jeudi 21 janvier 2010 - par Christian Delarue

Costard et burqa deux sexo-séparatismes : pour une mixité sans mur

Faire tomber les murs, favoriser la mixité et la diversité dans l’égalité est une tendance qui s’oppose aux séparatismes de type « classiste », raciste et sexiste. Abordons la question du sexo-séparatisme sous un angle particulier issu des questions du moment.


* Les deux questions du moment

1 - Mâle - Dirigeant - Blanc tel est le sexo-séparatisme des dominants dans les conseils d’administration . Il se reproduit sur une base de la propriété ou sur une base méritocratique (les "compétences" des grandes écoles), de réseau (ceux de la bourgeoisie), de temps libre et… de patriarcat. Un résumé de centaines de pages écrites de Bourdieu à Passeron et bien d’autres sur la reproduction des élites.Y ajouter la misogynie sans douté étudiée mais peu vulgarisée.

2 - Femmes à la maison, Voilage des femmes et Horaires séparés (dans les piscines), tel est le sexo-séparatisme des dominés à base de bondieuseries et de respectabilité unilatérale, disons patriarcale et machiste. Dans l’un et l’autre cas la question de la loi est posée. Les réponses sont divergentes au sein même des femmes qui contestent ces deux sexo-séparatismes (1)..

* Comment répondre sérieusement ?

Au plan méthodologique on peut tout d’abord contester que les deux sexo-séparatismes ainsi posés symétriquement fasse l’objet d’une problématique commune. C’est un choix qui n’est pas celui ici défendu en fonction d’une position axiologique en faveur de la mixité dans le respect et l’égalité.

L’exposé en exergue montre cependant une différence de cadre qui a son importance : il y a un sexo-séparatisme dominant et un sexo-séparatisme des dominés. C’est une piste pour un traitement différencié même si dans les deux cas la revendication est de mixité à égalité et sans mur.

* Les faits :

1 er cas : A peine 10 % de femmes dans les conseils des entreprises du CAC 40. C’est mieux dans d’autres pays mais il n’en demeure pas moins que les dirigeants des grandes entreprises privées ou publiques sont très très majoritairement des hommes, blancs de surcroît.

2 nd cas : L’enfermement des femmes est à la fois le fait des hommes et d’une interprétation radicale de l’islam. . C’est une réalité qui concernent surtout les Etats non laïcs mais avec une dynamique d’expansion hors de sa zone d’origine.

* Quelques arguments contre la loi

1 er cas : Au sein des conseils d’administration, Stéphane Lallemand estime que c’est une violation grave de la propriété et de plus du totalitarisme. Les lobbies peuvent eux peser sur les choix et les mentalités mais pas le législateur ! cf . Le parlement examine l’instauration de la parité dans les conseils d’administration des entreprises

2nd cas : Par contre la loi interdisant le voile intégral parait dangereuse dans une France qui continue à ne pas distinguer des musulmans ordinaires de musulmans intégristes. Par ailleurs un autre scrupule freine le recours à la loi : le désir individuel d’accéder à la spiritualité. L’argument de la spiritualité se respecte comme droit humain mais sans naïveté. Ce type particulier de "spiritualité" se comprend de par un contexte patriarcal aliénant et une offre religieuse de type sectaire. Les personnes soucieuses d’émancipation veillent à donner de la puissance de libération à autrui sans l’imposer.

* Suggestion :

Un première réponse pose l’idée d’une loi de mixité au sein des conseils d’administration comme concevable sous réserve d’une formalisation adaptée au milieu et d’un temps de mise en place.

Le recours à la loi contre le voile intégral ne peut être que d’usage très circonstancié et très mesuré. En outre rien ne presse.

En tout cas prévoir une suppression de droits sociaux alimentaires est un projet odieux (idée d’un UMP).

Christian Delarue



63 réactions


  • armand armand 21 janvier 2010 12:48

    La mixité ce n’est pas l’indifférentiation sexuelle. A procéder ainsi on a fabriqué une génération de garçons déboussollés, privés des modes de socialisation et d’initation qui vous construisent une identité.
    Imposer des femmes des les conseils d’administration est un « gadget » - plutôt s’interroger sur la hiérarchie dans nos sociétés qui place en haut de l’échelle ceux qui, en d’autres temps, auraient été rangés dans la catégorie des affairistes, des agioteurs ou des marchands de soupe. Et si la femme, dans sa sagesse profonde, trouvait son compte dans des métiers comme l’enseignement plutôt que de vociférer parmi les traders ou cumuler frénétiquement des jetons de présence, y voyant non sans raison une activité compatible avec leur vocation maternelle. ?
    En revanche, on devrait plutôt s’inquiéter de la majorité écrasante des femmes dans les métiers de l’éducation, non pas pour mettre en cause leur compétence (bien au contraire) mais en raison des effets sur les garçons.
    Plutôt que d’insister pour que les femmes rejoignent les requins, pour se métamorphoser en monstres froids comme Lauvergeon, il faudrait plutôt limer les dents desdits requins, et surtout leur capacité de nuire.


    • Christian Delarue Christian Delarue 21 janvier 2010 14:28

      Mixité partout, donc en haut et en-bas, au milieu si vous voulez et même à côté si c’est pensable.
      Si être femme n’est pas une essence alors il n’y a rien à attendre d’une présence des femmes en terme de politique menée. Ce n’est pas l’avis d’un courant féministe dit différentialiste (A Fouque). Un chose change ici comme ailleurs, c’est la promotion de l’égalité entre les sexes.

      Par ailleurs il s’agit d’un texte de rebond sur l’actualité qui fait coup double puisqu’il met en parallèle deux sexo-séparatismes.


    • Big Mac 21 janvier 2010 15:32

      Pour la mixité au milieu, n’importe quel couple s’y livre dans l’intimité, même si monsieur Delarue entend tenir la chandelle pour inspecter la chose.


    • Christian Delarue Christian Delarue 21 janvier 2010 19:00

      Ce propos-là par exemple n’est pas méchant mais n’apporte rien. Je l’aurais supprimé si j’en avais eu la possibilité. CD


  • sissy972 21 janvier 2010 13:58

    Armand,
    Je suis avec vous à 100%.
    A la maison dont je ne bouge pas de la journée sauf pour faire les courses de ma chère famille, aller déposer et récupérer mes chers enfants j’attends avec impatience le soir, lorsque mon mari, le chef incontesté de la famille rentre et s’installe devant son ordinateur avant que je ne leur serve un bon repas chaud préparé avec amour par leur domestique euh non par moi bien sur.
    Aller faire le pitre dans une assemblée devant des hommes bien plus instruits que moi, mon dieu mon dieu je n’y pense pas un seul instant ! Je sais quelle est ma place !
    J’ai eu un léger mais très léger différend avec la professeur de mon fils (il est si intelligent si vous l’aviez vu rabrouer son idiote de soeur qui voulait lui apprendre je ne sais quelles règles de foot, il l’a vite remise à sa place !) figurez vous qu’elle voulait qu’il comprenne que les femmes étaient les égales de l’ homme !!! je n’ai pas pu en supporter d’avantage. Mon mari l’a mis dans une école catholique là au moins il apprendra que les femmes ne sont qu’une malédiction.
    J’attends mon 6ème enfant ! je suis si heureuse. Si toutes les femmes faisaient comme moi, elles n’auraient pas envie et surtout pas le temps d’aller vociférer sur des barricades pour demander le droit, non mais quel vilain mot dans la bouche d’une femme, le droit disais-je de disposer de leur corps et de leur vie.
    Franchement, nos maris savent déjà tout cela, ils sont si bons et généreux avec nous, qu’ils aillent vociférer dans les assemblées ils savent si bien le faire : vociférer.
    Je vais continuer mon tricot, le nouveau-né -encore un garçon m’a dit le docteur JESAISTOUT, doit pouvoir être au chaud dans le cocon familial.
    une maman très heureuse.


    • vilistia vilistia 21 janvier 2010 14:25

      Syssy
      Bravo pour votre choix mais votre mari a peut être des revenus suffisants pour faire vivre une famille.

      On oublie trop souvent que des femmes vont travailler non par plaisir mais pour compléter le revenu de son mari qui n’est suffisant.

      Sans compter le nombre croissant de familles monoparentales.


    • Christian Delarue Christian Delarue 21 janvier 2010 14:35

      En cas de divorce vous faites quoi ? Chômage et tricot ? Tout un chacun doit participer à la production de l’existence sociale. Nul n’en est dispensé sauf mineurs, vieux et handicapés.
      Parallèlement les homme ne sont pas dispensés des tâches domestiques.
      Il y a assez de la division du travail fondé sur la compétence pour ne pas reproduire n partage sexué du travail et des activités.


    • vilistia vilistia 21 janvier 2010 14:57

      Delarue

      Tout à fait d’accord avec vous. j’ai la nette impression que ce phénomène de renvoyer les femmes derrière les fourneaux se trouve dans les classes aisées ou intellectuelles.

      Une forme de matchisme déguisée qui n’accepte pas la concurrence.
      Pour le reste, je l’ai dit plus en haut en réponse à Sissy.


    • Big Mac 21 janvier 2010 15:30

      @Sissy972,

      Bien que nous n’ayons pas le même avis sur la question, votre ton ironique et du second degré m’a d’autant plus fait rire que deux intervenants se sont empressé de vous prendre au sérieux.

      Que parmi les 2 intervenants se trouve l’auteur égalitariste, c’est encore plus savoureux, puisque ça démontre sans ambiguïté combien cet égalitariste s’attache bien plus à la forme qu’au fond.

      Mais finalement n’est-ce pas le rôle des altruistes que de faire semblant de résoudre les problèmes d’autrui tout en résolvant au mieux les siens.


    • Shaytan666 Shaytan666 21 janvier 2010 15:44

      Alors là je suis sur le cul, il y en a qui ne savent vrailment pas lire, le second degré leur passe loin au dessus de la tête.  smiley


    • Christian Delarue Christian Delarue 21 janvier 2010 16:03

      En fait, j’ai eu un doute, mais on lit tellement de tout sur ce site que... je suis tombé dans le piège


    • Shaytan666 Shaytan666 21 janvier 2010 16:04

      Moi je suis pour plus de femmes au travail.
      Ma devise « L’homme au bistrot, la femme au boulot »  smiley


    • armand armand 21 janvier 2010 16:10

      Shaytan, Big,

      Salut - il faut croire que nous avons une intelligence supérieure pour dépister toute l’admirable perfidie féminine dans le message de Sissy !
      Peut-être que la longue fréquentation du beau sexe nous a ouvert les yeux ! Pour faire une analogie militaire, les campagnes de la galanterie comptent double, celles de la passion, quadruple !


    • sissy972 21 janvier 2010 16:32

      Cher Armand, esprit supérieur
      Il est 16h29, accepteriez-vous une tasse de thé ou de café avec une tranche de ce succulent gateau que je viens sortir du four ? Une bonne maitresse de maison sait faire de bonnes patisseries pour les palais précieux des hommes supérieurs ; c’est quand vous voulez !
      une maman heureuse de faire de la patisserie pour les hommes supérieurs qui savent ne pas tomber dans les griffes redoutables des femmes


    • sissy972 21 janvier 2010 16:49

      M. Delarue,
      par votre commentaire vous pensez donc vous aussi que les femmes qui choisissent de rester à la maison pour s’occuper de leur foyer sont improductives, qu’elles ne font rien pour la société ? Qu’elles ne fichent rien ?
      Elles élèvent les enfants que vous leurs faites si allègrement sans penser que demain vous aussi vous pourriez vous retrouver à la maison au chomage et vous n’auriez même pas l’excuse du tricot sauf peut-être d’aller vociférer dans les conseils d’administration ;
       Vous : étant les hommes en général. 


    • Big Mac 21 janvier 2010 16:51

      @Armand,

      Sissy, que je salue courtoisement au passage, semble apprécier votre attitude virile au point de vous inviter à un petit gouter.

      J’espère que la nouvelle interface de AV ne pénalise pas trop votre modeste machine.

      @Sissy,

      Une étude semble vous donner tort, qui attribue en effet à la gente féminine un QI moyen plus élevé que celui des mâles.

      Toutefois ladite étude révèle en outre un écart type plus grand chez la gente masculine qui le prédestine aux deux extremums : celui du crétin congénital comme celui du génie extraordinaire.

      Pour tout vous dire si à mon âge avancé on me proposait une seconde vie mais avec un autre sexe, je me tâterais amplement avant de prendre une décision. 


    • sissy972 21 janvier 2010 16:53

      Bonjour Big mac,
      c’est le docteur JESAISTOUT qui vous a mis sur la voie ?
      Je viens d’inviter Armand pour prendre le thé et un excellent gâteau fait maison, vous vous joindrez à lui pour le déguster tout en devisant allègrement du CAC40 qui n’arrête pas de baisser régulièrement ?
      Sylvia


    • armand armand 21 janvier 2010 17:02

      Mais ma chère Sissy,

      Pourquoi voudriez-vous que nous vous importunions avec de sinistres considérations financières et mercantiles lors de ce thé exquis ? Au risque de faire tourner le crème, ou de vous ennuyer ?
      Une fois que nous aurons fait honneur à cet excellent gâteau, vous nous permettrez de nous retirer au fumoir en compagnie de Monsieur votre Epoux, où nous pourrons parler commerce, industrie, politique en fumant quelques bons puros.

      Vous n’allez tout de même pas faire comme Mademoiselle Lange et nous chanter « Raisonnons politique... » ?


    • sissy972 21 janvier 2010 17:10

      Armand,
      Vous me voyez affligée car la comédie vient de cesser.
      Mon mari qui aurait eu beaucoup de plaisir à bavarder avec vous, était un homme très généreux, avenant, excellent père est parti il y a bientôt 7 ans.
      Sylvia


    • Christian Delarue Christian Delarue 21 janvier 2010 17:18

      Les activités domestiques ne sont du travail comptabilisé dans le PIB mais c’est une activité nécessaire et à partager comme le travail salarié. C’est dit ; relisez


    • Big Mac 21 janvier 2010 18:01

      Sissy,

      Vous me voyez fort peiné de ce que monsieur votre ex-mari n’ai pas pas su vous apprécier à votre juste valeur, et si cela peut vous consoler maintes dulcinées qui s’étaient empressées de me séduire ce sont montrer encore plus empressées de me quitter.

      Pour ce qui concerne le goûter me voilà maintenant en porte à faux, puisque je crains que mon inutile présence vienne troubler la belle amitié que je vois naitre entre Armand et vous-même.

      Enfin je ne sais qui est ce docteur JeSaisTout dont vous m’entretenez, bien que j’ai une petite idée que je n’ose exprimer, toujours est-il que je lui préfère amplement le docteur JeNeSaisRien, infiniment plus modeste à mon sens. 


    • vilistia vilistia 21 janvier 2010 20:21

      Armand
      Là encore vous venez de prouver que vous êtes un matcho..... A l’aise Blaise, il se croit supérieur à la femme et dans deux minutes, il va me sortir l’égalité des sexes. Marrant.

      Un homme n’a qu’ une intelligence limitée au mot cohésion .
      A limite on pourrait se passer de vous juste utilisable pour la reproduction.

      Comme nous sommes à une époque qui se dit égalitaire mais qui enfin de compte, se révèle comme une perte réelle du féminin et du masculin.
      Donc, un homme devient inutile.

      Où alors les chercher, ces hommes plutôt en Orient. Ils en restent des vrais encore......


    • Romain Desbois 21 janvier 2010 20:57


      « On oublie trop souvent que des femmes vont travailler non par plaisir ... »@Vilistia

      Je crois qu’on oublie souvent que les hommes ne vont pas non plus travailler par plaisir.

      L’avantage des femmes c’est que si elles ne veulent pas travailler (être salariée), on ne trouvera rien à redire qu’elles se concentrent sur le travail domestique. (faut aussi voir le bon côté des choses smiley )

       Heureusement ça change (pas assez vite), mais homme au foyer c’est pas encore tout à fait dans dans les mœurs.

      L’idéal c’est que les deux bossent dans un couple voire chacun à mi-temps pour les parents (comme en Suède je crois).

      En fait l’idéal serait que chacun fasse comme il l’entend. Que dans chaque couple un compromis se fasse sans que l’un écrase l’autre. Mais ça, de mémoire d’hommes ......


    • vilistia vilistia 21 janvier 2010 21:08

      DESBOIS
      L’avantage des femmes c’est que si elles ne veulent pas travailler (être salariée), on ne trouvera rien à redire qu’elles se concentrent sur le travail domestique. (faut aussi voir le bon côté des choses

      A première vue, vous n’avez pas l’intention de passer l’aspirateur.

      Si vous gagnez bien votre vie, c’est parfait, on prendra une femme de ménage.


    • vilistia vilistia 21 janvier 2010 21:10

      BIG MAG

      Parce que vous on doit vous prendre au sérieux.

      Au boulot, tu es payé ici pour faire de la propagande au lieu de draguer une poufiasse.


    • Romain Desbois 21 janvier 2010 21:26

      @vilistia

      Non je préfère le balai à l’aspirateur car trop bruyant. je reconnais que sur la moquette c’est moins pratique smiley

      Ne vous méprenez pas sur mes propos. Actuellement les femmes (en général) ont plus de choix que les mecs. Beaucoup qui auraient souhaité être homme au foyer (c’est mon cas) ne l’ont même pas formulé, tellement le machisme de la société rendait honteuse ce genre d’initiative.

      Mais je me demande même si ce n’est pas autre chose que du machisme que d’exploiter sa femme.
      J’ai constaté dans les foyers homos (mecs ou filles) qu’il y a avait souvent un ou une « dominante » qui exploitait domestiquement l’autre qui soit homme ou femme.


    • Big Mac 21 janvier 2010 22:36

      Au boulot, tu es payé ici pour faire de la propagande au lieu de draguer une poufiasse.

      Vilistia,

      Primo Je connais une poufiasse sur ce site mais ce n’est pas Sissy.
      Secundo Voir de la drague dans toute conversation mixte est une pathologie.
      Tertio Agresser tous les éléments femelles ne vous rendra pas plus désirable.


    • vilistia vilistia 21 janvier 2010 23:01

      BIG MAG

      VA vendre ton caca aileurs CHEZ BIVOUAC


    • vilistia vilistia 21 janvier 2010 23:05

      DESBOIS

      Ce qui se passe chez les homos, je m’en fous de ce qu’ils font .

      Et je parlais de travail pour celles dont le mari ne gagne presque rien.

      Je vais essayer de m’en trouver un plein de fric et qu’il aille bosser.

      J’irais me ballader .


    • vilistia vilistia 21 janvier 2010 23:09

      BIG MAG

      Je ne cherche pas à plaire à un médiocre comme toi et qui en plus bassine
      tes fadaises sur l’Islam.

      30 ans après, le même BIG MAG à radoter:j’aime pas l’Islam...


    • armand armand 21 janvier 2010 23:12

      Vily est toute mortifiée de n’avoir pas saisi le second degré tout d’abord dans le commentaire de Sissy, puis dans le mien. Vily n’a pas beaucoup d’humour, et elle est vexée comme un poux ! C’est pourquoi elle se répand en persiflages- ssssssssss ;
      Finalement, le pauvre chevalier qui est tombé dans les rêts de la fée Mélusine avait de la chance - sa maîtresse n’était qu’à demi serpent !


    • Romain Desbois 22 janvier 2010 20:14

      @vilistia

      Pardon je pensais que tu étais une personne sérieuse !

      Le problème n’est si tu te fous ou non des couples homos, l’on parlait des tâches domestiques liés au machisme !
      Mais bon je me fatigue pour rien. Apparemment ton but n’est pas de débattre mais de déconner.
      C’est fou de pouvoir s’emmerder dans la vie au point de n’avoir que ca a faire de pourrir la vie des autres !


    • Christian Delarue Christian Delarue 21 janvier 2010 15:47

      Costume itou ? Quelle idée !

      FRANCE et BURQA : 74% d’individu FN ou sarkozyste ? Pas d’amalgame !


      74 % des français sont critiques de la burqa voire plus encore. Ce qui est traduit par une certaine gauche "74% des Français approuvent les persécutions". Des gens de gauche abonderaient lamentablement dans le sarkozysme. cf. Burqa : 74% des Français approuvent les persécutions. (sur bellaciao)

      C’est là une vision purement politique et tactique qui feint d’ignorer les distinctions dans ces 74% . C’est là que l’amalgame commence. Le plus grave est que cet amalgame fait au fond ce coup-ci le jeux de l’islamophobie puisqu’il fait des pratiques sociales des intégristes des pratiques courantes des musulmans ordinaires. Cet amalgame est fait précisément au moment ou à une échelle de masse commence à apparaitre avec ce débat et malgré son instrumentalisation sarkozyste une distinction entre l’islam radical et islam pacifique ou entre musulman intégriste et musulman ordinaire, les critiques du voile seraient nécessairement de droite, du moins un travail de "lepénisation des esprits" devenu faiblesse de pensée devant le sarkozysme. La pensée de l’émancipation devrait donc se taire face à l’enfermement des femmes par les radicaux de l’islam sous prétexte qu’elle est ou risque d’être récupéré par le FN ou l’UMP. Pas de chance, une partie de la gauche critique le sexo-séparatisme global et n’entend pas stigmatiser la communauté musulmane en France au prétexte d’une critique portant sur 3 ou 4 burqas par grande ville. Derrière cette critique c’est l’intégrisme ou le radicalisme des barbus qui est refusé.

      Dans les critiques de gauche du voile intégral, tous ne sont pas pour une loi, tel que le dit André Gérin mais la critique s’exprime néanmoins.

      Christian Delarue


      Burqa : Gérin pour une interdiction absolue

      La mission parlementaire sur le voile intégral va demandera via une proposition de résolution que le port de la burqa soit « prohibé sur le territoire de la République », fait savoir jeudi son président André Gérin dans les colonnes du Figaro.

      « L’interdiction du voile intégral sera absolue » dans l’espace public, précise le député communiste du Rhône.

      Il déplore par ailleurs la « précipitation » de Jean-François Copé, président du groupe UMP à l’Assemblée nationale, qui a annoncé dès décembre le dépôt d’une proposition de loi sur l’interdiction de la burqa.

      "Se couvrir le visage, ce n’est pas un vêtement, c’est un linceul, ce qui signifie la négation de l’identité, de la personnalité", estime le député maire de Vénissieux.


    • Shaytan666 Shaytan666 21 janvier 2010 17:17

      Moi j’adore les femmes en costard trois pièces, et je leur serrerai bien autre chose que la main  smiley


    • Romain Desbois 21 janvier 2010 21:04

      on interdit le nu intégral, le voile intégral et pas le casque intégral ?

      A bon je croyais que c’était le mot intégral qui faisait peur smiley

      74% des français !!!!!!!!!!

      Ha bon !!!!! D’où sort-on ces chiffres ? Des sondages ? Je savais pas qu’on avait demandé à tous les français ? Moi on ne m’a pas demandé. En plus je ne savais pas qu’il fallait prouver sa nationalité pour répondre à un sondage.


    • Romain Desbois 21 janvier 2010 21:58

      @agora-intox

      Je crois avoir trouvé la solution :

      Il suffit que l’on porte tous des scanners corporels (comme dans les aéroports).
      Ainsi chacun verra tout le monde en tenue d’Adam et Eve, quelque soit la tenue vestimentaire smiley


  • Big Mac 21 janvier 2010 15:20

    Si la nouvelle dictature du dogme des quotas est tant appréciée par les officines anti-racistes et anti-discrimination, c’est parce qu’ils en sont les fonctionnaires.

    Après les plans quinquénaux nos soviétoïdes égalitaristes ont trouvé une manne bien plus juteuse : l’équarrissage au quota.

    La nature a doté les ethnies de spécificités diverses et les sexes de possibilités diverses, mais les bulldozers du nivellement en ont décidé autrement.

    Ainsi même si les statistiques démontrent formellement que les hommes sont plus matheux et les femmes plus linguistes, si la liberté conduit en majorité les mâles vers les disciplines techniques et les femelles vers les disciplines sociales, il convient de libérer les citoyens prisonniers d’une liberté qui conduit vers une sexo-discrimination intolérable.

    Il faut donc établir des quotas où chacun des métiers doit présenter les mêmes proportions que la population globale. Il faut dire que sans ces quotas présentent un avantage substantiel : sans eux beaucoup d’humanistes éclairés se retrouveraient au chômage.

    Un peu comme pôle emploi qui faute de pouvoir créer des emploi pour les chômeurs, permet à des fonctionnaires de vivre grassement du chômage des autres, les quotas faute de changer les données génétiques, permettent à des égalitaristes d’être génétiquement qualifié pour décider à la place des décideurs.

    Egalitariste c’est le métier d’avenir, car l’égalitarisme est une manne inépuisable, songez aux efforts tant logistiques que financiers qu’il faudra faire avant que le mâle soit enceinte et utilise le stérilet et que la femelle soit barbue et utilise la capote.


    • Romain Desbois 21 janvier 2010 21:08

      @Big Mac
      Ne crachez pas dans la soupe. Sans les égalitaristes, je craisn fort que ne seriez pas là pour nous cracher à la figure. smiley


    • Big Mac 21 janvier 2010 22:20

      Oh détrompez vous Monsieur Desbois, quand je suis arrivé en France dans les années 1965, il n’y avait guère d’égalitaristes, ce qui ne m’a pas empêché de vivre en sans aucune discrimination quant à mes origines maghrébines.

      Mais depuis les années 1990 et la multiplication des officines égalitaristes, les discriminations se sont multipliées aussi bien contre mon origine ethnique que contre ma loyauté envers la France.

      Moralité : La cohabitation massive de communautés par trop différentes engendre des frictions telles qu’aucune officines égalitaristes ne peut les adoucir, pire encore les dites officine ne font que jeter de l’huile sur le feu, puisque sans les frictions elles n’ont plus de raison d’être.

      Ainsi mon droit d’expression je l’ai non pas grâce aux égalitaristes mais malgré les égalitaristes.


    • Rounga Rrrrroungalashinga 21 janvier 2010 22:41

      Ce serait bien aussi que la parité soit appliquée dans l’armée. Les femmes ont autant le droit que les hommes de se faire trucider, merde ! Il faut réparer cette injustice au plus vite, et envoyer nos filles sur le front. Elles nous en remercieront (souvenez-vous du sourire rayonnant de Lyndie England sur ses photos souvenirs).


  • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 21 janvier 2010 15:46

    « Par contre la loi interdisant le voile intégral parait dangereuse dans une France qui continue à ne pas distinguer des musulmans ordinaires de musulmans intégristes. »


    Je ne comprends pas cet argument : s’opposer ou, interdire la burqa sans interdire le simple foulard est précisément faire une distinction entre celles qui ne font qu’exprimer par un symbole anodin leur opinion religieuse, ce qui est un droit (comme de porter une cornette ou une simple croix ) et celles qui refusent à la femme d’être reconnaissable ou d’être reconnue comme égale aux hommes dans l’espace public, ce qui est contraire à l’exigence citoyenneté individuelle de responsabilité et donc de liberté personnelle sur lesquelles tout notre droit est fondé.

    Que veut donc dire circonstancié quand on pense que le port de la burqa comme toute espèce de masque dans l’espace et/ou les lieux publics est contraire à ces principes ?

    Les lois de la républiques sont plus « spirituelles », c’est à dire plus justes et libérales, , dans nos sociétés, que celles qui excluent les femmes, en tant que personnes, de l’espace public ?
    Elles doivent donc s’imposer à et contre elles.

     En république toute prétendue spiritualité n’est pas permise

    • Big Mac 21 janvier 2010 16:00

      Tout à fait monsieur Reboul, cette phrase : Par contre la loi interdisant le voile intégral parait dangereuse dans une France qui continue à ne pas distinguer des musulmans ordinaires de musulmans intégristes. est un monument de mauvaise foi, attendu que précisément le port de la burka est un signe formel d’intégrisme.

      Il n’est pas besoin d’être une lumière pour deviner les intentions de l’auteur, elles sont les mêmes que celle de Tarik Ramadan qui propose un moratoire pour décider si la lapidation est souhaitable.

      Ce qui veut dire qu’il s’agit de contrecarrer toute action contre l’intégrisme, tout en simulant une position modérée.


    • Christian Delarue Christian Delarue 21 janvier 2010 16:09

      Big Mac vous me taclez partout car vous croyez que je fais semblant de critiquer l’intégrisme. Vous vous trompez !


    • Big Mac 21 janvier 2010 16:19

      Vous pouvez toujours me détromper en me disant quelle mesure PRATIQUE vous entendez prendre contre l’islam politique.


    • Christian Delarue Christian Delarue 21 janvier 2010 16:41

      Que fait le simple foulard dans cette affaire ? Certes il y a un aspect sexo-séparatiste que je crique aussi mais sans dire qu’il y a nécessairement islam intégriste. Avec la burqa l’offre religieuse est de type sectaire.

      Quand à la spiritualité chez les jeunes et les adultes fragiles, on sait très bien qu’elle est récupérée par des gourous ou ici par une offre religieuse intégriste . C’est une violence psychologique, une impasse de l’émancipation et, bien souvent, le chemin vers la violence physique.

      Que peut faire la République ? S’occuper du problème avec de l’information, avec du personnel spécialisé sur ces questions. L’interdiction dans une République respectueuse des droits porte sur ce qui est d’ordre public. Elle règle pour le vivre ensemble, ce qui est absolument intolérable à la société. Exemple, s’adresser à l’autre sans découvrir son visage. Reste le phénomène de masse : Il faudrait bcp de burqas pour que l’air deviennent irrespirable et oppressant. Ce n’est pas encore le cas. L’oppression est ailleurs. Dans les entreprises sous pression du management-harcèlement par exemple.

      Ni la matraque ni la privation de droits sociaux façon Lefèvre n’a que je sache de vertu émancipatrice. L’émancipation est un don de puissance d’agir dans le monde. Il s’offre mais ne s’impose pas. En ce sens je suis contre le sexo-séparatisme pour une mixité pacifique, de rencontre et de compréhension mutuelle. Lutter contre les viols et la violence masculine fera bcp pour éviter de produire une spiritualité de retrait du monde typiquement patriarcale.

      CD


    • Big Mac 21 janvier 2010 17:02

      Monsieur Delarue,

      Je vous demandais des mesures pratiques contre l’islam politique, mais vous ne me donnez que des mesures pour l’islam politique.

      Sans compter que ces mesures ne résolvent en rien les problèmes pratiques mais relève en une foi aveugle en des lendemains moins intégristes.

      Procédons par étapes : les rues parisiennes bloquées par des prieurs musulmans qui empêchent toute femme non voilée de passer et tout riverain de rentrer chez lui et tout journaliste de filmer. Comment comptez vous rendre leurs droits bafoués à ces femmes, riverains et journalistes ?


    • Christian Delarue Christian Delarue 21 janvier 2010 17:09

      « On nous explique que la burqa n’est pas musulmane, et que l’interdire serait stygmatiser les musulmans. » C’est un paradoxe qui s’explique de par le mélange de deux registres différents, le premier porte sur le fond, le second sur l’état de la société et notemment l’instrumentalisation politique du débat.

      La burqa est un outil de l’intégrisme musulman : une prison (bcp plus que le simple voile qui est du sexo-séparatisme modéré). Quoique pas toujours : il y a aussi la recherche de spiritualité hors du monde.

      Interdire la prison ne peut « stigmatiser » que les musulmans constructeurs de ce type de prisons. Là on ne va pas pleurer !

      CD


    • vilistia vilistia 21 janvier 2010 20:24

      Delarue

      N’ayez crainte, il est au chômage avec ce petit boulot de propagandiste.

      Il y met de l’ardeur, il fayote.


    • Big Mac 21 janvier 2010 22:27

      Bon je vais reposer la question que vous ignorez Monsieur Delarue : les rues parisiennes bloquées par des prieurs musulmans qui empêchent toute femme non voilée de passer et tout riverain de rentrer chez lui et tout journaliste de filmer. Comment comptez vous rendre leurs droits bafoués à ces femmes, riverains et journalistes ?

      Si vos ne jugez pas bon de répondre à ma question, c’est votre droit le plus stricte, mais en l’absence de réponse je pourrais déduire que le sort des citoyens français vous importe moins que celui de la oumma.


    • Christian Delarue Christian Delarue 22 janvier 2010 00:04

      Big Mac,

      Tout attroupement - qui de plus bloque une rue - doit faire l’objet d’une autorisation de la police.
      Il y a le même droit à Paris qu’à Nice. A Nice ils jouent les rambos ce 21 janvier mais à Paris ils se voilent les yeux. çà va mal se terminer tout cela !


    • Big Mac 22 janvier 2010 00:08

      Plusieurs rue Monsieur Delarue !

      Merci pour votre réponse qui a augmenté mon estime pour vous de la hauteur d’un poteau télégraphique.

      Finalement je vous avais sans doute méjugé, si la suite le suite le confirme je vous présenterais mes plus plates excuses après cet acompte. 

      Sans rancune.


  • COLONEL KURTZ 21 janvier 2010 16:11

    Et aprés...
    des tribunaux islamiques ?
    des « états » dans l’état ?
    des madrasas ?
    Le mariage pédophile ?
    la lapidation ?
    le muezzin ?
    le week end halal ?
    Le communautarisme ?
    Un état confessionnel (liban) ?
    Puis les attentats ?
    le pouvoir ?
    une république islamique ?

    STOP


    • Big Mac 21 janvier 2010 16:41

      Frère voiture,

      Il faut en plus souligner que les musulmans nous avertissent cordialement comme pour l’affaire des minarets suisse qui a vu une réponse unanime des 57 nations de l’islam modéré : si nous les contrarions des attentats s’ensuivront.

      Vous l’aurez compris, l’islam modéré semble prévoir parfaitement les réactions de l’islam intégriste, ce qui prouve bien qu’il n’y a aucun lien entre les deux.

      D’ailleurs nous entendons sur ce site maints représentant de la religion d’amour et de paix qui nous disent que la source de l’islam intégriste se trouve à Tel-Aviv et à New-York, c’est à dire partout où il y a peu de musulmans.

      Il est donc logique de penser que si nous islamisons complètement la France, l’islam Français s’auto-modérera.


  • nephilim 21 janvier 2010 16:38

    Mince y’a encore la bande de petit nazillon nouvelle generation !!
    Dommage on aurait pu echanger intelligement sur l’article mais la pour le coup c’est foutu.

    bon courage à l’auteur


    • Big Mac 21 janvier 2010 17:11

      Si l’échange intelligent revenait à traiter les contradicteurs de nazillons, alors monsieur Nephilim présenterait une intelligence hors norme.

      Hélas la réalité est toute autre et bien souvent le mono-neuronal reptilien remplace l’argumentation par l’invective.


    • vilistia vilistia 21 janvier 2010 22:51

      La Voiture de la crèche
      Il est en effet remarquable en tout point que les défenseurs de la mixitude, de l’islamitude, de la boboitude, de la gauchitude, de la ségolènitude et de la dieudonnitude, bref les « bons », les « justes », sont ceux qui comme argument le plus redondant utilisent les insultes et réclament la censure des opinions ne leur plaisant pas.

      Mais t’as lu tes conneries, pauvre idiot . J’en ai rien à foutre de tes conneries que tu viens d’écrire . JE SUIS RIEN TOUT CA, PAUVRE OBSEDE.

      Professeur, il est ..... Et moi , mon papa , il a un vélo.


  • armand armand 21 janvier 2010 16:45

    Mais avec joie, chère et belle Sissy (toutes les femmes sont belles, par définition).
    Et vous pourrez me charmer en me parlant des adorables hochets et fanfreluches que vous avez glanés aux Magasins, et qui réjouissent votre coeur bon et simple, que vous soyez femme du monde romanesque ou bourgeoise sensationniste.

    Serviteur,


    • sissy972 21 janvier 2010 17:04

      mais j’ai pris la précaution d’inviter Big Mac, je n’ai pas du tout envie de me retrouver seule avec vous, je n’ai pas trop confiance dans les hommes qui parle de hochets et fanfreluches. Manquerait plus que vous veniez avec votre filet à papillons.
      Mais faudra vous dépêcher aussi il y a bien 8h de voyage le gâteau risque d’être rassis,
      J’aime l’humour comme vous voyez mais je ne vais pas en rajouter,
      Bonne journée à vous où que vous soyez.
      Sylvia


  • armand armand 21 janvier 2010 17:11

    Sissy,

    Tudieu ! Un filet à papillons - alors que c’est mon coeur qui risque d’être pris au piège tel le papillon de nuit qui se rapproche de la flamme !

    Bon...
    Bonne fin d’après-midi à vous aussi, chère Sissy.


  • TITI 21 janvier 2010 22:20

    La citoyenneté est le fait pour une personne, pour une famille ou pour un groupe, d’être reconnu comme membre d’une cité (aujourd’hui d’un État) nourrissant un projet commun et qu’ils souhaitent y prendre une part active. La citoyenneté comporte des droits civils et politiques, et des devoirs définissant le rôle du citoyen dans la cité et face aux institutions. Au sens juridique, c’est un principe de légitimité : un citoyen est un sujet de droit.

    « PAS DE CITOENNETE SANS LOYAUTE »


  • Tang Tang 21 janvier 2010 23:50

    La présence d’une abondante immigration dans certaines régions est même un élément destructeur de l’identité nationale.

    En effet, la transmission de la langue, de l’histoire et de la culture françaises, à travers l’école, devient difficile sinon quasi impossible là où les enfants d’origine française sont dramatiquement minoritaires. Dans certains quartiers on assiste même à une assimilation à l’envers : par défrancisation générale.

    Les paysages urbains sont eux-mêmes modifiés par la destruction du tissu commercial traditionnel au profit des commerces ethniques et des enseignes déracinantes. Le bazar et le bidonville s’imposent comme nouvelle forme urbaine dans des pans entiers de plusieurs départements jusqu’ici français.

    La perte des repères débouche souvent sur une dégradation des comportements : agressivité gratuite, violence camouflée sous capuche ou simples crachats devenus une pratique courante ; des signes indiscutables d’un recul de la civilité et de la civilisation.

    La progression de l’islam dans les banlieues – et la crainte de toute attitude susceptible d’être qualifiée « d’islamophobe » – remet en cause les valeurs mêmes de notre civilisation : la liberté de penser par soi-même, l’esprit de libre examen, le respect de la personne, y compris de la femme.

    Dans ces conditions, parler « d’apport de l’immigration à l’identité française » relève, intellectuellement, de la novlangue et, politiquement, de l’imposture.


  • Christian Delarue Christian Delarue 21 janvier 2010 23:53

    FRANCE et BURQA : 74% d’individu FN ou sarkozyste ? Pas d’amalgame !

    74 % des français sont critiques de la burqa voire plus encore (pour une loi). Ce qui est traduit par une certaine gauche "74% des Français approuvent les persécutions". Des gens de gauche abondent lamentablement dans le sarkozysme.

    *Burqa : 74% des Français approuvent les persécutions.*
    http://bellaciao.org/fr/spip.php?article9715

    C’est là une vision purement politique et tactique qui feint d’ignorer les distinctions dans ces 74% . C’est là que l’amalgame commence. Le plus grave est que cet amalgame fait au fond ce coup-ci le jeux de l’islamophobie puisqu’il fait des pratiques sociales des intégristes des pratiques courantes des musulmans ordinaires. Cet amalgame est fait précisément au moment ou à une échelle de masse commence à apparaitre avec ce débat et malgré son instrumentalisation sarkozyste une distinction entre l’islam radical et islam pacifique ou entre musulman intégriste et musulman ordinaire, les critiques du voile seraient nécessairement de droite, du moins un travail de "lepénisation des esprits" devenu faiblesse de pensée devant le sarkozysme. La pensée de l’émancipation devrait donc se taire face à l’enfermement des femmes par les radicaux de l’islam sous prétexte qu’elle est ou risque d’être récupéré par le FN ou l’UMP. Pas de chance, une partie de la gauche critique le sexo-séparatisme global et n’entend pas stigmatiser la communauté musulmane en France au prétexte d’une critique portant sur 3 ou 4 burqas par grande ville. Derrière cette critique c’est l’intégrisme ou le radicalisme des barbus qui est refusé.

    Dans les critiques de gauche du voile intégral, tous ne sont pas pour une loi, tel que le dit André Gérin mais la critique s’exprime néanmoins.

    Christian Delarue


  • FritzTheCat FritzTheCat 22 janvier 2010 08:27

    La burka est une pratique vestimentaire de dégénérés,  elle doit donc être prohibée.


Réagir