mercredi 15 octobre 2014 - par PRCF

Re Nationaliser les autoroutes sans verser un sou aux actionnaires, confisquer leurs super-bénéfs et abaisser les tarifs des usagers non commerciaux !

Le scandale de la privatisation des autoroutes est énorme : explosion des tarifs, marges indécentes accordées aux actionnaires, faiblesse de l’investissement (payé par les clients !), règne du tout-anglais dans quasiment toutes les aires autoroutières… Sans parler de la braderie autoroutière organisée par Raffarin-De Villepin répondant aux diktats budgétaires de Bruxelles et aux mercantis du M.E.D.E.F. et du C.A.C.-40. C’est pourquoi nous diffusons la pétition ci-dessous. Remarquons cependant deux choses :

  1. Que cette pétition est lancée en commun par des membres du P.C.F., des Verts et aussi de « Debout la République » et de l’UMP (J. Myard). Espérons que les membres du front de gauche qui s’étranglent d’indignation quand il arrive au PRCF d’agir avec des gaullistes DE GAUCHE clairement antifascistes et antilibéraux ne feront pas une crise cardiaque en prenant connaissance de la liste des cosignataires de cet appel-pétition !
  2.  Que cette pétition contourne la question de la dictature budgétaro-monétaire de l’U.E…. et de Berlin, vrai maître de l’ « Europe » : pourtant c’est bien au nom des « critères de convergence » de Maastricht et du « sauvetage de l’euro » que l’Etat brade les « bijoux de famille » aux tenants du grand capital..
  3. qu’il ne s’agit pas seulement de renationaliser les autoroutes : il faut les renationaliser SANS RACHAT. Nous,contribuables, avons déjà payé DEUX fois les autoroutes, d’abord pour les construire, ensuite pour rembourser aux actionnaires… les sommes qu’ils ont dû débourser pour acquérir la rente autoroutière : pour cela, les clients des autoroutes ont subi des majorations de 25% par an ;

LE SCANDALE A ASSEZ DURE ! RENATIONALISATION SANS INDEMNITE AUX ACTIONNAIRES DES AUTOROUTES PAYEES PAR TOUS LES FRANÇAIS ! Pour une commission d’enquête parlementaire sur les conditions de cette privatisation ! Pour la confiscation des superbénéfices que les actionnaires autoroutiers ont empochés sans apporter aucun service supplémentaire aux automobilistes !

JPEG

NDLR : sur le sujet, www.initiative-communiste.fr et le PRCF n’ont pas été muets puisque nous n’avons cesser de dénoncer – par exemple tout au long de ces derniers mois – le scandale des privatisations des autoroutes et du reste ! A noter que pendant que Mme Royal fait des annonces démagogique aussitôt démenties par Valls sur les autoroutes, son propre ministère fait passer une loi de transition énergétique qui privatise les barrages hydroélectrique tout en poussant à la privatisation rampante…. du réseau routier national !

L’appel des élus contre la privatisation des autoroutes

Pétition de Marianne Magazine

Après la vente à vil prix par l’Etat du réseau autoroutier français, qui a débuté en 2002 et s’est achevée en 2006, après la prorogation d’un an des concessions en 2011 sous un prétexte environnemental, le gouvernement Ayrault entend finaliser son plan de relance autoroutier en prolongeant une nouvelle fois, de trois ans, la durée d’exploitation de nos autoroutes par leurs actuels concessionnaires. Il reporte ainsi à 2033 en moyenne la fin des concessions dont disposent les groupes Vinci, Eiffage et Albertis.

En contrepartie, ceux-là devraient prendre à leur charge une vingtaine de projets d’aménagement de sections autoroutières autour de grandes villes, de liaisons entre des autoroutes existantes, ou encore la mise aux normes de sections existantes. L’ensemble devrait représenter un montant de 3,7 milliards d’euros.

Nous, élus soucieux des deniers publics mais aussi de la préservation du patrimoine national, ne pouvons accepter une nouvelle démission de la puissance publique alors que les groupes concessionnaires n’ont pas respecté leurs obligations. Un rapport, pour l’heure « officieux », commandé à deux hauts fonctionnaires, a alerté les pouvoirs publics sur cette situation ; pourtant, les bases de l’actuelle négociation restent inchangées, ne prenant pas en compte ces manquements des concessionnaires. De son côté, la Cour des comptes a dénoncé à de nombreuses reprises l’incapacité de l’Etat à imposer aux concessionnaires le respect de leurs obligations, constatant notamment des tarifs manipulés et une qualité des chaussées dégradée.

Pourtant, les recettes générées par l’exploitation des concessions autoroutières donnent lieu chaque année à de très substantiels profits : plus de 2 milliards d’euros de bénéfices net pour un chiffre d’affaires de 8 milliards d’euros en 2012.

C’est cet incroyable cadeau que s’apprête à renouveler l’Etat, au profit de ces grands groupes du secteur peu respectueux de leurs engagements. La quasi-totalité de leurs investissements passés sera intégralement remboursée dans les dix prochaines années. A l’horizon 2030, au rythme de l’évolution actuelle des tarifs et de la progression du trafic, chaque année d’exploitation devrait donc leur rapporter 10 milliards d’euros, et presque autant de bénéfices.

Ce sont donc entre 5 et 7 milliards d’euros net d’impôt chaque année pour une période de trois années supplémentaires que l’Etat s’apprête à offrir, soit 18 milliards d’euros d’ici à vingt ans. Soit l’équivalent d’un enrichissement immédiat de 6 à 9 milliards d’euros pour les groupes propriétaires des concessions, et un appauvrissement du même ordre de l’Etat.

Quel est donc cet Etat stratège qui organise son propre dépouillement : faire financer par d’autres 3,5 milliards d’euros d’investissements quand cela lui en coûte entre le double et le triple ? Nous, élus soucieux des deniers publics mais aussi de la préservation de l’indépendance nationale, sommes alarmés par l’ampleur de la dette dont souffre aujourd’hui la nation. Le poids de l’endettement de l’Etat lui interdit désormais d’affecter à l’investissement les économies budgétaires qu’il peut dégager.

Beaucoup de pays dans le monde découvrent aujourd’hui que la privatisation partielle du service public de la route a souvent octroyé des rentes extravagantes aux grands groupes. Au prétexte que l’Etat doit se désendetter, il se prive de recettes précieuses !

La France peut et doit récupérer le contrôle et le bénéfice de ses infrastructures de transport.

Cela sera bénéfique aux finances publiques et au pouvoir d’achat des automobilistes ; la seule conséquence négative se lira dans les résultats boursiers des grands groupes actuels.

Merci de signer et diffuser la pétition !

Premiers signataires : Jean-Luc Mélenchon et Martine Billard (députés européens, coprésidents du Front de gauche), Nicolas Dupont-Aignan (député-maire de Yerres, président de Debout la République), François de Rugy (député de Loire-Atlantique, vice-président d’Europe Ecologie-Les Verts) Emmanuel Maurel (vice-président du conseil régional d’Ile-de-France, PS), Marie-Noëlle Lienemann (sénatrice de Paris, PS), Jacques Myard (député-maire de Maisons-Laffitte, UMP), Jean-Luc Bennahmias (vice-président du Mouvement Démocrate, député européen).

http://www.change.org/p/l-appel-des-%C3%A9lus-contre-la-privatisation-des-autoroutes

source : site web du PRCF - www.initiative-communiste.fr - @PRCF_

http://www.initiative-communiste.fr/articles/luttes/re-nationaliser-les-autoroutes-sans-verser-un-sou-aux-actionnaires-confisquer-leurs-super-benefs-et-abaisser-les-tarifs-des-usagers-non-commerciaux/



63 réactions


  • howahkan Hotah 15 octobre 2014 09:15

    Ça me semble très raisonnable, juste.....un minimum syndical....


  • César Castique César Castique 15 octobre 2014 10:02

    « Cela sera bénéfique aux finances publiques... »


    Le faramineux dédommagement que la justice attribuera aux ex-propriétaires - s’ils ne sont pas en camp de rééducation - en application des contrats signés par l’Etat français, aussi ! Tssssssss...

    • bourrico6 15 octobre 2014 10:09

      Je pense que quand on en est au point de prendre ce genre de mesure, on est arrivé à un autoritarisme qui autorise à décréter l’état d’urgence et autres mesures exceptionnelles.
      A partir de la, la légalité n’est qu’une question de point de vue.
      Et tes plaignant risquent bien de devoir aller jouer ailleurs.


    • César Castique César Castique 15 octobre 2014 18:45

      « Et tes plaignant risquent bien de devoir aller jouer ailleurs. »


      Oui, en camps de rééducation, comme j’avais anticipé. Merci de confirmer.

    • el cogno 16 octobre 2014 18:05

      Ces propos sont les votres.

      Pour ma part, quand j’envoie quelqu’un se faire voir, je ne pense pas forcément en premier lieu à l’envoyer en camp de rééducation.


  • Daniel Roux Daniel Roux 15 octobre 2014 10:37

    Il en est des autoroutes comme des autres réseaux aussi indispensables aux citoyens que stratégiques, comme celui de l’énergie, des communications, des produits de premières nécessités, des logements, des finances, de la mort même.. Tout à été bradé à vil prix eut égard à leur valeur pour les citoyens et pour la société.

    Pourquoi ? La réponse est toujours la même, pour satisfaire à la cupidité sans bornes de l’oligarchie, mot valise pour désigner les maîtres du monde, une caste, celle des plus riches.

    Nous devons comprendre que les politiciens ne sont que des pantins faciles à corrompre tant ils sont cupides et avides d’honneurs frelatés.

    Personne ne me fera croire que le hold up des privatisations organisé par les politiciens ne leurs à pas profité, les paradis fiscaux doivent bien servir à quelque chose.


  • larebil 15 octobre 2014 10:40

    Je propose la suppression de toute subvention de la part des contribuables et des entreprises publiques à la CGT, au parti communiste, à l’humanité, ... Enfin bref, je propose que tous ceux qui veulent confisquer la propriété des autres commencent par montrer qu’ils n’ont pas eux même besoin de voler les contribuables ou les entreprises publiques.


    • bourrico6 15 octobre 2014 11:33

      Euh... qui confisque aujourd’hui ?

      Merci de ne pas renverser les rôles.

      Pour ma part je propose la fin de toute subvention pour les entreprises, paiement plein pot des impôts , location plein pot des infrastructures mise à la disposition des entreprises, suppression des subvention pour le Bigaro, pour l’UMP, le FN, le PS.

      Quel vautour de ton espèce pourrait s’engraisser aujourd’hui sans les investissements et sans le cadre étatique ?
      Quel vautour de ton espèce pourrait s’engraisser sans voler le contribuable et les pouvoirs publics ?

      En tout cas, t’as pas inventé l’eau tiède.


    • larebil 15 octobre 2014 14:35

      « Pour ma part je propose la fin de toute subvention pour les entreprises, paiement plein pot des impôts , location plein pot des infrastructures mise à la disposition des entreprises, suppression des subvention pour le Bigaro, pour l’UMP, le FN, le PS »

      Dommage pour toi, mais je suis d’accord avec toi smiley Du coup, excuse moi si je t’insulte, mais finalement je crois que t’es libéral, puisque tu veux donc la fin du capitalisme de connivence, des passes droits, des inégalités devant l’impôt, ...


    • bigglop bigglop 15 octobre 2014 19:51

      Ou ké kil est le rapport Perruchot sur le financement des syndicats (patronaux et salariés) ????
      Le rapport Perruchot, du nom du député Nouveau Centre rapporteur de la commission d’enquête, a été enterré en novembre 2011 sans autre forme de procès. Officiellement, il ne pourra être publié que dans trente ans ! De larges extraits du rapport avaient déjà été édités dans Le Figaro. Le Point.fr vous le propose aujourd’hui dans son intégralité.

      http://www.lepoint.fr/html/media/pdf/rapport-perruchot.pdf


    • el cogno 16 octobre 2014 18:09

      Il a rien compris pépère.

      Alors poussons le raisonnement jusqu’à l’absurde.
      Pas d’impôt=pas d’Etat par définition.

      Pas d’Etat = clairement pas de forces de l’ordre.
      Pas d’Etat = pas de route
      Pas d’Etat = pas de règlementations, ou disons personne pour la faire appliquer.

      Excuses moi mais ta jungle qui serait un féodalisme des multinationale ne constitue pas une situation d’avenir et encore moins une situation évolutive.


    • lsga lsga 16 octobre 2014 18:11

      les multinationales constituent un progrès essentiel par rapport aux veilles structures étatiques. Elles sont le produit le plus avancé du Capitalisme.

      Il ne s’agit pas de détruire les multinationales au profit de l’État ; il s’agit d’abolir l’État, et de collectiviser les multinationales. 


    • Julien30 Julien30 18 octobre 2014 12:55

      Pro-multinationales, pour la fin des nations, pour le transhumanisme et méprisant le peuple, bref tu partages tous les principaux dogmes des oligarques, il faut juste que tu comprennes que tu ne seras jamais à leur table, peut être à celle des domestiques à manger quelques restes, si ça bote....


    • lsga lsga 20 octobre 2014 11:43

      Pro-multinationales ? Non, matérialiste. Matériellement, et depuis des décennies, la production et la distribution sont internationales. Donc, si on veut démocratiser la gestion de l’appareil de production, l’échelle de la Nation ne convient pas. Il faut collectiviser les multinationales. 


      Le « Peuple », je ne sais pas qui c’est (tu as une définition précise permettant pour un individu donné de savoir si oui ou non il fait partie du peuple ?) ; sauf si il est synonyme de Prolétariat. Or, aujourd’hui, les prolétaires sont ignares, aliénés, et passent plus de temps devant la télé qu’à apprendre la théorie révolutionnaire. Éduquer le peuple, c’est un des objectifs principaux de la Révolution. Che Guevara, jusque dans la jungle, apprenait à lire et à écrire aux illettrés. 

    • CN46400 CN46400 15 octobre 2014 13:35

      Ce n’est pas ce que l’on constate chaque fois qu’un réseau d’eau potable est déprivatisé. Les tarifs baissent de 30% et le personnel embauché est le même que celui de l’affermeur privé... de sa rente de situation !


        Je ne voie pas dans votre démonstration ce qui pourrait contredire cette loi.

    • CN46400 CN46400 15 octobre 2014 14:05

      Renseignez-vous, le personnel, cadres compris, sont souvent volontaires pour les nouvelles régies publiques qui distribuent sans problème la même eau... que les affermeurs privés. Par contre, je ne savait pas que chaque fois que je circule sur l’autoroute publique Brive-Vierzon, je prenais autant de risques 


    • PRCF PRCF 15 octobre 2014 15:22

      @ marquis de Constantdanslaireur :

      quelques précisions

      1) l’état exploite dejà des milliers de km d’autoroutes, souvent les plus compliqués (et donc les moins rentables et difficilement privatisables) (par exemples les autoroutes de régions parisiennes, où il y a des dizaines de kilomètres de tunnels). Si la france est leader mondial dans le domaine de la route, c’est parceque pendant des decennies, le service public de l’équipement a développé nos infrastructure...

      2) le personnel était état avant... maintenant les sociétés privés ont licenciés à tour de bras

      3) le seul accident grave dans un tunnel.... ben justement c’est dans un tunnel exploité par le privé (tunnel du Mont Blanc) et pas dans un tunnel directement exploité par les services de l’état.

      4) à l’origine l’état a du renationaliser une première fois les société d’autoroutes, en raison de leur défaillance...


    • lsga lsga 15 octobre 2014 15:28

      autre précision : L’État appartient à des bourgeois fonctionnaires, et nationaliser consiste simplement à concentrer les pouvoirs étatiques et économiques dans les mains des mêmes bourgeois (ex : La Russie de Poutine ou celle de Staline)


      Abolir la Propriété Privée des Moyens de Production, ce n’est pas nationaliser, mais collectiviser. 

      Il en dit quoi le Parti Prétendu Communiste de l’abolition de la propriété privée des moyens de production ?

    • Piotrek Piotrek 15 octobre 2014 21:17

      Ouais, Les Echos doivent avoir tord, les sociétés gérant les autoroutes doivent faire des économies de bout de ficelle pour garder la tête hors de l’eau, les pauvres choux.

      Faut privatiser les pompiers, la police, la médecine publique et l’éducation nationale car c’est des métiers trop spécialisés et pointus pour l’état, qui, selon vos dires, ne sont pas capables d’occuper d’une route.


    • CN46400 CN46400 16 octobre 2014 12:17

      Le but ultime d’une société privée est de faire le plus de profits possibles. Sur les autoroutes c’est aux péages que les usagers sont plumés. Le reste n’est que du baratin pour déstresser la volaille...


  • Renaud Delaporte Renaud Delaporte 15 octobre 2014 12:09

    Enfin une action commune qui ne tient pas compte des clivages idéologiques.
    J’ai signé, rien que pour ça.
    Continuez ! Continuez sur chacun des sujets qui peuvent nous réunir, jusqu’à ce que les militants d’un bord ou de l’autre comprennent que ces clivages idéologiques sont d’abord là pour empêcher les mobilisations de toute la population contre les proprios de la planète.


  • Ruut Ruut 15 octobre 2014 13:23

    Pourquoi les avoirs privatisés si ils étaient rentables ?
    Pour endetter la France ?

    On ne vend jamais quelque chose de rentable sauf si le vendeur est un traitre a la nation.


  • lsga lsga 15 octobre 2014 14:12

    BIN VOYONS !!!!



    Au lieu d’avoir des bourgeois privés à la tête des autoroutes, nous aurons des Bourgeois Fonctionnaires. MAGNIFIQUES !

    COLLECTIVISATION DES AUTOROUTES !

    Cela n’a rien à voir avec une nationalisation....

  • révolQé révolQé 15 octobre 2014 14:29

    Il suffit de prendre l’autoroute sans le payer et c’est tout.
    Bientôt plus que des automates au barrières,plus d’humains,
    terminé le racket et les caméras n’y pourront rien...
     smiley


    • lloreen 15 octobre 2014 20:12

      A ce titre ils peuvent tout autant mettre des péages pour accéder aux villes...Cela m’ étonne qu’ ils n’ y aient pas encore pensé.Et je suis sûre qu’ il s’ en trouverait encore pour payer...


  • bernard29 bernard29 15 octobre 2014 17:33

    Vous vous permettez de critiquer Madame Royal . Je constate que si la question est maintenant sur le tapis, c’est grâce à elle. peut être qu’il n’y aurait même pas eu votre pétition.

    La proposition de Royal est donc une très bonne idée pour forcer les sociétés d’autoroutes à négocier. Leurs contrats d’autoroutes sont blindés par la faute de nos politiques. Il fallait donc trouver une idée pour les forcer à négocier et celle de Royal a l’avantage de prendre tout le monde à témoins. C’est une très bonne stratégie, ; le preuve, on ne parle que de cela. Et d’ailleurs Valls est obligé de prendre langue avec les sociétés d’autoroute. Donc Bravo Mme Royal.


    • CN46400 CN46400 15 octobre 2014 17:55

      Sauf que Vals parle de gagnant-gagnant, ce qui veut dire que sur la tartine des capitalistes autoroutiers on s’apprête à rajouter encore un peu de beurre... 


    • bernard29 bernard29 15 octobre 2014 18:58

      mais tout le monde sait que Valls est un nul. Et Royal aussi le sait.


  • lloreen 15 octobre 2014 20:01

    Renationaliser ?

    Les autouroutes sont encore toujours nationales ! Sauf que ceux qui ont signé des contrats illégitimes détournent les fonds publics !


  • lloreen 15 octobre 2014 20:21

    N’ est-ce pas plus judicieux d’ attaquer ces contrats devant les tribunaux pour détournement de fonds publics et association de malfaiteurs ?
    Ces autoroutes ont été financées grâce à des fonds publics (impôts) des générations précédentes et des citoyens français.
    Elles font partie du domaine public.


  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 15 octobre 2014 21:10

    Je me marre ! En effet, l’UPR a dans son programme :

    - la renationalisation de TF1 et de TDF
    - redonner à la Banque de France son rôle de prêteur à l’ Etat à 0%
    - Evincer Goldman Sachs et JP Morgan du marché du gaz
    - Evincer Vinci des sociétés d’autoroutes
    - Renationalisation d’ EDF, GDF, France télécoms, les sociétés d’autoroutes, et tous les établissements financiers secourus par les fonds publics.
    - Fin de la privatisation rampante de la Poste.
    - Interdire les lobbies
    - interdire à une entreprise extérieure aux médias la possession d’un média de masse.
    - Interdiction de privatisation de la santé et de l’ éducation
    - Rétablir le contrôle des capitaux
    - Annuler la loi de 1973 Pompidou Giscard
    - Evincer les fonds d’investissement de toutes les sociétés liées au service public
    etc etc


    Le PRCF crache sur l’ UPR depuis 2 ans en disant que l’ UPR est de Droite, il refuse toute alliance, pour aller signer une pétition qui demande la même chose que l’ UPR !
    Faut consulter d’urgence !

    • lcm1789 15 octobre 2014 22:17

      ba moi je me marre pas car ce que tu dis est faux...


      Le PRCF n’a jamais craché ne crache (et je m’avance ne crachera pas) sur l’UPR.
      L’union c’est vous qui l’avait refusée parce que le PRCF est pour une sortie de l’UE, de l’euro de l’OTAN (jusque là l’upr est d’accord) et du capitalisme ! et ça l’UPR est contre...comme une deux voyageurs qui iraient à Marseille avec l’un souhaitant descendre en gare à Aix et refusant de prendre le même train que l’autre.

      Merci de ne pas désinformer...

      D’autant que les UPR boys que l’ont voyaient bcp pendant la campagne des Elections européennes (surtout pour tapper sur la campagne d’abstention citoyenne du CNR-UE) ont maintenant disparu des écrans radar.

      Le PRCF a toujours défendu l’Unité d’action dès qu’elle est possible, l’UPR c’est l’union autour d’Asselineau et le petit doigt sur la couture.

      Ce qui ne remet pas en cause les points positifs du programme que vous présente bien sur, mais ce qui constitue une erreur stratégique majeure dont vous avez payé le prix aux européennes.

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 15 octobre 2014 22:55

      Le résultat aux européennes est directement lié à la censure sur les grands médias.
      L’UPR a obtenu davantage de voix que le NPA, cela nous convient. Votre campagne pour l’abstention a été un flop.


      Le PCF faisait 30% des scores à la Libération, pourtant il n’y avait aucune référence au communisme dans le programme du CNR, pas trace de dictature du prolétariat ni de propriété collective des moyens de productions. Sinon personne ne l’aurait signé.

      Pourquoi voudriez-vous qu’on le mette aujourd’hui dans un programme réactualisé ?

      L’UPR ne vous propose pas une fusion mais une alliance, c’est ce qu’ Asselineau a proposé au M’ PEP qui l’a refusée en septembre 2011. Vous préférez coller au train du FDG, c’est votre affaire !
      Le FDG a un programme communiste ? ça se saurait.

       


    • larebil 16 octobre 2014 08:10

      Interdire, nationaliser, évincer, ...

      Pas de doute, l’UPR est bien un parti d’extrême (droite ou gauche, on ne sait plus maintenant, c’est la même chose) qui veut amener la dictature.


    • taktak 16 octobre 2014 10:37

      Tiens le retour des upr trolls..... ils avaient disparu des forums avec la fin de la campagne des européenes et leur résultat décevant eux qui promettait et juraient qu’ils auraient des députés européens en dépit du fait que cette élection n’en est pas une ! Rrevenus un temps pour tenter de faire le buzz sur le passage assez décevant de leur chef qui n’est jamais invité à la télé sur ONPC, après sont passage chez taddei smiley mais les revoila.

      Et pour quoi faire ? eh bien comme d’hab’ pour venir cracher sur le PRCF, tenter de faire du racolage en faisant les victimes.

      Jamais le PRCF n’a tiré dans les pates de l’UPR. Pourtant c’est l’UPR qui a refusé de rejoindre le rassemblement du CNR, pour jouer sa carte perso et égocentrique.
      Revenant à la charge une nouvelle fois avec la même désinformation, les mêmes mensonges !

      Fifi : le jour ou vous écrirez des articles sur agoravox pour expliquer à nos concitoyens que l’on est en train de vendre leur patrimoine à la découpe - comme le fait le PRCF - sans doute serez vous un peu plus légitime a essayer de venir faire de la retape partout pour votre chapelle.
      Quelques chiffres : pour l’UPR seul Asselineau écrit, et c’est 103 article en 4 ans, dont une large part pour faire la promotion de Asselineau.
      Le PRCF c’est 153 article en 1,5 ans....
      Et vous personnellement c’est 0 article ! Je comprend donc votre tentation de venir faire le coucou en essayant de vous pousser du col pour mettre en avant en piétinant le boulot fait par les autres.
      Cela n’est pas à votre honneur.

      Pire c’est contreproductif. Ne vous vient il pas à l’idée qu’il serait plus constructif de défendre - ensemble - ce qui nous rassemble ? plutot que de venir jouer le diviseur à chaque fois ?


    • Gauche Normale Gauche Normale 16 octobre 2014 17:27

      @larebil


      Et saboter les services publics comme le font les entreprises privées depuis des lustres, ce n’est pas de l’« extrême » ? Donc c’est normal que l’UPR souhaite revenir sur tous les méfaits causés par le libéralisme, votre idéologie.

      En plus, vous avez pas l’air au courant que, par exemple, Goldman Sachs a une grande responsabilité dans la crise de 2008 par ses activités pour le moins « extrêmes » et n’aurait jamais pu être l’ogre qu’elle est aujourd’hui sans les dérégulations financières de Reagan&Cie.

    • larebil 16 octobre 2014 17:35

      « Et saboter les services publics comme le font les entreprises privées depuis des lustres »

      Saboter ? Des preuves ?

      « Goldman Sachs a une grande responsabilité dans la crise de 2008 »

      L’origine de la crise de 2008 est que l’état US à incité les banques à prêter à des gens qui ne pourraient pas rembourser. La responsabilité est donc uniquement de l’état.


    • el cogno 16 octobre 2014 18:12

      Ca va au delà, c’est un sabotage de l’Etat en bonne et due forme, avec complicités internes et externes.
      Un pillage en règle, dans les grandes largeurs.

      Pas besoin de preuve, suffit de faire une « reconstitution Historique ».


    • Gauche Normale Gauche Normale 16 octobre 2014 21:28

      @ larebil


      Saboter ? Des preuves ?
      Depuis les années 1980, tous les gouvernements successifs ont privatisé à peu près tout ce qui pouvait l’être : autoroutes, transports, eau, médias, ce qui est logique puisque nous sommes entrés dans la « construction européenne » (libérale) dont les Traités imposent la mise en concurrence des services publics. Un bel exemple (parmi d’autres) de ce que donne la privatisation de la SCNF.

      L’origine de la crise de 2008 est que l’état US
      Je comprends que ça soit dur pour vous d’admettre l’échec tragique de votre idéologie alors, forcément, vous vous réfugiez dans ce qu’a déclaré le maire de New-York Bloomberg : « Ce ne sont pas les banques qui ont provoqué la crise de l’immobilier. C’est clairement et simplement le Congrès, qui a forcé tout le monde à aller distribuer des crédits immobiliers a des gens qui étaient très limite » avant d’ajouter "ce sont les membres du Congrès qui ont poussé Fannie et Freddie à accorder un tas de prêts qui étaient imprudents. » 

      Sauf que vous avez tort tous les deux car dans leur grande majorité, les prêts a risque ont été consentis par des prêteurs privés peu régulés. Les subprimes ont eux aussi dans leur grande majorité été consentis par des firmes privées qui n’étaient pas couvertes par le CRA (Community Reinvestment Act, autre bouc-émissaire des libéraux) ni par Fannie et Freddie. De plus pendant l’essentiel de la bulle ces deux organismes publics ont très vite perdu leurs parts de marché car tous les clients qui ont été refusés par eux se sont voués à d’autres Saints : les prêteurs privés, qui les ont accueilli à bras ouverts. C’est seulement vers la toute fin qu’ils se sont mis à acheter des subprimes. Bref, là où Fannie et Freddie sont accusées d’être des meneurs, ils ont en fait été des suiveurs tardifs. source

      Et n’oublions pas non plus les inénarrables agences de notation, privées et concurrentielles, dont le but était non de noter objectivement les produits mais de donner une note qui plaise à ceux qui les payaient pour le faire (triple A).

      Mais de toute manière, subprimes ou pas subprimes, la crise devait bien éclater un jour ou l’autre tant le système financier a été follement dérégulé par Reagan (libéral). Le même Reagan a même rendu incontrôlable la dette publique US pendant ses mandats.

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 17 octobre 2014 07:48

      Taktak,
      Les textes de l’ UPR proposés à Agoravox sont écrits par le Bureau national.
      Surtout ne répondez rien sur le contenu, mais attaquez vous bien aux personnes !


      Ces textes ont été écrits à la gloire d’Asselineau ?
      Celui-ci sur le chômage, écrit par Gallois, par exemple ?
      Ou celui-ci écrit par Régis Chamagne sur la Défense ?
      Ou celui écrit par un ingénieur sur l’armement ?
      Ou Vincent Brousseau qui parle de la BCE ?

      Vous préférez faire alliance avec les Verts, plus européistes qu’eux, tu meurs !
      Ou avec Mélenchon qui traite ceux qui veulent le retour des frontières, « de maréchalistes ! »
      Ou Myard de l’ UMP...
      Ils ont tous comme référence le programme de la 3e Internationale, vos copains ?

      Quand allez vous mettre un compteur en temps réel du nombre de vos adhérents ?

    • larebil 17 octobre 2014 14:58

      Ah, la SNCF est privatisée, je n’avais pas remarqué. Ils font appel à des entreprises privées sous traitantes ? Et alors, c’est leur responsabilité de veiller à la qualité de leurs sous traitants, s’ils ne le font pas c’est la preuve que le fonctionnement en entreprise « publique » (enfin, qui s’occupe plus du confort de ses salariés que de celui de ses clients et surtout que celui des contribuables) est un échec.

      Le reste de votre réponse est du même niveau, je ne me donne donc pas la peine de répondre, vous ne voulez pas regarder les faits en face, vous les regardez toujours à travers le prisme communiste.


    • c’est pas grave 17 octobre 2014 16:12

      " Pire c’est contreproductif. Ne vous vient il pas à l’idée qu’il serait plus constructif de défendre - ensemble - ce qui nous rassemble ? plutot que de venir jouer le diviseur à chaque fois ?"

      j’ai connu des mecs culottés , mais là ...


    • Gauche Normale Gauche Normale 17 octobre 2014 16:55

      Mais que votre commentaire est creux !


      Vous avez visiblement mal lu le lien sur la SCNF : depuis un certain temps, c’est la compétition, les économies de bout de chandelles et le profit qui dominent. Or, ceci est l’antithèse d’un service public.

      Le reste de votre réponse est du même niveau,
      Ce sont des faits, mon cher, sourcés. 
      Vous les regardez toujours à travers le prisme communiste.
      Donc écrire des faits et arguments, c’est communiste ? Pauvre Krugman, il va se sentir insulté...

    • larebil 17 octobre 2014 18:39

      C’est privatisé ou c’est public ? Si c’est public, c’est que l’état ne sait pas gérer, ce que tout le monde sait, sauf les communistes.


    • Gauche Normale Gauche Normale 17 octobre 2014 20:47

      Larebil, tous nos services publics et toutes les entreprises ex-publiques ont été bradées au privé, pour les beaux résultats que l’on sait. Vous comprenez, les pauvres privatiseurs n’en pouvaient plus de constater que des services, qui pourtant fonctionnaient très bien sans eux, étaient autant de parts de marchés qui échappaient à leurs coffres-forts ! Mais heureusement, Fabius, Rocard, Chirac, Balladur, Jospin, Villepin (la liste n’est pas terminée) sont passés par là !


      Les communistes du PCF (en admettant que ce parti soit véritablement communiste) y ont d’ailleurs contribué, en participant au gouvernement Mitterrand : ce parti a utilisé sa grande popularité parmi les ouvriers et classes populaires pour mieux les arnaquer et pour mieux cautionner l’offensive du libéralisme dans les années 1980.

  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 15 octobre 2014 21:37

    On peut toujours rêver que dans l’ UE il soit possible de renationaliser une entreprise.
    Il suffit de voir ce qu’est devenu le projet de nationalisation, même provisoire, de Florange, promu un temps par Montebourg...


    Non seulement le gouvernement n’a rien pu faire, à cause des Traités européens,
    mais les directives européennes lui demandent de privatiser à tour de bras !
    Pensez un peu si le Gouvernement Hollande/ Vals/Macron va nationaliser les autoroutes !

    Il a privatisé en douce les barrages.

    Il va privatiser l’aéroport de Toulouse.

    Il a privatisé un étage d’hôpital.

    Il a vendu un immeuble à New York

    La Commission européenne lui demande de privatiser la SNCF

    Vals étudie la privatisation des routes nationales

    Et la privatisation de la Française des Jeux

    Et celle du permis de conduire ...


    • lloreen 15 octobre 2014 22:28

      Je ne vous donne pas tort sur la forme mais sur le fond.

      « Il a privatisé en douce ».
      Tout ce qui n’ est pas fait dans les règles de l’ art ( en droit contractuel) est nul et non avenu et inopposable à des tiers, les citoyens, en l’ espèce...
      « Il » est illégitime et fait une transaction sans fondement légal : c ’est donc illégal.
      A ce rythme n’ importe qui parce qu’ il est « élu » (blanc seing pour détrousser et plumer les citoyens ?) fait n’ importe quoi, n’ importe quand, n’ importe où et avec n’ importe qui et il engagerait les gens qui ne savent même pas de quoi il retourne ?
      C ’est du jamais vu ! Ces gens sont des malfaiteurs et leur place est sinon derrière les barreaux( puisque ’ils se protègent mutuellement pour accéder aux plus hautes marches de la machine à berner son monde) au moins loin des officines.
      Ces sociétés privées doivent déjà rembourser sur leur patrimoine (planqué dans les paradis fiscaux...) tous les citoyens spoliés .

      Demain je signe un contrat avec mon voisin (bombardé expert machin chose de l’ agence X Y) et je vous envoie la facture avec un beau sigle.Vous allez payer ?
      C ’est EXACTEMENT ce que font ces gens !

      « La commission européenne lui demande ».
      Pour commencer, elle n’ a rien à demander.La commission européenne est une corporation privée enregistrée auprès de la SEC américaine (Securites ans Exchange commission) et en tant que telle elle n’ a aucune légitimité à dicter quoi que ce soit.

      Le gouvernement ne fera évidemment jamais rien qui pourra causer du tort à un de des partenaires commerciaux puisque le gouvernement est également une corporation privée inscrite auprès de la SEC qui USURPE les prérogatives d ’ état.
      Mais ce sont les citoyens qui doivent agir pour dénoncer cette forfaiture.

      « Valls étudie »
      On se contrefiche de ce qu’ il étudie.La France n’ est pas sa propriété à ce que je sache.
      Il usurpe une fonction.Il est illégitime.Ce n’ est pas parce qu’ il est nommé par le PDG de la République France (et non pas de LA FRANCE) qu’ il a une quelconque légitimité.Il a un SEMBLANT de légitimité parce que ces gens sont nuisibles et qu’ ils TROMPENT les citoyens.
      Ces gens sont inféodés à la City de Londres, créature des Rothschild et autres affidés.Ils s’ imaginent que le monde leur appartient parce que les gens laissent faire.
      Quand ils auront décidé de se lever et d’ arrêter de se laisser plumer et traiter comme des esclaves ces gens prendront la fuite, épouvantés.
      Combien d’ habitants en France ? Combien de membres du gouvernement et de larbins complices ?

      Il faut savoir que les impôts servent à REMBOURSER UNE DETTE ILLEGITIME aux banksters comme les Rothschild.Leurs complices leur servent la soupe pour avoir le droit de participer au festin.Cet argent ne va pas dans les caisses de l’ état (qui est , forcément, sans le sou...) mais directement dans la poche de ces escrocs qui détournent ces sommes à leur profit personnel et à celui de leurs petites familles mafieuses.

      En lien, un prototype du politicien mafieux, russe en l’ espèce, mais ses amis internationaux sont de la même trempe.

      http://french.ruvr.ru/2014_07_23/Ukraine-Boeing-enqueter-sur-le-role-de-loligarque-Kolomoiski-depute-russe-7518/

      Ces gens ont leurs mercenaires (les citoyens pensent avoir à faire à la police ou a l’ armée régulières alors que c ’est faux !), leurs services de sécurité ( ces gens qui répriment les manifestations ...), leurs casseurs qui infiltrent les manifestations pacifiques pour faire tout dégénérer et accuser ensuite à tort -par l’ intermédiaire de leurs portes paroles médiatiques- les manifestants d’ être des trublions portant atteinte à l’ ordre public...
      Ces escrocs se baptisent « députés ». Ce ne sont ni plus ni moins que des usurpateurs et des malfrats.

      Les députés doivent des comptes. Dans la vie courante ils n’ en donnent aucun (ou alors exceptionnellement !).Et les politiciens ne sont « pas responsables ».
      Cherchez l’ erreur...


    • Croa Croa 15 octobre 2014 22:49

      « Vals étudie la privatisation des routes nationales »

      En ce qui concerne la N10 c’est déjà fait ! (En ce qui concerne la portion de N10 qui traverse les Landes.)


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 15 octobre 2014 23:01

      Lloren,

      C’est l’article 121 du TFUE qui donne tous pouvoirs à la Commission européenne de décider dans les domaines essentiels de l’économie des Etats.


      Ils se fichent bien de savoir ce que nous pensons de la légalité de leurs décisions !!
      L’ Europe est , de l’avis de ses créateurs, « du despotisme éclairé ». En clair une dictature.

      Si cela ne vous convient pas, on en sort ! C’est l’article 50 qui le permet.

    • lloreen 15 octobre 2014 23:23

      On n’ en sort pas parce qu’ on est jamais entré.
      C ’est aussi simple que cela.
      Vous faites exactement le jeu de ces escrocs en voulant sortir de quelque chose qui n’ a aucune légitimité.

      Ci- après un exemple à suivre.Cela se passe peut-être au Guatemala mais il suffit que les citoyens prennent les devants pour que ces escrocs reculent.
      Et pour cause.Ils savent très bien qu’ ils n’ ont aucune légitimité.

      http://french.ruvr.ru/2014_07_23/Ukraine-Boeing-enqueter-sur-le-role-de-loligarque-Kolomoiski-depute-russe-7518/

      L’ UE est une corporation privée qui parasite des territoires sur lesquels se trouvent des nations souveraines.Ce n’est pas parce qu’ une assemblée d’ escrocs co-optés et financés par la City de Londres a décidé de conclure des contrats qui n’ engagent qu’ eux et qui sont autant de papiers sans valeur qu’ il faut s’ asseoir à une table avec eux.Vous voudriez les légitimer que vous ne vous prendriez pas autrement.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 16 octobre 2014 08:29

      lloren,
      La légitimité, ils s’en moquent ! Vous me soûlez avec votre légitimité !
      Nous sommes dans une dictature « soft », les coups d’états en Amérique du sud n’ont pas donné les résultats escomptés, ils préfèrent manipuler les européens par les médias.


      Vous croyez qu’assassiner des Présidents légalement élus, parce qu’ils ne se pliaient pas aux volontés des firmes Américaines, c’était légitime ? « Confessions d’un assassin financier »

      Vous faites comment pour sortir de ce machin européen ? Une guerre civile ?
      Vous vous imaginez qu’ils n’ont pas prévu le mécontentement et les émeutes ?


      Les USA se préparent à une guerre civile.
      Ils ont déjà 600 camps de concentration opérationnels.
      Ils sont équipés d’armes à micro ondes qui brulent la peau.
      Ils militarisent de plus en plus la police, et utilisent des  para militaires.

      En Europe, c’est pareil : Eurogenfor et les polices para militaires privées en Europe
      En France, la police et la gendarmerie seront bientôt munis de drones

      Je préfère de loin éviter aux Français une guerre civile, dont l’issue est rien moins qu’incertaine.
      Mais surtout ne vous gênez pas, allez attaquer qui vous voulez !
      Blackwater- Academi protège le Parlement grec , allez-y donc, si vous en revenez, vous nous raconterez.


  • lcm1789 15 octobre 2014 22:21

    Ou comment dire que l’on ne fait rien...


    Le gauchisme est vraiment la maladie infantile du socialisme.

    Encore que pour lsga je pense que c’est du trollage

  • lloreen 15 octobre 2014 23:25

    « ls se fichent bien de savoir ce que nous pensons de la légalité de leurs décisions !! »

    Et moi je me contrefiche de leurs décisions.


  • Le Corbeau Magnifique Le Corbeau Magnifique 15 octobre 2014 23:45

    Quand les trotskystes la ramènent, je me repasse la vidéo de Besancenot pleurnichant comme une madeleine devant des sionistes d’extrême-droite (pléonasme) l’accusant d’être anti-sémite !

    Des clowns les trotskystes !

     smiley


  • tf1Groupie 15 octobre 2014 23:45

    Pauvres et Ridicules Communistes Français.

    Des solutions stupides qui ne verront jamais le jour ils en ont un stock inépuisable !

    Pourquoi ils ne proposent pas de coloniser Mars ces couillons ?


  • eric 16 octobre 2014 06:42

    Faudrait surtout privatiser la RATP et la SNCF....Les hausses de tarifs des autoroutes depuis 2008 sont quand même nettement inférieures à celle du Pass naviguo, du TGV et du carnet de ticket, sans parler des péages de réseau ferré de France...
    Les autoroutes rapportent des milliards à l’Etat, premier servit avant les actionnaires, les employés ou les investissements ( 40% du bénéfice net avant impôts), LA RATP et la SNCF persistent à couter très cher au contribuable. Autre différence majeure, les utilisateurs d’autoroute ont le choix. Le contribuables national non parisien qui renfloue la RATP déficitaire, n’a pas le choix de ne pas prendre le métro et de ne pas payer...tout comme l’automobilistes, qui finance quand même de sa poche le train, même si il a payé son péage autoroutier.

    Bon, ici, il ne faut pas négliger l’aspect « idéologique ». Au doigt mouillé, il y a plus de cheminots retraités financés par le contribuable au PRCF que de cadres payés par Vivendi. Chacun a le droit de défendre son beesteak aux frais des citoyens. Il est normal que les 41 milliards de dettes inremboursables de la SNCF, intéresent moins le PRCF que les 2 milliards de bénéf des autoroutes.
    Il est non moins normal qu’il ne se demande pas si les hausses exorbitantes du TGV, n’expliquent pas les baisses de ses revenus, et au moins en partie la légère croissance en volume des autoroutes, même en période de crise.
    Le racket de la firme nationalisée a certainement un effet. Tous le monde sait que dès que tu as des gosses ou des potes, et même pas toujours, il est plus rentable de prendre l’autoroute...

    Il faut donc prendre de la hauteur et penser à l’avenir. Chacun sait qu’un Ministre signe les documents à la fin, mais que tous le boulot est fait par l’élite de notre fonction publique à tous les niveaux ( expertise, fixation des prix, élaboration des contrats, fixaion des tarifs, des hausses, des cahiers des charges, des normes etc...Peu d’adminsitrations qui ne donnent le meilleur d’elles même lors de ces processus de privatisation.

    Macron s’apprête à privatiser pour quelques milliards supplémentaires, pour pouvoir continuer à financer les dépenses de fonctionnements exorbitantes de l’Etat. On vend les bijoux de famille pour continuer à faire la fête quoi...

    La leçon à priori de cet épisode tel que décrit par le PCRF, c’est que cette fois, il est hors de question de confier le dossier aux services publics.

    On pourrait faire appel à une grande banque (Rothschild par exemple ?), rémunérée au pourcentage des bénéfices pour l’état à court et à long terme, sur les deals qu’elle parviendrait à imposer aux acheteurs.

    Si on ne peut faire autrement que privatiser pour boucler les fins de mois, alors, faut privatiser les privatisations !


  • eau-du-robinet eau-du-robinet 16 octobre 2014 08:01

    Bonjour,
    .
    La libéralisation des services publiques est une des composante intégrante des traitées européens !
    .

    ARTICLE 5. de la Constitution de la Ve République

    .
    Le Président de la République veille au respect de la Constitution. Il assure, par son arbitrage, le fonctionnement régulier des pouvoirs publics ainsi que la continuité de l’État.
    .
    Cet article est violé dans son esprit par le démantèlement et la privatisation des services publics. Lequel découle directement des décisions européennes, en particulier les « Grandes Orientations des Politiques Économiques » fixées en vertu de l’article 121 du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne (TFUE).
    .
    Il est le garant de l’indépendance nationale, de l’intégrité du territoire et du respect des traités.
    .
    Cet article est violé par tous les présidents de la République à partir de Valéry Giscard d’Estaing, puisque le principe même de l’Union européenne contrevient à celui de l’indépendance nationale.

    .
    Ce qui désintègre la République française, ce n’est donc pas la Constitution de la Ve République, c’est au contraire l’Union européenne qui bafoue cette Constitution.
    .
    La mondialisation libérale consiste principalement en la suppression de toute entrave à la circulation des marchandises et des capitaux, rendant possible les délocalisations, les chantages à l’emploi, et les profits sans précédent des multinationales.
    .
    Dans son programme de libération l’UPR popose à la page 17 la renationalisation d’une multitude des services publics s’agissant d’un intérêt national des français.
    .

    Le député PS, Jean-Paul Chanteguet ne prône pas une nationalisation des autoroutes, mais une résiliation anticipée des contrats de concession, ce que l’État peut faire, assure-t-il, « pour motif d’intérêt général ».
    .
    L’indemnisation des actionnaires actuels coûterait entre 15 et 20 milliards (plus probablement 30 milliards, selon un expert).
    .
    Justement nous à l’UPR on pense que les multinationales ainsi les actionnaires se sont déjà asse engraisse et qu’il faut ré-nationaliser les autoroutes ainsi d’autres services publics notamment celui de l’eau et ne pas passer par une résiliation anticipée qui est une action couteuse et non justifié !
    .
    N’oublions pas que l’état français à brade les autoroutes, un des services publics publics stratégiques, pour une bouché de pain !


  • pierre258 pierre258 16 octobre 2014 08:34

    C’est merveilleux ! Tout le monde est d’accord pour re-nationaliser les autoroutes, et il existe justement un parti dont c’est en partie le programme ! A ceux que cette question touche, je conseille vivement d’étudier le programme politique de l’UPR : https://www.upr.fr/programme-politique


  • smilodon smilodon 17 octobre 2014 15:08

    @ l’auteur : Si on en est arrivé là, c’est que tout s’est joué en 1973 !..... Depuis le « président » Pompidou et son 1er ministre VGE, tout était écrit !... Pas compliqué !...Interdiction pour l’état d’emprunter auprès de sa banque centrale (sans intérêt) !... Le début de la fin !.. Pas compliqué !... Article 104 du traité de Maastrich, article 123 du traité de Lisbonne !... Et le « tour était joué » !.... La « CRISE » durera autant qu’elle pourra !... Le but c’est de nous faire payer tout ce que nous pourrons payer, aussi longtemps qu’on pourra !... L’idée est simple !... Que les riches restent toujours riches, ou même, s’enrichissent encore plus !....... Le « pauvre » se contentera de voter tous les 5 ans, en espérant toute sa vie pouvoir inverser les choses !.... Le but n’étant pas qu’il puisse inverser les choses, mais seulement continuer à pouvoir le croire !... Et en convaincre ses enfants, qui en convaincront pareillement leurs enfants, etc, etc, etc !!... Pour le plus grand bien, ou le moindre mal, de ceux qui dirigent !..... J’ai pas une tune, mais j’ai au moins un neurone de plus que de tune !..... Le « monde » va bien !... Tout va très bien, pour ceux qui nous envoi dans le mur !.... Allez, j’vais être sympa !.... Ecoutez donc des mecs comme Etienne CHOAURD, si vous ne voulez pas entendre un « Zemmour », ou un « Soral » !.... Celui-là n’est « qu’économiste » !...... Ecoutez-le quand même, si vous voulez !....Adishatz !......


  • raymond 20 octobre 2014 19:00

    sur ce sujet je ne peux même pas m’exprimer je serais direct censuré mais c’est the scandale et c’est ce qui m’a permis de voire mieux dans leurs cartes


Réagir