mardi 22 juillet 2014 - par Dan

Palestine : l’épuration ethnique a commencé

   

JPEG L'épuration ethnique a commencé sans le savoir...en 1948. Le bail concédé à une religion, par les nations unies en repentir du pogrom nazi au sein de l'Europe, fruit du délire d'un maniaco-dépressif des années 30, sur une terre d'Allemagne humiliée (frustrée des réparations de guerre imposée par les vainqueurs de 14/18 et touchée par la grande récession) laquelle portera encore longtemps malheureusement le fardeau de cette créature et dont nous vivons les dégats collatéraux encore aujourd'hui et même demain. A telle enseigne que les dirigeants Allemands sont devenus inaudibles, s'auto-disqualifiant sur le problème Israëlo-Palestinien, ou, seulement sur la pointe des pieds dans le consensus diplômatique européen...  

Le mouvement maudit du balancier de l'Histoire a fait naitre une arrogance aveugle, une épuration ethnique de fait, palestinienne celle -ci, par ceux là même qui, pourtant, avaient subi la shoah. C'est sur la terre de Palestine, en terre arabe historique, qu'un nouvel Etat s'est développé en gangrène. Regardez la carte. Entre l'enclave de 1948 et la répartition territoriale qu'est devenue cette terre tout s'est inversé. Il n'y a plus de continuité pour un Etat palestien.

C'est un peuple disloqué qui est ainsi dénommé Palestine. La Cisjordanie a été rongée, pied à pied, depuis 1967, par de nouveaux territoirs investis sous prédation israëlienne, tant par des conquêtes de guerre que par des colonisations des juifs de l'Europe de l'est. La terre de Palestine est devenue un leurre par le massacre organisé de son découpage en peau de léopard, Il n'y a plus de continuité territoriale, c'est un lambeau de populations arabes sous l'égide du Fatha que la Cisjordanie est éclatée. En outre, on admet la construction d'un mur ethnique de 700 km sur les terres spoliées par l'occupant. Mammoud Habas, aimable conciliateur pour ce qu'il lui reste de pouvoir réel envers son peuple disséminé, est dépassé depuis le début par un jeu de manipulation dont il subit sans cesse les outrages et vexations. Les cheik points israëliens qui rapellent aux arabes qu'ils ne sont de fait, que des "sous citoyens", chez eux, sur leur terre. 

La bande Gaza ? c'est un petit espace de 30 km de long sur 10 de large ou est entassée une population de presque 2 millions d'habitants, victimes -le mot est faible- a tout les points de vue du "Maître" israëlien, qui décide de tout sur cette parcelle, véritable camp de concentration à ciel ouvert. Un embargo/blocus qui asphyxie véritablement le développement et la simple survie sanitaire et économique de cette population, arabo-musulmane historique. Un bateau de secours populaire ne peut même pas y affréter. Interdit, raoust. Les médicaments, les produits alimentaires, les objets de consommation, le ciment, tout y est filtré. Les biens d'équipements ; machine à laver , les réfrigérateurs, les télés, la motoculture, doivent transiter en grande partie par les sous terrains, ils faut voir ces images surréalistes à la télé lorsque nous sommes douillétement assis dans nos canapés. 

Les nouveaux damnés de la terre chercheraient aussi à réunir des armes... Ah ! quelle outrance, ainsi, non content on ose se rebeller ! Mais pourquoi n'auraient-ils pas ce droit pour se défendre, pour se battre et se libérer, face à l'une des armées la plus puissante du monde ? face à Israël qui lui a le droit ? le droit d'avoir aussi la bombe atomique pour décapiter cette parcelle de territoire en quelques minutes "si je le veux bien"...nous dit-on. Doivent-ils se soumettrent comme des chiens à qui l'on occtroi pitence et commisération internationale. Ne comptez pas sur eux. Ils ne baisseront jamais les bras sauf à êtres broyés, à mourir. Ils sont des résistants authentiques. Face à la persécution et à l'occupation on se bat. C'est l'histoire de l'humanité.

Il y a tellement chose à dire : le prétexe de faire du Hamas une organisation "terroriste"...

Ainsi, un peuple qui se bat avec des armes -minables en plus- contre l'occupant qui le parque dans un espace de concentration subi serait terroriste ? Nos ainés qui nous on libéré de l'occupation allemande seraient ravis d'entendre ce que l'on dit de leur combat existentiel. Parce qu'ils sont arabes, ils ne sont pas résistants ? Parce qu'ils prônent l'islam (comme dans toute terre arabe) ils n'auraient pas le droit de vivre, de revendiquer leur terre ? Mais le Hamas a été porté au pouvoir démocratiquement. C'est ainsi. On ne peut pas proner la démocratie et ensuite faire la fine bouche si le résultat ne nous convient pas. Si cette religion ne nous plait c'est une chose, c'est philosophique. Mais chacun est maitre chez soi. Il ne faut pas tout mélanger. Si les arabes veulent vivre sous les précepts de la Charia cela n'autorise pas les occidentaux à s'ériger en maïtre de cérémonie, en donneur de leçon du bien et du mal, au nom de la Morale. Sinon, nous sommes des bourreaux tels que Machiavel désignait les maîtres qui appliquent la tyrannie au nom du bien... On connaît les dégâts, les crimes, les pogroms des guerres de religions émancipatrices.. C'est rempli dans les livres d'Histoire. Le drame de ce conflit trouve sa source d'ailleurs dans l'exaltation religieuse de chacun à s'estimer propiriétaire de la "terre sainte". N'oublions pas que les accords d'Oslo ont achoppé sur la question du partage de Jérusalem. Un ultra religieux juif a montré au monde entier ce qu'était le fruit de son apprentissage du Talmud en tuant, en 1994 Yitzhak Rabin 1er ministre israëlien, qui osait admettre de rendre les terres de 1967 pour ouvrir à un projet d' Etat palestien. C'est dans les livres d'histoire récente.

JPEG Les images que l'on nous voyons actuellement à la télé sont insupportables. Israël a perdu définitivement toute crédibilité par ce crime contre des plus faibles. D'aucun diront qu'il s'agit d'un crime contre l'humanité.

Ceci est le fruit de l'erreur historique de la création d'un Etat religieux en réparation de l'Histoire, en réparation du pogrom juif en Europe. On peut prendre le problème dans n'importe quel sens on en revient à cette erreur d'une organisation internationale, les nations unies en 1948, qui a instillé, pour des générations, l'irréparable, une guerre nouvelle en réaction ( guerre des six jours de 67, puis 1973, intifada) par l'occupation non concertée, non démocratique -si ce mot a un sens- par la spoliation de terre en créant des camps de refugiés bédouins qui n'ont rien vu venir, à qui on n'a demandé le moindre avis.

Il fallait pourtant, en simple intelligence cartésienne, réfléchir aux conséquences néfastes possibles, de la cohabitation rivale entre frères ennemis. Il aurait été plus judicieux pourtant de protéger les juifs, en diaspora dans le monde, comme toute communauté, dans leur pratique religieuse : les Etats étant dramatiquement purgés par l'Histoire du nazisme Hitlérien, oeuvre d'un fou anachronique. Les religions n'ont pas vocation à se constituer en nationalité, encore moins en tant que nation. On voit le résultat.

JPEG - 11.6 ko

Elles ont vocations à vivre et se fondre dans les Républiques des Etats/nations telles que celles-ci existent. La religion est une distinction privée et rien d'autre. Elle ne peut et ne doit être un fer de conquête comme le moyen âge en fut témoin, les croisés, les conquistadors de Rome en Amérique latine (un continent) les guerres de religion eu Europe, les catholiques, les protestants, en résumé par les guerres qui jalonnent l'histoire de l'humanité, jusqu'aux guerres de Yougoslavie et d'Irlande qui sont récentes. 

Mais les dés sont jetés. Il n'y a que la croyance religieuse pour croire aux miracles.



29 réactions


  • Laurent de Coudenhove Laurent de Coudenhove 22 juillet 2014 18:51

    Le fruit de la création d’un Etat religieux...
    On voit que tu as été élevé aux mamelles de la DDDHC1789 smiley

    Oeuvre d’un fou anachronique : Non, Hitler et ses sbires étaient très très bien positionnés dans leur temps. C’est aujourd’hui, n’en déplaise à cette engeance qu’il y a une difformité temporelle. Alors que ce devrait être le temps d’un renouveau nationaliste et d’une expurgation des musulmans, je pense cette fois ci, Pô et Pô Un se sont donné rendez-vous ici avec une évolution de conscience de deux vies d’avance sur le planning établi.

    anachronique : il faudrait déjà considérer que ces déchets de la Nature sont capable d’évolution. Ou croire, (et ce, peut-être un peu mais pas assez) que nous soyons capables de juguler leur haine de l’Homme et des hommes, grâce à la DDDHC.

    Donc oui, tu as bien compris qu’au delà de simples critères de positionnement humain, économique ou sociétal, je tente de lever un voile sur une guerre beaucoup plus ancienne que beaucoup ont purgé de leur mémoire par acceptation de loi et que rien n’effacera de la mémoire de ces ... car c’est justement ce qui fait leur pouvoir de domination.
     De la science-fiction me direz-vous ?


    • Laurent de Coudenhove Laurent de Coudenhove 23 juillet 2014 10:45

      A la relecture et dans le contexte de l’article, on pourrait croire que je parle essentiellement des sionistes. Non, non, chaque pays en a sa part.


  • Frédéric MALMARTEL Le Kergoat 22 juillet 2014 19:30

    La vérité, c’est que Gaza est devenu un immense camp de concentration.

    Rouvrons les frontières de Gaza, laissons les habitants vivre comme des gens normaux partout dans le monde, laissons la vilel se développer et arrêtons ce délire.

    Malheureusement les Etats Unis n’ont pas un président capable de dire non à Israël, Israël n’a pas un gouvernement capable de dire non à son extrême droite. Et par voie de conséquence l’extrême droite israëlienne fait la pluie et le beau temps !

    C’est lamentable.

    Vous savez quel est le taux de pauvreté en Israël ? Plus de 35%. Plus d’un Israëlien sur trois vit dans la misère.

    Alors pour faire oublier ça, effrayons le bon peuple avec le Hamas !


  • Christian Labrune Christian Labrune 22 juillet 2014 22:24

    Tiens, le pire de la bande est venu déposer son petit étron.


  • Christian Labrune Christian Labrune 22 juillet 2014 22:59

    Ce soir (22 juillet) l’ONU par la voix de son Secrétaire général a fermement condamné les attaques du Hamas et exigé qu’elles cessent immédiatement.
    Les état qui auraient pu soutenir si peu que ce soit cette organisation terroriste : la Chine, la Russie, par exemple, se gardent bien d’intervenir.
    L’Europe dénonce l’utilisation et le sacrifice des populations civiles pour protéger les sites où l’arsenal de l’organisation terroriste est entreposé et où se sont enfermés aussi les responsables de la branche armée.
    Toutes les chancelleries reconnaissent le droit absolu du peuple israélien à organiser sa défense, tout en recommandant, bien évidemment la modération dans les actions de représailles.

    Cette recommandation me paraît assez inutile : un millier de maisons, qui constituaient des objectif stratégiques ont été détruites depuis quinze jours. Si on comptait seulement quatre habitants par maison, cela devrait déjà faire au moins quatre mille morts et on n’en est pas là. Comptabilité sinistre, évidemment : quand il n’y aurait eu que deux morts à Gaza, ce serait déjà deux morts de trop. Mais c’est la guerre. Combien de morts en Syrie depuis dix jours ? Plus de sept cents, et combien depuis le début de 2011 ? Les civils bombardés en Syrie n’ont pas de chance : Bachar el-Assad n’est pas juif. Les Tibétains occupés par les armées chinoises depuis 1950 n’ont pas de chance non plus : les Chinois ne sont pas juifs. L’antisémitisme international ne se mobilisera jamais pour ceux-là, qui peuvent donc crever tranquillement dans leur coin.
     
    La seule solution à l’heure actuelle paraît être une démilitarisation, sous contrôle international, de la bande de Gaza. C’est cela qui est préconisé par Israël et c’est la seule issue réaliste qui puisse garantir une paix relativement durable. Deux possibilités s’offrent au Hamas, organisation terroriste que Netanyahou compare, non sans raison, à Al Qaïda, à l’EIIl ou à Boko Haram. Soit disparaître purement et simplement au terme des combats, soit renoncer à sa branche militaire pour ne se consacrer plus, sous le contrôle de l’Autorité palestinienne d’Abou Mazen, qu’à ces tâches sociales qui ont été l’occupation exclusive des Frères musulmans en Egypte par exemple, jusqu’à la fin du règne de Nasser.
    En tout cas, les Frères du Hamas sont complètement isolés. Ils ne peuvent plus compter désormais que sur un « Vilain petit Qatar » dont la réputation d’état esclavagiste et voyou n’est plus à faire.


    • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 23 juillet 2014 00:39

      Bonsoir, Christian, c’est beau comme du wellbec qui chanterait Dominique-nique-nique, ce que vous écrivez.
      Vous avez raison sur tout, les médias le prouvent, mais probablement autant d’amis que de vanité, je crois : Il vous reste à accepter qu’il pourrait y avoir un par-delà l’idée préconçue qu’il n’y a qu’une seule et unique raison à tout, la votre d’ailleurs. Vous avez tord sur de nombreux points, loi des amalgames que voulez-vous, mais d’une part ce n’est pas grave, et d’autre part je n’ai ni le temps ni l’envie d’exciter la sus-dite vanité. Juste assez de temps toutefois pour vous lâcher au passage un 2ème étron, comme vous dites, sur les pieds (vous me permettrez de déléguer) :
      "When Israelis in the occupied territories now claim that they have to defend themselves, they are defending themselves in the sense that any military occupier has to defend itself against the population they are crushing... You can’t defend yourself when you’re militarily occupying someone else’s land. That’s not defense. Call it what you like, it’s not defense." — Noam Chomsky (Traduisez ou faites traduire vous même, je ne vais quand-même pas me cassez le tronc pour si peu).


    • Claude Simon Claude Simon 23 juillet 2014 07:55

      « La seule solution à l’heure actuelle paraît être une démilitarisation, sous contrôle international, de la bande de Gaza. C’est cela qui est préconisé par Israël et c’est la seule issue réaliste qui puisse garantir une paix relativement durable. »


      C’est une excellente proposition, à deux conditions : l’interdiction de tout embargo par Israël et le retour aux frontières de 1967.

    • Christian Labrune Christian Labrune 23 juillet 2014 12:17

      "C’est une excellente proposition, à deux conditions : l’interdiction de tout embargo par Israël et le retour aux frontières de 1967."

      Claude Simon
      Cette proposition n’est pas seulement celle de Netanyahou, c’est aussi celle des nations européennes et j’aurais dû le préciser si j’avais pris la précaution de prendre des notes, ce que je ne fais pas toujours.
      La raison première de l’embargo était d’éviter que des armes en provenance d’Iran ou d’ailleurs ne se retrouvent accumulées à Gaza dans le but de nuire ensuite à Israël. Vous me répondrez que cette inquiétude était tout à fait délirante et infondée : les sommes considérables reçues de l’aide internationale, il était tout à fait exclu qu’elles pussent, dans les mains d’un Hamas trop soucieux d’améliorer le sort des Gazaouis, servir à autre chose qu’à construire des logements, entretenir les voies de circulation, créer des emplois et venir en aide aux plus démunis. Une certaine propagande alarmiste avait bien prétendu que beaucoup d’armes récupérées après la chute de Kadhafi transitaient vers Gaza par des tunnels vers le territoire égyptien. Ces sortes de trafics auraient été très bien tolérés sinon favorisés par le régime du Frère Morsi. Mais de cet armement purement imaginaire et fantasmatique du Hamas, on n’a toujours pas vu la première petite roquette. J’avoue qu’étant quelquefois un peu crédule, j’avais cru aussi que cela pouvait être possible, et que l’Iran pourrait même aider aussi le Hamas. Les faits récents prouvent le contraire et je suis bien obligé de me rendre à l’évidence.

      Il reste que ce qui n’a pas été ne garantit pas que cela ne sera jamais, et le même principe de précaution qui interdit aujourd’hui aux avions des compagnies étrangères d’atterrir à Ben Gourion doit aussi prévaloir dans les discussions et les arrangements qui suivront le cessez-le-feu si l’on tient à parvenir à une paix durable.
      La question des frontières reste des plus épineuses. Beaucoup seraient évidemment favorables à une solution à deux états qui me paraît aussi plutôt souhaitable. L’Autorité palestinienne et le Fatah (d’inspiration laïque) s’orientent vers des solutions diplomatiques et pacifiques. Pour donner le change face à des populations qui restent très fanatisées (les programmes d’éducation sous le contrôle de l’Autorité n’y sont pas pour rien), Abou Mazen, qui fut l’auteur dans sa jeunesse d’une thèse négationniste, se croit encore obligé d’entonner des couplets antisémites auxquels, probablement, il ne croit plus guère. Avec des responsables politiques devenus raisonnables, une paix définitive serait certainement envisageable. La question des territoires disputés, faut-il le rappeler, résulte du casus belli que constituait en 67 le blocus du détroit de Tiran voulu par l’Egypte de Nasser pour commencer à mettre en chantier la destruction de l’état d’Israël rêvée dès 1948 par le mufti de Jérusalem, copain de Heinrich Himmler. Vouloir détruire entièrement un peuple par un génocide, ça paraît complètement délirant et criminel, mais les Juifs d’Israël avaient peut-être déjà entendu parler d’entreprises de ce genre. Ce petit peuple environné d’ennemis (ceux de la guerre de six jours par exemple) refusait obstinément de mourir. Quelle mauvaise volonté ! Quels salauds !
      Ils sont toujours dans le même état d’esprit et il y a peu d’apparence que cela change puisque l’objectif de toute la sphère islamo-fasciste, qui rêve actuellement de réorganiser le monde selon des principes hérités du VIIe siècle, se soucie essentiellement d’Allah et des massacres qu’il imposerait(?) pour faire enfin triompher l’Islam. Le Hamas, en cela, et Netanyahou a encore raison de le souligner, avec le septième article de sa charte, ne diffère en rien de l’EIIl, d’Al-Qaïda ou de Boko Haram.
      Tout ce qu’on peut espérer pour les Gazaouis, c’est une disparition rapide de l’islamisme dans la région. Dans les rues des grandes villes du monde, et même en Israël, des idéalistes dépourvus de mains prêchent pour la paix à Gaza. Moi aussi, bien entendu, même si je me garderais bien de m’associer à des antisémites, mais les chancelleries occidentales paraissent avoir enfin compris que ce qui se passe du côté de la frontière entre Gaza et Israël est tout à fait exportable, que laisser la bride sur le cou à des islamistes tels que ceux du Hamas, ce serait tout à fait suicidaire pour les peuples que menace le développement d’un nouveau fascisme.
      Les frontières d’Israël ne seront probablement jamais celles de 67, surtout si le Hamas continue d’exister. Si ces cinglés disposaient un jour d’une suffisante quantité de missiles grâce à la levée du blocus, on pourrait bien voir ce qu’on n’a encore jamais vu : une pluie de missiles sur les villes d’Israël et même, pourquoi pas -là, vous allez me dire que je délire, mais je ne suis pas le seul ici et j’ai bien le droit de temps en temps - sur Tel-Aviv, voire Jérusalem.
       

       


    • Claude Simon Claude Simon 23 juillet 2014 15:35

      J’aime votre ton, Mr Labrune, qui stipule qu’il ne faut pas être crédule ni dupe dans cette région où aucune confiance n’est quasiment permise. Car vouloir relever la tête, ou s’autoriser un peu d’espoir, c’est s’exposer aux coups bas (Rabin, Grunzweig, rapprochement palestinien Fatah-Hamas). La triste conséquence est que la seule issue est dans la radicalisation, l’extrémisme que connait les deux protagonistes.Ce que je vous reproche, c’est votre manque de neutralité. Car de nombreux observateurs, arabes israéliens, juifs israéliens, entre autres, constatent de l’intérieur la fascisation, mais d’Israël cette fois-çi. Inutile de remuer la boue concernant Abou Mazen, on peut très bien le faire concernant l’autre côté.Mais les propagandistes s’échignent à ignorer l’acuité de l’information que permet les medias actuelles où l’émetteur d’information est aussi distribué que le récepteur, et de fait, se ridiculisent.
      Une sortie politique de ce conflit ne peut s’envisager qu’avec des arbitres impartiaux et neutres.Revenir aux frontières de 67 est évidemment difficile pour Israël, étant donné le petit territoire que cela comprend (corridor de 14 km), et le fait que la colonisation depuis a emménagé 650 000 israéliens dans ces territoires acquis illégitimement.Mais il est évident qu’Israël ne cherche pas vraiment de solution de paix, car cela va à l’encontre de ses objectifs territoriaux , et le Hamas a des revendications qui ne permet que sa propre victimisation aux yeux d’une opinion internationale de gogos. Il me semble assez évident qu’il cherche à gagner la guerre de l’image. Et Israël, radicalisé, se contente de continuer à gagner son conflit sans fin. 

      Quoiqu’il en soit, vous savez tout aussi bien que moi que des solutions politiques existent, , mais une absence de volonté politique locale et réciproque ne doit évidemment pas nous inciter à importer un conflit écrit, qui, somme toute, n’est qu’instrumentalisé, ou lutte de prérogatives bien loin des nôtres, c’est selon.


    • Christian Labrune Christian Labrune 23 juillet 2014 21:16

      Claude Simon ;
      Je tâcherai de répondre un peu plus tard à votre intervention, mais je tiens d’abord à rapporter, pendant que mon souvenir est encore à peu près frais, les principaux éléments du discours que je viens d’entendre en direct et en traduction simultanée, autour de 20h30, du discours de Mechaal, le sinistre, sanguinaire et dérisoire tyran confortablement planqué à Doha. Je suppose que peu de Français auront pu l’entendre, et ça peut intéresser quelques lecteurs.
      L’impression générale est que le bonhomme est complètement à côté de la plaque : long préambule confus fait d’invectives contre les méchants israéliens occupés à leur génocide (je n’ai pas entendu le mot mais ça revenait à ça) et à leurs « crimes de guerre » (une protestation palestinienne auprès de l’ONU irait dans ce sens là), toutes choses qui sont si opposées, bien évidemment, aux pratiques si humaines et si morales du Hamas.
      L’objectif, puisque les Israéliens ont pour ainsi dire perdu la bataille étant donné le nombre de leurs morts bien supérieur à celui qu’ils révèlent, ce serait, avant même toute négociation, et comme condition sine qua non du cessez-le-feu, une cessation du blocus de Gaza. Le Hamas, de toute façon, n’est pas pressé. Il combattra encore un mois, deux mois s’il le faut.
      Mechaal fait alors un parallèle entre le blocage de l’aéroport Ben Gourion et le blocus de Gaza : si on le veut, on peut aussi faire la même chose que les Israéliens, etc.
      La-dessus, un bavardage assez confus à propos de la solidarité des Palestiniens qui sauront se sacrifier et son déjà prêts à se soulever partout en Cisjordanie. Nous respectons la vie, dit-il à un moment, pour concurrencer des propos, hier, de Netanyahou, mais immédiatement après, il n’est plus question que de se sacrifier partout pour la cause.
      Il pose six conditions à un cessez-le-feu, dont je ne peux rapporter que quatre : j’écris si mal que je ne parviens pas à me relire :

      -Cessation du blocus.
      -Libération des prisonniers (ceux de l’accord Shalit qui ont été repris en Cisjordanie, probablement.)
      -Retour des réfugiés.
      -Souveraineté sur Jérusalem.

      Conditions tout à fait maximalistes et bien évidemment inacceptables. Bref, l’animal m’a paru à peu près aussi dépassé par les événements que devait l’être Adolf Hitler à quelques heures de l’arrivée des alliés.
       


    • Christian Labrune Christian Labrune 23 juillet 2014 21:50

      Claude Simon,
      Il me semble que pour reprocher à l’autre un manque de neutralité, il faudrait pouvoir se prévaloir soi-même d’une pareille disposition. Vous êtes Palestinien et je conçois aisément qu’il vous soit difficile d’avoir un jugement distancié et le vôtre, de fait, ne l’est aucunement. Moi, je suis un Parisien pour qui les limites du monde sont à peu près situées au bord des boulevards périphériques : j’ai des voyage une horreur absolue et je ne connaîtrai jamais votre région du monde. Cela ne m’empêche pas de réfléchir sur la situation, de voir assez clairement ce qu’on peut reprocher aux uns et aux autres. Les Israéliens, sans doute, ont eu tendance à traîner les pieds dans la résolution du problème palestinien, mais dans la situation actuelle, ils ne sont pas les premiers à avoir tiré et on les considère sans la moindre nuance comme des agresseurs. J’ai vu passer une douzaine d’articles qui étaient autant d’apologies du Hamas et de son action, laquelle, objectivement, est indéfendable et se trouve dénoncée aussi bien désormais par l’ONU, l’Europe, Al-Sissi et même Abou Mazen. Un article que j’avais envoyé, purement analytique, s’est trouvée censuré. On a ici une bonne douzaine de procureurs contre Israël et vous ne voudriez pas qu’il eût le moindre avocat. C’est une prétention qui serait la négation même de toute justice.
      Je n’ai aucune raison personnelle, cela va sans dire, de considérer les Palestiniens comme des ennemis. Ce qui leur arrive m’attriste tout autant que la mort de tel ou tel soldat de l’autre camp, mais je suis et je serai toujours l’ennemi d’organisations telles que le Hamas, l’EIIL ou Boko Haram que je mets toutes dans le même sac où j’ai déjà fait tomber les fascismes et le communisme des Staline et des Pol Pot.
      Je n’ai aucune espèce d’estime pour un Abou Mazen, qui n’est pas à la hauteur de la situation. Les Israéliens le ménagent et, politiquement, ils n’ont pas tort puisqu’il n’y a pas d’autre solution pour négocier, mais je les plains de n’avoir pas un interlocuteur d’une autre trempe, d’une autre qualité intellectuelle et morale.
      Combien de temps faudra-i-il pour qu’une sorte de démocratie puisse surgir et perdurer dans cette région du monde ? Vingt-cinq ans, disait al-Sissy parlant de l’Egypte. Dans vingt-cinq ans, je serais probablement mort, et je voudrais bien que cela aille un peu plus vite. C’est tout ce que je souhaite aux Juifs et aux Arabes de la région.


    • Lord WTF ! Lord WTF ! 23 juillet 2014 22:28

      Tâcheron pro-à-glandiste ou idiot utile ? Le lecteur décidera…


       En dépit du « scoop » ici produit par le porte-parole de la Voix de Zion, les conditions du Hamas pour un cessez-le-feu accompagné d’une hudna (trève) de 10 ans sont les suivantes (conditions connues depuis plusieurs jours, analysées, discutées, etc… par x medias n’étant pas des officines d’obédience islamonazi, gauchoslamiste, etc…) :

       1. retrait des chars israéliens de la frontière Gaza-Israël afin de permettre aux paysans palestiniens d’accéder à leurs champs (i.e. : la zone tampon dans son extension « normale » couvrant 48% des terres arables de Gaza)

      2. libération des Palestiniens emprisonnés au cours des opérations en Cisjordanie après l’assassinat des 3 jeunes israéliens (i.e. : les prisonniers libérés selon les accords passés lors de la dernière trêve)

      3. lever du blocus de Gaza et ouverture des passages frontières pour le commerce et les personnes

      4. établissement d’un aéroport et port international qui seront sous supervision de l’ONU

      5. accroissement de la zone de pêche autorisée à 10 km

      6. internationalisation du passage frontalier de Rafah (Egypte) qui sera placé sous supervision de l’ONU et de certains pays arabes

      7. présence de forces internationales aux frontières

      8. facilitation des conditions d’obtention pour les autorisations de prier à la mosquée Al Aqsa pour les Gazaouis

      9. Non interférence d’Israël dans le processus de réconciliation palestinien

      10. rétablissement d’une zone industrielle et facilitation du développement économique de la Bande de Gaza

       

      Il y a à l’évidence des conditions qu’Israël n’acceptera pas (notamment la présence d’observateurs ONU et forces internationales...on se demande bien pourquoi), néanmoins aucune de ces demandes n’est « maximaliste », et encore moins irrationnelle : à moins de considérer que toute demande palestinienne est par définition maximaliste ou entâchée d’oscurantiste fanatisme…sans doute que le prop-à-glandiste ci-dessus a-t-il confondu permis de prier à Al Aqsa avec reconquête de Jerusalem... 


    • Christian Labrune Christian Labrune 24 juillet 2014 01:23

      Il n’était pas question de DIX propositions dans la conférence de presse donnée ce soir par Mechaal à Doha vers vingt heures trente. Ces propositions, que je viens d’entendre une nouvelle fois, étaient au nombre de six, dans l’ordre exact suivant :

      1 Arrêt de l’agression israélienne.
      2 Cessation du blocus de Gaza
      3 Libération des prisonniers (lesquels ?)
      4 Arrêt de la colonisation
      5 Retour des prisonniers (lesquels ?)
      6 Souveraineté de la Palestine sur Jérusalem.

      Je n’entends pas l’arabe et la traduction en simultané était des plus succinctes et hésitantes. Les dix propositions correspondent peut-être à un état antérieur des négociations et à un document écrit. L’impression que donne un tel discours est que le locuteur ne sait pas trop où il en est, ne parvenant pas à organiser ses idées, revenant constamment, et d’une manière cyclique, aux mêmes obsessions. Eloge appuyé de Haniyeh qui continue à « sacrifier » sa famille. Elargissement : « Nous et nos familles sont au sacrifice de notre peuple à Gaza et ailleurs »(sic.), dit le traducteur. Puis : « on est prêt à mourir pour que le blocus soit levé. Le sang de Gaza doit nous unifier »(sic.). Et ainsi de suite. Sinistre marmelade, digne d’une prise en charge aux urgences de Sainte-Anne.


    • Lord WTF ! Lord WTF ! 24 juillet 2014 01:42

      Ces dix conditions sont celles ayant été transmises aux intermédiaires arabes (il y a quelques jours - notamment l’Egypte), et celles visiblement soutenues par l’AP aussi, et bien entendu celles formulées par le Hamas : la condition clé étant la levée du blocus...


      pour le reste, en cas de non changement rapide concernant la situation actuelle : la surprise ne viendrait pas de Gaza, le discours d’un Abbas visiblement épuisé et dégoûté, de retour à Ramallah après ses pérégrinations d’une capitale arabe à l’autre, (avec demande de la protection de l’ONU), s’est conclu avec l’emploi de références coraniques et autres, qui dans le contexte (+ histoire) palestinien, peuvent être aisément interprétées comme un des premiers appels à l’intifada...

      Troisième intifada qui serait la pire autant pour les Palestiniens, que les Israéliens... (i.e. : racisme anti-arabe à son paroxysme en Israël, Arabes israéliens au bord de l’explosion, milliers de colons armés, + une nouvelle génération de Palestiniens en Cisjordanie ayant grandi avec un processus de paix qui ne s’est matérialisé pour eux que par plus de colonies, plus de violence des colons et de l’armée israélienne, et de moins en moins de perspectives d’avenir...cela malgré la préférence pour la résistence passive ou pacifique)... 

  • Menouar ben Yahya 23 juillet 2014 11:06

    Geronimo en Palestine :

    Obama au delà de sa sensibilité politique, c’est aussi Luther King, Malcom X, Rosa Parks, et toutes les luttes anti-ségrégationnisme...son identité est imprégné de certains héritages, uniquement à cause de sa couleur de peau, sans qu’il n’y puisse rien. Si Obama avait été indien, il eut été Geronimo, Sitting Bull et tous les grands chefs indiens. Il aurait alors eut une sensibilité toute autre. Il aurait été saisi d’une irrépressible empathie envers la détresse du peuple palestinien, il aurait saisi toute la détresse d’un peuple que l’on dépossède de ses terres. Il aurait compris l’horreur d’être confiner dans un espace qui ne cesse de se réduire, il aurait saisi toute l’ignominie des blocus...Alors il n’aurait jamais pu avoir cette phrase qu’on lui prête :« Si on tirait des roquettes contre ma maison, moi aussi je ferais tout pour protéger ma famille ». Il aurait compris que ces roquettes sont la réponse à la plus tragique des injustices, il aurait compris que ces massacres de Palestiniens avec le silence et le soutient bienveillant des pays civilisés, peuvent servir à de sombres calculs politiques, il aurait surtout compris qu’Israël comme l’Amérique aura nécessairement besoin elle aussi d’un génocide avant d’unifier le pays en un seul grand territoire qui incorporera les anciennes terres des rescapés palestiniens. Ceux ci seront réduit à l’état de tribus parqués dans des réserves, participant au folklore du pays à la manière des indiens d’Amérique.

     


  • Menouar ben Yahya 23 juillet 2014 12:02

     


  • MdeP MdeP 23 juillet 2014 16:24

    MdeP @ l’auteur 

    En tant qu’universitaire, vous avez une obligation d’honnêteté intellectuelle dont vous vous affranchissez ici pour semer le vent et amplifier la tempête !

    Vous savez parfaitement qu’Israël est chez lui sur ces terres du Moyen-Orient et que, seuls, les territoires conquis dans les guerres provoquées par les palestiniens, sont appelés « territoires disputés ». Or vous osez écrire : « un nouvel Etat s’est développé en gangrène.... erreur d’une organisation internationale, les nations unies en 1948... »

    Vous savez aussi parfaitement que dans la Bande de Gaza, la volonté d’Israël est de sécuriser ses territoires limitrophes avec elle pour sa population en danger de mort car constamment pilonnée, du 1er janvier au 31 décembre, par les palestiniens. L’opération militaire de contre-offensive (et non d’offensive) menée actuellement d’ailleurs s’appelle « Bordure de sécurité ». Vous titrez « Palestine : l’épuration ethnique a commencé ». Avec une superficie de 352 km2, ce pourrait être fait depuis longtemps !

    Enfin, lorsque vous écrivez : « Il y a tellement chose à dire : le prétexte de faire du Hamas une organisation »terroriste« ... », ne savez-vous pas que « Le Hamas est sur la liste officielle des organisations terroristes du Canada4, des États-Unis d’Amérique5 et de l’Union européenne6. Il est classé terroriste par Israël7 et par le Japon... »

    En tant que prof de fac, vous livrer à de la propagande criminelle contre le peuple israélien est-il dans vos attributions ? Vous devriez plutôt vous passionner pour vos fautes d’orthographe.

    Que le Hamas rende les armes. 
    SOUTIEN INCONDITIONNEL et TOTAL à ISRAEL !
     

  • Tall 23 juillet 2014 17:49

    L’épuration ethnique a « commencé ».... ah bon ?


    Oui, euh ... sauf que judaïstes et islamistes se haïssent depuis x siècles ... et rajoutez-y les chrétiens qui n’ont pas manqué de massacrer à qui mieux mieux aussi pendant des siècles, y compris entre eux comme les islamistes d’aujourd’hui.

    Bref, il y a vraiment rien de neuf sous le soleil des religions, c’est le moins qu’on puisse dire. Et avec Staline l’athée, ça n’a pas été triste non plus ....

    Et on voudrait que je m’excite là-dessus ?

  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 juillet 2014 18:37

    Ben voui, faut démilitariser Gaza, pour pouvoir forer le gaz en paix et gratos.
    Les histoires de religion ont bon dos !

    Il y a du gaz sous les territoires palestiniens, et Gazprom était en pourparlers avec les responsables palestiniens...
    Il y a du gaz sous la Cisjordanie et dans les eaux territoriales de Gaza.


  • Esprit Critique 23 juillet 2014 21:06

    Combien y avait-il d’habitants a Gaza en 1948 ?

    Alors ?

    Que viens faire le mot épuration Ici ?


  • Menouar ben Yahya 24 juillet 2014 13:11

    Soutien inconditionnel à la resserve de Gaza ! Soutiens inconditionnel à tous les rescapés palestiniens, tous les blessés...soutient inconditionnel à tous les antisionnistes de France, d’Israël et d’ailleurs !


    • MdeP MdeP 25 juillet 2014 21:25

      MdeP @ Menouar ben Yahya


       « Le Hamas est sur la liste officielle des organisations terroristes du Canada4, des États-Unis d’Amérique5 et de l’Union européenne6. Il est classé terroriste par Israël7 et par le Japon... »

      Que le Hamas rende les armes !
      SOUTIEN INCONDITIONNEL et TOTAL à ISRAEL !

    • Menouar ben Yahya 28 juillet 2014 09:37

      Israël ne figure pas sur la liste des pays voyous et pourtant au regard du mépris du droit international, de ses crimes de guerres il devrait y figurer !

      La majorité de ceux qui défendent cet État terroriste sont des sayanims, contrairement à tous les antisionistes qui eux n’ont aucun sont des citoyens ordinaires qui Humainement sont dégoutés par ces assassins qui tuent impunément avec la complicité de ses désinformateurs, comment reconnaitre ces profs de la désinformation, ils finissent tous leurs réponse par une sorte de méthode Couhé et anone bêtement :« Soutient inconditionnel et total à Israël »


    • MdeP MdeP 28 juillet 2014 19:30

      MdeP @ Menouar ben Yahya


      Israêl n’a pas de leçon de Droit à recevoir de qui que ce soit !
      De sont eux, les juifs, qui ont donné ses premières lois, sociales notamment, à l’Humanité.

      Judaïsme : Moïse reçoit de Dieu les 10 commandements  :

      Livre de l’Exode Exode 20:1-17

      1 Alors Dieu prononça toutes ces paroles, en disant :

      2 Je suis l’Éternel, ton Dieu, qui t’ai fait sortir du pays d’Égypte, de la maison de servitude.

      3 Tu n’auras pas d’autres dieux devant ma face.

      4 Tu ne te feras point d’image taillée, ni de représentation quelconque des choses qui sont en haut dans les cieux, qui sont en bas sur la terre, et qui sont dans les eaux plus bas que la terre.

      5 Tu ne te prosterneras point devant elles, et tu ne les serviras point ; car moi, l’Éternel, ton Dieu, je suis un Dieu jaloux, qui punis l’iniquité des pères sur les enfants jusqu’à la troisième et la quatrième génération de ceux qui me haïssent,

      6 et qui fais miséricorde jusqu’en mille générations à ceux qui m’aiment et qui gardent mes commandements.

      7 Tu ne prendras point le nom de l’Éternel, ton Dieu, en vain ; car l’Éternel ne laissera point impuni celui qui prendra son nom en vain.

      8 Souviens-toi du jour du repos, pour le sanctifier.

      9 Tu travailleras six jours, et tu feras tout ton ouvrage.

      10 Mais le septième jour est le jour du repos de l’Éternel, ton Dieu : tu ne feras aucun ouvrage, ni toi, ni ton fils, ni ta fille, ni ton serviteur, ni ta servante, ni ton bétail, ni l’étranger qui est dans tes portes.

      11 Car en six jours l’Éternel a fait les cieux, la terre et la mer, et tout ce qui y est contenu, et il s’est reposé le septième jour : c’est pourquoi l’Éternel a béni le jour du repos et l’a sanctifié.

      12 Honore ton père et ta mère, afin que tes jours se prolongent dans le pays que l’Éternel, ton Dieu, te donne.

      13 Tu ne tueras point.

      14 Tu ne commettras point d’adultère.

      15 Tu ne déroberas point.

      16 Tu ne porteras point de faux témoignage contre ton prochain.

      17 Tu ne convoiteras point la maison de ton prochain ; tu ne convoiteras point la femme de ton prochain, ni son serviteur, ni sa servante, ni son boeuf, ni son âne, ni aucune chose qui appartienne à ton prochain. 

      http://www.spcm.org/parcours/voir_ref0595.html?cle=601


      Le Hamas est une organisation classée « terroriste » ! Et la population Palestinienne, qui l’a porté au pouvoir et qui connaît les caches d’armes et les tunnels, n’est pas innocente non plus de ses exactions !

      La Palestine doit être classée « Etat terroriste » parce qu’elle commet des crimes de guerre sur ses propres enfants, parce qu’elle prépare un crime contre l’Humanité contre Israël !


      SOUTIEN INCONDITIONNEL et TOTAL à ISRAEL !








    • Menouar ben Yahya 29 juillet 2014 16:54

      c’est bien ce que je disais ils anone tous la même phrase pour clôturer leur propagande !

      Comme disait Audiard :«  :....ça ose tout, c’est d’ailleurs à ça qu’on les reconnait »


Réagir