mardi 14 novembre - par C’est Nabum

L’inclusion grammaticale

Le nœud du problème.

Il y a du rififi chez les grammairiens ! La règle d’autrefois porte en elle la domination masculine sur la pauvre femme par la faute d’un accord imparfait qui prétend qu’un genre l’emporte sur l’autre. C’est assez singulier et les propositions se font plurielles pour contrebalancer la terrible contrainte qui façonne à jamais les mentalités des élèves, de leurs parents et de toute la société des gens de lettres. Les analphabètes fort heureusement échappent à cette terrible dérive.

Il faudrait accorder nos violons et se satisfaire de la proximité pour déterminer à quel « sein » se vouer. Voilà une réponse digne de considération pour obtenir justement un peu plus de respect à moins que ce ne soit le contraire. Avec la langue, tant qu’on l’a tourne plusieurs fois dans sa bouche, il est toujours possible d’éviter les erreurs.

Bientôt surgira, à n’en point douter, le genre neutre qui en français, n’a jamais réussi à faire son trou. On va surgir de sa boîte pour bouter « il » et « elle » de leur socle commun. Il conviendra également d’établir des listes d’adjectifs qui ne se griment pas pour changer de genre. La neutralité conviendra parfaitement à la nouvelle donne et les Suisses francophones nous apprendront comment manier aimablement ce concept apaisant.

L’écriture inclusive acceptera-t-elle de se répandre sur le papier en lettres cursives. La rondeur de celles-ci, les pleins et les déliés fleurent bon une féminité de mauvais aloi. Il va falloir se priver de mettre la main aux mots, de leur passer en peu de pommade dans le dos en glissant un rond sur le « i » ou bien en se privant de mettre une barre aux « t ». La rectitude s’imposera à tous et la fantaisie ne sera plus couchée sur le papier.

Quant à l’abominable majuscule, elle vient imposer une majesté, une préférence tout autant qu’une considération qui semble parfaitement incongrue dans un univers ou le nivellement s’imposera au niveau du premier interligne. Des mesures drastiques seront indispensables pour interdire au « p » et à ses camarades d’aller vers le bas quand le « b » et ses consœurs prennent bien maladroitement de la hauteur. La domination des lettres hautaines doit cesser et les lettres basses ont tout intérêt à redresser la tête.

La marge est rouge, les lignes bleues. Voilà encore une survivance de la distinction entre garçon né dans les choux et les petites filles qui fleurissent dans les roses. Une seule couleur sur le papier blanc et quadrillé à moins que le quadrillage lui aussi ne tombe sous le coup de la domination masculine. Plus personne ne doit se tenir à carreaux, vive la page blanche et les cases vides.

Soudain je m’aperçois avec effroi que l’écriture exprime des penchants. Qu’elle gîte sur la droite ou bien se couche vers la gauche ne signifie pas du tout la même chose. Un redressement s’impose à tous pour ne plus donner des messages subliminaux par la graphie. Mieux encore, l’abandon de l’odieux stylo à plume muni de cartouches signifiera la volonté d’apaiser la polémique. Il conviendra par la même occasion de se passer de la mine à papier mâché et filer enfin vers la dactylographie.

Écrivons désormais à la machine et laissons même les ordinateurs le faire eux-mêmes. La machine prendra elle seule la responsabilité de ses choix, de ses accords et désaccords. Plus aucune domination des uns sur les autres, seul l’ordinateur et sa synthèse vocale devront rendre des comptes en cas de troubles intestinaux. Car le plus grand risque avec l’inclusion c’est de filer dare -dare vers l’occlusion à moins que ce ne soit la forclusion.

Mon dieu, je viens d’écrire par deux fois le pire symbole de la masculinité érigé en porte drapeau de la domination. Non seulement il convient de faire le ménage dans les règles d’usage mais un grand coup de balai s'impose dans le lexique. La tâche est immense, des siècles de phallocratie sont à railler du discours ambiant. L’égalité est à ce prix !

Inclusivement vôtre.

JPEG



81 réactions


  • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 14 novembre 10:11

    « Il y a du rififi chez les grammairiens ! »


    Laissez les grammairiens tranquilles, ils n’ont rien à voir là-dedans. Cette agitation hystérique est la manifestation et la traduction du manque de formation des instituteurs qui confondent grammaire normative est linguistique d’une part, et d’autre part de la montée en puissance du lobby LGBT-MLF qui semble avoir reçu des fonds pour financer des campagnes dont le résultat (mais peut-être le but) est de tenir un maximum de place sur la scènes médiatique, ce qui en laisse d’autant moins à d’autres questions autrement importantes.

    • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 14 novembre 10:18

      @Jeussey de Sourcesûre

      En relisant mon commentaire, je m’aperçois encore une fois que la f onction « saisie semi-automatique » a encore frappé en écrivant « est » (dans « grammaire normative et linguistique » alors que j’ai tapé E-T. Le correcteur d’orthographe qui ignore un tas d’exceptions et de subtilités idiomatiques et cette fonction de « facilitation » de la saisie ont certainement des répercussions plus graves sur l’orthographe et la grammaire que cette lubie de « l’inclusion » !

    • ysengrin ysengrin 14 novembre 10:29

      @Jeussey de Sourcesûre
      Qui veut tuer son ordinateur l accuse de avoir la rage....

       smiley 

    • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 14 novembre 11:31

      @ysengrin


      Mon ordinateur, il est comme le peuple français : bon comme le bon pain !

      C’est le système qu’est pourri.
      Et c’est pas la peine de chercher ailleurs : android vaut pas mieux que windows !

      On m’a parlé d’un certain Linux, mais il ne s’est jamais présenté à un scrutin quelconque.
      A mon avis, c’est encore une rumeur urbaine.


    • C'est Nabum C’est Nabum 14 novembre 14:48

      @Jeussey de Sourcesûre

      ce n’était qu’une formule


    • Cipango 16 novembre 06:48

      @Jeussey de Sourcesûre
      La chose est encore plus risible si l on connait la théorie linguistique actuelle sur le francais. Car cette dernière met en évidence que le masculin est un genre non marqué alors que le féminin l est. En clair, cela signifie que le féminin l emporte sur le masculin car plus « fort ».


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 14 novembre 10:36

    C’est comme d’apprendre à peindre une façade alors que la maison n’est pas construite. C’est l’embrouille à mimi. On s’arrête à points de détail alors que les bases s’effondrent.


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 14 novembre 10:43

    C’est comme d’apprendre à peindre une façade alors que la maison n’est pas construite. C’est l’embrouille à mimi. On s’arrête à des points de détail alors que les bases s’effondrent.


  • Gasty Gasty 14 novembre 10:47

    Comment faudra-t-il écrire « Homo erectus » ?


  • Taverne Taverne 14 novembre 11:19

    Analphabète et méchant :

    - Pour une fois que l’école arrive à créer de l’inclusion !
    - Ces dames veulent rétablir le mot ancien « philosophesse » : après qu’elle ne viennent pas s’étonner des réactions de Pavlov qu’engendrera ce message subliminal...


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 14 novembre 11:22

    Hauteur, hôtesse.


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 14 novembre 11:30

    Par contre : dire Mademoiselle à une femme d’âge est une forme totale de manque de respect. Un homme célibataire aime-t-il est présenté comme : damoiseau ?


    • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 14 novembre 11:49

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

      Les règles de bienséance n’ont jamais été fixées par des normes et ne sont encadrées par aucune académie, française, suisse ou belge. Elles sont variables selon les quartiers, les revenus, les prénoms et les patronymes. Il est inconvenant pour Mme de Rotschild de dire : « oh, l’autre, il est trop grave ! », mais il est dangereux de dire à Rachid : « il eût fallu que tu le susses ».

      Essayez, vous verrez.

    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 14 novembre 11:59

      @Jeussey de Sourcesûre
      Je porte mon célibat avec « fierté » : Brassens : j’ai l’honneur",.... Mais mon ex voisin, un authentique facho (chaque fois que je le croisais dans le couloir, il ne pouvait s’empêcher de glisser dans nos échanges : oui, mais c’est une juive) abusait de mon statut. Ce fut l’occasion d’échange musclés lors des réunions de copropriété. Il était le : gérant. Etrange, mais le naze me respectait. Lui et sa collection d’armes à feu. Toujours avec son arbalète et ses clubs de tir.


    • C'est Nabum C’est Nabum 14 novembre 14:50

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

      je suis un damoiseau, mademoiselle


  • juluch juluch 14 novembre 12:21

    Les lobbyistes qui nous casse les........choses ! 


    tout ça pour satisfaire quelques personnes perdues dans la masse.

  • L'Astronome L’Astronome 14 novembre 12:23

     
    «  La règle d’autrefois porte en elle la domination masculine sur la pauvre femme »
     
    C’est évidemment faux, puisque le masculin « non marqué » représente ici le neutre ou une forme épicène.
     
    Ce serait donc aux hommes de s’estimer discriminés par ce masculin non marqué.
     
    C.Q.F.D.
     


  • JC_Lavau JC_Lavau 14 novembre 12:30

    J’ai un problème : comment féminiser « tête d’haineux » ?

    Certes les féministes nous démontrent qu’on ne manque surtout pas de têtes d’haineuses...
    Wi, mais le calembour est perdu !

    On perd aussi le contrepet de l’auberge du Congre Debout.

  • gaijin gaijin 14 novembre 13:33

    cafetier -cafetière .....


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 14 novembre 14:14

    Bergé et Monet sont nés le même jour : Ombre et lumière. Etrange : l’un portait un nom a consonance lumineuse (sans le « R » de Ra, le soleil) et l’autre : Money (dans une oreille anglophone) vibrait comme monnaie sonnante et trébuchante. Excepté que le « y » était un thé (so english,...). Monet né au Havre était plus proche de Turner que de Poussin (Andelys). Même terreau et style opposé. 


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 14 novembre 14:26

    Pour ceux qui aiment le style Pierre bergé, voici une expo TURNER. A déconseiller à ceux qui ont détesté le Plug anal,....https://www.standard.co.uk/goingout/arts/turner-prize-2016-launches-with-10m-sculpture-of-mans-buttocks-a3353956.html


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 14 novembre 15:24

    Chapître 6


    Mariée d’Equinoxe ;

    Jeudi 30 octobre 2003 : il est sept heure. olga écoute Eric Satie dans l’habitacle de sa Clio.

      Au premier carrefour, dans l’ombre d’un vieux pont à Uccle, Bouglione a planté son son cirque près d’un peuplier.
    Les rêveries d’olga naviguent sous son chapiteau : dans la loge du clown blanc, sous les feux de la lampe posée sur la coiffeuse, une statue tanagréenne entame sa course gracieuse et immobile.
    Sur la piste, Lulu prépare son numéro avec son cochon de porcelaine et fait la nique au clown de dieu qui ne sacre plus assez le printemps. Par la lucarne de son coeur, l’éléphant coincé dans sa cage lève sa trompe la la lune qu’il aime énormément. Les cymbales entament leur course fougueuse de quintes et d’octaves sous une pluis de confettis. le tigre de papier sort de sa tanière de blaireau en rasant les murs du son..

    Ce soir, quand les cloches sonneront sous le chat piteux, la chatte aux pers dandra ses yeux jamoux sous un loup de satin gris chartreux. Le pire rat des mers sautera sur la nef joyeuse d’une ducasse de mardi-gras. Les fêtards lèveront leur coupe de cheveux au ciel de leur lit. Le mousse partira en goguette à la barbe des chameaux : l’équinoxe soulèvera sa plus haute mariée.

    au même instant, l’usine ford mes les clés sous les portes du pare-radis. Le marteau a frappé une dernière fois au coeur de l’alarme qui ne sonnera plus l’heure demidi. Les ouvriers arrêtent leur machine et sortent faucher le blé en herbe.

    Dans l’allégrese, près de la pointeuse, les cartes postales s’échappent du tourniquet pour rappeler à l’ouvrier le coeur palpitant de son ouvrière. Au loin, sur une péniche, un tas de charbon nage vers le foyer ardent de la dulcinée.

    L’Affiche de cirque se décolle du mus sous le choc violent du ballon rouge des gamins de rue. L’un de ceux-ci est peyt-être sorti du trou du monde pour lui rappeler son infamie.

    On peut toujours rêver,..

    Un couteau sur ta cheminée était là pour rappeler à Olga que les deux étoiles de mer collées l’une à l’autre un jour, seraient séparées. D’une coupure nette et définitive.





  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 14 novembre 15:27
    Mariée d’équinoxe.


    Chapître 6


    Mariée d’Equinoxe ;

    Jeudi 30 octobre 2003 : il est sept heure. olga écoute Eric Satie dans l’habitacle de sa Clio.

     Au premier carrefour, dans l’ombre d’un vieux pont à Uccle, Bouglione a planté son son cirque près d’un peuplier.
    Les rêveries d’olga naviguent sous son chapiteau : dans la loge du clown blanc, sous les feux de la lampe posée sur la coiffeuse, une statue tanagréenne entame sa course gracieuse et immobile.
    Sur la piste, Lulu prépare son numéro avec son cochon de porcelaine et fait la nique au clown de dieu qui ne sacre plus assez le printemps. Par la lucarne de son coeur, l’éléphant coincé dans sa cage lève sa trompe la la lune qu’il aime énormément. Les cymbales entament leur course fougueuse de quintes et d’octaves sous une pluis de confettis. le tigre de papier sort de sa tanière de blaireau en rasant les murs du son..

    Ce soir, quand les cloches sonneront sous le chat piteux, la chatte aux pers dandra ses yeux jamoux sous un loup de satin gris chartreux. Le pire rat des mers sautera sur la nef joyeuse d’une ducasse de mardi-gras. Les fêtards lèveront leur coupe de cheveux au ciel de leur lit. Le mousse partira en goguette à la barbe des chameaux : l’équinoxe soulèvera sa plus haute mariée.

    au même instant, l’usine ford mes les clés sous les portes du pare-radis. Le marteau a frappé une dernière fois au coeur de l’alarme qui ne sonnera plus l’heure de midi. Les ouvriers arrêtent leur machine et sortent faucher le blé en herbe.

    Dans l’allégrese, près de la pointeuse, les cartes postales s’échappent du tourniquet pour rappeler à l’ouvrier le coeur palpitant de son ouvrière. Au loin, sur une péniche, un tas de charbon nage vers le foyer ardent de la dulcinée.

    L’Affiche de cirque se décolle du mur sous le choc violent du ballon rouge des gamins de rue. L’un de ceux-ci est peut-être sorti du trou du monde pour lui rappeler son infamie.

    On peut toujours rêver,..

    Un couteau sur ta cheminée était là pour rappeler à Olga que les deux étoiles de mer collées l’une à l’autre un jour, seraient séparées. D’une coupure nette et définitive.


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 14 novembre 16:38

    Déjà en 1979, je me suis battue contre la méthode globale. La voilà inclusive,...et pourquoi pas intrusive. En joaillerie on parle d’inclusion pour attester de l’authenticité. Encore faut-il que le cerveau de l’enfant soit de diamant et non de la choucroute.


    • C'est Nabum C’est Nabum 14 novembre 16:43

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

      Je suis un spécimen des dégâts collatéraux de la chose

      Dyslexique, dysorthographique, je porte le poids de la faute


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 14 novembre 16:56

      @C’est Nabum


      j’ai fait mon mémoire sur la dyslexie, la dyscaculie. Vous vous en sorti merveilleusement sorti. Rassurez-vous Thomas Gunzig l’était aussi et s’est vachement rattrapé (chroniqueur à la RTBF). Comme le fils de la Ministre française (hélas, fin tragique). Sa mère est une des amies de la mère d’Isabelle cousine de de,... Décidément on tourne autour du sujet. Née sur la frontière belge avec des parents bilingues, je fais moi même aussi des fautes : les redoublement de voyelle ou de consonnes,...perte de remps à vérifierà). Tiens à ce propos et sur le thème du double. http://www.lalibre.be/culture/arts/fin-du-mystere-du-magritte-coupe-en-4-5a0ac6fdcd707514e8be2e1d. Amusant, Olivier n’a aucun diplôme (trauma de la perte précoce de sa mère) mais avait toujours 19 sur 20 en français.

    • Xenozoid Xenozoid 14 novembre 17:03

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

      bon mélusine a par ton ascendence belge et proche du pouvoir narcissique,vous ,ou en êtes vous avec votre roman ?^
      en quoi toute vos sycronicités et autres vies sont ’elles importante dans le débat ?

    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 14 novembre 17:07

      @Xenozoid

      Mémoire sur la dyslexie. Rein à voir avec le débat ????? quant au pouvoir, si c’est celui de Macron que vous évoquez : Cheval de Troie....

    • Xenozoid Xenozoid 14 novembre 17:10

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.


      Mémoire sur la dyslexie. Rein à voir avec le débat ????? quant au pouvoir, si c’est celui de Macron

      non cela c’est de la diversion

    • Xenozoid Xenozoid 14 novembre 17:11

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.


      vous parlez flammand ?

    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 14 novembre 17:19

      @Xenozoid

      Les deux « mm », c’est fait exprès, ??? Le flamand, ma BETE NOIRE. Mes seule « deuxième rattrapage », en belgique on dit deuxième « ses ». En plus, mes pro« fesses » de flamand me détestaient (de vraies waffen SS qui voulaint me faire ingurgiter le pas de l’oie à de de gavage). je me suis arrêtée à l’école au mot paddestoel (champignon). Grâce à olivier qui parle un peu le flamand (pour une authentique français), je me suis réconciliée avec cette partie de mes origines. Et surtout Radio 3, flamand qui est bien meilleur pour le classique.

    • Xenozoid Xenozoid 14 novembre 17:21

      @Xenozoid

      ik will een bewijs ,dat je kan een beetje vlammse

    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 14 novembre 17:22

      corrigé : 
      Les deux « mm », c’est fait exprès, ??? Le flamand, ma BETE NOIRE. Mes seuls « rattrapages ». En Belgique on dit deuxième « ses ». En plus, mes pro« fesses » de flamand me détestaient (de vraies waffen SS qui voulaint me faire ingurgiter le pas de l’oie à coup de gavage). Je me suis arrêtée à l’école au mot paddestoel (champignon). Grâce à Olivier qui parle un peu le flamand (pour une authentique français), je me suis réconciliée avec cette partie de mes origines. Et surtout Radio 3, flamand qui est bien meilleur pour le classique


    • Xenozoid Xenozoid 14 novembre 17:26

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

      you are full of shit,bedankt, ik was niet zeker,ik hou van vissen,,,succes

    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 14 novembre 17:36

      @Xenozoid


      A propos de vis (poisson). En 1989, je devais passer un examen pour un poste où il faillait être bilingue. Le titre du texte à commenter était : Walvis. J’était pourtant en train de lire Moby-Dick. Je pensais que l’article parlait de poissons et de wallons. Heureusement, l’emploi ne m’aurait pas convenu.

    • Xenozoid Xenozoid 14 novembre 17:40

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.


      mischien was je stone als een garnaal

  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 14 novembre 16:56

    j’ai fait mon mémoire sur la dyslexie, la dyscaculie. Vous vous en sorti merveilleusement sorti. Rassurez-vous Thomas Gunzig l’était aussi et s’est vachement rattrapé (chroniqueur à la RTBF). Comme le fils de la Ministre française (hélas, fin tragique). Sa mère est une des amies de la mère d’Isabelle cousine de de,... Décidément on tourne autour du sujet. Née sur la frontière belge avec des parents bilingues, je fais moi même aussi des fautes : les redoublement de voyelle ou de consonnes,...perte de remps à vérifierà). Tiens à ce propos et sur le thème du double. http://www.lalibre.be/culture/arts/fin-du-mystere-du-magritte-coupe-en-4-5a0ac6fdcd707514e8be2e1d. Amusant, Olivier n’a aucun diplôme (trauma de la perte précoce de sa mère) mais avait toujours 19 sur 20 en français.


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 14 novembre 16:58

    corrigé : j’ai fait mon mémoire sur la dyslexie, la dyscaculie. Vous vous en sorti merveilleusement sorti. Rassurez-vous Thomas Gunzig l’était aussi et s’est vachement rattrapé (chroniqueur à la RTBF). Comme le fils de la Ministre française (hélas, fin tragique). Sa mère est une des amies de la mère d’Isabelle cousine de de,... Décidément on tourne autour du sujet. Née sur la frontière belge avec des parents bilingues, je fais moi même aussi des fautes : les redoublements de voyelles ou de consonnes,...perte de temps à vérifier). Tiens à ce propos et sur le thème du double. http://www.lalibre.be/culture/arts/fin-du-mystere-du-magritte-coupe-en-4-5a0ac6fdcd707514e8be2e1d. Amusant, Olivier n’a aucun diplôme (trauma de la perte précoce de sa mère) mais avait toujours 19 sur 20 en français (mère journaliste).


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 14 novembre 17:04

    Cela pourrait vous intéresser Nabum. LE TRAUMA.


  • Krokodilo Krokodilo 14 novembre 17:36

    Excellent ! j’ose à peine l’écrire, car écrire n’est-il pas déjà une domination sur celui qui n’écrit pas ? Le lettré ne fait-il pas honte à l’illettré par sa seule existence ? Comme vous l’anticipez, demain nous dicterons nos mots à un ordi équipé de logiciel de correction, gommant ainsi l’écrasement de celui qui articule sur celui qui bafouille ! En attendant l’électrode dans le cerveau, en direct de la pensée profonde (!) à l’écriture. mais sera-ce encore du français ? A peine de l’anglais d’aéroport.


    • JC_Lavau JC_Lavau 14 novembre 18:15

      @Krokodilo.

      La Commission européenne a finalement tranché : après la monnaie unique, l’Union européenne va se doter d’une langue unique, à savoir : le français !

      Trois langues étaient en compétition :

      · Le français (parlé par le plus grand nombre de pays de l’Union)

      · L’allemand (parlé par le plus grand nombre de pays de l’Union)

      · L’anglais (langue internationale par excellence).

      L’anglais a vite été éliminé, pour deux raisons  : l’anglais aurait été le cheval de Troie économique des états Unis et les Britanniques ont vu leur influence limitée au profit du couple franco-allemand en raison de leur légendaire réticence à s’impliquer dans la construction européenne.

      Le choix a fait l’objet d’un compromis, les Allemands ayant obtenu que l’orthographe du français, particulièrement délicate à maîtriser, soit réformée, dans le cadre d’un plan quinquennal, afin d’afin d’aboutir à l’eurofrançais.

      1 - La première année, tous les accents seront supprimés et les sons actuellement distribuées entre « s », « z », « c », « k » et « q » seront répartis entre « z » et « k » ze ki permettra de zupprimer beaukoup de la konfuzion aktuelle.

      2 - La deuzieme annee, on remplazera le « ph » par « f », ze ki aura pour effet de rakourzir un mot komme « fotograf » de kelke vingt pour zent.

      3 - La troizieme annee, des modifikazions plus draztikes zeront pozzible, notamment ne plus redoubler les lettres ki l’etaient : touz ont auzi admis le prinzip de la zuprezion des « e » muets, zourz eternel de konfuzion, en efet, tou kom d’autr letr muet.

      4 - La katriem ane, le gen zeron devenu rezeptif a de changemen majeur, tel ke remplaze « g » zoi par « ch » zoi par « j », zoi par « k » zelon le ka, ze ki zimplifira davantach l’ekritur de touz.

      5 - Duran la zinkiem ane, le « b » zera remplaze par le « p » et le « v » zera lui auzi apandone, au profi du « f ».

      Efidamen, on kagnera ainzi pluzieur touch zur le klafie. Un foi ze plan de zink an achfe, l’ortokraf zera defenu lochik, et le chen pouron ze komprendr et komunike.

      Le ref de l’Unite kulturel de l’Europ zera defenu realite !


    • Gasty Gasty 14 novembre 18:28


      Arrrrffff ! Chaime la france...


    • C'est Nabum C’est Nabum 15 novembre 16:46

      @Krokodilo

      Merci


  • Gatling Gatling 14 novembre 22:41

    Non mais à quoi bon se battre pour ou contre l’écriture inclusive quand le débat porte sur la GPA .... smiley .... une diversion ?


  • Jean-Marc B 15 novembre 10:24

    Tout ça c’est encore la réponse des bergers et des moutons à la Bergé .Le fric de ce-tte dernier-ère a inondé le monde des politichiens .... qui ont perdu leur houlette en passant près des épinettes....


  • Goz 15 novembre 15:13

    A une époque où la grammaire est simplifié voire négociable, l’écriture inclusive est vraiment la cerise sur d’un gâteau vendu à tous les communautarismes. L’écriture inclusive est surtout très exclusive.

    Un article bon à lire et qui se passera d’une recopie maladroite de ma part : https://unodieuxconnard.com/2017/11/14/lecriture-pas-tres-inclusive/


  • exocet exocet 15 novembre 20:26

    Certes, vu toutes les avanies que nous autres Français, supportons actuellement malgré l’élection du sauveur Emmanuel, cette gueguerre grammaticale pourrait faire figure de dérivatif que l’on nous impose.
    Pendant ce temps nous ne parlons pas de ce qui fâche...
    Evidemment, on trouvera toujours quelqu’un ou quelqu’une pour vouloir défigurer l’écriture, estimant que écrire « intelligent » c’est injuste pour celles qui le sont, « intelligentes » et donc qu’on doit écrire « intelligent-e-s ».
    Est-ce qu’on doit aussi écrire « enculé-e-s » ?


Réagir