mardi 14 novembre - par gruni

Stéphane Bern - Le coup de goupillon

Diable ! "Il faut d'urgence faire payer l'entrée des cathédrales [...]". L'idée vient de Stéphane Bern, chargé par Émmanuel Macron de la sauvegarde de notre patrimoine culturel et de trouver, avec le sourire, des sources de financement. Comment oser refuser une petite pièce à la réincarnation du Léon Zitrone des têtes couronnées, pour sauver de la ruine une petite chapelle ou une église de nos si charmants villages. Taisez-vous les athées sans coeur ni foi ! C'est le bon Sens Commun et un noble projet même pour un non-croyant. Hélas, trois fois hélas, Stéphane Bern vient de prendre un sacré coup de goupillon sur le crâne.

Comprenez, un refus catégorique de l'Église de France qui considère "que les cathédrales étaient "avant tout" des "lieux de prière et de culte dont l'accès doit être libre". 

Mais bon Dieu, qui finance "les travaux d'entretien et les réparations dans les églises communales" ? 

Maintenant et dans la mesure du possible, réfléchissons un peu ! La loi de 1905 sur la séparation des Églises et de L'État n'interdit pas de faire payer l'entrée des lieux de culte aux touristes Allemands, Japonais, ect. D'ailleurs, d'après Stéphane Bern, "on est le seul pays où leur accès est gratuit", même que les Anglais nous demandent 24 euros pour visiter l'abbaye de Westminster. Alors, pourquoi les Français seraient encore une fois le peuple le plus naïf d'Europe ? Bon, d'accord, demander une pièce d'identité à chaque visiteur d'une cathédrale, voire encore pire, sélectionner le payeur au faciès, ne semble "pas très catholique" aurait dit l'inimitable George Frêche. Voilà une idée qui pourrait rapidement tourner en usine ou plutôt église à gaz. La seule solution est donc de faire payer tous les visiteurs en dehors des heures réservées à la messe. "Un point de vue que ne partage pas Patrick Chauvet, recteur archiprêtre de Notre-Dame de Paris. "Moi, ce qui m'intéresse, c'est que le touriste devienne pèlerin, a-t-il indiqué à BFMTV. "Si je fais payer le touriste, il ne deviendra pas pèlerin. Il aura vu simplement un beau monument, des belles pierres, des belles voûtes, de beaux tableaux mais c'est tout." Don Camillo n'aurait pas pu mieux dire.

Pour l'anecdote, Alexis Corbière recevait au musée de l'Histoire vivante de Montreuil, "Stéphane Bern au milieu des portraits de Lénine et des bustes Robespierre". Le député de La France Insoumise n'a pas manqué l'occasion de parler à son invité du "patrimoine ouvrier et révolutionnaire". Peppone n'aurait pas pu mieux dire.

Mais Stéphane Bern a encore d'autres idées qui ne sont pas tombées du ciel mais empruntées outre-Manche. Comme la possible organisation d'un "tirage du loto en faveur des sites protégés, qui rapporterait chaque année entre 20 et 30 millions d'euros". Et pourquoi pas un tiercé !

 



84 réactions


  • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 14 novembre 12:01

    « La seule solution est donc de faire payer tous les visiteurs en dehors des heures réservées à la messe. »


    Bonne idée : comme ça, tous les touristes viendront visiter les cathédrales pendant la messe ! Quelle ambianc !

    • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 14 novembre 12:07

      @Jeussey de Sourcesûre

      il faudra quand même demander son avis au sabre... ça serait plus correct, mais avec la baffe qu’il a reçue, le général de Villers risque de ronchonner

    • gruni gruni 14 novembre 14:24

      @Jeussey de Sourcesûre


      J’ai écouté le « sabre » hier, ça va, il n’a pas l’air trop choqué par le chef des armées. Pour passer le temps, il fait la promo de son livre.

    • Le421 Le421 15 novembre 09:16

      @Jeussey de Sourcesûre
      En bon français, avec la mentalité qui va bien et vu que je n’y vais jamais, je ferais payer l’entrée à l’église 24/24 !! On change les règles, on évolue, où on reste comme avant.
      Je croyais qu’avec Macron, on changeait tout, non ??
       smiley
      Ah, aussi.
      Pareil pour les musées, bibliothèques, etc...

      On paye bien l’entrée pour les stades.

      D’ailleurs, ça aussi, je doublerais les tarifs !!

      Et j’espère qu’un jour, tous les matchs de foot, rugby, etc, seront sur des chaînes codées surtaxées !!

      Tant qu’à faire...


    • aimable 20 novembre 08:06

      @Le421
      en plus dieu , lui , il occupe les lieux 24/24 et il ne paye pas de loyer , je pense que Berne devrait se pencher sur ce problème avant tout !


  • ysengrin ysengrin 14 novembre 12:08

    Ç est peut être le moyen de recruter de nouvelles ouailles.... 


  • Parrhesia Parrhesia 14 novembre 12:25
    Si cela pouvait seulement servir à poursuivre et châtier les voleurs d’objets d’art et autres vandales ... 
    Cela permettrait peut-être dans la foulée de rouvrir au grand public tant de lieux de cultes et d’art traditionnels désormais fermés à ceux qui, croyants ou non, passionnés d’histoire, élèves architectes ou simples amateurs d’art ancien , restent désormais désappointés et frustrés face à des portails certes imposants mais résolument clos qui leur cachent les trésors menacés de notre histoire malmenée !!!

  • sarcastelle sarcastelle 14 novembre 13:43

    C’est pourtant simple. A l’entrée de la cathédrale un prêtre s’adresse à chaque personne qui veut entrer. Il lui dit par exemple :

    - Dominus vobiscum.
    Celui qui ne sait ps répondre « et cum spiritu tuo » est un touriste et doit payer.



    • gruni gruni 14 novembre 13:51

      @sarcastelle


      Amène !

    • njama njama 14 novembre 15:02

      @sarcastelle
      Celui qui ne sait ps répondre « et cum spiritu tuo »...

      je crains que ça interdise l’entrée aux enfants, la latin se perd, ce qui mettrait davantage en péril l’avenir de l’Église déjà fort fragile


    • sarcastelle sarcastelle 14 novembre 15:16

      @njama

      .
      ce n’est pas un problème : les fidèles gênent. Leur présence oblige les touristes à parler à voix basse, casse la spontanéité des enfants qui ne peuvent pas faire la course entre eux, celles des djeuns qui ne peuvent s’extasier dans leur langage à eux devant les jolies touristes, etc. Or qui rapporte ? Les touristes ou les grenouilles de bénitier ? 

    • mmbbb 19 novembre 18:46

      @sarcastelle je repondrai, volontiers j ai soif je boirai un coup


    • mmbbb 19 novembre 18:48

      @sarcastelle

      Dominus Vobiscum Blanche Une bière légèrement acide mais rafraichissante aux saveurs de fleurs d’oranger.

  • Alex Alex 14 novembre 13:46
    « Musée de l’Histoire vivante de Montreuil »
    Combien d’entrées chaque année ? 
    En se faisant vendeur de portraits de Lénine – à temps partiel, car le boulot doit être épuisant –, Corbière aiderait son épouse à payer le loyer !

  • Trelawney Trelawney 14 novembre 14:10

    En Espagne et en Italie, pays peuplés de fervents catholiques, l’entrée des églises et cathédrales est payante. Pour l’accès à la messe, vous vous faites faire une carte où vous ne payez qu’une seule fois, à condition d’avoir un tampon d’entrée récent


    A Barcelone pour entrer dans la Sagrada Familia, vous devez payer pour les travaux qui ne sont pas finis.


  • flourens flourens 14 novembre 14:16

    quel menteur ce Bern, et personne pour le lui dire bien entendu, les plus hauts lieus saint, au moins de la chrétienté sont gratos, le saint (forcément saint) sépulcre à Jérusalem gratos, saint Pierre de Rome, gratos et j’en passe, Bethléem par exemple gratos
    ceci dit si le laquais de Macron le dénommé Bern cherche des ronds, il n’a qu’à rendre l’entrée des mairies payante, allons plus loin, des préfectures aussi et puis enfin des commissariats, et d’un ça fera des ronds et de deux cela désengorgera, gagnant sur tous les tableaux, alors Bern, chiche, tu n’as rien à craindre nos altesses ne rentrent jamais dans une mairie, encore moins à la préfecture et je parle même pas de les voir dans un commissariat


    • gruni gruni 14 novembre 14:21

      @flourens


      Pas très culturel, un commissariat.

    • njama njama 14 novembre 14:58

      @flourens
      le saint (forcément saint) sépulcre à Jérusalem gratos

      oui l’entrée est gratuite, mais un moine encapuchonné est venu me racketter comme un mendiant, du moins il a essayé


    • mmbbb 19 novembre 19:21

      @gruni le niveau culturel a beaucoup augmente le passage a tabac se fait desormais avec un larousse puisqu il n y a plus de bottin


  • sarcastelle sarcastelle 14 novembre 14:25

    Un GPS enregistreur permettrait à la fin de chaque année de faire payer au kilomètre l’usage du réseau routier. 

    Une taxe spéciale supplémentaire pour ceux qui regardent les émissions de Stéphane Bern. 

  • njama njama 14 novembre 15:22

    L’idée vient de Stéphane Bern, chargé par Émmanuel Macron de la sauvegarde de notre patrimoine culturel et de trouver, avec le sourire, des sources de financement.

    Si l’idée vient de lui, Macron a dû bondir ou rebondir dessus, saisir sa chance pour faire des économies budgétaires, car l’entretien des églises, cathédrales et autres biens de l’Église nationalisés en 1905 est à charge de la nation, et donc de l’État, ou plutôt du peuple par les impôts (forcément les Églises ne sont pas biens privés, elles appartiennent en possession au Peuple français, ce n’est que juste retour de l’énergie qu’il a mis à les édifier). Pas toutes les charges mais le principal qui en garantit la pérennité, le clos et le couvert. De même que tous les biens classés patrimoines nationaux.
    Je comprends pas de trop les cathos qui se plaignent de la laïcité, au titre de l’héritage historique, l’État prend en charge toussa toussa, pour garder les cathédrales en bon état et financent des restaurations parfois très coûteuses.


  • marmor 14 novembre 15:37
    Il faut préconiser à Mdme Bern de faire payer à l’entrée des mosquées, ça ferait un paquet d’oseille pour entretenir les églises.
    J’ai un peu de mal à imaginer les soirées à trois Bern / Macron / Trogneux ..........

    • njama njama 14 novembre 15:47

      @marmor
      ça ferait un paquet d’oseille pour entretenir les églises.
      L’Église n’est pas à plaindre, elle doit encore faire partie des plus gros propriétaires fonciers de France, elle n’a pas été dépouillée non plus avec la loi de séparation de l’Église et de l’État

      C’est pas comparable, parce que les mosquées, de même que les synagogues, et les églises récentes, ne sont pas sous le coup de la loi de 1905 qui mettait fin au Concordat, leur construction, entretien etc ... ne sont pas à la charge de l’État contrairement aux édifices catholiques nationalisés en 1905.


    • marmor 14 novembre 16:54
      @njama
      Les cathédrales ( dont il est question), appartiennent à l’état et non à l’église, et sont entretenues avec l’argent de nos impôts, donc tous les citoyens, donc les musulmans inclus, donc il faut faire payer à l’entrée des mosquées, donc, ça fera un paquet d’oseille . Et voila voila..

    • Pascal L 15 novembre 00:35

      @njama
      L’Etat n’a pas cessé depuis la révolution de lorgner sur les biens de l’Eglise. Avant la loi de 1905, il y a eu plusieurs épisodes d’expulsions, en particulier en 1880 qui ont concerné les congrégations, les monastères, les hôpitaux et les écoles. En confisquant ce qui était visible, l’Etat a aussi pris les biens qui permettaient d’en financer l’entretien. Qu’il n’ait plus les moyens de faire cet entretien, c’est son problème, il aurait du gérer proprement ce qu’il a confisqué et ne se rappelle sans doute plus à quoi ces biens servaient. Les logements des prêtres ont souvent été rendus à l’Eglise, mais après un échange avec un bâtiment plus petit. Le foncier qui appartient aujourd’hui à l’Eglise provient pour l’essentiel d’achats après 1905 ou du rachat à l’Etat des biens confisqués avant 1905 (écoles, monastères) par des associations 1901 constituées pour cet objectif. Ces associations existent toujours, ce qui fait que ce foncier n’est pas légalement dans les mains de l’Eglise.

      Tout le patrimoine acquis après 1905 reste la propriété des associations cultuelles et l’Etat n’intervient en aucune manière dans leur financement (du moins en principe, les entorses sont nombreuses).

  • njama njama 14 novembre 15:39

    Le problème avec l’idée de Stéphane Bern c’est qu’on ne sait pas dans quelles poches partiraient cet argent , les voies du Ciel sont impénétrables.

    Pour la traçabilité, c’est pas top son idée un poil enfantine, on peut douter que cet argent servirait à des restaurations de bien religieux nationaux, puisqu’ils sont déjà pris en charge par l’État.


    • lloreen 15 novembre 09:40

      @njama
      "Le problème avec l’idée de Stéphane Bern c’est qu’on ne sait pas dans quelles poches partiraient cet argent , les voies du Ciel sont impénétrables."
      Suivez le guide...


  • Jason Jason 14 novembre 18:16

    Tout ça parce que l’Eglise ne sait pas exploiter les produits dérivés. La liste est ouverte. De plus, avec une si vieille institution, elle pourrait faire d’innombrables vide-greniers.
    Il y aurait tant de choses à faire...


  • Le421 Le421 14 novembre 18:31

    Quel meilleur adorateur et nostalgique de la monarchie que Stéphane Bern pouvait avoir audience auprès de Jupiter et ses acolytes ?
    Franchement.
    Le fait qu’il soit homosexuel n’y est pour rien.
    Je suppose.

    Oui.
    La France est nostalgique de ses rois.
    Encore qu’avec Macron... On est servis !!
    Non ??  smiley


    • Trelawney Trelawney 14 novembre 19:24

      @Le421
      Les français sont avant tout nostalgiques des églises cathédrales abbaye, chateaux, forteresses et tout ce qui a fait la grandeur de la France.


    • Le421 Le421 15 novembre 09:11

      @Trelawney
      Je me demande si ils ne sont pas encore plus nostalgiques de Zidane ou Barthez...


    • Trelawney Trelawney 15 novembre 20:26

      @Le421
      Nos parents chantaient « allez les verts ». Nous chantions « et 1 et 2 et 3 0 » et sans même s’en apercevoir on s’est retrouvé avec Macron président.

      C’est aussi cela le manque de culture

  • Fergus Fergus 14 novembre 18:45

    Bonsoir, Gruni

    En France, il y a déjà des parties de cathédrale qui sont payantes. Exemple : Albi.


    • OMAR 14 novembre 19:07

      Omar9

      Salut @Fergus
      .
      Et, sincèrement, je regrette que, par exemple, Notre-Dame de Paris, ou de la Garde, de Chartres ou encore de Reims n’aient pas des entrées payantes, tellement elles sont somptueuses, magnifique, et procurent une certaine sérénité quand on y pénètre...
      http://www.topfrançais.fr/top-10-plus-belles-eglises-de-france/


    • Attilax Attilax 14 novembre 19:28

      @OMAR

      Notre Dame c’est payant.

    • Fergus Fergus 14 novembre 20:07

      Bonsoir, Attilax

      Sauf erreur de ma part, seuls le Trésor et les Tours sont en accès payant à ND de Paris.


    • gruni gruni 14 novembre 20:14

      @Fergus


      Bonsoir Fergus

      Je crois que c’est également le cas pour une partie de la cathédrale de Paris.

    • Attilax Attilax 14 novembre 20:47

      @Fergus

      J’y étais la semaine dernière. C’est payant.

    • marmor 14 novembre 22:42
      @Attilax
      Comment pouvez vous contredire Fergus, manant !! 
      Fergus sait tout, même s’il ne sait pas

    • chantecler chantecler 15 novembre 08:31

      @gruni
      Ah bon ?
      Il y a « Notre Dame » plus une autre cathédrale à Paris ?
      On me l’aurait cachée ?
      Plus sérieusement faire cracher les gens au bassinet pour accéder aux beautés de notre passé ça ne me semble pas très démocratique .
      Mais bien dans la ligne néolibérale : tout a un prix .
      D’ailleurs S. Bern devrait aller plus loin : mise en vente des cathédrales aux plus offrants .


    • Fergus Fergus 15 novembre 09:22

      Bonjour, marmor

      Ce persiflage lamentable est digne de vous, autrement dit pitoyable !

      J’ai écrit « sauf erreur de ma part » parce que l’entrée payante des tours et du Trésor était ce que j’ai connu et qui prévalait ces dernières années. Attilax nous informe que c’est l’ensemble de la cathédrale qui est devenue payante, et cela n’est en aucune manière une « contradiction », mais une précision actualisée utile et bienvenue.


    • gruni gruni 15 novembre 09:25

      @chantecler


      « pas très démocratique », c’est surtout injuste pour ceux qui n’ont pas trop les moyens.
      Vous conviendrez que l’idée de restaurer le patrimoine en danger est bonne, reste la méthode pour trouver l’argent nécessaire.

      Les monument à sauver sont nombreux


    • troletbuse troletbuse 15 novembre 09:29

      @Fergus
      Tiens, il y a quelques temps, vous vous étiez insurgé contre le prix de l’entrée des musées. Enfin, c’était peut-être sous Sarko, hein ?. smiley


    • troletbuse troletbuse 15 novembre 09:31

      @grounichou

      Les monument à sauver sont nombreux
      Sur AV, il y a Fergus et Grounichou  smiley
      Je vais lancer une pétition.


    • Fergus Fergus 15 novembre 11:04

      Bonjour, troletbuse

      Je n’ai strictement aucun souvenir d’être intervenu sur le prix des musées. Vous confondez manifestement avec quelqu’un d’autre, ou vous faites semblant.

      J’observe d’ailleurs que le prix des musées varie considérablement de l’un à l’autre, et pas toujours en fonction de la qualité des collections.

      J’observe également qu’il est possible de visiter nombre d’entre eux gratuitement, par exemple à Paris le 1er dimanche de chaque en automne et en hiver, et partout en France lors des Journées du Patrimoine.


    • Fergus Fergus 15 novembre 11:48

      @ Attilax et Marmor

      Vérification faite sur le site de ND de Paris - j’envisage d’y retourner cet hiver avec mes petits-enfants -, "L’accès à la cathédrale est donc libre et gratuit tous les jours de l’année, aux horaires d’ouverture.« Y compris les visites guidées organisées par les gestionnaires de la cathédrale et non les tour-operators ou les guides-conférenciers individuels agréés.

      Ce n’est pas moi qui l’affirme, mais le site officiel de ND de Paris. La visite du Trésor et celle des Tours restent en revanche payantes comme par le passé, 4 euros pour le premier, et 10 euros pour les secondes. Payante également, la location d’un audio-guide : 5 euros.



    • Attilax Attilax 15 novembre 12:18

      @Fergus

      Ben moi j’ai voulu visiter le bas avec mes gosses et on m’a dirigé direct vers les ventes de tickets. Alors c’est peut être gratuit sur internet, mais quand on y va faut raquer. Cela dit, c’est vrai qu’on a pu tout voir, du coup, mais c’était pas donné à 4.

    • Attilax Attilax 15 novembre 12:21

      @Attilax

      Je vous crois, Fergus, d’autant que je viens de checker sur le site, vous avez raison. Je pense que je me suis juste fait enfler comme un touriste. J’aurai du râler, sans doute, mais comme ils m’ont dit que c’était payant, j’ai cru que ça avait changé... Du coup vous faites pas avoir avec vos petits enfants !

    • Fergus Fergus 15 novembre 12:51

      @ Attilax

      Je serais d’autant plus vigilant que j’ai déjà été confronté à des tentatives d’arnaque lors de mes voyages. smiley


    • troletbuse troletbuse 15 novembre 15:15

      @Fergus
      Autant pour moi, mais c’était ur le prix d’entrée d’un golf miniature.
      https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/tourisme-quand-la-mairie-de-paris-155420
      Et la mairesse était déjà Anne Hidalgo.
      Donnez-moi votre numéro de compte, je vous fais un virement de 0.50 centimes  smiley


  • arthes arthes 14 novembre 22:54

    L argent est l argent...Decidement les cathedrales sont devenues des coquilles videes de leur substance, livrees au materialisme et au commerce.

    Bon, la spiritualite n a pas besoin de ces edifices devenus steriles pour se ressentir et se vivre librement en soi meme et heureusement ...C est l avenir.


  • Trelawney Trelawney 15 novembre 07:51

    avec 12 millions de visiteurs par an, Notre Dame de Paris est le monument le plus visité de la capitale. Vient ensuite le Sacré Coeur avec 10 millions. Le musée du Louvre 7 millions et la tour Eiffel 6 millions.Les touristes qui visitent les édifices religieux s’intéressent avant tout à l’histoire et pas forcément à la religion.C’est pareil pour la mosquée bleue, l’Alhambra, la chapelle sixtine, Al Aqsa, le saint sépulcre, le mur des lamentations etc.Il n’y a rien d’anormale (sauf à faire du prosélytisme) de faire payer les entrées


    • arthes arthes 15 novembre 08:14

      @Trelawney

      C est vrais aussi...Et il faut bien entretenir ces edifices.


    • chantecler chantecler 15 novembre 08:34

      @arthes
      Oui, mais qui qui dit que les « touristes » sont prêts à lâcher de la monnaie à toute visite ?
      Peut être que ça va en refroidir un certain nombre ....
      Mieux vaudrait une carte , un « forfait » ouvrant à tout .
      Ce serait moins pire .


    • arthes arthes 15 novembre 15:47

      @chantecler


      Si l approche est de visiter comme on visite un chateau, un musee, alors, je ne vois pas pourquoi les touristes ne lacheraient pas de l argent de la meme maniere.

      Vu que la spiritualite a deserte ces lieux depuis belle lurette, et qu e le catholicisme est un spectre ossifie sterile, nous n avons que des pierres vestiges d une epoque ou les batisseurs donnaient un elan vers les cieux a la profondeur et a l esprit, pour edifier des lieux ou la ferveur pouvait communier ave c le spirituel, mais ce ne sont pl us que des vestiges d un passe revolu, comme notre patrimoine culturel, alors ne va pas en plus brader les visites de cathedrales sous pretexte que l Eglise qui est conchiee se doit en plus d etre misericordieuse.
      Mais on en est plus a un paradoxe pres au pays de la laicite materialiste.


    • njama njama 15 novembre 15:53

      @arthes

      j’suis pas contre
      mais qui gèrera la cagnotte de quelques dizaines de millions d’€uros par an ?
      c’est plus qu’une petite quête de la grand messe, que les prébendes pour quelques offices

      c’est p’t-être terre à terre ce que j’dis ... mais sous les auspices de la « charte de la transparence macronienne », ça paraît un minimum de savoir où irait cet argent venus de visiteurs pour la plupart exotiques ...


    • arthes arthes 15 novembre 16:46

      @njama


      Voyons voir : 
      On dira que ce sera géré par des stés economie mixte 

      - l’Eglise en prendra une partie : Le denier du culte, bien sur smiley

      -les promoteurs du projet une autre part léonine : Les frais de fonctionnement, de gestion, l’entretien, les réceptions, les voyages culturels dans les pays exotiques , la com...

      -L’état aura aussi sa part : entretien, réfections, communication, réceptions, voyages culturels dans des pays exotiques et distributions à des associations et oeuvres caritatives


      Mais au bout du bout, si nous voulons voir plus loin, peut être que la seule manière , aujourd hui , de sauvegarder ce patrimoine en attendant des jours meilleurs où nous pourrons le retrouver « les yeux ouverts » , c’est qu’il représente un interet purement mercantile. smiley


    • njama njama 15 novembre 19:58

      @arthes
      l’Église en prendra une partie : Le denier du culte, bien sur

      une dîme pas plus !
      faut rester canonique smiley

      en attendant des jours meilleurs...
      pourquoi pas au fond ... on n’est plus à cela près, au moins comme ça les églises et cathédrales seront fréquentées


  • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 15 novembre 08:43

    @ Gruni,

    Bonjour,

    Stéphane Bern ferait mieux de se mêler de ce qui le regarde : la télé et ses spectacles à deux balles. Qu’il se contente d’exposer à tout vent son beau dentier tout neuf.

    Pour rappel : les Cathédrales, les Eglises, les Abbayes, les monastères, les Abbatiales, les cloîtres, etc...sont des édifices à destination religieuse ! Alors que les touristes les visitent, rien de choquant, mais avec le respect dû à un lieu de recueillement.

    Les Edifices religieux chrétiens sont encore les rares endroits gratuits - encore heureux !  où l’on peut admirer les merveilles architecturales, prier ou s’arrêter et s’asseoir simplement, sans obligation de prier, personne ne vous le demande.

    Quant au cambrioleurs d’objets religieux, ils sévissent depuis des années, ce qui a obligé les prêtres à fermer leurs églises en dehors des heures d’office. Ils n’ont pas attendu le présentateur de télé !

    Je rappelle encore, qu’autrefois, les Eglises étaient des sanctuaires où même les gendarmes et la police n’avaient pas le droit de rentrer pour arrêter un délinquant.

    Mais les représentants serviles de lOligarchie qui voudraient bien faire des cathédrales, des Eglises, etc... des lieux essentiellement touristiques, avec le business idoine, et qui sait, derrière, des sociétés privées ! Comme à Versailles patrimoine national racheté et géré par un gros consortium privé. On les voit venir !

    Une fois de plus, ils s’abritent derrière l’argument hypocrite et fallacieux - les touristes - pour mettre en place leur plan. Et c’est encore la religion catholique qui a la tête sur le billot ! Pourquoi !
     

     


    • gruni gruni 15 novembre 09:17

      @Nicole Cheverney


      Bonjour

      Le choix de Stéphane Bern par notre Jupiter n’est pas forcément le plus judicieux. Faire payer pour visiter notre précieux patrimoine peut choquer, je comprends bien. Je précise que la sauvegarde du patrimoine ne concerne pas que les édifices religieux. Alors, comment faire pour sauver de la ruine ce qui peut encore l’être, lorsqu’il n’y a pas d’argent ? Berne est à la recherche de 14 monuments dans toute la France qu’il pourrait sauver. S’il obtient un résultat satisfaisant, c’est déjà ça.

    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 15 novembre 09:25

      @gruni

      440 000 E pour Madame Macron, et il n’y a pas d’argent  ?

      L’optimisation fiscale en France, et il n’y a pas d’argent ?

      Les subventions aux grands quotidiens, pour tenir la tête hors de l’eau pour ce capitalisme pourri et il n’y a pas d’argent  ?

      Les méga spectacles au stade de France et il n’y a pas d’argent ?

      Les jeux olympiques à Paris, et il n’y a pas d’argent ?

      Les gains extraordinaires des multinationales et il n’y a pas d’argent ?

      Le racket de l’Etat sur les contribuables ? Les pots de vins, les conflits d’intérêt ?

      A part ça, il n’y a pas d’argent !

      Le gouvernement actuel - installé par un coup d’Etat électoral - confond le peuple avec un distributeur automatique de monnaie !
       


    • lloreen 15 novembre 09:43

      @Nicole Cheverney
      « il n’y a pas d’argent ? »

      Non madame.Il n’y a que la dette.Et les intérêts de la dette. Il faudra finir par le comprendre : l’argent est une illusion d’optique. Au sens propre et figuré.


    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 15 novembre 10:19

      @lloreen

      Bonjour,

      Au delà de la définition « technique » de l’argent, et de son emploi, de qui le détient et de qui le distribue, ou se l’accapare, il n’en reste pas moins que l’illusion d’optique que vous évoquez, n’est pour une petite minorité d’individus, ni une illusion, mais une réalité bien palpable. Partant de ce postulat, après toutes les considérations techniques, je constate que cette réalité bien palpable pourrait servir à d’autre fins que l’enrichissement scandaleux, indécent, ce viol infini du peuple, par une Oligarchie insatiable.

      Les arguties d’un Stéphane Bern, s’inscrivent parfaitement dans le périmètre restreint des petites mains accapareuses de l’Oligarchie. Ce mondain compassé est l’illustration parfaite des utilités poussées sur le devant de la scène médiatique, par cette dernière.

      Quant à la dette, elle est effectivement un moyen de pression sur les Etats, cela a commencé dès les années trente aux States où la FED - émanant d’un trust de banques privées, obligeant l’Etat fédéral américain à emprunter et rembourser avec taux d’intérêt. Les maîtres d’œuvre principaux de cette opération « cadenas monétaire » de l’Etat fédéral se trouvant à la City ! La City, l’épicentre discret et efficace des organismes monétaires occidentaux.

      La dette est donc factice, elle est une opération mains-sales pour les Etats européens, et dans le reste de la planète, comme elle le fut pour les States en son temps. Un moyen de chantage sur les Etats où tout se joue sur les taux d’intérêts - le b-a-ba du capitalisme. Le système mafieux qui nous gouverne est bien rôdé, bien organisé, mais il contient en lui-même la fragilité de tous les artefacts contemporains. Il ne saurait résister au temps. 


  • njama njama 15 novembre 09:07

    L’argument de Stéphane Bern invoquant que la manne servirait à financer l’entretien et la restauration de ces édifices n’est pas valable car suivant la loi de 1905, et d’autres concernant le patrimoine national c’est déjà pris en charge par l’État

    et donc les millions d’€uros collectés sur le dos des millions visiteurs chaque année que deviendraient-ils ? où partiraient-ils ?

    il faudrait un référendum, les cathédrales et églises appartiennent au peuple français qui les a édifiés


  • troletbuse troletbuse 15 novembre 09:24

    Ben quoi, je croyais con navet le droit d’utiliser le nouvel orthographe prôné par la Belkassine. Pas sur les articles à Grouniche donc.


  • njama njama 15 novembre 09:31

    « Certains tour-opérateurs facturent à leurs clients les visites de cathédrales en France alors qu’elles sont gratuites » Stéphane Bern

    autre argument fallacieux à mon sens, puisque ces tours-opérateurs acheminent leurs clients sur place et offrent souvent les services d’un guide-interpréte

    Par contre les associations diocésaines pourraient peut-être faire appel à des guides-interprétes (de nombreux étudiants sont bilingues ou polyglottes de nos jours par exemple) qui seraient rémunérés par les tickets d’entrée, au moins on saurait où irait cet argent, des dizaines de millions d’€uros par an tout de même vu le nombre de visites de touristes.


    • Fergus Fergus 15 novembre 11:07

      Bonjour, njama

      A noter que si plupart des cathédrales restent gratuites, les audio-guides sont loués, en général 5 euros par personne.


    • njama njama 15 novembre 11:24

      @Fergus
      les audio-guides sont loués,...

      si en plus même les églises sont déshumanisées par des robots où va-t-on  !


  • bob14 bob14 15 novembre 09:31

    bof..quand on va aux putes faut bien payer non ?


  • Jason Jason 15 novembre 09:57

    Les églises ? On devrait les transformer en paradis fiscaux. Leur fortune serait faite.


  • babadjinew babadjinew 15 novembre 11:35

    Tiens ou sont donc passé les racine judéo-chrétines.......

    Les maisons de Dieu payantes ????

    Crois me souvenir qu’un certain Jésus a petté un câble à l’encontre des marchand du temple... Aussi d’une histoire de pièce de bronze d’une vielle femme......

    Me moque royalement de ces vielles battisses censé représenter l’abnégation et l’humilité du Christ........

    Pourtant jamais je ne comprendrai pourquoi elle ne sont pas ouverte 24/24 pour accueillir les plus démunies, alors les rendre en prime payantes......

    A ce demander si nous n’avons pas la aussi inverser le sens de l’Être à glorifier......

    Wake Up !!!!
        


  • TSS 15 novembre 19:01

     c’est deja le cas un peu partout ! A Albi on paie pour visiter le

    choeur pu monter sur le toit ,à Chartres pour visiter Notre Dâme

     sous terre à Strasbourg pour voir l(horloge etc...etc.... !!


  • bob de lyon 15 novembre 19:50

    Faire payer le manant, une facile et belle idée de Bobo confortable ?

    Au Benêt, à ce lou Ravi, cet histrion d’opérette qui nous gonfle avec ses dithyrambes royalistes (« il est où le trou ? mais il est où ? » sic d’icelui) je lui propose une autre idée de financement : ces magnifiques bâtiments sont de superbes produits d’appel pour les commerces environnants ; ce sont eux qui en profitent et qui en vivent… donc qu’ils passent à la caisse !

    (Comme au Moyen Âge, commercer près d’une cathédrale vous coûtait quelques écus).


  • jeanpiètre jeanpiètre 17 novembre 18:55

    Comment peut on prendre au sérieux un gars qui vend sa voix à n importe quel industriel pour vendre ses produits à la radio et la tv ? Ce type est un camelot , ses propres émissions « historiques » des publi reportages d’offices du tourisme de sous préfecture .Il veut faire payer les visiteurs , commencons donc par utiliser l argent des quêtes pour les rénovations, et demandons au clergé un impôt foncier.


Réagir