jeudi 26 mars - par Le Cri des Peuples

Nos dirigeants sont terrifiés : pas par le coronavirus, mais par nous

JPEG

Par Jonathan Cook, le 24 mars 2020

Source : https://www.jonathan-cook.net/blog/2020-03-24/coronavirus-terrified-us/

Traduction : lecridespeuples.fr

On pourrait presque sentir la sueur chargée de peur qui suinte des pores des présentateurs des émissions de télévision et des publications de nos maîtres sur les réseaux sociaux, alors que nos élites politiques et médiatiques commencent à comprendre ce que signifie et implique réellement le coronavirus. Et je ne parle pas de la menace qui pèse sur notre santé.

Une vision du monde qui a évincé toutes les autres idées depuis près de deux générations s’effondre. Elle n’a pas de réponses à notre terrible situation actuelle. Il y a une sorte de karma tragique dans le fait que tant de grands pays —c’est-à-dire des économies majeures— sont aujourd’hui dirigés par les hommes les moins équipés idéologiquement, émotionnellement et spirituellement pour faire face au virus.

Cela est clairement exposé partout en Occident, mais le Royaume-Uni est une étude de cas particulièrement révélatrice [la France macronienne peut également concourir pour la palme d’or].

Traîner les talons

Il est apparu ce week-end que Dominic Cummings, la puissance idéologique derrière le Premier ministre britannique bouffon Boris Johnson, a joué un rôle clé dans le retard de la réponse du gouvernement britannique au coronavirus, conduisant effectivement la Grande-Bretagne sur la (mauvaise) voie de contagion italienne plutôt que sur celle du (bon) exemple sud-coréen.

Selon des rapports des médias ce week-end, Cummings a initialement bloqué l’action du gouvernement, arguant au sujet du fléau à venir que « si cela signifie que certains retraités vont mourir, tant pis ». Cette approche explique le traînage des talons que nous avons vu pendant de nombreux jours, puis des jours de va-et-vient hésitant qui ne sont parvenus qu’aujourd’hui à une décision (confiner le pays pendant 3 semaines).

C’était il y a deux semaines. Des milliers de personnes étaient déjà mortes de par le monde, l’OMS suppliait les gouvernements d’imposer la distanciation sociale et de tester massivement la population. Cette négligence affreuse du gouvernement Johnson [dans la vidéo, il se fait l’avocat de l’attentisme via la théorie de l’immunité de groupe] ne doit jamais être oubliée ni pardonnée.

Cummings, bien sûr, nie avoir jamais fait cette déclaration, qualifiant l’allégation de « diffamatoire ». Mais passons outre les formalités. Est-ce que quelqu’un croit vraiment —vraiment— que ce n’était pas la première pensée de Cummings et de la moitié du cabinet [et de tout le gang de tocards autour de Macron] lorsqu’ils ont été confrontés à une contagion imminente qui, ils le comprenaient, était sur le point de réduire en miettes une théorie sociale et économique qu’ils ont consacrée toute leur carrière politique à transformer en culte de masse ? Une théorie économique dont —par une heureuse coïncidence— ils tirent leur pouvoir politique et leur privilège de classe ?

Et bien sûr, ces monétaristes inconditionnels deviennent déjà tranquillement des prétendus socialistes pour traverser les toutes premières semaines de la crise. Et il reste de nombreux mois à courir.

L’austérité rejetée

Comme je l’avais prédit dans mon dernier article, la semaine dernière, le gouvernement britannique a jeté aux oubliettes les politiques d’austérité qui sont la référence de l’orthodoxie du Parti conservateur depuis plus d’une décennie, et a annoncé une vague de dépenses pour sauver les entreprises sans activité ainsi que les membres du public qui ne sont plus en mesure de gagner leur vie.

Le gouvernement britannique paiera 80% des salaires de ceux qui ne travaillent pas durant la crise du coronavirus.

Depuis le krach financier de 2008, les conservateurs ont rongé les dépenses sociales jusqu’à l’os, créant une sous-classe massive en Grande-Bretagne, et ont laissé les autorités locales sans le sou et incapables de couvrir le manque à gagner. Au cours de la dernière décennie, le gouvernement conservateur a justifié son approche brutaliste avec le mantra qu’il n’y avait pas d’ « arbre à argent magique » pour aider durant les périodes de difficultés.

Le marché libre, selon eux, était la seule voie fiscalement responsable. Et dans sa sagesse infinie, le marché avait décidé que les 1% —les millionnaires et les milliardaires qui avaient anéanti l’économie lors du krach de 2008— deviendraient encore plus indécemment riches qu’ils l’étaient déjà.

Pendant ce temps, le reste d’entre nous verrait le siphonnage de nos salaires et de nos perspectives, afin que les 1% puissent amasser encore plus de richesses et la transférer sur des paradis fiscaux insulaires, pour que nous et le gouvernement ne puissions jamais mettre la main dessus.

Le « néolibéralisme » est devenu un terme mystificateur utilisé pour ré-imaginer l’insoutenable capitalisme tardif d’entreprise non seulement comme un système rationnel et juste, mais comme le seul système qui n’implique pas de goulags ou de files d’attente pour obtenir du pain.

Non seulement les politiciens britanniques (y compris la majeure partie du parti parlementaire travailliste) y souscrivaient, mais aussi l’ensemble des médias dominants, même si le Guardian « libéral » [équivalent du Monde en importance, en atlantisme et en hypocrisie], très occasionnellement et très inefficacement, se faisait des contorsions pour se demander s’il était temps de faire en sorte que ce capitalisme-turbo devienne un peu plus attentionné et humain.

Seuls les dangereux et délirants « sectateurs » pro-Corbyn pensaient différemment.

Conte de fées égoïste

Mais soudain, semble-t-il, les conservateurs ont trouvé cet arbre à argent magique, après tout. Il était là durant tout ce temps, ployant apparemment sous le poids des fruits juteux à portée de main que nous nous voyons pour la première fois autorisés à cueillir.

Il n’est pas nécessaire d’être un génie comme Dominic Cummings pour voir à quel point ce moment est politiquement terrifiant pour le système. L’histoire qu’ils nous racontent depuis 40 ans ou plus sur les dures réalités économiques est sur le point d’être révélée comme un conte de fées égoïste. On nous a menti, et nous allons bientôt le comprendre très clairement.

C’est pourquoi cette semaine, le politicien conservateur Zac Goldsmith, le fils d’un milliardaire récemment élevé à la Chambre des Lords, a décrit comme un « con » toute personne ayant eu la témérité de devenir un « critique de canapé » de Boris Johnson. Et c’est pourquoi la célèbre « journaliste politique » Isabel Oakeshott, anciennement du Sunday Times et habituée du programme de la BBC Question Time, s’est exprimée sur Twitter pour applaudir Mike Hancock et Johnson pour leur dévouement et leur esprit de sacrifice au service public dans la lutte contre le virus.

Isabel Oakeshott  : Gardez une pensée ce matin pour le secrétaire à la santé @MattHancock qui a une énorme responsabilité en ce moment et travaille des heures folles pour aider la nation à battre ce virus. Les jugements que lui et @BorisJohnson doivent faire à chaque heure sont tellement difficiles.

Jonathan Cook : Gardez une pensée aujourd’hui pour les journalistes dominants grassement rémunérés comme celle-ci, qui sont maintenant obligés de faire des heures supplémentaires pour trouver des moyens créatifs de donner une belle apparence au gouvernement, et de couvrir leur incapacité à demander des comptes aux conservateurs durant des années de rigueur qui ont ravagé les services de santé.

Soyez prêts. Au cours des prochaines semaines, de plus en plus de journalistes vont ressembler au corps de presse de la Corée du Nord, avec des odes lyriques à notre « cher dirigeant » et des exigences que nous ayons confiance dans le fait qu’il sait le mieux ce qui doit être mis en œuvre à notre heure de besoin.

Sauvé par les renflouements

Le désespoir actuel de la classe politique et médiatique a une cause substantielle, qui devrait nous inquiéter autant que le virus lui-même.

Il y a douze ans, le capitalisme vacillait au bord de l’abîme, ses défauts structurels étant révélés pour quiconque se donnait la peine de regarder. Le krach de 2008 a failli briser le système financier mondial. Il a été sauvé par nous, le public. Le gouvernement a puisé profondément dans nos poches et a transféré notre argent aux banques. Ou plutôt aux banquiers.

Nous avons sauvé les banquiers —et les politiciens— de leur incompétence économique grâce à des renflouements qui ont été une fois de plus mystifiés en étant appelés « assouplissement quantitatif ».

Mais ce n’est pas nous qui avons été récompensés. Nous ne possédions pas les banques ni n’en détenions une participation significative. Nous n’avons même pas obtenu de droit de regard en échange de notre énorme investissement public. Une fois que nous les avons sauvés, les banquiers ont recommencé à s’enrichir eux-mêmes et leurs amis, de la même manière qui a bloqué l’économie en 2008.

Les renflouements n’ont pas réparé le capitalisme : ils ont simplement retardé pendant un certain temps son effondrement inévitable.

Le capitalisme est toujours structurellement défectueux. Sa dépendance vis-à-vis d’une consommation toujours croissante ne peut pas répondre aux crises environnementales nécessairement liées à une telle consommation. Et les économies artificiellement « développées », en même temps que les ressources s’épuisent, créent finalement des bulles gonflées de néant, des bulles qui vont bientôt éclater à nouveau.

En mode survie

En effet, le virus illustre l’un de ces défauts structurels : c’est un avertissement précoce de l’urgence environnementale plus large, et un rappel que le capitalisme, en associant la cupidité économique à la cupidité environnementale, a assuré l’effondrement des deux sphères en tandem.

Des pandémies comme celle-ci sont le résultat de notre destruction d’habitats naturels —consistant à faire pousser du bétail pour des hamburgers, à planter des palmiers pour des gâteaux et des biscuits, à couper des forêts pour des meubles en kit. Les animaux sont de plus en plus rapprochés des zones d’habitat, si bien que les maladies franchissent la barrière des espèces. Et puis, dans un monde de billets d’avion à bas prix, la maladie trouve un transit facile et rapide à tous les coins de la planète.

La vérité est qu’en période d’effondrement, comme celle qui dure depuis une décennie, le capitalisme n’a plus rien, si ce n’est des « arbres à argent magiques ». Le premier, à la fin des années 2000, était réservé aux banques et aux grandes sociétés, l’élite de la richesse qui dirige maintenant nos gouvernements en tant que ploutocraties.

Le deuxième « arbre à argent magique », nécessaire pour faire face à ce qui deviendra le bilan économique encore plus écrasant du virus, a dû être élargi pour nous inclure. Mais ne vous y trompez pas. Le cercle de la bienfaisance s’est élargi non pas parce que le capitalisme se soucie soudain des travailleurs, des sans-abri et de ceux qui dépendent des banques alimentaires. Le capitalisme est un système économique amoral motivé par le profit pour les propriétaires du capital. Et ce n’est ni vous ni moi.

Article : les sans-abris logés dans des hôtels.

Commentaire : On pouvait donc mettre fin à ce problème si facilement…

Non, le capitalisme est maintenant en mode survie. C’est pourquoi les gouvernements occidentaux tenteront, pendant un certain temps, de « renflouer » également des parties de leur public, en leur redistribuant une partie de la richesse commune qui a été extraite pendant de nombreuses décennies. Ces gouvernements vont essayer de cacher un peu plus longtemps le fait que le capitalisme est totalement incapable de résoudre les crises mêmes qu’il a créées. Ils essaieront d’acheter notre déférence continue envers un système qui a détruit notre planète et l’avenir de nos enfants.

Cela ne fonctionnera pas indéfiniment, comme Dominic Cummings ne le sait que trop bien. C’est pourquoi le gouvernement Johnson, ainsi que l’administration Trump et leurs épigones au Brésil, en Hongrie, en Israël, en Inde et ailleurs, sont en train de rédiger une législation d’urgence draconienne qui aura un objectif à plus long terme que celui immédiat de prévenir la contagion.

Les gouvernements occidentaux concluront qu’il est temps de renforcer le système immunitaire du capitalisme contre leurs propres publics. Le risque est que, si l’occasion se présente, ils commenceront à nous considérer comme le véritable fléau —et à agir en conséquence—, au lieu de réserver ce traitement au virus.

Voir notre dossier sur le coronavirus.

Pour ne manquer aucune publication et soutenir ce travail censuré en permanence, partagez cet article et abonnez-vous à la Newsletter. Vous pouvez également nous suivre sur Facebook et Twitter.



81 réactions


  • INsoMnia INsoMnia 26 mars 19:24

    J’approuve totalement le « Nos dirigeants sont terrifiés pas par le coronavirus, mais par nous »

    Merci pour cet article.


    • Ouallonsnous ? 27 mars 01:38

      @INsoMnia

      Ce sont des membres de l’oligarchie, ils sont en très petit nombre et nous l’immense majorité nous laissons dominer !

      Vivement que l’armée et la police choisissent leur camp, car comme nous, ils sont du peuple ! A ce moment là les oligarques ne pèseront pas lourd, se souvenir de 1789,1830,1848,1917...


    • Seul le contenu compte Seul le contenu compte 27 mars 09:47

      @Ouallonsnous ?
       
      Heureusement, toi et tes petits-copains n’êtes représentatifs que de la déliquescence intellectuelle qui vous caractérise.
        
      Même si vous étiez capable de comprendre ce que vous verriez dans un microscope, vous continueriez à préférer ’ croire ’ vos délires paranoïaques...
       
      L’immense majorité, dont vous ne faites pas partie, a été capable de comprendre ce que vous ne pourrez désormais plus comprendre.
       
      Mais ce n’est pas grave.
      L’immense majorité prendra tout de même soin de vous.
       


    • Lucadeparis Lucadeparis 27 mars 10:43

      @Ouallonsnous ?
      Quels magnifiques résultats, 1789 (Napoléon),1830 (Louis-Philippe Ier),1848 (Napoléon III),1917 (Lénine et Staline), chaque fois un monarque, jamais la démocratie...
      L’armée et la police sont faits de personnes appréciant la discipline, et e rangeant du côté légaliste.
      Ce n’est pas tout de constituer « l’immense majorité », il faut se rassembler démocratiquement, et cela est loin d’être gagné.


    • JulietFox 27 mars 10:54

      @Ouallonsnous ?
      Sans nos bras, sans notre intelligence, ils ne sont rien.
      Ils nous donnent juste de quoi vivre, pour que nous revenions le lendemain.


  • Jeekes Jeekes 26 mars 19:38

    Bah, business as usual, nan ?

     


  • Jean Keim Jean Keim 26 mars 21:10

    Je vous cite : « Il y a douze ans, le capitalisme vacillait au bord de l’abîme, ses défauts structurels étant révélés pour quiconque se donnait la peine de regarder. Le krach de 2008 a failli briser le système financier mondial. Il a été sauvé par nous, le public. Le gouvernement a puisé profondément dans nos poches et a transféré notre argent aux banques. Ou plutôt aux banquiers. »

    Non désolé, connaissant la nature de l’argent, personne n’a réellement renfloué les banques si ce ne sont les planches à billets, seulement cet argent fictif venait du néant, a créé une dette fictive dont la Finance réclame le remboursement CQFD.


    • Parrhesia Parrhesia 27 mars 08:17

      @Jean Keim
      Admettons !
      Mais lorsque nous nous faisons littéralement gruger par des banques qui débitent des frais bancaires arbitraires, abusifs, voire interdits par la Loi, devons-nous également considérer que cela ne contribue pas à les « renflouer » ???

      A quelques exceptions près, ces gens-là sont devenus indéfendables !!!


    • Jean Keim Jean Keim 27 mars 18:07

      @Parrhesia

      Je ne prétends pas connaître tous les rouages de l’économie, ce qui d’ailleurs ne me captive pas, mais il y a un constat simple à faire, au fur et à mesure que la richesse globale augmente, les prélèvements directs ou indirects suivent la même pente, le meilleur exemple est l’invention (française en 1954) de la TVA, un second impôt qui est prélevé pour les meilleures raisons du monde, après l’impôt sur le revenu et qui touche plus durement les gens modestes que les gens aisés, la raison est facile à comprendre, si la prospérité était pour tous, les gens s’instruiraient, apprendraient à penser correctement et les élites parasites seraient en difficulté, alors que des revenus modestes, voire la précarité, maintiennent les gens dans un style de vie abrutissant.


  • troletbuse troletbuse 26 mars 21:16

    C’est la raison pour laquelle la vente des armes est très réglementée et non pas pour les tueries qui pourraient avoir lieu. De toute façon, les truands en possèdent déjà. Pour le peuple, ils ont une trouille bleue que les armes se retournent contre eux.


  • Ouallonsnous ? 27 mars 00:40

    Je note que depuis 2 jours, Avox n’est plus mis en ligne vers 15 h30 16h mais beaucoup plus tard (22 h aujourd’hui !

    Pourquoi ?

    Crainte du nombre et de la causticité des commentaires !


    • Seul le contenu compte Seul le contenu compte 27 mars 09:52

      @Ouallonsnous ?
       
      La propension de l’idiot à imaginer des inepties avant de s’en faire des certitudes n’à d’égale que son autre propension à ne jamais imaginer qu’il pourrait aller s’informer, voire questionner, pour être informé, et éventuellement pouvoir construire un argumentaire contradictoire...

      Pourquoi à 22h au lieu de 15h30-16h ?
       
      Bah... déjà, il faudrait qu’il puisse réaliser que d’autres articles sont mis en ligne à toutes heures du jour et de la nuit...
       
      Non mais, laissez, inutile d’essayer de lui expliquer pourquoi ou comment, il n’est pas doté du minimum requis pour pouvoir évoluer...


    • Ouallonsnous ? 27 mars 10:06

      @Seul le contenu compte

      Il faut cesser de te mêler des affaires des grands, ne ne fais que radoter !


    • Ouallonsnous ? 27 mars 10:31

      @seul le contenu conte

      «  tu ne fais que radoter ! » pour que ton contenu compte, il te faudrait le renouveler, mais en es tu capable ?


    • Seul le contenu compte Seul le contenu compte 27 mars 16:24

      @Ouallonsnous ?
       
      Paille  Oeil  Poutre
       
      Je ne fais que ça, reformuler.
      Je ne fais que ça, t’inciter à TE renouveler.
       
      Mais tu n’a pas plus idée de de la signification de ces mots que du mot radotage...
      Tu viens tout juste d’en refaire un...


    • Ouallonsnous ? 27 mars 23:25

      @Seul le contenu compte

      « La hurlette », ne fais pas l’âne, tu comprend trés bien que tes radotages n’ont rien à faire sur ce site qui est à priori réservé à ces gens sensés !


    • Seul le contenu compte Seul le contenu compte 28 mars 15:41

      @Ouallonsnous ?
       
      Oué...
      Le problème est que tu n’as jamais été foutu de répondre à une seule question posée suite à tes élucubrations...
       
      Tiens, par exemple, là, quand tu utilises 3 fois le mot radotage dans 3 commentaires différents, est-ce que tu ressens comme un petit problème à propos de ce que tu fais quand accuses l’autre d’en faire ?
       
      Non ?
       
      C’est pas grave, on avait bien compris que ton état ne s’améliore pas de jour en jour...
       


  • Kapimo Kapimo 27 mars 02:30

    Je suis parfaitement d’accord avec la ligne de votre article selon laquelle les capitalistes sont désormais tout nus face aux peuples, et que ça peut déboucher sur un raidissement autoritaire.

    Par contre, nul besoin de colporter des rumeurs sur Cummings, qui est la cible préférée de la presse globaliste et du Guardian en particulier depuis le vote du Brexit.


    • Cyrus de cylonie L’ Hermite (IX) 27 mars 02:35

      @Kapimo

      les capitalistes sont désormais tout nus face aux peuples, et que ça peut déboucher sur un raidissement autoritaire.


      >tres interessant ... ca m’ est venu plusieur fois a l’ esprit , que la chine se mettant au capitalisme , le prix a payer serait de se metrre a un neo-comunisme-feodal chinois .


      Ravi de voir que je suis pas le seul a « craindre/anticiper » ce remboursement de dette ... 


    • Ouallonsnous ? 27 mars 10:27

      @L’ Hermite (IX)

      Ce qu’il faut souhaiter, est que nos concitoyens prennent pleinement conscience qu’ils sont grugés en permanence et qu’ils réagissent, la voie légale étant verrouillée depuis longtemps par les textes de loi de l’oligarchie capitaliste, seuls les moyens libérés quand le rapport de force sera acquis seront efficaces, il ne faudra pas faire de quartiers au contraire de ce qui fut fait pendant la période d’après 2éme GM (lire la non épuration de ALRiz.).

      Quand au peuple chinois, la problématique n’est pas la même puisqu’il dispose d’un gouvernement citoyen, la trahison n’est pas à redouter ; à notre contraire, qui avons des gouvernants vendus à l’étranger européiste (le 29 mai 2005, nous avons refusé par référendum à 55% de non, l’adhésion à l’Ueuropéiste qui fut imposé par traitrise, par Sarkozy réunissant l’assemblée des traîtres du congrès et adoptant le traité de Lisbonne, bafouant le non au référendum) et au capital anglo-européo-yankee !


    • Lucadeparis Lucadeparis 27 mars 10:48

      @Ouallonsnous ?
      Le « peuple chinois [...] dispose d’un gouvernement citoyen ». Incroyable ! Est-il tiré au sort parmi les citoyens ?


    • Ouallonsnous ? 27 mars 15:54

      @Lucadeparis

      Rien compris ; le gouvernement chinois est citoyen parce qu’il agit dans l’intérêt de la Chine et des chinois, le gouvernement français européiste agit contre les intérêts de la France et des français, pour respecter les directives de l’U Européiste de détruire la France, son universalisme et son système social solidaire et laïque.

      Capice !


    • Seul le contenu compte Seul le contenu compte 27 mars 16:33

      @Ouallonsnous ?
       
      Tiens, une nouvelle incitation à s’insurger par les armes...
      Ça manquait...
      1 semaine depuis la dernière ?
      Ne compte pas sur moi pour la signaler...
       
      Le peuple Chinois dispose d’un gouvernement citoyen...
      Et ben en v’là une aut’, ma bonne dame, dans un autre genre...

      Ah mais non, en fait, tu es ’ partisan ’ d’un gouvernement dictatorial mais pas celui d’un autre.
      Heu...
      Tu iras raconter à la diaspora Chinoise exilée que le gouvernement Chinois est ’ citoyen ’...
      Non, je déconne, ne le fais surtout pas.
      Il pourrait t’arriver des trucs désagréables.
      A ton âge, ça pardonnerait pas.
      Je n’ai pas envie de devoir chercher un autre paranoïaque dans ton genre pour les démonstrations de ce que cette maladie peut amener à écrire comme inepties...
       
      Ahhhh, et ton ’ célèbre ’ «  capital anglo-européo-yankee ».
       
      Il y a deux clowns sur avox.
      Toi et le spartatguguss.

      Vous vous imaginez ’ opposés ’ ?
      Nan, z’êtes juste aussi malades l’un que l’autre, chacun dans son obsession.
       


    • Seul le contenu compte Seul le contenu compte 27 mars 16:38

      @Lucadeparis
       
      Non mais attendez...
      Là vous avez un 79 de QI qui régresse...
      Allez lire ses ’ articles ’ d’il y a 10 ans, vous comprendrez ce qu’il a perdu depuis.
      Le type est tout de même, encore aujourd’hui, persuadé que le Covid-19 n’existe pas, que ce n’est qu’un ’ complot mondial ’ du «  capital anglo-européo-yankee » pour il ne sait pas toujours précisément quoi, mais quelques associations de mots restent encore présents à son esprit.
      C’est un peu le grand-père qui dit des trucs, et à qui on dit pas qu’il peut plus réfléchir sainement, vous voyez ?
      Bon, celui-là est encore capable d’utiliser un clavier, après, concernant une cohérence mentale quelconque, c’est plus possible...
       


  • rita rita 27 mars 07:31

    Les politiciens sortis des grandes écoles, ne sont pas armés pour venir en aide aux plus démunis, ils le sont pour avoir un diplôme Es-Voleur des peuples !


    • rita rita 27 mars 09:18

      @rita

      Covid et mensonge d’état en France


      La position du gouvernement français relative au traitement préconisé par l’IHU Méditerranée-Infection face au Covid est en train de prendre les traits d’un immense scandale sanitaire. Les atermoiements des autorités s’accompagnent en effet d’un méticuleux travail de désinformation et de propagande qui laisse pantois. Petit tour d’horizon de la question pour celles et ceux qui auraient encore des doutes. Ou ne connaîtraient rien à ces sujets-là.

      Petit rappel préliminaire. Méditerranée-Infection est plus grand centre de compétences en infectiologie clinique d’Europe. On personnalise beaucoup le débat autour de la figure du Pr Didier Raoult, son directeur. Mais ce sont 800 collaboratrices et collaborateurs qui y travaillent, dont une brochette de sommités mondiales dans leurs différents domaines comme la microbiologie et la virologie. Raoult lui-même, que les médias français aiment faire passer pour une espèce de farfelu, jouit d’une réputation hors pairs sur la scène scientifique mondiale, où il est considéré comme un des tous meilleurs dans son domaine.


    • rita rita 27 mars 09:18

      @rita

      L’IHU de Marseille a entre autres découvert de nouveaux micro-organismes, une nouvelle famille de virus et mis au point plusieurs traitements de référence utilisés actuellement à travers le monde. Il dispose en outre de la plus solide expérience au monde quant à la prescription d’hydroxychloroquine dans le cadre de nouvelles indications, comme dans le traitement (par eux mis au point) des infections à bactéries intracellulaires avec cette molécule. Bref, si nous devions prendre une métaphore, Marseille serait à l’infectiologie ce que Barcelone, le Real Madrid ou Liverpool sont au foot.

      Depuis la confirmation qu’elle a obtenue quant à l’efficacité de la combinaison hydroxychloroquine + azithromycine contre le Covid, l’IHU de Marseille en préconise la prescription généralisée pour toutes les personnes infectées. Avec deux arguments-massue :

      1/ Le traitement permet de réduire la charge virale en 6 jours (au lieu de vingt jours sans traitement), ce qui permet de réduire de manière significative le nombre de jours pendant lesquels une personne infectée est contagieuse. Avec un impact évident sur la progression de l’épidémie.


    • rita rita 27 mars 09:20

      @rita

      2/ Il permet en outre d’éviter que certaines personnes infectées développent des complications comme celles qui amènent aujourd’hui des foules de patients en situation péjorées dans les services d’urgence.

      Le traitement est facile à mettre en œuvre, extrêmement bien toléré, il peut être dispensé aisément par les médecins de ville et tenez-vous bien …. ne coûte à peu près rien.

      Eh bien, on est quand même content dans l’Hexagone d’avoir une des meilleures équipes au monde ! Et on ne va quand même pas leur apprendre à jouer au foot, à ces Zidane, Messi et autres Ronaldo, non ?!

      Ce serait mal connaître la France et l’industrie de la maladie.

       

      Sur la tête

      Depuis le début de l’épidémie, le gouvernement français met en œuvre tout ce qui est en son pouvoir pour mettre en échec les recommandations insistantes de Méditerranée-Infection. Il adopte même à la place des directives qui sont aussi absurdes qu’indéfendable. Il renonce au dépistage de masse par exemple, alors que l’OMS enjoint urgemment d’aller dans cette direction depuis des semaines. Avec pour résultats que des centaines de milliers (voire des millions) de personnes porteuses du virus n’ont à ce stade aucun moyen de le savoir si elles sont infectées ou non !

      Si vous souffrez des symptômes du Covid+ (les mêmes que ceux de nombreuses infections virales hivernales), vous êtes de priés de vous enfermer chez vous en attendant dans le meilleur des cas (heureusement le plus probable) que cela passe. Sinon, et c’est bien le risque, que votre situation s’aggrave, ce qui vous donne alors le droit de venir être soignés à l’hôpital et, au besoin, être mis sous assistance respiratoire.


    • rita rita 27 mars 09:21

      @rita

      D’où le message clair et insistant de Marseille : si la prescription d’hydroxychloroquine permet de prévenir ce risque d’aggravation, quel sens macabre peut-il bien être que celui de ne surtout rien faire en préférant attendre qu’il soit trop tard ?!

      Les tenants de l’approche absurde qui prévaut mettent en avant l’incertitude qui règne encore quant à l’effet de ces substances, et le nombre à ce stade insuffisant de données disponibles, issues d’essais cliniques, pour en tirer des conclusions définitives. Ce qui est techniquement exact, mais médicalement faux et humainement monstrueux.

      Attendre qu’il y ait des centaines de morts supplémentaires, tout en laissant les malheureuses équipes soignantes, démunies de tout (y compris des moyens de leur propre protection), galérer au front en prenant des risques insensés, voilà ce que le gouvernement français et les curieux aréopages d’experts qui le conseillent osent préconiser au nom de la pureté scientifique. Des directives sont même venues dissuader les médecins de ville de prescrire de l’hydroxychloroquine à leurs patients Covid+.

       

      Banana Republic – Minister of Propaganda

      La propagande gouvernementale a mobilisé deux grands fétiches pour justifier l’indéfendable : la « validité scientifique » d’une part et de l’autre la soi-disante « toxicité » de l’hydroxychloroquine.

      Sur cette dernière question, souvent évoquée, rappelons que les chercheurs de Marseille sont les meilleurs connaisseurs actuels au monde de l’utilisation de cette molécule contre les virus


    • rita rita 27 mars 09:22

      @rita

      et les bactéries ! Ils rappellent que c’est un médicament extrêmement bien toléré, dont le profil de risque est parfaitement connu, et qui sous la prescription et le suivi d’un médecin, ne pose aucun risque particulier. Le protocole qu’ils ont mis au point prévoit un électrocardiogramme à J0 et J2, les personnes souffrant sans le savoir d’arythmie cardiaque pouvait dans de très rares cas développer des effets secondaires indésirables.

      Les médecins mettant en garde sur les plateaux télé contre les risques liés à la prescription d’hydroxychloroquine ont au moins deux points en communs :

      a) aucun n’a ne serait-ce que le 1/10ème de l’expérience qu’ont les Marseillais avec cette molécule – ce qui inclut les membres de tous les conseils « scientifiques » à la botte du président.

      b) aucun n’a jamais eu le niveau correspondant aux meilleurs clubs d’Europe. Ce sont au mieux d’honnêtes fouteux de Metz, Nice ou de Lorient. Au pire, des obscurs tâcherons de 3ème division qui viennent expliquer à tout va pourquoi le Real Madrid n’a jamais rien compris au foot…

      Raoult et ses équipes ont beau s’époumoner pour essayer de faire comprendre au gouvernement français, aux autorités médicales et aux médias qu’ils ne font que faire de la médecine, comme le Real joue au foot. La base de la médecine, c’est depuis toujours de dépister le plus largement possible, ce qui permet ensuite de diagnostiquer puis de donner le meilleur traitement dont on dispose.


    • rita rita 27 mars 09:22

      @rita

      Accrochez-vous  : le gouvernement français est parvenu à faire passer cette proposition pour un entêtement déraisonnable !

       

      Science et lanternes

      J’ai développé cette question de manière détaillée dans mon précédent article et j’y renvoie donc le lecteur qui ignorerait ces réalités. La plupart des gens ne savent pas il est vrai que nous vivons dans un monde où le système de santé est en état de corruption systémique. La recherche est massivement manipulée par les pharmas, qui infiltrent de surcroît les gouvernements, les parlements et les instances de contrôle comme l’agence de surveillance des médicaments. Les conflits d’intérêts, trafics d’influences et logiques criminelles en sont la marque de fabrique.

      Si ces affirmations vous choquent, peut-être vous intéressera-t-il de savoir d’où elles proviennent ? Eh bien entre autres du Centre d’éthique Edmond Saffra de l’Université de Harvard, des rédacteurs en chef des trois plus prestigieuses revues médicales ou encore du parlement britannique. Si vous avez des doutes, prenez la peine de lire mon billet précédent, vous verrez, c’est bien instructif.

      Désolé, je vais droit au but : un gouvernement et des autorités de santé qui sont eux-mêmes activement impliqués dans ce système de corruption, qui cautionnent des manipulations de données massives et une science aux bottes de l’industrie, et qui ferment les yeux sur une épouvantable létalité iatrogène – demandent avec aplomb qu’on leur fasse confiance parce


    • rita rita 27 mars 09:23

      @rita

      que, n’est-ce pas, « on ne peut pas faire confiance au Real Madrid quand il s’agit de jouer au foot ».

       

      Le baiser de la mort

      Après avoir disqualifié toutes les « evidence » apportées par les Chinois, les Coréens, les Japonais et les Marseillais au sujet de l’efficacité de la chloroquine, le gouvernement exige maintenant d’autres données avant de prendre une décision. Il s’en réfère à « la Science » et exige des preuves indiscutables. Comme ça a l’air raisonnable !

      En fait, c’est un vrai baiser de la mort. D’abord, envers les centaines de Françaises et de Français qui en mourront faute d’avoir été soignés. Mais aussi parce que cela leur donne l’espoir de réserver un enterrement de première classe à l’hydroxychloroquine grâce à une glaçante manipulation.

      Un éminent professeur de microbiologie de la région Rhône-Alpes m’a adressé le message suivant en réponse à mon article sur la mauvaise science. Lisez, vous allez comprendre :


    • rita rita 27 mars 09:24

      @rita

      Bonjour Monsieur,

      Je suis un microbiologiste affligé par le niveau de mauvaise foi de mes collègues férus de méthodologie. Votre article que m’a fait passer une de mes amies m’a mis de bonne humeur ce matin. Vraiment je vous remercie pour cette analyse d’une finesse et d’une intelligence rares qui contrastent avec le faible niveau de ce qu’on peut entendre sur les plateaux de télévision ou dans la presse en général.

      Vraiment il n’y a rien à rajouter, nous faisons tous ici le même constat sur nos collègues qui font de merveilleuses études randomisées pour monter que le nouvel antibiotique B au coût de traitement journalier à 300 euros est équivalent à l’antibiotique A au coût de traitement journalier à 10 euros (études de non-infériorité, ils ne cherchent même pas à démontrer que c’est meilleur.)

      Une simple remarque : nous avons tous constaté que pour les patients qui présentent des forme graves et qui finissent en réanimation il n’y a plus grand chose à faire que de la réanimation. La maladie évolue pour son propre compte, le virus n’est souvent même plus détectable. Et donc on se doute déjà du résultat de l’évaluation du traitement Hydroxychloroquine - Azythromycine dans ces formes-là qui sera probablement la seule évaluation qui sera faite dans l’essai officiel : pas ou peu de bénéfice.

      Ce que Méditerranée-Infection dit est différent : dépister tôt pour traiter tôt afin d’éviter cette évolution vers les formes sévères. Oups, j’avais oublié qu’on n’avait pas les moyens en France du dépistage de masse.... d’où la position peut-être pas si innocente de notre gouvernement

      Et puis le coût. Traitement complet Remdesivir 900-1000 dollars (c’est sur le site de Gilead) versus Hydroxychloroquine-Azythromycine 15 euros... On revient à notre test antibiotique A versus antibiotique B du début.


    • rita rita 27 mars 09:26

      @rita

      En tous cas merci pour votre billet sur votre blog

      Cordialement

       

      Voyez comme c’est beau : au lieu de tirer profit du champion d’Europe qu’elle a sur son territoire, le gouvernement français conteste en dépit du bon sens et de toute pertinence scientifique les découvertes heureuses de l’IHU Méditerranée-Infection. Il met en échec l’utilisation d’un traitement extrêmement sûr qui pourrait sauver des centaines voire des milliers de vie. Il diffuse massivement une information fallacieuse et anxiogène sur le traitement. Il fait monter au créneau des porte-parole (médecins et chercheurs) qui jouent en comparaison dans l’équivalent des ligues de campagne et colportent en boucle les mêmes propos baveux.

      Puis, il monte et cautionne un projet de recherche scélérat qui, s’il est appliqué tel quel, montrera l’inefficacité de l’hydroxychloroquine en veillant à que le médicament ait été prescrit uniquement à des gens pour qui c’était déjà trop tard.

      Vers une insurrection des consciences ?

      Heureusement, un vent de colère se lève. C’est en effet peu dire que les décisions iniques du gouvernement français ne suscitent pas l’unanimité. En privant les Français infectés de la possibilité de se soigner (et donc en assurant par-là de nouvelles pertes), en enjoignant les médecins de ville à renoncer à prescrire le seul traitement utile dont on dispose face au Covid, le ministère de la santé tente aussi d’écraser sous sa botte la liberté de prescription inaliénable de tout médecin -excusez du peu !

      L’Association des Médecins Urgentistes de France (spécialité particulièrement exposée aux risques du Covid et qui lui a déjà payé un lourd tribut dans les pays les plus touchés) a annoncé ce matin la mort de l’un d’entre eux, et lancé le solennel appel suivant :


    • rita rita 27 mars 09:27

      @rita

      « L’AMUF encourage les professionnels et le ministère de la Santé à utiliser les recommandations thérapeutiques et de stratégies de santé de l’équipe de l’APHM du Pr Raoult. Même si toutes les conditions modernes de validité d’étude ne sont pas remplies, l’urgence et le pragmatisme doivent nous inciter à évaluer le plus rapidement possible le traitement par la hydroxychloroquine tout en le prescrivant pour sauver des malades. Aucune des thérapeutiques médicamenteuses permettant la progression des malades ne doit être exclue.

      Par ailleurs, l’ensemble des industriels doivent fournir aux professionnels de santé et à l’ensemble des professions indispensables à la vie de la société des masques afin de se protéger pour pouvoir travailler. Le Gouvernement doit s’engager à fournir le matériel de protection des soignants et à la répartition des ressources médicamenteuses. Il ne peut et ne doit y avoir de failles dans la crise sanitaire occasionnée par le virus.

      Nous sommes très inquiets pour l’accès aux tests de dépistage du COVID 19. Ils doivent être généralisés à tous les patients et dans tous les hôpitaux. Il ne doit pas y avoir de ségrégation

      entre les hôpitaux universitaires et généraux. Tous les hôpitaux doivent pouvoir accueillir les malades et offrir le dépistage. »

       

      Dans une tribune publiée sur Mediapart, Claude Escarguel, microbiologiste, ancien président du SNPHG, Anne Hessel, docteur en médecine et en chimie, et Pierre Larrouturou, député européen, rapporteur général du budget 2021 de l’Union européenne, interpellent le gouvernement en rappelant que « Toutes les grandes défaites se résument en deux mots : trop tard ! » N’attendons pas qu’il soit trop tard pour agir ! ajoutent-ils.

      Le combat sera impitoyable.

      Disqualifier à tout prix Marseille et l’hydroxychloroquine est devenu une sorte d’urgence vitale pour les autorités. Ainsi qu’une singulière politique de la terre brûlée. Toute confirmation de l’efficacité précoce du médicament viendrait en effet mettre en lumière dans toute son implacable crudité la responsabilité directe du ministère dans le fiasco sanitaire et les morts dénombrés.


    • rita rita 27 mars 09:28

      @rita

      Paralyser la puissance industrielle

      La passivité extrême du gouvernement français à lancer rapidement les actions nécessaires ne vous aura probablement pas échappé. Alors même que Sanofi se disait prêt à mettre des millions de doses d’hydroxychloroquine rapidement à sa disposition, le gouvernement a tout suspendu jusqu’à la publication des nouvelles «  études ». Alors même que la production de tests de dépistage était une simple question d’organisation, le gouvernement ne s’est jamais engagé sérieusement dans cette direction. Aujourd’hui, voici ce qu’on trouvait publié dans Ouest-France  :

      Coronavirus. Un généticien propose de fabriquer des tests, l’administration refuse

      Faute d’autorisation, un chercheur à la tête d’un laboratoire de recherche public de Lille s’est vu refuser de produire des tests de dépistage du Covid-19, alors que le pays en manque.

      Il n’est pas le premier à s’insurger contre les lourdeurs administratives malgré l’urgence sanitaire liée au coronavirus. Philippe Froguel raconte son amère expérience à France Inter.

      Ce généticien est à la tête d’un laboratoire de recherche public du CHRU de Lille, qui pratique régulièrement des tests PCR, utilisés notamment pour la grippe mais aussi pour dépister le Covid-19. Le 10 mars, face à l’ampleur de l’épidémie en France, il propose de fabriquer ces tests à condition de disposer des ingrédients nécessaires.

      Réponse de l’administration : Il faut respecter les procédures, seul un biologiste médical étant officiellement habilité à lire les résultats, alors que


    • rita rita 27 mars 09:29

      @rita

      le laboratoire de Philippe Froguel le fait depuis des années. Celui-ci espère toujours que sa demande aboutira.

       

      Oh le joli pattern  !

       

      J’espère sincèrement que les quelques perspectives ici partagées participeront à déjouer le mensonge d’état du gouvernement et des autorités de santé françaises, dont je suis persuadé à ce stade qu’elles auront à en répondre pénalement.

      Bonne lecture !
       smiley


    • rita rita 27 mars 10:41

      @rita
      Précision, ce texte se trouve sur le blog de J.D Michel.


  • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 27 mars 09:25

    Les riches vont morfler. Ce n’est qu’une question de temps :

    https://www.agoravox.fr/commentaire5698765


  • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 27 mars 10:39

    Tiens, on n’entend plus les supers scientifiques qui défendaient les protocoles sans lesquels rien ne pouvait être appelé science !

    Ils auront eux aussi à répondre devant le grand tribunal.


  • cyberfurax 27 mars 10:40

    Bonjour,
    En cherchant un petit peu, voilà ce que l’on trouve pour comprendre .

    Le covid19


    1/ comment est il né ?
    https://www.youtube.com/watch?v=MG7xExkombY&list=TLPQMjcwMzIwMjClpnjzKmg-kA&index=3

    2/comment s’est-il propagé ? https://fr.wikipedia.org/wiki/Athl%C3%A9tisme_aux_Jeux_mondiaux_militaires_d%27%C3%A9t%C3%A9_de_2019

    3/ A qui profite le crime ? https://www.youtube.com/watch?v=sOn8AP0woEk&t=316s


  • cyberfurax 27 mars 10:51

    Bonjour,
    En cherchant un petit peu, voilà ce que l’on trouve pour comprendre .

    Le covid19


    1/ comment est il né ?
    https://www.youtube.com/watch?v=MG7xExkombY&list=TLPQMjcwMzIwMjClpnjzKmg-kA&index=3

    2/comment s’est-il propagé ? https://fr.wikipedia.org/wiki/Athl%C3%A9tisme_aux_Jeux_mondiaux_militaires_d%27%C3%A9t%C3%A9_de_2019

    3/ A qui profite le crime ? https://www.youtube.com/watch?v=sOn8AP0woEk&t=316s

    Repéré par youtube, ils me bloquent. je vous remercie de copier mon post et de le coller en commentaire quand vous irez voir.

    Il me semble que leur attitude devra être jugée. Merci


  • BA 27 mars 12:26

    Vendredi 27 mars 2020 :


    12h00 : Colère italienne contre l’Union Européenne.


    Une Europe « laide », « morte » : la presse italienne exprime ce vendredi désarroi et colère contre l’UE au lendemain de la décision des 27 de reporter l’examen de mesures plus fortes contre les conséquences économiques de la pandémie de coronavirus.


    Lors de ce sommet en vidéoconférence, le Premier ministre italien Giuseppe Conte a menacé de ne pas signer de déclaration commune si l’Union européenne n’adoptait pas des mesures fortes, « avec des instruments financiers innovants et réellement adéquats à une guerre que nous devons mener ensemble ». Les 27 Etats membres ont alors convenu de « présenter des propositions dans un délai de deux semaines ».


    https://www.20minutes.fr/monde/2749223-20200327-coronavirus-direct-emmanuel-macron-doit-rencontrer-partenaires-sociaux-vendredi


  • alinea alinea 27 mars 14:52

    Quelqu’un a-t-il pensé que ce désarroi, cette colère, cette répression, étaient le but de tout ça ?

    Qui se souvient des 21000 morts de la grippe en 2016/2017 ?

    Qui se souvient des 40000 morts de la grippe de Hong Kong en 1968/69 ?

    Personne, et pour cause : on n’en a pas parlé.

    Ça ne vous paraît pas étrange tout ça ?

    Cela provoque, la peur du virus, ou la colère contre le gouvernement ; mais peu regardent les chiffres !

    C’est impressionnant...


    • Cadoudal Cadoudal 27 mars 14:57

      @alinea
      ce désarroi, cette colère, cette répression

      Première attaque de mosquée à Grenoble...

      Heureusement, ils l’ont arrêté...lol....

      https://www.ledauphine.com/edition-grenoble-vercors/2020/03/26/prison-ferme-pour-avoir-degrade-une-mosquee


    • jjwaDal jjwaDal 27 mars 16:35

      @alinea
      Deux lectures indispensables ici et si tu les as manquées. Bon an mal an, les affections respiratoires habituelles font 2 600 000 morts dans le monde annuellement. Pour ce virus nous en sommes à 21 000, avec un décompte quotidien qu’aucune grippe, aucun cancer n’a jamais eu. Mais de quel droit te poses-tu toutes ces questions ? Tu aurais donc des doutes sur l’infaillibilité de nos dirigeants ? Tu sais qu’en temps de crise on est censé être tous alignés derrière le chef suprême des armées ?
      En même temps, fin mars aux Maldives, il fait un temps superbe... smiley


    • nono le simplet nono le simplet 27 mars 16:38

      @jjwaDal
      les affections respiratoires habituelles font 2 600 000 morts dans le monde

      je vois que tu as laissé tomber le comptage de la grippe seule smiley


    • alinea alinea 27 mars 18:33

      @jjwaDal
      Merci ; je finirai le premier lien ce soir ; quant aux masques, il s’en fabrique partout, y compris à côté de chez moi, chez Éminence ! et un peu plus haut à Florac !!
      Non, je n’ai aucun doute sur la faillibilité de nos dirigeants !! : quelle idée !

       smiley

    • Xenozoid Xenozoid 27 mars 18:40

      @nono le simplet

      en fait nono est le croque mort du site(demande a roko pour le reste),il est content et a chaque mort il te met un rigolo,il ressemble a pémile en fait, ils sont tres humbles .comme tall et ses visions


    • arthes arthes 27 mars 18:44

      @Xenozoid
      Wow, sur ce coup on est synchrone, si tu vois mon dernier post...


    • pemile pemile 27 mars 18:45

      @Xenozoid "en fait nono est le croque mort du site, il est content et a chaque mort il te met un rigolo,il ressemble a pémile en fait"

       smiley


    • Xenozoid Xenozoid 27 mars 18:46

      @alinéa

      Ça ne vous paraît pas étrange tout ça ?

      non le gouvernement ne peut pas se tromper,et il donne des chiffres au média justes et transparants,l’état est bien sur le gardien des malades,tout le monde le sait...

      toute résistance est futile


    • Xenozoid Xenozoid 27 mars 18:48

      @pemile

      oh tu es malheureux avec ta bite


    • Cadoudal Cadoudal 27 mars 18:53

      @Xenozoid
      Disparue des écrans en 2012, l’émission franco-belge fait son grand retour. Pour l’instant, 180 épisodes sont disponibles, et 70 viendront s’y ajouter très prochainement, indique la chaine dans un communiqué ce mercredi 25 mars.

      Ça fait plaisir de revoir Pemile te donner des cours d’informatique :

      https://www.sonuma.be/archive/au-pays-des-merveilles


    • Xenozoid Xenozoid 27 mars 18:56

      @Cadoudal

      je comprend presque tout ,mais en quoi pémile m’a donné des court d’informatique ? il donne des cour de trollage,comme toi,mais je n’y vais jamais


    • jjwaDal jjwaDal 27 mars 18:57

      @nono le simplet
      Le cancer fait plus de 150 000 morts chez nous chaque année, plus de 400 morts par jour. On a droit à ce comptage des cadavres quotidien ? Mince, j’ai dû le manquer alors. Je n’ai pas l’impression que mourir d’une affection respiratoire consécutive à la pollution par exemple soit plus légitime que mourir d’une contagion virale.
      Ce qui est spectaculaire c’est notre réponse à cette épidémie, pas l’épidémie elle-même et tout ce qu’elle révèle des carences multiples dans la gestion de ce type de crise et pas que chez nous.


    • Cadoudal Cadoudal 27 mars 19:03

      @Xenozoid
      Promis, je t’enverrais plus de pdf...lol...

      Jef n’a pas tout perdu : il a emporté Denise, son « petit Satan »...

      https://www.sonuma.be/archive/jef-au-congo


    • pemile pemile 27 mars 19:03

      @jjwaDal « Le cancer [...] plus de 400 morts par jour »

      Et le covid, 1000 morts par jour en Italie, malgré le confinement depuis deux semaines.


    • Xenozoid Xenozoid 27 mars 19:12

      @Cadoudal

      moi je t’avais envoye un lien qui disait le contraire, je l’ai même reposte dans un autre topic, mais bon , dans mon lien il y avait les différent virus , mais tu est trop con,ton pdf adobe ne m’iimpressionne pas, bouffon 


    • Cadoudal Cadoudal 27 mars 19:19

      @Xenozoid
      Je me rappelle de tes morts pas morts de la grippe...

      Même pas peur...lol...

      "Vous avez intérêt à déployer rapidement l’armée autour des établissements de santé car la horde des morts-vivants va passer à l’attaque !

      Maintenant je déserte. Démerdez-vous avec cette épidémie.

      "

      https://actu.fr/ile-de-france/limay_78335/yvelines-coup-gueule-dun-medecin-generaliste-demerdez-vous-cette-epidemie_32590523.html


    • Xenozoid Xenozoid 27 mars 19:22

      @Cadoudal
      tu as raison qu’ils se démerdes, et depuis quand crois tu les chiffres qu’on te donne ? tu te domestique


    • Cadoudal Cadoudal 27 mars 19:30

      @Xenozoid
      Bèèèèè....

      Pour l’éleveur, aucun doute : ses bêtes ont été dérobées pour être mangées.

      http://www.leparisien.fr/seine-et-marne-77/seine-et-marne-pendant-le-confinement-ils-volent-des-moutons-pour-les-devorer-27-03-2020-8289459.php


    • Xenozoid Xenozoid 27 mars 19:47

      @Cadoudal 

      elles était destiné a se faire bouffer de toutes façons. non ? ici au pays bas elle finisse toujours comme cela, qu’elle soient dans une ferme éducative ou pas, mais tu sais surement qui a fait ça...


    • Cadoudal Cadoudal 27 mars 20:00

      @Xenozoid
      seize des vingt-cinq ovins d’Ouessant

      ...

      A mon avis c’est une bande de Molène...lol...

      Pour montrer leur barbarie, ils ont laissé un animal sur place, ligoté avec du câble électrique et retrouvé mort.


    • leypanou 27 mars 20:18

      @pemile
      Et le covid, 1000 morts par jour en Italie, malgré le confinement depuis deux semaines 

       : chiffre bidon.
      En Italie, il y a 650 000 morts à peu près chaque année, ce qui fait 1780/jour à peu près.
      Chaque mort qui a eu le covid-19 est classé mort de covid-19, indépendamment des autres pathologies que la personne pouvait avoir.


    • pemile pemile 27 mars 20:23

      @leypanou "Chaque mort qui a eu le covid-19 est classé mort de covid-19, indépendamment des autres pathologies que la personne pouvait avoir."

      Seules les stats finales à la fin de la pandémie permettront de faire les comptes.


    • leypanou 27 mars 20:33

      @pemile
      la manière de compter les morts du covid-19 maintenant faussent les stats : pas besoin d’attendre la fin de la pandémie.
      Et puis si c’est faux maintenant, çà ne va pas redevenir correct à la fin.


    • jjwaDal jjwaDal 28 mars 10:34

      @pemile
      Non. Ce chiffre est minoré et ne va pas durer des mois. Jamais l’épidémie ne fera 150 000 morts ni en Italie ni en France. Mon point était de dire que quand c’est banal on n’en parle pas et quand c’est nouveau on en fait des tonnes.
      Tous les chiffres sont faux, on le sait. Le nombre de personne infectés est à multiplier par 10 au minimum, on doit oublier pas mal de décès non répertoriés comme Covid 19 et donc le taux de mortalité donné est faux aussi. Il est estimé raisonnablement comme à peu près équivalent de celui de la grippe, mais à vérifier a postériori.


    • pemile pemile 28 mars 10:55

      @jjwaDal « Il est estimé raisonnablement comme à peu près équivalent de celui de la grippe, mais à vérifier a postériori. »

      Il sera peut être équivalent mais après confinement des 2/3 de l’humanité ?


    • Cadoudal Cadoudal 28 mars 16:27

      @Xenozoid
      J’entrave pas le Batavien mon Xéno...

      Qu’est ce qu’ils racontent ?

      les femmes et les enfants d’abord...lol....

      https://www.meretmarine.com/fr/content/desormais-4-morts-sur-le-zaandam-operation-sanitaire-avec-un-autre-paquebot


    • Xenozoid Xenozoid 28 mars 16:30

      @Cadoudal

      Mahna Mahna


  • jjwaDal jjwaDal 27 mars 15:37

    Ils ont encore moins de raison que Carlos Ghosn d’avoir peur, vu qu’ils possèdent tous les grands « médias d’informations » et donc contrôlent le discours le plus répandu et la thèse la plus confortable pour eux. De plus ils maîtrisent assez bien les méthodes de communication en esquivant tout ce qui pourrait susciter des questions et en appellant à l’émotion « restez confinés si vous ne voulez pas être responsables de la dissémination de ce virus ». L’inversion de la charge de la responsabilité est reprise telle qu’elle par tous les grands médias.
    Mais qui a massacré l’hôpital public en le faisant travailler à moyens minimaux en temps normal ? Qui n’a absolument pas anticipé la possibilité de survenue d’une vraie pandémie ou d’un acte de bioterrorisme ? Les rapports alarmistes issus d’organisations ou d’individus à la compétence indiscutable abondent sur le réseau. Le travail de réflexion avait été fait, des pays étaient prêts (Taïwan et la Corée du Sud par ex), nous, non.
    Dans tous les domaines l’idéologie suicidaire du « zéro stock, flux tendu, marché confié à la meilleure offre », a aboutie à nous rendre très vulnérable.
    L’infarctus économique de 2007/2008 nous a montré la clairvoyance du secteur financier, nous voilà avec une autre révélation de taille. En 2020, nous sommes « obligés » de nous cloitrer comme au Moyen-âge face à une épidémie.
    Nous avons probablement une des plus stupides crises sanitaires (par ses conséquences économiques aussi) de notre histoire, se déployant sous nos yeux. On a simplement oublié de préparer un plan de bataille, oublié d’avoir les infrastructures et donc le personnel et le matériel pouvant être utilisé en cas de crise, oublié que sans tests à grande échelle, il est impossible de dire quoi que ce soit sur le taux de mortalité de cette maladie, de mettre en quarantaine les contaminés pour éviter la diffusion du virus. 99% des morts en Italie attribuées au Covid19 avaient déjà plusieurs pathologies graves antérieures. La différence majeure est qu’ils sont au moins 50 fois plus nombreux à nécessiter des soins hospitaliers, vu l’atteinte importante des voies respiratoires par ce virus.
    Et donc, les pieds nickelés nous sortent du chapeau l’impérative nécessité de confiner en pointillé des populations entières avec une implosion de l’activité économique à la clé et une diligence à légiférer pour gérer les conséquences de cette gestion, fort remarquable.
    Car enfin, la Nature ne peut être trompée. Le virus est bien placé pour voir qu’une bonne part de la population est soit au travail, soit en train de faire des courses à n’importe quel moment. Dit autrement, quasiment personne n’est totalement confiné et le tout sans test pour séparer les porteurs des non porteurs...
    Oui, des têtes vont tomber. Les nôtres.


  • ETTORE ETTORE 27 mars 15:46

    La colère....

    Vous en êtes encore à appeler cela de la colère  ?

    Ne sentez vous pas que cette désespérance à commencé à nourrir la haine ?

    Pensez vous vraiment que les bourdes, les retards, les tergiversation, les immobilités de ce gouvernement de paralysés, que tout cela, pourras être contenu, rien qu’en obligeant les gens à rester collés le nez devant leur écran propagande, à trembler de peur ?

    Regardez bien du côté des cités, là où les fusibles civilisationnels sont les plus faibles....Vous comprendrez mieux comment va évoluer la situation moyenne en France. La direction que cela prendras, car, ce que nous constatons, c’est un retard à répétition, de chaque mouvement de ce gouvernement.

    Il n’anticipe pas, il ne gère pas, il se contente d’essayer d’orienter les évènements vers un but qui lui soit profitable.

    Ca crève les yeux depuis le début.

    Regardez un peu en arrière, si déjà on vous empêche de voir l’avenir !


    • alinea alinea 27 mars 16:07

      @ETTORE
      Il y a un terreau qui m’inquiète beaucoup : une guerre civile ne se fait jamais entre partis opposés, de tradition si j’osais ; ainsi, jamais elle ne pourrait débuter : LFI contre FN !
      En revanche, quand, de manière tout à fait irrationnelle, deux frères se placent dans deux camps opposés, alors, si cela se généralise, s’amplifie, une guerre peut éclater.
      On a, en tout cas j’ai, tendance à penser cela impossible, cependant, en y réfléchissant, c’est juste parce que ma génération ( 50/60) n’a jamais vécu d’épisodes, très communs au cours de tous les siècles de « civilisation ». Ma génération, et, bien sûr celles qui ont suivi ; ceux qui on vécu la guerre dernière, la résistance et la collaboration, frisent les cent ans aujourd’hui !!
      À étudier, ce mot-là, « la civilisation » !


    • ETTORE ETTORE 28 mars 12:06

      @alinea

      J’ai des membres de ma famille qui ont connu la guerre, en France, en Italie....
      Ma grand mère me racontait sa peur, à la vue du premier soldat américain...noir !
      qui leur donnait du....chocolat, jamais vu !
      Ils se sont accommodé de beaucoup de choses, des allemands, de Mussolini, de la peur...mais n’avaient jamais été contraints à ce que nous vivons actuellement, jusqu’au plus profond de nos campagnes.
      Pour cet agent pathogène qui nous frappe, invisible comme un gaz de combat, sans déclaration de guerre ( si ce n’est les actes et déclarations de micron envers son peuple) cela ressemble bien à une guerre civile plus intérieure que jamais.
      Mais genre NEW AGE.
      Il nous l’avait dit, le Grand Commandeur : CE NE SERAS PLUS COMME AVANT !
      Créer une communauté européenne d’échanges et de liberté.....
      Nous avions l’espoir de croire, que nous allions balayer les erreurs du passé.
      comme ça d’un coup de balayette.....et nous comprenons aujourd’hui, que cette balayette nous l’avons dans le....
      Ce passé à engendré des monstruosités que nous croyions ensevelis sous les bombes.
      Non, et je crois que c’est Mussolini qui avait dit, « une guerre tous les trente ans »
      Celle ci à commencé il y à bien longtemps, pour éclore viralement, aujourd’hui !


  • Copain Copain 27 mars 16:45

    En Europe, les gens devront finir par se demander à quoi bon cette foutue Amérique qui n’aide ses alliés ni en temps de guerre ni en temps de paix. Ils devront se demander surtout si oui ou non le temps d’un réellement changement est arrivé. Certes ce n’est pas sans intérêt que la Chine et la Russie volent au secours de l’Europe mais elles pourraient ne pas le faire. Pékin a déclaré vouloir aider 82 pays à affronter la pandémie du Covid-19 tout comme la Russie dont l’armée a mobilisé plusieurs avions remplis d’aide pour venir en aide aux Italiens."Dans tout ceci il y a des messages politiques : on croit comprendre que la France a totalement perdu la confiance en Amérique en se tournant timidement vers l’Iran, que la Chine veut faire comprendre que son partenariat avec l’Italie ne se réduit pas à la location de ses ports et que la Russie cherche à souligner que son armée n’a aucune raison de guerroyer l’Europe... Bref que l’Empire US a assez vécu, tournons la page. 


    • Kapimo Kapimo 29 mars 01:52

      @Copain

      Bref que l’Empire US a assez vécu, tournons la page.

      Oui. En meme temps, il ne faut pas oublier que les US ont eux aussi subi de plein fouet la globalisation, avec une explosion de la pauvreté.
      C’est de l’empire de la finance dérégulée et des banques centrales incontrolées dont il faut se débarrasser.


    • Cadoudal Cadoudal 29 mars 03:03

      @Kapimo
      Le Wall Street Journal note que des dirigeants de sociétés cotées en bourse ont vendu entre début février et mi-mars pour 9,2 milliards d’actions de leurs propres entreprises, contribuant à accélérer la chute de l’indice S&P 500. Mais à cette date, l’extension de la pandémie du Sars-Cov-19 n’était plus un simple risque et se confirmait. Début janvier, s’était tenue une réunion du Comité du Sénat à laquelle participaient les directions du CDC* et l’Institut National des Allergies et des Maladies Infectieuses. S’y sont échangées des informations qui rendaient consistante l’arrivée de l’épidémie Covid-19 aux Usa. La sénatrice Loeffler, épouse du directeur de la bourse de New York, y a participé et en a retiré profit. Elle a vendu pour près d’un million d’actions et a réinvesti partiellement dans une entreprise de télétravail.

      https://www.dedefensa.org/article/vacance-du-pouvoir

      Bien joué Madame Loeffler...lol...


  • zygzornifle zygzornifle 27 mars 16:49
    Nos dirigeants sont terrifiés 

    ils ont peut être ouvert la boite de Pandore ....


  • MILAREPA 28 mars 15:36

    Excellent article. Bravo à l’auteur.


Réagir