lundi 12 janvier 2015 - par rakosky

Je suis Marianne

Une masse énorme s'est mise en mouvement,c'est la principale leçon de ces immenses manifestations qui ont rassemblé des millions d'hommes et de femmes ce Dimanche 11 Janvier.

Il y a la réaction instinctive après la stupeur et l'effroi qu'on suscité les tragiques événements de ces derniers jours, mais il y a bien plus que cela.

Tout se passe comme si ces crimes abominables avaient éveillé dans les consciences une peur bien plus ancienne, comme si la somme de toutes les peurs trouvait ici sa confirmation brutale.

Quels que soient ses commanditaires, cette série de crimes n'a d'autre but que de déchirer la paix civile, nous faire plonger dans le communautarisme, transposer en France les guerres d'anéantissement qui ravagent le Moyen Orient.

Chacun découvre ce que nous savions depuis toujours, nous sommes un peuple et la République est notre abri et notre rocher.

Pas l'addition de juifs, de musulmans et de chrétiens, mais des hommes et des femmes attachés à vivre en paix, à voir grandir nos enfants et à préserver tout ce qui nous offre les conditions d'une existence digne.

La République n'est pas une abstraction, elle s'incarne dans des institutions, dans un héritage historique, celui qui nous a donné le droit d'être des citoyens égaux, notre école laïque et républicaine, notre système de protection sociale, nos garanties collectives, notre Code du travail, en un mot Valmy et la Sécurité sociale.

C'est aussi pour la paix que des millions ont manifesté, contre les massacres et le chaos qui menacent la civilisation humaine, qui détruit et disloque les peuples et les nations.

Si les yeux du monde se sont fixés sur la France et sur Paris durant cette semaine sanglante, c'est que chacun ressent qu'ici à Paris nous venons d'assister à un basculement qui a une portée mondiale, à la première manifestation d'un dessein monstrueux dont les tenants et les aboutissants nous sont encore inconnus.

Si la guerre est bien la continuation de la politique, elle luit fournit aussi un cadre nouveau, celui de la restriction des libertés publiques,celui du soutien forcé et imposé à tous de l'aggravation des politiques d'austérité et de la préparation de nouvelles aventures militaires.

Il y avait une contradiction absolue dans cette manifestation et comme toute contradiction elle devra se résoudre d'une manière ou d'une autre.

Des millions rassemblés pour la paix civile, contre la violence et la guerre, pour la défense des libertés et de la République et en tête de manifestation, ceux qui bombardent Donetsk et portent la guerre sur tous les continents, ceux qui affament la Grèce et ceux qui maintiennent le blocus de Gaza.

Il y avait les chefs de gouvernement européens, ceux contre lesquels les peuples se sont dressés dans la grève générale et les manifestations, ceux contre qui a été lancé dans toutes les langues, à Lisbonne, Madrid et Athènes « Dehors le FMI,dehors l'Union européenne »

Il y avait ceux qui ont déchaîné des guerres de destruction contre la Libye et l'Irak, ceux qui menacent et sanctionnent la Russie et arment et soutiennent les prétendus rebelles qui ont mis la Syrie à feu et à sang.

Quelle sera l'étendue et la durée de cette Union Nationale, quelles seront les contributions des uns et des autres, à droite ou à gauche pour la prolonger ? Une seule chose est certaine, son contenu ne peut être que la poursuite et l'aggravation de la politique d'austérité et de guerre.

Dans la période de trouble et d'incertitude qui s'ouvre, tous ceux qui sont attachés aux libertés, à la démocratie, aux conquêtes ouvrières menacées doivent s'unir pour défendre ce qui doit l'être, préserver notre liberté d'action et de parole, notre droit à nous organiser et nous mobiliser contre la guerre et la misère que l'on veut nous imposer.



13 réactions


    • La mouche du coche La mouche du coche 12 janvier 2015 15:55

      Charlie Hebdo n’était pas un journal de caricaturistes rebelles. Ils s’attaquaient toujours aux faibles : les français de souche (les « beaufs ») ; les cathos et les musulmans, et jamais les forts. Cabu tapait sur les musulmans, les catholiques, et le petit peuple de France, mais ne touchait jamais à la banque, aux lobbys en place comme le crif, la lgbt, le mlf, etc. Il choisissait toujours ceux qui n’avait pas les moyens de se défendre. Jamais ils n’attaquaient le pouvoir aussi violemment qu’ils le faisaient avec ceux qui ne pouvaient pas se défendre. Ils étaient des larbins du pouvoir. Ils étaient subventionnés par le pouvoir et ne mordaient pas la main qui les nourrit. Tout ceci est répugnant.


    • rakosky rakosky 12 janvier 2015 18:29

      @La mouche du coche


      Monsieur,pour vous dire la vérité,cela bien longtemps que je ne lisais plus Charlie et que j’étais en désaccord profond avec sa ligne éditoriale et son contenu.
      J’ai la nostalgie de l’époque de Reiser et du professeur Choron,celle de la vraie impertinence,bien révolue.
      Par ailleurs,comme athée et libre penseur,je ne pense pas que l’injure et l’offense soient en elles mêmes émancipatrices quand elles prennent la forme d’un délire haineux.
      L’anticléricalisme de Voltaire était bien plus virulent et bien plus courageux et surtout il était relié à une vision humaniste
      Qu’ils reposent en paix et que chacun continue d’écrire librement,mais la condamnation d’un crime atroce ne peut abolir notre jugement et notre droit à la critique

  • soi même 12 janvier 2015 14:48

    La ou cela devient une attraction, la France depuis quelques années a entrepris de dézingué des pays, et d’autre anormalité républicaine ont égrainer notre histoire récente sans que cela émoi beaucoup de monde au point que cette marche doit être exemplaire, la dernière était illicite, souvenez vous la manif contre le mariage pour tous et cela devient du coup la grande communion national, vous avez un sens comique pour résumer ce paradoxe car si il en a un véritable paradoxe, c’est bien celle d’hier, pour une fois que les autorités ont autorisé ce grand culte , pour moi hier, il avait un goût de déjà vue, !

    Et bien je vous rafraîchie la mémoire :

    L’incendie du Reichstag, ou Reichstagsbrand en allemand, est l’incendie criminel du palais du Reichstag, siège du parlement allemand à Berlin, dans la nuit du 27 au 28 février 1933.

    Immédiatement exploité par les nazis à des fins politiques, il est suivi par la proclamation de la Reichstagsbrandverordnung qui suspend sine die les libertés individuelles et par une campagne de répression dirigée contre les communistes allemands.

    A quelle répression nous avons données crédit hier ?


  • ETTORE ETTORE 12 janvier 2015 18:26

    @Par soi Même.......bravo !!

    merci de rafraîchir la mémoire de tout ceux qui ne veulent vivre que le moment présent
    la bougie à la main, avec la mèche encore plus courte que leur mémoire
    je suis persuadé que la main mise politique sur cette manipulation nous conduiras à des jours noirs.
    en fait pour une caricature, c’en est bien une, elle donne l’exacte mesure de la niaiserie dont nous affuble nos politiques en manque d’imagination. un bis repetitae.
    Triste que les gens n’interrogent pas plus leurs tablettes sur l’histoire passée, autant que leur image sur face de bouc.


  • julius 1ER 12 janvier 2015 19:15

    Chacun découvre ce que nous savions depuis toujours, nous sommes un peuple et la République est notre abri et notre rocher

    @l’auteur, 
    rien que pour ...çà je ne regrette pas d’être descendu dans la rue et aussi pour mettre fin au perpétuel dénigrement de notre pays, de même que rassurer les communautés musulmanes et juives de ce pays que le racisme n’est pas devenu l’ectoplasme de chaque français .....
    et s’il fallait mettre un terme à cette dérive j’espère que les 5 millions de français descendus dans la rue, n’y seront pas allés pour rien. 
    Bravo la conscience citoyenne a fait un grand pas hier, n’en déplaise aux pisse-vinaigre qui nous font du bashing un sport national !!!!!!!!!!!!!

  • COVADONGA722 COVADONGA722 12 janvier 2015 19:22

    yep à propos de pisse vinaigre , quid de ces dizaines de rapport d’enseignant signalant des centaines de jeunes et moins jeunes musulmans déclarant que c’était bien fait pour la gueule de charlie , de gamines de treize ans déclarant le prophète est au dessus de vos lois de merde§ D’ados de 16 ans déclarant à sa prfs a lille on vous crèveras tous a la kalach !

    lL’education nationale a reçu consigne d’étouffer et de ne signaler que les actes de violence , pas je cite les paroles et injures proférées sous le coup de l’émotion elle est pas encore légitimé l’émotion gageons que Taubira vas s’en occuper !
    a rapprocher de l’omerta sur les scenes de liesses et joie le 7 dans l’aprés midi dans au moins 5 quartier marseillais !
    Unité , peau de balle oui nous sommes sur un volcan et vous envoyez les violons !!!!

    • Panzerfaust 14 janvier 2015 10:18

      Très peu de musulmans ont manifesté leur franche désapprobation envers les attentats contre Charlie Hebdo. Une grosse minorité approuve bruyamment. Le reste conserve un silence prudent, motivé au mieux par la peur de leurs propres islamistes de quartier, au pire par une jubilation contenue par la crainte du ras-le-bol des français non musulmans.

      Mais tout cela n’est pas vraiment surprenant. Malgré la rengaine ‘pas d’amalgame, pas d’amalgame’, la coexistence avec le monde arabo-musulman s’annonce très mal.


  • alinea alinea 12 janvier 2015 21:07

    200 morts dans l’attentat de Madrid le 11 mars 2004 !!!
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Attentats_de_Madrid_du_11_mars_2004#R.C3.A9actions

    En dix ans, que de changements !!!


  • chapoutier 13 janvier 2015 08:10

    Quels que soient ses commanditaires, cette série de crimes n’a d’autre but que de déchirer la paix civile,

     j’ai plutot l’impression que nous venons d’assister à un coup d’état 


    • rakosky rakosky 13 janvier 2015 12:17

      @chapoutier


      Une tentative pour l’instant,attendons la suite.
      La responsabilité des partis de gauche et des organisations syndicales est engagée,rappelons que c’est Pierre Laurent qui le premier a appeler à l’Union nationale...
      Tous ensemble,mais comment ?
      Contre Hollande et Valls,contre le Pacte de responsabilité,la Loi Macron,pour la défense des communes et des départements,pour la paix,contre toute intervention étrangère,c’est à dire en défense de tous les fondements de la démocratie.
      L’autre voie,celle de la soumission,c’est celle de de toutes les aventures et toutes les dérives,de tous les dangers

  • Merlin 13 janvier 2015 11:24

    Ça fait du bien de lire un article pas trop con sur le sujet...
    (Désolé pour le gros mot mais c’est vraiment ce qui ressortait de beaucoup d’autres articles survolés précédemment.)


Réagir