mardi 24 janvier - par Réflexions du Miroir

Les tueries du Brabant, « 1985 » et aujourd’hui

Entre 1982 et 1985, ce fut une des périodes les plus troublées de l’histoire de la Belgique dont on ne connaît toujours pas, ni les commanditaires ni les coupables malgré une enquête de longue durée, mais toujours avec des rebondissements juste avant la ligne d'arrivée du délai de prescription qui prévoit que l'affaire doit être jugée avant novembre 2025.  Un dossier qu'aucun ministre n'ose fermer. Plus de 35 ans de tergiversations, de fausses pistes et d'échecs. 

Les tueries du Brabant désignent la série de crimes et plus spécialement de braquages sanglants qui eurent lieu principalement dans la province de Brabant de 1982 à 1985 et, plus rarement, en Flandre Orientale, dans le Hainaut, dans le Namurois et aussi, en France, à une seule occasion, dans le département du Nord, à Maubeuge.

Basée sur des faits réels, "1985" replonge dans l’agitation des années 1980, époque au cours de laquelle les Tueurs du Brabant ont semé la terreur en Belgique.

Les tueries du Brabant

En septembre 1982, l’armurier Daniel Dekaise est sauvagement agressé sur son lieu de travail. Les truands réussissent à sortir du magasin avec des dizaines d’armes. La police est avertie, et une course poursuite démarre. Ce jour-là, les Tueurs du Brabant font leur première victime.

Au cours de leurs actions criminelles entre 1982 et 1985, au moins 28 personnes furent tuées ou perdirent la vie des suites de leurs blessures, sans que, jamais, les auteurs ne puissent être identifiés avec certitude par le pouvoir judiciaire belge. Ces faits se produisirent en deux vagues : une première de 1982 à fin 1983 et une seconde à l'automne 1985, caractérisée par trois attaques particulièrement meurtrières à l'intérieur et à proximité des bâtiments de supermarchés Delhaize contre des clients et du personnel , 

Les attaques semblent s'être arrêtées lorsque l'un des tueurs a été (probablement) mortellement blessé par le policier Eddy Neuvens. Une Golf (la marque de la voiture des tueurs lors de leur dernier crime) avait également été retrouvée calcinée dans le Bois de la Houssière. 

Les portraits robots de trois des tueurs (le Tueur, le Géant et le Vieux) avaient été dressés. Si de nombreuses personnes ont été suspectées, les auteurs n'ont jamais pu être identifiés par la justice belge, malgré tous les moyens mis en place. Le motif des crimes non plus n'a jamais été découvert : grand banditisme ? Practical shooting ? Filière "boraine" ? 

Un casse ou une déstabilisation de l'Etat ?

Les enquêtes ont passé par la filière boraine, la piste des anciens gendarmes, une piste française... 

En 2015, une cellule d'enquête de la Police judiciaire fédérale enquête toujours sur les tueries du Brabant et Delhaize garantit toujours une récompense de 250.000€ à toute personne ayant des informations permettant l'identification et l'arrestation des braqueurs. Les faits seront prescrits en 2015. Un projet de loi prévoit de porter le délai de prescription à 40 ans. Entre-temps, l'enquête vit des rebondissements liés à certains témoignages, mais l'identité des tueurs du Brabant reste un mystère...

Les tueurs du Brabant : l'enquête, les suspects, les faits, etc. - La Libre

Podcasts : Cliquez sur l'image ci-dessous

0.jpg

La semaine dernière l’ancien gendarme belge, Robert Beijer, est arrêté en Thaïlande

Les perquisitions sont pour l’instant en cours en Thaïlande à Pattaya, au domicile de l’ancien gendarme belge Robert Beijer. Des enquêteurs, la juge d’instruction et un magistrat fédéral sont sur place dans une commission rogatoire. Ils cherchent des éléments pouvant le relier aux tueurs. L’ancien gendarme a été arrêté par les autorités thaïlandaises parce qu’il est en situation irrégulière, sans les papiers pour y séjourner.

En réalité, cette mission en Thaïlande devait avoir lieu il y a deux ans mais a été entravée par la crise sanitaire. Il n’y a donc pas de lien entre les perquisitions et la recherche d’une arme dans le canal de Damme il y a quelques semaines.

2.jpg

Le 17 février 2010 à Bruxelles, Robert Beijer avait présenté à la presse son livre "Le dernier mensonge" dans lequel, d'après lui, il dévoile les dessous de son parcours atypique durant ces « années de plomb » de sa carrière controversée de gendarme, de détective privé aux méthodes peu orthodoxes, de ses années de cavale, de ses inculpations et de la prison.

Ses témoignages d'attentat à la bombe à la BSR, d'attentat contre le major Vernaillen, de vol d'armes à l'ESI, d'affaire Francis Zwarts, d'assassinat de Juan Mendez, d'affaire d'Anvers, de certaines opérations pour le compte de la Sûreté de l'État. Des affaires pour lesquelles il a été acquitté par la cour d'assises du Brabant en 1995, pour les inculpations principales.

Le nom de Robert Beijer, alias "Bob", revient dans le dossier des tueries du Brabant comme une rengaine. Il a souvent été suspecté et plusieurs fois auditionné. Il est même passé au test du détecteur de mensonges. Faute de preuve, à la septantaine, il n’a jamais été inculpé après avoir nié son implication, il affirme "pertinemment bien que je n’ai rien à voir avec les tueries du Brabant. Je me dis qu’ils peuvent enquêter autant qu’ils veulent ; ils ne trouveront jamais rien sur moi au sujet des tueries du Brabant.". Il a pourtant été à l'origine des fouilles pour retrouver le corps de Francis Zwarts, 37 ans après le meurtre.

. Il s’en prend alors à un de ses anciens supérieurs qu’il blesse grièvement par arme à feu. Des années plus tard, dans "Devoir d’enquête", il parle froidement de cette tentative d’assassinat : "le but, c’était de tirer sur lui. Il serait mort… ou il ne serait pas mort. Cela ne changeait rien." Robert Beijer avoue aussi avoir placé une bombe dans le coffre d’une voiture de la gendarmerie de Bruxelles

En 1995, Robert Beijer est condamné à 14 ans de prison par la cour d’assises pour le meurtre d’un diamantaire anversois (1989). Le procès concernait également une série d’autres faits criminels, comme un casse à Zaventem, et impliquait son complice de toujours Madani Bouhouche. Après avoir quitté la gendarmerie pour avoir placé une écoute dans le bureau d’un officier, les deux hommes avaient monté ensemble une agence de détectives privés.

Madani Bouhouche est décédé en 2005 dans les Pyrénées, écrasé par un arbre qu’il voulait abattre. Robert Beijer, une fois libre, est parti vivre en Thaïlande pour soigner un cancer.

Il y a aussi Eric Lammers avec la piste de l'extrême-droite.

Les deux hommes ont-ils joué un rôle lors des tueries du Brabant ? Les questions continuent à se poser, une fois de plus dans cette interminable enquête à la recherche de commanditaires et d'exécuteurs : Pour qui ? Pour quoi ? Pourquoi les Delhaize ?

Dossier noir rappelle l'enquête de cette histoire dramatique (clic sur limage)

0.jpg

Le feuilleton "1985"

1985.jpg

Après des avant-premières remarquées au Festival Canneseries et au Festival du film de Gand1985 débarque à Bozar, à Bruxelles. Première coproduction entre la RTBF et la VRT, cette série historique plonge le spectateur dans le tourbillon des tueries du Brabant. 

“1985” : les origines de la série belge

Réalisée par Wouter Bouvijn (The Twelve et Red light) et créée par Willem Wallyn (De 16), une projection sur grand écran des deux premiers épisodes de la série "1985" a été présentée le 9 décembre à 19h30 au festival "Are You Series" ? à Bozar. 

 Au casting, des comédiens flamands et francophones se donnent la réplique. Le trio de personnages principaux est incarné par de jeunes talents : Tijmen Govaerts, Aimé Claeys et Mona Mina Leon. Le public de la RTBF reconnaîtra des visages familiers des autres séries belges, comme Roda Fawaz (Unité 42, Invisible), Guillaume Kerbusch (La Trêve)Yoann Blanc (La Trêve et Pandore), Peter Van den Begin (Pandore, Des gens bien) ...

En voici une nouvelle série belge "1985" dont la diffusion a commencé le 22 janvier"

Basée sur une histoire vraie" comme on lit souvent pour attirer le spectateur devant sa télé.

Vendredi dernier, Messoudi venait en parler...
podcast

podcast


et après 'La trève' et 'Pandore', Yoann Blanc y a repris du service 
podcast

En préambule : "Fiction basée sur des faits réels pour décrire l'atmosphère turbulente des années 80 dans laquelle dialogues, émotions et opinons reflètent les l'inspiration et l'imagination des auteurs qui ne correspondent par nécessairement la vérité". 

Episode 1 : De Lovendegem vers le futur  Marc, Franky et sa sœur Vicky sont pleins d’enthousiasme et d’ambitions, les deux premiers quittent leur village de campagne pour Bruxelles afin d’entamer une carrière dans la gendarmerie. Mais de façon inattendue, ils intègrent une brigade en pleine crise, lorsque le pays est marqué par une série de vols violents. 

Episode 2 : "Donnant-donnant" Après l'attentat sur major Vernaillen, Marc est protégé par son nouveau supérieur, l'adjudant Goffinard. Franky ment et prend la défense de son patron, l'adjudant Debels. En guise de remerciement, Debels présente Franky au Groupe G, une organisation clandestine de gendarmes d'extrême droite. 

0.jpg

Quarante ans après

Dans "Des vies en séries", j'avais parlé des séries belges de télé.

Celles de "Jeux d'influence" m'avaient captivé par l'influence des lobbies.

Quarante ans après, plusieurs acteurs de ce drame sont morts.

Est-ce que ce nouveau feuilleton sur l'affaire va-t-il réveiller des consciences et des non-dits ?

Quand je dois me rappeler d'une époque précise, je reviens à mon "Chronique du 20ème siècle" pour me rendre compte des événements politiques importants et des drames similaires.

 Entre 1982 et 1985, ce ne fut pas un long fleuve tranquille. 

1982 : Les Anglais partaient en guerre aux îles Malouines, colonie britannique depuis 1832 revendiquées par l'Argentine qui réclame la souveraineté sur les Falkland. Exocet contre Royal Navy. Israël envahit le Liban et massacre de Palestiniens à Sabra et Chatila. 

1983 : En Belgique, 3 militaires limbourgeois ouvrent le feu sur des clients d'un café. 21 cas de SIDA. Des euromissiles sont déployés. La France intervient au Tchad. L'URSS est responsable de d'avoir abattu un 747 coréen montrant à quel point l'équilibre international est fragile alors que le rapport Est-Ouest est susceptible de subir l'escalade d'une menace de guerre. La guerre de l'essence est déclarée dans une bataille de ristourne. Invasion des marines US à Grenade. Audacieux hold-up à Heathrow. 

1984 : La guerre irako-iranienne s'enlise. "Action directe" revendique l'attentat à la bombe contre le ministère de l'Industrie. En Belgique, les Cellules Communistes Combattantes, fondées en 1983, revendiquent l'attentat contre le siège européen de la société américaine Honeywell. La Cour d'arbitrage est mise en place. En Nouvelle-Calédonie, les incidents se multiplient. 

1985 : Les assassins du père Popieluszko échappent à la peine de mort dans le procès de Torun qui est plutôt pointé vers le clergé. Retrait israélien du Liban. En Paris : Attentat chez Marks and Spencer et on hésite à l'attribuer à un maniaque, à l'IRA ou à des terroristes. Le documentaire "La Guerre en face" est présenté par Yves Montand en pointant Moscou. "Action directe" et la "Fraction armée rouge" revendiquent l'attentat à l'aérodrome de Frankfort. En Israël, nouveau massacre à Sabra et Chatila. Naissance de l'Europe des Douze. Gorbatchev prend la tête de l'URSS. Concert mondial pour aider l'Ethiopie. En France, justice et télévision sont prises en otage, le jour où Badinter présente son projet de nouveau Code pénal. En Belgique, les CCC et leur cerveau, Pierre Carette sont démantelés. Un match au Heysel se termine par un carnage. Première mention des attentats des tueurs du Brabant.

1.jpg

Je me souviens évidemment des attentats des tueurs du Brabant.

Amusant dessin de Faizant qui faisait partie de cette brique de Chronique du 20ème siècle.>>>0.jpg

En Allemagne, la Fraction Armée Rouge, appelée bande à Baader ou groupe Baader-Meinhof, a opéré ces méfaits entre 1968 et 1998.

En Italie, fin des années 70, le groupe d'extrême-gauche, appelé "Brigades rouges" ont commis plusieurs attentats et assassinats.

 Jacques Messerine, l'ennemi n°1, avait été traqué depuis 1961 qui s'est achevé, descendu par la police, le 2 novembre 1979, faisant ainsi l'interface avec les années 80. Sa mort a créé une polémique en étant le premier cas de remise en cause de la légitime défense invoquée par la police qui avait ouvert le feu sans sommation sur lui.

L'enlèvement de l'ancien Premier ministre VDB est survenu il y a 30 ans, commandité par un homme d'affaires belge qui était en désaccord avec lui, exécuté pour de l'argent par Patrick Haemers qui s'est suicidé en prison parce qu'il "croyait qu'il serait acquitté en révélant qui étaient ses donneurs d'ordre. Son suicide a empêché que les noms sortent", avait dit son avocat. 

En Italie, le 16 janvier 2023, on vient de capturer le parrain des parrains, le plus recherché de la mafia Cosa Nostra, Messina Denaro surnommé le "Diabolik" après 30 ans de cavale alors qu'il a plusieurs crimes et attentats sur la conscience.
podcast

.

A arrière garde, il y a toujours un repenti qui se cache et ne parvient plus à tenir sa langue comme c'est le cas dans l'affaire du Qatargate. 

Ce sont "Des traîtres" comme le résument le cactus


podcast

J'ai quelques fois, parler des années 80 qui, à mon avis, ont été des années très motivantes en mêlant politique, culture et chansons dans un billet "Décennie 80'ties, toute en contrastes".

Yohann Blanc avait répondu dans son interview qu'il n'avait pas la nostalgie, qu'il déteste les années 80 qui étaient, pour lui, des années très dures pour la jeunesse à la fin des illusions des années 70. 

Est-ce une fausse nostalgie, vue par certain(e)s à cause probablement "Des infidélités de notre mémoire " ?

D'autres années charnières avec un point de vue partial :

2020, une année charnière dans le monde (1)

Les années charnières dans le monde (2)

Que je décris avec ces mots : "Une "époque bienvenue en ce moment" pendant laquelle on s'amusait aussi bien devant l'écran que dans l'écran pour créer des gags à faire n'importe quoi pour n'importe qui, tout en passant très bien à l'antenne sans lassitude pendant les années 70 tout en faisant et aimant jouer les cons.
Les sentiments s'ils sont toujours là, il faut désormais les contrôler pour ne pas paraître ridicules à l'antenne ou en dehors d'elle".

Dans le showbiz, ces années avaient généré après coup "Stars 80".

Quand un événement se produit, pour s'en souvenir, tout dépend toujours de l'endroit d'où on se place dans l'espace et dans le temps écoulé depuis sa naissance. L'âge du sénior a le "privilège" de devoir se confronter à plus de souvenirs pour en tirer des conclusions personnelles.

Les tueries du Brabant n'ont pas généré des années charnières en dehors de ceux qui en ont été victimes.

Les tueries du terrorisme avait créé une terreur dans l'hexagone en 2015 et 

un devoir de la résilience en Belgique en 2016 pour surmonter les chocs.

GuiHome vient pour détendre les gens en faisant subir son un humour sarcastique à Monsieur Leureux, comme il l'appelle. Toujours jeune par rapport et il joue souvent le jeu de l'humour dans ce "gap" de temps en rappelant son 30ème anniversaire à qui voulait l'entendre, ce 20 janvier

podcast

.

Si on devait comparer les années 70 ou même celles des années 80 avec celles d'aujourd'hui, je pense qu'il n'y aurait pas trop de photos d'optimisme. 

Râler sur la situation n'est pas uniquement une solution française pour y répondre.

En janvier 2018, je parlais de l'analyse "Noir, Jaune, Blues" dans "Une nouvelle vague belge". 

Cette semaine, une nouvelle analyse "Noir, Jaune, Blues" en trois parties repasse avec l'idée générique "Non, ce n'est pas une crise", C'est retribalisation dans un repli identitaire. Elle repose les problèmes tous les quatre ans. ils se rencontrent le plus souvent chez les femmes monoparentales avec enfants mais pas seulement. Ici, c'est un amalgame de de crises qui se chevauchent en plus : Covid, Guerre en Ukraine et inflation galopante du prix de l'énergie. Ce sont les oubliés du système de la sociale démocratie qui pensent passer à une idéologie populiste, prête à laisser tous les droits de résoudre leurs problèmes par une démocratie directe avec un leader fort au charisme en béton
podcast

.  

Depuis l'avènement des communications sur Internet, la violence verbale s'est ajoutée, radicalisée et focalisée en s'amplifiant dans la virtualité des rapports sur les réseaux sociaux. Ni Internet, ni ses communications n'existaient dans les années 80.

Cette nouvelle violence ne tue pas pas, ni sociologiquement, ni en direct mais en différé pas son harcèlement continuel qui impacte en imposant sa loi de sape psychologique.

Les grandes enquêtes se suivent et se ressemblent par des procédures d'identification qui progressent en fonction des recherches sur l'analyse d'ADN et l'engagement de profileurs comme l'on a souvent représenté par la fiction dans la série des "Experts".

L'histoire est résolument faite de cycles concentriques qui donnent le tournis. Maladif, il est souvent lié à l'argent sans une dose de rédemption par un humour décapant, une par une, les couches de la mauvaise humeur humaine.

On en reparle la semaine prochaine après avoir complété ce billet de deux nouveaux épisodes de "1985".

Allusion  



21 réactions


  • confiture 24 janvier 11:11

    Un catalogue de liens vers VOS articles ne constitue pas un article.


    • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 24 janvier 12:42

      @confiture
       Un article est comme ne enquête qui rassemble des pièces qui constitue un dossier.
       Il n’est pas là pour juger qui que ce soit.
       La signature est pourtant claire dans la définition de Allusion : 

      Manière d’éveiller l’idée d’une personne ou d’une chose sans en faire expressément mention.


    • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 24 janvier 13:02

      @confiture
       Juste une question : auriez-vous préféré que j’en introduise des extraits sans en donner le contexte ?


    • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 24 janvier 18:42

      @confiture bonsoir,
        Pas reçu de réponse.
        Si vous voulez en savoir autant que moi, il ne faut pas un article, il suffit de regarder la vidéo le dossier noir
        Cela vous évitera de lire l’article. smiley


  • Je n’ai pas tout lu, c’est trop long. Mais il semble que ceux qui voulaient déstabiliser la Belgique venaient d’extrême-droite. Chacun ses souvenirs de l’époque. Perso, c’est le Heysel, les tueries du Brabant je suis passée un peu à côté, la destruction de la Maison du Peuple construite par Horta. Les souvenir, ça t’a une de ses gueule...


    • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 24 janvier 12:46

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.
      Avant d’émettre une conclusion et un verdict sur une affaire qui a duré des années sans résolution, il faudra revenir quand tout sera lu et vu avec les liens que comporte l’article.
      Cet article s’en fout complètement de la Maison du Peuple de Horta.
      Faut pas se tromper d’histoire d’amour. smiley


  • On se souvient parce qu’on s’y sent impliqués. Il y avait aussi les CCC et leur bombes (Cellules Communiste Combattante), A un jour, ma voiture garée près de la gare Centrale a manquer exploser. Je savais où se cachait Haemers. Dans une communauté de Saint-Gilles. Enfin, disons que je l’ai appris plus tard... Pour le Heysel, les Holligans étaient dans mon compartiment de train. Par contre je n’étais pas parmi les acheteurs dans le magasin où eu lieu les tueries. Comme quoi les souvenirs. Ils dépendent de nombreux facteurs... 


    • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 24 janvier 18:50

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.
       Je n’ai pas été impliqué. Je n’habitais pas à proximité.
        Ce sont des CCC dont je me souviens quand une bombe explosé à 500 mètres de l’endroit où je travaillais.
        Comme je n’ai jamais assisté à un match de foot ni au Heysel, ni ailleurs.
        Le seul avantage d’avoir un âge de senior, c’est d’avoir plus de souvenirs.


    • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 24 janvier 18:52

      @Réflexions du Miroir
       J’oublie évidemment, les réductions dans certains circonstances comme pour se déplacer dans les transports en commun et dans l’entrée de certaines manifestations culturelles.. 


  • Soumettez la question à l’I.A. puisqu’elle est sensée être supérieure à l’humain. Ou machin chose Chat..... 


  • troletbuse troletbuse 24 janvier 12:20

    Il me semble que c’était du terrorisme d’état afin de détourner le regard d’affaires sales.

    Comme Merah, Charlie, etc en France


  • SilentArrow 24 janvier 12:31

    Beaucoup de cas non résolus en Belgique :

    • mort du roi Albert I
    • le collabo Léon Degrelle
    • assassinat d’André Cools
    • tueries du Brabant
    • affaire Dutroux

  • chat maigre chat maigre 24 janvier 18:14

    beh c’est pas trop compliqué smiley

    les commanditaires ça doit être les américains comme d’habitude 

    et les coupables ça doit être les russes comme toujours smiley smiley  smiley


    • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 24 janvier 18:45

      @chat maigre
      Excellente conclusion et créativité.
      Il faudra bientôt ajouter les chinois.
      Vous avez ainsi la suite de mon eBook smiley


    • chat maigre chat maigre 24 janvier 19:43

      @Réflexions du Miroir

      merci pour le lien que je met en favori smiley
      je suis un peu insomniaque, je lirai tout ça avec plaisir et je n’hésiterai pas à en reparler avec vous à l’occasion


    • chat maigre chat maigre 25 janvier 05:57

      @Réflexions du Miroir

      rebonjour smiley

      j’avoue que j’avais survolé l’article car né en 75 en Gironde le sujet principal de l’article ne me parlait pas de prime abord.

      j’ai par contre comme je vous l’avez dit suivi le lien vers l’ebook et comme j’ai bien accroché aux 2 premiers chapitres, je suis revenu lire l’article en détail smiley

      j’aime beaucoup le concept d’accepter des suggestions des lecteurs au fur et à mesure que vous écrivez la suite smiley

      je ne pense pas faire de suggestions moi-même mais je trouve l’idée trés bonne.

      me tarde de lire la suite, d’ailleurs avez-vous une petite idée du temps d’attente pour pouvoir lire le chapitre 3 ??

      des semaines, des mois ??

      merci à vous et à trés vite j’espère smiley 


    • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 25 janvier 09:31

      @chat maigre bonjour,
        J’ai près de 30 patates (ou bâtons) en plus que vous.
        Comme je l’écrivais ci-dessus, quand on devient sénior, on a plus de souvenirs à emmagasiner avec le temps. Citadin né à Bruxelles. Nous avons une vision différente des choses tout aussi bien dans l’espace smiley
        L’année 2023 avait, pour moi, commencé sur les chapeaux de roue en envoyant un défi à celui qui voulait le relever au sujet de cet eBook dans ce billet « Sous influence ».
       Les idées peuvent être partagées et s’additionner sur Internet. Ce n’est pas le cas, quand il s’agit d’un livre papier d’un écrivain qui doit fournir un manuscrit d’une pièce à un éditeur.
       Comme je l’ai écrit, rien ne presse. Cela peut prendre des mois. Cet eBook se complètera au fur et à mesure de l’actualité qui risque de ne pas être tendre comme dans un conte pour enfant. 
        Le chapitre 3 est en route. Quand il sera mûr, je l’ajouterai aux deux premiers épisodes. 


  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 24 janvier 22:22

    Une enquête tellement parasitée de partout , même par les enquêteurs eux mêmes...


Réagir