mercredi 25 mars - par Panorama Media

Coronavirus : la France, ce pays du tiers-monde

 

La gestion désastreuse de la crise sanitaire par le gouvernement français depuis l'apparition du coronavirus fait ressurgir en plein jour un mal profond qui demeurait pourtant présent dans bien des têtes : la France, septième puissance mondiale, se rêve encore en grande puissance alors même qu'elle n'a plus les moyens de son ambition et, disons le tout net, ses dirigeants n'ont manifestement plus la moindre ambition pour elle.

La crise sanitaire laisse apparaître un Etat régalien impuissant, désorganisé. Un Etat qui a capitulé au profit d'une structure européenne désincarnée, illégitime et incapable de répondre aux véritables défis de l'époque. Alors même que le gouvernement se défausse régulièrement de sa responsabilité sur la communauté scientifique en assurant prendre des décisions à partir de constats objectifs, le Président-communicant Emmanuel Macron gère davantage qu'il ne gouverne. A l'image de la lointaine accession au pouvoir de Louis-Philippe en 1830, E. Macron symbolise magnifiquement l'union d'une bourgeoisie de droite et de gauche qui a gouverné dans les faits ce pays pendant plus de quarante ans. Ainsi, s'il n'est pas responsable de la faillite de l'Etat régalien, il en est, par son mandat actuel, le continuateur.

Alors que l'urgence sanitaire semble n'être qu'à ses débuts après une gestion calamiteuse, alors que nous entamons la deuxième semaine de confinement - et que le conseil scientifique vient de se prononcer en faveur d'un confinement jusqu'au 28 avril, la France apparaît plus que jamais aux yeux de tous comme un pays du Tiers-monde. A travers cette crise sanitaire majeure, retour sur des maux profonds.

Le tiers-monde, cette expression fut inventée par le grand démographe français Alfred Sauvy (1898 - 1990) et désignait durant la Guerre froide principalement les pays africains qui n'étaient ni alignés sur le bloc soviétique ni sur le bloc occidental. Ces pays étaient caractérisés par un sous-développement économique chronique mais désireux de s'élever : "Ce Tiers Monde ignoré, exploité, méprisé comme le Tiers-Etat, veut lui aussi, être quelque chose" nous disait Alfred Sauvy dans un article intitulé "Trois mondes, une planète" paru en 1952 dans le journal L'Observateur.

Face à l'émergence du coronavirus en Chine fin décembre 2019, nos dirigeants ont fait preuve dans un premier temps de légèreté face alors à une potentielle menace sanitaire puis enfermés dans leur idéologie, se sont dédouanés de toute responsabilité en invoquant la sacro-sainte "société savante" scientifique. Une fois n'est pas coutume, la communication gouvernementale a pris le pas sur la sincérité des moyens disponibles.

 

Du règne de la communication à l'absence de décisions

La doctrine française du principe de précaution et de prévention fut mise à mal par la gestion de la crise du H1N1 de la ministre de la santé et des sports de l'époque, Roselyne Bachelot. Du moins, un front politique s'est élevé devant des dépenses jugées massives pour un résultat somme toute modeste. Si la campagne de vaccination au H1N1 fut un échec patent, la constitution d'un stock de masques était bien réel, 6 millions furent d'ailleurs utilisés. Des députés en commission d'enquête "sur la manière dont a été programmée, expliquée et gérée la campagne de vaccination contre la grippe A (H1N1)" en 2010 avait alors fortement critiqués la gestion du stock des masques et le coût que cela représentait.

La réalité sur le stock de masques en France

Au sortir de l'épidémie de H1N1, la France disposait d'un stock de masques pléthorique, avec près d'un milliard de masques chirurgicaux et plus de 700 millions de modèles FFP2. Ce stock tournant impliquait alors "la libération (par exemple vers les hôpitaux pour l'usage en soins courants) et la reconstitution régulières d'une partie du stock".

L'Etablissement de préparation et de réponse aux urgences sanitaires (Eprus), créé en 2007 et aujourd'hui intégré au sein de l'Agence de santé publique, cessa de renouveler ses réserves en 2011. En mai 2013, le Secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale (SGDSN) qui dépend de Matignon, acte le changement de doctrine et donc le renouvellement des stocks. L'Eprus est délesté d'une partie de la responsabilité de constituer des stocks. Les ministères doivent disposer de leur propres réserves de précaution. Les employeurs (hôpitaux, cliniques privées...) doivent alors"déterminer l'opportunité de constituer des stocks de masques pour protéger leur personnel", en particulier FFP2.

(Vidéo) Extrait de la commission d'enquête "sur la manière dont a été programmée, expliquée et gérée la campagne de vaccination contre la grippe A (H1N1)"

Alors que l'épidémie de coronavirus commence à se propager au début de l'année 2020, les stocks ont fondu. L'Etat ne dispose d'aucune réserve en masques FFP2, de seulement 117 millions de masques chirurgicaux adultes et de 40 millions de masques pédiatriques enfants. Dans ses entrepôts d'Orléans, l'armée "identifie" quant à elle cinq millions de masques, qu'elle distribue le 19 mars. Face à une demande mondiale importante de plusieurs pays concernés directement par la pandémie, l'Etat tarde à réagir. Le tissu industriel français complètement détruit depuis quarante années se mobilise tant bien que mal.

Citons LVMH notamment qui a débuté le 16 mars dans ses usines françaises une production de gel hydroalcoolique livrée aux hôpitaux puis lance le 21 mars, en résolvant en seulement 48H les difficultés logistiques, la production de masques de protection : 10 millions de masques par semaine pendant au moins quatre semaines. Une opération au coût estimé à 5 millions d'euros financée entièrement par le groupe français. "Le Groupe LVMH assurera ensuite la gestion, la livraison et le dédouanement de l’ensemble des livraisons. Grâce à cette contribution et à la mobilisation de son réseau, LVMH devrait acheminer les premiers masques aux autorités sanitaires françaises en début de semaine prochaine", indique la direction de la communication de la maison.

Si dans une situation aussi exceptionnelle, l'Etat s'en remet, à raison, à notre industrie, il n'en demeure pas moins qu'il est incapable d'organiser lui-même la mobilisation. Pire, il a menti, depuis de nombreuses semaines sur le stock de masques et d’équipements à destination de notre personnel soignant. De nombreuses semaines furent ainsi perdues sur lesquelles il faudra revenir lorsque la crise sera derrière nous. Empêtré dans ses propres mensonges et sa communication hasardeuse, le gouvernement a participé à l’incompréhension des Français et au climat de panique. Petit florilège :

(Vidéo) Zapping Panorama Média - La gestion sanitaire française et sa communication

 

Quand l'idéologie européiste se brise sur la réalité des peuples

D'emblée fin janvier, le début de l'épidémie a posé la question d'un contrôle - voire de la fermeture - des frontières par l'arrêt des vols aériens venant des pays asiatiques. La mesure n'apparaissait pas comme le remède miracle mais constituait un premier réflexe barrière devant la menace. Plus tard, lorsque l'Italie est devenue un foyer important du virus en Europe, la question s'est reposée avec insistance. Le gouvernement, qui n'a pas voulu délibéré en faveur de cette mesure jugée extrême, a d'abord mis en place des affiches de prévention dans les aéroports à destination des voyageurs. Aucun contrôle des voyageurs à leur arrivée, aucun dépistage prévu, aucune mise en quarantaine dans l'aéroport ...

Devant ce débat qui a animé la classe politique, Emmanuel Macron a d’abord tranché le 12 mars dans une première allocution : "Nous devons aujourd'hui éviter deux écueils, mes chers compatriotes. D'une part, le repli nationaliste. Ce virus n'a pas de passeport. [...] Il ne faut céder là à aucune facilité, aucune panique. Nous aurons sans doute des mesures de contrôle, des fermetures de frontières à prendre, mais il faudra les prendre quand elles seront pertinentes et il faudra les prendre en Européens, à l'échelle européenne, car c'est à cette échelle-là que nous avons construit nos libertés et nos protections". La réponse se veut idéologique, les frontières nationales n’existent plus, la France est dissoute dans l’Union européenne. La France n’a plus de frontières car elle se situe dans un vague espace européen. Il aura fallu attendre l'allocution du Président le 16 mars pour annoncer la fermeture des frontières de l'Union européenne et de l'espace Schengen ainsi que les voyages aériens entre les pays hors de l'Union européenne et ceux de l'U.E. Le Président s’est donc rangé autour d’une décision commune comme si la concertation l’emportait sur l’instinct. Une réponse bien tardive alors que l'Italie et l'Allemagne avaient déjà décidé, de manière unilatérale, la fermeture de leurs frontières respectives.

Là où Emmanuel Macron cherchait un consensus de l'U.E, la réalité brute d'une pandémie fortement contagieuse et relativement meurtrière a fait ressurgir les réflexes archaïques des peuples comme un précepte honteusement oublié : lorsque les citoyens se sentent menacés, ils se tournent d'abord vers l'Etat national, ils se tournent d’abord vers les siens. Ainsi s'exprime la dure réalité pour celui qui ne cesse de nous répèter que "nous sommes en guerre".

L'exemple italien : une solidarité mondiale et pas européenne

Cherchant son salut dans l'Union européenne technocratique, le Président Macron vantait au peuple français une réponse commune. La réalité est toute autre.

L’Italie durement touchée par ce fléau demanda l’aide européenne. Il n’en fut rien. L’U.E s’occupa le 10 mars de résoudre le problème « majeur » de la circulation des vols aériens en suspendant la règle qui oblige les compagnies à faire voler des avions à vide pour conserver leurs créneaux. Pour montrer sa solidarité face à la catastrophe, la Présidente de la Commission européenne publia sur les réseaux le 22 mars une vidéo - sous forme d'un défi lancé à quelques personnes qui se doivent à leur tour de le faire et de proposer ce challenge à d'autres - décrivant les étapes essentielles pour bien se laver les mains et éviter ainsi la transmission du virus. Le 22 mars ... Un challenge sur les réseaux sociaux ... Le 22 mars ... La faillite européenne en une vidéo. Le 24 mars, malgré la gravité de la situation, elle annonce que le processus d'entrée dans l'Union européenne est lancée pour l'Albanie et la Macédoine du Nord.

(Vidéo) Vidéo publiée sur le compte twitter d'Ursula Von der Leyen, Présidente de la Commission européenne

PNG

Tweet d'Ursula Von der Leyen, Présidente de la Commission européenne annonçant le début du processus d'entrée dans l'U.E de deux nouveaux pays

La Chine, qui a réussi à contrôler l'épidémie, apporte désormais son aide à l'Italie en livrant des masques. L'une des cargaisons de passage en République tchèque a été saisie le vendredi 20 mars par ce dernier ; ainsi des centaines de milliers de masques bloquées déclenchent un incident diplomatique entre les deux pays de l'U.E. Depuis quelques jours, l'aide médicale arrive en Italie afin d'épauler les services d'urgences italiens complètement dépassés par la catastrophe. Cette aide vient de partout sauf de l'Union européenne. La Russie a envoyé le 22 mars 100 personnes, parmi lesquelles des médecins militaires de renom, des virologues, des épidémiologistes, ainsi que des complexes mobiles de désinfection et de diagnostic. Ces spécialistes et ces équipements vont être déployés dans les régions d’Italie les plus touchées par le coronavirus. Plus improbable pour certains, l'aide est aussi cubaine avec l'envoi de médecins qui avaient travaillé - pour trente d'entre eux - sur l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest en 2014.

(Vidéo) Des médecins cubains venus prêter mains fortes à l'Italie - Dimanche 22 mars

Une revanche tragique et ironique de la France périphérique

Emmanuel Macron fut élu le 7 mai 2017 grâce aux voix des citoyens des métropoles - à Paris, il fit 89,68% des voix au second tour. Il incarne le vote de ces gagnants de la mondialisation, des citoyens intégrés au grand marché, de la société de service face à ceux de la France périphérique magistralement décrite dans ses livres par le géographe Christophe Guilluy. Après les innombrables dérapages du Président-communicant sur cette France d'en bas qui ne trouve pas "de boulot en traversant la rue", le confinement touche finalement son électorat privilégié.

Au réveil du premier jour de confinement et après la fuite des Parisiens retournés contaminer les régions françaises, la réalité réapparait aux yeux de tous : la France d'en bas, la France qui trime nourrit ce pays, agriculteurs, caissières, ouvriers, routiers, etc ... Ce sont eux qui tiennent à bout de bras la France.

Il aura fallu attendre le coronavirus pour les remettre dans la lumière. Et c'est sur eux aussi, demain, qu'il faudra compter pour reconstruire l'Etat régalien.

 

Grégoire Guillemin
Ancien assitant parlementaire

#PanoramaMédia



47 réactions


  • pallas 25 mars 16:44
    Panorama Media

    Bonjour,

    C’est votre univers, que vous avez crée et forger de vos mains.

    Il ni nul Dieu ou maléfice.

    Vous vous trompez sur une chose, La France est « Le Quart Monde » et non « Le Tiers Monde », la derniere étape ce nomme « Les Intouchables ».

    Vous y etes presques

    Salut


    • zygzornifle zygzornifle 26 mars 10:18

      @pallas 

       Les intouchables sont dans la politique , ils ont l’immunité ....


    • ASTERIX 31 mars 16:06

      @pallas

      l ’europe n’a jamais existé que pour la finance internationale
      EHPAD sont pleins il fallait les vider pour que RETRAITES SOIENT PAYEES

      nous sommes victimes d’ UN FRELUQUET TOUT SEUL qui décide tout au PIF
      ET SE TROMPE SOUVENT SES MINISTRES SONT DES INCOMPETENTS AMATEURS PAUVRE FRANCE


  • rogal 25 mars 17:10

    Bons rappels, enregistrés avec le reste. À servira une fois passée l’urgence.


    • V_Parlier V_Parlier 26 mars 15:51

      @rogal
      Les derniers articles AV qui sortent en ce moment sont en effet plus pertinents (tout en restant percutants) que la cacophonie « je suis pas content » des tous débuts. Merci à l’auteur pour ces récapitulations et remarques utiles.
      Pour la conclusion finale : « Et c’est sur eux aussi, demain, qu’il faudra compter pour reconstruire l’Etat régalien. »
      - > C’est déjà prévu dans des conditions proches de l’esclavage : 60 h/semaines (même plus austère que la limite de l’UE), plus de vanaces, travail le dimanche étendu, etc... mais ça c’est pour ceux qui travaillaient déjà dans des conditions proches. Ceux qui ne travaillaient déjà pas (*) ne seront pas inquiétés et se premettront même peut-être d’être exigeants quant à leur pouvoir d’achat avec l’effondrement qui s’annonce.

      (*) Je sais, les rentiers ne travaillent pas non plus mais ils ont déjà tout planqué ailleurs et trouveront des passe-droits pour s’enfuir, EUX.


  • rogal 25 mars 17:10

    Ça servira


  • amiaplacidus amiaplacidus 25 mars 17:18

    À propos de Macron :

    « La chétive pécore

     S’enfla si bien qu’elle creva. ».

    Jean de La Fontaine in « La grenouille qui veut se faire aussi grosse que le boeuf ».


  • Le421 Le421 25 mars 18:21

    Rien de nouveau sous le soleil.

    Avant même qu’il soit élu, nous avions dénoncé un personnage fantoche de pacotille.

    Il ne fallait pas s’attendre à des miracles.

    Il s’est en plus entouré de baltringues, bénis oui-oui et incapables.

    Non, vraiment, aucune surprise.

    Juste un constat.


    • leypanou 25 mars 20:29

      @Le421
      Le Sarladais, en Irlande, ils ont décidé apparemment de nationaliser tout le système de santé pendant la crise sanitaire (détails ici).
      Ce n’est pas en France qu’on risque d’avoir çà (l’épisode pitoyable sur la chloroquine l’a encore prouvé).
      Le PM irlandais a beau être ce qu’il est, il en a ....
      A vérifier.


    • V_Parlier V_Parlier 26 mars 15:54

      @leypanou
      Ils seraient capables de prétendre à un nationalisation en :
      Rachetant les dites entreprises durant l’épidémie
      Les restituant gratuitement plus tard.
      Ca j’appelle ça les nationalisations « sociales-libérales », c’est assez proche de ce qui s’est déjà fait mais dans l’autre sens.


  • Jonas Jonas 25 mars 20:17

    Le gouvernement français entouré d’experts médiatiques incompétents, lobotomisés par l’économie de marché instantané et le mondialisme, a été incapable de se projeter dans le futur, et d’analyser la menace que représentait le coronavirus, alors que dans le même temps, les chinois confinait près de 60 millions de personnes autour de Wuhan.


    • Le421 Le421 26 mars 14:03

      @Jonas
      Sans oublier qu’on se foutait de la gueule des « systèmes totalitaires » à la chinoise, répétant que l’épidémie se cantonnerais à la région de Wuhan... Paroles de « la buse ».
      Gouverner, c’est prévoir.
      Sachant que notre système de santé est à la corde, il suffisait au gouvernement de prier la sainte chance pour que l’on soit épargné.
      Faire des prières avec les croyants, ça n’a pas souri à Estrosi !!


  • cilaos 25 mars 20:37

    Lorsqu’on établi des classements comme aux jeux olympiques il faut préciser dans quelle catégorie on « joue » ainsi 7éme puissance mondiale dans la catégorie « puissance » mais dans la catégorie « vente d’armes » là nous sommes 3 éme c’est à dire médaille de bronze.... Vous en connaissez vous des pays du tiers monde qui vende pour 31 milliard d’euros des armes à l’Australie en 2019 ?


  • Kapimo Kapimo 25 mars 21:20

    Bon état des lieux factuel.

    Par contre, il ne faut pas prendre Macron et consorts pour de parfaits incapables qui par leur simple nullité rendraient amorphe et impotent un état surfinancé et encore bien organisé.

    Raoult et d’autres ont bien expliqué qu’il n’était pas compliqué d’organiser des tests de dépistage à grande échelle, et que les moyens matériels existaient. Donc si ce n’est pas fait, c’est clairement à cause d’une volonté politique.

    Et je ne m’explique cette volonté politique que par le souhait d’entretenir la psychose et d’habituer les gens à etre de plus en plus soumis et dépendants des oukazes étatiques.

    Nous réaliserons en sortant de cette crise que nous vivons dans un régime de plus en plus ouvertement autoritaire, et je suis de moins en moins certain qu’il y aura des élections en 2022.


    • CLOJAC CLOJAC 26 mars 04:12

      @Kapimo

      « Et je ne m’explique cette volonté politique que par le souhait d’entretenir la psychose et d’habituer les gens à etre de plus en plus soumis et dépendants des oukazes étatiques. »

      Le dressage des Français a commencé par les assigner à domicile comme des malfaiteurs, à les traquer dans les rues comme du gibier pour les racketter et à les infantiliser comme des gamins devant présenter une autorisation de sortie pour quitter le pensionnat pendant une heure.
      Mais ça, c’est l’agréable : le pouvoir de domination d’une mauviette qui se venge des mandales qu’elle a du se prendre à la récré.  smiley
      Il faut y ajouter l’utile :
      Les renvois d’ascenseur de Big Pharma qui a empoché des subventions énormes pour mettre au point le vaccin-miracle au moment même où la chloroquine était déclassée, suivie d’un campagne de dénigrement du professeur Raoult par tous les merdias parce que cette sommité mondiale proposait de soigner les gens avec un médoc qui n’engraisserait pas les profiteurs de la crise sanitaire.


    • V_Parlier V_Parlier 26 mars 15:58

      @Kapimo
      Possible possible. En prévision d’un inévitable effondrement économique qui serait arrivé un peu plus tard sans le virus. Mais plus tard, dans les livres d’Histoire les enfants apprendront que l’effondrement d’un empire si prospère promis à un grand avenir était du au virus. Un peu comme quand on leur a appris que la 1ere guerre mondiale a éclatée simplement parce-que F.Joseph a été assassiné ou que le seconde a éclaté parce-que l’Armée Rouge était entrée en Pologne (encore mieux celle-là)


  • The White Rabbit The White Rabbit 25 mars 21:33

    A la lecture de ce papier, on peut noter tous les éléments de langage de l’extreme-droite anti européiste (France périphérique, frontières...etc).

    Ça ne peut pas être le RN car le site panorama media est hyper confidentiel.

    Cherchons donc dans les micros partis...........

    Ayé trouvé, c’est du super Dupont (Aignan) smiley

    Allez debout la ripoublique ! smiley


    • V_Parlier V_Parlier 26 mars 16:05

      @The White Rabbit
      A la lecture de ce commentaire on peut noter tous les éléments de langage de la mouvance gauchiste bobo européiste. Celle qui a traversé le courant Hollande-Macron pour parachever sa dominance. Mais ne vous inquiétez pas, vous pérorerez moins devant le fait accompli. Sachez que face aux hordes de pillards vous seriez aussi considéré comme un « bourgeois » bon à abattre, ils ne feraient pas de distinction selon les « éléments de langage ». Quant aux gueux mal-éduqués d’extrême droite il faudra que vous courriez après eux pour les emmener aux champs récolter les légumes (au salaire des travailleurs détachés puisqu’il faut harmoniser quand on est « open borders »...).


  • ETTORE ETTORE 25 mars 23:16

    Pffff ! Ecouté ( malheureusement, tv trop forte dans la pièce d’à côté) le « discours » de micron ce soir, donc pas regardé, heureusement !Ouff !

    Comme d’hab, je me demande bien pourquoi on continue à mettre en représentation, ce mauvais acteur, plutôt que de ne mettre que les sous titrages et le langage des sourds .

    Sérieux, aucun talent pour raconter des histoires, manque de souffle, la voix reste bloquée dans ses narines, on entend qu’il a du mal à monter en puissance de souffle, appuie sur certains mots, et s’essouffle sur d’autres.....

    On sent qu’il à des idées pour sa prestance, dans sa tête, mais de là à les faire passer à l’écran......il y a une mire de retard !

    Quoi ? Son texte ? Quel texte ?


    • CLOJAC CLOJAC 26 mars 04:33

      @ETTORE

      « Comme d’hab, je me demande bien pourquoi on continue à mettre en représentation, ce mauvais acteur, plutôt que de ne mettre que les sous titrages et le langage des sourds .  »

      Une hypothèse, la mauviette et sa vioque se planquent dans l’abri anti-atomique de l’Elysée, comme au plus fort des manifs G J, et c’est un hologramme mal configuré qui le remplace.  smiley


    • Le421 Le421 26 mars 14:05

      @CLOJAC
      Je vois que l’amour de Jupiter n’est pas en hausse ces derniers temps...
      Dire qu’il va falloir voter pour lui en 2022.
      Enfin, moi, je préfèrerais me pendre.


    • V_Parlier V_Parlier 26 mars 16:10

      @Le421
      Cet aveux prouve bien ce que je répète à chaque fois : L’obsession anti-fachiiiiisse des FI justifie tous les sacrifices, même les plus ultimes.


  • assouline assouline 26 mars 00:57

    Selon la Drees, « la France comptait, en 2015, 3 111 structures hospitalières (publiques et privées) disposant de capacités d’accueil. Ces structures offfraient alors 411 000 lits d’hospitalisation à temps complet et 73 000 places d’hospitalisation partielle. » ici

    .

    Or, le nombre d’hospitalisations liées à l’épidémie de Coronavirus est à ce jour inféreur à 15000...

    .

    Ces 15000 hospitalisations exceptionnelles ont-ils réellement porté l’ensemble des hopitaux français à la saturation puis au débordement ?


  • McGurk McGurk 26 mars 02:23

    Et c’est sur eux aussi, demain, qu’il faudra compter pour reconstruire l’Etat régalien.

    Il est mort. Ceux qui se démènent pour sauver les apparences sont les dindons de la farce qui payeront toujours plus cher l’addition...puis qui mourront du coronavirus parce que l’Etat n’en a rien à foutre.

    Eux auront des masques, de l’argent là et quand il n’y en aura pas. Un magnifique palais bien entretenu contre un HLM dégueulasse dans une banlieue de merde dans une forêt de béton couverte de pollution avec les dealers au rez-de-chaussée.

    Comme dit l’expression, premier arrivé premier servi. C’est aussi vrai dans les cantines scolaires que dans la société.

    Ce que révèle, selon moi, ce « virus », c’est que l’ordre libéral d’hier recommencera dès que les choses se seront calmées. D’après nos brillantes « élites », les « projets [de merde] sont en suspens » à savoir la destruction inéluctable de la société pour « le bien de tous », autrement dit un suicide quasi collectif (sauf eux bien sûr).

    La situation actuelle dehors m’a révélé un truc : le calme. Ou plus précisément l’arrêt de cette société folle, bruyante, où tout n’est que temps et argent. Le temps de se ressourcer pour voir que tout cela n’est que folie. Si chaque Français pouvait le réaliser et « faire le plein », alors il serait peut-être possible de ressusciter l’Etat et choisir une nouvelle démocratie.

    Mais honnêtement, j’en doute.


    • Le421 Le421 26 mars 14:11

      @McGurk
      J’en doute également.
      Rien que les mesures consistant à sucrer les congés payés et augmenter le temps de travail de ceux qui en ont me fait tiquer.
      Au lieu de prévoir l’investissement dans un grand plan d’embauche à venir et une répartition des richesses, on va recommencer avec cette putain de loi de l’offre, surtout de l’inutile d’ailleurs, sans tenir compte des besoins essentiels.
      Chouette, mon futur SUV aura quatorze caméras et un écran 17 pouces, alors que celui de mon voisin n’en a que douze et un petit 11 pouces sur la console centrale !!
      Sans déconner.


  • Copain Copain 26 mars 03:37

    La paix n’est que mensonge.
    Il n’y a que la passion.

    Par ma passion, j’obtiens la puissance.
    Par ma puissance, j’obtiens le pouvoir.
    Par mon pouvoir, j’obtiens la victoire.
    Par mes victoires, mes chaînes se brisent.
    La Force me libérera.

    Rejoins la Résistance ! nous avons des cookies au chocolat moelleux


  • Copain Copain 26 mars 03:40

    Rejoins la Résistance, on a des cookies !!! au chocolat moelleux

    La paix n’est que mensonge.
    Il n’y a que la passion.

    Par ma passion, j’obtiens la puissance.
    Par ma puissance, j’obtiens le pouvoir.
    Par mon pouvoir, j’obtiens la victoire.
    Par mes victoires, mes chaînes se brisent.
    La Force me libérera.


  • Copain Copain 26 mars 03:48

    Le mec Lrem connait vachement plus le lore starwarlien que de la vie de Jésus et ses potes. Alors communiquons à la sauce hollywoodienne pour marquer les esprits de nos amis les blaireaux consommateurs, quii est mon Peuple. ( le mec est docteur et membre Lrem et il pense le plus sérieusement du monde que Jésus est Dieu ). Dieu est une infrastructure ou un système 10000fois mieux branlé que le communisme ou la république maçonnique capitaliste, sans Père sans Famille. Allez savoir


  • julius 1ER 26 mars 08:22

    crégoire guillemin ... en premier lieu on affiche sa couleur politique avant de dézinguer le pouvoir en place et faire du Macronbashing !!!!

    vous étiez de quelle tendance, il y a quelques mois Fillon, Sarkosy ????

    Fillon qui voulait supprimer 500 000 fonctionnaires dont certainement beaucoup dans la santé, c’est quand même facile de se refaire une virginité sur les forums et d’être applaudi par les béni ouioui !!! 


  • rita rita 26 mars 08:37

    Bel article qui apporte un peu de lumière sur la gestion de la crise par les amateurs au pouvoir ?

    Il n’en reste pas moins, que dans cette cacophonie macronienne notre pays peine à contenir ce virus faute de moyens !

    Le système de santé est au bord de la rupture criant son désespoir depuis des années ?

    Et ce n’est pas la campagne que mène le foutriquet de l’élysée qui va arranger les choses ?

    A chaque apparition il monte sur scène pour débiter ses habituelles tirades afin de récolter quelques voix pour remonter dans les sondages, n’hésitant pas pour cela à mentir sur la situation catastrophique du pays !

    L’UE n’existe plus ayant volé en éclat avec cette crise !

    Revenons vite chez nous pour retrouver nos valeurs d’antan !


  • Hervé Hum Hervé Hum 26 mars 09:30

    Faut reconnaître que quant on regarde la photo, on a l’impression d’avoir à la tête du pays comme président, l’idiot du village !

    Aussi, si l’idiot exiger que personne ne soit plus intelligent que lui, on peut pas espérer autre chose.

    Cela veut dire que la France ne manque pas de moyens face à l’épidémie, mais d’intelligence.

    Car il n’y a pas pénurie de masques pour la population, seulement pénurie de bon sens, n’est ce pas nono ?


  • zygzornifle zygzornifle 26 mars 09:41

    Macron c’est Mammon , le démon qui a crée la religion du veau d’or


  • jakem jakem 26 mars 11:47

    Article intéressant qui rappelle que la pénurie de masques n’est pas due à la décision de Macron comme l’insinuent de façon explicite et aussi implicite les grands huûumanistes de gôche.

    D’ailleurs pourquoi ne pas produire en gde quantité des visères, protections faciales en plexiglas.

    On peut aussi en acheter à moins de 5€ l’article, et les frais de port sont offerts ; ça vient de Chine et j’en ai commandé deux.

    Je souhaite la bienvenue aux deux pays candidats à l’Eurokratur. Ils vont recevoir des tas de pognon et nous, on va se coltiner les effets de leurs problèmes.

    Au détriment de la sauvegarde de notre civilisation.

    Laquelle pourrait être sauvée, du moins physiquement, par les recommandations généreuses ( puisqu’accessibles à tous, même aux mécréants) du sidi Zaghloul E-Naggar, éminente figure des Frères Mus., à la tête du comité égyptien des « notions scientifiques du Coran » qui préconise l’absorption d’urine de chameau.

    Une de ses consoeurs et coreligionnaire abonde dans ce sens.

    Nous connaissons maintenant la recette du remède.

    Il est urgent que les vénérables islamo-compatibles de ce site en fasse la propagande en usant de leurs méthodes convictionnelles ( néologisme inexistant) habituelles grâce auxquelles ils sont au pouvoir en de nombreux endroits de la planète en faisant des merveilles pour le genre humain,végétal et animal.

    Je tiens à remercier le Frère et la Soeur qui ont délaissé leurs hautes études scientifiques coraniques afin de diffuser la bonne parole.

    Que le Tout Puissant Prisunik et Clystère-des-Vieux les bénisse et leur envoie Le sidi von Mélenchovsky en stage de perfectionnement.


    • Cadoudal Cadoudal 26 mars 12:23

      @jakem
      Je voudrais pas paraitre chauvin, mais je pense que l’Université de Rennes II est quand même un peu plus pointue qu’Al Azhar en pharmacopée chamélique...

      Le major de la dernière promotion Marzouz El Fergus du Master 2 of Laicity Referent vient de publier un article passionnant dans le bulletin paroissial de Pontanezen.

      Marzouz El Fergus va très bien, la qualité de sa correspondance scientifique avec Abdelatouf Gruni n’est pas affectée par la pandémie.

      Allah est grand et omniscient, que le gel hydrohalalcoolique protège ses prophètes...lol...

      Concernant le #COVID2019france , c’est encore grâce aux savants musulmans que l’on va s’en sortir ! L’imam Rachid Eljay vous explique tout !

      https://twitter.com/dobsky33/status/1240658546485854208


    • Le421 Le421 26 mars 14:17

      @jakem
      Mon poulet, les graaaaands humanistes de gôche, je pense qu’en parlant du PS, ça peut cadrer.
      Mais pour moi, le PS, ça fait des lustres que cette gôche là n’est pas la gauche.
      Et effectivement, Hollande et Marylène Tournesol ont participé de la destruction de l’hôpital public, ils ont continué l’œuvre de Sarkozy.
      Quand à Macron, sa priorité, c’était les GLI-F1 et les LBD. Sans parler des lacrymos au cyanure pour faire bonne mesure. Il savait que ses décisions à venir mettraient le peuple dans la rue.


    • ETTORE ETTORE 26 mars 15:51

      @Le421

      Allez, la seule fois ou je vais être « gentil » avec micron !

      On vas dire, ok, il est complétement à côté de ses pantoufles, avec cette crise sanitaire.... OK, OK !!!!
      (Même, je me demande si il à compris, que ce n’était pas le tournage d’un film d’horreur, où on lui demandait de faire, gracieusement, quelques apparitions.)

      Non, il était persuadé que sa « Politique du Bien Universel » il fallait la faire rentrer dans le crâne des gens, et pour cela, il a mis à disposition de cette vision, des corps médicaux particuliers, formés à la trépanation, et munis de ce que l’industrie fait de mieux, comme instruments de lobotomisation....les GLI-F4.
      Non, vous voyez, on ne peux point reprocher à micron d’investir dans ce qu’il y a de mieux, pour le bien être de sa population.

      Quid des orbites arrachées  ?
      Ben quoi ? Si vous pensez qu’il a vraiment eu le temps de former tout le monde ?
      Regardez autour de lui....c’est flagrant qu’ils sont pas finis !


    • jakem jakem 26 mars 16:39

      @Cadoudal
      Vous faites bien de rappeler l’intervention de ce saint homme, je l’avais oublié, que le dieu me pardonne !

      Si je ne me trompe, ce site a l’honneur d’accueillir les écrits des érudits que vous citez, n’est-ce-pas ?

      Je me sens protégé rien qu’en lisant leurs oeuvres.


    • jakem jakem 26 mars 16:45

      @Le421
      Mon bon Iznogoud, vous me semblez bien injuste en négligeant une large part d’huûumanistes.

      Certains ont même oeuvré pendant des décennies au sein de ce PS que vous critiquez fort justement et s’y sont dans une certaine mesure enrichis. 
      Sans que l’on sache le travail exemplaire fait en échange.

      Les impénétrables voies du Seigneur en quelque sorte...


  • AlLusion AlLusion 26 mars 16:45

    Si vous ne le savez pas, nous n’avons pas de gouvernement belge en place en fonction des élections. Maintenant, notre gouvernement en « affaires courantes » a été transformé en gouvernement d’urgence pour 6 mois avec reconduction possible.

    Notre démocratie a beaucoup d’avantages mais aussi un gros désavantage en période de crise aiguë qui demande des réactions immédiates sans devoir demander l’avis à un parlement.

    La Chine a un parti unique. Cela donne les coudées franches pour réagir dès qu’on fait une erreur (et oui à la base il y en a une de ne pas avoir pris en considération : l’avis d’un médecin) par un confinement immédiat au niveau le plus élevé.


  • altaos 27 mars 00:43

    avec cette allure de premier de la classe sur la photo,le peuple ne peut raisonnablement pas l’adopter comme chef de guerre ; ce serait à coup sur encore subir une déculotée en RUSSIE aux portes de Moscou


Réagir