lundi 13 janvier - par Abdelkarim Chankou

États-Unis vs Iran : Les non-dits d’un « Armageddon » évité de justesse et dont l’Iran sort grand vainqueur

Ali Khamenei a eu un commentaire plus laconique mais plus moqueur encore. « Le peuple iranien a filé une baffe aux États-Unis » s’est délecté le guide suprême de la révolution islamique.

La chaîne CNN a publié des images satellites montrant les dégâts causés par la frappe iranienne sur des baraquements américains dans une base militaire irakienne.

La chaîne CNN a publié des images satellites montrant les dégâts causés par la frappe iranienne sur des baraquements américains dans une base militaire irakienne.

« Hermann Gessler ordonne alors à Guillaume Tell de percer d'un carreau d'arbalète une pomme posée sur la tête de son propre fils. En cas d'échec, l'arbalétrier sera mis à mort. Malgré ses supplications, le bailli impérial de Schwyz et d'Uri — au service des Habsbourg — reste intraitable. Tell s'exécute et coupe le fruit en deux sans toucher l'enfant. » Ce petit détour via une légende célèbre pour dire que tirer une flèche sur une cible humaine en faisant mouche mais sans la tuer ni la blesser relève de l’exercice de haute voltige qui demande plus d’adresse et de maitrise que d’encastrer une flèche entre les yeux ou droit dans le cœur. C’est ce qui s’est passé à quelques détails près dans la nuit de mardi à mercredi quand une douzaine de missiles iraniens sol-sol de haute précision ont atteint les deux importantes bases militaires irakiennes. Celle d'Aïn al-Assad située dans la province d’al-Anbar et une autre en territoire kurde à Erbil, sans faire ni morts ni blessées sauf des dégâts matériels dont des drones. Grand ouf de soulagement du côté américain et de la coalition internationale anti-Daech dont les soldats utilisent ce deux bases. L’absence de pertes humaines a été en effet confirmée mercredi par le président Donald Donald Trump himself sur Twitter ainsi que par de hauts responsables du Pentagone. Autrement, le monde aurait commencé cette nouvelle année 2020 par une troisième guerre du Golfe beaucoup plus dévastatrice : un combat entre le bien que pense représenter Trump et ses alliés et le mal que ce dernier pense que l’Iran incarne avec ses soutiens. En somme une sorte d’Armageddon — Mortal Kombat, bien en chair et en os. Juste après le tir des missiles sur les deux bases, de hauts responsables iraniens annoncent que la vengeance promise à l’assassinat, jeudi 2 janvier, par les Américains du général iranien Qassem Soleimani , chef du corps Al Qods en compagnie d'Abou Mahdi al-Mohandis, un chef de milice chiite irakien (né d’un père irakien et d’une mère iranienne), près de l'aéroport de Bagdad, a été faite et qu’il n’y aura pas d’autres réponses sauf si les Américains commettent d’autre agressions contre l’Iran.

LA HONTE

Mais le plus étonnant dans cette histoire est non pas le fait que les missiles iraniens aient fait mouche sans tuer ni blesser personne (ce qui a désamorcé une violente colère américaine) mais le fait que ces missiles ont atterri sur les deux bases comme entre le fil dans le beurre, autrement dit le système de défense anti-missile américain, supposé étanche, n’y a vu que du feu ! La honte. Un bide que de hauts dirigeants iraniens se sont hâtés de mettre en relief en affirmant que les États-Unis ne peuvent pas nier qu’ils ont été humiliés. Ali Khamenei a eu un commentaire plus laconique mais plus moqueur encore. « Le peuple iranien a filé une baffe aux États-Unis » s’est délecté le guide suprême de la révolution islamique. Bref, sans cet incident dramatique de l’abattage « par mégarde » d’avion ukrainien par la DCA iranienne qui selon Téhéran l’aurait pris par un missile de croisière américain dans un contexte d’extrême tension, on peut dire sans médire que l’Iran a su tel un champion des échecs ou de judo tourner une situation a priori défavorable à son grand avantage en faisant mordre de la poussière à son ennemi juré tout en le roulant dans la farine. Constat partagé par Le Monde. « Le conflit ouvert entre les États-Unis et l’Iran, le 27 décembre en Irak, se conclut, le 8 janvier, par une incontestable victoire de Téhéran. La République islamique a en effet pu ce jour-là tirer une bordée de missiles contre deux bases américaines en Irak sans s’attirer la moindre riposte de Washington. Que ce bombardement n’ait pas fait de victime importe moins que la défaite ainsi acceptée par l’administration Trump (…) » relève le Quotidien français dans son édition électronique du 12 janvier 2020. Fin d’Armageddon — Mortal Kombat saison 1.

http://chankou.over-blog.com/2020/01/etats-unis-vs-iran-les-non-dits-d-un-armageddon-evite-de-justesse-et-dont-l-iran-sort-grand-vainqueur.html



39 réactions


  • samy Levrai samy Levrai 13 janvier 09:39

    Tres bon article, bien équilibré, merci Abdelkarim.


  • Spartacus Spartacus 13 janvier 09:57

    Faut il rire ou pleurer de cet article humoristique...

    Au moins dans leur pays ils sont moins ridicules que ceux qui colportent les niaiseries de précisions de missiles, juste 3 jours après que ces tarés aient détruit un avion de ligne avec 176 passager à bord sans s’émouvoir.

    En Iran les gens se foutent de la gueule de leur armée, et des mensonges de le propagande à la con que répètent en boucles les pro-iraniens...  smiley 

    Ici vous avez des tweets de gens qui moquent « la précision » en comparant les tirs avec ceux de « Angry Birds »

    https://en.radiofarda.com/a/iranians-mock-semi-official-news-agency-reports-on-missile-attack/30366793.html

    Au moins ces ratés en série vont peut être inciter les gens a dégager ces tarés....

    Dire qu’il y en a qui font l’apologie de l’Iran des autocrates en permanence...

    Dramatique.


  • Leonard Leonard 13 janvier 10:04

    Je me demande qui a été le plus humilié en stressant sur un avion de ligne et en abattant des ressortissants majoritairement de sa propre nation...

    Même si on aime pas forcément la politique américaine, il faut quand même se rendre compte que l’Iran, toute stressée de la riposte de ses propres frappes s’est inventé un missile qui était un avion de ligne...

    L’Iran sort donc vainqueur d’avoir jeter des missiles sans faire de victime alors qu’un de ses plus haut et respecté généraux s’est fait atomisé par un Drone en territoire étranger ?

    Drole de conception des chose


  • CoolDude 13 janvier 12:05

    Personnellement, j’aurais visé les hangars... !

    Un missile, sur un baraquement, les baraquement, c’est juste un avertissent. Je pense qu’il y avait moyen de tout faire péter. Et si c’est bien ces bâtiments qu’ils visaient, ces missiles sont précis.


  • MagicBuster 13 janvier 12:27

    Il faudrait un avis de l’ile de pacques pour pondérer l’avis du Maroc sur la question de l’IRAN.


  • Spartacus Spartacus 13 janvier 14:03

    En ce moment, ça se prédise, il apparaît que l’avion Ukrainien et ces 176 victimes principalement Iraniennes a été détruit « intentionnellement » et il ne pourrait en être autrement.....

    Ces pourris d’Iraniens ont ils tué leurs propres ressortissants VOLONTAIREMENT ? 

    Il semble que OUI.


    Pour être activé un missile russe Tor a une sécurité, et nécessite le recours à deux radars, rendant toute erreur d’identification et toute confusion entre un avion de ligne et un missile impossible.

    Ce n’est pas une erreur de tir, mais une monstruosité de volonté de tuer...


    L’idée serait venu quand Trump a envoyé le Tweet sur les 52 cibles pour rappeler les otages Americains.

    Rohani aurait demandé à détruire un avion occidental pour rappeler le vol 655 d’Iran Air, abattu en 1998 par un missile Américain...


    Des tarés on vous dit. Et dire qu’il y en a qui en font l’apologie...


    Dramatique..


    • Cyril22 13 janvier 19:23

      @Spartacus
      Si cela avait été intentionnel, ils auraient immédiatement prétendu qu’il s’agissait d’un avion espion qu’ils ont judicieusement éliminé avant qu’il ne fonce sur leur base militaire. Or ils ont d’abord affirmé qu’il s’agissait d’un accident technique de l’appareil, puis sous la pression des informations diffusées dans le reste du monde, reconnu la tête basse que c’était un tir malavisé. Donc pas de « message » dans celà.

      Vous ne pouvez pas connaitre les dispositions de tir dans ces circonstances, dans une situation d’alerte maximale, les « clés » étaient peut être déverrouillées


    • Spartacus Spartacus 13 janvier 19:44

      @Cyril22
      Plusieurs éléments corroborent la volonté délibérée de détruire l’avion volontairement

      6 avions de ligne ont survolé à 100% au même endroit après que les Iraniens ont tiré des missiles sur l’Irak.
      Pourquoi ces 6 avions sont passés alors ?

      Un avion Ukrainien (alliés officiels des Américains) est un choix vraisemblable puisqu’ils ont des alliés officiels des Américains.
      Ils ont épargné 2 Turkish Airlines, 1 Pegasus Airlines, 1 Aeroflot 1 Qatar Airways.

      Et le plus suspicieux, juste avant de « détruire » l’avion, Rohani (ne pas oublier que c’est un monstre froid), a tweeté de ne pas oublier l’IR655....


    • Cyril22 13 janvier 20:33

      @Spartacus
      purement spéculatif, et totalement incompatible avec la « communication » sur l’évènement.
      Quoiqu’il en soit, c’était vraiment irresponsable d’avoir laissé ouvert l’espace aérien au trafic civil dans cette situation d’alerte défensive.


  • popov 13 janvier 14:57

    En résumé :

    Les USA foutent une grosse baffe dans la hure d’Allah en exécutant un oppresseur du peuple iranien.

    Les mollahs se livrent à des représailles minimales qui leur permet de « sauver la face » sans risquer de se prendre une baffe encore plus grosse.

    Dans la bagarre, ils se distinguent en descendant un avion de ligne transportant un grand nombre d’Iraniens.

    Les partisans du régime déferlent dans les rues comme des bisons en tuant des dizaines des leurs et en en blessant des centaines.

    Mais ce n’est pas ça qui va déprimer le monde islamique qui déclare aussitôt la victoire sur les ennemis d’Allah.


    • samy Levrai samy Levrai 13 janvier 16:14

      @popov
      ou bien :
      Trump se venge de ses frustrations sur des innocents qu’il tue.
      Une partie des agressés gifle brutalement les agresseurs ( les autres ont promis leur moment ) en plein dans leur base bunker la plus inattaquable, la mieux défendu, la plus emblématique de la région...
      Personne n’a accès aux bases américaines visées, pas d’etat des lieux, depuis les frappes iraniennes mais quelques photos satellites montrent des dégâts plutôt embarrassants.
      Aucun missile abattu alors qu’il y avait alerte maximale.
      Le commandant de la base principal  Al Assad est aux abonnés absents... est il en vie ?
      Aucune réaction en retour après avoir pourtant proféré des menaces en cas de réponse aux lâches assassinats américains.
      Depuis les petits propagandistes israeliens du site en panique total essaient de remplir l’espace de fumigènes pour cacher leur nudité.


    • popov 13 janvier 16:21

      @samy Levrai

      À suivre...


    • Abdelkarim Chankou Abdelkarim Chankou 13 janvier 16:25

      @samy Levrai
      Trump panique comme un jeune candidat au bachot qui vient de se rendre compte qu’à une semaine des examens il n’a encore rien préparé


    • samy Levrai samy Levrai 13 janvier 17:19

      @Abdelkarim Chankou
      où comme ado qui mis le feu à la grange avec ses expériences « chimie 2000 » et qui tente de le cacher alors que cela brûle encore.
      Les américains vont devoir partir du Moyen Orient et c’est maintenant Israel qui panique, l’Iran et ses proxis l’ont d’ors et déjà mis echec et mat .


  • Esprit Critique 13 janvier 17:05

    Cinquante morts piétinés a une manif préparatoire des funérailles d’un général préposé au terrorisme, donc parmi ses plu chauds supporters, c’est effectivement avec un feu d’artifice qui assassine 176 innocents, du travail de « Grand Vainqueur ».

    A recommencer au plus vite !


  • papat 13 janvier 17:37

    Et si les vrais ENC..... c’étaient ceux la !!!

    La CIA reconnaît son rôle dans le coup d’Etat en Iran en 1953

    Selon des documents récemment déclassifiés, la CIA reconnaît avoir orchestré le coup d’Etat qui a renversé le premier ministre iranien, Mohamed Mossadegh, le 18 août 1953, après qu’il eut nationalisé le pétrole du pays.


  • Claire Claire 13 janvier 19:41

    @Abdelkarim Chankou

    — l’Iran a su tel un champion des échecs ou de judo tourner une situation a priori défavorable à son grand avantage

    Ah oui ?!!

    Si l’exécution d’un homme aussi éminent en Iran que Qasem Soleimani a pu rester sans réponse à sa mesure, ceci sous la simple menace d’un bombardement américain, alors à quel diktat des USA l’Iran pourrait-il dorénavant refuser de se soumettre ? PLUS AUCUN ! Si la mort d’un tel homme et en de telles circonstances n’a pas été suffisante pour déclencher une riposte meurtrière, alors il n’y a plus RIEN qui puisse déclencher quoi que ce soit. L’Iran est désormais pieds et poings liés face à l’Amérique, sans autre marge de manœuvre que de négocier directement avec Donald Trump comme Kim Jong Un. Ce qui arrivera prochainement, je pense. 


    • Abdelkarim Chankou Abdelkarim Chankou 13 janvier 19:46

      @Claire

      L’Iran a mis à nu les carences du système de défense aérien américain dont Trump ne rate aucune occasion pour vanter les mérites.


    • Claire Claire 13 janvier 20:09

      @Abdelkarim Chankou
      L’Iran a mis à nu les carences...

      Vous ne répondez pas à la question :

      Si l’exécution de Soleimani n’a pas su vaincre la peur d’un bombardement américain, qu’est-ce qui pourrait encore la vaincre ?!!!

      Du reste, si les USA savaient que l’avion ukrainien avait été abattu par un missile c’est qu’ils disposent de moyens de surveillance quasi-illimités et qu’il avaient pu le détecter lui, comme tout ce qui a quitté le sol iranien ce soir là, avions et missiles compris. Or comme vous le savez, la trajectoire d’un missile balistique est aisément calculable puisqu’il n’est pas guidé. Les USA savaient donc avec plus ou moins de précisions que ces engins allaient s’écraser dans le sable. Bref, la seule chose que cela démontre (si tant est qu’il y avait besoin de le démontrer), c’est l’énorme supériorité en moyens de surveillance des USA. 


    • JC_Lavau JC_Lavau 13 janvier 20:19

      @Claire. Cynisme toujours aussi vomitif.


    • samy Levrai samy Levrai 13 janvier 20:36

      @Claire
      Il semblerait plutôt qu’ils n’aient pas vu les missiles arriver, comme ils n’avaient pas vu ceux sur les installations pétrolières d’Arabie Saoudite il y a quelques temps ou s’ils les voient ils ne peuvent les arrêter même s’il s’agit de missiles balistiques... en faisant quelques recherches tu verras quelques photos satellites avant et après de la base Al Assad ; les missiles ne sont pas tombés dans le sable.
      La claque est magistrale, elle est juste suivie de l’enfumage médiatique occidental habituel ( mais avec internet... ), elle n’a été suivie que par la realisation américaine que ses soldats et installations sont vulnerables et non defendables, d’où l’absence de reactions militaires.
      Les iraniens refusent de negocier avec un type qui ne respecte pas les traités ( malgré toutes les pressions), et les nord Coréens font comme si rien n’etait jamais arrivé ... Deux énorme échecs.
      Les iraniens vont maintenant s’occuper a chasser les américains du Moyen Orient.


    • Claire Claire 14 janvier 00:06

      @samy Levrai
      — Les iraniens vont maintenant s’occuper a chasser les américains du Moyen Orient.

      Eh bien ça, à votre place, je n’y compterais pas ! Si l’Iran n’a même pas été capable de venger la mort d’un dignitaire aussi haut placé que Qasem Soleimani, alors il n’y a plus rien que ce pays osera tenter contre l’Amérique, de peur de se retrouver à nouveau sous la menace d’un bombardement. 


    • samy Levrai samy Levrai 14 janvier 08:10

      @Claire
      Quels sont donc les mots que tu ne comprends pas dans ce que j’ai pu marquer ? 


    • Claire Claire 14 janvier 13:21

      @samy Levrai

      — Quels sont donc les mots que tu ne comprends pas dans ce que j’ai pu marquer ?

      OK ! Passez une bonne journée...


    • Ruut Ruut 14 janvier 16:16

      @Abdelkarim Chankou
      Il a aussi mis a nu les carences graves de ses propres systèmes de décences internes :

      1. Non interception d’un drone militaire et armé.
      2. Destruction d’un avion de ligne civil équipé pourtant d’un transpondeur, validé par un plan de vol et autorisé a décoller ...

  • Jonas 13 janvier 19:56

    A Abdelkarim Chankou 

    Je pense contrairement à vous , que la riposte du régime des mollahs est un fiasco et la claque du guide , Khamenei , destinée aux Etats-Unis , c’est le régime qui la prise en pleine joue. 

    Je vous rappelle , les grandes déclarations du régime des mollahs et des gardiens de la révolution, après l’élimination du général Soleimani, promettant aux Américains l’Apocalypse .

    Ils se sont bornés à lancer 22 missiles sur deux bases , Ein el Assad et Qayarrah sans faire de victimes ni de blessés et à peine quelques dégâts matériels . Et à la suite de cet exploit , ils ont crié leur triomphalement avoir tué 80 américains et causés des dégâts considérables. Ce qui est faux.  

    En réalité , les missiles de croisière ,mad in iran Soumar comme le dernier modèle Hoveyze , manquent encore de performances. 

    Lors des funérailles du général Soleimanie il y a eu , 50 morts et plus de 200 blessés , plus le tir par erreur sur un avion civile , faisant 176 morts dont plus de 80% sont iraniens (iraniens et canadiens d’origine iranienne ). Pour l’instant : Etats-unis 1, Iran 0. 

     



    • Cyril22 13 janvier 20:47

      @Jonas
      « Pour l’instant : Etats-unis 1, Iran 0 »
      C’est une équation un peu plus complexe :
      -USA : 1 pour avoir éliminé Soleimani, mais -1 pour ne pas avoir intercepté les missiles de riposte : bilan 0
      -Iran : 1 pour avoir atteint les bases étasuniennes en évitant de faire des victimes pour éviter l’escalade, mais -1 pour le tir accidentel sur un avion civil faisant des victimes y compris iraniennes et les émeutes de protestations subséquentes : bilan 0
      Les deux sortent finalement affaiblis.


    • generation désenchantée 13 janvier 23:38

      @Cyril22
      Le problème du régime iranien , c’est qu’il a menti durant 3 jours , avant de devoir avouer qu’ils avaient abattu l’avion dont la majorité des passagers étaient iraniens ou bi nationaux Iran-canadiens et encore c’est parce que les réseaux sociaux d’iran commencer a avoir des vidéos très explicites du tir du ou des missiles

      Qu’ils viennent aussi de faire une répression violente d’une contestation sociale de la population Iranienne révolté , le ressentiment de la population doit être encore assez fort , même la presse dite pro gouvernementale s’il met

      https://www.francetvinfo.fr/monde/usa/presidentielle/donald-trump/crash-du-boeing-la-colere-monte-en-iran_3782719.html

      https://www.lepoint.fr/monde/boeing-abattu-les-mensonges-de-l-iran-revoltent-la-population-13-01-2020-2357482_24.php#xtor=CS2-239

      https://www.lci.fr/international/en-direct-crash-en-iran-apres-avoir-admis-son-implication-le-pouvoir-de-teheran-face-a-la-colere-de-la-rue-2141831.html


    • Spartacus Spartacus 14 janvier 00:00

      @Cyril22
      C’est plutôt 7-0 pour les Américains.

      Les soldats américains partent de la Syrie, les Kurdes se joignent à Assad et la Russie contre la Turquie. Du coup, le conflit change de visage, il n’oppose plus la Turquie aux seuls Kurdes, mais oppose la Turquie à la Syrie réunifié. L’Iran est hors jeu et doit dégager et n’a que des coups a prendre en Syrie.
      Trump , sans tirer un coup de feu, disloque l’alliance Russie-Turquie-Iran

      USA1— IRAN 0

      Les bases en Syrie sont bombardées par les Israelliens, l’Iran est affaibli en Syrie et Assad avec les russes en ce moment sont en train de dégager les Iraniens de Syrie.
      USA2— IRAN 0

      Les Iraniens en sabotant les importantes installations pétrolières en Arabie Saoudite croyaient créer un choc pétrolier. Ils découvrent qu’avec le pétrole de Schiste les Américains font la loi et le prix du baril ne s’enflamme pas.
      USA3— IRAN 0

      Les libanais sont dans la rue et manifestent violemment contre le Hezbollah

      , le moral est au plus bas. Le Hezbollah pro-Iranien est en déconfiture et les Iraniens ne peuvent plus compter sur eux.
      USA4— IRAN 0

      En attaquant une ambassade en Irak, les Iraniens espéraient obliger Trump a négocier en prenant des otages. L’ambassade est toujours là et Ouseimani a fait un feu d’artifice. Raté
      USA5— IRAN 0

      Les Iraniens abattent un avion de ligne. But contre son camp.
      USA6— IRAN 0

      Les Iraniens avec la propagande espéraient avoir la compassion des médias gauchistes occidentaux. Passé les premiers jours, les émeutes contre le régime éclatent partout. Trump a prévenu. Le monde vous regarde. Impossible de le cacher et fermer l’Internet...
      USA7— IRAN 0


    • Abdelkarim Chankou Abdelkarim Chankou 14 janvier 00:05

      @Jonas
      L’Iran c’est pas la Syrie, si le pays bascule dans le désordre comme le souhaitent les apprentis sorciers comme Trump et son Pompeo et d’autres c’est toute la région qui va sauter. La douzaine de missiles tirées sur les deux bases est une démo et un avertissement à qui de droit. Moi je ne suis l’avocat ni des USA ni de l’Iran. Mais ne venez pas pleurer plus trad si ça pète M. Jonas


    • Jonas 14 janvier 09:59

      @Cyril22
      L’équation est plus complexe , lorsque vous partez de fausses données , vous aboutissez fatalement à un faux résultat. 

      Après l’élimination du pro-consul d’Irak Soleimani, les dirigeants du régime des mollahs et ceux de l’armée idéologique, les Gardiens de la Révolution, ont déclaré

      «  Cet acte vil et lâche ne restera pas impuni et une vengeance implacable attend les criminels qui ont emplis leurs mains de son sang ( Soleimani) et celui des autres. La brève joie des Américains et des sionistes , va se transformer en deuil. » 

      -Lors des funérailles de Soleimani , 50 iraniens sont morts piétinés et 200 blessés.

      -Puis , pour se venger, 22 tirs de missiles , sur 2 bases , ne faisant même pas une égratignure , et peu de dégâts matériels. ( Où sont passés les 80 soldats américains tués ? ) 

      -Dans sa fébrilité , l’armée idéologique(Gardiens de la Révolution) a pris un avion civil pour un avion ennemi et l’abat d’un tir ou deux de missiles tuant, 176 personnes dont 80 % sont des iraniens ( et canadiens d’origine iranienne ) parmi elles se trouvent beaucoup de scientifiques.
      Résultat : Amérique 1, Iran 0.   


    • Jonas 14 janvier 10:27

      @Abdelkarim Chankou
      Moi, je suis un supporter du peuple iranien et connais bien sa souffrance et ses difficultés et ne souhaite nullement une guerre, qui serait incontestablement dramatique pour tous les peuples de la région.

      Le Maghreb non plus ne sera pas épargné de la déflagration. 

      Mais , vous le savez , les mollahs , malgré des difficultés économiques , et le désespoir du peuple iranien ,( Les révoltes malgré la répression du régime n’ont jamais cessé ) ont dépensé presque 30 milliards de dollars dans des aventures expansionnistes. C’est la première fois depuis des siècles que les chiites dictent leurs désidérata , a quatre capitales Arabes sunnites , Bagdad, Damas, Beyrouth er Sanaa, Alors que le pays subi , chômage, inflation , diminution de 50% des exportations du pétrole , baisse du niveau de vie de 9% etc.
      Les cris des manifestants « Ni pour Beyrouth, ni pour Gaza , mais pour Téhéran »reflètent , l’état d’esprit de la majorité des iraniens en dehors des apparatchiks qui profitent des largesses du régime. 


    • Abdelkarim Chankou Abdelkarim Chankou 14 janvier 14:52

      @Jonas
      On a versé les mêmes larmes sur le peuple libyen du temps de Kadhafi. Le dictateur est parti en 2011 et depuis le peuple vit dans la merde et la guerre. Qui s’en soucie ? Le papa de Léa Salamé ?


    • Jonas 14 janvier 16:32

      @Abdelkarim Chankou

      Le Papa de Salamé , depuis sa nomination en 2017, par le Secrétaire général de l’ONU , comme envoyé spécial en Libye , pour trouver une solution au conflit celui-ci a malheureusement empiré, surtout avec l’immixtion de deux puissances étrangères. 

      J’ai condamné , l’intervention des pays occidentaux et je condamne d’avantage ,leur lâcheté d’avoir abandonné le peuple libyen aux divisions et à l’anarchie. Ils se sont contentés de se débarrasser du dictateur sans envisager la suite.

       La suite, ce sont des hommes , des femmes et des enfants perdent la vie , pendant que les dirigeants politiques dits« puissants » ,perdent du temps , dans des grandes discussions dans les forums internationaux. Ils oublient , que pendant ce temps là , des hommes , des femmes et des enfants souffrent et meurent. 

      J’espère , que le cessez-le-feu permettra aux ONG , d’accomplir leur devoir en venant en aide a ce peuple dans la douleur.


    • Claire Claire 14 janvier 16:35

      @Abdelkarim Chankou
      — On a versé les mêmes larmes sur le peuple libyen du temps de Kadhafi.

      Oui mais admettez que la situation n’est pas la même. En Libye la mort du tyran ouvrait les portes aux islamistes alors qu’en Iran, les islamistes sont déjà au pouvoir et il est peu probable qu’une fois que le peuple les aura jeté à bas, il ait jamais plus envie de les revoir.

      Songez aux événements de la semaine dernière. Vous parliez du fait que les USA n’avaient pas fait usage de leurs systèmes antimissiles. Mais si la vie des soldats américains n’avait tenu qu’au fait que les USA aient abattu les missiles iraniens en vol, cela aurait signifié que la riposte de l’Iran aurait été réelle !!! Or comme vous le dites, ça ne fut pas le cas. L’Iran a donc bel et bien renoncé à venger la mort d’un haut dignitaire du régime sous la menace de bombardements US. Et c’est une bonne nouvelle ! Car cela signifie que le régime des mollahs est faible et que si Trump est réélu puis maintient la pression durant son second mandat, le régime peut réellement s’effondrer, ouvrant ainsi pour le peuple iranien une nouvelle ère de liberté et de prospérité, très loin de la menace islamiste qui accule les autres nations au sous-développement social, politique et économique.


    • damocles damocles 19 janvier 10:24

      @generation désenchantée

      Vos 3 liens peuvent se reduire en 1 seul : AFP = Agence Française de Propagande


  • Abdelkarim Chankou Abdelkarim Chankou 17 janvier 14:22

    Le Pentagone fait la guerre à lui-même : la guerre des mensonges et des contradiction. L’attaque du 8 janvier contre Al Assad Aira base a fait 11 blessés souffrant de commotion cérébrales du fait de la force de explosions. Les victimes transportées en Allemagne pour soins.

    https://www.ouest-france.fr/monde/etats-unis/onze-soldats-americains-blesses-dans-l-attaque-iranienne-du-8-janvier-6693397


  • Désintox Désintox 19 janvier 14:20

    Tant qu’on aura le choix qu’entre Trump et les Ayatollahs, le monde sera mal barré !


  • BA 19 janvier 23:29

    150 quartiers sont “tenus” par les islamistes, selon un document classé secret-défense.


    La DGSI vient d’établir une cartographie de ces territoires conquis de l’islamisme, à la demande de Christophe Castaner, formulée après l’attentat de Villejuif. Un sujet extrêmement sensible pour l’exécutif, qui ne veut pas stigmatiser la communauté musulmane.


    Conséquence ou pas du bel accueil médiatique fait au livre du politologue Bernard Rougier, Les territoires conquis de l’islamisme, l’exécutif semble déterminé à lutter tant bien que mal contre les dérives communautaires, mais craint d’être accusé de stigmatiser les musulmans.


    Ainsi, le 5 janvier, après l’attentat de Villejuif, le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, a envoyé un télégramme aux préfets leur demandant de réunir les GED, à savoir les groupes d’évaluation départementaux. Cette énième réunion aura au moins accouché d’un chiffre, relayé par Le JDD : 150, soit le nombre de quartiers sous l’emprise de l’islam radical. Des territoires perdus de la République cartographiés par la DGSI.


    « Situation alarmante », «  proportions inquiétantes », « microterritoires » salafisés… 


    Le document, classé secret-défense, est extrêmement sensible et n’a été divulgué qu’à un seul ministre, celui de l’Intérieur. Les autres ministères concernés par la lutte contre le communautarisme, et qui se sont réunis pour évoquer le sujet les 5 et 16 décembre, à savoir la Justice, l’Éducation nationale, la Santé, les Collectivités locales ou encore la Jeunesse, n’ont pas de droit de regard.


    « Les ministres sont sous la pression de Macron, qui leur a demandé de faire des propositions fortes », fait remarquer un connaisseur du dossier au JDD. Le 27 novembre dernier, déjà, Christophe Castaner avait adressé aux préfets une circulaire faisant de « la lutte contre l’islamisme et le repli communautaire » un « nouvel axe de [leur] action ». 


    Mais outre les banlieues de Paris, Lyon et Marseille, qu’on sait touchées par le phénomène, plusieurs cités du département du Nord sont dans le viseur des renseignements intérieurs.


    À Maubeuge, par exemple, l’Union des démocrates musulmans français (UDMF) a obtenu 40% des voix dans un bureau de vote. Une « situation alarmante » semblable à celle de l’agglomération de Denin ou encore Roubaix, où « bien qu’historique, la situation prend des proportions inquiétantes », explique un préfet cité par Le JDD.


    Parmi ces territoires « tenus » par l’islam salafiste, figurent des zones moins attendues, comme en Haute-Savoie ou dans l’Ain, à Annemasse, Bourg-en-Bresse, Oyonnax ou encore Bourgoin-Jallieu. Enfin, plus surprenant encore, la DGSI constate « l’apparition de microterritoires qui se salafisent dans des zones improbables », telles que Nogent-le-Rotrou, en Eure-et-Loir.


    https://www.valeursactuelles.com/societe/150-quartiers-sont-tenus-par-les-islamistes-selon-un-document-classe-secret-defense-115151



Réagir