lundi 30 novembre 2015 - par Thierry SALADIN

Face à un jeu truqué, si on leur faisait le coup du 49-3 ?

Nous ne sommes pas dupes.

Ces élections régionales, pourtant maintenues par le pouvoir dès le lendemain des attentats, auront lieu dimanche alors que la France est en état d’urgence.

Qui vont en être les bénéficiaires ? Les trois grands partis, bien entendu. Ceux qui passent en boucle à la télé. Et là-dessus, que ce soit Les Républicains, le Parti Socialiste ou le Front National, on ne les a pas entendus se plaindre.

Les autres, au placard ! Comme d’habitude.

Et une fois encore, ce sont ceux-là qui vont récolter. Comme toujours.

Comme s’ils n’avaient pas une part de responsabilité dans ce qui est arrivé.

Comme si dans cette affaire post attentats, la manipulation, les mensonges et les affaires glauques n’existaient pas.

Pourtant, on nous raconte des salades comme jamais.

Et si pour une fois nous étions malins. Si nous leur faisions le coup du 49-3, vous savez le truc qui permet à un gouvernement de passer un projet de loi en force ?

Alors, déposons tous, et par millions, une enveloppe vide dans l’urne électorale, c’est-à-dire votons blanc. Faisons leur un splendide bras d’honneur.

Peut-on aller voter ce dimanche comme si rien ne s’était passé le 13 novembre 2015 ?

Nous, un collectif de citoyens français, des gens comme vous, nous pensons que non.

Près de 500 personnes se sont fait canarder comme du gibier en plein Paris, le 13 novembre dernier. Certes, ce sont des crétins, des écervelés manipulés par des organisations de criminels qui ont commis cet horrible carnage, mais tout de même.

Ces morts, nos morts, tombés sur le sol de France, sont surtout les victimes d’une politique menée par les États-Unis d’Amérique (EUA), eux qui cherchent à déstabiliser le Moyen-Orient et aussi un peu partout dans le monde afin de préserver leurs intérêts de puissance en faillite complète. Et pour ce faire, ils n’hésitent pas favoriser le terrorisme quand ça les arrange, alors qu’ils prétendent vouloir le combattre par ailleurs.

Les EUA sont maintenant devenus LE problème dans le monde.

 

Or, la France en refusant de cautionner une guerre basée sur un mensonge en 2003 et déclenchée au mépris du droit international a été grande. Très grande, même, et ce grâce à la clairvoyance du président Chirac. Jusque-là sa voix était écoutée. Elle ne l’est plus aujourd’hui.

Pourquoi ?

Parce que depuis 2007, avec la présidence Sarkozy tout d’abord mais également avec la présidence Hollande ensuite, la France s’est alignée sur la politique va-t-en-guerre des EUA. Et depuis la France fait la guerre. Ça a commencé avec la Libye en 2011. Et on en voit les résultats notamment en Afrique : déstabilisation de pays comme le Mali, le Nigéria, le Centrafrique. Et il y a eu le fameux « printemps arabe »)

Pour ce faire, notre pays s’est acoquiné avec des pays dont la politique, pour ne citer que celle qu’ils mènent vis-à-vis des femmes, est à l’opposé de nos valeurs ? Citons-les : La Turquie, le Qatar et l’Arabie Saoudite. Bravo ! Et dans cette optique la France arme Al-Qaïda en Syrie (Al-Nosra, la branche syrienne d'Al-Qaida). Et ce pour des histoires où le pétrole et le gaz sentent très fort.

Publicité

Le résultat de cette politique lamentable, c’est que notre pays se retrouve désormais en première ligne et isolé. C’est un désastre. Et ce qui s’est passé n’est qu’un début.

Tout cela s’est fait sans notre avis. Notre rôle qui ne consiste plus finalement qu’à donner tous les cinq ans un blanc-seing à une marionnette de Washington et ensuite à en subir les conséquences pendant toute la durée du mandat présidentiel. Sans parler des mensonges et des renoncements sur le plan de la politique économique.

Chers compatriotes, ne croyez-vous pas que le meilleur hommage que nous pourrions rendre à nos morts serait de nous réveiller ? Savez-vous que la Syrie a proposé il y a deux ans aux services secrets français la liste des djihadistes français s’entraînant en Syrie et que Manuel Valls l’a refusée ?

Nous sommes donc entrés dans un état de guerre quasi permanent. Car, n’en doutons pas, la coalition dont on nous rebat les oreilles ne se fera probablement pas. Et on ne fait pas la guerre sans projet politique. Or de projet politique, il n’y en a pas.

N’attendons pas 2017 avec la prochaine élection présidentielle pour nous manifester. Nous pouvons le faire dès maintenant et dans les urnes. Nous devons le faire.

Parce que la France est résolument engagée dans la voie du déclin économique, sociétal, social et politique, parce qu’elle est la risée du monde, nous devons réagir.

Comment ?

En votant blanc dès dimanche. Ainsi nous dirons « NON » en lançant un défi à notre gouvernement et à l’ensemble de la classe politique, elle qui nous trahit également. Et sans états d’âme S.V.P. (cf : le Traité de Lisbonne)

Nous pourrions ainsi écrire une belle page de notre histoire car rien ne serait plus comme avant. Ce serait le début d’un processus pouvant amener les citoyens français à reprendre dans les faits et par les actes ce pouvoir qui leur échappe désormais complètement. Ce pouvoir qui est aux mains d’une classe politique complice de ce qui vient d’être rappelé et qui ne roule au fond que pour elle-même, malgré les beaux discours qui ne sont que de la com’.

Ceux parmi vous qui par dépit s’apprêtent à s’abstenir, nous les comprenons, mais ce n’est pas cette voie qui amènera le changement, bien au contraire : l’abstention n’a jamais permis autre chose que de laisser le système actuel en place. Elle est une voie sans issue. C’est la voie du renoncement.

Quant au vote pour le Front National, c’est la même chose, mais en pire. Ce parti que certains appellent la S.A.R.L. Le Pen, est un leurre : un attrape gogos. Il ne changerait rien à la politique suivie jusqu’à présent (sur le plan économique notamment) mais il créerait hélas les conditions pour qu’une guerre entre Français s’instaure. Du reste, là où des élus du FN ont eu des responsabilités municipales, il est facile de constater qu’ils ont tous été remerciés par les électeurs. Voter Front national est une erreur, c’est engager la France vers l’abîme.

Publicité

En revanche, ce que nous vous proposons, ce n’est pas du gadget style arborer le drapeau tricolore à sa fenêtre ou mettre la Marseillaise à toutes les sauces. Non. Ce que nous vous proposons, c’est de mettre une bonne raclée électorale à tous nos politiques, à commencer par le pouvoir exécutif. Nous sommes gouvernés par des gens qui ne sont pas des pourris, ils savent très bien ce qu’ils font : ce sont des valets des EUA, des carriéristes, qui savent parfaitement que leur politique mènera à terme à la destruction de la République française, à commencer par sa langue. Mais au fond, ce n’est pas leur affaire. Aussi, ce que nous vous proposons, c’est l’amorce d’un processus de reprise du pouvoir par le peuple.

Françaises, Français, exprimez-vous ! Votez blanc et par millions.

Rappel : voter blanc, c’est déposer dans l’urne une enveloppe vide.

Même si on ne pourra pas empêcher certains esprits de voir dans cet appel ce qu’ils appelleront de la récupération ­ — ainsi sont les hommes — il est bon de préciser que les explications comme quoi le vote blanc n’est pas reconnu comme suffrage exprimé (ce qui est vrai) ou que cela ne sert à rien, sont des arguties de défaitistes. Des millions de votes blancs dans les urnes auraient une signification. Évidemment. Si vous êtes en accord avec l’esprit de cet appel, alors relayez-le en l’adressant à tous vos contacts par Internet, et les réseaux sociaux. Et sans attendre. Français, engagez-vous, le monde nous regarde. Le monde entier espère le retour de la France.

Vive la République. Vive la France !

 

Un collectif de citoyens français.

https://www.les-crises.fr/france-inter-daesh-autopsie-dun-monstre/

https://www.les-crises.fr/bas-les-masques-par-eric-denece/

http://www.les-crises.fr/a-qui-sert-leur-guerre/

 



19 réactions


  • Séraphin Lampion M de Sourcessure 30 novembre 2015 12:01

    Le vote blanc, ça n’est pas le 49-3, c’est le 4-21 !

    Le jeu est truqué, mais les dés sont pipés.
    L’abstention a le même sens que le vote blanc et versi versa !


    • Thierry SALADIN Thierry SALADIN 30 novembre 2015 12:33

      @M de Sourcessure


      Merci de votre réaction.
      Vous semblez vous méprendre sur le vote blanc. Je vous rassure, beaucoup de gens font la même confusion, hélas.
      D’abord, voter blanc, c’est se déplacer, c’est-à-dire quitter son petit chez-soi et aller au bureau de vote.
      Ensuite, c’est déposer dans l’urne une enveloppe.
      Une enveloppe vide.
      Voilà déjà deux différences essentielles avec l’abstentionniste.
      C’est donc avoir sa carte d’électeur tamponnée. Ce qui veut dire être comptabilisé parmi les votants.
      Nouvelle différence : l’un sera parmi le score de l’abstention, l’autre sera parmi les votants.

      Parlons maintenant de la signification de voter blanc.

      Certes, il n’est pas encore considéré comme exprimé par notre système électoral. Certains pensent encore qu’il faudrait qu’il le fût. 
      Bien sûr, mais n’est-il pas illusoire de penser que les hommes politiques prendraient une telle décision qui irait évidemment à l’encontre de leurs intérêts ?
      Comme le dit très bien Etienne Chouard, c’est au peuple et à lui seul qu’il revient d’affirmer sa puissance, notamment en rédigeant lui-même la Contitution. La prochaine, espérons-le.
      Et dans celle-ci le vote blanc sera reconnu comme suffrage exprimé, parce que le peuple l’aura décidé.
      D’ici-là, les hommes politiques continueront de faire comme bon leur semble. Comme d’habitude, puisque nous les laissons faire.

      Et ce que nous proposons pourrait être l’amorce d’un éveil des électeurs.

      Aussi, voter blanc, ce n’est pas s’abstenir, mais exprimer un avis. Non reconnu par le système, certes, mais bien réel et qui peut se résumer ainsi : « moi, en ma qualité de citoyen, je me dérange, et je vote pour exprimer ma position :  »Rien dans ce qui est proposé ne me convient, et je ne suis pas dupe. Alors, j’écarte tout, et de manière active, car j’ai voté, moi".

      Cordialement.

      Thierry Saladin

    • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 30 novembre 2015 15:03

      @Thierry SALADIN
      Vous savez que de votre, notre avis, ils s’en foutent ?
      Il pourrait y avoir 100 « votes blancs » et une seule en leur faveur, qu’ils seraient élus. Ils finiraient par un discours démagogique - dont ils ont l’habitude-, et tout continuera comme si rien ne s’était passé. Realpolitik ^^


    • prismsoul prismsoul 30 novembre 2015 15:19

      @Thierry SALADIN
      Il faut « faire avec » les outils en place, à moins de fomenter une révolution. Voter blanc n’a aujourd’hui absolument aucun effet dans le système en place. Les votes blancs sont ignorés par les médias exactement de la même manière que l’abstention, du coup voter blanc est un coup d’épée dans l’eau qui ne dérange absolument personne.


      À supposer que 50% des électeurs votent blanc le week-end prochain, on entendra crier dans les médias la « victoire » de l’UMPS et du FN dans les différentes régions, la routine, cela ne changera rien, et surtout, l’abstention et le vote blanc sont bien les dernières choses qui font peur aux politiques.

      En revanche, le vote blanc et l’abstention favorisent très clairement les extrêmes (qui, eux, iront voter quoi que vous en disiez)… en appelant à voter blanc, vous ne faites qu’amplifier la proportion de votes FN dans les camemberts finaux dont vont abreuver les médias au peuple la semaine prochaine.

      Pourquoi pas plutôt voter pour un petit parti ? En cherchant un peu, on trouve des alternatives intéressantes, voire dissidentes. Votre voix comptera, et indiquera clairement votre opposition au système, vous serez réellement dans les camemberts au lieu d’être purement et simplement ignoré.
      Vous allez me rétorquer que les petits partis n’ont « aucune chance » par définition. En raisonnant ainsi, vous ne faites qu’approuver le système, et vous n’obtiendrez que ce que vous méritez. Si une partie de la population fait le même calcul, cela peut changer les choses, c’est d’ailleurs notre seule chance d’avoir le moindre changement dans le système actuel.

    • prismsoul prismsoul 30 novembre 2015 15:32

      J’ajouterais que dans le système actuel, les votes blancs ne sont toujours pas comptabilisés dans les « votes exprimés », donc « Baloti blanka ne estas baloti »...


    • Thierry SALADIN Thierry SALADIN 30 novembre 2015 17:20
      @prismsoul

      « Vous allez me rétorquer que les petits partis n’ont « aucune chance » par définition ».

      Non. Je vous répondrais en citant Jean Jaurès : « c’est quand le peuple croise les bras que l’on voit sa force ».

      Concluez vous-même.

      Merci de participer au débat.

      Cordialement.

      Thierry Saladin


    • Le421... Résistant Le421 30 novembre 2015 18:59

      @Thierry SALADIN
      Je vous explique pourquoi, dans un vote à deux tours, je n’irai pas au second.
      Je suis de gauche.
      Donc, au second tour, les médias se chargent de nous faire disparaître complètement.
      Je devrais donc choir entre droite (PS), plus à droite (LR) ou extrêmement à droite (FN).
      Si je vote blanc...

      1) Tout le monde s’en contrefout et tout va bien
      2) Comment prouverez-vous que vous n’avez pas voté pour un candidat qui ne vous convient pas ?

      Se déplacer ? Oui, je me déplacerai. En tant que candidat aux Municipales et engagé en politique, j’irai « dire bonjour ».
      Mais de vote, point.
      De cette façon, je montrerai concrètement mon désaccord, de manière irréfutable.
      Ca ouais, ça serait un beau 49-3. Un buffet Beaujolais nouveau et sauciflard à proximité du bureau de vote !! Et une carte d’électeur sans tampon...

      Allez, une pour la route !!
      Le FN, ma bonn’ M’âme Michu, c’est pas des fachos !! Aaaah nan !! Ca a changé, ils sont « bien » maintenant !!
      Exemple :
      http://www.franceinfo.fr/actu/politique/article/marine-le-pen-s-en-prend-la-voix-du-nord-apres-sa-une-sur-le-fn-748723

      Elle est pas belle celle-là !!
      Vous savez ce qui vous attends.
      Personne ne pourra dire :« On savait pas !! »


    • Martha 30 novembre 2015 23:06


       @Thierry SALADIN,

       Votre point de vue et votre choix de vote sont tout à fait honorables, mais on ne peut que constater qu’il n’apportera rien de plus dans le bon sens.
       Cette direction que vous voudriez, tout comme nous, voir nos politiques prendre, et rencontrer, enfin, l’homme en qui on peut faire confiance, dans le contexte politique actuel, vous parait impossible. On comprend très bien votre écoeurement : c’est le point de vu de la majorité des Français. Le vote blanc vous parait être le meilleur moyen de dévaloriser ce scrutin, c’est le raisonnement que font beaucoup, puisque les dés sont pipés.

       Et pourtant, cette fois, il y a mieux à faire que ce vote blanc.
       
       Il y a une équipe qui sort du lot, qui a décidé de rendre à la France sa démocratie et de lui faire retrouver sa liberté. Elle a choisi un symbole très proche du votre : une colombe.

       Et cette colombe tient un rameau d’olivier. Le même que celui qui se trouvait sur le côté pile de la pièce de 1 franc.

       Un vote nul ne change en rien le scrutin, voter pour ce parti, par contre, c’est le promouvoir et peser ne serait-ce qu’un petit peu sur la balance, du bon côté : c’est « un plus » important.

       Ce parti est porteur d’espoir. Par ses choix clairs et radicaux, il nous donne le seul moyen, actuel, de sortir de la prison des peuples dans laquelle N.Sarkozy nous a mis.

       Il ne faut pas rater cette occasion dimanche.
       

       (Ne pas le faire serait un gâchis très dommageable pour notre Pays qui se trouve maintenant depuis bientôt dix ans, dans l’impasse : il est urgent de l’en sortir !)


    • HELIOS HELIOS 1er décembre 2015 19:29

      @Thierry SALADIN

      mr Saladin, les citoyens, tous, ont le même droit pour choisir ceux qui vont les representer. Ceux qui choisissent Marine Le Pen et le FN ne sont ni moins biens ni mieux que vous, ils souhaitent un changement que vous souhaitez peut etre vous même mais sur lequel vous n’avez pas le courage de trancher. il faut s’engager et avoir des c...les.

      Ce ne sont pas les gens ayant voté pour le FN, ni les politiciens du FN qui divisent les français, mais vous qui tentez depuis des années de culpabiliser, d’ostraciser ceux qui ne veulent plus se laisser diriger par les representants du PS, de l’UMP etc.

      Vous evoquez leur gestion, certes il y a eu des ratés comme partout, mais si Henin Beaumont est aux mains du FN, il faut bien que vous vous rendiez compte que les predecesseurs du FN n’ont pas su ecouter leurs concitoyens et appliquer les solutions qu’ils attendaient, vous ne pouver pas en conclure une quelconque responsabilté du FN.

      Enfin, de maniere générale, on comprend bien votre demarche, elle est pire que la preference que souhaite accorder le FN aux français, qui, elle au moins, se justifie par la nationalité, vous vous permettez d’effectuer une segregation sur les idées, sur la preference politique quitte a vous assoir sur la liberté en général tout en nous faisant croire n’importe quelle sornette : Non le FN ne mange pas les petits enfants !





    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 2 décembre 2015 07:00

      @M de Sourcessure


      Je suis sidéré de voir les Francais si obtus. Il n’y a qu’un choix a faire aux Regionales. V ôter FN pour le changement....ou tout sauf le FN pour le statu quo. Les programmes et la rhétorique des Partis traditionnels n’ont aucun intérêt, car il n’y aura pas d’autre politique que celle dont il est déjà convenu avec notre 0,0001% d’élites financières a l’Intérieur ... et nos tuteurs a Washington. 

      L’interet d’un pouvoir FN est qu’il n’est pas prisonnier des innombrables compromissions du passé. Il pourra, avec un parfait opportunisme, proposer pour 2017 exactement ce veulent les Français. Il est vraisemblable que les ambitions a long terme, au sein de ce parti que son succès mettrait pratiquement en recomposition, suffiraient à en empècher la corruption avant l’échéance des Présidentielles... ce qui créerait une dynamique imprévisible....au lieu de la stagnation qui semble inévitable si on choisi le statu quo. Ca semble un beau risque.

      PJCA

    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 2 décembre 2015 07:19

      @Thierry SALADIN


      J’ai 80 ans et jevous aime bien, mais si vous étiez mon fils je vous mettrais une baffe pour vous montrer a ne pas vous moquer des innocents. Il ne s’agit pas de se donner bonne conscience, mais de changer des choses. Votez FN. Rien d’autre ne passera un message à l’oligarchie en place. 

      PJCA

  • Dany romantique 30 novembre 2015 13:17

    Votre article est intéressant pendant 2/3, après ça barre en sucette. Pourquoi cette prescription contre le vote FN ? c’est du domaine de l’injonction, c’est pas trop démocratique tout ça. Je n’ai jamais voté FN, au contraire je suis déjà allé à manifester contre..J avais voté pour JP Chevènement au 1 er tour en 2002 et cela ne devait pas me conduire pour autant à voter pour Chirac élu avec 83 % des voix. Il n’y avait pas de danger fasciste. 

    Il est vrai que le FN pose un problème définition. Aujourd’hui il est toujours perçu comme un rempart de l’immigration musulmane prosélyte( anti laïcité) mais il a changé son message social. Le père était réactionnaire sur le social, anti Etat, etc...Depuis il y a la patte de Fillippo qui instille des thématiques comme la souveraineté, le social, et la lutte contre la mondialisation qui concoure à la désindustrialisation, la droite et la gauche préférant une inflation zéro par le jeu des importations fruit du travail low cost et des délocalisations. Ceci dit de là à voter FN... reste problématique car il reste dans ce parti des anciens de l’OAS nostalgiques des colonies, l’ex Action française, des intégristes chrétiens, des royalistes etc...
    Les nouvelles classes populaires n’ont pas ce surmoi et peuvent se ranger vers le FN, c’est un fait que l’époque à changer. Je n’irai pas voter le casting ne m’intéresse pas.Je laisse la démocratie faire son tri et je ne suis pas contre le fait (je ne le crains pas) que l’on renverse la table. La révolution de 1789 portait un ensemble de sensibilité (montagnards, girondins) dont il fallait voir à harmoniser les motifs, par la transcendance de la République. Et il y eu encore 1848, 1871 la Commune, le Front Populaire de 1936, le CNR de 1945. Il faut casser des oeufs pour faire une omelette. J ’ai confiance et je n’ai pas peur. 
    Tant qu’il ya vie on peut toujours rectifier le tir, ne pas écouter les Cassandre qui veulent nous immobiliser. Donc chacun fera son expérience. Après ça tourne, c’est la vie.     

  • njama njama 30 novembre 2015 17:34

    La présidentialisation du régime s’est effectuée en plusieurs temps. S’il avait été un jour question de donner plus de pouvoir à la présidence je ne pense pas que les partis politiques et les députés l’auraient accepté de bon cœur comme un seul homme.
    Donc cela s’est fait en catimini ...
    Avril 1997, « abracadabrante » dissolution de l’assemblée nationale  ??? puis élections.
    Octobre 2000, loi sur le quinquennat qui entrera en vigueur en 2002, lequel fait coïncider la durée des mandats présidentiel et législatif à 5 ans alors que la Constitution de 1958 prévoyait qu’ils soient différents pour bien séparer les pouvoirs.
    Avril 2002, élections présidentielles et législatives.
    Avril 2007 élections présidentielles et législatives.
    22 Juillet 2008 modification de l’article 35 de la Constitution, le gouvernement peut décider des opex ou la guerre sans l’accord du Parlement
    Avril 2012, élections présidentielles et législatives.
    ... 


  • franck milo franck milo 1er décembre 2015 10:49

    Comme disait Coluche : « Si voter servait à quelque chose, cela ferait longtemps que ça serait interdit » et je ne pense pas que ces rats de cave vont quitter leur place parce qu’on leur demande, il faudra quelque chose de largement plus expéditif, un peu le genre de mouvement que manu la tremblote essaie de tuer dans l’oeuf.


  • glenco01 1er décembre 2015 15:51

    Votez blanc c’est peut-être mieux que de s’abstenir, mais dîtes vous même :

    « Certes, il n’est pas encore considéré comme exprimé par notre système électoral. »
    « Aussi, voter blanc, ce n’est pas s’abstenir, mais exprimer un avis. Non reconnu par le système
    . »

    Donc vous le dîtes vous même : ça ne sert à rien de voter blanc (je parle pour le 1er tour)
    Le système s’en fiche que vous votiez blanc il restera en place.
    Au régional, en moyenne, au premier tour vous avez le choix entre 9 partis dont un parti qui propose la 6ème république avec une constituante (parti de gauche).
    Et un parti (UPR) propose la sortie de l’EU par l’article 50 et la sortie de l’OTAN.
    Il vaux mieux voter pour un de ces 2 partis plutôt que blanc, car si tout le monde vote blanc sauf une personne se sera cette personne qui sera élue quoi que vous écriviez...


  • prismsoul prismsoul 8 décembre 2015 11:03
    Comme l’avait écrit prismsoul alias Nostradamus :
    À supposer que 50% des électeurs votent blanc le week-end prochain, on entendra crier dans les médias la « victoire » de l’UMPS et du FN dans les différentes régions, la routine
    CQFD

    À moins d’une loi obligeant la dissolution du gouvernement et à une refonte totale du système suite à, disons, 40% d’abstention (en vraie démocratie, c’est déjà absolument énorme), s’abstenir ou voter blanc fait « plouf ». Et ce n’est pas demain la veille qu’une telle loi sera votée…

Réagir