lundi 22 mai - par VICTOR Ayoli

Voilà revenu le temps des enfumages de l’été

C'est reparti. Non, je ne veux pas parler des élections législatives mais des traditionnelles manifestations de bourrage de crâne du début de l'été : le festival de Cannes puis Roland-Garros.

Cannes, j'y ai habité lorsque j'étais un peu plus jeune. Beaucoup de Cannois fuient leur ville quand débarquent les hordes de shootés à la péloche. Comme les Avignonnais durant le festival de théâtre. Et – pas kons – ils louent à tarif salé leurs turnes aux festivaliers.

Cannes, c'est le festival de l'illusion, du mensonge, du m'as-tu-vu, de la niaisitude triomphante où s'exposent, où s'étalent des montagnes de vanité, des tombereaux de nullités à paillettes. Et les merdias de nous rebattre les esgourdes avec les insignifiances de quelque « star », de nous goinfrer les mirettes avec les images fugitives du calbar en dentelles d'une « vedette ». Les états d'âmes des gens du vide ! Bof…

Puis dans la foulée, on va subir les « exploits » de quelques klampins qui se renvoient laborieusement une petite baballe jaune en criant, à Rolland-Garros.

Ah ! N'oublions pas les mononeuronnés qui vont rouler à fond la caisse, comme un pet sur une toile cirée, devant le plus beau ramassis d'escrocs que le monde puisse porter : le grand prix de Monaco…

Enfumage général. Occuper l'esprit de la « populasse » (c'est ainsi qu'ils parlent de nous entre eux, les parasites qui nous gouvernent si mal) avec de l'émotionnel, du fait-divers, des « peoples », du sport. On va savoir de quelle couleur est la culotte de Bella Hadid. On va flasher sur les nichons d’Elizabeth Olsen ou les cuisses de je ne sais quelle belle nana. Parait même que les nazislamistes vont profiter de la caisse de résonance cannoise pour ressortir leur burkini.

Faire la Une avec ces couenneries ou les douleurs de dos de Tsonga et les crampes de Nadal, voilà ce qui est important ! Et insinuer au « populo », sournoisement, la peur via l'insécurité sociale organisée. La peur via les risques d'attentat. Et avant tout la peur du chomdu. La peur incite à la soumission envers ceux qui prétendent pouvoir les « protéger »... Tremblez, braves gens, et obéissez servilement : Big Brother et Big Bâton veillent sur vous !

Et puis, ça évite de parler d'une réalité qui n'a pas changée malgré la nouvelle donne politique : problèmes de chômage récurrents, de rabotage des libertés, de hausse des prix, des escroqueries sans vergogne des politicards de tous bords, de léchage du cul des banques, de la montée des nationalismes partout dans le monde, du terrorisme de plus en plus présent, du flicage généralisé, de la volonté de manipulation des « Zélites », des cleptocraties qui font main basse sur le monde à travers la mondialisation ultralibérale.

Nous allons pourtant encore voter dans trois semaines. Et ça, c'est important. Enfin, ça devrait l'être… Le suffrage universel dit que c'est le peuple qui doit décider. Tè ! Fumes... Aujourd'hui nous n'élisons plus nos représentants mais nos maîtres, quasi inamovibles, tout puissants et juridiquement intouchables. Ceux-ci – les politiques - n'étant que les marionnettes interchangeables des « maîtres du monde » occultes : les mafieux de la finance. Bref, c'est le retour vers la féodalité avec les techniques d'abrutissement en plus…

Faudra tout de même aller le mettre notre petit bulletin, seul moyen qui nous est octroyé épisodiquement pour faire entendre notre (petite) voix. Et virer les sortants en continuant la saine œuvre de dégagisme commencé à la présidentielle.

Après, on aura le Tour de France et le mois de bronzage de cul traditionnel. D'autres, nouveaux venus sur la scène politique, seront – eux – au boulot pour détricoter...le code du boulot !

 

Illustration : merci à Luc Arnault



8 réactions


  • devphil devphil 22 mai 17:34

    Merci pour le ton vrai de votre article.

    Ce décoiffe sans langue de bois et change de la novlangue habituelle et de la pensée unique distillée à longueur de journée par les organes de désinformation

    Merci Victor

    Philippe


    • Le421 Le421 23 mai 08:16

      @devphil
      La séance de bronzage du cul restera encore une légende pour pas mal de monde.
      L’avancée sociale, c’est aussi cela.
      De plus en plus de laissés pour compte, heu, de « feignasses », pardon !!

      Remarquez, en même temps, bosser pour rien ou ne pas bosser, finalement, ça revient au même !!
      Pourquoi tous ces travailleurs « détachés » (déportés ne faisait pas très convenable...), parce que le français a tellement de chose à payer - je ne parle pas des entreprises - pour exister quelque part qu’avec 300€ par mois, ce n’est pas possible...


  • gardiole 22 mai 18:50

    Et après le Tour, le top : la reprise du championnat de foot. On s’en sortira jamais !


  • Et pendant tout l’été, on aura droit aux états d’ânes de nos sportifs !

    Je vais te dire un secret, mais tu le répèteras pas, promis ?

    Il existe des media qui sont en dehors de la ZOCME (ZOne de Crétinerie Médiatique de l’Eté).

    Radio Courtoisie, qui ne vit que grâce à ses auditeurs nous a proposé récemment, une émission sur... les jardins, entre autres choses.
    Radio Sputnik, la radio russe émettant en français, nous propose des analyses intelligentes sur la société française ainsi que sur les relations internationales. Je vous recommande les sorties d’Oxana Bogrovitch. Elle a la plume assassinne, en particulier pour les cons. Basée en Russie, cette radio n’a rien à craindre des procès de nos associations ayatolatesques : SOS-Racisme, MRAP etc.. C’est ce qui a rendu la Commission Européenne folle, qui du coup a voulu villipender Radio Sputnik ce qui a eu pour résultat... de faire connaître cette radio, alors limitée à un cercle très restreint !

    Je vous recommande Télé Liberté et les vidéo de Natacha Polony sur la Toile, très bonnes analyses, puissant travail de fond, en particulier dans ses revues de presse.

    Et définitivement, éteignez Télé-Macron (je crois que ça s’appelait TF1, France 2, BFM dans le temps) ainsi qu’Europe1 et RTL, la seule radio dont les auditeurs sont déjà devenu sourds.

    France-Inculte peut parfois proposer des émissions intéressante, mais c’est rare.

    Après sur la Toile vous avez aussi RSR, la radio Suisse Romande, pas contestataire dans l’âme, mais obsédée que nos media nationaux, par la propagande.

    Et surtout, lisez mes articles sur Agoravox, franchement ils sont passionnants (désolé les mecs, j’ai pas de quoi me payer des pages de pub, alors je fais tout moi même !) !

    Inversement, je lis vos articles , ils sont intéressants !


    • UnLorrain 23 mai 15:14

      @Le Kergoat [Frdric MALMARTEL]

      Merci de vos recommandations !

      Chez moi je n’ai pas exclu Francemusique,les moments d infaux y sont tres brefs ( au moment ou j ecris cela je me rememore que le lendemain matin des attentats du Bataclan je suis a ecouter cette radio..un pauvre con de musicien,qui venait de proposer une de ses compositions pas desagreable a ecouter,pourtant,ne trouva rien de mieux a dire que : les extremistes,incluant l extreme droite, vont se frotter les mains.Consternation)

      Franceculture oui... Dommage que le charlatanisme desinvolte y domine largement,elle etait l avant derniere frequence que je suivais.

      Radio courtoisie,s appelait elle autrement avant internet je me demande..et si cela est,je suis quelque peu decu que le nombre d auditeur soit restreint,n est pas grossi demesurement comme il se devrait a l ecoute de gens qui s efforcent de deciller les yeux de ces auditeurs !


    • vesjem vesjem 23 mai 19:45

      @UnLorrain
      un breton te confirme : la propagande sournoise et vicieuse se niche dans tous les recoins de nos merdias radio,papier, télé, même celles dites « culturelles »


  • troletbuse troletbuse 22 mai 23:09

    Ben oui, vous êtes revenu  smiley


  • ricoxy ricoxy 23 mai 13:26

     
    Vous oubliâtes l’éternel marronnier : le bac, les effrois et pâmoisons de ceux qui se présentent, de ceux qui sont reçus, de ceux qui l’ont raté, de leurs parents, des voisins, voire du chien des voisins...
     
    Ah, et puis, les sempiternelles réclames publicitaires pour maigrir (Weight Matchers, XXL-S médicales, Comme je l’aime, etc. Chaque année, un ou deux nouveaux apparaissent sur le marché).
     


Réagir