vendredi 8 mars - par rosemar

Ces étranges silhouettes obscures...

JPEG

On voit de plus en plus ces silhouettes obscures drapées de noir, couvertes de pied en cap d'un vêtement qui cache tout le corps, ne laissant apparaître que le visage... le corps s'efface, disparaît, mais en même temps, il s'épanche car le vêtement est ample, voyant... 

Elles se ressemblent toutes sous ce voile encombrant : pas un cheveu qui dépasse, plus de bras, de jambes, mais une masse informe.

Le voile flotte autour d'elles, il s'empare de leur corps, il envahit l'espace.

 

Pourquoi faut-il cacher le corps de la femme ? Pourquoi cacher leurs cheveux ?

C'est là une conception ancienne et archaïque de la femme impure, séductrice et tentatrice.

 

De plus, ces silhouettes obscures au voile ondoyant sont inquiétantes : à peine voit-on le visage, le corps s'évanouit aussi sous le tissu abondant.

Pourquoi la femme devrait-elle être contrainte de se vêtir d'un voile, de tenues et de manches longues ?

 Pourquoi, si ce n'est au nom de principes religieux éculés ?

Pourquoi, si ce n'est au nom de diktats d'un autre âge ?

Le voile correspond à des injonctions religieuses, il est bien imposé à la femme musulmane qui n'a, souvent, pas vraiment le choix...

 

Nous devons défendre le droit pour chaque femme de s'habiller comme elle le souhaite.
Nous devons défendre cette liberté, comme la liberté d'exprimer toutes sortes d'idées, de débattre, de discuter...

 

Certains diront que nombre de ces femmes choisissent de se vêtir du voile, mais elles sont, en fait, le plus souvent enfermés dans des traditions séculaires, elles se soumettent à des usages anciens, et l'entourage familial les y contraint.

Il est inquiétant que cet usage se perpétue dans une société moderne : on a l'impression de retourner dans des temps très lointains, où la femme asservie et soumise à l'homme devait lui obéir en tout, porter des vêtements sombres qui cachent le corps, l'annihilent.

 

Pourquoi cette soumission à l'homme perdure-t-elle ?

Est-ce une volonté d'afficher ses convictions religieuses ? Peut-on y voir une forme de provocation ?

En tout cas, ces silhouettes obscures ne correspondent pas à notre conception des droits de la femme.

Et, chose étrange, on voit de plus en plus ces voiles qui cachent le corps, comme si l'emprise de la religion se faisait plus insistante.

En Iran, où le port du voile est obligatoire, des femmes, malgré les risques qu’elles encourent, se photographient têtes nues dans l'espace public. Elles luttent pour se libérer de contraintes, et manifestent une volonté de combattre le pouvoir religieux.

JPEG

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2019/03/ces-etranges-silhouettes-obscures.html

 



162 réactions


    • Paul Leleu 8 mars 21:51

      @Gilbert Spagnolo dit P@py

      oui je sais !!! ... en même temps c’est pas très original... même Tintin et le Capitaine Haddock le font !

      J’imagine que les polices des pays arabes doivent savoir gérer un minimum ce truc au quotidien, y compris dans la petite délinquance.


  • Raymond75 8 mars 21:49

    Le voile c’est à l’extérieur,pour ’protéger’ la femme des regards des hommes. Mais à l’intérieur c’est différent : on se dévoile, et les pays musulmans sont les pays où l’on vend le plus de sous vêtements (féminins) ’coquins’ ... Ha les s.......  smiley  smiley


  • zak5 zak5 8 mars 22:05

    Ce sac n’est islamique que par les hadiths (la Sunnah), le Coran n’est pas du tout explicite sur la question, il reste très confus (comme dans pas mal d’autres sujets d’ailleurs). Il y a une révolution religieuse qui monte chez les musulmans, notamment chez les jeunes, de plus en plus de musulmans rejettent les hadiths sahih (ex sahih Muslim ou Boukhari), mais la bataille sera très dure car une mosquée sunnite sans recueils de hadiths sur ses rayonnages, c’est encore du jamais vu, les extrémistes musulmans ont les textes de leur coté (el mourjaats ou références) et ils ne vont pas céder facilement, d’autant plus qu’ils peuvent dire que ces coranistes qui rejettent la sunnah, le font sous influence de la culture athée occidentale (ce qui n’est pas tout à fait faux)

    Mais même si l’on se base sur les textes islamiques de la sunnah ( indispensables malgré tout pour comprendre beaucoup de versets du coran), le contexte de cette obligation est scatologique (renseignez vous) dans un environnement pas du tout civilisé, voire sauvage (l’ancienne Médine, Yathrib, était un repère de machistes spécialisés dans la razzia des captives de guerre, mais le prophète de l’Islam était obligé de composer avec eux). Si les femmes musulmanes étaient restées à la Mecque, beaucoup plus raffinée et beaucoup moins machiste, je ne pense pas que ce voile aurait vu le jour dans l’Islam, en tout cas, pas dans avec ce jusqu’au-boutisme qui emmure les femmes même quand elle sortent dehors.

    Un frère muz très drôle (ça existe je vous assure) m’a dit que quand il voit des femmes en nikab ou en jilbab sortir de la mosquée, il ne sait pas toujours si c’est des femmes ou des sacs de poubelles que l’on sort de la mosquée pour être ramassés par les services de la commune 


  • En examinant bien le bas de la photo,... ben au train ou cette mode vestimentaire progresse, ces machines seront mises au rancart :les machines !


    @+ P@py




  • Pour info en 1957, Bourguiba avait interdit le voile:sources ! !!!!


    @+ P@py



    • Paul Leleu 8 mars 23:57

      @Gilbert Spagnolo dit P@py

      mais même Atatürk a voulu interdire le voile... allez relire ce qu’il dit de l’islam, et vous allez vous marrer !!! aujourd’hui il serait condamné pour islamophobie smiley


  • troletbuse troletbuse 8 mars 22:44

    Pratique ces tenues. On peut transporter ce que l’on veut, surtout des matières interdites. Les petits délinquant peuvent se déguiser aussi comme Redoine Faïd. Les djihadistes qui vont bientôt être accueillis à bras ouverts pourront aussi se déguiser avec une arme en dessous. Mais pas nous. Chercher l’erreur.


  • JL JL 9 mars 08:48

    ’’Pourquoi cette soumission à l’homme perdure-t-elle ?’

     

     Peut-être parce que certaines femmes aiment cela  : Soit être vraiment soumises, soit faire semblant, soit se déguiser en ectoplasme ?

     

     Moi je voudrais savoir quelles sont les femmes qui ne peuvent réellement pas faire autrement ; je veux dire : à l’inverse, combien y en a-t-il qui se déguisent ainsi quand ça leur chante ?

     


  • cétacose2 9 mars 08:49

    Ah ! si elles pouvaient, au lieu de le porter ,les mettre......les voiles.....


  • karim 9 mars 09:03

    26. ô enfants d’Adam ! Nous avons fait descendre sur vous un vêtement pour cacher vos nudités, ainsi que des parures. - Mais le vêtement de la piété voilà qui est meilleur. - C’est un des signes (de la puissance) d’Allah. Afin qu’ils se rappellent. 


  • zygzornifle zygzornifle 9 mars 09:15

    Le meilleur moyen de lutter contre les fourreaux a bidoche c’est le nu intégral , que l’on autorise les citoyens a se balader a poil partout est le meilleur moyen de lutter contre cette pollution visuelle ....

    Le jour ou une femme musulmane ira dans l’espace elle aura un scaphandre intégral , un Coran et un plan de construction de la 1er mosquée orbitale ...


  • Alina Reyes Alina Reyes 9 mars 09:36

    Les bourgeois avec leur éternel costard sombre, leur ventre mou et leurs cheveux courts, ne font pas honneur au corps non plus. C’est aussi un signe de soumission : soumission à l’ordre bourgeois, ses contraintes, son hypocrisie, son dieu Argent.

    Ceux-là, on en voit beaucoup beaucoup plus que des femmes voilées. Des femmes voilées des pieds à la tête, il y en a très peu, prétendre en voir de plus en plus si on n’habite pas certains quartiers ghettoïsés parce qu’abandonnés, c’est de la propagande islamophobe moi j’habite à côté de la mosquée de Paris où se rendent des centaines et des centaines de musulmans, je n’en vois quasiment jamais ; je n’en vois pas non plus en banlieue où j’enseigne, bien qu’y vivent beaucoup de musulmans.

    Et ces bourgeois, ces électeurs de Macron, ces pilleurs et insulteurs de peuple,qui essaient de le diviser en attisant la haine des pauvres contre d’autres pauvres, ils font beaucoup plus de mal. Plus pour longtemps.


    • Fergus Fergus 9 mars 10:22

      Bonjour, Alina Reyes

      « C’est aussi un signe de soumission : soumission à l’ordre bourgeois, ses contraintes, son hypocrisie, son dieu Argent »

      Non, c’est faux ! Il s’agit là d’un simple code vestimentaire très largement partagé dans les milieux tertiaires, aussi bien par des cadres supérieurs que par des modestes employés.

      « Des femmes voilées des pieds à la tête, il y en a très peu, prétendre en voir de plus en plus si on n’habite pas certains quartiers ghettoïsés parce qu’abandonnés »

      Le fait est que l’on en voit peu du côté de la mosquée de Paris  j’y étais encore avant-hier pour boire un thé à la menthe —, mais le fait est également (vélosolex en a parlé plus haut) que l’on en voit désormais dans des villes bretonnes, ce qui n’était pas le cas auparavant ! Même dans ma petite ville de Dinan, il m’arrive d’en croiser !


    • Alina Reyes Alina Reyes 9 mars 10:34

      @Fergus
      Bonjour. Et si, costard foncé-cheveux coupés, c’est un code vestimentaire signe de soumission à l’ordre du monde des patrons et des salariés. On y est tellement habitué qu’on ne le voit plus, comme dans certains pays le voile islamique paraît normal. Mais quand on est en-dehors de ce monde, la soumission de ces gens, leur enfermement, sautent aux yeux.

      Quant au voile islamique, il faut constater qu’il est devenu aussi pour certaines femmes un signe de contestation de cet ordre bourgeois occidental. De même que beaucoup de radicalisés sont des catholiques (notamment bretons) convertis à l’islam par rejet de leur culture et de leur monde aliénants. En fait ils se fichent pas mal de la religion, ils l’instrumentalisent pour exprimer leur rejet, ils feraient de même avec une autre idéologie.


    • rosemar rosemar 9 mars 11:46

      @Alina Reyes

      Passer d’une aliénation à une autre, ce n’est guère satisfaisant, il me semble... et c’est la femme qui en fait les frais. 


    • Clocel Clocel 9 mars 11:57

      @rosemar

      Savez Rosemar, les hommes ne sortent pas grandis de l’écrasement des femmes, en niant les droits de leurs compagnes, ils nient une partie d’eux-mêmes...
      Faut-il que la femme soit puissante pour inspirer autant de crainte.


    • Alina Reyes Alina Reyes 9 mars 12:17

      @rosemar
      Si vous étiez libre, au lieu de dénoncer l’aliénation de l’Autre (ah cette islamophobie qui soulage de l’interdit de l’antisémitisme), vous commenceriez par dénoncer la vôtre. La soumission que vous croyez voir dans le voile n’est que la vôtre que vous voilez : fonctionnaire à l’Éducation nationale, contrainte de suivre les ordres débiles du gouvernement, du proviseur etc., et maintenant, sous Macron, dans l’interdiction de critiquer votre administration. Vous êtes soumise, et contente de l’être ?

      (Pour ma part, j’ai fait l’expérience, pendant quelques mois, d’enseigner en lycée, et j’en ai profité pour dénoncer toutes les atteintes aux libertés que j’ai constatées dans cette fonction, toute la bêtise de l’institution aussi. Cela m’a conduite chez les flics, mais si c’était à refaire, je le referais).


    • rosemar rosemar 9 mars 13:03

      @Alina Reyes

      Mais enfin, qui est vraiment libre ? C’est souvent une illusion... cependant, la culture est un facteur d’épanouissement...

      http://rosemar.over-blog.com/2015/10/spinoza-le-philosophe-de-la-liberte.html


    • rosemar rosemar 9 mars 13:05

      @Alina Reyes

      Et les femmes voilées ont-elles accès à la culture ?


    • JL JL 9 mars 13:50

      @rosemar
       
      ’’ Mais enfin, qui est vraiment libre ? C’est souvent une illusion

      ’’
       
       La première liberté c’est de pouvoir dire non. Si elle n’est pas accordée au petit enfant, s’il échoue là, alors, à la grâce de dieu, comme dit l’autre ...


    • Eric F Eric F 9 mars 14:26

      @Alina Reyes
      " En fait ils se fichent pas mal de la religion, ils l’instrumentalisent pour exprimer leur rejet, ils feraient de même avec une autre idéologie« 
      Je partage ce point de vue, de nombreuses conversions sont un signe de rejet, surtout que c’est très rarement vers une acception progressiste de l’islam, mais direct le radicalisme -prescriptions formelles et conquérantes, non pas introspection et méditation-. Quitter leur  »culture et monde aliénants" pour une idéologie oppressive, c’est comme se couper le doigt à cause d’une écorchure.


    • Eric F Eric F 9 mars 14:41

      @Alina Reyes
      Le costard cravate n’est absolument pas un signe d’infériorisation, bien au contraire, même s’il s’agit de conformisme. Tout autant, du reste, que le fait de porter robe et talons hauts pour les femmes.


    • Fergus Fergus 9 mars 15:26

      Bonjour, Eric F

      En effet ! Et en aucun cas un signe de soumission à l’argent ou au patronat comme le croit Alina (même si c’est vrai dans certains cas.

      Il suffit pour s’en convaincre de constater que des employés administratifs relativement modestes sont en costard-cravate dans des boîtes où le patron s’habille en tenue décontractée et n’a pas d’exigence vestimentaire pour ses salariés !

      Le problème d’Alina est qu’elle voit toute la société à travers le prisme de la lutte des classes !


    • aimable 9 mars 17:37

      @rosemar
      Elle , elle doit penser qu’elle en a suffisamment pour représenter les autres d’ ou sa mise en avant dans leur défense .


    • Eric F Eric F 9 mars 19:49

      @Fergus
      Au siècle dernier, la tenue était bien davantage connotée socialement : bourgeois en costume et chapeau, ouvriers en casquette. Désormais c’est effectivement souvent le « métier » qui dicte le costume, ainsi dans l’entreprise où je travaillais, les commerciaux et administratifs étaient en costume, les gens de R&D en tenue décontractée.
      Il est amusant de relever qu’à l’Assemblée Nationale, Ruffin s’est fait rappeler à l’ordre pour s’être mis en sweat shirt, alors que la ministre de la condition féminine est venue au micro en robe sans manche


  • Fergus Fergus 9 mars 10:15

    Bonjour à tous

    Amusante, la juxtaposition de cet article de Rosemar et de celui de La Singette, fervent défenseur de la pratique naturiste, y compris hors des lieux dédiés.

    Deux formes d’exhibition  ! 


    • cevennevive cevennevive 9 mars 10:46

      @Fergus, bonjour,

      Vrai !
      Montrer son derrière ou ne laisser voir que ses yeux est, en effet, s’exhiber.

      Cependant, j’ai entendu dans les médias qu’un gilet jaune avait montré son derrière devant les CRS lors d’une manifestation, et qu’il avait été arrêté...

      S’il avait porté un voile intégral et mis une arme au-dessous, n’aurait-il pas été plus dangereux ?

      Moralité ?


    • popov 9 mars 12:08

      @cevennevive

      Bonjour

      Montrer son derrière ou ne laisser voir que ses yeux est, en effet, s’exhiber.

      Et j’ajouterais que l’un n’empêche pas l’autre.


    • Pauline pas Bismutée 9 mars 14:30

      @Fergus

      Bonjour Fergus « deux formes d’exhibition » ? mais vous n’y êtes pas du tout ! Tout comme certains comportements, tout est question de l’environnement. Je me baladais en « abaya » a Riyadh et nue sur les plages naturistes en Europe (bien mieux que l’inverse ! smiley) rien a voir avec de l’exhibitionnisme ...


    • Fergus Fergus 9 mars 15:31

      Bonjour, Pauline pas Bismutée

      « rien a voir avec de l’exhibitionnisme »

      En êtes-vous sûre ? Je vous invite à lire cet article que j’ai écrit en août 2018 : A poil sur les chemins bretons. Autrement dit hors des espaces dédiés que constituent les « plages naturistes ».


    • Pauline pas Bismutée 9 mars 17:31

      @Fergus

      On n’est pas exhibitionniste quand on est nu dans sa salle de bain, mais dans un train de banlieue, oui. CQFD, c’est une question d’environnement.
      Une femme voilée, le seul truc qu’elle « exhibe », c’est sa religion (qu’on soit d’accord ou pas, c’est une autre question, ne faussons pas le débat, c’est assez compliqué comme ça).
      Le respect implique que l’on se mette nu dans un lieu naturiste ou ... désert, la ou on est sur de n’emmerder personne.


    • Fergus Fergus 9 mars 22:57

      @ Pauline pas Bismutée

      Désolé, mais montrer en public sa religion de manière aussi ostentatoire relève bien pour moi de l’« exhibitionnisme » ou, si vous préférez, de l’« impudeur » tant la foi est une question personnelle qui n’a pas à être affichée ! 


    • Pauline pas Bismutée 10 mars 14:31

      @Fergus

      Mais vous vous appuyez sur quoi ? La laïcité ? Donc pas de vêtements de bonne sœur, de prêtre, de pasteur, pas de kippa, pas de vêtements de moine bouddhiste etc. …

      La vraie laïcité c’est de laisser tranquille ceux et celles qui laissent le « public » deviner leur foi, même si celle-ci vous dérange.


    • Cyril22 10 mars 18:05

      Il n’existe pas dans la loi de 1905 (ni aucune autre) de disposition appliquant des contraintes de laïcité à la tenue vestimentaire sur la voie publique, c’est pourquoi du reste la formulation de la loi « contre la dissimulation du visage » ne fait aucune référence à la religion, mais aux valeurs communes.

      Que les tenue telles que représentées en illustration de cet article ait, de par leur excès, un aspect de provocation dans notre pays (sauf cas de personnes de nationalité saoudienne par exemple), c’est une évidence, rarement par mysticisme religieux mais par militantisme idéologique (islamisme politique). La seule manière de les interdire serait que l’idéologie en question soit déclarée illégale par la loi (comme le serait par exemple une tenue du Ku Klux Klan sur la voie publique). Mais même ainsi, il serait extrêmement difficile de définir les caractéristiques et les limites de la tenue interdite.


    • Pauline pas Bismutée 10 mars 18:47

      @Cyril22

      Tout à fait exact. On risque de se retrouver avec des lois encore plus liberticides, sous prétexte de décourager « le militantisme religieux » ou « idéologique »… et l’habit ne faisant pas toujours le moine, certaines femmes peuvent pratiquer un Islam modéré en s’habillant truc intégral. De plus elles ne cherchent à convertir personne, de la même manière, qu’à l’autre extrême une prostituée fardée comme une voiture volée et « dévoilant quelques charmes » n’emmerde personne non plus …


    • Cyril22 10 mars 20:53

      @Pauline pas Bismutée
      vouloir instaurer une police vestimentaire, on ne sait pas où ça peut s’arrêter. Ainsi, une jeune fille s’était fait refuser l’entrée du lycée, ayant une jupe trop longue.


  • popov 9 mars 11:20

    @rosemar

    Le voile intégral possède une dimension esthétique qu’on oublie souvent : il sert à cacher les traces de gnons que le mari a pieusement administré à sa femme la veille pour la remettre sur le droit chemin d’Allah.


  • popov 9 mars 11:33

    @rosemar

    Tout est dit ici.


    • rosemar rosemar 9 mars 11:47

      @popov

      MERCI : une chanson peu connue.


    • aimable 10 mars 06:40

      @popov
      Après plusieurs siècle de soumission , c’est a croire que pour certaines c’est entré dans leurs gènes .


    • popov 10 mars 07:49

      @aimable

      C’est un cercle vicieux : l’islam promeut les mariages consanguins, qui produisent une population au QI moyen autour de 80, ce qui à son tour rend les populations encore plus vulnérables à l’endoctrinement islamique.


  • jack mandon jack mandon 9 mars 12:06

    @ Paul Leleu, à tous

    Les Suisses préfèrent l’argent à tout autre chose... ils sont la plaque tournante du crime anti-humain mondial avec leur banques... alors, je crois que ça les dérange pas tellement d’avoir des femmes voilées dans leurs rues, surtout si elles sont riches...

    je pense que les crimes financés par les suisses sur la planète par la complicité volontaire de leur lois, sont bien pire que ces « petits nikabs »... dans un tel pays, on n’est pas à ça près...

    Je vis en Suisse depuis 20 ans. Je suis français, j’ai pris la nationalité suisse, plus par jeu que par conviction, J’adhère profondément à votre vision politique.

    La Suisse est d’évidence, l’un des pays où le capitalisme à domination réelle est le plus abouti. Cela signifie que la vraie démocratie, jadis athénienne, de Solon et Clisthène, est ici rutilante d’inhumanité. C’est la dictature de la société marchande, c’est à dire la forme la plus élaborée et sournoise de la démocratie.

    De ce point de vue, pour revenir synthétiquement au sujet proposé, le voile est une aliénation de la femme, une provocation évidente, une manière pour le capital d’ajouter à l’immigration, au mondialisme de la marchandise, au terrorisme, à la guerre, une arme supplémentaire pour cultiver le chaos et l’aliénation, la crétinerie des hommes esclaves devenus..

    Il se trouve que les paysans du Valais, auquel j’appartiens au fond de moi, portent idéalement en eux la vision de la communauté de l’être en respect pour leurs sommets intemporels et la lointaine radicalité de leurs ancêtres nordiques du lac des quatre canton.

    De plus, paradoxalement, la communauté de l’être de germains et scandinaves archaïques est très prégnante, sans doute parce que la nature montagneuse est puissante et qu’elle sensibilise les hommes épris d’histoire, de philosophie, ou simplement de réalités immanentes. La dialectique nous crie la fin de toute chose, même du monstre capitaliste...d’ailleurs il est moribond !

    Je vous l’accorde hélas, ce sera difficile de trouver la lumière véritable.


    • Eric F Eric F 9 mars 14:44

      @jack mandon
      ...et pourtant, ils sont pointés en modèles de vraie démocratie pour le RIC

       smiley

    • jack mandon jack mandon 18 mars 09:24

      @Eric F

      Le RIC, on connait ça en Suisse. Un amuse-gueule de la politique pour faire illusion.

      La société mondiale est malade de l’état, de l’argent et des paperasses administratives. Quant à la démocratie, dans sa forme la plus sophistiquée et au fond la plus répressive, la Suisse excelle.

      Chez les paysans, en Suisse, le risque de suicide est 37% plus élevé que dans le reste de la population, affirme une étude de l’Université de Berne. Au total, 447 paysans se sont donné la mort entre 1991 et 2014.

       

      La Suisse déplorait 13 suicides pour 100’000 habitants en 2011, contre 11 en moyenne européenne. Le taux de suicide suisse est toutefois moins élevé qu’en France, en Belgique ou en Autriche.

      "La Suisse est un des pays en Europe ayant le plus haut taux de suicide", affirmait l’UDC Kevin Pellouchoud, membre du Mouvement chrétien conservateur valaisan, sur les ondes de La Première.

      Les faits, rien que les faits que travestissent les médias, les politiques, tous les crétins de la société marchande déshumanisée.


  • pallas 9 mars 12:37
    rosemar

    Bonjour,

    En ce monde il n’y a que la loi du plus fort

    Les beaux discours ne font pas échapper à la loi de nature
    Le peuple français disparait et sera remplacé

    En ce monde le plus fort survie et le plus faible périe

    Salut


  • tobor tobor 9 mars 13:04

    Attention, interdiction du port de lunettes-de soleil, on ne voit pas les yeux, miroir de l’âme, on a donc des choses à cacher, c’est mal.
    Et c’est pas tout, interdiction du port du slip. Vous avez maintenant le choix entre le caleçon, le boxer et le string.


  • DACH 9 mars 19:03

    Un rappel complet :

    m Ben Amar a publié Musulmanes, musulmans, collabos, idiots utiles, islamo-naïfs, en quoi est-ce un crime que de dénoncer la charia, la loi de l’islam, et de la qualifier du pire crime contre l’humanité et de crime contre les droits de la femme et les droits humains ?

    Défendre la charia c’est défendre les lois raciales nazies.
    C’est en son nom que l’Arabie Saoudite a requis la peine de mort contre des militantes des droits de l’homme

    Musulmanes, musulmans, collabos, idiots utiles, islamo-naïfs, en quoi est-ce un crime que de dénoncer la charia, la loi de l’islam, et de la qualifier du pire crime contre l’humanité et de crime contre les droits de la femme et les droits humains ?

    Défendre la charia c’est défendre les lois raciales nazies.
    C’est en son nom que l’Arabie Saoudite a requis la peine de mort contre des militantes des droits de l’homme.

    C’est en son que le témoignage de la femme vaut la moitié de celui de l’homme.

    C’est en son nom que la femme touche une demi-part dans l’héritage par rapport à l’homme.

    C’est en son nom que les gens du livre jouissent du statut de dhimmis.

    Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

    C’est en son nom que les travailleurs étrangers dans les pays de la rigueur chariatique sont placés sous le régime de la kafala.

    C’est en son nom que les terroristes commettent leurs attentats partout dans le monde.

    C’est en son nom que les musulmans veulent détruire l’Occident et défigurer son paysage humain.

    C’est en son nom que les musulmans sont entrain d’islamiser des pans entiers des territoires européens.

    C’est en son nom que le voile prolifère à la vitesse grand V.

    C’est en son nom que le monde est devenu un volcan en ébullition.

    C’est en son nom que les femmes sont des incapables majeures.

    C’est en son nom qu’on lapide jusqu’à la mort la femme adultère.

    C’est en son nom que la femme est assimilée à un champ de labour.

    C’est en son nom que la femme est jugée dépourvue de foi et de raison.

    C’est en son nom qu’elle hérite de la moitié de la part de l’homme.

    C’est en son nom que l’on marie des fillettes de 8 ans. 

    C’est en son nom que les djihadistes sèment la mort. 

    C’est en son nom que l’Etat islamique décapite les otages chrétiens et coptes et les immole. 

    C’est en son nom que les Juifs et les Chrétiens ont été chassés de leurs terres ancestrales.

    C’est en son nom que l’antisémitisme a explosé en France.

    C’est en son nom que la profanation des cimetières chrétiens et juifs et les églises se banalisent.

    C’est en son nom que la profanation des cimetières chrétiens et juifs et les églises se banalisent.

    C’est en son nom que l’on tue et emprisonne les apostats. C’est en son nom que la femme musulmane n’a pas le droit de se marier à un non-musulman. 

    C’est en son nom que les libertés publiques sont interdites dans les pays musulmans. 

    $$$$$



  • maQiavel maQiavel 9 mars 22:08

    L’occident se drape et se farde d’un merveilleux masque de bonté, de gentillesse de générosité, d’humanisme. Beaucoup d’occidentaux sont persuadés d’avoir raison et sont certain d’être dans leur bon droit, croyant leur modèle sociétal exemplaire et devant être exporté sans restriction au reste du monde. Ceci part d’un bon sentiment d’ailleurs. C’est ce qui va justifier l’impérialisme occidental et les atrocités commises au nom du Bien. 


    • rosemar rosemar 10 mars 14:16

      @maQiavel

      On dispose au moins de la liberté d’expression, de la liberté de se vêtir comme on veut, notamment pour les femmes qui ont acquis des droits...


    • maQiavel maQiavel 10 mars 15:22

      @rosemar

      Liberté d’expression ? Vraiment ? Avec des gens qui sont condamnés à la prison pour avoir exprimé leur opinion ? Avec des lois liberticides pénalisant l’expression qui vont bientôt s’étendre sur internet grâce avec les GAFAM qui sont chargé d’y faire régner l’ordre ?

      Quand à la liberté de se vêtir comme on veut, oui je vous l’accorde mais pour combien de temps ? Il y’a pas mal de pression pour faire interdire le port du voile par exemple …


    • popov 10 mars 17:02

      @maQiavel

      Bien dit, mais remplacez « occident » par « islam » et votre texte tient toujours la route.


  • fcpgismo fcpgismo 10 mars 15:40

    Dans l’histoire de nombreuses occasions ont été données à l’islam pour revêtir son habit de conquête de soumission de violences et sa recommence aujourd’hui en France avec les collabos de l’islamonazisme très souvent un poulailler de gauchiasses détestant la France.


  • Désintox Désintox 11 mars 18:17

    La situation de ces femmes est dramatique. Elles portent leur prison sur elles. Elles sont invariablement précédées d’une poussette. Des traditions absurdes les confinent à un rôle reproducteur. C’est une grande catastrophe sociétale.


    • tobor tobor 13 mars 14:58

      @Désintox
      « Des traditions absurdes les confinent à un rôle reproducteur »
      N’est-ce pas plutôt leur condition biologique ?
      Quel rapport avec le voile ?


Réagir