mardi 21 novembre 2017 - par Serge ULESKI

Gérard Miller à la direction de « Le Média » : déception et soupçon....

 

  A notre grand étonnement, "Le Média", web-TV lancée par des proches de Mélenchon et du mouvement « Les Insoumis », à l'occasion de son premier "direct" un mois après son lancement, pour faire le « point d'étape », affiche Gérard Miller en maître de cérémonie.

Or, la question suivante s’impose sans délai : d'où vient ce Gérard Miller resté discret durant la première phase de lancement de « Le Média » ? Et puis aussi : Comment s'est-il fait connaître ? Et la réponse ne tardera pas à venir : Miller vient de la télé ; il a fait partie de "la bande à Ruquier" - composée de Claude Sarraute, Christine Bravo, Isabelle Mergault, Philippe Geluck, Pierre Bénichou, Isabelle Alonso et Isabelle Motrot - que des révolutionnaires sur TF 1, France 2, France Inter et Europe 1 ! - dans les années 90 et 2000, au sein d'une équipe "showbizz", adepte d'un "politiquement correct" lâche et veule, à l’humour infantile et sans danger pour personne, entre gourdes et trouducs.

Oui, Miller vient donc tout droit de chez Ruquier ! Un Ruquier qui s’est avéré être au fil des ans et sur toutes les chaînes de radios et télés, ce grand benêt des médias de masse qui pratique un humour fatigué et lourd comme une souche.

 Depuis, et récemment, pour en revenir à l’actualité de 2016 par exemple, personne n’a vu Miller place de la République auprès des "Nuit debout" ! Personne ne l’a trouvé auprès de Mélenchon en 2017 ni chez le NPA non plus ! Dans les faits, Miller est resté absent de la dernière campagne présidentielle.

Aussi, avec la venue de cet histrion de télé, on peut légitimement flairer le danger suivant : la récupération et le détournement ; un peu comme dans les années 80 avec la "Marche pour l'égalité" conduite majoritairement par des Français issus de l'immigration et de notre histoire coloniale ; mouvement qui finira sous la bannière "SOS racisme" une fois tous les acteurs de cette marche évincés ; un « SOS » piloté par un Julien Dray et d'autres, tous membres du PS. Chacun sait ce qu'il en est advenu de l'égalité.

 

le media avec gérard miller, gérard miller déception et soupçon

  Certes, sous la tutelle de Miller, on se rendra compte très vite comment l'équipe de « Le Média » est capable de dialoguer avec tous ceux qui n'ont pas attendu la création de ce nouveau média, à savoir : tous les acteurs de la ré-information et de la contre-information qui sont présents sur Internet depuis dix ans car aucun d’entre eux n’a attendu pour s'organiser et donner de la voix ; et parfois, à des centaines de milliers d’exemplaires ; de plus, une grande partie de ces activistes du Net sont issus, là encore, des quartiers populaires et de l’immigration post-coloniale ; d'où notre méfiance extrême, voire notre déception dans le souvenir ce qu’il est advenu de « La marche pour l’égalité ». Décidément, on ne peut s’empêcher de penser qu' avec la création de ce nouveau média, il s'agissait aussi et sûrement de proposer des têtes nouvelles. N’est-ce pas ? Alors que… force est de constater ceci : Miller, ça fait vraiment "réchauffé" ; de plus, si l'histoire nous est d'un enseignement quelconque, sa présence pourrait fort bien ressembler à une tentative de contrôle et d’encadrement d’un danger que le « système » a très vite identifié : que la gauche, la vraie, choisisse la rupture définitive avec tous les médias dominants et une classe politique sans vision, sinon une seule : la carrière et la défense des intérêts de ceux qui sont susceptibles de l'y faire entrer et prospérer.

Que les acteurs de ce nouveau média aient dû accepter la présence de Miller à sa tête semble indiquer que rien ne peut se faire sans lui. Et ça, c’est encore une mauvaise nouvelle car, pour toutes les raisons déjà explicitées, nous sommes nombreux à penser qu’il est préférable de pouvoir se passer d'un Gérard Miller. En revanche, un Frédéric Lordon aurait été un vrai bonus : son parcours, son intégrité, ses capacités d'analyse du réel.... tout le prédestine à jouer un rôle majeur dans un web-média novateur, dissident et radical... dans le sens de... une rigueur à toute épreuve face à la vérité, face à toutes les vérités.

 

 Disons les choses : Miller, c'est le soupçon d'un PS des années 80 et 90 - le PS de la grande instrumentalisation pour le pire de toutes les luttes ; Miller c’est le PS qui n’est pas mort ; Miller c’est le PS qui bouge encore ; Miller c’est le nouveau visage d’un PS qui passe à autre chose pour mieux s’en revenir là où il est le plus à l’aise : dans la trahison. Et que Miller soit d’extrême gauche n’est pas fait pour nous rassurer puisque tous les trotskistes ont fini soit au PS, soit dans les médias - animateur, pseudo-journaliste, directeur de l’information - ou bien Commissaire européen.

En ce qui concerne Miller, la télé, la radio, l'animation… il a donné. Son parcours se poursuit donc comme celui de tant d’autres avant lui depuis trente ans. Miller ne fera pas exception. D'où notre extrême réserve face à « Le Média ».



128 réactions


  • Coriosolite 21 novembre 2017 21:58

    J’assiste en spectateur ébahi à un débat d’initiés.

    Gérard Miller est il un dissident ? On l’a choisi pour ses compétences journalistiques ou pour autre chose ?

    Bon je ne connaissais pas Gérard, alors je consulte sa page Wikipédia. Drucker, Ruquier, Fogiel, ça fait pas très dissident. Journaliste Gérard ? Oui mais tendance Gala, Cosmo ou Psychologies.

    Papa Miller planque ses sous en Suisse. Gérard en hérite et n’y voit rien de mal. Proche du peuple Gérard ?

    Gérard signe en 2017 un appel de psychanalystes contre Marine Le Pen, héritière de Pétain et menace pour la liberté de la presse. Vachement originale la pensée gérardienne. On sent le grand théoricien.

    Et puis je vois que Gérard, né en 1948, a fait sa crise soixantehuitarde chez les gardes rouges gaulois de la gauche prolétarienne. Alors je me dis que Gégé nous fait sa crise du vieillard qui ne veut rien lâcher. Toujours jeune et révolutionnaire, le Gégé se voit encore comme l’avenir du monde, symptôme très ringardo-68huitard dont on observera la renaissance en 2018.

    Chez Télé Mélenchon, ce n’est pas place aux jeunes, mais place aux vieillards aux dents longues.

    Je pense à cette énigme de Perec : fait du vieux avec du neuf ? Un indice : réponse en 11 lettres.

    Ah zut ! Gérard Miller ça fait 12 lettres. Et il n’a que 70 ans !


    • Serge ULESKI Serge ULESKI 22 novembre 2017 09:42
      @Coriosolite

      Intéressant bien sûr. La question est la suivante : pourquoi fallait-il s’embarrasser d’un Gérard Miller ? Or, je pense que ce projet n’aurait jamais pu voir le jour sans lui. C’est bien ce qui m’inquiète puisque j’ai la faiblesse de penser que toute nouvelle initiative dans le domaine de ce qu’il est convenu d’appeler la contre-information ou la ré-information doit pouvoir se passer d’un Gérard Miller.

  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 21 novembre 2017 22:09

    Si vous voulez de la réinformation + de l’ information, allez sur le site de l’ UPR !

    « Revue de presse et commentaires »


    « Pourquoi est-il urgent de sortir de l’ euro ? »

    Vous ne trouverez ces infos nulle part ailleurs...


  • keiser keiser 21 novembre 2017 22:19

     A notre grand étonnement, « Le Média », web-TV lancée par des proches de Mélenchon et du mouvement « Les Insoumis », à l’occasion de son premier « direct » un mois après son lancement, pour faire le « point d’étape », affiche Gérard Miller en maître de cérémonie.

    Gérard Miller est un ancien Maoïste de 68.
    Alors, il n’y a rien d’étonnant pour sa sympathie envers Mélenchon.
    Gérard Miller en maitre de cérémonie ...
    Ça j’aime bien , c’est la classe  smiley
    Non, je retire tour ce que j’ai dit.


  • capobianco 22 novembre 2017 08:51

    ULESKI, vous n’aimez pas Miller, n’avez pas confiance dans les ex ceci ou cela, bon je peux comprendre mais sur ce que j’ai vu du lancement de ce « média » c’est quelques personnalités (Miller, Gassiot...) et beaucoup d’inconnus et de jeunes. Le projet me semble intéressant dans son financement et ses objectifs.

    Aucun média ne peu faire l’unanimité, l’objectivité difficile à réalisée, mais avoir des infos non formatées et uniformes comme aujourd’hui cela mérite de s’y intéresser. Même si ce n’était pas votre objectif, vous faites peser des soupçons sur ce projet alors même que nous attendons sa première sortie.

    Toutes les personnalités contactées pour appuyer « le média » ne sont pas de mon goût, genre Montebourg ou Joxe, il faut juste savoir si l’info sera vraiment pluraliste et avec une impartialité réelle. Sûr que si ce journal vient au secours du ps c’est perdu d’avance. 

     Je préfère attendre et voir.

    Ps : il y aurait une liste de soutien au projet où la trouver ? 


  • Le421 Le421 22 novembre 2017 09:05

    Heu, je peux dire une connerie ?

    Autant prendre quelqu’un du métier que le tourneur-fraiseur CGT du coin, non ??


    • Serge ULESKI Serge ULESKI 22 novembre 2017 09:34
      @Le421

      Quelqu’un du métier ? Mais quel métier Miller ?.................. prenez Pujadas pendant que vous y êtes ! Il est dispo en ce moment.... 

    • Serge ULESKI Serge ULESKI 22 novembre 2017 16:29
      @Julien Lecomte

      Miller, comme chacun d’entre nous, est ce qu’il fait ; or, il y a 24H dans une journée pour tout le monde ; d’autant plus que ma question n’est pas « quelles études Miller a pu bien faire » mais comment s’est-il fait connaître auprès du grand public - dans quoi il a baigné, trempé... si vous préférez ; et puisque vous y tenez.... la contribution de Miller au débat intellectuel est nulle depuis 20 ans ; pas un ouvrage, rien qui fasse date ; rien sur internet non plus depuis que cet outil a permis l’émergence de dizaines d’acteurs de la dissidence, de la ré-information, de la contre-information depuis 15 ans ; Miller, c’est un histrion salarié d’animateurs et de producteurs de télé. Millet est à la vie intellectuelle ce que Cohn-Bendit est à l’écologie politique.

    • chantecler chantecler 23 novembre 2017 11:51

      @Serge ULESKI
      Vous parlez de Catherine Millet ?


    • Serge ULESKI Serge ULESKI 23 novembre 2017 14:10
      @chantecler
      L’art contemporain, c’est encore un autre débat même si.... tout est lien, forcément.

  • Hallala Hallali 22 novembre 2017 10:42

    Si je peux me permettre : Miller Gérard de son prénom est un connard de premier ordre. Psychiachiatre par cooptation, comme beaucoup de toubibs et dentistes et autres scientifiques et littéraires issus de la communauté des Élus bibliques, en dehors de quelques grandes valeurs, on ne trouve que des margoulins type Miller, et de nombreux prix Nobel cooptés sur le même système. 


  • Hallala Hallali 22 novembre 2017 11:12

    Je me souviens d’une réflexion merveilleuse de Gérard Miller, à la télé, invité et inquiet, chez des gens qu’il ne connaissait pas, se trouva tout à coup rassuré, apercevant sur une table un exemplaire de Télérama, gage d’intelligence et de culture de ses hôtes. Ab.....ti par les lucilia caesar.


    • Hallala Hallali 26 novembre 2017 10:39

      @À tous les notateurs 

      Je suis heureux de constater que Miller Gérard, le charlot psychanaliste, a de très nombreux appuis pour le sortir de sa misère d’analiste.... pourtant, il s’en fait de la « réclame » comme on dit chez moi. Pas une émission où il ne nous cite ses qualités professionnelles. Oui il est psychanaliste, coopté par un bon copain, et trente ans de métiers, avec 90 % de son activité sur des plateaux d’animation radio télé. Il a besoin d’être encouragé, merci pour lui, ça lui fait chaud au coeur, n’en doutez pas. 

  • Thierry SALADIN Thierry SALADIN 22 novembre 2017 13:38

    Bonjour tout le monde,


    À mon tour d’ajouter mon grain de sel, et ce après vous avoir tous lus.
 Ce média présentera un intérêt pour moi, le jour où — on peut rêver — il y aura un débat entre Mélenchon et Asselineau. Et pas avant.


    Et là il devrait y avoir du sport...


    
La question que devrait se poser tout un chacun est celle-ci : Mélenchon et consorts dérangent-ils tant que ça le système actuel, alors que les plateaux télé leur sont continuellement ouverts ?


    Et ce à la différence de François Asselineau qui, lui, n’a pas eu une seule seconde d’antenne depuis le soir du premier tour de la présidentielle.    

    Je précise que je ne suis pas encarté UPR, et que je n’ai pas du tout l’intention de l’être.


    
Cordialement à tous.
    

    Thierry Saladin





    • capobianco 22 novembre 2017 18:28

      @Thierry SALADIN

      « à la différence de François Asselineau qui, lui, n’a pas eu une seule seconde d’antenne depuis le soir du premier tour de la présidentielle »


      Vous savez, Harthaud (0.64%) de LO ou Poutou (1.09%) du NPA ne sont guère mieux lotis que l’ancien conseiller de la liste de Tibér (0.93 %)i . Bien sûr JLM passe plus dans les médias, non parce qu’il ne dérangerait pas mais parce qu’il est député, qu’il a obtenu 7 millions de voix. Rassurez vous les médias se chargent rapidement de dégotter des « affaires » sur lui ou sur la FI.

      Avox est une tribune importante de l’upr et perso je ne vois pas en quoi un débat avec leur chef serait à ce point nécessaire, pour le « sport » ? 

       (https://www.youtube.com/watch?v=agP-HPD1dj8) . Un sportif intéressant.

      Pour moi la question est, à part éparpiller des voix à quoi sert Ass et pour qui roule-t-il ?

      Rassurez vous vous n’aurez sans doute pas à regarder ce nouveau média....


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 22 novembre 2017 18:42

      @capobianco
      Heureusement qu’on ne sera pas obligés d’écouter les sornettes européistes de votre réciteur de poèmes ...

      Vous feriez mieux de vous abonner à Polony TV.
      En voilà une à qui il ne faut pas raconter des salades ... !


      Ou bien à RUPTURES, le site progressiste résolument euro-critique.
      Il est dirigé par un ancien journaliste de l’ Huma.

  • Mister hyde 22 novembre 2017 16:35

    Bonjour, car vous vous attendiez à autre chose ?! regardez le modèle journalistique a mélenchon : https://www.youtube.com/watch?v=PmPPPqjR3ZE , le coup de coeur a mélenchon sont ces petites catins du gouvernement qui viennent dans les écoles de nos gamins les manipuler dés leur plus jeune âge et vous auriez voulu avoir un média honnête ? comme d’hab on aura droit a une opposition contrôlé qui ne va parler des sujets qui fâchent que quand les info nous autoriseront a en parler. Quand on trouve que spicee est un coup de coeur, ça donne une petite idée de ce que va être ce média. Une vulgaire opposition contrôlé de plus à part les groupies a mélenchon , qui va croire que ça va être un média honnête ?!! des traîtres j’appelle ça, j’ai mis un moment a le comprendre mais mélenchon n’est qu’un outil pour ce système, tout comme la madame le pen... peut être nous parlera t’il du dîner du siècle dans ce média ? ah non c’est vrai il a dit qu’il ne le connaissait pas ce dîner...


  • Tiluc 22 novembre 2017 20:15

    D’accord avec Alinea. G. Miller était présent avec Mélenchon le 18 mars à la marche pour la 6e République, j’y étais et j’ai beaucoup apprécié sa prise de parole avant celle de JLM. L’auteur de cet article est de mauvaise foi : tous les proches de Mélenchon n’interviennent pas forcément sur son blog et sont pourtant très capables d’analyser l’actu avec une orientation « insoumise », comme par ex. avec François Cocq (entre autres). Nous sommes nombreux à attendre beaucoup de ce Média : une information indépendante, cohérente et non biaisée. Et le bonus : c’est la participation de tous qui est sollicitée pour intervenir dans les programmes du Media. J’ai suivi les 2 soirées de lancement ( 11 oct. et 19 nov. ), G. Miller est intervenu à bon escient et a su s’effacer devant un panel d’invités qui ont beaucoup de choses à dire. Finalement, le plus simple est d’attendre le lancement, le 15 janvier, non ?

    Aucune raison d’être déçu et de soupçonner, c’est légèrement prématuré.

    • Serge ULESKI Serge ULESKI 23 novembre 2017 14:08
      @Tiluc

      Le ver est déjà dans le fruit. Et puis encore : un type qui croit en 2017 que le FN est une menace n’a rien compris ; pire encore : il n’a tiré aucune leçon des années 80 et 90. Un homme du passé.

    • Tiluc 23 novembre 2017 19:22

      @Serge ULESKI pas très clair tout ça mais pas besoin qu’on me fasse la leçon. Je me sens pas du tout ringard. Je ne refuse pas le progrès mais pas à n’importe quel prix. C’est au contraire le passé qui revient en force avec les réformes Macron qui orientent le monde du travail vers une privatisation extrême, proche d’un esclavage. Des valeurs auxquels je ne souscris pas. Le FN ne ferait pas mieux quand on voit l’aristo à sa tête. Ils refusent le dialogue social et n’ont aucune ouverture d’esprit. (les immigrés dehors, etc...) Pour moi, j’adhère complètement aux valeurs humanistes, écologistes que proposent le programme de l’Avenir en commun (qu’il faut, bien sûr, prendre le temps de lire )



  • GAZAOUI 23 novembre 2017 11:28

    Jaloux et mauvais petit joueur ce Serge ULESKI .
    Taper sur un media qui est en gestation est simplement immonde.
     Je pense qu il y a assez a faire avec bfmwc, and Co


  • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 26 novembre 2017 18:09

    Ce Miller, ce n’est pas un mec avec un cœur à gauche ,...mais avec un porte-monnaie à droite ?


    Question pépettes, la justification des analystes


    http://touslesbudgets.com/payer-pour-maitriser-son-analyse/


    @+ P@py


  • yvesduc 29 novembre 2017 20:07

    En d’autres termes, vous le jugez d’avance et lui refusez le droit de changer… Maintenant, évidemment que Le Média n’aura pas la ligne éditoriale d’AgoraVox et qu’il (auto-)censurera de nombreux sujets dont on parle ici. Mais comparativement à l’abîme moral des medias de masse, toute initiative s’écartant de la pensée unique est bonne à prendre.


Réagir