jeudi 4 juin - par Le Cri des Peuples

Aux Etats-Unis, une explosion des violences policières face à la colère populaire, les journalistes ciblés

Images & vidéos de l’explosion de rage et de violence policières aux États-Unis

L'occupation américaine par une police totalement militarisée est visible aux yeux de tous

Source : The Verge, 31 mai 2020

Traduction : lecridespeuples.fr

Au cours des 72 dernières heures, des citoyens à travers les États-Unis ont capturé ce qui pourrait être l'image en direct la plus complète des violences policières. N'importe laquelle des vidéos que nous avons vues aurait pu déclencher une discussion nationale, avec sélections d'éléments probants et recherche du contexte pour les discussions, en creusant le passé de toutes les personnes impliquées. Mais il ne s'agit pas seulement d'un acte de violence. Il y en a partout.

Voici une courte liste de scènes des derniers jours :

Samedi, les noms de plusieurs policiers soupçonnés d'avoir commis des actes de violence dans différentes villes ont commencé à circuler largement sur Twitter, tandis que les citoyens travaillaient à croiser les visages sur les vidéos avec des informations personnelles sur le Web.

La violence semble si répandue et cohérente que l'on pourrait penser à tort qu'elle est coordonnée au niveau national. Dans une certaine mesure, c'est le cas : le Président Trump a applaudi la violence policière à la manière d’un fan lors d'un événement sportif, et les services de police à travers le pays se sont armés comme des forces militaires après avoir reçu pendant deux décennies les surplus des équipements de la guerre contre le terrorisme.

101715152_145278027115127_8721017702543523840_n Suis-je le prochain ?

« Les villes américaines font face à de nombreuses manifestations violentes », indique un titre de Fox News. « Fureur dans les rues alors que les manifestations se propagent aux États-Unis », explique le New York Times. « Le feu et la fureur se sont répandus aux États-Unis », explique le Washington Post. « Une vague de rage et d'angoisse déferle sur des dizaines de villes américaines », explique CNN. Mais la rage de qui ? La fureur de qui ? La violence de qui ?

En voici une autre : ABC local news en Utah publie des images sur lesquelles on peut lire « violentes manifestations à Salt Lake City ». En arrière-plan de la vidéo, la police frappe un homme âgé avec une canne et le fait tomber à terre. Il se tenait simplement près d'un arrêt de bus.

Les policiers de Salt Lake City frappent un homme âgé avec une canne et le font tomber pour le crime de s’être tenu debout dans la rue (Twitter)

Nous ne pouvons pas nier ce que nous voyons et nous devons le décrire avec précision. La violence de qui ? La rage de qui ? Celles de la police américaine.

***

« Nous sommes horrifiés » : un groupe international de défense des droits des médias cite 125 VIOLATIONS de la liberté de la presse par la police américaine lors des manifestations suite au meurtre de George Floyd

Source : RT, 2 juin 2020

Traduction : lecridespeuples.fr

La police arrête un membre d'une équipe de CNN couvrant et diffusant en direct les manifestations liées à la mort de George Floyd, à Minneapolis, Minnesota, le 29 mai 2020.

La police américaine a violé la constitution avec des arrestations et des violences contre les journalistes couvrant les manifestations contre la brutalité policière, a déclaré un groupe mondial de défense des droits des médias. Les rassemblements ont été suivis d'émeutes dans les grandes villes.

« Nous sommes horrifiés par le recours continu à des actions dures et parfois violentes de la police contre les journalistes qui font leur travail. Ce sont des violations directes de la liberté de la presse, une valeur constitutionnelle fondamentale des États-Unis », a déclaré le directeur du programme du Comité pour la protection des journalistes (CJP), Carlos Martinez de la Serna.

« Nous appelons les responsables locaux et étatiques à exempter explicitement les médias de la réglementation du couvre-feu afin que les journalistes puissent faire des reportages librement. »

Depuis le 29 mai, l'ONG basée à New York a enregistré au moins 125 violations, dont 20 arrestations, contre des journalistes qui couvraient les manifestations, provoquées par la mort d'un homme noir non armé, George Floyd, en garde à vue.

La police a frappé « des dizaines d'autres » journalistes avec des gaz lacrymogènes, du gaz poivré ou des balles en caoutchouc, même après qu'ils ont présenté leurs cartes de presse, a déclaré le CPJ, citant diverses sources. Cette déclaration est intervenue après que des médias locaux et internationaux ont rapporté que leurs journalistes avaient été agressés lors des manifestations et du chaos qui s'en est suivi.

<

Dans ce Tweet du 30 mai 2020, le ministre des Affaires Étrangères iranien Javad Zarif cite un rapport du Département d'Etat américain contre l'Iran et le rature en remplaçant Iran par Etats-Unis. Ainsi, ce qui décrivait une situation imaginaire (de pseudo-révoltes en Iran) décrit une situation réelle (les émeutes anti-racistes aux Etats-Unis). Voici les remarques de Zarif, suivies du texte original de Mike Pompeo, avec les corrections de l'Iran.

Certains ne pensent pas que #BlackLivesMatter (les vies des Noirs comptent). Pour ceux d'entre nous qui le pensent : il est grand temps que le monde entier mène une guerre contre le racisme. Il est temps pour un #MondeContreLeRacisme.

Manifestations récentes en Iran aux Etats-Unis

Déclaration à la presse

Michael R. Pompeo, Secrétaire d'Etat M. Javad Zarif, Ministre des Affaires Etrangères de la République Islamique d'Iran

27 juin 2018 30 mai 2020

Le gouvernement iranien américain gaspille les ressources de ses citoyens, que ce soit son aventurisme en Syrie, Asie, en Afrique ou en Amérique latine, son soutien au Hezbollah, au Hamas et aux Houthis à d'innombrables dictateurs ou ses ambitions d'étendre son programme d'armement nucléaire en vain, cela ne fera qu'ajouter aux souffrances du peuple iranien américain. Comme je l'ai déjà dit, cela ne devrait surprendre personne que les manifestations se poursuivent en Iran aux Etats-Unis. Le peuple iranien américain exige que ses dirigeants partagent les richesses du pays et répondent à leurs besoins légitimes. Nous condamnons les mêmes tactiques gouvernementales futiles de répression, d’emprisonnement de manifestants et de déni des frustrations des Iraniens Américains. Le peuple iranien américain est fatigué du racisme, de la corruption, de l'injustice et de l'incompétence de ses dirigeants. Le monde entend leur voix.

La semaine dernière, deux membres d'une équipe de Reuters TV ont été touchés par des balles en caoutchouc à Minneapolis, dans le Minnesota, tandis qu'un journaliste de la succursale russe RIA Novosti a subi le tir de gaz lacrymogènes. Une équipe de CNN a été arrêtée en direct sur les ondes alors qu'elle couvrait les troubles. Le gouverneur du Minnesota, Tim Walz, s'est cependant excusé auprès de CNN pour la détention de son équipe. « J'en assume l'entière responsabilité. Il n'y a absolument aucune raison pour qu'une telle chose se produise », a-t-il déclaré. L'équipe de presse a été libérée peu de temps après son arrestation.

***

Attention : les images ci-dessous sont choquantes.

http://twitter.com/JasonLemon/status/1266529475757510656

http://twitter.com/johncusack/status/1266938983575101441

http://twitter.com/KevinRKrause/status/1266898396339675137

http://twitter.com/JordanUhl/status/1266917228752056320

http://twitter.com/theresakost13/status/1266911597970284545

http://twitter.com/atrupar/status/1266910910137995264

http://twitter.com/tkerssen/status/1266921821653385225

http://twitter.com/cbs46/status/1266918796968759296

http://twitter.com/MichaelAdams317/status/1266945268567678976

http://twitter.com/MichaelAdams317/status/1266945268567678976

http://twitter.com/heyydnae/status/1267139396278661121

http://twitter.com/Dianne4NYC/status/1266562190330527744

http://www.facebook.com/mark.vanlanduyt.129/videos/715958329161066/

Voir également : Après Youtube & Facebook, Vimeo bannit les vidéos de Nasrallah et ‘Le Cri des Peuples’

Pour ne manquer aucune publication et soutenir ce travail censuré en permanence, partagez cet article et abonnez-vous à la Newsletter. Vous pouvez aussi nous suivre sur Facebook et Twitter.



21 réactions


Réagir