mercredi 13 novembre 2019 - par Florian Mazé

Jérôme Rodrigues, le crépuscule d’un humaniste

Jérôme Rodrigues a été, comme tant d’autres, un formidable rabatteur du mouvement des Gilets jaunes vers le gauchisme. Il le confirme une fois de plus dans une récente vidéo où « il remet les choses au point ». Et le pire, c’est qu’on ne peut même pas lui en tenir rigueur : il est parfaitement sincère et – tout comme l’enfer – pétri de bonnes intentions.

JPEG

La sincérité est une admirable vertu. L’ennui, c’est qu’elle peut être totalement déconnectée de la clairvoyance. Il est possible d’être sincère jusque dans les tréfonds de l’aveuglement politique et sociétal. M. Rodrigues nous offre une énième rengaine idéaliste, qui s’ajoute à toutes les autres, celles de ses prédécesseurs, et celles de ceux qui lui succéderont, dans la sempiternelle répétition de la même démagogie gauchiste : la société ouverte (un thème cher au milliardaire Georges Soros) est belle, la société ouverte est gentille, la société ouverte est l’Idéal. Vive le multiculturalisme à la Rodrigues ! Il faudra toutefois songer à repeindre les Gilets jaunes, un peu monochromes, et leur donner les teintes de l’arc-en-ciel, symbole de la coexistence pacifique de toutes les communautés, qui, comme chacun sait, sont toute gentilles sans exception.

https://www.polemia.com/george-soros-societe-ouverte-pierre-antoine-plaquevent/

 

Publicité

Jérôme Rodrigues, les larmes dans la voix, se prend pour un martyr de la cause. En réalité, il a déjà gagné. Mieux encore : il a toujours déjà gagné. Il a été l’un des fers de lance les plus charismatiques de la récupération et de la décadence gauchiste du mouvement des Gilets jaunes, un mouvement populaire, qui pouvait devenir un mouvement populiste, et qui a fini dans les vagissements gauchistes habituels, ceux qu’on entendait déjà sous Mitterrand : tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil, on va faire la révolution contre le Grankapital, avec tous nos potes issus de toutes les communautés… Les grands classiques ! Rodrigues s’est cru rebelle et révolutionnaire, il a fini rebellocrate systémique, à la fois mutin et maton de Panurge, pour employer les mots du regretté Philippe Muray.

Même le président Macron – l’ennemi officiel, mais en réalité pas ennemi du tout – en sort grandi. Le méchant Macron représente le méchant Système, mais c’est un méchant très gentil puisqu’il nous préserve de la haaaaaiiiiine incarnée par les affreux populistes (d’ailleurs ennemis du peuple français, comprenne qui pourra). Le méchant officiel est donc moins méchant que les méchants officieux, accusés de tous les maux, alors qu’ils n’ont jamais eu la moindre parcelle de pouvoir. Macron, c’est le méchant gentil. Les populistes, ce sont les méchants méchants, et c’est beaucoup plus grave.

On a envie de rappeler la phrase de Bossuet à Rodrigues, qui accuse d’ailleurs les masses de ne pas lire assez. « Dieu se rit de ceux qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes. » La société ouverte, c’est la mort des peuples. Mais, Rodrigues, il l’aime sa société ouverte à la Soros, il l’aime, il l’adore. Rodrigues préfère certainement le Crépuscule de Juan Branco à celui de Florian Mazé, comme il place probablement le grand philosophe socialiste Cyril Hanouna au-dessus du méchant penseur aristocratique Platon, qui, déjà en son temps, le IV° s. av. J.-C., détestait la démocratie, livrée au démagogues, toujours très prompte à exécuter les mal-pensants comme Socrate.

Publicité

Mais quel argument opposer à Rodrigues ? De toute manière, il croit à ses idées, et il y croit dur comme fer. Il a la Foi. Sa pensée est une pensée mystique, religieuse, comme tout gauchisme poussé à l’extrême. Un vrai prédicateur du bisounoursisme.

Les Gilets jaunes, en résumé ? C’est foutu.

 

 



27 réactions


  • Lugsama Lugsama 13 novembre 2019 18:02

    « je suis déçu par une partie de ces gens aujourd’hui qui se permettent, d’une, gueuler liberté dans la rue, et venir m’emmerder sur ma propre liberté, vous êtes qui ? »

    Facile, la réponse est « les gilets jaunes », il est tellement naif et touchant, il ne se rend même pas compte de ce qu’ils font subir aux autres tous les samedis..


    • Un des P'tite Goutte un des P’tite Goutte 13 novembre 2019 18:23

      @Lugsama
      Bonjour Lugsama,
      Vous faites apparamment partie intégrante de la société, organisée de manière systémique ; réfléchissez bien : ne vous arrive-t-il jamais d’entraver la liberté d’autrui, même de manière indirecte, qu’a priori vous ne soupçonneriez pas ?
      Cordialement.


    • haka 13 novembre 2019 23:07

      @un des P’tite Goutte
      il fait parti de ceux qui écrasent les autres et vote pour ceux qui diminuent les libertés publiques et individuelles, et ça vient nous donner des leçons.


    • Lugsama Lugsama 14 novembre 2019 09:08

      @haka

      Mignon votre monde imaginaire mais je n’ai jamais voté gilets jaunes et encore moins écraser qui que ce soit.


    • McGurk McGurk 14 novembre 2019 16:17

      @Lugsama

      Facile, la réponse est « les gilets jaunes

      Probablement pas. Il y a tellement de cons et de trolls sur internet qu’il est très difficile de savoir qui est qui (ou alors il faut être en Chine). Une dizaines de types mécontents dans la rue ne représentent pas non plus l’ensemble du mouvement.

      Et puis il a raison, il a le droit de participer aux évènements qu’il souhaite.


  • Albert123 13 novembre 2019 18:03

    le gauchisme à définitivement fait pourrir le mouvement des GJ, mais c’est la fonction du gauchisme que de faire pourrir de l’intérieur tout phénomène d’émancipation qui ne soit pas sous contrôle.


    • Un des P'tite Goutte un des P’tite Goutte 13 novembre 2019 18:25

      @Albert123
      Tout n’est pas perdu. Rodrigues n’est qu’une pièce de l’échiquier, et nombres de GJs en ont vu d’autres, « ne se la laissent pas conter »


  • Laconique Laconique 13 novembre 2019 18:13

    Good to see you back ! La Société ouverte et ses ennemis, c’est pas le titre d’un livre ça ?


  • eau-du-robinet eau-du-robinet 13 novembre 2019 20:50

    Bonjour,

    .

    "Les Gilets jaunes, en résumé ? C’est foutu. "

    fin de citation

    .

    Le mouvement de gilets jaunes est un mouvement hétéroclite !

    .

    Je m’enfiche que les manifestants sont de droite ou de gauche.
    .

    Le mouvement des gilets jaunes vas avoir très fort un regain avec toutes les mesures que le gouvernement Macron est entrent de nous faire pondre.

    .

    Je pense notamment à le mesure qui cible la classe moyenne, les propriétaires qui doivent s’acquitter d’un genre de ’’loyer mensuel’’ que le propriétaires doivent versé à l’état !

    https://www.bvoltaire.fr/les-deputes-lrem-et-emmanuel-macron-veulent-achever-les-proprietaires/

    .

    COMMENT LE GOUVERNEMENT SAIGNE LES CHÔMEURS
    https://www.youtube.com/watch?v=yN_X949UmpU
    .
    Comment le gouvernement s’apprête à tuer EDF
    https://www.marianne.net/economie/comment-le-gouvernement-s-apprete-tuer-edf

    .

    Ces taxes créées en toute discrétion par Emmanuel Macron
    https://www.midilibre.fr/2018/11/22/ces-taxes-creees-en-toute-discretion-par-emmanuel-macron%2C4936430.php
    .

    Justice pour les victimes des violences policières ordonnée par C. Castaner
    https://www.justice-victimes-gilets-jaunes.fr/

    .

    .


  • eau-du-robinet eau-du-robinet 13 novembre 2019 20:53

    correction :

    Le mouvement des gilets jaunes vas avoir un très fort regain avec toutes les mesures que le gouvernement Macron est entrent de nous faire pondre.


  • Armand Griffard de la Sourdière Armand Griffard de la Sourdière 13 novembre 2019 23:06

     Au royaume des aveugles ,les borgnes sont mal vus . 


  • Olivier Perriet Olivier Perriet 14 novembre 2019 10:41

    Encore un aigri qui a réussi à faire la différence entre « le bon gilet jaune pas récupéré », et « le mauvais gilet jaune récupéré ».

    Le FN, la droate la plus bête du monde, et Michel Onfray au niveau des Inconnus, distinguent le bon et le mauvais chasseur.

    Comme le FN se planque lorsque les Frères musulmans défilent, on a bien compris que ce ne sont que des grandes gueules qui sont dans un monde virtuel.

    Sur ce je vous laisse cracher à la figure d’un estropié qui, même si je ne suis pas d’accord avec lui, a au moins du courage.


  • izarn izarn 14 novembre 2019 12:12

    Le gauchisme sans la lutte des classes, cela ne veut rien dire du tout.

    C’est partir au combat sans arme.

    Les GJ sans lutte des classes n’aboutiront à rien du tout...

    Bien entendu qu’il faut combattre le patronat et le capital !

    Par des armes réelles : Grèves, syndicats et politique marxiste.

    Pas forcement pour l’éliminer comme en URSS, mais pour le controler ou lui faire rendre gorge...

    Sinon le Capital va vous conduire surement et sans détour à la pauvreté et à l’esclavage.


    • Lugsama Lugsama 14 novembre 2019 12:32

      @izarn

      Les GJ c’est la classe populaire... de droite. La plus nombreuses, et de très loin, de nos jours. Vos discours de neuneus marxistes ultraminoritaire ont tué ce mouvement dans l’oeuf, continuez donc.


    • Albert123 14 novembre 2019 15:56

      @izarn

      le pire ennemi de la lutte des classe c’est à chaque fois le gauchisme.


  • zygzornifle zygzornifle 14 novembre 2019 13:23

    J’espère que pour Noel il enverra des chocolats a la BAC a Castaner et a Macron ....


  • McGurk McGurk 14 novembre 2019 16:14

    Il est parfaitement libre de manifester. Tout comme il a le droit de montrer son mécontentement lorsque des abrutis, qui n’osent se défouler que sur internet, lui reprochent d’avoir participé à ci ou ça.

    C’est vraiment un article de merde. On commence par des affirmations invérifiables pour enchaîner sur des thèmes limite RN-esques, en disant que « tout ça c’est trop idéal pour être vrai ».

    Clou de ce torchon, on finit carrément sur une insulte le traitant de prédicateur, démagogue et j’en passe.

    Sauf que l’auteur n’a pas rien compris. Les « gilets jaunes », c’est surtout la révolte des petites gens qui ont du mal à joindre les deux bouts de la classe moyenne « moyenne » également soumise au phénomène de paupérisation.

    Il n’est nullement question de communautés, religions, races ou toutes ces conneries énoncées dans l’article. C’est espoir de « retour à la normale » dans la vie des Français moyens. N’en déplaise aux complotistes et aux crypto-racistes.

    Avoir participé à une manifestation dont on a dit « qu’elle était en faveur des extrémistes », va trouver la preuve ne signifie rien ; rien d’autre que son envie de lutter contre une forme de discrimination. Manifestation qui, en fait, aurait dû être « discriminophobe » et non centrée sur une seule communauté religieuse.

    Qui sont « les véritables responsables » ? Les débiles qui, en amont, ont préparé l’évènement à savoir les responsables politiques qui préfèrent détourner le débat de la démocratie/de la société pour que les Français se déchirent sur autre chose, au lieu de reprendre les rênes de la démocratie telle qu’elle devrait être.


  • Yann Esteveny 17 novembre 2019 22:02

    Un an que les Gilets Jaunes naviguent entre imposture et espoir.

    https://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/gilets-jaunes-entre-imposture-et-213788


    • Florian Mazé Florian Mazé 18 novembre 2019 19:18

      @Yann Esteveny
      En effet.
      J’ai failli lire « entre imposture et désespoir », ce qui ne serait pas faux non plus d’ailleurs dans certains cas, hélas.


    • Yann Esteveny 20 novembre 2019 12:52

      Message à Mr Florian Mazé,

      D’accord avec vous.
      Le mouvement des Gilets Jaunes comporte des revendications légitimes. Le mouvement est noyauté par de nombreux imposteurs afin d’en garantir l’échec et renvoyer les Gilets Jaunes à un désespoir plus profond.
      J’ai cherché par ce texte à prévenir du désespoir ces hommes et ces femmes.

      Respectueusement


Réagir