samedi 5 septembre 2020 - par babelouest

Le temps existe-t-il vraiment ?

Il n'existe pas de rubrique concernant non la science en tant que telle, et souvent assez rébarbative, mais des réflexions d'un profane sur la science. En voici un exemple, pour certains sans doute un peu "chevelu", mais qui se veut seulement un aimable déjeuner sur l'herbe, bien arrosé, en compagnie d'Einstein et ses potes....

Le Temps ! Est-on bien sûrs qu’il existe ? N’est-ce pas plutôt un présent qui se déplace dans le ciel ? Le passé est une chose morte, l’avenir est multiple et dépend des gestes de tous en permanence, nous ne pouvons agir que sur ce que nous ressentons, c’est-à-dire le présent. Ce présent, c’est celui où j’appuie sur une touche de mon clavier suffisamment fort pour que le signe s’inscrive, ou pas. Ce présent, c’est le moment où une gorgée de café passe par mon œsophage, ou pas. C’est vide, ou c’est terrible de conséquences, comme l'indique la remarque sur l'aile de papillon.

A tort où à raison, les frères Bogdanov disaient parmi leurs élucubrations que dans la situation « avant » le Big Bang (ou « ailleurs », selon mon idée), la notion de TEMPS n’existait pas, bien qu'il y eût selon leur raisonnement hypothétique un complexe à SIX dimensions. Après tout, quand pour simplifier on considère qu’une année correspond à une révolution de la Terre autour du Soleil, ce n’est qu’une convention, car pendant « cette année » le Soleil, lui, se sera déplacé de millions de kilomètres sans doute, en direction de la constellation d’Hercule. Tout est relatif, sans faire intervenir cet obscur employé besogneux d’un bureau à Berne nommé Einstein. C’est bien pourquoi il serait sans doute avisé, comme je le suggérais, de parler de distance et non de temps. Après tout, avant que n’existent les affichages numériques, le temps était bien matérialisé par… le déplacement d’une aiguille ! D’ailleurs, ne dit-on pas que si on refroidit un système au zéro absolu, le temps s’y arrête, puisque plus RIEN ne bouge, y compris les constituants des atomes.

Le temps n'est au fond que la matérialisation via notre sens de la vision d'un déplacement de quelque chose. Sachant que les particules élémentaires de notre univers (oui, celui-là car il peut y en avoir d'autres) sont à la fois des particules, mais selon les physiciens sont aussi des ondes se comportant comme telles, on peut vraiment se demander ce que fait le temps (ou ce qu'on considère comme tel) là-dedans. C'est d'autant plus complexe et flou que s'y ajoutent le spin des particules (elles "tournent" [c'est une image] sur elles-mêmes comme des planètes) et les conséquences de ce spin, qui pourraient bien être "un déchet" appelé le temps. Simple hypothèse, bien sûr, il faudrait être physicien pour affiner cette proposition.

Tout est mouvement. Cela explique par ricochet les lois de la thermodynamique : Carnot serait certainement bien embarrassé par ces histoires de spin, initiées par les travaux de Poincaré, qui contribuent probablement à la fois à cette impression du temps qui passe, et à la tendance générale sauf coups de pouce de la Vie, à se diriger d'une situation stable à un univers de plus en plus chaotique, du fait du mouvement désordonné et contradictoire de toutes les particules. Retenons que, le plus souvent, ce sont les forces de cohésion électromagnétiques et autres qui vont, allant à contre-courant du mouvement brownien, ramener petit à petit la cohérence, voire la constitution de systèmes organisés.

 Retenons cette proposition, et maintenant posons-nous la question : les gestes des êtres vivants obéissent-ils à un souci de cohérence combattant l'entropie générale, y participant, ou se révélant au bout de la route statistiquement neutres ?



155 réactions


  • saint louis 5 septembre 2020 13:25

    C’est sur que le temps est une notion magistrale qui donne le tempo à la chronologie de notre passage sur terre.

    Mais même si on ne peut en comprendre le sens, on sait la mesurer.

    Mais pourquoi ne pas imaginer le temps comme une autre dimension de l’espace.

    D’ailleurs les observations d’engins appelés OVNIS, donc les capacités de vol dépassent les compétences de la technique humaine de notre époque ne seraient pas ceux de voyageurs de l’espace temps ?

    Certains avancent même comme le temps en forme de boucle, ou tout recommence indéfiniment à chaque cycle ?

    Finalement le temps reste une énigme.


    • Iris Iris 5 septembre 2020 23:56

      @saint louis

      Mesurer ce dont on ne comprends pas le sens...


    • babelouest babelouest 6 septembre 2020 16:43

      @Iris le sens ? du passé vers l’avenir. C’est tout.


    • saint louis 6 septembre 2020 19:30

      @Iris
      Ben toutes les pendules mesurent le temps, ce n’est pas pour cela que l’on peut donner une explication claire de la chose.


    • babelouest babelouest 6 septembre 2020 19:40

      @saint louis les horloges mesurent UN CERTAIN temps, pendant un certain temps, sommes-nous en mesure de confirmer qu’elles mesurent LE TEMPS ?
      .
      Juron favori dans l’ouvrage « La réserve des lutins », j’ajouterai : « Grand Temps ! ». Je pense que c’est à la fois une donnée très subjective, et l’une des quatre dimensions de l’espace, s’il n’y en a que quatre.


    • foufouille foufouille 6 septembre 2020 19:45

      @babelouest

      oui c’est le même temps à nôtre niveau de technologie.

      ( désolé pour le hors sujet de fifi le troll )


    • Iris Iris 6 septembre 2020 22:08

      @babelouest

      Bien joué ! Et la direction ?


    • Iris Iris 6 septembre 2020 22:10

      @saint louis

      Oui mais mesurer quelque chose qu’on ne connait pas ça me surprend.


    • Iris Iris 6 septembre 2020 22:34

      @Philippe Huysmans

      Restez, vous avez raison, mon ignorance de ce qu’est le temps est manifeste, et malgré cela j’ai la prétention de le mesurer tous les jours, je le réduis à son initiale régulièrement ...


    • Ruut Ruut 7 septembre 2020 11:03

      Si notre définition du temps et mesure de ce dernier était si précis, nous n’aurions pas a réajuster régulièrement nos horloges atomiques, montres et radio réveils.

      Nos ancêtres avec leurs horloges solaires n’avaient pas a le faire, ils étaient donc plus précis dans la définition et gestion de ce dernier...

      Jolie question scientifique, et philosophique.


  • Clark Kent Séraphin Lampion 5 septembre 2020 13:26

    si le temps n’existe pas, nous non plus

    ce que nous prenons pour notre vie est le rêve d’une nébuleuse en phase critique de distorsion spacio-temporelle aiguë


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 5 septembre 2020 13:35

      @Séraphin Lampion

      Rappelons nous notre enfance où une année durait une éternité.


    • arthes, Britney for ever arthes 5 septembre 2020 17:26

      @Séraphin Lampion

      si le temps n’existe pas, nous non plus

      Pourquoi ?
      Si le temps n’existe pas, nous pourrions tout aussi bien dire : c’est que nous sommes éternels....Le temps c’est une limite déterminée par le simple fait que nous savons que le monde physique est périssable .la vie/ la mort
      Le temps se situe toujours entre le début et la fin, de quelque chose, jamais en deça, jamais au dela.


    • Iris Iris 6 septembre 2020 00:01

      @arthes

      Il se prolonge peut être un petit peu dans la mémoire des survivants ?


    • nemo3637 nemo3637 6 septembre 2020 00:51

      @Séraphin Lampion
      Ce n’est pas la peine que j’essaie de paraitre intelligent avec des citations ou autre chose : j’y comprends rien et je n’ai pas le TEMPS de m’attarder sur ce sujet comme vous, Lampion qui fréquentez des sommités comme Tournesol..
      Donc je retourne me cacher au fond du parc avec mon ignorance...


    • arthes, Britney for ever arthes 6 septembre 2020 11:42

      @Iris
      Dans le souvenir ?
      Nous le vivons toujours dans le moment présent

      Pour le moment, j’ai l’impression qu’en définitive, ce que nous appelons l’éternité est le point de jonction entre ce que nous appelons le passé et l’avenir, l’un qui fait que l’autre se produise pour que le présent soit sans cesses renouvelé

      Bon, c’est peut être pas très clair, mais ce n’est pas de la SF


    • foufouille foufouille 6 septembre 2020 12:45

      @SHAWFORD

      Il va venir sur Gogovox et sa pub caché ?


    • Yanleroc Yanleroc 6 septembre 2020 12:58

      @SHAWFORD

      Guillemant est plutôt actif sur FB, mais il est vrai qu’il refuse le débat. En même temps, c’est comme avec Raoult, il n’y a pas grand-chose a débattre !..


    • foufouille foufouille 6 septembre 2020 15:02

      @SHAWFORD

      J’ai zéro narticle pas comme les crétins de nauteur.


    • foufouille foufouille 6 septembre 2020 15:30

      @SHAWFORD

      J’imagine la tronche de certains qui ont gobé la connerie depuis 2009.

      Je me souviens que c’était visible et possible de commenter au début.

      Taverne à foncé dans le piège à couillon.


    • Yanleroc Yanleroc 6 septembre 2020 19:22

      @SHAWFORD, error, la coke c macrouille qui la prend !


    • babelouest babelouest 6 septembre 2020 19:47

      @Séraphin Lampion le temps est sans doute la matière de la QUATRIÈME loi de Carnot, citée à un moment précis.
      https://www.youtube.com/watch?v=AXHIlGvo3mI
      Comme disent les Florentins, « Sadique Arno ! »


  • eau-mission eau-pression 5 septembre 2020 13:42

    Quelle est la caractéristique des gens bordéliques ? Ils passent leur temps à le perdre.

    Ils sont la preuve d’une relation entre temps et organisation.


    • Iris Iris 6 septembre 2020 00:02

      @eau-pression

      How sad !


    • eau-mission eau-pression 6 septembre 2020 09:31

      @Iris

      Pourquoi ? Vous croyez que l’ordre abolira le temps ?

      Si j’avais un regret, ce serait de ne pas comprendre quand A.Connes évoque sa rencontre avec M.Proust. Mais de savoir que la sensibilité précède le concept, ça console non ?


    • Iris Iris 6 septembre 2020 11:40

      @eau-pression

      Le nouvel ordre mondial abolira le temps et l’espace.


    • babelouest babelouest 6 septembre 2020 19:51

      @Iris comme pour la planète Aldéraan ?


    • Iris Iris 6 septembre 2020 22:37

      @babelouest

      Ca sera probablement plus insidueux


    • eau-mission eau-pression 7 septembre 2020 10:07

      @Iris
      Le nouvel ordre mondial abolira le temps et l’espace.

      Je vous laisserais bien le dernier mot, vu qu’il est prétentieux d’affronter le démon de Maxwell. Mais quand même ...

      Une sorte de vortex s’est formé qui nous entraîne vers ce N.O.M. Quelle force agit le plus dans ce sens : notre volonté de rendre l’autre conforme ou notre incapacité à accepter qu’il soit différent ?


    • Iris Iris 8 septembre 2020 00:40

      @eau-pression

      N°2 !


    • Ruut Ruut 8 septembre 2020 09:22

      @eau-pression, le chaos des uns est l’ordre des autres.
      A l’inverse le méticuleux perd son temps a tout cacher :)


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 5 septembre 2020 13:51

    Dans progrès, il y a grès. Le progrès serait linéaire alors qu’il tourne en boucle. Pour progresser il faut détruire (c’est le principe binaire du ou ceci ou cela). Mais comme le disait bien Lavoisier : rien ne se perd et rien ne se crée. L’histoire est une point carré. Si nous regardons une roue tourner en fixant son centre, elle reste fixe. L’humain s’imagine échapper à son passé alors qu’il entre de plein pied dans son futur.


  • binary 5 septembre 2020 14:00

    Le temps est une invention du cerveau pour paramétrer le fait que l’ univers change d ’état, et donc comparer une perception à une autre. La seule chose qui existe c’est l’instant, l’instant de Planck. Il n existe rien, aucun temps, entre 2 de ces instants. Le temps que l on utilise est un outil de modélisation, c est à dire un concept que l on colle sur des phénomènes, pour chercher à les manipuler, afin de les prévoir.

    D’une manière générale, vous pouvez vous dire que tout ce qui se représente par une fonction continue, n ’existe que dans votre cerveau.


    • Clark Kent Séraphin Lampion 5 septembre 2020 16:44

      @binary

      la flèche est immobile en chaque point de sa trajectoire


    • babelouest babelouest 5 septembre 2020 19:50

      @Séraphin Lampion absolument, tout est une question d’espace. Les humains n’auraient-ils pas inventé le temps, pour paresser en s’imaginant le voir filer ?
      .
      « O temps suspends ton vol ... » pendant combien de temps ?


    • binary 5 septembre 2020 22:39

      @Séraphin Lampion
      oui.
      Je vous signale que les ordinateurs fonctionnent de cette façon, ( avec des cycles d horloge bien plus long qu un temps de Planck ) et que vous n y voyez que du feu. Le cinéma : 24 images par seconde, et pourtant ça bouge !


    • Iris Iris 6 septembre 2020 00:10

      @Séraphin Lampion

      Échantillonnage, une bonne approche du temps


    • babelouest babelouest 6 septembre 2020 09:15

      @binaryil paraît même que sauf pour des scènes très rapides, il suffit de 16 images/seconde, ce qui avait été bien vu dès le départ par les frères Lumière.


    • babelouest babelouest 6 septembre 2020 09:15

      @binaryil paraît même que sauf pour des scènes très rapides, il suffit de 16 images/seconde, ce qui avait été bien vu dès le départ par les frères Lumière.


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 5 septembre 2020 14:09

    M.C. ESCHER a parfaitement illustré l’illusion du temps : https://lactualite.com/culture/m-c-escher-maitre-de-lillusion/


    • Gollum2 5 septembre 2020 16:11

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

      Escher pour illustrer l’illusion du temps alors qu’il ne fait que s’amuser avec l’espace...

      Je sais bien que depuis Einstein les deux sont liés, m’enfin arriver à confondre les deux notions...

      surtout dans un tableau, par définition plus spatial que temporel. smiley


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 5 septembre 2020 16:20

      @Gollum2 Espace-temps ou la cascade d’EScher : l’eau qui descend semble monter (figée dans le temps de l’écoulement). L’écoulement du temps est une illusion.

      « L’image représente un moulin à aube avec un aqueduc se terminant par une chute d’eau. Les bords de l’aqueduc partant de la roue à aube font des créneaux descendants, ce qui suggère que l’eau descend. Mais il présente trois virages à angle droit, d’abord à gauche, puis à droite et de nouveau à gauche. Le deuxième virage à gauche est soutenu par des piliers posé sur le premier, et de même pour les deux autres virages, ce qui donne inversement l’impression que l’eau monte. Enfin, l’eau semble tomber de l’extrémité de l’aqueduc sur la roue à aube en un impossible cycle infini. »

       


    • Gollum2 5 septembre 2020 16:30

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

      l’eau qui descend semble monter (figée dans le temps de l’écoulement). L’écoulement du temps est une illusion.

      Mais c’est l’espace qui est malmené, pas le temps !

      Le temps figé c’est propre à n’importe quel tableau par définition.

      C’est dingue comme vous avez l’esprit confus.


    • Gollum2 5 septembre 2020 16:32

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

      Par contre très bon lien sur la relativité générale qui nous dit que passé présent et futur coexistent ensemble dans un bloc unique.

      (D’où l’impossibilité du libre-arbitre ceci dit en passant...)


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 5 septembre 2020 16:43

      @Gollum2 Ne vous est-il jamais arrivé de penser : mais j’ai déjà vécu cela,...


    • babelouest babelouest 6 septembre 2020 09:16

      @Mélusine ou la Robe de Saphir. le cinéma n’est-il pas du temps en conserve ?


  • rogal 5 septembre 2020 14:16

    Bonne question, à condition de clarifier « exister réellement ».


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 5 septembre 2020 14:19

    Le progrès en réalité consisterait à figer le temps qui s’écoule. Le grès étant constitué de sable figé, il serait l’image inversée du sablier. Ceci pour dire qu’en réalité le progrès recèle sa propre mort. 


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 5 septembre 2020 14:40

    Le mariage homo devait être un progrès. On attend toujours,... A part une catastrophe pour tous, je ne vois rien ;


  • Decouz 5 septembre 2020 14:59

    Le temps est une des conditions de l’état terrestre, cette condition peut très bien être inexistante dans d’autres états, si on admet que ces autres états et conditions sont possibles, non imaginables puisque notre imagination est dépendante de nos sens, mais concevables.

     Dans la démarche logique, il n’y a pas de succession temporelle entre les opérations, la loi est permanente et globale, ce qui change ce sont ses conditions d’applications, l’ordre d’apparition des phénomènes. Si les lois changent constamment alors il n’y a ni loi ni science.

    Le cercle est définit par des rapports entre ses composantes, le carré idem, mais le dessin pratique demandera un certain temps, et quant bien même le modèle conçu ne sera qu’à imprimer, l’impression elle-même, le processus de création, demandera un certain temps.


    • Decouz 5 septembre 2020 15:04

      @Decouz
      On ne peut pas dire qu’il existe au sens étymologique de « sortir de », c’est une condition implicite, qui relève de l’imaginaire, qui lui aussi est vécu plus que prouvé.
      Il y a à mon avis un lien entre le temps et l’existence individuelle, ce qui est symbolisée par la chute hors du paradis, ou dans d’autres civilisations par le destin personnifiée, le temps de l’individu est compté, les hindous disent même le nombre de ses souffles.


    • babelouest babelouest 6 septembre 2020 09:20

      @Decouz pour résumer : le temps, c’est le mouvement, et réciproquement. Si tout mouvement se fige (à 0°K), le temps aussi.


  • Sozenz 5 septembre 2020 15:02

    nom masculin
    1. 1.
      Continuité indéfinie, milieu où se déroule la succession des évènements et des phénomènes, les changements, mouvements, et leur représentation dans la conscience
    donc uoi le temps existe . puisqu’ il y a matiere et evenements sur la matiere et entre les matières

    .

    ça va les masturbations ?


    je ne sais pas si je dois rire des tortures de l esprit humain ou si je dois en pleurer...


    je comprends que certains aiment « philosopher » . mais quand ça ne sert pas à grand chose voir à rien, est ce vraiment philosopher ?


    en tout cas mon pauvre tu es bien incarné ; et tes cycles de sommeil , de jour de nuit , le temps nécessaire pour le développement d un foetus etc , ils sont bien là ...
    alors voilà , à toi de voir ..


    je sais je sais ; là vie est parfois difficile . mais c est bien aussi de pas trop vouloir y réchapper . tu risquerais de louper quelque chose .


    • Decouz 5 septembre 2020 15:07

      @Sozenz
      Si c’est prononcer, le masculin ne change rien, mais si c’est écrit alors oui.
      Ce n’est pas philosopher lorsqu’on agit ou que l’on pratique certaines méthodes.


    • babelouest babelouest 6 septembre 2020 09:43

      @Decouz philosopher implique des actions dans le cerveau (phénomènes chimiques et électriques).


    • foufouille foufouille 5 septembre 2020 16:02

      @Philippe Huysmans

      Si justement nos temps sont identiques.

      C’est la vitesse et la gravité qui le change mais faiblement.

      Ça a une importance pour un ordinateur mais pas pour nous.


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 5 septembre 2020 16:06

      @Philippe Huysmans

      Peut être...mais un envol de thermites synchro avec d’autres envols a 250 bornes de là ,et sur un autre archipel... Ça me laisse rêveur en la capacité des tites bêtes .


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 5 septembre 2020 16:32

      @Philippe Huysmans

      Impression polynésienne...si tu es chez toi tu coupe les lumières car elles sont attirées ...le réflexe vient une fois que t’as connu ...puis fermeture des fenêtres...deux heures minima . Sur les routes, tellement elles sortent t’as l ’impression qu’il neige ...


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 5 septembre 2020 17:54

      @Philippe Huysmans

      La géologie se soucie oui des crevettes et des amanites.


    • Xenozoid Xenozoid 5 septembre 2020 17:55

      @arthes
      en biologie on parle par exemple de métabolisme


    • arthes, Britney for ever arthes 5 septembre 2020 20:00

      @Xenozoid
      Métabolisme ?

      Tu veux dire quoi ?
      Enfin le rapport avec cette notion/perception du temps et la vie et la mort


    • Xenozoid Xenozoid 5 septembre 2020 20:06

      pour le métabolisme attache au temps c’est une théorie anthopocentrist

      et une question,si vous ne vivez que quelques heures,rêvez vous en années ? 


    • arthes, Britney for ever arthes 6 septembre 2020 10:21

      @Philippe Huysmans

      Quand nous ne regardons pas les branches de l’arbre perdu au milieu de la forêt par temps de grand vent, est-ce que les feuilles bougent ?

      L’expérience de l’observateur  fait que justement nous associons l’objet ’arbre avec le phénomène  vent et que nous pouvons déduire logiquement que les feuilles bougent, même si nous ne voyons pas l’arbre perdu au milieu de la forêt

      Je ne comprends pas ce que tu entends par acteur ?


    • Francis, agnotologue Francis29 6 septembre 2020 10:48

      @Philippe Huysmans
       
       «  Quand nous ne regardons pas les branches de l’arbre perdu au milieu de la forêt par temps de grand vent, est-ce que les feuilles bougent ? »
       
       C’est une question posée par un solipsiste.
       
       Le solipsisme ne présuppose qu’une seule conscience. A mon avis, cette forme de solipsisme est pathologique. En revanche, le solipsisme convivial est une approche intéressante de ce qu’est le réel à ne pas confondre avec la réalité.
       
      Solipsisme convivial 1
       
      Solipsisme convivial 2


    • arthes, Britney for ever arthes 6 septembre 2020 11:29

      @arthes

      Remarque, ton histoire d’arbre me fait penser à : Si je ferme les yeux , alors je suis invisible et je n’existe pas pour le reste du monde ? (lol)


    • Yanleroc Yanleroc 6 septembre 2020 22:24

      @Philippe Huysmans

      Oui, on peut postuler que l’univers est la somme séparée des énergies positives et négatives, issues... de rien. C’est assez élégant quand on y pense.


      Pas de rien, quand on y pense ! Que pouvait-il bien y avoir, avant rien !?.....

      L’ Amour ! C’ est une déduction...



    • arthes, Britney for ever arthes 6 septembre 2020 22:42

      @Philippe Huysmans

      Oui mais rien, c’est quelque chose, juste une idée de l’esprit ou un concept secrété par le cerveau, selon la manière de voir


    • Yanleroc Yanleroc 6 septembre 2020 23:28

      @Philippe Huysmans,
      non il ne s’ agit pas de cela ! Et pour me retourner le cerveau comme une chaussette, disons que c’ est déjà fait, te fatigue pas, merci !
      Je ne suis pas dans la croyance , non plus.

      Mais je vois que tu n’ as pas envie d’ y réfléchir...laisse, je m’ en occupe !


    • Yanleroc Yanleroc 6 septembre 2020 23:34

      Rien n’ a jamais existé.
      Je parlais de savoir ce qui était à l’ origine de l’ Univers...
      L’ Amour est une réaction physique pas forcément biologique, c’ est d’ abord une vibration et de là que tout part !
      Non la haine, manifestation physique elle aussi, mais destructrice. 


    • Yanleroc Yanleroc 7 septembre 2020 00:33

      @Philippe Huysmans, pas vexé...mais je peus démarrer un peu vite dans certains cas smiley
      Tu pourrais me dire sur mon email, sous quel pseudo je me suis connecté ?..L’ orthographe ?..le code ?..Je me suis fait c..sur tel. Sinon je réessayerai demain !


  • John John 5 septembre 2020 16:29

    Salut Babelouest !

    "D’ailleurs, ne dit-on pas que si on refroidit un système au zéro absolu, le temps s’y arrête, puisque plus RIEN ne bouge, y compris les constituants des atomes."

    Puisque que rien ne bouge ... Si rien ne bouge c’est justement pas que les électrons ne bougent plus autour de l’atome ...

    En fait tous les atomes réagissent à la règle du zéro absolu ... Ils ont tous des températures de fusion différentes mais obéissent tous au zéro absolu ...

    Autrement dit ... On peut donc en déduire que la structure d’un atome passe en mode végétation ... On pourrait même imaginer que toute matière « tombe en poussière » comme si la matière disparaissait se volatilisait ... 

    donc à cette température, plus de matière, plus d’univers ... le Néant ... Comme avant le big ... Donc logiquement plus de temps ! 


    • babelouest babelouest 5 septembre 2020 16:58

      @John Salut John ! Donc c’est sûr, par un artifice, on peut retirer un objet de l’univers et de ses lois. En revanche, obtenir réellement ce zéro absolu est aussi difficile que réussir à atteindre la vitesse de la lumière : dans les deux cas ce sont des asymptotes qui demandent une énergie infinie pour les atteindre vraiment.


    • John John 5 septembre 2020 17:11

      Babelouest,

      Ce qui est aussi dingue c’est que des atomes peuvent supporter des millions de degrés mais ne peuvent pas descendre en dessous de -273.15 ...


    • babelouest babelouest 5 septembre 2020 20:11

      @John « des millions de degrés » : à cette température-là les particules sont cassées en un magma nommé plasma, justement ce que les savants tentent de reproduire à Cadarache dans le projet Iter. Dans une explosion thermonucléaire cet état dure quelques millionièmes de seconde, ce qui correspond à l’éclair fugace mais quasi-solide qui est observé. Quant à la température de -275,15°, le zéro Kelvin, elle correspond sans doute à un état où même les particules des atomes se figent. Sauf qu’il est pratiquement impossible d’atteindre vraiment cette température-là.


    • John John 5 septembre 2020 20:17

      Babelouest,

      « -275,15° »

      Heu fait gaffe avec les chiffres c’est 273.15 ... Si tu t’amuses à mettre la barre encore plus haute les atomes sont pas sortis de l’auberge ... smiley ...


    • babelouest babelouest 5 septembre 2020 21:23

      @John OUPS....


  • Xenozoid Xenozoid 5 septembre 2020 16:49

    on peut aussi voir le temps comme une preuve qu’il est mouvant,un peut comme les élément sous pression,par exemple, l’eau ne boue pas a la meme température suivant l’altitude....le temps si il est mesurable par des conventions, n’est pas statique il est aussi en mouvement,et la relation de l’instant t ne défini que sa place dans l’espace


  • Claude Courty Claudec 5 septembre 2020 17:38

    Contribution rimée

    ô Temps, miroir de l’homme, temps qui passe dit-on,

    Dans notre insignifiance et notre prétention.

    Temps tu es le métier, majestueux, immense,

    Sur lequel nous brodons notre pauvre espérance.


    Temps qui toujours le même, immuable, serein,

    Est l’écran sur lequel se joue notre destin,

    Tu distilles nos jours avec parcimonie

    Quand tu as décidé de nous donner la vie.


    Temps apaisant nos peines et consumant nos joies,

    Tu restes insensible à nos pleurs, à nos voix.

    Alors que vainement nous voudrions voler,

    Tes lambeaux par lesquels nous semblons exister.


    Temps qu’en leur temps les Dieux eux-mêmes n’ont pas su

    Domestiquer ni vaincre, quand tu les eus conçus,

    Tu règnes sans partage et organises ô Maître,

    L’ouvrage par lequel nous pensons te soumettre.


    Temps au nom confondu avec éternité.

    Seigneur de l’univers, suprême infinité,

    Inéluctablement, par la loi du plus fort,

    Tu finis par mener tout et tous à la mort.


  • ETTORE ETTORE 5 septembre 2020 17:52

    Il existe beaucoup de types de « temps ».

    Mais comment pourrions nous, avoir suffisamment de recul pour dire que nous sommes bien dans « ce temps là » par rapport à un autre ,

    Je pense parfois à cette mouche prisonnière dans une voiture qui roule à 120 Km/h, et, elle à son vol relatif à son environnement clos.

    C’est certain, que si d’aventure, elle passe par la fenêtre, son « temps », sa vitesse de vol va changer.

    Il en vas peut être de même pour nous, encapsulés dans un système « hermétique », mais qui ne préjuge en rien de ce qui peut en être à l’extérieur de cette peau qui nous semble figée, et dont pourtant, nous savons que sous certaines conditions, elle peut se modifier .

    Effectivement, ce serait bien une « illusion » qui resterait à transcender, pour qu’elle devienne une « réalité ».


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 5 septembre 2020 17:59

      @ETTORE

      Il y avait une mouche dans un avion ...Une mouche dans un avion ! Fainéante !!! Roland Magdane .


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 5 septembre 2020 18:38

      @Septime Sévère

      Lorsque l’avion rencontrera une montagne comme le vol de la German Wings il aura le temps de ne pas y réfléchir.


    • babelouest babelouest 5 septembre 2020 18:43

      @Aita Pea Pea tout dépend de la façon dont il l’aborde : avec délicatesse, avec des fleurs, ou en force : là, gare au coup de genou !


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 6 septembre 2020 00:49

      @Philippe Huysmans

      Je n’ai pas de difficultés en appréciant les gens même si j’ai des distorsions d’idées avec eux ...keep cool . J’ai pas la science infuse et loin de là .


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 6 septembre 2020 01:07

      @Cyrus

      T’as le droit de me traiter de con aussi...ce que je ne supporte pas c’est imbecile ...là vais devenir très mauvais...même si j’ai été imbecile en bien de cas ...lol


    • foufouille foufouille 6 septembre 2020 08:28

      @Philippe Huysmans

      tu n’as donc pas lu ou ne veux pas répondre aux liens.


    • eau-mission eau-pression 6 septembre 2020 10:50

      Bonjour @foufouille

      Y’a de ça. Ils ne voient pas qu’un préalable à leur ambition serait de remplacer le système marchand. Vaste programme.

      Pour revenir au sujet, une citation de SPQR ... Romani :
      Il est difficile de critiquer un système qui vous permet d’être alors qu’avec le temps qui passe l’avoir été s’insinue implacablement .

      Bon dimanche @foufouille


  •  C BARRATIER C BARRATIER 5 septembre 2020 19:07

    Etres humains raisonnant nous nous sommes donné des outils pour découvrir des lois naturelles, satisfaire notre esprit, prévoir, calculer avec ces outils, et cela nous a permis de réussir des voyages spaciaux, d’envoyer des satellites sur des chemins que nous voulions leur fabriquer, échapper à notre prison la terre en passant outre à la gravitation, qui existe bel et bien. Ces outils nous permettent d’utiliser des forces naturelles. C’est formidable.

    S’agissant de distances, la lieue n’existe pas, ni le km. Bien utiles sur notre petite portion d’univers. Pour l’espace il a fallu créer le concept d’année lumière, la vitesse de la lumière existe, et nous lui attribuons des résultats permettant des comparaisons. L’année n’existe pas car le temps n’existe pas, et l’univers n’en a pas besoin. Nous oui, toujours pour des comparaisons. 

    Le temps est un concept lié à notre perception de la vie, nous ne pouvons pas imaginer que quoi que ce soit n’ait pas un début et une fin. Nous voulons donc que l’univers ait commencé, de là à imaginer qu’il aura une fin est tentant, mais nous n’en savons rien. Le soleil ne sera plus le soleil un jour, mais ses composants n’auront pas disparu.

    C’est pour notre confort intellectuel que nous avons inventé le temps, nous appréhendons mieux ce concept que celui de l’espace que nous ne savons pas percevoir même si nous avons le mot infini. Pourtant il n’y a pas de possibilité que l’univers ait un contour, ...il y aurait quoi au delà ?

    Pour leur confort intellectuel, les humains ont de même inventé les religions, cet outil s« avère catastrophique et les fait s’entretuer partout. Des gens très intelligents sont »croyants« , moi je dirais »crédules".

    Je pense que nous avons élaboré des outils utiles pour nous, bien sûr inutiles à l’univers, qui n’a besoin ni de notre temps imaginaire, ni de nos croyances. Mais c’est agréable d’en être conscients, Notre relative grandeur gagne à une aussi grande humilité...c’est ce qui nous manque.


    • babelouest babelouest 5 septembre 2020 19:26

      @C BARRATIER effectivement ce que nous appelons « le temps » est à chaque fois relié à un espace. Pouvons-nous seulement imaginer que ce bon soleil qu’autrefois le bon ton qualifiait de « tourne autour de la terre » voire plus farfelu encore si on considère une Terre plate... se déplace et nous entraîne à quelque 20 Km/seconde vers la direction générale de la Constellation d’Hercule, le tout étant entraîné avec la rotation de la Galaxie en une translation autour de son axe à 220 Km/s... de quoi en avoir mal au cœur !
      .
      En somme le temps n’est qu’une succession de présents apparemment identiques, le plus souvent, sauf que ces présents vis-à-vis d’un point zéro arbitraire se déplacent. C’est pourquoi je vais en poser une bien bonne : comment les animaux, ne sachant pas tout cela, et n’ayant pas de langage précis pour l’exprimer, ont-ils une notion du temps ? S’ils en ont une qui puisse avoir une analogie avec la nôtre, d’ailleurs.


  • babelouest babelouest 5 septembre 2020 19:43

    Au fait, pour ceux qui se passionnent sur les affaires du temps, il y en a de très nombreux parmi les ouvrages de science-fiction, qui traitent de ce sujet de façons extrêmement diverses. Je pense à la Patrouille du Temps, de Poul Anderson, à La Réserve des Lutins de Clifford Simak où l’on parle d’un Collège du Temps, à Au seuil de l’éternité, du grand John Brunner, et des centaines d’autres. Proust l’avait pris dans un sens assez différent. La madeleine n’est-elle pas, via ce qu’on appelle « la mémoire », le moyen de réconcilier deux présents ?


    • babelouest babelouest 5 septembre 2020 20:31

      @Philippe Huysmans Ah oui, « de peur que les ténèbres » ! magistral....

      La Réserve des lutins, je l’ai tellement lu que malgré les soins il est bien fatigué à force d’être lu, j’en ai commandé un autre. De même qu’un autre du même auteur, « Au carrefour des étoiles » dont un diaporamiste de grand talent avait fait une adaptation d’un extrait absolument magnifique, « l’île d’espérance ». Le troisième livre que j’aie ainsi en double, et en version cartonnée et toilée, c’est Demain les chiens.


    • babelouest babelouest 7 septembre 2020 17:59

      @Philippe Huysmans connais-tu aussi (puisqu’on parle de temps) les Maîtres du Temps ? C’est un film d’animation de Moebius, tiré de l’un des ouvrages de Stéphane Wul, l’orphelin de Perdide. De cet auteur j’en ai 6 ou 7. Un autre de ses livres (Oms en série) a été adapté au dessin animé, avec des décors de Topor par René Laloux, La planète sauvage.


  • Decouz 5 septembre 2020 20:54

    L’acide c’est pas mal il parait (j’en suis sur de même que tous les connaisseurs de ces substances le disent) : la perception du temps est modifiée, j’ai très peu consommé mais comme me le disait un policier chargé de la lutte et de l’information (en fait plus lutte qu’information) une fois qu’on a touché à l’acide on n’est plus pareil, définitivement.

    D’ailleurs quelques auteurs en gardent les traces, Dick par ex qui a du écrire sous l’effet du produit.

    Baudelaire et Gautier ont donné des compte rendus intéressants notamment dans le changement de la perception du temps avec l’opium et le cannabis, le temps se dilate. 

    Et si éventuellement très légalement vous avez eu des prescriptions de produits genre « speed », ou si vous en avez usé illégalement, c"est l’effet inverse, tout se condense et vous avez l’impression de pouvoir faire mille choses à la fois, c’est pour cela que certains hommes d’affaire ou politiciens affectionnent la cocaïne.


    • binary 5 septembre 2020 22:56

      @Decouz
      Ce qui montre expérimentalement que c est bien le cerveau qui « crée » le temps.


    • Decouz 6 septembre 2020 10:33

      @Philippe Huysmans
      Si le cerveau n’avait pas construit un système de repérage, le chronomètre fonctionnerait sans aucune signification, en fait il n’existerait pas. L’homme a lui-même construit des appareils, au début des procédés rudimentaires auxquels il a relié le temps, une bougie qui brule, de l’eau qui s’écoule.
      Même si son cerveau dilate, condense, ou fait de l’élastique avec le temps, son corps lui rappellera peut-être qu’il y a des rythmes impossibles à ignorer, grosso modo alignés sur le soleil ou d’autres mouvements cosmiques. Mais on est encore dans des rythmes permanents, avec quelques variations, ça pourrait durer indéfiniment si c’était en vase clos, comme un orchestre de tam-tam qui ne s’arrête jamais, ou des bougies qui brûlent sans que personne s’avise d’en compter le nombre, faim, sommeil, excitation, léthargie. Tout ce qui pourrait être perçu serait la complexité qui régit l’ensemble de ces rythmes et qui les unit les un aux autres. Mais sans comptage, compte, comptabilité, pas de temps.
      « Après », à quel âge de l’enfance ? Ce qui donnera la sensation du temps au sens irréversible, ce sont les évènements extérieurs, ou les modifications à l’intérieur du corps, vieillissement, maladies.


    • babelouest babelouest 7 septembre 2020 07:29

      @Decouz le temps ne serait-il pas, après tout, un nom donné pour l’usure progressive de quelque chose, par le fait du mouvement brownien ? Petit à petit cette chose perdrait son essence, ce qui fait penser, encore une fois, aux lois de la thermodynamique. Heureusement la Nature a un moyen de se régénérer : les collisions, que ce soient celles entre des étoiles, ce qui n’arrive pas tous les jours, ou celles entre des ovules et des spermatozoïdes, ou même celles entre des particules qui ont des résultats certes aléatoires, mais qui relancent la machine par le dégagement d’énergie produite.


Réagir