samedi 7 novembre 2020 - par Gérard Dahan

La contamination explose en Europe et la mortalité suit…

 

Evolutions des contaminations et décès depuis mars 2020 sur 19 pays

A l’entrée de ce 2ème confinement en France, les chiffres de contamination explosent dans toute l’Europe pour atteindre des niveaux largement supérieurs à ce qu’ils étaient lors de la 1ère vague. Dans tous les pays d’Europe les records de contamination de la première vague sont pulvérisés.
Pour cette seconde vague les pics hebdomadaires de contamination atteints qui n’ont pas encore atteint leur niveau maximum, sont – à ce jour – par rapport à la première vague parfois 2 fois supérieurs (2,4 fois en Espagne), d’autres sont 3 fois supérieurs ( 2,6 fois en Allemagne, 3,2 fois en Suède ), ou 4 fois supérieurs (4,3 fois au Royaume Uni, 4,9 fois en Italie,) voire de 7 à 9 fois supérieurs (7,2 fois en Suisse, 8,5 fois aux Pays-Bas, 9,2 fois en France) Mais c’est peut-être encore en Belgique que cette seconde vague explose avec des résultats qui sont aujourd’hui 10,9 fois supérieurs au pic de la 1ère vague. La France est cependant le pays Européen ayant le nombre total de contaminations le plus élevé avec 1,36 millions de contaminés recensés depuis le début de la pandémie.
L’Allemagne qui était en tête des pays ayant contrôlé la pandémie a toujours les meilleurs résultats d’Europe relativement à sa population, mais elle est aussi submergée par les contaminations. Cependant la France qui n’était pas dans les plus mauvais pays, lors de la 1ère vague est, pour cette 2ème vague, beaucoup sévèrement touchée à l’exception de quelques rares pays Européens (Belgique, Espagne, Pays-Bas)

1. Europe : chiffres de contaminations hebdomadaires depuis mars[1]

PNG

Au plus fort de la contamination lors de la 1ère vague, la France avait atteint la semaine du 30/03 au 5/04, le chiffre de 30.182 contaminés. Ce chiffre a baissé sur tout le mois d’avril pour se stabiliser sur les mois de mai, juin et mi-juillet à un niveau hebdomadaire compris entre 3.500 et 4.800 contaminés. La croissance de la contamination reprend légèrement mi-juillet, s’intensifie en août et septembre et explose en octobre. Sur le dernier mois, le nombre de contaminés a été multiplié par 3,8 de 79.179 contaminés début octobre à 278.128 contaminés la semaine qui vient de s’écouler. C’est aussi 9,2 fois le pic de la 1ère vague et le chiffre de la prochaine semaine sera probablement supérieur, le 6 novembre après 5 jours, les contaminations atteignent déjà 236.741 contaminés.
Emmanuel Macron l’a énoncé lors de son discours, l'objectif est de passer de 50.000 contaminations par jour (qui ont été atteint le 26 octobre et le 3 novembre) à 5000 (soit 10% du pic) qui était notre niveau de contamination durant les mois de mai-juin.

 

Quelle durée pourrait prendre le confinement pour parvenir à cet objectif ?

Si on observe la période du 1er confinement en France, on remarque que la contamination continue de croître pendant 3 semaines après le début du confinement. Le confinement à été déclaré le 16 mars et le pic se situe la semaine du 30 mars au 5 avril. Ce n'est que la 4ème semaine, qu'elle commence à baisser et le nombre de contaminés ne parvient à 10% de ce qu’était son pic que 9 semaines après le début du confinement. C’est-à-dire exactement ce qu’a duré le 1er confinement.
Si on reproduit ce schéma pour ce 2ème confinement, la contamination hebdomadaire ne devrait réellement baisser qu'aux alentours du 20 novembre et ne devrait parvenir à l’objectif des 5000 contaminés quotidiens que vers début janvier, c'est à dire après les fêtes dont on sait qu’elles risquent d’être un facteur de reprise. On sait qu’aujourd’hui on sait mieux soigner le Covid et on connaît mieux les phénomènes et les situations de contamination.
On sait que le chef de l’Etat souhaite déconfiner (au moins partiellement) avant les fêtes.
L’objectif pourrait donc être difficile.
 

PNG

Le Pic de contamination de l’Espagne lors de la 1ère vague s’est produit la semaine du 30 mars au 5 avril et à atteint 58.511 contaminés, le record d’Europe en chiffres absolus. Le chiffre négatif lors de la semaine du 27 avril au 3 mai est une correction de chiffres effectué régulièrement par les pays sans publicité. On en verra plusieurs dans ces graphiques.

La croissance de la contamination de la 2ème vague de l'Espagne a commencé également mi-juillet mais de façon plus nette qu'en France. Elle a marqué un palier d'un mois de la mi-septembre à la mi-octobre. Et a repris une progression rapide fin octobre pour atteindre cette dernière semaine 139.546 contaminés soit 2,4 fois le pic de la 1ère vague. La prochaine semaine sera supérieure.

PNG

Lors de la 1ère vague le pic se produit la semaine du 30 mars au 5 avril avec 39.167 contaminés. La croissance de la contamination de la 2ème vague a commencé fin-juillet, faiblit fin août, reprend en septembre et s’accroit franchement en octobre pour atteindre 103.749 contaminés la semaine dernière soit 2,6 fois le pic de la 1ère vague.

PNG

Lors de la 1ère vague le pic se produit la semaine du 6 au 12 avril avec 11.316 contaminés.
La contamination s’accroit légèrement pendant les mois d’été, mais la 2ème vague a réellement commencée plus tardivement début septembre et explose en octobre pour atteindre 123.819 contaminés à la fin du mois soit 10,9 fois le pic de la 1ère vague. C’est encore un record pour la Belgique, recordman du monde du nombre de contaminés et du nombre de décès par millions d’habitants.

PNG

Lors de la 1ère vague, le pic se produit la semaine du 23 au 29 mars et monte jusqu’à 36.014 contaminés. Le nombre redescend assez lentement et se stabilise autour de 2000 contaminés à la fin mai. La contamination reprend progressivement fin août et monte lentement jusqu’à fin septembre. La vrai 2ème vague commence et explose en octobre pour atteindre 174.921 contaminés fin octobre soit 4,9 fois le pic de la 1ère vague.

PNG

Lors de la 1ère vague, le pic se produit la semaine du 30 mars au 5 avril et monte jusqu’à 8.191 contaminés. Le nombre se stabilise autour de 1500 contaminés à la mi-mai jusqu’à la fin juillet. La contamination reprend progressivement en août et monte lentement jusqu’à début septembre où la reprise s’accélère. La 2ème vague explose en octobre pour atteindre 70.033 contaminés fin octobre soit également 8,5 fois le pic de la 1ère vague.

PNG

Lors de la 1ère vague de la Suisse, le pic se produit la semaine du 30 mars au 5 avril et monte à 7049 contaminés. Le nombre se stabilise entre 200 et 700 contaminés à la mi-mai jusqu’à la fin juillet. La contamination reprend progressivement en août et monte lentement jusqu’à début septembre où la reprise s’accélère. La 2ème vague explose en octobre pour atteindre 50.405 contaminés fin octobre soit 7,2 fois le pic de la 1ère vague.

PNG

La Suède a un profil de contamination très asymptomatique qui ne ressemble en rien à celui des autres pays d’Europe. Si la 1ère vague a bien eu un 1er pic la semaine du 20 au 26 avril à 4.355 contaminés, la courbe redescend légèrement en mai pour exploser de nouveau en juin avec un second pic la semaine du 22 au 28 juin à 9.094 contaminés soit 2 fois le premier pic. Le nombre de contaminés redescend en juillet et août pour atteindre son plus faible niveau la semaine du 24 au 30 août. Il reprend en septembre et s’accélère en octobre pour atteindre la semaine dernière 13.761 contaminés. Soit 3,2 fois le nombre du 1er pic en avril et 1,5 fois le 2ème pic. Mais l’augmentation n’est pas finie.

PNG

Lors de la 1ère vague, le pic du Royaume-Uni se produit la semaine du 6 au 12 avril et monte jusqu’à 37.085 contaminés. Durant 5 semaines en avril et mai un plateau à plus de 30.000 contaminés perdure. La redescente est très progressive. La semaine du 29 juin au 5 juillet, le Royaume-Uni fait un correctif de -25.000 contaminés sur selon les explications fournies, l’existence de doublons. Le nombre redescend pour un mois et demi autour de 5000-6000 contaminés en juillet et début août. La contamination reprend début septembre jusqu’à 38.919 contaminés la dernière semaine de septembre et explose en octobre pour atteindre 157.650 contaminés la semaine dernière soit 4,2 fois le pic de la 1ère vague.

2. Contamination des grands pays : Amérique du nord et du sud, Inde, Russie

PNG

Les Etats-Unis présentent un profil asymptomatique. S’il y a bien eu une première vague dont le pic a eu lieu la semaine du 6 au 12 avril à 217.702 contaminés, les contaminations baissent légèrement en avril et en mai pour reprendre une nouvelle croissance les mois de juin et juillet et parvenir à un second pic la semaine du 20 au 26 juillet à 466.563 contaminés. On assiste à une nouvelle baisse le mois d’août jusqu’à mi-septembre. Puis de nouveau à une nouvelle progression en octobre. La dernière semaine d’octobre culmine à 549.636 contaminés soit 2,5 fois le 1er pic et 1,2 fois le 2ème pic. Les Etats-Unis sont le pays le plus contaminés en chiffres absolu. Ils ont battu le record mondial de contamination journalière le 6 novembre 2020 avec plus de 122.000 contaminés en 24h (record détenu auparavant par l’Inde avec 97.000 contaminés en 24h). Donald Trump termine en toute logique son mandat.

PNG

Les contaminations de l’Inde auraient eu lieu beaucoup plus tard qu’en Europe alors que le 1er contaminé à lui eu lieu – comme en Europe- dès le 30 janvier 2020. Mais l’Inde n’aurait pas été touché par la 1ère vague de contamination en mars, avril et mai ( ?). La croissance de la contamination est restée faible pendant plus mois, elle commence véritablement en juin, continue de monter en juillet, et août pour atteindre un pic la semaine du 14 au 20 septembre à 646.263 contaminés. Depuis, la contamination chute régulièrement. Il n’y a donc eu pour le moment qu’une seule et unique énorme vague. En chiffres absolus de contaminés, l’Inde se rapproche doucement des Etats-Unis qu’elle pourrait dépasser, mais ces dernières semaines à l’approche des élections, les chiffres des USA dépassent largement ceux de l’Inde.

PNG

Comme pour l’Inde, le Brésil n’a connu qu’une seule et énorme vague mais elle a commencée plus tôt que l’Inde début d’avril pour atteindre son pic la semaine du 20 au 26 juillet à 319.653 contaminés. Depuis elle baisse de façon chaotique pour atteindre la dernière semaine d’octobre 154.970 contaminés. En chiffres absolu le Brésil est le 3ème pays le plus contaminé au monde avec 5,5 millions de contaminés. Proportionnellement à sa population, c’est aussi le 3ème pays le plus contaminé derrière la Belgique et les USA.

PNG
La Russie a un profil de contamination qui se rapproche des pays européens. Si les 1eres contaminations ont été reconnues assez tôt, fin janvier, le pic de la 1er vague se situe un mois plus tard, la semaine du 4 au 10 mai à plus de 74.000 contaminés. On constate ensuite un recul mais assez faible puisque les contaminations ne descendent pas plus bas que 30.000 contaminés (33.449 la semaine du 24 au 30 août). La reprise commence début septembre et atteint un 1er pic à 129.642 contaminés la semaine du 17 au 25 octobre soit 1,7 fois la 1ère vague.

PNG

Comme beaucoup de pays d’Amérique centrale et du Sud, le Mexique ne présente pas le profil des pays d’Europe. La contamination de la 1ere vague est plus tardive et le 1er pic a lieu en juillet la semaine du 27 juillet au 2 août à 49.157 contaminés. On observe un recul en août et un palier en Septembre.
Le 9 octobre, le gouvernement mexicain effectue une correction de +30.000 contaminés ce qui explique le pic de la semaine. La 2ème vague n’est pour le moment pas arrivée d’autant que les température moyennes mexicaines actuelles avoisinent toujours les 20 degrés.

3. Contaminés et décès au 01/11/2020 en absolu et par millions d’habitants(Classement par contaminations absolues croissantes)

 

Contaminations en absolu

Total contaminés/
million d’hab.

Décès en absolu

Total décès/
million d’hab.

Corée du Sud

26 635

513

466

9

Chine

91 955

64

4 746

3

Publicité

Japon

101 146

801

1 766

14

Autriche

106 584

12 082

1 097

111

Suède

124 355

12 156

5 938

580 (8ème)

Suisse

153 728

17 939

2 035

237

Pays Bas

350 764

20 415 (5ème)

7 385

430

Belgique

429 134

37 545 (1er)

11 625

939 (1er)

Allemagne

532 930

6 421

10 481

126

Iran

612 772

7 382

34 864

419

Italie

679 430

11 241

38 618 (6ème)

639 (7ème)

Mexique

924 962

7 190

91 753 (4ème)

713 (4ème)

Royaume Uni

1 011 660

15 129

46 555 (5ème)

696 (6eme)

Espagne

1 185 678

25 390 (4ème)

35 878 (8ème)

768 (2ème)

France

1 364 625

20 368 (6ème)

36 788 (7ème)

549 (9ème)

Publicité

Russie

1 618 116

11 029

27 990

191

Brésil

5 535 605

26 229 (3ème)

159 884 (2ème)

758 (3ème)

Inde

8 184 082

5 858

122 111 (3ème)

87

USA

9 126 361

27 656 (2ème)

230 556 (1er)

699 (5ème)

(Entre parenthèses, classements mondiaux)

On constate qu’en chiffres de contamination absolu, la France est le 5ème pays le plus contaminé au monde derrière les USA, l’Inde, le Brésil et la Russie.
Dans les chiffres obtenus relativement à sa population (par millions d’habitants), la France est en contamination le 6ème pays au monde et le 4ème pays Européens le plus touchés derrière la Belgique (recordman du monde), l’Espagne et les Pays-Bas.
En mortalité, en chiffres absolus, elle est le 7ème pays au monde derrière les USA, le Brésil, l’Inde, le Mexique, le Royaume-Uni, et l’Italie.
Rapportée à sa population en millions d’habitants, elle est le 9ème pays au monde et le 6ème pays Européens le plus touché avec 549 décès par million d’habitant derrière la Belgique (recordman du monde), l’Espagne, le Royaume-Uni, l’Italie et la Suède.

4. Europe : les chiffres de décès hebdomadaires depuis mars

PNG

Heureusement, les résultats en mortalité hebdomadaires de la France ne sont pas au niveau de la contamination. Mais ils progressent régulièrement. Lors de la 1ère vague le pic de mortalité a eu lieu la semaine du 6 au 12 avril avec 6258 morts. On note que le pic de mortalité s’est produit 3 semaines après le début du confinement.
Nous n’en sommes pour le moment pour cette 2ème vague qu’à 2143 décès la dernière semaine, soit 34% du pic de mortalité de la 1ère vague. Mais au 5 novembre sur 4 jours, la mortalité atteint déjà les 2109 décès soit à peu près le niveau de la semaine dernière. Les 3 semaines qui viennent pourrait donc être toujours en croissance.

PNG

La mortalité en Allemagne n’a pas autant augmenté qu’en France, mais le 3 novembre, elle est monté à 131 morts en 24h, chiffre qu’elle n’avait pas atteint depuis le 8 mai. Dans la vingtaine de pays que je suis, l’Allemagne reste le pays européen (hormis l’Autriche) ayant le moins de mortalité relative à sa population. Fin octobre l’Allemagne n’était qu’à 27% du pic de mortalité de la 1ère vague. Mais au 5 novembre sur 4 jours, la mortalité atteint déjà les 478 décès soit déjà plus que le niveau de la semaine dernière. La semaine prochaine sera donc largement supérieure.

PNG

La 1er vague fut en Espagne très meurtrière avec un pic de mortalité la semaine du 30 mars au 5 avril à 6728 décès. Pour le moment, la reprise de mortalité pour cette 2ème vague est encore assez mesurée, et elle n’est qu’à 17% du pic de la 1ère vague. Mais elle est en train de s’accroitre. Et tout dernièrement elle est montée le 5 novembre sur 4 jours, à 2240 décès soit déjà le double du niveau de la semaine dernière. Elle devrait donc exploser.

PNG

Même remarque pour le Royaume Uni que pour l’Espagne. La décision du Royaume Uni le jeudi 5 novembre de se reconfiner confirme les derniers résultats de mortalité. En effet, le jeudi 5 novembre sur 4 jours de la semaine, la mortalité atteint déjà les 1513 décès avec une croissance sur les derniers jours. Les chiffres de la semaine en cours devraient donc être largement supérieurs à ceux de la semaine dernière.

PNG

Le profil en mortalité de l’Italie suit celui de la France, de l’Espagne, de l’Allemagne, si la semaine dernière la mortalité n’était qu’à 26% du pic de la 1ère vague, sur cette semaine en cours, au 5 novembre en 4 jours, elle est déjà de 1443 décès soit déjà plus que la semaine dernière. Ce qui confirme sa probable forte croissance.

PNG

Le profil en mortalité de la Belgique suit celui de la France, de l’Espagne, de l’Allemagne, si la semaine dernière sa mortalité n’était qu’à 44% du pic de la 1ère vague, sur cette semaine en cours et au 5 novembre en 4 jours, elle est déjà de 1023 décès soit déjà 15% de plus que la semaine dernière. Ce qui confirme sa future croissance.

PNG

Le profil en mortalité des Pays-Bas diffère légèrement de celui des autres pays européens. Si la semaine dernière sa mortalité n’était qu’à 39% du pic de la 1ère vague, sur cette semaine en cours et au 5 novembre en 4 jours, elle n’est qu’à 139 décès soit pour le moment, un recul par rapport à la semaine dernière. Les prochains jours devraient être décisifs.

PNG

La Suède qui en contamination différait du profil des autres pays européens, diffère également en mortalité. Pour le moment, on ne constate pas de seconde vague, mais au contraire une poursuite de la baisse. Cependant, eu égard à la forte croissance de sa contamination ces dernières semaines, on peut penser qu’une croissance de la mortalité va apparaître. Mais, sur la semaine en cours, les chiffres continuent d’être très faibles. La Suède est le pays d’Europe qui n’a jamais confiné.

5. Mortalité des grands pays dans le monde :

PNG

Les résultats des USA sont, on l’a constaté dans le domaine de la contamination, intermédiaire entre l’Europe et le continent américain. Comme l’Europe, les Etats-Unis ont connu une 1ère vague en contamination et en mortalité en mars, avril et mai. Le pic en mortalité de la 1ère vague se situe la semaine du 13 au 19 avril avec 18.302 décès. Ce fut la mortalité en une semaine la plus importante au monde. Pour le moment la contamination reprend fortement, mais la mortalité reste limité à 30% du pic de la 1ère vague. Sur cette semaine en cours, les décès recommencent à dépasser les 1000 personnes en 24h et le 5 novembre sur 4 jours de la semaine en cours on a atteint 4021 décès. Ce n’est pas l’explosion européenne, mais compte tenu de sa contamination qui croît fortement, la croissance des décès devrait suivre.

PNG

La courbe de mortalité de l’Inde très particulière suit celle de la contamination. Elle est actuellement le 2ème pays au monde derrière les USA par la contamination, mais actuellement sa courbe de contamination comme celle de mortalité continue de baisser. Il n’est donc pour le moment, question d’une 2ème vague.

PNG

La courbe de mortalité du Brésil se rapproche plus de celle du Mexique et des pays d’Amérique du sud que de celle de l’Europe. Le Brésil est toujours sur une baisse de la contamination, sa mortalité continue donc de baisser. La mortalité de la semaine dernière ne représente que 39% du pic de mortalité atteint la semaine du 20 au 26 juillet à 7677 décès.

PNG

On peut dire qu’actuellement, la courbe du Mexique est intermédiaire entre celle des Etats-Unis et celle du Brésil. Pour le moment, on constate une légère reprise en contamination et en mortalité sur le Mexique. Mais compte tenu des mouvements importants de populations chaque jour entre les 2 pays, la reprise qui semble s’amorcer aux Etats-Unis ne tardera peut-être pas à se propager au Mexique.

PNG

Tout comme pour la Chine, il est difficile de faire des commentaires sur les chiffres de la Russie, tant ceux-ci sont remis en question. Pour la Russie, la vague de mars, avril, mai n’existe pas. On se souvient que suite à des critiques d’un député membre de la commission de la santé au parlement, qui estimait que les chiffres communiqués étaient sous-estimés de « 2 à 10 fois », le gouvernement avait reconnu le 12 avril avoir inclus en tant que « pneumonies » près de 1600 décès provenant du Covid. Or à cette date, la Russie ne reconnaissait que 101 décès. Les chiffres de mortalité actuelle sont le double de ce qu’ils ont été lors de la 1er vague avouée en juin et juillet et semble continuer de monter. Mais ces informations sont à prendre avec précaution.

PNG

Le Japon fait partie avec la Corée du Sud des pays ayant le mieux résisté à la pandémie. Sur un pays de 126 millions d’habitants, on comptabilise au 1er novembre 2020 que 1766 décès soit 14 décès par million d’habitant. Les Français peuvent rêver de ces chiffres qui sont en mortalité 39 fois inférieurs aux nôtres. Le pic de la 1er vague à atteint au Japon 159 personnes à comparer avec nos 6258 morts du pic de la 1ere vague. On constate une petite reprise sur les mois d’août et de septembre, mais qui rebaisse en octobre.

6. En guise de conclusion
Depuis fin octobre, l’Europe à recommencer à se reconfiner selon des solutions et des méthodes plus ou moins variables qui privilégient le télétravail, avec souvent des écoles qui restent ouvertes pour les plus petits, les annulations des grands évènements collectifs et des recommandations pour les regroupements et fêtes privées. La limitation de la mobilité est, selon les pays, présente ou pas.
L’Irlande à été la première à le faire, le 21 octobre, suivie par la France le 30 octobre, la Belgique le 2 novembre, l’Angleterre le 5 novembre, la Grèce le 7 novembre…

Plusieurs pays ont choisi des confinements plus ou moins allégé comme l’Allemagne et la Suisse le 2 novembre, le Portugal le 7 novembre, la Pologne envisage de le faire.
D’autres enfin ont choisi des mesures de restrictions et de couvre-feux comme l’Italie, l’Espagne, l’Autriche, la république Tchèque, la Slovénie, le Kosovo, la Slovaquie…


[1] La pandémie s’étalant sur plusieurs mois, j’ai fait le choix de présenter les chiffres de contamination et de mortalité par semaines. Les premières contaminations s’étalant en Europe de fin janvier à fin février (voir mon précédent article sur Agoravox), je présente les chiffres hebdomadaires à partir du mois de mars. Ces chiffres sont les chiffres journaliers regroupés par semaines de l’ECDC (Le Centre Européen de Contrôle des Maladies) que je suis depuis 8 mois.



183 réactions


  • Clocel Clocel 7 novembre 2020 09:38

    Priez pour nous pauvres pêcheurs...

    Heureusement que nous sommes confinés, vous auriez fini par re-remplir les églises ! smiley


    • Bernard Dugué Bernard Dugué 7 novembre 2020 12:20

      @Clocel   Peut-on anticiper le taux de mortalité lié au coronavirus ?
      -------------------------------------------------------------------------------

      Bien entendu, je parle du taux de mortalité nationale
      Combien vont crever du confinement parmi tous ces pays ? 
      France, Belgique, RU... ? 


    • zygzornifle zygzornifle 7 novembre 2020 16:55

      @Bernard Dugué

       Salut nanard il parait que tu travailles en 3/8 pour  :

      En raison de signalements pour non respect de la charte, vous ne pouvez plus réagir sur cet article.

    • Popov Popov 7 novembre 2020 21:48

      @l’auteur
      Merci pour l’article.
      @Bernard Dugué
      Regardez plutôt les chiffres de la Suède qui pourrait apporter de l’eau à votre moulin (même si je ne suis pas d’accord avec vous sur l’immunité collective..), les contaminations repartent en forte hausse déjà depuis quelques semaines sans pour autant qu’il y ait augmentation de la mortalité (normalement retard de 3 ? semaines)...il faudrait regarder cela de plus près..


    • Bernard Dugué Bernard Dugué 7 novembre 2020 22:30

      @Popov
      C’est déjà fait, j’avais repéré le décalage entre les contaminations et la mortalité il y a deux mois
      Pas en Suède, en France !
      https://www.agoravox.fr/actualites/technologies/article/un-virus-sars-cov-2-et-deux-226793


    • nono le simplet nono le simplet 8 novembre 2020 04:08

      @Popov
      surveillant la Suède de près, je remarque, depuis un bon mois, leur manière curieuse de communiquer ... rien du vendredi soir au mardi soir ... le nombre de nouveaux cas donnés une seule fois par semaine, puis répartis par les sites ... le nombre de morts modifié en permanence ...
      de là à dire qu’ils trichent, il y a un pas que je ne franchirai pas mais on peut quand même avoir de gros soupçons ... s’ils trichent leur institut comparable à l’INSEE finira bien par le mettre en évidence ... ce qui ne semble pas être le cas, pour le moment ... mais seulement jusqu’à mi-octobre ...
      on peut quand noter même 114 nouveaux décès depuis le 20 octobre dont 15 en 2 jours ... wait and see comme dit l’autre


    • Onecinikiou 8 novembre 2020 05:46

      @ l’auteur,

      L’auteur se pare dans son descriptif d’attributs « prestigieux » (docteur, économiste etc) sans doute pour impressionner le chaland, néanmoins il fonde l’ensemble de sa démonstration visant à mettre en évidence un critère de gravité sur un indicateur  le nombre de contaminations  et effectuer une comparaison hasardeuse entre le début de la pandémie et son état actuel, alors qu’il ne peut ignorer (et s’il l’ignore c’est encore plus grave) que la plupart des pays occidentaux, et singulièrement la France, ne disposaient que de très peu de test Covid les premiers mois, en particulier au moment paroxystique de la première vague !

      Donc sa comparaison est au mieux fallacieuse, et partant son analyse à tel point foireuse et manquant du minimum de sérieux méthodologique requis qu’on s’interroge sur sa raison d’être.


  • Francis Francis 7 novembre 2020 09:38

    Les formes sévères de Covid-19 seraient finalement liées à… nos anticorps

    « Chez les patients atteints de formes sévères de Covid-19, le processus inflammatoire destiné à combattre le SARS-CoV-2 s’est en effet avéré potentiellement responsable de dommages collatéraux pour l’organisme du patient.

    « Les études cliniques ont décrit le déclenchement, chez certains patients, d’« orages cytokiniques » durant lesquels la réponse immunitaire produit une immense quantité de molécules inflammatoires, d’anticorps à l’origine de dangereux caillots sanguins et entraîne l’inflammation de multiples systèmes d’organes, entraînant l’inflammation des vaisseaux sanguins, situation décrite notamment chez 186 enfants qui avaient récupéré de la maladie.

    « L’ensemble de ces signes suggère que, chez ces patients, la réponse immunitaire censée être protectrice serait devenue destructrice.  »

     

     

     Voici ce qu’on lisait en 2010 (le lien a été effacé) :

     « le vaccin contre la grippe pandémique qui va être utilisé en Europe n’est pas équivalent au vaccin contre la grippe saisonnière. Les différences sont les suivantes : L’antigène est composé d’un virus inactivé correspondant au nouveau virus pandémique H1N1, qui n’a jamais été utilisé jusqu’à maintenant.

    « On ne connaît donc pas son efficacité pour combattre l’infection virale. Le vaccin contient une quantité quatre fois moindre d’antigène par dose, c’est-à-dire 3,75mmg au lieu de 15.

    « Si le vaccin contient moins d’antigène, c’est parce qu’il contient un nouvel adjuvant, le squalène. Celui-ci est un lipide (sous forme d’huile), précurseur du cholestérol, qui a été utilisé d’abord par les vétérinaires.

    « Selon des données expérimentales, il permet une élévation importante des anticorps en présence d’une faible quantité d’antigène. Cette activité se manifeste localement par une forte réaction inflammatoire après l’injection du vaccin, traduite par des symptômes tels rougeur et douleurs au site d’injection. »

     

     Qui a dit bizarre ?


  • rogal 7 novembre 2020 09:51

    Même question à vous qu’à d’autres : Comment détermine-t-on le nombre des contamination ? Plus exactement : comment le nombre des tests positifs permet-il de connaître celui des contamination ?
    La répétition ad nauseam du mot contamination

    dans votre article éveille la suspicion..


    • V_Parlier V_Parlier 7 novembre 2020 17:02

      @rogal
      D’ailleurs, un article rempli de courbes montantes avec des titres anxiogènes similaires à ceux qu’on voit partout, j’en ai déjà soupé. Surtout quand je me rappelle qu’en janvier, ceux qui réclamaient une fermeture des frontières étaient soi disant des gros débiles, alors que la France était parfaitement informée depuis décembre 2019 !

      Alors, que les anxiogènes du virus aillent maintenant se faire foutre ! Maintenant quand je vois un article avec un titre de ce genre je mets directement la note la plus basse, j’en ai ras le c.... !


  • Jelena Jelena 7 novembre 2020 09:58

    Au fil des mois, on se rend compte que les chiffres augmentent ou baissent quasi-simultanément aux 4 coins de l’Europe et ce quelque soit les mesures sanitaires... Comme c’est étrange, ces chiffres seraient-ils manipulés par l’OMS ?


    • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 7 novembre 2020 11:15

      @Jelena
      Oui et non. On tourne en rond avec ces histoires de statistiques. Un article de 2017 du figaro « Combien de gens meurent réellement de la grippe ? » dit dès la première phrase :

      « Des chiffres variés circulent, mais il est en réalité impossible d’estimer de manière précise le nombre de victimes du virus. »

      Ceci reste vrai pour le nouvel agent pathogène SARS-covid-2, qui vient s’ajouté à la vingtaine d’autres virus de même nature.

      Dès lors, les chiffres ne sont pas à proprement parlé « truqués » mais résulte d’une interprétation qui peut être plus ou moins arbitraire, orientée ou manipulée à volonté.


    • Jelena Jelena 8 novembre 2020 08:27

      @Opposition contrôlée : Après avoir vérifié les stats de divers pays, pour le coup j’ai dit un peu n’importe quoi... Depuis mi-mars, les chiffres évoluent différemment.


  • Francis Francis 7 novembre 2020 10:16

    ’’La contamination explose en Europe et la mortalité suit…’’

     

    La contamination explose en Europe et le nombre de décès attribués au virus suit… Nuance.

     

    Coronavirus : hausse des contaminations sans hausse de mortalité
     
    « un virus qui circule, mais qui n’augmente pas la mortalité, on en a tous les ans en automne-hiver et particulièrement des coronavirus et on appelle ça un rhume. »
     
    Si en outre, on attribue à ce virus tous les décès des personnes sur lesquelles on trouve ce virus, alors on peut décréter l’état d’urgence et mener une dictature sanitaire.


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 7 novembre 2020 11:05

      @Francis

      Lla bonne nouvelle, c’est que, les statistiques des décès restant stables d’une années sur l’autre, le grand nombre de morts covidiens montrerait par différences que toutes les autres causes ont régressé.
      Quand la pandémie sera terminée (vaccin ? immunisation naturelle ? passage des globalistes à une autre phase de la manip ?), on devrait constater un déficit de décès dans la démographie pendant un certain temps.
      Ou alors, c’es qu’on nous raconte des bourres, mais ça, je ne veux pas le croire.


    • Francis Francis 7 novembre 2020 11:55

      @Séraphin Lampion
       
      Tout décompte qui ne donne pas en même temps que le nombre de décès attribués au covid, le nombre total de décès durant la même période est présumé fallacieux.


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 7 novembre 2020 14:43

      @Francis

      bon axiome


    • Goldored Goldored 7 novembre 2020 16:15

      @Séraphin Lampion
      Il n’y a pas plus de monde en réa que de normal... Les services ne saturent pas...
      C’est sans doute une hallu des services de santé...
      Vos raisonnements sont pathétiques.


    • Pinkette234 Pinkette234 8 novembre 2020 03:29

      @Francis
      Non la mortalité ne suit pas !!!


    • Attila Attila 8 novembre 2020 18:19

      @Goldored
      Timone saturée. Hôpital Nord en passe de l’être. À Marseille, la vague du Covid submerge désormais les morgues hospitalières
      Les morgues dans les hôpitaux marseillais sont déjà saturées

      .


  • Sozenz 7 novembre 2020 10:45

    Docteur en psychosociologie, économiste, directeur d’un institut de sondage,

    auteur de "La pression islamiste en France - Enquête sur l’organisation d’une politique d’influences« , Tatamis, 2017, de »La manipulation par les sondages", l’’Harmattan, 2014 et de plusieurs articles sur les processus de (...)

    voilà ....


  • St Phil 7 novembre 2020 10:59

    Pour la France, en période de grippe hivernale (considérée comme classique et gérée sans confinement ni véritable protection) le nombre journalier

    de décès peut atteindre 2000 à 2200 par jour, jusqu’à 67 000 par mois. La mortalité actuelle paraît donc tout à fait habituelle, et l’encombrement des hôpitaux est lié au nombre insuffisant de lits et de soignants : c’est bien là que se situe le problème, le reste c’est de la paranoïa.


  • Pimpin 7 novembre 2020 11:03

    Cet article est une escroquerie, il compare des vrais malades lors de la première vague à des résultats de tests de gens pas forcément malades lors de la nouvelle vague.


    • Ecureuil66 7 novembre 2020 17:28

      @Pimpin
      c’est aussi mon avis . De plus lors de la première vague il devait y avoir bien plus de contaminés mais comme il n’y avait que peu de tests....se rappeler que chaque année il y a autour de 2 millions de cas de grippe en France ( peut-être sous estimé car tout le monde ne va pas chez le médecin pour ça !)


    • Parlez moi d'amour Parlez moi d’amour 7 novembre 2020 21:48

      @Ecureuil66

      Oui, vous avez raison. Les deux seuls malades première vague Covid que je connaisse se sont soignés tout seul chez eux sans même aller voir un toubib comme préconisé alors, ils ont été très fatigués mais s’en sont remis tout seuls malgré leur grand âge, donc ils échappent à tout graphique.


    • Pimpin 8 novembre 2020 10:24

      @Parlez moi d’amour
      D’autant plus que les médecins ont toujours l’ordre de ne pas donner de traitement efficace ce qui occasionne pour certains l’aggravation de la maladie et le décès. 


    • Attila Attila 8 novembre 2020 18:09

      @Pimpin
      En fait Gilead et l’IHU devraient plutôt bien s’entendre.

      Tous deux essaient de refourguer leur molécule sans nous donner des preuves crédibles.
      Nathan Peiffer-Smadja sur Touittère

      .


    • Pimpin 8 novembre 2020 21:23

      @Attila
      Raoult a largement donné les preuves de l’efficacité de son traitement.
      Info : 
      Pourquoi les Allemands ont-ils moins de morts covid que nous ?
      Article du Spiegel du 25.09.2020, 21h32. Des médecins allemands ont prescrit des antipaludiques en masse. En février de cette année, environ 704 000 doses **quotidiennes** d’hydroxychloroquine ont été administrées, en mars, elle était de près de 1,06 million.
      En France selon l’Etude pharmaco-épidémiologique de EPI-PHARE du 30 avril 20 Nous estimons à environ 41 000 le nombre de personnes supplémentaires ayant acquis sur ordonnance un traitement d‘hydroxychloroquine (ou plus rarement de chloroquine) sur les semaines 12 à 16


    • Attila Attila 9 novembre 2020 00:18

      @Pimpin
      Les règles de la démarche scientifique sont les mêmes pour tous les médicaments : si le remdesivir est inefficace, la chloroquine aussi.
      Et c’est Nathan qui le dit que le remdesivir est inefficace.

      .


    • Pimpin 9 novembre 2020 10:42

      @Attila
      Sauf que la chloroquine est un médicament connu et éprouvé depuis 70 ans maintenant. Est-il besoin d’une étude ? 
      https://blog.gerardmaudrux.lequotidiendumedecin.fr/2020/07/08/chloroquine-un-long-fleuve-tranquille/


  • pierrot pierrot 7 novembre 2020 11:18

    Bonjour,

    merci pour cette synthèse à peu près identique à celle donnée périodiquement par le site du MONDE.

    La deuxième vague de contaminations et de décès concerne essentiellement l’Europe et les USA, mais baisse en Amérique Latine (y compris au Brésil très impacté), en Asie et en Afrique.

    Plus de contaminations mais moins de décès car les préventions (masques, distanciation, hygiène, limitation des contacts...) sont mieux respectées et les soins plus performants en réanimation -(corticoîdes, prise en compte des risques cardiovasculaires, aide à la respiration plus nombreux et plus performants...

    Cependant, le confinement reste la prévention la plus largement utilisée dans le monde sanitaire . Cela est certes, contraignant pour la vie sociale et la vie économique mais la santé prime sur l’économie.


  • Étirév 7 novembre 2020 11:23

    M. Dahan, triste sire, et digne des pires Massorètes de Babylone et autres rédacteurs de Targums modernes, tentant d’accrocher les derniers faibles d’esprit, de plus en plus rares.


  • SPQR Sono Pazzi Questi Romani SPQR Sono Pazzi Questi Romani 7 novembre 2020 11:59

    Ben ça alors !

    Encore des courbes des graphiques mais où se trouvent les solutions ?

    Nul part ailleurs !

    Mis à part plomber lourdement l’atmosphère irrespirable largement entretenu par le gouvernement et les chiens de garde de l’OMS.

    Et dire que l’autre imposteur a évoqué la guerre , vous , vous utilisez un lance flamme pour raviver « le feu de la peur ».

    Décidément le discours du docteur Louis Fouché est nettement plus intéressant que le vôtre et plus rassurant .
     


    • Sozenz 8 novembre 2020 16:43

      @SPQR Sono Pazzi Questi Romani

      il faut bien qu’ il puisse avoir des commandes de sondages .
       s il va a contre courant du mensonge et de ceux qui ont le pognon comment voulez vous qu’ il bosse euh ; qu il gagne son flouze .... ?

      le mec qui est directeur de sondage et dis en meme temps que c est une escroquerie , de la manipulation . comment voulez vous trouver chez lui une once d honneur ?
      donc c est pour le pognon ...
       


    • Sozenz 8 novembre 2020 16:46

      dr en psychologie .... wouahahahahahah
      meme pas capable de voir les conneries ce qu’ il fait lui même .
      charlatan !


  • binary 7 novembre 2020 12:04

    Cet article tire des conclusions en partant du principe que les chiffres de « contamination » sont exacts, alors même que l on sait qu ils sont TOUS FAUX et INCOMPARABLES, du fait des méthodes employées et de la volonté politique de manipuler les faits.


  • njama njama 7 novembre 2020 13:39

    « Anne ma sœur Anne, ne vois-tu rien venir ? Non, rien que l’herbe qui verdoie, et le soleil qui poudroie... »

    J’ai mis mes lunettes mais je ne vois toujours pas l’ombre d’une surmortalité en 2020, le pic épidémique de mars-avril est très analogue en intensité à celui (grippe) de décembre 2016-janvier 2017 et pour tous les autres mois la mortalité est une moyenne attendue.

    Décembre 2016 : 57.339 décès + Janvier 2017 68.145 décès >> total : 125.484
    Mars 2020 : (p)(r) 63.200 + Avril 2020 : (p)(r) 67.000 >> total : 130.200
    (p : Donnée provisoire / r : Donnée révisée)
    https://www.insee.fr/fr/statistiques/serie/001641603#Tableau
    Nombre de décès en France au 31 août 2020
    Effectif cumulé depuis le 1ᵉʳ mai
    31 aout 2018 : 188471
    31 aout 2019 : 190796
    31 aout 2020 : 191685
    https://www.insee.fr/fr/statistiques/4487861?sommaire=4487854#graphique-figure1

    Covid-19 – Mortalité normale au 30 octobre (Insee)
    … le nombre de décès en France augmente pour atteindre 620 873 sur les 12 derniers mois, ce qui est dans les normes car tous les ans le nombre de décès progresse sur une tendance longue haussière du fait que les baby-boomers commencent à arriver à un âge où l’espérance de vie diminue…
    https://reseauinternational.net/covid-19-mortalite-normale-au-30-octobre-insee/

    Décès et taux de mortalité – Données annuelles de 1982 à 2019
    https://www.insee.fr/fr/statistiques/2383440


  • njama njama 7 novembre 2020 13:41

    Une très forte augmentation des décès est prévisible dans la décennie qui vient, 522.300 naissances en 1940, 872.700 en 1949.

    Faudra-t-il s’affoler ? incriminer un virus ? ou c’est juste la vie ?

    Figure 3 – Naissances de 1900 à 2019
    https://www.insee.fr/fr/statistiques/4277635?sommaire=4318291


    • Jeekes Jeekes 7 novembre 2020 17:25

      @njama
       

      ’’Une très forte augmentation des décès est prévisible dans la décennie qui vient, 522.300 naissances en 1940, 872.700 en 1949.

      Faudra-t-il s’affoler ? incriminer un virus ? ou c’est juste la vie ?’’

       

      Y’a qu’une solution, interdire de vieillir.

       

      C’est vrai, font chier à la fin tous ces vieux qui crèvent chaque année, rien que pour nous emmerder !

       

      Pi bon, moi ça m’arrangerait bien, vu que j’vais sur ma soixante dizaine.

      Saint macaron, fais kèkchoz pour moi. Tu devrais me comprendre, puisque tu t’es maqué avec ta grand-mère...

       


  • njama njama 7 novembre 2020 13:44

    Coronavirus : hausse des contaminations sans hausse de mortalité
    par azyx1986 pour AGORAVOX
    samedi 7 novembre 2020
    [..........] Pour finir, l’excuse de la saturation des lits d’hôpitaux ne tient pas debout aujourd’hui. Sur le site Géodes, on peut suivre le nombre de personnes en réanimation en France quotidiennement. Le 3 novembre, nous avons 3741 patients en réanimation pour une capacité annoncée de 12 000 lits. https://www.agoravox.fr/IMG/png/geodes.png

    Cela fait moins du tiers utilisé. Par comparaison, au plus fort de l’épidémie de mars-avril, un peu plus de 7000 lits étaient utilisés.

    On constate surtout un manque de débat sur le sujet, un contrôle total de l’information et aucun politique qui ose se mouiller pour dénoncer la situation. Je vous invite tous d’ailleurs à aller lire la nouvelle politique de suppression des vidéos de la part de Youtube ( https://support.google.com/youtube/answer/9891785 ). Cela vous donnera une idée des possibilités qu’il reste aux citoyens de contredire les autorités. Vous pourrez découvrir que le contrôle des médias par le privé ce n’est pas du tout plus libre que celui exercé par l’État.
    https://www.agoravox.fr/actualites/sante/article/coronavirus-hausse-des-228413


    • pemile pemile 7 novembre 2020 13:48

      @njama « Le 3 novembre, nous avons 3741 patients en réanimation »

      3741 patient covid+, vous voulez faire croire qu’il s’agit du nombre total de lits occupés ???!!!


    • pemile pemile 7 novembre 2020 13:50

      @njama
      PS : et 3741 c’était le chiffre d’il y a 5 jours, aujourd’hui c’est 4331.


    • chantecler chantecler 7 novembre 2020 13:57

      @pemile
      90 morts par jour quoi !
      Morts de quoi ?


    • pemile pemile 7 novembre 2020 14:02

      @chantecler « Morts de quoi ? »

      De rire ou de rage en lisant Avox ?


    • Bendidon Bendidon 7 novembre 2020 14:02

      @pemile
      C’est tout ? mais le cahier des charges n’est absolument pas respecté !
      Le big boss de l’OMS (Bill machin) a déclaré en son temps qu’il fallait réduire la population mondiale à 3 milliards d’individus !
      Et vous croyez qu’avec vos chiffres ridiculement petits ça va le faire ???
       smiley


  • leypanou 7 novembre 2020 14:04

    Travail remarquable sur la question mais il y a une donnée essentielle qui doit être connue : le chiffre de « contaminations » n’est pas fiable.

    Donc, tirer des conclusions sur des données fausses me paraissent hasardeuses, et c’est le responsable du CDC, le dr A Fauci lui même qui le dit (détails ici).

    En France, pour enfumer, on ne donne pas la valeur du CT utilisé pour les tests RT-PCR.


  • nono le simplet nono le simplet 7 novembre 2020 14:04

    très beau travail qui méritait largement d’être édité


    • nono le simplet nono le simplet 7 novembre 2020 14:15

      @nono le simplet
      dommage que la semaine 44 soit absente ...


    • eau-pression eau-pression 7 novembre 2020 14:41

      @nono le simplet

      Avant de lire l’article, je viens te soumettre une question (qui fâche ?).

      Dans mon petit texte sur Millas, tu n’as pas admis qu’à mes yeux, un parent de victime veut remonter les fils des évènements au bout desquels leur enfant a rencontré la mort. Et cela, sans user d’un préjugé qui ne calmerait que momentanément sa douleur.

      Dans les circonstances actuelles, tu n’admets pas qu’au delà des actions qui pourraient limiter l’impact du virus, il soit vital pour certains de chercher à rendre cohérents leur vision du monde et les messages qu’ils reçoivent.

      Sur ce, je m’en vais regarder plus haut.


    • nono le simplet nono le simplet 7 novembre 2020 15:14

      @eau-pression
      je ne sais plus qui t’a dit récemment que tes coms étaient souvent incompréhensibles pour ceux qui les lisent ... je confirme ...


    • eau-pression eau-pression 7 novembre 2020 15:29

      @nono le simplet

      Tu n’auras pas manqué de remarquer de même que ton attitude est incompréhensible à pas mal de familiers de ce site.

      Tu vitupères contre ceux qui se posent des questions sur la raison de consignes (confinement, masques en extérieur) que tu trouves toi-même inefficaces, sans chercher à dissiper l’impression que tu préconises la docilité comme seule attitude possible.

      Ne me réponds pas que râler sur ce site est inefficace, je le sais.


    • ㄈϤ尺Цら(« ochlocrate ») dajjal(ﷺ) 7 novembre 2020 15:34

      @nono le simplet

      Non non c’ est tres clair , mais pas as ta porté ...
      Des que y as plus d’ image , tout de suite tu est perdu .

      tient , ca va t’ occuper https://www.lepetitjacques.fr/gestes-barrieres-petite-bd-pour-les-enfants-qui-explique-simplement-le-covid-19/

      mais pas la peine de nous raconter après , on connait déjà l’ histoire ... 
      des que tu sera passé au CP on t’ aidera a comprendre le reste , l’ economie , la politique , tout ca ...

      Aller va faire popot 


    • nono le simplet nono le simplet 7 novembre 2020 15:49

      @eau-pression
      Tu vitupères contre ceux qui se posent des questions

      c’est pas les questions qui m’énervent, c’est les réponses smiley
      et ce ne sont pas les mesures barrière que je trouve inefficaces, ce sont les gens qui ne les respectent pas et qui les rendent inefficaces entrainant tout le monde vers le confinement que je dénonce et la docilité n’a rien à voir dans l’histoire ...
      le virus ne circule que parce que des gens sont contaminés et contaminent les autres ...
      une notion trop simple à comprendre j’imagine ...


    • Xenozoid Xenozoid 7 novembre 2020 15:59

      @nono le simplet

      non non ,un virus ne circule que grace au vivant et ce n’est pas en métant le vivant en cage qu’il s’arrete,je te parie que bientot il faudra tuer tous les animaux domestiques avant qu’ils ne meurt...meme les chiens et les chats et le reste,tous mort pas de virus..solution final


    • Xenozoid Xenozoid 7 novembre 2020 16:00

      @Xenozoid
      aux nom du principe de précaution et des simulations ,bien sûr


    • ㄈϤ尺Цら(« ochlocrate ») dajjal(ﷺ) 7 novembre 2020 16:13

      @nono le simplet

      Pauvre petite chose , terrorisé par un gros rhume , chaque fois que quelqu’un tousse a moins de 100 mètre,il sort le fusil pour protéger la société (c’ est a dire lui le reste il s’ en fout )
       
      Du coup des centaine de millier de cancéreux qui meure faute de soin d’ un cancer que l’ on pourrait soigner ça ne le gêne pas trop , c’ est meme d’ une pierre deux coup comme ça il va pouvoir toucher sa retraite de laveur d’ éprouvette de luxe avec tout ces cancéreux qui meurt a 50 ans car il ont eux travailler en milieux dangereux pendant que nono fumait sa gitane et pelottait les secretaire ...

      Une benediction ce covid , a condition que personne ne le refile a nono ...


    • ZXSpect ZXSpect 7 novembre 2020 16:50

      @dajjal(ﷺ)

      .

      Respectez la Charte et rejoignez nous pour « revivifier » AgoraVox nous disaient Philippe Huysmans et son groupie Cyrus aka… aka… aka…

      .

      Ce dernier nous en fait la démonstration élégante tous les jours.

      .

      Triste binôme ! smiley


    • Adèle Coupechoux 7 novembre 2020 18:44

      @Xenozoid

      C’est malheureusement le cas avec les visons au Danemark et aux Pays-bas, entre autres.
      « fin juillet plus d’un million de visons étaient déjà tués  »
      https://www.nouvelobs.com/animaux/20201105.OBS35714/covid-19-faut-il-avoir-peur-des-visons.html

      En même temps, ils auraient été abattus pour leur fourrure...

      Comment ne pas douter de la bonne santé mentale des humains quand ils font de l’élevage intensif à tout va ?


  • eau-pression eau-pression 7 novembre 2020 15:03

    Le titre est abusif. On peut aussi dire que la létalité baisse.

    Sur le fond, les biologistes tirent-ils des connaissances des observations que vous faites ? J’en doute.


  • hocagi@1shivom.com 7 novembre 2020 15:52

    A nouveau un auteur aveugle ? ou volontairement aveugle ?

    Si les traitements, test et politique de confinement des malades (avec les moyens qui vont, pour ne pas contaminer au delà du cluster) avaient été mis en place, en Europe, on aurait depuis longtemps aucun souci, mais beaucoup mieux de tuer les pauvres gens en les ruinant, des futurs esclaves non ? car le travail et métro, haut lieu de non contamination, est largement encouragé ?

    Donc il faut arrêter ce flot de conneries continu SVP Monsieur


  • biquet biquet 7 novembre 2020 16:32

    Vos statistiques de décès en Suède sont totalement fausses. La France a largement dépassé la Suède au nombre de décès pour 100 000 habitants. Au mois d’octobre moins de 100 morts en Suède soit 4 fois moins que la France en 1 jour ! La Suède est un pays qui n’a jamais confiné et n’a jamais imposé le port du masque.


  • BA 7 novembre 2020 16:50

    Vendredi 6 novembre 2020 :


    Avec les chiffres de Santé Publique France, le point sur le coronavirus avec les quatre courbes mises à jour :


    https://raw.githubusercontent.com/rozierguillaume/covid-19/master/images/charts/france/dashboard_jour.jpeg


    Source :


    https://covidtracker.fr/covidtracker-france/


    • Xenozoid Xenozoid 7 novembre 2020 20:35

      @BA

      je recommande a tout le monde de visioner dead snow 2 surtout en ces temps de zombification, un film d’horreur norvégien sur des zombies nazis dans le 2 il y aura aussi des zombie russe, plein d’humour ce film se raproche de evil dead.... beware the master and fuck you est le message,celui de 2 armée de zombis diriger par l’occulte l’humour’et l’humain.you have my arm untermensch and blood on you


    • Xenozoid Xenozoid 7 novembre 2020 20:36

      je recommande a tout le monde de visioner dead snow 2 surtout en ces temps de zombification, un film d’horreur norvégien sur des zombies nazis dans le 2 il y aura aussi des zombie russe, plein d’humour ce film se raproche de evil dead.... beware the master and fuck you est le message,celui de 2 armée de zombis diriger par l’occulte l’humour’et l’humain.you have my arm untermensch and blood on you


  • zygzornifle zygzornifle 7 novembre 2020 16:57

    Ce gouvernement se trémousse comme des pompon girls ....


  • Gérard Dahan Gérard Dahan 7 novembre 2020 17:32

    A tous les commentateurs statisticiens, épidémiologistes et observateurs émérites, je reprécise une nouvelle fois la méthode que j’ai utilisé :

    D’ou viennent ces chiffres ? Je relève tous les jours les chiffres de l’ECDC (qui est l’organisme de contrôle et de prévention des maladies officiel de l’Europe) et qui donne par pays chaque jour le nombre total de contaminés et le nombre total de morts. On peut en déduire le nombre journalier de contaminés et de morts.
    Je reprécise que ces chiffres sont les chiffres déclarés par chaque pays.
    Déclaré au vu de quoi ? Cela diffère d’un pays à l’autre, ce peut-être le résultat de tests, le resultat d’estimations statistiques, on ne le sait pas véritablement. Régulièrement les pays font des correctifs sans publicité pour différentes raisons : mise en évidence de doublons, erreurs, modification de la méthode de collecte des données, chaque pays est maître de la méthode qu’il utilise. On peut penser qu’avec le temps, les méthodes commencent à s’uniformiser. Tous les médias qui publient des chiffres utilisent les mêmes sources : Université John Hopkins, ECDC, OMS, Site DXY,...

    Les chiffres communiqués sont-ils fiables ? 
    1.Tout le monde sait aujourd’hui que « le nombre de contaminés réels » est sous-estimé par tous les pays puisque que les personnes asymptomatiques sont très nombreuses et sont pas détectées.. Elles ne développent pas de symptômes, mais elles peuvent contaminer les autres. Chacun de nous se pose la question de savoir s’il a déjà été contaminé. Il n’y a qu’une seule manière de le savoir, faire un test de recherche des anticorps. Donc en matière de contaminés, les chiffres réels ne seront JAMAIS connus.Il n’y aurait qu’une seule manière d’estimer la proportion réelle de contaminés dans un pays, ce serait de tester tout un échantillon représentatif de la population d’un pays. Le degré de précision des résultats dépendrait en grande partie de la taille de l’échantillon. Certains pays l’on fait.

    2.Les chiffres de mortalité devraient être à priori plus fiables. Mais tous les gouvernements se sont rendus compte que la publication de « mauvais résultats » de mortalité peut avoir des conséquences importantes. Certains gouvernements publient à l’évidence des chiffres manipulés.
    3.Ensuite tout dépend de la confiance que vous avez dans les annonces de votre gouvernement.

    Y a t’il publication de faux chiffres de mortalité ? Ils sont avérés dans certains pays comme la Chine qui a très probablement masqué ses dizaines de milliers de morts (et dont je tiens toujours les chiffres mais que j’ai exclu de cette publication), comme la Russie qui a assimilé les premiers milliers de décès à des pneumonies...
    Une chose est claire : aucun pays n’a les moyens (ni peut-être l’envie) d’aller vérifier et dénoncer les « erreurs » ou politiques de comptabilisation des contaminés et des morts des autres pays. L’OMS ne donne que des recommandations, elle ne contrôle pas les chiffres déclarés.

    Tout cela pour dire qu’on ne peut pas être certains des chiffres qui sont communiqués, mais que c’est tout ce que nous avons. Si à partir de ces chiffres « plus ou moins crédibles » on en tire sur de longues périodes des statistiques, on peut en déduire parfois certains enseignements et certaines conclusions.
    C’est en gros, le travail des statistiques : Faire des bilans sur un certain nombre d’indicateurs et essayer à partir de là, d’en estimer des prévisions.
    Tout bilan statistique et toute prévision (comme celle par exemple des sondages) comporte de réelles possibilités d’erreurs.
    Mais c’est tout ce que nous avons...


    • eau-pression eau-pression 7 novembre 2020 18:33

      @Gérard Dahan

      Vous pensez sérieusement que les gouvernements (et les médias qui les relaient) trafiquent les chiffres de mortalité à la baisse ?

      Il faut alors considérer qu’ils modèrent aussi le danger dans leur discours, relayé par les médias. Là, j’ai vraiment peur ... du travail des P4.


    • Gérard Dahan Gérard Dahan 7 novembre 2020 19:19

      @eau-pression
      Dans certains Etats, comme en Chine ou en Russie, cela a été avéré.
      Dans d’autres, après coups, les Etats ont pu se rendre compte qu’ils avaient fait des erreurs et qu’ils avaient compté 2 fois les mêmes chiffres (comme en Angleterre).
      Régulièrement les Etats font des corrections sur des erreurs commises et on ne trouve pas toujours, en les recherchant sur Internet, les raisons de ces corrections.
      Il faut bien se rendre compte que la mise en place d’une comptabilisation et d’un suivi à un niveau national d’une pandémie de cette ampleur nécessite la mise en place de nouvelles infrastructures qu’il n’est pas simple de mettre en place.


    • Jean Keim Jean Keim 7 novembre 2020 19:38

      @Gérard Dahan

      Vous dites pandémie, mais qui vous l’a suggérée, il paraît que globalement le QI des occidentaux diminue notablement, est-ce pandémique ?


    • eau-pression eau-pression 7 novembre 2020 20:52

      @Gérard Dahan

      Ma remarque valait pour la France, j’aurais dû le préciser. Pour les pays européens qui imposent un confinement strict, logiquement les gouvernements n’ont pas de raison de minimiser la surmortalité, s’il y en a (il y a même eu sous-mortalité de ci de là).

      Sur Avox, il y a eu de nombreuses controverses sur les informations sorties de l’Insee. Votre article nous les ramène sur le tapis, le saviez-vous ?

      La situation en France : l’Insee reçoit les déclarations de décès, avec un retard qui peut être important pour certaines communes, mais très faible pour la grande majorité (celles qui saisissent les déclarations en ligne ou procédure apparentée). Partant de là, il n’y a aucune infrastructure lourde à construire pour que le citoyen ait à sa disposition un tableau de bord lui donnant accès aux informations significatives : évolution de la mortalité en 2020 sur la période et la zone géographique de son choix par rapport aux années précédentes.

      Bien sûr, si on considère que Kafka règne toujours en maître dans nos administrations (il est permis de le croire), un tel tableau de bord sera mis au point aux calendes grecques. Inversement, si la volonté politique de partager les décisions avec les citoyens était présente, ce serait fait depuis le H1N1.


    • pemile pemile 7 novembre 2020 21:07

      @eau-pression "Bien sûr, si on considère que Kafka règne toujours en maître dans nos administrations (il est permis de le croire), un tel tableau de bord sera mis au point aux calendes grecques."

      Qu’est ce qui vous manque comme information dans les bulletins régulièrement publiés par l’INSEE ?


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 7 novembre 2020 21:19

      @pemile

      Quel Kafka ?


    • Popov Popov 8 novembre 2020 09:39

      @Gérard Dahan
      A propos de chiffres, le site de gouvernement ne propose pas ce matin le nombre de contaminés et le taux de positivité, alors que je regarde les chiffres tous les soirs... ?? J’ai entendu parlé de panne de remontée informatique mais ayant déjà entendu ce genre d’explication bidon ailleurs dans d’autres circonstances... cela va me pousser du coté « complotiste », avez vous les chiffres du jour pour les tests ?
      https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus/carte-et-donnees


    • pemile pemile 8 novembre 2020 09:48

      @Popov « avez vous les chiffres du jour pour les tests ? »

      Information Geodes

      L’intégralité du flux des résultats de tests est rétablie entre le collecteur national SI-DEP et Santé publique France. La correction des chiffres ainsi que l’analyse des indicateurs hebdomadaires sont en cours et seront publiés lundi 9 novembre dans l’actualisation du point épidémiologique du 5 novembre


    • eau-pression eau-pression 8 novembre 2020 10:21

      @pemile

      Je lis régulièrement ces synthèses.

      Je ne vois pas en quoi elle répondent au besoin que j’ai exprimé : permettre à tout un chacun de connaître l’évolution de la mortalité en 2020 sur la période et la zone géographique de son choix par rapport aux années précédentes.
      J’aurais dû ajouter « par tranche d’âges ».


    • nono le simplet nono le simplet 8 novembre 2020 10:58

      @pemile
      la récolte des données des labos au SI-DEP est très lente et les chiffres provisoires ont 4 jours de retard ... et sont modifiés encore pendant 4 à 5 jours ... et dans des proportions parfois stupéfiantes ... plus du simple au double parfois ...
      les chiffres du jour donnés par SPF relèvent du pifomètre absolu ...
      exemples
      1/11 46290 cas ... devenant 6850 sur le SI-DEP
      2/11 52518 ... 69108 et encore provisoire
      3/11 36330 ..... 57270 et encore provisoire


    • nono le simplet nono le simplet 8 novembre 2020 11:01

      @eau-pression
      permettre à tout un chacun de connaître l’évolution de la mortalité en 2020 sur la période

      bon sang d’Adèle ! toutes ces données sont disponibles une fois établies par INSEE SI-DEP GEODES ... les statisticiens les utilisent d’ailleurs ...


    • pemile pemile 8 novembre 2020 11:07

      @eau-pression « J’aurais dû ajouter « par tranche d’âges ». »

      Pour paraitre encore plus de mauvaise foi ?


    • eau-pression eau-pression 8 novembre 2020 11:35

      @nono le simplet

      Mon cher ami, il me semble que vous ne m’avez pas bien lu.

      Maintenant que vous envisagez de représenter la société civile dans ses souhaits de transparence de l’information statistique, j’aimerais que vous me donniez votre sentiment sur ce que j’écris.

      Vous, Ph.Huysmans, @ecometa et d’autres sans doute ont récupéré les fichiers de déclarations de décès mis à disposition par l’Insee pour en tirer l’information pertinente. Dois-je vous rappeler les polémiques à laquelles auxquelles on a assisté ? Souhaitez-vous continuer à traiter vos contradicteurs de malhonnêtes, à claironner que vous seul savez faire ce travail ? Ou souhaitez-vous que chacun puisse se faire une idée par lui-même ?

      Dans ce dernier cas, je le répète, la mise à disposition des données devrait permettre d’obtenir sous forme de carte ou de tableau les synthèses dont je parle, sans avoir à refaire le travail de validation et de structuration des données auquel vous vous êtes astreint. Toute l’information reste disponible à l’issue de ce travail préalable, et l’Insee doit continuer à fournir les données de base pour que celui qui veut vérifier en ait les moyens.

      Pour donner un exemple, celui qui a toujours vécu dans son village doit pouvoir s’intéresser à l’impact des grippes dans son voisinage.


    • eau-pression eau-pression 8 novembre 2020 11:36

      @pemile
      Mon cher Juju, chacun pourra apprécier le niveau de tes arguments


    • nono le simplet nono le simplet 8 novembre 2020 11:41

      @eau-pression
      bon ...
      restons en là ... tu es aussi bouché que essuie glace ou JL ... je te donne des réponses et tu poses toujours les mêmes questions ...
      une dernière fois ... Covid Tracker donne toutes infos disponibles avec mise à jour tous les soirs ... mets le en favori et nous casse plus les couilles !


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 8 novembre 2020 12:06

      @nono le simplet

      T’énerve pas Nono , tu vas nous rater le rosebeef ! Sers l’apéro plutôt.


    • pemile pemile 8 novembre 2020 12:32

      @eau-pression « Mon cher Juju, chacun pourra apprécier le niveau de tes arguments »

      Et oui smiley

      Et que toi, malgré que Nono, moi et d’autre aient donné moultes fois les liens vers l’INSEE, Etalab, Geodes, SPF, tu persistes à déclarer que tu ne trouves rien ! smiley


    • pemile pemile 8 novembre 2020 14:07

      @nono le simplet « un mec qui cherchait les morts en Belgique il y a pas longtemps ... »

      La deuxième vague en Belgique est quasi au niveau de la première vague en France smiley


    • nono le simplet nono le simplet 8 novembre 2020 14:31

      @pemile
      plus haut même avec les derniers chiffres pour cette semaine 45... seules l’Espagne et le Royaume uni ont fait pire en avril ... et la Belgique bien sûr ...


    • nono le simplet nono le simplet 8 novembre 2020 14:43

      @nono le simplet
      erreur pour le Royaume uni ... je n’avais pas encore reporté leurs modifs d’avril-mai sur mon nouveau fichier ...
      donc seule l’Espagne


    • Gérard Dahan Gérard Dahan 8 novembre 2020 16:06

      @eau-pression
      Mon article parle de 19 pays, pas seulement de la France même s’il n’y a que cela qui vous intéresse. En ce qui concerne la France, l’Insée ne publie pas journellement des statistiques liés au Covid et ses analyses comparatives de mortalité ne portent que sur un peu plus de 2 mois extrapolés hors la Covid 19 en Europe dure depuis un peu plus de 9 mois.
      Faire des prévisions est toujours un exercice difficile car de nombreux paramètres peuvent changer. L’expérience que les structures sanitaires ont de la Covid en est un. L’estimation d’un confinement de 9 semaines peut dépendre de nombreux facteurs : les décisions politiques et l’engorgement des structures sanitaires en font partie. Dans ce domaine quand on voit que les chiffres actuels en France sont plus de 9 fois supérieurs à ce qu’ils étaient en mars-avril, on peut supposer que cet engorgement sera un facteur à prendre en compte.


    • eau-pression eau-pression 9 novembre 2020 08:44

      @nono le simplet

      Vas-y sans complexe, étale tes bas instincts, tes goûts morbides et ton vocabulaire de chiottes. T’es aussi crédible dans le rôle de sauveur de l’humanité que les marionnettes que tu défends objectivement. Et drôle comme eux.


    • eau-pression eau-pression 9 novembre 2020 08:49

      @pemile/Juju

      A ses deux ans, ma file avait déjà les stratégies que toi pour avoir toujours raison. La différence c’est que tu ne fais pas rire.
      Sur ce coup, les mots parlent d’eux-même : le défak’âge est une régression.


    • eau-pression eau-pression 9 novembre 2020 08:49

      @eau-pression
      les mêmes stratégies


    • pemile pemile 9 novembre 2020 09:10

      @nono le simplet « et vicieux en plus, en jouant les ingénus ... un pauvre type dans toute sa splendeur »

      Et qui devient hargneux parce qu’on fait une indigestion des bobards de Huysmans smiley


    • nono le simplet nono le simplet 9 novembre 2020 09:15

      @pemile
      parce qu’on fait une indigestion des bobards de Huysmans 

      bobards qu’il cautionne en plus ... le meilleur d’entre nous comme dit fifi smiley


    • nono le simplet nono le simplet 9 novembre 2020 09:31

      @pemile
      PS
      je fais une 3e ou 4e refonte de mes fichiers ... plus succincte dc/Mhab/semaine et sans T0
      mais très pratique ... je peux rajouter un nouveau pays en 5-6 mn
      petits exemples
      USA variation depuis fin juillet
      on voit bien que les « fly over states » petits états peu peuplés du centre « trumpistes » ont une très forte progression ... le Dakota sud avait fait des messes géantes sans masque ...
      Amérique variation depuis fin juillet
      en baisse partout sauf Argentine ... et légère hausse USA
      pour l’Europe il me reste 6 pays à saisir et attendre lundi soir pour l’Espagne et mardi soir pour la Suède


  • Jean Keim Jean Keim 7 novembre 2020 18:04

    Il est possible que les neurones soumis au stress de la peur virent à la gélatine chez certains ou alors qq. chose m’échappe, et pourtant ce n’est pas faute de poser des questions...

    Que signifie svp « être contaminé », a-t-il un rapport avec le taux d’incidence, signifie-t-il être testé positif ?

    N’est-il pas normal que le nombre de contaminés augmente au fur et à mesure que le nombre de tests PCR augmentent également ? Toutefois tous les porteurs du virus ne seront pas malades loin s’en faut.

    Le nombre de morts augmente mais morts de quoi, n’est-ce pas une situation normale à l’entrée de l’hiver, le covid est un fourre tout et les consignes inavouées édictées aux hôpitaux sont notamment de mettre le maximum de morts dedans, qui et/ou comment décide-t-on qu’un cas positif doit être hospitalisé ?

    La politique est le domaine de la démagogie, càd du mensonge, comment peut-on faire confiance au gouvernement actuel qui est particulièrement performant dans ce domaine, qu’en est-il de ses statistiques ?


    • Adèle Coupechoux 7 novembre 2020 18:34

      @Jean Keim

      En effet, nous sommes à l’entrée de l’hiver et ù sont passées les pneumopathies, les embolies pulmonaires, les grippes sévères, les arrêts cardiaques ? 


    • Jean Keim Jean Keim 7 novembre 2020 19:34

      @Adèle Coupechoux

      Je gage qu’une partie est mise dans le fourre-tout covid smiley


Réagir