mardi 14 mai - par rosemar

A l’école de l’ennui...

JPEG

Peut-être connaissez vous cet ouvrage "Longtemps, je me suis ennuyée à l'école" ? c'est un témoignage à la fois amusant et accablant sur l'école.

Lola Vanier écrit ses souvenirs d'école et dénonce un système éducatif où règne l'ennui...

Elle égrène, ainsi, des portraits d'enseignants assez caricaturaux : "Le professeur d’anglais se répandant en remarques sarcastiques pour ne pas perdre la face ; le professeur d’histoire-géo dictant son cours sans jamais poser une seule question à sa classe ; un autre se perdant dans des digressions infinies sur le sentiment national - si loin du sujet qu’elles en deviennent drôles ; la professeur de SVT en guerre avec ses élèves, qui du coup la laissent se débattre avec un rétro-projecteur rétif."

Bien sûr, l'ennui peut s'immiscer dans les salles de classe, à tout moment, bien sûr, dans un monde d'écrans, les enseignants ont des difficultés à capter l'attention des élèves, plus encore l'après midi que le matin...
 

Mais, il est bien évident que les écoles, les lycées et les collèges ne sont pas des annexes du Club Méditerranée : eh oui, ce sont des lieux de travail, de réflexion, de transmission des connaissances et l'on ne peut y passer son temps à s'amuser...

Il peut arriver qu'on s'y ennuie, car chaque élève a des goûts, des affinités pour certaines disciplines, on peut ne pas aimer les maths, la physique ou le français, mais, en général, chacun peut éprouver de l'intérêt et de l'attrait pour des matières qui l'intéressent.

Qui ne s'est jamais ennuyé à l'école, pendant certains cours ? Moi-même, je n'étais motivée ni par la physique, ni par les mathématiques, et j'ai dû subir ces enseignements.

Malgré tout, j'ai pu acquérir quelques notions essentielles de calcul, de géométrie...

L'ennui n'est-il pas formateur ? Il nous apprend la patience, il nous montre que la vie ne peut être constituée uniquement de plaisirs.

Dans nombre d'activités et de métiers, l'ennui peut intervenir.

Nos sociétés sont avides, de loisirs, de plaisirs et de bonheurs, mais, enfin ! on ne peut vivre dans une euphorie permanente, l'ennui fait partie de la vie, et c'est en le dépassant que l'on peut progresser et évoluer...

Les élèves sont soumis à un emploi du temps bien rempli, et l"ennui, la fatigue sont parfois au rendez-vous.

Qui pourrait s'en étonner ? Grâce à cet ennui, on apprend la vie, ses difficultés, ses obstacles, on comprend que rien n'est facile, et qu'il faut franchir des épreuves pour avancer.

Il est vrai que les adolescents d'aujourd'hui sont accaparés par une multitude de tentations et de loisirs, ils sont souvent plus intéressés par leur profil Facebook que par la littérature ou les mathématiques.

Mais la vie ne peut être constituée que de bonheurs, non, la vie est plus complexe et les jeunes esprits doivent être préparés à cet état de fait : le bonheur perpétuel n'existe pas, c'est une utopie.

Les professeurs ne peuvent être jugés responsables de tous les maux que connaissent les adolescents : devant des classes surchargées, il n'est pas facile de susciter l'intérêt de tous les élèves, des collégiens ou des lycéens qui ont, aussi, leurs problèmes...

Il serait, sans doute, plus facile de motiver les adolescents dans des structures moins lourdes, chaque élève pouvant, alors, mieux parriciper au cours, de manière vivante.

Mais, qu'on ne rêve pas, on ne pourra jamais évacuer l'ennui du système scolaire, et ce, pour de multiples raisons : le manque d'intérêt des élèves pour certaines disciplines, une forme de paresse, l'envie de rêver qui fait partie de l'adolescence, ou encore une fatigue, une lassitude qui peuvent s'installer...

La réforme des collèges mise en place en 2016 prétendait annihiler et faire disparaître l'ennui, grâce à l'interdisciplinarité... ne nous leurrons pas : ce n'est pas en gommant les difficultés, que l'ennui va s'effacer, bien au contraire : c'est en se confrontant à des obstacles que l'élève a envie de progresser...

JPEG

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2015/09/a-l-ecole-de-l-ennui.html

 



32 réactions


  • Gollum Gollum 14 mai 16:52

    Texte parfaitement ennuyeux...

    Stratégie réussie donc Rosemar, bravo...


    • Jean De Songy 14 mai 17:01

      Et merde... j’ai été devancé...
       
      ERDOGAN, LYCÉES TURQUES AU BOOBALAND (la colonie mondialiste)
       
      https://francais.rt.com/france/61879-education-erdogan-souhaite-creer-lycees-turcs-en-france
       
       
      CHICAGO BOOBALANDAIS (Grenoble), ÉCOLE SALAFISTE RÉPUTÉE (pour souchiots de soumis de goche)
       
      http://www.lefigaro.fr/actualite-france/grenoble-blanquer-veut-fermer-une-ecole-musulmane-salafiste-20190412


    • rosemar rosemar 14 mai 17:15

      @Gollum

      « Il ne s’agit pas de supprimer l’ennui, mais d’apprendre aux enfants à l’accepter, à le surmonter, à le dépasser parfois... » A Comte Sponville...

      Mais Gollum en est-il capable ?


    • Gollum Gollum 14 mai 17:48

      @rosemar

      L’ennui a en effet une fonction celle de chercher à y pallier. Sauf que cela ne fonctionne que dans un environnement libre.

      Dans un environnement contraint, comme l’est le milieu scolaire, cet ennui débouche sur le découragement, le décrochage..

      Sans compter que l’ennui scolaire a comme conséquence de créer de parfaits petits esclaves adaptés à l’ennui professionnel quand cette profession n’a pas été choisie ce qui est très fréquent..

      Quant à savoir de quoi je suis capable ou pas je ne vais pas étaler ici ma vie privée.

      Malgré tout je peux dire que l’école a pour moi été plus un frein qu’autre chose. Ce que j’ai appris de vraiment fondamental je l’ai appris à l’extérieur, de moi même, et c’est encore heureux que le milieu scolaire n’ait pas éteint en moi toute curiosité...

      Faut croire que je l’avais fichtrement chevillée au corps..

      Vu comme vous semblez construite j’imagine que vos élèves doivent s’emmerder comme des rats morts non ?

      D’où votre éloge de l’ennui qui finalement n’est pas si innocent que ça...

      D’ailleurs la plupart des profs que j’ai croisé s’emmerdaient grave, et bien évidemment ils accusaient les élèves de leur calvaire.. sans jamais être capable de remettre en cause, ni leurs façons de faire, méthodes, comportements, etc...

       smiley


    • rosemar rosemar 14 mai 21:03

      @Gollum

      Mais, la vie est faite de nombreuses contraintes, même dans la vie quotidienne, on ne peut y échapper... un environnement libre ? où ? Comment ?


    • rosemar rosemar 14 mai 21:05

      @Gollum

      Il est certain qu’il m’arrive de m’ennuyer dans mon travail : quand je corrige des copies mal écrites, mal rédigées, par exemple...


    • Gollum Gollum 15 mai 11:40

      @rosemar

      quand je corrige des copies mal écrites, mal rédigées, par exemple...

      Eh oui c’est la faute de ces vilains bambins pas assez reconnaissants de vos efforts..

      Ceci dit vous comprendrez donc, et admettrez par là même, qu’en lisant vos textes on ait souvent la même sensation d’ennui vu les trivialités que vous nous bassinez..


    • Gollum Gollum 15 mai 11:44

      @rosemar

      un environnement libre ? où ? Comment ?

      Un peu d’imagination je vous sens quelque peu figée là..

      Il y a nombre d’écoles, notamment celles à destination des surdoués, qui sont basées sur beaucoup plus de libertés..

      Un surdoué dans une école normale vous savez pertinemment qu’il se meure..

      Vous ne me ferez pas croire qu’être assis 8 heures / Jour à être gavés comme des oies cela soit sain...

      Et donc, par définition, c’est malsain. Faut pas s’étonner dès lors d’avoir des difficultés à assurer l’enseignement.


  • Xenozoid 14 mai 17:01

    l’ennuis vient quand tout est prévisible


  • foufouille foufouille 14 mai 17:09

    « Moi-même, je n’étais motivée ni par la physique, ni par les mathématiques, et j’ai dû subir ces enseignements. » on s’en doutait mais l’ennui, c’est surtout quand la prof est nulle .........


    • rosemar rosemar 14 mai 17:18

      @foufouille
      « L’ennui fait partie de la condition humaine. Comment ne ferait-il pas partie de la condition scolaire ? » André Comte-Sponville...


    • foufouille foufouille 14 mai 17:24

      @rosemar
      je ne m’ennuyais pas et et ne m’ennuies jamais. j’avais un livre sur mes genoux ou je gribouillais des calculs sur une feuille.
      j’ai toujours un tas de trucs à faire.


    • rosemar rosemar 14 mai 18:38

      @foufouille

      Et dans le travail, pas d’ennui ?


    • rosemar rosemar 14 mai 18:39

      @foufouille

      C’est ce qui s’appelle : « tromper son ennui »...


    • foufouille foufouille 15 mai 08:09

      @rosemar
      ayant eu des profs nuls et pas nuls, c’est juste le nul qui donne envie aux élèves de faire autre chose.


    • foufouille foufouille 15 mai 08:11

      @rosemar
      non, tout le monde ne s’ennuie pas. ce n’est pas par ce que x a écrit une phrase qu’elle est vraie ......


  • Albert123 14 mai 17:35

    « Mais, qu’on ne rêve pas, on ne pourra jamais évacuer l’ennui du système scolaire, et ce, pour de multiples raisons : le manque d’intérêt des élèves pour certaines disciplines, une forme de paresse, l’envie de rêver qui fait partie de l’adolescence, ou encore une fatigue, une lassitude qui peuvent s’installer...  »


    vous oubliez juste la principale des raisons sinon la seule : la formation des bons petits soldats et autres larbins de la république.

    car si les matières abordées pouvait être des plus stimulantes, la finalité de l’école les rendaient systématiquement ennuyeuses.

    un sentiment qui s’exacerbe à chaque étape : des cours élémentaires, au collège puis au lycée et enfin à l’université, 

    la seule chose récompensé durant la scolarité c’est la soumission à l’ordre républicain et non le talent ou encore le génie des élèves ou étudiants.

    d’ailleurs les concours de la fonction publique qui en sont la continuité ne font que rechercher cette capacité à la soumission chez les personnes recrutées. 

    l’école est une fabrique d’imbéciles pour assurer la pérennité d’une société imbéciles dirigée par des imbéciles.


    • rosemar rosemar 14 mai 18:35

      @Albert123

      Il est vrai qu’on a sacrifié certaines disciplines : la grammaire, l’orthographe, mais les enseignants s’attachent autant que faire se peut, à éveiller l’esprit critique des élèves, à nourrir leur réflexion, leur culture...


  • marmor 14 mai 17:46

    ’L’école de l’ennui "

    Quand on y passe plus de cinquante ans de sa vie………….. 


  • JC_Lavau JC_Lavau 14 mai 18:46

    J’ai vu Joël enseigner avec succès l’intégration par parties à des bacs pros.

    L’inspecteur n’avait aucune idée de ce que c’est que l’intégration : « Je suis à deux ans de la retraite, c’est pas maintenant que je vais apprendre ! ».

    Il avait une arme secrète Joël ? Oui, leur spécialité était la maintenance de réseaux informatiques, ils auraient à utiliser des analyseurs de spectres ; il était nécessaire qu’ils comprissent les principes reliant le signal oscilloscopique à son spectre. Il leur a donc fait calculer les premiers termes de Fourier, soit en cosinus soit en sinus selon l’origine choisie, de signaux périodiques en créneaux, puis en dents de scie. La base.

    En BEP électronique, leur second semestre était consacré à l’étude d’un détecteur de monoxyde de carbone dans l’atmosphère d’une usine. Les électroniciens ont demandé que je prenne en charge toute la partie scientifique autre qu’électronique : usages dans quelles industries et pourquoi (les hauts-fourneaux par exemple, les raffineries aussi), la molécule CO, effets sur l’hémoglobine, principe de l’absorption spectrale, spectre de corps noir de l’ampoule émettrice, pourquoi cette absorption pointue et spécifique à 2170 cm^-1...

    La grande majorité ont été très motivés, d’où vraiment actifs.

    On généralise ? Nos élèves sont des homo faber. Si on ne sait pas répondre à leur question, explicite ou latente, « à quoi ça sert ? », en leur faisant réaliser quelque chose de non trivial, le système d’enseignement est en faillite.

    Ah oui, mais si on ne sait rien de rien des métiers utilisateurs, c’est mal parti.

    Ni rien non plus des métiers dont les mathématiques actuelles sont redevables, bonjour le hors-sol !

    Faire réaliser quelque chose de non trivial, je n’ai pas dit que ce fut facile. C’est juste nécessaire.


  • Abou Antoun Abou Antoun 14 mai 18:53

    L’enseignement n’est utile que quand il est superflu.


  • JC_Lavau JC_Lavau 15 mai 11:56

    Le monde des adultes en France est en échec sanglant. On y suicide un maximum d’agriculteurs, et la désindustrialisation est menée à un rythme forcené. Vers quels débouchés vont-ils, nos diplômés au rabais par une administration dopée à la fraude ?


  • Ruut Ruut 15 mai 12:38

    A l’école en France, soit tu comprend le cour et tu t’y ennuie, soit tu est noyé et personne ne t’aidera a comprendre le point de référence qu’il te manque pour maîtriser le sujet du jour.

    Normalement les contrôles devraient être le lien entre le Maître et l’élève pour point par point corriger le référent manquant, mais visiblement l’absence de maître maîtrisant le sujet, le référent ne vient jamais.

    En tant que père, j’ai encore cette chance de pouvoir avoir accès aux contrôles de mes enfants et de leurs expliquer leurs erreurs et pourquoi ils les ont commises.

    Rarement j’ai eu ces explications de mes profs durant ma scolarité qui ne fesaient que distribuer les notes sans travail d’explications.

    .


    • Ruut Ruut 15 mai 13:15

      Note : je fais la distinction entre le Maître qui maîtrise le sujet qu’il enseigne et le professeur qui nous lit un cour préparé par d’autre et dont il ne maîtrise pas forcément tous les aspects et contenus.


    • JC_Lavau JC_Lavau 15 mai 13:49

      @Ruut. Tu ne mesures pas à quel point le maître qui maîtrise son sujet fait de l’ombrage à l’inspecteur qui a su répéter les errements précédents, et n’a jamais décelé les entourloupes dans ce qu’il fait répéter à son tour..


  • Jean Guillot lee oswald 15 mai 15:34

    Bonjour , je n’ai pas appris grand chose à l’école car je m’y suis ennuyé , tout ce que j’ai appris c’est par moi-même , je suis un autodidacte .
    Grace à internet tous les jours j’apprends de nouvelles choses sur youtube et wikipedia .
    Grace à internet j’en connais 10 fois plus que si j’avais fait des études et pourtant je n’ai qu’un CAP  smiley


    • Jean Guillot lee oswald 15 mai 20:20

      je pense qu’en partant d’un niveau CAP et en regardant beaucoup de videos youtube et wikipedia , j’ai aujourd’hui l’équivalent d’un bac +8 ou quelque chose comme ça en connaissances générales  smiley
      Mon dada c’est de réussir à unifier la relativité générale et la mécanique quantique


  • Taverne Taverne 15 mai 16:18

    Il faut les former à l’ennui, c’est bien, cela les prépare aux réunions futures qu’ils auront à subir dans le monde professionnel, aux discours lénifiants de nos politiciens, aux téléfilms de France Deux...

    Alors, comme le chantait si bien Johnny : « retiens l’ennui ! » Mais il est mort, c’est ennuyeux.


  • Bonjour,

    je vous rejoins :"ce n’est pas en gommant les difficultés, que l’ennui va s’effacer (...) c’est en se confrontant à des obstacles que l’élève a envie de progresser..."

    Il me semble qu’à vouloir s’adapter en permanence à l’élève, à sa personnalité tyrannique, à ses intérêts versatiles, à adapter les barèmes à ses difficultés individuelles, à ne plus sanctionner ce qui est faux mais à évaluer avec bienveillance le peu qui est juste, à ne plus exiger des paliers annuels mais à diluer les programmes dans des cycles tri-annuels fumeux, à ne plus confronter à la dictée, au calcul mental, au classement au mérite, à ne plus évaluer un niveau, mais à juger de la participation, bref, à préférer son bien-être (voire son “mieux-être” comme on dit dans la novlangue Education Nationale) on a tué ce qui à l’Ecole était encore vivant. L’Ecole qui cajole, qui brosse dans le sens du poil, est aujourd’hui une Ecole atavique devenue lieu d’ennui, lieu mort, lieu où on meurt d’ennui. 

    Le blog d’un enrôlé volontaire dans l’Education Nationale cherchant raison de ne pas déserter : https://medium.com/@ChroniqueDunCollegeOrdinaire


Réagir