mercredi 1er février 2023 - par Réflexions du Miroir

Vivre au dessus de ses moyens

Cette semaine, il est question de la situation de déficit de l'Etat belge et deux manifestations ce mardi. C'est en partie ce dont j'ai discuté avec une interlocutrice, retraitée elle aussi. Son monde n'a rien de numérique. Ses références sont analogiques dans une opposition marquée entre riches et pauvres.
L
es analogies sont les ressemblances établies par l'esprit et par association des idées entre deux ou plusieurs objets de pensée essentiellement différents. Pour être analogue, il faut donc apporter des arguments de comparaison avec d'autres options possibles sinon, l'analogie n'existerait pas. Le contraire des analogies sont les contradictions, les contrastes, les disproportions, les dissemblances, les divergences et les oppositions.
V
ivrait-on au-dessus de nos moyens ?

Dialogue à bâtons rompus entre deux retraités

- Bonjour, Hier j'ai écouté le 28' qui parlait de la relation entre les actifs et les retraités qui devraient pour raison d'équité faire intervenir plus les retraités dans les déficits de l'Etat. C'est la situation en France qui était en question qui n'est pas la même qu'en Belgique, mais tout de même, il y avait des points en commun. J'ai été infirmière pendant toute ma carrière active. Je suis retraité depuis près d'un an. La carrière moyenne des femmes en Belgique est de 36,6 ans pour une retraite moyenne des femmes qui s'élève à 882 euros, contre 1.181 euros pour les hommes, ce qui résulte en un écart de pension moyen entre hommes et femmes de 26%. Aujourd'hui, il y a une manifestation en France contre la réforme des retraites et une autre avec 22.000 personnes du non-marchand en Belgique. J'ai podcasté l'essentiel du débat du 28' dans lequel, il y avait un retraité qui défendait les retraités, un jeune qui incitait les retraités à contribuer et une dame, plutôt neutre
podcast

, lance l'ancienne infirmière Angèle.

 La France, le pays des droits de l'Ohm comme résistance électrique, passe d'un pôle positif au négatif avec désinvolture sans trouver de stabilité. Le pays des Lumières n'a-t-il pas ses lumières parfois éteintes à ne pas accepter de travailler jusqu'à 64 ans alors que chez nous c'est 65 ans ? Je lisais cette info pour la Belgique : "La réforme des pensions est-elle bonne pour les femmes ?". Le bonus pension pour les personnes qui continuent à travailler après l’âge de la pension anticipée, devraient recevoir une pension plus élevée. Les femmes, qui ont travaillé à temps partiel pour prendre soin de leur famille recevront une pension plus élevée. Il existe des alternatives telles que le crédit-temps. La valorisation du travail effectif est fixé désormais à 20 ans de travail effectif pour l’accès à la pension minimum, réponds-je.

-  Cela va me faire une belle jambe puisque je suis retraité. Cela va être terrible. La pauvreté va exploser en France et en Belgique. J'ai décidé de mettre mon appart en viager en nue propriétaire mais sans les seuls pouvoirs de décision du locataire. Ce qui est mieux. Choix difficile. Mais vu l'évolution, pas d'autres choix. Dans le débat du 28', il était question de 2310 euros que l'on voulait rogner pour combler les déficits des retraites. Avec une pension relativement correcte de 1400 euros, vivant seule, je vis juste. Je suis propriétaire et j'imagine parfaitement ce que doit être la vie de ceux qui n'ont que 1000 euros pour survivre et en plus, un loyer à payer. L'augmentation des prix de l'énergie et des biens de consommations est très sensible. En France, ils ont le toupet de demander une nouvelle contribution des retraités dans nos fonds de tiroir pour diminuer les déficits par solidarité avec les actifs. Nous avons épargné pour notre retraite par le fond de retraite et par l'assurance groupe.

-  En France, on connaît beaucoup moins les systèmes de capitalisation. Ils sont dénigrés comme un service de fonds d'investissement à la solde de BlackRock. Pourtant ce système à trois piliers peut s'ajouter à l'épargne de la pension classique de retraitepodcast

.
Il faut s'occuper d'argent pendant toute sa vie et même à la retraite. Sinon ses avoirs se désintégreront progressivement quand le coût de la vie explose comme nous le connaissons actuellement.
En 2006, j'écrivais "Le 'décoût' de la vie". En 2015, je parlais justement du non-marchand dont vous avez fait partie dans "Mieux qu'un mal nécessaire".
Voulez-vous Un peu d'humour pour calmer l'atmosphère ? Vous vous souvenez peut-être du vieux film "le Viager" dans lequel le gagnant ou le perdant d'un viager n'est pas nécessairement celui à qui on pense.

Excellente référence à la situation. Pauvre non-marchand. J'ai toujours pesté contre cette dénomination. Comme si le "non-marchand" n'avait pas un lien direct avec le monde de l'entreprise. 

- En tant que propriétaire, on doit compter en permanence pour maintenir la balance des comptes en équilibre entre crédit et débit. On prend des vitamines mais qui ne serviraient à rien si on ne comprenait pas comment elles doivent être utilisées à bon escient. Moi, je contre le système à philosopher sportivement avec humour. Je fais du jogging et du vélo en parallèle. La tête par l'écrit et les jambes. 

- Je n'ai jamais aimé le jogging. Je préfère de loin le patinage artistique, faire du tennis et j'ai pratiqué, dans le temps, du sky. Vous vous moquez de moi avec mes compléments alimentaires. Mais, c'est justement pour ne pas encombrer les services hospitaliers. Je sens la catastrophe poindre vu l'encombrement des urgences pour un simple rhume. Allo maman bobo. Trois quart des patients exigent des soins, mais ne sont pas préparés à remettre leur mode de vie en question vu que le diabète, l'obésité, la malbouffe, le cœur touché par l'ambition et le stress, l'ulcère, l'asthme : j'étouffe, foutez moi la paix pour faire rentrer ma colère. Il y a des cours de boxe pour sortir de son agressivité. Coller la photo de son boss ou de sa belle-mère. Ces putains de réseaux sociaux qui nous agressent, je ne supporte plue. Heureusement, j'ai encore ma vieille petite auto pour me déplacer pour me transporter si ce n'est pas mes jambes.

-  N'êtes vous pas trop addict de votre voiture à la prendre pour un déplacement de quelques centaines de mètres ? Quand on n'utilise pas ses jambes pour marcher ou pour courir, elles s’atrophient. L'addiction à l'auto crée une dépendance, une conduite qui repose sur une envie répétée de manière automatique et irrépressibleEntre les choix de marcher, de courir et de jouer au tennis, il n'y a aucune contre indication. Etes-vous snob comme Boris Vian ? 

- C'est vrai que je suis un peu "snob". Mais pas dans le sens où on l'entend actuellement dans un milieu existentialiste où l'obsession narcissique du corps en bonne santé est vue avec une certaine suspicion du ridicule. Je pense à ces institutions du "bien être du troisième âge" comme les cours de mise en forme, de yoga Zen, de massages et j'en passe. Je prends des compléments alimentaires pour éviter de dépendre de la société. Pour moi la vie devrait être un peu comme les belles histoire d'amour en finissant en beauté. Mais le bien-être à la retraite est lié à l'ADN de chacun. L'obsession narcissique de se maintenir en vie et en forme m'énerve un peu. Ce snobisme est aussi une forme de narcissisme. A cause de ma fierté, rien ne me déplaît plus que de dépendre ou peser sur les autres. 

0.jpg

Je crains la déchéance de l'Alzheimer, de Parkinson, de Charcot, de débilité mentale. D'accord, vieillir est un art qui doit se travailler. J'ai été faire une visite chez un psy sur ma durée de vie. Je suis condamnée à vivre encore jusqu'à 88 ans. Franchement, je n'ai pas de chance.

Vieillir en douce , comme je le fais, quoi. Pourquoi vieillissons-nous ? Pasquale Nardone nous donnait la raison épidémiologique
podcast

Pour moi, tant qu'on a la tête et les jambes, tout va bien. Entre elles, je m'en occupe. Mais, dans notre monde occidental, tout est trop basé sur les émotions et les possessions. L'exportation des idées américaines dans nos pays devrait vous donner des idées pour contrecarrer nos idées défaitistes à vouloir rester jeune avec une rigueur quelque peu transhumaniste. Avoir et être sont des auxiliaires d'exclusivité de la pensée qui ne se complètent pas harmonieusement et risquent de se déchirer.

L'intelligence artificielle dite faible 1.0 reste analogique. Cette intelligence entraîne l'homme dans un rêve d'éternité avec le souvenir du passé qui s'effrite. Elle gère à prévoir l'avenir en créant des réserves. Je considère que j'ai fait partie de la bonne époque. J'ai adopté le principe de ma mère qui coupait un œuf en deux pour les utiliser aux moments les plus opportuns. Je profite de mes arriérés et je me fous du reste. L'effort de restrictions volontaires qu'il a été nécessaire au début mais s'est révélé plus profitable en fin de parcours. Maintenant ce n'est plus cas. Il faut tout et tout de suite. La fable des abeilles ou celle du corbeau et du renard ne datent pas d'hier. Connaissez-vous la vraie Intelligence Artificielle ? 

- Je ne connais que l'intelligence tout court sans autre artifice. Trump est l'archétype du fripon, évocateur de farces et attrapes mêlées de provocations. Il paraît qu'il vient d'une espèce de village de troll où les gens sont tous un peu cinglés. 

- Vous avez raison. Il faut avoir une foi aveugle en l'humain pour faire confiance sans faire des tests préliminaires. C'est pour cela que j'ai un faible pour une future version forte de l'intelligence Artificielle 2.0 dans laquelle les émotions n'existent pas sans une certaine rationalité indépendante pour maîtriser ses émotions humaines trop dépendantes de l'argent et des idéologies. Pas de guerre idéologique dans l'I.A. 2.0. La peur n'existerait plus. Tout y serait prévu qu'un véritable ChatGPT 2.0 illimité dans le temps et tenu à jour en permanence, pour trouver des solutions aux problèmes. Cette IA 2.0 travaillerait avec nous et pour nous, sans aucune arrière pensée. 

 - Votre personnalité est liée à votre passé. Cela devrait vous apprendre un peu l'humilité. Les autres aussi existent et ont eu d'autres bases.

- Bien sûr. Toute personnalité garde des liens avec son passé et permet de construire ou déconstruire son présent à vouloir le relier à son futur. C'est par la discussion à la recherche de compromis que l'on parvient à résoudre les problèmes les plus ardus sans empêcher nullement les relations et l'humilité d'exister. Mais, cela ne veut pas dire qu'il faut adopter la conception du mal-être de chacun pour trouver cette conciliation. Il faut être bien dans sa peau pour la transférer au mieux chez les autres. Sinon on est foutu ensemble. 

- L'époque a changé par une obligation de réduire son pouvoir d'achat.

- On apprend que nous vivons au-dessus de nos moyens. On apprend aussi que l'alcool est couramment bu tous les jours. Je n'ai pas une goûte d'alcool dans le sang. Le vin, j'en ai parlé dans "In vino carré d'as". De la bière, dans "Chef, une p'tite bière, on a soif... ". La bière est consommée jusqu'à la perte de connaissance pendant les guindailles universitaires prolongées ensuite en tant qu'actifs. Je n'ai participé ni à ce genre de guindailles ni pendant les sorties du bureau. Chez moi, tous les coups ne sont pas permis pour me faire boire et encore moins pendant la retraite pour payer des accises en plus

podcast

podcast

.

Le budget "boissons" s'est tassé chez certains retraités avec le point positif de meilleure santé sans être altéré par la somnolence planante de l'alcool.

Dans 98% des cas, je ne bois que du "Château la Pompe" non chambrée.

0.jpg

La drogue, je n'y ai jamais touché. Quant au tabac, une cigarette m'a suffi pour abandonner le tabac à tout jamais. Aucune addiction de mon smartphone, comme les jeunes qui y ont trouvé une nouvelle dépendance car, dès cette année, son utilisation devient de plus en plus chère à assumer. Je privilégie le Wifi chez moi et celui qu'offrent les grands magasins.
Résister aux addictions est une profession de foi pour ne pas tomber en dépression à la réception des factures. Comme disait Corneille "A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire". Pour la plupart des gens, il faut un incitant extérieur ou forcer pour initier une modification des habitudes. Il y a deux sortes de personnes. Ceux qui auront toujours peur et ne feront rien et ceux qui préfèrent oser et tester toutes les éventualités et disponibilités, sans esbroufe et pour simplement vivre plus à l'aise, avec la recherche des solutions les moins coûteuses. Réussir ses échecs, c'est percer les vérités cachées par la philosophie. Pas de dieux de la consommation qui imposent ma façon de vivre sans être ascète pour autant. On parle de plus en plus de sexisme. Le sexisme, je ne connais pas. Tout le monde est à considérer de la même façon même si ce n'est pas physiquement. 

0.jpg

- Toute vérité est-elle bonne à dire ? Il y a 40 ans un médecin annonçait à un patient qu'il avait un cancer. Jusqu"au bout, celui-ci croyait qu'il allait guérir... On préfère toujours préserver le rêve dans un certain déni. Si toutes les vérités devaient sortir, notre restant de civilisation s'effondre. Quel niveau le déni est-il acceptable ? Quand une personne raconte sa biographie, elle n'a qu'une vision partielle de sa vérité et de ce qui lui a été raconté. Un mensonge, mais jusqu'à quel point faut-il y aller ? Les vérités que l'on donne aux enfants doivent être distillées au moment où il est prêt à les entendre. Le déni est pire que la vérité quand l'enfant se construit sur des sables mouvants. La vérité, elle permet encore d'être nu, authentique et vrai. Mais l'art est de présenter cette vérité avec délicatesse, nuances et psychologie en relativisant. Fameux travail de reconstruction d'un restant de civilisation qui comme le Titanic est en train de tanguer avant de couler....

- La vérité n'est pas toujours bonne à dire et à entendre. Dans les pays catholiques, les médecins n'osent pas révéler une fin de vie. Dans les pays anglicans, on est probablement plus pragmatique pour prévenir les gens au sujet de leur sort. Tout comme pour moi, la retraite a été une grande page qui s'est tournée dans ma vie. Les Français n'acceptent pas de devoir la tourner trop tard, alors que toutes les caisses de pensions de retraite risquent de se rétrécir comme une peau de chagrin sans personne pour les remplir. Il ne faut pas confondre un travail manuel avec celui d'un intellectuel. Il ne faut pas parler, non plus, d'âge d'un passage à l'autre, mais du type et du nombre d'années de travail effectif pour tourner la page

.0.jpg
2% de la fortune des 42 milliardaires français pourraient contribuer à l'apurement des dettes publiques et son déficit. Dans ces mots, pas question d'exercer un amour pour l'argent particulier, mais comme dit le proverbe allemand "Dieu règne au ciel et l'argent sur la terre". et il devient donc, le sang de la vie. Jusqu'ici, on n'a encore rien trouvé de mieux dans les échanges en dehors du troc. Il y a de quoi se fâcher quand on ne comprend pas les règles du jeu du système. Mais, fondamentalement, la vérité est trop dépendante de paramètres personnels et de facteurs extérieurs déterminés par son environnement et son entourage.

- Se fâcher à cause de la bêtise humaine, c'est une manière de l'honorer.

- Exact. mais tout coûte plus cher pour l'honorer. Je me dois d'élever le débat avec l'actualité des Etats eux-mêmes qui ont les mêmes problèmes de vivre au-dessus de ses moyens. La Wallonie a un déficit croissant et cela fait sourire les Flamands. L'assainissement des finances publiques est incontournable sans procrastiner le payement des dettes. Les taux d'intérêt ont été maintenus au raz des pâquerettes, en oubliant l'amortissement et la dévaluation du matériel. Ils remontent podcast

.

"Le quoi qu'il en coûte" de Macron ne résiste pas à l'épreuve de réel. En France, la dette publique s'élève 2.956,8 milliards d'euros, représentants 113,7% du PIB. Je n'ai pas les chiffres de la Wallonie mais cela ne doit pas être une paille à l'échelle de notre pays. Le Président du Parti socialiste belge, Paul Magnette vient de sortir « La Vie Large » présenté comme un « manifeste écosocialiste ». Faudra-t-il que le socialisme se réinvente à l’aune de nouveaux enjeux ? L’Etat providence dans un monde potentiellement sans croissance n'est plus d'actualité. Une « écologie positive », bof ? Aujourd'hui, les politiciens sont coincés dans la case "prison" du jeu de l'oie à trouver des solutions face aux dettes publiques en hausse .

En parallèle, on entend des footeurs, toujours adulés qui se payent des couilles en or sans que cela n'effraie quelqu'un. L'expression latine "Panem et circences" dénonce le fait qu'on ne se préoccupe plus que de son estomac et de ses loisirs, en distribuant de pain et une organisation de jeux du cirque. Mais à cette époque, ce sont les empereurs romains qui invitent le peuple dans le but de s'attirer leur bienveillance.

0.jpg 

Aujourd'hui, c'est la population elle-même qui paie pour ses loisirs pour se nourrir et se divertir dans des enjeux plus exigeants et un destin collectif. 

- Faut-il choisir entre capitalisme et communisme ? 

- C'est un peu ça la question. Il y a heureusement encore un peu de démocratie en Occident et l'autocratie en Orient où on ferme le bec à la moindre incartade. La fin des Trente Glorieuses de l'Occident est bien sûr la période qui a vu la fin du plein emploi et de l'opulence du capitalisme triomphant accompagné d'une musique joyeuse prenant son contre pied dans l'imprévision et la capitalisation. Cette situation était déjà écrite dans les astres de ces Trente Glorieuses. 

0.jpg

Les convictions d'antan se mettent à vaciller, se mélangent les pinceaux avec des idées dépassées à grande vitesse dans une 'confrontation' entre cerveau gauche et droit. La question existentielle essentielle revient en mémoire : "Pourquoi les retraités vivent parfois au-dessus de leurs moyens ?". Pour rendre le monde plus rationnel, pardi. L'informatique a de bons et de mauvais côtés. Je ne suis pas ici pour donner des leçons ou des conseils.

Retraités, gardez vos illusions et vos rêves, teintés de nostalgie. Laissons inventer le futur aussi par des utopies qui sauvent parfois les esprits créatifs. 

Sinon, il reste la chanson "Tous les cris les SOS" en souvenir de Daniel Balavoine.qu'il chantait au moment des Tueries du Brabant et qui est encore parfaitement dans les notes de partitions d'aujourd'hui.

- On attend le discours de Poutine qui prépare notre avenir ou les résolutions de l'a adversité ?    

0.jpg

- Me permettez-vous une métaphore ?

- Bien sûr

- Je viens de voir à la télé, le film de science-fiction franco-québécois réalisé par Daniel Roby, sorti en 2018, "Dans la brume".

Le budget de ce film s'élevait à 11 millions d'euros tandis que le chiffre d'affaires de son exploitation était de l'ordre de 2,5 millions d'euros, ce qui représentait un échec cuisant.

Une analogie sous forme d'allégorie métaphorique ?

Synopsis : Le film débute par la présentation d'images tournées en pleine nature. On découvre des champs et des prés baignés par un soleil printanier et Mathieu qui arrive en avion. Dans une chambre, sa fille Sarah atteinte du syndrome de Stimberger, vit dans une bulle géante pour assurer sa protection immunitaire. Elle fille discute par visioconférence avec d'autres enfants dans la même situation qu'elle. Mathieu espère trouver une solution pour la sortir de cette situation d'enfermement. Un tremblement de terre survient et une brume toxique sort des bouches du métro en envahissant la ville et stagne sans bouger et sans se dissiper jusqu'au niveau du cinquième étage des habitations. L'électricité a été coupée et la batterie de secours reste limitée dans le temps. Un respirateur permet de descendre dans la rue où des dizaines de cadavres jonchent le sol. Des survivants sont emmenés sur la butte Montmartre, émergeant de la brume. Un policier tente de le tuer. De retour chez lui et monté sur le toit de son immeuble, Mathieu constate que la brume est en train de monter légèrement mais sûrement. La situation devient catastrophique. Les réfugiés ont dû finir par se battre entre eux car la butte Montmartre est la proie des flammes. Un nouveau tremblement de terre et la brume reprend sa remontée. Deux personnes, très âgées de son immeuble, décident de rester chez elles et d'attendre la mort tranquillement. Par hasard, il découvre que sa fille est immunisé contre la brume. Etourdi, Mathieu se réveille dans la bulle de sa fille et l'appelle. Celle-ci lui répond par le talkie-walkie et lui dit doucement : « Oui papa, j'arrive. »

 

Si vous n'y voyez aucun rapport écrivez-moi, je ferai parvenir vos remarques à Angèle 

Allusion



34 réactions


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 1er février 2023 09:59

    En réponse à la remarque de la retraité(e) sur l’importance de l’éducation des parents et de la société : Je lis un livre très intéressant mais qui je le sens ne plaira pas à tout le monde. Il s’agit de la Prophétie des Andes. En voici un petit résumé. Car c’est bien Freud avant tout qui aurait dû recevoir le prix Nobel de la PAIX. Que raconte ce livre. Je me méfiais au début car je pensais tomber dans la soupe new age. Rien de cela... Les neuf prophéties expliquent comment le monde pourrait vivre en paix. Ou plutôt dirais-je, la SEULE manière de vivre en paix (Freud a raté le prix). des personnes qui connaissent le sens des prophéties sont rassemblées dans un lieu rêvé des Andes. Le manuscrit est recherché pour être détruit car il remet en cause les dix commandement de la Bible et surtout celui concernant les parents : PARENTS HONORERAS. Les manuscrit expliquent bien la cause de tous les conflits et les guerre dans le monde. Elle est causée par l’empreinte de notre éduction celle que nous a donné nos parents. une sorte d’engramme dont ils’agit de s’extraire. La majorté les enfants ont inscrit dans le cerveau une forme d’humiliation et de rabaissement. Rabaissement qui permet aux parents de dominer et blesser le narcissisme des enfants. Cette blessure narcissique reste inscrite dans l’inconscient des enfants. C’est ainsi que se formera deux sortes d’individus : les dominants qui se trouvent souvent au sommet (politique, milliardaires, eminences grises qui gouvernent en loucedé et que l’on retrouve dans des clubs fermés comme par exemple la franc maçonnerie ou au contraire dans les instances religieuses qui décident de notre sort). Eux ont choisi de retourner l’humiliation en victoire sur les humiliés. Et le restant, bien plus nombreux : les persécutés que l’on retrouve dans les mouvement woke, LGBTQ, assistés. Leur arme est le culpabilistaion qui comme l’araignée tente d’emprisonner sa proie). Persécutés et persécuteurs (titre d’un livre d’Aragon). Les prophéties expliquent bien que la faute en revient à l’éducation. On comprend que le monde religieux tente d’interdire la publication qui libérerait les individus de l’emprise parentale. Elle explique les voies pour être sa propre démocratie et arriver par le jeu des bonnes rencontres (synchronicités, coïncidence) à reprendre le contrôle sur sa vie. Exemple en écoutant et en interprétant ses rêves qui nous conduisent sur la bonne route et éviter les chausses-trappes. En se fiant à son intuition. En évitant toute relation d’emprise (on comprend que les religieux vomissent ces prophéties). Etre dans l’amour (non des autres, mais dans un états permanent de réceptivité à ce qui est bon, beau et vrai). Les personnes qui auraient connaissance des manuscrits constitueraient alors un danger énorme pou le monde qui ne se nourrit de rapport : dominant-dominés qui ne peuvent conduirqu’à des guerres permanentes. Au lieu de pomper l’énergie des autres pour se l’approprier. L’individu la rechercherait en lui-même. Ce qui le rendrait invincible. Ne rentrant pas dans le jeu, ne donnant pas prise au voleurs d’énergie... Je n’en suisqu’à la huitième prophétie.... pour moi ceci répond indirectement à la question vivre AU DESSUS de SES MOYENS. Car c’est bien de cela qu’il s’agit. L’humain ne vit pas avec SES propres capacités. Mais uniquement en réaction (comme le principe d’Archimède) de l’éducation de ses parents. Je fus un humiliés, je deviendrai un persécuteur (Le cas d’Hitler est exemplaire). Ne serait-il pas le petit fils d’un des Rothschild par son père et la mère de celui-ci, servante et engrossée... De l’humiliation de la grand-mère paternelle il est devenu le grand persécuteur des juifs.... Pourquoi choisit-on plus la voie de l’humiliation-persécution ou celle du dominant.... La tactique de l’un ou l’autre étant vouée à l’échec. Au final, Hitler a perdu la guerre. Le Traité de Versaille fut un bel exemple d’humiliation.... la pulsion est la même. Mais l’une est dans le versant masochiste et l’autre, dans le versant sadique.... Mais sur le fond, c’est la même chose...


    • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 1er février 2023 16:02

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.
        Vu le résumé, cela me semble très intéressant.
        J’ai jeté un coup d’oeil sur Babelio
        A parti le premier commentaire, il semble plaire.
        Comme j’aime tester ceux qui sont contre, je suis navré comme lui et je prends le 1er commentaire d’Ubikson qui dit : 
      a Prophétie des Andes, c’est quoi exactement ?
      Pour faire simple, c’est un roman initiatique écrit par un enfant de 10 ans, calqué sur un schéma-type basique, armé d’une théorie bien pensante complètement plombée par d’ahurissantes aberrations.
      Alors un texte Araméen vieux de 2 600 ans, oui, c’est crédible. Ca nous renvoie en -600/-500 avant J.C. et le côté historique tient la route. Au bas mot 13 000 km à vol d’oiseau, comment expliquer que des Perses vraisemblablement, puisque ce sont eux et les Hébreux qui utilisaient majoritairement l’Araméen à cette époque, donc nos p’tits Perses, hop, sautent dans un bateau, traversent la Méditerranée, l’Océan Atlantique, vagabondent en Amérique du Sud et débarquent au Pérou. C’est une hypothèse. 
      Ma p’tite hypothèse c’est que l’Araméen est connue pour être une langue religieuse, notamment celle du Christ. Non, ce n’est pas Jesus qui a écrit les Révélations, les dates ne collent pas, mais sortir la carte de l’Araméen, c’est se donner un côté mystique pour le lecteur lambda, c’est tirer délibérément son ouvrage dans les pas du Da Vinci Code (Anges et Démons), parce que 86 millions de livres vendus pour Dan Brown, ça donne 86 millions de bonnes raisons de vouloir bouffer au râtelier de ceux qui savent faire du fric.
      Un coup dans l’aile pour le côté « je veux véhiculer un message de paix. » confirmé quand on découvre les grands méchants de cette navrante histoire. Argh ! Bon, je comprends, il fallait un méchant, et les Russes ça fait trop daté. Un méchant religieux, donc on va prendre le mystique Vatican, parce que si on prend des méchants juifs, on va être taxé de conspirationnisme, si on prend les musulmans, on va nous dire qu’on fait des amalgames et si on prend des bouddhistes Shaolin, là, ça devient n’importe quoi. Le Vatican, c’est bien, ils ont forcement un but secret.
      Bon, pour envoyer un cardinal au Pérou courir après un livre SECRET que TOUS les personnages qu’on croise dans le livre connaissent de près ou de loin le grand mystère que tout le monde a déjà lu, et même envoyé des copies aux Etats-Unis, 
      Et la cerise sur le gâteau : Les espions Péruviens ont été envoyés aux Etats-Unis pour récupérer les copies du Manuscrit. Naaaaaaan mais c’est bien évident, les services secrets Péruviens sont quand même réputés sur toute la planète... Un formidable joker, magnifique, une vraie perle.
      Un chapitre = une rencontre = une révélation. On fait ça neuf fois de suite Notre héros va dans un rayon pour prendre la première révélation, ensuite il va au rayon suivant, prendre la seconde révélation et ainsi de suite. Et si on a l’impression que c’est téléphoné, il suffit de sortir un autre joker : « ah oui, mais on parle des coïncidences justement. » Mais justement, prendre le lecteur pour un demeuré et sortir ensuite une ribambelle de livres sur le même sujet, ça n’est pas effectivement une troublante coïncidence ?
      Je suis vraiment navré de ne pouvoir mettre d’étoiles négatives. Conclusion : A garder sous la main, si on cherche un truc à balancer sur le chat du voisin qui s’aventure dans notre jardin, un truc inutile qu’on pourra envoyer comme un projectile, sans jamais se soucier d’aller le rechercher après.


    • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 1er février 2023 16:05

      Il me rappelle un ivre de Michel Bussi que j’aime bien lire, qui a un peu ce genre de réflexions et dont j’ai écrit le billet avec le même titre : Tout ce qui est sur terre doit périr 
       


    • Gollum Gollum 1er février 2023 16:12

      @Réflexions du Miroir

      Bien d’accord sur ce bouquin...

      Le plus drôle étant que la fée (clochette) a écrit :

      Je me méfiais au début car je pensais tomber dans la soupe new age. Rien de cela...

      Et en fait elle se vautre dedans mais avec une délectation.... smiley

      En même temps comme elle est incapable de distinguer un diamant d’une bouse, faut pas s’étonner..


    • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 1er février 2023 16:21

      @Gollum
      Mon article démontre qu’il y a une énorme différence entre la sensibilité humaine basée sur les émotions et le paradigme du numérique qui est insensible, pragmatique, basé sur la seule raison à donner une solution à tous problèmes pour répondre au seul but à atteindre.


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 1er février 2023 17:13

      @Réflexions du Miroir Je pense que vous n’avez rien compris à la dynamique du livre qui explique comment en réalité il est impossible de réaliser le bonheur sur terre. Ni par certaines orientations religieuses, ni politiques. Car il est bien certain que peu de personnes sont capables de remettre en question l’influence que l’éducation de leurs parents a eu sur eux. Le roman le démontre par l’absurde. Il n’y a rien de new age, puisqu’il met en doute la capacité de l’être humain à se remettre en question. Si le livre était new age, il le présenterait comme une utopie réalisable. Ce qui en lisant entre les ligne bien sûr, ne l’est pas...


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 1er février 2023 17:29

      Le roman est riche au niveau individuel. Mais impossible à réaliser au niveau colllectif. C’est déjà pas mal...


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 1er février 2023 17:42

      @Réflexions du Miroir Normal que le livre déplaise à la majorté des lecteurs. Qui est prêt à se regarder dans un miroir ??????


    • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 1er février 2023 18:00

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.
       Tout à fait. J’ai bien compris.  
       J’ai écrit « Vu le résumé, cela me semble très intéressant ». Beaucoup de commentaires de lecteurs sont positifs. Il n’y avait qu’un seul commentateur qui s’est senti hors du coup général.
        


    • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 1er février 2023 18:03

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.
       ’Qui est prêt à se regarder dans un miroir’
      Je peux répondre par la phrase qui est est le sous-titre de mon site « Réflexions du Miroir » : « Face au miroir, réfléchissons sur notre vie avec un peu de subjectivité dans l’objectivisme »

       


    • Gollum Gollum 1er février 2023 18:03

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

      Qui est prêt à se regarder dans un miroir ??????

      Certainement pas vous, et de loin, vous qui vous inventez un personnage fictif particulièrement flatteur, à base de pseudo-initiation de mes fesses...

      On va récapituler : naissance divine à Renaix, synchros à volonté, etc....

      Du bullshit transformé en or pour cause d’amour excessif de soi.

      Donc le miroir.... smiley

      Comme dit le proverbe : faites ce que je dis mais pas ce que je fais...

      Et c’est ça l’essence du new-âge : flatter dans le sens du poil..


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 1er février 2023 10:00

    Cessez dêtre des persécuteurs ou des persécutés. Soyez des précurseurs. Et placez le curseur de votre vie ou trajet d’existence sur la bonne route.... Celle du nouveau « nez » ou seconde naissance. Nous avons presque tous la possibilité de renaître une seconde fois. Une première à nos parents. Une autre en accouchant de notre enfant intérieur....


    • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 1er février 2023 16:10

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.
        La vie quand on la regarde en prenant du recul, est une suite de cycles concentriques comme dans une course relais.
        On nait, on vit, on meurt,.... on nait, on vit, on meut... comme James Bond
        « You only live twice » 


  • Géronimo howakhan Géronimo howakhan 1er février 2023 10:26

    Mes salutations du matin.

    Deux façons de vivre physiquement sur la meme planète,

    en paix donc en coopération équitable volontaire,

    ou en conflit, guerre, violence, vol, torture, destruction etc,

    on a choisit conflit donc guerre, vol, torture, destruction etc car chaque moi n’ayant plus comme référence que ?? LUI MÈME , ayant désormais refusé absolument que naître = mourir, se jette à corps perdu dans une fuite impossible dudit absolu.

    Oui je sais plus con tu meurs.

    Posséder le plus possible sera une des drogues hallucinatoire favorite de beaucoup..

    Ce que je ne comprends pas c’est que nous les masses n’assumons rien du tout de nos choix...

    Rien de nouveau.

    Bossuet : "Mais Dieu se rit des prières qu’on lui fait pour détourner les malheurs publics quand on ne s’oppose pas à ce qui se fait pour les attirer. Que dis-je ? Quand on l’approuve et qu’on y souscrit."

    Et nous n’aurons rien fait ni pour comprendre ce qui est si visible, ni pour changer quoique ce soit de profond ..

    dégénérescence oblige...avec ou sans machines ne change rien


    • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 1er février 2023 15:39

      @Géronimo howakhan bonjour,
        En fait, nous faisons partie de monde vivant.
        Il y a dans ce monde-là, des prédateurs et des proies qui inversent parfois les rôles.
        Ce n’est pas le plus fort qui gagne et continue à (sur)vivre, le plus souvent.
        C’est le plus malicieux. 
        Les animaux mâles se font la guerre entre eux pour conquérir une chance de se reproduire. Les femelles attendent patiemment le vainqueur.
        Les humains font la même chose avec un nouvel artifice : l’argent.
        Je viens de regarder le film « Carbone’ »
        A la fin du film, l’inventeur de « son truc » qui consiste en l’idée d’une fraude à la TVA sur les quotas de carbone dans l’Union européenne.

      pour gagner de l’argent, qui dit avant de mourir : « quand on meurt, on n’a plus besoin d’argent ». 


    • Géronimo howakhan Géronimo howakhan 1er février 2023 18:31

      re

      ce que je trouve très relativement « drôle » c’est que l’argent n’a jamais rien produit et que nous sommes persuadés que ça existe..par contre pour voler plus, plus fort, plus vite confortablement c’est idéal..ensuite on peut acheter tout avec, gens, choses, planète..

      La fraude carbone , oui bien vu..

      Les comparaisons animales me font sourire, jaune, je croyais que nous étions des etres fantastiquement géniaux à un point que meme l’Univers devait s’accrocher, or cet être incroyable ne sait pas comment vivre et va donc chercher des exemples chez des animaux, mais attention uniquement des exemples qui permettre de manger, voler-détruire, tuer etc le voisin..

      peu importe...

      Nous avons choisit la voie du combat entre tous, appelée compétition, principe qui élimine, assumons en les effets, violence, guerre, pauvreté organisée, crimes de masse, dictature, empoissonnement, esclavage, tortures , destructions,etc et la dernière surprise la démence intégrale de la masse ..

      mais nous n’assumons pas du tout bien sur...c’est les boomers, salauds de boomers, macron ordonne de les hair et le peuple obéit ...tendance du moment, ce sera d’autres ensuite...

      l’important étant entre autre que la masse ne voit pas que coopérer avec équité volontairement, etc est non seulement LE chemin, mais qu’il est magnifique..mais la survie n’est pas tout....

      reste à vivre, ou mais voila pour cela la pensée doit intégrer cet absolu : naître = mourir..

      pour que ce soit intégré il ne faut rien faire ni vouloir..y compris inconsciemment..

      comment faire ? stop, c’est déjà une mauvaise question..car déjà JE veux..

      c’est une belle leçon de vie n’est ce pas ?

      dommage de ne pas voir le coté lumière de la vie..mais la pensée ne peut le toucher, il vient d’ailleurs qui n’est pas humain, mais peut nous toucher si...............

      ce monde de la Lumière où est le « sens », bien sur pas la fausse lumière de 1717 du siècle luciférien = fausse lumière, mensonge donc etc ,ce monde ne sera pas pour nous, il y a sûrement des exceptions...si l’humain survit à ce qui arrive, ce dont je ne sais rien et qui est notre désir de combat entre tous bien sur, ils verront, mais sans aide de L’Origine Ultime c’est foutu pour nous , en tant qu’être vivant coté vraie Lumiere..

      Une telle souffrance, est juste l’état de notre psyché..

      voyez vous, quelque chose sait le chemin, et nous le susurre avec de légères brises de mal-être quand nous nous nous trompons , si je sais cela je laisse la brise être et faire ce qu’elle doit, alors quelque chose parlera, pas comme je le veux, comme « cela » le veut..alors j’apprends .etc si « je » n’écoute pas, la brise devient vent, puis tempête puis ouragan, c’est une souffrance qui s’amplifie car « je » dois écouter et la fermer donc...porter sa croix parle aussi de cela.

      Tout ceci ne sont que des processus naturels que nous avons perdus ..

      le lien avec disons L’Origine est coupé..et pour la profondeur du sens et bien on peut se la brosser Monique...que reste t’ils ? les moyens, les machines...qui vont devenir le sens...du moins en paroles..

      Cette absence du contact avec L’Origine, qui pour moi ne peut être volonté est ce qui nous rend mauvais par absence, car vivre ne devait pas être ce que nous en avons fait...enfin entre autre, car je sais que nous le sentons confusément ou clairement que nous déconnons totalement..à titre personnel et global

      « je » a peur pour lui, alors il se fige sur les premieres branches qui passent..à chacun sa branche de sauvetage ..« je » est inapte à la vie, c’est un outil vital certes mais seulement pour la survie, pour la vie non..

      j’ai mal de tout cela, c’est lourd etc alors les autres vont payer.

      hum ça ne pisse pas très loin tout ça avec ou sans machines..car ça à l’air d’être tout ce qui nous reste pour nous auto admirer non ?

      si ça parait être mal barré c’est parfait, nous devons passer par là, car il faut ça pour aller au delà de la pensée qui crée ce moi illusoire ..pour cette sorte d’initiation directe par LA VIE...

      c’est balaise....

      mes respects bien sur...bonne route


  • zygzornifle zygzornifle 1er février 2023 15:00

    Quand on est riche on peut vivre au dessus de ses moyens, la on applaudit .....


  • zygzornifle zygzornifle 1er février 2023 17:18

    Celui la au moins est vacciné :

    https://vm.tiktok.com/ZMYF8S7t7/ 



    • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 1er février 2023 18:18

      @zygzornifle
       J’ai regardé. Ma réponse est ’Excellent’.
       Je vais vous dire pourquoi : J’ai eu deux parties dans ma carrière.
      Une première dans une startup avec quelques personnes dont un patron et des associers dont j’ai presque fait partie. J’y ai tout appris au niveau « système ». Mon métier avec la participation de sa stratégie qu’il faut avoir dans une PME. Chacun était jugé comme indispensable à la bonne marche de la petite entreprise (qui contrairement à la chanson de Baschung a connu la crise). Pas de backup. J’ai été un jour rappelé en urgence alors que j’étais en vacances.
      Une deuxième partie, dans une grande multinationale américaine dans laquelle, la stratégie était inconnue en dehors des résultats financiers.
      J’y ai exécuté deux versions : en employé sans grade et en manageur sur le premier échelon de la hiérarchie avec quelques personnes sous moi. Jamais au-dessus, tellement cela pouvait sentir l’oignon ou le pognon.
      C’est dire que j’étais vacciné de pas mal de choses. smiley 


    • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 1er février 2023 19:00

      Au sujet de la pension de retraite, j’ai oublié de mentionner quelle est la part des impôts réservée pour les pensions en Belgique en 2022. Elle arrive en premier lieu avec 21% et 54,3 milliards d’Euros. 


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 1er février 2023 17:31

    Pour ceux qui ne lirons pas le livre : Les révélations de la prophétie des andes - livre incontournable de la spiritualité
    Dans ce roman, la civilisation Inca se serait éteinte à cause de son « niveau de vibration énergétique » qui l’aurait faite évoluer vers une autre dimension spirituelle.
    Un homme arrivé vers ce qu’il sent être comme un tournant de sa vie se trouve, suite à des rencontres plus que dues au hasard, embarqué dans une aventure à l’autre bout du monde.
    Son chemin sera fait de découvertes surprenantes sur le monde, sur une nouvelle forme d’énergie qui semblerait coordonner les choses bien au-delà du « visible ». Tout cela par étapes, en cherchant des révélations dispersées d’un mystérieux texte ancien.
    Les neuf révélations sont :
    1 Devenir éveillé aux coïncidences qui se présentent dans nos vies.
    2 Connaître l’histoire profonde du monde et l’évolution de l’être humain.
    3 Devenir conscient que toutes les choses vivantes ont des champs d’énergie.
    4 Devenir conscient que les gens essaient de voler l’énergie d’autrui, créant des conflits.
    5 Réaliser que contrôler autrui n’aide personne.
    6 Être conscient que tu as un rêve et une destinée à accomplir.
    7 Etre conscient que la plupart de tes pensées et actions sont guidées.
    8 Réaliser que quelques fois, la réponse que tu cherches est fournie par les personnes que tu rencontres.
    9 Comprendre que l’humanité est en train d’effectuer un voyage vers une vie en parfaite harmonie avec autrui, la nature ce qui fera évoluer notre monde vers un paradis terrestre dans le millénaire à veni


    • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 1er février 2023 18:30

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.
       J’ai passé des vacances au Mexique dans le Yucatan à visiter des sites Mayas.
       Samedi dernier, ARTE présentait les trois peuples « Enfants du soleil » en plus des Mayas, les Incas et les Aztèques.
       La spiritualité y était complètement obnubilée par les dieux.
       Cela allait jusqu’aux sacrifices pour invoquer les dieux (souvent des peuples soumis, mais aussi des enfants).
        Ils étaient tellement sûr de leur force spirituelle que quand les conquérants espagnols sont arrivés, ils les ont accueillis sans méfiance.
        La manière de compter et de vivre des Mayas (parfois très en avance sur les Européens), j’en parle dans Maille à partir avec les Mayas
        Pour les Mayas, le 21 décembre 2012 était une date de fin d’un cycle dans un de leur calendrier
        Cette date avait même généré l’émoi dans notre façon de vivre et a été interprétée faussement comme la fin du monde. 


    • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 1er février 2023 19:19

      Les Mayas vivaient avec leurs morts et leurs descendants le font encore à la même époque que notre premier novembre.
      Les cimetières sont des lieux de rendez-vous avec les morts.
      Les tombes sont bariolées de couleurs. 


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 2 février 2023 05:56

      @Réflexions du Miroir L’Amérique latine est la région où la psychanalyse est le mieux implantée. Citons ces grands auteurs comme : Gabriel Garcia Marquez (Cent ans de solitude). Ernesto Sabato (un sommet, Mario Vargas LLosa (le rêve du celte), Borges, Neruda, Carlos Fuentes, Octavio Paz,....... Avec un faible pour Ernesto Sabato : le tunnel : 
      (Auteur argentin). Juan Pablo Castel est artiste peintre et meurtrier. C’est son histoire qu’il va dépeindre depuis sa cellule. Un autoportrait tout en taches sombres, bardé par endroit de couleurs violentes, d’éclairs de lucidité, que ni sa conscience ni les faits ne peuvent contenir. Un autoportrait au fusain, noir et gris, avec du rouge. Ce rouge qui prendra bientôt plusieurs significations, au fil de son témoignage et de sa volonté de se comprendre : le rouge de la passion et le rouge du sang. Car, dès le départ, Juan Pablo Castel nous dévoile tout. Il est l’assassin de la femme qu’il continue à aimer, malgré la mort, plus que sa vie. Derrière un pseudo roman policier à l’intrigue dévoilée se cache un ouvrage à l’ambition téméraire : nous donner à voir toute la pensée de l’auteur, son humanisme, sa vision du monde moderne, son existentialisme. À la fois réflexion sur la solitude de l’artiste et sur l’incapacité de son personnage à communiquer, cet livre est aussi une touchante mise en écriture de la passion amoureuse, lucide et cruelle. Premier roman de l’écrivain argentin Ernesto Sábato, Le Tunnel fut salué à sa parution, en 1948, comme un ouvrage majeur par Albert Camus et Graham Greene. —Hector Chavez


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 1er février 2023 17:34

    Il est évident que la neuvième prophétie ne peut me convaincre à court terme. Mais rien ne peut dire ce qui se passera dans cent ans.... et plus


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 1er février 2023 17:39

    Ce livre tombe à pic pour moi. Car en numérologie nous rentrons dans une année 7 (2 plus 2 plus 3 égal 7). Et que le sept est le chiffre de la spiritualité. Il est possible qu’un saut quantique se fasse quand les individus comprendront que face à la situations politique et religieuse actuelle, il n’y a AUCUNE issue....


    • Géronimo howakhan Géronimo howakhan 1er février 2023 18:34

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

      salutation, oui le voir il faut..voila pourquoi la pression immense, elle est nécessaire et inversement proportionnelle à l’erreur..

      je faisais référence à : quand les individus comprendront que face à la situations politique et religieuse actuelle, il n’y a AUCUNE issue....

      mais ça va bcp plus loin, on doit arriver en chacun..sinon ça va foirer..


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 2 février 2023 06:04

      @Géronimo howakhan Totalement d’accord. Il reste une dernière issue à accueillir. Hier encore de vivre ces coïncidences qui ont jalonné ma vie. J’ai fais la rencontre d’un voisin : juif-marocain dont le père était ami du père de DSK. Allant vers la wasserette pour laver mon linge, je laisse tomber mon peignoir. En revenant pour le retrouver, je vois qu’il est tombé juste devant la maison du voisin en question. A la wasserette je fais la connaissance d’une dame... et est le juive marocaine. Des coïncidences comme celles-là, je les vis en permanence. C’est un petit comme l’histoire du petit poucet...


    • Géronimo howakhan Géronimo howakhan 2 février 2023 08:17

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

      Bonjours, coté juif, enfin s’il en est j’ai bossé 8 ans (Paris et cote ouest France) dans une boite dont les propriétaires étaient de ce « groupe », culture. Frankel, Epstein etc ( pas celui des usa) etc..pour l’anecdote qui n’en est pas une, ils m’ont pris pour l’un des leurs, traitement spécial par rapport aux autres etc, le point que je veux amener est que contrairement aux autres groupes en France, eux sont extrêmement soudés, ils s’entraident , aident, avec de l’argent aussi mais pas seulement et pas mal à fond perdu si il faut !! rien de surprenant des lors qu’ils prennent cette place dans les sociétés où c’est tout pour ma gueule et chacun sa merde pour le reste de la population..ce qui est bien sur le cas de la France..
      Sur les coincidences, du moins on les appelle comme cela , oui j’en ai pas mal aussi...certaines apparemment impossibles comme pour toi je suppose.
      Ça laisse souvent pantois avec un petit moment étrange et bien..
      On est pas loin de la dernière issue...


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 2 février 2023 10:01

      @Géronimo howakhan La plus « folle » est celle où étant en train de perdre mon compagnon d’un cancer mai 2019, je rencontre une dame à l’arrêt de tram. Nous parlons un peu et voilà qu’elle me dit avoir la même profession que moi. Aboutissant à s’échanger nos numéros de téléphone. Je vais chez elle à 500 mètres de chez moi et voilà qu’elle habite juste au dessus de l’appartement où j’habitais en 1988-89. En plus son prénom est celui de ma cousine et dont le nom de son mari à une lettre près est le même que le nom de l’arrêt du tram. « In » au lieu de « et »...
      En plus, elle est amie avec la nièce de Mitterrand... 


    • Géronimo howakhan Géronimo howakhan 2 février 2023 10:53

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

      effectivement oui là ça fait beaucoup..je suppose que tu as aussi beaucoup de « déjà-vu » ..dont certains sont pure « prédiction », car montrant un moment dans le futur, qui était impossible à prédire, c’est mon experience comme celle de pas mal d’autres....là encore tout s’arrete un moment et ce qui est là est disons ...une bonne énergie comme dans bonté !


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 2 février 2023 07:49

    Quand on p...e plus haut que son cul. Celui-ci finit par prendre la place du cerveau...


  • zygzornifle zygzornifle 2 février 2023 11:27

    Depuis hier je regarde mon compteur Linky bouffer mon pognon et il en met un coup le salop ....


Réagir