jeudi 23 juillet 2015 - par George L. ZETER

J’affronte la démence d’une société prédatrice

Où suis-je ? Heureusement, qui suis-je m'est acquis. Je déambule solitaire, depuis une décennie au bas mot, le spectacle alentour se répète, se copie, s'imprime. D'une humanité, ou du moins ce qu'il en fut, uniformisée, unisexée, uniformée, unilatéralisée, unie-désunie. Ces mêmes êtres le nez dans le Smartphone, plutôt stupidephone à bavocher sans fin, ou bien pianotant frénétique sur le clavier afin d'échanger des texto à teneur séance tenante, tout en s'empiffrant d'un triangle de pizza dégoulinant, d'un kebab baobab huileux, fringués d'un short arc en ciel qui aurait vomi, d'un teeshirt où la viande sort, suante et suintante, d'une casquette à l'envers, bras, jambes, couverts de tatouages, de piercings et parfois d'un os dans le nez, d'une plume dans l'fion... Bref, 95% de ce que je vois et croise s'affaire à faire les soldes, les "all you can eat" à t'en foutre jusque là, les "happy hour" de défonce à mort ; les yeux fixés à l'intérieur d'eux même, comme aspirés par leur moi, MOUA !!! Des naufragés d'un vaisseau en perdition coincé entre un sex-shop et une galerie marchande.

Mais où suis-je donc bon dieu ?

Ces deux dernières années seulement, j'ai vu "ça" dans le U-Bahn de Berlin, au centre ville de Phnom Penh, près du palais royal à Bangkok, dans le quartier anglais à Rangoon, le marché de nuit à Chiang Mai, à Milan cette année durant l'expo universelle, en Bretagne Finistère nord, dans les alpes, sur la cote et aujourd'hui à Budapest. Sous un soleil de plomb, je déambule solitaire sur une avenue sans repère au milieu de noyés, tous effacés qu'ils sont par "le consommé", l'œil vide, aucun regard ne se croise, personne ne se dévisage bien trop "busy" à pianoter, jacter, éructer, consommer, fucker, se consumer ; personne ne se parle, se souri, personne ne sonne-sonne. Les seuls, seulement ceux qui auraient de l'interaction sont les damnés de la terre : SDF ivres mort, drogués en manque, vieille pute défoncée ; ceux là oui viennent à toi... Et font peur.

Je ne mentionnerais pas l'invasion des fastfoods, des restos pseudo mexicain, thaïlandais, sushis fabriqués en usine, et autres delicatessen puantes ; La mangeoire est ouverte 24/7, alors faut s'engouffrer dans l'innommé, s'empafrer à éclater, s'engloutir dans sa fiente, s'esbaudir béatement.

Dans une ville comme Budapest si belle, la horde se précipite téléphone en avant et mitraillâtes des photos ; on se Shelfises à tout va, car voir sa gueule est bien plus intéressant que fixer le Danube qui est vert et pas bleu ; puis, un p'tit stop au magasin de souvenirs, bouffer une glace à deux boules taille ballon de rugby et hop, les talons se tournent, une autre attraction, d'autres moments inoubliables mémorisés en fatras, et vas y que j'te zappe. Vous me direz - je suis un vieux con, et vous avez raison ! Pourtant, pourtant ; s'arrêter, prendre son temps, respirer, sentir, contempler, observer et discuter avec une personne à figure locale est certainement ce qu'il s'appelle voyager non ? Flâner surtout ! Alors que là, c'est le rayon électronique lors de l'ouverture du centre commercial le 1er jour des soldes ; on prend en rafale des photos, qui seront découvertes plus tard, par exemple pendant la ripaille du soir entre deux texto, deux mails et la TV qui crache un show de TV irréalité, puis toujours pas repue par ce tintamarre, se regarder la fiole sur le minuscule écran d'une minuscule vie, ha selfie, ah sel de vie, ah con est beaux !

Où est donc ornicar, Mais ?

Ca c'est la vraie et bonne question. La dernière fois où j'ai vécu de vrais rapports humains c'était en 2010 à Madagascar ; là bas, même avec un bon Smartphone, rien ne passe, il faut 1 heure pour envoyer un mail. J'y suis resté 3 mois en étant comme un instituteur pour des enfants à Ankifi. Pas d'eau courante, pas d'électricité ; il m'a fallu une bonne semaine pour m'y faire, puis, et ben comme au temps de nos anciens ; réunion le soir avec les habitants du village, les enfants jouaient, les adultes palabraient ; puis vers 9 heures au lit ; réveil à 5... Voilà, c'est la dernière fois ou je me suis senti membre d'un groupe appelé humanité. Depuis lors, de Barcelone à Marseille, de Nantes à Genève, de corse à l'ile de la réunion et même au fin fond de la jungle amazonienne à Maripa Soula, je me suis retrouvé au milieu de mes frères et sœurs qui, un temps pas si lointain furent des êtres de chair et de sang, de pensées, d'idées, de créativité et surtout de visions fraternelles, d'aide et d'empathie.

Je ne voudrais pas faire dans le misérabilisme, mais il a été démontré par des scientifiques adoubés que :

"Michael Kraus, Paul Piff et Dacher Keltner, des chercheurs en sciences sociales de l’université de Californie, ont entrepris des recherches qui les ont amenés à conclure que les pauvres avaient plus d’empathie que les riches. Les pauvres, expliquent-ils, n’ont pas la capacité de dominer leur environnement. Ils doivent construire des relations avec les autres pour survivre. Il faut pour cela qu’ils soient capables de lire les émotions de ceux qui les entourent, et d’y répondre. Qu’ils veillent les uns sur les autres. Et cela les rend plus empathiques. Les riches, qui peuvent contrôler leur environnement, n’ont pas besoin de se soucier des inquiétudes ou des émotions des autres. Ils sont aux commandes. Leurs désirs sont des ordres. Et plus ils passent de temps au centre de leur propre univers, plus ils deviennent insensibles, cruels, et impitoyables."[i]

Comme aurait dit la mère Denis, "ah ça c'est ben vrai va !".

J'ai l'air comme ça vachement pessimiste non ? pourtant un optimiste est d'abord un pessimiste informé...

Bref !

Aujourd'hui, je vais aller me balader à Székesfehérvár ; Yep ! Gouter les vins locaux sous les ombrelles...

Georges Zeter/Juillet 2015

 

Lire les articles de Chris Hedges afin d'affiner...

Et regarder cette vidéo...

https://www.youtube.com/watch?v=_4Cvcz97YRg#t=257



41 réactions


  • Vipère Vipère 23 juillet 2015 14:45

    Georges ZETTER

    Vous nous décrivez, dans votre article, toutes les caractéristiques du « zombie européen » que l’on croise presque partout en Europe !

    Seriez vous nostalgie de l’ancien modèle, l’humanoide de l’ère post-smartphonique ? 

     en voie d’extinction, il faudra vous y faire ! 


    • Layly Victor Layly Victor 24 juillet 2015 12:10

      @Vipère

      décidément, vous êtes une vipère lubrique à la langue fourchue, une hyper excitée du système néo libéral, une fanatique de tout ce qui contribue à détruire le monde.
      Le système a besoin de gens comme vous et ne se maintient que par le concours de ce genre d’abrutis.
      Dans un post récent sur un article concernant les paysans, vous avez sévèrement incendié ces pauvres gens qui sont les derniers à maintenir le patrimoine de notre pays (que vous détestez).
      Vous avez parlé de « ces agriculteurs qui se gavent d’argent » et « qui ont accaparé 50% des terres », soustraites à vos amis banquiers de l’immobilier et du foncier. Rassurez vous : ce qui est prévu par vos amis, c’est la destruction totale.
      On voit que vous n’avez jamais fréquenté une famille d’agriculteurs. Je l’ai fait, pendant mes années de jeunesse, et j’ai travaillé avec eux. Un labeur épuisant, jamais de vacances ni de jours fériés, et des problèmes financiers lancinants et permanents. Mais un extraordinaire sentiment de liberté, du fait d’appartenir à chaque instant à la beauté du monde.
      Chose que vous détestez totalement, car vous ne respectez que le pouvoir, le monde virtuel et le système qui veut transformer les êtres humains en machines à fabriquer des excréments et à adorer Steve Jobs (le plus grand criminel de tous les temps).

    • hunter hunter 24 juillet 2015 12:17

      @Vipère
      Salut !

      En fait, c’est plutôt un « zombie mondial » que décrit George (très bon papier, j’apprécie vraiment), puisque les différents exemplaires de ce « modèle », George en a vu partout sur la planète !

      On rejoint un peu le concept de hors-sol de Bourdieu, mais appliqué aux éléments humains.

      C’est l’uniformisation en marche.........parlant globish, dépendant du zinzin (c’est comme ça que je désigne le « smartphone » ), intéressé par la superficialité du consumérisme, (excellente description de George), bref le terreau indispensable du NOM !

      Allez, pour le plaisir :en 1988, l’excellent John Carpenter nous mettait en garde....
      https://www.youtube.com/watch?v=JI8AMRbqY6w

      Adishatz

      H/


    • hunter hunter 24 juillet 2015 12:21

      @Layly Victor
      Salut !

      «  Steve Jobs (le plus grand criminel de tous les temps) »

      Huuummm, .....à égalité avec Bill Gates quand même !

      Bill Gates lui est toujours vivant....de là où il est, je pense que Steve doit se repentir !

      Adishatz

      H/


    • Layly Victor Layly Victor 24 juillet 2015 12:58

      @hunter
      Salut !

      Je ne suis pas d’accord. Bill Gates à quand même fait faire d’énormes progrès aux micro-processeurs, ce qui a permis un développement rapide du calcul scientifique et de la simulation.
      Là où il fallait dans les années 60 deux jours de calcul sur une grosse machine centralisée, il faut maintenant 10 minutes sur un ordinateur de bureau.
      La simulation numérique est un des outils majeurs à notre disposition pour améliorer la vie et la sécurité de la planète (je pense par exemples aux études sur l’évolution du champ magnétique terrestre et de la magnétosphère qui protège la terre, et sur l’effet des rayons cosmiques sur le climat (effet Svensmark)).
      En revanche, Steve Jobs a gâché son immense talent à fabriquer des objets commerciaux inutiles et destructeurs, mais je ne crois pas, bien sûr, qu’il l’ait fait intentionnellement.
      Je pense que tous ces gadgets genre IPOD et tablette numérique sont des éléments décisifs de la destruction de l’humanité.
      Encore une fois, ce ne sont pas les inventions qui sont mauvaises, ce sont les gens qui sont mauvais.

    • Vipère Vipère 24 juillet 2015 12:59

      @Layly Victor

      Je vous retourne les compliments qui volent à votre niveau.

      Vous n’êtes pas un être éveillé, vous dormez encore sur la paysannerie des années 50, lorsque les enfants allaient chercher le lait à la ferme du coin, ouvrez les yeux le monde a bien changé depuis ! Ces fermiers d’antan n’existent plus que dans votre imaginaire !

      Maintenant, ils ont des tracteurs à 300 chevaux, ils labourent et sèment deux fois en saison d’été, ils sont devenus industriels et compétitifs, sauf qu’à produire à outrance, guidés par la cupidité, ils font chuter les prix, inondant le marché mondial.

      Ne comptez pas sur moi, pour m’assoir et pleurer avec eux ! 

      Vous parlez de nature, alors qu’il n’existe plus de nature, à cause d’eux, tout est cultivé partout, désinsectisé, aucune fleur nulle part et sur 50 % des terres de France.

      Dois-je taire une vérité que chacun constate autour de lui ? ils ont largement contribué à la destruction de la nature, avec les bétonneurs institutionnels, sans défendre aucun patrimoine, si ce n’est le leur.

      Ils ne travaillent pas pour la France, mais pour leur compte personnel, nous avons des légumes dans nos étals grâce aux espagnols qui nous nourrissent.

      Alors, ne faites pas l’indigné du clavier et voyez la réalité du monde qui n’a rien du conte de fée de votre enfance.


    • alinea alinea 24 juillet 2015 13:11

      @Layly Victor
      Si je puis me permettre, je crois que vous faites erreur !!!( à propos de Vipère je veux dire)

      Pensez : paysans, agriculteurs, exploitants agricoles...ce n’est pas la même chose !
      On peut fustiger les uns et leur préférer les autres....


    • Vipère Vipère 24 juillet 2015 13:20

      @hunter

      Salut

      « Zombie mondial » me va très bien ! ce que Georges a constaté en voyageant, ne peut qu’être confirmé par tout un chacun qui visite le monde. Excepté en Turquie où j’ai pu avoir des relations humaines que je qualifierai d’authentiquement « humaines et conviviales » avec les turcs encore accueillants avec les étrangers. Partout ailleurs, où j’ai beaucoup voyagé, c’est l’indifférence et le niveau 0 de la convivialité et de l’accueil de l’étranger. 

      Plus un pays est civilisé, plus il se déshumanise et Paris ne fait pas exception au constat !


    • hunter hunter 24 juillet 2015 13:25

      @Layly Victor
      D’accord avec toi c’est vrai que SJ a fait du biz, mais on ne peut pas passer sous silence, la sortie du premier Mac en 84, et son interface révolutionnaire, qui permet à l’ordinateur individuel de se développer. Sans parler de l’intuitivité qui permettait à des jeunes enfants de s’en servir.
      Ce qui n’était pas le cas ds PC, tournant l’époque sous DOS, qui n’est qu’une réécriture d’un système dont il avait piqué les disquettes lors d’un passage chez unix (à l’époque, aucune protection physique ni brevet) !

      Et je ne lui pardonnerai jamais son horrible OS windows, pale copie de MacOs, plein de failles, lourd, vulnérable !

      Enfin, jusqu’à XP (inclus), c’est acceptable, à part Windows 2000 !

      Et surtout, surtout cette position dominante sur les machines, qui réduit la vision des utilisateurs, qui pensent qu’un ordinateur (PC) sans windows, ça ne peut pas marcher, voire ça n’existe pas....eh si .... ! et ça marche même beaucoup mieux !

      De plus, ces activités au sein de la fondation Bill & Melinda Gates, sont très très discutables.........c’est un prédateur très dangereux, ce qu’honnêtement, je pense que SJ n’était pas !

      Ne pas oublier qu’à la fin des 90s, personne ne donnait cher de la peau d’Apple, aussi il fallait remonter la situation !

      C’est sans doute pour ça qu’il s’est embarqué dans tous ces gadgets à la con...fallait faire rentrer de la fraîche !

      Mais sinon, complètement d’accord avec les 4 dernières lignes de ton message.

      Adishatz

      H/


    • hunter hunter 24 juillet 2015 13:38

      @Vipère

      Ah Paris, quand j’y viens pour visiter un camarade, une fois par an, je me tape de bonne barre de rire...quand même !!!!

      Tout le monde ne communique plus qu’avec son petit appendice électronique, qui devient de plus en plus gros......quelle dérision !

      Mais ce qui me fait le plus délirer, c’est la pléthore d’égo-portraits (en français branchouille on dit « selfie »), avec maintenant les perches pour mettre le zinzin en hauteur.....ça fait vraiment pitié, mais bon......

      Heureusement que je ne viens qu’une fois par an, et que je ne reste pas longtemps !

       smiley

      Adishatz

      H/


    • George L. ZETER George L. ZETER 24 juillet 2015 16:50

      @Vipère
      bonjour,
      tiens moi aussi en turquie il y a quelques années, du coté de la cappadoce j’t suis resté 15 jours et j’ai developpé de varies amitiés qui sont toujouirs en cours actuellement.
      merveilleuse culture turque meme si erdogan est un facho


    • Layly Victor Layly Victor 25 juillet 2015 10:11

      @Vipère
      Les Espagnols qui nous nourrissent ! Avec la « mer de plastique », les désespérés venus d’Afrique et traités comme des esclaves, les nappes phréatiques à zéro, un ravage total.

      Je vois bien que votre monde exclusif est Saint Germain des Prés.
      C’est grâce à nos paysans, malgré les reproches que vous faites à juste titre sur la dérive des modes de production, dont ils ne sont pas responsables, que la France reste incontestablement le plus beau pays du monde et le plus harmonieux.
      Allez faire un tour chez vos amis « bio » allemands. Ils sont en train de faire main basse sur la Roumanie en y instaurant un régime de terreur et sur les terres africaines. Mais bien sûr, c’est de bon ton chez les écolos politiques de fermer les yeux et de taper sur les paysans français.
      Votre analyse me confirme dans ma prédiction que les écolos français sont les piliers du futur régime totalitaire (à leur insu).

    • Layly Victor Layly Victor 25 juillet 2015 10:31

      @hunter
      merci pour ces précisions

      il est vrai que j’ai tendance à voir les choses en tant qu’utilisateur scientifique du calcul
      dans les années 60, je faisais partie des premières générations qui utilisaient les ordinateurs de puissance, comme le célèbre IBM 360-91.
      Comme beaucoup, j’espérais que l’informatique allait contribuer au bonheur de l’humanité.
      Quelle déception !
      Mis à part ce que j’ai signalé plus haut, l’apport de la simulation en astrophysique, en planétologie et sur les sciences du climat, c’est une invention diabolique de plus.
      Je crois que beaucoup de scientifiques sont découragés de voir que tout ce qu’ils peuvent créer avec espoir se retourne rapidement contre l’humanité.

  • Vipère Vipère 23 juillet 2015 14:50

    pré-smartphonique, of course 


  • alinea alinea 23 juillet 2015 17:00

    Vous auriez mieux fait d’aller à Athènes, ou bien à Bucarest ; là bas il y a des pauvres, des Tziganes ; à Athènes, il y a des gens qui réfléchissent ou commencent à le faire !


  • Jeff84 23 juillet 2015 19:18

    Dommage que les thèses de vos « scientifiques » (quand il s’agit de psychologie, les guillemets s’imposent) soient contredites par les faits. Les pays anglo-saxons, riches, sont les pays qui donnent la plus grosse partie de leurs revenus aux pauvres, tandis que plus un pays est socialiste, plus le sort des pauvres est indifférent à la population (https://en.wikipedia.org/wiki/World_Giving_Index par exemple, mais toutes les études sont unanimes).


    Mais vous avez de la chance, personne ne vous oblige à vivre dans ces grandes villes que vous haîssez, avec toutes ces personnes que vous méprisez. Allez vivre dans la Creuse, vous pouvez acheter une maison dans un petit village pour moins de 20.000€, où vous pourrez vivre presque comme à Madagascar. Et vous devriez le faire avant que votre misantropie vous aigrisse trop. Au vu de ce texte, il est peut-être déjà trop tard.

  • rocla+ rocla+ 23 juillet 2015 19:32

    Il a raison l’ auteur .


    Les pauvres ont plus d’ empathie que les riches .

    Les pauvres n’ ont rien , contrairement aux riches , mais ils partagent tout ,
    c ’est à dire rien .

    Le monde est bien fait , hein ... smiley

    • GrandGuignol GrandGuignol 23 juillet 2015 21:13

      @rocla+

      « Les pauvres n’ ont rien , contrairement aux riches , mais ils partagent tout ,
      c ’est à dire rien . »

      Non, Monsieur Rocla +++, dit « l’insensible » pour les intimes ; non, les pauvres comprennent bien plus sur la nature humaine que celui qui a devant lui son assiette pleine !!

      Le pauvre lorsqu’il est prit dans l’engrenage de la misère et de l’indifférence des autres se heurte de plein fouet, mentalement et physiquement, à cette société consumériste et superficielle, il est sale, il pue ; il fait peur, oui, c’est ça, il fait peur car il est l’image de soi même dans pareille situation, il est l’image de sa supériorité financière que l’on cache ou que l’on exhibe, il est le reflet de notre égo dévasté par l’orgueil ; il est nous le temps d’un regard pour certains.

      Les pauvres n’ont pas tous voulu l’être, et de plus en plus l’étau se resserre vers ceux, non pas comme ce bon boulanger Rocla+++,qui ne peuvent élaborer de projet car ils ne possèdent Rien justement, qui ne sont même plus présentables pour un entretien d’embauche et finissent par dépérir dans la rue complétement anéantis ou se suicident en famille parfois.

      La faim, le ventre vide de ses enfants qui pleurent, le manque de soin, vous avez raison , rigolez bien du plus faible, cela vous grandit ou du moins grandit votre égo, c’est facile de se défouler et à bon compte..

      .AHAH !! les boulangers sont tous des cons et des fainéants insomniaques qui revendent leur farine 10 fois son prix, des voleurs !!! ! Moi aussi je rigole ! Allez va te jeter dans ton pétrin  !
      PFF ! même pas du bon pain cuit au feu de bois ! des voleurs ces boulangers !!

      On peut rire de tout, encore faut il bien connaître son sujet et l’avoir vécu, ce qui a été mon cas durant quelques temps ...Se moquer des pauvres c’est ne pas se connaître soi même ; c’est ne rien comprendre au système esclavagiste actuel, c’est plus bas que tout, oui c’est l’indifférence égotique à son paroxysme, en bon toutou formaté et rééduqué par cette société ÉCONOMIQUE et non humaine.

      Comme dirais l« autre »comique", Rocla - - -, Fermes là...à tout jamais ! du moins sur ce sujet
       smiley

      ps : désolé de cette répons, brève ( car je peux en parler des heures de la pauvreté ), mais le rire du vrai malheur des autres m’insupporte.


    • rocla+ rocla+ 23 juillet 2015 22:18

      @Grandguignol 


      vous avez raison , la pauvreté c’ est triste .

      Putain mais quelle tristesse la pauvreté . 

      On devrait donner la médaille de la pauvreté à tous les pauvres .

      En plus les pauvres ont même pas d’ argent . 

      Quelle tristesse . 

      Il suffirait qu’ ils soient moins pauvres pour qu’ ils soient plus riches .

      Et ceux qui sont nés sur les trottoirs de Manille , rien ? 

      Ceux qui meurent de soif  en Afrique pesant presque rien ? 

      Parlez nous encore de la pauvreté   on en redemande ....


      Et si vous avez le temps dites nous ce que vous avez entrepris contre la pauvreté .

      Merci .

      Pour les pauvres 

    • GrandGuignol GrandGuignol 23 juillet 2015 22:52

      @GrandGuignol

      Vu le ton ironique employé pour en parler je vois à l’œil nu toute votre suffisance qui déborde et vomi sa bile....Tout en compassion et en tolérance, Heuu non, vous ne ressentez pas ces mots là....vous devez voter FN ...non ? Ils ont cette même compassion chez les fachos .

      Attention Rocla ! Des pauvres sont tapis derrière vous prêt à vous sauter dessus pour vous voler vos baguettes ! non je rigole, vous devez en donnez aux pauvres pour vous déculpabiliser un tant soit peu ...Non ?

      Si vous parlez d’actions concrètes pour aider et bien je n’appartiens à aucun organisme, et j’agis avec le peu de moyens que j’obtiens de mon travail, dans le temps qui me reste après m’être occupé de mes enfants et à la sueur de mon front quand je repeint gratuitement l’appartement d’une mémé à la retraite et autres dépannages de plomberie ou petite maçonnerie,je donne aussi des cours informatiques bénévolement, je ne peut aussi m’empêcher de donner une pièce ou deux ou offrir un sandwich aux SDF.
      Certes ce ne sont pas des actions importantes mais chaque petit pas compte.

      Sinon c’est ce coté moi je vais bien et je vous encule tous que je déteste en vous !
      Mais continuez de narguer et de rire du malheur des autres, vous contribuez ainsi à banaliser la pauvreté... et merci pour les pauvres !


  • rocla+ rocla+ 23 juillet 2015 19:33

    Auteur , essayez le sexe  , c ’est sympa le sexe .


    Ca épanouit ....

    • GrandGuignol GrandGuignol 23 juillet 2015 21:24

      @rocla+

      « c ’est sympa le sexe . »

      C’est ce qui remplace votre cerveau..visiblement.

      Ca épanouit ....

      Bizarre sur vous ça n’a pas fonctionné.... smiley

      Bon ; A++++++, Boulanger !


    • rocla+ rocla+ 23 juillet 2015 22:09

      @GrandGuignol


      Frustrés de tous les pays , je vous aime , je vous adore . 

      Continuez dans votre joie et votre bonne humeur . 

      Rocla , boulanger Qi 29 .

    • GrandGuignol GrandGuignol 23 juillet 2015 22:26

      @rocla+
       

      Frustrés où ça ? je ne voit de frustration que dans la fuite de se remettre en question qui est votre paravent comique....seriez vous frustré de n’être qu’un simple boulanger ? non je ne le crois pas, bien au contraire, c’est ce qui constitue toute votre force argumentaire.

      Vous devez être adepte du « je nait libre et égal à tous » et du « si je peut le faire, tout le monde le peut », oui, de la frustration, c’est surement ça et les pauvres sont donc pour vous des frustrés ?

      Sinon, moi aussi je vais bien merci, c’est très aimable...

      Rocla , boulanger Qi 29 . ...et des poussières....dans la farine neuronale. smiley


  • rocla+ rocla+ 23 juillet 2015 22:45

    Les actionnaires de la pauvreté mondiale réunissez vous et éradiquez la .



    Au lieu de geindre des montagnes de conneries .

    Merci pour eux .

    • GrandGuignol GrandGuignol 23 juillet 2015 23:24

      @rocla+

      « Les actionnaires de la pauvreté mondiale réunissez vous et éradiquez la . »

      Heuu, les actionnaires de la pauvreté mondiale, se sont la masse de lobotomisés par le superficiel qui exploitent sans vergogne le reste du monde, les oligarques et les élus des ’états complices pour être plus précis. Ce n’est pas vous et votre boulangerie, qui il est vrai, payez un max pour le chômage, retraite et CIe ,que vous ne toucherez pas si votre affaire coule...Un scandale pou les entrepreneurs.

      Vous êtes aussi un exploité de ce système qui finira par broyer les petits commerces, les pains surgelés seront la norme et la boulangerie traditionnelle, et bien elle rejoindra comme beaucoup de profession libérale, le cortège des chômeurs et des pauvres....à bientôt dans la rue.


    • GrandGuignol GrandGuignol 24 juillet 2015 19:38

      @sampiero

      Oui sampiero, l’opulence et la multiplication des pains ! ...Des pains dans la gueule pour la classe salariale.... smiley


  • rocla+ rocla+ 24 juillet 2015 07:32

    On the road  again . 


    La vie selon Kerouac .

    The sunny side  of the street . 

    Il faut grande intelligence pour comprendre que le bonheur c ’est pas l’ argent .

     Vos salmigondis  :  « exploité  »    « système  »   «  broyer  » c’ est du langage 
    relemelele  pour indigents  cérébraux . 

    Matin le soleil se lève .





    • GrandGuignol GrandGuignol 24 juillet 2015 15:30

      @rocla+

      ’Il faut grande intelligence pour comprendre que le bonheur c ’est pas l’ argent ’.

      Complétement d’accord à 100 000 %.*.... d’ailleurs je n’ai pas parlé d’argent mais de relations les uns envers les autres.



    • rocla+ rocla+ 24 juillet 2015 16:02

      @GrandGuignol


      Voui voui  , c ’est les pauvres qui ont les meilleures relations entre eux . 

      C ’est un peu pour ça qu’ ils ont la médaille du pauvre ... smiley

    • rocla+ rocla+ 24 juillet 2015 16:14

      @Corentin Le Floch


      Quel homme et quelle mémoire , bravo  !


      C’ est vrai je gâche mon temps ici . 

      Je vais essayer de m’ amender  et suivre vos conseils avisés . 

      merci de votre intervention chaleureuse .

    • GrandGuignol GrandGuignol 24 juillet 2015 17:08

      @rocla+

      Le sarcasme sur la pauvreté est l’apanage du sot et de l’ignorant, du fat et de l’imbu.
      De celui qui dit« l’argent ne fait pas le bonheur », mais qui n’imagine même pas la complexité de trouver le bonheur le ventre vide......

      Parler dans l’oreille d’un sourd ne le rend pas aveugle pour autant, à moins que celui ci ne soit déjà myope...

      Allez va te coucher, demain tu te lèves tôt et ton pétrin s’impatiente. smiley .


    • hunter hunter 24 juillet 2015 17:48

      @Corentin Le Floch
      Demain West....ouh là, je pense que ça fait largement plus de 3 / 4 ans qu’on ne le voit plus ici !!

      Ah les empoignades de l’époque....c’était épique !

      Enfin c’est un temps révolu, c’est ainsi.

      N’empêche qu’on rigolait pas mal, et y’avait un monde fou à l’époque....

      Adishatz

      H/


    • rocla+ rocla+ 24 juillet 2015 17:55

      @hunter



      Salut Hunter , 

      Quand on voit ce qu’ est devenu Agoravox on peut largement regretter 
      Demian  West . 

      Maintenant on a Robert Gil qui peint des tableaux goumunisses . 

       
      Quel bonheur  !

  • Layly Victor Layly Victor 24 juillet 2015 12:38

    A l’auteur

    Je comprends votre désarroi. Ce monde est en train de s’effondrer à une vitesse vertigineuse, beaucoup plus vite qu’on ne croit.
    Mais si vous faites la moindre réserve sur cette merveilleuse Sarko-Hollandie de merde, vous allez vous prendre sur le râble tous ces défenseurs zélés du système, qui sont si heureux d’y vivre et si bien dans leur peau, soit disant. Et ils le sont, car ils ont pratiqué sur eux mêmes une opération sans risque et efficace : l’ablation de l’âme.
    J’aime les femmes, car elles sont les dernières à résister et, dans leurs yeux, leur âme affleure. Chez les hommes, il y a désormais un max de gros cons émules de Steve Jobs. Chez les femmes, il y a beaucoup de résistantes, mais il y a de plus en plus de grosses connes, comme on en voit sur ce site.
    J’ai remarqué que les mouches à merde qui vous assaillent emploient un argument très en cour dans notre belle société, suivant lequel, si vous n’êtes pas partie prenante de ce système, c’est que vous êtes aigri ou misanthrope.
    L’autre jour, à l’arrivée du bus scolaire, j’ai vu descendre un groupe d’adolescents, tous tenus en laisse par leur IPOD. Je m’approchai et leur dis : « avez vous vu que les hirondelles sont arrivées ? »
    Ils m’ont regardé avec des grands yeux étonnés (qu’est ce que c’est qu’ce bouffon ?)
    Je compris que Steve Jobs avait gagné, que je suis désormais un alien qui s’obstine à vivre dans le monde réel.
    Le soir, à l’heure du punch, j’admire ces hirondelles et ces martinets, leur vol joyeux et fantasque, en me disant que je suis un des derniers à m’intéresser à eux. Je dois être comme vous aigri et misanthrope.

    • Crab2 24 juillet 2015 13:33

      @Layly Victor

      Femmes insoumises ?

      Lâcheté déclarée  : Extrait d’un article de presse  :Avec L’Enlèvement au sérail à l’affiche du Festival d’Aixdans la nouvelle mise en scène de Martin Kusej, l’actualité brûlante fait irruption dans le monde feutré de l’opéra classique. Avant la première, le directeur du Festival, Bernard Foccroulle, a pris la parole pour indiquer qu’il avait demandé au metteur en scène d’opérer deux modifications dans son spectacleOn apprendra plus tard que ...

      Suites :

      http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/07/mozart-lenlevement-au-serail.html

      ou sur

      http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/07/24/mozart-l-enlevement-au-serail-5661785.html


    • hunter hunter 24 juillet 2015 13:53

      @Layly Victor

      Pour ma part, j’aime bien guetter le vol de chauves-souris le soir, en été. Quand le crépuscule devient la nuit, tanquille sur la terrasse, en fumant un cigare ou une bonne pipe, tandis que tous les nocturnes commencent à pousser ça et là leurs cris.

      Mais malheureusement, l’agriculture productiviste et les pesticides font des ravages, et les chauves-souris sont chaque année moins nombreuses.

      Elles disparaissent, comme les abeilles, les papillons..et bientôt nous !

      On peut largement vivre sans zinzin (bien vu le terme de « laisse »), mais on ne peut pas vivre sans un écosystème en équilibre !

      Quand les drogués de l’iphone se rendront compte que ce n’est pas cette merde qui va les nourrir.....

      Enfin, tant qu’il y en aura, je continuerai à les admirer.

      Adishatz

      H/


    • George L. ZETER George L. ZETER 24 juillet 2015 16:46

      @Layly Victor
      merci, en parlant djeune « c’est cool de ne pas se sentir seul » !!!!


  • soi même 24 juillet 2015 13:26

    Et bien , il faudra si faire , ce monde par paresse l’on là bien voulue, bien sur d’autre on très bien compris ; Pourquoi Steve Jobs et Cie ont gardé leurs enfants éloignés des iPads ..... !


  • finalfox 26 juillet 2015 00:29

    D’accord avec rocca.
    Parlons vulgairement. Ce que dis rocca :
    Vous êtes pas content ? Sortez vous les doigts du cul.

    Le discours de l’auteur et de grandguignol : oui mais tu comprends pas, c’est la faute du système et les gens sont méchants et égotistes, ils pensent qu’a eux.

    Sans rire, les gens ne s’intéressent pas aux problèmes des autres ?
    Ce n’est pas une nouveauté, lisez zola ou victor hugo, des personnes qui ont vécu au 19°, eux ils peuvent vous dire ce qu’est la misère sociale, et même mort il la montre mieux.
    Si votre problème c’est l’usage excessif du portable et le manque de liens entre les gens j’ai envie de vous dire qu’avec un portable vous pouvez communiquer avec quelqu’un de plus intéressant que votre voisin, ce qui me semble une bonne chose. Et si vous n’êtes pas content coupez votre portable, il n’est pas obligatoire.

    Pour finir je vais renouveler mon point de vue : rocca a raison. se plaindre ne sert à rien, agir est la solution, quel que soit le problème.
    Les grands mots n’y changeront rien, que ce soit le système, la société ou n’importe quelle théorie, personne ne peut lutter contre la technologie, l’évolution des moyens techniques modifie la relations entre les hommes, tirez en le meilleur parti.


    • GrandGuignol GrandGuignol 26 juillet 2015 02:38

      @finalfox
      "lisez zola ou victor hugo, des personnes qui ont vécu au 19°, eux ils peuvent vous dire ce qu’est la misère sociale, et même mort il la montre mieux. « 

      Pourquoi aujourd’hui les gens qui crèvent de faim sont différents de ceux qui crevaient de faim avant, à l’époque de Zola ? La misère est différente ?
      je parle à rocla de complémentarité dans le travail et que l’effort de chacun soit mieux réparti entre les différents acteurs, ceci entrainant une élévation du niveau de vie, de la liberté d’entreprendre, de la réduction de la pauvreté et de l’enrichissement conscéquent des boulangers qui vendraient plus de pains.

      J’ai aussi précisé, mais il faut aussi vouloir se tirer les doigts du cul pour comprendre, que l’économie actuelle tend vers l’inverse et nous asservit sous le régime de l’ austérité qui ne permet aucune relance économique , ruinant les habitants comme les commerçants et les PME pour finir sous la tutelle de méga multinationales industrielles qui ne pensant qu’au profit, réduira le peuple ou ce qu’il en restera à l’esclavage forcé.
      ...................

      Mon portable est un modèle vieux de 10 ans au moins ...lol
      ..................

      Oui agir ensemble et unit plutôt que tout seul c’est plus sympa et convivial, sauf pour les loups solitaires.
      .................................

       »personne ne peut lutter contre la technologie, l’évolution des moyens techniques modifie la relations entre les hommes, tirez en le meilleur part
      i.« 

      N’importe quoi, personne ne peut lutter contre la technologie...apôtre du transhumanisme ?
      sérieusement la technologie à deux faces, un bon un mauvais et c’est l’esprit des hommes qui fait le bon ou le mauvais choix.
      ............................................

       »Pour finir je vais renouveler mon point de vue : rocca a raison...."

      Oui est bien faites comme lui, moquez vous des pauvres, soyez insensible, c’est bien , vous êtes sur le bon chemin de l’indifférence et de l’individualisme que l’on nous bassine depuis la révolution française...Mais là aussi il faut se sortir les doigts du cul, et de son conditionnement pour voir en profondeur à qui profite cet état d’esprit....


Réagir