jeudi 13 février - par Croa

Macron ne cédera pas, Il doit dégager !

Le texte qui suit m'a été suggéré par des amis Gilets Jaunes. Ça fait plus d'un an que ces gens se battent pour sortir de l'inacceptable sort fait aux citoyens français et pour que soit accordé un minimum de démocratie. Les revendications portées étaient assez disparates mais l'ensemble s'est pratiquement fusionné en une principale : Le Référendum d'Initiative Citoyenne (RIC). Le pouvoir en place représenté par Monsieur Emmanuel Macron n'a répondu que par la violence de sa police et de ses juges à ces légitimes revendications. Ce texte pose le bilan de l'autorité d'un seul homme, Emmanuel Macron, et de ce qui reste à en attendre.

Bilan d'une année vaine

Macron ne cédera rien parce qu’il n’est pas là pour régner. Il n’est même pas là pour être réélu et encore moins pour faire une carrière politique. Il se fout de tout ça, et donc il se fout de ce qu’on pense ou dit de lui, de sa cote de popularité, de son avenir politique, il se fout de tout ça. Macron est un condottiere mandaté par des commanditaires pour détricoter et privatiser tout ce qui est collectif et solidaire en France. Et sa récompense ne sera pas d’être réélu ou de prendre place dans le paysage politique français, sa récompense sera d’aller siéger dans tous les conseils d’administration des sociétés Macron, culot ou cynisme ?qu’il aura privatisées pour ses commanditaires. Ce n’est rien d’autre qu’un homme de main au profil idéal de froid larbin narcissique, le psychopathe qui tombait bien pour ses exigeants commanditaires. Car Macron obéit à des ordres et a agi en deux temps : en pourrissant l’État français de l’intérieur sous un Hollande complètement manipulé, et en prenant ensuite prétexte de ce pourrissement pour mener à bien son pillage en règle de l’état. Voilà pourquoi il se moque de tous ces scandales à répétition le concernant et concernant son gouvernement. Voilà pourquoi nous avons un gouvernement de combat composé sans vergogne à moitié de millionnaires, voilà pourquoi il garde un Président de l’Assemblée mis en examen, pourquoi sa ministresse de la justice peut dire en rigolant qu’elle a juste oublié de déclarer trois appartements au fisc. Voilà pourquoi il met sans honte un voyou à la tête de la police et autorise à cette police des comportements de scélérats. Voilà surtout pourquoi il ne cède et ne cédera devant aucune grève. Parce qu’il s’en fout. Il se fout de vous, il se fout du pays, il se fout de la misère et de la pauvreté, il se fout des éborgnés et des amputés par sa police. Il s’en fout qu'on laisse crever des gens aux Urgences de l'hôpital par manque de personnel. Il s'en fout que les procès soient bâclés. Il s'en fout des services publics. Il détricotera tout jusqu’au bout sans écouter personne, sans état d’âme, et ne pense qu’à la fortune personnelle que chaque action contre le bien public lui garantit. Et il partira en laissant un pays épuisé et exsangue, trop sonné pour se défendre contre le plus violent des systèmes de finance ultralibérale qu’on puisse imaginer. Il laissera tomber tout le monde. Le pays comme ceux qu’il aura manipulés pour en faire ses pires factotums et qui, seuls, devront affronter la vengeance populaire.

Voilà pourquoi il ne cède et ne cédera pas, et voilà pourquoi la seule façon de le faire céder, ou plutôt partir vu qu'il ne cédera pas, est de nous montrer plus obstinés, plus jusqu’au-boutistes et plus tenaces que lui. Exigeons des référendums et tout de suite un sur la question des retraites ! Mais pouvons-nous espérer encore quelque chose du terrain politique ? Le seul mouvement qui l’ait ébranlé, c’est celui des Gilets Jaunes, parce qu’il l’a désarçonné là, politiquement et sur le terrain, où il ne s’y attendait pas. En un an, il a neutralisé ce danger pour lui en le ramenant dans les mains de ceux qui défilent dans les clous, dans des couloirs et dans des nasses où ils acceptent pratiquement de se faire tabasser. Il faut sortir des clous. Disperser le mouvement, redéfinir les manifestations. Sortir des clous et des nasses. Il faut qu’enfin se bougent ceux pour qui nous nous battons vraiment, les jeunes, étudiants et lycéens. Il faut reprendre les ronds-points, les ponts, les péages, etc., éclater les défilés dans les villes et dans le pays. Le forcer à disperser et affaiblir ses milices. C’est une question de survie du pays en tant que nation. Il a déjà entrepris la privatisation des hôpitaux, de la SNCF, des gares, des aéroports, des barrages, de la Sécu. Il s’attaque à celle des routes, de la police, des universités, de la culture, de la justice. Cet homme ne veut plus d’état français, sinon pour disposer d'une armée et d'une police, et nous savons tous qu’un tel régime s’appelle une dictature.

Merci (!) à Jean D. pour le texte de base. 

 



80 réactions


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 13 février 09:10

    « Cet homme ne veut plus d’état français, sinon pour disposer d’une armée et d’une police, et nous savons tous qu’un tel régime s’appelle une dictature.  »

    primo, même la police et l’armée peuvent être privatisées

    deuzio, une dictature s’appuie souvent sur un état fort et, pour ce projet libertarien, il vaudrait mieux parler d’« oligarchie » ou de « tyranie » au sens antique du terme

    troisio, Macron est à la classe dominant frnaçaise ce que les têtes de l’hydre son à la bête : si on en coupe une, il en repousse au moins une autre. C’est à la bête qu’il faut s’en prendre


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 13 février 09:20

      @Séraphin Lampion

      dit autrement : supprimer les symptômes peut soulager momentanément mais, si le remède n’est pas pire que le mal (ce qui arrive, la preuve), les mêmes causes produiront les mêmes effets (ou pires) et, pour éradiquer l’origine du mal, il faut en supprimer les causes, pas les effets.


    • Fergus Fergus 13 février 10:59

      Bonjour, Séraphin Lampion

      « C’est à la bête qu’il faut s’en prendre »

      En effet ! Mais comment  ? Où est la grande mobilisation populaire sans laquelle ce nécessaire projet d’assainissement de la société ne se produira pas ?

      Même dans les bistrots, on parle plus de football ou des faits divers de l’actualité que de la réforme des retraites. Tout juste cette dernière est-elle un peu évoquée sur les marchés avec les militants qui tractent, et encore de manière furtive.

      Bref, comment mobiliser dans un contexte où tous les partis politiques d’opposition et leurs leaders  à un degré moindre pour le RN sont rejetés (cf. sondage Elabe) ? J’avoue ne pas être très optimiste.


    • Croa Croa 13 février 11:32

      À Séraphin Lampion,
      Peu importe que la police et/ou l’armée soit privée si c’est l’état qui donne encore les ordres ce qui est obligatoirement le cas. (Par le biais d’un marché public on peut confier au privé une fonction d’état.)
      Tu as raison à propos de dictature. Un manque de rigueur peut parfois être utile pour être mieux comprit. Là « dictature » est à comprendre au sens large car c’est ainsi que les gens le comprennent. J’aurais certainement dû mettre des guillemets car, au temps pour moi, le régime n’est pas vraiment dictatorial mais totalitaire en fait, ce qui est encore pire puisque, comme tu le fais remarquer, il ne repose pas sur une seule tête.


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 13 février 12:23

      @Croa

      l’état, c’est ce qui est public, par opposition au privé
      (même le système féodal intégrait la notion d’état, personnifié par le roi qui concédait des droits banaux).
      les libertariens veulent réduire la structure sociale à celle d’une société anonyme, avec une hiérarchie, comme dans une entreprise
      et les PDG seront les héritiers des porteurs de parts majoritaires
      m^me plus besoin d’impôts directs avec le prélèvement à la source qui sera transféré à une autre ligne budgétaire de l’entreprise, ni d’impôts indirects : la TVA sera u=incluse dans le prix de vente et servira aux entreprises privées qui passeront entre elles des accords pour financer ensemble leur sécurité en rétribuant miliciens et mercenaires


    • Furax Furax 13 février 12:32

      @Séraphin Lampion
      « tel régime s’appelle une dictature »
      Il faut le nommer comme tel, à chaque occasion !
      Ne plus parler de police française ou d’armée française mais de police ou d’armée du régime.


    • Attila Attila 13 février 12:43

      @Furax
      Sauf que les électeurs ont toujours la possibilité de voter pour des dirigeants politiques plus conformes à leurs intérêts et celui de leurs enfants. S’ils ne le font pas, c’est de la responsabilité des électeurs qui se laissent dicter leurs choix électoraux.
      Quand nous n’auront même plus cette possibilité, nous seront réellement en dictature.

      .


    • Attila Attila 13 février 12:50

      @Croa
      «  Peu importe que la police et/ou l’armée soit privée si c’est l’état qui donne encore les ordres  »
      Nous sommes sous un régime néolibéral. Par la corruption massive, l’État est au service d’une minorité d’intérêts privés : les lois votées et les ordres donnés servent les intérêts de cette minorité privée au lieu de l’intérêt général.

      .


    • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 13 février 12:53

      @Attila

       smiley


    • Ouam Ouam 13 février 15:04

      @Croa
      Analyse lucide dont je partage l’ensemble des points.
      Une question reste tout de meme, le pouvoir donne la mégalomanie,
      il faut etre un grand malade pour vouloir acceder à ces postes.
      Ce qui engendre la seule question que je peut me poser encore.
      La mégalomanie furieuse prendra t’elle le pouvoir sur celui du fric ?

      Se représentera t’il ou partira t’il dans le pantouflage ?


    • Patrick Samba Patrick Samba 13 février 15:07

      @Séraphin Lampion
      "troisio, Macron est à la classe dominante française ce que les têtes de l’hydre son à la bête : si on en coupe une, il en repousse au moins une autre. C’est à la bête qu’il faut s’en prendre « 
      Réponse typique, fergusienne, des faux-culs : quand on a une cible bien identifiée par les rebelles qu’il leur est ainsi plus aisé de viser, et qu’on sent que l’hallali politique est proche pour la cible, alors les mous, sans colonne vertébrale, détournent l’attention du bon peuple vers une autre cible beaucoup plus floue, très mal identifiable pour épuiser la force rebelle parce que bien évidemment celle-ci ne peut entrainer que chaos et désordres.
      Mais le chaos et les désordres sont le résultat de la politique néo-libérale visant la démocrature, et non la dictature ! Tandis que la résistance des gilets jaunes n’est faite que d’actions fort peu brutales mais déterminées appelant à une démocratie régénérée ! Un exemple que les jeunes de Youth for climate et d’Extension-rebellion traduisent par de simples tags dans les bureaux de Blackrock, traduits par les médias de l’oligarchie économique en »violence« , »vandalisme« , »terrorisme«  !! (oui, oui !), et autre »dévastation" !


    • Fergus Fergus 13 février 16:09

      Bonjour, Patrick Samba

      Commentaire ô combien caricatural  !!!

      Il ne s’agit pas de détourner l’attention  l’attention de qui d’ailleurs ? AgoraVox n’est pas Le Monde en termes d’audience ! —, mais d’analyser froidement la situation entre nous, utilisateurs de ce site.

      Or, oui, Macron n’est qu’un valet du néolibéralisme parmi d’autres possibles. Par conséquent, virer Macron serait bien, mais ne pas permettre que l’un de ses clones surgisse pour le relayer, ce serait mieux. C’est cela qu’à voulu exprimer Séraphin Lampion, et que j’ai approuvé !


    • Patrick Samba Patrick Samba 13 février 16:50

      @Fergus
      Je vous l’ai maintes fois dit et je le répète, vous êtes un faux-cul.
      Parce qu’Agoravox (dont vous profitez amplement, et dont on ne vous a jamais lu dénoncer les dérives récentes de censure politique, au sujet duquel vous ne vous êtes jamais interrogé de savoir si le site avait changé de propriétaire) n’est pas le Monde, il ne s’adresse à personne, ni à des militants parfois très engagés ?

      Le mieux l’ennemi du bien, voilà votre nouvelle devise votre nouvel axe de pensée. Ne changez rien Fergus, de toute façon vous en êtes incapable.


    • Croa Croa 13 février 16:50

      À Ouam
      La mégalomanie fait bon ménage avec le fric. Il est donc maladroit de vouloir les opposer.
      La réponse est dans le texte : Il va pantoufler.


    • Arogavox 13 février 17:29

      @Patrick Samba
       très bien vu ! Car il faut savoir rester cohérent lorsqu’on veut dénoncer la fausseté.
       Couper une tête de l’hydre n’empêche pas d’en viser le coeur avant que d’autres têtes n’aient le temps de repousser.

        Ceux qui ne jurent que par l’élection (principe incompatible avec le sens historique et étymologique du concept démocratique) doivent remarquer que les principes promis par la Constitution doivent être et rester crédibles s’ils veulent séduire plutôt que de contraindre. Les garde-fous tels que ceux qu’évoquent les mots « référendum » ou « destitution » ne peuvent pas rester des mots-creux-pour-faire-joli-dans-un-texte-sacré ! 
       Honte à ceux par qui arrive le scandale d’un abandon effectif et d’une relativisation extrême (jusqu’à la perte de sens) de la valeur des engagements légitimationnés.
       Or, pour que les mots officiels de « référendum » ou de « destititution » deviennent crédibles, il est nécessaire (et il est devenu indispensable  sinon gare !) que se produisent régulièrement des référendums, et que finisse par se produire effectivement, au moins une première destitution !
        


    • JL JL 13 février 17:51

      @Arogavox
      @Patrick Samba

       
       Quoi qu’il en soit, ce n’est pas en tirant dans les pattes de LFI ou de son leader, qu’on risque de couper des têtes à l’hydre.


    • Fergus Fergus 13 février 17:55

      @ Patrick Samba

      Je n’ai pas l’intention de changer, rassurez-vous. Je vous invite toutefois à tenter d’ôter vos oeillères, si c’est possible, et à tenter de vous exprimer de manière moins formatée et moins caricaturale !!!


    • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 13 février 18:05

      @Séraphin Lampion

      Et quelles sont les causes à supprimer ? comment ? ^^


    • CRICRI59 CRICRI59 13 février 19:07

      @Attila

      https://www.facebook.com/le.message.org/videos/1074197729331980/?t=4

       A visionner De Gaulle et la constitution

      Bonjour il faut simplement changer le mode de scrutin pour prendre en compte les bulletins nul, vierge et les abstentions, c’est comme cela que macron a été élu avec moins de 20% des inscrits, nous sommes dans une république bananière

       


    • Ouam Ouam 14 février 01:01

      @Croa
      Tu sais la mégalomanie est le pouvoir sonts les meilleurs amis...
      Et l’expérience, surtout dans ce domaine ne me permet pas du tout d’etre aussi affirmatif que tu à l’air de l’etre.
      Bref j’étudie toutes les stratégies sans en exclure une, c’est le meilleur moyen d’etre le moins surpris ensuite et d’avoir pu anticiper un cas de figure.
      Jene dis pas que tu a tord, mais... réfléchis y qd meme, tien le cas de la mairie de paname et les 2 lrems, ca ne t’interpelle pas ?
       
      Tu patauges ici en plein monde de machiavel, la plus grosse erreur à commettre est de l’oublier smiley


    • Ouam Ouam 14 février 01:03

      Ouppsss
      ET le pouvoir (pardon) quoique le EST le pouvoir
      mis par erreur aurai aussi pu etre juste.


    • Ruut Ruut 14 février 07:19

      @Séraphin Lampion
      C’est la société montrés par Robocop.


  • Raymond75 13 février 09:28

    Ouais, la révolution des Gilets Jaunes, incarnation du vrai peuple, doit trouver son aboutissement : démissions du président, du gouvernement, de l’assemblée nationale et du sénat ; création d’un comité de salut public, et nomination comme commissaires du peuples des deux cons avec la casquette à l’envers.

    Soyons authentiquement révolutionnaires.

    « Chérie, passe moi la bouteille »


  • Attila Attila 13 février 09:50

    Constat lucide.

    Un commentateur d’Agoravox avait écrit à peu près ceci :

    Les petits marquis poudrés qui nous gouvernent ne bougeront pas tant qu’ils se sentiront à l’abri derrière les rangées de CRS.

    .


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 13 février 10:03

      @Attila

      Quand les dragons de la  Garde Républicaine ont chargé les manifestants antiparlementaires en 1934, les émeutiers coupaient les tendons des chevaux pour faire tomber les cavaliers.

      Les blindés anti émeutes n’ont pas de tendons.


    • pemile pemile 13 février 10:08

      @Séraphin Lampion « Les blindés anti émeutes n’ont pas de tendons. »

      D’après la Loi de Murphy, tout système à un tendon, non ?


    • Attila Attila 13 février 10:21

      @Séraphin Lampion
      « Les blindés anti émeutes n’ont pas de tendons  »
      Ils ne résisteront pas aux bulletins de vote . . . si un jour la majorité des électeurs redevient sérieuse.

      .


    • oncle archibald 13 février 11:12

      @Séraphin Lampion : ça c’est grâce à Brigitte Bardot qui a manifesté pour qu’on ne mutile pas ces pauvres bêtes.


    • pemile pemile 13 février 15:13

      @Aff le loup « les blindés ont un tendeur de chenilles »

      Oui, et une vision limitée par de petites ouvertures elles aussi blindées, mais susceptibles de craindre la peinture ?


    • Croa Croa 13 février 17:18

      À pemile,
      Ce qui craint la peinture ce sont les caméras.


    • pemile pemile 13 février 17:40

      @Croa « Ce qui craint la peinture ce sont les caméras. »

      La mode actuelle contre les caméras, c’est plutôt les rayons laser, non ?


    • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 13 février 18:03

      @Aff le loup

      En écrivant la phrase en une fois, c’est bien aussi ^^


    • Arogavox 13 février 18:04

      @Attila
      D’accord pour ceci :

      "Les petits marquis poudrés qui nous gouvernent ne bougeront pas tant qu’ils se sentiront à l’abri derrière les rangées de CRS.

      « 

      (en remarquant que la détermination est manifestement plus crédilbe chez ceux qui bravent le risque de se faire crever un oeil, et qui ne comptent pas leur temps pour manifester ... que chez ceux qui, après avoir clamé ’Qu’ils viennent me chercher » se planquent derrière des « forces de l’Ordre » qu’ils méprisent ...)

       Par contre, il est plus que temps de finir par réaliser que la majorité des électeurs potentiels qui n’a pas veauté pour un pantin indéfendable est certainement et depuis longtemps bien plus sérieuse que la minorité qui compte abuser des tares d’une approche procédurière du stratagème de légitimation par bulletins de veaute (car il ne faut jamais perdre de vue que, pour les gens honnêtes, le mot ’vote’ dérive étymologiquement, consensuellement, de « voeux » ... et devrait évoquer la Volonté générale  pas le résultat d’un stratagème-piège-à-gogos !)


    • bebert 13 février 18:38

      @Attila
      Il en a été toujours ainsi cela s’appelait garde prétorienne en place de crs


    • Croa Croa 13 février 19:09

      À pemile,
      T’en sais plus que moi qui ne suis pas un activiste. Avec un laser normal (genre stylo) on aveugle mais on n’abîme pas grand chose. À priori la peinture c’est mieux.


    • pemile pemile 13 février 20:01

      @Croa « T’en sais plus que moi »

      Non, c’est par rapport à leurs usages à Hong kong, où les petits stylos laser servent à brouiller la reconnaissance facial, mais un laser plus puissant peut cramer les capteurs.

      https://www.01net.com/actualites/appareils-photo-numeriques-gare-aux-lasers-519487.html


    • Ouam Ouam 14 février 00:55

      @pemile
      En fait un coup de lazer n’impoacte pas l’ensemble du capteur mais la petite partie de celui ci qui est affecté (et/ou marquée suivant l’ev du lazer)
       
      Il faudrai faire des passes sur tous les photosites pour détruire l’ensemble du capteur ce qui soit est tres long soit neccessite un gros lazer et avec une concentration moyenne de la focalisation de celui ci.
       C’est juste qu’un reflex une fois le capteur « marqué ben pour la photo d’art ben
      ...ca fait »désordre.« ^^, c’est poubelle en grosn, par contre camera de surveillance, si une seule petite partie est »marquée" et pas le reste, ben... question efficacité ^^
       
      Le plus efficace c’est la peinture, le scotch opaque, le sac poubelle, la bombe colle expansive (l’hooreur ca a virer), la lampe led face camera dans l’obscurité ou la simple glace les jours de soleil ou la c’est l’ensemble du capteur qui est rendu aveugle, etc...

      bye.


    • Attila Attila 14 février 02:24

      @Arogavox
      La catastrophe Macron est élu, il a les clés du pouvoir. Ne sont pas sérieux ceux qui n’ont pas fait le minimum pour qu’il ne soit pas élu alors que la politique qu’il allait mener était connue, les informations à ce sujet étaient facilement disponibles.
      On a voté pour lui mais qu’est-ce qu’on a été con !

      .


    • Croa Croa 14 février 09:27

      À Attila,
      Oui tout à fait et il y avait plein d’autres mises en garde.


  • charly10 13 février 10:37

    Les Vrais gilets jaunes, ils ne sont pas montés à Paris ; les vrais GJ ils ne se sont pas laissé entraîner à bouffer du bleu par les anars et les black blocs.

    Macron doit partir, oui, il le fera à la fin de son mandat, la république à ses lois. A vous de jouer légalement.

    Couper la tête du roi, n’a rien apporté de bon au peuple, en 1893 si ce n’est une période de terreur et de bordel qui a engendré un empire..


    • charly10 13 février 15:53

      @Croa

      Vouloir destituer ou déposer un président n’est pas dans une logique républicaine. C’est la porte ouverte à l’anarchie perpétuelle, Aujourd’hui nous avons besoin de sérénité.

      La « révolution »a toujours engendré la dictature, la vrai dictature, pas celle que certains voudraient nous vendre aujourd’hui. 


    • Croa Croa 13 février 17:04

      À charly10,
      De « sérénité » ou de l’ordre fasciste ? Ton « nous » est très minoritaire, sache le. Quand aux révolutions engendrant la dictature, est-ce une menace ? Vu que ces révolutions-là ont été ratées, forcément ! De toute façon avec Macron la « dictature » est déjà là, alors... !


    • amiaplacidus amiaplacidus 13 février 17:11

      @charly10 qui écrit : "Couper la tête du roi, n’a rien apporté de bon au peuple, en 1893 ".

      Je ne sais pas si l’histoire a évolué depuis que j’étais à l’école primaire (il y a plus de 60 ans), mais pour moi, c’est 1793.


    • charly10 13 février 18:56

      @amiaplacidus

      exact vous avez rectifié .c’est une coquille.


    • amiaplacidus amiaplacidus 14 février 09:42

      @charly10

      Je pensais bien que c’était une coquille, parce que c’était vraiment trop gros. C’est pourquoi je me suis permis un peu d’ironie gentille.


  • Buzzcocks 13 février 10:42

    Ok, il doit dégager, c’est sympathique comme programme mais vous le remplacez par qui ou quoi ? La fameuse 6eme république ? mais là encore, ça se traduit comment ?

    Parce que si Macron dégage, j’ai l’impression que le prochain ne sera pas un gilet jaune mais un clone genre Baroin ou Bertrand. Bon, un poil moins arrogant.


    • Fergus Fergus 13 février 11:09

      Bonjour, Buzzcocks

      Macron ou l’un de ses clones Ah, ah, said the Clone ! —, c’est en effet le scénario le plus probable pour 2022.

      A moins que la gauche sorte des querelles d’ego de ses caciques pour mettre sur pied un véritable programme d’Union, condition sine qua non de l’arrivée au sommet d’un pouvoir humaniste, écologique, et réformateur d’institutions sclérosées et confiscatoires de la volonté populaire.


    • oncle archibald 13 février 11:17

      @Fergus : ben oui, tous unis autour de Melenchon puisque c’est lui la République. Si c’est vrai ! Même que c’est lui qui l’a dit, alors ! Et même que ceux qui sont pas d’accord avec lui sont tous des salauds réactionnaires et ils peuvent toujours se gratter l’oignon de la gauche.


    • Buzzcocks 13 février 11:19

      @Fergus
      Ca n’en prend pas le chemin, dans ma ville, y a déjà au moins 3 ou 4 listes de gauche. Je commence à recevoir les tracts et on ne sait même plus qui se présente avec des noms de partis inconnus mais teintés écologiques.


    • Fergus Fergus 13 février 11:22

      Bonjour, oncle archibald

      Je parle d’une Union basée sur une plateforme programmatique, pas d’une personne. Et certainement pas Mélenchon qui n’est sans doute plus le mieux placé pour fédérer.


    • Buzzcocks 13 février 11:22

      @Fergus
      En prime, si la gauche, c’est une sorte de Tony Blair/Gerard Schroeder.... suis pas sur qu’on soit si gagnant que ça par rapport à un Macron.
      En Angleterre, Bojo le dingue, promet de l’argent pour les hôpitaux, les transports et des investissements dans les services publics. Bon, l’homme est connu pour dire tout et son contraire donc méfiance, mais la « droite » applique parfois des programmes plus sociaux que la « gauche ».


    • Fergus Fergus 13 février 11:23

      @ Buzzcocks

      Triste constat, en effet !


    • oncle archibald 13 février 12:25

      @Fergus : « une plateforme programmatique » genre le petit livre rouge de Mitterand plus connu sous le nom de « programme commun de la gauche » ... qui ne lui a servi qu’à être élu et à faire disparaitre ou peu s’en faut le parti communiste. Les baisés comptez vous ! Il y en a qui s’en souviennent et ont encore mal au c.. !

      Ensuite les tristes réalités économiques ont ramèné tout le monde à la raison. Les 39 heures ont fait beaucoup progresser la productivité des entreprises puisqu’en fait ça c’est résumé à exiger des salariés qu’ils fassent en 35 heures ce qu’ils faisaient auparavant en 39, et tout à l’avenant.

      Idem pour Hollande qui se fait élire au cri de « on va faire payer les riches » et qui se rend compte qu’il ne peut pas se priver de ceux qui font encore tourner l’économie Française dans un monde où il était si facile jusqu’à il y a quelques semaines de faire fabriquer du paracétamol en Chine et de se contenter de le faire mettre en boite par un robot en France !

      En bref rien n’est simple et j’ai voté avec grand plaisir pour Macron pour deux raisons.

      La première est qu’il a annoncé clairement que « gauche » et « droite » ne voulait plus rien dire dans une France qui de toute façon est gouvernée au centre puisque la gauche ne peut pas faire autrement que de lacher du lest aux entreprises et la droite ne peut pas faire autrement que de lacher du lest aux travailleurs. Il faut bien reconnaitre qu’il a pleinement réussi, les Français l’ont enfin compris et les deux partis dominants, le PS et LR, ont fait chou blanc dans les urnes.

      La seconde est qu’il annonçait clairement qu’il allait essayer de reprendre la confiance des entreprises qui a tellement manqué à Hollande pour à la fois relancer la production et donc faire sérieusement baisser le chômage et donc, par le fait même de ce regain d’activité, faire entrer des impôts et des cotisations sociales dans les caisses de l’état. C’était net, simple et paraissait faisable.

      Et ben non, les Français ne savent pas se passer de la vieille politique politicienne, ils ont besoin d’être coupés en deux clans irréconciliables mais les partis qui représentaient ces clans n’existent plus et donc ... c’est le bordel.

      Les français n’ont pas adhéré au concept d’une gestion pragmatique même quand ils en ont profité ! Ça il ne l’avait pas pris dans ses hypothèses de travail Mr Macron, et il est d’autant plus dans la merde que les politiciens pro « d’avant » n’ont absolument pas digéré d’être mis au rencart et se régalent de mettre de l’huile sur le feu.

      Tout le paysage politique Français est à reconstituer. Je dis Français mais c’est à faire aussi dans tous les pays d’Europe et ailleurs dans le monde. Ça pourrait être très productif et déboucher enfin sur une société réaliste mais plus juste. J’ai de gros doutes dans la mesure ou c’est la passion voire la haine qui président à cette reconstruction à un moment ou il faudrait au contraire de la raison, de l’empathie, et une vision mondialiste à long terme. On ne peut arriver à rien de bon en se contentant d’être « contre ». Bon courage quand même !


    • Croa Croa 13 février 12:56

      À Buzzcocks « La fameuse 6eme république ? »
       smiley OUI ! smiley


    • Croa Croa 13 février 13:02

      À Fergus,
      Sans se faire allumer comme Le Pen, carrément diabolisée, force est de constater à quel point JL Mélenchon se fait habiller par les médias. TOUTEFOIS sa promesse de mandat court limité à la fin de la Ve République atténuera fortement les réticences des uns et des autres.  smiley


    • Fergus Fergus 13 février 14:30

      @ Croa

      Je pense que Mélenchon est définitivement cramé.
      A La France Insoumise, je vote pour Quatennens.
      Pour deux raisons : 1) Il est jeune. 2) Il maîtrise très bien la communication ; Et contrairement à Mélenchon, il sait parfaitement se maîtriser lorsqu’il fait l’objet de tentatives de déstabilisation de la part de journalistes au service du Pouvoir et du Capital.


    • amiaplacidus amiaplacidus 13 février 17:16

      @oncle archibald qui écrit « ...et j’ai voté avec grand plaisir pour Macron ... ».

      Et vous vous êtes fait ... avec grand plaisir. En 2022, vous pourrez encore augmenter votre plaisir, il est en train de mettre de la peinture verte dans la vaseline.


    • foufouille foufouille 13 février 17:31

      @oncle archibald

      ce sera beaucoup moins amusant quand ta famille sera concerné et que certains devront bosser pour juste 800€ par mois ou que certains seront euthanasié car ce sera trop cher de les soigner.


    • Gorg Gorg 13 février 17:43

      @amiaplacidus
       smiley en 2017 il n’était que sur le bord, en 2020 il y va carrément... tonton va se pâmer de plaisir smiley


    • Gorg Gorg 13 février 17:45

      @Gorg
      ... en 2022


    • oncle archibald 13 février 17:54

      Cher @ amiaplacidus : depuis que je suis en age de voter je vote au centre parce que j’ai horreur de la caricature de l’état de la France que l’on nous force à avaler depuis un bon demi siècle. A ma gauche les gentils mais ils gaspillent le pognon de vos impôts, à ma droite les méchants qui veulent s’en foutre plein les fouilles avec le fruit de votre dur labeur !

      De Gaulle reste un cas à part, lui non plus n’aimait ni l’argent ni les politicards « pro » et il n’a pas pratiqué la vieille méthode : votez pour moi « l’autre » il est très méchant ! J’ai toujours trouvé ça grotesque parce que comme je l’ai dit plus haut chacun une fois élu fait plus ou moins en partie la politique de « l’autre », sinon c’est ingérable.

      Alors pour une fois que j’ai un candidat qui confirme que couper la France en deux c’est minable et contreproductif pour faire avancer le schmilblick, je mets dans l’urne avec grand plaisir, je le confirme, un bulletin à son nom. A ce jour je ne me sens pas du tout agressé par Macron mais par ceux qui foutent le bordel dans les rues, manipulés par ceux qui regrettent « le bon vieux temps » des alternances PS PR et du personnel politique « pro » indéboulonnable quoi qu’il advienne.

      Zavez vu Melenchon, entre autres ? Il n’a jamais fait autre chose que de la politique depuis son adolescence ! Jamais exercé un vrai métier ! Désolation : il n’a jamais pu réaliser son rêve : devenir calife à la place du calife. Il en est marri et ça l’a rendu agressif. En revanche il a très bien vécu avec votre pognon sans se faire des ampoules, et il n’est pas le seul.


    • amiaplacidus amiaplacidus 13 février 18:35

      @oncle archibald qui écrit : « ...Alors pour une fois que j’ai un candidat qui confirme que couper la France en deux c’est minable et contreproductif ... »

      Ah, parce que Macron n’a pas coupé la France en deux ?

      Ancien monde : 50 % <-> 50 %
      Monde macroniste : 20 % <-> 80%

      En fait Macron a largement aggravé les choses.


    • oncle archibald 13 février 19:03

      @amiaplacidus

      Bien entendu, ceux qui en guise de dialogue se contentent de casser et incendier dans la rue en gueulant « Macron démission » sont très constructifs et ne cherchent que la concorde dans une société apaisée. Vous nous prenez pour des naïfs prêts à avaler vos grosses couleuvres.


    • Croa Croa 13 février 19:18

      À oncle archibald,
      FAUX, Monsieur Mélenchon a été prof et dans le technique en plus (mais en enseignement général.) Il connaît bien les milieux de travail, comme bien peu de députés !


    • covadonga*722 covadonga*722 13 février 21:24

      @Croa
      corbeau menteur il a été prof détaché pendant 6 mois depuis il n’a plus jamais travaillé et vis sous les ors républicaines depuis ses 26 ans révolu il est désormais millionaire propriétaire d’un 100 m carré a paris 10 e il percevras deux retraites 
      une de 8300e et une 5300 e alors connard de révolutionnaire du clavier moi qui ai passé plus de 38 ans au cul des machine outil j’appelle ça un apparatchik et toi une crapule probablement fonctionnaire , sinon ma couille pour ta révolution entraîne toi au tir moi c’est déja fait et j’ai vu des connards plus dangereux que toi  ! révolutionnaire en mie de pain qui se croit anonyme sur le net , rond de cuir statutaire vas 


    • Sandro Ferretti Sandro Ferretti 13 février 22:16

      @soldat Cova
      Un salut cyber-fraternel.
      Il y a un mois peut être, je suis retombé là dessus.
      C’est l’article sur lequel j’étais tombé par hasard, il y a bien longtemps, avant même d’être commentateur et encore moins « auteur » ( faut pas rire...) sur Agoravox.

      Le fait qu’un anonyme ( Marsupilami, tout de même, pas le premier venu, comme Argo, Massoulier, bref tous ceux qui savaient écrire et qui ( comme par hasard ?) sont partis, fasse un bel hommage funèbre à quelqu’un qu’il ne connaissait pas autrement que par pseudo, ouais, tout cela m’avait intéressé, puis interpellé.
      Et incité, à tort, à écrire ici.
      C’est là, c’était Patrick Adam, c’était Marsu.
      https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/requiem-pour-un-catalan-ombrageux-16641
      Peut être vous souvenez-vous.
      C’était des années lumières. Temporelles, culturelles. Et d’élégance.

      Portez vous bien.
      Antoinette for ever....


    • capobianco 14 février 15:22

      @covadonga*722
      Oui, oui, on connait le sujet de la fortune de JLM, rien de nouveau, comparez plutôt avec les autres têtes des partis politiques et de macron et de ses ministres. Qu’un homme de 67 ou 68 ans possède un patrimoine cela vous étonne, révolte, vous le voudriez en hlm ? Moi qui ai 15 ans derrière des « machines outils » et autant comme fonctionnaire et autant comme petit patron je ne vois pas en quoi vos 38 ans d’usine pourraient vous autoriser à pourrir ceux qui ont vécu d’autres situations sociales. Et y compris JLM qui au regard de vos amis politiques me semble bien plus proche de nous que tous ces énarques complices de la finance. 
      Quant à votre caricature du fonctionnaire ne venez pas nous faire croire que c’est par choix éthique que vous êtes resté ouvrier, personne ne vous reprocherait d’avoir été infirmier, policier, pompier, instituteur, éboueur ou tout autre emploi si utile à la société.
      Ne vous sentez pas obligé de m’insulter dans votre éventuelle réponse...


  • rita rita 13 février 11:24

    Mais Macron va sauver le Mt Blanc et la « mère » de glace, con se le dise ! 

    Une Loi sera proposée a l’assemblée avec l’accord de la CFDT.

    Martinez se recycle dans la vente de frigidaires !

    Un stock de gilets jaunes sera proposé par brigitte Macron aux péages des autoroutes pour les prochaines vacances !

     smiley


  • freedomfighter 13 février 11:25

    Je ne pense pas que Macron se fiche d’être réélu. Je pense même qu’il est tellement sûr de lui qu’il est persuadé qu’il sera à nouveau ré-élu comme dans un fauteuil en 2022 face à Marine Le Pen comme la première fois, sauf qu’il ne le sera pas.

    Tout comme en 2012 c’était tout sauf Sarkozy et comme en 2017 c’était tout sauf Hollande, je me trompe peut-être, mais je suis sur à 200% qu’en 2022 il tombera à cause du tout sauf Macron.

    Car je reste persuadé qu’il a mis tellement de monde en colère avec sa réformette des retraites (et pas seulement les pauvres et les sans-dents) puisqu’il a réussi à se mettre à dos, même certains pas riches mais personnes plutôt aisées disons (n’est-ce Mesdames et Messieurs les avocat(e)s et les médecins ?) et ça lui sera fatal.

    Hélas, je pense qu’en 2022 on se retrouvera surement (encore) avec quelqu’un sorti de nullepart, qui aura fait des promesses (comme toujours) inconsidérées mais qui gagnera grâce à ça.

    Avant il fallait être un élu de terrain qui a roulé sa bosse en politique pour être élu, mais comme depuis Macron, justement, tout est possible, le pire est à craindre, mais Macron ré-élu ? J’y crois absolument pas.


  • Macron a été élu aux élections, donc il gouverne. Pour changer les choses, rendez-vous dans les urnes en 2022 : parler c’est bien, agir utile c’est mieux !


    • Attilax Attilax 13 février 20:14

      @France Républicaine et Souverainiste

      Agir ? Aller déposer un papelard pré-imprimé dans une boite un dimanche après-midi, j’appelle pas ça agir. Abandonner son pouvoir politique une fois tous les 5 ans à un professionnel du pouvoir qu’on a pas choisi et dont on ne veut pas, c’est sans doute être un bon électeur, mais certainement pas un bon citoyen.


  • Initiativedharman Initiativedharman 13 février 18:16

    J’espère que tous ceux qui ne veulent plus de Macron vont prendre leurs responsabilités et voter pour leurs idéaux en 2022 puisque, de toute façon, Macron est en place encore pour deux ans. Et éviter d’élire Marine Le Pen si possible.


  • McGurk McGurk 13 février 19:54

    « Il faut »...ouais en gros pas de solution.

    C’est ce à quoi l’immense majorité des Français se tiendra, trop flemmards pour bouger leur gros cul et « aller le chercher » physiquement pour en finir une bonne fois avec ce système agonisant.


    • McGurk McGurk 14 février 10:00

      @Aff le loup

      J’attends une action concrète et massive, ce dont la plupart des gens sont incapables car trop lâches. Et certainement pas de nouvelles manifestations qui seront encore gazées et réprimées.

      Ici, tout le monde se plaint « ah le capitalisme c’est pas bien » ou « les salauds de politiques nous ont encore eu » mais ça s’arrête là. Ronchonner alors qu’on nous enlève tout voire pire relève tout simplement du cynisme.

      Nous sommes incapables de penser au bien commun car beaucoup trop attachés à la société de consommation et égocentrée. D’où cette totale incapacité à changer les choses et agir, chose bien comprise par ceux prétendant nous représenter.

      Les Français préfèrent laisser la bulle du mécontentement gonfler jusqu’à l’explosion, à savoir la guerre civile. Cela prendra évidemment beaucoup de temps mais lorsque ça arrivera, il y aura déjà eu beaucoup de victimes et de destructions.
      Sans parler des générations sacrifiées sur l’autel de l’inaction.

      Et ça, c’est une idée insupportable. Pourquoi survivre quand on peut tout simplement vivre ? Agir pour le bien de tous au lieu de rester comme des zombies devant la télé et ses chaînes pour débile profond ?


    • capobianco 14 février 15:50

      @McGurk
      «  J’attends une action concrète et massive, ce dont la plupart des gens sont incapables car trop lâches. »
      Vous êtes trop sévère, nous avons en face un pouvoir médiatique surpuissant aux ordres, vous le dites également, et une division stupide ou voulue à gauche qui explique malheureusement la démission de nombreux français. Pas assez malheureux ou pas assez informés ou pas assez courageux, c’est sûrement un peu de tout cela sans compter sur ceux qui tirent dans leur propre camp comme si la propagande du pouvoir ne suffisait pas....
      je partage votre rage mais je vois combien est puissante la désinformation qui pousse des français à se jalouser entre privés et fonctionnaires, entre ceux qui ont un travail et les chômeurs et même le mépris vis à vis des exclus de la rue ou de l’immigration. L’égoïsme, le chacun pour soi sont devenus tellement présent. Seule solution « convaincre, expliquer, militer » même si cela doit être long....


  • Sozenz 13 février 23:28

    https://www.youtube.com/watch?v=sKo8F0wIDg8

    12 points scandaleux du discours de Macron devant les armées !( analyse d’asselineau).




  • zygzornifle zygzornifle 14 février 09:15

    S’il pouvait finir comme ce Macron la :

    En l’an 37 Macron fit tuer sur ses ordres le petit-fils de Tibère et bien d’autres membres de la famille impériale que le règne précédent avait épargnés, ainsi qu’un grand nombre de dignitaires que Caligula voyait comme de potentiels obstacles à son pouvoir absolu.

    En 38, seulement un an après son avènement, Caligula remplaça son préfet Macron et le chassa de Rome. Alors que Macron et son épouse (dont Caligula s’était lassé) s’apprêtaient à embarquer pour l’Égypte où ils comptaient se retirer, une soldatesque envoyée par Caligula les intercepta. Emmenés dans un lieu secret, ils auraient été exécutés ou contraints à se suicider. Selon certains historiens, le corps de l’ancien numéro deux de l’Empire aurait été jeté en mer.

    Ainsi périt l’ambitieux Macron

Réagir