mercredi 3 mai - par Aimé FAY

Marine Le Pen vous n’êtes pas crédible : le franc dévalué ne créera pas d’emplois !

Tout d'abord, rappelons votre inconstance sur le sujet de la monnaie. Parfois vous dites que 1 franc sera égal à 1 euro, et quelques jours après vous parlez d'un franc dévalué de 10 ou 20%. Hier, vous disiez que finalement la sortie de l'euro n'était plus la priorité tout en affirmant que l'euro était mort. Et, en janvier, vous disiez que la France pourrait avoir deux monnaies. Cette option signifiera, que l'une des monnaies sera inconvertible et que l'autre sera soumise au contrôle des changes, comme dans les pays exotiques : Cuba (2 monnaies), le Zimbabwe (3 monnaies)... et aussi durant le 3ème Reich (2 monnaies) !

Madame Le Pen, nous sommes à quelques jours de l'échéance et... vous ne savez toujours pas quoi faire !?! Et vous voulez, malgré tout, diriger le pays !?!

Il vous faut choisir rapidement mais, pas les 4 solutions en même temps ! Est-ce que vous comprenez cela ? Votre pourcentage de crédibilité est déjà proche de zéro. C'est la même chose pour votre allié d'opportunité : Nicolas Dupont-Aignan (lien 1) (lien 2) (lien 3) (lien 4)... votre nouveau miroir aux alouettes, que vous nommerez Premier ministre !

Bref ! malgré l'importance de l'enjeu − l'avenir de notre pays − soyons une dernière fois indulgent face à votre esprit d'indécision et de girouette, et voyons vos récents écrits… de circonstance − propres à attraper un maximum d'électrices et d'électeurs − pour cette élection présidentielle.

Dans votre projet (Tout ce qu'il faut savoir sur la fin de l'euro !) − vous parlez de dévaluation compétitive de la monnaie : "[...] les conditions (dites de « Marshall-Lerner ») sont remplies en France pour qu’une dévaluation soit bénéfique. [...]. [...] elle relancerait les exportations et donc la croissance et l’emploi [...]."

Madame Le Pen, si cela était vrai, tous les pays pauvres (rappel : leur monnaie est très faible) seraient riches, car la croissance, l'exportation et les emplois sont créateurs de richesse. Mais, ces malheureux pays pauvres restent pauvres… notamment, mais pas seulement, parce que leur monnaie faible les pénalise !

Vous le savez très bien, car vous n'êtes pas idiote !

Vous savez aussi, et cela est honteux, que tout votre électorat, sans exception, l'ignore. Vous connaissez très bien cette ignorance, car sinon, étant informé, vous ne pourriez plus lui (votre électorat) dire qu'un franc dévalué créera des emplois, de la croissance et de la richesse… il vous jetterait des pierres !

Notre dernier article : "Politiques sans bagage économique : attention danger !" apporte la preuve qu'aucune dévaluation française n'a créé d'emplois (paragraphe 1°)… bien au contraire ! C'est l'analyse faite par le Nobel français Maurice Allais, dont vous vous réclamez très souvent.

Les chiffres sont là, irréfragables. Ils sont ceux que feu Maurice Allais a tirés des nombreuses bases de données de l'INSEE, institut français de renommée mondiale.

Nous savons très bien − et vous aussi − que l'essentiel pour vous, c'est d'être élue le 7 mai 2017 ! Qu'importe toutes les balivernes promises aux plus faibles d'entre nous, durant votre campagne. Votre métier − véritable aspirateur à voix − est uniquement de faire de la politique en vous nourrissant du malheur des populations les plus fragiles économiquement et socialement 1. Honte à vous !

Le malheur de la France, c'est que vos chances de l'emporter ne sont pas nulles !

Aussi, pour éviter à notre pays une aventure mortifère, nous voterons massivement pour Emmanuel Macron, dimanche 7 mai.

Nous formons aussi l'espoir que votre score soit proche de celui que votre célèbre père, Jean-Marie Le Pen (ici, ici, ici, ici), avait obtenu le 5 mai 2002 !

 

1. "Le peuple, incapable encore de juger sainement ce qui lui convient, applaudit également aux idées les plus opposées, dès qu'il entrevoit qu'on le flatte : il en est pour lui des lois de la pensée comme des bornes du possible ; il ne distingue pas mieux aujourd'hui un savant d'un sophiste (c'est vous Marine Le Pen (NdA)), qu'il ne séparait autrefois un physicien d'un sorcier." (Proudhon : Lettre à Messieurs les Membres de l'Académie de Besançon. Paris, le 30 juin 1840).

 

Quelques autres articles de l'auteur sur le sujet :

Marine Le Pen et l'euro : amateurisme et/ou incompétence 1 / 2 (lien)

Marine Le Pen et l'euro : amateurisme et/ou incompétence 2 / 2 (lien)

Quid de la compétitivité hors-prix de la France ? (lien)

L'État-providence un enjeu discret de l'élection présidentielle (lien)

Du protectionnisme, de celui du Front national en particulier (lien)

La mondialisation 1, 2 et 3 (lien 1) (lien 2) (lien 3)

 

Crédit photo : Baudelet.net (ajout de A. Fay : "L'avenir... signé Le Pen").

 



58 réactions


  • rogal 3 mai 09:06

    Au Japon naguère, en Chine aujourd’hui,le commerce extérieur n’a-t-il pas bénéficié d’une monnaie faible ?


    • berry 3 mai 13:41

      @rogal
      A l’inverse, une monnaie trop forte peut couler un pays, comme l’Argentine dans le années 90.
      http://www.journaldunet.com/economie/magazine/faillite-de-l-argentine.shtml


    • amiaplacidus amiaplacidus 3 mai 14:54

      @rogal

      Le franc suisse est, c’est le moins que l’on puisse dire, une monnaie forte. Et pourtant, la Suisse a une balance commerciale excédentaire, elle exporte plus qu’elle n’importe, y compris avec la Chine et la France.

      Et ne me parlez pas des banques, il s’agit de balance commerciale, c’est à dire de biens matériels, hors flux financiers.


    • berry 3 mai 18:11

      @amiaplacidus
      Mauvais exemple, le gouvernement suisse s’efforce de faire baisser la valeur de sa monnaie.
      Le franc suisse a pris trop de valeur depuis 2008 et cela nuit aux à l’économie qui a du mal à exporter.


    • Remosra 3 mai 18:16

      @berry

      Oui et la Chine aussi s’efforce à garder sa monnaie faible pour garder les entreprises étrangères qui sont sur son sol et ne pas les voir partir en Inde par exemple. Et que l’on ne me dises pas que la Chine est un mauvais exemple car elle est la 1ere économie mondiale et elle a créé de nouveaux Milliardaire, tout en continuant à garder sa population pauvre pour l’industrie !


  • devphil devphil 3 mai 09:13

    Il est certain que l’Euro et l’Europe ont permis la création de nombreux emplois en Europe ....de l’Est et Centrale.....

    Ce que vous n’avez pas indiqué dans votre manipulation grossière est que l’idée n’est pas une dévaluation car ce terme fait peur et vous jouez sur cette peur pour influencer.

    L’idée est un reprise de l’emploi en France par des relocalisations , facilité à entreprendre en France en utilisant la monnaie.

    Cette monnaie aujourd’hui nous est confisqué par l’Europe , nous subissons au sein de l’Europe une monnaie unique en étant en concurrence avec des payas comme l’Allemagne exportatrice de fortes valeurs ajoutées traditionnellement dans les machines , voitures etc et en concurrence avec des pays où le coût de la main d’œuvre est très bas.

    En reprenant le contrôle de la monnaie et son émission on reprend une liberté fondamentale pour un pays , pouvoir battre sa monnaie.

    A part l’Europe qui est verrouillé dans son imbroglio de l’Euro , aucun autre ensemble de pays dans le monde ne dispose d’une monnaie commune avec des niveaux de vie différents
     

    https://lesmoutonsenrages.fr/2017/05/02/du-cauchemard-a-la-realite-ce-qui-nous-attend-
    sous-macron-1er/

    http://www.investigaction.net/2017-le-coup-detat/

    Au lieu d’agiter l’épouvantail de la peur , de la dévaluation demandez si la France n’a pas besoin urgemment d’une personnalité avec des solutions pour rendre à la France une partie de son indépendance perdue dans l’Europe.

    Nous avons perdu l’indépendance militaire avec l’Otan , monétaire avec l’Euro , politique et démocratique avec Bruxelles.

    Les solutions ont échoué depuis 40 ans et vous voulez aller encore plus loin dans l’Europe ?

    Un moment , il faut se poser , réfléchir , analyser et choisir de revenir sur les fondamentaux d’un pays.

    Philippe


    • franc 3 mai 09:36
      @devphil

       Oui l’idée fondamentale du retour au franc est le pouvoir pour la France de battre sa monnaie avec la Banque d e l’Etat qui pourra élaborer une politique colbertiste ou gaulliste de reconstitution du tissus industriel français créant par là une richesse véritable dans une économie réelle saine et forte, productive et non spéculative, qui pourra être distribuée à tous les français et non pas seulement à quelques privilégiés ou parasites

    • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 3 mai 11:14

      @franc

      donc abolition de la loi de 73 ?
      parceque le problème est antérieur à l’euro et a pour parrains Pompidou et Givcard d’Estaing !

    • devphil devphil 3 mai 11:36

      @Jeussey de Sourcesûre

      La loi de Janvier 1973 initié par Pompidou et Giscard fût renforcé ensuite dans les traités Européens.

      Article 123 du traité de Lisbonne , celui qui fût refusé par les Français pour être ensuiet passé en force sans nouveau référendum.
      http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/traite-de-lisbonne-article-123-le-75113

      Et article 125 du TFUE
      http://www.agefi.fr/asset-management/actualites/quotidien/20160126/l-article-125-est-coeur-discussions-167845

      Vous remarquerez la complexité des articles , il faut vraiment se pencher dessus pour décortiquer le sens caché de l’article.

      Ces deux articles ont été cité dans une émission avec Jean Messiha du Front National sur LCP
      http://www.lcp.fr/emissions/ca-vous-regarde/282257-ca-vous-regarde
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_Messiha
      http://www.atterres.org/

      Dans cette émission , il y avait un économiste atterrés très objectifs sur le programme de Macron et de Lepen , il a parlé des deux programmes sans esprit partisan.

      Philippe


    • Zolko Zolko 3 mai 11:47

      @Jeussey de Sourcesûre : « donc abolition de la loi de 73 ? »
       
      contrairement à d’autres, je ne pense pas que ça soit ça le vrai problème. Le vrai problème est que les politiciens peuvent - et en fait sont obligés de - promettre pour être élu, et du coup l’état dépense plus que ce qu’il ramasse. Ca s’appelle les déficits. Quelle que soit la façon de financer ces déficits, c’est de la lâcheté où les générations actuelles reportent les problèmes actuels sur les générations futures.
       
      Si ces déficits sont financés par la création monétaire pure, ça fait de l’inflation, et ceux qui y perdent sont les salariés. On entendrait encore les « travailleuses et travailleurs » contre les « patrons qui augmentent les prix mais pas les salaires ».


    • non667 3 mai 15:39

      @Zolko
      Si ces déficits sont financés par la création monétaire pure, ça fait de l’inflation, et ceux qui y perdent sont les salariés. On entendrait encore les « travailleuses et travailleurs » contre les « patrons qui augmentent les prix mais pas les salaires ».

      c’est vrai pour les ouvriers (qui s’étaient défendu en obtenant l’échelle mobile des salaires = indexation des salaires sur toutes l’échelle en fonction de la hausse des prix (avantage supprimé par le ps pierre béregovoy )
       mais connaissant la philosophie de ceux qui nous gouvernent (pro finance ) on doit se poser des questions .
       la stabilité des prix ne profiterait elle pas plus aux banques qu’aux ouvriers ?????
      pour un ouvrier qui a emprunté a une banque pour son logement A TAUX FIXE  il le rembourse avec de l’argent dévalué ,en monnaie de singe imprimé par la banque de france !


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 3 mai 19:11

      @Zolko
      L’inflation = créations d’emplois. L’inflation nuit aux financiers !
      Indice NAIRU mis au point par la BCE pour maintenir l’inflation en dessous de 2% !


    • mmbbb 3 mai 19:47

      @devphil l auteur nous prend pour des cons Nous pourrions adopter un raisonnement a contrario , admettons que nous soyons dans une tres bonne situation economlique, les proposions de M Le Pen paraitraient incongrues Mais l auteur peut tourner le probleme dans tous les sens, si la france est dans cette situation c’est le resultat de la gestion des gourvernements precedents Par ailleurs lors du traite de Maastrciht ce genre de de zigotto expert de mes deux, nous annoncait un Europe prospere et securisee . Le temps des calembredaines est terminée . Cet article cache mal son malhonnête intellectuelle


  • sweach 3 mai 09:37

    Avouez que vous avez la trouille ^^


    Pour moi un économiste alarmiste c’est plutôt bon signe, cela veut dire que les propriétaires de capitaux vont perdre de leur valeur aux profits de valeur bien plus concrète comme la pierre ou l’investissement dans l’humain.

    Vous pensez que madame LePen est incohérente, pourtant elle a toujours souhaitait le retour à la money nationale, peut importe la forme ou les modalités, si vous ne voyez pas des manipulations médiatiques dans des prétendu incohérence on y est pour rien.

    Encore une fois dans cette article, vous oubliez volontairement le seul argument que vous ne pouvez pas contrer c’est celui de la balance économique.

    Avec une balance économique négative, notre money est trop forte, cela favorise les importations au détriment de nos exportations.

    Mise à part, le coté de retrouver une indépendance monétaire et budgétaire avec la banque de France, le seul est unique but d’avoir une money national est de jouer sur notre balance économique, pour utiliser la valeur de notre money pour la rééquilibrer.

    Alors OUI ! les vacances à l’étrangé couterait plus chère et les produits importés couterait plus chère.
    Mais tout les produits nationaux resteraient aux même prix et on gagnerait de la compétitivité à l’exportation.

    Donc jouer juste sur notre money créerait du travail en France, si on ajoute une politique protectionniste en taxant les Frontières, c’est près de 48 Milliards qui reviendrait dans notre économie.

    Avant l’euro nous avions une meilleur situation économique et cela n’a jamais été un problème pour négocier avec nos voisins.

  • troletbuse troletbuse 3 mai 10:01

    D’après les sondages bien orientés, Macron fait 60%. Je me demande pourquoi avec une telle avance, les propagandistes mondialistes sont-ils aussi fébriles ? Macraron doit passer les doigts dans le nez mais les moutons les auront ailleurs et ce ne sera que mérité. Pour l’europe et l’euro, on voit bien que c’est l’opulence. C’est pourquoi on veut payer les personnes au chômage afin que la consommation ne s’écroule pas. Macaron ne vend-il pas nos fleurons à l’étranger ? Combien de nouveaux chômeurs depuis 15 jours ? Whirlpool, Mim, Tati. C’est la faute au franc !  smiley


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 3 mai 10:27

      @troletbuse
      Ils sont fébriles car ils croyaient refaire le coup « du Front républicain » qui a marché si bien pendant 40 ans ... Cette fois, il y a un os dans le bouillon !

      Les électeurs font de la résistance, et refusent de choisir entre la peste et le choléra ! Ils rêvaient d’un Macaron élu à 80% comme Chirac, mais cela ne semble pas se passer comme prévu ...


    • Durand Durand 3 mai 11:13

      @Fifi Brind_acier


      «  Ils rêvaient d’un Macaron élu à 80% comme Chirac, mais cela ne semble pas se passer comme prévu ... »

      Et bien évidemment, en vous abstenant, vous comptez bien faire pencher la balance vers Macron pour les aider à rectifier le tir !

      D’ailleurs, je suis certain que vous voterez Macron car seule son élection peut vous donner une chance de survivre au 8 Mai, contrairement à l’élection de MLP qui serait pour vous un arrêt de mort, vu la quantité de crachats qu’Asselineau et sa clique ont adressé à MLP depuis dix ans.



               FIFI :   QUAND L’HYPOCRISIE REJOINT LA PERVERSITÉ !...



    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 3 mai 19:13

      @Durand
      Les abstentionnistes sont considérés comme des citoyens qui se désintéressent de l’élection. J’irai donc voter nul, avec un bulletin qui exprimera ce que je pense des deux finalistes...


  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 3 mai 10:23

    Encore lui et sa promo du jour pour Macaron !
    L’auteur ne comprend pas que le FN ne sortira de rien du tout ? Pour sortir de l’euro, il n’y a aucune clause de sortie ! Il faut d’’abord sortir de l’ UE par l’article 50.

    Ce qui n’est pas dans les priorités du FN, qui entend renégocier les Traités.
    Avec les 27 pays, cela peut prendre 5 ans, ou ... 10 ans !
    Ou jamais, puisqu’il suffit qu’1 seul pays s’oppose pour que rien ne change.


    Quant à ses élucubrations sur les monnaies et la sortie de l’ euro, autant s’informer chez Asselineau !
    « La tragédie de l’ euro »

    L’auteur ne se demande même pas pourquoi les 10 pays européens qui ont gardé leur monnaie nationale, ont 4 points de chômage en moins que les pays de la zone euro ?! Le hasard, sans doute ?

    Il ne se demande pas non plus pourquoi le simple fait que la livre ait perdu 10%, le chômage en GB est au plus bas depuis 10 ans ? L’influence du Gulf Stream ?

    ll y a tant de variétés d’idiots utiles qu’on s’y perd à les dénombrer !
    « L’eau mouille et le chômage tue »


    • Sozenz 3 mai 10:36

      @Fifi Brind_acier
      l auteur sait très bien ce qu il dit . il manipule pour ses propres interets .
      cela ne le dérange pas de sortir des mensonges...
      de toute façon quand il y a du tordu dans l air , il y a forcement mensonge . personne ne vote pour avoir la corde autour du cou par plaisir .
      .


    • julius 1ER 4 mai 10:00

      @Fifi Brind_acier


       Même pas 1% au 1er tour et tu continues de raconter tes inepties .... toujours à mélanger la Crise et l’Euro, 
      la Crise de 2007/8 n’existe pas à l’UPR c’est la faute à l’Euro ... on comprend pourquoi vous avez fait un score aussi minable et ce n’est pas près de changer !!!!

  • Etbendidon 3 mai 11:33

    OUI monsieur FAY votre MALCRON sera élu ne vous inquiètez pas
    les riches seront encore plus riches et les pauvres encore plus pauvres
    ils vont meme claquer et la planète avec
    chic !
     smiley

    Tenez C cadeau (gratos)
    https://youtu.be/ychwDoh5GIo


  • Zolko Zolko 3 mai 11:41

    Je me demande si vous êtes aussi bête que vous semblez ou si vous le faites exprès. Je ne vais pas (encore) perdre mon temps à vous expliquer, juste vous poser une question :
     
    connaissez-vous la différence entre faible et affaibli ? Entre une monnaie faible et une monnaie dévaluée ? La différence est que l’un est un état, et l’autre est une évolution. Une monnaie faible en soi ne veut rien dire, par contre une monnaie dévaluée va, pendant une période transitoire, produire un effet positif sur les exportations et négatif sur les importations. Le mot clef étant transitoire (regardez dans un dictionnaire)


  • mac 3 mai 11:51

    Pourquoi ecrivez-vous à la deuxième personne du pluriel ? S’agit-il d’un lobby ou d’un think thank ?


  • mac 3 mai 12:09

    Non la dévaluation ne crée pas d’emploi mais la paupérisation des classes moyennes au profit d’une oligarchie non plus. En matière de vide de programme celui qui semble être votre poulain semble s’y connaître. Maintenant qu’est-ce qui crée de l’emploi ? Probablement pas des « thésards » de théories plus ou moins admises , ni même les spéculateurs. Ce sont les gens qui vivent dans la vraie vie, des gens qui innovent, des gens qui créent leur entreprise et si possible exportent leurs produits. Bref, des gens qui mettent vraiment les mains dans la graisse et pas des gens que certains appelleraient des « pisseurs de rapports ».


  • docdory docdory 3 mai 16:22

    Le remplacement de l’euro par le franc ne nuira en rien à notre économie. la démonstration en est simple. Avant le passage à l’euro, au moment du traité de Maastricht, il avait été promis monts et merveilles aux électeurs.

     L’euro était censé apporter aux français une période de prospérité économique et une croissance sans précédent, avec une inflation contrôlée.
    Or, qu’a t-on pu constater ?
    - Immédiatement après la mise en place de l’euro, le caddie de courses au supermarché a augmenté d’environ 30% en quelques jours, même si les achats exceptionnels ( voiture, télés ) sont restés stables ou ont diminué un peu de prix.
    Cette augmentation de prix a été bien plus grande pour les fruits et légumes, ce qui fait qu’il faut maintenant autant d’euros pour acheter une barquette de fraises qu’il ne fallait de francs avant 2000 !
    Par ailleurs, le chômage a augmenté de façon gravissime depuis l’apparition de l’euro, alors même que le revenu des salariés est resté quasiment stationnaire !
    Donc, si l’on change l’euro pour le franc ( sur la base de 1 euro= 1 nouveau franc post-euro ) , il n’y aucune raison pour que cela change quoi que ce soit. Si des banquiers s’amusent à spéculer à la baisse sur le franc, ce qu’il y gagneraient serait contrebalancé par la perte de revenu due à une éventuelle dévaluation causée par cette spéculation. Inutile de dire que cette spéculation à la baisse contient en elle-même ses mécanismes autorégulateurs !


    • Lugsama Lugsama 3 mai 17:24

      @docdory

      Avez-vous vraiment connu le passage à l’€ ?

      Déjà les prix ont été gelé et l’affichage en franc était obligatoire pendants des mois. Personnelement je n’ai pas connu d’augmentation de 30%, pourtant je faisait mes courses a Carrefour et Auchan.

  • mac 3 mai 17:24

    L’auteur qui dans cet article parle à la deuxième personne du pluriel : « Notre dernier artcile... » ,
    ne semble plus disposé à venir débattre avec ses grandes compétences en économie.

    Evidemment ici, ce n’est peut-être pas la tribune du MEDEF....


    • P.-A. Teslier 3 mai 18:33

      @mac
      MAC tjs la HAINE comme argument !


    • mac 3 mai 19:58

      @P.-A. Teslier

      Pas de haine, juste du factuel.

      Vous êtes bien un ancien électeur de Taubira qui s’apprête à voter pour ce grand candidat de la gauche, du centre et de partout qui s’appelle Macron , d’après ce j’ai lu ?

      L’épouvantail Le Pen a tout de même  permis de faire des miracles !

      De Robert Hue à Madelin, de la CFDT au MEDEF : la politique est vraiment morte cette année.

      Et comme d’habitude le bon peuple sera probablement cocu et content...

      Je n’ai jamais voté FN mais devant un tel désastre, je suis sur le point de craquer....




    • P.-A. Teslier 3 mai 20:38

      @mac
       

      " je suis sur le point de craquer...." NON, il ne faut pas, car Vous êtes éduqué.

      Mon futur article de demain doit, je l’espère, vous convaincre. Tout sauf MLP.

      À demain. Bonsoir.


  • Le421 Le421 3 mai 19:17

    Petite réflexion.
    J’entends des agriculteurs (bien sûr !!) se revendiquer de Marine Le Pen.
    Bien.
    Généralement, ce sont des paysans « productivistes », avec une ligne de conduite axée sur la quantité.
    Quand ça va, ces gens vivent à l’export.
    Quand ça ne va pas, ils touchent des aides européennes.
    Ces mêmes personnes vilipendent l’Europe.

    Ca me rappelle une histoire de branche avec un type assis dessus et une scie dans la main...

    Des fois, quand on me dit que les paysans sont des gens « simples », je me pose de sérieuses questions...
    Des patelins perdus dans les montagnes voter FN pour mettre les bougnoules dehors.
    Ils n’en voient qu’à la télé.
    On leur a dit que les images de Turquie ou de Syrie, c’est leurs pays ?
    Pas sûr !!  smiley


    • Remosra 3 mai 19:21

      @Le421

      C’est sur qu’à la campagne ils ne doivent pas voir grand choses là bas !
      Je le sais j’y ai un peu vécu.
      Cependant ils ont tout à fait raison de vilipender l’Europe, puisque que le fric que donne l’Europe aux agriculteurs, vient au départ des bourses de la France. Et donc du tout la France ne peut rien gérer en matière d’aides aux agriculteurs, c’est seule l’UE qui décide.


  • Alain 3 mai 21:48

    L’auteur de l’article y va de son mélodrame avec un titre « le franc dévalué ne créera pas d’emplois ».
    Mais ensuite, il n’explique pas pourquoi, donc , il nous baratine avec un titre non suivi d’une démonstration.
    Quoique... il nous parle des pays pauvres qui sont pauvres malgré une monnaie faible. Tu parles !!!! Ces pauvres pays sont pauvres à cause de quoi ? A cause de nous.
    « Ils ont inventé la colonisation et quand nous nous sommes rebellés, ils ont inventé la coopération et quand nous nous sommes rebellés, ils ont inventé la mondialisation. » Paroles issues d’une chanson africaine.

    Et ensuite, que lit-on ? NOUS allons voter Macron
    NOUS ? Nous qui ? Depuis quand ce petit écrivain à deux balles se croit tellement imbus de sa personne qu’il se prend pour le petit pére des peuples et dit « nous » quand « je » suffirait.

    Alors, petit bourgeois écrivain, évite de parler pour les autre et devient esclave tout seul.
    D’autant plus que tu n’as pas l’air de t’y connaitre beaucoup en histoires des monnaies. Car l’histoire des monnaies est faites de dévaluations/réévaluations. Si tu ne sais même pas çà, vaudrait mieux ne rien écrire.
    Il y’en plus que marre en ce moment d’avoir des articles propaganda pour le nouveau exploiteur des peuples, avec un bilan personnel plus qu’enrichissant (cf. son portefeuille sur lequel il ment en plus...) et un bilan politique lamentable (cf. ses années au ministère de l’économie).


    • Remosra 3 mai 21:59

      @Alain

      Oui vous avez tout à fait raison. Nous sommes assez nombreux a décrier ses propos.
      Ca fait le 3eme article qu’il diffuse et qui ne fait que raconter fadaises et autres plagiats dissimulés !


    • Aimé FAY Aimé FAY 3 mai 23:57

      @Remosra

      « plagiats » Oui de l’un de mes 7 livres ou de l’un de mes 256 articles publiés ici ou ailleurs dans la presse écrite ou électronique, MAIS SURTOUT PAS de l’un de vos Zéro article.

      Apprenez d’abord à écrire, plus de 4 ou 5 phrases, avant de dire que les autres sont NULS.


    • Remosra 4 mai 00:15

      @Aimé FAY

      ...et là ça fait PSSCHIIITTTT !!!

      Si tout les Bobos devaient écrire un livre, on finirait par arrêter l’édition de livres.
      Mais vous devez avoir vos entrées, de sorte que vos bouquins minables, dont je n’ai jamais entendu parler, même par mon père qui a une bibliothèque débordante, ne soient que dérisoires face à un petit récit de parcours qui lui a plus de chance d’avoir du succés.
      Car comme je viens de le citer, il ne suffit pas de démontrer que tel ou tel arguments sont faux pour avoir du succés. Cependant une vie bien rempli, avec de vrai échanges et de l’expérience acquise dans des domaines divers et variés, portent à notre connaissance une vrai source de liberté.
      Alors cher M. FAY, oui je suis très indigeste face à vos propos, mais cependant je reste confiant et j’espère un jour être d’accord sur un sujet. Car malgré l’inexistance de ma foi, je reste persuadé que l’avenir dépend de l’homme et de personne d’autre.


    • Cyrus Cyrus 4 mai 00:24

      @Remosra

      il y a une chose que les gens bien lotit comme lui ne comprendront jamais ....
      certaine persone moins favorisé peuvent preferer un franc devalué qui nous nourisse ... 
      plutot qu’ un euro fort qui nous affame ...

      Votons potager et poulailler .. au moins ca nous nourrira plus que la finance ..

    • Remosra 4 mai 00:30

      @Cyrus

      Ah ça m’intéresse là. Votre dernière phrase est un projet pour moi.


    • Ouam Ouam 4 mai 00:43

      @Remosra
      Bonsoir,
      C’est évident que Cyrus est rempli de bon sens.
      Un salaire (enfin une somme fiduciaire) hors contexte n’a aucun sens.
      Je vais tenter de renforcer un peu les priopos de cyrus.
      Ton salaire en france dans une ville moyenne en france est de 2000€
      Je suis super généreux, je double ton salaire cad 4000€
      Enfin dollar, la parité est presque la meme.... et je te fais habiter/bosser à new york
      ben tu est juste dans la misère grave avec cette somme (ou tu va pas loin du tout)

      on peut aussi inverser la situation, toujours tes 2000€ je t’envoie en Inde dans une petite ville, ben la t’est juste le roi du monde.
       
      C’est le pouvoir d’achat qui compte, l’échelle monétaire (le blabla de l’auteur, ses 30% etc...) n’a aucun sens, le dernier exemple, la Grece qui depuis etre dans l’euro paye son café un euro, ce qui est une fortune, alors que à l’époque de la dragme, il coutais une misere, et un grec pouvais avac son salaire en dragme se payer bien plus de cafés que avec l’€.

      Le pb de l’€ c’est qu’il est juste aligné (et depuisq le début) sur le deutcmark, deux dtcmk = pile 1 euro, alors que industiellement (ou vu par le pib) bcp d’autres pays ne peuvent s’aligner sur cette échelle, ce qui au bout fait UN gagnant et x perdants....

      En espérant avoir eté le plus pédagogique possible dans mes explications

      a+, ouam


  • troletbuse troletbuse 4 mai 00:34

    Bravo Marine, tu as laminé le petit asticot mondialisma.  smiley


    • Aimé FAY Aimé FAY 4 mai 09:32

      @troletbuse
      Vous êtes grand(e) maintenant. Vous devriez commencer à changer.

      Vous méritez mieux que cela... pour votre famille.


  • belzebu by lucyfer 4 mai 01:52

    Tandis que Manuel, le gros gâtion à sa maman, il est crédible ?


  • julius 1ER 4 mai 09:53

    beaucoup d’articles en ce moment sur Avox ... trop peut-être pour pouvoir débattre sereinement !!!


    celui-ci sur la monnaie est important, puisque l’on peut facilement juger de la crédibilité du candidat confronté à cette réalité qu’est la pertinence d’une monnaie ou pas ???

    alors l’euro qu’Attali enterrait chaque année après la Crise de 2007/8 est toujours là et il atteindra sa majorité l’an prochain, 18 ans déjà et toujours une controverse faut-il ou non en sortir ???

    ce qui est étonnant avec tous ces débats c’est que ce soit l’Euro qui fasse débat et pas la Crise de 2007/8 dont on n’est pas encore sortie .... il faudrait m’expliquer pourquoi ???

    en tous cas le débat TV d’hier soir entre les 2 candidats à la Présidentielle a démontré que MLP était nulle en économie que toutes ses propositions n’étaient pas sérieuses et que sa position sur la monnaie était tout sauf pertinente car à la fin on ne sait plus quelle est sa position réelle vis à vis de l’Euro ....faut-il en sortir ?? faut- il rester ?? garder l’Euro et avoir le Franc en parallèle ???

    tout cela est incohérent mais le pire avec cette dame, c’est lorsqu’elle sort une arme de son chapeau vers la fin du débat et quelle arme ....

     elle veut une« alliance européenne » pour remplacer l’Europe et l’euro !!!

    sur la base de quoi Mme Le Pen ????

    alors que maintenant 19 pays sont membres de la Zone Euro... il vont tous changer leur fusil d’épaule et venir rejoindre la dernière idée de MLP comme un lapin sorti d’un chapeau ......aucune négociation préalable, on jette tout aux orties et on repart la fleur au fusil ... et pendant ce temps on fait quoi ?????

    surtout lorsque l’on sait ce que représente le fait de changer sa monnaie pour un pays et en matière de coûts et en habitudes car ce n’est pas rien de changer de monnaie quoiqu’on en dise !!!!

    cette dernière proposition de MLP m’a fait penser à cette fameuse arme qu’avait sorti Sarkosy il y a de cela 9 ans maintenant qui était cette fameuse « Union de la Méditerranée » censée rééquilibrer l’Europe du Nord et l’Europe du Sud ..... 
    on sait ce qu’il advint de cette fameuse idée cad rien ...nada , nothing, niet !!!!

    en tous cas s’il fallait un quelconque argument pour ne pas voter MLP il est bien là ... cette personne n’a aucune crédibilité en quoi que ce soit ni en économie ni en géo-stratégie et ce serait vraiment une calamité que d’amener cette « truffe » au pouvoir .... 
    maintenant j’espère juste que son score sera minimal pour ce second tour !!!!


  • BA 4 mai 15:25

    La Grèce est en faillite.
    L’Italie est en faillite.
    Le Portugal est en faillite.
    Chypre est en faillite.
    L’Espagne est en faillite.
    La BCE a donc eu une idée géniale ( ! ) : depuis 2015, la BCE a prêté à taux zéro 1500 milliards d’euros aux banques privées européennes !

    Résultat : échec total.

    Les banques privées européennes ont investi ces 1500 milliards d’euros en Allemagne (pour 60 % de la somme), en France (pour 20 %), aux Pays-Bas, au Luxembourg et en Finlande !

    L’euro est un échec total.

    L’Union européenne est un échec total.

    Cinq pays détiennent 90% des liquidités injectées par la BCE.

    Environ 90% de l’excédent de liquidités injecté par la Banque centrale européenne (BCE) pour soutenir l’activité économique dans la zone euro ont profité à cinq des plus riches pays de la région, montre mardi une étude de la banque centrale.

    Elle cite “l’aversion au risque” parmi les raisons expliquant le fait que ces liquidités se concentrent en Allemagne, en France, aux Pays-Bas, au Luxembourg et en Finlande alors que dans d’autres pays, des banques dépendent encore de la BCE pour se fournir en liquidités.

    En clair, les banques des pays les plus riches restent réticentes à prêter des liquidités à l’étranger près de dix ans après l’éclatement de la crise financière et en dépit des efforts entrepris par la BCE pour assurer la cohésion de la zone et favoriser le crédit.

    « Il semble qu’après la crise financière, une augmentation généralisée de l’aversion au risque et des limites plus prudentes en matière de risque interne au sein des banques continuent de limiter les flux de liquidités transfrontaliers et la redistribution interbancaire des liquidités au sein de la zone euro », résument les 14 auteurs de l’étude.

    La BCE a distribué environ 1.500 milliards d’euros d’excédent de liquidités (le solde entre les liquidités déposées par les établissements bancaires auprès des banques centrales et les réserves obligatoires) depuis 2015 par le biais d’achats de titres sur les marchés et d’opérations de refinancement à long terme à des taux extrêmement faibles.

    Mais le fait que ces liquidités restent concentrées dans les pays les plus riches de la zone euro au lieu d’irriguer ceux qui semblent en avoir le plus besoin risque de nuire à l’efficacité de cette politique et montre que l’objectif de l’Union européenne de créer une véritable union bancaire est très loin d’être atteint.

    L’étude publiée mardi montre que 60% des montants consacrés par la BCE et les banques centrales nationales à des achats d’obligations finissent en Allemagne, entre autres sur des comptes détenus en territoire allemand par des banques britanniques. La France en a quant à elle reçu 20%.

    Les auteurs de l’étude expliquent aussi la concentration des liquidités dans les cinq pays cités par des facteurs extérieurs comme le fait que les banques les plus saines attirent davantage de déposants ou les nouvelles dispositions réglementaires qui freinent les prêts interbancaires.

    “Les retours des banques et une analyse approfondie suggèrent que les obligations réglementaires et les modèles économiques des banques ont une forte influence sur le niveau de liquidités excédentaires détenues au niveau de chaque banque”, dit l’étude.

    http://fr.reuters.com/article/businessNews/idFRKBN17Y1DF-OFRBS


  • Fanchon 4 mai 15:40
    Je crois qu’il y a du vrais dans ces arguments :

    Dans les 500.000 emplois auctroyé aux européens, 1% c’est du spécialiste dur a trouver en france faute d’école spécialisé assez récente, 99% c’est des gland d’esclaves sous qualifié moins cher que leur équivalent gaulois. Je le sais je fait du cablage tout les tec sont des freelancer ubérisé comme moi et tout les manut sont des esclaves détachés.

    Cela crée 480.000 emplois peu qualifés pourvus en 3 jours.

    Dans le protectionistme itelligent, il y a un argument efficace contre les délocalisation : Le marché francais des consomateurs n’est accesibles sans taxe qu’a condition que les étapes finales de transformations et lieu en france. Comme le montage robotisé (gratuit au fil de l’ammortisement) n’a que les taxte comme cout, il est rentable de produire chez les protectionistes et d’explorter chez les libres-échangistes.

    Cela peut apporter 10 a 100 K emplois hautement spécialisé, et du commerce extérieur.

    Dans l’état stratégie, il y a la posibilité de gerer ’l’emploi fictif« de maniére moins stupide que le »chantage fiscal a l’emploi« ou le »mamagment par sabotage". Remise en service des nationales, Retapper tout le parc immobilier social, Eduquer correctement les enfants et les jeunes adultes dans l’égalité... Réinvestir dans les structure sociale d’état au lieu de subventioner des associacions privés... Echanger un officier contre 3 soldats.

    En dégraissant par exemple la catégorie A de 6 a 2000€ je te finance un triplement des effectifs.


    Perso j’ai plus confiance en le FN pour gerer les finances, pour réduire le chomage.

    Pour défendre la ripoublique dans le monde, pour emmerder les allemands et les américains.

    Pour garder hors de la misére les esclaves les plus pauvres et les plus vieux, les plus turbulents.

    Je voterai pour le candidat le moins extrémiste, le moins prédateur, le moins cruel.

    ++


    • kalachnikov kalachnikov 4 mai 16:15

      @ Fanchon

      Ce n’est peut-être pas si simple que de faire des calculs théoriques.

      L’Ue est construite de façon vicieuse ; l’objet vraisemblable est de créer un nouvel Etat et par conséquent d’effacer les Etats qui la composent. Donc, des pions sont avancés au fur et à mesure et semblent anodins ou sans danger ; puis plus tard sont étoffés ou bien changent de sens.
      Ex : en 92, le traité de Maastricht institue l’euro mais aussi fonde l’Ue (= nom d’un Etat nouveau mais qui n’est pas donné comme tel) et définit une politique de sécurité et de défense commune. En 2007 (ou 2009), le traité de Lisbonne, passé par Sarkozy et les socialistes sans le peuple, malgré le peuple et contre le peuple modifie ce traité de Maastricht : il donne une identité juridique à l’Ue (= premier pas tangible vers un Etat, donc en lieu et place des Etats existants) et modifie la politique de sécurité en la militarisant (en particulier la clause de défense mutuelle).
      Concernant les travailleurs détachés, il s’agit d’une directive qui a déjà été révisée, car les abus sont connus, y compris de la Commission européenne. Le hic est qu’entretemps, toujours avec le traité de Lisbonne, la Charte des droits fondamentaux de l’Union a acquis une valeur contraignante ; or, dans cette charte, il est stipulé à l’article 15 :

      1. Toute personne a le droit de travailler et d’exercer une profession librement choisie ou acceptée.

      2. Tout citoyen de l’Union a la liberté de chercher un emploi, de travailler, de s’établir ou de fournir des services dans tout État membre.

      3. Les ressortissants des pays tiers qui sont autorisés à travailler sur le territoire des États membres ont droit à des conditions de travail équivalentes à celles dont bénéficient les citoyens de l’Union.

      En l’état, l’alinea 2 interdit, me semble-t’il, expressément la préférence nationale si on fait partie de l’UE. Quant à l’alinea 3, il autorise de fait le dumping social puisque l’harmonisation sociale n’existant pas dans l’Ue, toutes les disparités sociales nationales s’équivalent.

      En fait, la seule lutte laissée aux Etats est à la marge, via le contrôle (inspection du travail, administratif, etc).

      La seule solution est en fait de sortir de l’Union européenne ; la négociation avec les partenaires est illusoire puisqu’il faut en fait re écrire tous les traités qui s’enchevêtrent et qui ont été passés par bribes.

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Travailleur_d%C3%A9tach%C3%A9

      http://eur-lex.europa.eu/legal-content/FR/TXT/?uri=celex:12016P/TXT



    • Fanchon 4 mai 20:50

      @kalachnikov


      Quel drole d’idée que de respecter des traités pour les violer.

      Quiter une aliance est un acte unilatéral, qui doit se faire par surprise et en volant sa part du butin.

    • kalachnikov kalachnikov 4 mai 21:49

      @ Fanchon

      Tu sais très bien que tu as incorporé la soumission et qu’un petit gendarme intérieur qui a les traits de la Société te bouffe la cervelle ; ce pourquoi tu uses ta vie à obéir, à respecter le code de la route, à honorer la propriété privée, etc. Ton seul acte de rebellion consiste à pleurnicher sur cette page.

      Ne mise pas trop sur l’effet de masse car ce ne sont que caractères de la même trame que la tienne qui se croient autres parce qu’ils meuglent de concert. Mais je te jure qu’à la fin ils s’inclineront devant Macron et surtout, comme toujours, derrière ce qui se trouve derrière Macron : l’Ordre.


    • Fanchon 5 mai 17:21
      Tu te trompe, il y a un petit Fanchon dans la téte du gendarme qui lui rappelle que tout le monde le deteste, qu’il est un automate sans libre arbitre, le défenseur des riches....

      T’a sacrément intéret d’avoir plus de tétes d’esclavagistes sur ta cheminé que moi pour dire des choses pareille sur mon esprit et ma vie sans rien y connaitre !

      Crd++



  • Louve de France Louve de France 4 mai 22:29

    Et Macron, il est crédible ? 


    Alerte aux classes moyenne et pauvres : Macron va vous tuer. 

    • Remosra 4 mai 22:33

      @Louve de France

      Ne vous embétez pas à lui laisser un message.
      Il n’est que la propagande pro-Macron et il ne réalise par encore ce qu’il va se passer !
      Mais les 5 années à venir votre être déterminante car la destruction de la France ne laissera personne indifférent !


    • Louve de France Louve de France 5 mai 11:43

      @Remosra


      J-2 avant la fin définitive de la France...

      On entend déjà les bottes de Merkel approcher dans nos campagnes. Nos paysans seront dévorés par l’Ogre de Bruxelles. 

  • abcd 6 mai 20:52

    Pour le prochain article je vous conseille de parler des réformes « courageuses » (surtout pour les autres, rarement pour celui qui ce croit courageux) sur le marché du travail et bien sur de partir de Monti (et non pas shruder) pour observer que la dévaluation interne (c’est votre trip à la BCE) ne marche que si on est le premier et conduit globalement à une castration de la demande, ce qui conduit à une économie récessive.
    Pour ceux qui aime Macaron regarder les conséquences des réformes du marché du travail et des retraites en Italie (ouais je sais c’est dur y à plus de 2 pays en Europe et les mêmes « politiques » n’ont pas les mêmes conséquences dans l’espace et dans le temps, si un jour Minc le comprend jouez, ce jour là, au loto) et vous comprendrez peut-être que les « réformes » (le néo-féodalisme) détruisent plus vite l’économie que la dette (sérieux mais que fait la police, on nous aurait menti à l’insu de notre plein grès). L’Italie est surement le point de rupture de la zone Euro (enfin d’ici à ce que l’auteur de ce billet confronte ses dogmes au réel...)
    Coluche disait :« les technocrates c’est la nouvelle race de fainéant, on leurs donneraient le Sahara en 2 ans ils iraient chercher du sable ailleurs », l’Europe était assez riche en Agriculture (bah on importe de plus en plus), Industrie (Attali est content qu’on sacrifié les Hauts Fourneaux dernière capacité à faire de l’acier en Europe), même l’Italie avait conservé du textile il y a quelques années.
    L’Europe était riche ; grâce aux technocrates comme l’auteur de ce billet elle va devenir pauvre.
    L’Espagne (comme le Portugal) était riche à l’époqie des conquistadors, puis elle a dormi sur son tas d’or et n’a jamais repris cette place depuis.
    Dormez bien les technocrates, dormez bien, contentez vous des services, produire pour équilibrer sa balance c’est trop de travail pour un technocrate.


    • abcd 6 mai 20:58

      @abcd
      Pour illustrer que les réformes n’ont pas les mêmes conséquences dans l’espace et dans le temps, le mieux c’est de partir de l’empire de Charlemagnus, globalement les territoires aux frontières sont toujours pauvres aujourd’hui, malgré les quelques siècles d’existences de l’Italie, il n’y a toujours aucune convergence entre l’Italie du Nord et du Sud, le Nord est toujours riche, le Sud est toujours pauvre et vous croyez qu’une réforme du marché du travail à 2 balles va modifier ce que les différences que les siècles n’ont pas changés, non il faut une politique économique et une élite intègre avec une éthique (autre qu’avoir une femme de ménage moins cher et une nounou plus serviable).


    • abcd 6 mai 21:11

      @abcd
      Et le royaume de Lotaire est toujours le plus productif en Europe et qui a son gros bout de Rurh ? même sans « les réformes » l’Allemagne serait productive, elle a fait des réformes pour détruire l’économie de ses voisins, quand tu n’es pas productif (beaucoup de production pour 1 humain, mais avec des machines), tu n’as pas le choix tu dois être compétitif (pas beaucoup de salaire par humain).
      Quand tu es déjà productif et que tu veux en plus être compétitif, c’est que tu ne veux rien laissé à tes « partenaires » économiques, aucune production, ce qui revient à terme à détruire tes clients, c’est pourquoi l’Allemagne a développé son marché hors Europe (fusion Mosanto, exporter des voitures aux states en Chine, les machines outils en Chine, etc...), puisqu’elle détruit ses clients Européens.


    • abcd 6 mai 21:13

      @abcd
      Sauf la France qui bien manipulé peut appuyer l’Allemagne pour détruire l’économie Grec, Portugal, Espagne, etc...
      Un Praticien cela ce confronte au réel, vous n’êtes rien qu’un parvenu.


Réagir