jeudi 27 octobre 2016 - par Montagnais

Start-up ? Elle est là la Start-up !

Elle est là la Start-up.. C'est notre petit Pays si béni des Dieux depuis des siècles. La Start-up, c’est le Pays tel qu'il est. C'est nos collines, les ruisseaux bondissants, les forêts, les vignes, les demeures de pierres, les gîtes, les habitants, les ciels bleus, ou brumeux, la constellation des églises romanes, tous ces minces endroits où il fait très-bon exister, tout simplement, loin des espaces pollués, agités, bruyant, falsifiés, épuisants des concentrations monstrueuses.

Ah ! Nous n'avons pas le Mont Blanc ? Tant mieux. Pas de tour Eiffel ? Pas de parcs Disney ? Pas d'espaces Louis Vuitton ? Pas de "musée” d'Orsay ? OK.. Pas "vue sur mer", pas de "plages de rêve", si follement prisés de nos jours, en raison du terrorisme des lieux communs promulgués à plus-puis par l'industrie du "Tourisme" et de la réclame. Parfait.

 

Une fantastique opportunité

Une simple prise de conscience suffirait, conjuguée avec l'engagement d'un tout petit peu d'intelligence et d'énergie, pour tirer parti de ce qui est en train de se passer et qu'il est si facile de constater.

Notre petit Pays a vocation a devenir une terre d'émigration, à recueillir, pour un temps ou pour tout le temps, tous ces gens si blessés par l'agitation des concentrations citadines. Après une poignée de décennies qui a vu les campagnes se vider, le mouvement contraire est imminent. Sous le coup à la fois de modification des choix et de pressantes obligations.

Notre petit Pays retrouvera tout soudain sa puissance de séduction pour les contemporains enfin délivrés des images d'Epinal véhiculées à longueur de spectron pour les "évasions" et les “découvertes” tarifées à l'autre bout du monde.

Notre petit Pays est l'alternative à toutes les difficultés qui s'amoncellent : crise économique, désastre écologique, crise sociétale, faillite des volumineuses extravagances qu'il nous faut subir au nom de la pseudo-modernité.

Le petit Pays est un refuge.

Combien sont-ils ces Parisiens, ces Lyonnais, ces Genevois qui peuvent se prélasser et vivre heureusement, le temps d’un rien-faire, devant un feu de bois ?

Combien sont-ils ces citadins, capables de sortir à leur guise en un jardin, respirer quelques longues goulées de grand air pur ?

Combien sont-ils à pouvoir savourer le silence d'une nuit ou d'une soirée ? Pouvoir vivre dans la vicinité d'un chat ou d'un chien, si naturels réconfortants à l'âme des hommes ? 

 

Vous me suivez ?

A l'instant, je viens de faire parvenir le texte ci-dessous au journal du petit Pays :

“Ne croyez-vous pas que La Gazette des Collines doit renaitre à l'esprit "Startup", ne plus se contenter d'être un journal papier - quelle que soit son excellence - lu par nos ainés seulement. La Nouvelle Gazette des Collines, portée au numérique !.. doit être lue par des parisiens, des belges, des lorrains, des Anglais, des Américains .. la Gazette, Fer de lance d'une vision qui peut servir d'Idéal pour les citadins au loin .. Porte-parole d'un monde alternatif à celui d'aujourd'hui, si asphyxié.

Ne suffirait-il pas d'afficher correctement l'ambition ? D’essayer ? A coût Zéro presque.. puisqu’il s’agit de mobiliser l'énergie et l'intelligence d'une petite communauté .. Taizé a métamorphosé son environnement paysan avec ses moyens seulement.

C'est bien vous qui pourriez devenir le "JC Decaux " de l'Internet au service de la réputation du petit Pays.. la place est encore à prendre dans le sens où il faut l’entendre.”

Il aurait fallu le faire parvenir également aux "autorités” : chambre départementale, chambre régionale, chambre de commerce.. 

Dans le mot "Chambre de commerce" il y a le mot chambre ..

C'eût été en pure perte. Les castes politique et fonctionnaires n'ont en aucune façon le sens de l'anticipation, encore moins celui de l'entreprise, celui de la prise de risques .. encore moins celui de l'innovation.

J'aurais pu le faire parvenir à une banque ? A l'un des ces multiples organismes riches à millions qui se pique d'aider "l'innovation" ?

Pure perte.

Ah ! Si j'avais parlé de réalité augmentée en douze D ! D'invention technologique pour conduire la voiture du futur avec des lunettes fractales tout en faisant du roller astral et en donnant la tension du pilote en temps réel sur écran diafoiral.. Là ! Des oreilles se seraient tendues, des porte-monnaie se seraient ouverts. 

Non ! Elle est là la vraie innovation, c'est l'alliance entre le petit Pays, l'implication des gens qui s'y trouvent et qui vivent la vraie vie et, concédons, l’Internet utile – strictement utile.

Vous voulez de concrètes suggestions ?

1- Formons - c'est un jeu d'enfant actuellement, vue l'etat des technologies existantes et bien comprises - tous les acteurs, tous les actifs ayant un intérêt direct dans la réussite de la Start-up du petit Pays, formons les massivement à l'utilisation d'un bon CMS par exemple. Ils en existe 4 ou 5, je ne fais pas de réclame. Ainsi, ces actifs, ils s'occuperont d'eux-mêmes pour se représenter, eux et le petit Pays, sur le réseau de la meilleure façon. L'effet de nombre sera surprenant. Comme disait le bon steve : 

” Great things in business are never done by one person, they’re done by a team of people.”

Vous m’excuserez de parler patois.

2 - Engageons quelques moyens pour "prospecter" et inviter au loin. L'internet est fait pour cela : faire fonctionner le réel, aider puissamment à la réalisation d'objectifs dans la réalité

Pourquoi le petit pays ne deviendrait-il pas le premier site le plus visité en France ? Ses forêts, ses églises, ses chambres, ses bistrots, ses éleveurs de chèvres, son lait, ses fromages, ses vins .. et, surtout, ses “most remarkable people” comme dit Gurdjieff.

Ô l’te hardi l’gâ ! Peu Ô brateu, peu Ô ..

Vous m’excuserez de parler patois.

C'est le moment de s'y mettre, d'autant que la tournure des évènements nous y engage joyeusement.

Montagnais

 

Citations graphiques :

http://fr.ubergizmo.com/wp-content/uploads/2015/10/nouvelle-mode-japon-sac-chat.png

https://www.mymajorcompany.com/mmcMediaPlugin/media/image/d0/d02456d81f138b613eff0f721d4ea7f263f56654.jpeg

http://howtofurnish.com/living-room-fireplace/

http://jardinpermaculture.com/wp-content/uploads/2016/01/jardin-permaculture.jpg

 



12 réactions


  • Ruut Ruut 27 octobre 2016 15:17

    Sur 10 start-up 7 font faillites la première année.
    Et une seule passe le cap des 5 ans.


    • Montagnais Montagnais 27 octobre 2016 15:25

      @Ruut


      Vous avez raison ! Même que y’en a à peine 2% qui réussissent à décoller.

      Mais .. Le petit Pays ! Il en a des atouts, en regard de la tournure que prennent les événements.

      Bien cordialement

  • Ruut Ruut 27 octobre 2016 16:02

    Miser sur le Tourisme a 100 % est a mon avis une erreur car c’est un profit non garantis dans le temps.


    • Montagnais Montagnais 27 octobre 2016 16:27

      @Ruut


      Là encore, vous avez raison ! 

      Mais.. nous ne parlons pas de « Tourisme » ici .. D’ailleurs j’annonce sans grand risque de me tromper, un considérable ralentissement de l’industrie du « Tourisme »

      Ici, il s’agit de tout autre chose. Pour faire Bref, un petit Pays peut se présenter comme un lieu d’accueil pour les citadins et les étrangers.. un lieu de vie, un lieu d’accueil, un espace d’investissement, d’échange. Un lieu où l’on a des amis, de la famille presque. Un endroit où acheter de l’immobilier rural .. excellent placement, excellente précaution.

      C’est tout un pays, tous ses habitants, tels qu’ils sont, avec leurs spécificités .. qui se représenteront sur le Net (by-passant au passage les « Offices de Tourisme ») et qui inviteront

      Le petit Pays n’est pas lieu « touristique » : il est terre d’émigration au sens le plus noble qui soit.

      Un exemple, tout simple : il y a 30 ans, mon petit village ne comptait pas un seul étranger .. Aujourd’hui, une vingtaine de nationalités .. Vous voyez le potentiel ? 

      De fait, et sans demander quoi que ce soit à quiconque, « L’Italien » peut jouer le jumelage ave qqs villages de son Italie préférée, le Luxembourgeois idem, l’Américain , l’Allemand, le Belga .. ainsi de suite ..

      Juste une prise de conscience.. juste une incitation, juste un défi à lancer .. peu de moyens, peu de frais

      NB : Il n’y a que l’Anglais qui sera difficile à convaincre .. qui n’aime pas partager ..

      J’ai répondu ? 

      Les goûts se modifient doucement, y’en a marre de Lololulu, Pataya, Kokopipi, Putacana ..

      Boire un coup, deviser, balader, partager.. avec mes amis russes ou Italiens ! Le Pied.. Parmi mille attrait du petit Pays, ce que je préfère, c’est le « Cellar Crawl » .. Mais faut un chauffeur ! On sera pas toujours protégé par les plaques d’ambassade des visiteurs (à juste titre) après avoir dégusté au Château Portier ! 

      On est loin du Tourisme

      Et puis .. les touristes « classiques », que les croisiéristes fluviaux nous déversent à pleins bateaux .. ce qu’il aiment, par exemple, c’est le marché au puces sur les quais

      Il y faut de l’esprit, de l’amitié, de la communauté .. regardez Taizé ! des milliers ! cent nationalités

      Taizé ! du « Tourisme » ?

      Bien cdlt

    • Montagnais Montagnais 27 octobre 2016 16:50

      @Ruut


      Eh ! RUUT ! Vous êtes confiant, vous.. perspicace, osé même quand vous écrivez : 

      « Le futur de l’humanité passe par la conquête de l’espace. »

      On est Kékzun à penser que le futur de nos gamins, c’est l’intransigeante préservation de nos chemins.. 

      Bien cordialement


  • Montagnais Montagnais 27 octobre 2016 18:37

    Etonnement garanti ! 



  • alinea alinea 27 octobre 2016 21:51

    je m’éloigne terriblement ! Pour moi, la campagne, qu’elle soit bourguignonne ou occitane, est un lieu d’énormes labeurs ; y voir des citadins et de riches européens du nord me désespère, me déprime, parfois, me révolte !
    Alors, le farniente, le feu de bois, les petites promenades au Petit Pays, et les gains, l’importance, au loin ?
    Il faut bien quelques esclaves pour agencer le monde de cette façon, non ?


  • Montagnais Montagnais 27 octobre 2016 22:14

    Bonsoir Alinéa, vous dites : 


    « y voir des citadins et de riches européens du nord me désespère, me déprime, parfois, me révolte ! »

    Pourquoi donc ? Vous préférez les voir se ruer à Mickey ? embarquer sur le Harmony of the Seas (sic) ? courir dans les steppes de l’Asie, bouffer du carburant d’avion à gogo ? Virer Pataya ? 

    Vous leur voulez tellement de mal à vos semblables ?

    Les espaces hors-ville constituent le lieu pour un nouvel art de vivre. De plus, ces espaces seront les derniers refuges 

    Vous voudriez y voir personne ?

    Nos campagnes françaises, les plus grandes d’Europe, seront terre d’émigration.

    Merci

    • alinea alinea 27 octobre 2016 22:44

      @Montagnais
      Oui, mais pour s’y intégrer, pas les coloniser !! je me fous de leurs origines ;il y a par ici des Hollandais, des Allemands, des Anglais (un !!!) qui y vivent comme on y vit ; ils ne sont pas très pécunieux certes, mais de même origine, d’autres « squattent » du haut de leurs fortunes.
      Je ne veux pas du mal à mes congénères, mais je n’apprécie pas qu’ils en fassent ! Or détruire une culture, imposer une hiérarchie sociale inconnue il n’y a pas si longtemps, cela ne fait pas l’avenir prometteur !


    • Montagnais Montagnais 28 octobre 2016 06:20

      @alinea


      Faut que vous et moi, Alinéa, on prépare un pitch sur le sujet délicat de la bonne et de la mauvaise émigration.... Bah ! Vous avez raison, y’a rien d’Idyllique dans l’idée de faire venir chez soi des hordes d’Anglais.. Mais, bon, ils ne sabotent pas la rénovation de leur maison - eux ! - lorsqu’il en achètent une. Bon, il savent vivre en harmonie ces Godons ..

      C’est pour des raisons économiques - autant et plus que philosophiques ou éthiques - qu’il convient d’inviter une Région à pratiquer avec mesure une certaine prostitution

      De plus, leurs grâces, leur culture, leurs manières aristocratiques - des Anglais je veux dire - sont pour nous Gaulois, de nature très bénéfique.

      On préfère le voisinage des Anglais que celui du salon des sports électroniques. Et comme disait déjà ma Grand-Mère, une sainte femme, « je préfère un régiment de cosaques .. que des SS11 dans mon jardin »

      Elle précisait pas les détails .. Mais c’était perspicace.

      Question de choix, comme toujours

      Les campagnes de France sont terres de ré-émigration .. L’esprit de l’époque invite à retourner au désert.

      L’obligation pressante s’ajoutera au choix cette fois.

      Bien à vous Alinéa.

  • Montagnais Montagnais 28 octobre 2016 05:05

    Noté à l’instant, à propos de startup :


    « Le salon du jeu vidéo qui ouvre ses portes ce jeudi consacre un pavillon entier à la pratique du sport électronique, signe du fort développement de cette pratique dans le monde... »

    Après l’Amur numérique et le toucher digital ..

    Déjà que le sport, c’est con ! alors.. « électronique » 

Réagir