à ces mythes que tu as appris à lire, à écrire à avoir un ordinateur pour dire des sottises à dédé, sans cela tu vivrais dans un cloaque.
      alors l’humain est un être vil prêt à dépouiller son semblable si quel qu’un ne lui dit pas qu’il peut être autre chose et qu’a cela il y gagnera le bien être et la longévité de son existence..
      si cela existe et se réalise c’est que la « nature » le permet et que cela poursuit une finalité évolutive même si nous ne le comprenons pas et ne savons pas où cela nous conduit. si nous devions rester des être vil et voleur, tout le reste n’existerai pas.
      cordialement.http://ddacoudre.over-blog.com/pages/Du-rat-a-moi-7607770.html.


    • izarn izarn 10 novembre 2016 20:11

      @ddacoudre
      Je crois savoir que les grecs étaient plus réalistes que leurs propres mythes...
      Ne confondez pas mythe avec illusion. Ca ferait de vous un franc-maçon, ou ces gens laicards à l’extème qui justement ne croient en rien !
      Le mythe ne fait pas partie des illusions.
      Mais certaines illusions sont propagées comme des mythes. Et ce sont des falsifications : Le communisme soviètique, le trotskisme, le droitdelhommisme sur n’importe quoi, le Gouvernement Mondial, la monnaie mondiale, l’UE, et toutes les conneries de ce genre, ainsi que bien entendu l’illusion fasciste. Ce sont des illusions. Poudre aux yeux.
      Donc crever la peau aux illusions dangereuses est utile.
      Ce n’est pas avec des illusions qu’on se civilise, désolé !
      C’est avec des illusions qu’on nous domine ! La société du spectacle, ou la société des illusions...


    • ddacoudre ddacoudre 10 novembre 2016 21:31

      @izarn

      j’aurais du être plus précis quand je parle d’illusion c’est au sens qui donne le bouddhisme. notre monde disparait avec nous car il n’est qu’une illusion évanescente.
      mais je ne te suis pas. la réalité est ce que nous percevons seulement cela de quoi que ce soit qu’elle soit faite, l’illusion au sens que tu le définis impacte les cerveaux qui y trouvent une réalité. il n’y a pas de réalité qui seraient une réalité absolu indéboulonnable, si c’était, il n’y aurait aucune possibilité d’évolution nous serions dans le déterminisme absolu et nous n’aurions rien a échanger et rien à nous dire. le mythe est la construction d’une réalité sur des constructions légendaires distordu par la circulation de la communication et qui deviennent la base ou l’assise d’un développement sociétal, l’illusion ne débouche sur rien car c’est fait pour tromper en bien ou en mal. mais je ne peux accepter que tu mettes au nom des illusions toutes tentatives d’organisation sociétale même si aujourd’hui elle peuvent présenter une Utopie.
      jules Vernes envoyait un obus sur la lune avec un intérieur cossus, aujourd’hui l’on va allez y extraire des minéraux, ce qu’il vendait pour un conte est devenu réalité.
       cordialement.


  • popov 10 novembre 2016 16:05

    Tiens, le message de Karim où il annonçait la proportion de mahométans parmi les nouveaux-nés en France dans les prochaines années, et ma réponse à ce message, ont été zappés.


    Ils donnait des chiffres : « ....50% en 2030 ». Et concluait :« Dans 50 ans la finance islamique aura remplacé la finance capitaliste. C’est écrit. »

    Je répondais : « C’est effectivement ce qu’il va se passer si rien n’est fait. Mais qui dit que rien ne sera fait ? »

    Quelqu’un peut-il m’expliquer en quoi ces messages ne respectaient pas la charte de ce site ?

    • ddacoudre ddacoudre 10 novembre 2016 19:32

      @popov

      je l’ignore, mais c’est dommage j’aurais bien aimer répondre a cet illuminé qui crois que les chinois qui sont entrain d’essayer d’imposer leur référence monétaire vont les laisser faire.
       a trop rester courbé sur des livres sacrés l’on oublie de lever la tête et de regarder l’astre illuminé derrière lequel se trouve la vie.
      cordialement.


  • berry 10 novembre 2016 20:10

    Le vote ethnique remplace peu à peu la démocratie dans les pays occidentaux.
    Les extra-européens ont voté massivement à 80 % pour les démocrates, comme à chaque élection. (les noirs à 90 %, les hispanos à 70 %). 
    Les blancs ne représentent plus qu’environ 60 % de la population américaine et l’élection d’un président républicain, sur des valeurs de droite, va devenir quasiment impossible dans ces conditions.
     
    Il a fallu une révolte des blancs qui se sentent volés de leur démocratie pour faire mentir cette tendance de fond (les hommes blancs ont voté deux fois plus pour les républicains que pour les démocrates, du jamais vu je crois), et encore, il s’en est fallu de peu puisque Clinton a gagné le vote populaire et a obtenu plus de voix.
     
    Il y a une alliance de fait entre l’oligarchie et les envahisseurs du tiers-monde qui sont prêts à voter pour n’importe qui en échange de quelques aides financières.
    L’oligarchie l’a compris, elle a massivement naturalisé des millions d’immigrés juste avant les élections américaines et elle agit de même en Europe. Elle a échoué cette fois-ci, mais de peu.
    Cette élection est le chant du cygne de la démocratie.


    • izarn izarn 10 novembre 2016 20:29

      @berry
      Confondre le parti « démocrate » avec la démocratie est extremement comique ! smiley
      Vu le niveau de la Klingon...
      Que je sache Colin Powell et G.Rice, sous le républicain G.W.Bush, étaient et sont toujours blacks ! Il est exact qu’il y a un clientélisme démocrate envers les blacks et les latinos...Clientélisme, OK ? Exactement comme le PS en France, avec « El Blanco » Manuel Valls. Qui de fait déteste le black Dieudonné...Allez comprendre ? Peut-etre que son sang est pourri par celui des bretons ?
       smiley

      Cette élection est le chant du cygne de la démocratie
       smiley
      Et la Klingon s’était le chant du cygne du fascisme ?
       smiley
      Carla Bruni : « vieux sang pourri »....Quand je lis certains trucs ici, je vais finir par le croire !


    • berry 10 novembre 2016 21:09

      @izarn
      « la Klingon » a parfaitement convenu aux blacks puisqu’ils ont voté à 90 % pour elle.
      A ce niveau-là, vous pouvez appeler ça du clientélisme si vous voulez, moi je considère que la démocratie ne fonctionne plus.
       


    • ddacoudre ddacoudre 10 novembre 2016 21:50

      @berry

      bonjour si j’ai compris si l’on est blanc l’on est un défenseur de la démocratie tandis que les autres envahisseurs ils sont quoi, des agent de Satan ?
      cela à l’air de te surprendre qu’un miséreux se vende au plus offrant. en France je connais des personnel de partis qui font le tours des maisons de retraite pour obtenir un vote contre une boite de chocolat, le vote des grabataires remplace peu a peu la démocratie.
      je ne sais pas ou tu veux en venir. historiquement l’envahisseur ce serait plutôt les blancs et ce que tu appelles les ethnie sont peut être chez eux, sauf les noirs bien entendu que l’on ne peut qualifier historiquement d’envahisseurs
      je n’ai pas chercher à savoir qui avait voté qui . la tendance qui se fait jour et se cristallise au USA et en Europe n’est pas influencé par cette répartition des votants même si Clinton avait été élu la tendance aurait été là.
      cordialementddacoudre.over-blog.com.


  • sls0 sls0 11 novembre 2016 15:32

    Analyse intelligente, je comprends qu’il y ait autant d’opposition.
    Elle met pas mal d’à priori en question.C’est douloureux la réflexion, la croyance est plus douce.
    La croyance implique de l’émotionnel et une rigidité d’esprit, c’est visible dans certains commentaires.


Réagir