vendredi 29 novembre - par France Républicaine et Souverainiste

A Rennes, interdiction d’être de « droite » : les milices antifas veillent !

Rennes, préfecture de l'Ille-et-Vilaine. Autrefois charmante et paisible ville de province, qui faisait un peu penser à Varsovie quand on la parcourait l'été, de sa place de la République à la place St Anne, le Colombier, son parc du Thabor. C'était propre et bien fréquenté. C'était surtout une autre époque, avant la "parisianisation" de la ville, la flambée des prix de l'immobilier, l'arrivée massive de populations "diversifiées" déplacées de la région parisienne ou en provenance directe d'Afrique afin d'apporter une touche de "vivre-ensemble" à la (fausse) capitale bretonne. Aujourd'hui, ce mini-Paris, considéré comme une ville où il fait bon vivre par la propagande municipale, concentre les trafics de drogue en plein centre-ville, les exactions des "bandes de jeunes", la présence de migrants agressifs entretenus et soutenus et devient invivable. 

Du coup, une bonne partie de sa population indigène se droitise. Marre des incivilités, de la délinquance, de la saleté des trottoirs etc. Le rassemblement national fait désormais des scores honorables à Rennes, et la droite classique vise la conquête de la mairie. Mais comme en Allemagne de l'est avant la chute du mur de Berlin, la police politique veille sur les lieux pour écraser dans l'oeuf toute contestation.

Ainsi, les militants de droite du journal l'étudiant libre s'était réunis dans un pub dénommé le Webb Ellis, en plein centre-ville, pour échanger et philosopher sur des sujets abordés par la convention de la droite. Pour bien faire comprendre que les opinions hostiles au libéralisme-libertaire n'ont rien à faire à Rennes, une section d'assaut des brigades Antifas a attaqué les participants à coups d'outillage, chaises volantes et surtout de gaz acides, ce qui a manqué de blesser grièvement aux yeux un jeune étudiant. Une scène d'une rare violence, courante à Rennes, où les miliciens rouges sévissent depuis des années. 

Si certains condamnent ces exactions, elles sont peu développées au niveau national, malgré leur intensité. Pire que les gilets jaunes, on ne compte plus les dégradations et tabassages organisés par l'ultra-gauche, qui sert désormais de garde municipale à la mairie écolo-socialiste afin d'intimider l'opposition droitiste. Imaginez l'inverse, l'attaque de réunions de militants pro-migrants ou simplement de gauche par des nervis d'ultra-droite, et l'ouragan médiatique que cela provoquerait. En France, un type de gauche peut cogner sur un mec de droite sans trop s'inquiéter des conséquences : il a la morale politico-médiatique pour lui. L'inverse n'est pas vrai, comme l'a fort justement fait remarquer une commerçante de la place Saint-Anne jouxtant le bar démoli par les antifas.

Donc, tant qu'il n'y aura pas de morts les brutes gauchistes continueront leurs forfaits. C'est ainsi depuis au moins cinq ans, en témoigne l'attaque à la mitraillette(!) et à la peinture de l'ex-permanence du FN lors de la précédente élection municipale :

Résultat de recherche d'images pour "rennes permanence fn attaquée"

Votre narrateur avait eu l'occasion de dialoguer avec les militants FN de l'endroit et peut témoigner que contrairement à leurs assaillants, ils étaient loin d'être des nazis et des extrémistes. Contrairement aux antifas, ils venaient de milieux populaires et ouvriers.

Alors qui sont ces terroristes de gauche ? Pourquoi sont-ils timidement traqués par la police ? Qui les protège réellement ? La réponse est avant tout sociologique. Un nervis d'ultra-gauche, c'est souvent un gosse de riche : fils de notable franc-maçon, de prof de fac, de magistrat ou d'officier de police... On comprend la gêne occasionnée pour réprimer ces idéalistes de pacotille, qui se croient cultivés mais qui ne lisent pas et qui sont surtout incapables d'aller vers les autres, de débattre et de chercher à comprendre. Les antifas sont juste des fascistes rouges boutonneux.

Tout cela ne nous empêchera pas d'aller lire Valeurs Actuelles à la terrasse des cafés rennais, ou de tracter pour des candidats anti-système aux élections de mars prochain histoire d'énerver nos lascars tout de noir vêtu. Qu'on se le dise, le fascisme rouge ne passera pas à Rennes !

 



75 réactions


  • cétacose2 29 novembre 18:48

    Bien observé ! Mais il n’y a pas que Rennes qui soit touchée par cette pourriture , partout en France on peut déplorer cette infection , mais nos soldats sont trop loin...où ils se font massacrer les uns aprés les autres....


    • Fergus Fergus 30 novembre 09:23

      Bonjour, cétacose2

      Non, pas bien observé. Rennes, j’y habitais encore il y a quelques années, et c’est une ville où, en voisin, je me rends souvent.

      Et je n’y retrouve absolument l’ambiance décrite par cet auteur, manifestement d’extrême-droite, comme le montre sa provocation avec cet immonde torchon qu’est Valeurs Actuelles.

      Certes, il y a parfois des incidents ici ou là, mais de portée limitée. Quant aux problèmes de drogue, il y sont mineurs en comparaison de ce qui se passe dans la plupart des autres métropoles.

      De manière générale, Rennes est d’ailleurs une ville plutôt tranquille, même si elle n’échappe pas totalement à quelques dérives (mais à un degré moindre qu’à Nantes, par exemple).

      Pour terminer, je précise que je mets les fachos assumés et les antifas dans le même sac !


    • foufouille foufouille 30 novembre 10:17

      @Fergus

      ton quartier bobo était certainement pas le même.


    • mmbbb 30 novembre 11:03

      @Fergus les « anti fas » sont les mioches de la bourgeoisie de gauche qui pourrissent l universite francaise . Filekilefrault, agacinski ont ete interdits de paroles. Hollande son bouquin a ete brûlé a Lille . C est extraordinaire que ces petits cons fassent des autodafés 
      Une grande tolérance d esprit et une volonte de dialogue au sein de l université 
      Quant a votre ancien poulain, Melenchon ayant défilé a cote des musulmans ne pronant pas les valeurs republicaines , il a monte son vrai visage . Cette gauche est pourrie 
      Quant a la violence elle a toujours ete minimisée en France sauf les féministe avec leur féminicide Cette violence n echappe pas a la catégorisation , miroir du délitement de la societe francaise 

      Quant a Nantes , ce fut une ville tranquille jadis , désormais le maire de cette ville a demande le parrainage avec la ville de Marseille 

       


    • Fergus Fergus 30 novembre 11:21

      @ foufouille

      « ton quartier bobo était certainement pas le même »

       smiley Le Webb Ellis est situé à 200 m de mon ancien appartement !


    • Julien30 Julien30 30 novembre 12:33

      @Fergus
      « Et je n’y retrouve absolument l’ambiance décrite par cet auteur, manifestement d’extrême-droite  »
      Si c’est le lucide, impartial et bien informé Fergus qui le dit, alors circulez y a rien à voir (comme d’habitude) ! Et puis l’auteur lit Valeurs actuelles c’est donc quasiment un nazi, halte aux fachos !
      Ah ça vous ne décevez jamais.


    • Cadoudal Cadoudal 30 novembre 14:49

      @Julien30
      Rennes ?

      81 pages sur Desouche...

      ça donne envie...lol...

      http://www.fdesouche.com/?s=rennes


    • paulau 30 novembre 17:39

      @Fergus

      Valeurs actuelles un immonde torchon ? Il ne faut exagérer .


    • foufouille foufouille 30 novembre 17:56

      @Fergus

      tu devrais lire ce torchon qui a fait un bel article sur l’acceuil d’un migrant par les bobos = pas chez moi.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 1er décembre 10:20

      @Fergus
      L’UPR connaît bien les antifas d’Indymedia Paris et Rebellyon, avec leurs violentes attaques de l’ UPR sur leurs sites. Asselineau a fait son enquête pour savoir qui les finançait ? Instructif, ces officines sont financées par des fonds américains et pas des moindres, comme la Fondation Soros et la Fondation Ford, mais aussi plusieurs Départements du Gouvernement américain...


      "Par ailleurs, à en croire le site très bien informé DISCOVERTHENETWORKS.ORG, l’ensemble du réseau INDYMEDIA (IMC) recevrait une aide financière :

      – du George Soros’s Open Society Institute,

      – de la Fondation Ford (qui est l’un des habituels faux nez des services secrets américains),

      – de la Glaser Foundation,

      – et de la Tides Foundation (qui aurait versé à INDYMEDIA un don de 376.000 dollars en 2001).

      http://www.discoverthenetworks.org/groupProfile.asp?grpid=6282

      Notons que la Tides Foundation reçoit elle-même ses propres fonds d’un grand nombre de fondations, parmi lesquelles la Fondation Rockefeller, mais aussi directement des fonds du gouvernement fédéral américain. Entre1997 et 2001, ces fonds gouvernementaux américains servant à financer Indymedia ont notamment compris :

      – 395.219 dollars du Département de l’Intérieur of Interieur ;

      – 3.350.431 dollars de l’Agence de Protection de l’Environnement ;

      – 3.487.040 dollars du Département du Logement et du Développement Urbain ;

      – 208.878 dollars du Département de l’Agriculture ;

      – 39.550 dollars du Département de l’Energie ;

      – 93.500 dollars de la « Small Business Administration » ;

      – 10.986 dollars du Département de la Santé ;

      – et 84.520 dollars du « Centers for Disease Control U.S. Agency for International Development ».
      http://www.discoverthenetworks.org/funderProfile.asp?fndid=5184


  • Xenozoid Xenozoid 29 novembre 18:54

    tu as quelle age l’auteur ?


  • JL JL 29 novembre 19:13

    ’’Ainsi, les militants de droite du journal l’étudiant libre s’était réunis dans un pub dénommé le Webb Ellis, en plein centre-ville, pour échanger et philosopher sur des sujets abordés par la convention de la droite. Pour bien faire comprendre que les opinions hostiles au libéralisme-libertaire n’ont rien à faire à Rennes’’

     

     Et c’est vous qui en appelez à la liberté ?

     

    Pfff !

     

    ps. C’est moi qui souligne en gras.


    • Attila Attila 29 novembre 19:36

      @JL
      Encore tout compris de travers. Normal pour quelqu’un de perdu dans ses rêves.
      Vous avez rêvé que ces militants de droite disaient que « les opinions hostiles au libéralisme-libertaire n’avaient rien à faire à Rennes », ce qui serait effectivement une atteinte aux libertés, alors que c’est l’action de vos amis antifa qui est décrite ainsi.

      .


    • JL JL 29 novembre 21:03

      @Attila
       
      bah ! Ils ne valent pas mieux les uns que les autres.


    • Julien30 Julien30 30 novembre 09:06

      @JL
      Les militants de droite ne valent pas mieux que ces lamentables antifas ? Vous pour le coup vous devez être un vrai défenseur des libertés, doublé d’un esprit d’une grande finesse capable de comprendre un texte très complexe du premier coup.


    • JL JL 30 novembre 09:21

      @Julien30
       
       Je ne suis pas un perdreau de l’année, si c’est ce que vous ne voulez pas dire : pour moi, l’extrême droite c’est tout sauf des enfants de chœur.
       
      Tout le monde n’est pas Jules César : pour moi, mieux vaut être le second à Rome que le premier dans un village perdu.


    • Pimpin 30 novembre 10:37

      @JL
      Propos inadmissibles !
      Ce qu’on constate, les faits, c’est la violence des milices de gauche. Incapables du moindre débat politique ces fascistes déclarent arbitrairement que leurs opposants sont d’extrême droite et que donc il faut user de la violence contre eux.
      Visiblement vous faites partie de ces fascistes.


    • JL JL 30 novembre 11:18

      @Pimpin
       
       ’’Visiblement vous faites partie de ces fascistes.’’
       
       Propos inadmissibles !
       
       smiley
       
      Pfff ! Quelle bêtise. Le libéralisme libertaire est autant de droite que de gauche, et d’ailleurs, Attila ci-dessus le sait bien et ne s’y est pas trompé en prenant à témoin l’Humanité, un journal ni libéral ni capitaliste, qui cite : « Pouvoir capitaliste et discours libertaire sont désormais deux pôles de la pensée libérale contemporaine. »
       
       Ne venez pas me dire que les militants de droite du journal l’étudiant libre sont anticapitalistes et antilibéraux !!! Donc les antifas et les militants de droite du journal l’étudiant libre

      sont bien idéologiquement à défaut de politiquement, du même bord. Les uns sont plus nationalistes que les autres tout simplement. Ce sont des frères ennemis. Point barre !
       
      « Le libéralisme économique préside tous les imaginaires » (Edouard Glissant) Et c’est contre cette pollution de la pensée que la gauche authentique se bat.
       
       
      ps. Si les uns ont cogné sur les autres, c’est parce que les rapports de force sont en leur faveur. Jusqu’au prochain round où ils prendront leur revanche. C’est tout.


    • Pimpin 30 novembre 13:04

      @JL

      Quel baratin qui mélange tout et n’importe quoi avec un vocabulaire aux définitions variables ! en plus totalement stupide pour arriver à la conclusion que les antifas et les étudiants de droite c’est la même chose !

      Moi je n’en tiens aux faits, les antifas qui défendent des idées de gauche et mondialistes prétendent imposer leur vision politique par la force, la violence, les intimidations. De fait ce sont des fascistes.

      Dernier point : le capitalisme n’est pas une entité, il n’y a pas de pouvoir capitaliste, c’est un outil indispensable à l’économie d’un pays. 


    • JL JL 30 novembre 13:14

      @Pimpin
       
       un outil n’est pas fait pour dominer la main qui l’a construit.


    • Pimpin 30 novembre 13:34

      @JL 
      Tout à fait, c’est la main qui le domine. Comme c’est le politique qui domine le capitalisme, en bien ou en mal, tout dépend de la politique menée.


    • JL JL 30 novembre 16:27

      @Pimpin
       
       ’’c’est le politique qui domine le capitalisme,’’
       
      Dans vos rêves ! Ou vos cauchemars, c’est vous qui voyez..


    • Attila Attila 1er décembre 00:20

      @Attila
      Les pseudo-antifa s’attaquent aussi bien aux gens de droite que de gauche :
      Le procédé utilisé par de faux antifascistes mais vrais néoconservateurs est simple : une campagne médiatique haineuse contre une personne ou un groupe, avec pour seuls arguments l‘amalgame, l’insinuation et le procès. Par le biais d’un tract ou d’un article infamant, ces soi-disant défenseurs des libertés tentent, par exemple de faire annuler une conférence si elle sort de la ligne éditoriale des néoconservateurs."
      Les personnes décriées, intimidées, diabolisées, ont pour seul point commun la contestation du leadership étatsunien sur le reste du Monde, et de la politique d’apartheid et de spoliation du gouvernement israélien contre le peuple palestinien.

      .


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 1er décembre 10:33

      @JL
      Blablabla.... Quand l’UPR ne manifeste pas, vous nous le reprochez, et quand nous manifestons, la CGT ne veut pas de l’ UPR.
      .
      Alors désormais, au 1er Mai, l’UPR fait sa propre manif sur un parcours différent !


    • Attila Attila 1er décembre 11:19

      @Fifi Brind_acier
      Oué, mais si au lieu d’être une poignée les militants UPR étaient venus en plus grand nombre, le service d’ordre CGT n’aurait rien pu faire.
      Très intéressant le discours d’Asselineau sur le concept de Nation issu de la Révolution de 1789 dans ta deuxième vidéo.

      .


    • Pimpin 1er décembre 11:39

      @JL
      Vous n’arrivez donc pas à comprendre que le capitalisme n’est qu’un outil économique destiné à financer les entreprises .
      Qui utilise cet outil ? les entreprises, les financiers et les politiques qui fixent les règles d’utilisation de cet outil. Ce sont donc bien eux les responsables. Le capitalisme n’y est pour rien, ce n’est qu’un outil comme un marteau ou n’importe quoi d’autre. Quand quelqu’un tue son voisin avec un marteau, on ne dit pas que c’est le marteau qui est responsable ! Evidemment il y a bien quelques crétins qui vont vouloir interdire les marteaux ....


    • Lucadeparis Lucadeparis 2 décembre 11:24

      @Pimpin
      Le capital est un outil, pas le capitalisme ; comme le travail, et pas le travaillisme.
      Le capitalisme est la tendance à privilégier, avantager les détenteurs du capital, alors que le travaillisme est la tendance à privilégier, avantager les travailleurs.


    • Pimpin 3 décembre 11:50

      @Lucadeparis
      Le capitalisme n’est pas une tendance, Le capitalisme c’est l’utilisation de l’outil capital, c’est à dire des capitaux privés nécessaires au financement des entreprises.
      Sans ces capitaux, pas d’entreprise, pas de travailleurs.


  • pallas 29 novembre 19:35
    France Républicaine et Souverainiste

    J’ai un large sourire.

     smiley


  • Xenozoid Xenozoid 29 novembre 20:14

    Donc, tant qu’il n’y aura pas de morts les brutes gauchistes continueront leurs forfaits.

    Ils faut les tuer ? ou tuer ?


    • Cadoudal Cadoudal 30 novembre 10:01

      @Xenozoid
      Quand t’es le petit cousin du maire, tu as droit à quelques égards et une protection renforcée...lol...

      Mais il semblerait qu’a Londres les flics ne soient plus tellement d’accord avec ses pratiques clientélistes.

      Usman Khan, 28 ans ayant été condamné en 2012  à 16 ans de prison pour son appartenance à un groupe qui avait voulu commettre un attentat à la bombe à la Bourse de Londres.
      Il a été remis en liberté conditionnelle en décembre 2018

      Le journal The Times a précisé que l’homme portait un bracelet électronique lorsqu’il a pris part à cette conférence sur la réhabilitation de prisonniers organisée par l’université de Cambridge.

      https://www.afp.com/fr/infos/334/attaque-de-londres-lassaillant-etait-un-ex-prisonnier-condamne-pour-terrorisme-doc-1mo6j17


  • Désintox Désintox 29 novembre 20:45

    « A Rennes, interdiction d’être de « droite » : les milices antifas veillent ! »

    Le titre n’est pas sympa pour les gens de droite, qui sont ainsi assimilés à des fascistes.

    Être de droite est respectable. Être fasciste ne l’est pas.


    • popov 30 novembre 01:47

      @Désintox

      Ah bon ? Alors quelqu’un qui est attaqué par vos « antifas » est automatiquement un fasciste ?
      Ce sont vos « antifas » qui sont les chemises brunes, malgré leur nom digne de la propagande de Göbels.


    • mmbbb 30 novembre 12:16

      @Désintox dans ce pays etre de l ultra gauche n est pas condamnable .
      porter un portait du Che ou de Lenine sur son tee short ; non plus !
      L ultra gauche et aussi une certaine gauche sont les allies d un islam radical
      Quand les actes antisémites sont perpétrés par des muslins , l affaire est classee ’ individu representant des troubles mentaux " comme l assassin de Mme Halimi ou les suavageons jouant du couteau dans les rues 
      Ce qu oublie de dire melenchon , c est qu il a dut etre exfiltré lors de la manifestation de soutien a l assassinant de Mme Knoll. Son discours et ses prises de positions atteignent les limites de la tolérance admise . 
      En France , il y a un relativisme , appartenir a tel ou tel groupes n attire pas les memes représailles 


    • Désintox Désintox 1er décembre 10:21

      @popov
      Je ne soutiens pas les « antifas », que je ne connais pas, par contre je critique l’auteur qui, dans son titre, confond la droite avec le fascisme.


    • JL JL 1er décembre 10:31

      @Désintox
       
       titre maladroit en effet, ou provocateur.

      Mais il ne faudrait pas pour autant confondre la droite avec l’Action française, l’extrême droite.


    • popov 2 décembre 08:25

      @Désintox

      je critique l’auteur qui, dans son titre, confond la droite avec le fascisme


      Ce ne serait pas vous qui confondez la droite avec le fascisme ?

      Comprendre la maladie qu’est le gauchisme

      Je pense que vous n’aurez aucune difficulté à vous reconnaître dans ces définitions.


    • JL JL 2 décembre 10:07

      @popov
       
       le verbe confondre est confondant et devrait être réservé au défaut de compréhension : quand la confusion est dans la communication écrite ou orale, il faut parler d’amalgame.
       
       Dans votre échange ci-dessus avec Désintox, on s’y perd un peu.
       
       Ps. Excellent lien ; je ne sais pas si les intéressés s’y reconnaitront, mais d’autres ne s’y tromperont pas.
       
       ps. A noter que le locuteur se présente BZH : pour ceux qui ne connaissent pas


  • Attila Attila 29 novembre 21:19

    «  Le titre n’est pas sympa pour les gens de droite, qui sont ainsi assimilés à des fascistes. »

    Uniquement pour les mal-comprenants.

    Le titre dit clairement : les milices antifa veillent à faire respecter l’interdiction d’être de droite.

    Les fasciste sont ceux qui s’intitulent « antifa ».

    .


    • Désintox Désintox 1er décembre 10:23

      @Attila
      « Le titre dit clairement : les milices antifa veillent à faire respecter l’interdiction d’être de droite. »

      Il dit donc que les gens de droite sont des fascistes, ce qui est mensonger. et diffamatoire.


    • Attila Attila 1er décembre 11:21

      @Désintox
      Ben . . . non, c’est tout le contraire.

      .


  • Giordano Bruno 29 novembre 23:48

    Je ne parviens pas à me convaincre que ces gens soient de gauche. Ils ne militent pas pour des idées de gauche. Ils n’utilisent pas des méthodes de gauche. Et si on les croit de gauche, ils discréditent la gauche.

    A qui profitent-ils ? Au pouvoir en place, qu’ils en soient ou non conscients. Ils constituent une milice à son service. Et à ce titre ils ne risquent pas de condamnations à la mesure de leurs actes.

    On en est là :

    Des médias au service d’une propagande ;

    Des milices pour faire taire dans la rue des individus ou des groupes ciblés pour leurs opinions divergentes (démocratie, partage des richesses, respect des civilisations, etc.) incompatibles avec les objectifs des puissants ;

    Un service de police qui veut empêcher par la force le droit de manifester ;

    Des tribunaux qui condamnent ou classent sans suite en fonction de la position de l’inculpé vis-à-vis du pouvoir.


    • Et hop ! Et hop ! 30 novembre 00:35

      @Giordano Bruno : « Je ne parviens pas à me convaincre que ces gens soient de gauche. Ils ne militent pas pour des idées de gauche. Ils n’utilisent pas des méthodes de gauche. »

      Je me dis la même chose des Verts. Je ne parviens pas à me convaincre que ces gens soient écologistes. Ils militent pour tout ce qui est anti naturel (avortement, immigration, drogues, mondialisation, agro-carburants, contraception chimique, homosexualité, éoliennes géantes, guerres en Irak, en Libye, en Syrie,.. Ils voyagent en avion, vivents dans les grandes villes,...


    • nenecologue nenecologue 30 novembre 09:26

      @Et hop !
      Merci pour cette liste édifiante ! (à part l’homosexualité qui existe dans toutes les espèces ...)
      Je la ressortirai à l’occasion à quelques amis bobos !


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 1er décembre 10:48

      @Giordano Bruno
      Je ne parviens pas à me convaincre que ces gens soient de gauche. Ils ne militent pas pour des idées de gauche. Ils n’utilisent pas des méthodes de gauche. Et si on les croit de gauche, ils discréditent la gauche.

      C’est la Gauche camouflée en anti racistes, ils sont financés par les américains, Soros, Ford and so on ...
      .
      Mais il en existe d’autres, une Gauche néo conservatrice qui va de BHL à l’extrême-droite, et qui agite la haine anti musulmans...
      .
      Leurs objectifs sont antinomiques, les uns attaquent l’extrême-droite, les autres la soutiennent, va comprendre, Charles... Ils ne doivent pas avoir les mêmes donneurs d’ordre, ni les mêmes financiers ?
      .
      Et puis, dans les manifs, il y a les « hommes en noir », terme qui recouvre plusieurs groupes qui n’ont pas de rapports entre eux.


    • colibri 1er décembre 12:15

      @nenecologue (à part l’homosexualité qui existe dans toutes les espèces ...)

      ca ne veut pas dire qu’elle est normale :chez les animaux dans la nature on l’observe quand il n’y a pas d’autres partenaires en vue , ou pour exercer un acte de domination donc pour soumettre , 


    • Attila Attila 1er décembre 17:05

      @Et hop !
      Au début, le dirigeant du parti « les Verts » était Antoine Waechter.
      Ce parti a été infiltré par des militants d’extrême gauche. Antoine Waechter a été mis en minorité et il est parti.
      Pourquoi des militants d’extrême gauche ont infiltré les Verts ? « Parce que nos électeurs y sont. »
      C’est la seule explication que j’ai trouvé.
      Source : « Les écologistes » de Patrick Salmon aux éditions l’Harmattan. C’est une thèse en science de l’information et de la communication.
      Pas étonnant que la doctrine des Verts soit un mêli-mêlo idéologique.
      .


    • Attila Attila 1er décembre 17:18

      @Attila
       . . . et c’est depuis que les écolos sont à gauche. Avant, ils n’étaient ni de droite ni de gauche.

      .


    • Cadoudal Cadoudal 1er décembre 17:50

      @Attila
      « Parce que nos électeurs y sont. »

      Mon père était fanfariste, ma mère était porteuse de valises pour le FLN algérien et évidemment si je suis là devant vous, c’est un bon mélange des 2, radical et festif. » #JulienBayou #EELV

      https://twitter.com/herstalle/status/1200975335480811526?ref_src=twsrc%5Etfw


    • Et hop ! Et hop ! 1er décembre 22:05

      @Attila

      Je pense qu’il y a eu deux courants qui ont convergé à l’époque de Dumont, et qui ont ensuite été absorbés en un seul par les militants trotskystes 68ards, 
      un qui veut protéger l’environnement, avec un idéal de nature aménagée selon les cultures, les élevages, les architectures locales, mouvement qui comprend les paysans, les chasseurs (eh oui !),
      et le courant des Verts qui est une secte puritaine venue d’Allemagne, avec l’idéal romantique de la Nature, de la forêt hercynienne, qui est l’idéal du Monde sans l’homme, la Nature pure et absolue, le minimalisme, le nudisme, etc.


    • capobianco 2 décembre 18:47

      @Giordano Bruno
      «  Je ne parviens pas à me convaincre que ces gens soient de gauche. Ils ne militent pas pour des idées de gauche. Ils n’utilisent pas des méthodes de gauche. Et si on les croit de gauche, ils discréditent la gauche. »
      Mais c’est fait pour cela, comme les « blackblocs » qui sont là pour discréditer les GJ eux c’est pour discréditer la gauche et nos médias font le boulot... 
      Faire peur est la méthode utilisée par le pouvoir pour désespérer les français. 


  • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 30 novembre 07:04

    Il n’y a pas à s’en étonner, comme tout mouvement basé sur l’idéologie, la gauche tend vers l’intolérance et le totalitarisme, et d’autant plus que la réalité ne se conforme pas à son idéologie.

    C’est le même phénomène dans le monde entier, en Algérie, au Vénézuéla, aux USA avec les démocrates, partout. Et quand cela ne marche pas, on trouve des boucs émissaires.


    • Pierrot 30 novembre 12:30

      @Gilles Mérivac

      En l’occurrence, chez nous c’est bien la droite (mouvement également basé sur une idéologie, en déconnexion avec la réalité et versant à l’occasion dans l’intolérance et le totalitarisme) qui, depuis des décennies, a pris l’habitude d’utiliser la gauche comme bouc émissaire.

      Nos politiciens ont compris qu’il suffisait de se réclamer « de gauche » pour être élus plus facilement et pour mener une politique essentiellement de droite tout en accusant les mesures de gauche distillées à dose homéopathique d’être la cause de leurs déboires.

      Rappelez-vous, cette année encore, les agences de communication ont cherché à nous convaincre que Macron menait une politique de gauche !

      Sans l’avouer, le pouvoir soi-disant « de gauche » s’est mis au service d’une idéologie de droite, ultra-libérale. Quant à la soi-disant « ultra-gauche » violente dont parle l’article, il n’est pas difficile de constater qu’au bout du compte ses actions servent ce même intérêt, et que le milieu d’où proviennent ceux qui la composent est le premier à en profiter.

      Quant aux pays étrangers que vous citez, vous oubliez de rappeler toute la responsabilité des acteurs, notamment étrangers, clairement animés par des idéologies de droite. Par exemple, ce sont bien nos capitalistes pur beurre, principalement occidentaux, qui ont écrasé le Venezuela sous la corruption, puis sous les sanctions et les manœuvres de déstabilisation. Il faudrait donc manquer de clairvoyance ou d’honnêteté intellectuelle pour suggérer que la situation serait la conséquence exclusive de la mise en application d’idées de gauche.


    • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 30 novembre 13:06

      @Pierrot
      Vous représentez parfaitement ce que j’ai décris plus haut :

      déni du réel au profit de l’idéologie : « la soi-disant « ultra-gauche » violente dont parle l’article », l’attaque ayant eu lieu à Rennes est bien réelle et bien signée ultra gauche.
      — recherche du bouc émissaire pour couvrir ses propres erreurs : il est ridicule d’accuser les capitalistes étrangers de la corruption de ses propres élites, comme chez nous, elles n’ont besoin de personne pour être corrompues.

      Le régime macronien est évidemment de gauche, il est soutenu par les syndicats de gauche, fait du théâtre avec la gauche (Ruffin et Mélenchon) et utilise les milices antifas de gauche. De toutes façons, personne ne se réclame du libéralisme en France, c’est un gros mot.

      Ah oui, j’oubliais l’excuse habituelle : la gauche, c’est pas çà. 
      Ben voyons.


    • Sparker Sparker 30 novembre 16:32

      @Gilles Mérivac

      « l’attaque ayant eu lieu à Rennes est bien réelle et bien signée ultra gauche »

      Vous y étiez ? ils ont brandis leur carte ?


    • Et hop ! Et hop ! 1er décembre 22:12

      @Pierrot

      Moi aux dernières élections, j’ai vu que Macron le candidat se présentant comme celui de la révolution ultra-libérale, a été soutenu par toute la gauche : Robert Hue, Cohn-Bendit, Hamon, avec Laurence Parisot, « tous ensemble ! », faisons barrage au condidat fasciste qui propose le référendum d’initiative populaire, les élections desdéputésà la proportionnelle, la sortie de l’OTAN, la dénonciation des traités de libre-échange, le caractère obligatoire des conventions collectives.

      La gauche est devenue la classe dominante qui opprime les populations. 


    • capobianco 2 décembre 18:57

      @Gilles Mérivac
      «  Le régime macronien est évidemment de gauche, il est soutenu par les syndicats de gauche, »
      Ah, les « réformes » du code du travail, la suppression de l’isf,, leur politique de santé (hôpitaux, sécu....), l’attaque contre les retraites (à 60, 62, 64, 70 ans ?), le matraquage des GJ,.. la liste est longue, c’est de gauche ? Au moins cela vous situe bien un tel jugement ! ...


  • Jonas Jonas 30 novembre 10:18

    Les régimes totalitaires d’extrême-gauche dont les antifas se revendiquent, ne jurent que par la violence physique, le harcèlement, l’intimidation, et les camps de concentration.


  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 30 novembre 10:48

    Il faut bien « agiter le peuple avant de s’en servir », et animer un peu « le choc des civilisations »... Sinon, que feraient nos néoconservateurs de la pseudo Gauche et d’Extrême Droite ?


    • mmbbb 30 novembre 16:14

      @Fifi Brind_acier deux attaques recentes au couteau en Angleletterre et aux Pays Bas .L un d eux etait fiche radicalise 
      Tes propos sont toujours aussi pertinents !
      Melenchon Asselineau meme combat 


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 30 novembre 20:41

      @mmbbb
      Tes propos sont toujours aussi pertinents !
      Melenchon Asselineau meme combat 


      Je ne vois pas très bien en quoi l’ PR, qui dénonce les guerres de l’ OTAN et les créateurs de Daesh et d’Al Qaïda, ce que le FN n’a jamais fait, a une quelconque responsabilité ??
      .
      La GB c’est le refuge des Frères Musulmans, je suis même étonnée qu’il n’y ait pas davantage d’attentats... Mon avis personnel, c’est qu’il faut les renvoyer aux Monarchies du Golfe, qui ont répandu le wahhabisme pendant des dizaines d’années, et cesser d’avoir des relations diplomatiques avec elles.
      Du pétrole, il y en a ailleurs.
      .
      Et sortir de l’ UE pour mettre un terme à l’immigration, ce que le FN ne propose pas.


  • Hieronymus Hieronymus 30 novembre 10:54

    bonjour

    je traite le même sujet sur Agoravox bleu :

    https://www.agoravox.tv/actualites/societe/article/rennes-violence-des-antifas-une-84035

    il y a qq vidéos smiley


  • kimonovert 30 novembre 13:06

    « qui faisait un peu penser à Varsovie quand on la parcourait l’été »

    Comparaison très parlante pour tous polonobretonnant ! Mais pas l’hiver...


    • JL JL 30 novembre 13:20

      @kimonovert
       
       agglomération de Varsovie : 3,1 millions d’habitants en 2012
       Agglomération rennaise : 443 mille en 2016 !
       
       y a pas photo.


  • kimonovert 30 novembre 13:15

    « libéralisme libertaire » Quezaco ?

    https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Libéralisme + https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Libertaire = https://www.humanite.fr/node/338618

    Quel Gloubi-boulga !

    On comprend que personne ne lise plus l’Huma !


  • Sparker Sparker 30 novembre 13:34

    Etre « d’extrême gauche » n’est pas forcément très malin, bien qu’un fond d’humanisme persiste... mais être de droite c’est franchement con, hasbeen et surtout très niais et c’est à ça qu’on les reconnait... Le FN assure la rente de mamie marine et de sa cour et les rep’s sont aux chou, obligé de caser Datti comme seule ressource à Paris, la honte...

    Tous ça est bien infantile, comme cet article qui prend pour argent comptant les manipulations sociologiques et mises en scènes nécessaires au maintien en place de crédo macronien, ni droite ni gauche. Ils vous font danser la gigue et vous en redemandez.

    Dansez dansez, amis, quand la bise viendra la solidarité tu pleureras...


    • Julien30 Julien30 30 novembre 14:21

      @Sparker
      « mais être de droite c’est franchement con, hasbeen et surtout très niais et c’est à ça qu’on les reconnait.  »
      La profondeur de votre pensée politique laisse comme d’habitude admiratif ! Par ailleurs oui « has been » c’est exactement ça, Marine s’effondre dans les sondages quand Benito Mélenchon, l’homme neuf et frais de la politique française, et son parti s’envole vers les sommets ! 


    • Cadoudal Cadoudal 30 novembre 14:47

      @Julien30
      Ouais, mais l’Abbé Pierre vient de se suicider, toujours ça de pris pour les gauchistes à tonton Soros...lol...

      Ecoutez ce témoignage d’un compagnon de la communauté Emmaüs de Bourgoin-Jallieu et d’Alain le président :
      « on a des difficultés à recréer un esprit communautaire, de vivre-ensemble, car les gens ont des besoins qui ont changé »

      il est question de paresse d’individualisme et de difficultés avec les « sans papiers » qui quittent le groupe dès qu’ils ont obtenu un titre de séjour

      https://twitter.com/SJallamion/status/1200561869750185984?ref_src=twsrc%5Etfw


    • Sparker Sparker 30 novembre 16:25

      @Julien30

      Oui c’est sur, Marine peut compter sur votre perspicacité et clairvoyance, ça fait la différence. L’électoralisme à la LP on connait... pour des petits toutous comme vous ça fait évidence.
      Et en matière de sommets vous en atteignez... je vous laisse lever « le voile » sur vos aptitudes...


    • Sparker Sparker 30 novembre 16:31

      @Cadoudal

      Ouarf, c’est l’hopital et la charité...

      Tu leur reproche un manque de solidarité qui tu n’as même pas, balayez balayez mon bon assis dans votre fauteuil de nanti.
      Quand la bise soufflera, petit profiteur, en reparlera...

      (Merde je t’ai encore « parlé » mais bon faut dire que t’abuses avec tes conneries...)


    • Cadoudal Cadoudal 1er décembre 17:53

      @Sparker
      La solidarité avec les envahisseurs ?

      C’était puni sévèrement en 1945...


    • capobianco 2 décembre 19:02

      @Julien30
      «  Benito Mélenchon »
      «  La profondeur de votre pensée politique laisse comme d’habitude admiratif ! »


  • Clemoutch 2 décembre 08:58

    J’adore !!!

    Quand l’ancien monde donne toute son argumentation pour maintenir son petit train train et surtout continuer de stigmatiser l’autre.

    « les trafics de drogue en plein centre-ville, les exactions des »bandes de jeunes", la présence de migrants agressifs entretenus et soutenus et devient invivable.

    « 

     »Marre des incivilités, de la délinquance, de la saleté des trottoirs etc. Le rassemblement national fait désormais des scores honorables à Rennes, et la droite classique vise la conquête de la mairie.

    « 

    Que d’arguments, que de discernements !!

    Je pense pisser dans un violon mais c’est l’occasion de faire partager a nos Republicains comment des »zoulous" étaient capable de s’exprimer il y a 30 ans :

    Ici c’est chacun sa culture, chacun son racisme

    Seulement sur fond blanc, c’est le noir qui reste la meilleure cible
    Les temps changent c’est sûr, mais y a toujours des irascibles
    Ils ont le bonjour d’Henry, d’Arron, Mormeck et Zinédine
    A l’heure où les gens dînent, y en a encore trop qui cherchent
    Pour eux pas de 8 pièces : ils crèchent au parking, tout le monde s’en indigne
    Ca dévalue le quartier, ça effraye mémé
    Et on sait bien ce que mémé va voter
    Du haut de leurs tours de biz’, droites comme la tour de Pise
    Jumelles sur le pif, ils fractionnent, divisent à leur guise
    On s’étonne ensuite que ça finisse en fratricide
    Car tout ce qui compte c’est de gonfler les commandes de missiles
    Vive la démocratie, celle qui brandit la matraque
    Face à des pacifistes : t’es pas d’accord, on te frappe
    Multirécidivistes : c’est jamais ceux-là qu’on traque
    Ils vivent en haut des listes et mettent leurs tronches sur les tracts

    Ce monde agonise, vu ce qu’on y fait, c’était prévisible !!!!

    extrait de IAM, la fin de leur monde

    produit par akhenaton


Réagir