samedi 11 janvier - par Le Cri des Peuples

Derrière la propagande, les véritables raisons de l’assassinat de Qassem Soleimani

JPEG

Par Federico Pieraccini

Source : https://www.strategic-culture.org/news/2020/01/08/the-deeper-story-behind-the-assassination-of-soleimani/

Traduction : lecridespeuples.fr

Quelques jours après l’assassinat du Général Qasem Soleimani, de nouvelles informations importantes sont révélées par un discours prononcé par le Premier ministre irakien. L’histoire qui se cache derrière l’assassinat de Soleimani semble aller beaucoup plus loin que ce qui a été rapporté jusqu’à présent, impliquant le rapprochement entre l’Arabie Saoudite et l’Iran, l’avancée de la Chine sur la scène du Moyen-Orient ainsi que les dangers qui pèsent sur le dollar américain en tant que monnaie de réserve mondiale.

Dans un discours au parlement irakien, le Premier ministre irakien, Adil Abdul-Mahdi, a révélé les détails de ses interactions avec Trump dans les semaines précédant l’assassinat de Soleimani. Il a essayé d’expliquer à plusieurs reprises en direct à la télévision comment Washington l’avait rudoyé et intimidé, ainsi que d’autres parlementaires irakiens, pour qu’ils se soumettent à la ligne américaine, menaçant même de recourir à des opérations sous faux drapeau impliquant des tirs de snipers ciblant à la fois des manifestants et du personnel de sécurité afin d’aggraver la situation, ce qui rappelle les modes opératoires similaires observés au Caire en 2009, en Libye en 2011 et à Maidan (Ukraine) en 2014. Le but d’un tel cynisme était de plonger l’Irak dans le chaos.

Voici la reconstitution de l’histoire :

[Le Président du Conseil des représentants de l’Iraq] Halbousi a assisté à la session parlementaire alors que presque aucun des députés sunnites ne l’a fait. En effet, les Américains avaient appris qu’Abdul-Mehdi prévoyait de révéler des secrets sensibles lors de la session et ont envoyé Halbousi pour l’en empêcher. Halbousi a interrompu Abdul-Mehdi au début de son discours, puis a demandé l’arrêt de la diffusion en direct de la session. Après cela, Halbousi, avec d’autres membres, s’est assis à côté d’Abdul-Mehdi, parlant ouvertement avec lui mais sans que l’échange soit enregistré.

Voilà ce qui a été discuté lors de cette session qui n’a pas été diffusée : Abdul-Mehdi a parlé avec colère de la façon dont les Américains avaient ravagé le pays et refusaient maintenant de mener à bien les projets d’infrastructure et de réseau électrique promis, exigeant en retour 50% des revenus pétroliers, ce qu’Abdul-Mehdi a refusé.

Voici les mots complets (traduits) du discours d’Abdul-Mahdi au Parlement :

C’est pourquoi j’ai visité la Chine et signé un accord important avec eux pour qu’ils entreprennent la reconstruction à la place des Etats-Unis. À mon retour, Trump m’a appelé pour me demander de rejeter cet accord. Quand j’ai refusé, il a menacé de déclencher d’énormes manifestations contre moi qui mettraient fin à mon poste de Premier ministre.

D’énormes manifestations contre moi se sont effectivement matérialisées, et Trump m’a appelé à nouveau pour me menacer : si je ne donnais pas suite à ses demandes, il ferait en sorte que des tireurs d’élite Marines juchés sur de hauts bâtiments ciblent les manifestants et le personnel de sécurité afin de faire pression sur moi.

J’ai de nouveau refusé, et j’ai présenté ma démission. À ce jour, les Américains insistent pour que nous annulions notre accord avec les Chinois.

Après cela, lorsque notre ministre de la Défense a déclaré publiquement qu’une tierce partie ciblait à la fois les manifestants et le personnel de sécurité (tout comme Trump avait menacé de le faire), j’ai reçu un nouvel appel de Trump menaçant de me tuer, ainsi que le ministre de la Défense, si nous continuions à parler publiquement de cette « tierce partie ».

Personne n’imaginait que la menace devait être appliquée au Général Soleimani, mais il était difficile pour le Premier ministre Adil Abdul-Mahdi de révéler la trame de fond qui s’était tissée depuis plusieurs semaines derrière l’attentat terroriste.

Je devais le rencontrer [Soleimani] plus tard dans la matinée quand il a été tué. Il venait délivrer un message de l’Iran en réponse au message que nous avions transmis aux Iraniens de la part des Saoudiens.

Nous pouvons supposer, à en juger par la réaction de l’Arabie saoudite, qu’une sorte de négociation était en cours entre Téhéran et Riyad :

La déclaration du Royaume concernant les événements en Iraq souligne l’opinion du Royaume sur l’importance de la désescalade pour sauver les pays de la région et leur peuple des risques de toute escalade.

Surtout, la famille royale saoudienne a voulu faire savoir immédiatement au public qu’elle n’avait pas été informée de l’opération américaine :

Le royaume d’Arabie saoudite n’a pas été consulté sur la frappe américaine. Compte tenu de l’évolution rapide de la situation, le Royaume souligne qu’il importe de faire preuve de retenue pour se prémunir contre tous les actes susceptibles de conduire à une escalade, qui aurait de graves conséquences.

Et pour souligner sa réticence à la guerre, Mohammad bin Salman a envoyé une délégation aux États-Unis. Liz Sly, chef du bureau du Washington Post à Beyrouth, a tweeté :

L’Arabie saoudite envoie une délégation à Washington pour exhorter à la retenue avec l’Iran au nom des États du golfe Persique. Le message sera : « Veuillez nous épargner la douleur de traverser une autre guerre ».

Ce qui ressortirait clairement est que le succès de l’opération contre Soleimani ne devrait rien à la collecte minutieuse de renseignements par les États-Unis ou Israël. Tout le monde savait que Soleimani se rendait à Bagdad dans une démarche diplomatique qui reconnaissait les efforts de l’Irak pour trouver une solution à la crise régionale avec l’Arabie saoudite.

Il semblerait que les Saoudiens, les Iraniens et les Irakiens étaient en bonne voie afin d’éviter un conflit régional impliquant la Syrie, l’Irak et le Yémen. La réaction de Riyad à la frappe américaine n’a manifesté ni joie ni célébration publiques. Le Qatar, tout en n’étant pas d’accord avec Riyad sur de nombreuses questions, a également immédiatement exprimé sa solidarité avec Téhéran, organisant une réunion à un haut niveau du gouvernement avec Mohammad Zarif Jarif, le ministre iranien des Affaires étrangères. Même la Turquie et l’Égypte, en commentant l’assassinat, ont employé un langage modérateur.

Cela pourrait refléter la crainte d’être la cible de représailles de l’Iran. Le Qatar, pays d’où serait parti le drone qui a tué Soleimani, n’est qu’à un jet de pierre de l’Iran, situé de l’autre côté du détroit d’Ormuz. Riyad et Tel-Aviv, les ennemis régionaux de Téhéran, savent tous deux qu’un conflit militaire avec l’Iran signifierait la fin de la famille royale saoudienne.

Lorsque les paroles du Premier ministre irakien sont reliées aux accords géopolitiques et énergétiques dans la région, l’image inquiétante d’une Amérique désespérée s’en prenant à un monde qui tourne le dos à un ordre mondial unipolaire en faveur de l’émergence multipolaire, sur lequel j’ai longtemps écrit, commence à émerger.

Les États-Unis, qui se considèrent désormais comme un exportateur net d’énergie à la suite de la révolution du pétrole de schiste (sur laquelle aucune décision finale n’a été prise), n’auraient plus besoin d’importer de pétrole du Moyen-Orient. Cependant, cela ne signifie pas que le pétrole peut désormais être échangé dans une autre devise que le dollar américain.

Le pétrodollar est ce qui garantit que le dollar américain conserve son statut de monnaie de réserve mondiale, accordant aux États-Unis une position monopolistique dont ils tirent d’énormes avantages en imposant une hégémonie régionale et même mondiale.

Cette position privilégiée de détention de la monnaie de réserve mondiale garantit également que les États-Unis peuvent facilement financer leur machine de guerre, une grande partie du monde étant obligée d’acheter ses bons du Trésor, que Washington est tout simplement capable de faire apparaître de nulle part. Menacer cet arrangement confortable, c’est menacer la puissance mondiale des Etats-Unis.

Malgré cela, la tendance géopolitique et économique va inexorablement vers un ordre mondial multipolaire, la Chine jouant de plus en plus un rôle de premier plan, en particulier au Moyen-Orient et en Amérique du Sud.

Le Venezuela, la Russie, l’Iran, l’Irak, le Qatar et l’Arabie saoudite possèdent ensemble la grande majorité des réserves de pétrole et de gaz dans le monde. Les trois premiers entretiennent des relations étroites avec Pékin et sont très présents dans le camp multipolaire, ce que la Chine et la Russie sont désireuses de consolider davantage afin d’assurer la croissance future du supercontinent eurasien sans guerre ni conflit.

L’Arabie saoudite, quant à elle, est pro-américaine, mais pourrait à terme graviter vers le camp sino-russe à la fois militairement et en termes d’énergie. Le même processus se poursuit avec l’Irak et le Qatar grâce aux nombreuses erreurs et/ou défaites stratégiques de Washington dans la région, à commencer par l’Irak en 2003, la Libye en 2011 et la Syrie et le Yémen ces dernières années.

L’accord entre l’Irak et la Chine est un excellent exemple de la façon dont Pékin a l’intention d’utiliser la troïka Irak-Iran-Syrie pour relancer le Moyen-Orient et le relier à l’Initiative de la Nouvelle route de la soie chinoise.

Alors que Doha et Riyad seraient les premiers à souffrir économiquement d’un tel accord, la puissance économique de Pékin est telle qu’avec son approche gagnant-gagnant, il y a de la place pour tout le monde.

L’Arabie saoudite fournit à la Chine la majeure partie de son pétrole, et le Qatar, conjointement avec la Fédération de Russie, fournit à la Chine la plupart de ses besoins en gaz naturel liquéfié, ce qui correspond à la vision 2030 de Xi Jinping qui vise à réduire considérablement les émissions polluantes.

Les États-Unis sont absents de cette perspective, avec peu de capacité à influencer les événements ou à proposer des alternatives économiques attrayantes.

Washington voudrait empêcher toute intégration eurasienne en déclenchant le chaos et la destruction dans la région, et tuer Soleimani a servi cet objectif. Les États-Unis ne peuvent pas envisager l’idée que le dollar perde son statut de monnaie de réserve mondiale. Trump se lance dans un pari désespéré qui pourrait avoir des conséquences désastreuses.

Dans le pire des cas, la région pourrait être engloutie dans une guerre dévastatrice impliquant plusieurs pays. Les raffineries de pétrole pourraient être détruites dans toute la région, un quart du transit mondial d’hydrocarbures pourrait être bloqué, les prix du pétrole monteraient en flèche (200 à 300 dollars le baril) et des dizaines de pays seraient plongés dans une crise financière mondiale. La responsabilité en serait entièrement attribuée à Trump, mettant fin à ses chances de réélection.

Pour essayer de maintenir tout le monde dans le rang, Washington doit recourir au terrorisme, aux mensonges et à des menaces imprécises de répandre indistinctement la destruction chez ses amis et ses ennemis.

Trump a manifestement été convaincu par quelqu’un que les États-Unis pouvaient se passer du Moyen-Orient, qu’ils pouvaient se passer d’alliés dans la région et que personne n’oserait jamais vendre du pétrole dans une autre devise que le dollar américain.

 

 

La mort de Soleimani est le résultat d’une convergence des intérêts américains et israéliens. Sans autre moyen de stopper l’intégration eurasienne, Washington ne peut que plonger la région dans le chaos en ciblant des pays comme l’Iran, l’Irak et la Syrie qui sont au cœur du projet eurasien. Alors qu’Israël n’a jamais eu la capacité ou l’audace de mener lui-même un tel assassinat, l’importance du lobby israélien pour le succès électoral de Trump aurait influencé sa décision, d’autant plus que nous sommes en pleine année électorale.

Trump pensait que son attaque pourrait résoudre tous ses problèmes en effrayant ses adversaires, en obtenant le soutien de ses électeurs (grâce à l’assimilation de l’assassinat de Soleimani à celui d’Oussama Ben Laden) et en envoyant un avertissement aux pays arabes sur les dangers d’un approfondissement de leurs liens avec la Chine.

L’assassinat de Soleimani est le trépignement frénétique des États-Unis contre leur perte constante d’influence dans la région. La tentative irakienne de médiation d’une paix durable entre l’Iran et l’Arabie saoudite a été entravée par la détermination des États-Unis et d’Israël à empêcher la paix dans la région et à accroître le chaos et l’instabilité.

Washington n’a pas atteint son statut hégémonique par une préférence pour la diplomatie et le dialogue apaisé, bien au contraire, et Trump n’a pas l’intention de s’écarter de cette approche.

Les amis et les ennemis de Washington doivent reconnaître cette réalité et mettre en œuvre les contre-mesures nécessaires pour contenir cette folie.

Pour ne manquer aucune publication et soutenir ce travail censuré en permanence, partagez cet article et abonnez-vous à la Newsletter.



84 réactions


  • Julot_Fr 11 janvier 12:06

    A choisir entre l emprise de l empire us ou celui de la chine, je prefere les usa.. on a clairement une lutte cachee entre les deux.. apres tous ces articles sont vraissemblablement du barratin


    • samy Levrai samy Levrai 11 janvier 14:00

      @Julot_Fr
      Est ce l’expression d’une mentalité soumise ?
      un homme libre ne choisirait pas entre une soumission ou une autre, il choisirait l’indépendance, la liberté.
      Quand le pays de l’homme libre est une puissance nucléaire, membre permanent du conseil de sécurité de l’ONU, capable de nourrir sa population alors l’homme libre a les moyens de sa politique et ne devrait pas se croire obligé d’avoir un maître, sauf s’il a subi un lavage de cerveau pour en faire une lopette.


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 11 janvier 21:54

      @Julot_Fr
      je prefere les usa..

      ça tombe bien ! Ni Macron, qui défend officiellement « le leader chip de l’indépendance européenne », (rigolons un peu !) , ni nos Mamamouchis de la Commission, n’ont condamné l’assassinat du Général Soléimani.
      .
      Pas plus que la menace de détruire des monuments et des lieux de culte, ce qui est un crime de guerre, comme bombarder les hôpitaux et les écoles...
      .
      Sauf Johnson, mais qui maintient Assange dans des conditions lamentables, ce qui prouve que son indépendance vis à vis des USA, est modérée. Il a besoin d’un accord commercial avec les USA, ce n’est pas le moment de se mettre Trump à dos, en jouant les puristes...
      .
      Non, non, tout ce petit monde bien soumis à Washington, a seulement conseillé « la retenue ». La retenue pour qui ? Je vous le donne en mille !
      La retenue pour l’Iran ! Ollé !
      .
      Il suffit de comparer les ardeurs bellicistes des USA et de l’ Iran, pour comprendre... que c’est l’Iran qui doit faire preuve de retenue !
      Voilà le message que nos médias presstitués ne cessent de diffuser :
      « c’est l’ Iran qui est un danger pour la paix dans le monde ».


  • ETTORE ETTORE 11 janvier 12:16

    @Massada....

    Franchement..

    Depuis quand un « porte avion Américain » échoué sur « une colline en ruine, jusqu’au printemps » , peut parler ?


  • keiser keiser 11 janvier 13:37

    Voila qui ressemble étrangement à l’élimination de Kadhafi et, dans une autre mesure, de Saddam.

    Saddam et Kadhafi ont payés pour avoir voulu s’affranchir du dollar américain avec ses institutions dominantes, le FMI et la Banque Mondiale qui vivent en « parasites » de l’économie mondiale, sur le dos des autres pays, en particulier les plus pauvres (les Africains) et les moins organisés (les pays Arabes).

    "« ...Kadhafi a osé prendre l’initiative de refuser le Dollar et l’Euro et a appelé les nations arabes et africaines à utiliser une nouvelle monnaie à la place, le Dinar Or. Kadhafi a suggéré d’établir un continent africain unifié dont les 200 millions d’habitants utiliseraient une seule monnaie... Cette initiative a été mal vue par les US et l’UE, le président français, Nicolas Sarkozy, a dit de la Libye qu’elle était une menace pour la sécurité financière de l’humanité... »

    Au fait, Obama, c’est pas lui qui a eu le Nobel de la paix ? ...

     


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 11 janvier 21:58

      @keiser
      Ne prenez pas les posts d’exol à la lettre, il fait de la provocation pour relancer le débat, en le déplaçant sur un sujet polémique... Ne tombez pas dans le panneau qu’il vous tend.


    • keiser keiser 11 janvier 22:14

      @Fifi Brind_acier

      T’inquiètes et merci.  smiley
      J’en ai vu d’autres .

      Cependant, je me réserve d’engager un procédure pour harcèlement.
      N’est ce pas !? ... Positronique aux multiples pseudos.
      Si tu crois qu’on t’as pas vu ...
      Ta vie doit être bien vide pour que tu sois aussi misérable.
      C’est vraiment dommage de gâcher une existence de la sorte.


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 11 janvier 22:49

      @keiser
      Positronique aux multiples pseudos.
      Si tu crois qu’on t’as pas vu ...
      Ta vie doit être bien vide pour que tu sois aussi misérable.
      C’est vraiment dommage de gâcher une existence de la sorte.


      .
      C’est à moi que vous dites ça ?
      Vous croyez que je suis exol ?
      Vous plaisantez, j’espère ?
      Exol habite du côté de Menton, il est très malade, il se distrait comme il peut.
      .
      Le harcèlement, je connais, merci, j’en fais les frais tous les jours !


    • Un des P'tite Goutte Un des P’tite Goutte 11 janvier 22:49

      @keiser
      Eh ! Keiser ! Pourquoi cette soudaine colère ? Sommes-nous, lecteurs d’AgoraVox, à ce point incapables d’analyse, de discernement qu’il faille supprimer des confrères à convictions contraires et formulées en coup de gueule ?

      J’apprécie personnellement la variété d’opinions, contradictoires ici-même. Je reprends les propos de Tatiana Ventôse : « informez-vous aussi auprès de ceux qui ne sont »pas de votre bord« , vous en apprendrez souvent (ou peut-être ?) plus ».
      Le seul intérêt de supprimer les commentaires sont, pour mes articles, de minimiser la quantité de trolls inutiles, de reformulations, uniquement pour la clarté et limiter un peu la longueur.

      Je me permets de prendre la défense d’Exol, dont je ne partage pas la majorité des points de vue ou de leurs formes mais j’ai constaté à l’occasion des salutaires coups de pied dans la fourmilière de sa part.

      Par ailleurs «  Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’à la mort pour que vous ayez le droit de le dire ». 


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 11 janvier 22:51

      @keiser
      Votre commentaire à mon égard, est d’autant plus déplacé, que j’ai plussé votre commentaire, et que mes commentaires vont dans le même sens que le vôtre.


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 12 janvier 10:30

      @exol
      ça va mieux ? Vous vous êtes défoulé ? Allez, bonne journée !


    • keiser keiser 12 janvier 11:56

      @Fifi Brind_acier

      Mais non, tu as mal compris.
      Je te connais et je sais qui tu es, du moins sur ce site.
      Je parlais de cet individu aux multiples pseudos qui à l’origine est : Positronique.

      Alors pardonnes moi si je me suis mal exprimé.
      Je n’ai absolument rien contre toi. smiley
      Ni contre l’autre zouave d’ailleurs mais c’est lui qui fait une fixation sur moi. 


    • keiser keiser 12 janvier 12:08

      @exol

      Les premiers responsables en cas de harcèlement en ligne sont les auteurs des propos en cause. La responsabilité des intermédiaires relèvent de règles spécifiques. Ces intermédiaires techniques peuvent être

      • les hébergeurs qui stockent des contenus rédigés et réalisés par des tiers (hébergeurs d’un réseau social, d’un forum, d’un jeu en ligne, d’un blog)
      • ou les fournisseurs d’accès offrant une simple connexion au réseau internet.

      Un intermédiaire ne sera responsable que :

      • s’il a eu connaissance des messages publiés,
      • et s’il n’a pas agi rapidement pour faire retirer ces messages dès qu’il en a eu connaissance.

      L’auteur d’un harcèlement en ligne risque :

      • 2 ans de prison
      • et 30 000 € d’amende.

      La peine maximale est portée à 3 ans de prison et 45 000 € d’amende si la victime a moins de 15 ans.


      Et contrairement à toi, j’ai les moyens d’engager une procédure.
      Surtout que dans ton cas on pourra ajouter les injures à caractères racistes.
      je te conseille donc de faire attention car je suis à deux doigts d’aller voir mon avocat.

      A bon entendeur ...


    • keiser keiser 12 janvier 16:38

      @exol

      Surtout que dans ton cas on pourra ajouter les injures à caractères racistes.


    • keiser keiser 12 janvier 17:42

      @Un des P’tite Goutte

      « Eh ! Keiser ! Pourquoi cette soudaine colère » 

      Pour commencer ce n’est pas Eh mais : Hey !
      C’est une interjection anglophone.

      Ensuite tu es bien gentil mais ce personnage hante ce forum depuis un bon moment et sous différents pseudos.
      Il insulte dans toutes les formes possible.
      Souvent à l’encontre des règles de la charte.
      Je ne sais pas si tu es au courant mais dans la vraie vie, on n’insulte pas nos interlocuteurs.
      Nous sommes là pour débattre, point.
      Alors si tu veux défendre ce qui n’est pas défendable, c’est ton affaire.
      « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’à la mort pour que vous ayez le droit de le dire ».  

      Voltaire n’a jamais dit cela :
      C’est ce qu’on appelle une citation « apocryphe », dont l’authenticité n’est pas établie.

      Je suis là depuis pratiquement 15 ans.
      Évidemment, cela ne me donne aucun droit.
      Cependant, je sais reconnaitre un personnage toxique.
      Et pourtant, j’aime la controverse.
      La liberté d’expression n’est pas un droit de harceler, ni d’insulter et ni d’avoir des propos à caractères racistes.
      Positronique (xeol ), pratique la liberté d’insulter les gens pour les faire taire.
      Donc et par définition, cette personne se moque royalement de ton intégrité.
      Qu’il en vienne à te harceler et peut être que cela te fera changer d’avis à propos de la liberté d’expression.
      Cette personne est toxique pour l’environnement de ce forum.
      Et si on le laisse faire ...
      Il ne fera que créer un climat délétère qui causera la mort de toutes discussions.
      et in extenso, la fin de ce forum.

      " la tolérance illimitée doit mener à la disparition de la tolérance. Si nous étendons la tolérance illimitée même à ceux qui sont intolérants, si nous ne sommes pas disposés à défendre une société tolérante contre l’impact de l’intolérant, alors le tolérant sera détruit, et la tolérance avec lui."

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Paradoxe_de_la_tol%C3%A9rance


    • keiser keiser 12 janvier 18:24

      @exol

      C’est un nouveau type de harcèlement qui se développe en France : le « stalking », de « stalk » traquer en anglais.


      De leur « proie », ils connaissent tout. Jusqu’aux petites habitudes insignifiantes.


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 12 janvier 18:43

      @keiser
      Ben oui, mais c’est à moi que vous adressé votre commentaire, au lieu de l’adresser à exol !


    • QAmonBra QAmonBra 12 janvier 21:05

      @keiser

      Les agents de la hasbarah sont des propagandistes professionnels et ne sont jamais domiciliés dans le pays où ils opèrent, les peines encourus en France « leur chatouillent donc l’une sans faire bouger l’autre ».

      Par contre AV doit faire le ménage, si c’est techniquement faisable.


    • keiser keiser 13 janvier 20:04

      @Fifi Brind_acier

      « Ben oui, mais c’est à moi que vous adressé votre commentaire, au lieu de l’adresser à exol !  »

      Je suis vraiment désolé que tu n’acceptes pas mes excuses.
      Alors après, ne compte pas trop que je me mette à genoux pour t’implorer.
      Surtout que c’est moi qui suis la victime de ce harcèlement.
      Parfois, il est bon de remettre les choses à leurs place.


  • jjwaDal jjwaDal 11 janvier 13:43

    J’ai lu avec intérêt, mais l’explication la plus probable est à la fois plus simple et tout aussi lamentable. Ce général était sur la « kill list » de nombreuses personnes, donc certaines souhaitent ouvertement la guerre avec l’Iran (et peu importe les conséquences pour la région et les USA).
    Il se trouve que la législation US autorise l’assassinat en dehors de ses frontières, sur le territoire d’un Etat souverain de toute personne pratiquant des activités terroristes ou les soutenant ou les encadrant. Un simple artifice permet alors de transformer tout groupe non affilié à l’armée conventionnelle d’un Etat en mouvement terroriste et donc tout groupe attaquant les troupes US dans un pays en guerre sont considérés « terroristes ». Dit autrement, le droit US autorise l’assassinat de quiconque qui encadre ou fournit assistance à des troupes s’opposant aux troupes US où qu’elles se trouvent, y compris et surtout quand leur présence est éminemment discutable, comme en Syrie où elles sont présentes en violation totale du droit international et en Irak où leur présence n’est manifestement plus souhaitée. Se souvenir de l’origine de leur présence, les prétendues « AMD » qui bien sûr n’existaient pas, mais justifièrent l’attaque d’un pays ne constituant plus une menace, même locale.
    Il aura suffit d’un rapport bidon de plus indiquant que des vie américaines étaient menacées (sans preuve aucune) de morts violentes pour autoriser l’assassinat de l’homme dont personne ne prouvera qu’il allait orchestrer , assister ou diriger cet attentat présumé contre l’ambassade US en Irak. Légalement Trump est couvert , même si le congrès US a promptement réagis en lui interdisant de lancer toute guerre avec l’Iran.
    Pour ajouter une dose de cynisme, le même droit autorise l’assassinat en Syrie de tout groupe et de ceux qui les encadrent qui s’en prendrait au personnel encadrant les « libérateurs de la Syrie », à savoir essentiellement DAECH. C’est un métier...


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 11 janvier 22:14

      @jjwaDal
      L’argument principal aux USA est de dire « nous défendons la sécurité des USA et des Américains » et ça marche à tous les coups !
      .
      C’est marrant pour un pays protégé par deux océans et encadré par deux pays qui ne leur déclare jamais la guerre, que de constamment se présenter comme une victime qui va être attaquée.... Ben, faut croire que ça marche...
      .
      Les USA sont en guerre et envahissent des pays étrangers depuis le néolithique.
      « Chronologie des interventions militaires des USA dans le monde »
      Alors comment faire croire aux Américains, et à l’opinion publique mondiale, le contraire de ce qu’ils font ?
      .
      Par l’invention de boucs émissaires : le monde entier leur en veut !

      Eux, si gentils, si démocrates, si attachés aux droits de l’ homme et la liberté, cette merveille du monde libre, qui doit illuminer le monde de ses bienfaits civilisateurs, comment peut-on leur faire la guerre, sinon parce que les autres sont vachement méchants, et veulent leur perte... !?
      .
      Donc tous ces ennemis sournois, sont des terroristes. C’est simple, tous ceux qui contrarient les intérêts des USA et d’Israël, sont « des terroristes ».


    • jjwaDal jjwaDal 11 janvier 22:44

      @Fifi Brind_acier
      Et tout y contribue. Ils ont un « Department of Defense » , le « DoD » qui est essentiellement là pour défendre les intérêts économiques de multinationales. Il n’a jamais défendu le territoire des USA donc le « Ministère des attaques » serait plus approprié. Mais le pouvoir évocateur des mots. On confond le mot et la chose souvent. Pour suivre les médias et la politique des USA, je peux reconnaître qu’ils sont dans une bulle dangereuse qui les coupe de la réalité. Un pays entier a pleurniché lors du premier discours sur l’Etat de l’Union prononcé par Trump. Il avait invité une veuve de « guerre contre le terrorisme » qui avait perdu la vie tout en supprimant celle de dizaines de civils innocents dans une opération foirée au Yemen. Femme enceinte, vieillard, une dizaine de gamins avaient fini en viande hâché mais aucun média ne parlait de ce raté monstrueux comme bien d’autres (à part l’Intercept et quelques médias alternatifs), le seul mort de cette histoire était le capitaine des NAVY SEALS.
      De sondages aux USA ont montré que les gens craignent plus de mourir d’un acte terroriste que du cancer, des accidents de la route, d’une balle perdue ou d’un tir de policier alors qu’ils ont entre 100 et 100 000 fois plus de risque de mourir des autres facteurs de risque... Tout un travail médiatique.
      L’armée US a fait plus de morts en opération extérieures diverses depuis 1945 qu’elle n’en fit durant la seconde guerre mondiale. Et ils n’ont jamais été en conflit avec personne. Tout les soldats US morts depuis 1945 l’ont été au service d’une politique impériale qui semble toujours reculer ses limites. l’armée US dans ses multiples agressions illégitimes a tué plus de citoyens américains que tous les terroristes amateurs ne pourraient le faire, mais l’inversion de la perception du risque est un travail quotidien des médias US.
      Il y a un an, des élus influents évoquaient ouvertement l’envie d’une frappe préventive contre la Russie, persuadés qu’ils pouvaient la mettre à genoux en une demi journée...
      Jamais ils ne prouveront qu’un acte qui n’a pas eu lieu aurait eu lieu sans cet assassinat. Jamais ils ne prouveront que ce général était derrière un acte qui n’a pas eu lieu. Les grands médias US refusent obstinément d’admettre que ce général a été assassiné. Des politiciens US se sont fait attaqué par les grands médias pour avoir osé appeler un chat un chat.
      Ils sont dangereux et c’est peu de le dire.


    • tobor tobor 11 janvier 23:12

      L’armée israélienne « tsahal » fait dans la « défense » aussi... Toujours ce même prétexte sécuritaire qui permet d’accumuler des moyens offensifs... Reste à distraire, désinformer et mentir aux populations. Et les scénarios, sérieusement, les ricains sont spécialistes, autant pour la mise en scène et le casting.
      Le monde est un block-buster à la con !


    • Eric F Eric F 12 janvier 09:34

      @jjwaDal et @Fifi Brind_acier

      La plupart des opérations extérieures étasuniennes concernent effectivement des pays qui ne menacent ni de près ni de loin la sécurité des USA. Par contre il s’agit de l’imperium étasunien sur d’autres régions du monde, ou encore d’épauler des alliés privilégiés soutenus par des groupes de pression influents, et enfin de tenter d’affaiblir des blocs qui challengent sa prépondérance.

      Il est exact que la « défense » et la « sécurité intérieure » sont avant tout embrigadés au service d’intérêts économiques, notamment la NSA permet le protectionnisme intérieur sur certains secteurs et l’interventionnisme extérieur (« les intérêts vitaux des USA »). On voit par exemple comment le revirement unilatéral yankee sur le traité de contrôle du nucléaire iranien a conduit à brimer les entreprises d’autres pays qui ont respecté leur signature.


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 12 janvier 10:51

      @Eric F
      « les intérêts vitaux des USA »).

      Les intérêts vitaux des USA..., concernent le monde entier !
      C’est un pays comprador depuis sa naissance.
      Ils étaient à peine 3 millions d’habitants, ils ont commencé par virer sa Gracieuse Majesté britannique, puis ils ont décidé de copier l’ Empire romain !
      .
      Ils croient que Dieu leur a donné mission de civiliser le reste de la planète pour y faire du commerce, c’est une civilisation messianique.
      .
      Asselineau explique très bien cela, au début de sa conférence :
      « Mais qui donc gouverne la France et l’ Europe ? »


    • Eric F Eric F 12 janvier 11:54

      @Fifi Brind_acier
      Il y a effectivement une tendance impérialiste étasunienne, mais cela ne constitue tout de même pas l’alfa et l’oméga de tout ce qui se passe dans le monde, il y a à mes yeux une focalisation antiatlantiste obsessive dans le courant souverainiste. N’oublions pas que de Gaulle était multilatéraliste, non pas anti-américain/pro-Russe


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 12 janvier 19:04

      @Eric F
      N’oublions pas que de Gaulle était multilatéraliste, non pas anti-américain/pro-Russe

      .
      -S’il y en a un qui était anti américain jusqu’au trognon, c’était bien de Gaulle !
      C’est lui qui a interdit l’ AMGOT, que les militaires américains avaient commencé à distribuer dès le débarquement.

      L’AMGOT était une monnaie d’occupation. Ce qui prouve bien que les USA ne sont pas venus pour nous libérer, mais pour occuper la France et l’Europe. D’ailleurs, ils sont toujours là !
      .
      -C’est de Gaulle qui a viré l’ OTAN de France.
      Sarkozy a réintégré la France dans le Commandement de l’ OTAN
      Et c’est Hollande qui leur a permis de revenir sur 4 bases militaires françaises..
      .
      -C’est encore de Gaulle qui a envoyé la Marine nationale à New York avec des dollars pour se faire rembourser en or ! Vous en connaissez beaucoup des Chefs d’Etats européens qui ont osé faire la même chose ?
      .
      -C’est encore lui qui s’est opposé à l’ Europe supranationale, au grand dam des anglo saxons, dont il ne voulait pas. Le premier qui l’a trahi, c’est Pompidou, dès 1972, il a fait un referendum pour intégrer la GB dans la construction européenne. 

      Mais les Américains ont fini par avoir sa peau en 1968, qui était sans doute une révolution colorée.


  • assouline assouline 11 janvier 13:45

    L’intégration du continent eurasiatique est une chimère...

    Croire que la Chine, l’Inde, le Pakistan, L’iran, la Russie, l’Arabie saoudite et les autres puissances du Moyen-orient peuvent développer une connivence de leurs intérêts propres ne relève que du fantasme anti-améridain. Une fédération anti-américaine que l’Amérique elle-même ne serait pas capable de mettre en place...

    Aussi , le meilleur moyen de mettre au jour les divergences de vue des nations du continent asiatique est de les fédérer. La fédération étant alors le révélateur des intérêts contraires de chacune...

    Le continent eurasiatique n’est pas l’Europe...


    • xana 11 janvier 14:30

      @assouline
      et si j’ose le dire, l’Europe n’est pas l’Europe. Je veux dire par lè que la « fédération européenne » est un songe creux...


    • tobor tobor 11 janvier 23:17

      @xana
      la notion de continent relève essentiellement de la géographie et l’Europe y est légitime contrairement à l’u.e.


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 12 janvier 19:06

      @assouline
      L’intégration du continent eurasiatique est une chimère...

      C’est dommage pour vos illusions, mais l’Eurasie existe déjà !


    • tobor tobor 14 janvier 21:41

      @kimonovert
      « le continent Europe qui n’existe pas »
      Oui, tout comme la mer du nord n’existe pas si on veut jouer son schtroumpf-à-lunettes. Cependant, c’est la convention en place depuis fort longtemps, tel que cet immense territoire a été géographiquement séparé en deux grandes entités qui se distinguent par divers aspects culturels et ethniques.

      "En réalité, le continent c’est l’Eurasie ! On vous aurait menti ?" 
      On m’a certainement menti sur bien des points mais sans-doute pas celui-ci : mes parents et profs de géo m’ont inculqués ça en y croyant eux-mêmes et dans le but que je puisse me comprendre avec mes prochains sur les divisions territoriales de notre jolie planète.


    • Xenozoid Xenozoid 12 janvier 15:05

      @Emohtaryp

       et le seul qui veut défoncer la porte 

      le seul ? la vérité et tout ?

      faites gaffe a la savonnette en sortant


    • Xenozoid Xenozoid 12 janvier 19:25

      @upr

      donc acte,on ne peux pas accuser l’autre d’être coupable,depuis quand voter vous a liberé ?


  • njama njama 11 janvier 15:30

    "...des opérations sous faux drapeau impliquant des tirs de snipers ciblant à la fois des manifestants et du personnel de sécurité afin d’aggraver la situation, ce qui rappelle les modes opératoires similaires observés au Caire en 2009, en Libye en 2011 et à Maidan (Ukraine) en 2014."

    Il faut ajouter le cas de la Syrie au printemps 2011, même méthode !

    Fabriquer la contestation : la vérité en Syrie - Lizzie Phelan ( Manufacturing dissent vostfr ) *
     Le témoignage d’Alaa Ebrahim, journaliste dont le frère dans l’armée syrienne a été tué
    (à 3:29 > 4:31) : "Jusqu’à ce jour, les 4 premiers morts des manifestations à Daraa, j’ai interviewé des manifestants qui étaient à leurs côtés ainsi que des officiers de sécurité et des policiers. En fait leurs récits ne s’accordent pas toujours très bien , mais il y a une chose sur lequel ces personnes sont toutes d’accord, personne ne sait qui a tiré sur les manifestants qui furent tués le premier jour. Les manifestants m’ont dit que les coups de feu venaient du haut d’un château d’eau de la ville. Et en fait ils ne pouvaient identifiés les tireurs."

    puis il dit à 11:53 > 13:08 : "Au début, l’histoire qu’ils ont racontée c’était que des manifestants pacifistes étaient réprimés par un état policier. Selon eux l’armée et les forces de sécurité ont été utilisées. Ils n’ont pas précisé que jusqu’à mai l’armée ne fut pas impliquée, pas même lorsque 50 policiers furent tués comme à Daraa les premiers jours. Personne ne mentionne que le jour où l’armée a décidé d’entrer dans Daraa, les soldats portaient leurs tenues de combat, gilet pare-balles et casques, 70 soldats furent tués le jour où ils entrèrent dans Daraa, ce qui témoigne d’une violente attaque sur l’armée et une très grosse attaque de snipers. J’ai vu de mes yeux un colonel de l’armée, il reçut un tir provenant d’une distance de plus de mille mètres, ce qui indique un haut niveau d’entrainement. Ils n’ont pas mentionné cela parce que les nouvelles disaient "Ok, il y a des manifestants pacifistes et cet état autoritaire qui réprime les manifestations. Et ils ignoraient tout le reste"

    https://www.youtube.com/watch?v=84YzV9gTf_I


  • DACH 11 janvier 17:15

    Rappel convergent parmi d’autres= La chercheuse Mahnaz Shirali, experte de l’Iran contemporain, analyse la mort du général Soleimani et ses conséquences pour le Moyen-Orient.

    Mahnaz Shirali est docteure en sociologie politique, enseignante à Sciences Po Paris et directrice d’études à l’Institut catholique de Paris. Elle a écrit plusieurs livres sur l’Iran contemporain. Elle relativise l’impact de la mort du général iranien Qassem Soleimani, le numéro deux officieux du régime de Téhéran. Son élimination par l’armée américaine, alors qu’il se trouvait à l’aéroport de Bagdad, a suscité une vive tension entre l’Iran et les États-Unis.

    Le Point : Comment interpréter l’impressionnante mobilisation populaire pour les obsèques du général Soleimani ?

    Mahnaz Shirali : Ce que nous avons vu, ce sont des images que la République islamique nous a envoyées et qu’elle contrôlait entièrement. Nous avons vu un raz-de-marée humain, filmé par la République islamique. Il est très difficile de juger de l’état d’une société à travers les images officielles. En Iran, comme dans le reste du Moyen-Orient, les funérailles sont une occasion de nourrir les participants aux obsèques, et on a vu ces derniers jours de grands camions qui distribuaient des repas à longueur de journée. C’est un détail mais qui a son importance car, en Iran, 75 % de la population vit en dessous du seuil de pauvreté. Il n’est pas difficile d’attirer de pauvres gens qui n’ont pas de quoi manger. En outre, beaucoup de participants aux funérailles étaient des fonctionnaires d’État qui avaient souvent été contraints d’y faire acte de présence. Des bus spéciaux les ont acheminés depuis leur lieu de travail. Il faut mentionner également la capacité éprouvée des dirigeants iraniens à jouer avec la peur de la population dans les moments de tension. Enfin, dans un pays de près de 85 millions d’habitants, même s’il y a 5 % de la population qui soutient le régime, cela reste une proportion très faible.


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 12 janvier 11:15

      @DACH

      car, en Iran, 75 % de la population vit en dessous du seuil de pauvreté.

      Peut-être que le peuple iranien irait mieux sans les sanctions ?
      Et si l’ Iran pouvait vendre son pétrole et commercer librement, non ?
      .
      Les sanctions servent à appauvrir le peuple, pour qu’il se révolte contre son gouvernement, ça s’appelle « régime change ».
      .
      Il faut dire que les crânes d’œuf du Pentagone et de la CIA font rarement preuve d’originalité. Ils utilisent les mêmes techniques un peu partout : « révolutions colorées », « sanctions », « régime change », provocations et média mensonges de guerre, rien de nouveau sous le soleil.
      .
      Que peut-on attendre de joueurs de jeux vidéos, qui tirent avant, et évitent de réfléchir ensuite ??
      .
      Ce serait la conversion des USA à la paix, qui surprendrait tout le monde.
      Ils n’auraient plus le prix Nobel de Paix.


  • DACH 11 janvier 17:36

    Toutes les bonnes raisons d’éliminer le SS sont connues des services. Ce que nous pouvons entrevoir tient à 2 facteurs : ce que le le SS a réussi depuis pluisieurs années, et ses ambitions affirmées tant à l’intérieur de l’Iran qu’à l’extérieur. En outre, plusieurs ambasses américaines faisaient partie de cibles annoncées par lui en privé. Rappelons que ce brillant terroriste méritait une telle fin qui déstabilise ses réseaux au plus grand profit de tous. Rappelons que Poutine refuse que les iraniens et leurs proxys attaquent Israël depuis la Syrie, et les a mis en garde. Avec raison il ne veut pas de réponses dévastatrices de la part de tsahal.


  • McGurk McGurk 11 janvier 18:18

    « Le cri des poules » (heu...« du peuple ») a encore frappé. Fanatique obstiné par sa haine envers un pays qu’il ne connaît pas et son admiration envers l’autre qu’il connaît encore moins.

    C’est quoi...le quatrième, cinquième article sur le sujet ? Et on le laisse faire ?


  • Eric F Eric F 11 janvier 20:57

    Un rapprochement irano-saoudien serait un scoop, mais ils doivent forcément se parler, notamment pour baisser d’intensité le conflit yéménite.


    • leypanou 11 janvier 23:03

      @Eric F
      d’après vous, qui a intérêt à ce qu’il n’y ait jamais de rapprochement entre l’Iran et l’Arabie Saoudite ?
      Et surtout, qui profite le plus du chaos au Moyen-Orient ?


    • Eric F Eric F 12 janvier 09:35

      @leypanou
      je suis d’accord avec l’hypothèse formulée dans l’article.


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 12 janvier 19:33

      @leypanou
      qui a intérêt à ce qu’il n’y ait jamais de rapprochement entre l’Iran et l’Arabie Saoudite ?

      Il ne s’agit pas de rapprochement à proprement parlé, l’Arabie Saoudite a échoué dans son projet au Yémen, il faut bien discuter d’une paix quelconque...
      .
      L’Arabie Saoudite a dépensé des milliards de pétro dollars dans l’achat d’armes US, qui lui ont servi à peanuts. Ses installations pétrolières ont été attaquées par les va nu pieds du Yémen, au point que Poutine a proposé ses armements aux Saoudiens !!


  • QAmonBra QAmonBra 11 janvier 21:18

    Merci @ l’auteur pour la traduction et le partage de cet excellent article de Federico Pieraccini.


  • Franchounet 11 janvier 21:32

    Du délire cet article !


  • QAmonBra QAmonBra 11 janvier 22:01

    De temps en temps, pour me marrer de leurs conneries, je désactive mon anti-$ionnard et dès que l’envie me titille de moucher le plus con d’entre eux. . . Clic ! Je le réactive et cette stupide envie me passe. . .


  • Berthe 12 janvier 01:56

    "Les États-Unis, qui se considèrent désormais comme un exportateur net d’énergie à la suite de la révolution du pétrole de schiste (sur laquelle aucune décision finale n’a été prise)"..

    Ok avec vous, à la clé des exportations vers l’Europe, surtaxées. Pendant toute l’année 2017, le prix du baril a diminué, Trump a surstocké du pétrole en provenance d’Arabie. Puis les pays de l’OPEP sont revenus au prix du baril initial fin 2018 (en France, on annonçait la hausse du prix de l’essence, je pense que çà a un rapport direct avec l’importation du pétrole usa). La crise des GJ a commencé à ce même moment. Dans un même temps, il a extrait un max de pétrole de schiste sans préjuger de l’avenir puisque ces hydrocarbures sont excessivement chers à l’extraction et ne sont pas tarissables. Il est idiot ce mec, il s’est cru dans les années 70, pendant la guerre des six jours. C’était la raison qui avait impulsé le Brent.

    Tout ce qu’à gagné Trump, c’est l’augmentation du prix du baril, la dominante chiite au MO, avec en prime une reconfiguration des alliances. Subitement Merkel réaffirme le projet gazprom avec la Russie, Macron évoque la reconstruction de la Syrie sous couvert d’aide humanitaire et de nouveaux partenariats gaziers avec la Russie. D’autant que l’Europe n’a jamais cessé les échanges avec l’Iran, notamment la France pour la construction d’hôpitaux pédiatriques.

    DACH ... 75 % de la population vit en dessous du seuil de pauvreté en Iran, vous y croyez vous ? Dans un pays qui se suffit à lui même ? on écrivait çà de la Libye aussi, alors qu’isolé du monde, les autochtones ne payaient même pas l’électricité, ni le gaz, les tunisiens passaient la frontière pour y trouver un travail. 

    Ca suffit l’intox. Il n’y a que dans les pays ultralibéraux qu’on peut avoir ce chiffre, le quart monde ou les usa, sans conteste oui....


  • QAmonBra QAmonBra 12 janvier 09:03

    De temps à autre, Il m’arrive aussi de désactiver mon anti $ionnard pour voire si l’un d’entre eux, on peut rêver, se détache du groupe par un peu plus d’intelligence, en tout cas moins de connerie ! Mais, déçu, je constate que mon anti-$ionnard ne s’est, encore une fois, pas trompé, je réactive donc et la transparence revient. . .


  • lloreen 12 janvier 09:46

    "les dangers qui pèsent sur le dollar américain en tant que monnaie de réserve mondiale.

    "

    Nous y sommes...


  • lloreen 12 janvier 10:42

    "Washington l’avait rudoyé et intimidé, ainsi que d’autres parlementaires irakiens, pour qu’ils se soumettent à la ligne américaine, menaçant même de recourir à des opérations sous faux drapeau impliquant des tirs de snipers ciblant à la fois des manifestants et du personnel de sécurité afin d’aggraver la situation, ce qui rappelle les modes opératoires similaires observés au Caire en 2009, en Libye en 2011 et à Maidan (Ukraine) en 2014. Le but d’un tel cynisme était de plonger l’Irak dans le chaos.

    "

    http://www.wikistrike.com/article-trois-pays-dans-le-monde-dont-la-banque-centrale-n-est-pas-sous-controle-de-rothschild-117634903.html


  • lloreen 12 janvier 10:50

    "

    Est-ce que prendre le contrôle de la Banque centrale de la République islamique d’Iran (CBI) est une des raisons principales pour que l’Iran soit la cible des pouvoirs occidentaux et israéliens ?

    Comme les tensions poussent à une guerre inéluctable avec l’Iran, il faut explorer le système bancaire de l’Iran par rapport à ses homologues américains, britanniques et israéliens.

    Certains chercheurs soulignent que l’Iran est seulement un trois pays dans le monde, dont la Banque centrale n’est pas sous contrôle de Rothschild."

    Source :http://www.wikistrike.com/article-trois-pays-dans-le-monde-dont-la-banque-centrale-n-est-pas-sous-controle-de-rothschild-117634903.html


    La France quant à elle, est totalement sous contrôle, leur associé-gérant étant en charge de ses affaires...avec le résultat que l’on connaît.




  • eau-du-robinet eau-du-robinet 12 janvier 10:57

    Le président de l’Institut International de recherches pour la paix à Genève, Gabriel Galice, s’exprime sur les conflits armés au proche et moyen orient

    .

    Ce qui sème le vent (l’occident) récolte la tempête ...

    https://www.youtube.com/watch?time_continue=258&v=z-HW8Cj_3Hg&feature=emb_logo

    .

    Le rôle d’Israël dans les guerres au proche et moyen orient...
    https://www.youtube.com/watch?time_continue=355&v=z-HW8Cj_3Hg&feature=emb_logo


    • lloreen 12 janvier 11:38

      @eau-du-robinet
      Ce n’est pas « l’Occident », un territoire peuplé par des millions de gens dont le seul souhait est de vivre paisiblement, le problème.L’origine des problèmes des nations mondiales est l’existence d’une colonie de satanistes dont le mode opératoire est le crime et la fraude, le racket, le chantage et l’intimidation.Les satanistes en charge de la finance sont la dynastie sataniste des Rothschild qui a essaimé à travers ses ramifications sur la planète entière.
      Des personnages comme Epstein et sa compagne Maxwell sont un des derniers exemples exposant la façon de procéder de ce syndicat international du crime organisé dont l’appartenance au mossad est systématique.Ces gens sont les mercenaires des Rothschild au même titre que tous ceux qui ont un lien direct ou indirect avec ces syndicat international du crime organisé dont les victimes sont les peuples du monde entier voulant un destin différent que celui de vivre sous la tyrannie de criminels contre l’humanité.


  • lloreen 12 janvier 11:01

    Quelques-uns des plus nuisibles criminels contre l’humanité ainsi que leur modus operandi exposés en lien.De vrais cas d’école...

    http://www.wikistrike.com/2018/12/rothschild-et-goldman-sachs-pratiquent-la-fraude-et-le-blanchiment-en-malaisie-et-ailleurs.html


  • lloreen 12 janvier 11:24

    « Israel » c’est le paravent derrière lequel se dissimule la dynastie sataniste des Rothschild et de leurs complices de l’aveu même d’un des chefs de clan..Ce syndicat international du crime bancaire organisé est le cancer qui ronge la planète.

    Ce personnage transpire la fourberie, la malfaisance et la nocivité absolue.

    https://arretsurinfo.ch/rothschild-revele-le-role-decisif-que-sa-famille-a-joue-dans-la-declaration-balfour-et-la-creation-disrael-video/

    Quant à la Palestine, le territoire que se sont approprié les Rothschild dès 1948 avec les méthodes qui les caractérisent eux et leurs associés -le crime organisé,la violence, l’intimidation,la torture des opposants et la fraude généralisée- elle est l’incarnation du sort réservé à toutes les nations qui s’opposent à la tyrannie de ce syndicat international du crime bancaire organisé à l’échelle mondiale dont les individus les plus malfaisants sont placés à la tête des instances du pouvoir.


  • lloreen 12 janvier 11:59

    Pourquoi Macron, l’associé-gérant des Rothschild et de leurs associés malfaisants-les criminels contre l’humanité s’est-il précipité en Afrique pour y « créer » une nouvelle monnaie ?

    http://www.rfi.fr/afrique/20191221-macron-ouattara-annonce-remplacement-franc-cfa-afrique-ouest-eco

    Les fondations commencent à trembler...


  • lloreen 12 janvier 12:45

    "La France envisage de maintenir sa présence militaire en Irak dans le cadre d’une mission de l’Otan 12/0

    « .

    Cessez de parler de »la France".Ce n’est pas la France mais les dirigeants de la république française incorporée à Washington DC inc.

    Le pouvoir est vacant en France et il a été usurpé par des imposteurs qui se sont arrogé des fonctions qui ne leur incombent pas.

    Le seul pouvoir est celui du peuple, souverain, qui ne l’a d’ailleurs jamais vraiment été mais qui aurait pu l’être avant la nomination de l’associé des Rothschild au pouvoir en la personne de leur ex-directeur de banque monsieur Pompidou.

    Depuis cette date, l’histoire de la France est une série catastrophe.


  • sylvain sylvain 12 janvier 13:17

    AV devient peu a peu un site de propagande

    Rien que la photo d’en tête est risible, c’est ridicule

    l’histoire déroulée ensuite est tout aussi absurde, bourrée de tellement

    d’incoherence que je n’en ferais pas la liste

    J’ai vu plus de 10 articles de « ce cri des peuples » en modération hier . Si vous rajoutez les poutinistes on doit arriver à plus de 30% des articles

    C’est de la pollution


    • foufouille foufouille 12 janvier 19:47

      @lulu

      post totalement nazislamiste noiraryaniste.

      en afrique du sud, ce sont certainement des faux noirs qui tuent des noirs, les sans papiers du niger qui ont incendié un camp sont certainement des blancs.


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 12 janvier 19:48

      @sylvain
      Si vous rajoutez les poutinistes on doit arriver à plus de 30% des articles

      .
      Et 30%, c’est bien plus que 70% ! La pluralité de l’information vous défrise les moustaches ? Quand 100% est pour la « pensée unique », quelle merveille !
      .
      C’est d’ailleurs vachement mieux quand la CIA dicte les articles des médias mainstream....Merci de nous informer pour qui vous roulez.


    • sylvain sylvain 14 janvier 10:10

      @Fifi Brind_acier
      quand une personne essaie de comprendre et d’expliquer au mieux de ses capacités un évènement.. d’une manière générale quelque chose qui se passe dans le monde j’appelle ca de l’information .
      ce n’est certainement pas neutre, c’est une démarche intentionelle d’expliquer le monde le mieux possible
      quand une personne raconte une histoire pour servir au mieux une cause ou une personne sans, en plus, clairement expliciter son intention j’appelle ca de la propagande, au mieux du journalisme partisan .
      A la fin de leur lecture ceux qui ont lu de l’information auront l’impression de comprendre un peu mieux les choses, et de voir qu’il y en a encore plus qu’ils ne comprennent pas
      Ceux qui auront lu de la propagande seront paumés, en colère ou fanatisés à leur tour
      "Et 30%, c’est bien plus que 70% 

      "
      vous voudriez 50% de propagande et 50% d’info ?? J’ai toujours trouvé les principes de parité un peu absurdes mais là c’est balèze


  • QAmonBra QAmonBra 12 janvier 14:18

    C’est fou comme mon logiciel anti-$ionnard simplifie et éclaircit la lecture des échanges et interventions !

    J’ai vu sur la notice qu’on peut le régler pour différencier les $ionisés(*) des $ionnards, intéressant. . .

     

    (*) Individus naifs ou/et ignares, n’ayant plus aucun sens critique, car fortement imprégnés par la pensée unique et l’intense propagande $ioniste sévissant en occident.


    • agent ananas agent ananas 12 janvier 15:03

      @QAmonBra

      Faut croire que c’est la panique chez les sionistes pour que la hasbara réquisitionne ses troupes pour venir polluer cette pertinence analyse de Federico Pieraccini.
      Par conséquent je suis intéressé par votre logiciel anti-$ionnard ...


    • lloreen 12 janvier 15:07

      @agent ananas
      « je suis intéressé par votre logiciel anti-$ionnard .. ».

      Macron va être content...La vente du logiciel le rendra milliardaire...
      https://www.nouvelobs.com/economie/20150107.OBS9413/macron-il-faut-des-jeunes-francais-qui-aient-envie-de-devenir-milliardaires.html


    • QAmonBra QAmonBra 12 janvier 20:49

      @agent ananas

      Le concepteur de ce génial logiciel avait pour devise : « J’parle pas aux cons, ça les instruit ! » 

      Désignant initialement le sexe féminin, d’où nous sommes tous originaires, hormis les « césarisés », ce terme trop galvaudé, puisque également utilisé par les cons eux mêmes, nécessite impérieusement une rigoureuse définition et ne pouvant être contestée, et pour cause, que par les cons.

      Ceci constitue l’unique difficulté a surmonter pour construire son propre anti-$ionnard.(*)

      En effet, tous ceux capables de définir correctement ce qu’est un con et pourquoi il ne faut pas l’instruire, sont à même de construire ledit logiciel qui n’est qu’un anti-con spécialisé, totalement personnalisé et entièrement gratuit. . .

      (*) Compression de $ioniste et de connard, (anciennement cornard) en raison de leur cocufiage imminent par l’Histoire !


  • lloreen 12 janvier 15:00

    "Le Gen. Wesley Clark révèle qu’un plan était prêt déjà en 2001 qui devait attaquer la Syrie, le Liban, la Libye, la Somalie, le Soudan et l’Iran. Les choses se sont mal passées en Irak ce qui n’a pas permis de mener à terme l’ensemble de ce plan. Ce plan a néanmoins détruit l’Afghanistan, l’Irak, la Libye, la Syrie… causé des millions de morts.

    "

    ...2001.....2001...

    11 septembre 2001...le faux drapeau des tours jumelles....Tiens, comme tout se recoupe...


  • alanhorus alanhorus 12 janvier 15:14

    https://bistrobarblog.blogspot.com/2018/02/genealogie-dhitler-par-miles-mathis_25.html Eichmann travaillait pour standard oil, et en regardant les parties 1,3,4 Hitler aurait été a liverpool, d’où la pochette de sergent pepper. https://bistrobarblog.blogspot.com/2019/12/la-mort-de-wolfgang-amadeus-mozart.html La photo de Georg nissen fait d’ailleurs pensé a sergent pepper. Tout est pensé par l’Institut Tavistock.


  • ETTORE ETTORE 12 janvier 16:12

    @Massada

    Vous êtes perché sur la Trump Tower pour avoir une aussi belle vue sur Téhéran ?


  • Claire Claire 12 janvier 16:59

    Je trouve votre article incroyablement méprisant envers les facultés de discernement de vos lecteurs. Car il faut avoir une bien piètre idée de leur intelligence pour envisager qu’ils se montrent crédules face à tant d’invraisemblances.

    En ce moment, les démocrates tirent à hue et dia pour décrocher Trump de ses hauteurs dans les sondages. Les services secrets écoutent tout ce que dit le président et le rapportent sans hésiter si cela peut lui nuire. Ces individus n’ont cure ni de la fonction présidentielle, ni de l’image qu’ils véhiculent ainsi de leur pays. Pourtant, selon vos dires et en la circonstance, ils tiendraient une information réellement explosive, de celle qui pourrait carrément mettre un terme prématuré et brutal au mandat de Donald Trump, mais là ils restent muets comme des carpes, la cervelle dans du coton !!!!

    De tous les présidents américains monsieur Trump est sûrement le moins susceptible de se comporter comme vous le dites. Si de telles choses s’étaient produites, un traître quelconque ou devrais-je dire un “valeureux lanceur d’alerte” aurait déjà prévenu les médias. Il y aurait un scandale planétaire, les démocrates auraient accusé le président d’avoir gravement nui à l’image des USA dans le monde et commis des crimes de guerre sans nom. Plus rien ne pourrait alors sauver Donald Trump de la destitution voire de la prison ! Les démocrates bataillent en ce moment comme des gens qui se noient pour jeter le président à terre. Si ce que vous dites était vrai, toute la planète le saurait et Trump serait quant à lui déjà derrière des barreaux.


    • Fatal piquette prong 12 janvier 17:13

      @Claire

      Tu as bien choisit ton moment pour sortir de la loubatière .
      Tu vient defendre romulus trump et remus netaniahou ?

      Ce ne sont pas « les démocrate » , mais bien la démocratie qui veulent se débarrasser des tyran louveteau pas finis .

      La république va peut être même suivre malgres l’ opposition forcené des républicain .

      On nous as vendu « america great again » en fait il falait lire « america cheat again » 


    • Fatal piquette prong 12 janvier 18:01

      @Jupiter

      en fait en souhaitant montré la dichotomie
      « democrate/democratie » ou « republicain/republique » 
      Je ne me faisait pas d’ illusion sur la procedure , 
      mais seulement le voeux que le peuple americain sorte un jours de la « triche » .

      Tant que ce sera les meme au manettes , on sera sous trump et sous obama en meme temps , chacun detruisant l’ autre plutot que de construire quelquechose de perenne .

      BHéeéééé lol


    • Fatal piquette prong 12 janvier 18:40

      @Jupiter

      les hertlzien sioniste font certainement parti du systeme , mais pas plus que les saoudien , ou nous autres francais qui peinnont chaque jour sous le joug de monarque Ier (24%=66,6%)

      LE monde arabe ou le monde juif ou le monde ce que tu veut c’ est toujours le monde , cette petite boule dans un bras de banlieu de la voie lactée , elle n’ echape pas au dichotomie nevrotique.

      <sans vouloir t’ offenser bien sur>


    • Claire Claire 12 janvier 19:27

      @Jupiter
      Toute cette mascarade autour de sa prétendue possible destitution est une invention en vue de le victimiser et de rassembler, booster son électorat nationaliste (...)

      Tchip ! Ce qui signifierait que les démocrates travaillent la main dans la main avec Donald Trump pour le faire réélire et qu’Hillary Clinton était elle-même sûrement dans le coup puisque tout est prévu dans le grand complot des banquiers. Et forcément, je me doute que tout cela vous semble très sensé... Hélas mon pauvre !


    • agent ananas agent ananas 12 janvier 19:50

      @Jupiter
      Je pensais qu’a l’Unité 8200 vous aviez des outils plus sophistiqués que « Google-trad » pour vos traductions...
      Vous avez beau temps à Jaffa ?


  • Xenozoid Xenozoid 12 janvier 18:46

    La loi martiale de l’opinion publique

    L’opinion publique est la valeur absolue pour l’homme et la femme bourgeoise parce qu’ils savent qu’ils vivent dans un troupeau : un troupeau d’animaux effrayés, qui se tournera contre n’importe qui n’est reconnu comme sien. Ils frissonnent de peur quand ils se demandent ce que « les voisins » vont penser de la nouvelle coiffure de leur fils. Ils s’emploient à trouver des moyens pour paraître plus normal que leurs amis et collègues. Ils ne manqueront jamais de tourner leurs tuyaux d’arrosage le samedi ou de porter une robe appropriée pour les « vendredis décontractés » du bureau. Tout ce qui peut les faire glisser hors de leur routine est considéré comme suspect au mieux. L’Amour devient, potentiellement mortelle, comme le sont toutes les autres passions qui pourraient signifier l’expulsion du troupeau. Parquez-les en quarantaine, comme des affaires secrètes et autres dates adolescentes, dans des boîtes de nuit et clubs de rencontres - pour l’amour de Dieu, ne contaminez pas le reste d’entre nous. Devenez sauvage quand « votre » équipe de foot gagne un match, Saoulez-vous à mort dans l’oubli quand le week-end arrive, louez des films obscènes si vous voulez , mais ne vous avisez pas de chanter ou faire l’amour ici. En aucun cas, admettez des sentiments qui n’ont pas leurs places dans la salle du personnel ou au dîner mondain. N’admettez en aucun cas vouloir quelque chose de plus ou de différent de ce que « tout le monde » veut, quoi que ce soit et quel qu’il soit.

    Et bien sûr, leurs enfants ont appris cela, aussi, même parmi les plus rebelles et radicaux des non-conformistes, les mêmes règles sont en place : ne mettez pas en doute votre place dans le groupe, n’utilisez pas de mauvais signes extérieur et ne souscrivez pas aux mauvais codes. Ne dansez pas quand vous êtes censé être tranquille, ne parlez pas quand vous êtes censé danser, n’oubliez pas vous êtes surveillé. Assurez-vous que vous avez assez de fric pour participer aux différents rituels. Pour garder votre identité intacte, identifiez-vous aux sous-cultures et styles, alignez vous à des bandes et des modes et à la politique qui en sont associées. Vous n’oseriez pas risquer votre identité, n’est-ce pas ? C’est votre seule protection contre une mort certaine aux mains de vos amis. Sans identité, sans frontières pour vous définir, vous devenez du vide, dans le néant . . . n’est-ce pas ?


Réagir