lundi 11 octobre - par Isabelle D

Nous vivons dans un monde d’endormis, le statut n’y change rien

Tu aimes lire ? Ah bah non je ne lis pas trop…

Aujourd'hui, la crise du Coronavirus nous permet quelque chose d’assez extraordinaire : reconnaitre une fois de plus que la majorité des gens, qu’ils soient médecins, politiciens, employés, cadres, n’ont à la fois aucune curiosité intellectuelle, et... s’accroche aussi désespérément à leur vie tranquille qu’un paresseux sur un cocotier, sans s’intéresser plus que cela à la recherche de la vérité… Et le statut social n’y change rien.

Je travaille dans le secteur de la santé. Et bien c’est assez folklorique ! Déjà il faut savoir qu’un médecin n’a en général que 4 heures de cours sur tout son cursus sur les vaccins. Et je ne parle même pas des vaccins à ARN Messagers, vu qu’ils n’ont jamais été utilisés ils ne sont même pas au programme. En vérité, seule une petite caste d’immunologistes savent vraiment de quoi ils parlent… Et j'ai discuté avec l'un d'entre eux, et si certains reconnaissent les risques potentiels, peu osent en parler entre eux à cause du climat de tension, et du fait qu'aussi, à ce niveau d'étude, avoir tort ou ne pas être sûr, ça peut faire mal à l'égo... Tout ça pour dire, là où je travaille, pourtant un secteur qui devrait exceller dans l’expertise, j’observe tous les jours la bassesse intellectuelle des temps modernes.

DD, jeune interne, en fin de contrat qui me disait la semaine dernière : « Je sais pas trop encore ce que je vais faire, mais je pense que je fais aller bosser un peu dans un centre de vaccination, c’est bien payé en ce moment… ».

Ah oui, d’accord… Où sont passés les grands principes de l’éthique médicale pour que des jeunes fraichement diplômés se sentent d’injecter une molécule expérimentale aux effets secondaires avérés qui tuent des jeunes en bonne santé écrasant le serment d’Hippocrate, le consentement libre et éclairé, et je ne passe même pas la charte de Cracovie, pour finir sur « ça paye bien en ce moment » ! Et sinon, un cadre de Master Santé Publique s’est extasié qu’il fallait rendre le vaccin Covid obligatoire, avant même qu’un seul vaccin soit validé ! On ne vous apprend pas en Master de Santé Publique qu’on ne fait pas un vaccin SARS-Cov en un an ? Ou que vacciner massivement en phase endémique peut s'avérer dangereux ? Ou que vacciner des jeunes qui ne risquent pas de décéder d’un virus, avec une technologie nouvelle et jamais utilisée sur l’homme pouvait comporter des risques à court comme long terme ? Bon.

Il semble que la période n’ait pas séparé les gens entre vaccinés et non vaccinés, mais ait révélé la perte de bon sens, de curiosité intellectuelle et de valeurs d’une bonne majorité de la population… Après tout, si 65% des expérimentés allaient jusqu’à 450V et au décès (Migram cqfd) sous une légère figure scientifique d’autorité, et que seulement 12% s’arrêtaient d’eux même d’électrocuter leurs congénères aux premiers cris de souffrance, que faut-il espérer des 88% ?

La plupart des gens s’arrêtent aux gros titres des médias principaux, médias subventionnés par ailleurs dont le contenu doit être validé par l’AFP, l’AgencedeFensureduParti… Si l’intervalle de confiance statistique de l’enquête est en dessous des 40%, impliquant que l’enquête ne veut pas dire grand-chose, ou que l‘étude foireuse qui tente de prouver un fait est basé sur des données fausses aux biais honteux et que cette étude préprint est dépubliée le lendemain alors que l’institut en question a récemment reçu une petite donation de 120 000 euros d’une grosse entreprise pharmaceutique, bon, bah ça, hein si c’est pas dans les gros titres. Non, la plupart des gens n’ont pas le temps ni la patience, et encore moins l’honnêteté intellectuelle de chercher la petite bête, la source de donnée, lire des rapports de recherche au-delà de l’abstract, voire de contrôler la base de Transparence Santé. Mais il y’en a d’autres !

Et dès lors que cela dérange leur petite vision ordonnée du monde, horreur, malheur ! La chose est directement envoyée à la poubelle des faits à ne pas regarder pour ne pas perturber l’intégrité de la petite personnalité qui croit que le monde dans lequel elle vit veut toujours son bien. Personne n’aime à penser qu’il est stupide. Et encore moins paresseux…

Le pire c’est que certaines personnes qui se pensent ou s’affichent rebelles ont aussi abandonné leur liberté de pensée et d’esprit critique, sarouel ou pas sarouel, teufer ou pas teufer. Oui ! Tu peux avoir des dreads et dire que ton ami non vacciné peut mettre en danger de mort la société, ou être un squatter politique et dire que les antivaxs sont des égoïstes ! Tout est possible dans la famille du brainwashing ambiant, personne n’échappe au rouleau compresseur de la propagande !

Voilà donc quelque chose que la crise m’aura bien appris : choisis bien tes 12%, car ni le statut ni le CV ne pourront te révèler vraiment l’attachement à l’honnêteté intellectuelle, aux valeurs humanistes, au libre arbitre, à l’esprit critique et au raisonnement éthique qui manque cruellement au monde…

 

 

"Et sinon tu eu le temps de lire le rapport de recherche sur l’impact de la protéine Ace2 sur… Non j’ai pas le temps ! "



75 réactions


  • leypanou 11 octobre 12:10

    Et sinon tu eu le temps de lire le rapport de recherche sur l’impact de la protéine Ace2 sur… Non j’ai pas le temps !  : j’attends que çà se manifeste sur mon corps pour me renseigner smiley

    Vu le nombre de femmes enceintes qui ont accepté de se faire inoculer, çà a dû être çà la raison.

    Pour les jeunes de 11 à 17 ans, à la rigueur je comprends mais pour un adulte ?


    • Nycolas 11 octobre 19:11

      @leypanou
      C’est ça, mon père, retraité, m’a répondu, lui, quand je lui ai parlé des risques : « Oh, je ne sais pas si ces produits sont dangereux, on verra à l’usage. »

      Un tel niveau d’irresponsabilité, de fausse insouciance, se passe presque de commentaire... Je me suis quand même demandé si on pourrait appliquer ce « on verra à l’usage » à différentes choses comme la malbouffe, le radium, conduire à contresens sur l’autoroute, etc. Les gens qui ont pris ces trucs ne veulent pas y réfléchir (mon père est hypocondriaque) car ça leur fait peur. Dans le cas de mon père, il tombe dans une espèce d’extrême inverse de l’hypocondrie, pour fuir sa peur d’une maladie à propos de laquelle il s’est laissé manipuler depuis le début.

      Double vacciné, bientôt triple vacciné, recommandant à son entourage de faire de même. Encore une chance qu’il respecte les réserves des autres (même s’il a exercé des pressions sur moi), car beaucoup se contentent de mépriser les non-vaccinés pour ne pas être aussi faibles qu’eux.


  • Clocel Clocel 11 octobre 12:29

    Le sommeil, on en sort... La lobotomie...


  • tashrin 11 octobre 12:57

    J’avais déjà peu d’estime pour mes contemporains avant cet épisode d’hystérie collective. Je n’en ai plus du tout


    • Giordano Bruno - Non vacciné 11 octobre 13:28

      @tashrin
      Vous les surestimiez.


    • xana 12 octobre 11:32

      @Giordano Bruno - Non vacciné
      C’est exactement ma réflexion. Moi aussi j’ai fini par me rendre compte du niveau de nos concitoyens.

      Mais surtout de leur niveau de duplicité. Car si on les prend bien on se rend compte qu’au fond pour la plupart ils ne croient pas à la propagande, mais acceptent de « faire semblant » pour qu’on leur fiche la paix.


  • Arogavox Arogavox 11 octobre 13:01

    Si ce n’était qu’un endormissement, un réveil resterait probable ...

     Mais ce n’est pas seulement le sommeil qui transforme en bizounours 

    un large scepticisme empêche de regarder ...

      « Le 10 août 1942, un avocat allemand réfugié en Suisse adresse au Foreign Office un télégramme très précis sur le plan d’extermination concernant les Juifs d’Europe (note) mais il recueille un large scepticisme. »

    ... et de voir :
      « Le philosophe Raymond Aron, qui servit la France Libre à Londres, explique dans ses Mémoires son incrédulité et celle de ses contemporains : « Les chambres à gaz, l’assassinat industriel d’êtres humains, non, je l’avoue, je ne les ai pas imaginés et, parce que je ne pouvais pas les imaginer, je ne les ai pas sus ».

      Dans un témoignage récent, un Français confie par ailleurs qu’ayant entendu à la radio, en 1945, que les Alliés avaient libéré d’horribles camps d’extermination, il a d’abord pensé à une banale affaire de propagande de guerre. »


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 11 octobre 13:22

      @Arogavox
       
      « Les chambres à gaz, l’assassinat industriel d’êtres humains, non, je l’avoue, je ne les ai pas imaginés et, parce que je ne pouvais pas les imaginer, je ne les ai pas sus ».

       
       À mettre en parallèle avec ce que se disaient entre eux les nazis : « plus nos crimes seront atroce, et moins les gens y croiront »
       
      Et puisque le point godwin est déjà atteint, et c’est à juste raison, il me faut citer Véra Sharav, rescapée des camps nazis : qui développe dans cette vidéo les analogies entre le nazisme et le covidisme ; entre l’étoile jaune et le masque ; entre les Juifs et les "covidés’’ ; entre la médecine nazie et la médecine covidiste :
       
      « L’Holocauste s’est produit car les gens ont détourné le regard ! On ne devrait pas parler de vaccins, mais d’injections de covid » Véra Sharav

       


    • Arogavox Arogavox 11 octobre 13:32

      ... Pensez aux poissons dans des mixeurs de Marco Evaristti, et regardez-les (cf https://art.moderne.utl13.fr/2020/marcoevar2.jpg), en réfléchissant à l’avenir de tous les ’produits’ bien plus sophistiqués comme : engins de guerre, bombes nucléaires, ..., « gains de fonctions » apportés pour le fun à des virus ...

       

      Combien de temps s’est écoulé entre :

        la « der des der » ... et la 2e guerre mondiale ?

        entre l’invention du principe de la bombe nucléaire ... et Hiroshima , Nagasaki ?

        entre la première exdposition d’un poisson dans un mixeur ... et le moment où un visiteur a appuyé sur le bouton ?

       __ ...


    • Montagnais Montagnais 11 octobre 19:01

      @Francis, agnotologue

      Les Socialistes Allemands étaient des sorciers certes ... mais des apprentis, les pauvres couillons .. , la petite marionnette autrichienne à moustache, manipulée de bout en bout .. son sort était arrêté, évident sans même y regarder de près..
      ..
      Le dénouement de sa dramatique aventure tenu en des livres et des plans auxquels il ne pouvait avoir accès .. le p’tit caporal autrichien
      ..
      Puis les Américano-Godons ont envahi l’Europe .. L’histoire, toujours l’histoire .. depuis la terrible « révolution » .. Poléon 1er .. jouet des Anglais
      ..
      Ici, vous avez à faire à bien plus forte partie
      ..
      Les ricains continueront à patrouiller partout sur la planète, à Kaboul, en Grèce, à Tripoli .. jamais vu un Kaboulais patrouiller à New-York .. et vous ?
      ..
      Qui me contredirait ?


  • Florian LeBaroudeur Florian LeBaroudeur 11 octobre 13:03

    Et parmi les endormis, beaucoup se croient éveillés ( développement personnel, positivisme, coaching de vie etc...)

    En ce moment les révélations concernent la science médicale, mais en réalité toutes les théories scientifiques sont à leur tour devenue des dogmes maintenant qu’elles n’ont plus le dogme de l’église à combattre.

    En paléontologie, ça fait des décennies que nous avons des preuves que des êtres humains ont foulés le continent américain bien avant la récente et supposé immigration par la Béringie. Et malgré tout cela, ce n’est toujours pas jugé suffisamment crédible, alors que la théorie initiale de l’homme de Clovis dans les années 1930 a été admise directement sans avoir besoin de justifier sa pertinence, et on s’accroche à cette théorie vielle de 90 ans malgré les nombreuses découvertes contredisantes, car toutes ses découvertes ébranleraient la théorie de la présence primordiale en Afrique.

    https://www.sudouest.fr/culture/etats-unis-des-empreintes-de-pas-vieilles-de-23-000-ans-reecrivent-l-histoire-humaine-de-l-amerique-6171492.php

    Si on creusait jusqu’au fond, on se rendrait compte que tout n’est que mensonge et abus de pouvoir mais qui a l’envie et la témérité pour découvrir une réalité qu’il ne pourra faire comprendre à la multitude et au risque de sa mort sociale.


  • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 11 octobre 13:11

    Bel article.

     

    ’’En vérité, seule une petite caste d’immunologistes savent vraiment de quoi ils parlent… Et j’ai discuté avec l’un d’entre eux, et si certains reconnaissent les risques potentiels, peu osent en parler

    ... ’’

     > Peu osent parler des risques en effet, mais les médecins de plateaux n’ont pas cette retenue vu qu’ils n’en disent que du bien ! C’est ça «  La grande majorité des scientifiques », comme dit l’inénarrable gus beau-père qui veut probablement dire la majorité silencieuse, au nom du principe totalitaire : qui ne dit mot consent.

     

     ’’Personne n’aime à penser qu’il est stupide. Et encore moins paresseux…

    ’’

    > « La bêtise, c’est de la paresse » Jacques Brel


  • Giordano Bruno - Non vacciné 11 octobre 13:19

    Pas terrible le terme « Fensure ». À La place, d’« Agence de Fensure du Parti », je vous propose « Agence Falsificatrice de la Ploutocratie ».


    • Jeekes Jeekes 11 octobre 15:36

      @Giordano Bruno - Non vacciné
       

       
      Toutafé.
      Mais je pense avoir trouvé mieux :
       
      ’’n’ont à la fois aucune curiosité intellectuelle, et... s’accroche aussi désespérément à leur vie tranquille qu’un paresseux sur un cocotier, sans s’intéresser plus que cela à la recherche de la vérité…’’
       
      L’auteur fait une démonstration éclatante de sa curiosité intellectuelle et de sa recherche de la vérité.
      ’’Un paresseux accroché à un cocotier ?’’
       
      Alors, soit c’est juste une connerie, soit c’est un test pour voir si on suit...
       
      Bon, je crois qu’on n’aura pas la réponse.
      1er article
      14 commentaires reçus (à cet instant)
      0 réponse...
       
      On dirait du rat-ko-to !
       


    • Montagnais Montagnais 11 octobre 19:09

      @Jeekes

      Ne soyons pas naïf ... Elle sait sortir dans Google Isabel


    • Parlez moi d'amour Parlez moi d’amour 11 octobre 20:25

      @Jeekes
      Vous n’avez jamais fait de mots croisés ? Paresseux en deux lettres ...

      Petit mammifère arboricole qui a la particularité de s’accrocher aux branches la tête en bas et se déplace très lentement d’où son nom.


    • Jeekes Jeekes 12 octobre 10:20

      @Parlez moi d’amour
       
      1 je sais parfaitement ce qu’est un paresseux
      2 le paresseux ne vit pas dans les cocotiers
       
      C’est plus clair ? 
       


    • xana 12 octobre 11:35

      @Parlez moi d’amour
      Sauf que les cocotiers n’ont pas de branche... C’est pourquoi les paresseux ne s’y accrochent jamais !


  • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 11 octobre 13:52

    Le problème fondamental, est que cette dite propagande, n’est pas perçue par tous et si elle l’est, il est bien difficile de s’extraire d’un certain marquage sociétal (lié à la propagande, et aux forces de l’habitude pour faire court), sans parler de ceux qui profitent bien du système.

    Bref, c’est la merde quoi ^^


  • malhorne malhorne 11 octobre 13:56

    vous travaillez dans le secteur de la santé dites-vous , 

    612 898 lits en 1982 386 835 lits aujourd’hui ; qu’en pensez-vous !!


  • eddofr eddofr 11 octobre 14:25

    C’est marrant, je viens d’écrire ça, en commentaire d’un autre article :


    Il y a tellement d’hypothèses qu’on prend pour des certitudes.

    Il y a tellement d’axiomes qu’on prend pour des théorèmes.

    Il y a tellement de mensonges qui passent pour des vérités.

    Face à un peuple qui ne lit plus, qui ne réfléchit plus, qui ne doute plus (il soupçonne, il accuse, il proteste, il rue dans les brancards, il ronchonne, mais il ne doute plus), il suffit de répéter la même chose encore et encore et plus fort que les autres pour que cela devienne la Vérité.

    Les publicitaires furent les premiers à le comprendre, mais ils ont maintenant été rejoints par les politiciens, les entreprises, les médias, les scientifiques, les organisations ...

    Et même pas les complotistes, qui un temps étaient les derniers à douter, sont maintenant devenus les marionnettes de quelques manipulateurs qui les abreuvent de vérités « alternatives » assenées sur leur médias eux aussi « alternatifs ». 


    • Giordano Bruno - Non vacciné 11 octobre 16:21

      @eddofr
      ...quelques manipulateurs qui les abreuvent de vérités « alternatives » assenées sur leur médias eux aussi « alternatifs ».

      Pourriez-vous développer le sujet ? Cela pourrait être intéressant. De quels manipulateurs parlez-vous ? Et de quelles « vérités alternatives » s’agit-il ?

      Merci.


    • Montagnais Montagnais 11 octobre 19:17

      @eddofr

      Nous, les complotisses, not’ boulot, c’est de peloter les cons ... on est pas arrivés


    • Daruma 11 octobre 20:33

      @eddofr
      Vous arrive-t-il de douter de la pertinence du terme « complotiste » ? A-t-il un sens univoque ? Avez-vous pris le temps de réfléchir à la genèse de ce mot ? À sa provenance ? Vous êtes-vous interrogé sur l’usage qui en est fait, c’est-à-dire sur sa valeur d’usage ?


    • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 11 octobre 21:05

      On s’en tape du « complotisme », mot du système pour le système par le système .. Leur vocable n’est pas le mien et un être humain qui réfléchit -en tous sens de ce terme, n’a pas besoin d’approbations des mens in black ^^
      ou t’es matrixé ou pas ^^


    • troletbuse troletbuse 12 octobre 09:18

      @Montagnais
      Oui, essayer de convertir un con, c’est comme essayer de remplir le tonneau des Danaïdes.  smiley


    • eddofr eddofr 12 octobre 17:00

      @Giordano Bruno - Non vacciné

      Comme ça, au débotté, je me souviens d’un type qui expliquait le plus sérieusement du monde qu’ils (le « ils » étant évidemment les méchants, à voilure variable) mettaient des produits dans le carburant des avions pour changer le climat.
      Et qui, le même type, quelque jours plus tard expliquait qu’« ils » mettaient dans le carburant des avions des produits pour nous rendre stériles.

      Ou encore de cette soi-disant lanceuse d’alerte qui nous expliquait qu’il y avait 99,99% de graphène dans un échantillon de vaccin analysé par les scientifiques de la « quinta columna » (au passage une organisation pas spécialement scientifique d’information alternative) et que le graphène était un poison.
      Et qui dans la même vidéo, un peu plus loin, nous expliquait que cela servait à tester notre tolérance au graphène en vue d’une connexion à internet via la 5G, et qui plus loin encore nous expliquait que cela était lié à un projet de Bill Gates et d’Elon Musk pour contrôler nos esprits.
      Et qui un peu plus loin encore dans la même vidéo nous expliquait que le graphène servait à « stabiliser » les brin d’ARN pour qu’ils puissent pénétrer dans nos cellules.
      Et qui un peu plus loin encore nous expliquait que le graphène était un « explosif » qui s’activerait en présence d’ondes de la 5G.
      Ou toujours la même lanceuse d’alerte qui nous expliquait, dans la même vidéo ou une autre, je ne me souviens plus que le fait que le graphène ne soit pas dans la liste des ingrédients déclarés du vaccin était la preuve qu’il y en avait et que c’était mal intentionné.
      ...

      Voilà ce que j’appelle des manipulateur qui tentent d’exploiter le doute légitime et de nous entraîner dans un délire « complotiste », masquant ainsi la forêt des complots biens réels (complot : collaboration secrète dans un but malintentionné) avec l’arbre de ce complot mondialiste bidon.


    • eddofr eddofr 12 octobre 17:22

      @Daruma

      Notre vocabulaire est plein de mots qui ont changé de sens avec le temps ou par manipulation.

      Le terme de complotiste est apparu vers 2010 en France, mais sans doute bien plus tôt aux Etats-Unis pour dénigrer ceux qui mettaient en doute les thèses « officielles ».

      A peu près dans le même temps, apparaissaient également des expressions comme « théorie du complot », « conspirationnisme » ou « conjurationisme », qui n’ont pas connu le même « succès ».

      Selon moi, les « complotistes », (puisqu’il faut bien un mot pour les désigner et que celui-là existe et sera globalement compris par tous), sont moins ceux qui croient à l’existence de complots (les complots existent, je le répète) que ceux qui nient le déterminisme historique et le hasard et soutiennent que tout évènement, quel qu’il soit, ne peut que résulter de l’action secrète et concertées de personnes y ayant un intérêt illégitime.


    • eddofr eddofr 12 octobre 17:34

      @Montagnais

      Vous dites « peloter les cons » ... les crétins ou l’intimité des dames ?

      Parce que si c’est l’intimité des dames, je veux bien être complotiste aussi (enfin, si elles veulent bien).


    • Giordano Bruno - Non vacciné 13 octobre 15:27

      @eddofr
      que ceux qui nient le déterminisme historique et le hasard et soutiennent que tout évènement, quel qu’il soit, ne peut que résulter de l’action secrète et concertées de personnes y ayant un intérêt illégitime.

      Vous en avez rencontré beaucoup des personnes qui soutiennent que tout événement, quel qu’il soit ne peut que résulter de l’action secrète et concertée de personnes y ayant un intérêt illégitime ?

      Je n’en connais aucune. Si c’est cela un complotiste, à part quelques cas dans les hôpitaux psychiatriques parmi les paranoïaques, cela n’existe quasiment pas. Ces personnes étant quasi inexistantes et sans aucune influence notable sur autrui (on doit repérer leur pathologie de loin), il n’y a aucune raison d’en faire un sujet de conversation récurent.


    • Daruma 15 octobre 09:51

      @eddofr

      Désolé de répondre aussi tard, j’étais très occupé ces derniers jours. Je sais bien que, après trois ou quatre jours, il n’y a plus personne dans les commentaires, mais bon... En sortant, j’éteindrai la lumière.

      Votre définition n’est pas mauvaise, mais elle s’applique plutôt à la superstition. Ce n’est pas le déterminisme qui est en jeu ici puisque les phénomènes humains intentionnels n’obéissent pas moins au déterminisme que les phénomènes humains non intentionnels ou que les phénomènes naturels. Pour ma part, je vois un défaut commun aux complotistes et aux anti-complotistes : la surinterprétation.

      - Les complotistes surinterprètent quand ils expliquent tout en fonction d’une seule grille de lecture, leur « théorie », sans envisager d’autres possibilités, d’autres lectures. Ils sont prompts à classer un fait en l’intégrant à leur théorie, et ont oublié d’appliquer leur scepticisme à leurs propres croyances. Ils ont un paradigme, qui fonctionne comme une foi religieuse.

      - Les anti-complotistes font exactement la même chose, simplement ils ont opté pour la thèse opposée. Cette thèse consiste à penser que ceux qui nous dirigent ou qui ont du pouvoir financier veulent globalement notre bien. Ils ne voient, dans ce qui se passe, aucune intentionnalité malveillante ou égoïste. La malveillance et la nuisance volontaire ne sont pas envisagées comme une hypothèse valable. Ils lui préfèrent systématiquement l’hypothèse de l’incompétence ou de la bêtise. Ils ont, eux aussi, un paradigme qui fonctionne comme une foi religieuse.

      Vous n’avez pas répondu à ma question sur la valeur d’usage du mot « complotisme ». Pourtant c’est là qu’est le cœur du problème. Je ne vous en veux pas, je sais que vous n’avez pas voulu réfléchir à cette question parce que cela vous aurait obligé à voir ce que vous ne voulez pas voir. Ce que vous ne voulez pas voir, c’est la supercherie qui consiste à mettre dans la catégorie « complotisme » ceux qui sont sceptiques, ceux qui n’adhèrent pas aux discours dominants, c’est-à-dire en somme aux discours officiels. En les amalgamant sans le moindre scrupule avec, par exemple, ceux qui croient que la terre est plate, les anti-complotistes les font taire, car tel est le but. Et pour les faire taire, il ne leur suffit pas de réfuter, il faut les dénigrer, les ridiculiser, les mettre à l’index. Traiter quelqu’un de complotiste équivaut à une excommunication : vous êtes exclu de la communauté de foi. Tant que la tolérance et la liberté de penser ont cours, le complotiste ne risque rien, sauf le désagrément d’être perçu comme un mouton noir, que ce soit sur son lieu de travail ou dans son cercle de connaissances.

      Je n’ai rien contre le fait que vous continuiez d’employer ce mot, car le complotisme est un biais psychologique qui existe. Mais, de grâce, ne l’employez pas à tort et à travers, comme un mot fourre-tout pour ranger dedans tous ceux qui n’adhèrent pas à la doxa dominante. Si vous voulez être honnête, évitez de l’utiliser pour désigner ceux qui pensent que le gouvernement nous ment et qu’il est sous l’influence de grands groupes financiers.


    • eau-pression eau-pression 15 octobre 09:59

      @troletbuse

      Pour pas faire de don au con, on peut utiliser un condom.


    • eau-pression eau-pression 15 octobre 10:13

      @Daruma

      Ben moi j’ai lu votre réponse, et même les précédentes. Vertu du hasard qui semble dicter à quelles conversations vous vous mêlerez selon l’instant qu’il choisit pour vous connecter.

      Il semble que le schéma hasard-nécessité convienne à @freddo. Utile pour combattre les anciennes superstitions, ce modèle a du mal avec un mot aussi simple que responsabilité.

      Désormais, faut-il parler de nos irresponsables politiques ? Il faudra m’expliquer qu’une certaine unanimité à travers le monde provient bien du hasard qui dicterait leurs choix.


    • Daruma 15 octobre 11:17

      Il y a une chose que j’ai oublié de dire. Les anti-complotistes reconnaissent l’existence des complots. Mais, bizarrement, pour eux les complots semblent ne se produire que dans le passé : des complots ont eu lieu, ils ne peuvent le nier, mais ils rechignent à ne serait-ce qu’imaginer qu’il puisse y avoir des complots dans le présent. Pour être plus précis, ils nient par principe que :

      1. Des complots à grande échelle puissent exister.

      2. Les gouvernements puissent travailler contre les intérêts des peuples.

      3. Les complots comportant ces caractéristiques se produisent puisqu’on n’en a pas apporté la preuve formelle et indiscutable.

      Concernant le troisième point, il est intéressant de noter la contradiction : comment peut-on apporter la preuve d’un complot si on empêche de chercher, si on dénigre, si on fait taire, si on ignore ? Qu’un lanceur d’alerte soit si mal considéré devrait mettre la puce à l’oreille. Personne ne se précipite pour accorder l’asile politique à Assange.

      Tout ceci me conforte dans l’idée que les anti-complotistes sont enfermés dans leur foi, une foi qui s’apparente à une foi religieuse. Leur rationalité est à géométrie variable : applicable à tout sauf dans le champ sacré, et bien clôturé, du conformisme et de la bien-pensance.


    • eau-pression eau-pression 15 octobre 12:17

      @Daruma

      Il y a aussi les opérations sous faux drapeau.

      J’aime bien énerver les gens avec l’épisode de l’enfant au balcon, que je trouve caricatural.
      Que vous disent les déféqueurs : « prouve que la version officielle est fausse ».
      Que vous dit le bien-pensant : « raciste ! »
      Que vous dit l’homme raisonnable : « tu t’intéresses vraiment à des détails ».
      Que me dit mon fils : « mais Papa, tu sais pas encore que c’est de la comm ? »


    • Daruma 15 octobre 14:08

      @eau-pression
      Ne pas croire une version officielle (par exemple l’incendie de la cathédrale Notre Dame de Paris) ne veut pas dire qu’on doit imposer sa version, si tant est qu’on en ait une. Inciter au scepticisme est une bonne chose, mais il faut se garder de vouloir forcer les gens à sortir de cette sorte d’hypnose collective dans laquelle les maintiennent les médias de masse. D’abord parce que personne n’aime qu’on le réveille brutalement quand il dort. Ensuite, et surtout, parce que la personne perçoit vos arguments comme une intrusion dans son esprit et une tentative de l’influencer en lui mettant dans la tête des idées qu’il ou elle n’a pas choisies.
      Cela dit, ce programme, j’ai encore du mal à l’appliquer. Mais je fais des efforts.


    • reptile reptile 15 octobre 16:05

      @Xenozoid

      Le soja nous rend malade et assanine la planette ...
      Non au veganisme !!!

      brouter du gazon ca economisera l’ essence de la tondeuse ...


    • eau-pression eau-pression 15 octobre 16:12

      @Xenozoid

      Merci. C’est le même qu’avait donné @Clocel. C’est un lien clignotant ? (j’avais vérifié qu’il ne marchait plus avant de répondre à @Francis)


    • eau-pression eau-pression 15 octobre 16:16

      @Daruma

      Il y a la piste de l’humour. Ce que vous dites me rappelle que quand une femme commence à parler de son père, votre hameçon est décroché.


    • Daruma 16 octobre 07:52

      @eau-pression
      L’humour est assez efficace, c’est vrai. Le problème c’est la manière dont il est utilisé. S’il est utilisé pour provoquer un petit électrochoc de scepticisme et de doute, il est bénéfique. Mais s’il est utilisé pour son effet persuasif, et donc manipulateur, alors il est au service d’une propagande. Je me souviens d’un dessin avec des personnages des Simpson. L’image est en deux parties : la partie du haut montre un type qui se précipite pour acheter un médicament de Pfizer qui stimule l’érection ; la partie du bas montre le même gars, le regard méfiant, hésitant à acheter le vaccin Pfizer.
      J’imagine que les pro-vaccin ont trouvé ça drôle. Ils n’y ont vu que du feu. En revanche, pour ceux qui sont sceptiques et prudents, une telle comparaison est affligeante.


    • eau-pression eau-pression 16 octobre 08:51

      Bonjour @Daruma

      Et les féministes n’ont pas lancé un #metoo pour la pilule bleue ? C’est quand même pas normal qu’un homme puisse nourrir le fantasme de mourir dans les bras de son amante et pas l’inverse.
      Je vous dis ça parce qu’il serait intéressant de faire une comparaison statistique entre morts d’épectase et morts des suites des injections.

      Par l’humour ou autrement, il faut éviter de céder aux incitations de clivage vacciné/anti-vaxx que distillent les médias. Perso, lors d’une réunion amicale du printemps, j’ai demandé à la cantonade aux injectés s’ils avaient conscience d’être des cobayes. C’est très bien passé (ils ont dit oui).

      Dommage que @mélusine ne soit pas passée sur mon précédent commentaire. Elle aurait bien trouvé une citation où la soumission à l’autorité étatique serait comparée à la relation au père.


  • Yann Esteveny 11 octobre 14:53

    Message à Isabelle D,

    Pour ceux qui veulent vraiment se plonger dans la technique de l’ACE2 :

    https://regnummariaeregnumgalliae.wordpress.com/2021/08/23/la-nocivite-de-la-proteine-spike/

    Nous ne sommes pas face à des endormis. Nous sommes face à des gens pour qui la Vérité est sans importance par rapport à leur confort personnel immédiat et qui vivent sans moralité !

    Winston Churchill avait le mot juste :

    "Les hommes trébuchent parfois sur la vérité, mais la plupart se redressent et passent vite leur chemin comme si rien ne leur était arrivé."

    La recherche de la Vérité est une discipline fort ancienne. Vous la retrouvez dans les religions, les sciences « dures » ou humaines, la connaissance de soi, la connaissance du monde, etc...

    Dans les religions, la paresse morale (acédie) peut être une faute qui exige une reprise en main morale par une conscience juste. Dans nos sociétés occidentales, les médias aux ordres incitent à la paresse morale et se posent en gardiens de la Vérité. Ce nouveau sanhédrin dicte aux populations ce qu’il faut croire et empêche d’accéder à la Vérité.

    Vous évoquez un « climat de tension ». C’est un euphémisme pour désigner une époque d’intimidation, de censure, d’exclusion, etc... et je dois censurer ma réponse pour pas finir devant les tribunaux de la République !

    Respectueusement


    • Montagnais Montagnais 11 octobre 19:21

      @Yann Esteveny

      Bien vu ! .. mais vous avez raison de rester prudent (suivant votre niveau de détermination) .. attention à l’article 75 au cul
      ..
      Et merci à l’Auteur pour son papier courageux et intelligent (que cela reste entre nous)


    • Yann Esteveny 11 octobre 20:04

      Message à avatar Montagnais,

      Vous avez raison. Commençons en premier lieu par féliciter l’auteur pour un bon premier article sur Agoravox et souhaitons lui de conserver une belle plume pour l’avenir !

      Respectueusement


  • Pierre Régnier Pierre Régnier 11 octobre 18:08

    Un grand merci pour cet article.

    On peut employer aussi, pour désigner ce monde endormi, d’un monde qui s’est aveuglé par l’habitude. C’est ce que fait la jeune philosophe Marilyn Maeso, qui vient de publier “La petite fabrique de l’inhumain”.

    Cette auteure s’inspire de La peste (1947) d’Albert Camus pour dénoncer l’inhumanité de la société contemporaine. Je l’ai écoutée en parler pendant un quart d’heure. Je la crois sincère et ne pense pas déplacée sa comparaison. Mais j’ai trouvé stupéfiant que ce soit principalement chez ceux qui s’opposent à l’actuel “politiquement correct” (1) (aux gouvernants, aux politiciens “de gauche”, aux philosophes, journalistes et autres intellectuels dominants) qu’elle voit la dramatique perte de sens. Et donc, elle affirme inutile de débattre avec Zemmour, même si c’est pour combattre certains de ses propos (2) puisque, comme le répètent avec entêtement les dominants dont je viens de parler, il doit être considéré comme un individu enfermé dans la mauvaise foi, ayant tort sur la totalité de ses affirmations.


    • Pierre Régnier Pierre Régnier 11 octobre 18:09

      C’est, selon moi, dans un véritable négationnisme systématique, dans un aveuglement volontaire que se sont enfermés, eux, les dominants.

      - (1) Dans la Revue des deux mondes de septembre Michel Onfray publie “Résister au délire du politiquement correct”

      - (2) Je suis de ceux qui remercient Zemmour pour son insistance à vouloir prendre en compte bien des aspects du réel que rejettent avec une même insistance les négationnistes dominants. Mais je crois qu’il faut combattre chez Zemmour certaines de ses conclusions.


    • Yann Esteveny 11 octobre 18:37

      Message à Monsieur Pierre Régnier,

      Les dominants aveuglent les non-dominants. En obligeant les non-dominants à vivre dans le Faux, les dominants savent que les non-dominants n’ont aucune chance de s’en sortir.

      Respectueusement


    • Montagnais Montagnais 11 octobre 19:33

      @Yann Esteveny

      Dominants ou pas, l’avenir certain de la « technologie », c’est la déchetterie ..
      ..
      Rien ne protégera la vie des « dominants »
      ..
      Quant à l’idiotie  assez généralisée  des dominées, elle sert de soupape .. pour un temps .. isn’it ? L’avenir des « dominants », c’est le néant. Ce qui est un peu con, c’est tout ce qu’ils entraînent dans le course à l’abîme .. les « dominants » .. les Pandora .. et leurs valets, aussi nombreux que les invasions de sauterelles dans les 7 plaies


    • Pierre Régnier Pierre Régnier 11 octobre 23:01

      @Montagnais

      LE BLUFF TECHNOLOGIQUE, de Jacques Ellul, a été réédité en mai 2021 par Fayard/ Pluriel, avec une préface de Jean-Luc Porquet.


    • Montagnais Montagnais 12 octobre 13:13

      Merci

      ..

      Commandé

      ..

      « Sans penser que demain, peut-être, savoir cultiver un bout de terrain, allumer un feu de bois et faire des pansements corrects seront plus utiles que tapoter sur un clavier. »


  • troletbuse troletbuse 11 octobre 19:24

    Voici ce que les endormis ne veulent pas voir. quand ils retrouveront un brin de lucidité, il sera trop tard.

    Autre décision : Google va censurer tout ce qui nie le changement climatique. La meilleure méthode ne serait-elle pas de réduire la population ? De 7 milliards à 500 millions par exemple ?

    https://infovf.com/video/2021-086-chronique-une-trahison-mise-place-genocide-version-corrigee—10603.html


  • Ecureuil66 11 octobre 22:47

    je trouve le titre de l’article excellent ! par contre attention c’est vrai qu’ on trouve plutôt des rats que des paresseux dans les cocotiers !


  • LeMerou 12 octobre 08:29

    @L’Auteur.

    Je souscrit pleinement.

    « Où sont passés les grands principes de l’éthique médicale »

    Ont se le demande justement, enfin pour certain seulement, la confiance aveugle dans les propos des « élites » semblent avoir plus d’effets que l’éthique et tous serments.

    .Je pense que depuis longtemps, nous baignons dans une douce tranquillité médicale, Maladies classiques, soins classiques, etc. De temps à autre, un progrès technologique vient un peu chambouler les pratiques.

    Bref, une gentille médecine routinière, qui au fil des décennies à un peu détourné le serment pour un job, comme un autre, plus ou moins rémunéré en fonction du secteur et du lieu d’exercice.

    Certain faisant le choix d’exercer leur carrière dans une fonction protectrice de l’emploi. Il ne faut pas généraliser bien sur, car il en existe fort heureusement ayant la Foi. j’en connais quelques uns.

    .

    Le monde de la santé baignait dans une sorte de léthargie bien heureuse, aidé en cela d’une abondance médicamenteuse bien orchestrée résolvant bien des problèmes majoritairement bénins. Râlait-on de temps à autres sur les conditions de travail, des horaires pas possibles qui associés à la diminution des effectifs ne permettait plus de bénéficier des avantages,

    Bref, les éternelles litanies particulières au corps fonctionnarisé.

    Râlait-ont aussi sur la suppression de lit, alors que parallèlement le temps passé dans les draps blancs était réduit par les « progrès » de la médecine.

    .

    Tranquillement le monde de la santé était devenu un job comme un autre.

    Puis est arrivé la bête, tirant véritablement le monde de la santé de sa léthargie sclérosante, de sa torpeur. La machine médicale tellement désemparée par l’abondance de malades et de morts était en panique.. Je n’irais pas jusqu’à dire que certains morts sont dus au temps de réaction mais....

    Une partie du monde de la santé s’est remis au travail, le système hospitalier en fait, car pour le restant de ce monde, on attends toujours les résultats de leur remise au travail acharné pour aider leur confrères, dans une détresse technique portant sur les soins à donner.

    Durant cette période, on ne soignait plus, on palliait, tout en respectant les dogmes et les principes organisationnels d’une « médecine classique », c’était presque de la « panique ». 

    Pendant ce temps les fidèles « mougeons » applaudissaient chaque soirs des personnes ne faisant que leur métier, aucun applaudissements n’a résonné pour ceux qui ont continué leur tache harassante leur permettant de vivre dans leur espace confiné.

    A croire aussi que pendant cette période, il y avait plus de mathématiciens, de statisticiens dans le monde de la santé que de personnes se penchant réellement sur le sujet pour éradiquer la bête malfaisante.

    De toute façon, tous les systèmes de santé, n’étaient pas structurés pour faire face à une épidémie comme celle-ci.

    Si des « plans » existent pour augmenter momentanément le système de soins, rien n’existe pour augmenter momentanément la création, la recherche, la découverte de produits destinés au soins qui doivent être prodigués.

    Je ne parle pas non plus de l’aspect logistique associé, notre dépendance étant scandaleusement énorme. Le pire c’est que je ne suis même pas sûr que cela change dans le futur, car faudra de l’argent, des espaces de stockages, bref tout un tas de choses qui coûterons dans l’attente d’une hypothétique nouvelle épidémie, qui si elle survient dans dix ans, fera les mêmes dégâts.

    Au vu de vue que j’ai écrit, la remarque de votre jeune infirmier ne me surprend pas.


    • docteur Doliprane 13 octobre 08:36

      @LeMerou dans votre analyse de l’évolution du système de santé vous avez omis le principal : le role des labos pharmas,big pharma, dans les facultés de medecine,les hopitaux ...le recherche...depuis les années 90. En clair les racines strcturelles de notre système /santé.


  • troletbuse troletbuse 12 octobre 09:11

    C’est quoi un complotiste ?

    Un qui disait que le virus avait été trafiqué en labo.

    Bien sur que non vu que c’était une chauve-souris qui avait sodomisé un pangolin.

    Dommage qu’il n’y ait pas eu une photo prise à cette instant, ce serait une preuve de plus pour les gogos.  smiley


    • eddofr eddofr 12 octobre 17:32

      @troletbuse

      Un complotiste c’est quelqu’un qui vous affirme que le virus c’est un complot de la société X, du politicien corrompu y et du milliardaire Z (il faut toujours un milliardaire) sans aucune preuve et qui affirme, sans plus de preuve, que la thèse officielle est fausse.

      Un douteur légitime, c’est quelqu’un qui constate que la théorie de la chauve-souris véhiculée par les médias aux ordres est un peu « légère », étayée par quelques indices très discutables et pas une seule preuve formelle et qu’il est intolérable qu’elle soit diffusée, non comme une théorie mais comme une vérité démontrée.
      Un douteur légitime, c’est quelqu’un qui trouve curieux que le virus se soit répandu dans une région où se situe justement un laboratoire qui stocke et étudie ce genre de saloperies et que ça mériterait une enquête sérieuse et approfondie.
      Un douteur légitime, c’est quelqu’un qui connait la nature humaine et la facilité avec laquelle naissent les complots mais qui ne nie, ni le déterminisme historique, ni le hasard, ni l’opportunisme.


    • Xenozoid Xenozoid 12 octobre 17:34

      @eddofr

      on rentre dans l’anthropologie


    • troletbuse troletbuse 12 octobre 18:46

      @eddofr
      Moi je n’ai aucun doute vu ce qui se passe à l’échelle mondiale
      Un qui doute, c’est un con !


    • troletbuse troletbuse 12 octobre 19:18

      @Xenozoid
      Un gars complétement bourré se tue en voiture à la vitesse de 160 à l’heure :
      L’anthropologie consiste à faire une enquête qui nous dirait pourquoi il s’est saoulé et pourquoi il roulait aussi vite ? C’est çà ?  smiley


    • Xenozoid Xenozoid 12 octobre 19:53

      @troletbuse

      elle est sociale ?


    • troletbuse troletbuse 12 octobre 20:18

      @eddofr
      Ca y est, j’ai compris. Un douteur légitime, c’est le gars qui attend l’information de l’Elysée ou de l’AFP ou de l’Immonde(appartenant à Bill le Gateux) ou l’Aberration et autres que par exemple, ils nous disent que Faucu a sponsorisé la recherche de gains de fonction sur le virus à Wuhan, qu’il a menti devant le Congrès,etc...  smiley  smiley  smiley
      Je crois qu’il vaudrait mieux qu’il attende le Père Noël en chair et en os descendant dans sa cheminée, même s’il n’en a pas (de cheminée).  smiley  smiley


    • docteur Doliprane 12 octobre 20:51

      @troletbuse il y a « la fabrique du consentement »(Chomsky) et à venir« la fabrique des gogos » dont le dernier chapître est le Covid-_pangolin
      Depuis plus de 20 ans nos cieux azurs sont quadrillés de trainées d« épandage angélique ( oxyde d’aluminium,sel de baryum...( analysés en labo), et cela continue . J’en parle, car en gironde ,malgré » une reprise lente " du trafic aérien selon Sud-ouest l’arrosage angélique a redoublé ce 12/10.
      Le formatage national sous l’égide de l’état+oilgarchie, de l’école à la télé +medias porte ses fruits . Du 11/9 à Notre-dame...les gogos gobent ! 
      Par contre ,les douteurs,les curieux, les lucides...savent ce qui nous attend . les esprits forts de tout age sont l’avenir . Comme en 40 !


    • troletbuse troletbuse 12 octobre 21:00

      @docteur Doliprane
      à venir« la fabrique des gogos »

      Je ne pense pas qu’elle soit à venir car elle est déjà bien amorcée et je pense que ce sont la majorité.
      Pour le reste je t’approuve


  • troletbuse troletbuse 12 octobre 10:44

    L’Agenda 21 = installation de la dictature.mondiale est bien ce qui se passe en Australie et ailleurs comme en France.

    https://infovf.com/video/agenda-expose-des-2013-par-ann-bressington—10624.html


  • Aujourd’hui le milieu médical a plus mauvaise réputation que les banquiers . Chercher l’erreur . Des gens destinés à vous soigner, vous sauvez la vie par principe sont devenus pire que les flics et la justice , réunit. Bon, sur le tas , il y a un petit nombre qui sont restés intègre mais c’est dérisoire. Macron a mené une guerre totale contre les français, en premier une guerre psychologique puis répressive . La quasi totalité des français se sont fait piéger un maximum sans distinction de rang social . Comment peut on justifier d’infliger des amendes de 135 € pour soigner les gens ….. Tous des crétins h&f .


  • A méditer : A BREL. La Loi est une épreuve de courage. Aimer la vie plus qu’on ne craint les menaces de mort., c’est mériter la vie. Les élus sont ceux qui osent. Gare aux timides ! Ainsi, les esclaves de la loi qui se font les tyrans des consciences, et les serviteurs de la crainte, et les avares d’espéra, et les pharisiens de toutes le synagogues et de toutes les églises, ceux là sont les réprouvés et les maudits du Père.


  • Lire : les avares d’espérance...


  • Jean Keim Jean Keim 13 octobre 17:02

    Si nous prenons un peu de recul face à notre histoire, nous constatons que c’est toujours la loi du plus fort et sa conséquence, l’exploitation de l’homme par l’homme, qui l’a emporté, il a bien fallu que ça commence un jour.

    Un jour donc quelqu’un a commencé à mal penser, et apparemment ce fut contagieux, à des degrés divers nous sommes tous touchés, dès qu’un individu revendique un pouvoir, il devrait être invité fermement à aller se faire voir ailleurs et pourtant certains reçoivent un accueil favorable, exploiteur et exploité forment un duo indissociable, si l’une des deux composante disparaît, l’autre ne peut plus exister.


Réagir