mardi 11 juin - par Jean-Paul Foscarvel

Macron déclare la guerre aux Français

JPEG

Suite à sa déroute électorale annoncée, Le Président de la République, Emmanuel Macron a décidé de dissoudre l’Assemblée nationale.

Avec 7,31 % des inscrits, il décide de se débarrasser des seuls élus légitimes au niveau national qui représentent les Français.

Les institutions sont imparfaites, mais l’Assemblée nationale, telle qu’elle est composée, permet pour le moins de limiter l’hybris du Président qui n’a de cesse de vouloir casser le pays.

Entre la destruction des services publics, celle du droit du travail, déjà entreprise sous Hollande, la désindustrialisation de la France, l’élimination des agriculteurs, la vente à la découpe de ce qui reste, la soumission du pays aux institutions financières internationales, la suppression progressive des aides sociales, dont le chômage et la sécurité sociale, la destruction des régimes de retraite, les Français sont épuisés par ses réformes turbo-libérales.

Pour faire oublier l’anéantissement des Français, il a voulu être le Grand Manitou des Jeux olympiques, qui sont en train de ruiner la France, de vider Paris des restes des classes populaires, et de procéder aux enlaidissements de la ville transformée en vaste chantier urbain pour aboutir à détruire le patrimoine architectural et la transformer en cité internationale sans charme ni poésie, affublée de buildings d’architecture déconstructiviste.

Pour faire oublier le désastre économique prévisible post Jeux olympiques, il a déclaré la guerre à la Russie, rien de moins, en souhaitant intervenir sur place avec des jeunes qui vont se faire détruire et en risquant une escalade qui peut finir par la vitrification de l’Europe (les USA restant prudemment à l’écart, comme d’habitude).

Les Français ont dit non, même si de manière un peu chaotique et en votant pour la seule alternative présentée par les médias comme n’en étant pas une.

Si nous regardons de plus près, Macron est certes dépassé par le RN, mais aussi par la gauche, si on ajoute LFI, la gauche « unie » et le PS. Il est désormais minoritaire dans le pays.

Il a décidé que des élections auront lieu, très rapidement. Il est évident que ce choix n’est pas un coup de têtes, mais était calculé bien avant les résultats.

Rebondir comme le seul rempart face à l’extrême droite, prendre ses adversaires à gauche, comme à droite, de court, et remporter par un coup politique une élection qui sans le scrutin majoritaire serait perdue d’avance. Il aura toutes les chaînes d’info de son côté, les principaux journaux, les médias de masse. Avec des interdits de plus en plus prégnants dans l’expression publique, le délit d’opinion devenant une menace contre tout démocrate réel, les conditions du débat démocratiques ne sont pas et ne seront pas réunies, ne serait-ce que du fait de la précipitation du calendrier. Comme un alchimiste, cette précipitation fait partie de sa tactique, se présentant comme seul face à l’inconnu et jouant sur la peur.

Cette façon de faire est un piège tendu aux Français, tendu à la démocratie, tendu à la représentativité nationale.

C’est une insulte de plus faite au peuple de France. Il n’aurait probablement pas voulu dissoudre l’Assemblée nationale, mais dissoudre le peuple français lui-même. Il montre qu’il hait la population, et que sa France est faite d’une oligarchie qui dirige tout, avec une population constituée par une cohorte d’individus ignares qui gobent toutes les infamies du turbo-capitalisme dont il est le représentant. Ce n’est pas par hasard que notre pays recèle l’homme le plus riche de la planète. Pour les ultra milliardaires, la France est « open bar ».

Cette dissolution est bien une déclaration de guerre contre les Français. En souhaitant qu’ils s’en rendent compte.



69 réactions


  • zygzornifle zygzornifle 11 juin 14:33

    Lors de son élection Macron a signé le permis de démolition de la fRance et son chantier n’est pas encore fini, son successeur aura bien du mal a déblayer les gravas ...


    • JPCiron JPCiron 11 juin 16:04

      @zygzornifle
      Macron a signé le permis de démolition de la France >
      Plutot que démolition, je dirai ’’restructuration ultra-libérale’’, car ce que nous-autres intéressés ressentons comme une démolition sert en fait d’autres intérêts d’ici et d’ailleurs. L’auteur de l’Article le dit :
       Il n’aurait probablement pas voulu dissoudre l’Assemblée nationale, mais dissoudre le peuple français lui-même. >
      Car, dans ce Système ultra-libéral, la Nation n’a pas de valeur intrinsèque. Et le peuple est un simple ingrédient du Système.
      https://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/homo-ingredientus-211345


    • Fergus Fergus 11 juin 16:27

      Bonjour, JPCiron

      Vous avez raison, l’auteur se trompe : il ne s’agit pas de « démolition », mais bien, comme vous le soulignez, d’une volonté de « restructuration ultra-libérale ».


    • Gaston Lanhard 11 juin 17:08

      @JPCiron
      Désolé l’auteur a bien situé la trajectoire. L’ultra libéralisme est loin derrière.


    • Gaston Lanhard 11 juin 17:11

      @Fergus
      oui, il y a une volonté de destruction dans un projet de fédéralisme européiste dont Macron se voit comme président à vie. Détruire la France pour l’empêcher de s’opposer au fédéralisme européen. La guerre civile française (de religion ?) précédera de peu la guerre civile européenne. Biden doit se bidonner quand il discute avec Macron.


    • La Bête du Gévaudan 11 juin 17:54

      @JPCiron

      avec un taux de prélèvement obligatoire à 45% et une dette publique à plus de 3000 milliards, j’ai du mal à percevoir « l’ultra-libéralisme »...

      Le keynesianisme consiste à augmenter les prix (inflation) plutôt que de laisser les salaires baisser (quand la conjoncture l’exige) pour lutter contre le chômage. Dans l’après-guerre, ça a fonctionné le temps d’absorber les réserves d’or et la reconstruction ; mais ça a sauté dès 1968 (fin de la convertibilité de facto). Dès lors, on a continué le keynésianisme par la dette pure. Qu’il a fallut « tempérer » par les « critères de convergence » afin d’éviter que ça ne dérape en hyper-inflation. D’où le côté « sado-maso » des politiques néolibérales : dette et austérité « en même temps ». Afin d’injecter de l’argent mais sans déraper de trop.

      en effet, on nous reprend par une main ce qu’on nous donne par l’autre. Mais ça évite de nous dire de but en blanc que les salaires doivent baisser... non... au contraire... on nous donne des « aides » !! ... balèse... mais qui vont produire le même effet de réduction relative des salaires par la hausse des prix. Chaque fois qu’ils nous « aident » c’est en fait pour faire baisser nos salaires... 500 milliards d’aides dans le covid (sans compter les prêts gratuits) ont eu pour résultat la baisse relative des salaires...


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 11 juin 18:04

      @La Bête du Gévaudan

       ’’avec un taux de prélèvement obligatoire à 45% et une dette publique à plus de 3000 milliards, j’ai du mal à percevoir « l’ultra-libéralisme »... ’’
        >
       Mais c’est ça l’ultra-libéralisme, justement :
       Avec un tel taux de prélèvement et un tel endettement, on ne devrait pas voir autant de miséreux dans la rue ni de ménages en galère. Cela signifie que ces prélèvements si lourds et cette dette si colossale ne profitent qu’aux riches qui sont de plus en plus riches, et se font au détriment des pauvres qui sont de plus en plus nombreux.

      Vous avez le droit de nous proposer autre chose, mais surtout pas appeler ça la gauche, le socialisme ou je ne sais quoi de fantasmé par vous ou par les riches si vous n’en êtres que le larbin.


    • Julien30 Julien30 11 juin 18:22

      @Francis, agnotologue
      « Cela signifie que ces prélèvements si lourds et cette dette si colossale ne profitent qu’aux riches qui sont de plus en plus riches, »
      Oui comme chacun sait il n’y a que les riches qui perçoivent le RSA, les allocations familiales et tout le reste... Arrêtez un peu avec vos caricatures débiles.


    • Armelle Armelle 11 juin 18:43

      @JPCiron
      La France sous un système libéral ?
      Que peut-on lire comme ânerie ici !!!
      Moi je dirais plutôt qu’elle est un pays de communistes refoulés !!!
      Jamais il n’y a eu en France autant d’interventionnisme d’état et vous nous parler d’ultra-libéralisme ?
      Relisez vos définitions avant d’écrire n’importe quoi !!!


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 11 juin 18:53

      @Julien30
       
      ’’ Arrêtez un peu avec vos caricatures débiles. ’’
      >
      Cout du RSA en France : 15 milliards d’euros par an.
       

      Charge de la dette : Pour 2019, elle s’élevait à 42,1 milliards d’euros.

       

       Quasiment 3 fois plus que le RSA !!!


       Tout est dit.



    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 11 juin 19:09

      @Armelle
       
      ’’Moi je dirais plutôt qu’elle est un pays de communistes refoulés !!!’’
      >
      Dans un pays communiste il n’y a pas de mendiants à la rue
      Dans un pays communiste de malades qui meurent dans les couloirs des Urgences des hôpitaux.
      Dans un pays communiste, la charge de la dette est nulle.


    • Fergus Fergus 11 juin 19:42

      Bonjour, Gaston Lanhard

      Ce genre de scénario relève du fantasme. Non sur la volonté d’aller vers une Europe fédérale  dont je suis un fervent partisan  mais sur les processus que vous décrivez.


    • La Bête du Gévaudan 11 juin 20:14

      @Francis, agnotologue

      le libéralisme c’est le laisser-faire... là nous sommes face à un cas de spoliation : les prélèvements et redistributions favorisent les riches et les bien-placés au détriment des pauvres et des sans-réseau. On est donc face à un échec du dirigisme. Reste à savoir dès lors s’il faut « rectifier le dirigisme » pour le rendre efficace, ou bien s’il faut en finir avec le dirigisme (libéralisme).

      Le problème du dirigisme, c’est qu’il favorise mécaniquement les adroits et les influents. Ceux qui savent se placer adroitement dans le système prélèvement-redistribution. C’est un des écueils du socialo-communisme, observé partout. C’est une vraie question.

      Quand, sous prétexte de fraternité, la Loi impose aux citoyens des sacrifices réciproques [ i.e. ponctions et redistributions ], la nature humaine ne perd pas pour cela ses droits. L’effort de chacun consiste alors à apporter peu à la masse des sacrifices, et à en retirer beaucoup. Or, dans cette lutte, sont-ce les plus malheureux qui gagnent ? Non certes, mais les plus influents et les plus intrigants. (Frédéric BASTIAT, « Justice et Fraternité »).


    • La Bête du Gévaudan 11 juin 20:21

      @Francis, agnotologue

      Dans un pays communiste il n’y a pas de mendiants à la rue. Dans un pays communiste de malades qui meurent dans les couloirs des Urgences des hôpitaux. Dans un pays communiste, la charge de la dette est nulle.

      Dans les pays communistes, les gens sont beaucoup plus pauvres, l’abondance est moindre, des peuples entiers sont déplacés vers des camps de travail, les dissidents sont dans les Goulags, les paysans et artisans expropriés, les mal-pensants sont fusillés, les hôpitaux sont vétustes. Quant à la dette, il y en a un peu à l’étranger (avec ses intérêts). Pour le reste, les capitaux sont extorqués directement sur le peuple sans intérêts ni remboursement du principal.

    • @Fergus
      "..Non sur la volonté d’aller vers une Europe fédérale — dont je suis un fervent partisan

      "
       
      Inutile de dire que vous degueulez sur votre pays comme tout les petits kapos d’extreme gauche qui arrachent encore hier le drapeazu Francvais 
      nous le savions 
      pour qu’il devienne une province vassalisée de l’europe et des U$A


    • @Armelle
      tu a raison on est sous le pire des systemes un capitalisme de copinage et une economie archi dirigée
      Encore si elle l’etais dans le bon sens , meme pas elle est dirigée contre les Francais et son peuple, tiens les moulins a vents ruinezux de Macron en sont en exemple catastrophique, l’electricité augmente, donc les industries ne sont plus compétiotives, elles se barrent, les seuls qui font des benéfices sont les amis des fonds de pension qui installent et vendent ces bouzes , et les Francais payent et survivent de plus en plus mal
      L’Ue de Fergus ah l’UE de fergus , et les voitures electriques « éecologiques » ici V 1 I viens de sortir un document edifiant car il n’est plus sous une clause de confidentialité , a ecoyer absolument a partir de 20mn avant c’est de l’explication généraliste pour les noobs
       
      https://youtu.be/0lfaAGTwJtI


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 11 juin 21:09

      @La Bête du Gévaudan
       
       ’’Quant à la dette, il y en a un peu à l’étranger (avec ses intérêts). Pour le reste, les capitaux sont extorqués directement sur le peuple sans intérêts ni remboursement du principal.’’
      >
       Non parce que le capital est spécifique au capitalisme. Un pays communiste n’a pas besoin de capital : il est maître de sa monnaie.


    • véronique 12 juin 06:41

      @Armelle

      L’interventionnisme de l’État n’empêche pas le libéralisme et même l’ultra libéralisme.. et d’ailleurs le libéralisme avec un État qui n’intervient jamais, des entreprises qui se débrouillent seules, c’est une vue de l’esprit, il y a toujours des interventions, la police pour le maintien de l’ordre, très utile en cas de mouvements sociaux, l’enseignement qui forme les futurs salariés, les routes, le réseau électrique etc etc. Et ça n’empêche pas non plus des interventions directement financières, par des subventions ou des avantages fiscaux, et ce n’est pas spécifique à la France, ça se fait même chez les plus libéraux.


    • véronique 12 juin 06:45

      @La Bête du Gévaudan

      Ouh la la... ça fait peur !


    • Croa Croa 12 juin 07:29

      À Francis, agnotologue,
      Sauf qu’il n’y a pas de pays communistes et qu’il n’y en a jamais eu. Certains régimes s’en réclament certes !
      Ceci dit, le plein emploi, les hôpitaux qui fonctionnent, l’absence de dettes, on trouve ça dans les régimes étatiques (par exemple celui de la France indépendante du milieu du siècle dernier ou celui de la Russie actuelle). 


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 12 juin 08:24

      @Croa
       
       ’’Ceci dit, le plein emploi, les hôpitaux qui fonctionnent, l’absence de dettes, on trouve ça dans les régimes étatiques (par exemple celui de la France indépendante du milieu du siècle dernier ou celui de la Russie actuelle).’’
      >
       Mais oui !. Et c’est pour ça que les capitalistes et spéculateurs mafieux ,avec leurs idiots utiles traitent la France de pays communiste.
       


    • La Bête du Gévaudan 12 juin 19:57

      @Francis, agnotologue

       Non parce que le capital est spécifique au capitalisme. Un pays communiste n’a pas besoin de capital : il est maître de sa monnaie.

      On attend des précisions entre l’inutilité du capital et la maîtrise de la monnaie... en outre, en attend des précisions sur ce que vous appelez le capital...

    • Fanny 12 juin 20:52

      @La Bête du Gévaudan
      Chaque fois qu’ils nous « aident » c’est en fait pour faire baisser nos salaires...

      Comme on s’appauvrit, quel que soit le mécanisme, le résultat est le même : un constat d’appauvrissement.

      Il y a ceux qui turbinent dans une activité rentable et font marcher le turbo capitalisme, il y a les fonctionnaires qui font ce qu’ils peuvent, et puis un gros prolétariat maintenu la tête hors de l’eau.

      Ceux qui turbinent sont trop peu nombreux, en diminution relative, les fonctionnaires trop nombreux, en croissance continue de même que les prolétaires, inactifs …. Le pays s’appauvrit. La croissance est insuffisante pour compenser la charge des non productifs.

      On va dans le mur. C’est la raison du vote RN.

      La suite ? Mystère.


    • Armelle Armelle 13 juin 16:41

      @Francis, agnotologue
      « REFOULÉS » ai-je écrit !!!


    • @Armelle (ET Francis)
      Je vais vous mettre d’accord tous les deux ! (toi et Francis) au moins sur un point

      Bien avant le type de systememe employé, c’est l’intelligence et l’intégrité d’un systeme et de ses dirigeants qui créent la reussite d’un pays (et sa volonté de porter ce pays et son peuple)

      Macrin est tout l’inverse , et vous savez quoi, je pense au vu des chiffres économlique que Armelle suis (je dis ca pour Francis) essayant toujours de comprendre mes interlocuteurs, elle connais elle comme moi ces chiffres ...

      Bref la situation économiuique (et securitaire car l’économique va avec le sécuritaire oui oui ... enfin souvent , on peut avoir du séciritaire sans de l’economique mais pas de la réussite economique dans le darwa ou faut me citer un exemple normal ,je prend)
      BrefMacron à tellemùent tout foiré (au point de sérieusement me demander si il n’a pas pris une équipe de brzas cassés pour planter le pays , j’vois pas sinon) bref le pays est dans un tel état ECONOMIQUE plius tout le reste que je vais pas lister trop long, que je me demande si il ne veut pas refiler le « bébé » à d’autres pour réparer ses conneries , voila ce que je pense
      La question que je me pose qui est induite par ce constat, c’est pourquoi à t’il changé d’avis sur le plantage du pays prévu, ou c’est moi qui suis optimiste en pensant qu’il plantais le pays volontairement, il est encore plus mediocre et IMMMATURE que je ne l’imaginais, c’est une question que je me pose !
      V’la tapé à l’arrache comme d’ab excusez mes eterenelles fautes de frappes etc , bisous !


    • Armelle Armelle 13 juin 19:25

      @véronique
      On voit bien que vous ne savez pas de quoi vous parlez, « entreprise » j’entends. Les entreprises sont bien évidemment capables de fonctionner sans l’état, au contraire même, ce serait bien plus reposant car bcp moins de travail...Plus le temps passe et plus l’état central refile son taf aux entreprises...
      En revanche j’aimerais voir l’inverse !?!! L’état sans les entreprises n’est plus rien
      Lisez « la grève » de Ain Rand, vous comprendrez


    • Armelle Armelle 13 juin 19:27

      @Véronique
      Je ne vois pas en quoi l’éat central serait indispensable aux entreprises, dites-nous, je suis curieuse de vous lire !


    • @Armelle
      Non tu confonds un etat comme le notre qui veut s’occuper de létat de nos slip et de leur couleur, et pas d’état du tout
       
      Tu connais un pays (hors un micro truc qui compte sur les autres autour) qui est florissant sans état, moi je connais des zones sans etat ans le monde, c’est l’arbitraire qui regne et la loi du plus fort, tiens la corne de l’afrique par exemple, tu connais es entreprises florissantes dans ce coin la ?
      Un pays qui a vachement avancé, en 50 ans, que tu sois d’accord avec sa politique est un autre débat, mais ou tu a un état plus que tres fort, la Chine, ca ne rigoles pas la bas, question entreprises ca fonctionne plutot pas mal par rapport a nous en regle générale, si le commerce mondial s’arretais qui serai le plus danbs la mouise eux ou nous ? tu penses lequel le plus en avance l’Inde (ultra libérale au niveau de l’état) ou la Chine qui ne l’est pas franchement du tout ?
      Les deux pays en etaient a peu pres au meme niveau si tu remontes 50 ou 100 années en arriere, tu penses que la Chine et son voisin l’Inde se ressemblent ?
       
      Tu veut d’autres exemples ? tiens d’ici si tu veut

      Sous degaulles, archi interventionniste et ruinée a la sortie de laguerre ,
      tu penses que la France a cette époque (enfin un peu apres)
      brillais plus dans le monde, etais plus en avance ou moins en retard que la France de Macron qui délaisse lui les pans indispensable que l’etat dois gerer (justice, éducation, orientation et visions du futur, soft power, etc) ou la France de Macron  ?
       
      Bref c’est pas si simple ni dichotomique

      Apres si tu parles d’interventionnisme idiot (normes alacon etcet..) la totalement d’accord, c’est pour cela que je distingues bien les 2 cas de fiigure

      " L’état sans les entreprises n’est plus rien

      "
      Oui la Corée du Nord, le Venézuela, bref souvent la cata
      Faut les deux mais chacun à sa place , le problême est l’interventionnisme idiot cad l’etat qui veut tout faire et donc le fais.. mal

      Tiens un exemple concret , Astrid
      tu vois quelle entreprise qui peut gérer ca (qui a les moyens à tous les niveaux) ,à part EDF qui est plus un service d’état déguisé que Total Energie p ex
       
      Pour info en Chine ils ont leur SNR modulaire V4 (Asrtrid) qui tourne depuis l’année derniere, c’est l’état Chonois derriere, comme les voitures électriques (BYD etc) et d’autres trucs ....


    • @TOUS Tres important
      Source le journal LE MONDE
      ICI < Lien
      Je cite :
      Lundi 10 juin, au lendemain de l’annonce surprise de la dissolution de l’Assemblée nationale, Emmanuel Macron se rend à Oradour-sur-Glane (Haute-Vienne), ville martyre, dans le cadre des célébrations du 80e anniversaire de la Libération.
       
      Il croise un grand patron, familier de l’Elysée, qui lui glisse un mot d’encouragement :
      « Ça va, pas trop dures, ces journées ? »
       
      Le chef de l’Etat sourit  :
       
      « Mais pas du tout ! Je prépare ça depuis des semaines, et je suis ravi. Je leur ai balancé ma grenade dégoupillée dans les jambes.
      Maintenant on va voir comment ils s’en sortent… »

      ----—
      Tatiana à raison , il est FOU A LIER !
      A faire circuler sans retenue !


    • @Tous Suite
      Le Tatiana ou il dis qu’il est Fou a lier (super interessante)
      Et ou l’on vois que LFI aussi est fou a lier (avec la youtubeuse au 3/4 de la video)
      Ou la LFI veut aussi degoupiller sa grenade racialste et commmunautariste
       
      https://youtu.be/jnrn5BDRcP8
       

      Apres vous ne pourrez pas invoquer tous que vous ne saviez pas ....


  • charclot charclot 11 juin 15:22

    quand l’ego précède règne la haine suit !


  • Tolzan Tolzan 11 juin 15:41

    Macron est perdu politiquement. Il ne terminera pas sa mandature.

    Bien sûr, "il aura tout l’appareil de propagande mobilisé derrière lui pour nous manipuler, mais il est cependant perdu pour (au moins) deux raisons :

    1) Il est marqué comme un produit du capitalisme financier, un homme qui n’aime pas la France et qui a continûment cherché notre affaiblissement (voire destruction) dans sa vision mondialiste, c’est-à-dire celle du marché planétaire unique qui a déjà conduit à la guerre économique mondiale et détruit de millions d’emplois dans notre pays.

    2) Trop de propagande tue la propagande. Tous les médias pourront répéter du soir au matin "l’extrême droite, l’extrême droite, l’extrême droite", cela sera sans effet, voire contre-productif, parce que cela ne correspond plus au ressenti de la majorité dela population. L’amalgame "partis nationalistes = néonazis ou néofascistes = les heures sombres de notre histoire" ne marche plus tout comme s’est effondré le pseudo front républicain !

    Il reste, ce qui n’est pas acquis, aux responsables des partis nationalistes de mettre en veilleuse leurs ego surdimensionnés, d’être responsable et intelligents.


    • Tolzan Tolzan 11 juin 15:42

      @Tolzan :
      oups responsables au pluriel ! 


    • Maître Yoda Maître Yoda 11 juin 16:07

      @Tolzan

      Il ne lui reste plus que la guerre contre Poutine pour masquer son bilan, magnifique fuite finale en avant.


    • Eric F Eric F 12 juin 10:46

      @Maître Yoda
      parmi ce qui a été censuré dans le vote de dimanche, il est possible que le refus de l’escalade militaire ait aussi joué, c’est un mauvais pari que d’avoir escompté l’effet drapeau.


  • Krokodilo Krokodilo 11 juin 15:53

    Une bonne nouvelle tout de même dans cette pagaille : la probabilité de finir dans une guerre nucléaire vient de baisser ! Un peu.


    • Croa Croa 12 juin 07:34

      @Krokodilo
      C’est Macron qui dispose du bouton nucléaire, pas le Premier Ministre. Que nous ayons un gouvernement RN en juillet ne changera rien à ce risque-là. 


    • Eric F Eric F 12 juin 13:21

      @Croa
      L’engagement militaire actif de la France en Ukraine nécessiterait un vote du parlement, or ni LFI ni le RN ne voterait un accord sur ce point. Tout dépendra de leur poids cumulé dans l’Assemblée.


    • Krokodilo Krokodilo 12 juin 14:54

      @Croa L’escalade conventionnelle augmente régulièrement le risque d’une bavure, d’une complication inattendue, voire accidentelle, et des deux côtés. Il faut quand même comprendre que vu de Russie, des tirs de missiles en profondeur, sachant qu’ils ne peuvent être effectués par les Ukrainiens sans guidage satellitaire et personnel occidental (ce qui semble de plus en plus reconnu depuis la fuite des généraux allemands) peuvent activer une riposte nucléaire limitée... La Russie tolère pour l’instant ce qui pourrait être considéré comme une co-belligérance des USA-Anglais-Fr-All, mais depuis l’annonce des autorisations, elle a probablement fait savoir diplomatiquement que ça ne resterait pas sans réponse, comme fournir des missiles aux Houtis pour cibler les navires anglais.
      Donc, bien que Macron garde le commandement du nucléaire, le désaveu massif peut calmer ses ardeurs belliqueuses, malgré le soutien de la majorité de nos politiciens. D’ailleurs, selon le Canard enchaîné d’aujourd’hui, il a refusé de livrer la version d’attaque du mirage 2000(air-sol), promettant juste quelques mirage 2000 « défensifs » équipés de missiles air-air.


    • Fanny 14 juin 18:34

      @Krokodilo
       bien que Macron garde le commandement du nucléaire

      Pas seul sans doute.

      Je n’ai pas l’info. mais je suppose qu’il faut l’accord d’au moins ces trois là : président, premier ministre, chef d’état major


  • Robert GIL Robert GIL 11 juin 16:49

    Emmanuel Macron est né à Amiens, il n’est pas descendu de l’Olympe comme la narration officielle souhaite l’imposer dans les esprits. Cette super-sacralisation du Président de la République française, personne n’avait osé la pousser aussi loin, même pas Mitterrand. Tout cela n’est que de la mise en scène voilant un immense vide existentiel, des intentions criminelles vis à vis du peuple et une escroquerie organisée pour lui faire les poches, l’émasculer, le rendre muet et totalement déstructuré avec la cervelle en compote, bref le réduire à néant. Le propre d’un psychopathe, c’est de ne ressentir aucune empathie, son septennat n’a été qu’une succession de souffrances infligées aux plus faibles d’entre nous, le tout avec une jubilation assumée sous le regard placide ou les vociférations convenues de la « représentation nationale » complice de la plus grande braderie de nos acquis sociaux... Voir ici pour en savoir plus.


  • titi titi 11 juin 17:25

    @L’auteur

    Moi j’attends le moment où les anti sémites de LFI, vont devoir faire meeting commun avec Glucksmann, l’ami de BHL.

    Hummmm

    J’ai hâte.


    • La Bête du Gévaudan 11 juin 18:07

      @titi

      bah... ce sont de vieux politiciens... ils sont habitués à avaler des couleuvres... pour le moment il s’agit de sauver les places... un siège de député français c’est 6000 euros net mensuels et un siège de député européen 7500 euros net mensuels (net salarial)... sans compter les frais de mandats et le salaire des assistants... et les seuils électoraux permettent également d’obtenir les aides publiques de financement de partis (« moraliser la vie publique » qu’ils appellent cela).

      Mettez vous à la place d’un député lambda qui se pensait casé dans un CDD de 5 ans renouvelable à 6000 euros net mensuels, et qui apprend qu’il risque d’être chômeur pour les vacances d’été... Sans compter les ministres et secrétaires d’état qui tournent à 10 000 euros mensuels, plus les logements de fonction, etc. Un bon nombre d’entre-eux n’est pas certain de trouver une telle rémunération sur le marché du travail...

      Donc, je pense qu’ils vont faire l’effort de s’entendre... on va avoir un beau meeting du front populaire contre les fachos et la casse sociale :

      Celui qui n’accepte pas la rupture avec l’ordre établi, avec la société capitaliste, celui-là, je le dis, ne peut être adhérent au Parti socialiste


    • papat 11 juin 18:25

      @titi
      c’est vrai qu’ils parlaient un peu trop de génocide et de meurtres d’enfants. ça ne se fait pas hein ?
      le lobby à eut leurs peaux !


    • titi titi 11 juin 21:41

      @papat

      Empêcher des étudiants français d’accéder à des université en France, au motif qu’ils sont juifs, c’est de l’anti sémitisme.

      Point barre.

      Après vous pouvez toujours vous rassurez en répétant votre leçon bien apprise.

      J’attends votre indignation pour les chrétiens d’Orient ou du Nigéria. Ou même simplement la condamnation des attentats quasi quotidien au Cashemir Indien.

      Mais nan j’déconne. Je sais très bien que votre indignation est feinte. Vous faites juste de la politique... celle des années 30.


    • Fanny 14 juin 18:43

      @titi
      Empêcher des étudiants français d’accéder à des université en France, au motif qu’ils sont juifs, c’est de l’anti sémitisme.

      Vous confondez avec l’empire tsariste au XIXème siècle.

      Ou alors vous faites de l’hyper victimisation factice, ce qui est franchement bête.


  • La Bête du Gévaudan 11 juin 17:38

    on peut détester Macron, mais je ne vois pas en quoi cette dissolution pose problème... il permet au peuple d’élire une nouvelle représentation nationale... à en croire les sondages, les macronistes vont reculer, et le RN et la NUPES monter... donc, je ne comprends pas bien les récriminations.

    De leur côté, en deux ans, les députés ne se sont mis d’accord ni sur une motion de censure ni sur une destitution du président de la république comme la constitution les y autorise.

    Il est vrai que cela renvoie chacun à ses responsabilités... eh bien voyons ce qu’il en sortira...


    • Mozart Mozart 12 juin 11:00

      @La Bête du Gévaudan
      De toute façon ici ce ne sont que critiques de décérébrés : il dissout c’est un affreux, il ne dissout pas, c’est un affreux ; il fait beau c’est de la faute de Macron ; il pleut c’est de la faute de Macron... quoiqu’il fasse c’est toujours de sa faute. Alors, même s’il m’énerve aussi, je laisse bêler les c... , sachant qu’une bonne partie viennent d’une ferme à trolls popove !


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 12 juin 11:38

      @Mozart
       
       le pseudonommé Mozart ne devrait pas lire ni par conséquent commenter ce qui est publié sur ce site.
       
      Corolaire : les personnes qui publient sur ce site n’ont que faire de ce que le pseudonommé Mozart y écrit.


    • pasglop 12 juin 11:44

      @La Bête du Gévaudan
      Très juste...


    • Eric F Eric F 12 juin 12:10

      @Mozart
      Ce n’est pas le fait de dissoudre qui constitue une guerre aux Français, mais une partie de sa politique s’effectuait, de fait, à l’encontre de l’intérêt des Français, au nom d’une vision de l’économie mondialisée, d’une Europe élargie fédérale, ou de l’acceptation migratoire.


    • Mozart Mozart 13 juin 12:24

      @Eric F
      Justement, fédérale, le mot devrait vous plaire. Mais on ne sait pas ce qu’est le fédéralisme dans notre pays, squatté par des Jacobinistes enfermés dans leur centralisme ignare. On voit où cela nous mène.


    • Mozart Mozart 13 juin 12:27

      @Francis, agnotologue
      Cher ami, que restez-vous ici à me lire puisque vous me répondez. Allez-donc écrire vos profondes pensées ailleurs si je vous dérange. Et dans profondes, je sous-entend abyssales de bêtises.


  • saint louis 11 juin 18:44

    L’avenir de la France semble s’obscurcir toujours un peu plus.

    Il faut dire que depuis De Gaulle nos « élites » ne sont pas des « chefs d’état » comme nous l’entendons, mais des « politiques » sans scrupules, pour qui l’intérêt des Français passe en dernier.

    Et ce n’est pas près de s’arranger.


    • Xenozoid Xenozoid 11 juin 18:54

      @saint louis

      l’état a toujours été la ferme des animaux,les monuments aux morts sont là pour le prouver


  • ETTORE ETTORE 11 juin 22:56

    C ’est l’art de vivre de la Macronie, vivre dans la zizanie, vivre dans le capharnaüm, se repaître des trahisons....N’aduler que la destruction, pourvu, qu’il puisse chanter sur le tas d’immondice, toujours et encore amoncelé, comme fondation primordiale du genre.

    Que faire d’un type pareil ? 

    Nocif, même quand il se prend une claque de dégagement dans le museau, il qui annonce triomphant, qu’il discourras 3 x par semaine, jusqu’aux élections, histoire de nous bourrer le mou . Ou jeter de l’huile sur le feu ?

    Pyromane, certainement, pompier.....Par amour exclusif du gyrophare, et des

    vestiaires.

    Le parfais individu, à qui on signifie la porte de sortie, mais qui revient à la charge, tellement il est persuadé, et CON— vaincu, que les gens ne comprennent pas, tout l’amour qu’il leur veut, pour leur plus grand mal.

    L’oeil du cyclone, est devenu aveugle de rage, tondu par ses moutons, qu’il ne peut plus QUE tâter .

    Mais que dire des lâcher de barrages qui vont se succéder ?

    Démontrant une fois de plus, l’interpénétration des intérêts, avant les idéologies, qui fondent, en chamallow sur le feu de l’actualité , sans se soucier du souk que cela vas créer, et qui permettra à l’anguille Macronneuse de se retrouver en terrain conquis, c’est à dire : une eau saumâtre, d’un bordel boueux, si profond, si explosif, qu’il pourrait acter la fin de ce pays, par un effondrement sur lui même.

    Chercher les responsables ?

    Nous en avons eu UN, pendant 1 quinquennat et demi, toujours dans la provocation outrancière, ou, les yeux arrachés...du coute que coute, pour une guerre, dont nous étions désignés volontaires et sacrifiés d’office.

    Rien n’as été répondu, ou, aussitôt mâté par une violence imitatrice.

    Avant lui, le cirque était déjà en tournée, et avait squaté le temps de ce pays qui gerbait doucement dans les campagnes, et suçait les glaçons bio, dans les villes...

    Mais là, nous entrons dans quelque chose de phénoménal, qui tient du « domino cascade ». C’est voulu, pensé, réalisé par haine, envers le peuple, pour qu’en définitive, il NOUS fasse Suppuku, avec une lame insérée, par insistance haineuse violente !


  • Eric F Eric F 12 juin 10:57

    Macron escomptait que LR et le PS le rejoignent dans un ’’arc républicain’’ (en fait euro-atlantiste), mais ça n’apparait pas aller dans ce sens -si ce n’est quelques dissidents-.

    On va se retrouver avec un gros bloc national, et deux blocs d’ampleur équivalente macronie et gauche. Majorité introuvable, et censure de toute tentative minoritaire de l’un des trois bloc ...jusqu’à ce qu’un bloc se fissure.


  • placide21 12 juin 12:45

    Avec ces élections les français ont l’opportunité d’actionner la chasse d’eau , elle risque de ne plus se représenter.


  • Nina K Nina K 12 juin 13:04

    « Macron déclare la guerre aux Français »

    La guerre a été déclarée depuis bien longtemps déjà.

    Ce n’est qu’une énième offensive d’une oligarchie criminelle contre le « petit-peuple ». Peuple qui se laisse piétiner et se contente de voter pour ou contre les candidats adoubés par l’oligarchie (ou les différentes factions oligarchiques)... smiley


  • Antoine 12 juin 16:40

    Ce qui est excessif est insignifiant....


    • saint louis 12 juin 23:50

      @Antoine
      La question est pourquoi, ce cher Macron a présenté son camp politique aux Européenne par cette dinde de valérie Hayer ?
      Et si cet « échec » était prémédité ?
      Est ce excessif ou bien insignifiant ?
      L’avenir nous l’apprendra, ou pas.


  • zygzornifle zygzornifle 13 juin 09:43

    En 31 Macron devient préfet du prétoire après avoir lu devant le Sénat une lettre de Tibère se concluant par la disgrâce de son prédécesseur Séjan, qu’il fait arrêter par les cohortes des vigiles commandées par le préfet Graecinus Laco, puis exécuter. Il prend ensuite une part active à l’élimination de sénateurs et de chevaliers1.

    Caligula fit porter par Macron le testament de Tibère au Sénat, et fit casser la disposition qui léguait l’empire à son jeune petit-fils Gemellus Tibère. Une fois parvenu au pouvoir grâce à l’appui de Macron, Caligula va prendre ses distances jusqu’à se moquer ouvertement de lui. L’appui de Macron ne fut pas récompensé : Macron et son épouse Ennia furent forcés de se suicider sur ordre de Caligula peu après son arrivée au pouvoir.


  • zygzornifle zygzornifle 13 juin 09:48

    Quand Macron a été élu il a signé le soir même le permis de démolition de la fRance .....


  • Claude Courty Claude Courty 13 juin 20:26

    Les abstentionnistes comme la grande majorité de ceux qui ont voté, ont été trompés par des extrémismes ayant fait, en France, de cette élection européenne un plébiscite anti-Macron.

    Et c’est ainsi, que s’enfonçant dans leur forfaiture, le RN, LFI et consorts ont confirmé au détriment de l’Occident, leur soumission, dépendance, compréhension ou bienveillance, à l’égard de la Russie d’une part et de l’islamo-gauchisme d’autre part, sans compter leur sympathie pour le communisme à la chinoise.

    L’essentiel est donc dorénavant, non pas de savoir ce qu’il en adviendra pour l’Europe et les valeurs de chacun des pays dont elle est faite : libertés, cultures, croyances, économie... mais de faire en sorte que chaque Européen prenne conscience de la félonie – consciente ou non – dont il est victime et se dresse pour y faire obstacle.

    Tel est le sens de la dissolution de l’Assemblée Nationale française et de la prochaine consultation législative appelée à y faire suite.

    Cela suffira-t-il à sortir tant de consciences politiques des facilités dans lesquelles elles sommeillent, comme l’ont fait tant d’autres avant elles, avec pourtant toutes les atrocités et les horreurs dont elles ont été et sont encore porteuses ?


  • Octave Lebel Octave Lebel 13 juin 20:41

    Soyez rassuré, Macron est au bord d’enfermer tout ce qui le contrarie, LFI en tête bien sûr. Par contre vous, faites gaffe à ce que vous dites quand même, parce que une fois le pli pris, pour un mot de travers vous pourriez vous retrouver en zonzon avec des de LFI.Avouez que ce serait ballot smiley 


  • Xenozoid Xenozoid 14 juin 18:55

    l’état qui est encore a devenire , a toujous déclaré la guerre , ce ne sont pas les enfant qui la déclare, et si il la déclare le peuple qui est a définire n’a plus de choix, c’est le papier, vous est né dans une ferme, vous devez penser la ferme, c’est ça le peuple ,qui n’est jamais vraiment définis sauf pour sauver le reste , les gens au pouvoir aiment le peuple car le peuple aime le pouvoir, qui n’est jamais définis

     on appelle cela la réalité


  • Mustik 16 juin 10:15

    Il est de + en + manifeste que cet individu est animé par l’hubris.

    S’il avait été un gentleman, en tant que particulier,

    s’il avait été un amoureux de la France en tant que politique

    il aurait annoncé une dissolution de l’A.N pour la rentrée de septembre :

    donnant du temps à la classe politique de se concerter,

    laissant passer ces foutus JO à problèmes,

    respirer les forces de l’ordre dépoyées jusqu’en Caldéonie et à Mayotte.

    Si son cas ne relevait pas de psychiatrie, il faudrait le passer en jugement.

    . Rappel : il a quand même osé déclarer « je leur ai envoyé une grenade dégoupiller dans les jambes » quelle irresponsabilité ! et il s’en vante qui plus est...


  • Claude Courty Claude Courty 16 juin 16:53

    Le problème majeur, sinon unique, est l’abstention, dont ceux qui la pratiquent ne sont pas forcément plus idiots que ceux qui votent.

    Dans quelle mesure ces abstentionnistes (la moitité du corps électoral quand-même) refusent ils de se prononcer pour l’une ou l’autre des idéologies aussi malodorante l’une que l’autre parce qu’elles mènent l’opinion par l’agitation ?

    La peur étant la meilleure des conseillères, combien de ces abstentionnistes décideron-t-ils de voter au centre, l’histoire enseignant que les extrêmes n’ont jamais été la solution en quoi que ce soit. 


Réagir