samedi 5 décembre 2020 - par Bernard Dugué

Le devenir du Covid-19 reste incertain. Désolé pour cet article réaliste

PNG

 1) Ce 4 décembre 2020, le nombre de réanimations a chuté vers 3300. La décrue s’amorce, mais rien ne permet de faire une prospective pour les mois prochains. Cette fois, nous sommes certains que le virus a déjoué toutes les conventions épidémiologiques et que nous ne comprenons plus rien sauf au niveau clinique et partiellement au niveau virologique. La Slovaquie comme la Grèce n’a pas connu de première vague, mais la seconde est arrivée ; en Pologne et autres pays de l’est européen, c’est aussi la même situation, une vaguelette avec 20 décès/j et maintenant plus de 400. La Russie a vu une première vague étalée qui s’est atténuée l’été puis a repris une ampleur plus élevée ce qui indique un scénario type pays de l’Est, avec pour les Russes trois fois plus de décès quotidiens en décembre qu’en avril. En Iran, on observe une vague ininterrompue avec trois bosses, la dernière étant la plus élevée mais une décrue est en vue pour décembre. En Italie comme en France et à un degré moindre en Espagne, l’épidémie s’est calmée puis est revenue à partir d’octobre pour générer une seconde vague d’ampleur conséquente mais inférieure, sans que l’on ne sache quel est l’impact des mesures de distance sociale. L’Italie semble en retard face à la France. En Allemagne, la seconde vague risque d’être plus forte que la première, contrairement au Royaume-Uni moins secoué que pendant la vague d’avril. Au Mexique, il n’y a eu qu’une seule vague, comme au Brésil ou aux Etats-Unis. En Asie, l’épidémie a été contrôlée mais au prix de mesures très coercitives. L’Afrique est moins touchée. La Suède voit arriver une seconde vague bien moins intense que la première. En Iran, il y a eu quasiment trois vagues ou alors une seule vague avec trois bosses. En Irlande, la première vague a été modérée, la seconde est presque inexistante. Le nombre de cas a pourtant flambé mais pas le nombre de décès, Au final, nous ne comprenons plus rien. D’autant plus que la pandémie prend diverses formes selon les pays, en fonction des densités de population, des zones géographiques. De plus, aucun pays n’adopte les mêmes contraintes sanitaires. Tout au plus peut-on comparer les pays de l’ouest européen. Enfin, le suivi du nombre de cas ne nous éclaire pas forcément car il est fortement biaisé. Il peut varier du simple au triple pour une épidémie de même ampleur clinique. Nous ne pouvons nous fier qu’au décompte des décès hebdomadaires.

 

 2) Quelle forme prendra l’épidémie les prochains mois ? A court terme, il est possible d’anticiper l’évolution clinique qui suit le taux de positivité. 4800 réanimations avec un peu plus de 20 % et sans doute quelque 2400 pour la mi-décembre et ensuite, difficile à projeter sur trois à quatre semaines. Il n’est pas certain que la chute de positivité (même biaisée) se poursuive à vitesse constante. Nous en saurons plus dans 15 jours. Wait and see.

Publicité

 Le sort de l’épidémie dépend de deux facteurs, socio-politique, avec les mesures de distanciation et naturel. Rien ne permet d’établir avec précision l’impact des mesures sur la décrue observée après le 15 novembre. Les épidémiologistes sont réservés et certains pensent que la décrue a aussi une explication naturelle. Trois mécanismes l’expliquent. Une atténuation progressive du virus qui accumule les mutations nucléotidiques, une horloge naturelle produisant une baisse de la vitesse réplicative et donc la contagiosité et enfin l’immunité collective. Il se dit qu’à Paris 20% des gens ont attrapé le virus. Un chiffre de 30% ne serait pas exagéré si l’on admet que les asymptomatiques ont été minorés. On approche du taux nécessaire en cas d’immunisation naturelle (ce taux prend en compte les réfractaires au virus, 40 à 50 %, si bien qu’entre 30 et 35 % de contaminés, le compte est bon).

 

 3) Une troisième vague en vue ? Une reprise de l’épidémie serait envisagée courant janvier, ce qui n’est pas une bonne nouvelle pour tous les secteurs accueillant du public, spectacles, salles de sport, bars, restaurants. Le gouvernement serait capable de maintenir ces secteurs sous cloche, au moins jusqu’au 16 février et plus sous réserve que le Parlement vote la prolongation de l’état d’urgence. Plusieurs scénarios sont possibles. Un décrue rapide de l’épidémie et un calme relatif lié à l’horloge épidémique naturelle, une stabilisation à un niveau acceptable, en dessous de 1500 réanimations, ou alors une nouvelle bosse que d’aucuns redoutent après le brassage des fêtes, ce qui n’a rien de certain. Des indices encourageants signalent une décrue de l’épidémie dans une majorité de pays européens ainsi qu’aux alentours. Cette décrue est synchronisée avec la France. Nul ne sait si elle est due à une horloge naturelle.

 

Horloge naturelle, scénario miracle

Publicité

Stabilisation de l’épidémie, scénario probable

Troisième vague, scénario minable

 

 En vérité, le problème n’est plus vraiment le Covid, c’est un enjeu politique, sur la gestion des populations, le régime et ses buts, la force de résistance des populations ou hélas, leur démission. Les morts du Covid ne sont pas au centre de ma vision. Je suis bien plus inquiet de la mort de notre civilisation européenne et j’espère que les citoyens sauront réagir. Mais pour réagir, il faudrait qu'ils aient un fond et se réveillent en se révélant comme fond

 



139 réactions


  • rogal 5 décembre 2020 09:11

    Quelle confiance accorder aux différents nombres pris en compte (décès, positivité, etc.) ?
    Un calcul d’erreur, ou plutôt des incertitudes, ne devrait-il pas être envisagé ?


    • goc goc 5 décembre 2020 19:02

      @rogal
      exact.
      Je me demande aussi si toutes ces différences dans les chiffres de cas positifs, d’hospitalisation, et de mort, entre les pays ne sont pas complétement faussés par les dirigeants pour des motifs purement politiques (et donc de politiques différentes). Je pense que si on avait par exemple établi des chiffres de positivité avec des paliers suivant le taux d’amplification, on aurait peut-être trouvé plus de similitudes d’infection entre chaque pays.
      Et même si on ne se base que sur le nombre de décès, on n’est pas sûr des chiffres, car on ne sait pas combien de morts « classiques » ont été comptabilisé en tant que mort du virus, chaque pays ayant sa propre méthode de comptabilisation, voir de manipulation des chiffres (voir la France)

      Bref, je crains que nos politiciens soient les premiers responsables de la pagaille sanitaire actuelle.


    • charlyposte charlyposte 6 décembre 2020 16:59

      @rogal
      Ou tout simplement le mensonge !


  • Laulau Laulau 5 décembre 2020 09:22

    Ma foi, l’hypothèse qui me semble la plus probable, c’est que ces « vagues » soient en fait de nouvelles épidémies avec un mutant du virus initial. Pourquoi ?

    On a observé pas mal de cas de réinfection, ce qui s’expliquerait par un défaut d’immunité sur le nouveau virus (comme pour la grippe).

    La quasi simultanéité des « vagues » en Europe malgré des politiques de gestion de l’épidémie différentes d’un pays à l’autre.

    Les observation de Raoult qui à pu attribuer différentes bosses de la courbe épidémique à différents mutants.

    Tout cela mettrait à mal le Graal vaccinal qu’on nous annonce.


    • Nicolas Cavaliere Nicolas Cavaliere 5 décembre 2020 10:05

      @Laulau

      L’hypothèse la plus probable chez nous, c’est que ce soit l’hiver. Et qu’en hiver, on attrape plus facilement des virus, qui font leur vie comme nous, mutent et s’adaptent. Et c’est comme ça chaque année depuis des centaines de siècles.

      Tout le monde semble prendre beaucoup de plaisir à ce spectacle anodin. On en devient tellement friands qu’on en arrive à mettre des alertes météo « neige » pour les zones de montagne au mois de décembre. Va falloir se calmer un peu, hein.


    • Laulau Laulau 5 décembre 2020 10:32

      @Nicolas Cavaliere
      Nous sommes d’accord. On peut noter trois différences avec la grippe saisonnière :
      Le covi est bien plus contagieux, probablement parce que beaucoup de gens sont immunisé pour la grippe, parce qu’ils l’ont déjà eue ou qu’ils sont vaccinés.
      — La grippe tue les enfants ce qui n’est pas le cas pour la covid, sauf dans des cas que l’on peut compter sur les doigts d’une main.
      Les symptômes et la gravité sont très variables suivant les individus.


    • Nicolas Cavaliere Nicolas Cavaliere 5 décembre 2020 10:57

      @Laulau

      Que faut-il donc en conclure ? Le sujet mérite-il l’omniprésence dont on l’honore ?


    • Pimpin 5 décembre 2020 10:58

      @Laulau Oui, et tout cela se soigne très bien avec des médicaments éprouvés mais interdits ... genre hydroxychloroquine azithromicyne entre autres.


    • Fergus Fergus 5 décembre 2020 13:11

      Bonjour, Laulau

      Je ne suis qu’un ignare dans les domaines de la virologie et de l’épidémiologie,  de la médecine tout court, en fait —, mais le fait est que la quasi-totalité des scientifiques qui ont été questionnés sur le sujet ont affirmé que les mutations qui ont été constatées sont marginales et n’ont pas affecté la viralité.


    • I.A. 5 décembre 2020 18:13

      @Laulau

      « — Le covi est bien plus contagieux [...] »


      Vous avez raison, mais à un moment il faut juste appliquer de la logique de façon méthodique, pour appréhender au mieux ce qui nous préoccupe. Ou carrément des mathématiques, pour ceux que le rationnel rebute.

      Ainsi, plus un germe est contagieux :

      • Plus il est bénin. Parce qu’une augmentation de la contagiosité (hors considération des terrains spécifiques des contaminés) est liée à une perte d’exotisme du germe, qui lui permet justement un meilleur « appariement » à notre biologie (n’oublions pas l’impératif de survie adaptative, selon le principe de la Sélection Naturelle). Pour preuve : malgré « l’omniprésence » de ce virus parmi nous, les gens ne tombent pas dans la rue, et nous sommes tous toujours vivants pour en parler sur Agoravox… En d’autres termes, plus un germe devient extrêmement contagieux, plus il n’est « presque rien » pour nous.


      • Plus il est facile, et surtout opportun, de s’appliquer à acquérir une immunité collective. Opportun, parce que cela enrichi nos réponses immunitaires (immunité croisée), lesquelles désamorcent alors plus vite et plus efficacement les futures épidémies.


    • Roubachoff 6 décembre 2020 00:15

      @Laulau

      1. Bien plus contagieux ? Qu’en savons-nous vraiment ? A-t-on jamais testé massivement la population pour savoir combien il y avait de porteurs des divers virus de la grippe ? Jamais ! Donc, aucun point de comparaison fiable.
      2. La Covid-19 ne tue pas les enfants et très peu les gens en bonne santé, y compris en avançant dans l’âge. Comparez une personne de plus de 90 ans qui vit encore chez elle ou en résidence autonomie (j’en connais plusieurs) et une personne du même âge confinée en Ehpad avec de lourdes maladies.
      3. Symptômes et gravité ? Pas vraiment plus que la grippe, je sais de quoi je parle...
      4. Il fallait être idiot pour penser qu’il ne se passerait rien au niveau des maladies infectieuses cet hiver. Si le coronavirus avait disparu, un ou plusieurs autres agents pathogènes auraient pris le relais. 
      5. Après les âneries telles que le masque partout et le confinement, je crains que nos défenses immunitaires soient au plus bas. Une très mauvaise nouvelle pour les populations cibles : grands malades et grand âge en état de faiblesse. 

    • Roubachoff 6 décembre 2020 00:26

      @Nicolas Cavaliere
      Si la Covid-19 devient endémique, elle remplacera d’autres maladies infectieuses. Paradoxalement, nous y aurons probablement gagné, puisque c’est une maladie plus clémente avec la majorité de la population. Selon ce que nous savons aujourd’hui, bien sûr. 


    • jjwaDal jjwaDal 6 décembre 2020 03:26

      @Roubachoff
      Sur une population naïve, il se répand plus facilement mais sa contagiosité ou plutôt son « nombre de reproduction de base » (le R0) est estimé comparable à celui de la grippe, très éloigné de la rougeole, coqueluche, varicelle.
      Pour les enfants des études ont montré qu’un fort pourcentage a une immunité croisée, rendant ce nouveau virus peu dangereux (immunité totale ou partielle). Par ex une étude britannique a montré que 60% d’un échantillon d’enfants entre 6 et 16 ans n’ayant jamais croisé le virus avaient des anticorps réagissant au SARS-CoV2 et une autre que ceux ayant eu une myocardite n’avaient pas développé d’immunité contre d’autres coronavirus (absence de contacts probable). Avoir masqué les enfants montre bien le degré de fébrilité de ce gouvernement (je suis gentil...).


    • jjwaDal jjwaDal 6 décembre 2020 03:26

      @jjwaDal
      Oups. Je répondais à Laulau...


    • I.A. 6 décembre 2020 13:40

      @jjwaDal

      « [...] et une autre que ceux ayant eu une myocardite n’avaient pas développé d’immunité contre d’autres coronavirus (absence de contacts probable). »

      Si seulement le monde entier pouvait lire l’étude dont vous parlez... !


    • jjwaDal jjwaDal 6 décembre 2020 18:16

      @I.A.
      Je suis sûr d’avoir lu cette information et d’avoir rapporté fidèlement ce que j’ai lu mais ne peut retrouver l’étude. En l’absence de référence, la règle est de retenir l’information comme une hypothèse. De mémoire je l’ai croisé sur « phys.org » mais leur moteur de recherche interne est pitoyable et ne donne rien d’utile.
      A défaut du monde entier qui se fout de savoir la cause détaillée d’une pathologie extrêmement rare c’est moi qui aimerait la relire...
      Le résultat de mes recherches sur la toile indique que la question semble encore ouverte. Dont acte.


    • Eric F Eric F 6 décembre 2020 19:10

      @Roubachoff
      « Après les âneries telles que le masque partout et le confinement, je crains que nos défenses immunitaires soient au plus bas. »

      Concernant le port du masque -et les autres gestes barrière-, la réalité est qu’ils ont amené cet hiver une baisse des les maladies infectieuses saisonnières, bonchiolite, gastro ...et la grippe ne semble pas décoller cette année.
      Certes, il est abusif d’avoir imposé le masque dans la rue et aux jeunes enfants, mais il est utile en lieu clos à forte fréquentation.

      Il y a forcément des « trous dans la raquette » des dispositions de protection, d’où le décollage du covid en fin d’automne. Les pays concernés ont pris des mesures de limitation des contacts interpersonnels (confinement, couvre feu, fermetures...) qui aboutissent forcément à réduire les occasions de contamination et font baisser l’activité épidémique ...mais au détriment de l’activité économique et sociale.

      Là où je suis d’accord, c’est sur le fait que le manque d’exercice et de relations du fait du confinement et le stress induits sont néfastes sur l’état général des gens et donc le potentiel immunitaire.


    • Roubachoff 6 décembre 2020 19:17

      @Eric F
      Baisse des maladies infectieuses, baisse de la pollution... D’accord, vivons confinés et masqués, et ce sera le meilleur des mondes. Les raisonnements de ce genre sont atrocement dangereux. J’espère que nous en reparlerons un jour quand nous ferons la queue à la Soupe populaire, ça nous aidera à passer le temps.
      Bon dimanche soir


    • Attila Attila 7 décembre 2020 09:55

      @Pimpin
      Les complotistes sont des béni-oui-oui comme les autres.
      .

      Les moutons de Panurge gobent les paroles des médias et du gouvernement sans essayer de faire le tri entre le vrai et le faux.
      Les complotistes gobent les paroles de leurs gourous sans exercer le moindre esprit critique : Raoult, Perrone, Trotta, France-Soir, Asselinot et Philippeau, etc.

      .


    • Attila Attila 7 décembre 2020 10:07

      @Attila
      Réponse au message .
      C’est le logiciel d’Agoravox qui fait des facéties.

      .


    • Bendidon Bendidon 7 décembre 2020 10:12

      @Attila
      Hello très cher et vous, vous gobez quoi ?
      La voie du milieu comme bouddha, hum j’en doute smiley
      Tiens je viens de découvrir un nouveau gourou qui me plait bien : Phillippe Ploncard d’assac
      Oui il porte très à droate (fachosphère sic) mais il a été aussi neurochirurgien le gonze et vu comme il est censuré (fiche wiki supprimée etc,) il dérange du monde !


    • Captain Marlo Captain Marlo 7 décembre 2020 10:33

      @Bendidon
      Hello très cher et vous, vous gobez quoi ?

      Attila, envers et contre toutes les preuves, soutient Bigpharma ! Il en profite au passage pour tacler l’UPR, qui depuis le début, soutient Raoult et son traitement.
      Il doit avoir un gros portefeuille d ’actions dans les labos, non ?
       


    • cettegrenouilleci 7 décembre 2020 10:43

      @Attila

      Pas facile d’avoir les idées claires !

      La bonne question à se poser régulièrement, c’est : quand je dis ou j’écris cela, je sers les intérêts de qui ? ceux du peuple et de la nation, ou ceux des exploiteurs, des criminels et des tyrans qui étranglent le peuple et détruisent non seulement la nation mais la vie tout court pour parfaire leur projet totalitaire ?

      On peut aussi de temps à autre se poser cette petite question taquine :

      Pourquoi donc y a-t-il tant de gens de qualité qui ne partagent pas mon point de vue sur cette affaire là ?

      Question subsidiaire : Pourquoi est-ce que je n’arrive pas à comprendre ce que tous ces gens s’évertuent à expliquer à des gens comme moi ?

      Notez bien que renvoyer dans les cordes ceux qui défendent des idées qui vous dérangent en les traitant de gourous ou de complotistes, cela ne modifie en rien la réalité des choses, cela n’empêche pas la vie de suivre son cours, cela n’empêche pas la vérité de faire son chemin.

      Bonne journée


    • Attila Attila 7 décembre 2020 11:45

      @Captain Marlo
      C’est le soutient à Raoult et sa chloropine que je tacle. Que François Asselineau ait commis cette grosse connerie me navre et me désole profondément.
      Il a fait cette grosse connerie tout seul sans que personne ne l’y pousse : qu’il assume les critiques et la responsabilité de la fuite des militants et sympathisants.

      Explique-nous comment vous allez rassembler les français qui pensent cela et sont indispensables à la constitution d’une majorité électorale :

      " Non, la chloroquine est un sujet clivant, et avoir pris position là dessus va à l’encontre de la charte fondatrice. D’ailleurs si il n’y avait pas eu ces leaks et affaires, j’aurai jamais revoté pour lui justement à cause du positionnement pro-Raoult. C’était une énorme erreur (une de plus)« 
      C’est dans les commentaires sous :
      https://www.youtube.com/watch?v=KYrmmlPjsFk

      .


    • Captain Marlo Captain Marlo 7 décembre 2020 11:47

      @Laulau
      On peut noter trois différences avec la grippe saisonnière :

      On ne meurt que très rarement du Covid ! Seules les personnes ayant des maladies graves et/ou un déficit immunitaire, en meurent, les « autres cas », ont bon pied bon œil ! C’est juste ce que les médias et autres médecins scotchés sur les plateaux, oublient de dire.


    • Captain Marlo Captain Marlo 7 décembre 2020 11:55

      @Attila
      Explique-nous comment vous allez rassembler les français qui pensent cela et sont indispensables à la constitution d’une majorité électorale :


      Raoult ne divise que dans votre imagination fertile et votre esprit larbin et soumis.
      Si autant de Français refusent la vaccination, c’est sans doute qu’ils ont confiance en BigPharma, ou pas ? Ils n’ont pas confiance. Sauf vous évidemment, qui allez vous faire vacciner dès que possible. Vous avez bien fait de quitter l’UPR, bon vent. .


    • Attila Attila 7 décembre 2020 12:03

      @Bendidon
      Pour ne pas gober n’importe quoi, il faut d’abord se comporter en adulte. Cela commence par être capable de regarder la réalité en face :
      Les choses ne sont pas comme on veut. Les choses sont comme elles sont, que cela plaise ou pas. C’est comme ça et on n’y peut rien à priori. Si la chloroquine n’est pas efficace contre le coronavirus, nous sommes obligés de faire avec : tout le monde aurait préféré avoir tout de suite un médicament qui marche et ne coûte pas cher, mais ce n’est pas le cas.
      .
      Deuxièmement, il ne faut accepter que les conclusions prouvées. Ce qui n’est pas forcément évident dans le domaine scientifique. Certaines preuves ne peuvent être obtenues que par des processus élaborés pendant des dizaines d’années par le travail de cohortes de chercheurs. Exemple édifiant : la preuve de l’efficacité des médicaments grâce aux études cliniques randomisées en double aveugle, aboutissement de l’application des statistiques depuis la seconde guerre mondiale.
      Un minimum de culture scientifique est nécessaire pour suivre.
      .
      Ceux qui acceptent les conclusions de Raoult sur la chloroquine et surtout le cocktail dangereux avec l’azythromycine alors qu’il n’a pas respecté les procédures scientifiques, les voilà ceux qui gobent, gobent et regobent encore.

      .


    • Attila Attila 7 décembre 2020 12:07

      @Captain Marlo
      « Vous avez bien fait de quitter l’UPR, bon vent. »
      Vous vous retrouvez entre vous, les béni-oui-oui. Votre complotisme fait désormais de l’UPR un repoussoir pour le Frexit. Vous en assumerez la responsabilité.

      .


    • Bendidon Bendidon 7 décembre 2020 12:16

      @Attila
      Ah mais je vous rassure je n’ai pas de gourou
      Je constate qu’en mars dernier RAOULT était l’un des rares médecins à proposer un traitement (avec entre autres la docteure Sabine Paliard Franco (mise à l’index depuis)
      Tandis que tous les autres proposaient du ... DOLIPRANE !


    • Attila Attila 7 décembre 2020 12:19

      @cettegrenouilleci
      «  Pas facile d’avoir les idées claires ! »
      C’est exact, c’est difficile pour tout le monde. Il faut avoir l’humilité de dire : je ne sais pas.
      La plupart des avis que l’on peut entendre aussi bien dans les médias que chez les sceptiques ne sont que des opinions. Voici une citation bien connue du philosophe des sciences Gaston Bachelard :
      « L’esprit scientifique nous interdit d’avoir une opinion sur des questions que nous ne comprenons pas, sur des questions que nous ne savons pas formuler clairement. Avant tout, il faut savoir poser des problèmes. Et quoi qu’on dise, dans la vie scientifique, les problèmes ne se posent pas d’eux-mêmes  »
      Il faut savoir attendre que les études avancent et que les preuves arrivent.

      .


    • Attila Attila 7 décembre 2020 12:29

      @cettegrenouilleci
      Et je rappelle encore cette vidéo de François Asselineau où il n’avait pas encore pris parti pour Raoult et sa chloroquine et avec laquelle je suis d’accord à 100% :
      Qu’aurait fait François Asselineau face à l’épidémie de Covid-19 s’il avait été à l’Élysée ?

      .


    • Attila Attila 7 décembre 2020 12:47

      @Captain Marlo
      GRRROS MENSONGE !
      «  l’UPR, qui depuis le début, soutient Raoult et son traitement.  »
      .
      Qu’aurait fait François Asselineau face à l’épidémie de Covid-19 s’il avait été à l’Élysée ?
      .
      A la fin, FA demande que les traitements soient évalués, il ne prend donc pas parti.

      .


    • Legestr glaz Legestr glaz 7 décembre 2020 12:51

      @Attila

      Je ne comprends absolument pas que vous soyez hermétique aux chiffres des décès ? 

       France 55.000
       Allemagne 19.000

      Rien que ces deux chiffres et la « manière » de traiter les malades, dès les premier symptômes, sont une indication pour notre « bon sens ». 

      Je me demande pourquoi vous refusez de regarder la réalité de ces 2 chiffres ?
      Parce qu’il ne s’agit pas de savoir « qui » a raison. Il s’agit d’examiner « objectivement » une situation. Rien de plus, rien de moins. 


    • oncle archibald 7 décembre 2020 14:35

      @I.A. "plus un germe devient extrêmement contagieux, plus il n’est « presque rien » pour nous."

      Presque rien ? Demandez leur avis à ceux qui trainent des convalescences pendant des mois, ou qui auront des séquelles définitives sur les voies ariennes ...

      Le Covid ne parait pas tellement plus létal que la grippe ordinaire. En revanche il nécessite souvent de longues hospitalisations et il fait des éclopés en plus grand nombre. Franchement ça ne me tente pas de finir ma vie avec une trachée déglinguée par une intubation ou en étant obligé de trainer derrière moi une bouteille d’oxygène sur un chariot. Et donc je me méfie et je fais au mieux pour essayer de ne pas choper ce virus qui contrairement à ce que vous affirmez n’est pas « presque rien » pour de nombreux malades.


    • Gollum Gollum 7 décembre 2020 15:41

      @michalac

      Intéressant ce témoignage. Le petit jeune parle des présidentielles (j’en suis là pour l’instant) et je confirme son ressenti.

      J’avais été complètement dégoûté d’une prestation de FA à l’issue de son échec aux présidentielles faisant le reproche aux militants de ne s’être pas assez défoncé (sic). smiley 

      Absolument incapable d’assumer son échec et aucun remerciement envers la base, qui je le sais s’était défoncée complètement..

      C’est là que j’ai commencé à décrocher du bonhomme...

      J’avais d’ailleurs déjà décroché devant ses prestations minables aux présidentielles avec la sensation d’avoir affaire à une grosse vache endormie sans charisme aucun. Rien à voir avec le bouillant Nigel Farage..

      Comme si il n’avait pas pris la mesure de la chance énorme d’avoir eu ses parrainages et gaspillant complètement cette chance unique. Il n’avait pas droit à l’erreur et ce fut un désastre. Derrière Poutou faut le faire... smiley 

      Avec le ridicule évidemment d’avoir claironné partout qu’il ferait 5 %... 

      La gueule de bois. smiley Bon, je reste partisan du Frexit quand même mais j’ai peur que FA ne soit devenu un boulet..

      Autre chose : le drame de ce parti c’est qu’il attirait (et attire sans doute encore) pas mal de psychopathes.. Quand on voit doctorix et Fifi Brin d’acier là-dedans cela donne plutôt envie de virer casaque et de s’abstenir..

      Z’imaginez Doctorix ministre de la santé de FA devenu président ? smiley


    • nono le simplet nono le simplet 7 décembre 2020 16:11

      @michalac
      Problème... on ne quitte pas l’UPR sans séquelles...


      ouch !!!
      merci pour ce lien que j’ai regardé en entier ... ouch !!!


    • Attila Attila 7 décembre 2020 17:25

      @Gollum
      «  Avec le ridicule évidemment d’avoir claironné partout qu’il ferait 5 %... »
      Ce n’était pas si ridicule que cela : les sondages sur Internet donnaient Mélenchon et Asselineau largement en tête. Voir celui d’Agoravox du premier tour.
      Il y avait deux inconnues : le degré de trucage des instituts de sondage et le rapport entre les choix des internautes et celui de la population générale. Dans ces conditions, espérer 5% n’était pas invraisemblable.
      Étaient ridicules ceux qui le voyaient au second tour.

      .


    • Gollum Gollum 7 décembre 2020 17:31

      @Attila

      Ils ne valent rien vos sondages sur Internet. Surtout ceux d’Avox... smiley

      Les gens sur Internet ne sont pas les mêmes que la population mainstream.

      espérer 5% n’était pas invraisemblable.

      Non mais le claironner partout était bien imprudent.

      Mais le pire pour moi fut de se défausser de l’échec sur les militants et de cela j’en ai été témoin. Impardonnable.


    • Attila Attila 7 décembre 2020 17:42

      @Gollum
      Les sondages sur Internet ne valent rien : on le sait maintenant grâce à cela. A l’époque, on ne savait pas.
      «  Mais le pire pour moi fut de se défausser de l’échec sur les militants et de cela j’en ai été témoin. Impardonnable. »
      Confirmation par des délégués locaux :
      Crise à l’UPR : à qui la faute ?

      .


    • Eric F Eric F 7 décembre 2020 18:06

      @Roubachoff
      Il ne s’agit pas de vivre masqué du lever au coucher et moins encore de rester tous confinés, il faut trouver l’équilibre hors du déni simpliste et de la parano catastrophiste. Le confinement produit forcément des effets, mais ça n’est pas « soutenable » tous les 6 mois, le cout économique et social est terrible, et l’effet sur l’état général sanitaire est néfaste. Le masque dans les transports et les lieux clos de rassemblement en période de pic épidémique peut réduire la contagion, mais pas dans la rue, ni pour les enfants, ni toute l’année.


    • Lambert 8 décembre 2020 21:41

      @Attila
      Il y a, en ce moment, sur agora Tv une video de JD Michel qui affirme qu’en Allemagne, on soigne avec le procédé de Raoult.


    • xbrossard 9 décembre 2020 21:29

      @Attila

      https://c19study.com/

      au moins ça vous occupera...


  • Clocel Clocel 5 décembre 2020 09:31

    Science et réalisme...

    Je ne voudrai pas être désagréable, mais vous avez bouffé tout votre crédit « confiance ».

    Continuez à déconner et vous allez réussir le miracle de re-remplir les églises, les temples et autres mosquées, lieux où d’évidence, on n’entend moins de conneries.


  • Bob2 5 décembre 2020 10:19

    En comparant les courbes de mortalité sur les 5 dernières années (en France) , un analyste , en imaginant qu’il n’ait pas été mis au courant du covid , déduirait que la grippe a été un peu plus meurtrière en fin d’hiver 2020 ou se risquerait il tout au plus à imaginer une petite épidémie d’un virus respiratoire connu ou nouveau , en tout cas 

    rien ne le pousserait à envisager l’existence d’une terrible maladie entraînant de profondes modifications sociétales , si ce n’est la démence .


    • Fergus Fergus 5 décembre 2020 13:14

      Bonjour, Bob2

      A ce gros détail près que les mesures prises pour limiter la propagation de l’épidémie jouent un rôle important sur la grippe et la bronchiolite, en très forte baisse depuis leur arrivée saisonnière.


    • Bob2 5 décembre 2020 18:54

      @Fergus
      Bonjour Fergus ,
      l’analyste en question vous dira que mourir du covid ou de la grippe n’a pas beaucoup d’importance en statistique . On en vient donc au confinement qui aurait évité une surmortalité plus importante (covid ou autre) , difficile à chiffrer , mais dont l’impact sociétal semble de plus en plus dangereux . 


    • Fergus Fergus 5 décembre 2020 19:40

      @ Bob2

      « dont l’impact sociétal semble de plus en plus dangereux »

      D’accord avec vous sur ce point. A cet égard, une 3e vague au cours du 1er trimestre, accompagnée de nouvelles mesures coercitives, serait très mal supportée au plan psychologique par les populations les plus fragiles.


    • Roubachoff 6 décembre 2020 00:17

      @Fergus
      Et alors ? Vous voulez qu’on se masque et qu’on alterne confinement et déconfinement jusqu’à la fin des temps. Attention, c’est très exactement ce que voudrait certains médecins et collapsologues fous.


    • Fergus Fergus 6 décembre 2020 09:22

      Bonjour, Roubachoff

      Ai-je dit cela ? Non.

      Je pense que la bonne solution est dans un (difficile) équilibre entre les mesures contraignantes et la nécessité de de ne pas saturer les services hospitaliers le temps que l’action des vaccins et la montée de la probable immunité collective conduisent à l’extinction de la contagiosité du virus.


    • Eric F Eric F 6 décembre 2020 19:20

      @Fergus
      « le temps que l’action des vaccins et la montée de la probable immunité collective conduisent à l’extinction de la contagiosité du virus »
      Oui, mais la rémanence de l’immunisation n’est que de quelques mois, comme pour la grippe. Sans compter l’hypothèse de fortes mutations (comme dans le cas des visons).

      Mieux vaudrait un traitement, et cibler les actions sur la protection des personnes vulnérables pour ce virus.

      On peut par ailleurs s’attendre à ce qu’il y aura désormais dans nos pays une plus forte propension à appliquer des protections et gestes barrière « à l’asiatique ».


    • Roubachoff 6 décembre 2020 19:22

      @Fergus
      Comment voulez-vous ne pas saturer des services hospitaliers (et encore, pas tous) qui le sont chroniquement dès le retour des maladies infectieuses ? La seule solution, c’est de les redimensionner (en leur ajoutant de la plasticité). A ce propos, où sont passés les dix mille respirateurs que Véran prétendait avoir achetés ?


    • Captain Marlo Captain Marlo 7 décembre 2020 10:12

      @Roubachoff
      La seule solution, c’est de les redimensionner (en leur ajoutant de la plasticité).

      Vous n’y pensez pas ! Depuis des années, Bruxelles impose l’austérité budgétaire à tous les services publics et en particulier aux hôpitaux publics.

      Novembre 2020, l’Union européenne fustige la France pour avoir augmenté les salaires dans les hôpitaux...


      "Malgré la crise sanitaire, économique et sociale, l’Union européenne tient absolument à la poursuite de l’austérité économique. « Certaines mesures présentées par la France, l’Italie, la Lituanie et la Slovaquie semblent ne pas être temporaires ni compensées par d’autres mesures budgétaires », a ainsi regretté la Commission dans un rapport le 18 novembre, appelant à surveiller la dette à moyen terme....etc

      Mais nombreux sont les Français à croire que « c’est Macron qui décide », et qu’en restant dans l’UE, il est possible de sauver les services publics et le modèle social français... Comme le demandent les Traités européens libéraux et le Medef, tout va passer à la moulinette libérale.

    • Eric F Eric F 7 décembre 2020 10:57

      On n’a pas besoin de 12 000 lits de réa en période normale, par contre il peut y en avoir besoin en cas de pic, la solution passe bien évidemment par la flexibilité de l’utilisation des 400 000 lits de l’hôpital public, sachant que le parc de matériel (respirateurs, etc.) a été étoffé lors de la période de mars/avril. On nous parle des opérations reportées, mais le covid ne mobilise pas de salle d’opération, mais surtout des salles de soins intensifs et surveillance continue, il y a confusion de genres.


    • Captain Marlo Captain Marlo 7 décembre 2020 11:59

      @Eric F
      Chef du service de réanimation Hôpital Lariboisière : « Les hôpitaux français étaient aussi saturés en 2015..., 2016, 2017, 2018, 2019... »


    • Eric F Eric F 7 décembre 2020 18:12

      @Captain Marlo
      les mandarins hospitaliers se plaignent du manque de moyens, malgré les 90 milliards annuels pour l’hôpital. Les magistrats, les forces de l’ordre, les enseignants, les acteurs sociaux, etc. tous demandent des rallonges de leur budget, mais en France, plus de 56% du PIB passe en dépenses publiques en année normales (record mondial), et 65% cette année. Alors la priorité n’est pas d’augmenter, mais d’optimiser !


    • Captain Marlo Captain Marlo 7 décembre 2020 18:44

      @michalac
      Ce n’est donc pas la hausse des salaires du secteur de la santé qui gène l’Union mais est leur coexistence avec des recettes fiscales en baisse...

      Quand vous arrêtez l’économie d’un pays pour un virus pas plus grave que les grippes saisonnières, vous ne pouvez attendre des rentrées fiscales !!

      La seule chose possible est de vendre les bijoux de famille, par exemple les barrages hydroélectriques, une bonne aubaine pour les copains, comme les autoroutes.


    • Eric F Eric F 7 décembre 2020 19:02

      @Captain Marlo
      Les prétendus « 2,6 milliards d’économie » sont en fait une moindre augmentation que celle qui était demandée par la corporation, mais vous pouvez vérifier, le budget consacré aux hôpitaux a toujours augmenté d’une année sur l’autre.
      Les Allemands s’en sortent bien avec le Covid ...mais ils ont massivement privatisé le secteur hospitalier,sans augmentation du coût global, faudrait-il suivre cette voie ?


    • Captain Marlo Captain Marlo 7 décembre 2020 22:14

      @Eric F
      Les Allemands s’en sortent bien avec le Covid ...

      Avec la chloroquine !!


    • Eric F Eric F 8 décembre 2020 18:40

      @Captain Marlo
      « Les Allemands s’en sortent bien avec le Covid ...Avec la chloroquine !! »

      voici un article qui dit le contraire
      extrait : « In keinem europäischen Land wurde Hydroxychloroquin als Medikament gegen Covid-19 je zugelassen, auch in Deutschland nicht ».


    • Legestr glaz Legestr glaz 8 décembre 2020 18:44

      @Eric F

      La haute autorité de santé allemande a indiqué la posologie à appliquer concernant la chloroquine. Cela ne peut donc qu’être vrai. J’ai d’ailleurs posté ce document il y a maintenant plusieurs semaines. 


    • Eric F Eric F 8 décembre 2020 18:44

      Complément : Selon l’article, il y a eu en Allemagne une hausse des prescriptions d’hydroxychloroquine en Mars et Avril (*), pour baisser ensuite et repasser plus bas que le nombre de prescriptions de 2019 à partir de Juin.

      (*) comme en France, du reste


  • Rinbeau Rinbeau 5 décembre 2020 10:22

    aussi sur que un + un font deux et qu’assis confortablement sur l’axe des abscisses où courent les mois, les jambes dans le vide, le dos légèrement courbé bien apposé aux ordonnées où s’élèvent des décès, je contemple cette ligne funeste infinie qui grimpe sur le monde mathématique.. Mais je ne vois toujours pas de morts dans les rues en dessous de mon trône.


  • jacques 5 décembre 2020 10:41

    Bonjour et merci.

    vous écrivez : "En vérité, le problème n’est plus vraiment le Covid, c’est un enjeu politique, sur la gestion des populations, le régime et ses buts, la force de résistance des populations ou hélas, leur démission."

    C’est bien ce que je commence à penser, un vaste exercice pour.... je ne sais


  • Rinbeau Rinbeau 5 décembre 2020 10:43

    Vouloir rationaliser l’avenir d’un virus alors qu’on ne connait peut être qu’un milliardième des paramètres qui s’y rattachent amène à prophétiser que si mon Oncle en avait, il serait ma Tante !


  • Sozenz 5 décembre 2020 10:50

    certains fantasment sur les courbes des femmes .

     d autres sur des courbes de mortalité et de maladies ;.

    disserter sur les courbes féminines est beaucoup plus poétique et ça fait beaucoup moins de vent !

    certains trouvent des filons d or,

    d autres trouvent le filon covid ... (

    Le devenir du Covid-19 reste incertain

     : c est pour cela qu on peut brasser à l infini ; quelle chance !)


  • Rinbeau Rinbeau 5 décembre 2020 11:09

    Mon cher Dugué, tout çà pour ça ? C’était pas la peine de vous casser les burnes !

    Il a fallu Noel pour vous rendre compte que c’est le nouveau jouet à la mode du

    père noël Rothschild, qui n’a plus le droit de distribuer des guerres et qui doit se

    résoudre au coup du pangolin, pas trop vilain de peur qu’il ne se retourne contre lui !

    Nucléaire, déjà fait au japon !

    Virus, en cours d’expérimentation !

    Restera le chimique en faisant attention ou va le vent !

    Et nous aurons testé la panoplie NBC ( nucléaire, bactériologique et chimique) !

    Que du bonheur !


  • Copain 5 décembre 2020 19:17

    Coupez vous de toute information pendant une semaine, puis posez vous la question ultime, dois je me faire piquer ou pas. Maintenant si tu écoutes les médias , fait toi piquer. Hors sujet délire nuptial : Pendant la première guerre mondiale des soldats sont morts asphyxiés sous une pluie de bombe chimique. Il suffisait juste de leur fournir des des masques en papier cul pour les sauver , si ça arrête le virus (made in humain) corona et la connerie ça arrête les balles et les armes chimiques 


  • Jean Keim Jean Keim 5 décembre 2020 19:27

    Il y a un virus qui n’a pas les mêmes effets suivant les pays (ou les zones géographiques) ainsi que pour chaque personne infectée, a-t-il été analysé pays par pays, est-ce le même ?

    Le virus n’a que peu d’impact sur des personnes relativement en bonne santé, s’il y a une réelle volonté des gouvernements de le combattre alors il leur faut s’attaquer aux aspects de nos vies qui nuisent à la santé tels que la nourriture, la pollutions, la surmédication, le manque d’exercice, un travail stressant, la solitude non désirée, et d’autres facteurs non mesurables comme le manque d’empathie, l’égoïsme, et je crois pouvoir rajouter l’absence totale de spiritualité, nous ne savons rien des champs d’énergie qui circulent dans notre corps, ni du rôle des microorganismes endogènes ou étrangers dans notre corps.


    • Roubachoff 6 décembre 2020 19:29

      @Jean Keim
      Notons que le taux de mortalité du virus (0,07%, n’en déplaise aux Décodeurs divers et variés) et son taux de létalité (2,86%) nous apprennent que les gens, en France, ne sont pas en si mauvaise santé que ça. Y compris, d’ailleurs, une bonne partie des personnes âgées. A méditer dans ce flot d’informations catastrophistes.


    • charlyposte charlyposte 6 décembre 2020 19:38

      @Roubachoff
      Comme quoi... la peur ne fait plus peur !!!


    • Eric F Eric F 7 décembre 2020 11:04

      @Roubachoff
      « les gens, en France, ne sont pas en si mauvaise santé que ça. Y compris, d’ailleurs, une bonne partie des personnes âgées »
      Oui, quand on voit la liste des « personnalités » morts du covid, beaucoup ont plus de 90 ans. Chirac est parti un an trop tôt.


    • perlseb 7 décembre 2020 17:40

      @Roubachoff
      Le taux de létalité n’est pas connu puisque 90% des cas sont asymptomatiques (donc ne vont pas se faire tester de leur propre initiative mais au hasard d’un cas non asymptomatique dans leurs proches) et que les morts attribués au Covid sont complètement bidonnés.
      Donc le calcul qui est fait de 2.86% correspond aux chiffres officiels des cas détectés (largement inférieurs au total non connu) de 2.292.497 et des 55.155 morts (largement surévalués).
      Seule la surmortalité par rapport aux années précédentes doit être analysée et elle est nulle en-dessous de 50 ans (en fait négative). Pour la tranche des 50-64 ans, il y a une surmortalité de 6%, ce qui veut dire qu’au lieu d’avoir 14 morts pour 2000 personnes de cette tranche d’âge, on en a 15 cette année (j’ai pris une moyenne de 7% de décès pour la tranche d’âge, il faudrait croiser avec la pyramide des âges pour avoir le chiffre exact). Je reconnais que les personnes âgées sont par contre assez impactées.


    • perlseb 7 décembre 2020 17:44

      @perlseb
      Pardon, pas 7% mais 7 pour le taux de mortalité de la tranche des 50-64 ans (j’ai pas la touche sur mon clavier !).


    • Roubachoff 10 décembre 2020 05:41

      @perlseb
      Mais je suis d’accord avec vous, bien entendu ! L’intérêt du taux de létalité, c’est qu’il chute sans arrêt (en mars, il était de 15% environ). Tel quel (2,86%) il veut quand même dire que 97,14% des gens malades se rétablissent. Essayez de dire ça à un Covid-Zinzin, vous verrez sa tête. Si nous voulons combattre efficacement, c’est en faisant ce que nous faisons tous les deux (entre autrs). Utiliser les données et les chiffres fournis par l’adversaire, tout simplement. 
      Bonne continuation, parce qu’on n’est pas encore sortis du tunnel. 


  • Bendidon Bendidon 5 décembre 2020 20:34

    Bonjour Bernard, que pensez-vous de ça : https://odysee.com/@marcelv74:1/Explosif- !-A-partager-partout—la-plainte-contre-Pasteur-pour-crime-contre-l’humanit%C3%A9:c

    Le professeur fourtillan qui est l’une des vedettes du docu HOLD UP porte plainte contre l’institut pasteur pour crimes contre l’humanité, rien que ça !

    Le 20 août ce monsieur avec le Dr tal schaller le 20 août accusait l’institut Pasteur d’avoir créé ce virus, l’institut a dit qu’il portait plainte hors curieusement à ce jour AUCUNE poursuite de Pasteur contre fourtillan tout comme pour le réalisateur de hold up ????

    Bizarre vous avez dit bizarre smiley



    • Bernard Dugué Bernard Dugué 5 décembre 2020 20:45

      @Bendidon Je ne crois pas que le virus ait été créé en laboratoire
      Ce virus aux deux tropismes possède deux codes du spike, furine et trypsine, ces deux codes ont été retrouvés sur des virus appartenant au réservoir chauve-souris, pangolin, de la lignée des sarbecovirus. Il suffit d’une recombinaison et c’est parti. Je serais bien étonné que Pasteur crée un tel virus, ils ne sont plus au top dans la recherche, c’est bien au-delà de leurs possibilités


    • Bendidon Bendidon 5 décembre 2020 20:45

      @Bendidon
      Bon la vidéo est déjà censurée voici un autre lien à copier coller : 

      https://odysee.com/@AgoraTVNEWS:5/Plainte_Contre_Pasteur:3?r=B15bNW66X8Y8YS6QzJ9C1metXNP93dFc

      Ce qui m’interroge pourquoi FOURTILLAN n’est pas attaqué en JUSTICE par Pasteur depuis Aout ???


    • Bernard Dugué Bernard Dugué 5 décembre 2020 20:59

      @Bendidon
      Il semble que le variant breveté corresponde à cet enregistrement daté de 2004. Un virus bricolé à partir du SARS-CoV
      https://patentimages.storage.googleapis.com/e0/4e/2e/09e238c87e2d20/EP169482 9B1.pdf
      J’ai jeté un oeil sur la séquence de spike. On trouve le code trypsine comme indiqué ici

      801 nfsqilpdpskpskr↓sfiedllfnkvtladagfikqygdclgdia

      mais pas ceci

      661 ecdipigagicasyqtqtnsprrar↓svasqs

      Il n’y a pas de code furine, ce virus n’est pas plus contagieux que le SARS-CoV


    • binary 6 décembre 2020 14:40

      @Bernard Dugué
      http://www.francesoir.fr/societe-sante/covid-19-lorigine-du-virus-lanalyse-du-pr-tritto-confirme-celle-du-pr-montagnier

      Pour l instant, AUCUNE explication crédible n a pu etre donnée pour justifier l hypothèse origine naturelle, alors même que c est la version officielle !
      De multiples arguments arrivent de partout , issus de scientifiques INDÉPENDANTS, donnant non seulement des faits sur les séquences, mais aussi les méthodes de manipulations utilisées.
      La conclusion, ne me parait pas etre difficile à trouver.


    • Bernard Dugué Bernard Dugué 6 décembre 2020 20:00

      @binary
      L’article de France Soir est du grand n’importe quoi. Il mélange tout, le site furin, le VIH, bref, croyez ce que vous voulez, ce n’est que de l’irrationnel. La piste naturelle est la plus plausible. La grippe espagnole qui a fait 50 M de mort n’a pas été crée en laboratoire à ce que je sache, ni l’agent de la peste de 1350 qui a décimé une partie de l’Europe. Vous pensez être un petit malin à qui on ne la fait pas mais pour jouer sur cette partie, il faut maîtriser la virologie comme les spécialistes et même un peu plus




    • Eric F Eric F 7 décembre 2020 11:11

      @Bernard Dugué
      vous avez raison d’utiliser l’expression « vous pensez être un petit malin à qui on ne la fait pas », qui peut s’appliquer à tous les colporteurs de rumeurs alambiquées qui se considèrent plus informés, et pour qui si un dissident sur un million d’experts dit une chose, il a forcément raison. On l’a vu dans différents domaines, pas seulement le covid, par exemple les supposés bulletins de vote par correspondance avec marquage secret pour l’élection présidentielle US, encore un truc qui a fait flop !


    • Captain Marlo Captain Marlo 7 décembre 2020 12:05

      @Eric F
      avec marquage secret pour l’élection présidentielle US, encore un truc qui a fait flop !


      Il y a tellement de votes truqués et de machines Dominium à analyser, que les dates prévues seront sans doute modifiées !


    • Eric F Eric F 7 décembre 2020 18:30

      @Captain Marlo
      Des fraudes marginales ont toujours lieu, mais les recours pour fraude massive tombent les uns après les autres.
      Dès demain, les états nommeront les « grand électeurs », on sera fixé, car les jeux seront fait quelles que soient les incantations.


    • Captain Marlo Captain Marlo 7 décembre 2020 18:57

      @Eric F
      mais les recours pour fraude massive tombent les uns après les autres.

      Non, ce sont des juges corrompus qui refusent d’entériner les fraudes, nuance !
      Mais c’est pas grave, les dossiers vont arriver à la Cour Suprême.


    • Eric F Eric F 7 décembre 2020 19:13

      @Captain Marlo
      Selon vous, tous ceux qui ne sont pas de votre avis sont forcément corrompus, les gouverneurs républicains qui valident les résultats, les juges, etc.
      La « Cour Suprême » sera peut être saisie, mais à partir des mêmes éléments juridiques elle tirera forcément les mêmes conclusions, toute néo-conservatrice qu’elle est ; et on peut être certains que vous affirmerez alors qu’ils sont eux-aussi corrompus.


    • Eric F Eric F 8 décembre 2020 09:52

      @Captain Marlo
      En fait, ce sont les recours qui arrivent à leur terme, puisque selon la constitution ils doivent être soldés pour le jour de la désignation des grands électeurs. Cette désignation a lieu aujourd’hui, et cette date ne peut plus être reportée, on connaitra donc le résultat demain matin (un « coup de force » de désignation contraire au scrutin est évoqué par quelques illuminés, cela ne s’est jamais produit et parait surréaliste). Jamais la Cour Suprême n’est intervenue sur une élection présidentielle après ce stade.
      Après ça, les grands électeurs votent le 14 décembre, il peut y avoir des « votes de trahison », mais certainement pas de quoi faire basculer une avance de plusieurs dizaines de voix.


  • JOSKAM 5 décembre 2020 21:49

    @B.Dugué

    La vaccination Covid peut-elle empêcher la transmission inter-humaine du virus

    et en toute logique sa circulation ?

    Quand je prends connaissance de ces diverses communications ou positions, je m’interroge :

    MODERNA :

    Le médecin chef de Moderna, Tal Zaks, a averti que les résultats des essais montrent que le vaccin peut empêcher une personne de tomber malade ou "gravement malade" du Covid-19. Cependant, les résultats ne montrent pas que le vaccin empêche la transmission du virus.

    https://www.businessinsider.fr/le-medecin-en-chef-de-moderna-avertit-que-le-vaccin-nempechera-pas-la-transmission-du-virus-185911

    PFIZER aurait fait une mise au point semblable.

    « Les vaccins Pfizer et Moderna, à base d’ARNm protègent uniquement contre les formes graves de la maladie selon les déclarations des responsables de Moderna et de Pfizer, faites pour l’un sur HBO et sur CNBC pour le second. Mais en aucun cas ces vaccins empêchent d’être contaminé par ce virus et d’infecter d’autres personnes ! « 

    Selon Pierre Sonigo qui est Docteur en médecine et en biologie, ancien directeur de recherches à l’ Inserm, directeur du développement du laboratoire Bio-Rad :

    « Les vaccins ne font jamais mieux que l’immunité naturelle. Ils protégeront probablement bien contre les formes graves mais assez mal contre les rhumes et contre la contagion. Si on attend que la vaccination massive produise une immunité de groupe bloquant la contagion pour déconfiner, on risque d’attendre longtemps… « 

    À ce stade, la HAS juge que "la vaccination contre le Covid-19 ne devrait pas être obligatoire, ni pour la population générale, ni pour les professionnels de santé" en raison "du manque de recul sur les futurs vaccins ainsi que sur leur capacité à limiter la contagion du virus, cela ne serait pas justifié".

    Certains comme Monsieur Barbier voudraient culpabiliser et discriminer ceux qui refuseraient le vaccin, cela en partant du principe que la vaccination est un acte altruiste car elle contribuerait à

    établir une immunité vaccinale collective capable d’éradiquer le virus.


    Visiblement, ils ignorent que, pour certaines maladies, les vaccinés peuvent rester porteurs du virus dans la sphère ORL

    Ils peuvent donc être propagateurs de celui-ci et cela sans le savoir. Ils ne sont donc pas moins contagieux que les non vaccinés. Mais au moins, ces derniers, bien informés, seront conscients de leur possible contagiosité.


    SANTÉ PUBLIQUE FRANCE

    Au congrès Sfsp de Tours en nov 2015 Isabelle Bonmarin, responsable de la grippe à l’InVS (incorporé depuis dans Santé publique France), déclarera  : “ Avec la vaccination contre la grippe on ne cherche pas à « casser » les épidémies mais à protéger les personnes fragiles”. C’est clair ! Le vaccin n’empêche pas le virus de circuler.


     Le vacciné Covid contaminé et ne tombant pas malade peut-il transmettre le virus ? Là aussi c’est le cas pour la grippe. Le virus pouvant se loger dans les fosses nasales d’où il peut rebondir et aussi se transmettre par les poignées de portes, le vaccin n’a aucune action sur ce genre de transmission. C’est d’ailleurs pourquoi un vaccin grippal à virus vivant en spray avait été recherché. Il ne s’est pas montré efficace.

    Et les vaccinés, va-t-on leur dire qu’ils peuvent-être porteurs sains et de possibles propagateurs du virus ?

    Il existe des vaccins célèbres qui sont qualifiés d’égoïstes par les épidémiologistes. C’est à dire qu’ils ne protègent que le vacciné mais n’empêchent pas la circulation du virus, c’est à dire que le vacciné contaminé peut ne pas tomber malade tout en ne stoppant pas le virus.

    Parmi les vaccins reconnus égoïstes vous avez le BCG, les vaccins antitétaniques et antidiphtériques bien sûr, le vaccin polio injectable.

    Pour ce dernier, la raison est simple : les virus polio sont des entérovirus qui se transmettent par les selles quand le traitement des eaux usées est insuffisant. D’où la création d’un vaccin oral à virus vivant qui peut créer une immunité intestinale, ce que le vaccin injectable ne saurait faire. En France cela fait longtemps qu’on n’utilise plus le vaccin oral. Ce n’est pas la vaccination injectable qui a pu arrêter la circulation du virus en France mais la collecte généralisée des eaux usées et leur traitement.

    Chez les animaux : le vaccin contre la fièvre aphteuse est connu pour protéger les animaux vaccinés alors que ceux-ci vont laisser le virus circuler sans que l’on puisse savoir s’il est passé dans l’élevage. Autrement dit, les troupeaux vaccinés font perdre la trace du virus. En l’an 2000 il y eut une épidémie de fièvre aphteuse apparue en Angleterre et qui traversera la Manche pour contaminer un élevage français d’environ 160 animaux qui seront abattus.

    Cette épizootie provoquera beaucoup d’agitations et les éleveurs français manifesteront pour réclamer la vaccination de leurs troupeaux alors que celle-ci est interdite. Interdite pour éviter de réinstaller le virus dans nos élevages alors qu’il a été éradiqué.

    La toute première condition qui a permis l’éradication de la variole fut le fait que le contaminé n’était contagieux que pendant la phase éruptive pendant laquelle le malade avait des pustules sur le corps et sur le visage. Le test se faisait donc immédiatement à vue. De plus, cette phases survenait 2 jours après le début de la fièvre qui montait à 40 pour la variole majeure, la plus grave. Il n’y avait donc pas de contagieux asymptomatiques et ce fut d’abord cela qui permis l’éradication de la variole. C’est une propriété de la maladie, pas du vaccin.

    Un vaccin efficace contre le covid transformerait tous les vaccinés contaminés en contagieux asymptomatiques, ce qui est la pire des situations pour contrôler la propagation.

    De plus on nous dit que ce n’est pas sûr que les Anticorps déclenchés par le vaccin Covid dans notre organisme soient capables d’éliminer les virus Sras cov 2 qui nous agresseraient de l’extérieur ;

    lorsque quelqu’un nous contamine par exemple.

    Mais alors qu’en est-il de la capacité de ces mêmes Anticorps à détruire ces mêmes virus qui nous perturbent au sein de notre organisme quand nous sommes infectés ?

    Monsieur Dugué, je lis tous vos articles et je pense que c’est vous qui pouvez me renseigner sur tous ces points.

    Je suis un simple citoyen, sans formation médicale ni scientifique et pour ce texte je n’ai fais que

    picorer à droite, à gauche pour son élaboration. Dans l’attente ; merci !




    • Bernard Dugué Bernard Dugué 5 décembre 2020 22:08

      @JOSKAM
      Contrôler la propagation du virus n’a aucune utilité. Si le vaccin peut préserver des formes graves, c’est un vaccin thérapeutique et non pas immunisant. La question de l’immunité devrait être débattue, elle n’est pas simple. Les anticorps fonctionnent très bien contre les bactéries, moins contre les virus. Les anticorps peuvent détruire les virus lorsqu’ils sont neutralisants, mais parfois ils sont facilitants. La meilleure immunité passe par les cellules T, elle est de longue durée. Vous avez pris de très bons conseils auprès de Pierre Sonigo, l’un des rares à avoir un point de vue éclairé, comme du reste le virologue JM Claverie. 


    • Francis, agnotologue Francis 5 décembre 2020 23:48

      @JOSKAM
       
       «  Les vaccins Pfizer et Moderna, à base d’ARNm protègent uniquement contre les formes graves de la maladie selon les déclarations des responsables de Moderna et de Pfizer, faites pour l’un sur HBO et sur CNBC pour le second. Mais en aucun cas ces vaccins empêchent d’être contaminé par ce virus et d’infecter d’autres personnes !  »
       
       Voilà qui rend caduque tous les discours sur la nécessité de se vacciner « pour protéger les plus faibles. »
       
       C’est énorme !!!


    • Francis, agnotologue Francis 6 décembre 2020 08:29

      @Francis
       
       Voilà qui rend caducs tous les discours sur la nécessité de se vacciner « pour protéger les plus faibles. »


    • Francis, agnotologue Francis 6 décembre 2020 15:32

      @JOSKAM

       
      «  Les vaccins Pfizer et Moderna, à base d’ARNm protègent uniquement contre les formes graves de la maladie selon les déclarations des responsables de Moderna et de Pfizer, faites pour l’un sur HBO et sur CNBC pour le second. Mais en aucun cas ces vaccins empêchent d’être contaminé par ce virus et d’infecter d’autres personnes !  »
       
       Voilà qui rend caducs tous les discours altruistes sur la nécessité de se vacciner « pour protéger les plus faibles. »
       
       Il n’y aura donc aucune raison de discriminer à l’avenir, les vaccinés des non vaccinés.
       
       C’est géant ! C’est énorme !!!



    • charlyposte charlyposte 6 décembre 2020 19:40

      @Francis
      Va falloir vacciner en urgence les faibles qui nous gouvernent...et vite, très vite.


    • JOSKAM 7 décembre 2020 12:50

      @Francis
      Le grand slogan des pro-vaccins :
      « Il faut se vacciner pour protéger les autres ; la collectivité »
      Sauf que pour de nombreux vaccins ça ne tient pas,
      comme développé dans mon texte ci-dessus.
      Pour le Covid, les fabricants le reconnaissent eux-mêmes.
      Vous en déduisez, Francis, comme moi :

       « Il n’y aura donc aucune raison de discriminer à l’avenir, les vaccinés des non vaccinés. »

      Pour l’instant, vous êtes le seul à avoir réagi ; et pourtant ceci est très important par rapport à nos Libertés.
      Liberté de circulation, respect de l’intégrité physique de la personne, etc...
      On parle de non-obligation du vaccin Covid ; mais pire
      on fera de ceux qui le refusent de nouveaux PARIAS.

      Pour les enfants, 11 vaccins obligatoires, les gens n’ont
      pas réagi.
      Pour le vaccin Covid, là c’est moi l’adulte qui suis concerné ! Et peut-être « obligé » ?! ça devient chaud.
      Et peut-être en plus « pucé » ?! Bon, on ne va pas délirer
      et tomber dans le paranocomplot. On verra bien.

      En tout cas il faudra bien se réveiller un jour avant que notre Dignité humaine en prenne un sale coup.

       


    • Francis, agnotologue Francis 7 décembre 2020 15:10

      @JOSKAM
       bonjour,
       
      Je crois que notre dignité humaine en a déjà pris un coup avec les confinements, et ça continue avec les masques obligatoires.
       
      Je ne suis pas anti-masque, je respecte ceux qui en portent par conviction.
       
      Mais je ressens cette obligation de la même façon que je ressentirais un bâillon obligé sur la bouche pour m’empêcher de cracher dans la rue, ce que je ne fais jamais.


  • nono le simplet nono le simplet 6 décembre 2020 06:52

    La Slovaquie comme la Grèce n’a pas connu de première vague, mais la seconde est arrivée

    étonnante formulation smiley

    quand on rêve d’une immunité de groupe qui n’arrive pas on ne comprend plus rien ...

    la seule incertitude c’est l’arrivée du vaccin qui pourra stopper la reprise de l’épidémie ...

    au passage « l’amélioration » des paramètres en France ralentit ces derniers jours ... surtout les nouveaux cas et le Re ... pas encore une reprise mais les prémices ...


    • Bernard Dugué Bernard Dugué 6 décembre 2020 20:25

      @nono le simplet
      L’immunité collective arrivera, il y aura des morts c’est certains mais c’est la seule option si on veut sauver la démocratie et la liberté. Le vaccin, je m’en tape, il n’est pas indispensable, sauf à titre thérapeutique pour les plus fragiles et je laisse cette question à d’autres. Pour la suite, je ne suis pas si optimiste cette fois. La seconde vague est aussi sur l’échelle 2 du PSI. La décrue se dessine. Les derniers chiffres des réa en cours montrent une anomalie par rapport aux entrées. Tout ça ne m’inquiète pas et me me fous du virus, si je dois l’attraper, ce sera fait et basta. Ce qui m’inquiète, c’est le délire du régime politique et le délire du clergé médiatique. 


Réagir