mardi 11 juin - par Désintox

Les passoires thermiques

Il ne se passe pas un jour sans que l'expression "passoire thermique" soit employée dans les médias pour qualifier certains logements. De quoi s'agit-il exactement ?

Comparaison automobile

Pour mieux comprendre cette notion, prenons un équivalent automobile et essayons de définir ce que pourrait être une "passoire roulante", c'est à dire une voiture qui gaspille l'énergie. Pour cela, considérons deux modèles :

  1. Renault Twingo 1.0 SCe 75ch Zen. Prix : 13 500 €. Consommation : 4,4 litres au 100 km. Masse  : 981 kg (source).
  2. Jeep Grand Cherokee IV 3.0 V6 250ch. Prix : 59 400 €. Consommation : 7.9 litres au 100 km. Masse : 2403 kg (source).

De ces deux véhicules, quelle est la "passoire roulante" ? Il s'agit incontestablement de la Renault Twingo.

Pourquoi ? C'est très simple : si vous divisez la consommation par la masse du véhicule, vous constaterez que la consommation de la Renault Twingo est de 4,5 litres par tonne aux 100 km, tandis que celle de la Jeep grand Cherokee n'est que de 3,3 litres par tonne aux 100 km.

Les heureux conducteurs de Jeep Grand Cherokee peuvent donc être qualifiés de grands écologistes. En doublant les Renault Twingo, ils pourront lancer à leur conducteur "Va donc, espèce de passoire sur roues !" .

Ah ! Je vois d'ici certains lecteurs s'étonner en lisant ces lignes : "c'est absurde ! Pourquoi diviser la consommation par le poids ? La twingo consomme 4,4 litres et la Cherokee 7,9 litres, un point c'est tout". Ces lecteurs sont d'ailleurs suivis par les pouvoirs publics, puisque la Twingo est classée "A" tandis que la Cherokee est classée "F" pour les émissions de CO2.

Je dois bien reconnaître qu'ils ont entièrement raison. Le raisonnement que je tenais, conduisant à considérer la Cherokee comme écologiquement plus vertueuse que la Twingo, est évidemment absurde.

Qu'il soit bien clair que je ne mets en cause ni les conducteurs, ni les constructeurs de ces deux véhicules. C'est juste l'absurdité d'un raisonnement que je veux mettre en évidence.

Passons au logement

Le raisonnement absurde, expliqué plus haut, est tenu tous les jours par ceux qui qualifient de nombreux logements de "passoires thermiques".

Pour s'en convaincre, il suffit d'examiner l'étiquette énergétique d'un logement :

Ce logement est classé F : il s'agit donc bien d'une "passoire thermique". Pourquoi ? Parce-que sa consommation énergétique est supérieure à 330 kW.h par mètre carré et par an. Oui, vous avez bien lu : par mètre carré.

Adaptons maintenant au logement la comparaison automobile du début de l'article.

  1. Un couple de retraités habite un petit logement de 40 m², sensé consommer 16 000 kW.h par an  : cela donne 400 kW.h par mètre carré et par an, ce qui classe le logement dans la catégorie F des "passoires thermiques".
  2. Un autre couple vit dans un logement de 250 m², supposé consommer 20 000 kW.h par an : la consommation est donc de 80 kW.h par mètre carré et par an, ce qui le place dans la catégorie B.

Le couple (2) est donc considéré "vertueux", alors qu'il consomme plus que le couple (1) ! Vous voyez qu'on applique au logement le raisonnement absurde que je tenais sur l'automobile.

La réalité est sans doute encore plus caricaturale. En effet, le couple (1), qu'on imagine modeste, fera très attention à ses dépenses énergétiques. Dans les faits, sa consommation sera probablement inférieure à ce qu'annonce son étiquette énergétique. Pour le couple (2), ce sera le contraire. Au final, la différence de consommations entre les deux sera plus importante que celle annoncée.

Appuyons nous sur les résultats d'une étude

Il s'agit d'une étude menée dans les pays d'Aix. Ses auteurs ont comparé les consommations théoriques d'un échantillon de logements aux consommations réelles, facturées aux occupants.

Le résultat est assez spectaculaire : les écarts de consommations réelles sont bien moindres que les écarts théoriques. Par exemple, les logements datant de 1948 sont sensés consommer au moins 3 fois plus que ceux construits après 2005, mais la comparaison des factures montre que les consommations réelles sont très proches. Les auteurs de l'étude ne tirent pas de conclusions particulières de cette observation (échantillon sans doute trop petit), je pense pour ma part qu'il s'agit d'une illustration de ce qu'on appelle l'effet rebond : de nouvelles technologies vous permettent de faire des économies, alors vous en profitez pour consommer plus !

J'ai cherché en vain d'autres études comparant les consommations théoriques aux réelles dans le domaine du logement. Elles existent probablement, mais elles sont difficiles à trouver.

Les auteurs de l'étude du pays d'Aix ont aussi étudié les coûts de bouquets de travaux d'économies d'énergie : ils vont de 216€ à par m² à 364€ par m² pour les maisons individuelles contre environ 234€/m² dans le collectif. Pour une famille de 4 personnes vivant dans 80m², cela représenterait une dépense entre 17 000 € et 29 000 €.

Les bénéfices attendus de ces lourds investissements, en supposant que les gens aient les moyens de les faire, ne risquent-ils pas d'être anéantis par l'effet rebond ?

À la recherche de l'effet rebond

Ce phénomène est connu, mais peu popularisé, citons quelques sources :

  1. Un article du site Slate
  2. Un article de la banque des territoires
  3. Un article du Monde

L'effet rebond a donc été bien étudié. Il est acquis qu'il mange couramment une bonne partie des résultats attendus d'investissements d'économie d'énergie, même si ce n'est pas facile à mesurer.

Le blog Ravijen montre qu'en 2008-2013 la consommation d'énergie liée au logement était de 7840 kW.h par an et par personne, contre 8188 en 1970-1973. Ainsi, en 40 ans d'isolation des bâtiments, on aurait réussi de baisser la consommation énergétique d'à peine 4% !

Pour des économies gratuites

L'effet rebond peut ainsi contrarier de lourds investissements destinés à économiser l'énergie. À contrario, ne pourrait-on pas économiser de fortes quantités d'énergie sans investir un centime ?

Existe-t-il un moyen de faire baisser les consommations de chauffage sans entreprendre de lourds investissements ni écraser les gens de taxes ? Pour le savoir, examinons les tarifs du gaz pour le chauffage :

  • L'abonnement coûte environ 250€ par an.
  • La consommation est facturée environ 0.056€ par kW.h

Pour montrer l'effet pervers de cette tarification, distinguons deux cas :

  • Vous consommez 8 000 kW.h par an : on vous facturera au total environ 700€ en additionnant l'abonnement et la consommation, ce qui fait un coût moyen de 8,75 centimes par kW.h.
  • Vous consommez 20 000 kW.h par an : vous payez 1370 €, le coût moyen est donc de 6,85 centimes par kW.h consommé.

Le résultat est clair :  si vous consommez beaucoup, on vous facturera l'énergie moins cher que si vous consommez peu ! Ne faudrait-il pas faire le contraire ?

On pourrait imaginer un système de facturation qui favorise les économies :

  1. L'abonnement serait gratuit.
  2. Les 10 000 premiers kW.h seraient vendus à bas prix (5 centimes, par exemple).
  3. Au delà, les kW.h suivants seraient beaucoup plus chers (10 centimes, par exemple).

Une telle tarification serait fortement incitative. Chacun surveillerait ses consommations pour rester en desssous du seuil de 10 000 kW.h. De plus, les dépenses d'isolation seraient rentabilisées beaucoup plus rapidement, car elles permettraient d'économiser les kW.h les plus chers.

Bien sûr, les seuils et les tarifs donnés ici sont purement indicatifs. C'est le principe que je veux exposer.

Mais ce n'est pas cette voie qui a été choisie. On préfère imposer aux gens des investissements importants. Vous devez changer de chaudière ? On vous impose la condensation ! Vous devez ravaler votre façade ? On vous impose l'isolation par l'extérieur ! Vous ne pouvez pas payer ? Partez !

Par ailleurs, il est bizarre que les politiques d'économie d'énergie se focalisent à ce point sur le logement, alors qu'en France, le secteur des transports émet plus de CO2 que le logement (lien). Il suffirait par exemple de limiter à 110 km/h la vitesse sur autoroute pour diminuer de 7% la consommation de carburant des ménages (lien), et cette mesure ne coûterait pas un centime !

En conclusion

À part quelques climatoseptiques farfelus, tout le monde s'accorde à dire que nous devons diminuer notre empreinte carbone, mais pour attteindre cet objectif, nous privilégions une escalade technologique coûteuse, dont les effets sont parfois décevants. Une telle approche rend l'écologie impopulaire, voire angoissante, alors qu'on néglige de prendre des mesures simples pour réduire nos émissions. Un renversement des priorités s'impose pour trouver le chemin de l'efficacité.

 



113 réactions


  • njama njama 11 juin 10:55

    L’étiquette énergétique n’est définie que sur des critères qualitatifs, or c’est l’usage que l’on en fait qui est déterminant, l’aspect quantitatif.

    880 l d’essence pour 20.000 kms avec une Twingo 75 ch vs 790 l pour 10.000 kms avec le Cherokee 250 ch

    A surface égale et qualité identique (exemple maisons en lotissements, ou appartements) un logement chauffé à 19° ou à 22°

    quelle que soit l’étiquette énergétique, voiture ou logement, lequel des deux usagers est la passoire thermique...


    • Et hop ! Et hop ! 11 juin 15:28

      @njama

      Le diagnostique thermique qui permet d’établir l’étiquette thermique n’est absolument pas fait pour des constructions anciennes avec des murs épais en pierre ou en brique, mais pour des construcions en béton banché ou en parpaings. C’est reconnu par ceux qui ont conçu ces méthodes dediagnostique.

      Ces murs ne supportent absolument pas le confinement avec des fenêtres hermétiques et des isolants, ils régulent la température 1°) en absorbant et rejettant de grandes quantités l’humidité, 2° par leur grande capacité theermique (comme les radiateurs à accumulation). 

      Les logement qui ont besoin d’être isolés (combles, murs, planchers, fenêtres) sont ceux construits entre 1950 et 1975. 

      Les autres ont besoin de corrections ponctuelles a déterminer très finement : isolation de canalisations passant des places non chauffées (caves, greniers), planchers des greniers pas isolés.


    • njama njama 11 juin 16:27

      @Et hop !
      merci pour le renseignement, j’ignorais ces détails


    • Ouam Ouam 11 juin 22:24

      @Des-intoxs
      Dommage ca comlmencait bien, j’etais presque d’accord avec tes remarques...
      Ou cela s’est gaté, c’est lorsque tu à mis les parametres de l’isolation sur le meme plan que le non isolé.
      Autant je peut te suivre sur les ayathollah de l’intégrisme écologisme poussé jusqu’a se prosterner devant le dieu vmc et du « tout étanche » dans le batiment qui pour moi est une hérésie...
      Autant l’isolation sérieuse du toit (ou des combles) qui je le rappelle est le 1er point de déperdition thermique (bien avant les murs et fenetres) ne peut etre proscrite.
      C’est un point d’économie indiscutable sur le thermique tant l’été que l’hiver.
       
      Ensuite viennent les murs, une tres bonne isolation crée de tres bonnes économies, différents matériauxs peuvent etrent mis en oeuvre.

      Et au bout les fenètre, pour parfaire l’énergie (volet inclus)

      Pour le sol je suis plus « mitigé » car si il est trop isolé, tu perd aussi du confort thermique du à une inertie thermique faible (je parles pour la région parisienne, ailleurs cela peut etre différent)
       
      Les gros murs intérieurs (bien epais, pierre beton etc) sonts extras, ils empechent une forte variation de la température et garde une température agréable meme sans clim sur des amplitudes thermique de quelques jours (apres ca se gate, la masse thermique ayant accumulé les calories)

      Meme dans d’autres régions l’auvergne par exe, la roche (puiire) n’est pas un bon
      isolant, meme un tres mauvais, et pourtant certaines batisses onts des murs de 1,20m (120cms) c’est juste le pur bonheur en été, la nuit tu n’a pas froid, le jour meme auxs heures tres chaudes il y fait tres bon, sur ce point je peut rejoindre ton analyse sur les coeffitients (classes) énergétiques.

      Unn truc sur, le beton sur 8cms sur les murs porteurs (et les immeubles tout en verre) sonts des catastrophes écologiques naturelles ou des couts impressionnant pour qu’ils soient « respectables » thermiquement parlant.
       
      Bref tout n’est pas aussi simple que cela.


    • njama njama 11 juin 23:14

      @Ouam

      Quel intérêt d’avoir une super isolation si après c’est pour claquer une VMC qui va évacuer des dizaines de m3/h d’air ...
      ne vaut-il pas mieux quelques petits courants d’air sous les portes et fenêtres ?


    • Julien S 12 juin 00:06

      @njama
      .
      Quel intérêt d’avoir une super isolation si après c’es pour claquer une VMC qui va évacuer des dizaines de m3/h d’air...
      .
      Ne vaut-il pas mieux quelques petits courants d’air sous les portes et fenêtres ?

      .
      Les courants d’air ne sont pas chiffrables et ne passant pas par un échangeur, font perdre 100% de la chaleur portée par leur air, et ne permettent pas de facturer la VMC avec échangeur.
      .
      Sinon il est évident qu’une isolation optimisée pour les calories ne l’est pas du tout pour son prix et son amortissement, et que son imposition relève de l’idéologie maniaque : si le premier centimètre d’isolant économise déjà notablement, le second économise déjà moins, et le dernier n’économise que des queues de cerise. Réclamer des murs isolés à R = 5 est de la même farine que décréter un déficit à 3%. 
      .
      Il ne faut rien affirmer toutefois sur les rapports entre isolation et ventilation avant d’avoir fait le calcul. 


    • Sparker Sparker 12 juin 00:06

      @njama

      La super isolation va bien avec une ventilation double flux, ça fonctionne très bien tout en ayant de l’air de bien meilleure qualité à l’intérieur.


    • Ouam Ouam 12 juin 00:11

      @njama
      « Quel intérêt d’avoir une super isolation si après c’est pour claquer une VMC qui va évacuer des dizaines de m3/h d’air ...
      ne vaut-il pas mieux quelques petits courants d’air sous les portes et fenêtres ? »

      Bjr,
      Ah mais si tu a lu mes propos je suis contre la vmc (sauf dans les sdb et ce genre d’endroits)
      Bon dans tes trous (fuites) tu est un peu dans le vrai, disons le en un peu plus propre avec des aération controlées (qui fonts la meme chose que tes fuites)
       
      La vmc (avec échange thermique) pallie en fait à la déperdition, mais elle crée tellement d’autres problèmes à coté que j’y suis défaviorable, puis ce n’est qu’une « béquille », le absolument tout étanche est une connerie et ce pour de multiples raisons, par ex les polluants intérieurs et les problèmes de tubulure.
       
      Et il ne faut pas confondre fuite thermique (ou pont) et fuite d’air c’est radicalement différent pour compléter un peu.


    • Ouam Ouam 12 juin 00:13

      @Sparker
      "La super isolation va bien avec une ventilation double flux, ça fonctionne très bien tout en ayant de l’air de bien meilleure qualité à l’intérieur."

      Ben ce n’est pas du tout mais du tout l’avis des 2 experts du btmt qui sonts sur rmc tous les we vers les 7 heures du mat.
      Et je me rallie à leurs avis.


    • JulietFox 12 juin 08:41

      @njama
      Vous avez une maison avec un double vitrage, des années 1970, (3X5X3) mais qui est chauffée à l’électricité, elle est classée A , car elle n’utilise pas d’énergie fossile
      Par contre, la même chauffée au gaz de ville est en E !


    • nono le simplet nono le simplet 12 juin 08:55

      @JulietFox
      Vous avez une maison avec un double vitrage, des années 1970, (3X5X3) mais qui est chauffée à l’électricité, elle est classée A

      un simple double vitrage et un chauffage « électrique » avec des grille-pains ne permettent pas de classer une maison « A » ... elle sera surement classée E ...


    • pemile pemile 12 juin 09:02

      @nono le simplet « classer une maison « A » »

      Salut nono

      Y’a deux critères dans le DPE, la note « économe/énergivore » et la note « émission de GES faible/forte », la deuxième privilégiant le chauffage électrique ?


    • nono le simplet nono le simplet 12 juin 09:11

      @pemile
      salut pemile
      ah ok ... je ne suis plus tout ça depuis pas mal de temps ...
      mais de là à la classer « A » y a une marge, non ?


    • pemile pemile 12 juin 09:21

      @nono le simplet « mais de là à la classer « A » y a une marge, non ? »

      Surement, J’en sais rien, mais les politiques concernant la gestion des GES sont capables de sacrés coups fourrés, non ?


    • Sparker Sparker 12 juin 16:30

      @Ouam

      Ha et c’est quoi leur avis ?


    • JulietFox 12 juin 17:21

      @nono le simplet
      Où ai je parlé de grille pain
      La maison, je la connais bien.
      Radiateurs dernier cri, avec thermostat, au 1/2 degré près.
      Mais classée A, car n’utilisant pas d’énergie fossile.
      C’est à en être ...marteau !


    • Ouam Ouam 12 juin 22:43

      @Sparker
      « Ha et c’est quoi leur avis ? »
       
      Ben tu peut écouter de temps en temps la question reviens souvent.
      Je t’ai dit ou c’etais ainsi que le jour et les horaires.
       
      Contrairement à ce que tu à l’air de penser que c’est loin d’etre le nirvana que tu crois le tout étanche + vmc double flux...
      mais je préfere que tu les écoute, c’est mieux tu aura un max de details.
       
      Dans les trucs pour recuperer de l’énergie, je préfere 1000 fois le choix du ballon solaire (monté en préchauffage) tu gagnera 10 fois plus que ce que tu va gratter avec ta vmc double flux en énergie qui est une source d’emmerdes.

      Ou aussi de la pompe à chaleur, du puis canadien pour celui qui le peut, et pleins d’autres choses completement accessibles et tres efficacces.

      Puis la notion d’isolation et de tampon thermique varie considérablement suivant le lieu d’implantation ou est ta maison, faire et « penser identique » sur des régions radicalements différentes est une hérésie (enfin pour moi, toi ?)
       
      Peut etre que dans ta région ou il pele pas mal (alsace si j’ai bonne mémoire) peut etre ? mais dans d’autres régions surement pas ou a vouloir sodomiser une mouche à la tombée du soir par tous les cotés smiley
       
      Mais vu que t’est un pro, ne suis qu’un misérable alors...


  • Julien S 11 juin 12:27

    Je possède une passoire thermique au sens officiel. Pour la facilité tout est électrique, et chauffage compris je consomme un peu moins de 3000 kWh. Je n’ai pas d’eau chaude. 

    .

    C’est parce que la pièce-studio de 25 m² que j’habite réellement (sur un total de 95), qui incorpore kitchenette et cabinet de toilette, est très bien isolée (mais selon aucune norme) et qu’avec un convecteur de 800 watts je tenais un delta t de 18°, et de 20 maintenant que c’est encore amélioré. Comme je chauffe à 15/16 de jour et 12/13 de nuit, les 800 W sont très très loin de tourner en continu du 20/25 octobre au 5/10 avril (ma saison de chauffe réelle).

    .

    Autrement dit je ne parle pas du tout le même langage que l’administration, et je prévois des complications à terme. Si l’on veut combattre de front les citoyens, on va de moins en moins se comprendre, elle et moi. 


    • foufouille foufouille 11 juin 14:05

      @Julien S
      tu dors avec un gros pyjama comme les vieux et ne vas pas aux WC, 2 pulls la journée ?


    • Jason Jason 11 juin 15:37

      @foufouille

      En cherchant bien, on trouve des costumes d’occasion pour l’exploration spatiale à la NASA. Avec ça on économise toute l’énergie qu’on veut.

      J’ai réussi à en acheter un et malgré le poids considérable, ça marche très bien. Inconvénients : les bouteilles d’oxygène coûtent très cher et lorsque je suis entré chez la boulangère, elle s’est évanouie. Et comme chacun sait, les déplacements du SAMU sont coûteux.

      En rentrant chez moi j’ai bien essuyé quelque coups de fusil de chasse, mais c’est un détail.

    • nono le simplet nono le simplet 11 juin 15:42

      @Julien S
      C’est parce que la pièce-studio de 25 m² que j’habite réellement (sur un total de 95), qui incorpore kitchenette et cabinet de toilette, est très bien isolée (mais selon aucune norme) et qu’avec un convecteur de 800 watts

      non non non ... pas 25 m² mais 65 m² ... enfin, du temps de sarcastelle c’était 65 m² chauffés avec un radiateur de 800 w smiley


    • Julien S 11 juin 17:06

      @nono le simplet
      .
      du temps de Sarcastelle c’était 65 m² chauffés avec un radiateur de 800 W (+ physionomie du cornichon Noël Labornez)
      .
      Ben non, sauf faute de frappe. Je n’ai aucune pièce de 65 m². 


    • Julien S 11 juin 17:25

      @foufouille
      .
      Je dors nu sous un sac de couchage de classe + 5°C, ouvert en couette.
      Si besoin j’urine la nuit dans une bouteille de plastique de 5 litres d’eau de source Cristaline choisie pour le diamètre considérable de son goulot. 
      C’est toutefois loin d’être chaque nuit, à l’inverse de nono le simplet dont les
      innombrables commentaires nocturnes évoquent une fréquence pipi élevée.
      Durant les quinze jours qui précèdent et suivent ma saison de chauffe raccourcie, je porte usuellement une robe de chambre, presque étouffante ma foi. Ce simple accessoire vestimentaire qui fait allègrement dix ans économise une quantité finalement impressionnante de produits de fission. 
      Bref, quand on veut on peut.
      Il faut se chauffer pour vivre, et non pas vivre pour se chauffer
      (l’Avare)


    • nono le simplet nono le simplet 11 juin 18:11

      @Julien S
      Si besoin j’urine la nuit dans une bouteille de plastique de 5 litres d’eau de source Cristaline choisie pour le diamètre considérable de son goulot. 

      on dirait du Zola
       smiley prétentieux en plus


    • Positronique 11 juin 19:54

      @Julien S
      En gros t’habites dans un placard quoi , sur que c’est pas dur à chauffer , par contre ne manges pas de fayots , sinon tu vas emboucaner le dit placard !!


    • Julien S 11 juin 20:52

      @Positronique
      .
      Voilà un commentaire qui manque de sérieux. Mon placard fait 25 m², et les 70 autres, qui n’ont pas besoin de chauffage, comportent une chambre pour visiteur occasionnel estival et dont la moitié remplace le grenier rendu inutilisable par la laine de roche au sol, plus une grande salle paysanne tapissée de bouquins qui se passent de chauffage, plus une dernière pièce atelier/établi/ lave-linge/congélateur. Tout est pensé et optimisé. 


    • Julien S 11 juin 21:03

      Si le goulot est serré, uriner fait monter la pression dans la bouteille et chasse vos avantages. Vous êtes bien avancé. 


    • Julien S 11 juin 21:03

      @Julien S
      .
      C’était pour N. Labornez


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 11 juin 21:30

      @Julien S

      Sur les brocantes on doit encore trouver des pots de chambre...lol


    • Ouam Ouam 11 juin 22:31

      @Julien S
      « Si besoin j’urine la nuit dans une bouteille de plastique de 5 litres d’eau de source Cristaline choisie pour le diamètre considérable de son goulot. »

      Ne te reste plus que le zoo ou ce genres d’endroits (prés avec bovins) pour « conclure » smiley


    • Tatafanfan Tatafanfan 12 juin 05:58

      @Jason
      AAAAARRRRGGGGGH ! Trop drôle ! J"imagine la boulangère ! On croirait le début d’un épisode des X files !


    • foufouille foufouille 12 juin 07:25

      @Julien S
      c"est la version moderne du petit vieux ou de l’ancien temps avec les édredons et trois couvertures. le pot de chambre ...............


  • troletbuse troletbuse 11 juin 12:42

    Suivant les bons conseils de l’ADEME, j’ai isolé ma maison. Mais grâce au réchauffement climatique que nous bassinent les experts de mes deux du GIEC, la chaleur ne rentre plus et en ce moment, je dois chauffer ma maison.

    Mais dans une centaine d’années, je pense avoir rabattu mes investissements.


    • Désintox Désintox 11 juin 20:38

      @troletbuse
      Avez vous des données chiffrées ? Coût des travaux, dépenses de chauffage avant/après isolation ?


    • troletbuse troletbuse 11 juin 21:05

      @Désintox
      Oui. environ 26000 euros de travaux. Gain sur la consommation de gaz : environ 25 %, ce qui ne fait pas 25% de la facture mais environ 20%. En gros 200 euros par an. Ca fait 130 ans pour rabattre. Que du bonheur !


    • troletbuse troletbuse 11 juin 21:18

      @Désintox
      En revanche, je ne sais pas du tout quelle quantité d’énergie a été consommée pour la fabrication des fenêtres, des portes et du polyuréthane. Mais ca fait marcher la consommation et la tva qui engraisse nos suçeurs de politicards.


    • Désintox Désintox 12 juin 12:44

      @troletbuse
      Merci pour ces précisions.

      Dans mon article, je ne conteste pas la pertinence des travaux d’isolation. C’est vrai que leur rentabilité est lointaine, mais si vous les avez fait, c’est que vous en aviez les moyens, et vous fait un acte citoyen en consacrant ces 26 000 euros aux économies d’énergie plutôt qu’à l’achat d’une grosse voiture.

      Pour ce qui concerne l’autre question que vous avez posée, c’est à dire le rapport de l’énergie économisée sur l’énergie consommée, je n’ai pas fait de recherche documentaire, mais vous avez cet article de Wikipédia sur l’énergie grise :

      https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89nergie_grise


    • troletbuse troletbuse 12 juin 14:44

      @Désintox
      plutôt qu’à l’achat d’une grosse voiture.


      Mais j’ai été obligé de racheter une nouvelle voiture car ma vieille voiture n’aurait plus passé au nouveau contrôle technique.
      Naturellement, j’ai repris une voiture à moteur Diesel. Pas ces conneries de véhicules hybrides ou électriques. Assez grosse d’ailleurs. CO² : 1,03 g/km au lieu de 1,20 pour les essences.
      Donc, ces nouvelles mesures sont faîtes pour pousser la consommation. J’ai du emprunter.
      Le CO², le gvt s’en fout comme de sa dernière chemise. Il sert toujours à taxer, c’est la seule raison de la transition écologique.


  • pemile pemile 11 juin 13:18

    @Désintox « quelle est la »passoire roulante«  ? Il s’agit incontestablement de la Renault Twingo. Pourquoi ? C’est très simple : si vous divisez la consommation par la masse du véhicule, »

    La passoire change si l’on regarde plutot la masse des passagers, seul truc utile.


    • Désintox Désintox 11 juin 20:39

      @pemile
      La comparaison automobile était caricaturale, je pensais que vous l’aviez compris.


    • pemile pemile 12 juin 08:57

      @Désintox « La comparaison automobile était caricaturale, je pensais que vous l’aviez compris. »

      Non, car c’’est tout l’article qui est caricatural dans sa présentation d’une « l’écologie impopulaire, voire angoissante » et que vos raisonnements sont plus tendancieux que caricaturaux smiley


  • pemile pemile 11 juin 13:36

    @Désintox "On pourrait imaginer un système de facturation qui favorise les économies : Les 10 000 premiers kW.h seraient vendus à bas prix (5 centimes, par exemple). Au delà, les kW.h suivants seraient beaucoup plus chers (10 centimes, par exemple). "

    Ce ne ferait économiser que 48€/an (0.006 ct/kW.h) pour les couples dans de ptits apparts et ça ferait une augmentation de 380€/an aux familles nombreuses qui habitent de plus grands logements smiley


    • Et hop ! Et hop ! 11 juin 15:33

      @pemile

      Il est facile de faire intervenir un coefficient d’occupation du type coefficient familial et de ramener à la consommation par personne.

      Par contre, si EdF devient une entreprise privée commerciale dont l’objectif est de faire du profit pour leurs actionnaire, leur objectif va devenir que leurs clients consomment le plus possible d’électricité, pas le contraire.


    • nono le simplet nono le simplet 11 juin 15:38

      @Et hop !
      Par contre, si EdF devient une entreprise privée commerciale dont l’objectif est de faire du profit pour leurs actionnaire, leur objectif va devenir que leurs clients consomment le plus possible d’électricité, pas le contraire.

      il est évident que quand EDF avait le monopole elle ne faisait rien pour que ses clients consomment le plus possible smiley


    • pemile pemile 11 juin 16:10

      @Et hop ! « leur objectif va devenir que leurs clients consomment le plus possible d’électricité, pas le contraire. »

      Aux périodes creuses, par définition, il n’y a pas de demande, pour les pics d’hiver c’est les limites de la production qui empêchent
      de vendre plus, non ?

      Et l’histoire du passage rapide en véhicules tout électrique, ça va aussi générer des nouveaux pics de demandes !


    • pemile pemile 11 juin 16:17

      @Et hop ! « ramener à la consommation par personne. »

      Oui, c’est sur ce point que l’article se trompe, voiture comme logement.


    • Désintox Désintox 11 juin 18:11

      @pemile
      « @Et hop ! « ramener à la consommation par personne. » Oui, c’est sur ce point que l’article se trompe, voiture comme logement. »

      Dans mon article, je donne juste l’idée générale, sans entrer dans le détail. Il est bien évident que dans la pratique, il faudrait affiner, en tenant compte du nombre de personnes vivant dans le logement.


    • Positronique 11 juin 19:56

      @pemile
      Ah vlà le duo de comiques qui va nous expliquer le comment du pourquoi de la chose . Tain le tissu de conneries !!!


    • Ouam Ouam 12 juin 00:20

      @pemile
      « ...Et l’histoire du passage rapide en véhicules tout électrique, ça va aussi générer des nouveaux pics de demandes !... »
       
      Ah ben tiens donc ! smiley


    • Julien S 12 juin 07:24

      @Ouam
      .
      C’est facile à résoudre.
      Dans certains pays on ne peut acheter une voiture sans prouver qu’on dispose d’un garage. Il suffira pour acheter une voiture électrique de prouver qu’on dispose du terrain nécessaire aux panneaux solaires destinés à la recharger. 
      Le toit ne sera pas accepté puisqu’il faudra aussi obliger tous ceux qui ont un toit à y poser du PV pour la consommation de la maison elle-même. 


    • pemile pemile 12 juin 08:50

      @Julien S "Il suffira pour acheter une voiture électrique de prouver qu’on dispose du terrain nécessaire aux panneaux solaires destinés à la recharger. "

      Vous avez pas l’eau chaude mais vous avez de bonnes idées ! smiley


    • nono le simplet nono le simplet 12 juin 09:08

      @pemile
      pour l’eau chaude il lui suffirait pourtant de faire passer des tuyaux de flotte devant son radiateur l’hiver et d’en mettre sur le toit l’été ... un chauffe-eau solaire rustique, quoi ...


    • pemile pemile 12 juin 09:25

      @nono le simplet

      Les petits poêles avec bouilleur c’est pas mal aussi pour chauffer un ballon d’ECS l’hiver.


    • Eric F Eric F 12 juin 10:46

      @Et hop !
      Ramener la consommation par personne. Quid en cas de garde alternée, d’enfants pensionnaires pendant la semaine, de vieux parents hébergés l’hiver, etc. On entre dans une complexité administrative du même ordre que la question de noter la pénibilité du travail, l’intention est louable, mais la mise en oeuvre irréaliste.
      Par contre le problème relevé dans l’article reste pertinent, un logement de petite taille consomme moins qu’un logement de grande taille, peut-être faudrait-il « pondérer » la note en introduisant un coefficient correcteur de superficie.
      Par contre, ce serait une aberration de prendre en compte la note d’isolation pour autre chose que le vente et la location, par exemple pour la taxe foncière, car comme certains en ont donné l’exemple, un grand logement peut être partiellement chauffé en se repliant l’hiver dans moins de pièces (ce que nous faisons également dans ma famille).
      Surtout, il y a un critère majeur, qu’évoque l’auteur en parlant de « rebond », c’est la température de chauffage : le même logement chauffé à 22° consommera considérablement plus que chauffé à 18° (et 16° dans les chambres). On voit parfois des séquence à la télé de gens se plaignant de leur facture de chauffage, mais en manches courtes dans l’appartement au cœur de l’hiver. La facturation individuelle en immeuble fait chuter la consommation globale de manière spectaculaire.


    • nono le simplet nono le simplet 12 juin 12:03

      @pemile
      Les petits poêles avec bouilleur

      ouais mais avec une hache au manche en plastique ça lui file des ampoules ...


    • Julien S 12 juin 13:05

      @nono le simplet
      .
      ça lui file des ampoules
      .
      Non ! C’est vous qui vous plaignez des manches en fibre ! 
      Avez-vous noté que,lassé de vous voir m’attribuer vos sottises, sur Agoravox bleu j’ai écrit voici quelques jours que vous étiez tout à fait de mon avis sur je ne sais plus quoi, là je savais qu’il n’en était rien ? Je fais donc maintenant comme vous. 


    • nono le simplet nono le simplet 12 juin 13:26

      @Julien S
      Avez-vous noté que,lassé de vous voir m’attribuer vos sottises, sur Agoravox bleu j’ai écrit voici quelques jours que vous étiez tout à fait de mon avis sur je ne sais plus quoi, là je savais qu’il n’en était rien ? Je fais donc maintenant comme vous. 
      .

      ce commentaire est d’une clarté qui m’aveugle même avec des lunettes de soudure smiley


    • Ouam Ouam 12 juin 22:55

      @Julien S
      "C’est facile à résoudre.
      Dans certains pays on ne peut acheter une voiture sans prouver qu’on dispose d’un garage. Il suffira pour acheter une voiture électrique de prouver qu’on dispose du terrain nécessaire aux panneaux solaires destinés à la recharger. 
      Le toit ne sera pas accepté puisqu’il faudra aussi obliger tous ceux qui ont un toit à y poser du PV pour la consommation de la maison elle-même.« 

      Ben voyons... j’en doute pas une sec ...
      J’attend au pied levé que tu explique tes théories de haut vol auxs GJs pour qui la fin du monde c’est le 15 du mois...
       

      Une question comme ca, non enfin 2.. voir 3, ou 4 ^^
       
      Tu connais le salaire moyen en France ?
       
      Tu connais le nombre de familles etant à découvert avant la fin du mois
       
      Tu connais le prix d’un truc »full electrique« qui fait au moins 400 bornes dans des prixs pas »stratosphériques« 
      (pour aller voir la famille de temps en temps qui est un peu loin p ex)
       
      Tu connais le »parc" actuel en % des V.E. et qui (le segment de population) les achètent ?
       
      Bref....


  • zygzornifle zygzornifle 11 juin 14:06

    Les passoires financières qui croupissent au RSA au SMIC ou avec des retraites misérables vivent dans des passoires thermiques .....


  • zygzornifle zygzornifle 11 juin 14:10

    Bientôt ça va faire très mal quand le gouvernement reportera la manne financière des taxes des hydrocarbures sur l’électricité , on n’y échappera pas et les écolos ne vont pas se gêner pour nous achever d’une balle en pleine nuque ....


    • Julien S 12 juin 07:30

      @zygzornifle
      .
      Oui, et pour prévenir la resquille, il faudra interdire aux particuliers de produire leur propre électricité solaire ou éolienne.
      Ceci est en complète contradiction avec le dernier commentaire que je viens de mettre ailleurs, mais où serait le plaisir de l’écologie si on n’y disait pas tout et son contraire ? 


    • nono le simplet nono le simplet 12 juin 08:22

      @Julien S
      tu dis ne pas avoir d’eau chaude chez toi ...
      cela voudrait il dire que tu n’as réussi à l’inventer ?


    • Julien S 12 juin 08:25

      @nono le simplet
      .
      Allez donc voir l’article de M. Rakotoaraison sur Kakou. Il y a une série de sketches où vous pourriez trouver de l’inspiration comique. 


    • nono le simplet nono le simplet 12 juin 08:44

      @Julien S
      j’ai mes « œuvres » et je m’en contente ... smiley


  • Ruut Ruut 11 juin 14:19

    L’écologie, la nouvelle escroquerie du marché.

    Elles sont où les voitures électriques de la police, les camions électriques des pompiers et les bus 0 émissions de co2 ?
    Elles sont où les voitures 0 émissions de nos Ministres et Présidents ?
    Il est ou son avion 0 émission ?
    Ils troquent quand leurs voitures de fonction pour les transports publiques écolos (gardes inclus) ?

    L’état est loin de montrer l’exemple vertueux.
    Le contribuable fauché doit payer là où le politique qui a les moyens ne montre même pas l’exemple.


    • Julien S 11 juin 17:09

      @Ruut
      .
      elles sont où les voitures électriques de la police ?
      .
      Le fuyard en voiture normale n’aurait qu’à tenir sur une quarantaine de kilomètres à pleins gaz, et pffuutt, plus de poursuivants ! 


    • JBL1960 JBL1960 11 juin 17:39

      @Ruut = Y sont pas fous (quoique) malheureux !

      Savent que du vélo, à la trottinette, au bus jusqu’à la voiture électrique ça explose et ça crame tout = Rouler, exclusivement, en tout électrique ? Nan merci... Batho et Orphelin ont eu l’idée « lumineuse » de proposer un amendement pour interdire la pub pour les voitures thermiques... Tstttt, sont pas des lumières ces 2 là...

      En même temps, la nouvelle idole Jadot, ça rime aussi avec Monsanto, comme Hulot...
      Quoique Jadot rime mieux avec rigolo, je trouve, mais c’est un avis tout personnel...
      Juste pour rire, le vrai score de Jadot, en données corrigées, c’est 6.7%, et non pas 13% mais chut... Ne réveillons pas le Néant Vert !
      JBL


    • Ouam Ouam 11 juin 22:40

      @Julien S
      "Le fuyard en voiture normale n’aurait qu’à tenir sur une quarantaine de kilomètres à pleins gaz, et pffuutt, plus de poursuivants !"

      Heuuu...
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Tesla_Model_X


    • Eric F Eric F 12 juin 10:52

      @Ouam
      Pour équiper la gendarmerie de Tesla, le budget entier du ministère n’y suffirait pas. Pour les particuliers, si TOUS les acheteur d’automobiles achetaient une voiture électrique, le budget de l’état n’y suffirait pas pour verser les superbonus et primes écologiques (combiné : jusque 11 000 euros). Tout ça c’est de la gonflette sur un marché de niche qui n’existerait seulement pas sans ces primes.


    • Ouam Ouam 12 juin 23:08

      @Eric F
      Bonjour,
      Meme si dans l’absolu et pour l’exemple on pouvais etre en mesure de passer l’ensemble des tres justes considérations que tu exprime ci dessus.

      Ca ferai instantanément « Shiiapppaaafffffff » soit au niveau :
      Des centrales nucleaires
      Des Lignes porteuses THT
      Des transfos THT -> BT
      Des cables BT qui alimentent les particuliers.

      bref +1000 avec toi, j’ai juste complété.


    • Cyrus (TRoll de DRame) Cyrus (TRoll de DRame) 12 juin 23:19

      @Ouam

      L’ Electricité ne suffira jamais il faudrait presque un réacteur par quartier .... bien venu chez les Simpson.

      Autant mettre des pile a plutonium dans chaque voiture ... En cas de collision on as même plus besoin de roundUP pour désherbé smiley


  • HELIOS HELIOS 11 juin 14:46

    =====  Il suffirait par exemple de limiter à 110 km/h la vitesse sur autoroute pour diminuer de 7% la consommation de carburant des ménages =====

    Ah, que vous avez raison.... je vous sugerre de proposer 35 km/h parce que là la consommation est minimum, rendez vous compte tout ce carburant économisé.

    Tenez, soyons fou, imaginez tout ce qu’on peut economiser en supprimant aussi la majorité des voies de circulation, dont bien evidement les autoroutes... et a 35 km/h le cheval est largement suffisant pour tirer un petit salon sur roue de 2x4m de dimensions.


    et n’hésitons pas non plus a regarder le reste... pourquoi tant de consommation électrique, hein ? de la cafetière électrique a la grande quantité de lampes, de moteurs pour faire bouger tout et n’importe quoi... tout cela, ça consomme....


    Même ces salauds de pauvres veulent du tout electrique, du tout automatique.... remettons-les a leur place, du temps des cerfs ils restaient chez eux ; car tous nos problèmes viennent bien de l’ensemble de la population. On s’en fiche que 4 riches gaspillent, cela ne tuera pas la planète... mais que des millions de pauvres aillent faire leur courses du samedi en voiture, là, c’est intolérable.


    soyons clair, moi, je suis comme ça, j’ai horreur des dogmatiques et j’assume mon occidentalité, je crois en la technologie, a la liberté, a l’intelligence, au progrès et je considère que l’écologie est un équilibre qui n’est en rien politique... et surtout je m’oppose, fondamentalement a la théorie du réchauffement climatique anthropique. 


    Et ne confondons pas climat et pollution ! ne soyons pas non plus imbécile, si la méditerranée est polluée, ce n’est pas a cause de ses cotes du nord, mais des cotes du sud. Cessons de nous flageller.



    • JBL1960 JBL1960 11 juin 17:48

      @HELIOS = La théorie du RCA n’est que cela... Une théorie. Pourtant y nous bassinent grave, la preuve avec cette logique des passoires, qui me rappelle celle des Schadocks qui nous pompèrent, pompèrent... Mais avec délice... Eux !

      GA ZO MEU

      ZO ZO BU

      ZO ZO BU MEU…

      JBL


    • Désintox Désintox 11 juin 18:17

      @HELIOS
      Abaisser la vitesse de 130 à 110 permet de diminuer la conso. Négawatt chiffre l’économie..

      On pourrait certes aller plus loin, de 130 à 90 par exemple, mais je n’ai pas de chiffres sur les économies qu’on pourrait obtenir.

      Quand au réchauffement anthropique, ce n’est pas une théorie, mais un fait.


    • Ouam Ouam 12 juin 00:32

      @Désintox
      « Abaisser la vitesse de 130 à 110 permet de diminuer la conso. Négawatt chiffre l’économie.. »

      Attention néamoins au TYPE de carburant (Diesel vs essence / gaz ou électrique)
      Et à la cylindrée du véhicule ! (Un petit moteur overboosté ou un bon moulin roronnant), et bien sur le rapport de boite.

      "On pourrait certes aller plus loin, de 130 à 90 par exemple, mais je n’ai pas de chiffres sur les économies qu’on pourrait obtenir.« 
      Pourquoi pas, puis on peut continuer à extrapoler de cette manière ^^

      Bien sur la zone ou le couple du moteur est au max du rendement/rapport de boite on se la colle ou on veut smiley

      je propose meme mieux, on surveille comme en aviation le sens du vent, car avec un vent de face de 50km/h , le cx correspond en gros lorsque tu roule à 110 à une conso de 160km/h
      Et si tu l’a dans le dos .... lorssque tu roule à 110 c’est l’equivalent d’un p’tit 60 tranquillou ^^
       
      Je t’épargne le »roulement" et le nombre de tours du moteur hihi

      Ce n’est donc pas la vitesse qui est en cause mais bien le choix de la météo et ou l’on désire aller smiley


    • Ouam Ouam 12 juin 00:42

      @HELIOS
      "Et ne confondons pas climat et pollution ! ne soyons pas non plus imbécile, si la méditerranée est polluée, ce n’est pas a cause de ses cotes du nord, mais des cotes du sud. Cessons de nous flageller."
       
      Tu ne va pas tarder à te faire traiter de bas du front/raciste/xénophobe/facho/lepeniste/etcetetc... par le club des bien pensants, chiens de garde de l’agoravoxie...
       
      Je cite RFI qui est l’annexe cachée de riverolles ^^
      « Une grande partie de cette pollution vient de trois pays : de l’Egypte, avec le fleuve Nil qui draine des quantités très importantes de plastiques, de Turquie et d’Italie. » 

      http://www.rfi.fr/emission/20190607-cote-mediterraneenne-touchee-pollution-plastique
       
      Bref meme si c’est vrai, il ne faiut surtout pas le dire, sinon tu va encore t’attirrer les foudres de certains, ils se reconnaitrons....


    • popov 12 juin 02:40

      @Désintox

      Quand au réchauffement anthropique, ce n’est pas une théorie, mais un fait.

      Faut le dire vite !


    • Eric F Eric F 12 juin 10:56

      @Ouam
      à propos du plastique en Méditerranée, avant que les précisions que vous indiquez n’aient été publiées, les commentateurs télé affirmaient bille en tête que la France en était le plus gros pollueur. Leur réflexe de culpabilisation est devenue une seconde nature.


    • Ouam Ouam 12 juin 23:02

      @Eric F
      "...à propos du plastique en Méditerranée, avant que les précisions que vous indiquez n’aient été publiées, les commentateurs télé affirmaient bille en tête que la France en était le plus gros pollueur. Leur réflexe de culpabilisation est devenue une seconde nature."

      Je sais, c’est devenu un gouvernement digne de la pravda dans ses pires moments...
       
      Parce qu’il ne faut pas réver, lorsque l’on voit ce que Monarc 1er a fait avec radio france ET son pote drahi ET ses autres copains qui détiennent 90% des médias.
       
      Quoi en attendre à part une immense désinformation du peuple pour mettre en oeuvre leurs lois liberticides et profiteuses (hélas).


  • joletaxi 11 juin 15:17

    Comme, toujours, quand il s’agit d’une idée lumineuse des zinzins verts, l’expérience montre que soit cela ne marche pas, soit c’est contre productif, ou les 2 à la fois, et même catastrophique.

    Concernant l’isolation des logements, 2 études, une en Allemagne, l’auttre chez les roastbeef ,menées sur les consommations réelles des logements équipés montrent,et c’est même curieux la similitude des résultats, que les conso estimées avant isolation étaient surestimées de 35 %, par rapport à la réalité, et que les gains obtenus étaient eux aussi surestimés d’au moins 30 %

    Bref, dans le logement ancien, ces gesticulations vertes n’ont aucun sens

    mais de cela on s’en doutait, même sans études


    • nono le simplet nono le simplet 11 juin 15:49

      @joletaxi
      les conso estimées avant isolation étaient surestimées de 35 %, par rapport à la réalité, et que les gains obtenus étaient eux aussi surestimés d’au moins 30 %

      quand tu exagères ton nez s’allonge ... à force tu vas dire que les logements consommaient moins avant isolation qu’après smiley


    • joletaxi 11 juin 16:07

      @nono le simplet

      je m’appelle simplet.....


    • nono le simplet nono le simplet 11 juin 16:47

      @joletaxi
      je m’appelle simplet.....

      tiens c’est marrant, moi aussi smiley


    • Désintox Désintox 11 juin 18:18

      @joletaxi
      "Concernant l’isolation des logements, 2 études, une en Allemagne, l’auttre chez les roastbeef ,menées sur les consommations réelles des logements équipés montrent,et c’est même curieux la similitude des résultats, que les conso estimées avant isolation étaient surestimées de 35 %, par rapport à la réalité, et que les gains obtenus étaient eux aussi surestimés d’au moins 30 %"

      Avez-vous les références ?


    • troletbuse troletbuse 12 juin 08:17

      @Désintox
      Je vous ai répondu mais vous non.
      Vous ne m’avez pas dit quelle était la dépense énergétique pour la fabrication de tous les matériaux d’isolation ainsi que la pollution provoquée par cette fabrication.
      J’ai consommé 22% de gaz en moins. Ma facture va donc baisser de 10% vu les taxes et augmentations.
      Mais vous, qui croyez à la théorie débile du réchauffement, a combien estimez vous l’effet du réchauffement sur ma consommation énergétique ? Ne serait-elle pas due au réchauffement ? Je crois que vous êtes incapable de répondre.
      2eme point : Comment expliquez vous les températures basses de ce mois de juin 2019 ?
      Au réchauffement ?
      L’explication est simple : Tout ceci n’est qu’une question de fric. Il faut faire tourner les entreprises afin d’essayer de réduire le chômage, consommer afin de récupérer les taxes et pour la pollution on verra plus tard. Heureusement que les gogos qui croient à nos sornettes nous aident ainsi que les écololos.


  • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 11 juin 16:12

    Bien ton article,.. néanmoins il me fais penser étrangement à : Plus on pédale moins fort, moins on avance plus vite  !,


    @+ P@py


  • Trelawney Trelawney 11 juin 18:05

    Lorsque l’on a établit une réglementation thermique pour les logements, pour des question de simplicité de construction et d’études on s’est polarisé sur l’isolement. (il y avait aussi une question de lobbying avec Saint Gobain en tête mais ça c’est une autre histoire).

    Toujours est-il que si vous n’intégré pas la situation du logement (l’emplacement), ainsi que les apports solaires, vous avez forcément un logement qui répond aux normes, mais n’est pas correctement construit contre les intempéries. Car l’isolement n’est pas tout.

    Pour résumer : un logement qui n’est pas une passoire thermique est :

    un logement construit à l’abri des vents du nord nord ouest.

    un logement avec des baies vitrées donnant au sud, mais aussi avec des plantations au sud qui permettront son rafraîchissement l’été.

    un logement isolé avec des produits isolants qui tiennent compte de l’inertie du bâtiment.

    Si vous respecter ces trois critères, le monde de chauffage (électrique par convecteur, PAC, bois, gaz, solaire etc) devient secondaire et ne tient compte que du confort habitable


    • Sparker Sparker 11 juin 23:55

      @Trelawney

      On ne peut pas faire du bioclimatique partout, surtout en ville. Mais une maison bioclimatique bien faite c’est très agréable à vivre.
      Même mal exposé un bâtiment thermo régulé est infiniment plus confortable et moins couteux qu’un identique pas isolé ni régulé.

      (l’isolement c’est pour les prisonniers par ex, pour les bâtiments c’est l’isolation) smiley


  • Florian Mazé Florian Mazé 11 juin 18:48

    Le concept de passoire thermique sert surtout à promouvoir l’idée de surimposer les propriétaires de logements vétustes. Et donc, double peine : il se gèlent en hiver sans avoir les moyens de rénover (et dans certains vieux bâtiments c’est presque impossible) et ils paieront encore plus d’impôts qui se surajouteront à leur facture de chauffage déjà forte.


    • Julien S 11 juin 20:46

      @Florian Mazé
      .
      surimposer les propriétaires de logements vétustes
      .
      Ce serait moindre mal pour un propriétaire âgé, qui pense forcément qu’on se fout de sa tronche en faisant peser sur lui tout le poids d’une rénovation destinée à s’amortir sur quatre fois son reste à vivre (ou à vivre chez lui). 


    • Sparker Sparker 12 juin 16:04

      @Florian Mazé

      Ne vous inquiétez pas , le prix de l’énergie va s’en charger....


  • ribouldingue ribouldingue 11 juin 21:52

    Nous vivons dans un pays où les pauvres n’ont plus leur place. Et pourtant, en tant que contribuables nous sommes en droit de demander à monseigneur macron si le palais de l’Elysée est bien isolé ? Sachant que la construction de ce bâtiment a été réalisé en 1718 pour se terminer en 1722 et que La loi no 2014-366 du 24 mars 2014 pour l’accès au logement et un urbanisme rénové, dite loi ALUR ou loi Duflot II, est une loi française relative au logement et oblige les anciennes bâtisses à l’isolation par l’extérieur déjà cette loi ne tient pas la route face aux ABF (architectes des bâtiments de France) qui veillent à La gestion des espaces protégés

    • Les abords des monuments historiques : la maîtrise d’œuvre des édifices classés (loi du 31 décembre 1913, aujourd’hui Code du patrimoine, livre VI) est confiée à l’architecte des bâtiments de France pour les travaux d’entretien courant, sinon c’est du rôle de l’architecte en chef des monuments historiques (ACMH) compétent territorialement pour les gros travaux ; l’ABF est consulté pour tout projet situé dans le périmètre de protection de 500 mètres de rayon (instauré par la loi de 1943) autour d’un monument historique . Donc comme dirait l’autre. Chauffer le palais de l’Elysée ainsi que tous les monuments historiques coûtent un pognon de dingue aux contribuables puisqu’ils ne sont pas isolés. Quant à l’armée. A quand les chars électriques et les rafales électriques ? Les grands gagnants de cette mascarade verdoyante profitent aux constructeurs automobiles, aux entreprises du bâtiment, aux vélibs aux trottinettes lib, aux autolib etc… Dans un monde capitaliste « pour vivre mieux, il faut s’endetter ne vous souciez de rien ce sont les générations futures qui paieront nos goinfreries ».


    • Sparker Sparker 11 juin 23:49

      @ribouldingue

      Non on est pas obligé d’isoler par l’extérieur, on est obligé d’accéder à des performances thermiques qui induisent des performances énergétiques.

      Les rénovations posent problèmes pour certaines car ça n’a pas été conçu pour, mais en général on arrive à de bons résultats.

      Les ABF ne sont pas là pour faire chier mais pour garantir qu’un respect architectural soit observé. S’il est possible d’isoler par l’extérieur ou de faire des accès pompier sur la façade sans dénaturer le bâtiment ça se fait, quitte à reproduire des reliefs comme sur l’ancienne façade si ce n’est pas une aberration technique et financière sinon c’est par l’intérieur.
      Les normes parfois peuvent être absurdes, l’impossibilité de mettre des panneaux solaires sur les toits d’un village classé mais autoriser les paraboles au fenêtres et balcon par exemple, mais je ne suis pas sur que ça soit toujours le cas. A voir.


  • Sparker Sparker 11 juin 23:41

    Raisonnement et comparaison absurde.

    Pour les voitures vous ne pourrez jamais avoir les performances et qualités de la Jeep pour la Twingo à 1 tonne.

    Pour le logement, si vous appliquez les règles d’isolation, de ventilation du logement de 200m² au logement de 40m² vous aurez les même performances, c’est tout a fait possible et même souhaitable.

    Les logements qui ont été isolés en 2008/2013 l’ont été avec les mêmes présupposés qu’avant cette période c’est à dire que dalle.

    Les logements BBC date de la RT2012 qui à commencé à sévèrement poser les contrainte d’isolation nécessaire qui était déjà là avec la RT2005 mais que personne ne respectait.

    Avec la norme de consommation au m² on a donné au « logés » les moyens de contester des travaux mal fait ou leur logement neuf mal isolé et ce grâce à leur facture de consommation qui devient opposable.

    J’ai eu l’occasion d’étudier un bâtiment ou l’entreprise qui avait fait l’isolation avait baclé son travail et donc ce bâtiment était inchauffable et donc consommation qui dépassait les 50kwh/m² par an, le proprio à pu se retourner contre le maitre d’oeuvre et caméra thermique à l’appui il a pu être défini que le travail n’avait pas été fait selon les préconisations du BE thermique.

    Il n’y a pas d’escalade technologique, il y a un rattrapage dans la conception thermique des bâtiments qui à été négligée pendant des années notamment à cause de discours comme celui de cet article. Les Allemands isolent par l’extérieur depuis 40 ans, nous, les français, on se pose encore la question !!! smiley

    La boite en béton chauffée au poêle à fioul je vous la laisse si ça vous va...

    L’isolation n’est pas qu’une question d’énergie c’est aussi une question de qualité avec des températures homogènes dans toute la maison et non plus des bulles de froid ou de chaud selon qu’on est proche d’un radiateur ou pas. On ne parle plus de chauffage mais de climat intérieur. Une ventilation bien étudiées ET bien réalisée permet une économie substantielle et un gain sanitaire appréciable et toute la maison en profite aussi dans sa structure et ses éléments quels qu’ils soient (courant d’air, condensation, qualité de l’air respiré etc etc)

    Quand à ceux qui ont 200m² et ne font pas gaffe à leur consommation, vous m’en présenterez car moi je n’en connais pas.

    Vous êtes le type du genre propriétaire d’appartements qui doit faire des travaux mais qui à les boules alors il dit aux petits vieux, vous devriez aussi condamner une pièce et vous empiler dans une seule, car quand c’est trop grand on fait pas gaffe... et l’isolation c’est des conneries de bobos...

    Certains bâtiment posent des difficultés certes mais les résultats sont toujours bons. Il y a des suivis de bâtiment pour des retours sur expérience qui sont permanents. Problème de condensation, de durabilité des matériaux, de performances selon les saisons, de praticité pour les habitants il y a des problèmes sur certaines conceptions mais c’est loin d’être la majorité et l’expérience est prise en compte pour améliorer les choses.

    La sobriété est recherchée tant à la construction qu’à la consommation. Si vous n’êtes jamais allé dans une maison thermo régulée faites en l’expérience de plus si elle n’est pas tout en béton.

    Alors oui il y des bâtiments avec beaucoup de technologie, station météo régulatrice sur le toit et tous les éléments genre brise soleil, volet de ventilation qui sont pilotés informatiquement etc, on sait faire et ça coute un bras mais ce n’est pas, loin s’en faut la majorité, et c’est généralement du tertiaire car les employés ne veulent pas s’occuper de gérer les systèmes et que d’avoir un employé que pour ça n’est pas rentable alors on automatise pour l’efficacité. Mais pas de ça dans le logement ou peu, la robotique ne fait pas trop tripper en france.

    De l’isolant, du pare vapeur, une ventilation double flux filtrée, ça ne va pas chercher des millions d’euros, quand les artisans comprennent qu’ils mettent autant de temps à mal faire qu’à bien faire, tout se passe bien. Tout cela rentabilisé en quelque années de services et avec un gain de confort très appréciable.

    La cage à lapin merlin des années 60 est transfigurée après traitement thermo-régulé, pas un client ne reviendrai en arrière. Pour les tours d’apparts isolées par l’extérieur, idem demandez aux locataires ce qu’ils en pensent et pas seulement sur leur facture mais aussi sur leur confort.

    Il ne faut pas dire n’importe quoi quand on y connait rien, vous êtes un professionnel du bâtiment ? Un ingénieur thermicien ?


    • Désintox Désintox 12 juin 12:30

      @Sparker

      Vous n’avez pas compris mon article.

      Bonne journée.


    • Désintox Désintox 12 juin 13:40

      @Sparker

      Bon, je vais prendre le temps de répondre plus complètement à votre intervention.

      « Pour les voitures vous ne pourrez jamais avoir les performances et qualités de la Jeep pour la Twingo à 1 tonne. »

      Contrairement à ce que vous dites, pour la plupart des usages réels de l’automobile, la Twingo rend les mêmes services que la Jeep. Vous savez aussi bien que moi que les gens qui achètent des voitures de luxe font pour afficher leur statut social, et pas parce qu’ils en ont besoin.

      "Vous êtes le type du genre propriétaire d’appartements qui doit faire des travaux mais qui à les boules alors il dit aux petits vieux, vous devriez aussi condamner une pièce et vous empiler dans une seule« 

      Si cela peut vous rassurer, je ne suis pas propriétaire bailleur. Je n’exploite pas des petits vieux. Votre attaque ad hominem n’est pas acceptable. Le seul logement que je possède est celui où j’habite. C’est un petit appartement, classé E.

        »Il ne faut pas dire n’importe quoi quand on y connait rien, vous êtes un professionnel du bâtiment ? Un ingénieur thermicien ?« 

      Et hop, une nouvelle attaque ad hominem !

      Non, je ne suis ni professionnel du bâtiment, ni thermicien, mais je sais que la rénovation énergétique complète (isolation + ventilation + menuiserie + chauffage) de mon unique logement coûterait environ 450€/m² (dont 270€/m² pour les travaux communs (isolation, ventilation simple flux) et 180€/m² pour les travaux privatifs (fenêtres, chauffage). On a fait faire l’étude (par un thermicien) et on a les devis (par des professionnels). Je sais aussi que ma dépense annuelle de combustible pour le chauffage est largement inférieure à 10€ par m² et par an. Pour cela, il n’est pas nécessaire d’être un thermicien ou un professionnel, il suffit de lire sa facture.

      Or, la tendance actuelle est d’obliger les gens à faire faire des travaux. En ont-ils les moyens ?

      Ma question est légitime : pourquoi ne commence-t-on pas par faire ce qui est gratuit pour économiser l’énergie ? Modifier le principe de la facturation de l’énergie, limiter la vitesse sur autoroute, cela ne ne coûte RIEN !

       »La cage à lapin merlin des années 60 est transfigurée après traitement thermo-régulé, pas un client ne reviendrai en arrière. Pour les tours d’apparts isolées par l’extérieur, idem demandez aux locataires ce qu’ils en pensent et pas seulement sur leur facture mais aussi sur leur confort.« 

      Pas besoin de leur demander : j’ai habité dans toutes sortes de logements, isolés ou non, par l’intérieur ou par l’extérieur, chauffés à l’électricité ou au gaz. Oui, un logement isolé et bien ventilé est plus confortable. Si j’avais les moyens, j’habiterais volontiers dans un logement BBC, mais voilà, comme la grande majorité de la population française, je ne peux pas me payer un logement à 3500€/m² et je vis donc dans une »passoire thermique« . 

      J’aimerais bien aussi habiter dans autre chose qu’une »cage à lapin", mais voilà...


    • foufouille foufouille 12 juin 14:05

      @Sparker
      pour une fois, je suis de l"avis de l’auteur car justement locataire et pas les moyens de payer ton machin écolo hors de prix car oui, le loyer est trop élevé pour un sans dents.
      pareil pour ta rénovation qui ne seras jamais rentable.


    • Eric F Eric F 12 juin 14:30

      @foufouille
      Pour quelqu’un qui est propriétaire de son propre logement, il fera les devis et calculs pour pour optimiser les travaux en fonction de l’économie de chauffage prévisionnel, s’il a les capacité de financement ou d’emprunt. La durée d’amortissement doit tenir compte de la hausse prévisionnelle du prix des combustibles (on a vu récemment que même l’électricité augmente plus vite que l’inflation (*)), mais en final si la durée d’amortissement dépasse 20 ou 30 ans, primes déduites, c’est un investissement non rentable -ceux qui en auraient les moyens ne bénéficient pas d’aides, et renoncent ; et ceux qui bénéficient d’aides n’ont souvent pas les moyens, et renoncent également-.

      Pour un logement locatif, la dépense est faite par le propriétaire, et l’économie de chauffage bénéficie au locataire. L’investissement ne sera jamais amorti dans ce cadre, alors souvent les travaux sont fait avant un changement de locataire, avec une culbute sur le loyer pour amortir (le logement change de catégorie).

      (*) en fait, de très nombreuses dépenses obligatoires augmentent plus vite que l’inflation officielle, d’où la baisse du « reste disponible » c’est à dire du pouvoir d’achat réel.


    • Sparker Sparker 12 juin 15:58

      @Désintox

      Ok j’ai été un peu raide mais les experts sur Avox qui racontent n’importe quoi c’est légion... Il ne faut pas dire que ça ne sert à rien ou que ce n’est pas justifié (techniquement).
      Votre article sonne un peu à charge et j’aimerai voir vos comparaisons de consommation avant et maintenant. Un BBC (RT2005) c’est 50kwh/m²/an, si vous trouvez une maison ancienne (1948) non isolée qui consomme à peine plus je suis curieux de voir ça....(là selon moi c’est de l’expertise de comptoir...car c’est impossible)

      Mais bon vous relatez des trucs bizarres, personne ne vous oblige à isoler de l’extérieur, ni a isoler tout court.

      La difficulté est que ce n’est pas rentable au prix de l’énergie actuelle (ça ne durera pas...), je n’ai pas étudié les éligibilités aux crédits d’impôts ni étudié les offres à 1euros, mais j’ai une amie qui est sur le coup, je lui demanderais.

      Je suis sur la rénovation d’un ancien bâtiment d’usine et l’isolation ext est proposée à 110 euros HT, sur une maison de 100m² (80m² à couvrir) ça fait moins de 10000 euros.
      Dans le calcul pensez à l’été aussi, il fait moins chaud dans une maison isolée, la région d’Aix doit utiliser des clims...


    • Sparker Sparker 12 juin 16:02

      @foufouille

      Certainement que ce n’est pas rentable au prix de l’énergie actuelle, mais dans cet article il nous dit que isolé ou pas c’est pareil (1948/2005) faut pas dire des âneries comme ça.
      Les proprios de barres ou de tours locatives avec chauffage collectif font isoler par l’extérieur, pour eux c’est rentable.
      Pour le particulier c’est certes plus difficile.


Réagir