vendredi 15 avril 2011 - par Taverne

Projet No 3 : une république responsable « 2.0 »

Dominique de Villepin vient de dévoiler son projet dans les grandes lignes. Je partage son constat : le citoyen est le grand absent de la république. En revanche, nous divergeons sur la plupart des idées proposées : la création d’un impôt dit "citoyen" payé par tous, y compris les très bas revenus, le revenu citoyen universel versé aux seuls Français à l’exclusion des étrangers qui, si je comprends bien, n’auraient plus droit qu’aux allocations familiales (mais pas à l'ensemble des prestations familiales : plus d'allocation logement, par exemple). Ce revenu universel ne renforcerait en rien les droits et devoirs du citoyen ni sa responsabilité ni son esprit de solidarité (tous systèmes d'aides supprimés).

Je suis pour une formation du citoyen et pour sa plus grande implication dans la république. Mais pour moi, cela ne passe pas par la solution d’un impôt citoyen. Un tel impôt ne responsabiliserait pas le citoyen, il le pousserait peut-être plus vers les extrêmes car il en a marre de payer des impôts reposant sur des impostures et dont il ne comprend ni le fondement ni la finalité. D’ailleurs, la Déclaration de 1789 dit que le citoyen a un droit de regard permanent sur les impôts et leur usage. C’est par là qu’il faudrait commencer avant de songer à l’imposer encore davantage au nom de je ne sais quel principe vertueux.

Une chambre de citoyens

Il y a quelques années, je défendais l’idée d’une 3ème chambre, à côté de l’Assemblée nationale et du Sénat : la chambre des citoyens qui pourrait être une chambre d’échange et de proposition réservée aux citoyens non élus, sans mandat d’aucune sorte. Ceci peut sembler utopique mais cette chambre peut très bien être virtuelle grâce au développement d’Internet, des blogs, des réseaux sociaux et du vote électronique. Cette chambre pourrait jouer un rôle de formation et de soutien dans le cadre des référendums. Elle serait soustraite à toute influence politique et des lobbies. Elle serait la voix de la société civile agissant de façon désintéressée et dans l’intérêt général. Les citoyens-membres recevraient une indemnité de la part de l’Etat.

Des actions citoyennes

Distinctes des actions menées dans le cadre du service civique, les activités citoyennes ne relèveraient ni du travail ni de l’aide sociale. Parce que le travail au sens économique n’est pas toute l’activité. A ce propos, je trouve parfaitement stupide l’acharnement de l’UMP à nous seriner avec la valeur travail dans une société qui perd de plus en plus d’emplois et à vouloir imposer à tout prix des tâches - souvent ingrates ou inutiles - aux chômeurs ou aux bénéficiaires de minimas sociaux sous la menace de leur couper les vivres. Une réforme est dans l’air mais il est peu probable qu’elle passe. Je suis partisan d’actions citoyennes parce que replacer le citoyen dans la république ne peut se réduire à faire peser sur lui une imposition supplémentaire (le citoyen n’est pas qu’un contribuable), cela passe par son rôle actif dans la société. Ces activités seraient rémunérées comme un travail sur un fond financé par le privé au titre de la participation des acteurs économiques aux actions citoyennes. Une des actions prioritaires à mettre en oeuvre me paraît être la formation de base pour tout citoyen. Chacun doit pouvoir décrypter les enjeux de notre vie en société sans le prisme déformant des idéologies partisanes. Un viatique pour chaque citoyen le rendrait plus responsable, plus vigilant, plus impliqué et le remettrait aussi sur le chemin des urnes…

Eduquer le regard et l’écoute

Cela paraît tout bête mais une grande part des incompréhensions, des malentendus, de l’abstention et des tentations extrémistes viennent d’un handicap visuel et auditif. Le citoyen cantonné au rôle de spectateur ne sait pas décoder les images dont on l’abreuve. Il ne sait pas non plus écouter. Pour finir, il faut bien sûr qu’il ait le droit à la parole et c’est le sens de mes deux propositions précédentes.

- former l’écoute : tout un chacun doit pouvoir bénéficier d’une aide voire d’une formation pour apprendre à écouter l’autre sans l’interrompre, à saisir son message, à le restituer, avant de donner sa propre opinion. Ainsi qu’une formation au travail collectif, en équipe. Il faut par ailleurs développer le sens auditif à l’école.

- éduquer le regard : l’émission “arrêt sur image” avait cette vertu et beaucoup de citoyens actifs (blogueurs…) regrettent sa disparition. Ce genre d’initiative devrait être généralisée pour former le jugement autonome de tout citoyen. Le résultat à terme ne pourra être que bénéfique pour la démocratie : fini les images racoleuses et truquées, abêtissantes ! Fini les slogans simplistes : Fini la manipulation par l’image ! Le rôle des médias en serait amoindri mais celui du citoyen en sortirait renforcé.

Les leaders politiques seraient ainsi contraints de rendre leur discours plus mâtures et plus crédibles, s’adressant à des citoynes miieux éduqués, mieux impliqués et plus responsables.



31 réactions


  • Francis, agnotologue JL 15 avril 2011 09:38

    Merci Taverne pour cet article plein de bon sens.

    Il tombe à pont nommé pour contrebalancer celui de Philippe Sage consacré au RU villepinesque.


    • Francis, agnotologue JL 15 avril 2011 09:49

      pour répondre à jpm ci-dessous qui a lanccé l’attaque sur le sujet du RU :

      le revenu citoyen versé à tous n’a de sens que s’il est financé par un impôt juste, c’est-à-dire progressif.

      Qu’en est-il ? Les partisans du RU nous le présentent comme une simplification administrative puisqu’il a vocation à se substituer aux aides sociales. Ceci est naturellement une contre vérité, puisque les aides sociales sont nécéssairement personnalisées, ce que ne sera pas le RU.

      Mais surtout, dans un souci de simplification des procédures administratives, le principe de fondre l’impôt sur le revenu avec la CSG en vue de le retenir à la source (cf. Picketty) implique à terme que l’IR ne sera plus individualisé par foyer fiscal, mais s’orientera rédhibitoirement vers une flat taxe : il est impossible de faire un IR retenu à la source dont le taux soit progressif et individualisé.

      Ainsi, le RU dont l’argument de vente est qu’il sera finacé par l’IR mais dont le corollaire dans l’esprit de ses géniteursest la flat tax (*) , sera payé par les travailleurs et les classe moyenne aussi sûrement qu’il mettra à coup sûr les pauvres dans la misère.

      La droite aux abois avec son champion en déconfiture, est à la recherche d’un nouveau miroir aux alouettes qui remplacera dans l’esprit des gogos le tristement célèbre slogan « Travailler plus pour gagner plus » et le scandaleux dispositif TEPA.



      (*) Quelle hypocrisie !


    • Taverne Taverne 15 avril 2011 09:54

      Bonjour JL.

      L’idée de revenu universel de Villepin est une idée libérale : donner une allocation à chacun et supprimer toutes les aides. On ne veut plus voir la personne avec ses problèmes : qu’elle se débrouille avec son allocation ! Mais on supprime aussi les services sociaux qui apportent actuellement des aide spécifiques et adaptées aux différents publics concernés. C’est la négation même de la solidarité.

      Le citoyen n’aura que 850 euros pour tout payer : y compris logement et même un impôt supplémentaire payé par tous ! S’il n’a pas assez, il n’aura aucune recours puisque les aides spécifiques et les services auront été supprimés.


    • jpm jpm 15 avril 2011 10:14

      Mon cher Taverne,

      il ne s´agit pas de supprimer les services sociaux en tant que tels, bien sur que nous aurons toujours besoin d´assistant sociaux, d´educateurs et de gens capables de repondre aux urgences sociales... mais de supprimer les guichets sociaux, genre la CAF ou la partie du Pole Emploi censee fliquer les chomeurs.

      Si tout le monde touche une allocation, plus besoin de fonctionnaires derriere un guichet pour monter et verifier les dossiers de l´allocataire. Et plus besoin de controleurs non plus. Je ne crois que pas que cela soit une grande perte pour les allocataires. Quant aux fonctionnaires concernees... ils pourront toujours se reconvertir dans des metiers plus valorisants pour la societe.


    • Taverne Taverne 15 avril 2011 10:34

      Votre allocation universelle d’assistanat ne réglera pas tous les problèmes. Elle est trop juste pour couvrir les besoins et en plus l’Etat peut revenir dessus. Sans compter la ponction d’impôt dit citoyen et qui n’a de citoyen que le nom puisqu’il nous est imposé.


    • jpm jpm 15 avril 2011 10:50

      Tout a fait daccord, l´allocation ne reglera pas tous les problemes... mais elle simplifiera la vie de beaucoup de gens. Evidemment il restera toujours la politique pour decider si son montant doit etre augmente... ou dans le pire des cas supprime. Mais bon, je pense qu´une fois que les gens y auront goute cela plus difficile. Remarquez on s´attaque bien a la securite sociale de nos jours... donc il faudra toujours rester mefiant et vigilant face aux pouvoirs en place.


  • jpm jpm 15 avril 2011 09:43

    Bonjour Taverne, elles ne sont pas si mauvaises que cela les propositions de Villepin. Vous critiquez l´idee d´un impot citoyen paye par pour tous, evidemment symbolique pour les plus demunis, mais vous oubliez de mettre cela en parallele avec le revenu citoyen. Si chacun dispose d´un revenu, certes modeste, pourquoi ne pas les sensibiliser et les associer a l´effort national par une imposition symbolique de quelques euros.

    Personnellement meme si je me mefie de la sincerite de VIllepin je trouve qu´il a de tres bonnes idees dans son programme. Pas mal pour quelqu´un qui n´est meme pas candidat smiley J´attends donc avec impatience les propositions de notre poulain du Bean avant de decider quelle campagne je vais financer cette annee. 


    • Francis, agnotologue JL 15 avril 2011 09:48

      @ jpm,

      vous m’avez dit sur un autre fil, je cite : «  »Deux personnes qui disent deux choses opposées ne forment pas forcement un complot JL« 

      Et dans la foulée vous m’avez traité de parano.

      Pouvez vous m’expliquer le sens de cette phrase qui justifierait cette insulte ? A défaut, me faire ici des excuses publiques, puisque vous vous présentez comme un homme de gauche qui déclare en tant que tel, être favorable à un IR progressif, contrairement à, je vous cite : »nombre de partisans du RU".


    • jpm jpm 15 avril 2011 09:53

      Mon cher Jl, j´ai longtemps ete patient avec vous... mais je crois que cela suffit. Vos querelles incessantes et votre mauvais foi sont lassantes. Alors avec tout le respect que je dois a votre age, je vais malgre tout devoir appliquer a votre egard une celebre devise de Michel Audiart. Sur ce je vous souhaite un bon weekend.


    • Francis, agnotologue JL 15 avril 2011 10:01

      Pauvre jpm,

      vous êtes lamentable de mauvaise foi. Ce bottage en touche en est la preuve éclatante.

      Vous n’êtes pas de gauche mais portez un faux nez de libertarien. Je suppose que votre duo avec foufoulle a dû vous amuser, vu que ce dernier fait ici état à longueur de posts, de sa haine pour cette engence !

       smiley


  • Cocasse Cocasse 15 avril 2011 09:55

    C’est légèrement mieux que le PS, mais cela n’aborde aucunement les problèmes de fond : mondialisme, dictat européen, euro et argent dette, délocalisations, etc...
    C’est raté pour Villepin.


  • Fergus Fergus 15 avril 2011 10:07

    Salut, Paul.

    Pas gagné pour l’éducation des citoyens à l’« écoute » et au « regard ». Les gens sont naturellement peu intéressés par les émissions de décodage dans les médias. Qui plus est, nombre d’entre eux y voient une parenté avec le monde scolaire où ils n’étaient déjà pas à l’aise.

    Pour ce qui est de l’écoute plus particulièrement, j’ai pu constater, en tant qu’ex-responsable de formation, à quel point peu de personnes, y compris chez les cadres de haut niveau, sont accessibles sur le fond aux enseignements de ce type. « Chassez le naturel, il revient au galop », dit le proverbe, et c’est souvent vrai. Il suffit d’observer le parcours de Sarkozy pour s’en convaincre.

    Bonne journée.


  • Fergus Fergus 15 avril 2011 10:17

    Pas d’accord en revanche avec une 3e Chambre virtuelle. Si une initiative devait être prise en ce sens, et ce serait souhaitable effectivement, il conviendrait de la bâtir sur le modèle des jurys citoyens que Ségolène Royal avait tenté de promouvoir en s’inspirant des expériences locales germaniques et nordiques.

    Le principe : chaque année, des citoyens tirés au sort se réunissent et entendent les élus. A charge pour ceux-ci de justifier l’exécution de leurs engagements ou d’expliquer pour quelles raisons des retards ont été pris, ou des renoncements actés. Un compte-rendu, mettant en évidence les bons et les mauvais points, est ensuite rédigé par ces citoyens et relayé par la presse locale, mettant ainsi une forte pression sur les élus concernés.

    Rien n’interdirait de réaliser cela au plus haut niveau et seule la frilosité des élus de tous bords alliée à la crainte de devoir donner des gages en cours de mandat, rend un tel projet en apparence utopique. Mais il arrive que les utopies d’aujourd’hui deviennent les réalités de demain. Alors pourquoi pas ?


    • Taverne Taverne 15 avril 2011 10:29

      Salut Fergus, là c’est moi qui ne suis pas d’accord. Il ne faut pas cantonner les citoyens à des rôles de jurys. Ils doivent travailler comme les élus pour la république et pas uniquement pour contrôler, noter, sanctionner. Il ne s’agit pas d’opposer les citoyens aux élus.


    • jpm jpm 15 avril 2011 10:46

      L´idee de Fergus n´est pas bete. Il ne s´agit pas de s´opposer mais de controler le travail des elus... et de rendre compte publiquement des avancees et de retards pris sur les promesses. Ce serait une espece de cour de comptes populaire, sans pouvoir disciplinaire mais avec le pouvoir d´informer la population.


    • Taverne Taverne 15 avril 2011 10:57

      C’est une idée intéressante mais insuffisante. Pour moi le citoyen doit avoir un rôle plus large. Il doit participer activement à la démocratie. Et pas seulement en siégeant comme jury.


    • Cocasse Cocasse 15 avril 2011 11:11

      Pour que le citoyen puisse participer activement, il va falloir penser sérieusement à baisser son nombre d’heures de travail.
      Avec ce que je bosse, je n’ai plus vraiment de temps pour participer à des assemblées....


    • Taverne Taverne 15 avril 2011 11:21

      Naturellement, le citoyen siégeant à l’assemblée des citoyens serait indemnisé de façon à pouvoir interrompre son travail le temps nécessaire.


    • Cocasse Cocasse 15 avril 2011 12:00

      Taverne, j’achète ta proposition, cela me va.
      Mais pas avec le bayrouth de la politique !
       smiley


  • lisée 15 avril 2011 11:49

    s’il faut augmenter les ressources de l’état pour une politique plus sociale, pourquoi ne penser qu’à l’augmentation d’impôts des « citoyens » et pas des multinationales comme total qui a fait 15 milliard d’euros de bénéfices et payé zéro impôt en france.
    Lisée


    • Taverne Taverne 15 avril 2011 11:55

      Exactement. Total ne paie pas d’impôt sur la société. le citoyen Honny Halliday ne paie pas ses impôts et ramasse les subventions au spectacle vivant lors de ses tournées. Ce terme de « citoyen » tel qu’il est employé par Villepin est trompeur. C’est un mot à la mode pour nous tromper.


  • Loatse Loatse 15 avril 2011 11:49

    C’est exactement l’équivalent du RSA qui je crois est plafonné au smic (là le plafond est relevé) et qui englobe toutes les prestations y compris l’allocation logement...

    Sauf que :

    Si je comprend bien, sur ces 850 euros/mois le bénéficiaire du RU « socle » deviendra imposable !!!

    Donc les plus pauvres se retrouveront pénalisés...

    Coupe drastique dans la fonction publique... Plus de guichets caf, plus d’agents de pole emploi.. Que vont devenir ces personnes ????? des chomeurs en plus ?

    Ca m’a l’air complètement surréaliste, ce programme !


    • foufouille foufouille 15 avril 2011 12:20

      si on a bien compris, ca s’ajoutes aux autres revenus
      actuellement, tu bosses 10h, tu as des emmerdes
      20, tu gagnes rien et remerde
      et un delai de 3 mois

      un minima est aussi = 0 pour les impots mais pas en tant que « ressource » pour les bureaucrate


    • jpm jpm 15 avril 2011 13:34

      Qui vous parle de coupe drastique dans la fonction publique... qu´est ce qui est plus important pour vous dans les aides sociales... la couleur des guichets et de la salle d´attente de la CAF, ou le montant de l´allocation qui se retrouve sur votre compte en banque. L´ideal serait de recevoir cet argent sans passer aux fameux guichets.

      Dans le cas du projet de Villepin ce n´est pas encore cela... car ce revenu citoyen reste conditionnel et donc il faudra continuer de remplir des dossiers d´eligibilite.

      Pour le reclassement des personnels des CAF et du Pole Emploi, je ne fais pas de soucis pour eux. Ils sauront surement quoi faire, depuis le temps qu´ils cotoient des gens en detresse. Plus serieusement ils seraient mieux utlises a faire des taches plus gratifiantes que de controler et fliquer des pauvres gens. Pourquoi pas evoluer vers la formation... ou meme vers n´importe quel autre domaine de l´administration. Pourquoi ne pas reprendre des etudes pour devenir infirmiers, instits ou educateurs...


  • bernard29 bernard29 15 avril 2011 13:26

    Encore un effort , cher taverne et tu pourras soutenir le « pacte démocratique 2012 »,  pour un contre pouvoir citoyen.

    http://changerlarepublique.over-blog.com/categorie-10625287.html

    pour le moment ton idée n’est pas assez travaillée.


  • Taverne Taverne 15 avril 2011 15:51

    Villepin contesté dans son propre camp à cause de son obstination à proposer le revenu citoyen (comme jadis son obstination à imposer le CPE) : Lire ici

    Extrait :

    Le Point.fr : Pourquoi avoir quitté vos fonctions de porte-parole de République solidaire ?

    Daniel Garrigue : J’ai démissionné à cause des conditions dans lesquelles s’est préparé le projet de République solidaire. Nous sommes un certain nombre à avoir travaillé sur ce projet et à avoir émis des réserves sur la mesure phare : le revenu citoyen garanti. Nous trouvions que cette mesure allait dans le sens de l’assistance et nous avons émis des inquiétudes sur son coût : 30 milliards d’euros.


    • Taverne Taverne 15 avril 2011 15:57

      Comme pour le CPE, Villepin a monté un machin tout seul sans en discuter avec personne et a décidé de l’imposer à tout le monde. Il n’a pas changé.


    • Fergus Fergus 15 avril 2011 16:40

      @ Taverne.

      Sauf erreur de ma part, un certain... Sarkozy avait fortement incité Villepin à se lancer dans l’aventure du CPE avant de se retirer prudemment du jeu, allant même jusqu’à critiquer cette disposition dès lors qu’elle était devenue impopulaire. Du pur Sarkozy !


  • LE CHAT LE CHAT 15 avril 2011 23:54

    franchement , ça me ferait chier d’aller bosser pendant qu’un chômeur professionnel du genre pat du 49 palpe 850 € par mois en se foutant de ma gueule !
    Villepin est comme le nabot , tellement orgeuilleux qu’il prometrait la lune pour accéder au pouvoir !


Réagir