vendredi 19 mars - par GÉOPOLITIQUE PROFONDE

Dollar : La Chine et la Russie se défendent... Et attaquent !

L’économie chinoise pourrait doubler de taille d’ici 2035 et dépasser les États-Unis en cours de route. Le président chinois Xi Jinping a déclaré en novembre dernier qu’il était possible de doubler le produit intérieur brut du pays d’ici 2035. En plus de doubler sa taille économique, la Chine dépasserait les États-Unis en tant que plus grande économie du monde autour de 2027-2028, selon Bank of America.

L'économie chinoise va dépasser celle des Etats-Unis

Selon un haut diplomate, la Russie doit agir au plus vite pour réduire au minimum son utilisation du dollar. C’est déjà le cas (cf. le dossier de mars 2021), mais la nouvelle administration américaine de Joe Biden annonce une recrudescence des sanctions ce qui confirme que la tendance à la dédollarisation est longue, structurelle et actuellement indépassable.

Publicité

La Russie se dédollarise face à Biden

L’économie britannique s’est contractée de 9,9% en 2020, sa plus forte contraction annuelle depuis le grand gel de 1709. Le Brexit avait pourtant bien commencé du point de vue économique ; il aurait fallu ne pas sévir aux directives mondiales sur les mesures sanitaires et laisser les gens travailler s’ils le souhaitaient.

L'économie britannique a de grosses difficultés

Pour finir, la dette mondiale a augmenté de 356% par rapport au PIB mondial de 2013 à 2020. Le Covid-19 à lui tout seul a alourdi la dette mondiale de 24 000 milliards de dollars supplémentaires en 2020.

La dette publique mondiale atteint des sommets historiques

Publicité

Franck Pengam

Pour aller plus loin sur l’économie mondiale, l’Eurasie et la dédollarisation :

Revue Or et Argent mensuelle

 



6 réactions


  • Florian LeBaroudeur Florian LeBaroudeur 19 mars 20:38

    L’économie chinoise pourrait doubler de taille d’ici 2035 et dépasser les États-Unis en cours de route.

    Vu l’impossibilité d’une croissance exponentielle infinie, c’est plutôt l’économie américaine qui va être réduite de moitié et passer derrière la Chine en cours de route. 


    • JPCiron JPCiron 19 mars 22:18

      @Florian LeBaroudeur
      .
      c’est plutôt l’économie américaine qui va être réduite de moitié et passer derrière la Chine en cours de route. >

      Il y a d’autres variables : l’Europe, l’Asie, l’Afrique,... pour compenser (ou pas ?)

      Et il y a encore beaucoup à détruire dans l’environnement avant que cela n’enraye le monstre économique mondial.



  • HELIOS HELIOS 20 mars 16:17

    Maintenant qu’on a appris a se confiner et a vivre sans vivre, les américains, les russes et les chinois peuvent se foutre sur la gueule a coup de radiations, de virus et autres joyeusetés, tout est pret... sauf nous, bien sur qui suivons comme des toutous.

    A Davos ils ont lancé le test grandeur nature, les américains ont débarqué a Dunkerque il y a moins de 15 jours pour des « manoeuvres » et pour « tester la logistique »... tout cela sent le roussi de plus en plus.

    C’est bien pour cela que j’ai des doutes sur la fin de la COVID qui ne soit proche.

    Dans une parfaite logique indépendante et de bon sens, le tryptique : detecter, soigner, prévenir... on a merdé sur la détection, on ne veut pas soigner, et on merde encore sur le vaccin. (Cf HCQ, Ivermectine et tous les autres. Qu’est-ce que cela coute a notre gouvernement de les autoriser puisque cela ne fait rien ?)

    Tout est misé sur le vaccin, qui est une demarche « a l’allemande » (je rappelle que la démarche a l’anglaise consiste a faire simple et flexible, adaptable... et à l’allemande c’est faire toujours plus dur et plus solide).

    Vouloir un vaccin alors qu’il va y avoir constament des variants et d’autres virus, c’est bien la solution anglaise qui est la meilleure et qui consiste a détecter au plus tôt quitte a avoir des faux positifs ou negatifs... puis faire le dos rond en soignant les infections le plus précocement possible avec les medicaments existants -antiviraux-, puis les anti-inflamatoires etc.

    Ben non, on choisi l’allemande : le vaccin, quitte a confiner tout le monde, mettre tout a l’arret et intuber ceux qui ne s’en sortent pas.

    Démarche à la con certes, mais pour une fois je trouve que les britanniques sont vraiment moins c.ns !

    Et la démarche française la-dedans ? Il n’y en a plus, depuis Chirac, la souveraineté, mais aussi la dignité, le modèle de non alignement, la raison et le respect ont disparu.

    Que ce soit Sarkozy, Hollande et maintenant Macron, la France n’existe plus sur l’echiquier mondial, même notre culture se perd, notre langue, notre industrie... bref, notre identité.

    Cher concitoyens, bienvenu dans le quart monde en France ... esperont au moins que les chinois acheveront notre EPR qu’on est plus foutu de terminer et grace a nos idiots verts notre avenir, même au sein de l’Europe n’est que ruines... on ne s’en remettra pas !

    merci de m’avoir lu.


  • Berthe 20 mars 22:26

    La Chine domine déjà les usa, arrêtez de rétro pédaler.


    • V_Parlier V_Parlier 20 mars 22:36

      @Berthe
      Selon les critères d’évaluations en vigueur en Occident actuellement les USA dominent encore. Mais ces critères n’incluent pas des choses pourtant essentielles en cas de coups durs (conflits non nucléaires *, blocus, etc...) : La résilience de la population (ou le fait qu’elle ait simplement moins peur de perdre une vie confortable), la motivation de l’armée, et la capacité à prendre rapidement et autoritairement le contrôle des moyens de production selon les besoins...

      (*) Non nucléaires car sinon l’histoire est tout de suite finie pour tout le monde.


  • Olivier 21 mars 17:06

    Heureusement nous on a Macron, qui entre confinements déments, immigration de remplacement et désindustrialisation, nous assure un naufrage de 1ère classe. 

    Le tout sous les applaudissements enthousiastes des français, zombifiés par la TV et définitivement décidés à gober tout ce que la propagande du système leur enfourne dans la caboche. 

    Vous aimez être dans la merde ? Eh bien vous allez être servis, et au-delà de vos espérances... 


Réagir