vendredi 22 décembre 2017 - par jaja

Les Partis indépendantistes emportent la majorité absolue en Catalogne !

La claque est sévère pour la monarchie espagnole et ses représentants politiques. Rajoy avait tout fait pour gagner les élections au Parlement catalan. Son parti ne gagne que trois sièges sur 135 et les indépendantistes l'emportent.

Contrairement à ce que de nombreux (mauvais) augures de ce site affirmaient les élections au Parlement catalan ont confirmé une majorité indépendantiste en voix comme en sièges. 70 sièges pour les indépendantistes du parti de Puigdemont, de la gauche républicaine et de la CUP contre 57 sièges au bloc dit « unioniste » refusant l'indépendance.

Le bloc indépendantiste rassemblant 59000 votes de plus qu'en 2015 lors de cette élection à participation record (81,9% des inscrits). Ce scrutin était pourtant biaisé, du fait de l'emprisonnement des deux leaders des deux principales associations indépendantistes, l'Omnium cultural et l'Assemblea nacional catalana, (ANC) et des restrictions multiples apportées par une Commission électorale à la solde de Madrid et du gouvernement Rajoy. Sans oublier un Président de la Generalitat de Catalogne en exil à Bruxelles et des ministres en prison ne pouvant faire campagne...

 

Ce résultat apporte un démenti cinglant à tous ceux qui, sur ce site ou ailleurs, ont glosé sur les supposées tricheries opérées par les indépendantistes lors du Référendum du 1er octobre, durement réprimé par la police espagnole, et dont le résultat affirmait clairement la volonté d'indépendance des électeurs catalans. Ces élections ont été organisées par Rajoy pour battre des Catalans supposés abattus et désorganisés après la répression post 1er octobre. Comme l'a déclaré Puigdemont ce soir : « Nous avons infligé une défaite à la monarchie espagnole ».

 

Les provocations ont pourtant été nombreuses : l'armée espagnole est entrée en Catalogne : c'est l'opération Eagle eyes (pour info l'aigle est un symbole franquiste connu) et outre les deux leaders associatifs, Jordi Sanchez et Jordi Cuixart, deux membres du gouvernement Puigdemont sont toujours en prison. Des menaces de poursuites judiciaires existent également contre des responsables politiques comme Marta Rovira de l'ERC (gauche républicaine) ou Anna Gabriel de la CUP indépendantiste et anticapitaliste...

Les Maires des villes ayant autorisé le Référendum doivent s'acquitter de 50 000 euros d'amende.

 

Le musée de Lleida a été pillé par la Guardia civile, les oeuvres exposées ont été livrées a un musée privé en Aragon appartenant à l'Ordre de malte. La couleur jaune symbolisant l'exigence de libération des prisonniers politiques a été interdite (délit de haine, disent-ils). La ville de Barcelone a, par exemple, dû changer l’éclairage des fontaines publiques pour cette raison. Les députés européens, comme José Bové, voulant visiter les prisonniers politiques n'ont pu le faire en violation des lois européennes dont le respect ne s'impose que quand la mafia à sa tête le veut. La télévision catalane et les médias sont muselés, des journalistes virés... Le Vice-Président catalan, Oriol Junqueras, a été puni de 5 jours de confinement dans la cellule de sa prison d'Estremera pour avoir donné par téléphone un entretien à l'agence catalane des médias publics. Jordi Sànchez, ancien Président de l'ANC, est également menacé de sanction pour la même raison, c'est-à-dire pour avoir enregistré un message de sa prison de Soto del Real qui a été diffusé lors d'une réunion de JuntsxCat...

 

Pour ces élections l'Espagne a refusé les demandes catalanes autorisant les observateurs internationaux et des milliers de fausses cartes d'électeurs ont été créées... Beaucoup d'électeurs catalans à l'étranger n'ont pas reçu la documentation électorale nécessaire pour voter, malgré leurs demandes répétées... Les médias espagnols se sont déchaînés contre les partisans de la République ne reculant devant aucune propagande ni aucun mensonge.

 

Maintenant que la victoire indépendantiste est acquise il est certain que Madrid continuera sa politique de répression par l'application de l'article 155 de la Constitution espagnole qui lui permet de suspendre la vie démocratique, d'intervenir militairement et d'emprisonner les opposants.

 

L'Espagne monarchique ne laissera comme issue aux indépendantistes que de se coucher à la mode Tsipras, lors de pseudo discussions, ou de décider unilatéralement l'indépendance telle que l'avait déjà décidé le peuple catalan lors du Référendum du 1er octobre et donc de se mobiliser massivement pour l'obtenir.

 

Rajoy a déjà prévenu en affirmant, qu'en cas de victoire, les indépendantistes « savaient ce qu'ils pouvaient faire et ce qu'ils ne pouvaient pas faire ». La menace sous-jacente est parfaitement claire. Fort du soutien de l'Union européenne et du Président US il ne reculera devant rien.

 

Dans tous les cas de figure, la vie politique sera agitée en Catalogne ces prochains mois... et cela posera à nouveau le dilemme du passage démocratique par les urnes d'un régime autoritaire monarchique à un autre populaire et républicain sans que le pouvoir en place n'utilise la violence policière et militaire pour se maintenir.

 

C'est malheureusement une histoire que l'on connaît maintenant fort bien. Tout pouvoir étatique se sentant menacé réagit brutalement.

 

Hier après la victoire électorale de son camp, Carles Puigdemont a déclaré sur TV3, la chaîne de télévision catalane, que le problème c'était Rajoy et non le gouvernement catalan, qu'il n'avait aucun droit de le démettre, qu'il devait cesser d'appliquer l'article 155 et donc la prise de contrôle des institutions catalanes. Sans oublier qu'il devait immédiatement libérer les prisonniers politiques des geôles espagnoles.

 

S'il maintient ce discours c'est la poursuite assurée d'une confrontation qui sera encore plus dure entre les parlementaires catalans majoritaires et le pouvoir politique de la monarchie espagnole décidé à ne rien lâcher. Et surtout pas ce retour du gouvernement légitime, limogé par l'imposition de l'article155, au palais de la Generalitat.

 

En attendant le revers électoral de Rajoy est cinglant avec l'élection de 3 prisonniers politiques et de 5 élus en exil à Bruxelles !

 



146 réactions


  • Trelawney 22 décembre 2017 09:35

    Attention Jaja, vous avez été l’un des premiers à dire que Trump avez été élu avec moins de voies que sa concurrente. mais que le système électoral américain était ainsi.

    Pour ce qui est de l’élection en Catalogne où les voies dans les campagne comptent plus que celle d’en ville, c’est aussi le cas.
    Pro indépendantistes réunit 48%. Pro unionistes 52%
    Mais à l’arrivé c’est 70 sièges sur 135 pour les pro indépendantistes et je ne suis pas certains qu’un nouveau référendum sur l’indépendance soit en faveur des indépendantiste.
    Ce qui est certain c’est qu’avec 4.5% des voies, le parti de Raroj a disparu des radars.


    • jaja jaja 22 décembre 2017 09:45

      @Trelawney

      Totalement faux... Les indépendantistes ont gagné en voix et en sièges. Les pourcentages exacts sont 47,4% pour les indépendantistes et 44,4% pour le camp unioniste... Compter les 7% des voix de Podem dans le camp unioniste ne va pas leur plaire smiley

      C’est pourtant ce que fait une certaine presse malhonnête que vous relayez ici.


    • Pere Plexe Pere Plexe 22 décembre 2017 09:55

      @jaja
      47,4% pour les indépendantistes
      La question est peut-on faire comme si ces trois partis n’étaient qu’un ?

      Pour Podemos c’est un fait qu’ils ont dénoncé la déclaration unilatérale d’indépendance de Puigdemont 

    • pipiou 22 décembre 2017 10:00

      @jaja

      Podemos est opposé à l’Indépendance, c’est un fait et c’est toi qui est malhonnête.
      Trelawney a entièrement raison.

      Tu n’hésite pas te renier quand ça t’arrange, on n’est pas surpris.


    • jaja jaja 22 décembre 2017 10:01

      @Pere Plexe

      Mais ils se sont déclarés pour un Référendum sur l’indépendance. De plus un de ses courants, Anticapitalistas est très largement en faveur de l’indépendance catalane... Donc compter les voix de ce parti avec celles de la droite et des néo-franquistes ne va pas leur plaire, comme je l’ai dit plus haut.


    • jaja jaja 22 décembre 2017 10:19

      @pipiou Je te passe ici l’interview de notre ami Andreu Coll, membre d’Anticapitalistas, courant de Podemos Catalogne et tu verras qu’il na rien contre l’indépendance comme la majorité des membres de ce courant... dont Andreu dit : « Anticapitalistas a un poids important dans Podem »...
      https://www.facebook.com/1536506946585351/videos/1990189181217123/

      Andreu Coll, Podem, courant Anticapitalistas :« Anticapitalistes Catalogne vient de publier un communiqué mettant l’accent sur l’importance d’un processus constituant, notamment pour impliquer des secteurs qui ne sont pas indépendantistes, mais surtout pour un changement de société, pour discuter du contenu social du mouvement. Il faut aussi insister sur la nécessité de généraliser la dynamique au-delà de la Catalogne. Cela dépend aussi de la dynamique générale : la mobilisation sera pacifique au début, mais il peut y avoir une répression violente.
      Les initiatives de solidarité dans toute l’Europe sont importantes pour nous, pour nous encourager et affaiblir Rajoy.
       »
      https://tendanceclaire.org/breve.php?id=25788


    • amiaplacidus amiaplacidus 22 décembre 2017 10:33

      @Trelawney

      Je ne pense pas qu’en France l’on puisse critiquer le manque de représentativité des élections tant en Catalogne qu’aux USA.

      Parce qu’en France, les dernières législatives, c’est 53,37 % des sièges (308 / 577) pour LREM, alors que LREM, n’est le premier choix que de 28,91 % des votes exprimés au premier tour (43,06 % au deuxième tour).

      Comme on le voit, le mode de scrutin français est largement moins représentatif que l’espagnol ou l’états-unien.


    • pipiou 22 décembre 2017 12:03

      @jaja

      Ou est-ce que tu vois, dans ce sous-mouvement de Podemos une position en faveur de l’indépendantisme ? Au contraire il envisage une généralisation nationale de sa démarche, c’est-à-dire le contraire d’une spécificité catalane.

      La honte ne t’étouffe pas on le sait, mais fais quand même un effort !
      Ou alors demande à celui qui écrit tes articles d’être plus attentif smiley


    • Lugsama Lugsama 22 décembre 2017 12:24

      @jaja

      « Totalement faux... Les indépendantistes ont gagné en voix et en sièges. »

      bvah non, et c’est même pas contestable, ils ont reculé et maintenant le premier parti de Catalogne est celui qui est le plus farouche à l’indépendance.

    • Trelawney 22 décembre 2017 12:39

      @jaja
      Compter les 7% des voix de Podem dans le camp unioniste ne va pas leur plaire 

      Podemos et pour l’instauration d’un référendum et c’est tout à son honneur. Mais Podemos demandera à voter contre l’indépendance, car il y est farouchement opposé
      Les résultats sont :
      Junts per Catalunya (droite indépendantiste de Carles Puigdemont) : 22% et 34 sièges
      L’ERC (gauche indépendantiste de l’ex-vice-président emprisonné Oriol Junqueras) : 21% et 32 sièges
      La CUP (extrême-gauche indépendantiste) : 4% et 4 élus
      Soit un total de 47% (en fait un petit peu plus) et 70 sièges sur 135.

      Dans ses conditions, un référendum sur l’indépendance ou une voie compte pour une voie est trés loin d’être gagné pour les indépendantistes

    • jaja jaja 22 décembre 2017 12:40

      @pipiou

      Je sais ce qu’un processus constituant veut dire... Tu ferais bien de l’apprendre, à ton tour de faire un effort et de passer par dessus ta mauvaise foi...
      De plus j’étais à Barcelone avec la délégation du Npa aux côtés d’Andreu Coll et de ses amis d’Anticapitalistas, le jour du Référendum du 1er octobre devant l’école Pia Sant Antoni où nous nous sommes violemment fait dégager par les forces de la Guardia civil, Andreu étant lui-même blessé....

      Donc je pense savoir ce que ces derniers ont derrière la tête... et ce n’est sûrement pas la clique néo-franquiste qui les attire....


    • Lugsama Lugsama 22 décembre 2017 13:35

      @jaja

      Le NPA de grands démocrates comme chaqun sait, vos amitiés explique certainement vos falsification historique smiley

    • Alren Alren 22 décembre 2017 16:19

      @Trelawney

      « je ne suis pas certain qu’un nouveau référendum sur l’indépendance soit en faveur des indépendantistes. »

      Qui craint un nouveau référendum démocratique sans la violence scandaleuse de la Guardia civile espagnole sans l’attaque des bureaux de vote et qui le souhaite ?


    • Trelawney 22 décembre 2017 16:50

      @Alren
      Qui craint un nouveau référendum démocratique ?

      Raroy et sa clique, mais vu le score qu’ils ont fait, on peut dire qu’ils ne sont plus concernés par le problème

    • Sandocan 22 décembre 2017 19:46

      @jaja

      http://www.elmundo.es/espana/2017/10/29/59f64c8d46163f504a8b459b.html comme tu peux lire dans l’article podemo espagne a obligé a podemos catalogne a faire un referemdun pour montrer ce que la base de podem catalogne pense , suite a quoi la tête du parti de catalogne catalogne a changé et reste pro unioniste faut dire que si non fallait changer de nom , bref tes pro independentistes de podemos n’existen plus et tes liens ne sont plus a jour , et avec juste 4 deputes pour la cup l’extreme gauche independentistes n’existe plus mais ça semble pas te déranger dans t’a croissade proindependentiste..


    • jaja jaja 22 décembre 2017 20:13

      @Sandocan La tête a changé certes et Fachin a quitté Podem et a appelé à voter indépendandiste... Mais Anticapitalistas est resté dans Podem Catalogne et a appelé le 21 décembre prochain à voter pour «  Catalunya en comu  » regroupement de «  Podem  » et de la maire de Barcelone qui défend un droit à l’autodétermination virtuel car devant être négocié et acté, selon eux, avec Madrid.

      Les rebondissements dans Podem Catalogne sont loin d’être terminés...


    • Trelawney 23 décembre 2017 07:58

      @jaja
      Podem a chuté dans ces élections parce qu’une partie des électeurs qui votent pour podem se sont retournés vers un parti indépendantiste de gauche.

      Ca ne veut pas dire que podem a chuté en Espagne et est plutôt bien représenté à Madrid.
      De même que le parti qui a gagné ces élections fera un score ridicule au pays basque pour justement leur position tranchée pour l’union.

      Il est clair que le débat sur l’indépendance a pris toute la place au détriment du reste. Encore une fois on préfère se polariser sur une choses sans importance (l’indépendance de la Catalogne) au lieu de s’occuper de ce que sera l’avenir de l’espagnole (catalan compris) dans une société européanisée

    • Lugsama Lugsama 23 décembre 2017 09:50

      @Trelawney

      Podemos est en chute libre en Espagne également, se faire financer ses campagnes par une dictature et la defendre alors qu’elle envoit tant de réfugiés en Espagne et que son electorat est principalement urbain, donc au contact de ces même malheureux, c’etait pas très malin.

    • wesson wesson 23 décembre 2017 13:31

      @Lugsama
      En parlant de falsifications, si nous évoquions les votre qui sont si nombreuses qu’on ne sait par lesquelles commencer.


      Tiens, par exemple : le Venezuela pays le plus dangereux du monde ... si l’on fait totalement abstraction du Mexique (20.878 meurtres entre Janvier et Octobre 2017, du Honduras, de la Colombie, et en fait d’une bonne douzaine d’autres pays ....

      Vous entendre donner des leçons en intégrité, c’est comme entendre Pinochet nous parler des droits de l’homme.

    • McGurk McGurk 23 décembre 2017 13:48

      @wesson

      Et à part souffler sur le vent, votre commentaire sert à quoi au juste ?


    • wesson wesson 23 décembre 2017 14:33

      @McGurk
      Et bien, j’ai pensé qu’il était plus utile de mettre le nez de Lugsama dans son propre caca plutôt que de pontifier sur la Catalogne, dont tout le monde sait qu’une solution passe par une révision constitutionnelle en Espagne que aucun parti au pouvoir là bas n’est prête à accepter, d’autant que c’est cette même constitution post Franquiste qui leur garanti de conserver leur pouvoir ad vitam aeternam.


      Voilà pourquoi je m’emploi à démasquer un faussaire plutôt que donner mon inutile avis.

    • wesson wesson 23 décembre 2017 14:34

      @wesson
      de plus ma réponse s’est mal placé, et je ne me l’explique pas.


    • McGurk McGurk 23 décembre 2017 14:50

      @wesson

      * "dont tout le monde sait qu’une solution passe par une révision constitutionnelle en Espagne que aucun parti au pouvoir là bas n’est prête à accepter, d’autant que c’est cette même constitution post Franquiste qui leur garanti de conserver leur pouvoir ad vitam aeternam.« 

      Réviser la constitution pour permettre à une classe pourrie jusqu’à l’os de pseudo-indépendantistes d’avoir tout le pouvoir qu’ils veulent ? En voilà une bonne idée !...et surtout une belle leçon d’égoïsme à haut niveau.

      Cela montre bien que le régionalisme exacerbé est un véritable échec car tous les hommes de pouvoir veulent toujours plus de pouvoir. Cela ne sert à personne à part une classe déjà ultra privilégiée de se prendre pour Dieu et en plus de mettre leurs concitoyens dans la merde.

      Ils se foutent royalement de ceux ne partageant pas leur avis et encore plus du torrent de merde qui va déferler sur la région. »Le chômage ? Bin on s’en fout ! Se séparer de notre pays initial parce qu’on « est Catalans »...bin oui c’est une priorité ! Le reste du pays qu’on met aussi dans la merde ? Bin on s’en branle, le plus important c’est d’être « Catalan » « .

      Le pire dans toutes ces conneries, c’est de vouloir et se barrer et en plus revenir dans l’UE, parce que sans vache à lait forcément le bateau coule. Même les entreprises se barrent à grande vitesse, pour une fois qu’elles ont une attitude cohérente ça veut dire pas mal de choses sur le niveau de fanatisme des leaders et des personnes qu’ils ont embrigadé.

      Le fanatisme à ce niveau, c’est de la connerie pur jus. C’est comme revendiquer notre »culture celtique", c’est de la merde en boîte.


  • Ken_le_sous-vivant Ken_le_sous-vivant 22 décembre 2017 10:16

    Pinaise, l’indépendantisme catalan et tous ses supporters sont le degré zéro de la réflexion. Pas étonnant que les mondialistes promeuvent vos idées de tartuffes décérébrés.

    On flatte l’égo des gens dans leur patois local en leur promettant plus d’argent et en fustigeant les méchants et profiteurs de la capitale nationale.

    Comment la Catalogne va-t-elle pouvoir résister à la finance internationale si déjà l’Espagne, bien plus puissante, n’y arrive pas. Je suis bête ! Ce n’est pas le projet des Catalans !

    A bas Madrid ! Welcome Burger King ! (Remarquez la graphie des drapeaux catalan, breton, cubain, malaisien, grec, togolais, uruguayen... pour connaître quel pays mais surtout quelle idéologie se cachent derrière cette symbolique).

    Les signes et les symboles gouvernent le monde, pas les lois ni les mots. Confucius.


    • jaja jaja 22 décembre 2017 10:35

      @Ken_le_sous-vivant :

      Eh bien si l’Espagne, selon vous, n’arrive pas à résister à la finance internationale (à supposer qu’elle le souhaite) on ne voit pas ce que ça changerait si elle était amputée de la Catalogne smiley
      En politique mieux vaut être conséquent que sortir ânerie sur ânerie smiley

      Les « mondialistes » défendant l’indépendance catalane, selon vous, ne sont ni Trump, ni Merkel, ni Macron, ni May, ni Juncker autrement dit tous les cadors de l’impérialisme US et de l’UE, tous vent debout contre les Catalans. La France faisant même savoir qu’elle arrêterai Puigdemont s’il cherchait à rentrer en Catalogne durant la campagne !

      En conclusion quant au degré zéro de la réflexion il me semble que vous êtes un cador ! smiley


    • jaja jaja 22 décembre 2017 10:37

      @Choucas

      Vous pouvez continuer je n’ai pas pour politique de bloquer les tarés smiley


    • jaja jaja 22 décembre 2017 11:00

      @Choucas :« LE Nano Parti Africian A EU UN PRÊT ROTHSCHILD COMME LA BAUDRUCHE ? »

      Non et c’est d’ailleurs un parti qui est en pleine souscription auprès de ses militants et sympathisants pour financer ses activités. Nul doute qu’attristé par le fait que ni Soros ni Rothshild ne donne un rond vous allez verser à la caisse du Npa smiley

      https://npa2009.org/souscription


    • symbiosis symbiosis 22 décembre 2017 11:54

      @jaja
      Comment peut-on imaginer une Catalogne indépendante au sein de l’UE, car l’usage intempestif de la fusion des bannières catalanes et européennes dans les défilés des indépendantistes ne pas pas échappé ?
      Peux-tu expliquer ce paradoxe ? 


    • jaja jaja 22 décembre 2017 12:11

      @symbiosis

      La vie elle-même est pleine de paradoxes et de contradictions. Tous les deux soutenons la lutte du peuple palestinien et savons que là bas il y a une police palestinienne et une autorité qui fontt le boulot des forces d’occupation bien que portant un drapeau qu’elle ne font que combattre dans les faits !

      En Catalogne il ne t’a pas échappé non plus que les Catalans sont allés manifester à Bruxelles pour y dénoncer la passivité de l’UE face à la répression de l’État espagnol ni que Puigdemont a déclaré l’Europe : «  club de pays décadents, obsolescents, aux mains d’une poignée de dirigeants, qui plus est liés entre eux par des intérêts économiques de plus en plus discutables  » (…), « où les règles varient selon les pays membres  ».

      les Catalans devraient décider s’ils souhaitent appartenir à cette Union européenne (…) et dans quelles conditions  ». Seuls les Catalans peuvent en décider, comme devrait le faire, librement, le reste des citoyens de l’Europe (…). Qui sait ce que répondrait le peuple catalan  !  »

      Les choses ne sont jamais figées et les lignes bougent... D’autre part il existe chez la CUP, l’un des trois partis indépendantistes catalans, certes minoritaire, surtout lors de ce vote où le vote utile a joué à plein, une volonté de sortir de l’UE, de l’Euro et de l’OTAN...


    • symbiosis symbiosis 22 décembre 2017 12:28

      @jaja

      S’il y a une volonté de sortie de l’UE, de l’euro et de l’Otan, cela doit être explicité à haute voix, à très haute voix, or, nous n’entendons pas grand chose. Moi ce que j’ai cru entendre, malgré la trahison de façade de l’UE, c’était la demande de protection de cette dernière. Je n’ai rien entendu d’autre.
      Il est très important, il est essentiel de se positionner clairement. Les indépendantistes catalans ne le font pas, ils restent dans le flou, comme la gauche Mélanchon, comme tous les partis qui racolent avec ce prétexte sans aller jusqu’au bout de la logique de sécession de ces trois vampires.
      Je soutiendrai l’indépendantisme catalan quand la sécession fera l’unanimité dans leurs rangs.
      Sinon, ça reste des mots.
      Il doit s’agir d’une vague de fond. Sinon, quel est l’intérêt de changer de dictature ?


    • Lugsama Lugsama 22 décembre 2017 12:47

      @symbiosis

      Les deux grands partis indépendantistes sont très clairement pro-UE et pro-OTAN, ce n’est même pas une question, il suffit de lire leur déclaration d’indépendance ou il s’attribuaient assez comiquement le statut de membre de l’UE « automatiquement ». (alors qu’ils seraient automatiqument exclu, mais personnes en Espagne ne souhaitant sortir de l’UE ou de l’Euro autant mentir..)

      La CUP ce sont des idiots utiles insignifiant politiquement.

    • jaja jaja 22 décembre 2017 12:51

      @Lugsama

      Visiblement vous l’avez mauvaise entre l’anniversaire de la mise sur orbite de Carrero Blanco par ETA et la victoire des indépendantistes en Catalogne, cela fait beaucoup trop pour vous smiley


    • Lugsama Lugsama 22 décembre 2017 13:22

      @jaja

      Mauvaise pour ? Je suis contre l’indépendance mais pas catalan, ils peuvent se tirer une balle dans le pied c’est leur problème. 

      Après je rappel les faits les plus élémentaire, ils sont pro-UE et pro-OTAN et ce n’est pas vraiment discutable puisque c’est totalement assumé de leur part, en dehors bien-sur des extrêmistes de la CUP qui sont politiquement insignifiants et servent clairement des intérêts totalement opposé à leurs idéologies nauséabonde.

    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 23 décembre 2017 09:53

      @jaja
      Tout ça, c’est du cinéma pour occuper les mougeons et semer la confusion entre autonomistes et indépendantistes. Il s’agit d’élections législatives, rien d’autre. 


      Les Députés catalans, pas plus que les Députés espagnols ou français ne décident de l’économie, ni du social, ni de politique étrangère, ni de la Défense, ni de faire les lois, ... ni de quoi que ce soit d’important. Ils sont élus pour appliquer les Traités européens et les GOPé de la Commission européenne. Et rien d’autre.

      Les électeurs catalans n’étaient pas consultés pour modifier la Constitution espagnole, ni pour décider des compétences de la Région catalane, qui sont déjà très grandes... !

      La Constitution espagnole, comme toutes les autres Constitutions européennes, a été modifiée pour transférer la souveraineté du peuple espagnol aux Instances européennes. Les Députés catalans ont été élus dans le cadre supranational qu’est l’ Union européenne, et rien d’autre.

      Contrairement à vous, Puigdemont sait parfaitement où se trouve le pouvoir décisionnaire, il est « réfugié politique » à Bruxelles.
      Pas à Moscou ou à Cuba !!

  • Lugsama Lugsama 22 décembre 2017 11:42

    Les independentistes sont minoritaires en voix, 47.5% contre 52.5%, la mauvaise foi à ses limites.

    Ils seront majoritaire en sièges si les 5 députés en exil passe la main ou accepté de se rendre à la Justice Espagnole.


    • jaja jaja 22 décembre 2017 11:48

      @Lugsama

      Tiens vous aussi vous comptez les 7% de Podem avec celles de vos amis phalangistes du bloc unioniste ?
      Risible....


    • Lugsama Lugsama 22 décembre 2017 12:17

      @jaja

      Les propos débiles sur le phalangisme et autres.. les vrai fachistes sont bien les nationalistes catalans, ce sont les seuls qui insultent les autres candidats et font des manifestations contre des enfants devant des écoles ou ils imposent du révisionisme historique..

      Et Podemos a toujours rejeté la déclaration d’indépendance.

      Sinon les indépendentistes sont en recul au final, donc tout ce qui à été dit avant est non seulement toujours valide et même plus :)

      Par ailleur ERC à déjà déclaré que la précédente DUI n’était que symbolique et qu’évidement il ne parlerait plus d’indépendance si les nationalistes n’obtenaient pas au moins 50% des suffrages. Sans parler de leur majorité qui se fait en comptant les petits fachistes de la CUP qui n’ont pas vraiment le même logiciel que la bourgeoisie catalane qui souhaitent conserver ses impôts.


    • jaja jaja 22 décembre 2017 12:21

      @Le Panda

      Imaginer Madrid faire un pas en arrière je n’y crois pas un seul instant. Surtout dans une situation où il existe en Catalogne un fort bloc hostile à l’indépendance sur lequel le gouvernement espagnol va s’appuyer.

      Puigdemont, lui, demande à négocier mais celui qui est encore en position de force c’est l’État espagnol, malgré la claque reçue.


    • Lugsama Lugsama 22 décembre 2017 12:32

      @jaja

      « Claque » c’est vite dit, pour le PP (et la CUP) peut être mais c’était attendu et c’est parce qu’il a tardé à appliqué le 155 que Cs réclamait dès le début, de plus au final les indépendantistes reculent au parlement, sans parlé des députés en éxil.

      Et la il n’est pas vraiment question de Madrid mais de Justice, contrairement à ce que vous semblez penser l’Espagne est un Etat de droit démocratique avec séparation des pouvoirs. Et ce n’est donc pas Rajoy qui gère les inculpations pour des crimes les plus élevés dans le code pénal espagnol, pas plus qu’il n’a de droit de grâce comme le tout puissant président de la République française.

    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 23 décembre 2017 10:18

      @jaja
      A mal employer les mots on ajoute aux malheurs du monde. ...
      Les Catalans sont autonomistes dans le cadre européen, pas indépendantistes !

      - L’indépendance serait la sortie de l’ UE, ce qu’ils ne demandent pas.
      D’ailleurs, il n’y a aucun article des Traités qui le permette, et ils ne demandent pas à changer les Traités.


      - L’autonomie consiste à ne plus mettre au pot commun, à promouvoir des régions pauvres et des régions riches, sans compensation des riches vers les pauvres, supprimant de fait, l’égalité des citoyens qui n’auront plus les mêmes droits sur tout le territoire espagnol, ou français, ou italien : fin d’une Sécurité sociale nationale, fin du droit du travail national, fin des services publics, et fin des droits identiques sur tout le territoire.... Diviser pour mieux régner.

      En somme, c’est « le progrès à l’envers », on revient à l’époque médiévale.. !!
      Cf la carte de la France en 1180, sous le règne des Plantagenêts ...

      Faut-il que les Mamamouchis de la mondialisation se fassent du mouron sur les révoltes que vont provoquer leurs politiques d’austérité, pour qu’ils en arrivent à de telles extrémités ???


    • jaja jaja 23 décembre 2017 12:46

      @Fifi Brind_acier : « A mal employer les mots on ajoute aux malheurs du monde. ...
      Les Catalans sont autonomistes dans le cadre européen, pas indépendantistes ! »

      Lors du Référendum du 1er octobre les Catalans se sont prononcés pour l’INDÉPENDANCE et non pour l’autonomie qui d’ailleurs était déjà en vigueur en Catalogne avant que vos amis de la monarchie franquiste ne l’abolisse...

      Il faut employer effectivement les bons mots et non le jargon faisandé de l’UPR... C’est bien l’indépendance nationale et la création d’une République catalane qui est revendiquée en Catalogne...


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 23 décembre 2017 19:19

      @jaja
      Il n’existe aucun moyen légal de sortir de l’UE pour une Région.
      Citez-moi l’article des Traités qui le permet, merci.

      Les Catalans veulent être indépendants... du pouvoir de Madrid.
      Pas de celui de Bruxelles.

      Ils ne veulent plus payer pour les sans dents espagnols, exactement comme les fachos d’Italie du nord.


    • Legestr glaz Ar zen 23 décembre 2017 19:49

      @jaja

      On voit bien « l’indépendance nationale » se profiler. Dans les défilés des manifestants on ne remarque que des drapeaux catalans ! Sacré Jaja ! Une indépendance dans le cadre de l’UE et des traités européens. C’est à mourrir de rire !


  • jaja jaja 22 décembre 2017 11:52

    La réponse des néo-franquistes à la claque reçue hier ne s’est pas fait attendre :

    22.12.2017 - 10:22 H.
    Le juge de la Cour suprême, Pablo Llarena, a accusé l’ancien président de la Generalitat, Artur Mas, et le numéro deux de l’ERC, Marta Rovira,de rébellion, sédition et le détournement de fonds...  Autres visés par la procédure : le nouveau président du groupe parlementaire de la CUP, Mireia Boyá, sa porte-parole, Anna Gabriel, la coordinatrice générale de PDeCAT, Marta Pascal, et le président de l’AMI, Neus Lloveras et Massana sont également parmi les nouveaux inculpés.
    https://www.elconfidencial.com/espana/cataluna/2017-12-22/elecciones-cataluna-supremo-imputa-mas-rovira-rebelion_1497270/


    • Lugsama Lugsama 22 décembre 2017 12:20

      @jaja

      Arthur Mas à déjà été comdamné pour corruption, rien de nouveau. Je ne sait pas qui sont les néo-franquistes, certainement la monarchie anti-franquiste pour un esprit étriqué comme le votre, mais que la Justice s’applique c’est le minimum en démocratie, et ça ni Madrid, ni la Catalogne n’y pourront rien.

    • capobianco 22 décembre 2017 13:48

      @jaja
      Je ne suis pas souvent d’accord avec vos propos, là je vous soutiens à 100%. Tous ces soutiens de la droite genre Rajoy étaient sûr et certains que cette élection serait un fiasco complet pour les indépendantistes. Raté, le grand perdant c’est le parti de ce pitoyable Rajoy et tout les soutiens de la droite LRM, PS, LR et FN chez nous. Alors ils « chipotent » alors que leur idole jupitérien n’est élu qu’avec 16 % des inscrits sans qu’ils ne s’en offusquent. Même si je ne suis pas vraiment solidaire des « indépendantistes » la claque à la droite espagnole et française est un vrai cadeau de Noël...................


    • Lugsama Lugsama 22 décembre 2017 13:51

      @capobianco

      Le partie jumeau de LRM est le grand gagnant, drôle de conclusion.

    • Sandocan 22 décembre 2017 19:33

      @capobianco
      quel claque que 80% des catalans participen a des election faites par le parti qu’a suspendu l’autonomie de la catalogne alors même que ce lui la a promis de récommencer s’il le faut quand ils veulent ? , que pour la premiere fois dans l’histoire de la catalogne un parti unioniste ciudadanos encore plus conservateur et belliqueux que le PP est le parti plus voté de la catalogne ?.

      une claque énorme si le parti de rajoy est conservateur il est bien moderé par rapport a ciudadanos qui est plus proche de extreme droite, a niveau national ciudadanos est presque sur de gagner les elections ,surtout grace aux catalans puisque a la base ce parti est 100% catalans et on bien fait comprendre que pas dialogue.


    • Lugsama Lugsama 23 décembre 2017 09:54

      @Sandocan

      Cuidadanos est un parti centriste, le dire plus proche que l’extrême droite qu’un partie de droite classique faut le faire.

    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 23 décembre 2017 10:19

      @capobianco
      Ils ne sont pas indépendantistes, mais autonomistes dans le cadre supranational européen.


  • Olivier Perriet Olivier Perriet 22 décembre 2017 12:15

    Merci de l’info, j’avais oublié cette histoire, je croyais que c’était dimanche (quelle idée de voter un jeudi smiley )

    Dommage, vraiment dommage, le vote ne tranche pas la situation, on reste (grosso modo) dans un 50-50 .

    Ben oui, on aurait pu espérer que les indépendantistes soient ridicules jusqu’au bout (l’indépendance proclamée et suspendue au bout de 2mn) mais ce n’est pas le cas.

    L’Espagne est bien empêtrée, et je redoute l’émergence de mouvements violents qui ont maintenant toutes les bonnes raisons de vouloir convaincre par la manière forte les quelques réticents.

    C’est pas drôle, moi je suis anti indépendantiste


    • Lugsama Lugsama 22 décembre 2017 12:21

      @Olivier Perriet

      Au moins l’indépendance est enterré pour un moment, cela aidera peut être la Catalogne à se relever du désastre économique dans lequel elle plonge depuis quelques semaines.


    • symbiosis symbiosis 22 décembre 2017 12:58

      @Olivier Perriet

      Merci pour l’info et merci de m’informer ... des règles syntaxiques de base.


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 22 décembre 2017 13:19

      @ Lugsama

      J’ai bien peur qu’avec ce 50-50 (qui pouvait s’envisager au jugé au début de la crise, mais qui a été confirmé par les élections - alors qu’un basculement dans un sens ou l’autre aurait pu se faire) ce soit la pire situation pour tout le monde :

      ni l’un ni l’autre ne domine vraiment l’autre, et chacun peut argumenter sur sa « victoire ».


    • Lugsama Lugsama 22 décembre 2017 13:32

      @Olivier Perriet

      Sauf que les lignes ne sont pas aussi simple, parmis les constitutionnalistes le PS est contre l’indépendance mais pour plus de régionalisme, les permier parti de Catalogne l’est devenu en réclamant le 155 auprès de Madrid, et ERC, la gauche des indépendentistes, ont dit lors de cette campagne que l’indépendance ne serait pas d’actualité si de toute façons les indépendantistes n’obtenaient pas au moins 50% des suffrages (et que la dernière était un acte symbolique et non juridique..), ce qu’ils n’ont pas fait. Sans parlez de la guerre qu’on commencé à se livrer les présidents des formations indépendentistes..

      Ajoutez à cela que Puigdemont (et ses députés en éxil) doit assumez ses actes devant la Justice s’il veut ne serait-ce qu’espérer être président du Gouvern..

    • McGurk McGurk 22 décembre 2017 13:48

      @Lugsama

      Il n’assume rien du tout, il a préféré pleurer dans les jupons de l’UE que d’assumer les conséquences de ses actions délétères.


  • Fergus Fergus 22 décembre 2017 13:23

    Bonjour, Jaja

    Une petite précision : le « parti de Rajoy » est en pleine déconfiture avec un recul de 11 à 3 sièges ; dans la camp des unionistes, c’est bel et bien Ciudadanos qui tire les marrons du feu sans toutefois être en situation de former une coalition de pouvoir malgré sa 1ère place en Catalogne.

    Personnellement, et à condition que les trois partis vainqueurs réussissent à s’entendre - ce qui ne sera pas simple -, je pense qu’ils présenteront rapidement une demande de réforme de la constitution espagnole afin de permettre l’organisation dans quelques années d’un « référendum d’auto-détermination » comme y ont droit tous les peuples de la planète, conformément à la Déclaration des Droits de l’Homme. Or, même l’Espagne a reconnu, il y a quelques décennies, le statut de peuple aux Catalans. Il reste encore aux Cortès à prendre acte de ce que cela veut dire en autorisant la tenue d’un tel référendum.

    L’imbroglio ne disparaitra qu’avec un vote référendaire des Catalans sur la question de l’indépendance ! Si tel n’est pas le cas, l’on ira vers un pourrissement dommageable à tous, Catalans comme Espagnols !


  • McGurk McGurk 22 décembre 2017 13:29

    * « Comme l’a déclaré Puigdemont ce soir : « Nous avons infligé une défaite à la monarchie espagnole ».Les provocations ont pourtant été nombreuses : l’armée espagnole est entrée en Catalogne »

    Bienvenue sur Collabo.fr, le site où les pions des indépendantistes balancent leur propagande dégueulasse en manipulant et interprétant à leur convenance les faits.

    Honnêtement, si vous voulez faire un article traitant de la situation, pourquoi êtes-vous réellement obligé de rajouter un tel parti pris ? Ne peut-on pas discuter de manière objective sur la situation sans se foutre sur la gueule ?

    Vous juxtaposez des idées grotesques avec l’actualité de cette région pour faire passer vos idées destructrices de collabo vendu au plus offrant. La monarchie n’a absolument rien à voir dans cette histoire, sans parler du thème éternel du « franquisme » ou toute autre salade que vous souhaitez nous vendre pour nous rallier à votre cause chimérique.

    Vous ajoutez même que des traitres à leur propre pays, ceux qui veulent le diviser pour une histoire de gros sous parce qu’ils n’en ont jamais assez, ont carrément le droit de « pouvoir faire campagne » alors qu’ils sont à deux doigts de ruiner l’avenir de leurs concitoyens et je cite :
    "Sans oublier un Président de la Generalitat de Catalogne en exil à Bruxelles et des ministres en prison ne pouvant faire campagne...« 

    Lorsqu’on en arrive à ce niveau de mauvaise foi, on s’abstient carrément de faire des articles. Surtout si c’est pour étaler publiquement sa méconnaissance de ce pays et de la situation dont vous parlez.

    Vous osez également parler de »répression« dans un pays démocratique parce que vous travestissez totalement ce qui s’est réellement passé.
     »Ces élections ont été organisées par Rajoy pour battre des Catalans supposés abattus et désorganisés après la répression post 1er octobre."

    Je vous conseille de vous mettre tout de suite au tricot, vous n’aurez pas besoin d’utiliser le peu de neurones que vous possédez.


    • jaja jaja 22 décembre 2017 13:55

      @McGurk

      Vous êtes un spécialiste reconnu des commentaires idiots sur ce site... Félicitations, celui-ci est redoutable smiley


    • McGurk McGurk 22 décembre 2017 14:00

      @jaja

      C’est sûr qu’en accusant les autres sans prouver ses dires c’est bien plus intelligent.


    • jaja jaja 22 décembre 2017 14:05

      @McGurk

      Qui accuse l’autre ici Dugland ?


    • McGurk McGurk 22 décembre 2017 14:06

      @jaja

      Et maintenant les insultes ? Vous partez déjà de très bas et continuez à vous enfoncer. Libre à vous.


    • jaja jaja 22 décembre 2017 14:09

      @McGurk : «  faire passer vos idées destructrices de collabo vendu au plus offrant »

      Qui a insulté l’autre en premier Dugland ?


    • McGurk McGurk 22 décembre 2017 14:10

      @jaja

      Vous éludez tout le reste. Curieux n’est-ce pas ?


    • Sparker Sparker 22 décembre 2017 14:24

      @jaja

       smiley smiley smiley


    • Sparker Sparker 22 décembre 2017 14:25

      @Sparker

      C’était pour :

      « Vous êtes un spécialiste reconnu des commentaires idiots sur ce site... Félicitations, celui-ci est redoutable »


  • BA 22 décembre 2017 13:42

    A propos de la dislocation de l’Espagne :

    A propos de l’indépendance de la Catalogne :

    1- Les partis qui veulent l’indépendance obtiennent 70 sièges sur 135 :

    • JUNTSxCAT : « Ensemble pour la Catalogne », qui soutient l’ancien président Carles Puigdemont : 34 sièges

    • ERC-CatSi : Esquerra Republicana de Catalunya, « Gauche républicaine de Catalogne », coalition indépendantiste, menée par Oriol Junqueras : 32 sièges

    • CUP : Candidature d’union populaire, formation d’extrême-gauche qui défend toujours une indépendance unilatérale, menée par Carles Riera : 4 sièges

    2- Les partis qui veulent rester dans la monarchie espagnole obtiennent 57 sièges sur 135 :

    • PSC : Parti socialiste de Catalogne, mené par Miquel Iceta : 17 sièges

    • C’s : Ciudadanos, formation de centre-droite, libérale et unioniste, menée par Inés Arrimadas : 37 sièges

    • PP : Parti populaire, formation de la droite libérale : 3 sièges

    3- Une coalition est neutre, en position d’arbitre :

    • CatComu-Podem : « Catalogne en commun - Podemos », alliance de Podemos et de la formation dirigée par la maire de Barcelone, Ada Colau. Cette coalition de la gauche radicale est menée par Xavier Domenech : 8 sièges.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89lections_au_Parlement_de_Catalogne_de_2017#Voix_et_si%C3%A8ges


  • hervepasgrave hervepasgrave 22 décembre 2017 14:54

    Bonjour,
    Quel beau Noël !
    En vérité je n’ai juste lu que le titre de l’article et ton cv celui qui est décoré d’un poing levé rouge. Syndicaliste états-unien certainement ,mais rien a voir avec une défense cohérente des populations.Ils sont belles tes images de foules.Une preuve simplement de la connerie humaine ou du syndrome des lemmings. Bizarrement vous déplorez tous l’Europe des grandes régions et la vous prenez votre pied avec cela.Vous êtes tous soit disant contradicteurs,mais vous faites tous un bien honteux commerce d’intox.« a quand le repas de fin d’année ? »Il est facile,mais vraiment trop facile de profiter de l’incrédulité des peuples.Cestpasgrave l’année 2018 arrive et le printemps les oiseaux continuerons a faire cuicui !


  • jef_frayeur 22 décembre 2017 15:14

    ravi pour les catalans, qui ont pu exprimer leurs choix. s’ils choisissent l’indépendance, qu’il en soit ainsi. 


    le président américain a fait du bon travail, avec sa loi fiscale, les USA vont prendre une avance encore plus démesurée sur les autres pays. 


  • Hurricane Hurricane 22 décembre 2017 17:55

    Pour les niais naifs bisounours de gauche , les independantistes sont des révolutionnaires , alors qu en réalité ce ne sont que des opportunistes arrivistes qui ont trouvé un créneau porteur pour se la couler douce dans un parlement fantoche après avoir manipulé le petit peuple au QI de bulot ; ces indépendantistes sont en réalités des néo fachos prèts à tout pour satisfaire leurs égos rassis intellos bobos de gauche ; tous les fascismes ont commencé comme çà 


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 23 décembre 2017 10:54

      @Hurricane

      Tout travail de collabos mérite salaire !
      Ils roulent pour ceux qui préfèrent diviser les peuples pour mieux régner, afin d’éviter les révoltes populaires que vont provoquer les programmes d’austérité qu’impose la Commission européenne.
      Les mêmes qu’en Grèce !


    • jaja jaja 23 décembre 2017 12:08

      @Fifi Brind_acier : « Tout travail de collabos mérite salaire ! »

      Eh oui ! et je connais un homme politique « proche collaborateur » d’un homme politique mafieux et grassement payé pour ce faire...

      Vous voyez de quel collabo je parle ?

      Sinon je peux vous aider !


    • jaja jaja 23 décembre 2017 12:26

      @Fifi Brind_acier

      Et c’est marrant de vous voir taxer les autres de vouloir « éviter les révoltes populaires » que vous vous empresserez de taxer de « révolutions orange » quand elles éclateront !


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 23 décembre 2017 19:30

      @jaja
      Je vous fais confiance pour semer la confusion !


  • Coriosolite 22 décembre 2017 19:01

    Ce vote qui devait clarifier la situation a de fait tout compliqué.

    Les indépendantistes vont (sans doute) gouverner puisqu’ils ont une majorité d’élus, mais sans avoir recueilli la majorité des votes, que peuvent ils proposer maintenant ?

    Une nouvelle déclaration d’indépendance ? On sait maintenant que le gouvernement espagnol ne laissera pas passer.

    Exiger un référendum sur l’indépendance ? qu’ils risqueraient de perdre ? Et dont la décision, pour qu’il soit légal, dépend de Madrid.

    Les indépendantistes ont (en partie) gagné, mais ils sont dans une impasse.

    Idem à Madrid où l’espoir d’un gouvernement anti-indépendance est ruiné.

    Alors bien malin qui peut dire quel avenir s’annonce en Catalogne.


    • Sandocan 22 décembre 2017 19:59

      @Coriosolite
      ce qui est sur ce que les independentistes risque pas de refaire des referemdun illegaux , dêja ils risquent plus d’utiliser des enfants comme boucliers humains comme ils sont fait puisque ils avaient dit que pensaient pas que la police allait attaquer .

      maintenant ils savent et surtout Rajoy a dit que va applique le 155 des qu’il veux ,non sans avoir mis dans ordre dans l’administration catalane de sorte qui leur sois plus possible de financer le indepentisme en cachette comme ils avaient fait , ce qui veux dire plus des coupe dans le social et surtout moins d’inversion du privé et de l’êtat vu la fuite de capital .

      bref le nouveau gouvern risque d’être encore moins populaire et selon les sondages les prochains gouvernement espagnol sera dirigé par ciudadanos le parti plus voté en catalogne un parti bien plus a droite et dur que le parti de rajoy .,


    • jaja jaja 22 décembre 2017 20:29

      @Sandocan : Pour les enfants, boucliers humains, j’étais en Catalogne le 1er octobre le jour du Référendum et rien de cela n’existait sinon dans la propagande des fachos et de Ciudadans...


    • Mmarvinbear Mmarvinbear 23 décembre 2017 00:06

      @Coriosolite

      Les indépendantistes ont (en partie) gagné, mais ils sont dans une impasse.



      Une vraie victoire à la Pyrrhus.

      Plus ils gagnent et plus ils se rapprochent de leur défaite finale sans s’en rendre compte.

    • Hurricane Hurricane 23 décembre 2017 09:53

      @jaja


      Mais il est partout notre Jaja , quel homme , un vrai révolutionnaire ! à Santiago du chili lors du coup d état de Pinuche , sur le cuirassé Potemkine , à Tien Anmen en chine , sur le Bounty avec les marins mutins , avec les anti Franquistes , les anti Ben Ali , les anti Moubarak ; .......... ;
      Un vrai révolutionnaire !

    • Lugsama Lugsama 23 décembre 2017 10:01

      @jaja

      Mentir comme ça. . Tout le monde l’a fu à la télévision, il est difficile de nier.

    • Hurricane Hurricane 23 décembre 2017 10:53

      @Lugsama


      Pas fastoch de reconnaitre jaja avec tous ces poings levés , pourtant il a declaré sur l honneur promis juré craché qu il y était , même qu il faisait de l ombre à poud de gémont 

    • jaja jaja 23 décembre 2017 12:16

      @Hurricane

      Et moi je connais des Hurricane qui ont du mal à faire beaucoup de vent... Les mauvaises langues disent que c’est normal, parce que l’ouragan ne sort que d’un petit trou du cul... smiley


  • Mmarvinbear Mmarvinbear 23 décembre 2017 00:03

    Rajoy a t-il vraiment perdu ?


    A première vue, oui. Le PP est presque éliminé du parlement catalan et le camp indépendantiste est à nouveau majoritaire.

    D’ailleurs, je signale en passant que pour un pouvoir fasciste et totalitaire, le gouvernement espagnol est quand même minable et incompétent parce qu’il n’a pas réussi à truquer le scrutin pour lui donner une majorité.

    C’est à se demander comment ces tyrans assoiffés de sang catalan font pour se maintenir au pouvoir.

    Mais passons.

    En y regardant de plus près, les choses sont plus compliquées que cela.

    Aucun des 3 partis indépendantistes n’est arrivé en tête. C’est le centre-droit qui double son score et son nombre de députés qui réalise cette performance, en siphonnant les voix du PP.

    Mais il lui manquera des alliés et des sièges pour gouverner la Catalogne en paix.

    Ensuite, malgré les cris de joie des indépendantistes les plus forcenés, la situation n’a pas évolué.

    Les 3 partis ont concouru de façon autonome après l’échec des négociations visant à présenter une liste unique.

    De plus, leur situation est plus difficile que précédemment : leur avance en sièges passe de 9 à 5. Elle sera donc plus sensible à des hésitations ou des défections.

    Une alliance entre les trois larrons est toujours possible mais comme précédemment, elle se fera à minima.

    Surtout, rien ne change en fait, sa situation générale reste la même. Rajoy refuse de libérer les indépendantistes emprisonnés, il a opposé une fin de non-recevoir à Puigdemont en lui rappelant sèchement que son parti n’a pas terminé premier malgré son triomphalisme.

    Sa stratégie semble claire : jouer sur les divisions entre indépendantistes. Ils se sont écharpés avant la campagne, rendant impossible toute liste commune.

    S’il y a accord de gouvernement, ce sera forcément au détriment d’un des participants qui devra avaler des couleuvres et celui-ci verra sa popularité plonger, entrainant avec lui le camp dans son ensemble.

    Seule certitude : la proportionnelle intégrale devrait être remise en question car aucun gouvernement stable ne peut en sortir.

    Rajoy a perdu, mais il a en mains toutes les cartes pour faire tomber les indépendantistes à l’avenir.

    Ils devraient faire attention.

    • jaja jaja 23 décembre 2017 11:59

      @Mmarvinbear

      Je ne suis pas d’accord avec vous mais au moins vous débattez et cela permet de comparer les arguments des uns et des autres.

      Le gouvernement a cherché à limiter la casse au niveau électoral en n’envoyant pas à tous les Catalans de l’étranger la documentation nécessaire pour voter et il y a eu beaucoup de cartes électorales suspectes dont certaines ont été reçues à l’adresse de familles catalanes... Mais comme il n’y a pas de vote électronique en Catalogne, et que des dizaines de milliers de personnes se sont mobilisées pour surveiller les bureaux de vote, tricher était quasi impossible.

      Par ailleurs l’indépendance catalane ne se jouera pas essentiellement au Parlement qui aura les mains liées par le Tribunal constitutionnel espagnol mais il faudra compter sur le développement à la base des Comités de défense de la République et de leurs mobilisations ainsi que du développement des luttes dans le monde syndical où il y a encore beaucoup de travail à faire.

      Personne ne peut croire qu’un Parlement catalan peut proclamer l’indépendance sans voir l’armée de la monarchie espagnole débarquer à Barcelone en arrêtant, puis emprisonnant les leaders républicains.

      En ce sens, oui la situation est bloquée et les indépendantistes devront, comme vous le dites, faire très attention...


    • Sandocan 23 décembre 2017 13:53

      @jaja
      bon suis étrangers en europe et je vais t’apprendre une chose les catalans parlent espagnol en europe et pour la plupart sont unioniste , quand târrive dans un pays étranger comme moi les seuls amis que tu va trouver s’est des gens qui parlent t’a langue l’espagnol surtout qu’espagnoils et catalans ne parlent que de foot et passe leurs vie au bistrot , même en barcelone la plupart des gens parlent encore espagnol même si les independentistes veulent l’interdire.

      Du coup la plupart des catalans a l’étranger on des amis Espagnol , tu crois vraiment qu’eux vont voter pour les independentistes ?.

      Du coup pourquoi le gouvernement espagnol serai aussi idiot pour pas envoier les papier ?, sans doute parce que avec juste 2 mois t’a pas le temps de tout envoier , surtout que l’a plupart auraient voté unioniste a cause de ce que je t’ai expliqué et que je pense pas que tu pourra contredire , mais essaie toujours


    • jaja jaja 23 décembre 2017 14:13

      @Sandocan Les Catalans sont bilingues et la langue majoritairement enseignée dans les écoles c’est le Catalan...
      Bon heureusement que Catalans et Espagnols copinent , à l’étranger comme en Catalogne d’ailleurs...

      Dis-moi en deux mois tu n’as pas le temps de tout envoyer., dis-tu ?.. Oh t’es sérieux là ? Et tu sais comme moi qu’à l’étranger les Catalans ont monté des Comités de défense de la République et, comme par hasard, c’est là où ils sont forts que le courrier n’arrive pas...

      Ta défense du gouvernement de la monarchie corrompue espagnol est bizarre...


    • Mmarvinbear Mmarvinbear 23 décembre 2017 19:01

      @jaja
      Le gouvernement a cherché à limiter la casse au niveau électoral en n’envoyant pas à tous les Catalans de l’étranger la documentation nécessaire pour voter et il y a eu beaucoup de cartes électorales suspectes dont certaines ont été reçues à l’adresse de familles catalanes...


      Dans toutes les consultations électorales, il y a des ratés et des erreurs. Même ici, il arrive que les électeurs ne reçoivent pas les tracts par la poste ou il y a un problème avec les cartes électorales, le plus souvent à cause d’une erreur administrative. Inutile de vouloir penser à mal : les documents sont disponibles par le Net et tout le monde peut y accéder.

      Personne ne peut croire qu’un Parlement catalan peut proclamer l’indépendance sans voir l’armée de la monarchie espagnole débarquer à Barcelone en arrêtant, puis emprisonnant les leaders républicains.


      Si la Corse, la Bretagne ou la banlieue de Montluçon essayait un truc dans ce genre, ils auraient droit aux chars aussi...

      En ce sens, oui la situation est bloquée et les indépendantistes devront, comme vous le dites, faire très attention...

      En 1871, quand la IIIè république a été proclamée, c’était faute de mieux. Les 2/3 des nouveaux élus à la Chambre étaient monarchistes et pour beaucoup le rétablissement du roi était une question de semaines.

      Sauf pour Thiers. Pas franchement un fana de la république, il avait cependant compris une chose : « on ne tient pas à trois sur un trône. » 

      Il faisait référence aux deux prétendants monarchistes et au bonapartiste qui se disputaient le pouvoir sans pouvoir se mettre d’accord. Pour Thiers, la monarchie allait échouer à cause de cela.

      Et c’est ce qui s’est passé. Une fois le bonapartiste out, les deux branches des Bourbons ont mis trop de temps à se mettre d’accord et au final, l’avènement de Henri V a échoué à cause de son refus du drapeau tricolore.

      Espérant qu’il mourrait rapidement en laissant la place à un successeur plus ouvert, il fut décider de donner au pays un président provisoire pour 7 ans. Mais il vécu 15 ans de plus et les monarchistes étaient devenus très minoritaires à l’ Assemblée au moment de sa mort.

      C’est ce qui risque de se passer avec les indépendentistes catalans. Scindés en 3 partis incapables de s’entendre pour faire même une simple liste commune, ils finiront pas dégouter leurs aficionados qui les laisseront tomber.

      Cela a déjà commencé d’ailleurs. Leur majorité a perdu 4 sièges et ils n’ont plus que 5 voix d’avance au nouveau parlement. 

  • Hurricane Hurricane 23 décembre 2017 09:55

    Mais il est partout notre Jaja , quel homme , un vrai révolutionnaire ! à Santiago du chili lors du coup d état de Pinuche , sur le cuirassé Potemkine , à Tien Anmen en chine , sur le Bounty avec les marins mutins , avec les anti Franquistes , les anti Ben Ali , les anti Moubarak ; .......... et bien sur à Barcelone avec le poudjémont le Tintin catalan pied nikelé espingouin 

    Un vrai révolutionnaire !

Réagir