jeudi 13 janvier 2011 - par docdory

Michèle Alliot-Marie déclare l’anti-islamisme « intolérable » et tombe dans un piège sémantique !

C'est un cafouillage verbal de grande ampleur, de toute beauté, et très instructif qui vient d'être commis par le Ministre des Affaires étrangères Michèle Alliot-Marie, lors d'une interview donnée le 7 janvier 2011 au journal " Le Figaro Magazine "(1) . Examinons les faits.

Le Ministre des affaires étrangères, au cours de cette interview, répondait à une question du journaliste, qui lui demandait ce que la France comptait faire pour aider les chrétiens d'Orient, suite aux massacres de chrétiens dans la cathédrale syriaque de Bagdad et dans une église copte d'Alexandrie.

Après un long paragraphe de langue de bois diplomatique au cours duquel elle n'hésite pas, malgré l'évidence massive du contraire, à soutenir la thèse selon laquelle " les deux Etats dans lesquels se sont produits les derniers attentats sanglants, l'Irak et l'Egypte, sont dotés d'institutions et de gouvernements qui affirment la liberté d'expression pour toutes les religions ", elle se lance ensuite dans une forte déclaration dont elle n'a pas l'air de se rendre compte de l'énormité : "Pour nous, l'antichristianisme est aussi intolérable que l'antisémitisme ou l'anti-islamisme "

Pour comprendre l'étendue de la bizarrerie et de l'incongruité de cette affirmation, il convient d'essayer de définir et d'analyser précisément les termes qu'elle emploie dans cette phrase.

1°) Le mot " antichristianisme " comme tout terme utilisant le préfixe " anti " signifie " opposé au christianisme ". Sur le même modèle, est anticommuniste quelqu'un qui s'oppose au communisme et anticapitaliste quelqu'un qui s'oppose au capitalisme. 

Ce terme d'antichristianisme est employé au XVIII ème siècle contre toutes les critiques du christianisme formulées par le mouvement des Lumières, englobant aussi bien celles des théistes que celles des athées. On note son emploi dans ce sens par Bossuet : « Ce mystère d'iniquité est fait pour éprouver les élus, et il consiste dans la corruption des maximes de l'Évangile et l'établissement de l'antichristianisme »

En règle générale, le fait d'être opposé à une idéologie ne signifie heureusement pas que l'on va s'opposer physiquement aux personnes qui adhèrent à cette idéologie avec laquelle on est en désaccord. En ce sens , le terme d'antichristianisme n'a aucun rapport avec la persécution des chrétiens. Par définition, les trois principales religions monothéistes, qui ne sont pratiquement d'accord sur rien excepté sur l'existence d'un dieu unique ( s'agit-il d'ailleurs du même ? ) sont en opposition les unes avec les autres. Les juifs et les musulmans sont opposés aux dogmes fondamentaux du christianisme ( et pratiquent par conséquent l'antichristianisme ), les chrétiens et les juifs sont opposés aux dogmes fondamentaux de l'islam, et enfin, les chrétiens et les musulmans sont opposés aux dogmes fondamentaux du judaïsme. 

Quant aux athées ils sont opposés aux dogmes de toutes ces religions. Même les agnostiques , qui refusent de se prononcer sur l'existence de dieu(x) pratiquent d'une façon involontaire l'antichristianisme puisque selon la mythologie chrétienne rapportée par l'évangile de Matthieu (12.30 ) Jésus est censé avoir déclaré " qui n'est pas avec moi est contre moi " , affirmation néanmoins tempérée dans l'Evangile de Marc ( 9.40 ), dans laquelle les propos de Jésus sont supposés être les suivants " Qui n'est pas contre nous est pour nous " (2)

L'antichristianisme, tel que la logique de la langue française définit ce terme, n'a donc rien d'intolérable, puisque il s''agit d'une opinion, qui , comme toute opinion, doit pouvoir s'exprimer librement et sans restriction dans une société respectant la déclaration des droits de l'homme de 1789 et la laïcité.

2°) L'antisémitisme est un concept beaucoup plus complexe à définir. En principe, les sémites (3) sont considérés comme l'ensemble des peuples utilisant des langues sémitiques (4), parmi lesquelles on note l'hébreu, l'arabe, l'éthiopien amarrhique et le maltais . Néanmoins, outre le fait accessoire qu'il n'existe aucun racisme anti-maltais significatif, l'antisémitisme tel qu'il est défini habituellement est également un concept très distinct du racisme anti-arabe ou d'un hypothétique racisme contre les locuteurs de langue sémites.

En réalité, l'invention du terme antisémitisme dans son acception actuelle est due au journaliste allemand du XIX ème siècle Wilhelm Marr (5) qui publia en 1879 un essai polémique antisémite et crée la même année la " ligue antisémite ". Il préconisait l'expulsion de tous les juifs d'Allemagne vers la Palestine.

Quel définition moderne de l'antisémitisme pourrait-on donner ? Pour le définir, il faut d'abord définir le racisme, lequel est une doctrine qui consiste à croire ( ce qui est scientifiquement absurde ) en l'idée selon laquelle l'humanité serait divisée en " races ", et à croire dans un deuxième temps que certaines de ces races sont " supérieures " et d'autres " inférieures".

 L'antisémitisme est donc une variante du racisme, selon laquelle les adeptes de la religion juive forment une " race " ( autrement dit, selon laquelle la religion juive est un caractère inscrit dans le génome de ses adeptes, ce qui est évidemment absurde ) et selon laquelle cette " race " est " inférieure" à d'autres.

Une autre façon de définir l'antisémitisme serait de le considérer comme la somme des persécutions et discriminations visant les adeptes du judaïsme, mais cette définition ne permet pas d'expliquer le " raisonnement " qui faisait que Hitler et les nazis persécutaient aussi des chrétiens ou des athées ( qui n'étaient donc pas adeptes du judaïsme ) sous le prétexte qu'ils avaient parmi leurs ancêtres des juifs.

Le corollaire de cette définition de l'antisémitisme est de séparer aisément et sans confusion possible ce qui est de l'antisémitisme de ce qui n'en est pas : le fait de contester les dogmes de la religion juive n'est pas de l'antisémitisme, pas plus que le fait de critiquer ( que cette critique soit ou non justifiée ) la politique de l'Etat d'Israël.

Nous voyons donc que , d'un point de vue sémantique, l'antichristianisme et l'antisémitisme sont des concepts très éloignés l'un de l'autre.

3°) Reste maintenant le cas de l'anti-islamisme, qui, aux yeux de notre Ministre des Affaires étrangères Michèle Alliot-Marie, serait , à l'instar des deux précédents concepts, " intolérable " . Si du temps de Voltaire, le terme " islamisme " était utilisé comme synonyme de la religion mahométane, il en est tout autrement à notre époque. L'islamisme est ,de nos jours, considéré comme un courant politique de l'islam visant à transformer le système politique et social d'un pays, et si possible du monde entier, en faisant de la chariah l'unique source du droit. L'islamisme utilise tous les moyens disponibles pour réaliser cet objectif : la ruse, la corruption, l'intimidation, les demandes d'accommodements " raisonnables ", la violence, la guerre, et enfin le terrorisme. Il existe plusieurs variantes d'islamisme : l'islamisme sunnite et ses principales tendances : le wahabbisme saoudien, l'islamisme des frères musulmans, dont il faut rapprocher le Hamas, celui des talibans et enfin la " mouvance al Qaïda " , et, d'autre part, l'islamisme chiite ( celui du régime iranien, et du Hezbollah ).

Jusqu'à présent, le fondement de la doctrine occidentale vis-à-vis du monde musulman ( symbolisée par le très contestable discours d'Obama au Caire ) serait de distinguer l'islam-religion, censé être, selon la formule consacrée, répétée à longueur de temps par les politiques et les médias de ce pays, " une religion d'amour de tolérance et de paix " et l'islam-politique, instrument de conquête du monde entier , c'est à dire l'islamisme. Cette doctrine est partagée en France par l'immense majorité des partis politiques ( UMP, MODEM, PS, Verts ). C'est au nom de cette distinction que la France intervient en Afghanistan, prétendument pour soutenir les musulmans " modérés " du gouvernement de la " république " islamique d'Afghanistan contre les islamistes talibans. J'avais naguère, en 2008, établi dans un article l'absurdité de cette politique. (6)

D'une certaine façon, la France , lorsqu'elle intervient en Afghanistan, est censée pratiquer la lutte contre l'islamisme des talibans, donc, stricto sensu, l'anti-islamisme.

Déclarer, comme le fait notre Ministre des Affaires étrangères que " l'anti-islamisme est intolérable" revient à déclarer que la politique militaire française en Afghanistan est intolérable ( ce qui est vrai , comme nous l'avons vu (6), mais n'est sûrement pas l'avis du gouvernement ! ). On attend avec intérêt la réaction de Alain Juppé, notre actuel Ministre de la Défense, à cette surprenante et fracassante déclaration !

Par ailleurs, sachant que ce sont des islamistes qui se sont livrés aux récents massacres anti-chrétiens en Irak et en Egypte, dénoncer, comme elle le fait, l'anti-islamisme revient à cautionner les exactions des islamistes contre les chrétiens, donc à dire le contraire de ce qu'elle est supposée vouloir dire !

Comment comprendre une telle bévue de la part de notre Ministre des Affaires Etrangères ? Plusieurs hypothèses s'affrontent, qui ne sont pas forcément exclusives :

1°) Elle a dit cette phrase de façon irréfléchie, par stupidité, incompétence, ou les deux. La phrase correcte qui aurait pu faire l'unanimité aurait été la suivante : " pour nous, les persécutions visant les chrétiens sont aussi intolérables que celles visant les juifs ou les musulmans ". Si elle avait dit cela , elle aurait établi clairement la distinction entre les êtres humains, qui, selon la déclaration des droits de l'homme de 1789, ne doivent pas être inquiétés pour leurs opinions religieuses sauf si celles-ci troublent l'ordre public, et les idées religieuses, qui comme toutes idées, sont susceptibles d'être contestées ou tournées en dérision. La langue française est un outil de haute précision, à condition de savoir l'utiliser correctement...

Dans cette hypothèse, il est grave pour un pays comme la France, d'avoir un Ministre des Affaires étrangères stupide ou incompétent, et l'on serait en droit d'attendre que ce Ministre démissionne ou soit démissionné !

2°) Elle a dit cela en vertu du " politiquement correct ". Défendre les chrétiens contre les musulmans qui les attaquent risquerait d'être dénoncé comme une " stigmatisation de l'islam ", et donc elle tente de contrer cet argument que d'aucuns ne manqueraient pas d'employer, en dénonçant préventivement " l'anti-islamisme " pour s'éviter toute accusation ultérieure de stigmatisation de l'islam !

3°) Une hypothèse beaucoup plus inquiétante serait que cette phrase malencontreuse soit un lapsus révélateur d'un changement de politique de grande ampleur.

En effet, dans la majorité même dont fait partie Michèle Alliot Marie, deux députés ( Eric Raoult et Jean Marc Roubaut ) ont naguère élaboré un projet de loi visant à rétablir le délit de blasphème (7)(8)

On sait par ailleurs que l'OCI ( Organisation de la Conférence Islamique ) qui est une sorte de bras armé politique de l'islamisme dans le monde et au sein de l'ONU, a fait voter une dizaine de résolutions condamnant la " diffamation des religions " ( et surtout la " diffamation" de l'islam ) , autrement dit l'instauration d'un délit de blasphème à l'échelle mondiale (9). Cette tentative de rétablissement d'un délit de blasphème a été soutenu de façon à peine voilée par de hauts responsables de l'ONU, à la sortie du film " Fitna " . (10)

Jusqu'ici, la France a toujours fait partie des pays s'opposant à ces résolutions de l'OCI visant à interdire la " diffamation " des religions.

Le lapsus de Michelle Alliot-Marie peut-il laisser supposer que la France souhaiterait, à l'instar de ce qui a été fait en Irlande (11), un rétablissement du délit de blasphème ?

Cela est d'autant plus inquiétant que la distinction entre islam et islamisme devient de plus en plus insaisissable, ce qui est reconnu à la fois par les musulmans et par ceux qui ont quitté l'islam.

Recep Tayyip Erdogan, actuel Premier ministre turc et ex président turc , que l'ensemble de la classe politico-médiatique voudrait nous faire passer pour un " musulman modéré " , n'a t-il pas déclaré que : "L’expression ‘islam modéré’ est laide et offensante, il n’y a pas d’islam modéré. L’Islam est l’Islam.” Lui ne croit certainement pas à la dichotomie islam / islamisme... (12)

Quant à Taslima Nasreen, qui a quitté l'islam, elle démontre clairement, dans son livre " Libres de le dire " (13) que cette opposition islam / islamisme est une vue de l'esprit sans aucun rapport avec la réalité concrète ( ce en quoi elle s'oppose à Caroline Fourest, co-auteur du livre )

En jugeant " intolérable " l'anti-islamisme, Michèle Alliot-Marie ne révèle t-elle pas la très grande confusion intellectuelle des " élites " sur ce sujet, et ne laisse t-elle pas transparaître involontairement son désir de bâillonner par d'éventuelles mesures législatives, en rétablissement une sorte de délit de blasphème, le mouvement croissant de critique de l'islam qui s'étend en France et en Europe, et dont l'ampleur considérable vient d'être révélée par un récent sondage ?

Docdory

 

(1) http://www.lefigaro.fr/politique/2011/01/08/01002-20110108ARTFIG00005-michele-alliot-marie-l-antichristianisme-est-intolerable.php

(2) http://www.entretienschretiens.com/063%20Qui%20nest%20pas%20avec%20moi%20est%20contre%20moi%20-%20Mt%2012(30a).htm

(3) http://fr.wikipedia.org/wiki/Sémites

(4) http://fr.wikipedia.org/wiki/Langues_sémitiques

(5) http://fr.wikipedia.org/wiki/Wilhelm_Marr

(6) http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/afghanistan-les-soldats-francais-43965

(7) http://www.communautarisme.net/Blaspheme-proposition-de-loi-ou-fatwa_a719.html

(8) http://www.communautarisme.net/Un-depute-UMP-propose-de-retablir-le-delit-de-blaspheme_a707.html

(9) http://www.postedeveille.ca/2010/01/onu-le-soutien-aux-mesures-contre-la-diffamation-des-religions-continue-à-séroder.html

(10) http://www.ripostelaique.com/Fitna-l-ONU-veut-etablir-une.html

(11) http://www.postedeveille.ca/2009/07/irlande-une-nouvelle-loi-criminalise-le-blasphème.html

(12) http://librepaix.over-blog.net/article-erdogan-a-paris-ne-pas-se-laisser-endormir-48143661.html

(13) http://www.amazon.fr/Libres-dire-Taslima-Nasreen/dp/2081233002

(14)http://democratie.francophonie.org/IMG/pdf/Egypte_const_revisee_2005.pdf

(15 )http://www.washingtonpost.com/wp-dyn/content/article/2005/10/12/AR2005101201450.html



60 réactions


  • Fergus Fergus 13 janvier 2011 10:18

    Bonjour, Docdory.

    La très raide et peu sympathique Alliot-Marie est certes coutumière des gaffes - telle son effarante proposition de soutien logistique aux forces de répression tunisiennes - mais en l’occurence l’athée convaincu que je suis soutient totalement son propos.

    Oui, l’antichristianisme est tout aussi intolérable que l’antisémitisme ou l’anti-islamisme dès lors que l’on dépasse le débat d’idées pour s’en prendre physiquement aux croyants, quels qu’ils soient. Peut-être n’y a-t-il pas eu assez de morts coptes pour vous en convaincre ?


    • voxagora voxagora 13 janvier 2011 10:41

      .

      Oui Fergus, se raidir appelle les gaffes verbales.
      Dommage que Docdory soit arc-bouté contre la psychanalyse,
      il y a là matière à d’intéressants développements sur le langage dans le cadre duquel nous pensons,
      et qui dépasse, tout seul comme un grand, notre pensée consciente.


    • docdory docdory 13 janvier 2011 13:12

      @ Voxagora

      Si je suis persuadé de l’inefficacité quasi-totale de la psychanalyse en tant que traitement des maladies mentales, les considérations de Freud sur les lapsus ont un intérêt, et s’appliquent dans la façon qu’a eu Michèle Alliot Marie de s’exprimer !

    • Sahtellil Sahtellil 14 janvier 2011 05:45

      Bonjour Fergus,

      Je me suis amusé à faire mon troll mais à lire votre contribution, je ne peux décemment m’en aller sans vous passer un salut sincère.


    • Alpo47 Alpo47 16 janvier 2011 10:13

      Ah, mais si Docdory est "arcbouté contre l’escroquerie psychanalytique, il a tout mon soutien. Rare de la part d’un médecin, hélas ...


  • docdory docdory 13 janvier 2011 10:30

    @Fergus


    Vous n’avez pas du lire mon article, ou peut-être ne l’avez vous pas compris ?

    • Fergus Fergus 13 janvier 2011 11:01

      @ Docdory.

      Je l’ai lu. Je viens même de le relire pour vérifier que j’avais bien compris. Et je maintiens mon premier commentaire en l’état. Car à l’évidence Alliot-Marie faisait état des exactions, des meurtres, des attentats, commis à l’encontre d’une communauté religieuse, qu’elle soit chrétienne, juive ou musulmane.

      Réduire son intervention à la condamnation de propos critiques, voire blasphématoires, qui pourraient être tenus ici et là à l’encontre d’une croyance, est erroné et me semble trahir le fond du message qu’elle a voulu délivrer. Si tel était le cas, je serais le premier à me joindre à vous pour la clouer au pilori médiatique !


    • Fergus Fergus 13 janvier 2011 11:09

      Qui plus est, il existe une différence énorme entre la « diffamation » et le « blasphème ». Ainsi les phrases « Dieu, s’il existe, a dû rester couché le jour où ce crime a été commis » ou « L’existence d’Allah n’a jamais été démontrée » peuvent être considérés par les dévôts ou les intégristes comme blasphématoires mais ne seront jamais condamnées pour diffamation.


    • docdory docdory 13 janvier 2011 11:18

      @ Fergus

      Je vous invite quand-même à relire ce passage que j’ai écrit, et qui est la clé de mon article :
      « La phrase correcte qui aurait pu faire l’unanimité aurait été la suivante : » pour nous, les persécutions visant les chrétiens sont aussi intolérables que celles visant les juifs ou les musulmans « . Si elle avait dit cela , elle aurait établi clairement la distinction entre les êtres humains, qui, selon la déclaration des droits de l’homme de 1789, ne doivent pas être inquiétés pour leurs opinions religieuses sauf si celles-ci troublent l’ordre public, et les idées religieuses, qui comme toutes idées, sont susceptibles d’être contestées ou tournées en dérision. »
      Le langage utilisé par Michèle Alliot-Marie, comme je le démontre dans mon article, lui fait dire en réalité le contraire de ce qu’elle est censée vouloir dire, et donc traduit une grave confusion des idées !

    • docdory docdory 13 janvier 2011 11:28

      @ Fergus

      Si je comprends ce que vous dites, vous êtes contre l’interdiction du blasphème , mais pour l’interdiction de la « diffamation des religions ». Or le concept juridique de « diffamation » ne s’applique qu’à des individus et non pas à des idées politiques, philosophiques ou religieuses ( par exemple, si je dis publiquement sans en apporter des preuves irréfutables que tel personnage public est un voleur ,c’est de la diffamation )
      Une religion est une idéologie, donc ne peut en aucun cas relever des lois sur la diffamation !

    • Fergus Fergus 13 janvier 2011 11:39

      @ Docdory.

      J’approuve totalement ce que vous dites dans votre commentaire de 11 h 18, à l’exception de votre conclusion.

      Pour ce qui est de la diffamation, elle ne peut évidemment s’appliquer stricto sensu à une religion, mais elle peut s’appliquer à une « personne morale », d’où d’éventuelles poursuistes possibles de la part d’entités religieuses comme la « Conférence des Evêques de France » ou le « Conseil Français du Culte Musulman » si la formulation de la « diffamation » met en cause des personnalités religieuses es-fonctions.


    • docdory docdory 13 janvier 2011 12:15

      @ Fergus

      Je pense qu’une évolution juridique nécessaire du concept de diffamation serait de le réserver exclusivement à des personnes physiques et rien d’autre.

  • alberto alberto 13 janvier 2011 11:02

    Bonjour Doc,

    « La très grande confusion des élites sur ce sujet » montre qu’ils n’ont pas encore compris quels sont les enjeux !

    Quand la petite fille de MAM obligera sa grand mère à mettre le voile pour aller faire son marché, elle aura tout compris : mais là il sera trop tard !

    Bien à toi.


  • Senatus populusque (Courouve) Senatus populusque 13 janvier 2011 11:57
    On a rangé sous la catégorie d’antisémitisme des choses fort différentes :

    - l’antisémitisme pré-chrétien des Romains. Cicéron [-106 / -43], Pro Flacco, xxviii, 66-67 : calomnie relative à l’or des Juifs ; tu sais quelle force ils représentent, combien ils sont unis et quel rôle ils jouent dans nos réunions. […] Flaccus [préteur] prohiba par édit les sorties d’or d’Asie […] dédaigner, pour le bien de l’État, cette multitude des Juifs, parfois déchaînée dans nos réunions, fut un acte de haute dignité.

    - l’antisémitisme romain de l’ère chrétienne : Tacite [vers 55 / vers 118], Histoire, V, 5 : les pratiques des Juifs sont ineptes et misérables ; haine hostile à l’égard de tous les autres. V, 8 : les Juifs étaient le peuple le plus méprisé par les Assyriens, les Mèdes et les Perses ; le roi Antioche [Antiochus IV, vers -215/-163] s’efforça de détruire la superstition nationale et d’introduire la civilisation grecque.
    Juvénal [vers 60 / 140], Satires, VI, 547-547 : aere minuto qualiacumque uoles Iudaei somnia uendent qu’Olivier Sers traduit par : « les Juifs te débitent à la demande n’importe quel songe creux pour une pincée de petite monnaie. » (Classiques en poche, Les Belles Lettres).
    Philostrate d’Athènes [vers 200], Vie d’Apollonios de Tyane, V, 33 : Il y a longtemps que les Juifs sont en révolte non seulement contre les Romains mais contre tous les hommes ; eux qui vivent à part, qui ne partagent avec les humains ni la table, ni les libations, ni les prières, ni les sacrifices […] il aurait mieux valu même ne jamais les annexer.
    Rutilius Namatianus, [1ère moitié Ve siècle], Sur son retour, 383-398 : le Juif, une créature qui cherche querelle à la bonne nourriture [le porc] ; […] race dégoûtante qui pratique la circoncision : cette race est la racine de la bêtise […] leur cœur est plus froid que leur croyance.

    - un anti-judaïsme chrétien multiséculaire s’appuyant notamment sur l’accusation de « peuple déicide » portée contre les anciens Hébreux.


    - un anti-judaïsme non chrétien, voire athée ; cf Voltaire, Arthur Schopenhauer, Karl Marx et Frédéric Nietzsche.


    - un préjugé de type racial pouvant aller jusqu’à des discriminations et des persécutions ; pogroms, nazisme.


    - une hostilité à la politique, voire à l’existence, de l’État d’Israël ; notamment, pour ses expulsions et la fuite de 500 000 à 800 000 réfugiés, sa politique à la main lourde depuis la guerre des six jours (1967), le massacre de Sabra et Chatila, en septembre 1982, la seconde Intifada fin 2000, l’opération Plomb durci à Gaza, 2008-2009, l’attaque de la flottille pour Gaza fin mai 2010, la reprise de la colonisation en cis-Jordanie, le projet de serment d’allégeance (octobre 2010), la construction de nouveaux logements pour les juifs à Jérusalem-Est (novembre 2010).

    - une hostilité au communautarisme actuellement incarné en France par le C.R.IJ.F., qui est contraire au principe d’indivisibilité de la République française.

    - une tentative de réexamen des méthodes et de l’ampleur des persécutions antijuives par les nazis (révisionnisme), notamment des chambres à gaz.Tout réexamen est actuellement bloqué par la loi Gayssot du 13 juillet 1990.

     - une lassitude grandissante face au ressassement médiatique des souffrances juives de la Seconde guerre mondiale, comme si la Première guerre mondiale n’a pas, elle aussi, créé de nombreux orphelins ; lassitude, voire exaspération devant cette perpétuelle promotion des rejetons du peuple élu, en plein mépris du reste de l’histoire de France. Dernier en date : « Sous pression américaine, la SNCF fait son mea culpa sur la déportation des juifs » (Le Monde, 11 novembre 2010).

    • docdory docdory 13 janvier 2011 12:09

      @ Senatuspopulusque

      Merci de ces intéressants rappels historiques. Evidemment, le propos de mon article n’était pas de développer outre mesure l’historique de la notion d’antisémitisme, mais d’analyser la curieuse logique de la déclaration ministérielle, et le mélange de concepts n’ayant rien à voir les uns avec les autres.
      Il est clair, comme je le souligne dans mon article, que la critique des dogmes fondamentaux du judaïsme n’a rien à voir avec l’antisémitisme dans l’acception actuelle de ce terme .

    • ARMINIUS ARMINIUS 17 janvier 2011 09:28

      Merci de relever un peu le débat en donnant toutes ces précisions, AV prend ici une véritable fonction éducatrice, plus que nécessaire quand on voit la pauvreté de certaines
      interventions débiles et surtout... excrémenteuses de bile !


  • 2102kcnarF 13 janvier 2011 11:59

    La circulaire Alliot-Marie sur l’interdiction de boycotter les produits d’un pays étranger ( smiley ), nous donne une piste quant à ses arrières-pensées. MAM ou mémére se verrait assez bien fliquer ce qu’il nous reste de liberté d’expression. Evidemment elle risquerait gros à se lancer dans cette aventure car elle obtiendrait l’inverse de ses objectifs. On sait comment la loi Gayssot à booster l’antisémitisme... une réussite !


  • Paul Villach Paul Villach 13 janvier 2011 12:07

    @ Cher Docdory,

    Votre scalpel laisse la pauvre ministre des affaires étrangères en mauvais état. Elle l’a bien cherché !

    Il va lui falloir une burqa pour cacher les scarifications auxquelles elle s’est exposée en connaissant si mal la langue française. Paul Villach


  • antonio 13 janvier 2011 12:16

    @ Doctory,
    D’accord avec la formulation que vous proposez ; elle est la seule correcte.
    Quant à Alliot-Marie, elle est à l’image du gouvernement : incompétence, ignorance,lâcheté,...


  • Rounga Roungalashinga 13 janvier 2011 13:08

    En réalité, l’invention du terme antisémitisme dans son acception actuelle est due au journaliste allemand du XIX ème siècle Wilhelm Marr (5) qui publia en 1879 un essai polémique antisémite et crée la même année la « ligue antisémite ». Il préconisait l’expulsion de tous les juifs d’Allemagne vers la Palestine.


    C’était un gros sioniste, quoi.


    • ARMINIUS ARMINIUS 17 janvier 2011 09:20

      Non, il était juste opposé au libéralisme, peu avant sa mort , en 1904, il s’excusa auprès du peuple juif et condamna la récupération de « l’antisémitisme » par les nationalistes allemands « buveurs de bière » et criant « Heil »... un visionnaire en quelque sorte. ( j’ai juste lu la note (5) et wiki pour avoir la réponse)merci à l’auteur pour cet excellent article.


  • qui m'a mis ça ? qui m’a mis ça ? 13 janvier 2011 15:23

    Docteur , depuis que je lis vos nartics , j’ai des migraines , est-ce normal ?  smiley


    • docdory docdory 13 janvier 2011 17:02

      @ Par qui m’a mis ça ?

      Précisez vos symptômes ( ou votre pensée concernant l’article ), après avoir pris un anti-migraineux , bien sûr !

    • Vipère Vipère 13 janvier 2011 17:50

      Bonjour « Par qui m’a mis ça »

      Une bataille de mots à vous flanquer la migraine !

      « Anti-islamisme intolérable » des mots lâchés par la très controversée, Michèle ALLIOT-MARIE, ne feront ni mort, ni blessé, heureusement, si ce n’est quelques égos froissés, friands de « petites phrases politiques ».

      A contrario, la sailie inqualifiable de MAM proposant au dictateur de la Tunisie « une aide au maintien de l’ordre » signifie une aide logistique armée pour mater les civils rebelles, en dit long sur « la politique étrangère » que la France entend mettre en oeuvre et qui n’a rien à voir avec les droits de l’homme, mais tout avec la défense des intérêts financiers et géopolitiques français.


  • agent orange agent orange 13 janvier 2011 15:34

    Docdory, vous dites que pour mettre en oeuvre la chariah : "L’islamisme utilise tous les moyens disponibles pour réaliser cet objectif : la ruse, la corruption, l’intimidation, les demandes d’accommodements « raisonnables », la violence, la guerre, et enfin le terrorisme".

    Des méthodes qui ressemblent beaucoup à l’impérialisme des Etats-Unis depuis la fin de la seconde guerre mondiale (lire : Confessions d’un assassin financier de John Perkins et Les armées secrètes de l’OTAN de l’universitaire suisse Daniele Ganser).
    Bref rien de nouveau sous le soleil.

    PS : Il y a quelques semaines vous avouiez ingénument ne pas savoir qui était Rahm Emmanuel. Au cas où vous n’avez pas comblé cette lacune je vous conseille l’article bien documenté d’Ariane.


    • docdory docdory 13 janvier 2011 16:27
      @ agent orange
      Si, si , je me suis documenté sur Rahm Emmanuel, mais cela n’a strictement rien à voir avec le sujet du présent article.
      Par ailleurs, si vous aviez pris la peine de lire mon article de 2008 que j’ai mis en lien n°6, vous vous seriez aperçu que je n’ai guère de sympathie pour l’impérialisme américain...

    • agent orange agent orange 13 janvier 2011 17:17

      Docdory
      Désolé pour le hors sujet, mais c’était un post-scriptum au conditionnel. Ravi de savoir que vous ayez comblé cette lacune.
      J’avais lu votre article de 2008 à la suite de celui présent. Vous réalisez que l’occupation occidentale et l’installation de la marionnette Karzai, la situation a peu changé depuis le renversement des taliban. C’est un bon début....


  • Gilles123 13 janvier 2011 16:37

    L’anti-clericalisme nous a pourtant donné la loi de separation de l’Eglise et de l’Etat dont on est si fier...


    • docdory docdory 13 janvier 2011 17:00

      @ Gilles

      Bonne réflexion !
      Comme les anticléricaux et rationalistes , dont je fais partie, pratiquent simultanément, et depuis qu’ils existent, l’antichristianisme , l’anti-judaïsme ( et non pas l’antisémitisme) et l’anti-mahométanisme (1), ( pour ne pas parler comme Michèle Alliot Marie ) , ils sont triplement visés par la phrase ministérielle !

      (1) liste non limitative !

    • LADY75 LADY75 14 janvier 2011 16:40

      Lady Paname cherche à s’instruire :

      Et ça s’pratique comment l’antichristianisme et l’anti mahométanisme ?

      L’antijudaïsme, l’Histoire récente nous a montré à quoi, dans notre Europe « rationnelle et civilisée » pouvait mener la répétition ad libitum d’un discours obsessionnellement centré sur un bouc émissaire défini sur un critère religieux..

      Mais sur ces deux autre hobbies de notre bon docteur, il me plairait beaucoup d’être éclairée..


    • docdory docdory 14 janvier 2011 18:01

      @LadyPaname 75

      C’est très simple, je vais vous expliquer.

      Si quelqu’un est partisan d’une pensée x , il est opposé aux idéologies qui contredisent la pensée x .

      Un exemple : supposons que vous soyez une électrice de gauche , dans ce cas , vous êtes anti droite. Au contraire, si vous êtes une électrice de droite, vous êtes anti-gauche

      Supposons que vous adhériez à la doctrine créationniste, vous pratiquez automatiquement anti darwinienne, et réciproquemeent, si vous adhérez à la théorie de l’évolution, vous êtes anti-créationniste.

      En matière de religion, les dogmes de toutes les religions se contredisant mutuellement , des l’instant que vous adhérez à la religion x , c’est que vous êtes opposée aux dogmes de toutes les autres religions, ainsi qu’à l’athéisme et à l’agnosticisme !

      Pour illustrer mes propos, je vous envoie une vidéo de très sympathiques personnes d’origine arabe qui pratiquent l’anti-mahométanisme ( ou l’anti-islam si vous préférez ) 

      En voyant cette vidéo, avec les protagonistes de laquelle je suis en accord complet , vous comprendrez plus facilement que l’anti-mahométanisme (par exemple ) n’a rien à voir avec du racisme, comme vous semblez le sous-entendre perfidement. 

      http://www.bivouac-id.com/billets/des-ex-musulmans-athees-ou-agnostiques-sadressent-aux-musulmans-video/


  • pastori 13 janvier 2011 18:26

    moi j’aurais de la peine à croire au lapsus ou au  cafouillage verbal de grande ampleur.


    ces gens ont suffisamment de conseillers en communication de très haut niveau (payés par nous) pour ne dire que des choses mûrement pesées.
    idem pour les « dérapages » d’hortefeux sur les « auvergnats » et autres « casse toi... » du président.

    à chaque fois, les buzz que ça provoque ne touchent toujours la même  catégorie de population.  comme par hasard.

    ça fait grimper le FN, seule chance de s’en sortir pour sarkosy grâce à une alliance avec lui inévitable..

    je reconnais à cette droite une seule et formidable qualité : savoir utiliser la duplicité et toutes les ficelles tordues, et la capacité à brouiller les pistes et les consciences pour parvenir à ses fins. 
    .sa réussite en est la preuve puisqu’elle parvient à se maintenir au pouvoir et à convaincre un certain nombre de matraqués que ce sont des caresses qu’ils subissent..

  • pastori 13 janvier 2011 18:33

    « A contrario, la saillie inqualifiable de MAM proposant au dictateur de la Tunisie  »une aide au maintien de l’ordre« signifie une aide logistique armée pour mater les civils rebelles, en dit long sur »la politique étrangère« que la France entend mettre en oeuvre et qui n’a rien à voir avec les droits de l’homme, mais tout avec la défense des intérêts financiers et géopolitiques français. »


    « l’expérience » de la France en matière de police proposée à la Tunisie ne vient pas d’expériences de politique étrangère, où elle n’aurait aucune légitimité sinon par l’armée à travers l’ONU.

    c’est de police dont il s’agit, donc de « qualités » acquises en France !

  • OMAR 13 janvier 2011 19:51

    Omar 33

    Docdodo:la religion mahometane...

    La religion mahometane n’existe que dans votre etroit esprit et de ceux qui l’on créée pour des raisons purement méprisables et péjoratives.

    Par contre l’Islam existe bel est bien.

    Et ils sont plus d’un milliard à se reconnaitre musulmans..


    • docdory docdory 14 janvier 2011 18:10

      @ Omar 

      Islam et religion mahométane sont des synonymes. L’utilité des synonymes est d’éviter les répétitions.

  • kemilein 13 janvier 2011 21:54

    "L’antisémitisme est donc une variante du racisme, selon laquelle les adeptes de la religion juive forment une « race » ( autrement dit, selon laquelle la religion juive est un caractère inscrit dans le génome de ses adeptes, ce qui est évidemment absurde ) et selon laquelle cette " race « est » inférieure« à d’autres. »

    heu non ce n’est pas absurde pour trois raisons.
    a la base il se considère issu du meme peuple (ethnie)
    on ne peut etre juif que de part sa mère (caractère héréditaire)
    et puis bon ils sont, Eux, le peuple élu donc supérieur
    patati patata

    les islamistes (musulman) n’ont pas les memes critère mais c’est assez raciste comme religion.
    l’apostasie (renier sa foi / se convertir) « doit » être punie de mort
    les incroyants son des impies infidèles mécréants a tuer
    les transfuges converti sont de faux fidèle
    tout fils (fille) d’islamiste est forcement islamiste (de fait... interdiction de leur laisser le choix a l’age adulte)

    le christianisme n’est pas mieux dans sa forme originel, femme voilée (pudeur) dictat de l’homme (phalocratie)

    =====

    il y a donc, de part la religion juive elle meme une tendance « consanguine » qui donne l’impression d’une ethnie a part entiere. ce qui en fait une religion sectaire et raciste.

    du reste dans les deux autres religions, la vision des incroyants (inférieur, a tuer) est du racisme pure... mais nous (athées), on doit tolérer au non de la tolérance ce que nous n’avons a l’inverse meme pas le droit de penser.


  • Sahtellil Sahtellil 14 janvier 2011 05:09

    Le chapo de l’article divulgué par facebook était prometteur et provocateur de clic. Prometteur n’était le « examinons les faits » qui, venant d’AgoraVox, révèle mathématiquement son Docdory et son discours bien connu. Rhétorique convenue et surannée. Pas la peine donc de lire plus loin. Bien le bonjour docteur.


    • Sahtellil Sahtellil 14 janvier 2011 05:28

      Je ne réagis d’habitude pas ainsi à des propos qui ne me parlent pas mais disons, pour faire plaisir à Docdory, que le profil psychologique qu’il a dressé du muzz de base me va comme un gant. Chatouilleux et belliciste je suis désormais. Avis aux amateurs (ou pas). Prix étudiés.


  • Sahtellil Sahtellil 14 janvier 2011 05:40

    Purée c’est pas possible le niveau du débat. Moi je me barre. Mea culpa pour mes précédents coms.


  • LADY75 LADY75 14 janvier 2011 16:29

    Lady Panam’ est curieuse :

    Notre docteur en dénonciation du péril islamique nous écrit plus haut :

    "...censé être, selon la formule consacrée, répétée à longueur de temps par les politiques et les médias de ce pays, " une religion d’amour de tolérance et de paix « 

    Mais quels sont donc les hommes politiques qui ont prononcé cette formule ?
    Quand l’ont-ils donc prononcée ?

    Il s’agit, en fait, d’un mauvais jeu de mots, la formule donnant, si l’on n’en retient que les initiales, le sigle RATP. Amusant, non ?

    Ce qui l’est moins, c’est qu’il était illustré d’une parodie d’un petit dessin tiré de la campagne »Attentifs ensemble« dédiée à la prévention contre le terrorisme dans les transports en commun, les petits personnages joyeux se donnant la main de la campagne initiale se trouvant remplacés par de terrifiants barbus aux traits sémites jusqu’à la caricature.. sur des autocollants distribués par diverses mouvances xénophobes..

    Intox ?

    Que nenni, un raccourci de pensée qui en dit long sur les fréquentations idéologiques de la mouvance »Riposte Laïque"...

    Au fait.. Ce débat étant aussi insipide qu’une querelle théologique sur le sexe des anges ou le caractère licite ou non de la consommation des escargots, une question à l’auteur :

    Le laboratoire Servier se trouve être pointé du doigt sur sa responsabilité quant aux accidents causés par le Médiator..

    Ce médicament n’étant, ni en vente dans les grandes surfaces, ni accessible sans prescription dans les pharmcies.. on s’aperçoit qu’entre le labortoire et le valvulopathe se trouve une catégorie d’intermédiaires que l’on ne met jamais en accusation : les médecins généralistes..

    Et pourtant !

    Les journaux établissant un bilan terrifiant du Médiator, de 500 morts (fourchette basse) à 2000 morts (fourchette haute).. ceci ferait des médecins qui l’on prescrit, des individus plus meurtriers pour la population française qu’Al Qaida, l’ALS, les GIA ou toute autre rassemblement de terroristes exotiques.

    Faut-il déclencher un plan vigipirate autour des cabinets de nos Diafoirus ?


    • docdory docdory 14 janvier 2011 18:08

      @ Lady Panam 75

      Si vous aviez pris la peine de lire mon précédent article concernant le Médiator, vous vous seriez aperçue que vos généralisations concernant les médecins généralistes sont parfaitement déplacées .
      Quant aux propos des politiques sur l’islam, il suffit d’ouvrir régulièrement la radio ou la télé pour se rendre compte de ce que j’affirme.

    • LADY75 LADY75 15 janvier 2011 17:43

      Lady Panam’ pressée (elle surveille son boeuf miroton..)

      "Quant aux propos des politiques sur l’islam, il suffit d’ouvrir régulièrement la radio ou la télé pour se rendre compte de ce que j’affirme.« 

      Ouille ! Ca patauge un peu, non ?
      Nul homme politique n’a donc jamais utilisé l’expression »R.A.T.P.« ... et nul n’est cité dans votre réponse..

      Des mensonges répétés mille fois deviennent vérité.. disait jadis un autre doktor. Apparemment, cela marche toujours.

      Parmi ces subterfuges des mouvances xénophobes, on remarquera le paradoxe suivant : régulièrement est dénoncé un laxisme de la justice envers les populations d’origine maghrébines ou sud-saharienne. Et régulièrement et tout à fait parallèlement est affirmé le fait que Maghrebins et Sud-Sahariens constituent l’écrasante majorité des personnes incarcérées en France.

      Pradoxe ? Non.. Dans la mesure où ce que semble être souhaité par les partisans du »nettoyage ethnique« même voilés sous la burqa de la »défense de la laïcité« , c’est l’enfermement de toute population non blanche et chrétienne.

      L’antisémitisme d’autrefois naviguait entre réfutation religieuse, théories biologiques, anti-capitalisme et anti-bolchévisme.. Il suffit de faire un tour sur le site »Riposte Laïque« pour voir que la défense de la laïcité a bon dos et que la fusion avec le »Bloc Identitaire" se réalisa dans l’allégresse !


  • brieli67 15 janvier 2011 06:24

    el Mediator, nous voilà !

    Combien de temps pour rédiger cette contribution laique ?

    Vu tes connaissances de la langue de Goethe , je me permets d’évoquer des jumeaux historiens de surcroît.
    Oh plus simple la dynastie : un excellent ouvrage , divertissant, distrayant,
    même si la matière....

    Peter Köpf Die Mommsens

    408 Seiten, Leipzig (Europa Verlag), 2004

    La matière :

    La querelle des historiens avec la participation des jumeaux Hans et Wolgang : l’un éxégète de Max Weber ( je crois que c’est le même qui défend la « thèse esthétique » des intellos et artistes berlinois dans la recherche de conflits de WW 1 ....)

    C’est pas la seule querelle d’historiens dans cette famille :une plus ancienne bien avant Zola , Clémenceau ....

    EN AUDIO 

    EN WIKI ALLEMAND où tu peux mesurer l’escalade de la polémique et les dégâts occasionnés par le Professor Heinrich von Treitschke

    Die Juden sind unser Unglueck

    The Jews are our misfortune !

    et sa célèbre formule « Les Juifs sont notre malheur ».

    y a des scénarii, des mots, des conduites qui se suivent et se ressemblent !!

     !! One Point  !! Mike Godwin

    ps le point Mediator : Lady P ( ????) Wesson pour sûr et Bibi logés sous la même enseigne
    s’il te plait ouvre les liens que je te file régulièrement.
    J’ai exceptionnellement prescrit du Servier, à trois reprises j’ai eu LS sur la même gamme de produits, j’ai eu ses détectives aux fesses des mois des années
    pour le lancement d’ Euthérapie Deutschland Gmbh
    96 ?? bien avant : le Mur était entrain de se fissurer.

    Life through discovery
    Forschung zum Wohle der Menschen
    .

    diese Schlagwoerter soll/muss man zuerst auf der Zunge vergehen lassen
    gardez ces slogans sur la langue ( en bouche) ...
    pour pouvoir les apprécier ( à leur juste valeur)


  • docdory docdory 15 janvier 2011 11:01

    @ Briel 67

    Combien de temps ? Une soirée, entre 21h30 et 23h30.
    Désolé mais je maîtrise beaucoup moins la langue de Goethe que l’anglais ou le grec moderne ! Donc j’ai quand même un peu de mal avec vos habituelles citations germanophones, mon niveau en allemand est celui d’un lycéen de seconde, et encore ! Mon inculture germanique est telle que je crois n’avoir jamais lu d’auteurs allemands, dans quelque domaine que ce soit.
    Sinon, pourriez vous essayer de temps en temps de vous exprimer de façon moins absconse ou moins sibylline, et plus en rapport avec le sujet de l’article ! Ça me permettrait de vous répondre de façon constructive. 
    Euh , vous parlez d’une façon aussi obscure avec vos patients ??? Ils vous comprennent ?

  • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 16 janvier 2011 10:21

    C’est l’anti-islam qui est intolérable et la France le paie bien en ce moment !


    La France maladroite et qui fait des boulettes vient de chier dans sa culotte de la désinformation !

    Après la prise d’otage, l’armée française trop coupable pour avoir masacré des peuples sous les ordres des criminels de guerre ne veut plus, ne peut plus prendre les initiatives en pareil cas !

    Un ministre de la défense hors jeu, une armée qui mérite bien aujourd’hui le terme « muette » a donc préferé demander l’arbitrage du Petit ! Sans réflechir et loin de l’Hexagone il avait donné l’ordre de mitrailler : les deux Français et sans doute d’autres individus avaient péris sous les balles et dans les carcasses des véhicules en feu !

    Immédiatement les chaines de désinformation acquises à l’Elysée avaient annoncé que les « otages étaient éliminés froidement par les ravisseurs », ce qui n’avait convaincu personne... Il fallait donc manoeuvrer ! S’envoyant des messages à elle -même, la France affirme ensuite que la « reconstitution du crime » ne pouvait se faire étant donné la menace..Mais l’opinion publique a vomi son mépris pour cette politique politicienne sachant qu’aucune menace ne peut interdire le défoulement de quelques individus entouré si besoin est par une armada de blindés à quelques kilomètres dans un désert bien connnu par l’armée française !

     La reconstitution aurait permis de déculotter la France !

    Finalement pour calmer le jeu satanique, la France « admet » qu’un des otages était mortellement touché par les « raffales française » mais maintient que le second est « achevé par les ravisseurs » ce qui fait vomir encore le genre humain !


    Que chacun tire sa conclusion !

    Mohammed MADJOUR.


  • bob 16 janvier 2011 12:45

    @ docdory,

    Je n’ignore pas que mes propos n’ont aucun lien avec l’article mais un doute m’assaille : mon docteur ( généraliste) débute sa journée à 7h30 comme ses cinq associés dans son cabinet médical, la salle de désemplit pas jusquà 20h30, heure de fermeture théorique ( en pratique, cela est bien plus important). Chacun des travailleurs bénéficie d’une pause déjeuner de trente minutes ( ils se relaient pour continuer les auscultations). En quinze ans, je ne l’ai jamais vu faire faux bond pas plus que prendre une pause cigarette ...ou autre. Le temps réservé au client ne l’est qu’à son propre bénéfice ( pas de bavardage au téléphone ou sur le net).
    Dans ma rue, il y a quatre autres cabinets médicaux qui ne désemplissent pas non plus et dont les rendez-vous sont complets pour trois semaines.

    Cela m’amène à vous poser la question : ou trouvez-vous le temps d’avoir une vie sociale et une vie intellectuelle telle qu’elle vous permette, en sus de ce qu’un quidam pourrait faire, de lire les différents articles sur le net, d’y répondre voire d’en publier ?


    • docdory docdory 16 janvier 2011 17:50

      @ Bob 

      Chacun fait comme il l’entend.
      Moi, personnellement, je suis incapable de me réveiller avant 7h30, donc je commence ma journée de travail à 9 heures, et mes horaires sont 9hà12h le matin,14h à19h l’après-midi, et je travaille le samedi matin et occasionnellement les dimanche de garde. S’il y en a qui veulent se tuer au travail, libre à eux.
      Il faut travailler pour vivre et non vivre pour travailler.


    • bob 18 janvier 2011 20:45

      @ docdory,

      Je suis entièrement d’accord avec vous sur le fait de ne pas donner la totalité de son temps au travail. Après, il est vrai que certains médecins ont la foi ( n’est-ce pas la réputation du médecin généraliste par rapport aux autres spécialités ?). Néanmoins, si je me base sur vos dires ( travail tous les jours sauf le dimanche de 9h à 12h et de 14h à 19h) vos interventions du samdedi à 11:01, vendredi à 18:01, jeudi à 11:28, 16:27 ou 17:00 pour ne rester que sur les trois derniers jours, il reste que vous ne devez accepter que peu de clients : cela peut étonner au vu de l’épidémie récente de grippe et de gastro ( pour ne citer que celles-ci).

      Néanmoins merci du travail important que vous effectuez pour nous informer.


    • docdory docdory 19 janvier 2011 09:58

      @bob

      Nous sommes plusieurs confrères à intervenir régulièrement sur agoravox : Briel 67, Georges Yang, Krokodilo et moi. 
      Je reçois un patient toutes les 20 minutes. Certaines consultations durent une heure, d’autres dix minutes. Par ailleurs, il arrive fréquemment que des gens prennent rendez-vous et ne viennent pas, dans ce cas , il y a 20 minutes de pause !

  • Laureline 16 janvier 2011 17:20

    La taqiya ou « dissimulation » est une pratique couramment admise dans le monde islamique. Elle consiste à tromper l’adversaire non-musulman quand celui-ci est en position de force, soit en lui cachant que l’on est musulman, soit en lui mentant sur les intentions qu’on nourrit à son égard.

     

    Cette pratique se fonde sur un passage du Coran (sourate III, verset 28), qui enjoint aux musulmans de ne pas cultiver l’amitié des non-musulmans mais au contraire d’user de « précautions » à leur égard. L’exégète et chroniqueur iranien sunnite At-Tabari, qui vécut au IXe siècle et au début du Xe siècle, l’interprète de la façon suivante : « Si vous, musulmans, vivez sous l’autorité des non-musulmans et craignez pour votre vie, protestez en paroles de votre loyauté à leur égard tout en les haïssant en pensée. » Ibn al-Arabi, un théologien et mystique andalou des XIIe et XIIIe siècles, et Al-Qurtubi, un juriste hispano-égyptien du XIIIe siècle, sunnites tous les deux, autorisent les musulmans « opprimés » à feindre « provisoirement » une conversion à une religion non-musulmane et si nécessaire à exécuter des rites ou des actes que le Coran tient pour criminels. La plupart des autorités musulmanes, jusqu’à ce jour, regardent en outre le recours à la ruse et à la trahison en tant de guerre comme une forme légitime de taqiya, à laquelle le Prophète lui-même a recouru : une affirmation qui prend tout son sens quand on sait que, selon l’islam, toutes les relations entre musulmans et non-musulmans relèvent a priori de la guerre, du moins tant que les seconds n’auront pas fait acte de soumission envers les premiers et accepté de payer la jiziya, ou « capitation ».

    La taqiya est une réalité, en Turquie et ailleurs. Savoir la déjouer constitue aujourd’hui une priorité absolue pour les pays fidèles à la tradition démocratique occidentale.

     


  • ddacoudre ddacoudre 16 janvier 2011 18:51

    bonjour doctory

    effectivement anti est un préfixe signifiant l’opposition au déterminant qui le suit et cela peut aller de la simple critique à la destruction ce n’est pas le préfixe à lui tout seul qui détermine le choix qui sera fait, le déterminant sera indicatif, un antibactérien exprime clairement la destruction de la bactérie car nous sommes dans un champ médical, dans celui des idées il faut préciser ses intentions.
    je suis anticapitaliste, mais je ne vais pas pour autant détruire ceux qui le défendent tant qu’ils ne chercheront pas à le faire à mon encontre.
    il y a donc encore une nuance qui est, ce n’est pas parce que certains ont commis des exactions qu’il faut devenir un opposant (anti) à la religions ou la philosophie dans laquelle ils se reconnaissent.
    c’est le vieux dicton ne pas faire à autrui ce qu’on n’aimerait pas qu’il nous fasse.
    mais en l’espèce elle aurait été plus claireavec une phrase simple comme celle que tu écris.

    enfin l’islam modéré je ne sais pas ce que cela signifie, ce que je reconnais ce sont les 84% de musulmans de france qui disent se reconnaitre dans la laïcité, comme 82% des catholiques.
    ensuite je ne connais que les musulmans fondamentalistes qui sont les intégristes du texte, et ceux un peut plus moderne qui l’adaptent sans reniement de leur foi aux usages, modes, sciences contemporaires. hormis cela les religions restent ce qu’elles sont des strutures déterministes aliénante et conquérante, en fonction des circonstances où elle se trouve.
    si demain il n’y a plus personne pour défendre la république et la laicité il ne faudra pas compter sur les religieux.

    cordialement.


  • Yohan Yohan 16 janvier 2011 19:33

    C’est clair, elle est stupide. Déjà qu’elle propose ses services aux tunisiens qui n’en ont pas besoin, alors qu’elle copinait il y a peu avec Ben Ali. Lamentable


  • pastori 16 janvier 2011 21:45

    c’est pas aux « tunisiens » qu’elle proposait le savoir faire de la France en maintien de l’ordre, mais à ben ali !

    et ne fait pas croire que t’avais mal compris.


  • CHALOT CHALOT 17 janvier 2011 13:47

    Le texte de Doctory est très bien construit et l’argumentation imparable.
    Il y a juste un seul passage avec lequel je suis en désaccord c’est :

    « Quant à Taslima Nasreen, qui a quitté l’islam, elle démontre clairement, dans son livre » Libres de le dire « (13) que cette opposition islam / islamisme est une vue de l’esprit sans aucun rapport avec la réalité concrète ( ce en quoi elle s’oppose à Caroline Fourest, co-auteur du livre ) »

    donc j’ai 98 % d’accords avec l’excellent texte de Doctory


  • docdory docdory 17 janvier 2011 15:26

    @Chalot

    Etes-vous en désaccord avec la lecture que j’ai des arguments de Taslima Nasreen dans son livre, ou bien avec l’argumentation que, selon mon analyse de lecteur, développe Taslima Nasreen ( qui est du même type que celle de Ayaan Hirsi Ali ou Wafa Sultan ) ?
    Lorsque on lit le texte de Taslima Nasreen, on comprend qu’elle ne doit la vie sauve, au moment de la fuite de son pays, qu’à beaucoup de chance et à un entourage amical courageux.

  • CHALOT CHALOT 17 janvier 2011 16:13

    Vous reprenez bien ses arguments.
    Pour moi il n’y a pas de confusion à entretenir entre islam et islamisme
    car comme pour les autres religions il y a les croyants, les pratiquants tranquilles, les fous de dieu plus ou moins dangereux
    Dire que islam=islamisme renforce par ricochet les intégristes qui peuvent rassembler autour d’eux en disant : « vous voyez c’est notre religion qu’ils attaquent » !


Réagir