mercredi 7 novembre - par Michel DROUET

Carburants : changer nos comportements, qu’ils disent !

C’est bien beau, tout ça, mais comment changer ces comportements quand la ville et la campagne ont été façonnées à l’ère du tout voiture, que les quatre voies construites à l’époque pour amener tout ce petit monde en ville s’avèrent aujourd’hui des pièges à véhicules et de grosses pourvoyeuses de pollution ? Comment faire alors que les financements des projets de transports en commun se sont taris au fil du temps ? Et pourquoi toujours taper sur le carburants alors que d’autres sources de productions de gaz à effets de serre (agriculture, industrie, transports de marchandises, les logements mal isolés) bénéficient d’une grande mansuétude ?

La réponse est avant tout fiscale ou financière

Pour nous faire changer de comportement, on taxe le plus grand nombre en espérant que ces amputations de pouvoir d’achat feront réfléchir « ceux qui clopent et qui roulent au diesel » comme le dit le si méprisant Benjamin Griveaux, porte-parole du gouvernement. Pour les solutions alternatives à la voiture individuelle, démerdez-vous.

C’est un fait, lorsque vous faites un plein de 60 euros à la pompe, 40 vont dans la poche de l’Etat (TICPE et TVA). Cela fait réfléchir, effectivement, mais pas forcément comme nos « technocrates du vide » du gouvernement le souhaitaient.

Pour ces schizophrènes balançant entre équilibre budgétaire et les exigences de Bruxelles, le choix a été vite fait : faire marcher la pompe à finances en nous disant que si la planète se porte mal, c’est de notre faute, nous les automobilistes, et nous seuls.

Sur les 37.7 Milliards de recettes qui seront collectées en 2019 avec la fiscalité sur l’essence, le fuel, le gaz et l’électricité, seulement 7.2 sont affectés à la transition écologique, 6 aux Départements et Régions (pour compenser les dotations qui ne sont plus versées) et 1.2 aux transports collectifs. Les 17 milliards qui restent vont dans la grande lessiveuse au budget général, ce qui tend à prouver que les taxes « écologiques » pour « anticiper le changement climatique » ne sont en réalité qu’une grosse arnaque alors que « en même temps » les riches se voient exonérés de l’ISF et qu’on estime à 100 Milliards l’évasion fiscale. Sans compter les fraudes fiscales (TVA, Impôts sur les sociétés, URSAFF, ...)

Une politique de fainéants et/ou de classe.

Les lobbies ne sont pas étrangers à la situation

On peut noter l’importance des industriels de l’automobile et celle de la profession agricole qui influent directement sur nos modes de déplacements, les premiers en nous offrant des véhicules de plus en plus performants, avec au passage des études truquées sur les émanations de GES et de particules fines sans que le gouvernement y trouve à redire, les seconds en défendant bec et ongles la moindre parcelle agricole quand bien même celle-ci ne contient plus aucune vie en raison des traitements massifs au Glyphosate et autres saloperies qui tuent les abeilles.

Pour les industriels de l’automobile, on a trouvé la martingale avec le véhicule électrique sauf qu’on ne sait pas trop comment seront recyclées les batteries en fin de vie, mais ce n’est pas grave, on connait la même situation avec les déchets nucléaires dont on ne sait pas trop quoi faire, sauf les refiler aux générations futures.

Deux réserves toutefois pour le véhicule électrique, la première tient au coût et suppose que tout le monde ne pourra pas s’en acheter, et si c’était le cas, le problème des embouteillages n’en seraient pas résolus.

Pour l’agriculture, c’est simple, on nous promet sans cesse du bio qui est davantage présent médiatiquement que dans l’assiette, et là, comme pour la voiture électrique, c’est actuellement un luxe que tout le monde ne peut pas se payer. Le bio est devenu l’excuse qui permet de ne plus « confisquer » de terrain agricole pour créer de nouvelles infrastructures de transport en commun ou tout simplement des pistes cyclables alors que la culture bio ne représente qu’une partie infime sur des territoires périurbains (9.5 % sur le territoire de Rennes Métropole, par exemple et 10 % seulement des exploitations).

Donc, pendant que les intercommunalités signent des protocoles fumeux avec les Chambres d’Agriculture tendant à geler les terres agricoles totalement plombées à la chimie contre le développement de quelques actions médiatiques (la valorisation des circuits courts par exemple), ces mêmes intercommunalités sont totalement inertes en matière de développement des transports en commun.

On est partis pour vingt ans de ce discours lénifiant en disant que demain, c’est sûr, on se passera du glyphosate, en feignant d’oublier que cela fait vingt ans qu’on nous « amuse » avec les déjections porcines et les algues vertes qui polluent les plages de l’Ouest.

Changer de comportement, donc…

Une fois les choses posées, c’est-à-dire que les exigences des lobbies (et il n’y a pas que les deux cités ci-dessus) sont bien intégrées et ne sont plus négociables, il ne reste plus à nos gouvernants qu’à dire aux citoyens : « tout ce qui arrive, c’est de votre faute, avec votre manie de rouler en voiture », donc vous devrez supporter l’écologie punitive, celle qui taxe l’essence, le gasoil, (et le fuel et les autres énergies pour vous chauffer), qui vous interdira bientôt de circuler dans les villes si vous n’avez pas la bonne vignette crit’air, qui vous soumet à des contrôles techniques toujours plus coûteux et qui vous oblige à faire un emprunt pour acheter une voiture propre, parce que pour vous (et vous êtes nombreux), en l’absence de transports en commun performants, vous n’avez pas d’autres solutions pour aller bosser.

Vous devez être mobiles et faire preuve d’agilité comme nous le serinent nos gouvernants, mais cette mobilité se traduit surtout par toute une série de propositions qui sont plutôt des contraintes.

Comment faire ?

En lisant le document de préparation du futur PDU (Plan de Déplacements urbains) de Rennes Métropole, valable pour les dix ans à venir (ça doit être la même chose ailleurs), on s’interroge sur la quasi absence de projets en matière de transports collectifs afin de régler les flux de circulation et la pollution qu’ils engendrent.

On parle donc beaucoup de « déplacements doux », c’est-à-dire le vélo (électrique, ou pas), des bienfaits de la marche à pied, dispositions qui répondent bien aux problématiques des zones urbaines mais pas à celles des habitants des zones périurbaines ou rurales.

Pour ces derniers, compte tenu de l’impossibilité de consommer de nouvelles terres agricoles, on conseille le covoiturage « massif » en prévoyant même des voies réservées, c’est-à-dire prises sur les voies existantes, ce qui ne manquera pas de pourrir un peu plus la vie de ceux, nombreux qui ne peuvent pas envisager cette solution en raison de la flexibilité de leurs horaires de travail ou des obligations en matière de scolarité des enfants.

Il y a aussi le recours aux « applis » qui vous dirons de prendre un autre chemin et d’aller polluer plus loin ou vous permettront de trouver quelqu’un de sympa qui vous covoiturera en parlant de bio.

Dans l’agglomération de Rennes Métropole, il y a des choses qu’on ne partage pas, comme le métro par exemple, qui circule intra rocades sur lesquelles les habitants des autres communes viennent buter le matin et il y a des choses qu’on partage, comme le plan local d’urbanisme qui prévoit une densification des constructions dans ces communes périphériques, avec comme corollaire l’accroissement des problématiques de transports : allez comprendre !

La contrainte a-t-elle un avenir ?

Si l’on en juge par les réactions des automobilistes, il va falloir se pencher rapidement sur le problème des déplacements et ne plus les considérer comme simple vache à lait fiscale.

Un fléchage plus important de la fiscalité vers le subventionnement de transports collectifs performants en site propre, même dans des zones agricoles « sanctuarisées » serait la moindre des choses.

Pour calmer les esprits, on ne pourra pas se contenter de « chèques transports », financés par ailleurs par les collectivités territoriales pour éviter de taper dans la cagnotte fiscale destinée à subventionner les riches (ISF) ou à déverser des milliards sur les entreprises qui ne créent pas d’emplois (CICE).

Depuis sa prise de fonction, le Président Macron, s’est employé à faire le vide autour de lui en mettant de côté les corps intermédiaires (Syndicats, élus locaux, associatifs,…). Il en fait les frais aujourd’hui avec cet exercice de démocratie directe avec les citoyens mécontents de la hausse des carburants et la diminution des pensions de retraite.

Il « assume » son offensive fiscale : les gilets jaunes ne passeront pas !

Son « itinérance mémorielle » qui a tous les attributs d’un plan com est en train de se transformer en parcours du combattant. La célébration du centenaire de la fin de la guerre 14/18 méritait mieux.



124 réactions


  • JL JL 7 novembre 09:00

    A ce sujet, je voudrais dénoncer ici l’hypocrisie des médias et en l’occurrence, Patrick Cohen qui rétorquait à une personne prônant le retour de l’ISF en lieu et place de l’augmentation du prix des carburants, je cite de mémoire : « Quoi ? Vous voulez le retour de l’ISF quand vous réclamez des baisses d’impôts ?! »

     

     Cela me fait penser à ce député de l’Ancien Régime qui disait : « Nous avons déjà la liberté, à quoi donc nous servirait l’égalité ? »

     

    Sacré Patoche !


    • Gabriel Gabriel 7 novembre 11:57

      @JL
      Carpette Cohen, le parfait représentant d’une clique médiatique corrompue. La vérité est un concept qui lui est totalement inconnu par contre, il est servile et d’une obéissance parfaite à ses maîtres. 


    • Michel DROUET Michel DROUET 7 novembre 12:03

      @JL
      Eh oui, une fois de plus P. Cohen pris la main dans le sac de la servilité.


    • JL JL 7 novembre 12:42

      @Gabriel
       
       ’’La vérité est un concept qui lui est totalement inconnu

      ’’
       
      Il y a pire dans le PAF !


    • chantecler chantecler 7 novembre 19:05

      @JL
      Certes : c’est un bouillon de culture de germes malfaisants .çaprofite !
      Une intoxication permanente .


  • lala rhetorique lala rhetorique 7 novembre 09:01

    Cette histoire de carburant montre que nos élus se foutent royalement de la planète.... Ce qu’ils voient, ce sont les taxes, et la tva sur les taxes, car bien entendu ces augmentations vont jouer sur le prix de tout ce qui est transporté. Les français, comme ils disent de façon méprisante, ont je crois enfin compris les supercheries à répétition. Mais comme il n’y a pas de réelle opposition... on fait comment ?


    • jmdest62 jmdest62 7 novembre 09:12

      @lala rhetorique
      Mais comme il n’y a pas de réelle opposition...

      °
      Mais si il y a une opposition ...vous , moi , nous ,
      Que tout le monde baisse les bras...ils n’attendent que ça .
      @+


    • berry 7 novembre 09:23

      @lala rhetorique
      Roulez en trottinette, mon brave !


    • Michel DROUET Michel DROUET 7 novembre 12:04

      @lala rhetorique
      Réelle opposition politique, non, mais ce ne sont jamais les partis qui provoquent les révolutions.


    • HELIOS HELIOS 7 novembre 15:07

      @Michel DROUET

      bien sûr qu’il y a une opposition... sauf que la prendre vous fait peur !
      Cela s’appelle le syndrome de Stockholm... et la konnerie...


    • Fergus Fergus 7 novembre 15:52

      Bonjour, Michel DROUET

      « ce ne sont jamais les partis qui provoquent les révolutions. »

      En effet, ils se contentent de les récupérer !


    • Michel DROUET Michel DROUET 7 novembre 16:36

      @Fergus
      C’est vrai !


    • chantecler chantecler 7 novembre 19:08

      @berry
      Si vous trimez pour des clopinettes,
      roulez en trottinettes !
      (Ca vous fera de belles jambes !
      Et puis vous pourrez la plier en deux dans votre sac à dos )


    • Désintox Désintox 11 novembre 11:15

      @lala rhetorique
      Vous avez tort, les carburants chers sont une réelle dissuasion à utiliser sa voiture.

      C’est aussi une mesure d’équité fiscale, car ceux qui font le choix de vivre en ville payent de lourds impôts locaux, bien plus que ceux qui vivent à la campagne et qui viennent polluer la ville avec leurs voitures.

      Les transports en commun ne peuvent pas desservir des zones à faible densité de population. Le covoiturage est donc la seule solution et la seule façon de le développer est d’augmenter le prix des carburants.

      Si vous habitez une maison individuelle, alors vous pouvez acquérir une voiture électrique pour vos trajets quotidiens, vous échapperez ainsi à la hausse du gazole. Une petite voiture à essence fera aussi l’affaire.


    • Michel DROUET Michel DROUET 11 novembre 15:52

      @Désintox
      Si, les zones à faible densité peuvent être desservies par les transports en commun, c’est simplement une question de moyens.


  • zygzornifle zygzornifle 7 novembre 10:11

    Et si on mettait tout les tocards de le politiques c’est a dire tous au SMIC , voila un changement de comportement bénéfique .....


  • zygzornifle zygzornifle 7 novembre 10:14

    Il n’y aurait pas eut de réchauffement climatique je me demande ce que ce gouvernement de sérial-voleurs aurait inventé pour justifier l’augmentation des taxes ......

    En tout cas je ne vois pas comment le pognon Volé pourrait refroidir la planète étant donné que les plus gros pollueurs s’en foutent totalement .....

    La France c’est 1% de couillons qui va se serrer la ceinture pour les autres 99% qui se tordent de rire .....


  • Aéroclette Aéroclette 7 novembre 10:34

    Jusqu’au XXe siècle, les gueux dépassaient rarement leur canton.

     

    Il faut qu’ils reprennent cette habitude. Pour financer une oligarchie planétaire, un grand remplacement, une bétonisation de métropoles coloniales mondialistes (les « hubs » de Macron), par les gabelles TIPP, CT, CSG etc... sur les indigènes paysans qui fument et puent le diesel


  • files_walQer files_walQer 7 novembre 11:08

    Inutile de changer de carburant, le CO2 n’a rien à voir avec le réchauffement climatique.
    La vapeur d’eau est un gaz à effet de serre autrement puissant.

    Or les recherches d’Henrik Svensmark, validées par Jasper Kirkby du CERN, montrent que ce sont les rayons cosmiques (le soleil) qui influent sur la densité des nuages et le réchauffement.
    L’homme n’y est donc pour rien.

    youtube : Henrik Svensmark le secret des nuages


    • leypanou 7 novembre 11:35

      @files_walQer
      cet article pour aller encore un peu plus dans votre sens.

      Le réchauffement climatique dû à l’homme est la plus grande escroquerie intellectuelle des temps modernes et tout le monde s’y met.

      La transition écologique demandée par des naïfs n’est que la conséquence de ce mythe.


    • Fergus Fergus 7 novembre 15:55

      Bonjour, files_walQer

      A ce détail près que, pour une poignée de scientifiques qui défendent cette thèse, il en est 10 ou 100 plus qui sont d’un avis contraire !


    • Croa Croa 7 novembre 16:00

      À files_walQer,
      T’as rien foutu à l’école ou t’es poète ?


    • JC_Lavau JC_Lavau 7 novembre 16:01

      @Fergus. Bin, s’ils ont une famille à nourrir, ils font là où on leur dit de faire.

      Ces ruses pour compromettre des milliers de scientifiques naïfs

    • files_walQer files_walQer 7 novembre 21:40

      @Fergus

      Vous êtes conformiste et un excellent client pour l’expérience de Asch.

      https://youtu.be/nfsU70vUSFg


    • Eric F Eric F 7 novembre 23:19

      @files_walQer
      les rejets dans l’atmosphère ne contiennent pas seulement du CO2 mais aussi des particules, oxydes d’azote, soufre (surtout les carburants marins), etc. donc l’objectif de réduire globalement les rejets est louable.
      Mais d’une part, les véhicules particuliers ne représentent qu’une quinzaine de pourcent de cette pollution, et d’autre part la France est un nain en terme de rejets. Donc le renouvellement naturel du parc vers des nouveaux véhicules de moins en moins polluant serait à la fois plus rationnel et plus écologique car mettre une voiture prématurément à la casse et la remplacer par une nouvelle rejette bien plus de polluants que de la laisser circuler. Augmenter le prix du carburant pour réduire le trafic d’un côté et donner une prime pour certains rouleurs en compensation est une politique de Gribouille, il faut assurer à tous un prix raisonnable (pas de nouvelle taxe et réduction de la marge des pétroliers qui empochent 5 à 10 centimes de plus sur le gazole depuis le début de l’année).


    • kenique 8 novembre 16:07

      @files_walQer

      Il semble que vous ne soyez pas à jour. Après dix ans de travaux, les scientifiques du projet « CLOUD » n’ont pas confirmé l’hypothèse de Svensmark... à mon grand regret !


    • L' ordi L’ ordi 8 novembre 17:09

      @JC_Lavau

      CHUTE ... 
      T011t v4 b13n .


    • kenique 8 novembre 17:31

      @Eric F

      D’accord.


    • files_walQer files_walQer 9 novembre 13:22

      @kenique

      Il est fort possible que je ne sois pas à jour, je n’ai rien lu sur le sujet depuis fort longtemps.

      J’avais lu voici quelques années un article qui disait que Jasper Kirby avait validé les recherches d’Henrik Svensmark en utilisant entres autres une chambre à brouillard.
      Je ne sais rien de plus sur tout cela, mais...

      Se basant sur le traitement officiel de l’information sur des domaines comme le 11 septembre, l’Ukraine, la guerre en Syrie, etc, etc, etc, mon intuition me dit que ces recherches allant à contre courant, ont été opportunément ignorées ou étouffées.

      Avant le 11 septembre je croyais tout ce que disait nos médias, mais çà c’était avant.


    • JC_Lavau JC_Lavau 9 novembre 16:44

      @files_walQer. Chez les agoravoxiens, ils sont majoritaires à confondre nuages avec vapeur. La thermodynamique de l’air humide, et la physique de l’atmosphère c’est comme du chinois pour ces outrecuidants en secte.


    • Cyrus Cylon 96877 9 novembre 18:44

      @JC_Lavau

      On vous attend toujours pour bénéficier de votre indispensable expertise smiley
      https://www.agoravox.fr/commentaire5345113


    • JC_Lavau JC_Lavau 9 novembre 18:54

      @anonyme. 
      R.A.B. chez Gottlib, c’est la Rubrique à brac.
      Chez les miloufs, c’est « Rien à branler ».


    • files_walQer files_walQer 9 novembre 20:58

      @files_walQer

      La Méthode Scientifique :

      ===============

      Voici les faits, quelles conclusions pouvons-nous en tirer ?

      La Méthode Politique :

      =============

      Voici la conclusion, quels faits pouvons-nous trouver pour la rendre crédible ?


    • Cyrus Cylon 96877 9 novembre 21:25

      @JC_Lavau
      t’ as fait tes classes toi ?
      quel arme ?


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 9 novembre 21:36

      @Cylon 96877 Transmission...


    • Désintox Désintox 11 novembre 11:18

      @files_walQer
      Le réchauffement est récent.
      Avant, il n’y avait pas d’eau sur la terre ?

      Si vous faisiez fonctionner vos neurones ...


  • files_walQer files_walQer 7 novembre 11:53

    Merci à l’auteur de me pardonner de mettre ici un commentaire destiné à Pierre Saramagnan Souchier sur son article :

    « 11 Novembre : Je ne cautionne pas les hommages nationaux des tueries de 14-18 »

    Il m’a bloqué alors que je suis plutôt d’accord avec lui. J’ai horreur de la censure. Si un jour j’écrit un article je ne bloquerais jamais personne.

    Le commentaire en question est une vidéo d’une de mes chansons préférées que je trouve adapté à la situation.

    https://youtu.be/gjndTXyk3mw

    Je préfère la fin initiale :

    Que j’emporte des armes

    Et que je sais tirer


  • bob de lyon 7 novembre 12:46

    Un patron de l’automobile allemand, exaspéré et inquiet, déclarait il y a peu :

    « Les autos électriques que l’on dit écolos, en ce moment, elles roulent au charbon ! On va tous finir devant un tribunal ! »

    Mais enfin, si quelqu’un pouvait m’expliquer ce que représente cette politique de long terme quand un ministre des finances ferme des gares, pose des autocars sur les routes et plus tard, devenu Chef d’État
    — sans rire – demande à ce que l’on revienne à des transports écologiques.


  • Désintox Désintox 7 novembre 12:47

    lIs me font bien rire, tous ceux qui sont partis vivre à la campagne, pour avoir l’immobilier et les impôts locaux moins chers, et qui se plaignent aujourd’hui du prix du gazole.

    Hé ! Si vous faites 10 000 km de plus que le autres et si vous consommez 7 litres aux 100, cela ne vous coûtera même pas 700€ de taxe sur le gazole, alors que les « bobos », comme vous dites, qui sont restés en ville, se payeront au bas mot 1000€ de taxe foncière et autant de taxe d’habitation. On ne peut pas avoir le beurre et l’argent du beurre.

    Alors, faites chauffer votre carte bleue ! Ceux qui respirent les saloperies que vous envoyez dans l’atmosphère trouveront le gazole encore trop bon marché.

    Vous voulez payer moins cher ? Roulez moins vite, accélérez progressivement, utilisez votre frein moteur, passez la 5ème des 50 km/h et faites du covoiturage, au lieu de brailler.


    • HELIOS HELIOS 7 novembre 15:41

      @Désintox

      Apparemment il manque un mot dans votre dictionnaire : LIBERTE !

      note1 : la taxe d’habitation n’a rien a voir avec les km parcourus.

      note2 : dans votre approche, les routes devraient etre toutes payantes puisque ceux qui n’ont pas de voiture ne les utilisent pas directement...

      note3 : Selon votre raisonnement ceux qui sont malades du diabete -par exemple- doivent payer le sucre plus cher ?

      note4 : moi, j’aime accelerer. Et vous, mangez vous trop salé, trop sucré ?


    • JulietFox 7 novembre 16:29

      @Désintox

      À remplacer, la batterie de la voiture électrique coûtait plus cher que le prix d’achat du véhicule ! L’association locale UFC-Que Choisir met en garde.

      Un consommateur achète, en juillet 2012, un véhicule électrique neuf Peugeot Ion. À l’époque, la marque au lion accordait de belles ristournes qui s’ajoutaient au bonus écologique. Au final, l’acquéreur signe un chèque de 11 285 €.

      La batterie de traction est garantie 5 ans et 50 000 km « au premier des deux termes atteints ». Moins que pour les modèles actuels (8 ans et 100 000 km). En mars 2017, notre automobiliste a parcouru 100 000 km. Il a donc dépassé les limites de la garantie. C’est à ce moment-là que sa batterie commence à faiblir.

      La voiture s’essouffle dès 30 km, ce qui peut d’ailleurs se révéler dangereux. Il se rend au garage confiant, pensant que le problème va être vite réglé. Mais il déchante. En réalité, il faut changer la batterie et elle coûte 17 750 €. Plus cher que le prix d’achat de la voiture, 5 ans plus tôt ! Certes, Peugeot accepte de lui accorder un rabais de 30 % sur le devis de remplacement ou de lui consentir une remise de 5 200 € s’il achète une nouvelle voiture électrique. Mais le compte n’y est pas : l’automobiliste ne donne pas suite. L’association locale UFC-Que Choisir a tenté d’amadouer Peugeot. En vain. Elle a aussi sorti sa calculette. Le coût d’une batterie vendue 17 750 € et qui « fatigue » au bout de 100 000 km revient à 18 € pour 100 km. À comparer avec les 7,95 €/1 000 km d’un modèle essence alimenté au SP 95. D’où ce conseil de l’association locale


    • Michel DROUET Michel DROUET 7 novembre 16:40

      @Désintox
      Je ne pense pas qu’il faille opposer ville et campagne. Il existe des tas de situations particulières qui sortent du schéma « bobo en ville » et « pollueur en campagne » et puis s’il fallait que tout le monde habite en ville, on aurait du mal à loger tout le monde, et comme le disait Alphonse Allais, il faudrait créer des villes à la campagne...


    • Désintox Désintox 7 novembre 16:48

      @JulietFox
      je n’ai pas parlé de voiture électrique.


    • Désintox Désintox 7 novembre 16:49

      @Michel DROUET
      Je ne veux pas opposer ville et campagne. Chaque choix sa logique. Je veux juste dire que sans les deux cas, il y a des coûts à assumer.


    • Eric F Eric F 7 novembre 23:25

      @Désintox
      vous avez raison sur le fait qu’il y a des couts à assumer lors du choix de vivre à la campagne, mais que diriez-vous de 20% de hausse en un an sur les transports en commun ?


    • INsoMnia insomnia 7 novembre 23:41

      @Michel DROUET

      Bonsoir,

      Surtout quand on voit qui pollue le plus, voitures de fonction ect...

      lien : https://www.journaldunet.com/patrimoine/finances-personnelles/1059791-le-salaire-des-politiques-et-des-elus/1059793-president-de-la-republique


    • moebius 8 novembre 04:00

      @Michel DROUET
      putain ça me gonfle j’ai pas vu cette video parce que j’ai un probléme de son Je tombe par hasard sur ce commentaire à la con . Je me tire d’ici vite fait excusez moi monsieur permettez que je passe par votre jardin 


    • troletbuse troletbuse 8 novembre 11:44

      @HELIOS
      Il doit bosser pour « les deconneurs » de l’Immonde  smiley


    • kenique 8 novembre 16:12

      @JulietFox

      J’imagine qu’il y a une faute de frappe : « 7,95€/1000km » ! Dès que votre voiture est à vendre, prévenez-moi...


    • Désintox Désintox 11 novembre 11:26

      @Eric F
      Si on veut que les gens utilisent les transports en commun ou le vélo électrique plutôt que la bagnole, il faut qu’ils y trouvent un intérêt financier.

      Je suis partisan de transports en communs gratuits en ville et de carburants beaucoup plus chers. Si on double ou on triple les taxes sur les carburants, on pourra baisser la TVA sur les autres produits, il n’y aura donc pas d’accroissement global des impôts.

      Au Danemark, les gens roulent à vélo. Il faut dire que les taxes sur l’automobile sont considérables.

      Avec des bus gratuits et du gazole à 5€ le litre, les gens y réfléchiraient deux fois avant de prendre leur voiture.

      Vive le gazole à 5€ !


    • Michel DROUET Michel DROUET 11 novembre 15:53

      @Désintox
      Je n’ai jamais vu une taxe tripler pour en faire baisser une autre...


  • Ruut Ruut 7 novembre 14:46

    Ils sont où les véhicules propre du gouvernement exemple ?

    C’est lequel le modèle 100 % électrique 7 place familiale a moins de 20 K Euro neuf ?

    Tous le parc automobile policier + gendarmerie est il propre ?

    Avant de taper sur le citoyen montrez l’exemple élites de la Nation.


    • Croa Croa 7 novembre 16:08

      À Ruut,
      Sans aller jusqu’au véhicule électrique ou hybride (des gadgets !) , tu peux te contenter d’un petit véhicule et ne t’en servir que lorsque tu ne peux pas faire autrement. (La bagnole du français moyen pèse 1,3t et fait 110CV !)
      .
      Tu vois qu’être écolo ce n’est pas obligatoirement coûteux !


    • Eric F Eric F 7 novembre 23:35

      @Croa
      Bonne remarque, les constructeurs (via l’effet de mode) on promu les énormes SUV peu aérodynamiques, lourds et avec d’énormes pneus, qui à performances égales consomme bien plus qu’une voiture compacte.

      Concernant la puissance je mets un bémol à votre remarque, car ce ne sont pas de gros V8 mais des moteurs « downsizés » à fort rendement, et par exemple le 1,5 dci de Renault a des variantes allant de 70cv à 110cv, dont la conso à vitesse égale (par exemple à 80) est du même ordre ; le bonus/malus calculé sur la conso, non la puissance est un bon critère. Ceci dit il faudra peut-être brider, mais c’est une autre histoire.


    • INsoMnia insomnia 7 novembre 23:43

      @Ruut

      Bonsoir,

      Tout à fait, mais là il y a un vrai travail à faire !


  • SPQR Sono Pazzi Questi Romani SPQR Sono Pazzi Questi Romani 7 novembre 15:19

    L’Europe a mis au point un détecteur de mensonge. Elle l’installe aux frontières européennes.

    Peut on passer au détecteur de mensonge les dirigeants et les ministres des pays de l’Europe ainsi que l’état major de l’Otan .... ?

    Histoire de tester la fiabilité du matériel.. !

     smiley


  • lloreen 7 novembre 15:44

    "Il « assume » son offensive fiscale

    « .

    Evidemment, il est payé pour cela par la clique des Rothschild, les parasites qui ont endetté le monde avec leur escroquerie.

    La solution consiste à sortir de la »dette«  en cessant d’utiliser leur monnaie de singe et en refusant d’échanger des reconnaissances de dette (monnaie fiduciaire).

    Quant à l’essence et au diesel , le problème sera vite réglé aussi quand la »dette" sera reléguée aux oubliettes. Cette engeance et sa clique ont volé tous les brevets qui auraient permis de se passer de ces énergies fossiles dès le début du XXème siècle et ont assassiné tous les inventeurs -dont Stanley Meyer- pour qu’ils puissent tranquillement continuer à engranger leurs milliards, à percevoir les innombrables taxes, à polluer au-delà de ce qui est permis .

    http://www.chercheursdeverites.com/inventeur-moteur-a-eau-meurt-empoisonne/

    Ils ont raison : il faut vraiment changer de comportement à l’égard d’escrocs. Le collectif à l’origine de la création du conseil national de transition le 18 juin 2015 l’a très bien compris.

    https://www.conseilnational.fr/


    • kenique 10 novembre 10:48

      @lloreen

      Je ne vois pas en quoi le moteur à eau « aurait permis de se passer des énergies fossiles »...


  • picpic 7 novembre 16:16

    Prenez les infrastructures concernant la distribution d’eau par exemple,
    plus vous avez voulez faire des bénéfices, plus il vous faut vendre d’eau et donc, il faut faire des travaux pour augmenter l’infrastructure etc...
    Mais, il y a un moyen beaucoup plus rentable pour augmenter les bénéfices !
    il faut vendre la même quantité d’eau, voir pourquoi pas moins et tout simplement en augmenter le prix !
    le truc c’est donc de pousser le consommateur à consommer moins d’eau ,au nom de l’écologie et chaque année, on augmente le prix, progressivement.
    ainsi, la consommateur ne réalise pas qu’il paye son eau de plus en plus chère.
    sans compter que la démographie augmente naturellement le nombre de client.
    vous pouvez reporter ça à toutes les formes d’énergies, c’est exactement la même stratégie !
    le prétexte de l’écologie, c’est surtout, très bon pour les actionnaires !


  • Croa Croa 7 novembre 16:28

    Changer ses habitudes c’est possible !

    Pour commencer ne pas se servir de la bagnole pour aller chier, ce que font tous les français. Déposer les gosses à l’école est anormal. Ce n’est pas pour les chiens que les enfants ont obligation d’inscription dans l’école du quartier : Un peu de marche à pieds ça ne leur ferait pas de mal ! Quand aux écoles rurales il y a toujours un car de ramassage prévu pour ça.
    La bagnole c’est pas pour faire le beau. La voiture moyenne du français pèse 1,3t et tire 110CV. Et en plus ils ont tous la même grosse bagnole alors à quoi ça les avance ?
    Ne nions cependant pas que souvent l’automobile reste indispensable... Au moins soyons raisonnables : La vitesse c’est inutile, les coups de freins aussi : Il faut toujours anticiper, être cool, couper son moteur lorsqu’il est inutile, etc.

    On peut aussi partager sa voiture à tour de rôle. On appelle ça le covoiturage.


    • Michel DROUET Michel DROUET 7 novembre 16:42

      @Croa
      Déposer les gosses à l’école n’est pas forcément anormal si l’école se trouve sur le trajet de travail d’un parent, par contre prendre sa bagnole uniquement pour l’école, alors il y a lieu de s’interroger.


    • foufouille foufouille 7 novembre 16:52

      @Croa
      le car est payant en campagne.


    • Eric F Eric F 7 novembre 23:42

      @Croa
      on ne peut pas ainsi affirmer que tous les Français gaspillent à qui mieux mieux le carburant en faisant par plaisir des trajets inutiles et en conduisant comme en rallye. Par contre il est de fait que l’urbanisme et le prix des logements conduisent à ce que pas mal de gens habitent loin de leur boulot. Ceci dit évidemment il faut optimiser, mais la marge n’est pas toujours aussi grande.


    • Michel DROUET Michel DROUET 8 novembre 11:34

      @Eric F
      Il y a aussi des Français qui ont acheté un logement en ville ou à la campagne et qui par obligation sont obligés de faire plus de kilomètres qu’au début parce que leur boîte a fermé ou a déménagé ou parce qu’ils ont été obligé de prendre un nouveau boulot plus loin.


    • Eric F Eric F 8 novembre 12:53

      @Michel DROUET
      En effet, et du reste le gouvernement incite à la « mobilité professionnelle », et pôle emploi considère que la « proximité » est 30km ou 1 heure de route (instruction PE 192 du 24 novembre 2011 §2.1)


    • Michel DROUET Michel DROUET 8 novembre 13:39

      @Eric F
      Bonjour Eric F
      Intéressant, en effet. le Gouvernement joue sur tous les tableaux pour faire rentrer les taxes sur les carburants


    • Ruut Ruut 8 novembre 15:20

      @Michel DROUET
      Tu as rairons les 4 gamins + bébé en vélo et le tout dans 4 lieux différents avant d’aller bosser, sympas lorsqu’il pleut neige etc .............

      Ridicule.....


    • kenique 10 novembre 10:54

      @Croa

      Je cite : « ne pas se servir de la bagnole pour aller chier  »

      Connaissez-vous celle-ci : « Un Arabe avait mis son moka dans une auto kabyle » ?


    • Désintox Désintox 11 novembre 11:29

      @foufouille
      Sûrement. Mais vous payez combien de taxe foncière et de taxe d’habitation ?

      En ville, on arrive vite à 2 fois 1000...


  • baldis30 7 novembre 18:16

    bonsoir,

     l’inertie intellectuelle ou sociale ce sont au moins deux générations ....Si on veut sortir du matraquage « pétrolier » qui a pris ses racines à la fin de la deuxième guerre mondiale, soit il y a soixante et dix ans ... il faudra au moins autant de temps pour en sortir ... quoique vous fassiez, quoique vous disiez ...

    Evidemment il y a la solution Pol Pot ... ou la solution Amin Dada on en sort de suite ... Et toutes les pestes ... outre celle d’origine biologique celles colorées, en brun, vert ou rouge ou orange ...


  • Steph87 7 novembre 19:49

    Depuis des années, ils vous suppriment des centaines d’euros de cotisations, c’est-à-dire qu’ils baissent vos salaires (car le salaire brut est du différé). Personne n’a rien dit. Dans le même temps via leurs chiens de garde (les médias) ils font croire qu’ils augmentent les salaires et les gens sont contents. Et là pour quelques euros sur un plein d’essence les gens appellent à bloquer les ronds-points. En haut, ils doivent se tordre de rire devant autant de conneries. Ils ont raison, vous êtes de vrais gamins. Continuez à y croire tout les 5 ans en allant déposer votre papier dans l’urne et à faire les bonhommes devant vos enfants à qui vous dites que vous êtes citoyens. MDR.


  • Esprit Critique 7 novembre 19:59

    Mis a part quelques petits ensemble intelligent ici ou le centre de Montpellier par exemple toutes nos villes depuis quarante ans ont vu leur Méga-urbanisation se faire sans aucun plan d’urbanisme, aucune réflexion. Avec partout les mêmes schémas débiles : Un bout de « Rocade » menant a d’immense surface bradées a la grande distribution, (Carrefour et Auchan qui y ont gagné des milliards) , et ensuite les collectivités paient des rond points a tout va pour tourner en rond autour.

    Ou créer des emploies ou loger les gens qui les occupent, aucun de nos maires ne s’est posé une telle question depuis Haussmann. J’exagère a peine.

    Les périphéries de presque toutes nos villes sont des dépotoirs, c’est laid, c’est crade, c’est con !

    Les problèmes de Mobilité et de logement viennent de la, pour une bonne partie.

    Et la connerie continue, des immeubles s’effondrent a Marseille, ils nous parlent de travaux de consolidation ! Pour qui connait, tout est a raser et a refaire si possible avec des projets d’activité, d’emplois, et si possible des plans d’ensemble avant de commencer, si c’est pas trop demander.

    Le carburant n’est qu’une partie du morceau emmargent de l’iceberg.


  • Le421 Le421 8 novembre 09:21

    Et si, je dis ça au hasard, grâce à un comportement évoluant des automobilistes, la consommation effective de carburant baissait...

    Admettons.

    Admettons qu’avec le e-commerce, la baisse de pouvoir d’achat vous savez, l’histoire de la température effective et de la température ressentie quand y’a du vent... et la hausse de tous les impôts ne me parlez pas de la taxe d’habitation, y’a longtemps qu’elle est noyée dans les prélèvements supplémentaires les mesures coercitives diverses, 80, radars planqués, etc, etc, les gens roulent de moins en moins, que se passe t-il ?

    Mécaniquement, le montant des taxes perçues va baisser.

    Or, ce poste budgétaire est totalement indispensable pour clôturer les comptes de façon le moins catastrophique possible.

    Que reste t-il comme solution ?

    Augmenter les taxes et dire que « c’est bon pour la planète, bande de petits salopards d’automobilistes » !!


    • troletbuse troletbuse 8 novembre 10:38

      @Le421
      Conclusion : en 13 ans, la consommation de gas-oil a diminué de 9.3 % pour un véhicule alors que celle de l’essence n’a diminué que 6.3 % . Vive le diesel !


    • Michel DROUET Michel DROUET 8 novembre 11:43

      @Le421
      Comme quoi, les taxes sur le carburant sont une arnaque politique et une solution de fainéants pour faire rentrer du pognon.
      Quand la consommation aura baissé, on inventera une taxe « droit d’usage des infrastructures routières » pour les nationales, départementales et communales et quelques années après on en confiera la gestion à des sociétés privées...


    • Eric F Eric F 8 novembre 14:05

      Il est dores et déjà prévu que la consommation moyenne des véhicules vendus en 2018 augmente par rapport aux années précédentes, du fait de l’accroissement de la part de l’essence (electriques et hybrides rechargeables sont très chers malgré les primes -sauf modèles à faible autonomie-)


    • Croa Croa 8 novembre 17:15

      À Le421,
      En réalité les progrès techniques sont tels que les automobiles d’aujourd’hui pourraient consommer moitié moins que celles du XXe siècle. Le progrès réalisé est faible comme tu peux le constater, comme quoi les gens aiment plus les grosses bagnoles que faire un effort pour l’environnement. Les taxes sont donc largement justifiées CQFD !


    • Désintox Désintox 11 novembre 11:40

      @Eric F
      La masse des voitures augmente. C’est pourquoi elles consomment plus. La masse des voitures est devenue délirante.

      On devrait limiter le permis B à la conduite des véhicules de moins d’une tonne. Au delà, on devrait exiger le permis « poids lourds ».

      Pour la plupart des gens, une petite voiture est suffisante. L’habitabilité des clio, 208 ou C3 dépasse celle des R16 des années 70, qui étaient pourtant les « grosses » voitures de l’époque.

      Achetez des petites voitures, elles sont moins chères et vous payerez moins de carburant, d’assurance, de pneumatiques. Elles vous feront exactement le même usage pour moins cher.

      Un jour, en vacances, j’ai vu une famille de 4 personnes faire du camping avec une Twingo de 1ère génération. Ils avaient une petite remorque pour mettre le fourbi et ça marchait. C’étaient des gens intelligents.


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 11 novembre 12:07

      @Désintox

      Bonjour. La Twingo 1ere génération était vraiment une bonne caisse, intelligemment pensée...la preuve il en reste plein en bon état.


  • keiser keiser 8 novembre 10:21

    En conséquence de l’augmentation du gasoil.

    J’ai bien peur que Vin Diesel ne puisse pas jouer dans le prochain Fast an Furious.


Réagir