lundi 23 avril - par taktak

Nombre de manifestants : les chiffres policiers d’Occurence ou la propagande démasquée à Marseille

 

 De l’aveu même d’Occurence la technologie exploitée pour “compter” les manifestants est vieille de 10 ans. Jugée sans intérêt ces dernières années elle n’avait pas percée. Il faut dire que la méthode prête à sourire, exploitant des capteurs initialement conçu pour comptabiliser des personnes entrant dans des magasins de galeries commerciales ou parcourant des allées de musées. pas vraiment faite pour décompter des foules denses, brandissant drapeaux, pancartes et fumigènes. Pourquoi donc assiste-t-on à cette débauche de communication autour des chiffres de ce cabinet de communication qui travaille par ailleurs pour les multinationales ? un cabinet dont l’objectivité sur les manifestations des salariés de la SNCF, de Carrefour etc peut être mise en doute dans la mesure où il s’agit par ailleurs de ses principaux clients d’après son propre site internet.

Le but de la manœuvre est en fait transparent : il s’agit de minimiser la participation aux manifestations pour tenter de freiner le mouvement social.

 

A Marseille la propagande Occurence démasquée la preuve par les images

Ce 19 avril 2018, la préfecture de police annonce avoir compté 5 00 manifestants sur le parcours de plus de 2 km entre le vieux port et la place Castelane. Soit 2 manifestants par mètre de parcours. Sur des avenues parmi les plus larges de Marseille, pas très sérieux.

D’après le collectif de médias d’Etat et privés appartenant à des milliardaires qui utilisent les chiffres d’Occurence, cette société aurait installé le 19 avril ses capteurs au 4e étage d’un immeuble à Marseille. On ne saura pas où, on ne saura pas quand, ni pendant combien de temps. Impossible de vérifier

Mieux, alors que la méthode de comptage repose sur la mesure par leur “capteur” (en fait une analyse logicielle d’image vidéo) du nombre de manifestants, mesure sous estimant le nombre de manifestant (lire ici) de l’aveu même d’Occurence, et une “correction” au doigt mouillé reposant sur le recomptage manuel de 30 secondes du défilé qui a été filmé, Occurence indique qu’elle supprime systématiquement le film de la manifestation. Pratique. Pas vu, pas pris comme dirait l’autre. Mais des chiffres non vérifiables donc absolument pas scientifique. Une méthode permettant tous les trafics. En effet, le capteur étant incapable de mesurer le nombre de personne dansune foule mais uniquement la circulation de piétons clairsemés, seules les parties les moins denses des manifestations sont décomptées, tandis que les parties les plus denses abritant l’essentiel des manifestants sont elles tout bonnement comme effacées des chiffres.

Pour en avoir le cœur net, www.initiative-communiste.fr a procédé à une vérification d’après les très nombreuses photos présentes sur le net de cette manifestation. Témoignant d’une mobilisation importante sur la Canebière, le cours Lieutaud. D’après le témoignage de nos camarades présents sur place et les photos publiés par les médias, le cours Lieutaud était intégralement remplis.

Notre méthode : nous avons procédé au comptage des manifestants sur trois portions du cortège, deux portions peu denses et une portion normalement dense représentative de la réalité de la manifestation. Ce qui permet d’estimer la densité de la foule et partant au regard de la longueur du cortège de chiffrer le nombre de manifestants de façon objective et robuste.

Pour mémoire Occurence a décompté 5700 manifestants, là où la CGT revendique 65 000 manifestants contre 5 000 pour la police. Au passage le chiffre même d’Occurence démontre la mauvaise fois de la police puisque celle ci sous estimerait ainsi de 14% le nombre de manifestants. une paille.

Le nombre de manifestants sur le Cours Lieutaud en image

Sur l’image ci dessous, on a procédé au décompte du nombre de manifestants. 88 manifestants sur une portion du Cours Lieutaud de 10 mètres de largeur par 2,5 mètres de longueur. Soit 3,52 manifestants par m². Un chiffre tout à fait classique pour une foule, bien inférieur par exemple à celui utilisée par la préfecture de police de Paris pour décompter les foules dans les fan zones de l’euro 2016.

Il faut souligner ici que cette photo 1 est représentative de la majeure partie du cortège, et que le cortège des jeunes et lycéens, le cortège situé en tête de manifestation étaient bien plus denses ne nous permettant d’ailleurs pas de compter le nombre de manifestants d’après les photos.

Photo 1

 

Rapporté à la surface du Cours Lieutaud, cela donne un nombre de 57 200 manifestants. un chiffre tout à fait cohérent avec celui annoncé par la CGT. Rappelons que rapporté à la surface du Cours Lieutaud, le nombre de manifestants annoncé par Occurence est de 0,35 manifestants par m².

Alors certains nous diront que le cortège n’a pas cette densité partout. C’est sans doute le cas, en plus et en moins. Mais dans les parties les moins denses de la foule de manifestant, la densité est elle aussi basse que celle annoncée par Occurence ?

On a donc vérifié sur les photos toujours sur le cours Lieutaud. Sur la photo suivante, où l’on voit une partie très peu dense du cortège, plusieurs fois moins que celle située juste devant d’ailleurs, comprenant plusieurs trous, on a décompté 112 manifestants sur une surface d’un peu moins de 180 m². Soit 0,62 manifestants par m². Tout juste deux fois plus que la densité moyenne retenue par Occurence !

Photo 2

Et pour bien vérifier, on a procédé au décompte sur une troisième photo prise à un troisième moment du défilé toujours au même endroit du cours Lieutaud, à mi parcours. Une portion particulièrement peu dense du cortège

photo 3

On a décompté 143 manifestants minimum pour une surface de 195 m² soit 0,75 manifestants au m². Toujours deux fois plus qu’Occurence.

En admettant que la densité moyenne du cortège était de la moyenne entre le chiffre le plus bas que nous avons décompté et le plus haut de ces trois photos, on obtient une densité moyenne de 2,07 manifestants par m² de cortège. Rapporté à la surface du cours Lieutaud, cela revient à une manifestation de 33 637 manifestants à Marseille. 0,5 fois moins que le chiffre annoncé par la CGT certe, mais près de 7 fois plus que celui annoncée par la Police et Occurence et repris par les médias. La photo n°3 prise depuis les escaliers du cours julien surplombant le cours Lieutaud a été prise en plein défilé, bien après que la tête de la manifestation. Elle montre que le cours est remplis au moins jusqu’au carrefour de la rue des trois mages. En considérant la densité moyenne de 2,07 manifestants par m², il y a sur cette photo représentant une petite fraction de la manifestation à Marseille 7900 manifestants. Une petite partie de la manifestation comporte déjà 30% de plus de manifestants qu’annoncé par Occurence.

Ces trois photos illustrent un des procédés d’Occurence conduisant à minimiser le nombre de manifestants : appliquer une densité très faible de manifestants, mesuré sur les parties les plus clairsemées du cortège, à la totalité de la manifestation. Ce qui permet de diminuer de plusieurs fois le nombre de manifestants. En s’abritant derrière des pseudo capteurs incapables en réalité de décompter de façon fiable le nombre de manifestants. Rappelons que la CGT et les autres organisations syndicales décomptent très précisément les manifestants durant toute la durée du parcours et en plusieurs lieu, décompte mené par plusieurs syndicalistes qui croisent leurs chiffres, et pas seulement durant 30 secondes comme le fait Occurence.

Les chiffres de la CGT meilleurs que ceux de la police Occurence

Cette démonstration prouve que les chiffres d’Occurence, ne valent pas mieux que ceux de la police, ce sont les chiffres d’officines aux ordres, des chiffres de propagande qui témoignent d’un régime aux abois, minoritaire, impopulaire totalitaire, qui n’a que le mensonge, la matraque et la peur comme argument pour se maintenir au pouvoir. Les chiffres de la CGT sont meilleurs que ceux de la police et d’Occurence. Si rien ne prouve qu’il n’y avait pas 65 000 manifestants à Marseille le 19 avril, tout indique qu’il y avait au moins plusieurs dizaines de milliers de manifestants. Preuve d’une mobilisation forte et réussie, d’autant plus réussie que la manifestation intervenait moins d’une semaine après une première manifestation le 14 avril ayant réunie elle aussi plusieurs dizaines de milliers de participants du privé, du public, et de tous les secteurs de l’économie.

Tous ensemble, et en même temps, au même endroit, dans l’unité d’action, les travailleurs, le peuple de France, en relevant la tête peut et doit stopper la casse du pays et de ses conquêtes sociale et démocratique. Les travailleurs, nous sommes des millions et c’est nous qui faisons tournons le pays, qui créons les richesses. pas les actionnaires, pas les milliardaires qui le bradent le casse, jetant 6,5 millions de travailleurs dans le chômage, 8 millions de français dans la pauvreté tandis que leurs profits n’ont jamais été ici hauts.

JBC pour www.initiative-communiste.fr

 

source : https://www.initiative-communiste.fr/articles/luttes/nombre-de-manifestants-les-chiffres-policiers-doccurence-ou-la-propagande-demasquee-a-marseille/



43 réactions


  • Spartacus Spartacus 23 avril 09:48

    Toujours rigolo de l’explication de manipulation des chiffres statistiques des juges et parties cocos...


    On est plié de rire de voir les cocos essayer de s’emberlificoter dans un méli melo du déni.

    Mainteant qu’il existe un moyen automatisé de compter, ils ont les boules et leur propagande de chiffres manipulés ne fera plus recette...

    Le mieux serait de compter ceux qui ont un jour impayé dans la fonction publique....
    Mince ils ne déclarent pas les journées de grève. 
    Y’a tellement rien a faire que grève ou pas, ça se voit pas !   smiley  smiley

    • taktak 23 avril 10:37

      @Spartacus
      Ca vous enmmerde quand on vous met le nez dans votre merde.
      Contrairement à occurence, là il y a des faits, des vrais chiffres des photos.. Juges et parties ? c’est exactement ce que sont les médias des milliardaires qui ont embauché la boite de com’ qu’est occurence. Une boite qui travaille pour les multinationales, et qui a pour client... la SNCF.

      Justement il n’y a pas de moyen automatisé de compter. Occurence de son aveu même compte à la main : son « capteur » en fait une caméra avec analyse d’image est incapable de décompter le nombre de personne dans une manifestation. Normal c’est pas fait pour. C’est fait pour compter combien de personne entre dans un magasin.

      Quant à vos fakenews sur les fonctionnaires, on se demande pourquoi vous arretez pas vous et vos amis ultra libéraux façon tactcher pinochet de vouloir interdire le droit de grève aux fonctionnaires et mettre en place des services minimum. Vous êtes aussi incohérents que ridicules

      Votre seul argument, la matraque. Pour imposer le retour de la France dans le 19e siècle


    • Spartacus Spartacus 23 avril 11:12

      @taktak


      Rien ne m’emmerde, je me fou qu’il y en aie 500 de plus ou moins...

      Occurrence est une entreprise privée, ayant déposé un concept technique de calculateur de personnes pour les rassemblements de toute sorte.http://occurrence.fr/comptage-des-manifestants/

      C’est donc une machine qui compte, indépendamment de l’idéologie et des résultats attendus des uns ou des autres

      Dans le secteur marchand concurrentiel, son intérêt est donc d’être le plus fiable possible pour sa pérennité à la différence d’un groupuscule gauchiste adepte du déni et manipulateur systémique.

      Le complément humain de comptage de Occurance a des instants aléatoires est fait non pas pour « redresser » mais pour valider.

      La manifestation du 16 novembre 2017 a été intégralement filmée par BFMTV puis comptée par 3 équipes séparément :
      • Occurrence 
      • TF1
      • Le Monde

      Résultat des écarts inférieurs à 8%...

      Quand au droit de grève, j’ai bien un avis dessus mais votre censure sectaire a toujours empêché que sorte mes articles dessus...

      Et en Suisse, le vote qui supprime les statuts, n’est pas Pinochet ou Tatcher.

      J’aimerai bien qu’on fasse le même en France.


    • taktak 23 avril 11:58

      @Spartacus
      Non ce n’est pas une machine. C’est un homme. Le nombre de manifestant n’est décompté de manière automatique que lorsqu’il est peu dense. Sinon, c’est un recomptage manuel qui est fait sur trois échantillon de 30 s (sur une manifestation durant 2h ) et appliqué ensuite à l’ensemble de la manifestation.
      bref :

      • un comptage qui sous une apparence d’automaticité conduite par une machine relève bien du doigt mouillé. Voila comment procède Occurence, c’est un client de la société Libération qui a dénoncé le pot aux roses : "Dans un fichier Excel, le nombre de manifestants enregistré toutes les dix secondes est listé. Grâce aux notes prises à la main par son collègue, Jocelyn Munoz surligne en jaune les périodes denses, en rouge les très denses. Il rectifiera ainsi le chiffre qui apparaît en appliquant la marge d’erreur qu’il a calculée.« Bref, le chiffre annoncée par Occurence repose sur la qualification »à l’oeil« par un opérateur de la boite de com de la densité de la manifestation. Puisque la machine est incapable de le faire.
      • C’est donc un procédé très facile à truquer : il suffit pour l’opérateur Occurence de diviser par deux le nombre de période très dense de la manifestation pour diviser d’autant le nombre de manifestant. Et cela ce n’est pas le capteur qui le fait.
        et pour preuve occurence ne donne aucune information permettant de vérifier ses chiffres. S’ils étaient scientifiques, ils seraient facile à vérifier. Hors les vidéos des manifestations, les points de comptages, les moments où l’échantillonnage est réalisée, la caractérisation de la densité de chaque partie de la manifestation tout cela n’est pas communiqué et n’est pas vérifiable. D’ailleurs Occurence n’annonce pas où et quand elle procède à des comptages et efface les vidéos des manifestations. Une façon d’empécher tout contrôle.
      • Dans la mesure où le capteur a une capacité limite de mesure de nombre de manifestants à la seconde, le système mis en place par Occurence écrête structurellement le nombre de manifestant.

      Tous les biais de la »méthode" d’Occurence sont parfaitement connus : expliquant pourquoi ses chiffres ne sont pas fiables. Au delà même du fait du résultats peu fiable en valeur absolu, c’est le fait même que le résultat est très facilement influençable qui pose question.

      Pour comparer, la méthode de comptage d’occurence c’est comme si pour mesurer le nombre de voiture passant sur une route par jour, on mettait en place un capteur capable de compter uniquement le trafic faible de la nuit, puis que l’on appliqué ce trafic à toute la journée. Puis qu’un opérateur, qui regarderait passer les voiture corrigé au doigt mouillé ce chiffre en fonction de ses impressions. Beaucoups de voiture, pas beaucoup de voiture ? Est ce sérieux ? non pas du tout.

      C’est ce qu’illustre parfaitement cet article photos et démonstration chiffré à l’appui.


    • Spartacus Spartacus 23 avril 12:25

      @taktak


      C’est un procès soviétique réalisé par un journal de gauchistes et répétés en bouche par les cocos en mal de propagande...

      Les humains que Libération en mal de sensationnalisme partial indique ne sont que des vérificateurs et compléments de l’algorithme.

      Certaines périodes de 30s sont recomptés pour vérification tout simplement...

      Les opérateurs ne « modifient » pas les chiffres évidemment, ils les vérifient en cas d’anomalie.

      C’est bien les capteurs a 8 mètres au dessus de la foule qui comptent.
      Même si ça fait chier les cocos.






    • taktak 23 avril 14:39

      @Spartacus
      Pour les mal comprenant à la Spartacul la « méthode d’Occurence »

      • une caméra placé en un point tenu secret et judicieusement choisi filme depuis l’étage d’un bâtiment la manifestation (ou pas, puisqu’on sait pas où elle est) en un seul point
      • un logiciel analyse la vidéo et compte ainsi le nombre de personne sur la route traversant une ligne. Problème, le logiciel est incapable de compter quand il y a beaucoup de personnes en même temps. Ce qui est le cas la majeure partie du temps de la manif. Le chiffre sorti par l’ordinateur est donc faux et structurellement sous estimé.
      • Occurence le sait mais utilise quand même son logiciel inadapté. Et redresse à la mains les chiffres :
      • -> un opérateur procède au comptage manuel de 30 s de manifestation. Il compare avec les chiffres sortis par l’ordinateur et en tire un coefficient de redressement.
      • -> l’opérateur estime chaque dix secondes si la manifestation est peu dense, moyennement dense ou très dense. Dans le premier cas c’est les chiffres sous évalués qui sont pris en compte, dans les deux seconds, il est censé multiplier par son coefficient de redressement.

      les deux dernières étapes permettent toutes les manipulations :

      • le choix de l’échantillon pour étalonner est déterminant. Il suffit d’étalonner sur une partie peu dense de la manifestation pour sous estimer de plusieurs fois le nombre de manifestant
      • la détermination du caractère dense ou pas du cortège est faite au doigt mouillée de façon absolument pas quantitative : il suffit de déclarer tous le cortège comme peu dense pour sous estimer de plusieurs fois le nombre de manifestant

      C’est bien ce qu’illustre les photos analysées ici :

      • la densité moyenne de manifestants (0.3 /m²) annoncée par Occurence est très faible. Entre 2 et 7 fois inférieure à ce que montre les photos.
      • cela signifie que soit le coefficient de redressement utilisé a été minoré
      • soit la durée du cortège dense a été minorée
      • soit les deux.

      Dans tous les cas, les chiffres annoncées par Occurence sont de plusieurs fois inférieurs à la réalité.

      Au passage, le calcul fait par le journal IC, montre que le chiffre de 33 000 manifestants est un ordre de grandeur tout à fait plausible confirmant qu’il y avait au moins plusieurs dizaines de milliers de personnes là où Occurence compte comme la police 5 000 manifestants. un chiffre qui en ordre de grandeur est bien plus près de celui des syndicats que celui de la police.

      On aura dans ce contexte pas de mal à excuser les organisateurs, qui savent que beaucoup pour se faire une idée font la moyenne entre les chiffres de la police et ceux des syndicats, de tirer un peu vers le haut le chiffre annoncée afin de contrer la propagande du gouvernement qui divise par six ou sept le nombre de manifestants


    • Dzan 23 avril 15:05

      @Spartacus
      Tiens, le Puy du Fou est fermé ???


    • Spartacus Spartacus 23 avril 20:03

      @taktak


      Tout ce baratin pour faire un procès d’intention parce que le nombre réel ne plait pas au bolchevique de service.

      Comme « si » en cas de nombreuse personnes le logiciel était incapable de compter. C’est mal imaginer la puissance d’analyse de reconnaissance visuel et calcul d’un processeur. 

      Regarde ton téléphone en position photo, tu verras qu’importe le nombre de personnes, il trouve tous les visages.Il peut en passer quelques uns, avec un très faible niveau d’erreur (inférieur a 8%) d’ou le contrôle humain ponctuel.

      Le redressement est faible et le résultat final approche le plus vraisemblablement la réalité.
      Un écart de 5000 à 33000 est une fable de frustrés totalement impossible.

      C’est une société privée, avec l’argent que vole par la coercition des charges sociales cachée, la CGT aux salariés, cette dernière peut très bien utiliser Occurence à l’avenir pour compter les manifestants.
      Ça évitera de dire des conneries.

      Quand a TF1, ou le Monde, ou BFM TV qui ont payé cette entreprise, ils se branlent du résultat et ne veulent que le résultat au plus juste et n’ont internet a redresser le chiffre.

      Par ailleurs une boite privée comme occurrence ne va pas risquer de ne pas se faire payer en ne remplissant pas avec sérieux son engagement contractuel et sa réputation pour faire plaisir.
      L’image de sérieux a une valeur énorme. 

      C’est toute la différence entre le privé ou le public. Dans le privé il y a obligation de résultat. 

    • arioul arioul 23 avril 20:08

      @Spartacus
      Arretes tes délires de vieux clodo , t’es qu’un affabulateur de mauvaise qualité.


  • cassini 23 avril 11:21

    Pour mon compte je me suis jadis à deux reprises posté sur le passage d’une manifestation non pour compter, chose impraticable, mais pour estimer le nombre de manifestants défilant devant moi. J’ai trouvé les deux fois un chiffre peu éloigné de celui de la police et moitié ou tiers de celui des organisateurs. Je suis le premier à le regretter mais cela n’y change rien. 


    • taktak 23 avril 12:02

      @cassini
      Donc vous nous dites que
      1) vous avez été incapable de compter le nombre de manifestants à deux reprises
      2) et qu’à ces deux reprises vous avez trouvé le même chiffre que la police...

      Que doit on en conclure ?

      L’article que vous commentez lui procède à un comptage sérieux, scientifique et sur photos. Démontrant que le chiffre de 5000 manifestants à Marseille le 19 avril est ridicule. Et qu’il y avait plusieurs dizaines de milliers de manifestants.


    • cassini 23 avril 13:02

      @taktak


      Compter le nombre de manifestants est impraticable mais l’estimer est très faisable. Il est facile d’apprendre rapidement à cerner à l’oeil les paquets de dix. Si la différence entre police et organisateurs était de 20%, on ne pourrait pas conclure. Quand elle est de 200% la conclusion est évidente. 

    • Salade75 23 avril 13:21

      Bonjour @taktak
      ...« L’article que vous commentez lui procède à un comptage sérieux, scientifique et sur photos. »...

      ..."En admettant que la densité moyenne du cortège était de la moyenne entre le chiffre le plus bas que nous avons décompté et le plus haut de ces trois photos, on obtient une densité moyenne de 2,07 manifestants par m² de cortège« ...

      Un comptage »scientifique« basé sur 3 photos partielles de la manifestation et une hypothèse qui commence par »en admettant"...

      Nous ne devons pas avoir la même idée de ce qu’est la science ...


    • taktak 23 avril 13:55

      @Salade75
      je me suis sans doute mal exprimé, puisque l’article ne procède pas à un comptage, mais bien à une estimation. L’analyse faite montre l’incohérence des chiffres d’occurence, montre que ceux fournis par la CGT apparaissent meilleurs.

      Par ailleurs, vous contester le caractère « scientifique » de l’analyse de trois photos. Et bien ce faisant vous contestez le caractère scientifique de la méthode d’Occurence puisque c’est comme cela qu’elle procède. En analysant 30 secondes de la manifestation puis en étendant au doigt mouillé le résultat à la totalité de la durée du défilé.

      Il est très facile, qualitativement, de vérifier que les photos analysées ici sont représentatives de la manifestation du 19 avril à Marseille. Vous n’avez qu’à chercher sous google image pour vous rendre compte d’ailleurs que la photo n°1 correspond à la majeur partie du cortège. Hors la densité mesurée y est - a minima - deux fois supérieure à celle estimée par Occurence. Et cela montre qu’il y a un très sérieux problème dans les chiffres annoncés par Occurence.

      Comment expliquez vous que la densité moyenne de manifestants estimée à Marseille par occurence soit de 0,3 manifestants par m², là où les photos des zones les moins denses du cortège permettent de décompter une densité de 0,7 soit plus du double ? Ca c’est bien du comptage sérieux et scientifique ?


    • Lugpapa 23 avril 14:46

      @taktak

      En faite vous n’avez pas compris la méthode d’occurence, tout s’explique. Occurence ne fait pas une estimation pas plus qu’elle étend un 30 seconde à toute la manifestation, ce qui d’ailleurs aurait plutôt pour conséquance de gonflé les chiffres.

      Occurence procède à un comptage complet par ordinateur, personne par personne, les perdiodes d’analyse à l’oeil humain servent à et valuer une marge d’erreur en fonction de la position pour corriger le résultat final, ce qui le fait varier sensiblement, mais certainement pas par une division par 7, c’est même mécaniquement une légère augmentation.

      Sortir une des rare zone dense pour l’appliquer à un espace arbitraire alors que vos photos montrent clairement une manifestation très clairesemé désolé mais non, ça n’a rien d’une méthode scientifique contrairement à Occurence, on appel ça une manipulation démonté par ses propres illustrations.

    • Salade75 23 avril 14:46

      @taktak
      Je n’ai fait aucun commentaire sur les résultats d’Ocurence, mais seulement sur votre démonstration en reprenant simplement vos propres mots expliquant votre méthode que vous qualifiez de scientifique.
      Je n’y vois pas de science, mais effectivement une estimation basée sur 3 photos très partielles ..

      Dans votre réponse, vous me dites maintenant que le chiffre de la CGT apparait meilleur.
      A nouveau, je reprends vos mots :
      CGT 65000, vous 34000 (je ne reprends pas votre autre estimation à plus de 57000, basée sur une densité au m² quasi identique à la densité d’inconfort de voyageurs dans une rame de métro) , Ocurrence 5700 :
      Ecart vous / CGT : 31000
      Ecart vous / Ocurrence : 28300.
      Et vous en concluez que la CGT est meilleure ... Mathématiquement parlant, ce n’est pas évident.

      Les chiffres de manifestants donnés par la CGT décrédibilisent cette centrale et leurs actions depuis des années tellement ils sont ridicules.

      Si le pouvoir avait le monopole du mensonge, cela se saurait.


    • taktak 23 avril 15:12

      @Salade75
      Je comprend votre raisonnement mais il n’est pas juste.

      • L’article démontre qu’un chiffre de 33 000 est tout à fait crédible et réaliste, cela sur la base d’éléments matériels tangibles et vérifiables : vous pouvez décompter sur les photos le nombre de manifestants, la place qu’ils occupent et la densité du cortège. Vous pouvez à l’aide des photos vérifier la longueur occupé par le cortège. Tous cela est vérifiable. Très facilement. Il s’agit donc bien d’une méthode scientifique.
      • sur les écarts : vous calculer en valeur absolue. Mais la qualité des chiffres s’apprécie en marge d’erreur. Si on considère que le bon chiffre est de 33 000 , alors ce chiffre est 49% moins élevé que celui de la CGT. la CGT aurait multiplié par 2 le nombre de manifestants
        Mais l’erreur faite par Occurence est bien plus importante. Son chiffres est sous estimés de 478%. Occurence aurait divisé el nombre de manifestants réel de près de 6 fois. Soit une marge d’erreur trois fois plus importante que celle du chiffre de la CGT qui est donc 3 fois meilleur.

      Personnellement, je ne dis pas que le chiffre de la CGT est la vérité absolue. Je constate juste que son ordre de grandeur est plus sérieux que celui de la police ou d’occurence. Il y a de la com et dans le chiffre de la CGT et dans celui de la police. Le chiffre d’occurence est celui d’une entreprise appartenant à un militant LREM soutient déclaré de Macron. Il y a tout lieu de penser qu’il n’est pas objectif. Qui plus est sachant que la propagande médiatique consiste le plus souvent à faire la moyenne du chiffre de la police et des syndicats, connaissant le chiffre de la police, il n’est pas impossible que les organisateurs corrigent leurs chiffres pour rétablir dans la communication réelle le bon nombre de manifestants. 33 000 c’est bien la moyenne entre le chiffre de la police et celui de la CGT.

      Et de façon tout à fait qualitative, 33 000 c’est une mobilisation énorme. le 14 avril, Macron a appelé à manifester dans la rue à Marseille pour la caravane de l’europe. Il y avait moins d’une dizaine de personnes. Et dans ses déplacements partout en France, les seuls cortèges de soutien nombreux et fournis qu’est capable de rassembler Macron ce sont les CRS et les gendarmes. payés pour cela et qu’ils commandent. Les opposants sont bien plus nombreux.


    • taktak 23 avril 15:26

      @Lugpapa

      Vous n’avez rien compris à la méthode d’Occurence. La machine ne compte pas le nombre de manifestant. Elle en est incapable. C’est un opérateur qui le fait, à l’aide d’un tableur excel remplit à la main. Libération qui est client de la méthode l’a expliqué.
      Il n’y a que 30 seconde de manifestation qui est décompté manifestant par manifestant pour étalonner le décompte. Il suffit de faire ce comptage sur une partie peu dense (et on peut parrier que l’opérateur payer au lance pierre a tout intérer pour rentrer vite chez lui de le faire sur une partie où il y a personne !). l’opérateur trouve plus ou moins que la machine. Il divise le chiffre de la machien par ce qu’il a compté et il trouve un coefficient de correction. Ensuite il applique ce coefficient de correction uniquement sur la durée qu’il juge (c’est son appréciation personnelle, il peut très bien ne rien faire du tout, c’est l’arbitraire et le doigt mouillé absolu) pertinente. Par exemple 10 s de la manifestation. Si le logiciel se trompe de 300% par rapport à la moyenne du débit de manifestants, que l’opérateur calcul un coefficient correcteur de 1,1 et qu’il l’applique à seulement 10s de la manifestation, alors le chiffre communiqué par occurence sera trois fois inférieur à la réalité. Cela en application scrupuleuse de la méthode d’occurence.

      Les photos étudiées par IC représentent des zones denses - les plus représentatives de la manif - et des zones peu denses plus rares. Chacun peut aller vérifier en allant sur un moteur de recherche qu’il n’y a aucune manipulation. Même en considérant le chiffre trouvé sur les zones les moins denses (0.7 manifestants / m²) cela fait deux fois plus qu’Occurence. Bref, les chiffres d’Occurence sont bidons.
      Mais que fallait il attendre de plus de la part d’une entreprise appartenant à un militant déclaré de la Macronie ? il n’y a quye les ultra libéraux fanatiques comme lugsama pour les défendre


    • Salade75 23 avril 15:43

      @taktak
      Encore une fois, je ne me prononce pas sur le chiffre de manifestants.

      Mais si on me proposait de choisir entre l’écart de votre comptage avec celui de la CGT ou de Occurence, et de me donner 1€ par personne sur l’écart choisi, ... et bien je vous garanti que je prendrais le plus gros écart, celui entre votre estimation et celle de la CGT.

      Et vous pourrez m’expliquer pendant des jours qu’en fait cela représente moins en %, et que je serais gagnant à accepter les 28000 au lieu des 31000... que je ne changerai pas d’avis.
      Et j’ai même la faiblesse d’imaginer qu’il en serait de même pour un grand nombre de gens ... peut-être même de vous :)


    • Lugpapa 23 avril 18:08

      @taktak

      « Vous n’avez rien compris à la méthode d’Occurence. La machine ne compte pas le nombre de manifestant. Elle en est incapable. »


      Ne vous en déplaise la machine compte bien le nombre de manifestant un par un comme le montre cette vidéo :

      https://www.youtube.com/watch?v=WpfcMWR38f8


      De plus vous remarquerez que les personnes qui passe dans le sens de la manifestation par hasard dans la même rue sont également compté, no comment.

      « Il n’y a que 30 seconde de manifestation qui est décompté manifestant par manifestant pour étalonner le décompte.... blabla »

      C’est faux, la machine ne prend pas de pause. Sur la vidéo on voit que la machine compte depuis.. 15h et 48 mn.

      « Les photos étudiées par IC représentent des zones denses - les plus représentatives de la manif - et des zones peu denses plus rares. »

      On à tous des yeux et vos photos montrent de manière on ne peu plus claire le contraire. Fallait pas poster de photos si c’était pour nous raconter des salades comme ça.

      Les chiffres de la CGT ne sont pas faux, ils sont hilarant tellement ils sont grotesque, tout le monde le sait.

      Occurence procède à un comptage précis, suivant une méthode bien établit et des outils technique, vous l’opposez à une estimation délirante des syndicats, qu’est-ce qui ne va pas chez vous ??

  • Lugpapa 23 avril 12:57

    « Il faut dire que la méthode prête à sourire »




    De totues façon les chiffres des syndicats ont toujours été synonume de railleries, personne n’y a jamais cru et ça n’a fait que confirmer ce que toutes les enquêtes avaient affirmés, les chiffres de la police sont les plus réalistes.

    Alors vous pouvew bien prendre les gens pour des abrutis sur Agoravox,je ne pense pas que ça serve votre cause, tout le monde sait que les chiffres d’Occurence sont les plus fiables et ce sont les seuls qui sont pris au sérieux. Faudra vous y faire, surtout que l’on voit bien sur vos photos qu’ils n’étaient pas très nombreux, comble d’une démonstration absurde.

    • taktak 23 avril 14:02

      @Lugpapa
      vous pouvez toujours railler : les photos démontrent qu’il y avait bien plus de monde que ce qu’annonce Occurence. Environ 7 fois plus. Une paille.

      On a bien compris quelle est le but politique de cette propagande. Les chiens de garde ont peur du peuple et s’appliquent à le baillonner, à le censurer


    • Lugpapa 23 avril 14:32

      @taktak

      Les photos démontrent dans votre tête, nuance, moi je vois comme tout le monde qu’il n’y avait pas 60.000 personnes, j’attend de voir une photo de la manifestation avec plus de 5000 personnes, vous allez avoir du mal à la trouver, sur les votre on vois bien une manifestation clairsemé.

      Les ordinateurs démontrent surtout qu’il y avait un peu plus de 5.000 personnes et c’est tout, vous pouvez tourner les choses dans tous les sens vous ne tromperez pas grand monde.

      Et le gouvernement n’a pas vraiment peur du peuple pour sa réforme déjà pratiquement adopté vu qu’elle est soutenu par une très large majorité et que la minorité qui soutiens la grève fait comme la mobilisation, elle faiblit tous les jours. Alors Martinez ferait mieux d’ouvrir les yeux et admettre sa défaite et commencer à négocier la convention collective des prochains employés de la SNCF, s’il s’en préoccupe vraiment.

    • taktak 23 avril 14:52

      @Lugpapa
      « les ordinateurs ».... mais pas les images bien réelles et tangibles.
      Rien que la photo montrant le cours Lieutaud des escaliers du cours julien à la rue des trois mages montrent qu’il y avait au moins 7 000 manifestants. 50% de plus qu’annoncée par occurence. Et c’est une petite partie du cortège du 19 avril !

      Macron est minoritaire. Les élections l’ont démontré : 18% des électeurs à la présidentielle, et au premier tour des législatives. Alors oui le dictateur de la finance a la majortié au parlement en raison d’un système électoral totalitaire qui permet avec moins de 14% des voix des électeurs au premier tour (28% des suffrages exprimés) d’obtenir 54% des sièges.

      Tous les sondages d’opinions le confirme, Macron est minoritaire et 7 français sur 10 dénoncent son autoritarisme.

      Dernière chose, la CGT fait des propositions depuis plusieurs années pour la convention collective des cheminots, notamment celle de reprendre les éléments du statut et du référentiel RH de la SNCF - résultat de decennies de dialogue sociale - c’est le gouvernement qui refuse de discuter. D’ailleurs le président, le premier ministre et la ministre des transports ont refusé que ce point fasse partie des discussions en cours. D’ailleurs, le gouvernement est tellement fermé et totalitaire qu’il n’y a aucun sujet de discussion, les cheminots à la table des négociations apprenant dans la presse les décisions du gouvernement !

      Faut arrêter de se foutre de la gueule du monde


    • Lugpapa 23 avril 15:04

      @taktak

      « Tous les sondages d’opinions le confirme, Macron est minoritaire et 7 français sur 10 dénoncent son autoritarisme. »

      C’est pour ça qu’a chaque manifestation et évacuation ils montent dans les sondages ? Je vais vous apprendre quelque chose, le sondage dit « 73 % considèrent que le président sait faire preuve d’autorité », on parle ici d’une qualité et pas d’autoritarisme.

      18% c’est plus que tous les autres, le premier gagne, on appel ça la démocratie.. et mainteant il est à 30% dans les estimations de votes, à votre place je commencerait par m’inquiéter pour 2022, pour le moment il à un boulevard et personne de crédible en face.

    • taktak 23 avril 15:14

      @Lugpapa

      non 18% c’est 18%. Moins d’un français sur cinq est d’accord avec le programme de M macron. Il a été élu grace à Marine Le Pen, par un odieux chantage.

      Il est ultra minoritaire. C’est une réalité tangible. et les 82% de français qui n’ont pas voté pour Macron et qui lisent agoravox comprennent bien ce que je dis et la vilaine propagande que vous faites ici.


    • Lugpapa 23 avril 15:24

      @taktak

      « les 82% de français qui n’ont pas voté pour Macron et qui lisent agoravox »

      J’aime bien Agoravox mais la vous êtes un clown.

      Dites moi quels sont les chiffres mirobolent des autres candidats ? Déjà c’est 24% des votants, ceux qui ne s’expriment pas ne s’expriment pas, ils ne s’opposent pas pour commencer, vous n’êtes pas leur porte parole. Ensuite j’en déduit que si 76% des votant « ne veulent pas de la politique du Président Macron » alors 99% ne veulent pas du communisme du NPA ou ou de LO ? Vous êtes bien d’accord avec moi ?

      Il est arrivé premier quatre fois, donc il est légitiment le président et le leader de la majorité. Vous auriez préféré qu’on donne le pouvoir au dernier sans doute, mais la démocratie ne marche pas comme ça heureusement.

    • Salade75 23 avril 15:27

      @taktak
      « Macron est minoritaire ».
      Prenons les chiffres de la CGT (que l’on sait faux, même vous le dites) sur la manif de Marseille : cela fait une manifestation de 2% de la population de la conurbation (Chiffre wikipedia sur la population de Marseille, à supposer que chaque ville ait eu sa propre manifestation, et donc que personne des alentours n’y soit venu).
      Même en doublant pour enlever les enfants, on est loin d’avoir une majorité démocratique, ni même un soutien égal à celui de Macron.
      ...Mais probablement assez pour une dictature.


    • foufouille foufouille 23 avril 15:41

      @taktak
      mais macron a bien été élu et pas le FN pour qui tu n’as pas voté.


  • covadonga*722 covadonga*722 23 avril 13:00

    hé hé les communistes ont du mal avec les maths comme juluch je suis de Marseille et le taktak ses 50000 manifestants il se les rêve 

    Le nouveau jeu dans les bars a Marseille c’est de reconnaître les manifestants c’est facile
    ils « bossent  » a la poste a la mairie a l’éducation nationale  , chaque fois que bénito melenchon est du voyage c’est EN qui mène au score ..... 57000 personnes cours Lieutaud tu m’étonnes qu’avec leur manière de compter ils croient encores que le communisme existe 

    • taktak 23 avril 14:15

      @covadonga*722
      « e nouveau jeu dans les bars a Marseille »
       On comprend pourquoi vous nous servez des propos de mauvais pilier de comptoir. Les vapeurs de pastis n’ont jamais fait un argument sérieux.

      Ca emmerde l’extrême droite quand photos à l’appui ont démonte la scandaleuse propagande du système.


  • HELIOS HELIOS 23 avril 13:03

    Avec les drones on peut utiliser le logiciel d’occurence pour faire un calcul facile, rapide et quasi réel !


    On filme toute l’avenue, au moment choisi (le pic de la manif) et on passe ensuite sur cette video (ou serie de photos sans espace, le logiciel qui compte.

    Comme personne n’a le don d’ubiquité ce qui sont devant ne sont pas derrière !.

    On pourrait même rajouter les rues adjacentes pour ceux qui ne sont pas déjà dedans et ceux qui en sont sortis.

    Mais, qui a envie de VRAIMENT savoir ? ni les uns, ni les autres....

    • taktak 23 avril 14:12

      @HELIOS

      le fait est qu’il est interdit aux organisations syndicales comme au simple péquin de faire voler des drones en ville.
      Le fait est qu’occurence n’a pas choisi ce moyen qui serait sans conteste bien plus précis et sérieux que son bidouillage à faire éclater de rire n’importe qui regarde le détail de son comptage au doigt mouillé. Tout dans la méthode d’occurence est fait pour permettre de sortir un chiffre allant dans le sens de son commanditaire. Des chiffres absolument invérifiables

      Je ne doute absolument pas que la police a les vrais chiffres des manifestations.Mais cette question fait partie du rapport des forces politiques. Et c’est bien pourquoi les médias aux ordres du système viennent ici payer fort cher pour essayer de décrédibiliser ceux des syndicats à l’aide d’une boite de communication dont le métier justement est de faire de la propagande efficace.


    • Lugpapa 23 avril 14:51

      @taktak


      «  les médias aux ordres du système viennent ici payer fort cher pour essayer de décrédibiliser ceux des syndicats à l’aide d’une boite de communication dont le métier justement est de faire de la propagande efficace. »
      L’Elysée doit trembler, c’est sur smiley 
      Si vous sortiez un peu de chez vous vous auriez remarqué qu’il n’y a pas besoin d’Occurence pour décrédibiler les chiffres des syndicats, et depuis très longtemps.

  • Ruut Ruut 23 avril 13:37

    IA -> Idiotie Automatique.


    • taktak 23 avril 14:54

      @tournebelles

      occurence une entreprise qui roule pour LREM avec un patron militant de la macronie. Comme cela c’est clair pour tous le monde.

      Chiffre d’occurence = chiffre donné par E Macron.


  • zygzornifle zygzornifle 23 avril 14:58

    Il existe des machines pour compter la monnaie et les billets , pourquoi on n’en fabrique pas une grosse pour compter les manifestants ? , on les balance dedans et on lit le résultat sur l’afficheur.....


  • arioul arioul 23 avril 20:04

    Quel interet de compter les manifestants ??? Ce qui compte c’est l’impact sur les gouvernants et quand çà chie pour leurs matricules , ils lachent du lest , c’est pas le cas en ce moment , pas assez d’ouvriers du privé dans les rues.


  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 24 avril 00:01

    A Marseille, un ultralibéral par semaine meurt sous les balles. Même le MEDEF s’en branle.


  • sweach 24 avril 12:07

    Là ou ça se voit que les chiffres sont trafiqués, c’est quand on nous dit 1 train sur 5 qui circule pour seulement 17,45% de gréviste.


    Ils essayent de se rattraper en expliquant que c’est surtout les conducteurs qui font grève.
    Bref du gros n’importe quoi, qui prouve que nos médias sont en pleine propagande sur les chiffres.

    Je trouve l’idée de la grève perlé, une excellente idée, car cela permettra de faire durer le mouvement dans le temps et les politiques qui veulent jouer l’essoufflement auront des répercutions.

    Pour les chiffres, ça sera toujours une bataille, il faudrait que celui qui compte soit indépendant hors cela n’existe pas, là il suffi de montrer des images avec 3 pauvres manifestant sur une place vide pour faire croire qu’il n’y avait personne, ou bien d’entasser 50 personnes dans une ruelle pour faire croire qu’ils étaient nombreux, on ne peut juger des images influencés par le caméra-man et le montage.

Réagir