mercredi 27 janvier 2010 - par JL

C’est quoi un réchauffiste ?

Pour trouver une bonne réponse à cette mauvaise question, il est nécessaire de revenir un instant aux fondamentaux. Mauvaise question ? Oui, car la bonne interrogation est évidemment de connaitre l’impact de la pollution sur le climat, et particulièrement de savoir dans quel sens. Mais, outre que ce sujet a déjà été très savamment archi traité, l’auteur qui ne saurait répondre à cette bonne question, ne vise ici qu’à tenter d’apporter à chacun des intervenants sur cette bonne question des clés pour connaitre ses interlocuteurs.

Si la pollution avait pour effet de faire baisser la température du globe, tout le monde serait mobilisé pour lutter contre, sauf les industries polluantes. En effet, qui dans les pays du Nord, hormis les adeptes des sports d’hiver, est assez bête pour se plaindre des hivers plus doux, des demi-saisons printanières, des étés torrides ? Autrement dit, tout le monde voudrait empêcher cette maudite pollution, sauf les capitalistes, puisque la pollution est corrélée à la croissance, et la remise en cause de la croissance remettrait en cause le capitalisme pour lequel la croissance est vitale.
 
Dans le même ordre d’idées, si une lutte efficace contre la pollution avait pour effet de faire monter la température du globe sans freiner la croissance, tout le monde y serait favorable. Mais ça c’est la quadrature du cercle : on aurait la chaleur et la consommation. Que du bonheur !
 
Cela veut dire que les occidentaux ne sont pas opposés à un réchauffement climatique en soi, au contraire, mais seulement à la pollution, et encore, pas tous !
 
Les industriels de leur coté et sous cet angle, se divisent grossièrement en deux catégories : d’un coté les lobbyistes de l’autre les libertariens. Les premiers instrumentalisent l’Etat pour ponctionner les consommateurs et leur filer marchés et subventions. Les seconds veulent la mort de l’Etat, et sont pour cette raison opposés aux précédents. Leur but étant de combattre tout ce qui peut nuire à la libre production et circulation de la marchandise, ils nient tout impact de la pollution sur le climat, et sur ce plan sont les seuls.
 
Cachez cette pollution que je ne saurais voir, ou le bal des tartufes
 
Comment les lobbyistes ont-ils obtenu gain de cause ? En mettant de leur coté l’opinion publique. Comment ? En inventant un oxymore. L’on sait que l’oxymore est le sésame qui permet de dire une chose et son contraire, de tuer toute contestation, d’avoir le beurre et l’argent du beurre. De quel oxymore s’agit-il ? 
 
L’expression « réchauffement climatique » est l’oxymore qui dit que le réchauffement secrètement espéré par les occidentaux pollueurs est le résultat de … la pollution ! Ainsi, ces lobbyistes pourront-ils obtenir des marchés polluants pour dépolluer, puisque telle sera la volonté des tartufes qui ne veulent pas voir la pollution, c’est-à-dire la maudite croissance. Ils pourront consommer à loisir, parcourir des milliers de km au volant de leurs 4x4, aller à l’autre bout du monde dans les jets longs courriers, tout cela la conscience tranquille : avec un peu de chance, si la lutte contre le réchauffement n’est pas efficace, ils feront des économies de chaudière en hiver. Hé hé, pas bête la guêpe !
 
Et c’est ainsi que l’on se retrouve avec quatre camps constitués :
 
- Le camp des lobbyistes. Leur credo : Oui au business vert.
- Le camp des ultras libéraux. Leur credo : Non au fascisme vert.
- Le camp des écologistes. Leur credo : Non à la croissance insoutenable.
- Le camp des irresponsables. Leur credo : oui au développement durable.
 
Pour résumer, les vrais écologistes sont accusés de faire le jeu des ultras libéraux puisqu’ils contestent avec eux la pensée dominante cependant que les idiots utiles font celui des lobbyistes en adoptant leurs oxymores. Rien de nouveau sous le soleil.
 
Précision ! un idiot utile est un activiste qui joue contre son camp et qui est d’autant plus utile qu’il n’est pas idiot, et réciproquement. La preuve en est que les plus intelligents d’entre eux déploient des trésors d’imagination et de pédagogie pour expliquer dans le même temps, pourquoi la terre se réchauffe, et pourquoi les ignares sont incapables de le comprendre, mais que eux l’ont bien compris : ils ont bien compris que quand le temps est frisquet, c’est la météo qui est capricieuse, et quand il fait chaud, c’est le climat qui reprend ses droits. C’est le GIEC qui l’a dit avec des arguments imparables d’experts incontestables es climatologie !
 
Un tout petit peu de considération technique
 
En 15 ans nous augmentons le CO2 fossile de 10 %. Soit ! Mais il faut relativiser : en effet, le pourcentage de vapeur d’eau dans l’air varie en dessous de 4 %. 10 % de CO2 en plus cela fait passer le rapport de « CO2 / vapeur d’eau » de 0.85 % à 0.95 %. Je ne crois pas que cela suffise à réchauffer significativement la planète mais en revanche, cela peut perturber le climat.
 
Par ailleurs, si les gaz à effet de serre (GES) augmentaient l’albédo des couches supérieures de l’atmosphère, c’est plus vraisemblablement vers un refroidissement que nous irions puisque moins de rayonnement solaire arriverait jusqu’à nous. En revanche, il est vraisemblable que la machine climatique pourrait s’emballer du fait que la proportion de GES inertes par rapport la vapeur d’eau (GES actif) augmenterait, telle une masse graisseuse par rapport à une masse musculaire.
 
Enfin pour expliquer la fonte de la banquise et des glaciers, je crois que l’impact de la pollution qui a pour effet de déposer une pellicule noirâtre sur les glaces n’a pas été suffisamment étudié.
 
Faites ce que je dis, pas ce que je fais, ou le double langage des pays riches
 
Copenhague : les pays riches mènent les négociations, et nos sociétés, dans l’impasse  : « A la veille de l’ouverture du sommet de Copenhague sur le changement climatique, les pays riches ont mené les négociations dans l’impasse. Le constat peut apparaître dur et définitif, il est pourtant fondé. »
 
Les 15 plus gros porte-conteneurs du monde polluent autant que l’ensemble du parc automobile mondial 30/9/09 : » Le transport maritime est responsable de 18 à 30% de la pollution mondiale par oxyde d’azote et de 9% de la pollution par oxyde de soufre. Les bateaux de transport utilisent un carburant de basse qualité qui contient environ 2000 fois plus de soufre que le diesel utilisé dans les voitures européenne et américaines…une recherche conjointe de l’agence NOAA et de l’Université Boulder du Colorado, selon laquelle la pollution des 90’000 bateaux de commerce à travers le monde (cargos, pétroliers et bateaux de croisière) est responsable de 60 000 morts chaque année, et entraîne des coûts de santé de 330 milliards de dollars. »
 
 


82 réactions


  • Talion Talion 27 janvier 2010 11:37

    « Un Hackeur a volé des données du GIEC et on s’est rendu compte que les chercheurs trichent pour faire croire au réchauffement causé par l’homme »

    http://fonzibrain.wordpress.com/2009/11/22/un-hackeur-a-vole-des-donnees-du-giec-et-on-sest-rendu-compte-que-les-chercheurs-trichent-pour-faire-croire-au-rechauffement-cause-par-lhomme/


    • Talion Talion 27 janvier 2010 11:37

      Juste histoire de rappeler un détail qui dérange...


    • LeGus LeGus 27 janvier 2010 11:58

      Et ça c’est un détail sans doute ?
      http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9chauffement_climatique#Observations_li.C3.A9es_au_r.C3.A9chauffement_climatique_actuel

      Ce sont des faits observables, observés, la réalité.


    • JL JL 27 janvier 2010 12:03

      @ LeGus, je crois que vous n’avez pas bien saisi le sens de mon article. Peut m’importe que la température moyenne augmente si celle de mon environnement déjà frisquette diminue !

      C’est pourqui si je ne nie pas le réchauffement global, je dénonce l’expression « réchauffement climatique » comme mensongère d’un point de vue relativiste. Et nous savons bien que l’universalisme n’est jamais invoqué que lorsqu’il satisfait nos intérêts individuels !

      La lutte contre les producteurs de CO2 ne satisfait pas mon intérêt personnel pour la raison qu’il n’est pas un gaz polluant, mais il est présenté comme tel par les pollueurs et il devient l’arbre qui cache la forêt des pollutions beaucoup plus dangereuse à court terme.

      En même temps, les arguments des pays émergeants concernant la croissance ne me laissent pas insensible. Mais qu’ils commencent par arrêter de polluer avec toutes les salperies dont la liste serait si longue à faire ici que personne ne la lirait !


    • Talion Talion 27 janvier 2010 12:42

      @Legus : Peu importe que les faits soient avérés ou pas, le fait est que la propagande actuelle s’appuie sur des mensonges dont l’objectif est de culpabiliser la population tout en préservant les intérêts industriels.

      L’objectif semble donc moins de protéger l’environnement que de justifier un nouvelle impôt qu’auraient à supporter les couches les plus modestes de la population et que le secteur industriel ainsi que l’élite financière seraient dispensés de payer.

      On appelle cela de l’enfumage.

      En usant de cette méthode, les membres du GIEC ont totalement décrédibilisé la cause qu’ils servaient et les arguments qu’ils défendaient.

      En démocratie, le rôle des institutions est de délivrer au peuple souverain des informations vraies, exactes et loyales afin que ce dernier puisse décider en toute connaissance de cause.

      Le mensonge est l’ennemi de la démocratie. Ma réflexion s’arrête là et je ne chercherai pas à comprendre pourquoi ou pour qu’est-ce... Des méthodes déloyales ne peuvent jamais servir un but altruiste, ces deux possibilités sont mutuellement exclusives.

      Par conséquent les objectifs du GIEC et de ses soutiens ne peuvent être que négatifs et il convient de s’y opposer.
      Les méthodes qu’ils ont employé suffisent à se forger un avis sur eux ainsi que leur but.

      Le reste est sans importance.


    • Terran 27 janvier 2010 18:30

      Une température moyenne ça existe pas.


    • JL JL 27 janvier 2010 20:09

      Merci Talion de rappeler ces faits. On ne les répètera jamais assez.


    • sisyphe sisyphe 28 janvier 2010 08:43

      En parlant de détail qui dérange, on attend les réponses des dénégateurs du réchauffement à cette info..... (entre autres)...


    • JL JL 28 janvier 2010 09:29

      Réponse à cette interpellation de Sisyphe en fin d’article.


  • MarcDS MarcDS 27 janvier 2010 12:53

    De l’art de tirer des conclusions contredisant les constats posés. J’ai rarement lu un article aussi absurde sans qu’il cherche à être comique.
    Une remarque en passant : "Mais qu’ils commencent par arrêter de polluer avec toutes les salperies dont la liste serait si longue à faire ici que personne ne la lirait !" : vous voulez parler de la pollution de nos entreprises délocalisées, et dont nous sommes les clients ?

    @Talion : vous avez trouvé un os à ronger avec ces fameux mails en prenant pour officiels des échanges informels entre collègues, tant mieux pour vous, faites-vous les dents dessus. Le reste est sans importance.


    • JL JL 27 janvier 2010 13:06

      « vous voulez parler de la pollution de nos entreprises délocalisées, et dont nous sommes les clients ? » Mais oui, absolument !

      Pour comprendre cet article, il faut faire un peu mieux qu’un esprit binaire : « Réchauffement climatique » est l’expression mensongère qui devient pensée unique dans les médias main stream. La pensée unique est gille de la pensée binaire.

      A preuve ce post :

      « Par Terran (xxx.xxx.xxx.62) 27 janvier 02:07 : ».. , ma conclusion c’est que a cause de ces cons d’écolos, on va importer de l’électricité nucléaire d’asie à très court terme «  »

      Les prédateurs des pays riches qui font venir par porte conteneurs pleins à craquer la production des pays pauvres en échange de leur monnaies de singes dont sont si friands les margoulins de tous poils sont assimilés par terran aux écolos !

      La monnaie de singe est soutenue par les Etats qui la convertissent en dette sur le dos des générations futures.

      Cette monnaie de singe est utilisée pour acheter la production des pauvres, et ce faisant, est le moteur des délocalisations et de la désindustrialisation de l’occident.

      Enfin, cette monnaie de singe permet aux maffieux qui en font fortune d’acheter notre patrimoine.


    • JL JL 27 janvier 2010 13:07

      Erratum : « La pensée unique est fille de la pensée binaire ».


    • Talion Talion 27 janvier 2010 17:21

      @MarcDS : Le problème voyez-vous c’est que face à cette polémique, le GIEC a admis la véracité des emails qui les incriminaient...

      En gros ils ont admis qu’ils avaient falsifié tous leurs résultats, mais si je vous suis bien malgré cela votre conclusion c’est « circulez il n’y a rien à voir ! »

      Atterrant...


    • JL JL 27 janvier 2010 13:57

      Le cinquième camp comme vous dites est le seul qui se situe au dessus de l’alternative binaire que constitue cette imposture. La meilleure preuve qu’il s’agit d’une imposture c’est que les tenants du réchauffisme ne sont pas capable d’aboutir dans les négociations puisque dans ce jeu à somme nulle qu’ils tentent d’imposer, ils ne sont disposés à faire aucun effort.


    • Terran 27 janvier 2010 18:36

      Vous nous proposez le 5eme camp de concentration « de co2 »
      Ou de con-centrations...

      Tout ce qui ne tourne pas autour de vos idées de décroissance est a bannir.
      La nature de la vie ne s’est jamais soucié de ce concept.

      La réalité est que la vie lutte sans cesse contre les éléments pour toujours coloniser des espaces toujours plus inaccessible.
      Les plantes colonisent, les animaux colonisent, la vie colonise.
      C’est un fait !

      Et c’est l’énergie de notre nébuleuse solaire après avoir connu une réaction thermo-nucléaire dans notre galaxie qui a créer la vie.
      Notre espace est infini, nos moyens de mesures actuels ne sont pas capable de trouver les limites de l’univers.

      Nous sommes une espèce très très jeune au regard de l’univers.
      Quand je plante ce mots il y a obligatoirement ailleurs dans l’univers des formes de vies qui se développent et colonisent les espace.


  • mrdawson 27 janvier 2010 14:54

    "Dans le même ordre d’idées, si une lutte efficace contre la pollution avait pour effet de faire monter la température du globe sans freiner la croissance, tout le monde y serait favorable."

    Heu non. Personne (de censé) ne veut voir monter la température du globe. En dehors de la sacro-sainte croissance, une augmentation de la température globale (et locale) aurait des conséquences catastrophique sur la faune, la flore. Mais aussi sur le développement de maladies jusque la cantonnées au pays chauds compte tenu du climat et pour lesquels nos systèmes immunitaires ne sont absolument pas prêts.

    J’aurais placé l’article en parodie à la rigueur.


    • JL JL 27 janvier 2010 15:06

      « Personne (de censé) ne veut voir monter la température du globe » (mrdawson)

      Parce que vous croyez que tout le monde est sensé, et que chacun sait qu’une élévation de la température moyenne de quelques dixièmes de degrés en un siècle occasionnerait des catastrophes ? Les gens croient ce qu’on leur dit, et le film d’Al Gore est un canular.

      Mais, que je dénonce les absurdités anti réchauffistes ou les inepties réchauffistes, de toutes façon les uns comme les autres ne savent faire mieux que me renvoyer dans le camp d’en face.

      Je dis et redis pour les sourds que cette expression « Réchauffement climatique » est un leurre pour cacher la réelle pollution et ne pas toucher à la croissance, au contraire.


    • Terran 27 janvier 2010 18:41

      Une température moyenne ça existe pas !!!


    • JL JL 27 janvier 2010 18:56

      « Une tempréature moyenne ça n’existe pas » (terran)

      Ce n’est pas à moi qu’il faut le dire, mais convenez que la si la terre se réchauffe de 1 degré, elle ne va pas se réchauffer partout de 1 degré, hein ! On est d’accord ? Ce qui veut dire qu’en maints endroits, elle va se refroidir et d’autant plus dramatiquement que les régions froides actuelles se réchaufferont, je parle des pôles. Et nous, européens, risquons d’en faire les frais. Avec et sans jeu de mots.

      C’est pourquoi je dénonce les chantres du réchauffement parce qu’ils nous entraînent sur une voie viciée dès le départ, trompeuse : les vrais pollueurs vont continuer, la croissance va continuer, et c’est cela qui est dramatique.


    • Terran 27 janvier 2010 19:09

      «  »«  »Ce n’est pas à moi qu’il faut le dire, mais convenez que la si la terre se réchauffe de 1 degré, elle ne va pas se réchauffer partout de 1 degré, hein ! On est d’accord ? Ce qui veut dire qu’en maints endroits, elle va se refroidir et d’autant plus dramatiquement que les régions froides actuelles se réchaufferont, je parle des pôles. Et nous, européens, risquons d’en faire les frais. Avec et sans jeu de mots.

      C’est pourquoi je dénonce les chantres du réchauffement parce qu’ils nous entraînent sur une voie viciée dès le départ, trompeuse : les vrais pollueurs vont continuer, la croissance va continuer, et c’est cela qui est dramatique.«  »« 

      Ce baratin commence à sérieusement me casser les oreilles, et les yeux !!!!!
      Je convient qu’a Moscou il fait -38°C, que en Chine des blizzard font des morts, que la mer de Bohail est moitié gelée, que tout ça est déja arrivé, que tout ça recommençera.
      Que la thermodynamique en circuit OUVERT est un circuit instable par excellence car totalement dépendant des apports d’énergie à l’entrée du dit système.

      Vous continuer à raisonner comme si la terre était une bulle et qu’il n’y a rien autour.

      VOILA DE CE QUE JE CONVIENT.

      Le reste, c’est de la pure spéculation, de la fable pour faire peur, de la semaille de malthusianisme, de la religion, JE SUIS LAIQUE ET ATHE.
      Notre science n’est pas capable de prédire l’avenir, hors mis quelques élements, la durée de vie de notre planète au sein du système solaire, et encore !!!

      Alors permettez moi de vous réaffrimer encore un fois »UNE TEMPERATURE MOYENNE EXISTE PAS"

      Allez étudier la physique pour commencer à vouloir faire convenir de quoi que ce soit !


    • JL JL 27 janvier 2010 19:15

      Terran, je crois que nous sommes d’accord sur tous les points mais que ça vous embête de l’admettre.

      Nous sommes d’accords sur tous les points sauf ceux qui vous ont conduit à critiquer cet article et dont j’aimerais qu’on discute. Au lieu de ça, vous me faites un très mauvais procès. Désolé, je crois que ma position est on ne peut plus claire mais celles de mes contradicteurs est plus que nébuleuse.


    • Terran 27 janvier 2010 19:36

      Non Jl,

      Visiblement, nous ne sommes pas d’accord sur le fait de la croissance.
      Pour vous, c’est mauvais.
      Pour moi c’est bon.

      En résumé. L’équation est simple.

      Decroissance= Malthusianisme=Pasteur=Religion ≠ science

      La pasteur malthus a voulu donner des leçons de maths au monde entier en faisant remarquer que la croissance de la vie suivait une courbe exponentielle.
      Et alors ? Ou est le problème ?
      Déjà rien que ça m’amuse...

      Religion est opposé à science.

      Ce que Malthus voit c’est à l’échelle microscopique ramené à la Terre.
      Et ce que je vois comme un bon scientifique c’est que la croissance à l’échelle Univers est juste un tout petit morceau d’une courbe qui monte très lentement à notre échelle de temps.
      Je prends le problème dans son intégralité.

      Une courbe exponentielle de croissance ne mettra jamais la vie en danger.
      Ce n’est qu’un morceau de l’histoire humaine. Nous avons encore tu temps à passer sur Terre, et avant que notre système solaire disparaisse nous devons sauver la vie et l’emporter ailleurs là ou elle pourra continuer.

      Ramener à cet ordre et à cette échelle, à l’échelle de la vie, nous devons continuer à croître.
      C’est tout !
      Nous devons lutter pour que la vie s’exporte.
      C’est notre job ! Il n’y a que nous dans la maison qui pouvons sauver la vie Terrestre.
      Wake up !


  • JL JL 27 janvier 2010 15:10

    marcDS, lenouveau42 et mrdawson sont tous trois de petits nouveaux sur Avox, venus sans doute en renfort sur les polémique chaudes du moment ?


    • JL JL 27 janvier 2010 15:12

      A moins qu’ils ne soient que les clones de certains qui ne veulent pas se faire voir ici ?


    • MarcDS MarcDS 27 janvier 2010 15:47

      Là ça y est, vous êtes comique. Dommage que ce soit involontaire !  smiley smiley


    • JL JL 27 janvier 2010 18:58

      Lenouveau : si vous intervenez seulement pour poser ce qu’il est convenu d’appeler une crotte, à savoir un jugement de valeur non argumenté, pourriez-vous je vous prie, aller faire cela ailleurs ? Merci !  smiley


    • JL JL 27 janvier 2010 19:00

      erratum : crotte = jugement de valeur négatif voire insultant non étayé par une argumentation minimum.


    • JL JL 27 janvier 2010 19:32

      Mais non lenouveau, ça c’est encore une crotte de votre part. Je n’ai pas à argumenter, voyons, j’émets seulement une proposition. Je n’ai pas à argumenter, tout juste à la défendre. En revanche, si vous voulez contredire cette proposition, vous devez faire une contre proposition, éventullement la défendre. Ce que vous ne faites pas.


    • JL JL 27 janvier 2010 20:00

      Bof, si ça vous fait plaisir ! Mais dites-moi lenouveau, si c’est un gros tas, que faites-vous là depuis si longtemps ?


  • Francky la Hache Francky la Hache 27 janvier 2010 15:20

    Article sympa, même si je suis en désaccord avec de nombreux points.

    C’est toujours bon de pointer du doigt les véritables pollueurs, quand on a la preuve.
    Ainsi, il clair que le transport maritime a des progrès à faire, et comme il « coute » bien moins cher que les autres, c’est un excellent début.

    La définition de la pollution est une notion bien difficile ; ainsi pour moi le CO2 n’est pas polluant, mais les bagnoles rejettent quantité de composés soufrés et autres particules fines, ce qui en font une pollution majeure dans nos quartiers.

    Mais à l’échelle de la planète, quelle est la pire des pollutions ?
    La déforestation-agriculture intensive-malbouffe
    ou
    Exploitation minière, esclavagisme, paupérisation au service d’une industrie parfois inutile
    ou ...
    Ce serait bien d’être d’accord, et de commencer par quelque chose d’utile !
    Le CO2 est hors jeu.
    Vos avis ?


    • JL JL 27 janvier 2010 15:24

      Merci Franckie la Hache d’étoffer cet article avec des considérations que je n’ai pas abordées.


  • MarcDS MarcDS 27 janvier 2010 15:29

    Il est saisissant de voir comment une cause (le réchauffement climatique) et son effet (la récupération par le système) sont allègrement confondus pour soutenir la thèse du grand complot. C’est ainsi qu’on en arrive à des affirmations aussi absurdes que « la cause antropique du réchauffement est une arnaque parce qu’elle ouvre de nouveaux marchés aux entreprises ». Vous croyez quoi ? Que si le réchauffement était réellement causé par l’homme, le système ferait place nette, avec ses excuses en prime pour les dégâts qu’il aura causé sur notre belle planète ?

    Vous êtes sûr d’avoir réfléchi avant d’affirmer que les vrais écologistes s’opposent à ce qui est selon vous un oxymore ? Il ne vous est jamais venu à l’esprit que si on est opposé au dogme de la croissance infinie ce pourrait bien être parce qu’on considère que l’activité humaine est responsable, entre autres, du réchauffement climatique ?


    • JL JL 27 janvier 2010 15:43

      MacDS, avez-vous lu l’article ? Je suis sûr que non, sinon vous ne me poseriez pas cette question. Qui a parlé de réchauffement climatique ? Vous ? Moi ? Le dogme de la croissance infinie a été mis en cause et contesté bien avant cette invention du concept de réchauffement climatique.

      Vais-je devoir me rallier à ce concept pour pouvoir contester la croissance ? Quelle croissance, ? Celle des émissions de CO2, ou bien celle des inégalités, des pollutions, des spoliations ? Celle des morts de soif ? De faim ? De maladies ? Dans quelle catégorie rangez-vous la croissance de la production de vaccins ? Celle des émissions de CO2, ou bien celle que l’on ne saurait voir ?! Je doute que le ralliement à ce panache blanc du réchauffement climatique soit la bonne voie !


    • MarcDS MarcDS 27 janvier 2010 16:11

      Vous ne « devez » rien du tout mon brave, sinon éviter de pondre des articles inutiles. Je vous ferais juste remarquer que la croissance n’a jamais été autant remise en cause que maintenant, et devinez grâce à quoi ?
      Pour votre info, je parle des risques de réchauffement climatique depuis vingt ans. A mon avis, vous n’étiez pas loin du berceau à cette époque. Si c’est le cas, vous « découvrez » donc aujourd’hui ce phénomène grâce à la médiatisation qui en faite. Ca me fait penser que selon votre mode de raisonnement, le réchauffement est aussi une arnaque parce qu’il est médiatisé.

      C’est bizarre, vous semblez être du bon côté de la barrière sans comprendre pourquoi.
      Je vous laisse calé dans votre logique inversée, j’ai mieux à faire.


    • Terran 27 janvier 2010 18:43

      La croissance n’est pas remise en cause de par le monde, mais seulement en EU et aux USA.

      L’Eurasie se laisse pas compter des sornettes et fait son bonhomme de chemin...


    • Francky la Hache Francky la Hache 27 janvier 2010 16:59

      C’est vrai ça. C’est en partie une conséquence de l’activité humaine (et des poussières volcaniques ...).

      Le RCG a sa part aussi. Lui, est-il une conséquence de l’activité humaine ? Je n’y crois pas !

      ---------

      Il y a de véritables pollutions et de véritables pollueurs, il faut les déterminer et modifier les comportements.


    • Terran 27 janvier 2010 18:53

      Le toutou wald qui pose ses pêches t puis s’en va...
      Ou en sont tes bloc de depron coupés au cordeau lazer wald ?

       smiley


  • Reinette Reinette 27 janvier 2010 16:30

    Salut à tous

    Changement climatique : les risques géopolitiques
    http://www.arte.tv/fr/Comprendre-le-monde/le-dessous-des-cartes/392,CmC=2243358,view=books.html

    Risques climatiques
    Quelles conséquences le changement climatique peut-il avoir sur l’économie, le tourisme, les migrations et la sécurité dans le monde ?
    http://plus7.arte.tv/fr/1697660,CmC=3030718,scheduleId=3009474.html


  • joletaxi 27 janvier 2010 17:04

    Reinette

    je vous sens inquiète là ?
    Profitez de la vie Reinette,car tous ces prophètes de l’’armaguedon sont pires que des vendeurs d’assurance-vie
    Encore quelques petites erreurs et approximations du GIEC dans son dernier rapport,pourtant revu par des milliers de scientifiques

    http://wattsupwiththat.com/2010/01/25/the-ipcc-more-sins-of-omission-–-telling-the-truth-but-not-the-whole-truth/#more-15654

    On dirait qu’un hiver un peu plus froid et le climategate ont réveillé les consciences.

    Un petit tour du côté de la sciences climatique, version je réchauffe le thermomètre


    En aucun cas la lecture de ces articles n’est susceptible de causer le moindre doute chez un réchauffiste, vous pouvez donc les lire sans crainte d’effets secondaires

  • JL JL 27 janvier 2010 18:07

    J’aimerais dire à ceux qui se contentent de poster des liens que c’est bien joli d’apporter leur contribution, mais si ce n’est pas pour illustrer une position clairement explicitée en même temps, ce n’est pas la peine : ça ne sert à rien.

    Saluons le passage du troll léon venu lâcher sa petite crotte de Coué.

    Quand à MarcDs, il est trop jeune pour savoir qu’on m’a déjà traité ici de vieillard sénile ! Bon, pour certains, on est vieillard à partir de 60 ans. Pour d’autres, tous les vieux sont « du mauvais coté de la barrière » alors je comprends qu’il il ne comprenne pas. Je n’empêche personne à revoir son jugement concernant le message que je veux faire passer.

    Répétons le, sans vouloir en faire une vérité : le réchauffement climatique supposé menaçant à cause de nos émissions de CO2 est surtout prétexte à instaurer une taxe carbone tellement inappropriée qu’elle a été retoquée par le Conseil constitutionnel. Mais ça va revenir, et tous ceux qui ne sont pas content seront accusés d’être des vilains pollueurs. Nous voilà tous transformés, au choix en idiots utiles ou en salauds, et à l’insu de notre plein gré !

     Voir ici l’un des liens concernant cette taxe, qui n’est pas donné en priorité par gogol qui, comme chacun sait présente les résultats selon un algorithme assez mystérieux.


    • Reinette Reinette 27 janvier 2010 18:42


      avons-nous le droit de ne pas être d’accord avec vous JL ?

      sur le « supposé »


      Laboratoire de Glaciologie et Géophysique de l’Environnement www-lgge.ujf-grenoble.fr/
      Le Laboratoire de Glaciologie et Géophysique de l’Environnement (LGGE) est une Unité Mixte de Recherche
      sous la double tutelle du Centre National de la Recherche Scientifique ( CNRS) et de l’Université Joseph Fourier
      ( UJF ,Grenoble I). Pour les opérations dans les régions polaires, il bénéficie largement du support technique
      de l’Institut Polaire Français Paul-Emile Victor (www.institut-polaire.fr/). Par ailleurs, le LGGE accueille des chercheurs de l’Institut de Recherche et Développement (IRD) qui travaillent sur les glaciers tropicaux

      http://www.arte.tv/fr/Comprendre-le-monde/le-dessous-des-cartes/392,CmC=2243358,view=links.html

    • JL JL 27 janvier 2010 18:49

      Mais pas de problème, reinette. J’aimerais seulement que vous exprimiez clairement sur quoi vous n’êtes pas d’accord et pourquoi. Mais ceci dit, vous pouvez également demeurer dans l’ambiguïté, c’est comme vous le sentez. Bonne soirée.


    • sisyphe sisyphe 28 janvier 2010 08:50

      Entretenir la confusion entre le réchauffement (avéré) et la taxe carbone (que seule la France envisage) pour effrayer le chaland et mettre de son côté de dénégateur les contribuables offusqués, n’est ni plus ni moins que de la désinformation ; et grossière, de surcroit.

      Article qui n’apporte aucun élément scientifique ; discussion de café du commerce, niveau brève de comptoir.

      Suivant....


    • rocla (haddock) rocla (haddock) 28 janvier 2010 08:54

      au suivant ....

      adjudant d’ mes fesses  smiley


    • JL JL 28 janvier 2010 09:26

      Cet article n’a aucune prétention scientifique, évidemment. Mais on dirait que Sisyphe utilise lui aussi les méthodes qu’il condamne quand elle sont utilisées par ses oposants quand il est dans la situation de l’auteur ici, à savoir contestataire d’une VO, c’est-à-dire d’un storytelling officiel élaboré pour le seul intérêt des lobbyistes.


  • pissefroid pissefroid 27 janvier 2010 18:21

    Ce papier manque de pertinence, dès le départ.
    Dire que la pollution est nocive pour l’espèce humaine me paraît difficile à réfuter.
    Dire que la pollution modifie le climat me paraît extrêmement hasardeux et surtout non avéré.
    A partir de là le papier perd de sa consistance.

    Pour éviter de brouiller les cartes il serait bon de se mettre d’accord sur la définition du terme réchauffiste qui , pour moi, est une personne qui croit que l’espèce humaine agit sur le climat.


    • Terran 27 janvier 2010 18:46

      C’est facile, dès qu’un mec te parle de température moyenne, tu peux dire que c’est un réchauffiste.
      Parce que je le répète, une température moyenne, ça n’existe pas !!!


    • JL JL 27 janvier 2010 18:47

      @ pissefroid, vous avez raison, une explication pour les nouveaux venus dans ce débat aurait été nécessaire ? Mais convenez que vu les nombreuses polémiques sur ce sujet, il ne doit pas rester grand monde qui ignore encore ce que l’on appelle communément un réchauffiste vs un anti réchauffiste !

      Maintenant, si vous me reprochez de dire que la pollution modifie le climat, je vous ferai remarquer que ceux qui sont dits « réchauffistes » le font avec plus de « certitudes » que moi !

      D’ailleurs vous même semblez manquer sinon de cohérence, du moins de rigueur puisqu’il vous faudrait choisir entre « hasardeux » et « non avéré ».

      Enfin je ne vois pas où sont brouillées les cartes puisqu’il est implicite que nous avons tous la même définition du terme réchauffiste. Avec une précision que vous ne faites pas : un réchauffiste c’est quelqu’un qui affirme (et non pas qui croit) que le dégagement de CO2 (éventuellement la pollution, mais pas tous) entraine un réchauffement de la température moyenne de la terre.

      Je crois que si l’on s’exonère de vos remarques, votre jugement est injuste.


    • JL JL 27 janvier 2010 20:06

      trolléon, casse toi pauvre con !  smiley


    • Terran 27 janvier 2010 20:22

      Et alors c’est quoi une réchaudière ? smiley


    • rocla (haddock) rocla (haddock) 27 janvier 2010 21:28

      alors qu’ un frigoriste est un vendeur de réfroids


    • JL JL 27 janvier 2010 22:00

      Et un refroidiste est un vendeur de pruneaux.


    • rocla (haddock) rocla (haddock) 28 janvier 2010 09:19

      à jeun  ?


  • Terran 27 janvier 2010 19:13

    Un réchauffiste est un éscrologiste qui :

    - ne comprend pas la science-physique

    et/ou

    - a des intérêts financiers à vendre de la mort verte sur le court terme.

    Je pense que ma définition est claire et synthétise parfaitement ce courant « d’idées » ( si tant est que l’on peut nommer cela par des idées...)


    • JL JL 27 janvier 2010 19:21

      @ Terran, bon. Il se trouve que j’ai failli titrer mon billet ainsi : « C’est quoi un réchauffiste, c’est quoi un anti réchauffiste ».

      Vous pourriez donner votre définition des anti réchauffistes ?


    • JL JL 27 janvier 2010 19:28

      Terran, j’ai relu un peu vos interventions. Pourriez-vous développer ce que vous appelez « la mort verte » ?

      Pour ce que vous dites concernant la science physique et les escroclogistes (!) il est évident que nous ne sommes pas d’accird : pour moi les réchauffistes disent, et pour vous ils croient : ceci explique cela.


    • Terran 27 janvier 2010 19:52

      La mort verte, c’est facile.

      Vous supprimez le caractère dense de l’énergie qui va vers l’homme.
      La quantité d’énergie n’est pas le terme que nous devons utiliser.

      Plus nous allons développer des énergies « vertes », plus nous allons occuper de l’espace vital a toutes les espèces, juste pour nous. C’est incohérent.

      La logique de densité d’énergie est meilleure et prends en compte la densité d’energie que nous utilisons, c’est à dire, diminuer l’espace occupé et augmenter la puissance.

      Nous devons monter en densité.
      Faite le // avec une masse volumique.

      Utilisez le renouvelable flingue la vie, comprenez ?
      Comme nous somme capable de monter en densité de population, on occupe un espace plus petit avec plus d’habitants.

      Il n’y a aucuns problèmes ! Et quand on voit la quantité de nourriture gaspillée a proprement parler pour forcer le profit, on a de la marge !
      De plus nous somme une éspèce qui privilégie l’utilisation du minéral.
      Notre croissance matérielle consomme beaucoup de minerais, en réalité, nous dérangeons pas vraiment la nature.
      Frapper notre monnaie.
      Indexer sa valeur sur les biens collectifs de long terme. Echelle demi siècle, siècle.
      Croître en qualité, en performances, repousser nos limites intélectuelles.

      Redécouvrir des Keppler, Newton, repousser nos limites physiques j’en passe et des meilleures.
      Il n’y a pas de surpopulation, il n’y a que du sous-développement.
      Et il n’y a pas de sous-populations.


    • Katia Kovasky 27 janvier 2010 20:03

      Terran
      Je suis toujours admirative de vos propos dynamiques et clairs.


    • JL JL 27 janvier 2010 20:04

       @ Terran, ha ha ! Petit plaisantin ! Je me suis fait piéger !  smiley


    • Terran 27 janvier 2010 20:13

      @ JL

      Je ne vous ai pas piégé, je je cherche pas à vous nuire.
      C’est le caractère réaliste de mes propos qui vous font percuter.
      J’introduis toujours une nouvelle dimension dans mes propos.
      Cette dimension est inexistante dans l’esprit des gens.
      Pourtant, dans la réalité et au quotidien elle est omniprésente.
      On se doit de tenir compte de la densité d’énergie, comme on le fait avec les énergies transportable, on cherche a augmenter la densité d’énergie.

      Vous feriez de l’aéro-modélisme vous comprendriez vite que cette dimension existe.

      Mon avatar est un de mes hélico elec.
      Son accus est capable de décharger 112.5 Ampères en tirant tout le temps dessus.
      Il peut accepeter le double pendant quelques secondes. Sous 22.2 V.

      P=U*I
      P=22.2 V*112.5 A= 2500 watts pendant plusieurs minutes. Le volume de l’accus.
      140mm*42mm*30mm
      sa masse : 400g câbles compris.

      Un joli bond technologique, et propre !


    • JL JL 27 janvier 2010 20:30

      La capacité d’un accu s’exprime en ampères heures. Je ne vois pas ce que ces considérations techniques viennent faire ici, mais au fond, si ça vous fait plaisir, ne vous privez pas ...


    • Terran 27 janvier 2010 20:34

      grrrrrrrr Jl, mais qu’il est... mais qu’il est... !!!

      Je te parle pas de capacité, mais de densité !!!
      Tu le fait exprès ou quoi ?


    • Terran 27 janvier 2010 20:37

      Merci de votre soutiens Katia
      C’est agréable de se sentir soutenu en ces lieux !
      Nous menons ouvertement une guerre médiatique.


  • Le péripate Le péripate 27 janvier 2010 20:14

    .......

    En soi, il est possible qu’une espèce ou un groupe d’espèce bouleverse bien au delà du simple climat : nos montagnes de calcaire et le dioxygène dans l’air en sont la preuve.

    Ainsi, il n’est pas ridicule d’imaginer que l’activité humaine change quelque chose dans le monde.

    La question est ailleurs.


    • Terran 27 janvier 2010 20:25

      Vous pensez aux dinosaures ?
      Etalez vous que je relève encore une fois la réalité, je sais déjà ce que j’ai a vous dire.
      Allez osez parler que ça éclaire tout ce merdier.


    • Le péripate Le péripate 27 janvier 2010 20:51

      Impulsif ?

      Non, je ne parlais pas des dinosaures.

      De petites algues.


    • Terran 27 janvier 2010 21:07

      Pas impulsif, j’anticipe, c’est tout.

      Etendez-vous !
      Vous avez peur de pas pouvoir argumentez suffisamment ?

      C’est quoi cette stratégie, il faut que j’aille vous tirez les vers du nez !!!
      C’est quoi ces façons ! informez nous, continuez !


    • Le péripate Le péripate 28 janvier 2010 06:38

      C’est quoi votre problème ?


  • sisyphe sisyphe 28 janvier 2010 08:53

    Bon ; ça caille, là !
    Y a un réchauffiste dans la salle ?
     smiley


  • JL JL 28 janvier 2010 09:21

    Exxon et sa com supposée négationniste du réchauffement par notre ami Susyphe. Lisons bien le lien proposé, ça commence comme ceci :

    « Les efforts de communication d’Exxon sont bien plus probants que ses efforts pour protéger l’environnement. Lauréat l’année dernière du « Prix du Pire Lobbying de l’UE » pour manipulation cynique du débat sur le climat, Exxon Mobil récidive en inaugurant une campagne de publicité pour « verdir » son image. Le message véhiculé est qu’Exxon fait de son mieux pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, et donc, contribue activement à la protection de l’environnement. Les publicités sont placées dans des espaces publics comme l’Aéroport International de Bruxelles. Certaines vont jusqu’à vanter les mérites du groupe pour un « nombre historiquement bas de déversements accidentels de pétrole ». Cette communication mensongère, va à l’encontre des propos du propre Rapport sur l’Entreprise Citoyenne d’Exxon qui fait état de ce que personne ne veut entendre : ces dernières années, les émissions de gaz à effet de serre ont augmenté de près de 6,5 % et les gaz brûlés dans les torchères de plus de 45 % »

    Est-ce là Sisyphe une preuve que le réchauffement climatique pour cause d’excès de CO2 est une réalité ? Est-ce là la preuve que l’Europe va voir son climat s’adoucir ? Où voyez-vous qu’Exxon nie l’expression « réchauffement climatique » ? Le reste du billet n’est que sophismes.

    Je soutiens que cette expression « réchauffement climatique » est un miroir aux alouettes dans lequel vont se précipiter les européens : on votera des budgets pour des projets qui n’auront d’autres effets que de doper la croissance par le truchement du capitalisme vert, et qui au mieux n’auront aucun effet sur le climat. Si ça se refroidit les gens râleront mais on dira qu’on a réussi et on poursuivra diaboliquement de plus belle, si ça se réchauffe, les gens seront contents et on en rajoutera dans les budgets.


    • sisyphe sisyphe 28 janvier 2010 09:48

      Où voyez-vous qu’Exxon nie l’expression « réchauffement climatique » ? Le reste du billet n’est que sophismes.

      Il n’est plus aveugle que celui qui ne veut voir que ce qui correspond à ce qu’il pense déja !
      Vous êtes un esprit partisan, qui ne cherche qu’à corroborer son parti pris, et à dénier tout ce qui pourrait venir le mettre en doute.
      Vous n’êtes que dans la dénégation, ce qui rend votre position peu crédible ; d’où un article sans fondement scientifique, de parti pris.
      Le lobbying d’Exxon (entre autres) contre le réchauffement climatique, depuis de nombreuses années, est avéré et plus que largement prouvé ; votre position à le dénier est infantile, et enlève tout crédit à vos propos.

      Ce faisant, vous êtes, selon vos propres termes « l’idiot utile » des lobbies ultra-libéraux, en appuyant leurs thèses.

      Vous perdez votre crédibilité sur ce sujet ; dommage pour vous.


    • JL JL 28 janvier 2010 12:14

      Je n’avais pas vu cette « réponse ». Je pense que mes posts ci-dessous y répondent amplement.


  • Internaute Internaute 28 janvier 2010 09:41

    Le dernier paragraphe est fort intéressant. Si le gros de la pollution vient des transports internationaux, les écolos verts et assimilés devraient en toute logique être contre le mondialisme. C’est l’inverse qui se produit. Doit-on les ranger dans le camp des idiots utiles ?


  • JL JL 28 janvier 2010 09:56

    @ internaute, où avez-vous lu que les « écolos verts et assimilés » sont pour le mondialisme ? Et d’ailleurs, c’est qui les « écolos verts et assimilés » ?

    Ceci dit, la réponse à votre question de savoir dans quel camp se rangent les écologistes est écrite en toutes lettres dans le texte, je me cite :

    « Pour résumer, les vrais écologistes sont accusés de faire le jeu des ultras libéraux puisqu’ils contestent avec eux la pensée dominante cependant que les idiots utiles font celui des lobbyistes en adoptant leurs oxymores. »

    N’est-ce pas assez explicite comme réponse à votre question ?

    Pour votre information je dis que l’expression « réchauffement climatique » est un oxymore puisqu’elle sous entend que si l’on continue à consommer, il va faire plus chaud. N’est-ce pas ce que souhaitent les pays du nord ?


    • JL JL 28 janvier 2010 10:03

      Une info en passant : « L’amiante va tuer 100 000 Français d’ici 2025  »

      Voilà une illustration de ce que je dis : le CO2 est l’arbre qui cache la forêt des pollutions :

      Pollutions ◦la pollution des eaux par les nitrates en Bretagne (et ailleurs),◦les rejets d’eau non-taritées dans les mers,◦la surpêche,◦les pesticides,◦les rejets de PCB ,◦le nucléaire,◦la dioxine,◦le bisphénol A,◦l’amiante,◦les ondes des téléphones portables,◦la déforestation en Asie & en Amérique du sud,◦le bruit,◦(vous pouvez compléter la liste là)

      Sans oublier bien sûr les suies noires !

      Et le CO2 n’est même pas un gaz toxique ! C’est pas beau, ça !?


  • sisyphe sisyphe 28 janvier 2010 10:14

    Un autre lien intéressant...

    Ce que vous n’arrivez pas à faire, JL, c’est la différence entre le réchauffement (avéré), et tout le business et les lobbies qui espèrent en retirer des bénéfices, par la taxe carbone, les « droits à polluer », et autres spéculations possibles sur la lutte contre le réchauffement.

    Ce sont deux choses totalement distinctes, pourtant.
    Il est clair que les histoires de taxe carbone, et de droits à polluer sont des magouilles destinées à enrichir des industriels(qui trouvent là nouvelle matière à spéculation), alors que les véritables pollueurs pourront continuer à le faire.
    Celà n’infirme EN RIEN le fait que le réchauffement soit réel, indubitable, et fasse déjà produire ses effets sur les pays les plus pauvres (désertification, raréfaction de l’eau, etc...)

    Ne pas faire cette distinction, c’est tomber, comme vous le faites, dans le jeu de ceux (tels les lobbies pétroliers) qui s’efforcent, à coups de lobbying intense, depuis des années, à dénier le réchauffement et les dérèglements climatique induits par l’émission de GES. Il est d’ailleurs curieux que vous ne parliez systématiquement que du CO2, quand tant d’autres gaz, sources incontestables de pollution, sont évacués, comme s’ils n’existaient pas....

    Vous êtes à côté de la plaque, et n’en démordrez pas ; tant pis pour vous ; pour ma part, la tentative de dialogue avec vous sur ce sujet est close.


    • JL JL 28 janvier 2010 11:21

      Et bien Sisyphe, c’est pas gentil d’évacuer ainsi le débat que vous avez réclamé. Néanmoins, même si je suis seul, je vais vous répondre.

      Si vous remplacez « réchauffement » par « dérèglement », à part le mot « avéré » qui devient juste, la première phrase de votre post ci-dessus est une contre vérité.

      Ce n’est pas le réchauffement qui est la cause de la désertification et de la rareté de l’eau dans les pays les plus pauvres mais l’exploitation scandaleusement prédatrice opérée par les multinationales. Et là, c’est vous qui êtes à coté de la plaque : avant que la taxe carbone n’ait fait réduire les émissions de CO2 au point d’en revenir à un climat « comme avant », des siècles et des siècles seront passés ! Faut-il être obtu pour ne pas comprendre cela !

      Vous écrivez : « Il est d’ailleurs curieux que vous ne parliez systématiquement que du CO2 ». En effet, je crois que le débat s’arrête là : je ne discute pas avec des insulteurs de mauvaise foi qui ne lisent même pas ce que j’ai écrit. Je dis précisément le contraire !

      Juste un mot encore : j’ignore les raisons pour lesquelles vous persistez dans cette position mais j’ai bien ma petite idée. Je ne souhaite pas vous rencontrer à nouveau, et c’est regrettable. Je mettrai cela sur le compte des effets secondaires de cette imposture, je parle de l’expression « réchauffement climatique » dont le but principal est de diviser pour régner : nous sommes tous mis de gré ou de force devant l’alternative d’être les idiots utiles des pollueurs si ce n’est d’être accusés de soutenir d’autres sales pollueurs. Mais des pollueurs, il y en a de chaque coté : d’un coté ceux qui veulent des lois en leurs faveurs (les lobbyistes), de l’autre ceux qui ne veulent pas de lois (les libéraux). 

      Pour ma part, je suis contre les uns et contre les autres, et pour cela je suis accusé d’être à la fois pour les uns et pour les autres, par les uns et les autres.


  • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 11 juin 2010 07:59

    Commentaire sans rapport avec votre article « C’est quoi un réchauffiste ? » mais moyen le plus pratique pour vous joindre directement.

    JL (xxx.xxx.xxx.240) 9 juin 12:46
    Vous avez écrit ceci :
    « De deux choses, l’une : ou bien ce « fond de pension national » exploiterait les travailleurs du monde entier, ou bien il ne le ferait pas.
    Dans le premier cas ce ne serait ni plus ni moins que du néo-colonialisme, et je me refuse à discuter de la faisabilité d’un tel système condamnable par principe.
    Dans le second cas, et puisqu’
    on serait alors dans un jeu à somme nulle, je ne vois comment ce « fond de pension national » pourrait être efficace et équitable ».

    Qu’entendez-vous par : dans le second cas, on serait alors dans un jeu à somme nulle ? Somme nulle entre quoi et quoi ?


    • JL JL 11 juin 2010 08:39

      @ JPL, un jeu à somme nulle désigne une répartition : vous pouvez répartir comme vous voudrez des biens, la somme des avoirs restera constante. Autrement dit, ce n’est pas le mode de répartition qui crée de la richesse, mais ça c’est un truisme.

      Dans un tel contexte, si la collectivitité décide d’économiser aujourd’hui pour investir dans le seul but d’en recueillir plus tard des bénéfices qui seront distribués aux citoyens, c’est faire payer aux citoyens d’aujourd’hui ce que ceux de demain recevront ! C’est demander aux hommes contemporains de lâcher la proie pour l’ombre qui sera donnée à ceux des générations futures.

      Ne voyez-vous pas là quelque chose d’absurde et d’inique ? Absurde parce que ce n’est pas comme ça qu’on enrichit une nation, ça se saurait ; inique, mais si vous ne comprenez pas ça, je ne peux rien pour vous.

      Et que dire, de cette proposition d’investir dans la finance aujourd’hui, autrement dit de s’endetter alors que le pays croule déjà nous dit-on, sous la dette ? Puisque ce que vous proposez - je parle de la constitution de ce fond de pension collectif - ce n’est rien d’autre qu’un endettement, non ?

      Selon moi, vous êtes un idéologue de la retraite par capitalisation et vos conceptions relèvent de ce libéralisme qui pousse la confusion du « bon » et du « vrai » à son paroxysme.

      Mais j’ai l’impression avec vous de parler à un mur, tant nos différences conceptuelles sont grandes : vos propositions sont absurdes, et comme vous le savez peut-être, seul l’absurde ne se laisse pas expliquer, c’est pourquoi il m’est si difficile de dialoguer avec vous.


    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 11 juin 2010 09:05

      Très docte et extrêmement suffisante réponse qui illustre parfaitement bien ce que je soupçonnais déjà, à savoir l’immense confusion régnant en votre esprit maniant des concepts qu’il ne maîtrise pas et dont il ne vaut même pas la peine de parler.
      Je ne vous importunerai plus...


Réagir