jeudi 12 janvier 2012 - par democradirect

Comment le peuple peut-il prendre les manettes grâce aux élections de 2012 ?

Il faut tirer parti des élections présidentielles et législatives pour qu’en France le peuple prenne enfin les manettes. C’est notre priorité pour 2012.

Pour un véritable droit de référendum et d’initiative au niveau constitutionnel

Dans cette optique, il est crucial de viser à ce que les représentants du peuple ne confisquent plus le pouvoir entre deux élections. Et pour commencer, il faut que la Constitution soit entre les mains du peuple : le peuple, et uniquement le peuple, doit pouvoir modifier la Constitution. Tel est le but d’une revendication, que vous pouvez consulter ici, qui réclame l’introduction d’un véritable droit de référendum et d’initiative au niveau constitutionnel.

Une revendication au service des autres revendications

Ce n’est pas une revendication parmi d’autres, mais une revendication au service des autres revendications, puisqu’avec cet outil chaque courant démocrate pourra soumettre en votation populaire la réforme qu’il défend (que ce soit la création d’une assemblée constituante, le tirage au sort des représentants du peuple, l’élargissement d’un véritable droit d’initiative et de référendum au-delà des seules modifications de la Constitution, etc…). Il suffira de réunir les signatures requises pour que la proposition soit soumise en votation populaire. Et si le peuple l‘accepte, elle entrera en vigueur.

 La réforme la plus modeste qui permette au peuple de prendre les manettes

Cette revendication n’est pas la seule qui permettrait au peuple de prendre les manettes. Mais c’est la plus modeste, et donc la plus susceptible de rassembler un soutien suffisant en 2012 pour réussir. De plus, cela fonctionne en Suisse.

 Diffusons cette revendication

Diffusons le plus largement possible cette revendication. Tous les démocrates sont cordialement invités à nous rejoindre dans cet effort. Diffusez le lien http://peupleconstitution.blogspot.com/ à vos correspondants par email, ainsi que sur vos réseaux (Twitter, Facebook, etc…). Vous pouvez copier le texte entier de la déclaration et l’afficher sur votre site (en indiquant la source http://peupleconstitution.blogspot.com/). Ensemble, nous réussirons !

 Le but : obtenir des engagements fermes et clairs de la part des candidats

Si nous diffusons cette suffisamment revendication, elle deviendra un thème majeur de la campagne. Les candidats ne pourront plus éluder la question. Une fois qu’ils devront s’exprimer sur ce sujet, ils auront beaucoup de difficultés à argumenter que la Constitution (qui contient les règles du pouvoir) doit rester entre les mains des hommes au pouvoir. Etienne Chouard a déjà largement démolit la prétention des hommes au pouvoir à rédiger les règles du pouvoir. Mais malgré son influence, il n’est pas parvenu à en faire un thème majeur des élections. Probablement parce que ses solutions radicales (tirage au sort des élus, assemblée constituante) noient le cœur de son message. Par ailleurs, nombreux sont ceux qui ont proposé l’introduction d’un véritables droit de référendum et d’initiative. La liste est trop longue pour tenter de l’établir, mais Yvan Blot est vraisemblablement le plus connu d’entre eux. Pour les élections de 2012, il faut centrer cette revendication sur l’élément crucial : la Constitution. Pour ces élections, unissons-nous sur cette revendication clé qui fait partie à la fois des revendications de Chouard et de Blot.

Nous devons obtenir des engagements fermes et clairs de la part des candidats qui sont en concurrence pour le suffrage populaire, et militer pour que les citoyens n’élisent pas les candidats qui refusent un tel engagement. Ensuite, il faudra veiller à ce que ces engagements soient tenus, et sanctionner tous reniements aux élections suivantes.



17 réactions


  • bernard29 bernard29 12 janvier 2012 11:59

    Oui, je suis d’accord.
    mais cette proposition si elle est simple elle n’est pas modeste. Elle est aussi compliquée que les autres à obtenir, parce que la question est comment faire pour l’imposer. Demander une constituante ou l’adoption d’un « Pacte Démocratique » , ou un référendum constitutionnel comme vous le proposez, supposent de faire pression sur les candidats à la présidentielle ou les partis.

    On sait déjà que Sarko et l’UMP refusent cette proposition. ( ils viennent de voter sur leur référendum d’initiative qui n’a de citoyenne que le nom. Il s’agit d’une initiative parlementaire qui demande en plus une siganture de 4, 5 millions d’électeurs ; autant dire que ça ne verra jamais le début d’une apllication. 

    Reste donc à faire pression sur les autres candidats. Malheureusement, et ce qui est plutôt grave, sur la proposition de Sarko, c’est que les autres partis n’aient pas crié au scandale, c’est donc que cela les arrange plutôt...

    Maintenant on peut toujours se mobiliser sur cette affaire, et c’est bien, mais alors pourquoi pas pour une constituante ou pour un pacte démocratique plus fouillé, tant qu’a faire.



    • democradirect democradirect 13 janvier 2012 00:32

      Merci pour votre soutien.

      L’introduction d’un véritable droit de référendum et d’initiative populaire au niveau constitutionnel (RIPC) n’est effectivement pas une réforme modeste. Mais c’est la réforme la plus modeste qui permette au peuple de prendre les manettes.

      Votre Pacte démocratique est intéressant. Il donne une vue plus large des enjeux. Le RIPC est vraiment modeste en comparaison (c’est une partie de votre point 7). Et alors que je me centre sur le dénominateur commun que tout démocrate accepte, vous n’hésitez pas à formuler des propositions sujettes à débats.

      Ci-dessous, citoyenrené met l’accent sur un point important : la précision des propositions. C’est important, parce qu’il faut que les candidats s’engagent sur des points précis pour que, à la fin du mandat, on puisse constater sans l’ombre d’un doute si la promesse a été tenue, et pouvoir le cas échéant sanctionner aux élections suivantes. Sarkozy peut se vanter d’avoir mis en place un référendum d’initiative « citoyenne ». Nous savons que c’est bidon, mais s’était-il engagé sur quelque chose de plus précis ? A-t-il renié une promesse ? Le RIPC présente notamment l’intérêt d’être très précis.

      Le RIPC est un dénominateur commun à tous les démocrates, c’est très précis et simple à expliquer. Voilà pourquoi ce sera plus facile à faire passer que d’autres propositions (je n’ai pas dit que ce sera facile) et ça ouvrira la porte à d’autres propositions.

      Mais le RIPC n’est que le dénominateur commun. Rien n’empêche aux différents courants démocrates de s’engager sur un programme plus large. Et quand le RIPC existera, ils pourront l’utiliser pour soumettre en votation populaire des points de ce programme plus large.

       


  • citoyenrené citoyenrené 12 janvier 2012 12:16

    bon article, un référendum d’initiative populaire est la porte d’entrée pour introduire la démocratie

    le Front de Gauche propose une constituante mais ne détaille pas sur son site comment elle serait constituée, et ne détaille pas ses propositions quant aux référendums d’initiatives populaires, sauf erreur de ma part, n’ayant pas encore acheter leur livre programmatique

    FdG ou EE-LV, si les pressions ne suffisent pas à amener le sujet pour les présidentielles, les législatives de juin seront peut être plus propices à ces 2 partis...des groupes parlementaires pourraient ensuite amener le sujet à être débattu et proposé au parlement...mais nous en avions déjà parlé je crois

    pression sur les présidentielles ET sur les législatives

    bon article en tout cas, rappel incessant nécessaire


    • Dunizel 19 février 2012 19:37

      J’ai entendu le candidat du Front de Gauche préciser qu’aucun élu actuel ne pourrait siéger à l’assemblée constituante qu’il propose, et que ceux qui y participeront ne pourront jamais être élus.
      C’est plutôt une bonne chose pour éviter que les mêmes se servent et se resservent, il me semble.


  • non667 12 janvier 2012 13:41

    pas besoin de tortiller du cul pour chier droit !
    marine propose le référendum d’initiative populaire !
    de plus elle sera obliger de l’appliquer , face au front RIPOUBLICAIN qui ne manquera pas de se dresser devant elle pour l’empêcher , bien que démocratiquement élue ,de gouverner !
    elle n’aura que le peuple pour la défendre face au N.O.M.  !


  • Marc JUTIER Marc JUTIER 12 janvier 2012 14:19

             Je crois que nous sommes d’accord !

    rejoignez-nous ! rejoignons-vous ! bref retrouvons-nous !

    Le Serment Spartacus 2012
    sur agoravox : http://bit.ly/yFsu8I
    sur lepost : http://bit.ly/yA9uiU 

    Le RFNR n’appartient à personne, qu’il n’est ni une marque déposée, ni une association de loi 1901 ; ce n’est, ni plus ni moins, que le vocable le plus évident : un réseau français pour une nouvelle république ;

    le RFNR est un réseau ! cela veut bien dire que tous les citoyens français qui ont envie d’aller vers un processus constituant et une 6e république, indépendamment de leur appartenance politique ou associative, sont les bienvenus ;

    le RFNR n’a qu’un seul but : transformer la France en un pays plus démocratique, se débarrasser de l’oligarchie financière et technocratique et donner ainsi plus de pouvoir aux citoyens ;

    le RFNR n’est pas un parti politique (pour le moment !) et qu’il a pour objectif immédiat de faire pression sur les candidats aux élections présidentielles et législatives de 2012 au moyen de pétitions collectées par des Comités Citoyens Locaux au niveau de la circonscription électorale législative ;

    le RFNR n’est qu’une bannière pour se rassembler et que si cela gène certain qu’il y ait les lettres FN ou le drapeau français en fond de logo, il faut qu’il admette que ces arguments sont sans fondement.

    Créer des groupes départementaux. A l’exemple du RFNR 24, vous êtes invité à créer des groupes facebook départementaux.

    Réseau Français pour une Nouvelle République - Dordogne
    http://www.facebook.com/groups/280295692019126/

    Pour ceux qui le souhaitent, une réunion se tiendra à Paris le samedi 14 avril. Avec André Bellon, président de l’ASSOCIATION POUR UNE CONSTITUANTE, nous avons convenu d’organiser une réunion à Paris pour le 14 avril 2012.

    Merci de me signaler par courriel ([email protected] ) si vous êtes intéressé à participer à cette réunion.


    • F-H-R F-H-R 15 janvier 2012 22:24

      D’accord pour tout ce qui peut rendre le pouvoir au peuple. Pourquoi pas RFNR mais il y en a d’autres et tout cela manque de coordination me semble-t-il.

      Si chacun veut développer son propre mouvement pour la démocratie participative, c’est qu’il y a un manque de communication (en souhaitant que cela ne relève pas plutôt de la vanité).

      Quant aux partis susceptibles de défendre la mise en œuvre d’une véritable démocratie hors de tout carcan, tel que c’est le cas aujourd’hui, je n’en vois ni à droite ni à gauche.

      Il y a aussi les partis existants qui revendiquent les principes de la démocratie directe comme par exemple l’UPR, fondé par François Asselineau, qui n’est autre qu’un énarque ancien inspecteur général des finances. Je vois là deux obstacles majeurs à la crédibilité de telles personnes : d’une part, diplômée de l’ENA, d’autre part ancien inspecteur général des finances. A mon sens, l’ENA est non seulement une mafia qui crée les fossoyeurs de l’économie française mais encore fournit la plus grande partie des hauts fonctionnaires de Bercy, administration dont les agents n’ont ni étique ni morale et passent leur temps à ruiner financièrement et moralement tant les PME/PMI que les particuliers. Ces fonctionnaires ne collectent pas l’impôt, ils rackettent les gens en utilisant les même méthodes que la mafia (intimidation, mensonges, faux et usage de faux en écriture, etc.)

      Attention donc aux pièges. Sans la mise en place au plus tôt de structures citoyennes propres à garantir la Démocratie, le RFNR pourrait être récupéré comme les « révolutions » l’ont toujours été par quelques-uns.


    • Catart Catart 23 janvier 2012 11:06

      Hola,

      comme le dit un de nos ami ici ok l’idée est bonne elle doit venir s’associer à d’autres...pas de prob...

      Question stupide de ma part... ??

      COMMENT ON PASSE DES REVENDICATIONS DE LA RUE AUX MANETTES DU POUVOIR... ??

      Il faut se regrouper comme il est dit ici est ailleurs...garder nos différences Mais parler d’une seule voix... et je vais vous donner un exemple type et dramatique pour la France si nous désirons REELEMENT faire bouger ...
      Pour notre site internet français qui a une rubrique « Espagne » je désire contacter en 1 seule fois TOUS les mouvements indignés d’Espagne pour demander leur participation... AUCUN problème...je vais sur n’importe quel site du mouvement...je demande l’information...2mn après je reçois la liste complète de tous les mails des 500 adresses du mouvement... ??? 
      En France il y a 1 mois que nous essayons de collationner non pas les mails c’est impossible ici mais rien que les adresses des sites... ??? un casse tête...impossible et mieux sur 10 sites contactés (après recherche 1 par 1 sur le net), 2 répondent en nous donnant 1 mail...

      Si chacun nous fait le discours du changement tant espéré ... mais reste à jouer seul dans sa petite cour...les politiques que nous critiquons tous ici ont de beaux jours devant eux... ???

      Il faut nous regrouper déjà pour que l’on puisse trouver un fichier complet sites et mails de nos mouvements ou associations comme les indignés en Espagne. Mais aussi pour coordonner une action forte avant les élections sinon tout restera comme d’habitude du bla bla. Nous avons proposé de le faire sur notre site alors nouvelle proposition ici envoyez nous le maximum de nom de site et les mails correspondants. et si vous désirez participer à égalité de tous pour notre action de propositions vous êtes les bienvenues...merci... et si vous avez besoin de nous pour vous..nous sommes à votre disposition.

      pour nous 
      site :  http://www.indigne-je-propose.fr/

      mail : [email protected]

       


    • democradirect democradirect 23 janvier 2012 20:20

      @Catart

      Nous avons des approches opposées, mais vraisemblablement complémentaires. Vous rassemblez les propositions, alors que nous cherchons à les réduire à la plus modeste revendication permettant d’ouvrir la porte de la démocratie. Vous cherchez des adresses email, alors que ne pas demander les adresses email constituait une des principales raisons pour lesquelles nous avons renoncé à demander de signer la revendication (il aurait fallu demander les adresses email pour limiter le risque la même personne signe de multiples fois).

      Mais vous avez raison : sans adresses email il est difficile de contacter les personnes susceptibles d’être intéressées par une action.

      Donc pour democradirect :

      Email :  [email protected] 

      Site :   http://www.blogdemocratiedirecte.blogspot.com/

       

      Chacun a sa liste de revendications (on le voit déjà dans cette page de commentaires). Idéalement, il faudrait établir pour chaque point quels sont les sites qui approuvent ce point, de sorte qu’ils puissent s’unir à géométrie variable point par point.

       


    • Catart Catart 31 janvier 2012 21:14

      @ democradirecte

      Je n’avais pas bien vu ou bien lu la fin de ton message, cela me parait une super idée.
       
      Je vais vous contacter cette semaine pour notre conf de presse du 17 mars à Paris nous sommes complémentaire et nous aimerions que vous soyez là de notre côté nous allons pour les législatives soutenir un autre mouvement là aussi il y a des petites difs mais nous sommes complémentaires et peu de mouvement vont aux urnes.
      Il faut bouger c’est le plus important...

      http://www.indigne-je-propose.fr/

       


  • Brath-z Brath-z 12 janvier 2012 16:02

    Je suis toujours étonné quand on nous présente le tirage au sort comme la pratique « naturelle » de la démocratie, en se fondant sur les pratiques de l’Athènes antique. Précisons simplement aux incultes et autres détourneurs de l’histoire que la démocratie à Athène recouvre une période extrêmement courte (environ deux siècles) et surtout considérablement réduite. Le tirage au sort fut pratiqué avant, pendant et après la période de « démocratie » et n’en est donc aucunement une caractéristique.
    La logique du tirage au sort des responsables à Athènes (mais aussi dans d’autres cités, qui ne se voulaient pas « démocratiques » pour un sou, elles) repose sur l’idée que, le destin collectif des tribus athéniennes reposant sur les Dieux, il fallait laisser leur volonté s’exprimer directement pour ce qui est de la bonne marche de la cité. Cela convient dans le cadre d’une société où l’intervention divine directe dans la vie quotidienne est convenue par tous et par chacun, mais dès que l’on sort de ce cadre extrêmement précis, cette logique ne peut tout simplement plus avoir court.

    A l’inverse, les pratiques caractéristiques de la « démocratie » athénienne sont toutes électives (avec quelques procédures hautement complexes qu’on pourrait sans peine qualifier de « chinoiseries »), de même d’ailleurs que toutes les pratiques démocratiques antérieures et postérieures à cette période marginale et pour tout dire négligeable de l’histoire d’Athènes. Ainsi du fonctionnement des tribus elles-mêmes, par exemple.


  • bogue 12 janvier 2012 16:36

    Seul candidat à vouloir instituer le référendum d’initiative populaire est Marine LEPEN...


  • lloreen 12 janvier 2012 19:30

    Le referendum .L’évocation de ce mot fait frémir nos « démocrates » d’horreur...La preuve ici :

    http://www.liberation.fr/economie/01012368975-le-referendum-grec-fait-tomber-les-bourses

    A contrario....les élections traditionnelles ne semblent pas déclencher leur peur panique de la vox populi .


  • lloreen 12 janvier 2012 19:32

    marc jutier
    bonsoir
    Encore et toujours d’accord avec vous.


  • lulupipistrelle 12 janvier 2012 23:56

    J’aimerais bien...

    Mais quand je lis les malentendus, les aigreurs , les phantasmes délirants...


  • democradirect democradirect 19 février 2012 22:43

    Les Français ont-ils la pseudo-démocratie qu’ils méritent ? Voir ici.


Réagir