samedi 20 avril - par Laurent Herblay

EDF, SNCF : privatisation, hausse des prix et baisse du service

Alors que le projet de privatisation d’Aéroports de Paris affronte une opposition massive, entre pétition signée par plus de 240 000 personnes et hostilité d’anciens soutiens de Macron, jamais les arguments pour la privatisation n’ont été aussi faibles, entre taux d’intérêt dérisoires qui rendent inutiles ces ventes et impact désastreux de ce mouvement sur l’électricité et la SNCF.

 

Des privatisations devenues indéfendables
 
Bien sûr, Emmanuel Macron ne veut pas écouter cette partie du message des Gilets Jaunes, en général très attachés au service public. Il y a fort à parier qu’il souhaite poursuivre la vente du patrimoine public en dépit d’une opposition qui rassemble large, jusqu’à un économiste qui le conseillait… Mais ce refus d’écouter pourrait bien provoquer une nouvelle vague difficile à éviter pour la présidence. Il faut dire que que la liste des arguments pour est bien courte aujourd’hui. Même les taux d’intérêt rendent quasiment nul l’argument du désendettement ou du financement d’un fond. L’Etat perdra beaucoup plus qu’il ne gagnera, étant donné le niveau des dividendes que paie aujourd’hui ADP.
 
Et pour couronner le tout, l’actualité de nos services publics plaide tous les jours contre la privatisation. La hausse de 6% du prix de l’électricité en juillet semble défier toute logique pour un pays comme le nôtre et dans un contexte où le prix des matières premières, qui joue moins qu’ailleurs, ne s’envole pas. C’est toute l’architecture de la libéralisation des services publics qui est mise à nu par cette hausse des prix injustifiable et qui montre que la privatisation ne fait que créer des rentes juteuses à la place du service public d’antan. Je suis preneur de toute référence ou de tout article qui explique comment on peut en aboutir à une telle évolution des prix, qui semble pourtant si difficile à justifier.
 
Le projet de nouvelle découpe d’EDF n’est pas plus rassurant, sachant qu’il y a déjà eu la découpe EDF / ERDF, même s’il peut être plus rassurant que la partie nucléaire reste purement publique. Au final, tout ceci montre qu’il faut construire des usines à gaz invraisemblables pour « libéraliser » un ancien service public et il est difficile de ne pas se dire que finalement, un monopole public était probablement une bien meilleure solution. Le cas de la SNCF, qui doit bientôt affronter l’ouverture du transport ferroviaire à la concurrence, est un nouvel exemple de la calamité que représentent ces « libéralisations » d’anciens services publics, comme on peut même le lire dans le FigaroVox
 
En effet, la SNCF jouait son rôle de service public en finançant des lignes qui perdaient de l’argent par des lignes très rentables (le Paris-Lyon ou le Paris-Bordeaux en TGV). C’est ainsi que se maintenaient des dessertes de plus petites villes que le simple jeu du marché risquait de condamner. Mais si le marché est ouvert à la concurrence, cette concurrence va bien sûr se positionner sur les marchés les plus rentables, ce qui va appauvrir la SNCF et limiter sa capacité à financer des lignes non rentables, mais qui remplissaient un véritable service public pour ceux qui les empruntaient.
 
 
Bref, tous ces exemples montrent qu’il y a des secteurs dans l’économie où le remplacement d’un monopole de service public par une libéralisation n’apporte souvent rien de bon, entre hausse des prix et baisse du service rendu. Voilà pourquoi il faut continuer à se battre contre ces mauvaises privatisations qui n’ont aucun sens aujourd’hui, si ce n’est de suivre l’agenda idéologique oligo-libéral.


95 réactions


  • mmbbb 20 avril 10:19

    Je ne vais pas defendre ce service public . Le service public francais bien sur . Je me marre beaucoup . 


    • Chantecler Chantecler 20 avril 10:25

      @mmbbb

      si t’es gai, ris donc (guéridon, mdr, moi aussi je me marre beaucoup, lol).


    • samy Levrai samy Levrai 20 avril 11:16

      @mmbbb
      Souvent ceux qui sont embarrassés par leur vacuité rient bêtement pour la masquer, ça n’abuse qu’eux mêmes...


    • mmbbb 20 avril 17:41

      @samy Levrai a te revoilas l autre buzze de l UPR Si je suis rempli par ma vacuité toi tu es boursoufflé par ta suffisance . Ne ta fâches pas , l UPR ne vas renverser l ordre du monde au prochaine election. Si tu passes les 2 % je te paye un bouteille de cidre premier prix DISCOUNT Quant a la SNCF je suis un usager comme par ailleurs des autres services publics , si une simple critique te mets dans tous ces etats , je n y peux rien . La SNCF , les horaires tu peux en parler , j ai un collegue qui prends le train tous les jours . Un japonais se serait fait hara kiri . Si l ecole privee affiche complet c est peut etre de la faute a ma vacuite . Quoi qu il en soit Fi Brin d acier et Ton pseudo de mes eux representent assez mal l UPR . Il faudra ramer ducon pour ramener des voix , et ta suffisance n est pas un bon marqueur ..  


    • samy Levrai samy Levrai 20 avril 18:56

      @mmbbb
      mb c’est pour mal baveux bégayant ? 


  • Chantecler Chantecler 20 avril 10:24

    Les excès du libéralisme en matière de privatisation ont montré leurs limites dans les domaines de l’électricité en Californie et du réseau ferré en Angleterre.

    Certains secteurs d’activité n’ont pas vocation à appartenir au secteur privé, mais doivent rester dans le giron de l’état ou de la collectivité :

    • Les secteurs stratégiques comme l’eau, l’électricité.
    • Les secteurs où les infrastructures représentent un investissement tel que celui-ci ne peut être réalisé que par l’ensemble de la collectivité : réseau ferré, réseau d’accès de télécommunication, autoroute, distribution postale.
    • Les secteurs de monopole de fait : aéroports.
    • Les secteurs d’intérêt général.

    Pour ces secteurs, la privatisation consiste à ponctionner l’état à travers des subventions qui, au lieu d’être utilisées à assurer le seuil de rentabilité nécessaire à toute gestion, sont détournées et vont dans les caisses de privés au lieu d’assurer l’entretien et l’amélioration des infrastructures et des services.


    • Martha 20 avril 12:23

      @Chantecler :

       Le gouvernement actuel est dans l’impasse : il se rend bien compte qu’il a été élu par les français pour être le garant de ce qu’il reste de nos institutions nationales. Ceux qui n’ont pas voté ont fait de même et il le sait tout autant.

       Le premier signal envoyé, l’abandon du projet de transfert de l’aérodrome de Bouguenais à N-D-d-L a été un premier étonnement et un soulagement pour beaucoup d’entre eux : a-t-on entendu un reproche ?

       Comment peut-il s’en sortir ?

       C’est le blocage total, l’absurdité en marche. C’est intenable...

       Une solution : continuer a énerver les français, façon fraise du dentiste dans une carie bien profonde, en insistant bien, juste avant les élections européennes pour qu’ils disent bien forts : "stop aux GOPE(s) ! stop à la destruction de notre France !
       => Résultat : un Pays qui dit massivement NON à l’Europe qui lui a été imposée.

       Pour ensuite faire un changement politique profond et clair.


    • Spartacus Spartacus 21 avril 18:05

      @Chantecler
      En Angleterre ? Tout faux
      Moins cher pour une qualité supérieure et une sécurité extraordinairement développée.
      Et pas qu’un peu. 35 Milliards pour compenser des pertes abyssales....
      Beaucoup moins de risque de faire tuer par un déraillement en Angleterre qu’en France..


  • samy Levrai samy Levrai 20 avril 11:14

    l’article 106 du TFUE contraint l’Etat à démanteler les services publiques, l’article 121, lui,  précarise toute la société à travers les GOPE,...

    Il faut s’attaquer aux causes et pas aux effets, tout va dans le même sens depuis plus de 40 ans et ça n’est pas une direction qui va dans l’Intérêt de la nation et du peuple mais plutôt vers les privilèges de ceux qui ont déjà tout .


    • mmbbb 20 avril 17:47

      @samy Levrai on connait ta litanie Tu ânonnes en reprenant les argument de ton mentor Arrêtes de nous bassiner , tu n es pas tres original en singeant ton ton gourou . 
      2 % au prochaine election le ras de marée ha ha 


    • samy Levrai samy Levrai 20 avril 18:57

      @mmbbb
      hé mal baveux, il n’y a aucun argument dans ton commentaire, tu crois que c’est un oubli ?


  • Jean De Songy Jean De Songy 20 avril 11:27

     

    LES BARRAGES AUX BURKINIS ?

     

    LES AÉROPORTS AUX HIDJABS ?

     

    ET LES AUTOROUTES AUX BOUBOUS ?

     

    L’oligarchie mondialiste qui batifole dans sa piscine de purin multiculurel rigole de la niaiserie des passéistes patriotards, Don Quichotte nous revoilà ! smiley


  • Julot_Fr 20 avril 11:43

    La privatisation, ca se defend... mais pas quand il y a monopole, ou cartelisation


  • alinea alinea 20 avril 13:16

    Je vous suis mal sur vos assertions concernant EDF : vous ne savez pas qu’EDF est quasi en faillite, que le nucléaire est un gouffre alors qu’on n’y compte pas encore le traitement des déchets dont on ignore tout ni le démantèlement ! mais on doit compter sur les coûts sans fin de l’EPR ! Ainsi, maintenant qu’ils se sont tous gavés, vous êtes pour la nationalisation d’EDF ?


    • samy Levrai samy Levrai 20 avril 13:24

      @alinea
      Moi si je te suis bien, tu serais pour privatiser les réseaux électriques, laisser un service essentiel pour les citoyens, à des intérêts privés ... quels sont les intérêts défendus, n’est ce pas ceux de l’oligarchie contre les interets du peuple  ?


    • Julien S 20 avril 13:30

      @alinea
      .
      Courage ! Plantons toujours plus d’éoliennes pour qu’enfin baisse le prix du kWh ! 


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 20 avril 13:46

      @Julien S

      Si faciles à faire tomber ...


    • alinea alinea 20 avril 14:50

      @samy Levrai
      Vous êtes mignon !! vous payez déjà un max pour soutenir cette industrie qui flanche ! Areva et EDF sont tenus par l’état aux trois quarts : c’est tellement bien géré que AREVA vous a coûté quelques milliards d’euros, flambés par la cheffe en Afrique, et EDF qui s’occupe désormais des centrales va couler net, même soutenu par vos impôts. ( je vous signale qu’Areva n’existe plus, en faillite, elle est renée sous le beau vocable d’ORANO ! )Tout ça, par gestion étatique, mais rassurez-vous Macron pense à vous : les trente pour cent privés, il veut que vous les rachetiez, comme ça, ses copains ne seront pas dans le pâté.


    • alinea alinea 20 avril 14:52

      @Julien S
      le solaire est déjà un tiers de fois moins cher que le nucléaire, qui a la pudeur de ne pas compter le coût des déchets et du démantèlement de ses vieilles centrales ; alors, question pognon, il vaudrait mieux la fermer.


    • samy Levrai samy Levrai 20 avril 19:07

      @alinea
      Tu es mignonne de penser que le privé quand on lui donne une rente monopolistique va t’offrir un service public... moi je n’ai jamais vu que degradation du service et hausse des prix à chaque « don » au privée et je n’ai « que » 55 ans...
      C’est facile aussi de couper les financements et d’accuser de dégradation les services publics à privatiser. 
      on casse tout et on dit que ça ne marche pas et qu’il faut privatiser... il n’y a pas si longtemps nous avions des trains qui marchaient comme nul part ailleurs, notre electricité etait la moins chere et la plus sure du monde,... mais c’était avant que l’ultra liberalisme ne lave le cerveau de la population. Ta position montre une trop grande consommation de merdia de masse.


    • Xenozoid Xenozoid 20 avril 19:09

      @samy Levrai
      alinéa n’a pas dis ça


    • alinea alinea 20 avril 19:26

      @samy Levrai
      Moi je n’ai jamais vu des gens avec l’esprit aussi étroit pour ne pas comprendre ce qu’on leur dit ! sache que sur l’échiquier je suis beaucoup plus à gauche que toi !! mais je voulais juste vous éviter de tomber dans le panneau de Macron ! Il a de beaux jours devant lui celui-là !!


    • alinea alinea 20 avril 19:28

      @Xenozoid
      Merci Xeno ! c’est curieux de ne pas voir les choses telles qu’elles sont et de vouloir absolument les faire rentrer dans les cases préétablies !!


    • Xenozoid Xenozoid 20 avril 19:33

      @alinea
      ont fais tous cela un peux,on est nés dedans,c’est dure de le voir,surtout avec toute les illusions ambiante,mais certains sont tombés trop dedans et cela leur colle,apres a qui la faute ?,moi j’ai mon idée


    • Julien S 20 avril 20:00

      @alinea
      .
      Répétons inlassablement que la comparaison entre le prix du kWh issu d’un ensemble de centrales à production permanente et celui d’un ensemble de sources intermittentes, est une escroquerie intellectuelle. 
      .
      Les sources permanentes, nucléaires ou non, se passent de l’éolo-solaire tandis que la réciproque n’est pas vraie. Pour disposer de par exemple une puissance de 100 GW, il faut 100 centrales d’un GW, ou 100 centrales d’un GW plus la puissance installée éolo-solaire qu’on veut (1), mais en aucun cas 100 GW de puissance éolo-solaire, ni même 500. 
      .
      Sauf à la jouer perso comme l’Allemagne qui ne pourrait pas faire son numéro électrique vert en solo sans voisins. Impossible à étendre partout. 
      .
      Avant de la fermer, je rappellerai encore et souvent le fantastique rapport de la cour des Comptes l’an dernier nous apprenant que le total des subventions éolo-solaires payées depuis le début de ces filières et restant à payer jusqu’en 2040 : 121 milliards pour les seules installations commandées jusque fin 2017, et qui produisent le pactole de trois pour cent de l’électricité française. 
      .
      Alinéa vous êtes une croyante. C’est très beau. 
      .
      (1) D’où la question : « mais alors à quoi sert l’éolo-solaire ? », qu’il suffit de poser pour avoir la réponse. 
      Reconnaissons quand même qu’il permet de réduire un peu la production de CO² pendant que le vent et le soleil sont bons. Cela n’intéresse donc pas la France. 


    • samy Levrai samy Levrai 20 avril 20:05

      @alinea
      qu’est ce que j’ai pu louper ? Je t’ai dit que EDF etait peut etre la société la plus solide et la mieux gérée dans ce domaine dans le monde entier, puis l’UE est arrivée... avec toutes ses aberrations qui ont sapé petit à petit tous nos services publics, tout cassé puis tout privatisé 
      Tu es plus a gauche mais tu ne veux pas quitter l’UE , l’euro...  ? tu es plus a gauche et tu accompagnes les privatisations de services publics ? 
      Etre à la gauche du parti unique euro fasciste , ne se positionne seulement qu’a la gauche du service de l’oligarchie, c’est à dire très très à droite sur mon échiquier.


    • Xenozoid Xenozoid 20 avril 20:08

      @Julien

       mais alors à quoi sert l’éolo-solaire 

      Cela n’intéresse donc pas la France.
       

      retourne a ta tondeuse ?


    • Julien S 20 avril 20:10

      @Julien S*.
      .
      Lire à la fin du second paragraphe : « ..........mais en aucun cas 100 GW de puissance éolo-solaire seule, ni même 500 »


    • alinea alinea 20 avril 20:44

      @samy Levrai
      On va pas causer, en ce qui concerne EDF, c’est le nucléaire !
      L’UE est arrivée chevauchant Anne Lauvergeon...


    • alinea alinea 20 avril 20:50

      @Julien S
      Je m’en fous ! le nucléaire représente à peine trois pour cent de l’énergie électrique mondiale et à elle seule elle peut saccager des pays entiers ! elle coûte un bras alors qu’on ne sait pas quoi faire des déchets ce qui, jusqu’à aujourd’hui n’a jamais embarrassé les mégascientifiques pronuc à donf ! On ne sait pas démanteler les centrales, le nuc est subventionné au delà de l’imaginaire ! Je préfère qu’on le fasse pour des sources d’énergies renouvelables, non polluantes et non dangereuses
      Alors, comme vous n’envisagez même pas d’interdire la gabegie que le nuc induit, faire les économies minimum, je vous prends pour un esprit étroit, et très content de lui comme tous les esprits étroits.


    • Julien S 20 avril 21:32

      @alinea
      .
      Je m’en fous !
      .
      Eh bien, eh bien ! Un gros coup de cafard ? Et vous vous foutez de quoi ? Que l’éolo-solaire ne marche pas sans avoir avec lui une production constante, soit thermique soit nucléaire ? 
      .
      Votre commentaire est rempli d’erreurs. Le nuc fait 10% e l’électricité mondiale, pas 3. Ce qui saccage tous les pays en même temps, c’est pas le nuc, c’est le CO². Vos comptes sont aussi fantastiques que ceux d’Hoffmann. 
      .
      Heureux ceux qui croient sans avoir vu ! 


    • Attilax Attilax 21 avril 21:47

      @samy Levrai

      Je crois que vous ne parlez pas de la même chose. Je vais vous mettre d’accord : quand EDF rapporte de l’argent, on le privatise, quand il en coûte, on nationalise. Privatiser les profits et mutualiser les pertes, voilà (je crois) ce dont parle Alinea.


    • samy Levrai samy Levrai 21 avril 21:51

      @Attilax
      La vente des branches qui rapportent pour ne laisser que ce qui coûtent...


    • Attilax Attilax 21 avril 22:03

      @Attilax

      ça et bien sûr la bombe à retardement que représentent 54 réacteurs sur le territoire national. On ne sait pour l’instant pas démanteler une centrale, donc question : on va en faire quoi ? Les recouvrir d’argile et les surveiller pendant 500.000 ans ? Et je parle pas des saloperies qu’on stocke dans nos sous-sols, les pires déchets radioactifs de la planètes... Un petit séÏsme un peu balaise et bonjour le chaos.


    • Julien S 21 avril 22:37

      @Attilax
      .
      Vous ne craignez pas une explosion nucléaire dans les sous-sols de Bure ? 
      Ou bien une multiplication de la radioactivité si elle rencontre un milieu favorable à sa croissance spontanée ? 


    • samy Levrai samy Levrai 22 avril 12:10

      @Attilax
      L’alternative étant des matières fossiles, polluantes , devenant rares et chères, il devient urgent de se pencher sur la fission, la fusion nucléaire, le retraitement , accélérer les recherches plutôt que de les arrêter. 


    • Attilax Attilax 22 avril 22:04

      @samy Levrai

      Non, la vraie solution, c’est la décroissance. Il faut moins et mieux consommer, la technologie ne nous sauvera pas puisqu’elle exige toujours plus d’énergie, ça ne vous aura pas échappé. Plus on produira d’énergie et plus on en consommera, c’est inévitable puisqu’on n’est pas foutu de se contenter de ce qu’on a. Créer une magnifique centrale à fusion ne fera donc qu’accélerer le processus mortifère dans lequel on se trouve en nous donnant toujours plus de moyens et de pouvoirs. Un système qui produit à l’infini dans un ensemble fini, ça s’appelle un cancer. De plus, ce n’est pas évident du tout qu’ils parviennent à finaliser le projet ITER, c’est pour l’instant une expérimentation théorique, et on est encore très loin d’un embryon de résultat concluant.
      Les ingénieurs d’EDF juraient dans les années 60 qu’ils finiraient par trouver une solution aux déchets. Ça fait 60 ans, et ils n’ont pas trouvé. Nous sommes donc face à un problème majeur, et vous n’avez pas répondu à ma question : que va-t-on faire de tous ces sites hautement radioactifs pour des centaines de milliers d’années, maintenant que nombre de nos centrales sont vieillissantes et proches du point de rupture ? Votre réponse c’est « en construire d’autres » ? Pas d’accord du tout avec vous sur ce point.


    • Attilax Attilax 22 avril 22:06

      @samy Levrai

      Cela dit, je ne suis pas contre la technologie en soi, mais je crois qu’aujourd’hui, il faut privilégier le low-tech, lent sans doute, mais solide, fiable et peu gourmand. Viser le long terme, pour une fois... Mais rassurez-vous, ce n’est pas du tout ce qui est prévu smiley


  • Clocel Clocel 20 avril 13:30

    SNCF... Ils sont en train de refaire le réseau secondaire à marche forcée, avec votre pognon, (celui de vos enfants plutôt), l’État rhabille la mariée, il la rend bien bandante pour ses noces barbares.

    Question : Combien de temps faudra-t-il aux veaux pour comprendre que Disney et ses potes vient de faire une OPA sur Notre-Dame ???

    Le chrono est lancé !


  • GerFran 20 avril 19:45

    SNCF : L’ouverture à la concurrence des TER dans le Grand Est inquiète.

    https://www.20minutes.fr/strasbourg/2484547-20190329-sncf-ouverture-concurrence-ter-grand-inquiete

     le 29 mars 2019.


    SNCF : l’État va ouvrir à la concurrence les lignes Nantes-Lyon et Nantes-Bordeaux.

    https://www.lepoint.fr/economie/sncf-l-etat-va-ouvrir-a-la-concurrence-les-lignes-nantes-lyon-et-nantes-bordeaux-09-01-2019-2284611_28.php

    le 09 janvier 2019.


  • GerFran 20 avril 19:47

    Privatisation  : le train anglais fait marche-arrière.

    https://www.franceinter.fr/monde/privatisation-le-train-anglais-fait-marche-arriere

    France Inter, le 24 juin 2018.

     

    Alors que la législation européenne oblige la France à ouvrir à la concurrence son réseau de chemins de fer au plus tard en décembre 2019, les Britanniques font un pas dans l’autre sens. Le rail anglais a été privatisé en 1994. Mais devant les difficultés rencontrées, un premier contrat avec une entreprise privée prend fin plus tôt que prévu.


    • Spartacus Spartacus 21 avril 18:09

      @GerFran
      Logique.
      Le cahier des charges fixé par l’état état débile et impossible a effectuer.
      Les chemins de fer Anglais sont bien plus sur privés que la SNCF Française et bien plus à l’heure pour beaucoup moins cher car pas subventionné ni de 1 million de privilégiés  qui voyagent gratos


  • nono le simplet nono le simplet 21 avril 02:39

    privatiser EDF ??????

    c’est exactement le contraire qui se prépare ... une RENATIONALISATION !

    en vendant les filières rentables comme Enedis, RTE ou les EnR

    EDF est au bord de la faillite, faillite évitée pour Areva/Orano en la faisant entrer dans le giron d’EDF 

    EDF a une dette abyssale de 38 milliards €, perd de plus en plus de clients en vente d’électricité ... je ne parle même pas des 60-80 milliards à trouver très vite pour renouveler/démanteler le parc nucléaire ... de plus elle est empêtrée dans les retards sans fin de Flamanville, empêtrée dans les financements du « chantier » d’Hinckley Point au Royaume Uni ... les anglais commencent à trouver la note salée ... 106 € le MWh pendant 60 ans soit le double du prix du marché ...

    côté bourse c’est bien la perspective de renationalisation qui a provoqué un léger rebond ces derniers jours de 12.2 € à 12.8 € ... ( 85.50 € en nov 2007 et 32 € en 2011 avant Fukushima)

    non, non, EDF est en soins intensifs pour éviter de passer en soins palliatifs ... on vend ce qui rentable pour éviter la faillite ... pas sûr que ça suffise ...


    • Julien S 21 avril 08:39

      @nono le simplet
      .
      A l’état la dette d’EDF renationalisé, et aux particuliers par la CSPE la charge de la prévention de toute dette des EnR. 


    • nono le simplet nono le simplet 21 avril 09:29

      @Julien S
      la charge de la prévention de toute dette des EnR. 

      encore une fois tu mélanges un peu tout

      il n’y a pas de dette des EnR, seulement des contrats signés avec des prix de rachats très élevés sur 40 ans ... ce qui a permis à l’État de lancer un programme EnR (modeste) aux frais du consommateur et au bénéfice du producteur ...EDF avait tablé et parié sur une augmentation du prix moyen de production du MWh aux alentours de 100 €, ce qui est logique en jugeant les coûts du nucléaire pour l’avenir ... sauf qu’ils n’avaient pas vu venir la baisse monumentale du prix de l’éolien et plus modérée du PV ... et l’Etat « citoyens-consommateurs » ne veut plus faire les mêmes cadeaux de prix à EDF-Etat" constructeur d’éoliennes qui se lance tardivement dans l’éolien ...
      le prix devenu exorbitant pour le consommateur des contrats EnR anciens et le prix exorbitant à venir du nucléaire français vient de cette erreur d’analyse faite par EDF-Etat ... et c’est le citoyen-consommateur qui va payer la facture de l’ensemble de l’œuvre ... sauf que ceux qui quittent EDF ne paieront bientôt plus la CSPE que partiellement et seuls les clients EDF le feront ... EDF va se trouver bien seule et l’Etat ne pourra pas grand chose ... sinon faire payer les contribuables et les consommateurs ...


    • Julien S 21 avril 11:26

      @nono le simplet
      .
      Il n’y a pas de dette des EnR
      .
      Evidemment puisque j’avais écrit : « la prévention de toute dette des EnR ». Il n’est donc pas utile de me répéter pour laisser penser que j’ai dit ce que je n’ai pas dit. 
      .
      Les EnR n’ont pas de dette que je connaisse, et si l’état ne sortait pas en leur faveur les sommes étourdissantes dont j’ai parlé, elles n’auraient pas de dette non plus : ce qui n’existe pas n’a pas de dette. 
      .
      Ainsi, pour éviter de gros surcoûts nucléaires à venir, on choisit ceux des EnR qui apparaîtront dans leur netteté lorsque leur proportion dans le production sera telle qu’on ne pourra plus passer à côté de la question du stockage. Il est à craindre que les STEP n’y suffisent pas. 
      C’est un choix ! 
      Pour le moment on préfère souligner l’anecdote : « le kWh au pied de l’éolienne quand elle veut bien en donner a baissé de façon très intéressante ! »
      .
      C’est une façon de faire de l’antinucléarisme, que de tabler sur un prix futur élevé pour se débarrasser d’un système qui produit gros et constamment, au profit d’une aventure intermittente qu’on décide de croire meilleur marché. En brandissant des dollars plus qu’hypothétiques il devient inutile de brandir les fantasmes sur la radioactivité des auteurs traditionnels d’Agora. 
      .
      Mettons EDF sur la paille pour que le nucléaire disparaisse mécaniquement sans même plus se poser la question de son intérêt propre comparé à celui des EnR. C’est astucieux. 
      Toutefois comme l’état corrompu jusqu’aux os par les nucléocrates ne l’entend pas de cette oreille, il songe à renationaliser le 1/6 d’EDF qu’il avait privatisé.


    • nono le simplet nono le simplet 21 avril 15:38

      @Julien S
      C’est une façon de faire de l’antinucléarisme, que de tabler sur un prix futur élevé

      Eh oui EDF a fait de l’antinucléarisme smiley
      tu parles comme si EDF n’était pas responsable de ce qui lui arrive ... ah bé non, c’est la faute aux écolos qui brandissent le mythe de Fukushima, à l’ASN qui leur met des bâtons dans les trous, aux investisseurs qui ne comprennent rien à ce bijou lucratif, aux politiques qui n’ont rien compris non plus, aux éoliennes qui ne produisent que du vent ... mais en aucun cas ce peut être la faute d’EDF qui avait raison contre tout le monde et qui finira par avoir raison contre le monde entier ... la théorie du complot ... il ne reste que ça ...


    • nono le simplet nono le simplet 21 avril 15:42

      @nono le simplet
      même Castaner PDG d’EDF ne pourrait rien faire ... c’est dire ...


    • Julien S 21 avril 16:36

      @nono le simplet
      .
      Je constate que lorsque la radioactivité ne terrorise pas suffisamment on lui substitue un épouvantail financier. smiley
      Et ceci en prenant le citoyen pour un imbécile au vu du coût des systèmes de production verts. smiley
      Et ce n’est rien encore puisqu’on y ajoute l’hypocrisie en faisant comme si le prix actuel du courant au pied de l’éolienne était représentatif du prix futur dans un système tout EnR avec stockage. smiley
      Le cas particulier du Danemark avec son stockage naturel suffisant (en Norvège), ses torrents de CO² électrogènes et ses factures record d’Europe serait intéressant à extrapoler à un pays ayant (ou disposant de) peu de ressources montagneuses.  smiley
      Je propose la transposition de votre raisonnement à cet autre ennemie de l’écologie qu’est la bagnole. Faisons-lui payer son « vrai prix » afin de rendre le train attrayant pour le déplacement en famille ! smiley
      Vous êtes et serez le bénéficiaire quasiment unique de mes smiley


    • foufouille foufouille 21 avril 16:59

      @nono le simplet
      c’est certain vu le prix de l’électricité verte dans les pays verts, surtout les jours sans soleil et sans vents.


    • nono le simplet nono le simplet 21 avril 17:21

      @Julien S
      en abusant du bonhomme qui rigole on voit bien qu’il est jaune ton rire ... pour le reste tu racontes n’importe quoi ... ces salauds de danois qui torpillent EDF avec les barrages norvégiens ... lol


    • Julien S 21 avril 17:52

      @nono le simplet
      .
      Je créé le « point nono » destiné à récompenser (deux fois aujourd’hui) le fait de mettre sous la plume d’autrui ce qu’on a envie qu’il ait dit. smiley
      En plus vous feignez de croire que je ponctue chaque phrase par un smiley pour une autre raison que vous rendre votre ridicule pareille smiley
      Mais si vous vous bornez à écrire « lol » en effet je cesserai. lol. 


    • nono le simplet nono le simplet 21 avril 18:23

      @Julien S
      mettre sous la plume d’autrui ce qu’on a envie qu’il ait dit


      rien compris ... tu simules ? je m’en doutais remarque smiley
      comment peut on être sérieux quand on raconte des bêtises pareilles ?
      et tu dessines des petits bonhommes jaunes non parce que tu es énervé mais pour me rendre l’appareil dans un élan de réciprocité et de dignité ... la douleur t’égare ... une petite camomille, et au lit ...
      bon, alors les danois y font quoi à part tricher avec les norvégiens pour déstabiliser le nucléaire français ?


    • nono le simplet nono le simplet 21 avril 18:27

      @foufouille
      c’est certain vu le prix de l’électricité verte dans les pays verts

      ah ! vla foufouille qui lit les chiffres de 2014 pour expliquer la vie en 2019 ... comme disait Chirac « 5 ans, putain, 5 ans »  smiley


    • foufouille foufouille 21 avril 18:41

      @nono le simplet
      non, j’ai les prix allemand de 2019 .......


    • Julien S 21 avril 18:47

      @nono le simplet
      .
      les Danois font quoi à part tricher avec les Norvégiens pour déstabiliser le nucléaire français ? 
      .
      lol.
      .
      Les Danois grâce aux STEP norvégiennes abondantes, et parce qu’ils ne sont pas très nombreux, peuvent se permettre d’avoir une belle moitié EnR dans leur production électrique sans avoir à inventer un système de stockage abracadabrant. 
      .
      Ceci n’est pas extensible au monde entier, mais restreint à des circonstances locales à échelle limitée. 
      .
      Vous l’aviez parfaitement compris. 
      Je conseille donc à chacun de ne lire nono qu’en gardant à l’esprit qu’il est capable de caricaturer n’importe quoi pour se foutre du contradicteur.
      .
      lol


    • nono le simplet nono le simplet 22 avril 02:08

      @Julien S
      Je conseille donc à chacun de ne lire nono qu’en gardant à l’esprit qu’il est capable de caricaturer n’importe quoi pour se foutre du contradicteur.

      glups lol ... tu t’imagines que quelqu’un d’autre que moi lit ton com ? et même si deux ou trois l’ont vu passer dans les derniers commentaires, ils s’en foutent comme de l’an 40 ou pire ont vaguement souri ... t’es un peu mytho quand même ...


    • nono le simplet nono le simplet 22 avril 02:10

      @foufouille
      non, j’ai les prix allemand de 2019

      t’as pas ceux de 2020 ? je serais curieux de les connaître ... smiley


    • nono le simplet nono le simplet 22 avril 02:30

      @nono le simplet
      ah si, y a foufouille qui nous lit ... mais est ce que ça compte ?


    • Julien S 22 avril 07:43

      @nono le simplet
      .
      Parce que vous pensez qu’on ignore que vous êtes un robot ? 
      Je peux moi aussi balancer toutes les hypothèses. 


    • foufouille foufouille 22 avril 07:47

      @nono le simplet
      c’est juste deux fois plus cher que chez nous et les allemands se chauffe au gaz ou au fioul. le danemark est le plus cher ........
      les écolos sont tous pétés de thune ou se chauffe au bois.


    • nono le simplet nono le simplet 22 avril 08:23

      @foufouille
      c’est juste deux fois plus cher que chez nous

      sauf que c’est faux ...
      2018
      Allemagne 44.5 € MWh
      France 50.2 € MWh
      évidemment on parle de prix de production (source wiki électricité en Europe)


    • nono le simplet nono le simplet 22 avril 08:24

      @Positronique
      toi tu comptes pas, tu lis pour rigoler smiley


    • foufouille foufouille 22 avril 09:03

      @nono le simplet
      précision : pour les particuliers vu que le cours de la bourse, on s’en fout.
      il faut aussi voir combien coûte le gaz, fioul, etc qui remplace le vent .....


    • Julien S 22 avril 09:20

      @nono le simplet
      .
      Sauf que c’est faux...
      .
      Excusez foufouille ; il est un peu sommaire et ne regarde que sa facture. 
      Il oublie ceux qui font la richesse de sa nation, sa compétitivité qui ensuite ruisselle sur lui : les industriels exportateurs, pour qui les pays à 30 centimes le kWh des particuliers ne sont pas assez fous pour faire le même prix. J’ai relevé quelque part (cherchez !) au Danemark 31 centimes et 9 centimes, respectivement. Le Danois subventionne ainsi non seulement ses éoliennes mais aussi ses exportations. En France le rapport des prix particuliers/industriels est plus proche de 1,5 que de 3,5. 
      .
      Puisque j’ai pris l’habitude de voir que vous vous êtes enclin à déformer n’importe quoi ou bien à oublier ce qu’il faut pour votre cause, vous pensez bien que vous voir balancer des chiffres franco-allemands sans commentaire me paraîtra bien flou sinon incertain. 
      .
      Prenons des exemples d’interrogations légitimes spécifiques à l’Allemagne : 
      Il est possible qu’avec du charbon et du lignite sur son territoire on puisse gorger à pas cher les centrales à CO² et à kilomalades respiratoires. 
      Il possible qu’avec une énorme puissance installée éolienne dont vous nous annoncez régulièrement le bas prix du courant au pied de l’appareil, on puisse moyenner de manière artificielle le prix de revient du kWh avec les autres sources, au mépris du fait que lorsque selon le vent la grosse production éolienne se manifeste, le prix de revient éolien que vous dites intéressant est en réalité sans intérêt à prendre en compte (pour le pays producteur !) puisque l’Allemagne doit alors se débarrasser à prix environ nul de sa surproduction ; néanmoins la calcul de la moyenne donne toujours l’illusion de la pertinence. 
      Songez à tout cela pour nous l’expliquer mieux. 


    • Julien S 22 avril 09:39

      @nono
      .
      Un exemple avec des chiffres simples quelconques, pour éclaircir :
      Hier l’Allemagne avait un peu de vent et un peu de soleil, et son solde import-export d’électricité était nul. Son coût de revient toutes sources confondues était de 50 euros le MWh.
      Aujourd’hui le vent souffle très fort et la production allemande totale est doublée, sans qu’il en coûte plus cher. Le MWh revient à 25 euros, mais la surproduction est approximativement donnée à l’étranger. Affaire médiocre ! 
      Je ne dis pas que c’est exactement ça, mais que lorsqu’on quitte la physique pour la finance, la méfiance est de règle. 


    • nono le simplet nono le simplet 22 avril 16:22

      @Julien S & @foufouille
      vous mélangez allègrement prix de revient et prix de vente ... le prix de revient n’est pas la somme qui revient après vente mais la somme des coûts de production et qu’il y ait du vent ou pas ne change rien, que les centrales marchent ou pas ne change rien sauf que si elles ne marchent pas pour des pannes ou des travaux non prévus ça va augmenter le prix de revient ... et que l’on vende de l’électricité ou pas ne change rien non plus ...
      en clair, pour qu’EDF fasse une marge positive il faut qu’elle vende son électricité plus cher que son prix de revient ... prix de revient + marge = prix de vente ...
      dans les échanges avec les autres pays le prix de vente varie entre négatif (rare) et 400-500 € (en instantané record, de mémoire) et ça ne change rien au prix de revient et EDF, malgré son prix de vente qui est bas ( 150 € le MWh ) avait une des plus fortes marges brutes en Europe ... elle affiche des résultats d’exploitation élevés en baissant les investissements ...mais le prix de revient du nucléaire s’envole à cause des rénovations pour mise aux normes des vieilles centrales ... je ne parle même pas des EPR où on devrait dépasser les 90-100€ selon la cour des comptes ... soit la marge va encore baisser, ce qui serait dramatique pour EDF, soit le prix de vente va fortement augmenter ... et les clients vont quitter EDF ... c’est bête comme de la compta ...


    • foufouille foufouille 22 avril 16:39

      @nono le simplet
      le fait est que ce n’est pas moins cher ni en allemagne ni au danemark.
      il suffit de faire payer les consommateurs pour pouvoir vendre moins cher à l’étranger.
      ensuite c’est plus facile quand tu as beaucoup de vent et qu’il fait froid.
      dans le sud de la france, près des pyrénées, on a beaucoup de vent toute l’année. même en ville.


    • Julien S 22 avril 17:41

      @nono le simplet
      .
      Brasser de l’air pour noyer le poisson, j’ose cette métaphore hardie pour vous définir. 
      Je n’ai rien à retirer de ce que j’ai écrit. Vous faites de louables efforts pour justifier par les prix un système qui ne peut une fois en place que faire de l’électricité domestique un produit de luxe. On s’y fera : j’ai trouvé pour vers 1890 un prix pour les particuliers voisin de 65 centimes germinal, soit une fois réactualisé environ 2,5 euros, chiffre auquel je ne crois pas possible que l’écologie atteigne jamais.
      .
      Je vous laisse à vos (doux) rêves de disparition du nucléaire par jet d’éponge de son promoteur débordé par le prix attrayant des énergies nouvelles  non épaulées en douce par du gaz, s’entend. 


    • nono le simplet nono le simplet 23 avril 04:18

      @Julien S
      Brasser de l’air pour noyer le poisson, j’ose cette métaphore hardie pour vous définir. 
      bé voyons ! c’est moi qui tourne autour du pot smiley
      on parle privatisation d’EDF et de ses problèmes financiers ... et ses problèmes financiers sont liés au nucléaire et non aux EnR ... qui change de conversation ? en mélangeant, d’ailleurs, joyeusement prix de vente, prix de revient, quand y a pas de vent, quand y a du soleil ... dans une salade niçoise immangeable mais drôlement assaisonnée ...
      on peut le tourner comme on veut mais le prix du nucléaire augmente de manière drastique (même en faisant abstraction du démantèlement ou du stockage des déchets, de la fourniture en uranium ...) 
      cet argument que le kWh nucléaire est le moins cher (hors hydraulique) mille fois répété est devenu obsolète ... c’est comme ça pépère, faut t’y faire ...


    • Julien S 23 avril 07:42

      @nono le simplet.
      .
      Je me moque de savoir si les EnR sont à charge d’EDF ou de l’état, puisque ce sera moi en fin de compte le payeur. 
      Vous n’avez jamais entendu parler du stockage d’énergie pour les intermittents lorsque ceux-ci seront devenus massifs ; je n’ai jamais entendu parler de vous questions de démantèlement et autres. 


    • Julien S 23 avril 07:46

      @Julien S
      .
      « de vos questions »


    • nono le simplet nono le simplet 23 avril 08:33

      @Julien S
      Je me moque de savoir si les EnR sont à charge d’EDF ou de l’état

      c’est bien là le problème ... enfin un des problèmes de ton incompréhension ...

      pour le stockage, même EDF y a pensé ... ils ne sont pas dans le déni comme toi

      Jean-Bernard Lévy, Président-Directeur Général d’EDF, a déclaré : «  Les technologies de stockage de l’électricité sont appelées à transformer radicalement le secteur de l’énergie. Le Plan Stockage Electrique d’EDF s’appuie sur l’expertise de l’ensemble des métiers du Groupe et sur 25 années d’investissement en R&D. La nouvelle frontière que le groupe dessine est celle d’un système énergétique 100% décarboné à l’horizon 2050. De par leur ampleur, le Plan Stockage Electrique, comme le Plan Solaire, confirment la capacité d’EDF à entraîner tout un écosystème compétitif pour concrétiser notre avenir sans carbone. »


    • Julien S 23 avril 08:50

      @nono le simplet
      .
      Voilà l’EDF avec ses choix et son opiniâtreté nucléaires insensés, l’EDF qui va tomber dans un grand trou, mais l’EDF devenue crédible quand elle annonce des merveilles dans le renouvelable. 
      Je mettrais volontiers trois rangées du smiley numéro 2. 
      Votre cas n’est pas sans intérêt. 


    • foufouille foufouille 23 avril 08:59

      @nono le simplet
      en allemagne, ce sont bien les consommateurs qui payent la différence de prix par des taxes.
      https://fr.irefeurope.org/Publications/Les-chiffres-cles/Le-kwh-est-deux-fois-plus-cher-en-Allemagne-qu-en-France


    • nono le simplet nono le simplet 23 avril 09:19

      @Julien S
      mais l’EDF devenue crédible quand elle annonce des merveilles dans le renouvelable.

      errare humanum est, persevare diabolicum

      EDF n’est pas devenue « crédible » mais est réaliste, et depuis pas mal de temps ... mais on lui a refilé le bébé Orano avec l’eau du bain... EDF n’était ni favorable au MOX ni aux EPR à l’origine et c’est Areva qui s’est entêtée dans cette direction ...
      elle a perdu le monopole de vente en France et si en plus on lui pique le renouvelable et le réseau pour le vendre au privé ... EDF est condamnée à la fuite en avant ... il ne faut pas lui mettre tout sur le dos, les politiques, les affairistes y sont aussi pour beaucoup ...


    • Julien S 23 avril 09:44

      @nono le simplet
      .
      Je vous explique que les problèmes du nucléaire seront résolus le jour où les promesses de stockage seront tenues. Je respecte votre foi, respectez la mienne !


    • Julien S 23 avril 09:56

      @nono le simplet
      .
      Et sans emploi du MOX, elle devient quoi la filière nucléaire ? Elle meurt de sa belle mort avec l’épuisement de l’uranium naturel ? L’uranium marin débouchera probablement, mais en en attendant la certitude, la réutilisation du plutonium va de soi. 


    • nono le simplet nono le simplet 23 avril 10:46

      @Julien S
      Et sans emploi du MOX, elle devient quoi la filière nucléaire ?
      c’était le pari d’Areva qui a fabriqué du MOX à grands frais avec les déchets ... EDF avait jugé le pari non rentable à l’époque ... on voit bien où ça mène ...


    • nono le simplet nono le simplet 23 avril 10:52

      @Julien S
      Je respecte votre foi, respectez la mienne !
      je n’ai aucune foi ... les faits, seulement les faits ...

      Je vous explique que les problèmes du nucléaire seront résolus le jour où les promesses de stockage seront tenues

      les problèmes du nuclèaire trouveront une esquisse de résolution le jour où on arrêtera de construire des centrales ... une esquisse seulement ...


    • nono le simplet nono le simplet 23 avril 10:55

      @nono le simplet
      je rajoute que l’utilisation du plutonium dans le MOX crée des déchets encore plus complexes et compliqués à traiter ... toujours la fuite en avant ...


    • nono le simplet nono le simplet 23 avril 10:58

      @foufouille
      en allemagne, ce sont bien les consommateurs qui payent la différence de prix par des taxes.
      les allemands paient des taxes importantes, à la fois pour les inciter à économiser l’électricité et pour aider la transition énergétique
      en France on paie des taxes pour ... pourquoi au fait ?


    • Julien S 23 avril 12:15

      @nono le simplet
      .
      fabriqué du MOX à grands frais avec les déchets...
      .
      Voyez, mesdames et messieurs, le langage de MM. les nucléophobes. 
      .
      fabriqué du MOX à grands frais
      .
      D’une part nulle sorte de centrale électrique fonctionnant à la chaleur n’a dans ses coûts une part plus petite pour le combustible que le nucléaire.
      D’autre part le plutonium ainsi recyclé est évidemment beaucoup plus rentable transformé en électricité que stocké à ne rien faire. Donc la belle image de « grands frais » n’a pas de sens. C’est de la polémique vide. 
      .
      fabriqué du MOX......... avec les déchets
      .
      Eh oui, le nucléaire en est tombé à faire les poubelles pour remplir ses réacteurs. Quelle triste industrie. 
      Dans un barreau d’uranium enrichi défourné après quelques années dans un réacteur, ou trouve :
       de l’uranium 238 principalement, comme au premier jour, simplement un peu moins. 
       de l’uranium 235 pas encore fissionné, mais quand il n’y en a plus assez et qu’il y a trop de produits de fission dont plusieurs inhibent le fonctionnement, la fission mollit. 
       du plutonium, un mélange d’isotopes (impropre au militaire)
       un peu d’autres transuraniens
       des produits de fission divers
      Ont le statut de déchet les substances non valorisables, c’est-à-dire le plus gros des quatrième et surtout cinquième catégories. 
      .
      Le plutonium n’est pas plus un déchet que l’uranium 235.


    • Julien S 23 avril 12:18

      @nono le simplet
      .
      je rajoute...
      .
      Rajoutez, rajoutez, ce n’est pas grave puisqu’on a CIGEO. Là, on dirait un argument de Matlemat. 


    • foufouille foufouille 23 avril 12:23

      @nono le simplet
      tu prends ta facture d’électricité et tu la multiplie par deux en ajoutant ton chauffage pas à bois = un locataire ne pourras plus se chauffer avec ton écologie pour bobo.


    • Julien S 23 avril 12:28

      @nono le simplet
      .
      les Allemands paient des taxes importantes, à la fois pour les inciter à économiser l’électricité et pour aider la transition énergétique.
      .
      Personne ne vous dira le contraire. 
      Notez que ces deux motifs n’en font qu’un : il faut économiser l’électricité parce le résultat de la transition énergétique est une grande parcimonie de production d’électricité. 
      Si bien que les Allemands paient des taxes importantes pour être demain plus mal lotis qu’hier. C’est une philosophie.


    • Julien S 23 avril 12:30

      @foufouille
      .
      Un locataire ne pourra plus se chauffer
      .
      Si, parce qu’il économisera le budget du véhicule futur qu’il ne pourra plus s’offrir. 


    • nono le simplet nono le simplet 23 avril 13:34

      @mario et pipo
      Un locataire ne pourra plus se chauffer
      les maisons à énergie négative n’ont pas de combustible à payer pour se chauffer ...


    • foufouille foufouille 23 avril 13:51

      @nono le simplet
      sauf que ce genre de logement est hors de prix, c’est pour ça que les allemands se chauffent au gaz ou au fioul .........


    • foufouille foufouille 23 avril 14:04

      @nono le simplet
      tu ne serais pas le frère de sampiero avec son plat à 17€ en 2000 ?


    • nono le simplet nono le simplet 23 avril 15:37

      @foufouille
      c’est pour ça que les allemands se chauffent au gaz ou au fioul

      ouais, et ils boivent de la bière et mangent des saucisses et roulent en Mercedes ou en BM ...


  • Ruut Ruut 21 avril 05:50

    Bon c’est qui les députés minoritaires dans les votes qui ont votés contre les privatisations ?

    Tous les autres, abstentions inclus sont des voleurs.


  • gerard JOURDAIN 21 avril 16:53

    privatisons tout.

    non pas que c’est bien ou mal.

    mais pour la France , c’est indispensable ;

    la gestion par le politique est une galère sans nom.


  • zygzornifle zygzornifle 21 avril 17:28

    Les tarifs vont ruisseler sur la clientèle ....


  • zygzornifle zygzornifle 23 avril 08:55

    Il faut privatiser l’Élysée afin d’avoir du personnel compétant commissionné sur ses succès ....


Réagir