mardi 12 novembre 2019 - par Marc Filterman

La ruée de l’industrie vers les armes laser inutilisables quand il pleut, la pompe à fric qui va nous ruiner

La ruée de l'industrie vers les armes laser inutilisables quand il pleut, la nouvelle pompe à fric qui va servir à capter l'argent des contribuables et à les ruiner.

arme laser flash {JPEG} Au début le grand rêve des industriels avides de budgets militaires était de construire des lasers capables d'abattre des avions, des missiles, ou même des satellites. Maintenant il n'en est plus question, ils ont revu leur ambition à la baisse. Les industriels espèrent seulement détruire les petits drones ou aveugler les systèmes optroniques des drones, des avions et des satellites espions. Plusieurs pays se sont lancés dans la recherche et le développement d'armes lasers à coup de millions et même de milliards de dollars payés pas les contribuables. Beaucoup de projets, très peu de réussite, mais beaucoup d'échecs, pour beaucoup d'argent gaspillé à perte pompé dans les poches des contribuables surtout américains. Le prétexte, c'est qu'un petit drone en bois, en carton, ou en fibre de verre, c'est quelques centaines d'euros, alors qu'un missile Patriot c'est 2 $millions l'unité. Ils oublient juste de vous dire qu'un calibre 12 ou 20 est aussi efficace. On peu s'étonner de voir des dépenses énormes sur les lasers, alors qu'ils sont inutilisables contre les gros drones quand le temps est nuageux, quand il pleut, quand il y a du brouillard, ou même quand il neige.

 

Après avoir dressé un inventaire complet de toutes les armes micro-ondes et lasers, voici une synthèse rapide. Inutile de dire que l'ANSES ne dispose pas des informations en ma possession Les armes lasers sont inutilisables par mauvais temps. La portée, les puissances et les coûts réels sont rarement donnés clairement par les industriels et la presse, pour ne pas effrayer les politiques et surtout les contribuables. Il faut compter actuellement environ 4$million le kilowatt. Chaque année l'armée US dépense 25 $million en moyenne, sans parler des Black Programs secret. En 2018 le secrétaire de l'Air Force révélait avoir versé 280 $million pour le développement d'armes à énergie dirigée. En mars 2018, Lockheed Martin a remporté un contrat à 150 $millions avec l'US Navy. En réalité la note coûtera 943 $millions de plus, pour les recherches, la fabrication, l'installation de deux lasers avec toutes ses options. Certains médias affirment que « l'arme HELIOS est monté à bord des navires et doté d'une puissance de 60 à 150 kW, » ce qui est totalement FAUX. Les deux seuls navires de l'US Navy qui sont équipés ont une arme laser qui ne dépasse pas 30 kW (1,08mn). Il s'agit en réalité de lasers fibre couplés de 6 x 5 kW. Les gros lasers chimiques se sont traduits par des échecs multiples cuisants et très coûteux. Un troisième navire devrait être équipé avant fin 2019, d'un laser qui devrait être lui 2 fois plus puissant. La ministre de la défense Florence Parly est loin d'être en mesure de verser de tels budgets à l'armée et à la recherche. Le budget militaire américain pour cette année 2019 s'élève en tout à 686 $milliards. Les Black Programs ne sont pas comptabilisés dans les budgets officiels.

 

Les armes micro-ondes dont tous les opérateurs de téléphonie mobile refusent d'entendre parler, sont beaucoup plus fiables et surtout moins coûteuses que les lasers. J'ai été le premier à en parler dès 1999, et il faudra attendre le rapport de 2013 pour que l'ANSES daigne en parler. Quant à l'Ineris, ils avaient parler de l'une de ces armes à Bordeaux présente à l'époque sur mon site internet, mais qui était déjà obsolète. De nouvelles armes ou prototypes étaient déjà testés ou opérationnels en Irak et en Afghanistan. Et je ne parle pas de certains médecins y compris de la DGA à la solde des opérateurs qui tentent de dissimuler aux militaires, les risques avérés depuis 1960 des micro-ondes. On le sait moins, mais même la DGSI (ex-DGSE) blinde certains de leurs véhicules pour limiter les risques sanitaires sur leur équipage, ce qu'ignore les experts de l'ANSES, et autres FAUX EXPERTS. On comprend mieux pourquoi je suis régulièrement diffamé par des TROLLS à la solde des opérateurs, et par certaines associations qui ne disposent pas de ces informations.

 

Aujourd'hui combien de pays sont capables de réaliser ou dispose d'armes lasers ? Ils sont au maximum une dizaine parmi lesquels nous trouvons : dès les années 60 les USA et la Russie, puis l'Allemagne, l'Inde, la Chine, la Turquie, et quelques autres. Quant à la France, nous n'avons rien, pas un seul prototype. En réalité c'est le consortium MDBA qui fabrique des systèmes lasers à la demande de pays européens comme l'Angleterre. La détection des drones pose aussi un gros problème surtout quand ils sont réalisé en bois, fibre de verre ou en carton.

JPEG - 181.1 ko
Marc Filterman, Arme laser Allemagne, Arme à énergie dirigée

 

En Allemagne MBDA est le principal fabricant d'armes laser en collaboration avec Rheinmetall et Oerlikon (13,11mn). Aucun budget n'est communiqué. Ils ont surtout développé des lasers fibres simples et couplés, 10, 20, et 30 kW. Les lasers de 10 kW équipent eux des véhicules blindés. En 2012, MBDA avait déjà réalisé un canon laser fibre de 40 kW (4 x 10 kW). Ils avaient pour projet de construire un laser fibre de 80 kW (8 x 10 kW), mais nous n'avons aucune information sur ce projet, et encore moins sur les budgets engloutis. Plusieurs frégates allemandes doivent être équipées avec des armes laser dès 2019 et 2020.

 

Publicité

La Chine dispose actuellement de plusieurs types de laser. Des lasers anti-drones de 1 ou 2 kW (1,35 mn), un camion laser de 30 kW (1,39mn), un camion et un shelter laser d'au moins 20 kW, et un autre complexe d'arme laser de 40 à 50 kW destiné a être embarqué sur les navires.

JPEG - 179.4 ko
Marc Filterman, Arme laser Chine, Arme à énergie dirigée

 

Le 04/09/2016, la Chine a testé une arme laser anti-satellite installée à côté de Xinjiang. Un NOTAM interdisait le survol d'une zone jusqu'à 25 km à la ronde autour du point 41°41’47″N et 87°25’07″N pendant une durée de 20 minutes. Des essais avaient déjà été réalisés en novembre et le 3 décembre 2015. Pour 2020, la Chine souhaite disposer pour les orbites basses d'une arme laser anti-satellite totalement opérationnelle. Le 29/05/2019 des pilotes australiens ont été aveuglés par des rayons lasers dans le cadre de l'exercice Indo-Pacific. Des navires de pêche chinois aveuglent aussi des pilotes avec des rayons laser. A Hong Kong, les pointeurs laser étaient utilisés contre les caméras des forces chinoises. Une société chinoise (ZKZM) a aussi mis au point plusieurs prototypes de fusil laser. Il peut traverser les objets, carboniser ou nécroser la peau instantanément, ou les organes internes humains.Un fusil laser avait une portée de 3 km et un autre une portée de 1 km, une capacité de 1000 coups, poids 3 kg, pour un prix d'environ 14.000 euros.

 

L'Inde dispose aussi d'une arme laser mais sa puissance est inconnue. Celle présentée ici nécessite plusieurs camions et fait probablement 50 kW, mais là encore il n'y a aucune précision.

 

JPEG - 131.8 ko
Marc Filterman, Arme laser Inde, Turquie, Arme à énergie dirigée

 

La Turquie a aussi présenté lors des salons militaires des armes lasers anti-drone d'une puissance de 1 kW et de 1 µm de longueur d'onde. Ils ont aussi une autre arme laser (Bilgen) d'au moins 20 kW. Une de ses armes est capable de percer une pièce métallique de 22 mm à 500 mètres de distance. Une autre arme laser de 5 kW est couplée à des missiles russes Igla.

 

Les USA disposent de tous les types d'armes laser, sauf qu'elles ont coûté des milliards de dollars aux contribuables américains. Plusieurs projets se sont terminés par des fiascos coûteux, qui ont permis d'enrichir le complexe militaro-industriel. En 1980 l'arme laser chimique au fluorure de deutérium MIRACL (2,50mn) a été construit au départ en Californie dans le cadre du programme IDS du Président Ronald Reagan. En 1983 le coût s'élevait à 800 $millions. Il pouvait produire un rayon continu d'un mégawatt pendant 10 puis 70 secondes. Dès 1988 il avait pour mission de neutraliser les satellites ennemis, ce qui déclenchera une polémique et amplifiera les recherches en Russie. En 1990 le projet est gelé et relancé en 1994. Le 22 octobre 1997, le laser MIRACL a été testé pendant une seconde contre le satellite espion MSTI-3 de l'US Air Force lancé en mai 1996. Il était en orbite à une distance de 432 km. Le laser a été détérioré lors du deuxième test qui a duré 10 secondes. Cette arme à plusieurs problèmes majeurs, son gigantisme, son coût, sa complexité, et elle est inutilisable, d'où un test retardé de deux semaines suite à un ciel nuageux.

JPEG

 

Publicité

En 1990 un nouveau projet d'arme laser chimique a été mis en route par Israël, puis ensuite en 1995 en collaboration avec les USA. En mai 1999, le GAO constate des problèmes fuites de fluides chimiques, une faible puissance (8,50mn), une incapacité à détruire les missiles de longue portée (Zelzal). Le projet est révisé avec une rallonge de 40 $millions, de 106,8 $millions pour les USA et 24,7 $millions pour Israël. En 2002 la facture sr termine à 260 $millions. En juin et en septembre 2000 il réussira à intercepter un missile. Dans le cas d'un tir d'une salve de rockets, il était incapable de détruire toutes les cibles simultanément. Il fallait au moins 6 containers, sans compter les systèmes radar et le carburant. Ce projet intransportable ce terminera sur un échec.

Sur les véhicules légers la puissance du laser ne dépasse pas 2 ou 5 kW (1,07 mn).

Sur les camions la puissance du laser peut atteindre 10 kW (3,10) ou 30 kW en Chine (3,10mn).

Sur les navires américains actuels la puissance ne dépasse pas 30 kW (2 mn).

Sur les démonstrateurs semi-remorques américaines la puissance du laser peut atteindre 50 kW.

 

En 2009 le véhicule laser Avenger de 1 kW a été testé. En 2009 un budget de 100 $millions sur 4 ans avait été attribué aux industriels pour les recherches et développements pour construire un véhicule laser. Le 18/03/2009 un article révélait qu'il fallait verser à Northrop Grumman encore 100 $millions sur 4 ans avant que l’Air Force obtienne sa première arme laser à semi-conducteurs de 100 kilowatts. Chaque camion laser de Boeing (2mn) revenait à l'époque à environ 40 $millions ce qui est deux fois trop coûteux pour le Dr. Brian Strickland. Cela fait du 4 $million le kilowatt. Boeing a testé son camion en 2014. De plus un laser de 10 kW nécessite des systèmes de refroidissement et un groupe d'au moins 60 kW à 100 kW. L'armée espérait avoir une arme laser de 50 kW, mais les américains sont aujourd'hui encore très loin d'obtenir cette puissance. L'armée attend toujours l'arrivée de son laser miracle anti-missile.

JPEG - 136.7 ko
Marc Filterman, Arme laser Allemagne, Arme à énergie dirigée

 

Même sur les navires de guerre, on peut douter de leur efficacité en raison de la houle, des embruns, ou de l'évaporation de la mer en été, ce qui provoque des fluctuation atmosphériques, et donc une diffraction du faisceau laser. Ces lasers qui ne dépassent pas 30 kW, ne sont utilisables que par mer calme, ou quand le navire est au port pour une protection locale contre les drones par exemple. Sur terre, mer, air et spatial, il y a plusieurs phases : Surveillance/détection, localisation, tracking, verrouillage de la cible, durée de destruction, ce qui prend entre 4 et 10 secondes pour chaque cible. Un laser devait être branché sur les anciens systèmes de tracking du laser chimique de Northrop à White Sand qui a fini ses jours sur un échec. Chaque armée américaine veut son arme laser, d'où des dépenses pharaoniques de plusieurs $milliards pour les contribuables américains.

 

La conclusion qui s'impose, mieux vaut développer et utiliser des armes micro-ondes anti-drone, que des armes laser qui sont inutilisables par mauvais temps et qui vont ruiner les français. En plus si l'ennemi utilise des armes climatiques comme au Viet-Nam pour faire pleuvoir, qui n'existent pas selon les incompétents et les petits trolls, nous aurons encore un gaspillage en milliards d'euros.



16 réactions


  • sls0 sls0 12 novembre 2019 20:54

    Qui sait ce que c’est un réflecteurs à réseau de Bragg ?

    Ah, je vous explique, dans un laser il y a des réflecteurs pour permettre l’effet laser.

    Les miroirs de Bragg c’est ce qui se fait de mieux, c’est bien ciblé par fréquence.

    Une cible avec un réseau de Bragg adapté à la fréquence d’un laser en aura rien a foutre du laser, ça sera réfléchie.

    Voilà une première solution pour les lasers.

    Certains missiles tournent sur eux même ce qui ne laisse pas de temps pour monter en température.

    Les micro-ondes on s’aperçoit dans la vie de tout les jours qu’on peut s’en protégé. Durcir un drone c’est pas la mer à boire. Bien sûr qu’il est aveuglé mais de l’inertiel fera le boulot le temps de la crise.

    Maintenant on passe au drone.

    Une défense aérienne c’est des radars qui surveillent et détectent. La terre étant ronde, plus on est bas, plus tard sera la détection. A 30m sol un hélico sera visible à 20km. L’UAV-X des houthis a une signature radar 10 à 100 fois inférieure à un hélico, pour les 20km c’est déjà moins sûr. Quand les radars ont un vecteur ils passent le relais aux radars des batteries anti aériennes. S’ils sont très fort en suivi de cibles ils sont infoutus de détecter une cible vu l’étroitesse de leur faisceau.

    Il vaut mieux détecter le plus tôt possible pour que les batteries aient le temps de se préparer.

    On a inventé les AWACS parce qu’au raz du sol un radar normal est à la ramasse. Le pauvre c’est une signature radar de piaf qu’il doit trouver, la même chose qu’un F22.

    C’est presque du tir à vu un UAV-X, il vaut mieux avoir des Lucky Luke aux commandes, il déboule à 70m/s, 5km en une minute.

    Vu qu’il coute 2500€, on peut se permettre de la saturation, 60 drones c’est à peine le prix du missile sensé l’abattre.

    Le système laser c’est comme un télescope sur le papier c’est toujours génial. Ceux qui emploient un télescope savent que la plus mauvaise lentille est l’athmosphère.

    Ca peut être changé depuis mais ça m’étonnerait. En 1974 quand j’ai passé ma licence radio amateur, j’ai appris que les ondes en fonction de leur fréquences faisait un peu ce qu’elles voulaient dans l’atmosphère. Ca se calculait bien sûr mais parfois on faisait de l’impossible en liaison.

    Si faire pleuvoir est possible on ensemence un nuage à pluie avec de l’iodure d’argent et il y a de fortes probabilité de pluie. Les américains ensemençaient au dessus de la piste Hô Chi Minh, pendant la période de la mousson. Il faut les bons nuages qui déjà par leur présence gênent fortement les lasers.

    Oui des sociétés ont sorti des fusils à micro ondes, certain que ça marche bien avec des drones du commerce. Avec du durcit c’est déjà moins sûr.

    J’ai aussi vu la démonstration de l’oerlikon, 3 obus suffisent pour dézinguer un drone blanc à 80km/h sur le beau fond vert d’un flan de montagne.

    J’attends l’essai d’un UAV-X à 250 km/h à 30m sol de couleur ciel sur fond du ciel.


    • Marc Filterman Marc Filterman 12 novembre 2019 23:19

      @sls0
      Je vois que vous connaissez un certain nombre de points techniques que je n’ai pas mis dans l’article pour réduire la longueur.

      <Il faut les bons nuages qui déjà par leur présence gênent fortement les lasers
      C’est un pb qu’ils ont déjà eu et qui les a déjà obligé à reporter des tests, ce qui n’est pas tolérable en temps de guerre.

      Pour les awacs, les russes ont de quoi les brouiller en Syrie, y compris les GPS et les drones voir mon lien et la partie sur les jammers russes.
      https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/defense-spatiale-armes-a-energie-217452
      Sauf pour les drones qui ont des itinéraires pré-enregistré et qui n’utilisent pas le GPS, là les brouilleurs et les fusils anti-drone sont inutilisables, reste la mitrailleuse. En plus s’ils sont en bois, plastic, résine et carton, leur SER est très faible et difficile à détecter. D’ailleurs les USA testent actuellement des planeurs en bois avec ailes dépliables lors d’un largage aérien. Les russes travaillent sur des nouveaux radars pour détecter ces drones 


  • lloreen 13 novembre 2019 09:44

    Ces armes sont déjà obsolètes avant d’être commercialisées mais il est néanmoins très important de prouver aux gens que cela existe et que c’est utilisé.Et comme toujours, dans un but de destruction comme le prouve le témoignage de cette physicienne.

    Les crimes des services secrets.

    https://www.youtube.com/watch?v=3AnfSYjDu14


    • lloreen 13 novembre 2019 10:18

      @kimonovert

      On se l’imagine bien qu’une arme est létale, inutile de le préciser ce n’est pas la question au cas où vous ne l’auriez perçue.
      Le témoignage de cette physicienne prouve qu’il existe une guerre contre les populations à leur insu et que cette guerre est le fait de services secrets ce qui est un crime contre l’humanité et viole toutes les conventions dont celle de Genève et particulièrement son article 3
      "A cet effet, sont et demeurent prohibés, en tout temps et en tout lieu, à l’égard des personnes mentionnées ci—dessus :

      a.Les atteintes portées à la vie et à l’intégrité corporelle, notamment le meurtre sous toutes ses formes, les mutilations, les traitements cruels, tortures et supplices ;b.Les prises d’otages ;c.Les atteintes à la dignité des personnes, notamment les traitements humiliants et dégradants ;d.Les condamnations prononcées et les exécutions effectuées sans un jugement préalable, rendu par un tribunal régulièrement constitué, assorti des garanties judiciaires reconnues comme indispensables par les peuples civilisés.« 

      https://www.admin.ch/opc/fr/classified-compilation/19490188/index.html

      Ce n’est pas un secret non plus mais il serait temps que les gens commencent à se réveiller et se mobilisent pour instaurer l’état de droit dans leurs pays respectifs.

      Le plan de dépopulation massive suit son chemin comme cela figure dans les données suivantes pour la France ce qui est l’objectif final du nouvel ordre mondial.
      http://www.deagel.com/country/France_c0072.aspx

      Alors que le quart de la planète imagine être en »temps de paix", une guerre totale lui est déclarée et ceux qui dénoncent le fait poursuivis, les autres se laissant bercer d’illusions et manipuler pour que rien n’empêche ces criminels contre l’humanité de commettre leurs crimes en totale impunité avec le concours de leurs milices para-militaires.Voilà le problème, au cas où cela vous aurait échappé.


    • Marc Filterman Marc Filterman 13 novembre 2019 15:24

      @lloreen
      <Ces armes sont déjà obsolètes avant d’être commercialisées

      Oui mais comme je l’ai écrit elles vont servir de pompe à fric
      L’avion laser ABL a coûté 6 $Mds, il a été détruit en 2012, un gros fiasco, mais pas pour tout le monde


    • lloreen 13 novembre 2019 18:55

      "Oui mais comme je l’ai écrit elles vont servir de pompe à fric

      ".

      C’est absolument indéniable...C’est d’ailleurs récurrent.

      Il faut voir comment la connexion Mossad-CIA va encaisser le coup avec la divulgation de l’affaire Epstein qui est en train de faire trembler l’antre démoniaque sur ses bases.

      Certaines sources risquent de tarir.


    • lloreen 13 novembre 2019 18:58

      @kimonovert
      @lloreen En principe, une arme est létale !

      @lloreen Je ne m’adressais pas à vous ici !

      J’ai sans doute mal vu.


  • tibidi 13 novembre 2019 11:30

    Bonjour à tous. Enchanté de faire votre connaissance, Mr Filterman.

    Je m’intéresse depuis 2 ou 3 ans aux incendies (wild fires) en Californie du Nord. Ces feux sont suspects parce qu’ils détruisent complètement les bâtiments et les véhicules (les roues en alliage d’alu sont fondues en flaque, ce qui signifie une T° de 1200° minimum) mais laissent intacts les arbres juste à côté. Ils sont suspects parce qu’ils détruisent des quartiers entiers destinés à la rénovation immobilière (Santa Rosa, Paradise) et cette année, le feu suit bizarrement une ligne droite où doit être construite une nouvelle ligne ferroviaire.

     Les sites alternatifs y voient l’usage d’armes à énergie dirigée (DEW Direct Energy Weapon , j’ignore s’il s’agit de lasers ou de micro-ondes). 

     Mais qui utiliserait ces armes contre des civils ? Il y a eu des morts. Je vois mal des militaires US « tirer » sur des habitations ...

    Qu’en pensez-vous ??


    • Marc Filterman Marc Filterman 13 novembre 2019 15:38

      @tibidi
      < aux incendies (wild fires) en Californie du Nord. 

      Le meilleur moyen c’est de suivre le ligne THT et aussi la trace des projets immobiliers ou miniers ou pétroliers 
      <en alliage d’alu sont fondues en flaque, ce qui signifie une T° de 1200° minimum)

      La fusion de l’Al est de 660°C. A chaque décollage de la navette il y en a 6t qui partait dans l’atmospfère, je ne sais pas combien pour les lanceurs spataux, mais c’est moins
      <d’armes à énergie dirigée (DEW Direct Energy Weapon , j’ignore s’il s’agit de lasers ou de micro-ondes ?). 

      Les 2, lockheed et raytheon touchent aussi des budgets pour les armes M-O


    • tibidi 13 novembre 2019 16:42

      @Marc Filterman Merci pour ces précisions. Mais admettez avec moi que ces armes ne sont détenues et utilisées que par les grandes puissances mondiales, donc si c’est avéré, ce ne peut être qu’un corps d’armée US qui fait ces horreurs. A confirmer et surtout à surveiller. Bonne continuation. Votre travail est précieux.


    • lloreen 13 novembre 2019 19:13

      @tibidi
      " ce ne peut être qu’un corps d’armée US qui fait ces horreurs

      ".
      Ce sont les exactions commanditées l’état profond et menées par leurs milices para-militaires (services secrets).

      Tout se fait à l’insu des populations respectives.
      L’apocalypse de la 5G.Tout se met en place, inexorablement.
      https://www.youtube.com/watch?time_continue=3&v=5z12fKEuOJw&feature=emb_logo


    • sls0 sls0 13 novembre 2019 19:48

      @tibidi
      Un voiture qui brûle c’est une puissance calorifique de 2MW ou 1000 radiateurs électriques.
      Atteindre les 1000° ce n’est pas exceptionnel et l’alu fond à 660°.
      Pour une combustion spontanée du bois de construction il faut 40kW/m², il y a des peintures 10kW suffisent.
      Un arbre demande à minima 52kW/m² dû à la sève.
      Aux USA la construction c’est surtout le bois, après on s’étonne que ça brûle rapidement surtout qu’après un incendie dans le coin depuis 100 ans on dit que les californiens ne débrouissaillent pas.
      Le record des maisons crâmées c’est 584 en 1923 à Berkeley à l’époque ou l’armée ne s’occupait pas d’immobilier et ne jouait pas avec des lasers ou canons micro-ondes.
      Nota : même si la maison crâme on reste propriétaire du terrain et normalement on reconstruit, assez douteux le coup de la ligne ferroviaire.


    • Marc Filterman Marc Filterman 13 novembre 2019 19:59

      @tibidi
      < « Mais admettez avec moi que ces armes ne sont détenues et utilisées que par les grandes puissances »

      Pour le type d’arme dont je parle ici :
      https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/defense-spatiale-armes-a-energie-217452
      Oui de forte puissance et qui ont une portée de presque 1km, mais vous ignorez que des officines ont aussi des armes portables M-O de 10 à 100m de portée. Il est possible de faire une arme de courte portée pour moins de 100euros. Des petits cons en fabriquent et les utilisent sans précaution, au risque de choper des nécroses, tumeurs et cancer. Il faut dire que c’est la faute des experts de l’anses et des médecins de l’académie de mécine qui font parti des conseils scientifiques des opérateurs de téléphonie mobile. Même un relais GSM peut être transformé aussi en arme, il faut plus de temps mais au bout de quelques semaines ou mois les effets seront délétères. En Israël les antennes étaient pointées en direction des maisons druzz cela s’est terminé en émeute et depuis les permis de construire sont obligatoires. Tout est une question de puissance, de durée, et autre, mais je ne donnerais pas plus de précision. Même certains petits lasers entre 10 mW et 100 ou 1W sont dangereux, et peuvent provoquer des lésions surtout aux yeux.
       


    • Marc Filterman Marc Filterman 13 novembre 2019 20:08

      @sls0
      <Atteindre les 1000° ce n’est pas exceptionnel et l’alu fond à 660°.

      surtout dans un parking souterrain, ou dans un tunnel, il suffit de oir les photo du tunnel sou la manche ou du gothard qui se transforme en fournaise
      https://www.rts.ch/2011/10/24/15/55/3540383.image?w=700&h=393


  • tout_permis tout_permis 25 décembre 2019 19:15

    Merci pour votre commentaire de modération. La discussion se poursuit ici.


Réagir