samedi 2 septembre - par Robert Bibeau

Menace de guerre nucléaire – Le dessous des cartes à Washington

Il est difficile d’interpréter la politique internationale dans ce monde agité et en grand danger. La guerre européenne ne se résorbe pas en Ukraine et elle s’éternise en Syrie, en Irak et au Yémen. L’Afghanistan est toujours occupé par les É.-U. et résiste, alors que l’Afrique est à feux et à sang.

 

Un monde en guerre.

 La Corée du Nord est menacée et ne s’en laisse pas imposer, et voici que l’oncle Sam, qui manigançait en sous-main au Venezuela, hausse le ton et menace d’intervenir ouvertement – militairement – dans ce pays où deux factions du capital national s’affrontent dans un procès de « libération nationale » bidon (1).

Pour comprendre ce monde sens dessus dessous, vaut mieux connaitre le dessous des cartes plutôt que de se laisser manipuler par les médias à la solde qui nous présentent les cartes que le grand capital écarte – périmées.

 

L’instance économique détermine l’instance politique.

Il faut savoir que l’économie détermine le politique et rarement l’inverse. Ainsi, la crise économique de 2008 n’est pas encore résorbée et fait toujours sentir ses méfaits malgré – ou à cause – de l’accumulation de profits mirobolants sur les bourses de ce monde décadent (2). Un rapport du Pentagone « conclut à l’effritement, et peut-être même à l’effondrement de l’ordre international établi après la Seconde Guerre mondiale par les É.-U., ce qui mène à la perte de leur position de « primauté » dans les affaires mondiales » (3).

En dernière instance ce sont les armées qui sont garantes de la crédibilité de la monnaie et des finances d’un pays. Ceci signifie que quand rien ne va plus sur le plan financier, il reste l’option d’intimider militairement ses concurrents. C’est pour imposer cette politique militariste que Donald Trump a été placé à la tête de la Maison-Blanche. La preuve en est que le Président américain déclamait récemment : “Nous devons 1700 milliards de dollars à la Chine et nous ne paierons rien de cela. Nous sommes plus puissants qu’eux et nous allons les forcer à faire ce que nous voulons en rapport avec la Corée du Nord. Ils feront ce qu’on leur dira de faire ou on va les atomiser.” Une véritable déclaration de guerre à la Chine, la véritable cible derrière l'épouvantail nord-coréen.

Le rapport publié par le Pentagone le confirme : « La solution proposée pour protéger la puissance des É.-U. dans ce nouvel environnement « postprimauté » est, toutefois, encore plus de la même chose : plus de surveillance, plus de propagande (« manipulation stratégique de la perception »), et plus d’expansionnisme militaire. Selon la conclusion du document, le monde est entré dans une nouvelle phase de transformation dans laquelle le pouvoir des É.-U. décline, l’ordre international se désagrège, et l’autorité des gouvernements s’effondre partout  » (4).

Ainsi, alors que l’économie américaine implose les dépenses militaires explosent. Les États-Unis dépensent autant pour l’armement et la guerre que ses dix plus proches concurrents réunis soient 600 milliards USD en 2016, et 54 milliards supplémentaires en 2017 et 2018. Malgré cet effort financier titanesque, les É.-U. ne parviennent qu’à semer le chaos partout où ils interfèrent, et depuis la guerre du Vietnam, en 1975, ils ont perdu tous leurs engagements militaires.

 

L’UE espère un enlisement américain en Corée, en Iran et au Venezuela.

Les puissances économiques et politiques européennes n’ont pas peur d’une confrontation entre Washington et Pyongyang, au contraire, sans le dire elles sont heureuses que Donald Trump s’engage dans cette voie sans issue, qu’il menace la Corée du Nord et s’engage ainsi contre la Chine son véritable concurrent pour l'hégémonie mondiale. S'ils bombardent la Corée les États-Unis se trouveront confrontés directement à la Chine et pour une fois la guerre se déroulera loin d’Europe. Le grand capital européen, espérant faire comme les É.-U. auparavant, se voit jouer le matamore, sauveur d’impasse et fournisseur d’armements pour les deux camps.

Contrairement aux prétentions des experts et analystes, il ne faut pas croire que la guerre et la paix dépendent des "humeurs" de politiciens mégalomanes. Une marionnette politique est toujours sous contrôle de ses patrons des conseils d'administration. Contrairement à ce que prétendent les propagandistes, les États-Unis d'Amérique ne sont pas dépourvus de diplomates compétents faisant semblant de négocier avec leurs ennemis et concurrents. Il y a d'autres raisons pour expliquer la guerre permanente que les É.-U. entretiennent dans le monde notamment avec la petite Corée du Nord (alliée du camp impérialiste pékinois) qui ne s'en laisse pas imposer. Pyongyang vocifère histoire de faire comprendre aux États-Unis que leur projet de semer le chaos dans cette région d'Asie, afin de provoquer le concurrent et ennemi chinois, ne sera pas de tout repos. Cependant, on aimerait que Pyongyang baisse le ton et comprenne que de trop en faire est pire que de ne rien faire. Les É.-U. font là-bas ce qu'ils font partout ailleurs - prolonger le chant du cygne de la puissance déclinante.

 

Iran et Venezuela.

L’agressive dénonciation des accords avec l’Iran, situé du côté ouest de la Chine en voie d’encerclement, participe de la même tactique où les États-Unis tentent de sortir de l’impasse monétaire et financière dans lequel ils s’empêtrent et menacent le monde de l’apocalypse si les puissances impérialistes mondiales abandonnent le pétrodollar.

De même au Venezuela, Washington ne menace pas ce pays pour faire diversion, mais parce que l’Alliance impérialiste Atlantique réclame que la puissance dominante mette un terme à ce déni d’autorité vis-à-vis le grand capital occidental ; que les puits de pétrole vénézuélien soient retournés intégralement aux propriétaires privés et que cessent cette dilapidation de fonds publics pour offrir des services aux miséreux des Barrios. L’expérience bolivarienne à assez durer pense les grands capitalistes mondiaux qui en appellent à la police impérialiste américaine (5). Que peut faire la gauche bolivarienne et mondiale face au grand capital ? Elle s’agite et crie à l’injustice, au déni de « démocratie », mais l’alternance et le retour au pouvoir de la faction de droite du capital, après un temps de pouvoir à la faction de gauche, n’est-ce pas ce qu’ont connus ou connaîtront tous les pays de l’hémisphère (Chili, Nicaragua, Brésil, Bolivie et les autres) tout comme les pays occidentaux ?

 

Le mal est profond et ses manifestations en expansion.

Encore une fois le rapport du Pentagone sur la situation mondiale en cette fin d’hégémonie américaine souligne très lucidement que « Tous les États et les structures existantes d’autorité politique subissent des pressions grandissantes de la part de forces exogènes (extérieures) et endogènes (interne à la structure sociale). La désagrégation du système mondial d’après-guerre froide s’accompagne d’un effritement interne du tissu politique, social, économique dans pratiquement tous les États  » (6). Nous pouvons même affirmer que les États-Unis et les puissances du camp impérialiste occidental n’ont pas gagné la Guerre froide, mais que le camp impérialiste soviétique, plus vulnérable, s’est désagrégé le premier alors que le camp impérialiste occidental, engagé sur la même pente glissante, a simplement freiné sa chute en absorbant les économies de ces pays « communistes » (sic) en crise systémique de capitalisme. Leur dernière absorption étant l'immense Chine maoïste, enfin sortie du féodalisme, dernier atout pouvant retarder la déchéance complète de ce mode de production moribond.

Voilà la vision de la classe prolétarienne internationale à propos de la crise économique mondiale, des troubles sociaux et politiques qui bouleversent ce monde pétrifié et condamné. Vite, « du passé faisons table rase » et construisons un nouveau mode de production sur de nouvelles bases sociales.

 

L’ARTICLE EST DISPONIBL SUR http://www.les7duquebec.com/7-au-front/menace-de-guerre-nucleaire-le-dessous-des-cartes-a-washington/

 

NOTES

 

  1. Robert Bibeau. (2017).

QUESTION NATIONALE ET RÉVOLUTION PROLÉTARIENNE SOUS L'IMPÉRIALISME MODERNE

 

COMMANDER SUR AMAZONCommander chez L’Harmattan http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=52914

 

  1. http://www.les7duquebec.com/7-au-front/les-milliardaires-empochent-et-les-proletaires-decrochent-la-crise-economique-perdure/
  2. http://www.les7duquebec.com/7-de-garde-2/selon-une-etude-du-pentagone-lempire-americain-est-en-train-de-seffondrer/
  3. http://www.les7duquebec.com/7-de-garde-2/selon-une-etude-du-pentagone-lempire-americain-est-en-train-de-seffondrer
  4. http://www.les7duquebec.com/7-au-front/le-venezuela-au-crepuscule-de-la-revolution-bolivarienne/
  5. http://www.les7duquebec.com/7-de-garde-2/selon-une-etude-du-pentagone-lempire-americain-est-en-train-de-seffondrer


36 réactions


  • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 2 septembre 09:29

    Tout indique en fait que les États-Unis sont agités par des convulsions qui ne sont rien d’autre que les symptômes de leur état assimilable pour un état à celui d’une crise d’épilepsie pour un être humain : une surtension du centre de contrôle et un vieillissement de l’organisme se traduisent pas une agitation débile

    La Russie et l’Iran, ensemble ou séparément sont maintenant stabilisés et représentent plus qu’une épine dans la chaussure des alliés de l’OTAN en Syrie et en Irak..

    Les masques sont tombés en ce qui concerne le rôle de l’Arabie Saoudite depuis la dans du sabre de Trump à Riyad.

    La Turquie est perdue pour l’empire.

    La Chine prend petit à petit le contrôle économique et commercial de l’Afrique.

    Le Venezuela, la Bolivie, Cuba, l’Équateur constituent un rempart de plus en plus assuré contre les pratiques néocoloniales des étasuniens dans cette région du monde.

    L’affaiblissement de la bête est flagrant. Reste à savoir si elle utilisera ou non les forces qui lui restent pour remplacer la politique du chaos par celle d’ »après moi, le déluge ».

    Les gesticulations provoquées de la Corée du nord peuvent donner cette impression, mais les contrepoids sont maintenant en place.


    • Cateaufoncel 2 septembre 10:43

      @Jeussey de Sourcesûre

      "L’affaiblissement de la bête est flagrant"

      Celui du camp révolutionnaire aussi, Une fois, il se référait à des nations puissantes et à des leaders charismatiques, sanguinaires mais charismatiques, l’URSS, la Chine, Staline, Mao...

      Maintenant, il doit se rabattre sur des Etats-croupions et des autocrates folkloriques.

      C’est assez triste smiley


    • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 2 septembre 11:46

      @Cateaufoncel

      Le « camp révolutionnaire » ?
      Pour vous, les « non-alignés », comme on disait à une époque, sont « révolutionnaires ».
      S’opposer à la politique interventionniste, hégémonique et violente des Etats-Unis et de ses satellites, ensemble baptisé « communauté internationale », c’est être « révolutionnaire » ?

      Pour vous, le monde est celui de Bush : le camp du bien,(chrétien et blanc si possible), et le camp du mal (les autres couleurs et les autres religions) que vous baptisez bizarrement révolutionnaires. La puissance de votre pensée ne doit pas vous empêcher de dormir. 


    • Cateaufoncel 2 septembre 12:45

      @Jeussey de Sourcesûre

      Je croyais que Maduro, Morales, Castro et les autres étaient les « nouveaux révolutionnaires » ou quelque chose d’approchant.

      « Non alignés », ça avait un sens pendant la guerre froide, mais plus maintenant. « Progressistes » ne me paraissait pas convenir non plus, tant leurs populations sont éloignées de ce que l’on appelle le progrès.

      « Pour vous, le monde est celui de Bush... »

      C’est tellement loin tout ça. Depuis il y a eu la coalition des non-Blancs qui s’est alliée aux démocrates pour élire Obamas, puis la coalition des Blancs pour élire Donald Trump... On a donc changé deux fois de monde depuis GWB..

      Mais enfin bref, quels que soient les régimes, les époques et les gens, l’Amérique du Sud, c’est toujours Alcazar contre Tapioca, evec Chicklet et Bazaroff au milieu, mi.farce mi-tragédie.


    • Robert Bibeau Robert Bibeau 2 septembre 15:18

      @Cateaufoncel


      Désolé de vous contredire... camarade 

      1) Première erreur que Jeussey et vous dans sa trainée commettez c’est de scinder l’analyse économique de la réalité de son reflet politique et idéologique. Je ne vous blâme pas - TOUT DANS CETTE SOCIÉTÉ BOURGEOISE NOUS DIRIGE dans ce sens ou chacun analyse la politique en elle-même et se laisse tromper par l’apparence des choses.

      2) Ces leaders charismatiques dites-vous (Ni Lénine, ni Staline ni Mao n’étaient charismatiques soit dit en passant) n’ont paru GRAND que parce que l’économie connaissait des soubresauts importants (la Grande crise ) donc de grandes guerres pour lesquelles les classes sociales produisaient de grands leaders pour diriger les mouvements dans l’instance politique.

      3) Et même dans ces circonstances ces leaders nous ont été présenté comme immense par les médias bourgeois - Faut se méfier de ne pas hurler avec les loups.

      Merci pour votre commentaire 

       

    • Robert Bibeau Robert Bibeau 2 septembre 17:31

      @Cateaufoncel

      lA guerre soi-disant froide (sic) parlons-en justement 



      Merci pour votre intervention Cateaufoncel 



    • goc goc 2 septembre 17:49

      @Jeussey de Sourcesûre
      Les gesticulations provoquées de la Corée du nord peuvent donner cette impression, mais les contrepoids sont maintenant en place.

      le plus drôle de l’histoire, c’est que le Donald qui perd la face devant le Kim ,n’a pas d’autres solutions que de s’attaquer directement à la Chine afin de redorer son terne blason en faisant croire qu’il n’a même pas peur de s’attaquer aux chinois. Et pour cela il pari sur le fait que la Chine fera comme la Russie, elle laissera faire sans trop rien dire, et donc il pourra passer pour celui qui dame le pion à l’empire du milieu (les ricains veulent faire la police en mer de Chine)

      Or ce jeu est à l’image de Donald, stupide et inefficace, car je vois mal les chinois accepter des navires ricains chez elle. Et si les ricains veulent faire la guerre à la Chine, alors ce sera leur fin, même avec leur arsenal de bombes


    • Cateaufoncel 2 septembre 18:43

      @Robert Bibeau

      De toute façon, c’est inutile de corriger le passé.


    • Robert Bibeau Robert Bibeau 2 septembre 19:38

      @Cateaufoncel


      Deux points importants pour vous Cateaufoncel et pour l’ami GOC = d’une pierre deux coups.

      1) OUI il est NÉCESSAIRE de corriger l’interprétation = analyse = du passé pour éviter de refaire les erreurs du passé justement. 

      2) J’en veux pour preuve les tentatives des analystes de jongler - finasser - avec l’interprétation des volontés de TRUMP - puis des chinois - puis de faire des pronostics - les ricians seront battus ils ne sont pas assez fous - les chinois ne plieront pas comme les russes ont pliés etc. etc... spéculation sans fin basé sur des supputations spéculatives subjectives....

      3) Les USA sont forcés = obligés = contraints = d’affronter leur concurrent qui déjà leur dame le pion économique en Afrique - en Asie et bientot en Europe. D"affronter la puissance qui détient 2000 milliards de dollars de bons du trésor US et les USA les menacent de ne jamais rembourser (bien plus dangereux que les menaces contre la Corée) Les USA doivent affronter la Chine qui cherche à ne plus du tout utiliser les pétro-dollars dans son commerce international - la Chine qui est le premier commercant du monde - 

      4) Voilà des faits concrets qui oblige les USA (TRUMP ou HILLARY = du pareil au même) à affronter le challenger au titre d’hégémonique - La Corée n’est qu’un pion dans ce jeu - un pion insignifiant et si les USA ne passent pas par la porte coréenne ils passeront par la Mer de Chine - Taiwan ou l’Iran ILS SONT FORCÉS DE LE FAIRE rien à voir avec le caractère de TRUMP ou de ses conseillers 

      5) La Chine doit résister - elle qui produit la moitié des marchandises du monde n’est pas pour capituler alors qu’elle approche de son but - dominer le monde 

      6) OUI il y aura une guerre nucléaire mondiale et rien ni personne n’y peut rien 

      7) LA question est QU’ALLONS-NOUS FAIRE LORS DU DÉCLENCHEMENT - PAR ACCIDENT DE CETTE GUERRE ET COMMENT ALLONS-NOUS PROFITER DE LEUR VULNÉRABILITÉ MOMENTANÉE POUR TOUS LES CHASSER ????????????

      Merci pour votre patience robertbibeau http://www.les7duquebec.com


    • Michel Maugis Michel Maugis 3 septembre 05:59

      @Cateaufoncel

      L’affaiblissement de la bête est flagrant

      vous répondez : « Celui du camp révolutionnaire aussi, »


      Vous êtes donc bien dans le camp de la bête, et le reconnaissez fauculismant. pour opposer à cette vérité qui vous déplait une opinion qui vous arrange

      Vous n’êtes donc pas crédible du tout pour qualifier le camp résistant que vous appelez révolutionnaire, car effectivement résister à cette empire US que vous ne saurez jamais qualifier comme il convient, c’est être révolutionnaire.

      « il se référait à des nations puissantes et à des leaders charismatiques, sanguinaires mais charismatiques, l’URSS, la Chine, Staline, Mao... »

      Mais cela c’est dans votre petite tête de soumis à la propagande de l’ Empire vraiment sanguinaire que forment les USA et l’Oligarchie occidentale que vous ne cessez de défendre comme un vrai faux cul.

      « Maintenant, il doit se rabattre sur des Etats-croupions et des autocrates folkloriques »

      Encore une opinion qui émerge de votre petite cervelle de dépité, de vous rendre compte que vous perdez sur toute la ligne, celle du faux-culisme.

      « C’est assez triste » 
      Quoi exactement ? Que l’Empire voyou est en train d’entrer dans une phase avancée de délirium ? Jusqu’à perquisitionner des biens diplomatiques ?
      Vous approuvez et insultez ceux qui luttent et luttèrent contre CES ORDURES .

      Changez d’opinion idiotes et cela sera moins triste. POUR VOUS.

      L’URSS, la Chine, Staline et Mao ont toujours été MOINS sanguinaires que ceux contre qui ils luttaient, le FUKUS, ces gouvenements occidentaux colonialistes sanguinaires que vous semblez défendre en permanence, et dont la propagande ne cesse de les rendre charismatique.

      Pas surpris du tout qu’une belle ordure trouve charismatique un gouvernement sanguinaire, et folklorique et autocrate des gouvernements qui luttent contre l’ empire US et ses vassaux de l’Otanazie.

      On se défend avec ses pôvres moyens de faux cul

    • Vraidrapo 3 septembre 07:15

      @Robert Bibeau
      réalité de son reflet politique et idéologique

      Dans quelle partie de la population trouvez-vous de l’idéologie ?
      A part, le consumérisme (consommation) , je ne vois pas grand chose...


    • Robert Bibeau Robert Bibeau 3 septembre 13:49

      @Vraidrapo

      La petite-bourgeoisie en voie de paupérisation et de prolétarisation = rejetée donc par ses patrons du grand capital = manifeste sa frustration en méprisant le prolétariat et en l’accusant de ses propres tares. Le consumérisme est typiquement une pratique petite-bourgeoise (à crédit) dont le petit-bourgeois sait que la fin approche et il en rage. Le consumérisme est effectivement une tendance idéologique mais inaccessible dans sa pratique à ces 11 millions de chomeurs et de pauvres en France ainsi qu’a ces millions qui travaillent au SMIC 

      Alors qui restent-ils ??? les petites-bourgeois des services tertiaires et du commerce VOUS VRAIDRAPO 

      La classe ouvrière elle elle ferme les raffineries pour faire râler les patrons (malgré le sabotage des syndicats bourgeois) et je la félicite d’avoir un tel niveau idéologique.



  • François Vesin François Vesin 2 septembre 12:44

    Ne pensez-vous pas qu’un jour prochain

    un citoyen étasunien, puis deux, puis trois
    vont se demander si tous les milliards
    consacrés à l’armement n’auraient pas mieux
    été utilisés pour les protéger des tonnes d’eau
    tombées du ciel ou, demain, de la terre
    qui se dérobera sous leurs pieds
    si la faille de St Andrea s’effondre
    comme tous les sismologues le prévoient ?

    La prochaine révolution pourrait bien venir
    du peuple étasunien contre leurs maître$... 

    • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 2 septembre 13:16

      @François Vesin

      ça commence à poindre,mais il faudra beaucoup de catastrophes...



    • ben_voyons_ ! ben_voyons_ ! 2 septembre 14:43

      @François Vesin

      Eh non, les peuples ne bougeront pas.

      Parmi bien d’autres, connaissez-vous l’intox de « John Titor », extrêmement crédible, apparue sur le web en 2000 ?
      Un voyageur du futur nous dévoilant les événement à venir qui ne se sont jamais produits
      - révolte puis guerre civile aux USA,
      - guerre mondiale en 2015 (3 milliards de morts), ...

      https://motherboard.vice.com/fr/article/3dvz48/john-titor-voyageur-du-futur-et-lgende-disparue-dinternet


    • Robert Bibeau Robert Bibeau 2 septembre 16:41

      @François Vesin

      Merci pour cette excellente intervention M. Vesin 

      1) Vous êtes victime comme des millions d’électeurs français et américains du mythe DÉMOCRATIQUE. 
      2) vOUS pensez QUE VOUS AVEZ eu un raisonnement évident - et que si des millions d’électeurs comme vous avaient le même raisonnement ils pourraient changer les choses dans le bon sens.
      3) Vous vous trompez doublement.
      4) D’abord des millions d’américains pensent exactement comme vous ne croyez surtout pas que les américains (les prolétaires je ne parle pas des milliardaires) ne souhaitent pas la paix 
      5) Pourtant, malgré le voeux de ces millions de prolétaires - les capitalistes USA poursuivent leurs guerres un peu partout dans le monde démasquant la fumisterie « électorale démocratique » bidon.
      6) Voyons cette mythologie à l’oeuvre dans une situation concrète - RÉCENTE 
      7) Le candidat Donald Trump donne une entrevue pendant les élections américaines
      8) Il y déclare OUVERTEMENT qu’il fera tout pour rester NEUTRE face à Israel et l’OLP car dit-il si je veux devenir un arbitre pour régler le conflit israélo-palestinien et être crédible je dois être neutre.
      9) Le gars prenait une risque immense en faisant une telle déclaration qui a faillt lui couter son élection.
      10) Le lendemain de son entrevue les médias à la solde aux USA publiait un extrait d’un enregistrement ou TRUMP disait toucher la chatte des pine-up et des qui lui tournait autour 
      11) Aucun rapport entre les deux événements semble-t-il ??? Faux - Rapport direct 
      12) Les sionistes n’ont pas dit à TRUMP tu dois être totalement embrigadé pour les sionistes israéliens mais ils ont mis son élection en péril avec des allégations futiles 
      13) Quelques semaines plus tard DONALD TRUMP ayant compris - se présentait au congrès de l’AIPAC et faisait son meaculpa et s’affirmait le plus grand défenseur du sionisme et des colonies israéliennes et jurait sa fidélité éternelle à Israel etc. 
      14) Les péquenots électeurs américains ont-ils été consultés pour connaitre leur préférence ?? TRUMP président neutre ou TRUMP pro-sioniste ???
      15) Croyez-vous que TRUMP pro-sioniste hystérique pourra contribuer à faire la paix dans cette région ???

       

  • Robert Bibeau Robert Bibeau 2 septembre 17:14

    @ tous Il est totalement faux de dire que les « peuples » ne bougeront pas Évidemment les prophètes et devins n’ont rien À voir dans notre conversation = 
    1) Le prolétariat mondial est déjà en marche = prenez charlottesville aux USA, prenez la réistance à la réforme du code du travail en France 
    2) Ce ne sont que des signes avant-coureur de ce qui se prépare

    3) Les guerres au Moyen-Orient (10 pays) - en Afrique (une quinzaine de pays) - dans une dizaine de pays d’Asie autant de signes avant-coureurs. 
    4) Face auxquels les puissances impérialistes sont démunies et ne parviennent pas à calmer le jeux dont elles ont perdus le contrôle 
    5) C’est la poursuite ininterrompue de la GUERRE SOI-DISANT FROIDE QUI A TOUJOURS ÉTÉ TRÈS CHAUDE 

     

    • goc goc 2 septembre 18:04

      @Robert Bibeau
      bonjour Robert Bibeau et merci pour l’article

      personnellement je pense que les ricains sont complétement formatés, entre leur croyance que dieu est là pour les protéger, et leur arrogance patriotique. Et donc ils ne bougeront pas tant qu’un « gourou » ne vienne pas leur dire que « dieu lui a parlé et lui a demander de sauver l’Amérique »
      J’en veut pour preuve l’état de dégradation des infrastructures du pays (ponts, centrales électriques, barrages, routes, etc..). Et malgré cela il n’y a personne pour dire « Stop aux dépenses militaires et réparons notre pays ». Même le cyclone n’a rien changé. On a endormi la population à coups de dons de célébrités médiatiques, et de visites en escarpins et lunettes rayban. et le peuple est content, il continu à croire que l’Amerique est la plus forte du monde et qu’elle est le phare de la démocratie. Même ceux qui ont voté pour trump dans les anciens bastions démocrates, ont oublié les raisons pour lesquelles ils ont voté (la misère, le chômage et la dégradation du pays)

      Alors je vous le dis, l’empire américain va disparaitre sans même que son peuple ne comprenne qu’il en est le premier responsable, et en plus il disparaitra heureux


    • Robert Bibeau Robert Bibeau 2 septembre 18:26

      @goc


      1) VOUS FAITES complètement fausse route = TOTALEMENT 
      Et cette fausse route est la manifestation de votre propre FORMATAGE SUBIT par les médias menteurs - à la solde du capital en France comme dans tous les pays capitalistes du monde (tous les pays puisque tous sont sous le mode de production capitaliste)

      2) Ce que vous décrivez dans votre intervention c’est l’opinion - et les actes du grand capital américain.

      3) L’Opinion et les voeux des prolétaires américains sont très différents de ceux-là mais ne vous lirez jamais l’opinion des prolétaires américains dans les médias propriétés des milliardaires - dans la presse alternative comme ici oui mais qui a bien peu d’impact peu de diffusion - 

      4) Il en est aux USA comme en France - QUI VOULAIT DE LA RÉFORME EL-KHOMRI ? QUI VEUT DE LA RÉFORME DU CODE MACRON DU TRAVAIL ? Pourtant vous l’aurez dans la gorge manif monstre ou pas manif de la CGT - 

      5) Doit-on mépriser les ouvriers français saqués, attaquer. paupériser de toute part parce que les milliardaires français font ce qu’ils veulent sans ses soucier de l’opinion du prolétariat ??? Non vous êtes des victimes et le prolétariat américain subit encore plus que vous 

      6) Mais la répression de toute résistance est tellement sauvage aux USA (ce que vous ne savez pas je le sais) qu’une manif monstre aux USA il y aurait des morts soyez en assuré... Alors quand ca va péter - ca va péter en grand - tu gagnes ou tu meurts - voilà l’alternative aux USA 

      Vous les comprendrez de réfléchir avant de s’aventurer 

       

    • goc goc 2 septembre 18:48

      @Robert Bibeau
      je crois que c’est vous qui prenez vos désires pour des réalités. Mais comme visiblement le dialogue est plutôt difficile avec vous, je vais en rester là.
      Gardez vos phantasmes pour vous, car si vous devez mieux connaitre les américains que moi, il semble bien que vous n’ayez rien compris à la victoire du paquet de lessive français aka Mac’rond


    • Robert Bibeau Robert Bibeau 2 septembre 18:55

      @goc

      Mais je suis tout yeux et toute ouie 
      Que faut-il comprendre à la victoire électorale de MACRON ???? 

      Je ne demande qu"à apprendre - et non le dialogue n’est pas difficile avec moi = allez du courage je vous écoute 



  • phan 2 septembre 17:29
    Make America Wet Again !
    Vu à la Télé - Inondations aux EU : 5mn d’antenne, au Bangladesh : 5s d’antenne !
    (Yémen,Mexique,Niger,Chine,Inde,Macao,Népal,Sierra Léone,Nigéria : 0s)


    • Robert Bibeau Robert Bibeau 2 septembre 17:36

      @phan


      Vous avez TOTALEMENT RAISON Qui sait que des guerres locales ont lieux en ce moment dans une quarantaine de pays dans le monde ???? 

       Mais en aucun temps je ne culpabilise les prolétaires ordinaires = LES MEDIAS MENTEURS - À LA SOLDE DES RICHES SONT les coupables 



    • phan 2 septembre 20:15

      @Robert Bibeau
      Malgré cet effort financier titanesque, les É.-U. ne parviennent qu’à semer le chaos partout où ils interfèrent, et depuis la guerre du Vietnam, en 1975, ils ont perdu tous leurs engagements militaires.


      Pas tous : 2ème guerre du Shaba (1978), Liban(1982), Grenade (1983), Panama (1989), Irak (1990), Somalie (1992), Haïti (1994), Bosnie (1994), Yougoslavie (1998), Afghanistan (2001), Irak (2003), Lybie (2011)

    • leypanou 3 septembre 08:44

      @phan
      Pas tous : 2ème guerre du Shaba (1978), Liban(1982), Grenade (1983), Panama (1989), Irak (1990), Somalie (1992)  : Somalie (1992) ? vous ne vous rappelez pas du corps du GI traîné par terre au bout d’une corde et qui a décidé les dirigeants de l’époque -Clinton je crois- de plier bagage dare-dare ? Ils avaient compris qu’il n’y a rien à tirer là-bas et que ce sera l’enlisement assuré.
      C’est ce qu’ils n’ont pas encore compris en Afghanistan actuellement.


    • Robert Bibeau Robert Bibeau 3 septembre 14:09

      @phan

      EXAMINONS TOUT CELA MON AMI PHAN Vous écrivez ceci : 


      «  Pas tous : 2ème guerre du Shaba (1978), Liban(1982), Grenade (1983), Panama (1989), Irak (1990), Somalie (1992), Haïti (1994), Bosnie (1994), Yougoslavie (1998), Afghanistan (2001), Irak (2003), Lybie (2011) » 

      Liban 1982, Irak 1990, Somalie 1992, Bosnie 1994, Yougoslavie 1998, Afghanistan 2001, Irak 2003 et Libye 2011 Il n’y a pas eu victoire de l’armée américaine, à preuve les USA n’ont pratiquement plus d’influence au Liban ou le Hezbollah mène la politique anti-impérialiste américiane et envoi même un contingent expéditionnaire en Syrie combattre le DAESH - USA 

      Irak deux fois perdant (1990 - 2003) À preuve - ils ont due revenir une seconde fois pour finir le travail et loin de le finir et de faire de l’IRAK une néo-colonie les amerlocs ne parviennent pas à placer leurs PIONS au gouvernement où l’IRAN dirige effectivement le gouvernement par ses pions et les milices qui mènent la guerre à DAESH-USA - Allo la victoire militaire américiane.

      Somalie = les troupes américaines ont été vidées du pays d’ou elles sont sorties après quelques victoires éphémères - la queue entre les jambes et aujourd’hui elles se contentent de massacrer les populations civiles avec leurs drones téléguidées. LES USA ne controle que leur port militaire à Djibouti 

      Afghanistan Celle la c’est la plus comique - Vous savez a quoi se résume la victoire de l’armée américaine dans ce pays en 2017 ?? TRUMP vient d’annoncer le rajout de 4000 soldats pour renforcer les 11 000 déjà en place pour simplement maintenir LE PRÉSIDENT AFGHAN QUE LES TALIBANS APPELLENT LE MAIRE DE KABOUL car le gars ne controle dans les faits que le centre de Kaboul le reste du pays étant sous contrôle des factions talibanes (un amalgame de chefs de guerres régionaux) Si ça c’est une victoire de l’armée américaine alors on discute pour rien 

      Libye enfin, OUI les mercenaires payés par la France et les USA ont tué Kadhafi mais depuis le pays s’entredéchire - la guerre civile est partout - ni la France ni les USA n’ont le moindre contrôle sur le pays ou même sur leurs mercenaires qui maintenant qu’ils gobent les redevances du pétrole sont indépendants de leurs sponsors - Ils ont même assassiné l’ambassadeur US il y a quelques années - Si c’est ça une victoire de l’armée US alors on discute pour rien monsieur 

      POUR GRENADE je vous l’accorde ce fut une victoire définitive des USA 



  • antiireac 2 septembre 18:02

    Ce qui est sûr ce que putin a déjà menacé l’Ukraine des représailles nucléaires en cas où ce pays oserait de reprendre la Crimée ou le Donbass.


  • Olivier Perriet Olivier Perriet 3 septembre 00:25

    Bonjour,

    Donc Trump prend objectivement la défense du prolétaire américain dans son bras de fer avec la Chine, le Mexique, et l’Allemagne.

    Je plaisante (à moitié)


    • Robert Bibeau Robert Bibeau 3 septembre 14:21

      @Olivier Perriet

      Ce n’est pas ainsi que je formulerais les choses 

      TRUMP a pour mission (il a été placé à la Maison Blanche par sa faction du grand capital US) pour sauver l’économie américaine en faillite. 

      Pour y parvenir (mission impossible de sauver l’économie américaine) il tente de rendre le capital américain plus attractif - plus rentable - pour que les investisseurs mondiaux (comprenant de nombreux investisseurs étatsuniens) ramènent leur cash$$$ aux USA.

      Ainsi, vous devriez vous méfiez des MÉDIAS PEOPLES qui nous entretiennent des souliers à talons haut de la première dame US et lire les médias de gouvernance (The Financial Times) qui eux relatent un propos de TRUMP qui annonce qu’il veut hausser les taux d’intérêts hypothécaires et autres aux USA. POURQUOI ??? Pour que les milliardaires américains trouvent avantage à rapatrier leurs immenses profits chinois et européens vers l’AMÉRIQUE 

      La conséquence de cette hausse des taux d’intérêts sera des millions de prolétaires américains jeter à la rue surendettés - affamés et probablement des émeutes NON PAS RACIALES COMME ON VOUS LE RACONTERA ALORS - Mais des émeutes de la faim où en effet il y aura des noirs et des blancs mais CÔTE À CÔTE 

      mERCI BEAUCOUP POUR VOTRE intervention



  • Vraidrapo 3 septembre 07:33

    IL y a une chose que M.Bideau oublie :
    - peut-être pas chez les Yankees (? ??) mais, dans bien des endroits du Monde, les populations ont besoin d’un Meneur pour se soulever... comme Ghandi et Neru par exemple. chez nous, un Mélenchon pourrait faire l’affaire mais, avec l’état d’esprit de clocher du Français moyen, la mayonnaise a du mal à prendre, suffit de lire les Commentaires agressifs sur Agoravox, et puis, Mélenchon est très sage, c’est une sorte de rejeton du système UMPS, aucun risque de Grand Soir, ni de Saint-Barthélemy...
    - je pense que si un ’Leader’ pointait son nez aux stétes, il se ferait proprement éliminer par le FBI, le Maussade ou quelque chose dans le genre, puisque tout le monde est armé dans cette immense démocratie...


    • leypanou 3 septembre 08:51

      @Vraidrapo
      chez nous, un Mélenchon pourrait faire l’affaire mais, avec l’état d’esprit de clocher du Français moyen, la mayonnaise a du mal à prendre, suffit de lire les Commentaires agressifs sur Agoravox, et puis, Mélenchon est très sage : ce ne sera en tout cas pas avec les 250 millions de réfugiés climatiques qu’il faut se partager et les minutes de silence pour les migrants morts en Méditerranée qu’il la fera, bien au contraire.


    • Robert Bibeau Robert Bibeau 3 septembre 14:34

      @Vraidrapo


      NON Monsieur Bibeau n’oublie pas les chefs bourgeois et petits-bourgeois qui dans l’histoire du mode de production capitaliste ont été promus à l’avant-scène par la bourgeoisie.

      La question est bien OU CES CHEFS ONT-ILS MENÉS LA CLASSE PROLÉTARIENNE DE LEUR PAYS RESPECTIF - OU ENCORE VERS OÙ CES CHEFS CHARISMATIQUES VEULENT-ILS MENER LE PROLÉTARIAT DE CES PAYS ????

      Prenez chacun des héros que vous avez en tête et tentez de répondre à cette question.

      Pour vous aidez je donne un exemple GHANDI ??? L’Inde après s’être déchirée en deux avec la plus grande purge de population au monde et des migrations Pakistan - Inde elle est toujours un des pays les plus pauvre du monde - une misère crasse cotoyant des multimilliardaires en cavale. Un système de castes moyennageux - des femmes brulés à l’acide - un pays nucléarisés qui vend ses enfants en esclavage. Pas lumineux le bilan du héros de la bourgeoisie Ghandi 

      Mélenchon propose de RÉFORMER le mode de production capitaliste en France pour le ramener à l’époque des 30 « glorieuses » ... ce qui est tout simplement IMPOSSIBLE - L’Histoire ne revient jamais en arrière. Le capitalisme est moribond en France comme partout ailleurs et Mélenchon ne le sauvera pas et le prolétariat français tellement intelligent le sait déjà. Y-a que les petits-bourgeois pour s’accrocher aux chimères de Mélenchon 

      Merci beaucoup pour votre intervention Vraidrapo 



  • CN46400 CN46400 3 septembre 09:01

    « camp impérialiste pékinois »

     Des explications ne seraient pas, à mon avis, superflue.....


    • Robert Bibeau Robert Bibeau 3 septembre 15:00

      @CN46400


      Merci de ton intervention CN 

      Explications oui j’en suis 

      Selon moi il n’y a jamais eu de RÉVOLUTION PROLÉTARIENNE EN Chine - Le seul et unique soulèvement un peu prolétarien eut lieu à Shanghai (et dans cette ville uniquement) en 1929 si ma mémoire est bonne ou vers cet année la et il fut noyé dans le sang et il ne pouvait en être autrement étant donné l’immense faiblesse du prolétariat chinois un pays féodal à l,immense paysannerie de servage.

      Il en fut de même en 1949 sous la houlette du GRAND TIMONIER qui dirigea une armée de paysans sortis tout droit du servage féodal - Le prolétariat n’existait tout simplement pas en Chine dans ces années là - presque pas d’industrie = presque pas de prolétaires 

      Il faut un mode de production capitaliste hégémonique dans un pays pour avoir une classe prolétarienne puissante éduquée - productive, mécanisée et consciente (en soi et finalement pour soi= pour la prise de pouvoir et la destruction de la superstructure bourgeoise).

      Rien de cela en Chine maoiste qui fut une révolution de DÉMOCRATIE NOUVELLE (dixit Mao lui-même) qui érigea difficilement au début (Grand Bond en avant !!!) puis triomphalement ensuite (Deng tsiao Ping) un capitalisme ronflant 

      Tellement ronflant qu’en 30 ans l’économie chinoise passa du stade capitalisme d’État au stade du capitalisme financier impérialiste et devient la première économie capitaliste au monde (bientôt soyez patient) D’OU mon expression « CAMP IMPÉRIALISTE PÉKINOIS OU CHINOIS » 

      UN MYSTÈRE SUBSISTE CEPENDANT. Comment la Chine a-t-elle réussit sa transformation du capitalisme d’État stalinien au capitalisme financier impérialiste ??

      C’est Deng tsiao Ping qui a fournit la réponse : Un jour il a lancé le mot d’ordre « ENRICHISSEZ-VOUS » ce qui signifiait en clair que le PC chinois allait fermer les yeux sur la corruption - le vol des biens de l’État à très grande échelle (les petits larcins eux sont punis de la peine de mort) le développement immobilier sauvage - le pillage et la surexploitation du prolétariat national - CONSTITUANT AINSI UNE OLIGARCHIE DE MULTIMILLIARDAIRES CHINOIS QUI AUJOURD’HUI FONT DE LA BUSINESS À TRAVERS LE MONDE

      l’URSS n’a pas su se transformer de la sorte et modifier sa superstructure, autant de chose que l’économie russe stalinienne entravait restant dans son ancien modèle industriel étatique incapable de passer au capitalisme financier virtuel permettant au capital de circuler beaucoup plus vite et d’accaparer la plus-value du monde entier.

      La Glasnost et la Perestroika ouvrirent les vannes du pillage des biens d’État d’ou émergea l’économie russe actuelle intégrée à l’économie impérialiste mondiale en concurrence avec les autres puissances comme l’économi chinoise-pékinoise 

      Merci de votre patience 



       

    • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 3 septembre 18:09

      @Robert Bibeau

      « en 1929 si ma mémoire est bonne »

      Admettons que tu avais 12 ans en 29 !
      Tu peux te souvenir de l’événement,
      mais comme tu as 100 ans, on ne t’en veut pas si tu merdouilles un peu sur la date exacte !

  • bonnes idées 4 septembre 08:17

    Vous vous doutez bien que la paix n’est pas bonne pour les affaires et puis vous savez quoi et bien dans les hautes sphères ils sont tous amis, cousins ou bien frères.
    Ils dinent ensemble autour d’un bon repas afin de se mettre d’accord sur un futur sombre alors une fois le cataclysme passé, leurs familles continueront à régner sans partage. Dans ce monde ou l’argent domine la conscience il faut garder de côté quelques dirigeants « belliqueux » histoire de maintenir la masse dans la crainte et la peur : ça fait vendre la peur vous le savez bien...
    Ce ne sont jamais les dominateurs qui finissent morts dans les tranchés mais bel et bien ceux qui ne demandent rien et surtout qui ne se connaissent pas.
    C’est une période noire pour l’humanité qui ne prend pas conscience de l’avenir qui se prépare de longue date, orchestrée par des hommes sans âme et sans remord.
    L’humanité n’est là que pour s’occuper du « GRAND ŒUVRE », de prendre soin de toute la création afin que nous soyons le plus heureux possible mais hélas d’autres personnes en ont décidé autrement.


Réagir