mardi 1er juin 2010 - par pilhaouer

Radios et télés complices des assassins humanitaires

Jeune recrue inexpérimentée jetée à la mer

Les images fournies par l’armée israélienne ne laissent plus aucun doute sur la violence opposée par les extrêmislamistes-liés-au-Cheick-Yassine-camouflés-en-humanitaires à un banal contrôle de police israélien.
Le lien avec Yassine est évident : ce bateau transportait en effet des fauteuils roulants pour les nombreux cousins du Cheick explosé accidentellement (ou explosif, rien n’est clair dans cette partie du monde) et des béquilles transformables en carabines (la terre de gaza est pleine de cratères provoqués par des météorites et on s’y foule facilement les chevilles).

Toujours est-il que les images tournées par tss.. tss..., ... enfin l’armée du petit pays assiégé sont déterminantes. Alors qu’on proposait aux soi-disant « humanitaires » la protection de commandos pour entrer sans encombre à Gaza, des turcs costauds se sont précipités sur les soldats désemparés. D’autres auraient utilisé un lance-pierre et détourné un opinel de son usage habituel.

Effrayés, les militaires ont alors fait des sommations. Les fous de dieu n’ont pas su résister à cette excellente occasion de martyre se précipitant sur les fusils et malheureusement pour l’image d’Israël du mauvais côté et au mauvais moment !

Bien que tout soit désormais parfaitement clair, les commentateurs et « experts patentés » s’ingénient à nous faire douter.
Sur toutes les fréquences on peut entendre à l’envi les représentants des « humanitaires », l’ambassadeur Ottoman, les porte-parole d’organisations palestiniennes terroristes nous rabâcher que les victimes ne sont pas ceux qu’on croit, qu’il s’agit d’une provocation israélienne, que la flottille de la paix a été agressée, etc, etc ...

Heureusement il existe de rares exceptions : Yves Calvi, dans son émission sur les mots croisés, donnait courageusement la parole à l’ambassadeur Daniel Shek et au Professeur Encel, ancien responsable du Betar, mouvement de jeunesse organisateur de vacances en Israël.
Heureusement Calvi maitrise parfaitement ses invités car il n’avait pas hésité à s’assurer la participation de deux personnages inquiétants dont le sourire convenu cachait mal la noirceur des idées et l’envie d’anéantir leurs interlocuteurs : Dominique de Villepin et Elias Sambar.

Citons aussi Nicolas Demorand sur France Inter.
Son interlocuteur du matin était le porte-parole du ministère israélien des affaires étrangères Yigal Palmor à défaut du ministre lui-même : Avigdor Liberman.
Dommage tout de même car Avigdor, cet homme paisible et un peu pantouflard (son parti s’appelle Yisrael Beitenu, Israël notre maison) a une aura incomparable. D’après un ami, inspecteur du fisc, qui l’a rencontré plusieurs fois, il aurait dit : Nous devons combattre le Hamas comme les États-Unis ont combattu les Japonais pendant la Deuxième Guerre mondiale ... La conquête du Japon alors n’avait pas été nécessaire » ... Et on sait qu’un débarquement au Japon aurait pu provoquer un bain de sang ...
Mais Demorand n’a pas su se départir de son agressivité coutumière allant jusqu’à donner la parole à un député israélien travailliste (si !) pour mettre en difficulté son invité.

Une mention aussi pour Bernard Guetta de la compagnie de jesus qui démonte très habilement dans sa chronique le piège tendu par les islamo-humanitaires à l’armée israélienne. Le regard perçant de Bernard lui permet de déceler ce que personne d’autre n’aurait pu deviner : la flottille avait un objectif politique ! Bon sang !

Pour le reste, c’est désolant : je ne serais même pas étonné de voir Laurence Ferrari lire bientôt le journal de TF1 en Burka et je crains d’assister un jour à un déchainement de violence de la part de David Pujadas en keffieh !



38 réactions


  • furio furio 1er juin 2010 12:33

    t’as pas honte de colporter de telles salo^peries ? avec cette photo de jour !! Alors que la sinistre agression juive a eut lieu la nuit !!
    propgandiste à la noix ! va.
    Combien de meurtres de personnes sans défense ? 19, 29, 39.
     


    • pilhaouer 1er juin 2010 12:45

      Relis cet article tranquillement et peut-être comprendras-tu qu’il dit le contraire de ce que tu as compris !


    • jako jako 1er juin 2010 13:10

      Hum, Furio le nombre de morts ne sera jamais connu, enfin pas avant longtemps mais même un seul blessé serait déja de trop. Vous n’avez pas lu correctement son article, c’est du deuxième degrès


    • TOHT 1er juin 2010 14:42

      Et non furio à raison, tu trouveras le m^me texte aux mots dans un site de propagande. C’est pas bien d’avancer masqué


    • TOHT 1er juin 2010 14:59

      Mille escuses dans ce copier coller il manque le passage « marrant  » : les insultes à Villepin. Pourtant c’était là que c’était nouveau et intéréssant, (conseil si vous avez la possibilité regardé dans le détail l’échange avec l’ambassadeur, c’est un peu plus fin qu’au simple premier regard)


    • jako jako 1er juin 2010 15:01

      Bonjour Toht, quel site ? parce que hier ce même auteur a publié un bon article, à moins que moi aussi je l’ai mal lu ? j’y retourne ( à celui d’hier)


  • lama-du-tibet lama-du-tibet 1er juin 2010 12:34

    Vous avez oublié une aberration dans l’interminable litanie de vos délires : dieu existe !


  • Didier 67 Didier 67 1er juin 2010 13:34

    « Les fous de dieu n’ont pas su résister à cette excellente occasion de martyre se précipitant sur les fusils ».

    Il semblerait bien, effectivement.


  • pissefroid pissefroid 1er juin 2010 14:45

    J’ai d’abord voté non.

    Puis je me suis dit c’est trop incroyable.

    J’ai donc relu l’article et j’ai compris la parodie (j’ai un esprit particulièrement lent).


  • Alpo47 Alpo47 1er juin 2010 15:03

    Ce serait excellent, si ce n’était pas dramatique.

    Or, la tragédie dure depuis 60 ans, et nos élus, « démocratiques », regardent ailleurs, lorsqu’ils n’encouragent pas ce qui se passe dans cette partie du monde.
    Il me semble qu’il y a des prophéties qui parlent des temps présent , en décrivant israel comme une « épine » dans la vie des nations ? Il me semble aussi qu’il y est question de sa destruction ...
    Attendons la suite ...

    Bon, cette vague d’indignation signifie aussi qu’on va très bientôt être « matraqués » de films, il y en avait déjà beaucoup ces derniers temps, sur les années 40, la shoah ...etc... histoire de nous remettre dans la culpabilisation et « refermer le couvercle ».


  • nowak 1er juin 2010 15:57

    Eh oui ...de victimes ,ils sont devenus des bourreaux .


    • l’arbre 2 juin 2010 02:35

      oui nowak ;; ;un classique pour ces  «  »«  » élus de dieu«  »" ; c’est le terme qu’ils s’octroient ces pauvres mortels . C’est quand même grand dommage d’avoir la digestion aussi difficile , s’il ne veulent pas être pleins , qu’ils ne se fasse pas hàïr ! . L’humanité est si fragile !!!!!!


  • Traroth Traroth 1er juin 2010 17:23

    Israël est totalement indéfendable dans cette histoire et d’ailleurs, les pro-israéliens n’utilisent absolument AUCUN argument ! Ils ne font que des attaques ad-hominem, des accusations oiseuses, etc.

    Que quelqu’un vienne expliquer en quoi Israël avait raison d’attaquer dans les eaux internationales à des gens objectivement désarmés venus ravitailler en aide humanitaire une région victime d’un blocus illégal !

    Allez-y, on vous attend !


  • Nicolas 1er juin 2010 17:58

    Là encore, point de vue orienté et à sens unique. Sur le point particulier de la comparaison de Lieberman entre le Hamas et les Japonais, je ne vois pas ce qu’elle a de particulièrement choquante, surtout que les Israéliens n’ont jamais rien fait aux civils qui s’apparente aux bombardements de Tokyo en 1945 (100 000 morts) ou aux deux bombes atomiques d’août 1945.


    • pilhaouer 1er juin 2010 21:04

      Exact, je revendique un point de vue orienté et à sens unique, les israéliens ayant la force pour eux et en faisant un usage immodéré, il n’est pas nécessaire de venir à leur secours.
      En ce qui concerne la phrase d’Avigdor Liberman qui en a commis beaucoup d’autres, elle signifie que pour lui, la bonne solution serait de vitrifier les palestiniens comme les habitants d’Hiroshima et Nagasaki ; Je sais, c’est très délicat et donc difficile à interpréter peut-être.
      Petit rappel quand même, les 1500 morts de Gaza l’année dernière étaient surtout des civils et les 400 enfants brulés ou pulvérisés ne sont pas morts avec leur carte du Hamas en poche.
      Le Hamas créé avec l’appui des Israéliens pour contrecarrer Arafat est une partie de la résistance palestinienne très pratique pour ceux des israéliens qui ne veulent pas d’état palestinien.


  • asterix asterix 1er juin 2010 21:04

    De quel droit Israël se permet-il d’aborder à la pirate un bateau ? Même si celui-ci contenait quelques armes, ce ne sont quand même pas elles qui changeront le cours de la guerre... La brutalité est-elle le fait de celui qui se défend ou celui qui attaque ?
    Si l’état hébreu continue sur le chemin qu’il s’est tracé, arrivera le jour où personne ne le défendra plus. Il n’en est pas bien loin.


  • frédéric lyon 2 juin 2010 02:43

    Voici un extrait de la Charte du Hamas 


    "« Les initiatives, les prétendues solutions de paix et les conférences internationales préconisées pour régler la question palestinienne vont à l’encontre de la profession de foi du Mouvement de la Résistance Islamique […] Il n’y aura de solution à la cause palestinienne que par le djihad. Quant aux initiatives, propositions et autres conférences internationales, ce ne sont que pertes de temps et activités futiles. » (Article 13)

    « Le jour où les ennemis usurpent une terre qui appartient aux musulmans, le combat devient une obligation religieuse individuelle [fard ’ayn] qui incombe à chaque musulman.  » (Article 15)

    Le Hamas a donc tenté de saboter la négociation israëlo-palestinienne qui débutera prochainement sous l’égide des Nations-Unis.

    Mahmoud Abbas vient de déclarer que la négociation aurait lieu.

    Donc le Hamas a échoué. 



    • pilhaouer 2 juin 2010 07:40

      Ce serait bien si la négociation avait vraiment lieu !
      Malheureusement vous ne pouvez pas ignorer que le hamas a été encouragé par le gouvernement israélien pour lutter contre Arafat.
      C’est un repoussoir très pratique qui vous permet d’amalgamer tous les palestiniens, toute la résistance palestinienne à des terroristes.
      Vous noterez qu’un résistant est toujours un terroriste pour une armée d’occupation.

      Ceci dit, rien ne peut justifier un acte de guerre dans les eaux internationales et contre des civils.
      Ca s’appelle justement un crime de guerre !


  • frédéric lyon 2 juin 2010 02:52

    Afin que tout le monde comprennent bien à qui les israëliens ont à faire et qui sont tous ceux qui viennent sur Agoravox soutenir le Hamas, voici quelques autres extraits de la Charte de cette organisation terroriste : 


    « L’Heure ne viendra pas avant que les musulmans n’aient combattu les Juifs (c’est-à-dire que les musul mans ne les aient tués) » (Article 7)

    « Israël, par sa judéité et ses Juifs, constitue un défi pour l’islam et les musulmans. » (Article 28)

    « Grâce à l’argent, [les ennemis] règnent sur les médias mondiaux, les agences d’informations, la presse, les maisons d’édition, les radios, etc. Grâce à l’argent, ils ont fait éclater des révolutions dans différentes régions du monde pour réaliser leurs intérêts et les faire fructifier. Ce sont eux qui étaient derrière la révolution française, la révolution communiste. […] Ils ont obtenu la déclaration Balfour et ont jeté les bases de la Société des Nations pour gouverner le monde à travers cette organisation. 

    Ce sont eux qui étaient derrière la Seconde Guerre mondiale, qui leur a permis d’amasser d’énormes profits grâce au commerce du matériel de guerre. Ils ont préparé le terrain pour l’établissement de leur État et ce sont à leurs instigations qu’ont été créés l’ONU et le Conseil de sécurité pour remplacer la Société des Nations, afin de gouverner le monde à travers eux. » (Article 22)

    « Leur plan se trouve dans les Protocoles des Sages de Sion et leur conduite présente est une bonne preuve de ce qu’ils avancent. (Article 32)

    « Le plan sioniste n’a pas de limite ; après la Palestine, ils ambitionnent de s’étendre du Nil à l’Euphrate. Lorsque ils auront parachevé l’assimilation des régions jusqu’aux quelles ils seront parvenus, ils ambitionneront de s’étendre plus loin encore, et ainsi de suite. Leur plan se trouve dans les Protocoles des Sages de Sion. » (Article 32)


    On retrouve dans cette charte une bonne partie des thèmes de propagande développés par les militants du Hamas qui interviennent sur Agoravox.

    Y compris le thème développé par le militant qui a écrit le présent « article », qui porte sur le thème de la prétendue « domination » des juifs sur la presse française.


    • pilhaouer 2 juin 2010 07:49

      Votre en-tête est une insulte et procède de l’amalgame : « tous ceux qui viennent sur Agoravox soutenir le Hamas »

      Vous n’arriverez pas a effacer les crimes ! Vous n’arriverez pas à arrêter la résistance palestinienne ! Israël n’a le choix qu’entre négocier vraiment ou détruire mais la mémoire reste.


    • pilhaouer 2 juin 2010 07:57

      « le thème développé par le militant qui a écrit le présent  »article« , qui porte sur le thème de la prétendue »domination" des juifs sur la presse française."

      Très grosse ficelle mais très usée aussi.

      Non, désolé, m’accuser d’anti-sémitisme sera très difficile !

      Hannah Arendt et Einstein ne l’étaient pas. Einstein était même sioniste. Pourtant vous savez ce qu’ils pensaient déjà des dirigeants d’Israël ...


  • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 2 juin 2010 10:47

    En tout cas c’est une Tsahal affaire.


  • Tang Tang 2 juin 2010 10:53

    Pour régler le probléme palestinien,j’invite chaque français pro hamas à adopter un terroriste.

    L’idée n’est pas de moi,mais du gouvernement canadien

    Ceci est la traduction de la réponse que le ministre canadien de la Défense a adressé à une bonne âme qui se plaignait à lui du sort réservé aux « combattants » afghans, prisonniers dans les centres de détention en Afghanistan.

    National Defence Headquarters
    MGen George R. Pearkes Bldg, 15 NT
    101 Colonel By Drive
    Ottawa , ON K1A 0K2
    Canada

    Chère citoyenne inquiète,

    Merci pour votre récente lettre exprimant votre profonde préoccupation concernant le sort des terroristes d’Al Qaida capturés par les forces canadiennes, transférés ensuite au gouvernement afghan et à présent détenus par leurs officiels dans les centres nationaux de regroupement des prisonniers en Afghanistan.

    Notre administration prend ce sujet très au sérieux et votre message est reçu fort et clair, ici à Ottawa.

    Vous serez heureuse d’apprendre, grâce au souci de citoyens comme vous-mêmes, que nous créons un nouveau département au sein de la Défense nationale, qui sera nommé P.L.A.R.T. ,soit « programme des libéraux qui assument la responsabilité pour des tueurs ».

    En accord avec les lignes directrices de ce nouveau programme, nous avons décidé d’élargir le sort d’un terroriste et de le placer sous votre surveillance personnelle.

    Votre détenu particulier a été sélectionné et sera convoyé sous escorte lourdement armée jusqu’à votre domicile à Toronto dès lundi prochain.

    Ali Mohammed Ahmed bin Mahmud (vous pouvez l’appeler simplement Ahmed) sera pris en charge selon les normes que vous avez personnellement exigées dans votre lettre de réclamation.

    Il sera vraisemblablement nécessaire que vous fassiez appel à des assistants. Nous mènerons des inspections hebdomadaires afin de nous assurer qu’Ahmed bénéficie bien de soins et de toutes les attentions, que vous recommandez avec autant de fermeté dans votre lettre.

    Malgré le fait qu’Ahmed soit un sociopathe extrêmement violent, nous espérons que votre sensibilité à ce que vous décrivez comme son « problème comportemental » vous aidera à surmonter ses troubles du caractère.

    Vous avez peut-être raison, quand vous décrivez ces problèmes comme de simples différences culturelles.

    Nous comprenons que vous avez l’intention de lui fournir conseils et éducation à domicile.

    Votre terroriste adopté est redoutablement efficace dans les disciplines de close-combat et peut mettre fin à une vie avec des objets simples, tels que un crayon ou un coupe-ongle.

    Nous vous conseillons de ne pas lui demander de faire une démonstration, lors d’une prochaine séance de votre groupe de yoga.

    Il est également expert en explosifs et peut en fabriquer à partir de produits ménagers. Peut-être vaut-il mieux que vous les gardiez donc sous clef, à moins que vous considériez (selon l’opinion que vous exprimiez) que cela puisse l’offenser.

    Ahmed ne souhaitera pas entretenir de relations avec vous ou vos filles (excepté sexuellement), dans la mesure où il considère que les femmes sont une espèce de marchandise sous-humaine.

    C’est un sujet particulièrement sensible pour lui et il est connu pour manifester des réactions violentes envers les femmes, qui ne se soumettent pas aux critères d’habillement, qu’il recommandera comme plus particulièrement adaptés.

    Je suis persuadé qu’avec le temps, vous viendrez à apprécier l’anonymat qu’offre la burkha. Rappelez-vous que cela fait partie du « respect des croyances religieuses », ainsi que vous l’écriviez dans votre lettre.

    Merci encore pour votre souci. Nous apprécions vraiment que des concitoyens comme vous, nous indiquent comment bien faire notre travail et nous occuper de nos congénères.

    Prenez bien soin d’Ahmed et souvenez-vous que nous vous observons.

    Bonne chance et que Dieu vous bénisse,

    Cordialement,
    Gordon O’Connor

    Ministre de la Défense nationale.



    • pilhaouer 2 juin 2010 11:27

      Je ne sais pas s’il y a des pro-hamas ici mais vous êtes manifestement pro-néo-cons,
      L’amalgame résistant=terroriste a toujours était fait par les armées occupantes, nazies par exemple.
      Pro-hamas n’est pas l’équivalent de Pro-palestinien.
      Vous soutenez Israël, c’est votre droit.
      Ne pratiquant pas comme vous l’amalgame je ne supposerai pas que votre soutien va jusqu’à assumer l’assassinat de 1500 personnes en majorité civiles dont 400 gosses pendant l’opération terroriste appelée « plomb durci ».
      Pour ce qui est de l’Afghanistan, et pour les mêmes raisons, je ne supposerai pas qu’il s’agit pour vous d’une guerre juste contre des sauvages, de même que la guerre d’Irak déclenchée comme vous le savez à cause des armes de destruction massive ...


    • pilhaouer 2 juin 2010 12:35

      Des horreurs, il s’en trouve à foison et aucune n’est excusable.
      Vous manquez à ce point d’arguments que vous êtes contraint d’utiliser des moyens méprisables : non, je ne soutiens pas le hamas qui vous ressemble sur certains points !
      Le sort des femmes en afghanistan ou ailleurs vous est évidemment indifférent.

      Avez-vous bien fermé votre porte et regardé sous le lit. Les islamistes sont partout !


  • titomane 2 juin 2010 11:26

    assimiler 42% de la population palestinienne à des terroristes d’al quaida c’est sur c’est pas de l’amalgame. Le fait est qu’en situation désespéré il n’y a pas d’autres choix que de se tourner vers les seuls qui se montrent un tant soit peu concernés par leur situation.

    La seule manière de faire sortir la population de l’extrémisme (enfin à part la solution qui consiste à tous les éliminer), c’est d’arrêter d’assiéger la population, de les affamer, de les bombarder, de détruire leurs infrastructure, leur culture et surtout d’arrêter de massacrer leurs enfants.

    est-ce si compliqué à comprendre ?

    tomtom


  • Tiberius Tiberius 2 juin 2010 11:55

    Je pense que la Turquie a tenté de nous manipuler dans cette affaire et que beaucoup de dirigeants étrangers qui se sont émus sincèrement hier d’une réaction disproportionnée d’Israël ont dû se réveiller ce matin avec de nouvelles informations et un goût amer dans la bouche.

    Il est probable que ces nombreux pays qui ont crié hier leur horreur, vont en vouloir à la Turquie pour cette manipulation honteuse. Car on ne traite pas ainsi des amis ! La Turquie vient de s’éloigner un peu plus d’une intégration dans l’UE. Car manifestement, Israël avait choisi la carte de la conciliation en envoyant sur le navire des soldats équipés d’arme purement défensives. Peut-être bien que les USA étaient au courant de l’action Israélienne et qu’ils ont été aussi surpris que les Israéliens de la façon dont les choses ont tournées. Cela pourrait expliquer les réserves d’Obama qui n’est pas particulièrement prompt à fermer les yeux sur les fautes d’Israël. 

    D’ailleurs, l’on se doute bien que les passagers du bateau n’auraient pas pu aussi aisément infliger pareille rossé aux soldats si ceux-ci avaient disposé d’armes lourdes (fusils d’assauts et mitraillettes). Il va y avoir, à n’en pas douter, un sévère retour de bâton pour la Turquie car ils se sont délibérément alliés avec des islamistes pour tromper la planète entière


    • pilhaouer 2 juin 2010 12:20

      "Car manifestement, Israël avait choisi la carte de la conciliation en envoyant sur le navire des soldats équipés d’arme purement défensives.« 

      ... qui ont fait une dizaine de morts et 50 blessés.

       »les passagers du bateau n’auraient pas pu aussi aisément infliger pareille rossé aux soldats"

      ... c’est vrai que les deux soldats avec le bras en écharpe, c’est horrible !

      Allez, un peu de bonne foi quand même, voyons !
      Il ne vous a pas échappé que tous les juristes et même un amiral français ont confirmé qu’attaquer un bateau civil dans les eaux internationales est un acte de guerre.

      Quant à la Turquie, vous n’ignorez pas qu’il s’agit d’un membre important de l’OTAN et que dit le traité, à votre avis ?


  • christopher jean 2 juin 2010 12:25

    a tous les pro palestiniens un conseil, soutenez les palestinos et denoncez le hamas. le hamas a tout pouvoir a gaza ils gerent et administre tout depuis que tsahal s’est retirée en 2006 . je concidere donc que le hamas est responsable du sort de « son » peuple. savez vous que l’egypte construis en ce moment un mur en beton et ferraille d’une profondeur de 50 m , afin d’empecher les tunels ? pourtant je n’entend pas free palestine.......
    cela dit en tant qu’ami d’israel je pense qu’ils on merder, peut etre est ce du a une hierarchie incompetente.
    les islamistes on trouvé une nouvelle facon de gagner la guerre des images. des flotilles pleines de bonnes ames et de carambar« , la c’est imparable d’un coté les mechants soldats de l’autre les gentils humanitaire, la je dis bravo ! ils sont tres forts.
    cela correspond pilpoil au formatage mediatique »bons/mechants". bravo nasrallah, bravo milles bravo ismael hannyé. vous obtenez exactement le resultat escompté, israel au banc des nations, manifestations de masses arabes, defiance entre israel et monde arabe. tout les ingrediens d’une paix basée sur la reconaissance mutuelle, le respect , et la confiance.


  • sisyphe sisyphe 2 juin 2010 12:35

    « Gaza sera notre Vietnam »


    Les guerres révèlent aux peuples de terribles vérités sur eux-mêmes. C’est pourquoi il est si difficile pour eux de les écouter. Nous, Israéliens, étions résolus à ne pas porter un regard honnête sur la première guerre de Gaza [2008-2009]. Aujourd’hui, c’est dans les eaux internationales, où Tsahal a ouvert le feu sur un groupe d’humanitaires et de militants du monde entier, que nous sommes en train de livrer et de perdre la deuxième. Au bout du compte, cette deuxième guerre de Gaza pourrait se révéler bien plus coûteuse et bien plus douloureuse que la première. 


    En partant en guerre à Gaza fin 2008, l’armée et les dirigeants politiques israéliens espéraient donner une leçon au Hamas. Ils y ont réussi. Le Hamas y a appris que le meilleur moyen de combattre Israël était de le laisser aller au bout de ce qu’il avait commencé de son propre chef : ruer dans les brancards, commettre des bévues, faire de l’obstruction, et enrager.

    Le Hamas mais aussi l’Iran et le Hezbollah ont compris très tôt que l’embargo d’Israël contre la bande de Gaza, dirigée par le mouvement islamique, était l’arme la plus puissante et la plus sophistiquée qu’ils pourraient jamais rêver de déployer contre l’Etat juif. Ici en Israël, nous n’avons pas encore compris la leçon : nous ne défendons plus Israël. Nous défendons désormais le siège [de Gaza] – ce siège qui, à lui seul, devient le Vietnam israélien.

    Evidemment, nous savions que cela pouvait arriver. Dimanche 30 mai, quand le porte-parole de l’armée a commencé à présenter la flottille humanitaire en route pour Gaza comme une attaque contre Israël, Nahman Shai, député à la Knesset et premier porte-parole de Tsahal pendant la guerre du Golfe de 1991, a déclaré publiquement craindre que ne se réalise son pire cauchemar : des soldats israéliens attaquant les navires et ouvrant le feu sur des pacifistes, des humanitaires et des Prix Nobel de la paix. Miri Regev, députée du Likoud et elle aussi ancien chef du bureau du porte-parole de l’armée israélienne, a estimé lundi 31 mai que le plus important était désormais de réagir au plus vite à la couverture médiatique négative afin d’y mettre un terme.

    Mais on n’arrivera pas à occulter l’affaire. L’un des bateaux porte le nom de Rachel Corrie [pacifiste américaine], morte il y a sept ans en tentant de barrer la route à un bulldozer de Tsahal à Gaza. Son nom et son histoire sont depuis lors devenus des symboles brandis par les militants propalestiniens.

    Il y a sans doute plus inquiétant encore : progressant tel le lemming vers une folle dégradation de nos relations avec la Turquie, une puissance régionale de poids qui, si l’on en avait pris conscience, aurait pu contribuer à modifier le cours de la première guerre de Gaza, nous nous sommes dangereusement rapprochés d’une déclaration de guerre à Ankara. “Cela va créer un très gros incident avec les Turcs, c’est certain”, a ainsi reconnu Benyamin Ben-Eliezer, le ministre du gouvernement le plus conscient de l’importance des liens d’Israël avec le monde musulman.

    Nous affirmons à qui mieux mieux que nous ne sommes pas en guerre avec le peuple de Gaza. Nous le répétons sans cesse parce que nous-mêmes avons besoin d’y croire – et parce qu’au fond nous n’y croyons pas. Il fut un temps où l’on pouvait dire que nous ne nous connaissions vraiment qu’en temps de guerre. Ce n’est plus le cas. C’est là un autre problème issu de notre refus de discuter avec le Hamas et l’Iran : ils nous connaissent bien mieux que nous ne nous connaissons.

    Ils savent, comme le suggérait la chanson sur la guerre du Liban (Lo Yachol La’atzor Et Zeh) [On ne peut pas arrêter ça], que, incapables de porter sur nous le moindre regard lucide, nous ne sommes plus capables non plus de nous arrêter. Le Hamas, comme l’Iran, a appris à connaître et à tirer profit de la toxicité de la politique intérieure israélienne, caractérisée par une trop grande disposition à hypothéquer l’avenir pour le bénéfice d’un moment de calme apparent.

    Ils savent que, trop soucieux de protéger notre propre image, nous éviterons de revenir sur des choix politiques qui, de facto, apportent aide et réconfort à nos ennemis, en particulier au Hamas, que le siège de Gaza enrichit grâce aux taxes sur les marchandises transitant par les tunnels [creusés à la frontière avec l’Egypte] et consolide grâce à la colère contre Israël.

    Beaucoup, à droite précisons-le, vont se réjouir en silence de l’évolution calamiteuse à prévoir. Le refrain des “On vous l’avait bien dit” va retentir : “Quoi que nous fassions, le monde nous déteste. Nous pouvons donc aussi bien poursuivre les constructions (lire : ‘coloniser la Cisjordanie et Jérusalem-Est’) et continuer à défendre nos frontières (lire : ‘renforcer le Hamas et, au bout du compte, nous faire du tort à nous-mêmes en refusant de lever l’embargo sur Gaza’).”

    Le Hamas, l’Iran et la droite dure en Israël et dans la diaspora sont tous bien conscients que c’est là une épreuve d’une importance cruciale pour Benyamin Nétanyahou. Désireux de voir tous les regards de la communauté internationale fixés sur l’Iran et la menace qu’il représente pour le peuple israélien, le Premier ministre doit prendre conscience, lui, que le monde entier a aujourd’hui les yeux rivés sur Israël et la menace que l’Etat juif représente pour le peuple de Gaza.


    Bradley Burston

    éditorialiste de Ha’Aretz.


  • Tiberius Tiberius 2 juin 2010 14:39

    @ pilhaouer

    Les experts nous disent aujourd’hui que l’abordage des navires étaient finalement parfaitement légal eu égard au blocus qu’ils se préparaient à violer. Ensuite on nous informe que les soi-disant humanitaires n’en étaient finalement pas sur le plan légal dans la mesure où ils n’appartenaient à aucune ONG dépendant de l’ONU. Et voilà qu’il apparaît que les soldats étaient sans doute bel et bien venus sans arme létale afin de ne pas provoquer les passagers. Et l’on nous montre des images qui ont tout l’air d’être réelles où l’on voit clairement des passagers jetant un des soldats par dessus la rambarde du navire, un pont plus bas (étage). Cet homme s’est probablement foulé plus qu’un poignet en tombant sur le dos d’une telle hauteur).

    De surcroît, devant l’étrange réserve d’Obama, on peut réellement se demander si les Israéliens ne s’étaient pas entendus avec lui pour tenter une approche pacifique du navire. Car le premier ministre israélien avait rendez-vous avec Obama, qui ne pouvait lui-même pas ignorer les risques de dérapages que cette flottille en approche faisait peser sur sa rencontre avec Netanyahou. Il n’y aurait donc rien d’étonnant à ce qu’Obama se soit entendu avec Israël sur les modalités d’action contre les navires (d’où l’absence d’arme des soldats !!!)

    Bref, il apparaît de plus en plus que la Turquie s’est bien moqué, non seulement de ses alliés, mais aussi du monde entier qui s’est ému unanimement hier de l’assaut soi-disant disproportionné d’Israël. Et à mon avis, cela va laisser des traces que la Turquie aura du mal à gommer. Rappelez-vous des USA en 1991 qui ont déclenché la première guerre d’Irak avec le soutien de la communauté mondiale mais sur de fausses informations. Eh bien quand Bush (le fils) a tenté 12 ans plus tard de nous vendre son histoire d’armes de destruction massive, personne ne l’a cru et tout le monde s’est ligué contre lui. Or la Turquie et les islamistes ont reproduit la même erreur que Bush père en trichant avec le monde entier. Ils ont ainsi gravement compromis leur crédibilité et une idée me dit qu’à l’avenir, ce sont les Palestiniens qui en pâtiront, car on ne les croira plus quant ils crieront au loup.

    Le perdant ne sera pas celui qu’on croit, cela me paraît de plus en plus évident...


  • Ronald Thatcher rienafoutiste 2 juin 2010 17:04

    qu’en dit l’Iran de cette affaire, qui apparaît avec le peu de recul que l’on en a,
    comme un test de prise de position généralisée,
    et surtout une entreprise de manipulation de l’opinion de la part des deux acteurs de cette triste histoire


Réagir