samedi 6 mars - par Bernard Mitjavile

Complotisme, quand tu nous tiens...

« Complotiste », « fasciste », « populiste », on peut voir dans ces mots aux contours flous une façon d’attaquer l’adversaire dans un débat quand on est à court d’arguments solides, cherchant à le disqualifier. Plus que cela, on peut y voir une inversion accusatoire, la volonté de dissimuler certains intérêts cachés en utilisant des moyens rappelant les grandes heures du totalitarisme.

Nous avons eu droit dans les média mainstream à de nombreux articles ou éditos sur le complotisme. Or de loin la plus grande théorie complotiste des dix dernières années, celle qui a eu le maximum de conséquences en politique internationale ou nationale aux USA, est la théorie selon laquelle la Russie de Poutine a joué un rôle clé par son soutien dans l’élection de Donald Trump en 2016, théorie relayée par le New York Times et le Washington Post et reprise par tous les média libéraux à travers le monde.

La Cinq, comme environ 98% des média français, s’est faite l’écho à de nombreuses occasions, entre autres par le biais de son émission politique phare « C'est-à-dire », de cette théorie devant mener à un Russiagate, avec entre autres une « experte des Etats Unis » qui est venu à intervalles réguliers depuis le début du mandat de Trump en 2016 nous dire avec des airs dramatiques que la destitution de Trump était pour bientôt et que le New York Times et le Washington Post contenaient toutes sortes de révélations brûlantes sur l’implication de la Russie.

Cette chaîne comme la plupart des grands média français, n’a pas éprouvé le besoin de faire le moindre mea culpa lors de la sortie du rapport Robert Mueller le 19 avril 2019, fruit d’une enquête qui a coûté des dizaines de millions de dollars au contribuable américain, rapport de plus de 400 pages concluant à l’absence de toute charge contre Trump.

Or, ces jours-ci, avec toujours la même bonne conscience, se présentant en défenseur du camp du bien et de la vérité contre le mensonge, encore La 5 nous annonce une enquête à paraître sur le complotisme à propos des soutiens à Trump dont Q Anon et du film « Hold-up » concernant la Covid.

Ainsi, l’on voit que ceux qui ont répandu des années durant une thèse complotiste par excellence de grande envergure internationale, la supposition que le Président Trump a été élu en parti grâce à un soutien russe, sont les mêmes qui se spécialisent dans l’accusation de complotisme à l’égard des autres, qui donnent des leçons de déontologie journalistique, prêchant la lucidité face aux supposées fake news circulant sur les réseaux sociaux.

Tout cela serait risible si la puissance de propagande de ces chaînes ou journaux soutenus par l’argent public n’était à prendre en compte.

Concernant « Hold up », la 5 serait bien en peine de démontrer la fausseté d’une accusation centrale de ce film, selon laquelle un bon nombre des personnalités médicales qui se sont opposés à la proposition des professeurs Raoult et Perrone, d’un traitement par les médecins traitants en dehors du Doliprane dès les premiers symptômes des malades de la Covid, étaient l’objet de conflits d’intérêts, ayant reçu des sommes importantes des laboratoires comme Gilead à l’origine du remdesivir.

Complotisme ou pas, il s’agit là de faits qui ont été détaillés avec les montants reçus par chaque médecin. Or le camp du bien n’aime pas les faits quand ils s’opposent à son point de vue. Les dénonciations passées de Hold n’ont pas empêché son succès sur Internet aussi on peut penser que cette nouvelle enquête va élargir son audience.

Tout ceci n’est pas vraiment nouveau et cela fait longtemps que les défenseurs autoproclamés de la démocratie s’opposent régulièrement en toute bonne conscience aux principes démocratiques, en accusant leurs opposants de représenter une menace pour la démocratie.

En France, parmi les faits graves de cet ordre, on peut citer la façon dont, après le large rejet par les Français du projet de traité constitutionnel européen en 2005, Nicolas Sarkozy faisait avaliser un traité plus ou moins identique deux ans plus tard par voie parlementaire. Cela correspondait à une violation claire des principes de la Vème République. En effet, selon la constitution de la 5ème République, un référendum, un appel au peuple a une valeur supérieure à une loi ou une décision du Parlement.

Dans cette situation, les média mainstream ont soutenu l’avalisation par le parlement et seul le Front National parmi les grands partis s’y est opposé. D’autre part, le combat pour un contrôle ou un arrêt de l’immigration du FN correspondait et correspond toujours à une demande soutenue par une large majorité de Français depuis plus de 20 ans si l’on se fie aux sondages d’opinion, demande en opposition avec la politique suivie par les gouvernements successifs. Or, c’est le FN de Jean-Marie Le Pen qui a été systématiquement diabolisé, accusé de représenter un danger pour la République et la démocratie. Dans ces deux cas, on voit un parti qui prend des positions relativement en phase avec le peuple français, donc démocrate, se faire incendier pour le danger qu’il est supposer représenter pour la démocratie. Je fais cette remarque en dehors de toute politique politicienne et sans apporter un soutien quelconque au RN ou tout autre parti, il s’agit simplement de montrer les manipulations que l’on peut faire subir au thème de la démocratie.

Récemment sur Arte, on avait droit à une série de documentaires historiques sur le communisme et en particulier la Révolution d’Octobre. Pour moi, ne connaissant pas les détails de cette période, l’intérêt des documentaires était de montrer entre autres que la prise du palais d’Hiver qui a été le point d’orgue de cette révolution s’était déroulé pratiquement sans d’effusion de sang (cela viendra après), par l’organisation secrète et la ruse contrairement aux films et peintures de propagande supposés représenter cette prise avec de grands combats opposant la population de St Petersbourg aux soldats du tsar. Quand Léon Trotsky qui semble avoir été plus que Lénine l’homme d’action dans cette affaire, a lancé son putsch contre le palais d’Hiver, il n’avait pas le soutien de la Douma (le Parlement), du Tsar ou du peuple. On peut dire qu’avec Trotsky et ses camarades, on avait à faire à de sérieux complotistes, des modèles pour tous les complotistes actuels, des gens pour qui l’histoire se faisait à coup de complots en petits comités pour éliminer les adversaires et définir la ligne d’action à suivre à l’écart des processus démocratiques.

Le jour de cette prise du Palais, la plupart des habitants de Petrograd n’ont rien vu et vaquaient tranquillement à leurs occupations quotidiennes sans être conscients de ce qui se passait jusqu’à ce que l’on annonce la prise de pouvoir des Bolchevik et que Trotsky déclare avec une voix sinistre que Kerensky qui était soutenu par la Douma (le parlement russe) finirait « dans les poubelles de l’histoire », une expression assez colorée quelque peu passée de mode.

Cette révolution au caractère anti-démocratique évident, a été cependant considérée par les communistes comme la révolution du peuple, donc supposée démocratique, par opposition à la révolution de Février 1917 qui a eu droit à l’appellation de révolution bourgeoise pour avoir respecté les formes démocratiques et amené au pouvoir Kérensky.

Aussi, ce vendredi 5 Mars, écoutant l’annonce d’une prochaine enquête de la 5 sur le complotisme, je me suis dit que l’argument commençait à être usé jusqu’à la corde. Chaque fois qu’un journaliste de la 5 parlera de complotisme, les téléspectateurs un peu avertis verront son nez s’allonger comme dans Pinocchio. Mais ces médias sont-ils capables de cesser d’exploiter ce thème dans leur intérêt même, s’ils veulent préserver une certaine indépendance et ne pas dépendre entièrement de subventions de l’Etat ou de riches propriétaires intéressés, écouteront-ils mon conseil, là est la question.



54 réactions


  • Docteur Faustroll Séraphin Lampion 6 mars 12:03

    A propos d’ARTE, dans ce document, les présentateurs expliquent d’un côté que l’ »idéologie » qui distingue « bonne science » et « mauvaise science » pour les opposer est une entreprise de manipulation utilisée par les lobbies du tabac, de la chimie (Monsanto), des labos pharmaceutiques, etc. pour détourner les regards de l’opinion publique des leur propre culpabilité en leur donnant du graine à moudre et accuser d’autres opérateurs d’être encore plus coupables qu’eux (les consommateurs eux-mêmes en l’occurrence). Dans cette partie du document, les chercheurs du secteur public seraient au-dessus de tous soupçons et ne tricheraient jamais, alors que les entreprises lucratives pivées paieraient des diplômés pour tricher et produire des résultats biaisés par les condtions mêmes dans lesquelles sont faites les observations ?

    C’est assez pervers comme procédé, mais il faudrait être complètement crétin pour nier que cette description correspond à la réalité.

    Par contre, là où la perversion franchit un degré, c’est quand ce même document se réfère à la « communauté scientifique » pour garantir la rigueur des analyses et la fiabilité des résultats, faisant des hommes en blouse blanche des sortes d’Eliott Ness de la Science (avec un « S » majuscule, ce qui en fait un dogme) et pourfendre les entreprises de déstabilisation qui seraient menées par des opposants au pouvoir en place pour s’attaquer aux valeurs de la civilisation assimilée à la « démocratie ».

    Autrement dit, ce document utilise à ses fins les méthodes qu’il dénonce par ailleurs alors que le téléspectateur a été assommé per des images et témoignages convaincants et qu’il n’a plus la vigilance intellectuelle pour déceler le piège puisqu’il fait confiance à celui qui explique depuis le début que lui, il est du côté du bien, du bon, et donc de la « Vérité »

    Quand on attent de tels sommets de terrorisme intellectuel, il devient en effet difficile de continuer à s’informer.

    PS : ce document est d’autant plus pernicieux qu’il a pour titre « la fabrique de l’ignorance », un titre qui est évidemment un clin d’œil à l’ouvrage de Chomsky « la fabrique du consentement, et assure un positionnement positif auprès d’un public « progressiste », sauf que ce qui est produit n’est pas de l’ignorance mais du mensonge. On ne fabrique pas le vide, mais on disqualifie les investigateurs intègres en les noyant au milieu d’une foule de pourris.


    • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 6 mars 12:33

      @Séraphin Lampion
      Chaque fois que l’on généralise en disant « La Science » dit ou les scientifiques disent, comme si les scientifiques étaient tous d’accord, je me méfie. C’est comme quand on parle de « la communauté internationale » en politique

      qui est supposée penser ceci ou cela. Cela fait sérieux mais est complètement bidon. 


    • Bendidon ... voila l'Ankou ! Bendidon 6 mars 12:47

      @Séraphin Lampion
      J’ai justement visionné hier soir la fabrique de l’ignorance et ce film est une escroquerie intellectuelle
      ça commence très bien avec les manipulations des fabricants de cigarettes et leur lobby ; ça continue avec Monsanto etc.
      Puis tel un serpent ça dévie sur les vilains complotistes qui nient la réalité du covid ou qui accusent BIG PHARMA d’arroser les médias pour faire des profits
      ABJECT !
      Et plus cocasse, on a accusé le film HOLD UP très bien fait d’avoir utilisé les ficelles journalistiques pour faire de leur film un doc choc alors que la fabriqiue de l’ignorance utilise les mêmes trucs LOL


    • joletaxi 6 mars 12:59

      @Séraphin Lampion

      allons allons, les alliés objectifs, gouvernement ,médias, scientifiques ... et lobbys aux financements plantureux(paraît qu’à Brx, les ONG vertes sont bien mieux financées que les vilains lobbys industriels,)
      ne sauraient mentir à votre détriment

      https://notalotofpeopleknowthat.wordpress.com/2021/03/05/revealed-the-1-3-trillion-net-zero-cost-estimate-called-more-realistic-by-treasury-suppressed-by-government/

      bah... on a bien bati des cathédrales censées nous rapprocher du ciel


    • Docteur Faustroll Séraphin Lampion 6 mars 13:04

      @Bendidon

      C’est ça, exactement, mais en plus, pour bien matraquer, la première partie que tu évoques, et à laquelle on ne peut qu’adhérer, tient plus des 3/4 du document. Le spectateur a été mis en confiance et endormi depuis le départ et, le commun des mortels sans entrainement étant dans l’incapacité de soutenir une attention vigilante plus de 20 minutes, il gobe la fin du doc sans se rendre compte que l’auteur a employé exactement les techniques qu’il a « dénoncée ».
      Tous les formateurs et psychologues avertis connaissent ce seuil de vigilance et, s’ils veulent aboutir à des résultats, ils veillent à rythmer les phases d’apprentissage. Mais les techniques pédagogiques et/ou de thérapie psychique peuvent aussi être utilisées par des manipulateurs professionnels. Tous les virtuoses de la propagande le savent, et l’audiovisuel est acteullement leur domaine d’intervention privilégié.


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 6 mars 13:24

      @Séraphin Lampion
      @Bendidon
       
      ’’Le spectateur a été mis en confiance et endormi depuis le départ et, le commun des mortels sans entrainement étant dans l’incapacité de soutenir une attention vigilante plus de 20 minutes, il gobe la fin du doc sans se rendre compte que l’auteur a employé exactement les techniques qu’il a « dénoncée ».’’
       
       Je ne suis peut-être pas capable de tenir plus de 20 mn, mais je dois dire que ce que j’ai retenu de ce document c’est le début. Alors, si le but des réalisateurs était de faire gober les 20 dernières minutes à la majorité des gogos dont je suis, c’est raté.
       
       Pour ce qui est des mêmes techniques que celle qui sont dénoncées : vous pourriez donner un exemple concret ? Et dire comment on peut dénoncer les mal-disants autrement qu’en prenant le risque d’être « celui qui dit qui est » ?


    • sirocco sirocco 6 mars 13:35

      @Bendidon

      La chaîne ARTE est 100 % consacrée à la propagande sioniste et ce n’est pas nouveau.

      La quasi totalité de leurs « documentaires » ne font pas directement l’apologie de « l’Axe du Bien » (ce serait trop visible) mais tapent à bras raccourcis sur l’Iran, la Chine, la Russie, le Venezuela...

       
      Attention ! Même les enfants sont visés. Le dernier « mag » qui leur est consacré par la chaîne disait tout le mal possible de l’application Tik Tok parce qu’elle est chinoise. Aucune critique, par contre, des applis américaines... Il faut le savoir et choisir plutôt d’emmener ses enfants faire une promenade, ça leur évitera ce genre de conditionnement.

       
      ARTE, c’est la télé israélienne dans son salon. Les arguments employés sont du niveau de Powell et sa fiole d’urine ou de de Netanyahu et son dessin d’une bombe noire avec une mèche allumée : primaires et puérils.


    • Docteur Faustroll Séraphin Lampion 6 mars 13:51

      @Aita Pea Pea

      qu’est-ce qui t’arrive ?
      t’as fait un caca acide ?


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 6 mars 14:04

      @Séraphin Lampion
      Marre d’écouter que les ceusses qui ont le nez dans le guidon avec des gosses ne seraient des glands ou glandes.


    • Iris Iris 6 mars 15:20

      @Aita Pea Pea

       ... moutons, pigeons, ignorants et autres mots blessants utilisés ici pour paraitre intelligent, l’anti conformisme systématique comme seule attitude possible, les raisonnements binaires...

      Très bien ce doc ARTE, mais à regarder avec des lunettes certifiée anti media CAC40.

      Il montre qu’avec les même méthodes, mais pas avec les même moyens, tout le monde essaie de manipuler tout le monde.

      C’est insupportable  ! Inévitable ?


    • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 6 mars 17:35

      @Iris D’accord, même sur Arte, on peut apprendre des choses, ainsi le documentaire sur la révolution d’Octobre était intéressant indépendamment de l’orientation idéologique du présentateur. Bien sûr, quand il s’agit de reportages trop idéologiquement orientés sans documentaires originaux, il vaut mieux zapper. Ceci dit, cette chaîne qui attire un public très limité, en Allemagne encore plus qu’en France, et représente une orientation idéologique très minoritaire ne devrait pas être financée par les impôts de tout le monde. 


    • Iris Iris 6 mars 22:10

      @Bernard Mitjavile
      Dans le même genre je peut trouver de l’intérêt à Public Sénat, où on peut voir parfois des débats contradictoires et courtois. Ca m’a étonné au début, mais je trouve qu’ils font plus attention à l’équilibre que d’autres chaines. Peut être qu’une des raisons est qu’il n’ont pas vraiment d’impératif d’audimat.

      Je ne comprends pas trop que vous disiez qu’Arte « représente une orientation idéologique très minoritaire ».


    • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 6 mars 22:56

      @Iris j’aime la musique classique entre autres, donc j’écoute parfois le concert du dimanche soir ou d’autres émissions sur Arte. Aussi pour saisir son orientation idéologique, il ne faut pas se contenter des concerts.
      Il suffit de voir que BHL est président du conseil de surveillance d’Arte France depuis bien longtemps déjà pour comprendre à quoi l’on a à faire.
      Bon, je pourrais vous parler pendant des heures de l’approche d’Arte sur des sujets comme l’écologie, l’immigration, le populisme, le nationalisme, le genre etc.. mais je ne veux pas vous empêcher de regarder les programmes de cette chaîne. Après tout, vous êtes capable de vous faire une opinion par vous-même et si vous pensez que cette chaîne qui défend des positions mondialistes de gauche représente une opinion majoritaire en France ou en Allemagne, je n’ai pas grand chose à ajouter.


    • Iris Iris 7 mars 10:17

      @Bernard Mitjavile

      si vous pensez que cette chaîne qui défend des positions mondialistes de gauche représente une opinion majoritaire en France ou en Allemagne ...

      Je ne pense pas que ces positions soient majoritaires en France, mais elles ne sont certainement pas « très minoritaires ». C’est juste ça qui m’avait fait réagir, et vous avez poussez le balancier dans l’autre sens. 

      Pendant que j’y suis, Arte est mondialiste c’est certain, mais pas de gauche... BHL de gauche ? mort de rire !!! 

      Bon il est vrai qu’il y a des mots qu’on devrait juste oublier, gauche et droite comme qualificatifs de positions politique en font partie 


    • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 7 mars 11:01

      @Iris Vous donnez le sens que vous voulez à gauche, il y a des milliardaires de gauche, ce n’est pas une information nouvelle.
      Arte par exemple est une chaîne qui coûte très cher en argent public par téléspectateur, or ces téléspectateurs sont plutôt aisés, donc on fait payer les loisirs culturels des riches

      par les pauvres par le biais de la redevance. Il s’agit d’une idée étatiste typiquement de gauche. Regardez les choses en face. Mitterrand proclamait qu’il était de gauche et voulait la justice sociale, résultat les différences sociales ont augmenté sous Mitterrand alors qu’elles se réduisaient sous Giscard. Cette situation s’est répétée depuis. C’est toujours la même farce. Ne pas se fier aux grandes proclamations des hommes de gauche du genre Mélanchon.


    • Iris Iris 7 mars 15:19

      @Bernard Mitjavile

      C’est vous qui avez parlé de gauche, et maintenant vous étalez votre haine de votre gauche. Il y a des milliardaires dans votre gauche, pas dans la mienne. C’est votre gauche qui a augmenté l’injustice sociale, pas la mienne.

      Arte propose des reportages de qualité qui ne sont pas réservés aux riches, et une information politique partiale que je dénonce.


    • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 7 mars 15:44

      @Iris Le problème est que vous parlez d’une gauche qui n’existe que dans vos rêves alors que moi, je ne parle pas de « ma gauche » mais de la gauche réelle qui a été représentée

      en France sous Mitterrand par l’union de la gauche (alliance socialo-communiste), sous Hollande par le PS et les verts, aujourd’hui par Mélanchon (FI) ou O Faure (PS), certains écolos et membres de LREM de Macron, lui-même ancien ministre de Hollande, gauche qui a ses racines dans le communisme et le socialisme unis lors du Front populaire et si on remonte jusqu’à la Révolution par les Montagnards (Robespierre) et Philippe Egalité, le cousin du Roi qui a largement financé la révolution et voté pour la mort de son cousin.
      Je vous laisse vos rêves, j’essaie de regarder les réalités en face sans haine et sans naïveté.


    • Iris Iris 7 mars 16:37

      @Bernard Mitjavile

      une gauche qui n’existe que dans vos rêves...


      Si vous voulez dire qu’elle ne s’incarne pas en un grand parti politique identifié, vous avez probablement raison. Il y bien la tentation FI, mais comme vous l’avez dit, il faut être prudent avec Mélenchon.

      Serez-vous cependant d’accord pour dire que de nombreux Français rêvent de plus de justice sociale ? 

      Si oui, faites profiter tous ces naïfs de votre réalisme et de votre amour, quel grand parti pour les représenter ?


    • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 7 mars 17:13

      @Iris D’accord, le soir après une bière de nombreux Français rêvent à un monde plus juste. Maintenant pour passer du rêve à la réalité, il faut plus que des rêves et plus qu’un parti politique. Vouloir tout ramener à la politique est une première erreur. Les hommes politiques peuvent passer facilement d’un parti à l’autre, d’un gouvernement à l’autre pour poursuivre ce qu’ils considèrent comme une carrière sans pour autant changer eux-mêmes. N’attendez pas de réponses toutes faites de ma part, si cela vous intéresse

      vous pouvez lire les articles que j’ai publié sur AV mais c’est à vous de vous poser des questions et de chercher des réponses.


    • Iris Iris 7 mars 17:35

      @Bernard Mitjavile

      Vous êtes gonflé, vous amenez la discussion sur un plan bien politique politicienne avec cassage de dents en série, et au moment de prendre position clairement, vous prenez la tangente.
      Question réalisme je suis assez déçu... vos rêves valent mieux que les notres pourquoi ? Votre livre en vente sur Amazone ?


  • pipiou2 6 mars 12:13

    Oh ben non, je croyais que le complotisme sur Agoravox n’existait quasiment plus, dixit Bendidon.

    D’après Hold-Up le Covid a pour objectif de réduire la population mondiale, vous y croyez donc ?


    • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 6 mars 12:26

      @pipiou2 Je ne me souviens pas de cela. Il y a beaucoup de choses dans Hold up, certaines parties étaient très bien argumentées avec des interviews bien faits. Il ne faut pas s’arrêter à une citation isolée, sans doute à la fin du film qui était à mon avis la plus discutable bonne, mais voir le contexte et les points importants du film en particulier l’interview de Perrone avant de faire passer le tout à la moulinette du complotisme.


    • Bendidon ... voila l'Ankou ! Bendidon 6 mars 12:39

      @pipiou2
      cuicuicui pipiou pipiou dit le coucou
      coucou ché moi pipiou
      OUI cette fin de semaine est FASTE en articles excellents et « complotistes »
      La semaine que j’avais étudié ne comportait qu’un seul article dit complotiste
      Mais depuis le succès intergalactique de ma dernière vidéo (plus de 600 réactions) l’agora a compris et s’est empressé de rectifier le tir à ta grande satisfaction (et la mienne)
       smiley
      piou piou piou 


    • pipiou2 6 mars 12:42

      @Bendidon
      Bendidon didon, dindon.
      Vache le discours critique d’Agoravox a pris un sacré coup dans l’aile.
      Je me rappelle au-début de ce site les complotistes avaient un discours un peu construit, on mettait du temps à décrypter les arnaques.


    • eau-pression eau-pression 6 mars 13:33

      @pipiou2
      Toi, t’as la pensée aussi à plat qu’une batterie en court-circuit.


  • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 6 mars 12:19

    J’ai écrit cet article un peu vite poussé par l’humeur causé par l’annonce publicitaire d’une nième émission sur les fake news et le complotisme par la Cinq, aussi j’ai laissé quelques petites erreurs, ainsi l’émission politique que je visais avec son « experte » des USA est « C dans l’air » et non C à dire


    • Bendidon ... voila l'Ankou ! Bendidon 6 mars 12:34

      @Bernard Mitjavile
      Merci pour cet article
      C dans l’air est une honte et dire que c’est financé par les contribuables
      Par deux fois ils ont fait une émission pour louer le « résistant » Navalny et son film sur le Palais de Poutine,
      Or ce film s’est révélé un FAUX grossier (hotel casino en construction) bidonné avec des images 3D
      Pas une seule fois cette chaine ne s’est excusé ou remise en question.
      Pour Trump, ils l’ont accusé d’avoir été aidé par les Russes comme vous le soulignez, 
      Par contre pas un mot sur l’ingérence chinoise dans le vote ?
       smiley


    • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 6 mars 13:13

      @Bendidon Il y a une vingtaine d’années, quand cette émission a commencé, Calvi apportait un ton nouveau avec un bon niveau de débat mais depuis, le ton est celui du politiquement correct. Bon, cela fait une bonne dizaine d’années que je ne regarde plus cette émission sauf quand je tombe dessus par hasard.


  • CHESNOT Anne 6 mars 16:35

    Le discours dominant ne peut plus se

    contenter d’ignorer les contre-discours argumentés, alors il les combat violemment.

    Sur les traitements du Covid-19, j’ai vu un documentaire que j’ai trouvé intéressant. Il commence par le témoignage d’un médecin de l’est de la France qui ayant réussi à soigner ses patients lors de la première vague l’avait communiqué par voie de presse. Dès le lendemain il a été recadré par l’ordre des médecins https://odysee.com/@ArtemisiaCollege:7/mal-traites:5

    Les contre-discours sont d’abord ignorés, puis combattus avant d’être acceptés. Un jour il sera reconnu qu’il y a pleins de moyens de lutter contre le Covid-19 et pas seulement les confinements, couvre-feu et vaccinations.


    • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 6 mars 17:26

      @CHESNOT Anne Personnellement, je ne m’attendais pas à un tel niveau d’intolérance dans le domaine médical.


    • Emohtaryp Emohtaryp 6 mars 20:32

      @Bernard Mitjavile

      je ne m’attendais pas à un tel niveau d’intolérance dans le domaine médical.

      Ce sont juste une poignée d’illuminés blindés de conflits d’intérêts et ayant pignon sur rue, ces ordures ( et je pèse mes mots..) n’ont rien à faire de la médecine ou de la science, seul les intéressent ce qui rentre dans leur popoches.... Ce sont toujours les mêmes qui viennent vomir sur les plateaux leurs inepties sous couvert de « pseudo-science » avec arrogance et suffisance, où iront-ils se cacher à la « libération » ?? Ils devraient commencer à se poser sérieusement la question....


  • Edward Bernays qui était un grand complotiste n’a jamais été censuré !


    • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 6 mars 20:05

      @SPQR Sono Pazzi Questi Romani Il faudrait d’abord que vous définissiez ce qu’est un complotiste puis en quoi Bernays est un complotiste.


    • @Bernard Mitjavile

      Il est vrai que le mot complotiste est un néologisme. Inventé par un anglophone donc non intégré dans la langue française. L’ étymologie est la recherche des ascendants qui constituent les mots .

      Edward Bernays est un comploteur , jamais censuré.


    • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 7 mars 09:34

      @SPQR Sono Pazzi Questi Romani C’était surtout un expert en propagande qui vendait ses techniques de propagande et de publicité au plus offrant.


  • Yann Esteveny 6 mars 19:40

    Message à Monsieur Bernard Mitjavile,

    Il n’y a pas de « complotisme » mais des faits que la propagande du Régime nie.

    Je vous invite à vous débarrassez de votre télévision.

    Respectueusement


  • Samson Samson 6 mars 23:45

    "Plus que cela, on peut y voir une inversion accusatoire, la volonté de dissimuler certains intérêts cachés en utilisant des moyens rappelant les grandes heures du totalitarisme.« 

    La Pensée Unique néo-libérale — TINA et le »progressisme sociétal« qui en est l’avatar ne tolèrent par définition pas contradiction.

    La tyrannie économique qu’elle exerçait depuis déjà bien longtemps déjà se complète maintenant en start-up »France" d’un totalitarisme social l’arsenal de nos cerbères faisant désormais office de seul outil de dialogue social pour étouffer par l’exemplarité mutilatoire toute revendication de dignité citoyenne des gens qui ne sont rien et depuis maintenant plus d’un an sanitaire - l’obligation ô combien symbolique du port du bâillon dans l’espace public en fait foi.

    L’avantage marketing des slogans de fake news, de complotisme ou de populisme, c’est qu’ils permettent d’évacuer, disqualifier et décourager d’entrée de jeu tout débat, toute contradiction, tout recours à la pensée critique avant même qu’ils ne puissent s’exercer !

    J’ignore donc bien à quelles grandes heures passée du totalitarisme vous faites allusion, mais je crains bien que la lobotomisation médiatique, politique et sociale actuellement en cours, la censure maintenant ouvertement exercée par les GAFAM sur les contenus électroniques ainsi que notre accoutumance aux plus liberticides mesures d’urgence sanitaire ne constitue l’ébauche déjà bien avancée d’une tyrannie 2.0 à terme bien plus terrifiante que toutes celles que nous relatent les livres d’histoire.

    Et ce n’est guère l’adoption par l’€urope du principe d’un passeport sanitaire à destination encore indéfinie qui nous rassurera ! smiley


  • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 7 mars 06:43

    Je suis d’accord avec vous. 


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 7 mars 08:13

      @Samson,
       
      ’’ la censure maintenant ouvertement exercée par les GAFAM sur les contenus électroniques ainsi que notre accoutumance aux plus liberticides mesures d’urgence sanitaire ne constitue l’ébauche déjà bien avancée d’une tyrannie 2.0 à terme bien plus terrifiante que toutes celles que nous relatent les livres d’histoire.’’
       
      Je dirai bien plus redoutable que toutes les tyrannies que nous relatent les livres d’histoire.
       
      Pourquoi celles que nous relatent les livres d’histoire nous terrifient-elles ? Parce qu’il y avait une opposition combattante — populaire ou étrangère et donc des combats et des victimes au nom de la tyrannie ou de la lutte contre elle.
       
      Aujourd’hui, si le peuple est terrorisé ce n’est pas et je le regrette par la tyrannie qui ne dit pas son nom, mais par la peur du virus, la peur de la maladie, la peur de la mort,
       
      Ce qui est effrayant, c’est le silence de l’opposition politique, complètement alignée sur le discours sanitaire, et c’est un alignement populiste.
       
       
      « Pire que le bruit des bottes, le silence des pantoufles » Max Frisch



    • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 7 mars 09:39

      @Francis, agnotologue Cela rappelle bien sûr le meilleur des mondes ou encore mieux 1984 d’Orwell.
      Ceci dit, je ne crois pas que le peuple soit vraiment terrifié et il existe bien une opposition que l’on rencontre tous les jours dans la rue ou ailleurs, simplement les mass media ne laissent pas cette opposition vraiment s’exprimer.


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 7 mars 09:56

      @Bernard Mitjavile
       
       ’’ il existe bien une opposition que l’on rencontre tous les jours dans la rue ou ailleurs’’
       
       ? Je n’ai pas remarqué.
       
       ps. Je ne me considère pas comme un opposant : si je ne porte pas de masque c’est parce que je fais mon exercice physique quotidien recommandé par mon médecin. Je ne cours pas parce que je suis trop vieux, alors je marche..
       
      Ce qui m’insupporte c’est la façon dont les employés de commerce se comportent à ce sujet et sans égard pour la clientèle, comme des gendarmes..
       


    • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 7 mars 10:42

      @Francis, agnotologue Les employés de commerce n’ont pas envie d’attraper une contravention, ils n’en pensent pas moins.


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 7 mars 10:57

      @Bernard Mitjavile
       
      Quelle est la loi qui les oblige à servir de supplétifs aux effectifs de la force publique ? Quelle est la loi qui les oblige à dénoncer les clients qui ne se conforment pas à la dictature sanitaire ?
       
      On me dit que les gestes barrières ont un effet favorable sur les pathologies habituelles, notamment les dysenteries.
       
       « Ce symptôme est plus fréquent dans les régions où les conditions sanitaires laissent à désirer : "Quand les conditions d’hygiène ne sont pas bonnes, par exemple l’eau n’est pas propre, contaminée par des bactéries, des parasites, voir des matières fécales ou des produits toxiques, cela va provoquer de la dysenterie"
       
       Preuve que ce ne sont pas les masques qui sont les causes.


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 8 mars 10:24

      @Francis, agnotologue
       
       il n’y a pas que les commerçants qui assument le rôle de kapos : les enseignants aussi, vis-à-vis des enfants. voir Ici, à 35’55".


    • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 8 mars 12:14

      @Francis, agnotologue D’accord, certains en font vraiment trop, c’est un travers de la population dénoncé par le professeur Raoult qui expliquait qu’un petit dictateur sommeille dans le cœur de nombreux Français. On a vu ce phénomène pendant l’occupation et la libération, que voulez-vous y faire ?


  • zygzornifle zygzornifle 7 mars 09:00

    Jésus était un complotiste, Dieu unique face a la multitude des Dieu de l’époque.... 


    • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 7 mars 09:48

      @zygzornifle Il y a surtout eu un complot contre Jésus qui a eu des conséquences historiques incalculables, source de divisions entre Chrétiens et Juifs notamment à partir de la lapidation d’Etienne, complot rassemblant les dirigeants du Sanhédrin, certains pharisiens et Judas, complot avec versement d’argent (les 30 deniers) et l’utilisation de faux-témoins pour un jugement nocturne de Jésus, complot qui a bénéficié de la passivité et la lâcheté de l’occupant romain ne voulant pas s’impliquer dans les disputes entre juifs (le « je m’en lave les mains » de Ponce Pilate).
      N’en déplaise à nos dénonciateurs de complotisme, il est clair que les complots ont joué un rôle capital dans l’histoire et au premier rang celui-là.


    • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 7 mars 10:00

      @Bernard Mitjavile
      j’ai dit « dans l’histoire » mais j’aurais dû écrire « dans l’histoire comme aujourd’hui ».


  • QAmonBra QAmonBra 8 mars 10:03

    Merci @ l’auteur pour le partage.

    Tout comportement hégémonique, toute volonté de domination de son prochain, implique l’archaïque et primitif complot, qu’on peut encore observer de nos jours chez nos derniers cousins chimpanzés  !

    Le prétendu nouvel ordre mondial, dont certains se font les hérauts, et impliquant une réinitialisation financière,(*) n’est rien d’autre que la continuation, sous forme « relookée », du complot historique des ploutocrates de tous acabits, afin de maintenir une hégémonie qu’ils ont de plus en plus de difficultés à maintenir à échelle quasi planétaire.

    En outre, au regard de l’origine plus que douteuse de cette prétendue pandémie, l’acharnement des principaux états occidentaux et affidés à détruire ce qui reste de leurs économies respectives, ne peut que faciliter ledit « reset » et conforter davantage nos soupçons.

    Accuser de complotistes tous ceux dénonçant tout ou partie de ce complot millénaire, est ce qu’on nomme de l’inversion accusatoire, car lorsqu’on est indifférent à l’honneur ou au déshonneur, qu’on ressent ni honte, ni scrupule, qu’on considère que la vie d’autrui, surtout le plus humble, n’est pas égale à la notre, l’inversion accusatoire devient une seconde nature intimement imbriquée dans la première. . .

    .

    .

    (*) Au vu de ce que valent réellement leurs monnaies à présent, après les multiples « Quantitatives Easing », ont ils le choix ?


  • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 8 mars 12:11

    Une chose de sûre, nier l’existence de complots en traitant ceux qui en dénoncent de complotistes, c’est comme nier l’existence du mal, c’est une absurdité. Bien sûr on peut dire que certains complots sont imaginaires mais il y a des complots à tous les niveaux, au niveau familial, au niveau des entreprises, par exemple quand deux cadres se réunissent pour empêcher la promotion d’un troisième, au niveau de la société et au niveau international (comment plusieurs nations s’entendent pour mettre une nation à l’écart ou l’attaquer). Comme dit dans un post précédent, ce phénomène se trouve à l’origine de notre ère chrétienne avec le complot pour faire accuser et condamner à mort Jésus. On peut voir quelque chose de maladif dans cette négation des complots, peut-être la peur de regarder la vérité en face.


Réagir