mardi 17 novembre 2020 - par Christophe Bugeau

Pourquoi le 21ème Siècle ne sera pas chinois

 

Le 19ème siècle fut anglais, le 20ème fut américain et tout semble démontrer que la montée en puissance de la Chine va amener cette dernière à remplacer le leadership des Etats-Unis et à devenir la première puissance mondiale au 21ème siècle. Pourtant le leadership chinois n’en déplaise à Xi Jinping ne pourra pas être aussi hégémonique que le furent ses deux prédécesseurs.

La Grande-Bretagne au milieu du 20ème siècle représentait à son apogée environ 50 % de la production industrielle mondiale, les Etats-Unis ont atteint pour leur part environ 40 % en 1945 (suite aux destructions de la seconde guerre mondiale). Ces deux pays étaient donc au sommet de leur puissance : « l’atelier du monde ». Il est difficile d’estimer le poids de la Chine dans la production industrielle mondiale car le yuan étant fortement sous-évalué, il ne permet pas une bonne estimation de la puissance de cette dernière contrairement à l’étalon-or qui avait cours lorsque les deux pays anglo-saxon étaient au meilleur de leur forme.

Néanmoins le « made in china » n’est pas une légende : la Chine en Parité de Pouvoir d’Achat dépasse en 2018 de 25 % le PIB des Etats-Unis à 25 270 milliards de dollars selon le FMI. Son excédent commercial dépasse régulièrement les 300 milliards de dollars et la part de l’industrie dans l’économie était de 39 % d’après la Banque Mondiale en 2020.

La Chine est donc bien en train de devenir la première des grandes puissances et son importante puissance industrielle et financière (elle détient des réserves de changes de 3110 milliards de dollars en 2020) lui permet désormais de lancer ses filets vers l’Asie du Sud, l’Afrique, l’Amérique latine et l’Europe (achats des ports grecs).

Mais son expansion va se heurter à deux obstacles : le développement du reste du monde et les bouleversements technologiques.

Publicité

Le développement du reste du monde entrainera un accroissement de la concurrence de la part d’autre pays : les chinois eux-mêmes commencent à délocaliser certaines productions. Et ces pays pouvant à leur tour produire par eux-mêmes seront moins demandeurs de produits chinois.

Mais en définitive, c’est le changement de paradigme en matière de production de biens qui va changer la donne : les usines dans les prochaines décennies ne seront plus l’élément indispensable à cette dernière. La montée en puissance de la fabrication additive par le biais des imprimantes 3D va bouleverser la production dite industrielle. Déjà ces dernières opèrent dans l’industrie aéronautique, dans la fabrication de certaines pièces sidérurgiques… D’ici peu, ce seront les produits de grande consommation qui pourront être fabriqués ainsi et de manière décentralisée.

Et c’est bien là le point faible futur de la domination chinoise : des produits fabriqués de manière décentralisée dans chaque pays à un coût battant toute concurrence : d’où l’impossibilité structurelle de gagner une position aussi dominante que précédemment la Grande-Bretagne et les Etats-Unis. Décidément non, le 20ème siècle ne pourra pas être chinois.



32 réactions


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 17 novembre 2020 17:15

    « Décidément non, le 20ème siècle ne pourra pas être chinois.  »

    Il existe de très bons dateurs, calés sur une antenne radio située au Luxembourg, qui permettent de ne pas se tromper de siècle !


  • Decouz 17 novembre 2020 18:03

    On verra mais les Han n’ont peut-être pas la même mentalité que les Irlandais et les Allemands.

    Et puis pour eux ce doit être le 40ème ou 50ème siècle.


  • vachefolle vachefolle 17 novembre 2020 18:08

    Pour ajouter quelques points importants : La chine perd chaque année 5 a 7 Millions de personnes en age de travailler. C’est un pays vieillissant, evidemment en comparaison avce son grand voisin l’Inde. Les statistiques de PIB sont surestimées car trafiquées, ce qui ne veut pas dire que ce n’est pas une vraie machine economique. Le covid, HK et l’agression de l’Inde par la chine, a definitvement fait basculer l’UE et les US dans une délocalisation progressive de la Chine vers l’Inde ou les voisins. Le risque politique d’un investissement en Chine devient important.

    Aprés, attendons, la question est de savoir si le PCC a comme objectif ultime de mettre la main sur Taiwan, et a quelle moment. Ca sera le départ de la troisieme guerre mondiale.


    • Eric F Eric F 17 novembre 2020 18:35

      @vachefolle
      "la question est de savoir si le PCC a comme objectif ultime de mettre la main sur Taiwan, et a quelle moment. Ca sera le départ de la troisième guerre mondiale".


      Pour l’instant la Chine se concilie les autres pays d’Asie-Pacifique pour établir une zone économique. Quand elle considérera qu’il y a une fenêtre d’opportunité, elle fera pour Taiwan comme avec Hong Kong, une intégration à petits pas. Aucun pays n’enverra la moindre canonnière.


    • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 17 novembre 2020 19:50

      @Eric F et Vachefolle

      Bonsoir.
      Commentaires très sensés :
      Merci.

      "Pour l’instant la Chine se concilie les autres pays d’Asie-Pacifique pour établir une zone économique. Quand elle considérera qu’il y a une fenêtre d’opportunité, elle fera pour Taïwan comme avec Hong Kong, une intégration à petits pas. Aucun pays n’enverra la moindre canonnière.« 

      L’Asie comme la Russie se méfient de la Chine, derrière les apparences d’une »amitié entre les peuples« et les professions »d’harmonie retrouvée pour une société de moyenne aisance."

      Ceci exposé, la situation démographique (vieillissement) comme la situation financière des banques et des SOE (grandes entreprises d’Etat) est fragile.
      https://cointelegraph.com/news/one-of-the-world-s-top-banks-issues-bonds-that-can-be-bought-with-bitcoin
      https://www.caixinglobal.com/2020-11-13/default-by-henan-coal-mining-company-sends-tremors-across-china-101626996.html

      Entre la Chine et les pays membres de l’ASEAN réunis au sein du Regional Comprehensive Economic Partnership

      , la question va être de savoir qui aura finalement le pouvoir dans cette nouvelle sphère de co-prospérité asiatique.

      https://www.ft.com/content/2dff91bd-ceeb-4567-9f9f-c50b7876adce

      Renaud Bouchard


    • velosolex velosolex 17 novembre 2020 23:39

      @vachefolle
      Son avantage, c’est que c’est une dictature 
      Son défaut c’est que c’est une dictature. 
      Le ciment a ses mérites, dans la construction, mais ça laisse pas respirer. Et au bout du compte ça se fissure. 
      Mais vous avez raison d’évoquer le vieillissement du pays. Sans compter les dommage collatéraux liés au covid.
      Apparition d’une méfiance généralisée qui apparait depuis que la chine ventile ses virus, en même temps qu’elle contrôle ses habitants. Il y a là une contradiction propre à faire émerger les pires rumeurs, qui seraient étayées par la disparation des premiers lanceurs d’alerte, des médecins qui savaient très bien de quoi ils parlaient. La gestion du covid m’a fait bizarrement penserà celle du sang contaminé en France. On sait, mais business avant tout, surtout en pensant au fait que finalement on lamine les concurrents, en filant un ticket d’avion au covid. 
      D’un seul coup on réalise les inconvénients des chaines de production centralisées en chine...Le redressement du PIB chinois est du pour 30% aux ventes de masques, blouses et autres équipements sanitaires. Formidable ! C’est comme si le pyromane vendait du matos aux pompiers !
      La chine a longuement profité de l’image d’un pays émergent, qui pillait les brevets, après avoir exigé quand elle achetait du matériel d’importer les chaines de production. La naïveté semble finie. Mais avant qu’on ai les moyens de changer les paradigmes, il pourrait s’écouler encore un certain temps, un peu comme quand on confine il faut attendre quelques semaines avant l’amélioration des données. Privilégier le temps long, c’est ce qu’on aurait du faire dés le départ, au lieu de vouloir faire des coups. 
      Pour Taïwan. Je ne sais pas. Il me semble que ça serait suicidaire pour eux. Sans compter qu’il y a un autre acteur qui va peut être le pouvoir, et le covid est peut être bien son messager : La terre, qui nous rappelle tout à coup qu’elle existe, et qui commence à ruer. Elle va peut être bien nous mettre tous au pas. Confucius nous dit qu’on ne peut pas de permettre des problèmes de voisinage quand les murs de la maison s’effondrent


    • chantecler chantecler 18 novembre 2020 16:25

      @velosolex
      "Privilégier le temps long, c’est ce qu’on aurait du faire dés le départ, au lieu de vouloir faire des coups. 

      "
      Ben oui, mais voilà ce ne sont pas les politiques ni les planificateurs qui font la loi .
      Nous vivons le capitalisme sauvage et les détenteurs de capitaux , qui détiennent le vrai pouvoir , préfèrent s’enrichir le plus rapidement possible .
      Et fermer les yeux sur les irrégularités de la production chinoise .
      Par exemple s’affranchir des brevets ça a duré longtemps , la copie , du matériel de remplacement non aux normes etc, etc ....
      Quant à l’avenir , la Chine forme des ingénieurs de haut niveau et très nombreux ...
      Alors c’est pas avec les machines 3D que l’on fabriquera les centrales , les trais les avions les armes du futur .
      Ca fritera automatiquement un jour surtout si la Chine tarde à développer son marché intérieur .
      Et quand les pays importateurs, avec des masses et des états ruinés , ne pourront plus faire face aux échéances .
      Cela dit la Chine a d’autres ressources que de continuer à coloniser industriellement les pays occidentaux .
      En attendant concurrence libre et non faussée, libre circulation des capitaux, dérégulations accords commerciaux entre les oligarchies , etc etc


    • mmbbb 18 novembre 2020 19:05

      @chantecler «  Quant à l’avenir , la Chine forme des ingénieurs de haut niveau et très nombreux ...  » ce que l auteur oublie est ceci : depuis la libération de l economie chinoise dans les années 1980 , Den Xiaoping a décide via des accords avec certains pays ayant un bon enseignement de former des ingenieurs des savants , Donc la Chine a deja une bonne capacité de recherche , par exemple la Chine a eu pendant quelques années le supercalculateur le plus puissant du monde avant que les amerloques reprennent la course . Quant au devoleppement des infrastructures notamment le TGV chinois , il faut avoir d excellents ingenieurs afin de s affranchir de la dépendance etrangere , Ce que cet auteur semble ne pas voir , la Chine veut vendre désormais de la plus value et non plus uniquement des gadgets a bas cout , A tout malheur quelque chose est bon , Trump a decide de mettre un embargo sur les puces notamment celle de la firme Qualcomm , les Chinois ont decide de rattraper ce retard et de n etre pllus dependant , Quant a la comparaison avec l Angletterre et l Amerique , l hégémonique s est faite par la conquete la guerre , Contexte geopolitique différend 


  • binary 17 novembre 2020 18:31

    La Chine « produit » 500 000 ingénieurs par an, avec à un système scolaire qui n a pas grand chose à voir avec celui imposé chez nous par les pédagogochos anti-élitistes c’est à dire anti-compétences.

    La question de l avenir de ce qui restera de l occident au 21e siècle est : Que vont pouvoir faire de commercialisable les populations de sous-demeurés même si on divise leur salaire par 10 ou 100 ?


    • Eric F Eric F 17 novembre 2020 18:37

      @binary
      Du moins on est sûr que ce ne sera pas l’UE qui sera le bloc dominant du 21è siècle, comme elle en avait encore l’ambition il y a quelques années.


  • Gégène Gégène 17 novembre 2020 18:41

    un aspect n’est pas examiné dans l’article, c’est que l’expansion de la Chine se fait dans un monde qui se contracte par l’épuisement des ressources, de manière globale. les empires précédents ont vécu dans des mondes qui ne semblaient pas avoir de limites.


    • Nicolas Cavaliere Nicolas Cavaliere 17 novembre 2020 19:37

      @Gégène

      Non seulement ça, mais culturellement, les Chinois n’ont pas apporté grand-chose. Des films chinois au ciné ? des bouquins chinois dans les librairies ? de la musique chinoise à la radio ? Ils ne sont pas très envahissants de ce point de vue-là.


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 17 novembre 2020 21:48

      @Nicolas Cavaliere

      Ne confondons pas la Chine PCC et les cultures chinoises... En cinoche « In the Mood for love » a retourné la terre entière . Même moi .


    • Decouz 17 novembre 2020 21:52

      @Nicolas Cavaliere
      Il y a une culture immense du passé, toujours vivante, littéraire, musicale, picturale, gastronomique, etc à coté des villes modernes plutôt laides, une vie rurale encore chaleureuse, et une production très abondante de films et de feuilletons.
      Ce qu’on connait le plus ce sont les films de Kung fu, les autres feuilletons ressemblent plus aux romans photos de chez nous dans les années 60, mais remis au goût du jour et à la chinoise.
      Et il y a le parti communiste, partout, encore un point d’interrogation pour le futur.
      Il y a sans doute là un obstacle aussi important que les questions économiques, un problème d’adaptation mentale, un fossé de visions du monde différentes, mais à relativiser à l’heure actuelle, vu leur pénétration en Afrique et dans d’autres pays.
      Ne pas oublier que l’influence culturelle américaine doit beaucoup à des facteurs économiques et politiques à la suite de la deuxième guerre mondiale, donc ces facteurs peuvent jouer pour d’autres pays.


    • mursili mursili 17 novembre 2020 22:38

      @Nicolas Cavaliere

      Cuisine, Tai-chi, Chi-gong, Kung-fu, Feng-sui, 5G, pouvoir autoritaire...


    • velosolex velosolex 17 novembre 2020 23:51

      @Gégène
      Oui, c’est ce que je pointais aussi. On parlait encore hier du jour « d’après » et voilà qu’on parle du monde « d’après demain » en faisant semblant de croire qu’il ressemblera au monde « d’avant hier », avec juste la chine à la place de la Grande Bretagne, pour voir que le soleil ne se couche jamais sur son empire. 
      Je n’aurais pas pensé il y a dix ans, qu’un dingue, un mélange de Buffalo Bill cloné avec Khadafi serait à la tête des states. Le monde sans limites, là bas, à fait place aux monde sans limite à la connerie. Un exemple parmi d’autres....
      On attend la suite de la série.
      On est pas déçu à condition d’avoir le sens de l’humour noir, sur cette terre. Et d’être un peu planqué quand même. Encore un peu sur les gradins je veux dire, même si le covid décoiffe un peu...
      Mais beaucoup de gens paient déjà très fort la note de toutes ces conneries humaines, nous ramenant à la préhistoire de l’humanité, avec des tribus qui se tapent sur la gueule.
      Et puis le chef, la haut, montrant son zob au femelles,.
      La seule différence c’est qu’il a sous le bras, la valise nucléaire. 


    • velosolex velosolex 18 novembre 2020 00:05

      @Aita Pea Pea
      Perso, je préfère le cinéma coréen, sans compter que je suis un grand fan du cinéma Japonais. « Les contes de la lune vague après la pluie » par exemple. 
      On peut l’adapter c’est vrai...Un gars, un biker, revient dans son village dix ans après avoir laissé en cloque sa femme.....« Salut, c’est moi »...Tout gaze, pas de remarque. Rien n’a changé. Sa femme ne lui demande même pas ce qu’il a fait de sa moto...Le bébé est devenu une gamine mignonne ! Et puis un matin il se réveille. Plus personne. Le village semble abandonné. Il erre pendant des jours. Dans un village où il arrive il apprend que celui d’où il vient à été détruit par l’apparition d’un virus il y a dix ans de ça. 
      J’adapte un peu le scénario, mais j’espère que t’as vu ce vieux chef d’œuvre où il est question de karma, et de fantômes, d’esprit des revenants. Les japonais et les asiatiques en général sont très pénétrés de ces choses.
      En Bretagne aussi d’ailleurs. Il parait que les Bigoudènes ont le même groupe génétique que des habitants de Canton. On ne sait pas pourquoi. Ca expliquerait pourquoi elles ont les yeux un peu bridés, les pommettes saillantes. Avant on expliquait ça en disant que les coiffes tirent sur les yeux. On dit n’importe quoi. 


    • osis 18 novembre 2020 07:02

      @Nicolas Cavaliere

      "Non seulement ça, mais culturellement, les Chinois n’ont pas apporté grand-chose."

      Propos de petit blanc ...


    • Nicolas Cavaliere Nicolas Cavaliere 18 novembre 2020 21:01

      @osis

      J’ai pas été précis. Je ne voulais pas dire en général, mais depuis la deuxième guerre mondiale. Ils nous fabriquent plein de trucs à pas cher, mais les concepts ils ne sont pas d’eux. Ce n’était pas un propos de « petit blanc », mais de petit consumériste occidental.


  • McGurk McGurk 17 novembre 2020 18:51

    Décidément non, le 20ème siècle ne pourra pas être chinois.

    Lorsque j’ai passé quelques jours en Europe de l’est, on m’a expliqué que les Indiens venaient sous-traiter chez eux tellement les prix était ridicules.

    Bon c’est vrai qu’avec un pays ultra pauvre (mais très accueillant), il y a de quoi y voir du potentiel...


  • zygzornifle zygzornifle 17 novembre 2020 22:35

    Il ne sera pas Français non plus ....


  • Trelawney Trelawney 18 novembre 2020 09:46

    L’auteur argumente avec sa logique d’occidental à savoir : Il faut absolument qu’il y ait un pays leader.

    La Chine n’a pas cette volonté. Depuis qu’elle existe, la Chine envahit le pays par l’adhésion à son système commercial et administratif (jamais elle ne fait la guerre sauf pour se défendre). Dans le temps elle ancrait des jonques immenses dans les baies et elle vendait des poteries, des outils, des vétements etc. Ensuite elle demandait l’autorisation de s’installer à terre dans des « marchés chinois ». Ensuite elle réorganisait administrativement le pays, avec l’accord de ce dernier. Si le pays refusait, elle limitait ses échanges, ce qui plaçait ce pays en infériorité par rapport aux autres.

    Aujourd’hui elle fonctionne pareil. En signant des accords commerciaux, en réinvestissant dans les entreprises du pays, en vendant ces produits qui évoluent constamment (5G, voitures électriques, nucléaire etc).

    Si vous demandez au chinois s’ils vont devenir la première puissance mondiale, ils ne vous répondrons pas, car ils s’en fichent.


  • Decouz 18 novembre 2020 10:32

    On a toujours des images stéréotypées des pays que nous connaissons peu, et même des pays proches. Avec la Chine, c’est encore plus facile, un pays immense comme l’Europe entière qui change constamment.

    Musée du Grand Canal (ce n’est qu’un exemple d’une muséographie qui maitrise parfaitement et intègre les effets spéciaux lumineux en 3 D actuels) :

    https://www.youtube.com/watch?v=y6ZMELfjSnQ

    Au moment où on discute souvent de la présence française culturelle et linguistique dans le monde, je ne suis pas sur que l’on ait bien saisi les évolutions entrainées par internet, avant il était question d’instituts physiques et d’écoles à la manière ancienne. Mais l’apprentissage de la langue chinoise se fait maintenant par internet d’une manière bien plus agréable. Des dizaines de sites, presque toujours présentées par des femmes, presque toujours avec l’anglais.

    https://www.youtube.com/watch?v=tjOxjK4ikUI&t=1898s


  • microf 18 novembre 2020 13:19

    L´auteur pense en occidental.

    Lors de la guerre en Yougoslavie, l´Occident a bombardé l´Ambassade de Chine en Yougoslavie, aujourd hui, ce n´est plus possible.

    Ce 21e siecle est dejá chinois, et ils sont partout les chinois et ceci sans guerre.

    Les Chinois ne viennent pas s´imposer á la manière occidentale á savoir par la force, mais ils s´imposent par le commerce.

    Les Chinois investissent partout dans le monde, les chinois sont les « fourmis », pendant ce temps en occident on joue á la « Cigale », on glause, on pense comment contrer la chine au lieu de refléchir comment s´intégrer dans ces nouveaux paradigmes, comment y trouver sa place.

    Et alors, un jour pour l´Occident, le réveil sera douloureux et il sera trop tard, la Chine aura envahie partout sans avoir livrer bataille.


  • QAmonBra QAmonBra 18 novembre 2020 18:33

    Merci @ l’auteur pour le partage.

    Le XXI siècle ne sera pas chinois au sens où les pillards occidentaux l’entendent, surtout parce que la plus ancienne, la plus peuplée et la plus avancée culturellement des nations, sait depuis longtemps comment finissent les velléités hégémoniques et les prétentions de domination mondiale, sinon la Chine ne serait pas ce qu’elle aujourd’hui : Un pays capable de rattraper des siècles de retard scientifique, technologique, industriel et économique en quelques décennies, pendant que disparaissait à son tour « l’empire sur lequel le soleil ne se couchait jamais » !

    Ce que ces bas du front de ploutocrates anglo-saxon dégénérés, ainsi que leurs affidés,(*) n’ont toujours pas compris avec leur projet de NWO, sur lequel ils pourraient s’asseoir dès à présent, si l’aveuglement idéologique ne le disputait pas à un monstrueux orgueil d’origine quasi génétique chez eux. . .

    .

    .

    (*) Dont hélas la France en notre nom.


    • mmbbb 22 novembre 2020 12:05

      @QAmonBra Rien ne t empeches d aller vivre dans ce merveilleux pays la Chine tu auras droit a un « credit social » 


    • QAmonBra QAmonBra 22 novembre 2020 20:13

      @mmbbb

      Ne sois pas jaloux, tu l’auras toi aussi ton « crédit social » et sans aller en Chine, cela fera partie du « packaging » revenu universel en monnaie ̷d̷e̷ ̷s̷i̷n̷g̷e̷ numérique, tu auras alors tout loisir de comparer avec le modèle chinois !
      A part cela enchanté de faire ta connaissance, moi c’est aimant à cons. . .


  • CN46400 CN46400 19 novembre 2020 11:23

    Bof, en 1980 Deng prévoyait sa politique pour 50 ans, soit jusqu’en 2030. Reste plus que 10 ans pour faire le bilan.

    En attendant je lis qu’en 1976, 80% du béton coulé dans le Monde l’a été en Chine....


Réagir