mardi 30 juin 2015 - par Dwaabala

La proposition de la Troïka et la réponse du gouvernement grec

La Commission européenne a rendu publique la proposition des institutions, dans l’optique du référendum du dimanche 5 juillet.
De la part du bureau du premier ministre grec : La proposition de la Commission européenne met fin aux arguments des partisans du « oui à tout »
 

PNG La Commission européenne a rendue publique la proposition des institutions, dans l’optique du référendum du dimanche 5 juillet.

En effet, son président Jean-Claude Juncker, renvoie, via Twitter, au communiqué de la Commission, afin que le peuple grec soit informé avec « une plus grande transparence ».

 

Voici en détails le communiqué de la Commission européenne au sujet de la Grèce :

« Information de la Commission européenne relative aux dernières propositions dans le cadre des négociations avec la Grèce

Bruxelles, le 28 Juin 2015

Pour l’information du peuple grec et dans un esprit de transparence, la Commission européenne publie ses dernières propositions en accord avec les institutions (Commission européenne, Banque centrale européenne, Fonds monétaire international), lesquelles prennent en compte les propositions des autorités grecques des 8, 14, 22 et 25 Juin 2015 ,mais aussi les négociations au niveau politique et technique tout au long de la semaine.

Les discussions sur ces propositions ont continué avec les autorités grecques dans la soirée de vendredi soir en vue de l’Eurogroupe du 27 Juin 2015. Il y a eu une compréhension commune, de la part de toutes les parties concernées, que cette réunion de l’Eurogroupe pouvait permettre d’atteindre un accord global pour la Grèce, qui aurait contenu non seulement des mesures en vue d’un commun accord, mais aurait couvert les besoins futurs de financement ainsi que la viabilité de la dette grecque. Elle comprenait également le soutien d’un paquet pour un nouveau départ pour la croissance et l’emploi à l’initiative de la Commission soutennant la reconstruction et l’investissement dans l’économie réelle, comme cela a été discuté et adopté lors de la réunion du Collège des commissaires le mercredi 24 Juin 2015.

Malgré cela, il n’a pas été possible de finaliser formellement et de présenter à l’Eurogroupe la version finale de ce document, ni le résumé d’un accord global, en raison de la décision unilatérale des autorités grecques d’abandonner la procédure le soir du 26 Juin, 2015″.

 

De la part du bureau du premier ministre grec : La proposition de la Commission européenne met fin aux arguments des partisans du « oui à tout »

Le texte rendu public la Commission européenne met fin à la para-littérature, comme il met fin aussi aux arguments des partisans du « oui à tout », lesquels affirmaient jusqu’ici qu’il n’y avait pas de texte des institutions, selon des sources gouvernementales.

Comme il est mentionné, dans le texte d’aujourd’hui et celui du 25 juin, posé comme un ultimatum, les institutions exigent, entre autres :

– l’imposition d’une TVA à 23% sur la restauration collective

– l’abolition de la baisse de la TVA dans les îles

– l’application d’une avance d’impôt de 100% sur les sociétés et les travailleurs indépendants

– l’abolition des réductions pour les agriculteurs (pétrole, impôt sur le revenu)

– que soient baissées de 900 millions € (0,5% du PIB) les dépenses de l’aide sociale (subventions, etc.).

– la limitation immédiate des pré-retraites

– l’abolition progressive de la retraite complémentaire.

– l’application complète de la loi de mémorandum 3863/2010 sur la sécurité sociale

– l’application de la clause de déficit zéro et que le financement des caisses complémentaires soit réalisé uniquement par des fonds particuliers
– l’abolition de toutes les participations en faveur de tiers qui financent les caisses de sécurité sociale, qui a pour conséquence une baisse de leurs recettes de plus de 700 millions €

– l’augmentation des prélèvements pour soins de santé sur les pensions de 4% à 6%

– le gel des retraites jusqu’en 2021

– une législation sur les licenciements collectifs et la non-réintroduction des conventions collectives, si les institutions ne le permettent pas

-la diminution à 1500€ du montant des dépôts non saisissable

– l’augmentation du taux en vigueur pour le règlement des dettes

– la réduction des salaires dans le secteur public

– la mise en oeuvre complète des boîtes à outils de l’OCDE (lait, pain, pâtisseries, dimanches, …)

– (des coupes écrasantes dans les pharmacies grecques) Un coup important contre les médicaments grecs

– la poursuite de la privatisation du secteur de l’éléctricité.

-la vente des actions de l’OTE(Compagnie du téléphone) détenues par l’État

– la non-application d’une taxe spéciale de 12% sur les bénéfices supérieurs de 500.000 pour l’exercice 2014

– le non-retour des cotisations sociales patronales au niveau de l’année 2014

Tout ceci constitue un ensemble de propositions qui s’inscrivent dans la conception du Fonds monétaire international, qui ont été posées comme ultimatum à la Grèce, ce qui ressort aussi de l’Eurogroupe, rapporte Mégaro Maximou* qui ajoute : la seule différence concerne la TVA sur les hôtels dont le taux, dans le texte actuel posté sur le site Web de la Commission européenne, est passé de 13% à 23% pour le 25 Juin

Mégaro Maximou= résidence officielle et bureau du Premier ministre

 

[ Source.->http://syriza-fr.org/2015/06/29/la-proposition-de-la-troika-et-la-reponse-du-gouvernement-grec/]

 



56 réactions


  • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 30 juin 2015 08:30

    Autre source : Commission Européenne

    Information de la Commission européenne sur les dernières propositions faites à Grèce
    http://ec.europa.eu/news/2015/06/20150628_fr.htm

  • howahkan Hotah 30 juin 2015 08:34

    Après tout y a t’ il de quoi se plaindre ?

    nous tous avons fait ce monde ,cette société soit il y a longtemps ,ils sont morts soit aujourd’hui et au présent en acceptant de combattre les autres comme seules façons de vivre pour les futurs morts que nous sommes , ce que demande la troïka est parfaitement justifié dans ce contexte car ils sont les gagnants du jeu de monopoly-casino truqué des le départ auquel nous jouons TOUS...sauf exceptions ultra rarissime

    compétition = élimination=tricheurs=gagnants= perdants= ultra pauvreté= maître=esclave=GUERRES.....etc

    Vous ne le savez pas encore mais L’Origine nous parle au travers de ce désastre...elle nous montre le chemin par la négative et ses effets pervers et criminels

    le chemin n’est donc pas la competition entre tous, n’est pas le business, l’argent ,donc pas la guerre donc pas le maître ni l’esclave etc etc...
    comme je vois que les masses ne veulent in comprendre encore pour le moment, la pression de ces élites devenues totalement démentes va s’accentuer car meme si ils possèdent la planète et tut ce qui s’y trouve, ce ne sera pas encore suffisant...

    les pseudo élites menacent la vie de la masse, la masse doit menacer la vie des élites....si la masse s’unifie en 1 semaine c’ est fini

    cela sera si la masse veut arrêter la competition et coopérer...car elle aura compris cela en profondeur.....la seule voie est collective de fabrication ce qui est deja le cas depuis le début et de partage ce qui n’est pas le cas...les élites sont des voleurs et les pauvres qui sont compétitif aussi...

    mais là franchement j’ai plus que des doutes..ainsi on va s’enfoncer jusqu’à ce que nous comprenions le seul chemin..qui reste le notre..

    nous allons apprendre que l’on veuille ou non par la négation de l’erreur tel le business de la competition..qui ont des origines précise dans le mauvais fonctionnement de notre cerveau ce qui peut encore malgré tout potentiellement encore s’arranger...L’Origine a prévu le coup..mais arrêtons les boucs émissaire, je suis responsable de ce délire planétaire par ce que je suis...moi je suis un mec bien, les autres ? tous des cons !! sauf ma mère smiley

    les élites auto proclamées ne le savent pas du tout mais elles sont le jouet de forces au delà de la matière qui vont agir pour le réveil des humains, si réveil il n’y a pas ,alors nous allons disparaître, L’Origine ne va pas laisser un tel échec continuer dans sa souffrance d’une non vie..

    cette démence extérieure globale est la meme énergie qui se trouve chez un humain et crée la souffrance qui elle aussi est un symptôme d’erreur et un catalyseur vital pour la premier stade de la rédemption humaines....

    notre chemin est par là...

    mais le maître nous ayant totalement intoxiqué avec notre consentement avec des tonnes de biens ou l’envie d’y accéder que le sort des humains n’est pas pour moi encore défini....

    nous pouvons très bien échouer...momentanément...mais le mal absolu qui règne ne pourra pas définitivement gagner car cela ne peut exister...


    • Neymare Neymare 30 juin 2015 14:25

      @howahkan Hotah
      Salut Howahkan

      Vous avez très bien cerné le principe : poussez le raisonnement humain jusqu’à l’absurde et l’échec.
      Vous etes egoiste, avide, vous avez besoin de vous sentir supérieur et d’enfoncer les autres, très bien pas de probleme, on va pousser ce raisonnement jusqu’à ce que vous vous rendiez compte de votre betise.
      Nous devons passer par là à titre collectif, mais aussi individuel. Il n’y a qu’une fois que vous aurez ouvert toutes les portes, que vous vous rendrez compte que quoi que vous fassiez vous n’atteindrez jamais ce que vous cherchez.
      Je lisais une interview d’Arthur l’animateur qui prenait conscience de ça : en substance il dit qu’il croyait que la richesse et la célébrité lui apporterait le bonheur, résultat : grosse dépression. Que faire une fois qu’on a tout ? comme nos zélites (qui en vérité ne sont en rien des élites, ce sont juste des marionnettes), vouloir de plus en plus, j’ai des milliards mais j’en veux encore plus et en plus je veux controler tout le monde, parce que « moi je » suis quelqu’un, je suis au dessus.
      Si je perds ma soit disant supériorité, je ne suis plus rien et je sombre dans le gouffre.
      Du petit chef de rayon, au président du bildelberg, ils raisonnent tous de la meme façon.

      Vous pourrez toujours faire gonfler votre ego, vous n’obtiendrez jamais ce que vous cherchez, parce que ce que vous cherchez n’est pas du domaine de l’ego, ce que vous cherchez n’arrive que quand il n’y a plus de moi je


    • howahkan Hotah 30 juin 2015 15:13

      @Neymare

      salut Jean..

      depuis peu je vois que un des éléments clés parmi d’autres est la vision du fonctionnement du programme appelé pensée........

      c’est très libérateur,sans le chercher, de l’emprise totalitaire de celui ci..

      ceci m’arrive comme il le veut et quand il le veut par flash (insight en anglais) ....cela a commencé de par lui meme , je n’y suis pour rien ,après que j’ai redécouvert que de laisser sa souffrance de vivre libre d’être....la résout.........etc etc pas le temps de développer ..

      La paix en soi et autre semble toujours etre un effet indirect d’autre chose...

      tout ce qui est direct est pensée analyse et au bout du compte guerre souffrance...etc

      le dormeur doit s’éveiller comme dans Dune est une phrase qui finalement si elle est bien cernée a un sens profond réel..

      , , quand au seigneur des anneaux j’y vois la vision voulue ou pas par l’auteur , que tout problème se résoustà sa source... et nulle part ailleurs..

      l’anneau maléfique de pouvoir ne peut se dissoudre et disparaître que là où il a commencé....

      intéressant non ?

      message très clair pour nous tous..........


    • Neymare Neymare 30 juin 2015 15:46

      @howahkan Hotah
      Oui, la vision intuitive arrive par flash. Souvent ce qui est montré n’est pas compréhensible tel quel, mais on comprend quand meme comme si l’explication était fournie avec le message
      L’étude du fonctionnement de la pensée est la clé pour se libérer, surtout quand on commence à entrevoir qu’elle ne vient pas de nous


    • elpepe elpepe 1er juillet 2015 14:02

      @Neymare
      @howahkan Hotah

      la voie emprunte par le Yogi, s abstraire du monde physique, pour ne vivre qu en pensée, la mort avant l heure du corps physique
      Une pensée lessivée de toutes les considérations de notre survie, car il n y a plus de besoins, de ressentis
      L approche du Christ est differente elle tend a reconcilier l ame et le corps, et invite a une communion des esprits, mais prône la remise en cause de soi, avant même de remettre en cause les autres.
      Le revolution s attaque au systeme, mais malheuresment elle n’est jamais une solution car tout systeme est mauvais, l’effondrement du communisme l’a prouve
      On est malheuresement oblige de faire confiance a l homme, a chaque pensee individuelle, unique,
      C’était la promesse des démocraties d élaborer et promouvoir une pensée médiane, equi-barycentre de tous les intérêts, qui devient alors le bien commun,
      Mais comme tout systeme il semble encore et encore echouer.
      L homme échouera toujours car il est prodondement malhonnete, injuste, egoiste et cruel.
      En fait n importe quel système ferait l affaire, si l âme des hommes était pure
      Maintenant si l homme n etait que mauvais, il serait une excellente chose qu il parvienne a s’anéantir, c est ce que l on appelle l espoir, cette ambigüité.


  • nours77 nours77 30 juin 2015 08:37

    http://www.lecontrarien.com/2015/06/29


    Tient, ce plan ne vous rappel pas ce qui est prévu ici en France, nous somme les prochains... après la Grèce viendra le tour de la France et de l Espagne... 

    • Croa Croa 2 juillet 2015 08:57

      À nours77,
      Ça en rappelle à TOUS en fait !  Si certains pays de l’union s’en sortent bien c’est juste une question de chance.


  • Gabriel Gabriel 30 juin 2015 08:45

    La Grèce sert de laboratoire aux puissances de l’argent pour savoir jusqu’où ils ont la possibilité de réduire un peuple à l’esclavage sans que celui-ci se révolte. Si cela fonctionne comme ils le désirent, la potion libérale et meurtrière sera appliquée à tous les citoyens des pays européens. 


    • CN46400 CN46400 30 juin 2015 09:19

      @Gabriel

      Bien sûr, les consuls de Bruxelles veulent faire baisser le prix de la force de travail en Europe ? Dabord les grecs, puis les portugais, puis les espagnols, les italiens...les français. Mais que les autres ne soient pas jaloux, il y en aura pour tous, suffit de patienter. A moins que les grecs, dimanche prochain.... 

    • colza 30 juin 2015 17:25

      @Gabriel

      Tout à fait. Je constate cela depuis un moment déjà.
      Les institutions ont trop tiré sur l’élastique et ça leur pète au nez plus tôt qu’ils ne le pensaient. Ils en sont tout marris.
      Ils ne le savent pas encore, mais si la Grèce, comme je l’espère (après tout qu’ont-ils à perdre) vote « non », c’est la fin de la partie qui sera sifflée.
      Peut-être l’occasion de repenser notre « civilisation » ou bien peut-être aussi l’oligarchie préfèrera-t-elle le suicide collectif, comme ces dictateurs qui n’acceptent pas leur défaite ?

    • Croa Croa 2 juillet 2015 09:06

      À CN46400 « A moins que les grecs, dimanche prochain....   »
      *
      Touchons du bois : L’union rassure surtout les petits pays et nos peuples devenus pusillanimes angoissent très fort à l’idée de devoir s’assumer car le servage, paradoxalement rassure !
      (Les sondages donnent toujours le NON gagnant mais le OUI monte très fort.)


  • Fergus Fergus 30 juin 2015 09:34

    Bonjour, Dwaabala

    Cet évidemment inacceptable. Et cela d’autant plus que rien n’est prévu sur le dossier central de la crise grecque : l’annulation (inévitable) d’une partie de la dette et le rééchelonnement des remboursements sur des bases saines. C’est l’absence de négociations sur ce sujet qui a conduit le gouvernement Tsipras à annoncer le référendum. Contrairement à ce qui a pu être dit, le coup de poker est du côté des autorités européennes qui ont tout fait pour faire avaliser un plan délirant sans jamais aborder la question de fond. Aujourd’hui, tout le monde est au pied du mur, et si les Grecs votent NON, le chaos pourra s’étendre ailleurs en Europe. Par la seule faute des négociateurs ultralibéraux de Bruxelles qui ne supportent pas l’idée qu’un si petit pays puisse gripper le système en place.


    • Fergus Fergus 30 juin 2015 16:53

      Erratum : C’est évidemment....


    • Croa Croa 2 juillet 2015 09:14

      À Fergus,
      Le chaos tu crois pas qu’il est déjà là ?
      Et qu’un retour aux indépendances des nations européennes ne serait pas, après tout, qu’un retour à l’ordre naturel des choses ?


  • CN46400 CN46400 30 juin 2015 09:56

     Les manoeuvres politiques de Tsipras (et son gouvernement) me régalent. Les bourgeoisies européennes viennent de se faire piéger magistralement. Si le NON sort des urnes grecques la voie sera dégagée pour les anti-austéritaires portugais et espagnols voire italiens. 

     Mais gare à la sécurité de Tsipras et de Varoufakis, les petites tapes sur les joues de Junker c’est fini et bien fini ; et rien ne garanti que le processus électoral ira jusqu’au bout aussi bien au Portugal, qu’en Espagne ou en Italie.

  • BA 30 juin 2015 10:40

    Aujourd’hui, en Europe, nous avons 19 nations qui ont détruit leur monnaie nationale pour créer une monnaie unique.

    19 nations ont détruit leur monnaie nationale pour créer une union monétaire : la zone euro.

    Mais elles croyaient vraiment que ça allait marcher ?

    Elles y croyaient vraiment ?

    Depuis 1918, il y a eu 67 créations d’union monétaire. Et à chaque fois, l’union monétaire a fini par éclater.

    67 tentatives … et au final 67 explosions.

    Alors oui, la zone euro va éclater.

    Oui, chaque nation européenne va retourner à sa monnaie nationale.

    Oui, dès sa naissance, la zone euro était destinée à éclater.

    Il fallait vraiment être taré pour penser que cette expérience allait marcher.

    En Europe, la création d’une union monétaire est une expérience qui a complètement foiré.

    Comme d’hab.

    L’économiste danois Jens Nordvig a répertorié qu’entre 1918 et 2012 quelque 67 unions monétaires ont volé en éclat. Toutes les tentatives d’États indépendants de constituer une monnaie commune unique ont fini par échouer. On ne connaît pas de contre-exemple.

    http://www.lefigaro.fr/vox/economie/2015/06/29/31007-20150629ARTFIG00142-referendum-grec-vie-et-mort-des-unions-monetaires.php


    • Aristide Aristide 30 juin 2015 11:09

      @BA

      Depuis 1918, il y a eu 67 créations d’union monétaire. Et à chaque fois, l’union monétaire a fini par éclater.


      Il parait même que dans le monde il n’y a aucun échec préalable à une réussite, que tout fonctionne au premier coup, cela doit être seulement pour les disciples de Marx et autres qui savent ce qui va se passer.

      Bon, il y a des exemples de réussite aussi tel que les USA et le dollar, mais chut il parait que cela ne marche pas si bien que cela. Et puis l’exemple type donné est l’URSS, comme si c’était le rouble qui avait fait sauté l’URSS. C’est bizarre cette inversion des causes et conséquences.




    • BA 30 juin 2015 20:50

      @Aristide
      Aristide ose comparer :
      - une nation : les Etats-Unis d’Amérique
      - et un groupe de 19 nations : la zone euro.
      C’est ça, le drame d’Aristide.
      Il n’a toujours pas compris que ce n’était pas pareil.


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 1er juillet 2015 23:20

      @Aristide


       Allons, allons.... Un peu de cohérence ! Ce qu’on dit, c’est qu’a une monnaie doit correspondre UN pouvoir régalien qui en assure la circulation et en garantit la valeur.... tout en étant responsable des politiques. Il y en a un aux USA - la Fed est un pouvoi prete-nom - il n’y en a pas dans l’UE... puisque l’autorité sur la monnaie est confiée à une BCE qui n’est responsable que devant Dieu.... et que chaque Etat est supposé pourcuivre ses politiques propres. Une évidente absurdité.... comme le savaient t tres bien ceux qui ont bâti de piege a cons. Le reste est enfumage. Lisez Asselineau pour les détails.

      PJCA

    • Croa Croa 2 juillet 2015 09:23

      À BA
      En théorie si ça peut marcher, mais pas avec des pays indépendants justement ! C’est pourquoi l’Union Européenne, qui n’a jamais été un modèle de démocratie, devient de plus en plus totalitaire.
      *
      Bref, on ne saurait prédire l’avenir, mais il vaudrait mieux que ça échoue.


    • Allexandre 2 juillet 2015 10:17

      @BA
      Aristide ne comprend rien et prend toujours le parti des causes perdues. Il n’a jamais aucune argumentation, si ce n’est vous contredire par principe. Ses neurones doivent être amoindris !


  • Spartacus Spartacus 30 juin 2015 16:34

    Pour l’instant personne ne réalise que la caution des prêts Grecs c’est l’état.

    Et l’argent de l’état irresponsable ce sont les impôts....


    Le mieux est quand la faillite de la Grèce sera venue de faire concerner tous les Français

    A commencer par les gauchistes révolutionnaires employés à vie de l’état. 

    Par exemple je vois très bien un impôt spécial intitulé « Pertes et profits sur la Grèce »...

    Une jolie facture de 2000€ a payer par chacun des gauchistes qui hurlent sur les malheurs des Grecs....

    Une jolie prise de conscience des conséquences de cautionner des insolvables par l’interventionnisme d’état...

    • Auxi 30 juin 2015 16:51

      @Spartagugusse


      Spartagugusse, c’est un site réservé aux adultes, tu n’as rien à y faire, on te l’a déjà dit ! Et les tentatives d’écriture ne font qu’aggraver ton état, on t’a donné des cahiers de coloriage. Non, sous le tapis non plus, il n’y a pas de bolchevique, relève-toi et prends tes gouttes, c’est l’heure !

    • Fergus Fergus 30 juin 2015 17:01

      Bonjour, Spartacus

      Outre que la facture pour chaque Français ne serait pas de 2000 euros, mais de 650, il s’agit de sommes virtuelles : à aucun moment il ne sera demandé aux Français de payer cette somme !

      Qui plus est, chacun sait que la dette grecque ne sera jamais remboursée. D’où la nécessité d’agir en conséquence en annulant cette dette ou en reportant le paiement des intérêts aux... calendes grecques afin de permettre à ce pays de repartir sur des bases assainies, tout à la fois sur le plan économique, mais aussi administratif, les Grecs ayant pris conscience de l’urgence de la mise en place d’un système fiscal raisonnable.


    • leypanou 30 juin 2015 17:08

      @Spartacus
      Le mieux est quand la faillite de la Grèce sera venue de faire concerner tous les Français.  : commencez déjà par expliquer pourquoi le gouvernement français a décidé de faire récupérer par l’état français des dettes privées des banques françaises, comme l’Allemagne d’A Merkel a fait pareil avec les banques allemandes !!!

      Expliquez pourquoi les Français doivent payer pour l’incompétence des banques françaises qui ont prêté à un état qui ne sait pas gérer et corrompu, sachant que cet état ne pourra pas rembourser ?


    • colza 30 juin 2015 17:34

      @leypanou
      Spartacus ne répondra pas à cela, la réponse n’est ni dans ses logiciels, ni dans ses bases de données.

       smiley

    • CN46400 CN46400 30 juin 2015 17:49

      @leypanou


       Bien sûr, tout le monde, sauf Spartacus, sait pas qu’une dette de 100M€ est un problème pour l’endetté, mais qu’à 1MMM€ c’est un pb pour le prêteur. Les banques françaises, entre autres, ont prêté à la Grèce, des emprunts garantis par les états, y a plus qu’à...Les capitalistes français, en 71, ont obtenu que la création monétaire passe par les banques avant de passer par l’états. A elles de jouer !

    • Spartacus Spartacus 30 juin 2015 22:17

      @Leypanou


      Pourquoi ? 
      Réponse simple : Keynésianisme, corporatisme et interventionnisme d’état (souverainisme de droite ou socialisme de gauche). 

      Keynésianisme car avec ce dogme absurde, les états empruntes sur les générations futures sans la responsabilité.

      La connivence des corporations. La majorités des Baques sont dirigés par des potes, de la même promotion de l’ENA. 

      Interventionnisme d’état. Jamais, jamais un libéral n’aurait jamais sauvé une banque ni intervenu sur le marché des emprunts bancaires. 

    • Croa Croa 2 juillet 2015 09:49

      À Fergus,
      Oui, 650 aujourd’hui mais certainement 2000 un jour si la Grèce continue s’accrocher à l’€ telle la moule à son rocher ! smiley
      Qu’elle se barre bordell !!! ( Et nous aussi ! )


    • lloreen 2 juillet 2015 20:54

      @leypanou
      "Expliquez pourquoi les Français doivent payer pour l’incompétence des banques françaises qui ont prêté à un état qui ne sait pas gérer et corrompu« .

      Ils ne doivent rien du tout à partir du moment où ils REFUSERONT d’ utiliser l’ euro qui est le pilier de l’ escroquerie de la dette.
      La monnaie de la France est le franc.
      La monnaie de singe de la City de Londres à la tête de laquelle se trouve la dynastie bancaire Rothschild est l’ euro.

      Tous ceux qui utilisent l’ euro acceptent tacitement d’ être partie prenante du système et en subissent de plein fouet les conséquences (paupérisation, endettement, inflation, chômage, racket de la privatisation, crises, guerres).

      Comme le disait d’ ailleurs Gutle Schnapper, l’ épouse d’ Amschel Mayer dit Rothschild :
       »Si mes fils ne veulent pas la guerre, il n’ y aura pas de guerre."

      Si vous ne voulez pas subir toutes les catastrophes qu’ amène l’ utilisation de l’ euro et que vous refusez les guerres REFUSEZ aussi leur monnaie de singe.

       


  • njama njama 30 juin 2015 16:52

    25 vérités d’Alexis Tsipras sur le chantage du lobby financier international
    Par Salim Lamrani *

    [...............]

    * Docteur ès Etudes Ibériques et Latino-américaines de l’Université Paris IV-Sorbonne, Salim Lamrani est Maître de conférences à l’Université de La Réunion, et journaliste, spécialiste des relations entre Cuba et les Etats-Unis.

    http://www.mondialisation.ca/25-verites-dalexis-tsipras-sur-le-chantage-du-lobby-financier-international/5459298


  • eau-du-robinet eau-du-robinet 30 juin 2015 18:38

    Bonjour,
    .
    Un message de solidarité avec le peuple GRECQUE de la part de l’Union Populaire Républicaine.

    Regardez la vidéo dans l’article suivant :

    http://www.upr.fr/emissions-radio-tv/entretien-de-francois-asselineau-dans-le-jt-dantenne-reunion


  • joletaxi 30 juin 2015 20:46

    comme c’est beau, la révolution en marche,

    c’est scandaleux
    la dette est odieuse,
    Vive la démocratie, le referendum

    et toujours les mêmes idioties,qui se répètent en boucle, pour tenter de justifier les gesticulations et les « manoeuvres » d’une équipe regroupant des gens qui feraient paraître nos infréquentables électeurs de droite pour des gentils gamins.
    Il suffit de lire les commentaires sur l’alliance aux commandes en Ukraine.

    Dernière minute
    le danseur de sirtaki fait une proposition
    on lui prête(il a un culot monstre, il devrait dire directement on nous donne ) 2 milliards sur 2 ans et il va voir s’il va lire les exigences des prêteurs, mais d’abord le pognon.
    Il n’a pas dit que ce serait un prêt odieux, mais il n’a pas tout dit .

    Par contre, il y a des gens qui se bougent

    Times are changing, "Un jeune Britannique avait recueilli ce midi 31.000 euros grâce à une opération de financement participatif, ou crowfunding, lancée dans l’espoir de rassembler 1,6 milliard d’euros pour sauver la Grèce de la banqueroute.

    Thom Feeney, un Londonien de 29 ans qui travaille dans une boutique de chaussures à Covent Garden, encourage chaque Européen à donner l’équivalent du « prix d’une salade feta-olives ».

    "1,6 milliard d’euros, c’est ce dont les Grecs ont besoin. Cela semble beaucoup mais c’est seulement 3 euros par Européen soit le montant d’une demi-pinte de bière à Londres ou celui d’une salade feta-olives",

    Ce matin, plus de 2.000 personnes avaient répondu à son appel, rassemblant quelque 31.000 euros. Une somme significative mais encore très loin du compte.« Figaro

    comme il y a des salauds, on en connait, qui ne donneront rien, je suppose que les grands défenseurs de l’expérience lumineuse grecque ne vont pas mégoter, une contribution de 1000 ou plus si affinité me semble raisonnable non ?

    Et cela commence même à devenir du grand n’importe quoi

    http://www.levif.be/actualite/international/la-turquie-propose-son-aide-a-la-grece-pour-sortir-de-la-crise/article-normal-403245.html

    ils pourraient acheter la moité qui leur manque à Chypre, ou quelques îles, car la liquidation est dans l’air

    Au chapitre des gabegies, on compte même la secte verte

    http://wattsupwiththat.com/2015/06/30/did-green-madness-help-create-greek-crisis/

    et pour avoir une vague idée de ce qui attend nos amis grecs, qui ,et c’est à espérer, vont être »jetés", on a un exemple où on retrouve les mêmes ingrédients,
    un régime militaire, une aventure guerrière qui implique un surarmement, le financement par la dette, et la cata au final, sauf qu’ici, il y a un potentiel d’exportation, qui en plus a profité de la flambée sur les marchés internationaux

    http://www.lalibre.be/economie/actualite/apres-le-defaut-de-2001-les-symptomes-perdurent-en-argentine-559283ce3570e4598ca8c381

    pas étonnant que même les cocos grecs veulent resté dans l’union, et dans l’euro au point même de menacer d’intenter une action devant le tribunal... européen, c’est tellement surréaliste que l’on se demande comment on les laisse encore entrer dans une réunion ?


    • izarn izarn 1er juillet 2015 11:24

      @joletaxi
      Je ne comprends rien à vos arguments. S’il y a un régime militaire, se sera justement pour faire obéir les grecs à la Commission, pas l’inverse !
      Vos sources merdiatiques racontent n’importe quoi.
      Quand les exigeurs sont totalement crétins, du genre tuer la poule aux oeufs d’or. Il est normal de claquer la porte.
      Et de sortir de l’Euro.
      Ensuite, les aventures militaires c’est bon pour des pays ultra costaux comme les USA et l’Allemagne nazie, face à un autre costaud ; l’URSS. L’Argentine l’a payé trés cher, justement. Mais elle en avait encore les moyens.
      La Grece, non. Aventure militaire en eau de boudin, finissant lamentablement comme l’Irak.
      Tout ceci est issu de fantasmes ridicules.
      Vous croyez qu’on ira vendre des Rafales à la Grece ? Ouaf Ouaf !
      Mais grace au capitaine de pédalo, tout est possible ! Car foutre le bordel en Europe, c’est une de ses spécialités !


    • Dwaabala Dwaabala 1er juillet 2015 15:00

      @joletaxi
      toujours les mêmes idioties,qui se répètent en boucle,
      Télévisions, radios, journaux et magazines ?


  • BA 1er juillet 2015 04:35

    Mercredi 1er juillet 2015 :

    La Grèce se déclare en défaut de paiement vis-à-vis du FMI.

    Athènes devra donc désormais se passer de l’argent de ses créanciers publics puisque le volet européen du plan de sauvetage a par ailleurs expiré mardi. La Grèce ne devra plus sa survie financière qu’à l’aide d’urgence ELA fournie à ses banques par la Banque centrale européenne.

    Cet incident de paiement constitue un sérieux revers pour la crédibilité du FMI, qui n’avait plus enregistré de défaut de paiement depuis 2001 avec le Zimbabwe et qui a accordé à la Grèce le plus grand prêt de son histoire.

    Rappel :

    Depuis 1918, il y a eu 67 créations d’union monétaire. Et à chaque fois, l’union monétaire a fini par éclater.

    67 tentatives … et au final 67 explosions.

    L’économiste danois Jens Nordvig a répertorié qu’entre 1918 et 2012 quelque 67 unions monétaires ont volé en éclat. Toutes les tentatives d’États indépendants de constituer une monnaie commune unique ont fini par échouer. On ne connaît pas de contre-exemple.

    http://www.lefigaro.fr/vox/economie/2015/06/29/31007-20150629ARTFIG00142-referendum-grec-vie-et-mort-des-unions-monetaires.php


    • izarn izarn 1er juillet 2015 11:09

      @BA
      Il y a des gens qui croient encore au FMI ? Sérieux ?
      Demandez à l’Argentine, le Brésil, le Vénézuela, la Russie....
      Ils vous raconteront...


  • pierre 1er juillet 2015 10:19

    Cela commence à sentir le roussi, et si tout cela n’était encore une fois qu’une immense mascarade pour faire croire à la démocratie ? réponse encore repoussée à dans un mois.....


  • izarn izarn 1er juillet 2015 10:51

    Propositions ridicules de la Commission qui n’a d’autre but que de fiabiliser la paye des interets de la dette, pour permettre de rouler cette dette...Qui ne peut pas etre remboursée, jamais !
    Donc pour payer les interets, il faut continuer à rincer le peuple grec...Sans aucune souci d’aucune sorte de volonté de secourir l’économie grecque, ni aucune relance....Selon les débilités économiques d’un autre temps néolibéral qui n’en finit pas de s’écraser comme une merde.
    Plan complétement débile. Et logiquement inacceptable. Cela veut dire paupérisation éternelle des grecs.
    Le mur. La prison à perpette à l’interieur de la zone euro.
    La commission ne veut rien entendre. Pire, elle refuse qu’on impose les plus riches ! La Commission ne comprends pas que son plan est totalement inutile, néfaste et voué à l’echec, depuis le début de la crise grecque. Soit ces mecs sont des crétins, soit se sont des pourris à la solde de l’OTAN. Pour Junker c’est d’une évidence totale.
    Complotons face à la vérité criante :
    -BCE=Draghi=Goldman Sachs
    -Junker=Gladio=OTAN

    Facile de comprendre les conneries ensuite, de ces petits larbins minables de l’Oncle Sam.

    Je dis bravo à Tsipras, qui grace à sa volonté de rester dans l’euro parfaitement irrationnelle et indigne d’un économiste, ne fait que détruire dans l’esprit des européens, l’UE, la monnaie unique. Bravo ! Et c’est du premier degré !
    Marine le Pen remercie chaleureusement Tsipras de son européisme fanatique, qui démontre le meme fanatisme euro-totalitaire et fachiste de la Commission. En accord avec les idées du bataillon néo-nazi « Azov » en Ukraine.
    Mais plus rien n’étonne quand le capitaine de pédalo refuse d’honnorer le contrat Mistral avec la Russie. « Parceque la Russie envahit l’Ukraine ; » Un cauchemard de bétise humaine. Tout est lié.

    Ces abrutis d’européistes s’entretuent. Du beau travail !
    Je me sens soudain optimiste ! Enfin sur leurs cadavres, les européens vont respirer !
    Et serrer la main tendue de Vladimir Poutine.

    PS : Non vous la-bas ne chantez pas l’Internationale. On n’est pas Charlie, ici.


  • elpepe elpepe 1er juillet 2015 13:26

    la CE comme notre gouvernement mentent comme ils respirent, Dieu les étouffera heureusement

    c est quitte ou double la CE est prête a massacrer la moitie de la population Grecque, femmes et enfants, et tente le tout pour le tout en déstabilisant un gouvernement qui ne leur convient pas, (entendre vendu au diable= FMI=Lagarde)
    Ils sont donc pret a generer un nouveau Maidan, quelle saloperie ces gouvernements et CE, je prie tous les jours que le diable existe pour les emporter tous


  • Spider 1er juillet 2015 19:32

    Les conditions sont effectivement inacceptables .. hormis peut être l’arrêt des pré-retraites et encore, car que vont-ils faire de ces gens puisqu’il n’y a pas de travail .. on veut tout simplement mettre à genou le peuple grec et les réduire en esclavage. Et dire qu’il y a des gens pour défendre de telles conditions .. voyez ce qui vous attends si la situation française ne s’améliore pas .. et dire qu’un type comme Sarkozy qui l’ouvre à tous propos vit aux crochets du contribuable .. La meilleure chose que Hollande pourrait faire c’est de supprimer la prise en charge de TOUS les ex-présidents, ils nous ont pompé assez de pognon comme çà.
    Pour la Grèce, un passage à une double monnaie serait peut être souhaitable, la drachme pour les échanges intérieurs et l’euro ou le dollar pour les échanges extérieurs, ce qui permettrait aux grecs de vivre correctement, du moins pas plus mal qu’avant .. Ils continueront à développer un tourisme pas cher qui a toujours fait vivre les Grecs et l’Europe pourra s’asseoir sur leur remboursement de prêts.
    J’ai connu la Grèce du temps de la drachme et ils ne vivaient pas si mal.


  • alinea alinea 1er juillet 2015 22:01

    Voici le portrait des trois comparses, les non élus qui nous gouvernent :

    Christine Lagarde est mise en examen dans l’affaire de l’arbitrage favorable rendu à Bernard Tapie (403 millions d’€) : elle était alors ministre de l’économie.
    > http://www.liberation.fr/…/la-mise-en-examen-une-bonne-et-u…

    - Jean-Claude Junker a été premier ministre du Luxembourg, favorisant l’évasion fiscale massive vers son pays au détriment de ses partenaires européens.
    > http://www.lemonde.fr/…/evasion-fiscale-tout-sur-les-secret…

    - Mario Draghi était vice-président Europe de Goldman Sachs lorsque la banque privée a aidé le gouvernement grec de l’époque à maquiller son déficit avec des produits dérivés.
    > http://www.humanite.fr/goldman-sachs-et-la-grece-une-histoi…

    Voici les visages de la Troïka qui donne des leçons à Alexis Tsipras et qui appelle à voter Oui-Oui et à accélérer l’austérité en Grèce !

    ( donnés par le mouvement de soutien aux Grecs)


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 2 juillet 2015 02:08

      @alinea

      difficile de faire entrer dans la tete des gens que ce sont des leaders gracs qui ont créé la dette dite maintenant odieuse, de connivence avec des vendeurs d’equipement. européens .  Ces leaders grecs doivent etre accusés, condamnés et incarcerés. MAINTENANT. C’est quand ce sera fait qu’il sera credible de parler de dette odieuse et qu’on pourra attaquer les complices etrangers de ces malfaiteurs Grecs. 

      On evite d’en parler, car si cela etait fait on devrait en bonne justice exonérer les Grecs d’aujourd’hui de ce que’on fait les gouvernants grecs passés EN TOTALE CONNIVENCE AVEC LES GOUVERNEMENTS ÉTRANGERS QUI ONT ENCOURAGÉES LEURS FIRMES - ALLEMANDES FRANÇAISES, ETC - À PERPETREE CES ESCROQUERIES 

      « Incarcerer », je pense aux des petites fripouilles ordinaires qui ont vendu leur camelote, pas aux Draghis et autres grands salopards, auxquels seule une corde ou une belle perdue pourrait rendre justice.

      Ceux qui ne veulent pas admettre la responsabiilté des autorités grecques brouillent la situation a plaisir ....et sont complices de fait de ceux qui voudraient faire assumer la dette par le peuple grec d,abord... puis par tous les peuples de l’UE. 

       Pierre JC Allard


    • CN46400 CN46400 2 juillet 2015 08:09

      @Pierre JC Allard

      Entendu ce matin Costa Gavras expliquer, qu’avant Tsipras, les filiales grecques des banques allemandes prêtaient aux grecs pour ....acheter des « Porshe ». Puis, pour sauver ces gens, l’état allemand a du les couvrir.... Costa, charitable, n’a pas parlé des filliales des banques française......

  • lloreen 2 juillet 2015 09:12

    Le seul modèle viable existe déjà : c ’est le pouvoir local.

    Chaque village est autonome avec un maire à sa tête, des conseillers municipaux et chaque habitant peut suivre les affaires de sa commune et assister aux délibérations du maire et de ses conseillers municipaux car les séances sont publiques.

    Depuis quelques centaines d’ années suite aux manoeuvres des agents de la dynastie bancaire des Rothschild, l’ autorité locale s’ est déplacée de plus en plus loin du village pour se concentrer dans des administrations éloignées avec toutes les dérives que l’ on connaît.
    Le summum étant le système actuel où des extra nationaux décident des affaires qui ne les concernent pas. Ils ne sont que des intermédiaires de la haute finance international (le cartel bancaire sous le contrôle de la City de Londres=la Couronne) qui les paie des ponts d’ or et leur octroie des privilèges exorbitants.

    Le pouvoir central n’ étant qu’ un co-ordinateur entre toutes les communes de façon à assurer l’ équilibre.


  • BA 2 juillet 2015 10:33

    En France, les éditorialistes européistes (pléonasme) commencent à avoir peur.


    Lisez cette revue de presse :


    Jeudi 2 juillet 2015 :


    Crise grecque : l’unité Hollande-Merkel « vole en éclats. »


    http://www.boursorama.com/actualites/crise-grecque-l-unite-hollande-merkel-vole-en-eclats-adbddaeb90f3a8f34e4a538c9f1389d5



  • lloreen 2 juillet 2015 16:19

    Monsieur Hollande est le président de la république française. La république française est une multinationale gouvernementale qui usurpe les fonctions régaliennes de la France depuis la loi Pompidou-Giscard (1973) et qui est inscrite auprès de la SEC américaine (Security & Exchange Commission).
    Cette république française est soumise à la City de Londres (=Couronne) et sa monnaie de singe est l’ euro. Pour avancer encore d’ un échelon, cette république française se trouve sous la supervision de l’ UE, une autre organisation dépendant de la City de Londres qui est chargée d’ appliquer les traités, les lois et les accords signés par les agents des Rothschild à la tête de la City de Londres.

    Les français qui ont voté à 53% CONTRE l’ adoption du traité de Lisbonne ont donné néanmoins leur accord tacite dans la mesure où ils utilisent la monnaie contrôlée par le cartel de la finance internationale : l’ euro.

    Les institutions de la France sont toujours valables ainsi que sa monnaie : le franc.
    Si vous voulez refuser d’ être partie à l’ escroquerie de la dette, il faut REFUSER d’ utiliser l’ euro et exiger en tant que français de payer les impôts en francs.
    Personne -surtout pas les agents des Rothschild- ne pourra rien y faire et vous apportez la preuve de votre bonne foi en demandant à vous soumettre à l’ impôt exclusivement en francs.

    Ils le savent si bien qu’ ils ont décidé depuis peu de prélever l’ impôt à la source, c ’est à dire de se servir directement de leur monnaie sur le compte qu’ ils vous louent (vous n’ êtes que l’ utilisateur du compte et la banque peut clôturer votre compte à tout moment !...) d’ une part parce que cela leur permet d’ avoir accès à leur masse monétaire dans leur intérêt exclusif et ils le font au moyen de leurs officines qui sont encore autant d’ organismes privés au nez et à la barbe du fisc français.

    Plus les populations ouvriront les yeux et se rendront compte de la supercherie plus les escrocs à l’ origine de la pseudo seront démasqués rapidement.


  • lloreen 2 juillet 2015 16:26

    La république française est une multinationale gouvernementale enregistrée auprès de la SEC américaine (Security & Exchange Commission).
    La preuve en lien.

    UPIK® Record - L

    LRegistered company nameREPUBLIQUE FRANCAISE PRESIDENCE
    Non-registered name or business unit
    LD-U-N-S© Number542472212 LRegistered address55 R DU FAUBOURG SAINT HONORE LPost code75008 LCityPARIS
    CountryFrance WCountry code241
    Post office box number

    Post office box town

    Telephone number

    Fax number

    Name primary executive
    WActivity (SIC)9199

    Il en va de même pour la RFA et tous les pays de l’ UE qui n’ est qu’ une autre institution qui sert directement les intérêts du cartel financier international sous le contrôle de la City de Londres et des Rothschild.

    Toutes ces multinationales gouvernementales sont forcloses depuis le 25.12.2012.
    Toutes les informations sont en lien.

     http://comprendre-oppt.blogspot.fr/

    Leurs accords, traités, lois et règlements sont donc nuls et non avenus.


  • lloreen 2 juillet 2015 21:09

    Un document ancien (2012) prouve que le peuple grec a déjà depuis belle lurette trouvé le moyen de s’ émanciper de l’ euro.
    La propagande médiatique des escrocs qui consiste à faire répéter à leurs perroquets qu’ hors de l’ euro il n’ y a point de salut est non seulement ridicule mais elle est absolument mensongère.

    http://www.voicesofyouth.org/fr/posts/quand-les-euros-manquent-les-grecs-comptent-sur-le-soleil

    Extrait
    "

    Tout le monde le sait. La Grèce traverse ces derniers mois une double crise politique mais surtout économique qui frappe de plein fouet la grande majorité de la population grecque. L’absence de liquidité est un gros problème et pourtant il faut manger, payer ses factures, s’habiller, ... bref, la vie continue de suivre son cours même si les choses ne paraissent plus normales pour beaucoup. On est donc en droit de se demander comment continuer à vivre dans ce contexte où l’argent manque ?

    La présente vidéo, morceau choisi du Journal télévisé de 20h du 16 juin 2012 de la chaîne de télévision française TF1, nous donne une idée de la façon dont les Grecs (disons plutôt certains d’entre eux) se « débrouillent ».

    En effet, nous apprenons que des Grecs ont mis en place un système d’économie parallèle, le troc. L’idée serait partie d’une petite ville en 2011 où, pour faire face au manque d’euros, la monnaie légale dans le pays, une gérante d’une supérette de quartier a inventé le « Soleil », une monnaie fictive. Grâce au « Soleil », ce sont des séances d’acuponcture, des coupes de cheveux, des travaux de jardinage et biens d’autres services et besoins de la vie de tous les jours qui sont vendus et achetés sans débourser le moindre euro.

    Cet exemple de monnaie fictive a fait son chemin depuis et une trentaine de villes en Grèce l’ont adoptée aujourd’hui.

    Sans entrer dans aucune interprétation sur l’impact que pourrait avoir ce système sur l’économie générale du pays s’il venait à se généraliser à une échelle plus grande, analyse qui serait à certains points de vue complètement légitime et compréhensible, il n’empêche que ce système de solidarité mérite d’être souligné et relevé ici.

    De plus il n’ y a pas que les grecs qui utilisent des alternatives à la monnaie de singe mais aussi les belges dans la ville de Liège.

    http://www.rtbf.be/info/regions/detail_liege-a-sa-monnaie-locale-le-valeureux?id=8292707


  • Hervé Hum Hervé Hum 2 juillet 2015 22:50

    vous écrivez dans un commentaire d’hier,

    - Il importe également de ne pas oublier que la plus grande partie du capital du système capitaliste pris dans l’ensemble est du capital constant qui n’apparaît jamais sous la forme de revenu (salaires et plus-value) :
    La société capitaliste emploie une plus grande part de son travail annuel disponible à la production de moyens de production (donc le capital constant) qui ne peuvent se résoudre en revenu ni sous la forme de salaire, ni sous celle de plus-value, mais qui peuvent uniquement faire fonction de capital ; (Lénine Le dév. du cap. en R.)

    ce capital constant ne peut certes se résoudre en revenu, mais il se résous d’une autre manière, laquelle ?


    • Hervé Hum Hervé Hum 2 juillet 2015 23:03

      @Hervé Hum

      oups, il s’agit d’un commentaire du 2 !
      sous l’article de Robert Gil


    • Hervé Hum Hervé Hum 5 juillet 2015 10:40

      @dwaabala

      votre absence de réponse est un aveu !

      la réponse est pourtant simple, le capital constant se résous en terme de gain de productivité ! 


  • Garibaldi2 6 juillet 2015 02:12

    Au fait, vous êtes au courant de ça :

    http://lc.cx/ZfJs

     ?!


Réagir