lundi 10 décembre 2018 - par Ariane Walter

Et la finance dit à Macron d’aller à Canossa...

 

Certains pensent que Macron, président de la République Française, prend seul ses décisions.

J’entends : « Macron ne va pas céder. » 

Mais il n’en est rien. 

Il n’est qu’un sbire de cette finance mondialiste qui règne sur la moitié du globe, l’Union Européenne étant une de ses garnisons.

Cette finance, la maison Rothschild ayant adoubé le mouflet, était au demeurant ravie de sa trouvaille. On se souvient de cette vidéo historique où François Henrot, directeur gérant chez Rothschild, bavait du plaisir d’avoir rencontré « ce trentenaire aux capacités intellectuelles extra-ordinaires. » (On a pu en juger.) Parlant de l’art de la banque comparé à la politique, il dissertait élégamment :

« On y apprend l’art de la négociation, on y apprend ce qui est, heureusement ou malheureusement, utile en politique… à communiquer c’est à dire… à raconter des…une histoire… On y apprend des techniques, pas de manipulation de l’opinion heu… enfin si un peu… »

Je ne sais pas ce que pense aujourd’hui François Henrot ainsi que toute la clique Rothschild, ainsi que toute la haute finance atlantiste, de leur poulain qui, prévu pour être un étalon s’est avéré un canasson. 

Certes, très utile dans un premier temps puisqu’il a pillé à une vitesse inattendue les classes pauvres et moyennes françaises. 

Manque de bol, il a tué le malade à force de ponctions.

C’est alors que les Gilets Jaunes, fantômes de ces malheureux égorgés sur l’autel de la finance mafieuse, (quand on blanchit l’argent de la drogue, appelons quand même les choses par leur nom, c’est mafieux !) sortis de nulle part et n’étant guidés par aucune tête pensante, mirent sur pied une stratégie à la Sun-Tsé. Etre partout et nulle part, eux qui étaient pauvres, appauvrir l’ennemi, bloquer les centres de production et de vente, rallier la sympathie de tout un peuple et avoir pour emblème, trait de génie, un bout de chiffon qu’on leur avait imposé ! Ainsi, un mois avant Noël, sur toutes les routes, ils devinrent de vraies guirlandes de joie, le grand espoir de la naissance d’un nouveau monde ! 

Le printemps de l’hiver et de la vie, sur notre planète fracassée, c’était eux ! 

Mais quittons la poésie pour en venir aux rudes réalités.

 La campagne des gilets jaunes mit à bas, en un temps record de trois semaines, non seulement le commerce, mais aussi le tourisme, mais aussi l’image de la France à l’étranger et ce qui est le pire, les élections européennes approchant, l’image de la sainte Europe, qui est la paix ! 

Là, c’était trop.

Que de réunions il dut y avoir dans le saint de saints pour savoir que faire de ce Macron qui les avait tant déçus et jetés dans une si cruelle impasse ! 

La première décision fut de lui demander de se taire, puisque chacun de ces discours le dispute au précédent par son vocabulaire de cuistre, ses airs de matamore et ses insultes diverses et variées. 

La bestiole est ingérable et donne du sabot de tous les côtés. Donc, « tais-toi » pour commencer. 

Ils ont ensuite dû se mettre à 25 pour lui composer un discours qui essaierait de duper ces gilets jaunes, leur cédant des broutilles en leur donnant l’impression de leur accorder le paradis. 

C’est le défaut des puissants des époques décadentes, on l’a vu avec François Henrot qui étale sa stratégie comme du beurre de prisunic, de se croire intelligents quand ils sont avachis dans la facilité de leurs boudoirs et ont en face d’eux des adversaires que la vie rude a endurcis.

Ainsi, ce qui frappe quand la clique des thuriféraires de BFM and C° reçoit des gilets jaunes, c’est que ces hommes et ses femmes du peuple sont plus intelligents, plus brillants qu’eux. La cour des toutous les interroge, selon sa tactique pour les ridiculiser, et ce sont les toutous qui se prennent des passings de revers à la Borg qui font se dresser tout un peuple ! C’est ainsi que, récemment, l’impératrice Elkrief s’est fait éventrer en public par le prince de Conti, Xavier Mathieu, qui l’a bousculée dans le décor pour l’éternité. En face d’eux, ces pitoyables LREM sortent leurs éternels éléments de langage stupides et menteurs. Mais ils sont bien coiffés, il faut le reconnaître, sauf Schiappa qui confond brushing et attaque sur le périphérique. Mais passons.

Nous en sommes donc là.

Macron vient à Canossa sur ordre du saint empire atlantico-germanique et va se mettre à genou devant son peuple en retenant son tempérament joueur.

Que va-t-il annoncer ? 

Quoi qu’il dise, je lui fais confiance. 

Il a ce don taquin d’exaspérer ces fameux gilets jaunes dont l’Histoire chuchote :

« Gloire à vous, peuples d’or, qui deviendrez des mythes ! »

 

(La suite sur Netflix : « Games of people », le feuilleton qui enchante le public autant que « La casa de papel » avec la même musique « Bella Ciao » !!!)

 

 https://www.medias-presse.info/macron-adoube-par-le-directeur-de-la-banque-rothchild-video-par-jacques-attali-alain-minc-et-cie/69095/

 



120 réactions


  • Houp@ Houp@ 10 décembre 2018 18:10

    Le scénario évoqué dans l’article n’est pas improbable.

    Mais j’ai un peu de mal à imaginer que les « commanditaires » du freluquet, lui envoie une convocation pour lui passer un savon et le remettre sur les rails.
    Si intervention il y a de leur part, c’est probablement par voie indirecte et à mots couverts (dans ce monde là ont n’élève pas la voix). A charge pour Macron « de lire le message entre les lignes ».


    A vrai dire j’ai plutôt le sentiment qu’il se la joue perso, électron libre.

    Par contre c’est un couard. Il pourra céder en fonction du niveau de pression.

    L’intervention de ce soir nous éclairera.


    Plus généralement, « le système » est sérieusement bousculé. C’est que la donne a changé en quelques années. Et oui, Internet est une plaie : on peut échanger des idées et des informations avec la terre entière. Pas facile à contrôler.


    Et puis et peut-être surtout, sur les ronds points, les gilets jaunes se parlent. La parole se libère. Ils partagent leur exaspération du système, échangent des idées et des savoirs.

    Ça fait peur, hein !!



    • kirios 11 décembre 2018 07:46

      @Houp@

       "A vrai dire j’ai plutôt le sentiment qu’il se la joue perso, électron libre.

      Par contre c’est un couard. Il pourra céder en fonction du niveau de pression."

      les politiques et les syndicats ont intérêt à ce que Micron ne lâche que des miettes - l’instauration d’une Démocratie véritable (directe) les mettrait en faillite - je pense que çà a été l’objectif de leur rencontre , hier, à l’Elysée.



    • velosolex velosolex 11 décembre 2018 08:02

      @Houp@
      Je pense pas comme vous que Macron rencontre dans une crypte une sorte de franc maçonnerie du libéralisme qui lui met la tête au carré quand il fait des conneries. Il appartient à cette élite autoproclamée ; Il a bossé pour ça. Un mal de chien quand il on pense. Le pouvoir faut vraiment aimer ça. Un mec normal et intelligent ne veut pas être président. Mitterand a dit un truc de ce genre. Mais Mitterand avait de la bouteille. Macron n’a qu’un verre de Chambertain derrière lui. Ca lui a monté sérieux à la tête. Des erreurs énormes montrant qu’il s’est déconnecté. Hollande avait déjà connu ça. Rappelez vous l’affaire Leonarda….Le pouvoir présidentiel à la française est une fabrique de monstres, coupés du monde, dans une vision verticale de la gouvernance. Je ne dis pas cela pour défendre ce type qui est effectivement le défenseur d’une classe sociale, mais on ne pourra pas sortir de cette équation sans remettre en cause cette vision du pouvoir, ces godasses formatées et ce costard qu’ils endossent dés qu’ils sont présidents, et qu’ils se la pêtent. La crise des gilets jaunes est issue de cela, d’une France totalement ostracisée, le martyrologue officiel étant tourné exclusivement vers la banlieue, représentation officielle de la misère, comme celle du front national l’est pour désigner l’extrémisme bas du front issu du beauf, copie conforme du gilet jaune pour certains, ce déchet de province, flirtant avec le Deschiens, avant qu’ils ne se montrent tout à coup plus prudents….J’avais fait un article sur la révolte des bonnets rouges, méprisés, écrasés, il y a deux siècles il y a 15 jours, et je ne le répudierais pas


  • Citoyen de base 10 décembre 2018 20:19

    Si Macron persiste, quid d’une grève générale ?  smiley


  • BA 10 décembre 2018 20:54

    Acte 5 : samedi 15 décembre 2018.


    https://www.facebook.com/events/198356007780029/



  • galéjad galéjad 10 décembre 2018 21:34

    Excellent !

    Merci Ariane


  • symbiosis symbiosis 10 décembre 2018 21:54

    L’histoire s’emballe. Ça n’est pas souvent et quand la chose arrive, les consciences s’éveillent et les corps se déchaînent.

    Macron et sa clique de voleurs à la tire ne prennent pas vraiment la mesure du phénomène. Le discours de Macron est littéralement piteux et hors, très en dehors de la réalité du moment.

    L’intervention de Mélanchon, suite au discours du charlatan a été empreint d’une grande gravité et pour une fois très austère.

    Étienne Chouard sur RT a été magistralement dégoutté par la fumisterie du cuistre.

    Bref le manu est mal, très mal et forcément finira mal s’il ne quitte pas le navire très vite car la violence appelle la violence et le sang appelle le sang.


  • velosolex velosolex 11 décembre 2018 07:48

    L’image de la France se serait dégradée ?...Non, bien au contraire : Les étrangers nous envient. C’est le retour de l’esprit français, un mélange d’inventivité et de désordre accouchant de ce genre de révolution inimaginable par les soit disants élites, totalement déconnectées du pays. Je n’ai pas envie de dire profond, avec ce signifiant de dédain pour « le peuple », mot qui comme « la province », vous calibre encore l’esprit des politiques comme à l’époque de Balzac. La France devient donc un espoir pour les autres, la preuve que tout est encore possible, un truc que les technocrates travaillent à saper. Hors, tu n’es que ce que tu pense être. Le plafond de verre est au moins autant en nous qu’à l’extérieur. 

    Macron par contre les a surpris. Beaucoup d’étrangers, et j’en fréquente, avaient cette image d’un président jeune, à la Kennedy, qui aurait inauguré un new deal. Ils ont réalisé rapidement, en voyant son raidissement, en découvrant la France des ronds point où l’on tourne toute une vie, tout un symbole, que la France fantasmée, et celle du réel faisait deux.

    Vrai, Macron est devenu un vieux con ! Avant c’était un jeune con ! Le jeune con a encore cette intelligence de devoir écouter les autres et de se mettre dans une relative empathie pour arriver. Le vieux con est arrivé. Il n’a plus rien à prouver, Il dirige. C’est la plus vieille histoire du monde. On ne sait pas la suite. Mais quand une roue est partie, on ne sait plus l’arrêter. 


  • Arnould Accya Arnould Accya 11 décembre 2018 09:17

    Soeur Emmanuelle s’occupait des pauvres. Frère Emmanuel s’occupe des riches.


  • grangeoisi grangeoisi 11 décembre 2018 15:11

    Ouai, ben cet article fait plus cabinet d’aisance que de bienséance.

    Les étroncs qui surnagent font le bonheur des canards qui fréquentent cette mare.


    • Attila Attila 11 décembre 2018 15:50

      @grangeoisi
      « Les étroncs qui surnagent »
      Vous parlez de votre arbre généalogique ?

      .


  • VDob 11 décembre 2018 17:55

    La haute finance est absolument ravie de voir débarquer les gilets jaunes, l’ami. N’as tu pas remarqué que les médias soutenaient massivement le mouvement et les revendications ?

    L’explication en est très simple : toutes les mesures de Macron vont être financées par le crédit. Autrement dit, toute cette affaire, in fine, ne fera que renforcer un peu plus la domination des banques et du grand capital sur l’état.

    Si les gilets jaunes ne s’assurent pas de la manière dont va être financée les mesures qu’ils vont obtenir, ils ne feront rien d’autre que creuser un peu plus leur tombe.


  • QAmonBra QAmonBra 11 décembre 2018 20:44

    Merci à Ariane pour le partage.

    Un bon article et une analyse de la situation qui tient la route sauf, à mon avis, sur un détail : Les Rothschild Family & Cie ont bien choisi le meilleur menteur professionnel dont ils disposaient, son numéro d’acteur d’hier soir, au plan « artistique » est un sommet du genre.

    Ils ont également assez bien estimé la répulsion et le mécontentement des français à l’égard de la caste politicienne, d’où ce candidat atypique pour éjecter le « lipideux » et libidineux « hollandouille », par contre, ils semblent avoir totalement sous estimé le degré d’éveil, de maturité et de combativité du Peuple français, au sens le plus populaire du terme.

    Pourtant, le formidable débat ayant précédé le référendum de 2005, aurait du leur mettre la puce à l’oreille, peut être pensaient ils, vu l’apathie dudit Peuple après la forfaiture orchestrée par sarko, et après des années de lavage de cerveau avec la dette, que les français étaient enfin murs, à leur tour, pour gober la liquidation du reliquat des acquis sociaux, hérités du fameux CNR à la libération.

    Quoiqu’il en soit, au point où nous en sommes, l’hyper-mafia ne pouvant accepter une quelconque remise en question de sa doxa, surtout pas par le Peuple français,(*) et ce dernier étant dos au mur, nous allons inexorablement vers une 5ème révolution, (7ème si 1936 & 1968 comptent) donc bientôt autant d’étoiles sur un maillot qu’il va falloir mouiller tous ensemble, célébration d’une tradition « despotivore » en somme pour nous autres français . . .


  • lloreen 16 décembre 2018 10:54


    "Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs« (Article 35 de la Déclaration des Droits de l’Homme et du citoyen, et préambule de la Constitution du 24 juin 1793).

     

    Comment sortir de la dictature sectaire et fanatique qui nous dirige ? Edmund Burke nous donne une piste :

     »Les tyrans-Sophistes de Paris déclament bien haut contre feu les tyrans-rois qui dans les siècles précédents ont tourmenté le monde. Ils ne sont si fiers que parce qu’ils sont à l’abri des sanctions de leurs anciens maîtres, des donjons et des cages de fer. Serons-nous plus indulgents pour les tyrans d’aujourd’hui, quand ils nous donnent le spectacle de tragédies plus affreuses encore ? N’userons-nous pas de la même Liberté qu’eux, quand nous pouvons le faire avec la même sûreté ?" (Edmund Burke, Réflexions sur la Révolution de France, 1791, Pluriel Histoire, Paris 2004, p. 136).

    Message d’Eric Fiorile, le porte-parole du conseil national de transition, créé par un collectif de français le 18 juin 2015 dans le but d’organiser une transition salvatrice pour le peuple de France.

    https://www.youtube.com/watch?v=sfCPBFIezME&feature=youtu.be

    Ce conseil national de transition a créé un programme.

    https://www.conseilnational.fr/transition-programme/

    Le conseil national de transition a créé une « Cour Suprême » qui demande au citoyen français l’approbation pour un MANDAT D’ARRET CONTRE MACRON et quelques-uns de ses collaborateurs.
     https://www.mesopinions.com/petition/justice/approuver-mandats-arret-delivres-cour-supreme/52273

    Par Conseil National de Transition

    Pétition adressée à CITOYEN DU PEUPLE DE FRANCE

    MANDAT D’ARRÊT

    Pour haute trahison, atteinte à la sûreté de l’Etat et crime contre l’humanité,

    La « Cour Suprême » de justice de France, créée pour représenter la « Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen », et animée exclusivement par des citoyens non professionnels, délivre ce jour, 10 novembre 2018, au nom du peuple de France représenté par tous les signataires, ce mandat d’arrêt concernant Emmanuel Macron, né le 21 décembre 1977 à Amiens, fils de Jean-Michel Macron et Françoise Noguès pour,

    - « Haute trahison » : violation de l’article 9 du préambule de 1946 du bloc de constitutionnalité, en raison de la vente illégale de biens du patrimoine national. Tentative d’établissement d’une dictature absolue par la loi n° 2017-1510 du 30 octobre 2017 visant à supprimer les droits « sacrés, inaliénables et imprescriptibles » pourtant garantis par la plus haute instance juridique de France : La Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen.

    - « Atteinte à la sûreté de l’état » : organisation d’un programme d’immigration mettant tous les Français en état d’insécurité, en danger de guerre civile, et ce, en violation du « droit à la sûreté » dont toute association politique est pourtant garante (article 2 de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen).

    - « Crime contre l’humanité » : le Décret n°2018-42 du 25 janvier 2018 obligeant à la vaccination annule le « Droit Parental », fondement de la civilisation humaine. De plus, les études préalables révélaient que les produits injectés affecteraient gravement l’état de santé mental et physique des enfants, c’est donc en toute conscience qu’Emmanuel Macron a usé de son pouvoir pour préjudicier à la vie de centaines de milliers d’enfants français.

    Ce mandat d’arrêt est étendu à Edouard Philippe, Agnès Buzyn, Jean-Michel Blanquer et Annick Girardin, co-signataires du décret relatif à la vaccination obligatoire ; et à tous les autres membres de ce gouvernement dont il est avéré qu’ils ont participé activement à trahir la France et les droits fondamentaux et inaliénables des Français.

    Pour exécution dudit mandat, nous mandons et ordonnons à tous officiers ou agents de la Force publique de rechercher, arrêter et conduire chacun de ces individus à la Maison d’arrêt de Fleury-Mérogis pour être mis à la disposition de la justice, comme l’état de droit l’exige.

    Compte tenu du fait que ces individus disposent de nombreux complices dangereux et sont soupçonnés d’appartenir à des réseaux occultes ayant phagocyté plusieurs services des institutions nationales, il est expressément recommandé aux agents de la force publique d’intervenir en collaboration avec les services des forces armées de l’état, civiles ou militaires, respectueuses de l’état de Droit et fidèles à la Constitution.

    Pour que la Force serve la Justice, le Peuple et la Souveraineté de la Nation Française


  • Doume65 16 décembre 2018 11:46

    « la maison Rothschild ayant adoubé le mouflet »

    Attention Ariane ! Tu aurais pu dire le Cédit Agricole ou la Banque Populaire, mais tu as utilisé Rothschild ! C’est une dérive antisémite ! smiley


  • lloreen 16 décembre 2018 12:18

    Je ne sais pas où la finance a envoyé Macron -mais sans doute pas là où il irait s’agenouiller devant les « gueux » dont il commence à se « préoccuper » (traduction : qui commencent singulièrement à le faire suer lui et ses commanditaires)

    Mais pour continuer à leurrer le peuple ces escrocs qui ont plus d’un tour dans leur sac à malice et qui sont en avance de plusieurs guerres sur lui ont envoyé un robot débiter un discours totalement décousu chez leurs amis des médias. On observe donc sur un écran une créature synthétique, raide comme une trique, au visage dénué de la moindre expression, au regard halluciné dont les mouvements des yeux décalés et anarchiques indiquent que certains fils ont dû se toucher ce jour-là...Quelques minutes suffisent à exposer cette réalité.

    https://www.youtube.com/watch?v=6r5y4bsVUt8

    A titre de comparaison...une créature de synthèse chinoise.

    https://www.ouest-france.fr/monde/chine/chine-un-robot-plus-vrai-que-nature-presente-le-jt-6060046


  • lloreen 16 décembre 2018 12:48

    Il existe un remède imparable à la maladie : c’est l’information.

    http://www.wikistrike.com/article-histoire-du-cartel-des-banques-qui-dirige-le-monde-83803977.html

    La désinformation ambiante qui règne sur le monde ne relève donc pas du hasard mais d’un calcul savamment élaboré par les têtes pensantes de ces familles et celles qui sont chargées de défendre leur seul intérêt.

    L’histoire dira si ce mouvement des peuples -les autres arborent l’habit jaune aussi— fera éclater le joug qui les maintient en esclavage depuis des millénaires, soumis qu’ils sont tous à la tyrannie des adorateurs et serviteurs du Veau d’Or au moyen de l’instrument financier


Réagir