mercredi 21 octobre 2020 - par Alexandre Gerbi

« L’épidémie sans fin » : la stratégie de Macron afin d’éviter la destitution et un procès pour haute trahison

« L'épidémie qui ne finit jamais » : tel est le scénario délirant, le « storytelling » surréaliste que Macron, son gouvernement et leurs relais médiatiques nous servent inlassablement depuis des mois. Et tels des lapins dans les phares d’une voiture qui va les écraser, une bonne partie des Français gobent encore et encore tous ces mensonges. Quelques esprits, se croyant sagaces, murmurent que le président de la République est un incompétent, qu’il subit le joug de son administration, qu’il a perdu les pédales, voire qu’il est devenu fou. Naïves explications. Car derrière le très grand n'importe quoi apparent, derrière cette vraie-fausse politique de Gribouille, se trame un gigantesque enfumage à destination du peuple français. Retour sur les tenants et les aboutissants de l’escroquerie géante dont le Pays est victime. Mais aussi sur l'épée de Damoclès, non moins colossale, qui plane en contrepartie au-dessus de la tête d'Emmanuel Macron. Lequel compte bien sauver sa peau. Par tous les moyens.

Un nombre croissant de Français s'interrogent : pourquoi le gouvernement et ses serviteurs médiatiques continuent-il à sonner l'alarme sur le Covid-19, alors qu’il est clairement établi que son taux de létalité oscille, selon les études, entre 0,1 % et 0,6 % ? Emmanuel Macron lui-même, lors de son entretien du 14 octobre 2020, a reconnu que le taux de létalité de la maladie était de l’ordre de 0,6 %. Bien sûr, ni Anne-Sophie Lapix ni Gilles Bouleau, journalistes disciplinés, n’ont eu l’idée d’interroger le chef de l’État sur la pertinence du confinement général et du couvre-feu au regard d’une mortalité si faible...

Pourtant, cette question aurait dû être posée à Macron. Ainsi que de nombreuses autres.

Par exemple :

Pourquoi, alors que le gouvernement a décidé et justifié le confinement général de mars à mai 2020 par le manque de lits d’hôpitaux, et que le même gouvernement n’a cessé de nous annoncer la « deuxième vague » depuis lors, pourquoi le gouvernement n’en a-t-il créé aucun jusqu’à aujourd’hui ?

Pourquoi avoir fermé les écoles, les collèges, les universités, alors que les moins de trente ans sont presque tous insensibles à cette maladie, et que la circulation du virus parmi les jeunes est l’une des conditions de l’immunisation collective et, partant, de la disparition de l’épidémie ?

Pourquoi cette accumulation de mesures absurdes et incohérentes, jusqu’au le port du masque, d’abord déclaré inutile par le gouvernement, puis imposé à toute la population, y compris en plein air alors que, comme l’affirment de nombreux épidémiologistes, cela ne sert à rien, si ce n’est à défigurer les rues de France pour y rendre omniprésent le spectre du virus ?

Pourquoi, comme beaucoup l’ont dénoncé, avoir décrété en septembre 2020 la fermeture, à Marseille puis dans d’autres villes, des bars, des restaurants, des salles de sport, tous établissements déjà gravement fragilisés par des mois de confinement, alors que les transports en commun restent actifs et bondés dans la plus parfaite légalité ?

Pire encore, dernière fantaisie en date du pouvoir macronien, pourquoi imposer dans neuf métropoles de France un couvre-feu à 21 heures, ce qui achève de dévaster, outre les secteurs précédemment cités, ceux du spectacle et du divertissement, et de piétiner de surcroît les libertés publiques fondamentales, pourtant naguère réputées sacrées ?

Cette liste de questions n’étant pas, bien sûr, exhaustive. Et de plus en plus de Français ont l’impression de vivre dans un scénario où l’ubuesque le dispute au kafkaïen, sur fond de triomphe de l’absurde...

 

Des limites de l’absurdité

Il est presque amusant que l'absurde étonne tellement aujourd'hui, alors que l'absurde a semblé parfaitement normal et fut même applaudi par le plus grand nombre pendant si longtemps. « Je reste chez moi, je sauve des vies », répétaient les gogos, en s’autodécernant au passage un brevet d’héroïsme, comme si les vies en question n’eussent pu se sauver elles-mêmes en appliquant les mesures de prudence ad hoc...

De fait, tout ou presque est absurde depuis le début de l'épidémie de Covid-19. A commencer par le confinement général lui-même. On connaît la blague : « Quel est l’organe que le coronavirus détruit le plus ? Le cerveau... »

Comme quelques autres à l’époque, je l'ai écrit dès le mois de mars dans les colonnes d’AgoraVox, au début dudit confinement général : puisque le Covid-19 ne tue que les personnes âgées voire très âgées ou souffrant de pathologies lourdes, et puisqu’il épargne presque totalement le reste de la population, en particulier les plus jeunes, il fallait se borner à confiner les personnes à risque. C’était pourtant simple à comprendre : un confinement ciblé aurait en effet permis, tout autant que le confinement général, de limiter la propagation du virus parmi les personnes vulnérables, de limiter l'engorgement des services de réanimation (puisque c’en était le principal argument...), sans pour autant nuire à l’économie.

Mieux encore, cette stratégie aurait entraîné l’immunisation collective, et par conséquent la disparition rapide de la maladie. Ce point étant évidemment essentiel.

Or bizarrement, Macron, Philippe et leur gouvernement ont choisi d’imposer le confinement général,… pendant la bagatelle de deux mois (du 17 mars au 11 mai) ! Et pour faciliter le consentement des foules, nos aimables dirigeants ont fait croire, avec l’aide des médias répétant à longueur de journée la même propagande alarmiste, éminemment anxiogène et surtout éminemment mensongère, selon laquelle toute la population du pays était menacée, et qu'une hécatombe ravageuse guettait toutes les classes d'âge.

Nul ne le nie aujourd’hui : ceci était complètement faux... Rappel : taux de létalité du Covid-19, de l’aveu même de Macron lors de son interview du 14 octobre 2020 : 0,6 %. Ce chiffre étant un maximum, certaines études, tenant compte y compris des cas non détectés, parlant d’un niveau plutôt de l’ordre de 0,1 à 0,3 %. C’est-à-dire guère plus élevés qu’une grosse grippe. A cette différence près que la grippe peut tuer à tout âge, y compris les enfants.

Précisons que les informations permettant de savoir que ce coronavirus ne tuait essentiellement que les personnes âgées, très âgées et/ou très fragiles, ces informations étaient parfaitement disponibles dès ce fameux mois de mars 2020, au moment même où Macron et Philippe déclenchaient le confinement général. Nous l’avions dit, avec d’autres, dès le 23 mars, dans les colonnes d’AgoraVox...

Rappelons également cette autre évidence : la conséquence du confinement de dizaines de millions de Français, confinement total pendant près de deux mois puis prolongé selon des modalités variées et plus ou moins strictes jusqu'à aujourd'hui, sa conséquence est la mise en péril, voire la destruction de pans entiers de l'économie. Sans parler d'innombrables dégâts collatéraux, suicides, vieillards morts de chagrin de ne plus voir leurs proches, cancers et autres pathologies graves non détectés ou non soignés, commerçants ruinés ou salariés licenciés dont certains, là encore, se suicideront… Le tout entraînant, c'est un comble, un défaut d'immunisation collective (on ne le dira jamais assez), rendant lui-même possible un rebond de l'épidémie ! Cette liste des calamités, bien évidemment et encore une fois, n'est pas exhaustive... 

A ce stade de la réflexion, à moins de prendre Macron pour un parfait imbécile, ce qu’il n’est évidemment pas, une question s’impose : puisque le confinement général était une mesure manifestement inappropriée, absurde et même, à bien des égards, à la fois nocive et contreproductive, quel est donc son véritable but ?

 

Des « vertus » du confinement général

Bien sûr, démolisseur de l'hôpital public dans le sillage de ses prédécesseurs, Macron a pu espérer, avec le confinement général, mesure draconienne, donner l'illusion qu'il prenait le taureau par les cornes et qu’il cherchait à réparer ses propres dégâts. Habile contre-feu du pompier pyromane...

Mais l’ampleur du coût de l’opération, pour les finances de l’Etat comme pour l’économie du Pays, permet de douter de cette explication.

En réalité, l’examen des faits indique que le confinement général poursuivait un autre objectif, beaucoup plus vaste et profond : permettre à Macron de faire tout ce qui lui était impossible en temps normal.

Publicité

De fait, le blocage du Pays et sa ruine programmée ont rendu soudain réalisable, et le rendront plus encore dans l’avenir, ce qui était impensable jusque-là : museler le peuple et instaurer une forme de dictature.

Ainsi, du jour au lendemain, d'un coup de baguette magique, les Gilets Jaunes furent neutralisés.

Parallèlement, dès le 25 mars, soit à peine une dizaine de jours après le déclenchement du confinement général, des aspects essentiels du Code du Travail furent suspendus jusqu'à nouvel ordre (les 25 ordonnances).

Par la suite, la Sécu fut saignée à blanc, notamment par la multiplication des tests au cours de l'été et en septembre, des milliards d'euros dilapidés pour rien, si ce n’est pour donner l’illusion d’une reprise de l’épidémie, les tests étant rendus hypersensibles jusqu’à l’absurde… avec pour effet de créer des milliers de faux positifs, comme l’ont expliqué le Pr Christian Perronne et le Pr Jean-François Toussaint.

Cerise géante sur le gâteau : la dette de l’Etat explosa comme jamais : au moins 500 milliards d’euros, et ce n'est qu'un début...

 

Détruire la France pour la refaçonner sur le modèle ultra-libéral

Ainsi, par le truchement de l'inepte confinement général et de ses suites toujours en cours, dont le couvre-feu, Macron a dévasté, et dévaste encore, la France comme jamais.

Tel l’empereur Néron incendiant Rome pour la rebâtir à sa fantaisie, Jupiter pourra de la sorte refaçonner la France à son goût, ou plutôt au goût de ses maîtres, les Ploutocrates ultra-libéraux.

Seuls quelques indécrottables naïfs l'ignorent encore : dans le sillage de ses prédécesseurs, telle fut dès l'origine la mission de Macron, la raison pour laquelle, au prix d’une propagande médiatique inouïe et d’une série de complots médiatico-judiciaires, il a été placé en 2017 à l'Elysée par les ploutocrates : à savoir l'extension du domaine du capitalisme ultralibéral, grâce à la liquidation des acquis sociaux et à la privatisation tous azimuts. Notamment celle de la Sécu au profit des mutuelles privées, c'est-à-dire au profit des fonds de pension, comme le géant Black Rock dont Macron est l'ami, et qui ne savent quoi faire de leurs milliers de milliards de dollars...

La privatisation de la Sécu, d’ailleurs dans les tuyaux bien avant la crise engendrée par le confinement général, n'est qu'un exemple de ce que rendra possible cette crise fabriquée de toutes pièces par Macron, ses valets et ses dupes.

Soulignons ceci : cette stratégie, Macron la partage avec nombre de ses homologues internationaux, notamment européens, car il tombe sous le sens que Macron n’est pas, à travers le vaste monde, la seule marionnette des ploutocrates qui tirent les ficelles de nombre de chefs de gouvernements. Tout comme Big Pharma ne se borne pas à corrompre les seuls dirigeants français et autres sociétés savantes, comme l’a expliqué le Pr Didier Raoult, pointant en particulier le labo états-unien Gilead, devant la commission parlementaire.

Soulignons également ceci : contrairement à ce qui est répété régulièrement, le Covid-19 n'est pas la cause du désastre économique et social. La véritable cause de ce désastre, c’est le confinement général et ses suites, que rien n’imposait, puisque, répétons-le, un confinement ciblé des personnes à risque aurait tout aussi bien fait l’affaire. Autrement dit, et il faut là encore le marteler : le coronavirus n'est la cause de ce confinement général, mais son prétexte. Ce qui est évidemment très différent.

En attendant, le résultat est là et le sera davantage encore dans les mois et les années à venir : l'économie étant dévastée, l'Etat verra les recettes fiscales et autres taxes fondre comme neige au soleil. Une ruine bien pratique, comme on va le voir...

 

Privatiser à tout-va et anéantir le modèle social français : extension du domaine du lucre

En 2021, en 2022 et au cours des années suivantes, ses finances effondrées, le Pays écrasé par une dette publique vertigineuse, le gouvernement, cornaqué par Macron ou son successeur, pourra ainsi justifier, l'air navré, la privatisation des services publics. « Mes chers compatriotes, l’Etat est ruiné, nous n’avons plus les moyens, nous n’avons plus le choix, et croyez bien que mon coeur saigne, etc. » Une fois privatisés, les anciens services publics deviendront autant de vaches à lait pour les intérêts privés, y compris étrangers, qui se seront fait un plaisir de s’en emparer.

Nous avons tous en tête, parmi d’innombrables exemples, le précédent des autoroutes. Qu'on se le dise, le processus est d’ailleurs déjà en cours, tout sera à l'avenant : hôpitaux, aéroports, routes, barrages hydro-électriques, chemins de fer, mais aussi éducation nationale et universités, voire police (la gestion des radars, qui bastonnent les automobilistes français, ont déjà été confiés pour partie au privé) et enfin, un jour, pourquoi pas, soyons fous, l'armée. Sans oublier les bijoux de famille, mobilier national, participations diverses dans de grands groupes industriels, etc. Certains suggèrent même de vendre pour quelques milliards d'euros la Joconde par petits bouts, sous forme de blockchain... comme un vulgaire Bitcoin ! En attendant le Louvre et autres musées aux précieux trésors, source presque inépuisable de juteuses hypothèques...

Ainsi le confinement général et ses suites plus ou moins rampantes apparaissent pour ce qu'ils sont vraiment : un outil, un moyen, un brise-glace rendant possible la liquidation générale. Et surtout l’extension du domaine du lucre. Aux dépens du peuple, faut-il encore le préciser ?

 

Au-delà de la démolition, maintenir la torpeur des esprits

Reste à éclaircir pourquoi, maintenant que le mal est largement fait, entre finances publiques vertigineusement plombées et économie torpillée, pourquoi Macron et ses porte-flingues, Véran, Castex et consorts, font durer l'illusion d’une épidémie dévastatrice. 

Là encore, l’affaire est cousue de fil blanc.

D'abord, bien sûr, car tant que le confinement durera sous forme plus ou moins drastique, l'économie sera davantage laminée, et l'on a vu que cette opération sert les projets ultralibéraux de Macron pour complaire à ses maîtres ploutocrates.

Ensuite, et surtout, parce que continuer de faire croire que le virus tue en masse, que la « deuxième vague » menace de provoquer une hécatombe, permet de justifier encore et encore, rétrospectivement, l'absurde confinement général qui fut imposé, contre toute raison, de mars à mai 2020. Autrement dit : en maintenant le pays sous pression, en l'entretenant dans la peur, on l'empêche de penser et d'ouvrir les yeux sur le scandale initial. 

Car a contrario, si la terreur tout à coup s'arrêtait, si la psychose prenait fin, tout citoyen serait soudain susceptible de s'interroger rétrospectivement sur la pertinence des choix gouvernementaux, à commencer par le blocage de tout le pays qui a conduit à appauvrir des millions de Français, à dévaster l’économie et à ruiner les finances publiques… sous prétexte de contrer un virus dont la létalité, insistons-y, plafonne à 0,6 % et dont les deux tiers des victimes ont plus de 80 ans !

Publicité

Telle est la hantise de Macron : si d’aventure les esprits retrouvaient leur faculté de réfléchir et d'examiner les données du problème à tête reposée, si l'illusion du Covid-19 présenté comme une maladie mettant en danger toute la population s'évanouissait enfin, l'ineptie de l'assignation à résidence pendant des mois de dizaines de millions de gens qui ne risquaient pour ainsi dire rien, apparaîtrait pour ce qu'elle est : au mieux une aberrante erreur, au pire un crime délibéré contre la Nation.

Et puisque Macron ne saurait être pris pour un complet imbécile, il deviendrait peu à peu évident aux yeux de beaucoup que l'erreur était volontaire, c’est-à-dire qu’elle n’en était pas une.

Rapidement, il deviendrait flagrant que le Covid-19 a servi de prétexte pour subjuguer la population et démolir l’économie, dans un but délétère et même monstrueux : trahir les intérêts supérieurs du Pays et du peuple, au profit d'une petite oligarchie à laquelle le chef de l'Etat doit son pouvoir et dont il est le serviteur zélé.

Bref, le confinement général et ses à-côtés, notamment l'interdiction de l'hydroxychloroquine et par conséquent du « protocole Raoult » (hydroxychloroquine+azithromycine), apparaîtraient pour ce qu'ils sont : l'une des plus gigantesques trahisons d’Etat doublée de l'un des plus vertigineux scandales de corruption de toute l'histoire de France. Voire, pour reprendre les conclusions du Pr Christian Perronne, un crime contre le peuple, puisque le bilan de cette interdiction que rien ne justifiait s’élève à des milliers de morts.

Une machination machiavélique ayant pour premier responsable le président de la République en personne. Lequel, au lieu d’être le protecteur de la Nation comme en dispose la Constitution, s’est fait le complice et l’artisan de sa trahison. Ce qui est évidemment gravissime et, relevant de la haute trahison, le rend passible des plus graves sanctions.

 

Aveugler le peuple pour conjurer la destitution et le procès de Macron

On voit l'ampleur du danger qui pèse sur l'Elysée.

Si cette salutaire prise de conscience, rendue possible par la fin de l'épidémie, avait lieu, dès lors Macron s'exposerait à être non seulement destitué, mais aussi et surtout traduit en justice pour haute trahison. Car, il est bon de le rappeler, en cas de haute trahison, l’immunité du président de la République peut se trouver constitutionnellement levée. Dans la foulée, les nombreux complices de Macron entreraient à leur tour dans le collimateur de la justice. Un séisme politique cyclopéen, dont une bonne partie des collaborateurs du Système qui règne sur la France pourraient bien sortir broyés.

Or cette prise de conscience, tellement périlleuse pour lui, Macron le sait, ne peut venir que du peuple. Et seulement du peuple.

En effet, tous les dirigeants politiques, de Marine Le Pen à Jean-Luc Mélenchon en passant par tous les autres, ont approuvé le confinement général. La plupart d’entre eux ont même souvent joué la surenchère. Les uns et les autres ne peuvent donc aujourd’hui dénoncer rétrospectivement le confinement général, puisqu'ils en ont été les complices plus ou moins empressés.

De même, la quasi-totalité des médias, en particulier les médias subventionnés, et les journalistes domestiqués, se sont comportés tout au long du confinement général en auxiliaires de la terreur.

Sans parler de nos brillants intellectuels français, qui sont tous tombés, pour ainsi dire sans exception, dans le panneau. Même les rares voix discordantes, de Michel Onfray à André Comte-Sponville, n'ont jamais sérieusement contesté la pertinence du confinement général qui paralysa le Pays de mars à mai 2020. Au contraire, tous y ont peu ou prou souscrit. Comme nous l'avons souligné à l'époque, ceux qui, dans les médias et le monde intellectuel, dénoncèrent le confinement général, se comptent sur les doigts d'une main (1).

Faillite de la classe politique et de la corporation journalistique, le scandale du confinement fut aussi la faillite des intellectuels français, qui se sont ainsi inscrits, il est vrai, dans une longue et lamentable tradition.

 

Résumons-nous.

Au-delà du confinement général, du couvre-feu et toutes les mesures désastreuses attenantes, c’est l’imposture d’Emmanuel Macron qui doit enfin être comprise et dénoncée. Une imposture qui consista et consiste toujours à prendre prétexte d’une maladie dont le taux de létalité oscille selon les études entre 0,1 % et 0,6 %, pour justifier des mesures qui ruinent le Pays tout entier, dans le but inavoué mais évident de mettre la France à genoux et d’appliquer enfin une politique qu’une majorité de Français rejettent absolument.

En d’autres termes, ce qu’il convient d’appeler « l’affaire du Covid-19 » est un vaste complot, une machination machiavélique à visées antidémocratiques et antirépublicaines fomenté par les plus hautes autorités de l’État, en particulier par le président de la République.

Or, répétons-le, la dénonciation de ce crime contre la France que furent le criminel confinement général en ses sidérantes métamorphoses, cette dénonciation, si elle doit venir, ne pourra venir que du peuple. Un peuple toujours tétanisé et rendu incapable de penser, à cette heure, par la peur de la maladie.

On comprend, à partir de là, que l'épidémie de Covid-19 ne soit pas près, du moins officiellement, de prendre fin…

 

 

(1) Parmi les journalistes, nous n'avons relevé que Marc Menant et, dans une moindre mesure, Éric Zemmour, sur CNews, puis nettement plus tardivement Jean Quatremer, sur son blog de Libération, ainsi qu’André Bercoff qui donna la parole notamment aux époux Delépine sur les ondes de Sud Radio. Parmi les intellectuels, seuls l'Italien Giorgio Agamben et le Français Alain Damasio condamnèrent sans réserve le scandale du confinement général.

 



381 réactions


  • McGurk McGurk 21 octobre 2020 10:26

    Pourquoi éviter une destitution qui crèverait directement l’abcès ? Qui nous rendrait un peu de démocratie et tuerait enfin le parti unique de la politique et de la pensée ?

    N’est-elle pas méritée compte tenu de toutes les saloperies qu’on nous a fait et fait subir, sans compter les destructions gratuites qui ont été occasionnées (personnes et système social) ?

    Un procès pour « haute trahison » est la moindre des choses. A une époque pas si éloignée, soit le peuple les aurait tout simplement éliminé (cf. la rage contre Zola qui a failli lui coûter la vie) ou l’armée s’en serait chargé (peloton d’exécution).

    Ca ne sert à rien de prévoir des lois d’exception si on a pas l’intention de s’en servir un jour, surtout lorsque la situation se présente et est catastrophique. Et là, le je ne parle pas de ce qu’on appelle actuellement « l’état d’urgence » car il n’est pas sanitaire ni sécuritaire mais bien politique et social.


    • doctorix, complotiste doctorix 21 octobre 2020 10:55
       Concernant les mensonges, qui s’accumulent et qui grossissent :
      Le Figaro suivant point par point l’agence Reuters qui ne fournit aucune source, nous annonce triomphalement 300.000 décès supplémentaires aux USA par rapport à l’année dernière.
      Mais moi qui cite toujours mes sources, j’ai d’autres chiffres, fournis par la CDC lui même au 20 Octobre :
      Je lis : 2,255,759 toutes causes (au 20/10)
      J’ai les chiffres des trois années passées (complètes et définitives) :
      2017 :  2.813.503
      2018 : 2.839.205
      2019 : 2.855.000

      Nous sommes en semaine 43/52. Règle de 3 :
      2 ;255.759  : 43 x 52 = 2.727.585.

      Non pas 300.000 en plus, mais environ 100.000 de moins.

      De plus, comme on peut le constater dans la deuxième colonne, le nombre de morts diminue fortement depuis le pic du 11/4 (78.929) aux dernières semaines (40-45.000).
      On peut donc s’attendre à un total encore plus bas.
      Il va falloir s’y faire et le reconnaitre : on se fout de nous dans les grandes largeurs.
      Il faut paniquer et mentir à tout le monde pour obliger à une vaccination bâclée, qui n’a pour seul avantage que de contenir les nano particules qui nous traceront comme des bestiaux.
      Et on peux crier au conspi : c’est de plus en plus considéré comme un compliment et un hommage à la lucidité.



    • doctorix, complotiste doctorix 21 octobre 2020 11:02

      @Mac Gurk
      « Un procès pour « haute trahison » est la moindre des choses. »
      Mais sarkozy a fait supprimer le crime de haute trahison de la Constitution : on comprend mieux pourquoi (lui, c’était plutôt pour son intervention sauvage en Libye et l’assassinat de Khadafi : il ne sera donc pas exécuté pour ça).
      https://lumieresurgaia.com/sarkozy-a-supprime-le-crime-de-haute-trahison-de-la-constitution-pour-le-president/


    • McGurk McGurk 21 octobre 2020 11:03

      @doctorix

      Oui j’ai vu leur titre racoleur ! Du pur délire !

      Avez-vous vu celui de RFI au sujet de l’Italie ?
      https://www.rfi.fr/fr/europe/20201020-italiens-sont-ils-r%C3%A9silients-covid-19%C2%A0

      Résumé : les Italiens sont un peuple indiscipliné. Pour leur apprendre à « respecter les règles » [les règles de qui ?], il faut leur balancer un bon gros virus dans la tronche.

      Lorsque j’ai lu ce truc (même pas un article), mes cheveux se sont dressés sur ma tête...


    • McGurk McGurk 21 octobre 2020 11:05

      @doctorix

      Dommage, ça aurait fait un rat en moins.

      Sur FB, via la branche « alsacienne » (les collabos sur place), il se plaignait encore de l’enquête le visant pour le financement plus que louche de sa campagne.


    • nono le simplet nono le simplet 21 octobre 2020 11:07

      @doctorix
      il est écrit dans ton lien
      *Data during this period are incomplete because of the lag in time between when the death occurred and when the death certificate is completed, submitted to NCHS and processed for reporting purposes. This delay can range from 1 week to 8 weeks or more, depending on the jurisdiction and cause of death.


    • babelouest babelouest 21 octobre 2020 11:10

      @doctorix reste à faire intervenir un crime de « très haute trahison », comme je l’avais suggéré à l’occasion d’un premier avril....
      http://babalouest.eklablog.com/il-s-est-enfui-a155672506
      .
      On rit comme on peut....


    • Francis Francis 21 octobre 2020 11:14

      @doctorix
       
       peut-être qu’ils misent sur l’efficacité du vaccin contre la grippe saisonnière, dont on nous dit que déjà les pharmacies sont en rupture de stocks ?


    • doctorix, complotiste doctorix 21 octobre 2020 11:29

      @nono le simplet
       incomplete because of the lag in time between when the death occurred and when the death certificate is completed.
      Bien entendu, et je vous attendais à ce tournant. Mais la tendance baissière actuelle compensera largement ce phénomène.
      Au mieux (et au pire selon vos voeux), il y aura parfaite similitude. Et sans doute très nettement moins.
      Pour atteindre le même chiffre que l’année dernière (2.855.00), il faudrait ajouter 600.000 morts au chiffre actuel (2 ;255.759) dans les 9 semaines qui manquent.
      Soit 66.666 morts par semaine jusqu’à la fin de l’année.
      Ce qui est complètement impossible en regard des chiffres du premier semestre (2ème colonne), tels que vous pouvez les lire avec désespoir.
      Allez, nono, la fête est finie:il va vous falloir traîner maintenant votre ridicule.


    • Bendidon Bendidon 21 octobre 2020 11:47

      @nono le simplet
      Ouf tu es là mon nono
      Comme l’écrit l’auteur de ce brillant article : Sans parler de nos brillants intellectuels français, qui sont tous tombés, pour ainsi dire sans exception, dans le panneau.
      Nous sur AV on a nono et chat rime avec panneau smiley


    • Legestr glaz Legestr glaz 21 octobre 2020 11:49

      @doctorix

      En France les chiffres de l’INSEE nous renseignent sur la mortalité toutes causes confondues : 

      De janvier à septembre : 

       2017 : 470.557
       2018 : 481462
       2019 : 480363
       2020 : 481747

      Tout ça pour ça : masques, gel, distances sociales, confinement, dégâts économiques gigantesques, etc....

      Il suffit simplement de prendre en considération le « profil » des personnes qui décèdent pour prouver que cette mascarade est grotesque et qu’il s’agit plus exactement d’un projet cynique et Machiavélien ! 


    • doctorix, complotiste doctorix 21 octobre 2020 12:02

      @Legestr glaz
      Et encore...
      Il faut comprendre qu’un tas de gens ont vu leur vie raccourcie par faute de soins en début d’année, qui aurait du vivre quelques mois de plus, jusqu’à l’hiver. Infarctus morts à domicile (50% d’admissions en urgence cardiologiques en moins lors du pic), retards de diagnostics et de traitement des cancers, diabètes négligés, etc...
      Ceux-là ne mourront pas deux fois, et le dernier trimestre va finir en sous-effectif.
      Le bilan annuel sera très certainement un des plus bas des dix dernières années.
      Si ce n’était pas tragique, ça donnerait envie de rigoler devant tant de bêtise.


    • Legestr glaz Legestr glaz 21 octobre 2020 13:31

      @doctorix

      Je suis d’accord avec ça. D’autres pathologies non soignées, ou non diagnostiquées, et « doliprane + Rivotril » ont précipité vers la tombe quelques personnes âgées de plus.

      Je trouve que cela manque de tableaux par ici, on pourrait se faire une plus juste idée de ce qui se passe. Nombre de tests positifs qui explose, les hospitalisations en augmentation, comme les entrées en réanimation, et, au final, le nombre de morts qui reste constant comparé aux années précédentes. En réalité des augmentations si on compare septembre octobre avec juillet-aout, si l’on ne tient pas compte de la saisonnalité des virus. Si on devait comparer avec les mois de septembre-octobre des années précédentes y aurait-il « augmentation » ? Ces chiffres existent-ils quelque part ? 

      Je pense que c’est parce que l’on soigne mieux et que l’on protège mieux ! Le gouvernement constamment aux côtés du Peuple pour sauver des vies. C’est absolument remarquable, un dévouement pareil, cela se salue. Dès les prochaines élections je vote pour les mêmes, si compétents et si réactifs face à cette crise sanitaire d’une ampleur inégalée. ! 


    • doctorix, complotiste doctorix 21 octobre 2020 17:21

      Les bavures de notre Ministre de la maladie et du mensonge :

       ...le problème le plus important est le ratio en lui-même car Geodes nous donne 2168 patients en réanimation ou soins intensifs pour la date du 20 octobre et c’est là que le bât blesse, car si le gouvernement utilise le chiffre publié sur son site de 41,3% de taux d’occupation des lits de réanimation, ce chiffre comprend aussi les patients en soins intensifs. Pour calculer le bon taux d’occupation il faudrait rajouter le chiffre des lits de soins intensifs soit 5832. 

      Le taux d’occupation deviendrait donc 2168 /( 4694 + 5832) = 20,6% ou si l’on prend le chiffre annoncé par le ministre de la Santé de 5800 lits de soins intensifs, le taux d’occupation devient 2168 /( 5800 + 5832) = 18,6%.

      Il y a donc deux erreurs possibles 


    • mac 21 octobre 2020 19:56

      @Legestr glaz
      Vous avez un lien vers vos chiffres ?
      Ca m’intéresse pour essayer de convaincre tous ces crédules peureux qui m’entourent...


    • Ecométa Ecométa 22 octobre 2020 11:57

      @McGurk

      Nous sommes en pleine prévarication économique et politique !

      Emmanuel Macron, non pas « Président de la République » mais de la seule « Res-privat » car il n’a de cesse que de détruire la « chose publique » (la Res-publica) :

      Emmanuel Macron, en France, est le « suprême commandant en chef » de cette prévarication !

      Le dictionnaire nous dit :Prévarication, action de prévariquer, de s’écarter de la justice, de manquer à ses obligations.

      En l’occurrence, de ses obligations de Président de la République, Président de tous les français et non d’une « caste » !

      Malgré des difficultés avec les prédécesseures à la fonction, eux étaient quand même restés, à peu près, « Présidents » de tous les français ! Du moins ils n’ont jamais osé pousser le bouchon trop loin ! 

      Emmanuel Macron est passible de « haute trahison républicaine » car il baffoue les principes de la Républiques et même le « principe d’humanité » qui les rejoignent ! 


    • Captain Marlo Captain Marlo 23 octobre 2020 09:51

      @Ecométa
      Prévarication, action de prévariquer, de s’écarter de la justice, de manquer à ses obligations

      L’obligation est de soigner, ce dont le gouvernement ne parle jamais !

      Mais avant, il y a le diagnostic : "80% des diagnostics sont faux et surtout les causes des décès, explique ce pneumologue, qui avoue de du temps de la grippe H1N1, il a signé de faux certificats de décès.
      .
      Véran avoue devant le Sénat que les morts du Covid ne sont pas probablement pas morts... du Covid !

      PS : Les médecins touchent de l’argent de la Sécu quand ils envoient leurs malades se faire tester...


    • michalac michalac 23 octobre 2020 11:41

      @Captain Marlo
      .

      L’obligation est de soigner, ce dont le gouvernement ne parle jamais !


      .
      Et pourtant, il ne fait que ça... mais sans la Chloroquine, voilà tout... et pour la simple et bonne raison que la Chloroquine ne soigne pas... elle ne fait qu’atténuer les symptômes aux débuts de la maladie...
      Mieux que soigner, le Gouvernement parle de prévenir ! Ce qui se fait avec un vaccin... Car guérir devient difficile dans les cas de covid avancés...
      .

      "80% des diagnostics sont faux et surtout les causes des décès, explique ce pneumologue, qui avoue de du temps de la grippe H1N1, il a signé de faux certificats de décès.


      .
      Revoilà la complainte de ce bon Docteur Bellier, qui oublie de nous dire s’il a déjà signé de faux certificats de décès en lien avec l’épidémie de Covid...
      Quel courage ! Quelle probité !
      Le mieux aurait cependant été de nous donner le détail de ses activités durant ces derniers mois... histoire de pouvoir juger de la validité de son renvoi à un passé invérifiable, et dont les similitudes avec l’épidémie actuelle ne sont pas avérées... sauf pas notre ami Orwell, bien sûr...
      .

      Véran avoue devant le Sénat que les morts du Covid ne sont pas probablement pas morts... du Covid !


      .
      Intox !
      Véran dit tout autre chose...
      Tout autre chose qui a son importance en médecine... beaucoup moins pour l’UPR et ses bricolos...
      Ainsi, Véran dit que « tous les porteurs du covid ne sont pas nécéssairement morts du covid sur la première période »... Ce qui est très différent d’affirmer que « tous les porteurs du covid sont probablement morts d’une autre cause que le covid »...
      Dans le premier cas, Véran affirme ne pas connaître la cause réelle de la mortalité des cas visés. Dans le second, l’UPR fait dire à Véran que l’on sait que les porteurs morts sont morts d’une autre cause que le covid.
      .
      En outre, l’erreur scientifique et médicale de l’UPR est de dissocier l’impact de l’agent infectieux Covid de la mortalité en imputant la cause de la mortalité aux seules pathologies autres que le Covid. Or, les dangers du Covid sont précisément non pas de provoquer la mort de manière directe mais de la provoquer par l’affaiblissement de la résistance de l’organisme à des pathologies préexistantes ou par sa surexposition à des pathologies mortelles subséquentes.

      Il n’en va d’ailleurs pas autrement du SIDA ! Les sidéens ne mourraient pas du SIDA mais des infections subséquentes en raison d’une déficience immunitaire engendrée par le SIDA, « Syndrôme d’Immuno-déficience acquise », faut-il le rappeler...
      .
      L’inconséquence de l’UPR et ses déclarations hasardeuses sont susceptibles de poursuites au motif d’une mise en danger de la vie d’autrui... L’UPR n’est d’ailleurs pas encore allé consoler les proches des victimes du covid, en leur expliquant que leur parent serait, de toute façon, mort à l’heure qu’il est, le covid n’y étant pour rien...


    • Legestr glaz Legestr glaz 24 octobre 2020 10:58

      @mac
      Ce sont les chiffres diffusés par l’INSEE. Ils sont disponibles sur le site de L’INSEE.

      Par exemple, un article intéressant sur la mortalité saisonnière.

      https://www.insee.fr/fr/statistiques/4804802


    • Captain Marlo Captain Marlo 25 octobre 2020 21:55

      @michalac
      L’inconséquence de l’UPR et ses déclarations hasardeuses sont susceptibles de poursuites au motif d’une mise en danger de la vie d’autrui...

      Et ta soeur ! L’UPR ne met en danger personne !
      L’UPR a soutenu le traitement de Didier Raoult dès le mois de Mars.

      Raoult, lui , soigne les malades, pas comme le gouvernement que vous soutenez !

      D’ailleurs pour le faire taire, le groupe Facebook (500 000 personnes) de soutien à Raoult vient d’être désactivé !! ( Dimanche 25 octobre à 17 h)


    • michalac michalac 25 octobre 2020 23:26

      @Captain Marlo
      .
      Qu’est-ce que j’ disais...


  • Bendidon Bendidon 21 octobre 2020 10:31

    ...dans le sillage de ses prédécesseurs, telle fut dès l’origine la mission de Macron, la raison pour laquelle, au prix d’une propagande médiatique inouïe et d’une série de complots médiatico-judiciaires, il a été placé en 2017 à l’Elysée par les ploutocrates 

    Des complots, allo clouzo et white rabbit, vous entendez chat des COMPLOTS

    Si on comprend bien les complotistes c’est pas ceux qu’on croient smiley

    Sans parler de nos brillants intellectuels français, qui sont tous tombés, pour ainsi dire sans exception, dans le panneau

    Ah ben nous sur ce site on a aussi nos intellectuels nono, pemile, alta truc mais ils ne sont pas brillants smiley

    Sinon très bon article je plusse


    • doctorix, complotiste doctorix 21 octobre 2020 12:17

      @Bendidon
      Regardez comme Google, cette saloperie de plate-forme, s’engouffre dans la brèche ouverte par Reuters, avec tous ces journaux qui reprennent tous en coeur la fake-new que j’ai mis dix minutes à démonter.
      Il y a une nuance, cependant.
      Tandis que Le Figaro, Lorient le jour, le télégramme attribuent ces 300.000 décès aux USA, les autres les attribuent au monde entier.
      Bref, si vous voulez des fake-news, faites confiance aux media.


    • doctorix, complotiste doctorix 21 octobre 2020 17:11

      Toujours à propos de google, regardez comment le responsable de la publicité explique comment google impacte directement le vote américain :
      https://www.youtube.com/watch?v=c3mh1nAsmU0

      Il explique que google supprime 80% des interventions jugées haineuse (qui viennent forcément de la droite). Il offre des crédits publicitaires gratuits aux démocrates. Ils financent même ces partis.
      Ce type affirme qu’en 2016, ils avaient interféré contre le brexit en bloquant des publicités.
      Incroyable et scandaleux pouvoir...


  • Francis Francis 21 octobre 2020 10:34

    ’puisque le Covid-19 ne tue que les personnes âgées voire très âgées ou souffrant de pathologies lourdes, et puisqu’il épargne presque totalement le reste de la population, en particulier les plus jeunes, il fallait se borner à confiner les personnes à risque.’’

     

    Confiner ? De force ? Jamais !!! Je proclame haut et fort que je n’ai pas demandé et ne demanderai à personne, jeune ou moins jeune de sacrifier la moindre part de sa liberté pour préserver ma santé. Excepté de cracher dans la rue ou d’éternuer dans ma figure.

     

    Je respecte les personnes qui ont peur, mais elles doivent se rendre en charge elles-mêmes masques efficaces, isolement, etc. plutôt que d’accepter bêtement d’être traitées comme des impotents ou des enfants.

     

    Le gouvernement se fiche bien de la santé des vieilles personnes, et en même temps il en fait un alibi pour asservir la population dans son entier. Comment peut-on accepter ça ?


    • Francis Francis 21 octobre 2020 10:50

       

      ’’puisque le confinement général était une mesure manifestement inappropriée, absurde et même, à bien des égards, à la fois nocive et contreproductive, quel est donc son véritable but ?’’
      -> C’est évidemment la bonne question.
       
      ’’Tel l’empereur Néron incendiant Rome pour la rebâtir à sa fantaisie, Jupiter pourra de la sorte refaçonner la France à son goût, ou plutôt au goût de ses maîtres, les Ploutocrates ultra-libéraux.’’
      -> C’est évidemment l’une des réponses, et pas la moindre. Mais en matière de reconstruction, on attendra longtemps, et en vain.
       
       
       
      ps. Je voudrais insister pour dire que cette communication anxiogène a fait de nous et particulièrement de nos enfants, un peuple d’hypocondriaques. Et ça, c’est tout bon pour le pouvoir dit sanitaire.


    • doctorix, complotiste doctorix 21 octobre 2020 11:11

      @Francis
      Sur nos 33.000 morts supposés, 343 décès sont dus au coronavirus exclusivement.
      Le reste se répartit entre faux diagnostics et comorbidités (en moyenne 2,6 de plus).
      Pr. Toussaint : « Il y a une proportion très très faible de patients sans comorbidité »
      Pour être complet, il faut ajouter que l’âge moyen des décès est de 84 ans, soit 5 ans de plus que l’espérance de vie pour les hommes.
      J’ai donc pris la décision de contracter le covid 19 dans les plus brefs délais afin d’augmenter mon espérance de vie de 5 ans.


    • Francis Francis 21 octobre 2020 11:20

      @doctorix
       
       ’’J’ai donc pris la décision de contracter le covid 19 dans les plus brefs délais afin d’augmenter mon espérance de vie de 5 ans.’’
       
      Sage décision.
       
       smiley


  • babelouest babelouest 21 octobre 2020 10:45

    Je remarque que quelqu’un, qui n’a pas commenté, à mis la note minimale à cet article où tout est expliqué : il y en a que gêne la vérité ?

    .

    Allons : on réhabilite le bagne de Saint Laurent du Maroni, et hop ! on y expédie quelques centaines d’acteurs de cette catastrophe, qui seront soigneusement coupés de toute possibilité de communiquer, c’est TRÈS important. Les banquiers d’affaires les premiers : tiens donc, on y remarque même un ex-président....


    • doctorix, complotiste doctorix 21 octobre 2020 11:14

      @babelouest
      On pourrait peut-être ajouter les trolls (nono, white rabbit, et le reste de la canaille) ?
      Après réflexion, non : ils n’ont aucune audience et mettent en valeur la bêtise des adversaires de la vérité.


  • devphil30 devphil30 21 octobre 2020 10:59

    Ce que l’on pense non rationnel n’est pas au contraire très rationnel dans une perspective future largement planifié.

    Quand on a entendu Macron parler en Mars du monde d’après pour une épidémie qui peux parler comme ça sans être aux ordres d’un plan clairement établi ?

    Pour la réflexion sur le sens du non sens 

    https://reseauinternational.net/covid-19-le-non-sens/


    • charlyposte charlyposte 21 octobre 2020 14:56

      @devphil30
      Tout est prêt... dans les bacs... merci Covid un ami qui vous veux du mal, du bien pour ceux qui tirent les ficelles.


  • ticotico ticotico 21 octobre 2020 11:01

    Soyez heureux... on vous a tout pris, mais vous êtes encore en vie !

    Le plus terrible, c’est que ça marche sur la majorité des habitants de la planète.

    Les systèmes politiques et économiques en fin de course ne manquent pas, sur tous les continents... et partout les dirigeants sautent sur le virus pour donner des tours de vis impossibles en « temps normal ». Et le gentil covid a en plus l’amabilité d’expliquer tous les drames économiques à venir.

    Quand le petit cron a annoncé que ce virus était là jusqu’à l’été 2021, on pouvait l’entendre penser « cool, avec cet épouvantail, je vais les espanter jusqu’à ma réélection ». 


    • babelouest babelouest 21 octobre 2020 11:22

      @ticotico cela me rappelle ce qu’on disait de Monsieur de La Palisse.
      Monsieur de La Palisse est mort, est mort devant Pavie
      Un quart d’heure avant sa mort, il faisait encore envie
      ce qui est assez loin de la version qui nous est restée le plus souvent.
      .
      Très incidemment, et pour l’anecdote. Au cours du même siège, le seigneur de mon village fut blessé par un coup de mousquet, et en resta boiteux. Ce qui ne l’empêcha pas d’être le grand chambellan de Henri II et François Ier, et de faire office de maître de cérémonie pour l’enterrement de celui-ci.


  • Adèle Coupechoux 21 octobre 2020 11:06

    Merci pour cet article énergique.

    Je suis aussi pessimiste que vous. Ne voyant pas comment nous sortir de cette nasse.

    Je n’arrête pas de penser qu’il faudrait porter l’affaire devant une cour de justice internationale. Apparemment, ça bouge (voir le lien ci-dessous). Mais le contexte n’évolue pas vraiment dans le bon sens

    https://www.youtube.com/watch?v=UQFZHtnW8DY

    Malheureusement comme vous le dites, le peuple est tétanisé. Impossible de raisonner qui que se soit autour de moi.

    Une collègue trouve affligeant toutes ses mesures, comme de ne plus voir son père, me dit qu’elle s’en voudrait de contaminer son père. Je lui ai répondu que ce serait bien de lui poser la question à lui, de savoir ce qu’il en pense. Qu’il est un adulte responsable.

    Hier encore, un autre m’a sorti qu’il fallait porter le masque non pas pour se protéger mais protéger les autres ! Comme si l’air ne circulait que dans un sens.

    Le peuple n’est pas seulement tétanisé, il est mortifère. Rien d’autre que la mort ne le réunit. Regardez les marches blanches de plus en plus nombreuses et filmées, un véritable engouement pour la mort...Depuis le 11 septembre, je me suis aperçue que la mort des autres étaient les seuls évènements qui réunissaient les vivants.


    • babelouest babelouest 21 octobre 2020 11:29

      @Adèle Coupechoux aujourd’hui c’est vrai ; pourtant il y a huit ans, ce qui n’est pas si vieux, je me souviens encore d’avoir participé au mariage (civil) de ma fille, alors que je tenais dans mes bras sa propre fille de deux ans. Le banquet ensuite fut mémorable, des amis des mariés professionnels du spectacle étant venus égayer le repas avec des interventions de très bonne qualité bénévolement.
      .
      Cela reviendra. Forcément. Le tout est de savoir : quand.


    • doctorix, complotiste doctorix 21 octobre 2020 11:40

      @babelouest
      J’ai marié ma troisième fille (sur 5 enfants) il y a trois semaines (deux jours plus tard, ça aurait été impossible).
      Nous étions 150 et ce fut une fête merveilleuse.
      Le seul à s’être dégonflé fut un neveu médecin (chef de service dans un grand hôpital du Sud). Mais tous nos vieux étaient là, heureux et décontractés du gland (voir « les valseuses »).
      Même moi.


    • Adèle Coupechoux 21 octobre 2020 11:52

      @babelouest

      Vous avez raison, restons optimistes...


  • Clocel Clocel 21 octobre 2020 11:55

    Un bon examen psychiatrique devrait éviter à notre ami Macron les affres judiciaires...

    Ce type est complémentent cintré, faut vraiment que la populace soit à la ramasse pour ne pas s’en rendre compte...

    Il y a fort à parier que ceux qui l’ont mis là, ont envisagé cette hypothèse de repli...


    • babelouest babelouest 21 octobre 2020 12:03

      @Clocel tout dépendra du psychiatre.... car cet homme même au QI moyen n’est pas un débile. Un manipulé, oui. Après intervient un contexte où il a complètement rompu avec la vraie vie. Il n’en est pas responsable, même s’il reste responsable de sa vie propre. Comme une petite grenouille élue bizarrement reine des mouches.... Oui il est dangereux, mais si on l’isole du reste de l’humanité soigneusement il n’est plus un danger (au moins physique).


    • Clocel Clocel 21 octobre 2020 12:08

      @babelouest

      Ce n’est pas une question de QI, c’est un sadique, je ne sais ce qu’il faudrait qu’il fasse d’autre pour vous en convaincre.

      Ce type est dangereux !


    • babelouest babelouest 21 octobre 2020 12:19

      @Clocel oh je sais, c’est un grand malade à interner en psychiatrie, comme d’autres de son espèce (le premier ministre du Canada par exemple). Des zombies dangereux.


    • doctorix, complotiste doctorix 21 octobre 2020 14:16

      @Clocel
      Une chose est à retenir : parmi tous ceux qui prennent les décisions, une seule personne a été élue démocratiquement (je sais, ça fait sourire quand on sait par quelles magouilles médiatiques le résultat a été obtenu).
      La totalité des autres décideurs a été nommée par le même, qu’il s’agisse des ministres ou de ses différents conseillers.
      Les députés, en particulier les LREM qui n’ont eu pour mérite que de mettre leur nom au pied d’une affiche et qui n’avaient aucune compétence particulière, n’ont jamais eu leur mot à dire (et de toute façon auraient godilloté).
      Donc un seul homme décide de tout. Absolument tout.
      Mais n’est-ce pas le principe même de la dictature ?
      Et cette dictature n’est-elle pas accompagnée d’une trahison, plutôt haute, dès lors que ce dictateur obéit à des directive supra-nationales ?
      Ce dont il n’est plus permis de douter.
      Reste à prier pour que Trump réussisse la destruction du deep state, dont macron est le larbin.
      Il et passé, le temps où on pouvait dire qu’au sommet de l’Etat, des crétins faisaient des erreurs.
      Il est temps maintenant de reconnaitre qu’il s’agit de criminels qui savent parfaitement ce qu’ils font et sans la moindre erreur.


    • babelouest babelouest 23 octobre 2020 14:20

      @doctorix
      Il n’y a pas que l’aspect médiatique. Sur la toile depuis très longtemps à l’échelle de ce média (25 ans), j’ai des tas d’amis (hors « réseaux sociaux » que je ne veux pas connaître) qui m’ont signalé avoir constaté de visu que les résultats officiels nationaux ne correspondaient pas à ceux qu’ils avaient pu constater en étant présents aux dépouillements. Dommage, j’aurais dû tout reprendre ces témoignages par écrit. Dans beaucoup de communes rurales, l’actuel squatteur du 55 rue du Faubourg ne recueillit au premier tour que environ 5% des votes. Dans des communes urbaines, manifestement un nombre appréciable des bulletins blancs se sont transformés en bulletins Macron, nombre contre nombre. AUCUNE réclamation n’a été acceptée pour recompte des voix.
      .
      Pour rappel, au Venezuela, le vote est double : par bulletins papier ET par vote électronique ; les deux doivent correspondre, sinon enquête. C’est le système le plus sécurisé du monde, ce qui rend malades les magouilleurs d’une vague confédération d’États en Amérique du Nord, situés généralement entre les Grands Lacs et le Rio Grande.


  • pemile pemile 21 octobre 2020 12:04

    "En d’autres termes, ce qu’il convient d’appeler « l’affaire du Covid-19 » est un vaste complot, une machination machiavélique à visées antidémocratiques et antirépublicaines fomenté par les plus hautes autorités de l’État, en particulier par le président de la République."

    Belle inversion de la réalité, ce sont les pays sous dictature ou état hyper-autoritaire ET dont la population est hyper-fliquée qui ont le mieux géré la covid,

    Aujourd’hui, les chinois font du tourisme à Wuhan pour aller danser en boite de nuit.


    • babelouest babelouest 21 octobre 2020 12:10

      @pemile pas du tout : ce sont les pays qui ne sont pas sous la coupe dictaturiale directe des banquiers d’affaires internationaux (globalistes, quoi) qui s’en sortent.
      .
      Le « président de la république » n’est qu’un prête-nom presque stupide à l’horreur totale.


    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 21 octobre 2020 12:18

      @pemile

      Belle inversion de la réalité, ce sont les pays sous dictature ou état hyper-autoritaire ET dont la population est hyper-fliquée qui ont le mieux géré la covid,

      Pourtant on observe les mêmes dérives totalitaires, parfaitement synchrones ou presque, dans la quasi-totalité des pays les plus industrialisés.

      Confinement, restriction des libertés, abus de pouvoirs en tout genre, port de la muselière obligatoire, destruction de l’économie.

      Il esplique ça comment, notre pipile préféré ?


    • pemile pemile 21 octobre 2020 12:28

      @Philippe Huysmans « Il esplique ça comment, notre pipile préféré ? »

      Que dans ton petit confort tu n’as aucune idée de ce qu’est la vie dans une dictature ?

      Que tu es de ceux qui pleurnichent parce qu’on leur demande de poster un masque et de se passer de bars et restaurants pendant 1 mois, l’horreur absolue pour un enfant gâté ?


    • pemile pemile 21 octobre 2020 12:31

      @babelouest "pas du tout : ce sont les pays qui ne sont pas sous la coupe dictaturiale directe des banquiers d’affaires internationaux (globalistes, quoi) qui s’en sortent."

      Non, ce sont bien les pays où la population est hyper-fliquée ET avec une mentalité moins égoïste, moins égo-centrée, plus disciplinée et avec plus de respect pour les vieux.


    • charlyposte charlyposte 21 octobre 2020 14:46

      @pemile
      Nous aussi on danse... avec le diable aux commandes...


    • pemile pemile 21 octobre 2020 14:56

      @charlyposte « avec le diable aux commandes »

      Celui qui fait peur sur AgoraVox ?


    • charlyposte charlyposte 21 octobre 2020 16:53

      @pemile
      Il est plus souvent habillé en Prada.


    • Adèle Coupechoux 22 octobre 2020 11:37

      @pemile

      Monsieur l’altruiste, avez-vous une pensée pour ceux qui vivent dans des studios ou de simples chambres, sans balcon et sans jardin ?
      Pour tous ceux qui se retrouvent aux chômage ? Pour ceux qui ferment leur entreprise ?
      Pour ceux qui portent le masque en permanence ? Partout à l’extérieur ?
      En activité dans une entreprise avec obligation de le porter toute la journée ?
      Pour ceux qui ont arrêté leurs études parce que leur vie a été entièrement désorganisée ?
      Les bars, les restaurants, vous les appelez des lieux de plaisir désormais. Et pourquoi pas des baisodromes tant que vous y êtes ?

      C’est sûr que si vous ne mettez votre bavoir que pour aller faire vos courses, une fois par semaine en prenant votre véhicule, cette dictature sanitaire ne va pas trop vous gêner. Vous allez même en profiter pour vous protéger avec. De la pollution supplémentaire que vous aurez occasionnée.

      Monsieur l’altruiste, ce qui n’a pas l’air de vous alarmer, sans doute parce que ce sont les générations futures, ces « jeunes égoïstes » qui en pâtiront, c’est que les médecins, les chirurgiens qui ont fait des études grâce au PUBLIC ont souvent des cliniques privées et oui parce profiter du public c’est tellement mieux quand on ne renvoie pas l’ascenseur.
      En plus de ces cliniques privées, ils travaillent pour la fonction publique pour parfois pour opérer leurs clients je ne parle même plus de patients - sur le dos de la collectivité,
      Aujourd’hui, ils déprogramment pour que les patients se fassent opérer dans leurs cliniques privées...C’est ce qui se passent et pas que depuis le COVID. Personne n’est dupe.


    • pemile pemile 22 octobre 2020 11:47

      @Adèle Coupechoux

      La réponse est oui.

      Et sur le fond, vous enviez la vie hyper-fliquée des chinois ?


    • Adèle Coupechoux 22 octobre 2020 12:05

      @pemile

      La vie hyper-fliquée des chinois ? Celle que vous copiez depuis le confinement ? Qui est devenue une référence en matière de dictature ?
      Et puis ce n’est pas parce certains font pire qu’il faut se contenter du moins pire.


    • pemile pemile 22 octobre 2020 12:11

      @Adèle Coupechoux « La vie hyper-fliquée des chinois ? Celle que vous copiez depuis le confinement ? »

      Même réponse qu’à Huysmans, si vous ne niez pas la réalité de l’épidémie, réveillez-vous ? smiley


    • Adèle Coupechoux 22 octobre 2020 13:46

      @pemile

      Pas besoin d’un gourou pour me dire « réveillez-vous ».
      C’est bien parce que je ne me suis jamais endormie que je n’ai pas de mal à me réveiller et ça au moins depuis le 16 mars.

      Une maladie ne signifie pas épidémie, que ce soit grippe ou COVID. 
      Soit je porte chance à tous ceux qui m’entourent car je n’ai pas un(e) seul(e) mort ou malade grave à déplorer autour de moi à cause de ce sars cov2...Et pourtant, j’en côtoie et j’en croise du monde qui en côtoie et en croise aussi autant que moi sinon plus.
      Que ce soit en province ou à Paris. Des petits, des gros, des obèses, des vieux, des jeunes, des très jeunes. En train, en métro, à pieds, à l’hôpital, à la fac, dans les labos, sous les ponts, sur les marchés certes réduits à peau de chagrin non à cause du COVID mais à cause des restrictions.
      Même BA est encore là pour nous égrenez tel un « véran » ses chiffres et ses alarmes sinistres. 
      Non, je ne subis pas les attaques de ce virus, mais bel et bien celles de cette dictature sanitaire.
      Au fait, 60% des patients meurent à l’hôpital. Alors, qu’il y ait des morts à l’hôpital n’est pas une nouveauté. En revanche, la nouveauté, c’est de refuser de ne soigner que le COVID, en déprogrammant d’autres patients et de nous alarmer quotidiennement avec une « épidémie » qui fait et fera surtout des morts indirects.


    • pemile pemile 22 octobre 2020 13:55

      @Adèle Coupechoux « Une maladie ne signifie pas épidémie »

      Là, c’est plutôt l’inverse, une épidémie ne signifie pas obligatoirement maladie, il y a beaucoup d’asymptomatiques.
      Mais ces asymptomatiques sont quand même contagieux et doivent être isolés quelques jours et pour certains, risquent de présenter des séquelles sur le long terme.

      Bien que j’habite dans une région très peu touchée, les remplacements de personnes contagieuses ou cas contact en attente de résultat des tests deviennent professionnellement de plus en plus problématique à gérer.

      « je n’ai pas un(e) seul(e) mort ou malade grave à déplorer autour de moi »

      Cela devient l’argument de pas mal de gens ici sur Agoravox, j’en connais pas DONC ça n’existe pas ! smiley


    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 22 octobre 2020 14:03

      @pemile

      Là, c’est plutôt l’inverse, une épidémie ne signifie pas obligatoirement maladie, il y a beaucoup d’asymptomatiques.

      Oufti ? épidémie sans maladie, un concept totalement novateur...

      Mais ces asymptomatiques sont quand même contagieux

      Cela n’a jamais, au grand jamais, été établi : tu disposes de données non publiées sur la question issues des recherches secrètes du célèbre Dr. Simplet sur la question ? Cela pourrait bien vous valoir le Nonobel en mémédecine, faut pas hésiter à publier, surtout !

      Cela devient l’argument de pas mal de gens ici sur Agoravox, j’en connais pas DONC ça n’existe pas !

      Bah quand ça devient le cas pour l’immense majorité de la population, disons que ça commence à faire sens. D’ailleurs les stats disent la même chose, on serait bien en peine de voir la surmortalité « covid ».

      Conclusion ? Des petits vieux qui meurent, rien à signaler.


    • pemile pemile 22 octobre 2020 14:07

      @Philippe Huysmans « D’ailleurs les stats disent la même chose, on serait bien en peine de voir la surmortalité « covid » »

      Dans tes articles, c’est sûr ! smiley

      Dans les données belges que tu donnes en source, là, on découvre tes infox smiley


    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 22 octobre 2020 14:24

      @pemile

      Dans les données belges que tu donnes en source, là, on découvre tes infox 

      Sauf que tu n’as apporté aucun élément indiquant que mes données seraient bidonnées, du coup, c’est à ta « crédibilité » que tu fais du tort, petit. Même les 705 étaient parfaitement corrects (pour peu que tu prennes le bon fichier et pas celui du lendemain).


    • pemile pemile 22 octobre 2020 14:27

      @Philippe Huysmans

      Et puisque tu persistes à vouloir me chatouiller alors que tu déclarais cette nuit qui « désormais je les ignore », tu as lu le document que l’INSEE a publié pour répondre spécifiquement à tes infox ?

      https://blog.insee.fr/statistiques-sur-les-deces-le-mode-demploi-des-donnees-de-linsee-en-7-questions-reponses/

      PS : et chapeau pour votre viole de la charte pendant plusieurs heures cette nuit avec tes amis Cyrus et Ouam


    • pemile pemile 22 octobre 2020 14:30

      @Philippe Huysmans « du coup, c’est à ta « crédibilité » que tu fais du tort, petit »

      Tu veux contester qu’avec les données officielles que tu donnes en lien les chiffres de la surmortalité en Belgique pour la période covid de la semaine 9 à la semaine 40 sont :

      8 919 morts de plus qu’en 2019
      6 891 morts de plus qu’en 2018
      et une surmortalité de 9 500 par rapport à la moyenne des 10 années précédentes

      Je t’écoute le roi du SQL ?


    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 22 octobre 2020 14:31

      @pemile

      Viol de la Charte ? Mais que fait la polisse ? Au secours, il faut absolument dénoncer cet impostouilleur-violeur à l’Insee.

      Sérieux, coco, mon article portait sur les données de Statbel, d’une part, et mon post d’aujourd’hui répondait à des inepties que tu écrivais.

      C’est bien dans la Charte, petit.


    • pemile pemile 22 octobre 2020 14:34

      @Philippe Huysmans « Viol de la Charte ? Mais que fait la polisse ? »

      Elle a autre chose à faire que de tirer les oreilles à trois clowns nommés Huysmans, Cyrus et Ouam qui passent leur nuit à déverser leur haine.


    • Adèle Coupechoux 22 octobre 2020 14:36

      @pemile

      Si, l’épidémie est l’augmentation d’une maladie et fait obligatoirement de nombreux malades.
      Des asymptomatiques qui peuvent être contagieux,
      ok. Mais qui risquent de présenter des séquelles sur le long terme...Si vous n’avez pas de symptômes, vous n’êtes pas malade, même si vous pouvez aussi être porteur sain. Comment pouvez-vous avoir des séquelles d’une maladie qui ne vous rend pas malade ?

      Toutes ces personnes qui ne sont pas malades, qui n’ont aucun symptômes vont ruiner notre système de santé à force de se faire tester, 54 € remboursés par la sécu à chaque suspicion, de nez qui coulent, de gorges qui grattent, d’éternuements...Et pour rien ! vu les délais des tests et vu qu’un virus ça circule...

      En revanche, les industries pharmaceutiques vont se frotter les mains !


    • pemile pemile 22 octobre 2020 14:39

      @Adèle Coupechoux « Comment pouvez-vous avoir des séquelles d’une maladie qui ne vous rend pas malade ? »

      Raoult déclarait en mars qu’il avait observé chez 60% des patients asymptomatiques des lésions pulmonaires visibles au scanner qu’il allait falloir suivre sur la durée.

      Si vous êtes curieuse pour les autres séquelles, cherchez aussi sur le net « covid long »


    • pemile pemile 22 octobre 2020 14:51

      @Adèle Coupechoux « vu qu’un virus ça circule. »

      Surtout dans les pays d’enfants gâtés égocentriques sans discipline, au Vietnam ou en Chine, il ne circule plus, non ? Mais au prix d’un hyper-flicage, vous êtes contre la recherche d’un compromis plus « léger » ?


    • Adèle Coupechoux 22 octobre 2020 15:22

      @pemile

      C’était en effet au début de l’épidémie.
      En revanche, il n’avait pas encore précisé quel type de population était le plus touché.
      Très rapidement, les médecins ont confirmé que les personnes souffrant de comorbidité et les personnes âgées étaient les plus à risque et les plus touchées. En fait, ça n’a jamais été un fait nouveau, les personnes fragiles, nous les connaissons. Et nous savons aussi que plus elles se protègent, plus elles risquent de se fragiliser encore plus. Les campagnes de prévention pour inciter à mieux manger, à bouger, à faire du sport, à s’exposer au grand air. Tout cela nous a été interdit. Aux personnes fragiles comme bien portantes. Et ça continue.

      Beaucoup d’autres pneumopathies virales ou bactériennes laissent des séquelles aussi graves ou non et jamais elles n’ont été autant étudiées que celles générées par le sars cov2.

      Avec ou sans COVID, les personnes fragiles ont les mêmes problèmes d’orientation et neurologiques pour les plus âgées et pour d’autres comme les personnes obèses, des difficultés respiratoires plutôt sévères. Entre autres.

      Depuis plus de 6 mois, un virus est totalement diabolisé avec un délire entretenu et ce que vous appelez une « discipline » rendue possible par une politique infantilisante et coûteuse pour le citoyen. Il est impossible de maintenir une population en bonne santé physique et mentale dans un tel climat.


    • Adèle Coupechoux 22 octobre 2020 15:36

      @pemile

      C’est la population qui ne circule plus alors que le virus lui continue de circuler, en Chine, au Vietnam, en France, aux USA. Comment est-il possible d’empêcher un virus de circuler ? C’est IMPOSSIBLE. 

      Quant à la Chine, c’est une dictature qui fait circuler le virus et les informations comme elle l’entend. Et ça c’est pas nouveau


    • pemile pemile 22 octobre 2020 15:41

      @Adèle Coupechoux "Très rapidement, les médecins ont confirmé que les personnes souffrant de comorbidité et les personnes âgées étaient les plus à risque« 

      Les plus à risque d’y laisser leur vie, n’oubliez pas tout ceux qui sont hospitalisés, qui des fois passent en réa et s’en sortent avec plusieurs semaines ou mois de convalescence.

       »Depuis plus de 6 mois, un virus est totalement diabolisé avec un délire entretenu et ce que vous appelez une « discipline »"

      Non, pas dans les pays disciplinés, bis repetita, aujourd’hui les touristes chinois s’éclatent dans les boites de nuit à Wuhan.


    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 22 octobre 2020 15:45

      @pemile

      Les plus à risque d’y laisser leur vie, n’oubliez pas tout ceux qui sont hospitalisés, qui des fois passent en réa et s’en sortent avec plusieurs semaines ou mois de convalescence.

      Sauf que ça y en a plus, pemile, la gravité de la maladie n’a plus rien de comparable à celle du mois de mars, faut te renseigner un peu.

      Non, pas dans les pays disciplinés, bis repetita, aujourd’hui les touristes chinois s’éclatent dans les boites de nuit à Wuhan.

      Nullement une question de discipline (on sent le petit pipile qui se pisse dessus de joie à l’idée de nous fourguer une bonne petite dictature) mais seulement des pays qui maintiennent artificiellement le discours de la peur par la multiplication de « tests positifs » qui ne signifient rien de particulier, surtout à un niveau d’amplification égal ou supérieur à 35. En bref, y a plus rien à voir, coco, fin de l’histoire.


    • pemile pemile 22 octobre 2020 15:47

      @Adèle Coupechoux « Comment est-il possible d’empêcher un virus de circuler ? C’est IMPOSSIBLE »

      Un virus ne peut survivre très longtemps sans organisme hôte, et soit tue son hôte soit est tué par son hôte.

      C’est dingue que vous donniez un brin d’arn ne pouvant survivre seul comme obligatoirement gagnant contre l’organisme vivant qui se dit au top de l’évolution.


    • pemile pemile 22 octobre 2020 15:50

      @Philippe Huysmans « En bref, y a plus rien à voir, coco, fin de l’histoire. »

      Clown un jour, clown toujours le vendeur de roupies de sansonnet ! smiley


    • Adèle Coupechoux 22 octobre 2020 16:17

      @pemile

      Un virus ne peut survivre très longtemps sans organisme hôte, et soit tue son hôte soit est tué par son hôte.


      C’est pour ça que la grippe revient tous les ans ? Elle mute tout simplement et le sars cov 2 en prend le chemin.
      Même les vaccins ne viennent pas à bout des maladies, puisqu’il faut faire des rappels.


    • pemile pemile 22 octobre 2020 16:36

      @Adèle Coupechoux « C’est pour ça que la grippe revient tous les ans ? »

      Non, il n’y a jamais eu de telles mesures prises pour contrer la grippe. Elle survit d’un hémisphère à l’autre au grès des saisons.


    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 22 octobre 2020 16:52

      @pemile

      Non, il n’y a jamais eu de telles mesures prises pour contrer la grippe. Elle survit d’un hémisphère à l’autre au grès des saisons.

      Arrête de nous enfumer avec ton absolue ignorance en médecine. Le virus ne ’survit’ pas, c’est un autre, chaque année. 

      Et personne n’a jamais pu en trouver la cause/source.

      Tu devrais vraiment te la fermer quand tu ne comprends strictement rien au sujet.


    • Legestr glaz Legestr glaz 22 octobre 2020 16:59

      @Philippe Huysmans

      Peut être que le virus survit bien planqué dans des jarres en grès ? 


    • pemile pemile 22 octobre 2020 17:01

      @Philippe Huysmans « Et personne n’a jamais pu en trouver la cause/source. »

      T’es pas censé m’ignorer et bosser ton du SQL plutôt que de nous vendre de la « génération spontanée » ?


    • pemile pemile 22 octobre 2020 17:03

      @Legestr glaz « Peut être que le virus survit bien planqué dans des jarres en grès ? »

      Non, les types A et C infectent aussi plusieurs espèces.


    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 22 octobre 2020 17:30

      @pemile

      T’es pas censé m’ignorer et bosser ton du SQL plutôt que de nous vendre de la « génération spontanée »

      Mais mon petit bonhomme, je te réponds strictement dans le contexte de l’article.

      On sait que chaque année la souche de la grippe est différente, et personne n’a jamais pu établir pourquoi il en est ainsi.

      Donc tes bons conseils, tu peux les arrondir et t’en faire un suppo, on sait jamais, peut-être que ça protège du covid ?


    • pemile pemile 22 octobre 2020 17:32

      @Philippe Huysmans « On sait que chaque année la souche de la grippe est différente, et personne n’a jamais pu établir pourquoi il en est ainsi. »

      Tu sais rien du tout mais ça ne t’a jamais empêché de l’ouvrir !


    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 22 octobre 2020 17:42

      @pemile

      Tu sais rien du tout mais ça ne t’a jamais empêché de l’ouvrir !

      Et pourtant, personne ne peut prévoir, sauf à observer la grippe dans l’hémisphère sud, quelle sera la souche de la prochaine, et parfois, on est totalement à côté de la plaque.

      Et si l’on sait que la grippe était déjà très probablement ce qu’elle est il y a 2.000 ans (d’où son nom), on pourrait se demander comment postuler d’une « survie » du virus dans l’hémisphère sud alors qu’il n’y avait pratiquement aucun échange en terme de déplacements humains entre les deux hémisphères ?

      Mais tu vas nous expliquer ça, crâne de puce ? smiley


    • pemile pemile 22 octobre 2020 17:46

      @Philippe Huysmans « Mais tu vas nous expliquer ça, crâne de puce ? »

      Donner un cours sur les glissements et les réassortiments antigéniques à un clown qui n’est même pas capable de faire une requête SQL après 20 ans d’expérience ?


    • pemile pemile 22 octobre 2020 18:21

      @Adèle Coupechoux "Très rapidement, les médecins ont confirmé que les personnes souffrant de comorbidité et les personnes âgées étaient les plus à risque et les plus touchées."

      Pour info : aujourd’hui, 50% des patients admis en réa ont moins de 60 ans, et on y trouve entre 15 et 20% de gens de moins de 40 ans.


    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 22 octobre 2020 18:31

      @pemile

      Pour info : aujourd’hui, 50% des patients admis en réa ont moins de 60 ans, et on y trouve entre 15 et 20% de gens de moins de 40 ans.

      Wiwi, bientôt la section pédiatri-réanimation, avec des touts petits respirateurs, des petits lits-cage et des dessins tout plein sur les murs.


    • pemile pemile 22 octobre 2020 18:35

      @Philippe Huysmans

      Appelle le professeur Etienne Gayat à l’hôpital de Lariboisière au lieu de faire le mariolle sur AgoraVox ?


    • Adèle Coupechoux 22 octobre 2020 18:35

      @pemile

      En fait 60% des français meurent chaque année à l’hôpital. L’âge on s’en fout, si les comorbidités sont plus grave que la vieillesse.


    • pemile pemile 22 octobre 2020 18:38

      @Adèle Coupechoux « En fait 60% des français meurent chaque année à l’hôpital. »

      Beaucoup moins de morts en réa par rapport au début de l’épidémie, mais vous continuez à nier le calvaire, la durée de convalescence et les séquelles de ceux qui s’en sortent smiley


    • ㄈϤ尺Цら(« ochlocrate ») l’hermite 22 octobre 2020 18:39

      @pemile

      appelle raoult , et écoute ce qu’ il as a te dire c’ est lui l’ expert pas Gayat .


    • chantecler chantecler 22 octobre 2020 18:45

      @pemile
      Ben oui,
      Ah si on leur avait fourni de L’ HCQ !


    • pemile pemile 22 octobre 2020 18:45

      @l’hermite « appelle raoult , et écoute ce qu’ il as a te dire c’ est lui l’ expert pas Gayat »

      Raoult expert en réa ??!!


    • ㄈϤ尺Цら(« ochlocrate ») l’hermite 22 octobre 2020 19:07

      @pemile

      @Expert en rien pemile

      c’ était de la pure ironie sur tes méthode a la con .

      j’ aurais du dire « appelle marlene schiappa ou nicolas hulot »  tu aurais peut etre mieux compris .

      la médecine est une science collégiale pas un debat de coq politique .

      t’ est aussi mediocre qu’ un fanouze d’ hanouna .


    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 22 octobre 2020 19:45

      @pemile

      Beaucoup moins de morts en réa par rapport au début de l’épidémie, mais vous continuez à nier le calvaire, la durée de convalescence et les séquelles de ceux qui s’en sortent

      T’es une fameuse séquelle en soi, pipile. Tu brasses de l’air avec des « calvaires » et des « durées de convalescences » pompées dans je ne sais quel article de Gala ou l’Immonde et tu nous vends ça comme si c’était de la science.


    • pemile pemile 22 octobre 2020 19:53

      @Philippe Huysmans « tu nous vends ça comme si c’était de la science »

      Ca en est, je comprends donc que ça dépasse tes capacités.


    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 22 octobre 2020 19:55

      @pemile

      Ca en est, je comprends donc que ça dépasse tes capacités.

      Tu peux nous sourcer cette science par une étude sérieuse indiquant les durées moyennes d’hospitalisation (première deuxième vague), les séquelles et leur durée, bref, nous dire sur quoi tu appuies tes délires à part la propagande merdiatique ?

      Tu regardes trop la télé, pemile, ça ne te fait aucun bien, tu sais.


    • pemile pemile 22 octobre 2020 19:59

      @Philippe Huysmans « à part la propagande merdiatique ? »

      T’as raison, toto, reste fan de ton ami Trotta, lui c’est du sérieux smiley


    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 22 octobre 2020 20:10

      @pemile

      T’as raison, toto, reste fan de ton ami Trotta, lui c’est du sérieux

      C’est déjà beaucoup plus sérieux que toi ou la télé, bonhomme. Lui donne toutes ses sources et toutes viennent des médias officiels ou des organes de santé eux-mêmes.

      Pas pour rien qu’on l’a censuré... En pure perte, puisqu’à présent il a suivi mon conseil d’aller sur une plateforme utilisant le protocole peer to peer décentralisé.

      La censure ne fera qu’activer l’effet Streisand, avec pour conquéquence qu’il aura, à terme, encore plus de vues.

      Bisou smiley


Réagir