vendredi 1er juillet - par De Bredevan marc (L’INFOTOX)

Nouvel ordre mondial en désordre !

Le monde est, comme chacun sait, dirigé par l’équilibre d’intérêts communs entre « élites » politiques et « élites » économico-financières.
Mais...

JPEG

Le monde est, comme chacun sait, dirigé par l’équilibre d’intérêts communs entre « élites » politiques et « élites » économico-financières.
Mais si le politique domine, lui dont l’idéologie, l’émotionnel, la propagande constitue sa seule boussole, les guerres sont probables en mettant l’économico-financier en danger, lui dont le profit à court/long terme, la présence/prédominance sur tous les marchés lui évite souvent de déclencher des guerres au seul profit du politique !.
Quant aux « peuples », ils subissent certes les excès des uns mais surtout les déclarations et accords soi-disant historiques des autres.
Pour illustrer cela, notamment en ce qui concerne l’Europe, il suffit de voir que dès les années 50 jusqu’à l’aube des années 2000, les pouvoirs économiques/financiers avaient réussi à créer un environnement prospère, pacifique tant pour eux que pour la grande majorité des citoyens.
La création de la devise EURO, très vite mise au service d’une idéologie politique et surtout l’incroyable renforcement des pouvoirs institutionnels, supranationaux de, notamment, la Commission européenne (U. Von der Leyen en tête) ont permis au pouvoir politique de reprendre la main au détriment des pouvoirs économiques/financiers.

Ce pouvoir politique qui gouverne au nom d’une idéologie empreinte de caricatures simplistes (populistes, dictateurs…sous citoyens non vaccinés !) et d’un émotionnel démagogique, électoraliste qui va même se servir des buzz/sujets de société (ex : IVG/USA) pour affirmer sa prédominance en refusant toute analyse objective, tout débat de qualité qui tiendrait compte des seuls faits quitte à en arriver à mettre en péril nos intérêts géostratégiques, notre indépendance économico/financière… notre bien-être, parait-il si cher à ces dirigeants « démocrates », se vérifie avec le conflit Ukraine/Russie dans lequel ce seront les citoyens UE qui, cette fois encore, feront les frais de la dérive idéologique des pouvoirs politiques au sein de la démocrature du « Machin UE » !.

Certes, le propos n’est pas de croire que vivre en démocraties ou en dictatures ne présente aucune différence quant aux libertés tolérées, accordées aux citoyens… mais il convient néanmoins de commencer à comprendre que le « Nouveau Monde » en démocraties particulièrement européennes qui, depuis cette montée en puissance des instances du « Machin UE », prend de plus en plus de mesures, contraintes et obligations envers les citoyens des nations (autrefois libres et indépendantes) que l’Union européenne supranationale finit par considérer comme de simples régions, que nombre de dictatures ne rechigneraient à prendre !.


Souvent, l’argument principal utilisé par les fans de ces démocraties au rabais est de mettre en avant la liberté d’expression encore accordée (merci, ô vos grandeurs) à leurs citoyens, sauf qu’ici, aussi, on pourrait noter que même en dictatures, l’expression est libre pour autant que vous ne contredisiez pas la communication du pouvoir.
Le seul point vraiment qui caractérise la démocratie vs la dictature est donc le degré de liberté accordée à la diffusion d’opinions contraires à celles propagées par le pouvoir voire par les médias qui en sont proches.
En cela, force est de constater que cette liberté essentielle qui fit l’essor des réseaux sociaux est de plus en plus limitée, contrôlée par ces pouvoirs politiques sans que cela ne déplaise aux pouvoirs médiatiques qui y voyaient une concurrence gênante tant en contenus critiques, témoignages instantanés qu’en audience et donc en revenus publicitaires !.

Peut-on vraiment se prétendre démocrates quand on en arrive à discriminer, exclure du « cercle des dociles citoyens », tant ceux/celles qui refusent de se faire injecter un « vaccin » expérimental jusqu’en Juin 2023 que ceux qui au sein du corps médical, scientifiques et professeurs compris, osent émettre des doutes, des remarques objectives quant à ce qui ressemblerait plus à de la propagande qu’à des rapports incontestables !. (Covid : Démocrature sanitaire… : lien au bas de cet article)
Peut-on vraiment se prétendre démocrates quand on en arrive à discriminer, exclure du « cercle des dociles dirigeants » ceux qui, au sein du « Machin UE » émettent des avis contraires à l’unanimité requise qui garantissait l’égalité entre tous pays européens (petits ou grands, puissants ou non) jusqu’à prôner la création d’un club « privé » dans lequel tous adopteraient les décisions d’un seul voire du « couple franco-allemand » ?.
Peut-on vraiment se prétendre démocrates et surtout responsables quand on en arrive, à cause des erreurs du « Machin UE » soumis à la stratégie US, à voir se créer le bloc « oriental » Russie + Inde + Chine+ Afrique en opposition au bloc « occidental » qui, demain, constitué, risque de beaucoup déplaire à ces dirigeants occidentaux, décidément encore persuadés d’être les maîtres du monde, de désigner qui est son « ami », qui est son « ennemi » (interchangeable suivant des intérêts géopolitiques à court terme), qui est criminel de guerre à condamner par ces juges siégeant dans ces tribunaux…largement financés par les puissances occidentales et qui, alors, seront eux-mêmes mis en cause par les maîtres du Nouveau Monde qui fustigeront, à raison, les présidents US qui ont fait larguer des bombes… nucléaires sur un pays, le Japon, des villes, tuant des milliers de civils, des enfants… !, des dirigeants US et UE qui ont fait bombardé des pays, des villes tuant des milliers de civils, des enfants… ! en Irak, en Syrie, en Libye…

Ces guerres ont été conduites sous des prétextes de périls inventés ou sous des motivations d’ingérence démocratique dont les conséquences, pour les populations soi-disant à protéger n’ont abouti qu’à les faire (sur)vivre dans le chaos total et la misère.
Et pourtant, à l’inverse de ce que les pouvoirs politiques, médiatiques relèvent constamment quand il s’agit des « autres », aucun d’eux ne parlait de propagande, de fake news, de manipulation lors de tous ces désastres causés par leurs décisions !.
Quant à défendre l’idée de non respect d’intégrité territoriale , ici aussi, que penser de l’intégrité de Chypre, de la Syrie qui sont terrains de jeux pour la Turquie ou du Liban et de la Syrie pour Israël voire de l’ex Yougoslavie sans parler de ces territoires conquis autrefois mais qui ne semble pas poser de problèmes aux démocrates occidentaux dès lors qu’il s’agit de leurs ex-colonies !.


Pour conclure, la probabilité qu’avec ces pouvoirs politiques dominants tant en dictatures qu’en démocraties, se fassent jour des violentes protestations de citoyens lassés de ces restrictions, contraintes, obligations plutôt injustifiables aboutissant à devoir (sur)vivre en liberté surveillée, conditionnée et/ou que, plus grave encore, des conflits de grande ampleur, mondiaux entre blocs de puissance quasi égales surgissent à nouveau ne fait guère plus de doutes…. sauf pour les très nombreux bisounours toujours heureux et béats… sagement à l’écoute de leurs chers dirigeants et de leurs médias favoris…bien entendu !.

En lien avec ces différents sujets, ces articles publiés sur AGORAVOX : :
Ukraine-Russie : le bal des hypocrites « occidentaux »
Réseaux sociaux, coupables utiles !.
Euro : On en sort… ou pas ?! (2017)

En lien avec ces sujets, ces articles non publiés sur AGORAVOX :
Covid : Démocrature sanitaire ou quand le mépris des « élites » envers le « peuple » prend le pouvoir !. (2020 à 2022)
La Russie ne peut pas et ne doit pas gagner. (E. Macron)



19 réactions


  • Clocel Clocel 1er juillet 14:51

    La faute à Poutine, c’est plus fort que lui, il faut qu’il conchie le paillasson de Davos et de l’OTAN, parlons même pas de l’UE, il s’en torche.

    Façon, les russes, ce sont des barbares, ils ne supportent pas les chaînes démocratiques...


  • charlyposte charlyposte 1er juillet 14:55

    C’est à cause du changement climatique !


  • pipiou2 1er juillet 15:02

    On ne sait pas quelle est cette « ideologie » que l’auteur dénonce avec force vitupérations.

    Et quelles sont toutes ces odieuses restrictions de libertés dont nous serions victimes.

    On peut s’exprimer très librement sur les réseaux ou dans la rue.

    Alors c’est quoi le problème ? Le port du masque, le pass vaccinal ?

    Franchement de de la protestation un peu facile.


    • charlyposte charlyposte 1er juillet 16:14

      @pipiou2
      L’occident prépare la guerre en lobotomisant la plèbe, c’est à dire : préparer les esprits vers ou on veut les amener de gré ou de force le moment venu. smiley


    • DantonQ DantonQ 2 juillet 08:14

      @pipiou2 Alors c’est quoi le problème ? Le port du masque, le pass vaccinal ? " Ben oui, c’est plus qu’un problème : un véritable SCANDALE ! Pour ma part, il est hors-de-question que je remette la muselière et qu’on restreigne mes libertés de quelle que façon que ce soit. 

      La loi et l’état de droit étant de notre côté, je n’hésiterai pas à poursuivre l’Etat en justice pour les faire respecter, car c’est bien lui  et surtout celui qui devrait en être le garant  qui viole les lois de la République ! 


    • Lynwec 2 juillet 08:30

      @pipiou2

      Quand on voit des gens donner des leçons à la planète entière et ne même pas être conscient qu’imposer le port de masques qui ne protègent absolument de rien (une tenue NBC à la rigueur, mais bonjour l’ambiance et la qualité de vie) dans n’importe quelles circonstances, même les plus stupides ( portez le masque, mais enlevez le pour manger, les virus font la pause déjeuner...). Quand les mêmes ne voient aucun inconvénient à imposer aux autres de se faire injecter quelque chose dont ils ne veulent pas, s’en méfiant à juste titre

      https://mortsapresvaccination.wordpress.com/

      quand on entend une responsable politique, partie prenante de la comédie du « tous vaxxinés,tous protégés » qui déclare tranquillement (bêtement) pour justifier le port des muselières qu’elle est vaccinée mais ne se sent pas protégée à cause des non vaccinés (sans doute comme les neuneus qui ne se sentent pas protégés de la pluie par leur parapluie parce qu’ils croisent des gens qui n’en ont pas), alors qu’elle pérorait probablement sur le thème « tous vaxxinés,tous protégés » quelques semaines avant... Quand on voit tout ça....

      on finit par tirer les conclusions qui s’imposent : soit ce sont des collabos qui ont tout à gagner à cette idiotie covidiste (prétexte à la tyrannie en fait), soit ce sont des absents à la distribution de neurones (et les absents ont toujours tort, parait-il)...


    • SAVING-Private-ASSANGE 2 juillet 12:31

      @pipiou2

      L’idéologie est qu’on est trop nombreux sur cette petite Planète et que certains aimeraient bien revenir aux temps bénis de la rengaine quand :
      les pauvres ne le savaient pas,
      les riches étaient adulés comme des stars,
      les banquiers bankaient sans contrôle,
      — les électeurs élysaient sagement,
      les transporteurs ne faisaient pas grève les jours de départ en vacances,
      les manifestants se laisser sagement canaliser par les CRS
      le climat ne détruisait pas les récoltes,
      les chefs d’Etat du tiers monde savaient tenir leurs gens
      etc, etc
      Alors, certains sont peut-être en train de concocter des recettes pour réduire un peu la voilure démographique (fermer les lits d’hôpitaux peut-être un petit commencement...).
      D’ici qu’on aille perturber Rotchild ou Kissinger dans leur bunker... climatisé, ce serait une Première... catastrophique pour les Maitres du monde !


  • Clocel Clocel 1er juillet 16:12

    Enfumoir... Par ici la sortie !


  • Lynwec 1er juillet 16:20

    C’est au contraire le secteur économico-financier qui est à l’origine des guerres puisque c’est son moyen favori de régulation des déséquilibres qu’il crée par sa rapacité.

    Ouvrez donc les yeux, monsieur l’auteur,sur le danger que représente par exemple, le complexe militaro-industriel aux USA, danger dénoncé il y a bien longtemps par un président US lui-même...

    Le politique n’est plus maintenant un décisionnaire réel, mais un exécutant mis en place pour servir de fusible en cas de nécessité...


    • charlyposte charlyposte 1er juillet 16:28

      @Lynwec
      Le meilleur exemple est la création de la FED en 1913.... on connaît la suite morbide des événements qui ont accouché depuis cette date smiley


    • I.A. 1er juillet 18:20

      @Lynwec

      « C’est au contraire le secteur économico-financier qui est à l’origine des guerres puisque c’est son moyen favori de régulation des déséquilibres qu’il crée par sa rapacité.

      Ouvrez donc les yeux, monsieur l’auteur, sur le danger que représente par exemple, le complexe militaro-industriel aux USA, danger dénoncé il y a bien longtemps par un président US lui-même...

      Le politique n’est plus maintenant un décisionnaire réel, mais un exécutant mis en place pour servir de fusible en cas de nécessité... »

      C’est ce que je me suis dit.

      Un secteur économico-financier qui corrompt par son lobbying omniprésent, et qui s’infiltre en plein coeur des instances politiques par le biais de cabinets de conseils, voire par la simple mandature présidentielle d’un vulgaire golden boy de chez Rothschild & Co...

      Sic.


    • SAVING-Private-ASSANGE 2 juillet 12:37

      @Lynwec
      Une référence qui devrait convaincre bien des réfractaires... on peut rêver

      https://www.youtube.com/watch?v=i4dcmJALM8k

      J’ai acheté son ouvrage  : la route vers le nouveau désordre mondial


  • jjwaDal jjwaDal 2 juillet 18:19

    Avec le reflux des idéologies politiques, la force primaire d’influence dans le monde est devenue l’idéologie économique, pour l’essentiel la dernière mouture en date du capitalisme, qui est le néolibéralisme, arcbouté sur la libre circulation des capitaux et marchandises sans contraintes.
    Le conflit entre la Russie et les USA sur le territoire de l’Ukraine va manifestement servir de catalyseur à des évolutions qui sont toutes des réponses des pays dominés par ce système aux pays qui ont outrageusement profité de ce système.
    En effet dès lors que le dollar devient une arme de guerre, il cesse de devenir une monnaie de réserve sûre pour l’essentiel des pays du monde. Par ailleurs la saisie des avoirs russes en dollar dans les banques étrangères et les sanctions contre la Russie vont à l’encontre du coeur du système économique, des règlements admis par tous au niveau de l’OMC.
    La constitution en cours d’une alternative au système d’échanges interbancaire, « SWIFT » , la recherche de moyens de paiements alternatifs au dollar, la constitution d’alternatives à la Banque Mondiale et au Fonds monétaire International (tous deux largement « faux nez » des USA et de leurs intérêts)
    font en effet penser que l’essentiel de la planète considère une sécession des mécanismes qui les ont maintenus la tête sous l’eau pendant que les USA et les européens maintenait un niveau de vie inédit en imprimant du papier et en s’endettant au delà de toute mesure.
    Le temps de latence pour que ces nouveaux instruments montrent leurs puissants effets ne doit pas cacher la tendance lourde qui est en cours.
    Le monde va profondément changer pour le meilleur pour l’essentiel de la planète. Pour notre malheur nous n’en faisons pas partie.


  • yakafokon 3 juillet 09:21

    Ce que n’ont pas compris ces tarés de dirigeants européens, qui hurlent à la mort en voyant tous les prix s’envoler ( gaz et pétrole, entre-autres ) c’est que tant que nous ferons partie de l’Union Européenne ( savamment concoctée dès 1945 par les Etats-Unis, ces amis qui nous veulent du bien ) rien ne pourra se faire pour nous libérer de ce « piège à cons » !

    La France, l’Allemagne, l’Espagne, et l’Italie, doivent impérativement quitter l’Union Européenne, avant la catastrophe qui nous pend au nez !

    Et c’est possible ( la Grande-Bretagne l’a bien fait ), en appliquant l’article 50 de la Constitution Européenne ( art. 13 pour la partie militaire concernant l’ O.T.A.N. ).

    Quant aux autres pays, s’ils veulent rester au sein de l’ O.T.A.N., grand bien leur fasse, qu’ils se démerdent avec leur maître de Washington !


  • zygzornifle zygzornifle 3 juillet 09:32

    Comme ils ont l’argent la police et l’armée a leur disposition je ne m’inquiète pas pour le devenir de l’ordre mondial quitte a créer des pandémies, des famines, des fausses révolutions, des guerres civile ou des guerres tout court pour mater le mougeon et mettre des marionnettes a leur solde a la tête des pays (comme cela est déjà le cas avec Macron et bien d’autres) ....


Réagir