samedi 18 avril - par Laurent Herblay

Après la crise sanitaire, l’horreur économique au carré

Lundi, Macron a appelé à se réinventer après cette crise. Mais autant l’exécutif a tardé pour définir sa stratégie et sa réponse à la crise sanitaire, autant certains, en revanche, savent anticiper et placer leurs pions pour définir le monde d’après, comme le gouverneur de la Banque de France ou le patron du Medef. Et ce monde d’après ressemble beaucoup à celui d’avant, en pire…
 
Publicité

Postures de communication déjà vues

Déjà, en mars, Macron avait promis un changement de modèle, qui valoriserait davantage le local, une forme de remise en question du laisser-faire et du laisser-passer. Il avait également promis des moyens supplémentaires pour notre système de santé. Lundi dernier, il a affirmé que certaines professions essentielles n’étaient pas assez bien rémunérées. Mais comment le croire ? D’abord, la contradiction avec son discours antérieure est trop forte. Ce 180 degrés idéologique est difficilement crédible venant d’un exécutif qui a pris trop d’arrangements avec la vérité pendant cette crise, et qui se choisit pour porte-parole une personne qui revendique de mentir pour protéger Macron. En outre, le précédent de 2008 incite à la prudence, les belles promesses ne s’étant jamais réalisées.

Toutes les promesses du président, finalement bien vagues, ont toutes les chances de ne rester que des promesses. Car comment relocaliser nos chaines de valeur dans le cadre des traités que nous avons signés ? Ils interdisent formellement toute préférence nationale, aboutissant au paradoxe d’une France où l’Etat s’équipait en voitures étrangères alors même que PSA fermait une usine, avant d’y prendre une participation ! Il n’y a aucun projet sérieux de remise en question de ce cadre, et ce n’est pas dans l’UE que cela sera possible tant on voit bien aujourd’hui qu’il est impossible de vraiment la réorienter. Au mieux, nous profiterons du choix de quelques acteurs privés qui arriveront à la conclusion qu’il vaut mieux relocaliser. Mais ce ne sera qu’une petite fraction de ce qu’il faudrait faire.

Demain, le pire du monde d’hier

Publicité

Malheureusement, le choc de cette crise pourrait créer l’occasion pour certains d’aller plus loin encore dans la logique mortifère d’austérité et de déconstruction des droits sociaux. Les vautours sont déjà à l’action. Le gouverneur de la Banque de France évoque déjà dans le Monde « un effort budgétaire rigoureux et des dépenses publiques plus sélectives  », de bien mauvaise augure alors que le gouvernement annonce désormais un recul du PIB de 8% pour 2020 et un déficit de 9%. Autant dire que l’après-crise s’annonce encore plus difficile qu’après la précédente si nous conservons la même direction. Il ne risque pas de rester grand chose pour revaloriser le budget de la santé ou la rémunération des personnels soignants, à moins de calculer sur 25 ans… Il n’est pas inutile de rappeler ici que la commission européenne a recommandé 63 fois aux Etats de réduire leurs dépenses de santé de 2011 à 2018

Le patron-vautour du Medef s’est également distingué et a déclenché une belle polémique en proposant de « poser la question des RTT et des congés payés  » à la sortie du confinement. Il faut rappeler que l’exécutif a déjà cassé certaines limites au début de la crise (augmentant la durée maximale hebdomadaire de travail par exemple) et que la secrétaire d’Etat à l’économie, Agnès Pannier-Runacher, qui conseillait d’acheter des actions il y a peu, a confirmé les propos de Geoffroy Roux de Bézieux. En fait, pour les macronistes, il faut toujours démanteler le droit du travail, que ce soit par temps calme, au cœur d’une crise, et après la crise. Toutes les circonstances le justifient, malgré les effets désastreux que ces réformes produisent pour une grande majorité des citoyens. Mais pour eux, tant que cela profite aux 1%...

Bien sûr, la sortie du patron du Medef a déclenché un tel tir de barrage qu’il a reculé, mais ce qui est frappant, c’est de voir que le même agenda qui s’était imposé de 2010 à 2019 se dessine à nouveau pour l’après crise. Nos dirigeants n’ont rien retenu du passé. Le système tournant bien pour eux, ils ne veulent rien changer. Avec eux, ce sont donc les mêmes potions amères qui nous attendent…



49 réactions


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 18 avril 12:01

    les chats font pas des chiens


  • Allexandre 18 avril 12:48

    Il ne peut hélas en être autrement. Les « maîtres du monde » ont déjà prévu l’après, et sûrement à l’avantage des peuples. Nous allons à nouveau payer l’addition, plus salée que jamais.C’est exactement ce qu’ils voulaient ; c’est leur « Pearl Harbour ». Nous sommes déjà leurs esclaves et ils approchent de leur idéal, le NOM, avec , comme disait Attali, Jérusalem pour capitale. Le message est on ne peut plus clair.

    La seule inconnue demeure la réaction des peuples. Ils ont le nombre et la force ; et c’est bien ce que craignent le plus nos élites, ou prétendues telles.


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 18 avril 12:58

      @Allexandre

      que le nombre, pas la force qui est entre les mains de gens armés
      il fut un temps où leur force était leur force de travail
      les maîtres ont fait en sorte d’en faire une marchandise comme une autre, un marché soumis aux règles de l’offre et de la demande, de la concurrence, enfin toutes ces formules qu’ils ont créées mais qu’ils présentent comme des lois de la nature


    • berry 18 avril 19:33

      @Allexandre
      Le NOM n’en a plus pour longtemps à vivre, à mon avis, quelques mois tout au plus.
      https://www.youtube.com/watch?v=Jd9y4kTvtQA


    • Djam Djam 19 avril 10:20

      @berry
      On aimerait que l’analyse de Cossette soit la bonne mais je crains que lui aussi se berlure un peu... le Système de domination et de pouvoir a démarré il y a fort longtemps. On peut parler de décennies. La finance à totalement pris le pouvoir absolument partout et à tous les étages mondiaux. Les banques tiennent tout. La BRI ainsi que tous les organismes mondiaux (FMI, OMS, OMC, ONU...) sont des entités créées pour bloquer totalement toute indépendance et toute souveraineté partout où il y avait Nation.

      Les Etats, en Europe comme aux USA, ne sont que des théâtres faits pour occuper les masses et faire en sorte qu’elles continuent à croire à la « démocratie » et à toutes ces escroqueries. Un pays qui ne contrôle plus sa monnaie est définitivement neutraliser, il n’a plus du tout de pouvoir de décision ni de contrôle sur quoi que ce soit.

      La seule chose qui reste aux résidus de nations c’est la gestion des soubresauts sociaux. C’est ce que fait ici Macron. Il n’est pas con du tout, il sait simplement qu’il n’a jamais eu la main hormis celle de jouer le rôle pour lequel il a été coopté... et c’est pareil aux USA et ailleurs en Europe.

      Pour se pérenniser ce Système bancaire totalitaire à besoin de crises majeures. Au besoin il les provoque, parfois c’est une opportunité qui surgit comme le covid19 pour lequel en réalité les services ad hoc savaient parfaitement qu’un tel danger allait se produire tôt ou tard.

      Le covid n’est rien d’autre que la énième crise après laquelle, comme le 11/9, les masses seront un peu plus asservies.. et le plus beau, avec leur propre consentement. Vous verrez que le NOM continuera et que les beaux discours du genre « s’en est fini de l’Europe » ici, ou « c’est la fin de la mondialisation » là, tout ça restera des paroles.

      Le totalitarisme bancaire planétaire est installé, il durera et les banquiers le savent depuis le début. Ils ne sont debouts et puissants que parce que nous restons crédules, peureux et conditionnés à la consommation de masse. L’avenir sera encoure plus misérable pour nous tous.


    • Allexandre 19 avril 13:50

      @Séraphin Lampion
      Je dis la force, car il suffit, comme l’Histoire nous l’enseigne, que l’Armée et/ou la police se joignent au peuple dont ils font aussi partie, et là nous aurons aussi la force. En 1917, le Tsar Nicolas II de Russie a dû abdiquer, lâché par l’armée et même sa garde impériale, sensément la plus fidèle à l’empereur !


    • vieuxgrincheux 21 avril 16:04

      eurs Bof ni le nombre ni la force. Il n’y a pas un peuple il y a des communautés .... Et donc sans Union il n’y a pas de force...
      D’ailleurs relisez l’histoire .. vous croyez vraiment qu’un gouvernement de le 3ème ou 4éme République aurait pu survivre à un scandale comme celui de masques dans cette pandémie ??? Jamais !!!! Il y aurait eu une foule dans les rues qui serait allé les chercher dans leurs ministères. Actuellement heuu comment dire la foule bele moins que des moutons dans un champ et n’essaie pas du tout d’aller gambader ailleurs ... En plus la cote de popularité du micron et de son sinistre monte... Alors vos histoires de force, de peuple, des lendemains changeants je ris .....je hurle de rire car je ne veux pas en pleurer...
      Crevez crevez la bouche ouverte en bénissant les enfoirés incompétents que vous avez mis aux manettes... Ils vous ch..... dessus et vous les en remerciez en les suivant sans moufter !!!!!!!!!
      Depuis 45 ans , tres intelligemment, le monde occidental a développé le culte de l’individualisme et de l’individu... Ceci est le summum de la doctrine du « diviser pour régner » car une nation un peuple s’est transformée en une masse d’individus obnubilés par leur nombril (quel exemple civilisationnel que cette histoire de selfie qui est une synthèse du monde occidental en un clic !!!!!!!!)
      Ce bel occident méditerranéen est foutu et il s’est détruit lui même par cupidité et faineantise intellectuelle 
      Que le virus le nettoie ... La nature aura fait un beau ménage 


    • vieuxgrincheux 21 avril 16:29

      Je ne sais si il est laid (l’homme de ces temps modernes) mais il est stupide inculte vulgaire (je n’ai pas dit grossier car ce niveau là est trop haut pour ce monde), égocentrique, individualiste, matérialiste, ingrat, sans meme une graine de bon sens . Dans ma jeunesse, on disait il vaut mieux une tête bien faite qu’une tête bien pleine... maintenant les tetes pleines de conneries suivent sans moufter les tetes pleines de cynisme et jettent des pierres aux tetes bien faites qui se terrent de peur de se faire lapider...Ceci n’empechant pas les tetes pleines de connerie de se lamenter jour après jour sur l’injustice du monde dans lequel elles vivent...sans vouloir le changer ..Evidemment (ce serait trop simple)


  • Pic de la Mirandole Pic de la Mirandole 18 avril 14:39

    Comme disait Talleyrand (à son époque il parlait des ultra-Royalistes de retour après leur « émigration » pendant la Terreur) : « ils n’ont rien oublié, et rien appris »


  • ZenZoe ZenZoe 18 avril 17:55

    Déjà, on va avoir un nettoyage par le vide. Les plus faibles vont périr.

    Tout le monde a dû déjà remarqué qu’il y avait beaucoup de promesses d’aides, aux entreprises, aux particuliers, comptées en millions, puis en milliards, là, sur la table, qu’on nous dit... mais personne à ma connaissance n’a encore rien vu venir, et à mon avis les plus touchés attendront longtemps.

    En revanche, l’austérité va revenir en force pour le coup, et là on aura du concret. Hausses d’impôts, baisses des aides sociales etc. Franchement, ça fait un peu peur. Surtout quand on n’a pas un matelas très épais.


  • GerFran 18 avril 18:38

    Hôpital public : la note explosive de la Caisse des dépôts.


    À la demande d’Emmanuel Macron, la Caisse des dépôts travaille à un plan pour l’hôpital public. Mediapart en révèle le contenu. Au lieu de défendre l’intérêt général, il vise à accélérer la marchandisation de la santé et sa privatisation rampante...

    mercredi 1er avril 2020 - (Ce site contient l’article de Mediapart et celui de la Caisse des dépôts)


  • keiser keiser 18 avril 19:11

    Ce qu’il y a d’hallucinant dans cette crise, c’est que le gouvernement à tout fait pour qu’elle soit le plus catastrophique possible.

    Ce qui est démontré par la gestion d’autres pays.

    Depuis le début, il est évident que ce Covid est une bénédiction pour ce gouvernement de charognards.

    Cela a permis de masquer la crise économique annoncée.

    De sortir de l’argent magique et gratuit, uniquement destiné aux amis de la finance.

    D’assoir un peu plus l’autocratie de Macron.

    De foutre la trouille aux maires en leur faisant bien comprendre qui est le patron.

    Et d’envoyer la facture au peuple qui n’est rien.

    Y a pas a dire, le Covid c’est fantastique. smiley


    • hocagi@1shivom.com 18 avril 19:40

      @keiser
      exactement pas de masques, pas de gants, metro RER ouvert plein pot, les écoles ouvertes plein pot , tous des hauts lieu de contamination
      et le seul traitement qui marche interdit,
      2 semaines de retard sur un confinement ciblé,

      On résume ? non ou on laisse les 50 millions de cons de français croirent qu’ils sont intelligents ?


  • tobor tobor 18 avril 23:49

    En marche et hop ! ...le bruit des bottes.


  • sound of sound of 19 avril 00:32

    excellent article !

    Ils comptent l’argent et nous comptons les morts smiley

    Ce n’est que le début, à moins que ...

    Wait and see smiley


  • BA 19 avril 01:38

    Sur le site de l’INSEE, on trouve le nombre de morts en France, quelle que soit la cause de la mort :


    - la courbe jaune, c’est l’évolution des décès en France du 1er mars au 6 avril 2020

    - la courbe rouge, c’est l’évolution des décès en France du 1er mars au 6 avril 2019

    - la courbe bleue, c’est l’évolution des décès en France du 1er mars au 6 avril 2018


    Allo, Macron ? Pourquoi tu tousses  ?

    https://www.insee.fr/fr/information/4470857


  • goc goc 19 avril 05:56

    j’oserais une analyse de la situation (un peu) différente. Pour moi le système économique et ses employés, Macron, trump, etc, n’arrive toujours pas à comprendre l’etat actuel du monde.

    Nos dirigeants sont des autistes (en plus, il parait que les autistes ne connaissent pas l’empathie) qui ne réalisent pas qu’a vouloir profité des circonstances, et même de les avoir aggravé, ils ont dépassé le point de non-retour de l’effondrement économique du monde occidental. Ils ont cassé la structure même du capitalisme qui reposait sur les equilibres « offre-demande » et « recette dépense », et dont le moteur était la circulation de l’argent

    Par leurs magouillages, leurs tromperies, et leurs artifices, ils avaient construit un système, certes brinquebalant, mais équilibré. L’argent circulait, les gens touchaient un salaire suffisant pour acheter des produits, dépenser dans des services, et il leur en restait assez pour épagner, ou investir, voir pour devenir propriétaire. Bref l’argent était un outil pratique et efficace,... jusqu’à 2008.

    Ce jour le monde a compris qu’il s’est fait entubé jusqu’à l’os en croyant que l’argent n’était qu’un moyen, alors que depuis des années, il etait une finalité pour les 1% qui ont le pouvoir, enfin qui avaient, car depuis, ces 1% ont fait l’erreur de trop, celle de croire qu’ils pouvaient maitriser puis profiter d’un accident de parcours appelé « CoronaVirus ». En basant leur prétendu contrôle sur la politique du confinement, ils ont cassé tout l’équilibre des échanges. Si, dans les années 20, il avait suffit à Ford de doubler les salaires pour que l’ouvrier puisse « consommer » ses produits, aujourd’hui c’est beaucoup plus compliqué. Le simple achat d’une voiture ne fait pas que donner du travail à l’usine, cela fait vivre des sous-traitants, des transporteurs, des assurances, des garagistes, des boutiques d’accessoires, des entreprises de haute technologie (Assistances à la conduite, cartographie, équipementiers hitech,etc..), puis tout ce qui tourne indirectement, les resto, les vacances, les services, etc.. Et enfin des banques qui financent les prêts, mais aussi les investissements de l’usine, le payement des fournitures, et même la trésorerie (j’oublie volontairement le boursicotage spéculatif).

    Avec le traitement agressif du virus poussant à la dramatisation et à l’expansion de la pandémie. Le système a scié la branche sur laquelle il est assis et ce de façon catastrophique. Il a cassé tous ces fragiles équilibres qui faisaient que chacun était aussi bien producteur que consommateur. Aujourd’hui « on » a mis au tapis, plein de producteurs, on a empêcher les consommateurs de consommer, et surtout on a détruit définitivement tout un tas de maillons intermédiaires qui participaient à la circulation de l’argent et des biens. Et ces maillons c’était des salaires, des charges fiscales, des bénéfices des dépenses de fournitures, etc..

    Voila pourquoi je pense que cette crise va durer, durer, et durer au moins jusqu’à la fin de l’année, surtout parce que le système ayant quand même compris que cela a été trop loin, dans la panique veut rétablir le courant, alors qu’il y a plein de court-circuits partout, donc il échouera. Et dans tous les cas, on ne repartira qu’à 50% de notre potentiel économique. Ils pourront injecter autant de billets de monopoly qu’ils veulent, cet argent ne servira à rien car il n’y aura pas de quoi le dépenser.


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 19 avril 07:49

      @goc

      ça n’est ps la première banqueroute
      à chaque fois c’est reparti
      ce sont toujours ceux d’en bas qui ont payé les pots cassés
      il est arrivé qu’on sanctionne un ou deux fusibles (comme Casanova) pour l’exemple
      mais globalement, les vrais coupables ont toujours tiré leur épigle du jeu
      ils ont même su s’adapter à des changements politiques majeurs et ressurgir 70 ans après sous l’appellation d’oligarques, du côté de l’est


    • devphil30 devphil30 19 avril 07:53

      @goc

      Je respecte votre autre approche mais je pense sincèrement que les gens au pouvoir ne sont pas là pour le bien du peuple , ils sont les représentants de puissance financière qui ont en quelques sorte droit de vie et de morts sur eux.

      Les USA en sont un exemple flagrant avec le nombre de présidents assassinés.

      Dans une même mesure De Gaulle a subi un nombre très important de tentative d’assassinat , on va parler de l’OAS etc ...mais je pense qu’il s’agissait plus de sa position non aligné au USA et ces tentatives d’assasinats sont le fait du réseau Gladio installé en Europe.

      Ce virus semble ne pas être arrivé sur un marché et ne pas être issu de la rencontre d’une chauve souris et d’un pangolin ..... rencontre pour le moins improbable.

      Disons que certaines puissances atlantiques avaient intérêt à ralentir la dynamique Chinoise et lui faire porter le chapeau d’une pandémie.

      Les attaques sous faux drapeau sont le mode de fonctionnement des USA depuis très longtemps et cela remonte à la guerre du Mexique USA.

      Presque je souhaiterais que votre analyse soit juste tant la mentalité humaine pourrie me révolte , je préférerais les incompétents aux scélérats.

      Dire qu’un peuple donne sa confiance à un représentant et que celui ci s’avère incompétent et fourbe alors que ce représentant devrait donner le meilleur de lui même pour l’honneur et la charge qu’il détient


    • yfrancois yfrancois 19 avril 07:56

      @goc
      Ne mettez pas Trump et Macron ou Trudeau dans le même panier. Ces derniers sont des mondialistes progressistes ; Trump est un nationaliste. Il est leur opposé. Il veut casser le libre-échange, stopper la mondialisation et son effet-d’aubaine migratoire. Il veut supprimer la FED et raviver l’étalon-Or pour le dollar. Il est contre la finance et le consortium Bill-Gates-Démocrates, toute la gauche mondialiste et le sérail financier. Ses attaques contre l’État profond (et son support des Q) le distinguent des pantins mondialistes qui lui sont soumis ailleurs.

      Il faut davantage craindre une guerre que la planche à billet. La Chine ressort toute puissante de cet épisode Covid qui a principalement attaqué le vieux continent et la société de la malbouffe (Amérique du Nord). Pas certain que Trump prenne ça bien.


    • chantecler chantecler 19 avril 07:58

      @goc
      Assez d’accord mais pas entièrement .
      Il est malheureusement à craindre que le système reparte sur les mêmes bases en resserrant les boulons et la répression .
      Il ne s’agit pas d’autisme mais de mentalité , de finalité , de captation des richesses et de pognon .
      "Ils pourront injecter autant de billets de monopoly qu’ils veulent, cet argent ne servira à rien car il n’y aura pas de quoi le dépenser.

      « 
      Ben, non .
      D’abord cet argent faudra le rembourser donc rigueur supplémentaire .
      La Chine est dans les starting blocs pour continuer à surproduire et exporter .
      Elle est essentielle dans ce processus de captation des richesses ...
      Et peut accepter une baisse de prix de ses produits , vu la quantité .
      Suffit par exemple d’observer les publicités qui passent actuellement dans les médias mst pour se faire une idée que rien n’aura fondamentalement changé .
      Peut être assisterons nous à quelques relocalisations des produits »stratégiques" , dont le manque a été criant pendant la crise , enfin si les accords de commerce les autorise , d’autant que les multinationales ont la possibilité d’attaquer les états pour manquement à ces accords ...
      Et puis nos oligarchies qui ont la main sur tout veillent au grain .
      On peut encore penser que la base sortant encore plus paupérisée sera contournée par la vente de produits haut de gamme pour les CSP et riches .
      Le système ne s’est pas encore emparé de l’enseignement et de la santé à terminer de privatiser , et il y a de la thune à se faire .
      En quelques mois , années ça pourra se concrétiser .
      La propagande et le muselage des libertés , n’est pas fait pour les chiens ...
      Le tout c’est le degré de résistivité de la masse .
      Mais après tout quel est le % de la population ayant fondamentalement compris et soutenu un mouvement comme celui des gilets jaunes qui a été torpillé par des provocateurs à chaque manifs , et par le personnel politique qui voyait son pouvoir lui échapper ?
      C’est que un la vraie politique passe forcément par des spécialistes , technocrates et une majorité d’élus dont il ne fait pas bon remettre en cause la légitimité même si les élections sont truquées .
      ....
      Bon, ce matin je ne suis pas forcément optimiste : un coup de blues sans doute .


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 19 avril 08:06

      @yfrancois

      Trump n’est pas « nationaliste », mais « isolationniste »
      ça se ressemble comme le vin ressemble au coca-cola si on se contente de regarder, mais ça n’a rien à voir
      isolationnistes et mondialistes (positionnements qui ne se superposent d’ailleurs pas tout-à-fait à démocrates/républicains) ne sont pas le contraire l’un de l’autre : ce sont les deux faces d’une même feuile, le recto et le verso de la loi du far-west aussi appelée « capitalisme »
      (ce qui est à moi est à moi et ce qui est à toi est négociable)


    • chantecler chantecler 19 avril 08:13

      @yfrancois
      R. Trump : "Il est contre la finance

      « 
      Vraiment , ce rejeton d’une lignée de milliardaires enrichis dans la spéculation immobilière , faite de rapports de force et de coups de poker ?
      Désolé !
      J’ai en mémoire le clin d’oeil envoyé à B. Netanayu , à Jérusalem , qui voulait dire : »je les ai bien niqués" et surtout qu’il ne faut compter en rien sur ce mec là , qui par ailleurs se défausse systématiquement sur les autres de ses erreurs .
      ...
      D’ailleurs sa façon de traiter la crise du corona virus est plus que stupéfiante et pour un nationaliste sa façon de sacrifier la population , pour faire plaisir aux fondamentalistes religieux , aux obscurantistes , et au nom de la valeur fondamentale des USA qui serait selon lui la liberté , et non le dieu $ comme on pourrait le supposer , me fait plus que douter .
      ....
      Si nationalisme c’est continuer d’opérer des coups d’état dans les pays producteurs de pétrole , alors oui il est nationaliste , colonisateur et brutal ...
      ....
      Je pense que vous vous trompez au RN sur les qualités de ce type et sur la finalité de sa politique .
      ...
      Je continue à penser que les Américains lors des élections présidentielles , ont eu le choix entre la peste et le choléra , choix évidemment impossible comme dans d’autre pays dont je ne citerai pas le nom .
      Hélas .


    • Steph87 19 avril 09:39

      @devphil30
      Dans l’histoire, à chaque fois que les us & compagnie ont hurlé au loup, cela s’est avéré être une attaque sous faux drapeau. Et ils en ce moment ils hurlent au loup. L’occident possède 90% des médias du monde, on sait déjà quelle sera l’issue dans l’opinion.
      Les possédants constatent depuis longtemps que le peuple ne veut pas le pouvoir par bêtise, par ignorance ou par manipulation, le fait est qu’il ne le veut pas.
      Alors ils en profitent et on ne peut qu’assister à leurs actions.
      Le trop faible nombre qui savent ne peut rien faire d’autant plus que les avancées technologiques mettront caduc toute révolte. C’est déjà trop tard.
      Ils aiment leur servitude.


    • Djam Djam 19 avril 10:32

      @goc

      Rien n’est advenu juste par hasard. Les banquiers savent parfaitement bien comment fonctionne leur système d’argent-dette et ils ont besoin que cela dure. Ils savent aussi l’efficacité du fameux « chaos constructif » et ont absolument besoin de crise dévastatrices pour pérenniser leur système d’intérêts personnels.

      Les politiciens, dont Macron, savent parfaitement bien tout ça. L’on lit ici et là qu’ils seraient largués ou stupides, mais pas du tout ! Tous les présidents des pseudos nations d’aujourd’hui en Europe ou ailleurs sont des candidats cooptés, choisis à dessein et ils le savent. Simplement ils jouent la partition qu’on leur à soumis parce qu’ils savent également qu’après leur mandat (leur mission), eux, n’auront aucun souci de retraite ou de pouvoir d’achat car tous ont ou auront perçu un pactole mis à l’abri dans des paradis fiscaux créés également par le système bancaire.


    • Sparker Sparker 19 avril 10:53

      @Djam

      Je ne suis pas sur que l’intérêt pécunier et/ou sécurité retraite soit leur leitmotiv, cela me semble un peu court pour l’esprit.
      A mon avis ils accède à une nouvelle transcendance par le mondialisme et veulent faire partie de ces moines soldats tels les catholiques qui voulait christianiser le monde à une certaine époque. Et on sait les massacres qui ont été perpétrés pour l’amour et l’universalité du christ.
      Ce qui est d’autant plus dangereux car c’est du fanatisme et on sait qu’à ce niveau tout est bon pour la cause, ce qui les rapproche de plus de la mentalité mafieuse.
      Souvenez vous de Madeleine Albright et la guerre en Irak qui disait que la mort de 500.000 enfants « ça valait le coup » pour défendre le monde libre.


    • goc goc 19 avril 11:43

      Bonjour yfrancois.
      Je serais en parti d’accord avec analyse de trump, sauf que pour moi, il est d’abord un pantin du système. S’il est encore au pouvoir, c’est qu’il sert le système, même si en apparence, il le combat. N’oubliez pas que la clingon (qui est le système) veut la guerre contre l’Iran, et a moyen terme contre la Russie. or the trump par son QI proche de ses électeurs et des huitres, fait le jeu du système, Il me fait penser à Hitler et sa manipulation par le système pour faire le « sale boulot » c’est à dire tenter de détruire le régime stalinien. donald est fait pour le même genre de « sale boulot », celui de détruire l’Europe, la Russie, et surtout la Chine.


    • goc goc 19 avril 12:26

      @Séraphin Lampion Justement, autant j’aurais été d’accord avec vous avant ces politiques poussant à la propagation du virus, autant, avec ces politiques imbéciles et suicidaires, je reste persuadé qu’ils ne commencent que maintenant à comprendre la réalité des dégâts sur l’économie. C’est même pour cela qu’ils paniquent et cherchent à ré-ouvrir les usines en toute vitesse, même au risque de voir une nouvelle vague de pandémie déferler sur leurs pays respectifs.Mais c’est trop tard, Les rouages sont cassés. Et autant la crise de 29 a pu etre surmontée par les ricains parce qu’ils avaient des dirigeants assez compétant (même s’ils avaient inclue une guerre dans leur plan de sauvetage), autant actuellement c’est la spéculation financière qui décide avec toute la folie dévastatrice et l’incompétence de ces gens-là, et donc ce sera la cata complète.


    • Cyril22 19 avril 13:49

      @Djam
      le « chaos constructif », c’est celui qui se passe ailleurs, qui fait monter les cours des matières premières, stimule l’industrie de l’armement, pousse à la consommation de précaution et l’endettement. Mais surtout pas le marasme économique qui cause des faillites, dévalorise le capital, supprime les profits, mine le commerce international. L’actuelle situation est la pire que puisse imaginer un financier ou un homme d’affaire, même un gamin de six ans le comprend.


    • yfrancois yfrancois 20 avril 04:06

      @chantecler
      Trump s’est enrichi sur le même principe que les boomers se sont enrichis : s’endetter en achetant des biens pas chers avec des taux d’intérêt bas et attendre qu’ils baissent et que l’inflation fasse gonfler les prix.
      C’est ce qui s’est passé en France dans les année 80 et que le passage à l’€ à consacré.
      Il y a un bon « film » sur Netflix pour comprendre le parcours de Trump : « Un rêve américain ».
      Il ne sacrifie rien du tout, de quoi vous parlez ? Il est pour que chacun décide de son sort. C’est le principe de l’Amérique. En France, la mentalité est « sans la sécu, point de salut ». C’est d’autres mœurs. On dit que les américains sont des enfants. Mais alors, c’est l’hôpital qui se fout de la charité. Un enfant n’est pas capable de se débrouiller seul, sans un gouvern’maman qui le protège, le nourri et le torche (France). Un adulte se tient debout, s’arrange avec sa retraite et ses assurance et même, sa propre sécurité (USA).
      Colonisateur et brutal... trop amusant quand on sait que la France a des colonies un peu partout et fait sa « loi » en Afrique au son du canon. Brutal ? On a vu comment ça s’est passé avec les GJ.
      J’aurais bien aimé avoir une telle « peste » ici, surtout quand on voyait les résultats économiques, avant que l’hystérie du virus et l’effet d’aubaine des Démocrates viennent saboter le travail. Ici, il n’y avait rien à saboter : tout était déjà mort.

      (ps : je ne suis pas RN ; le parti est bcp trop à gauche pour le vieux conservateur de droite que je suis).


  • hocagi@1shivom.com 19 avril 08:05

    Le droit du travail est resté approximativement le même, mais les indemnités sont tellement ridicules que pour simplifier on pourrait l’ annuler, ça changerais absolument rien ...

    Les avocats du droit du travail d’ailleurs sont tous entrain de se reclasser d’ailleurs.

    Avec macron il a mis en place un système de la jungle au bénéfice des très riches, ou le peuple est le seul a ne pas être armé donc facile a tuer, donc contrôler ....

    Avec les GJ et maintenant le covid19 ou ce .gov interdit le seul traitement qui marche, c’est un test géant ou le pouvoir teste si le peuple est ok de se faire tuer sans broncher,

    La seule revendication des gilets jaunes et peuple Français, devraient être de changer la constitution pour permettre l’armement massif de la population, seule garantie de notre démocratie.

    Au lieu de ça on voit une recrudescence des dénonciations de non confinement, alors se peuple français mérite totalement d’être asservi, pauvre et mal traité, car profondément dans l’âme collabo non ? une question ?


  • eau-pression eau-pression 19 avril 08:49

    @l’auteur

    On rencontre beaucoup Gaël Giraud sur la toile ces temps-ci. A l’entendre, j’ai le sentiment qu’il constitue la solution de rechange des gens au pouvoir.

    C’est un soupçon, on est là pour ça, tout de même ! Ce qui éveille ce soupçon, c’est qu’il manque à son discours la conviction que la première étape est la responsabilisation individuelle.


  • caillou14 rita 19 avril 09:34

    Le monde de demain ?

    Comme aujourd’hui !

     smiley


    • Djam Djam 19 avril 10:35

      @rita
      Oui, mais en pire. Paupérisation accentuée, dette colossale et perpétuelle dont le paiement sera sur le dos des masses. Salaire universel imposé progressivement pour achever l’aliénation massive. Traçage collectif au nom sans rire d’une « reconstruction économique » (oui, oui, ils oseront tout) et pire encore... le renforcement de la soumission des masses moutonnières plus capables du tout de se relever.


    • Sparker Sparker 19 avril 10:59

      @Djam

      Oui mais il leur faut des yacht, des avions, des buildings, des tesla, des voyages interplanétaires, des kapos, des fouets, des satellites, des caméras, des femmes pondeuses etc etc etc...

      C’est quand même un peu compliqué...

      Déjà actuellement travailler dans le privé productiviste sans péter un câble c’est pas facile (on sous estime les burn-out et les suicides) mais s’ils accentuent encore la pression pas sur que ça marche.

      Sont un peu aux abois aussi, ce qui les rends d’autant plus dangereux.


  • zygzornifle zygzornifle 19 avril 10:34

    Il va réinventer des masques et des respirateur ce plouc .....


  • grangeoisi grangeoisi 19 avril 11:42

    Et dire que mai va arriver après avril, vivement que des esprits éclairés nous expliquent quelle année suivra 2020... avec tous ces complots d’ici que l’on soit au XXIe siècle ya pas loin !


  • Cyril22 19 avril 13:38

    J’ai écouté ce mlidi Mélenchon (sur BFM !), il a été magistral. En particulier, concernant l’image de l’avions cargo géant russe apportant de la fourniture sanitaire chinoise, il a qualifié ça d’humiliation pour la France. Il appelle au volontarisme, ce ne sont pas seulement des incitations qu’il faut, mais une planification et des réquisitions pour produire massivement des masques (on en produit bien moins que le Maroc !), des kits de test, etc.

    On dépense pour notre santé des centaines de milliards chaque année, il y a des aspects positifs (on traite mieux certains cancers, on a une espérance de vie meilleure, le reste à charge est plus faible qu’ailleurs...), mais il y a des ratés dans les priorités et les décisions.

    Sur la dette, sa préconisation est que la BCE finance la totalité du cout du covid au lieu que cala se fasse sous forme de dette même à taux infime, puis rachète la quasi totalité de la dette publique mature (dont une partie figure dans les comptes d’épargne des ménages), pour la mettre au frais (l’épargne est préservée, même sans rendement).


  • Jonas 19 avril 15:14

    Laurent Herblay est militant du parti politique « Debout la France » ce que je ne lui reproche pas. La France est une démocratie , et les partis d’opposition sont nécessaires a celle-ci. Mais , son parti est celui qui avait lancé cette information ridicule , qu’Emmanuel Macron aller «  rendre l’Alsace et la Lorraine à l’Allemagne ». 

    En 2010, monsieur Dupont Aignan , s’était joint aux critiques du Parti socialiste , contre Roselyne Bachelot , pour les stocks de masques contre la grippe H1N1 . Il avait même soutenu le porte -parole du parti socialiste de l’époque Benoit Hamon pour une enquête de la commission des Affaires sociales. 

    Le député socialiste de l’Isère Michel Issindou , le plus virulent à l’encontre de Roselyne Bachelot déclare aujourd’hui :  « On était plusieurs à penser qu’on s’était affolé un peu trop sur la grippe H1N1. Beaucoup d’argent a été dépensé par Roselyne Bachelot et il ne s’est rien passé. » On était l’opposition et l’opposition , ça attaque".

    Je rappelle a l’auteur , que les 35 heures ont perturbé les services hospitaliers a quoi il faut ajouter ce que l’on ne dit pas malgré des dépenses énormes en informatique que 34% de personnes dans les hôpitaux français n’ont aucune tâche médicale .

    Les hôpitaux français ne manquent pas de moyens. M. Dupont Aignan , ne manque jamais l’occasion de rappeler l’AME ( Aide médicale d’Etat , qui s’élève a presque 900 millions d’euros )

     La France avec 67 millions d’habitants et un PIB/ h, de 42 900 euros dépense pour la santé , 11,5% de son PIB.

    L’Allemagne avec plus de 80 millions d’habitants et un PIB de 48 300 euros par habitant , dépense pour la santé 11,3% du PIB. 

    Où va cette argent , c’est certainement pas dans la poche des admirables , infirmières qui sont payées 13% de moins que les allemandes , ni dans la recherche qui est orpheline.

    Le nombre de mort est supérieur en France qu’en Allemagne. Les Allemands tests 200 000 personnes par jour avec suffisamment de masques et de lits de réanimation , par rapport a la France. Donc ce n’est pas l’argent mais le pléthore de personnel non médical et la mauvaise gestion, et la non autonomie des services.


    • Parlez moi d'amour Parlez moi d’amour 19 avril 16:21

      @Jonas

      contre Roselyne Bachelot , pour les stocks de masques contre la grippe H1N1


      Non non non, c’était contre les vaccins et le tamiflu que l’opposition râlait, les vaccins grippaux n’étant pas fiables, le tamiflu réputé inefficace et les conflits d’intérêts avec les labos trop évidents. Les masques c’est autre chose, une précaution en vue d’une future pandémie.

      Les masques achetés auraient toujours pu servir en faisant tourner les stocks, par exemple en fournissant hôpitaux et pharmacies tout en renouvelant le stock au fur et à mesure évitant la perte totale du stock. Mais il semble que ni les dirigeants ni les fonctionnaires aient vraiment les compétences pour une gestion économe.


    • Jonas 20 avril 19:00

      @Parlez moi d’amour

      Non, non et non ! l’ opposition comme je le rapporte dans mon post, à travers le socialiste Michel Issindou, a râlé , contre les dépenses effectuées, pour les achats de masques et de vaccins , et parce que : « On était l’opposition et l’opposition ça attaque » . Quand on est dans l’opposition , il faut attaquer, même contre le bon sens. 

      Par ailleurs , vous n’êtes pas sans savoir , que la France est un des seuls pays de l’Union européenne hostiles a la vaccination d’ou les critiques contre Roselyne Bachelot.

      Les Français comptent beaucoup sur l’Etat pour régler leurs problèmes même personnels ,mais quand celui n’est pas en mesure de leur donner satisfaction , ils sont déçus , et deviennent parmi les peuples les plus pessimistes du monde.  Malgré les dépenses sociales et les aides les importantes du monde. 


    • Cyril22 21 avril 21:40

      @Jonas
      « la France est un des seuls pays de l’Union européenne hostiles a la vaccination »
      Vous plaisantez, on vaccine plus qu’ailleurs, un incroyable cocktail est désormais injecté aux nouveaux nés et jeunes enfants.


  • zygzornifle zygzornifle 20 avril 10:47

    De toute façon avec Macron on l’aurait eue quand même l’horreur économique ....

    LaREM c’est le terrier des lapins crétins ....


  • André Martin 20 avril 15:27

    Merci pour vos analyses pertinentes.

    Une suggestion : soyons très nombreux à demander à une centaine d’anthropologues, scientifiques, chercheurs, écrivains, sociologues, philosophes, artistes, urgentistes, ... de se rassembler dans un « Conseil National de la Transition » ? Voir « Réflexions pour la création d’un Conseil National de la Transition »


    • sound of sound of 20 avril 18:20

      @André Martin

      Ce n’est pas un « conseil national de la transition » qui ne sera qu’un repère d’énarque sur-diplômés qu’il faut ! Les diplômes aujourd’hui ne sont qu’un prétexte à la manipulation de l’information puisque certain(es) démontent et contre dises des sommités mondiales ou prix Nobel afin d’étayer des thèses économico-financières ! 

      Il faut commencer par repenser le système dans sa totalité ! A commencer par l’enseignement ... Parce que les « Conseils » et autres « institutions » si je puis dire, on à déjà donné et on a vu le résultat smiley

      Mais vous avez raison, c’est un bon début ... Ceci dit attention à ne pas reproduire les mêmes inepties ...


  • Géronimo howakhan Géronimo howakhan 21 avril 16:44

    Salut, j’ai compris que la mort existerait, je ne savais pas, que pour éviter cela mais ça ne marchera pas il faut être volontairement emprisonné chez soi, que là il y a encore à manger mais de la merde qui rend malade , que les paysans arrosent notre nourriture de chimie qui tue, et que il faut en fait tout arrêter ce qui ne changera rien du tout, voir en fait et sûrement , l’inverse..

    sorte de suicide un peu compliqué donc, ça manque de motivation tout ça..

    dit autrement c’est juste une tentative de coup d’état mondial, qui ne peut être que parce que la masse joue à un seul jeu, le « tout pour ma gueule » comme aussi à « mon opinion est une vérité absolue » etc

    La masse qui ne sait rien faire d’autre que pleurer sur elle même comme un bébé, parce que elle vient de se brûler en mettant la main dans le feu , blâme le feu qu’elle refuse d’arroser, cette masse est la créatrice de ce désastre bien sur, les pseudo élites des charlots de première, n’en sont que des effets secondaires..donc je résume ,l’origine du désastre, les peuples s’en prennent à leur création donc ne touchent pas à l’origine etc

    etc..suite ? sans doute pareil...


Réagir